Not Parisienne

Recettes et voyages culinaires d'une gourmande aventurière

13 mars 2022

Voyage gourmand : que manger en Belgique?

Vous savez peut être que j’ai la chance d’être frontalière belge. C’est un pays que j’adore, ponctué de nombreuses villes qui méritent le détour et permettent de se faire des petits week-ends dépaysants et gourmands… Si la gastronomie belge n’est pas la plus célèbre qui soit, elle n’en est pas moins hyper intéressante à découvrir !  Ci-dessous, je vous présente mes spécialités favorites à découvrir si vous passez dans le coin.  

 

Côté snacks

La baraque à frites belge est une institution à laquelle je ne déroge jamais. Chaque séjour en Belgique impose de manger une frite ! La mitraillette est un plat typiquement wallon, composé d’une demi-baguette  garnie d’une de saucisse ou de fricadelle, de frites et de sauces. C’est l’équivalent de l’américain français. Elle est aussi nommée “pain frites” quand elle ne contient que des frites. Moins connues, les avisances de Namur sont des sortes de hot-dogs confectionnés avec un carré de pâte feuilletée enveloppant de la chair à saucisse et cuits au four. On les trouve surtout durant la fête de la Wallonie à Namur.

Les brasseries

Les brasseries sont une institution en Belgique et leur cadre autant que leur cuisine valent le détour. On y savoure les spécialités belges comme les moules à la bruxelloise, des moules cuites dans un bouillon de vin blanc, d’oignons avec de la crème et du persil, ou le waterzooi, un bouillon de viandes blanches ou de poissons, cuits avec des légumes. On y trouve aussi la carbonade flamande, un ragoût de bœuf cuit dans la bière et généralement accompagné de frites, un délice !

Au goûter

Les gaufres sont très appréciées en Belgique et l’on en trouve partout, sur les marchés et les foires, lors de toutes les festivités. Il y a de nombreuses variantes, comme les gaufres à la bière, les gaufres aux fruits… Les plus célèbres, et mes favorites, sont les gaufres de Liège, à la pâte levée. Une des grandes spécialités de la région liégeoise sont les lacquemants, des fines gaufrettes noyées dans un de sirop de sucre, une tuerie, mais il est impossible de ne pas s’en mettre partout en les mangeant! Pour le goûter ou le petit déjeuner, la brioche typique en période fin d’année est le cougnou,  dont la forme rappelle celle de l’enfant Jésus emmailloté. On l’accompagne souvent d’un bol ou d’une tasse de chocolat chaud local, le Cécémel.

Les soupes et entrées

Du côté de Dînant, la flamiche dînantaise, à base de fromage maigre et d’œufs, est délicieuse. Autre ville, autre tarte, à Nivelles, la tarte al d’jote, est composée de bettes, de fromage gras et de beurre, un régal ! On dit également que la salade russe, ou salade Malmedy vient de Belgique. Généralement composée de roll-mops, de porc, de pommes de terre, de betteraves, d’oignons, de céléri-rave, de cornichons, de pommes, d’oeufs durs et de mayonnaise, c’est un joyeux mélange avec beaucoup de variantes possibles.

 

Côté plats

La salade liégeoise est, contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, un plat chaud ou tiède composé de haricots verts, de pommes de terres et de lardons, c’est pourquoi je vous la recommande en plat plutôt qu’en entrée. Le matoufet est une délicieuse omelette à base de farine, de lait et de lardons, que l’on déguste parfois sur une tranche de pain. Si vous aimez les plats réconfortants, essayez aussi le hochepot flamand, un pot au feu préparé avec du porc, du saucisson, des carottes, des poireaux, des choux de Bruxelles, des pommes de terre et des oignons. À Liège, on vous proposera aussi le lapin à la liégeoise, un ragoût de lapin mariné avec du vinaigre, et du sirop de Liège. On y trouve aussi le boulet à la liégeoise, un plat composé d’une ou deux (très grosses) boulettes de viande, arrosées d’une sauce un peu sucrée à base d’oignons, de vinaigre, de cassonade, de sirop de Liège. En Lorraine belge, on trouve aussi le pâté gaumais, une tourte de morceaux de porc marinés dans du vin ou du vinaigre avec des épices et des herbes.
Enfin, dans la région Bruxelloise, on trouve les nids d’oiseaux, des boulettes de viande contenant un œuf au centre. 

Les légumes

Les asperges à la flamande sont des asperges chaudes, servies saupoudrées d’un mélange d’oeufs durs écrasés, de cerfeuil et de persil haché et nappées de beurre fondu. C’est super bon! Le chou rouge à la bruxelloise est un chou coupé en fines lamelles, cuit doucement avec de l’oignon et des pommes. Autre spécialité typiquement belge, les chicons au jambon, sont des endives, enroulées dans du jambon et cuites au four avec sauce béchamel et fromage râpé. Le stoemp aux chicons est une sorte de ragoût d’endives et de pommes-de-terre que l’on mange avec de la saucisse grillée ou des boulettes de viande hachée.

Les fruits de mer

Les fruits de mer sont appréciés sur la côte belge et entrent dans la composition e quelques spécialités, comme les fameuses croquettes de crevette grises, les tomates farcies aux crevettes grises ou les encore plus célèbres moules frites.

Quelques fromages et laitages

Les fromages belges sont en général des fromages de vache, et beaucoup sont liés à la production de bière, comme le Maredsous, le Chimay… Il existe aussi la maquée, un fromage blanc maigre et frais égoutté dans des paniers un peu comme la faisselle, et consommé salé ou sucré.

Côté desserts

Ils sont pour la plupart peu connus chez nous, mais vous aurez peut-être la chance de trouver un dessert typique lors de vos repas en Belgique. Parmi eux, la gosette, ou goza, une sorte de chausson aux pommes et aux raisins secs, ou encore la Bouquette, une crèpe de sarrasin agrémenté de raisin secs. Côté tartes, la plus connue est bien sûr la tarte au sucre, une pâte aux oeufs ou une pâte sablée sur laquelle on répartit de la cassonade belge. Si vous trouvez la vaution, sautez dessus, c’est une excellente tarte à base de cannelle et de sucre. Il existe aussi la tarte à masteilles, aux macarons et à l’amande, la tarte au fromage blanc, la tarte au maton, une tarte au lait caillé, ou encore la tarte au riz. Le stron d’poye est une agit une tartine de pain nappée d’une couche de maquée et d’une couche de sirop de Liège. Le gâteau de Verviers, ou “mitcho” en wallon, est une spécialité pâtissière de Verviers. Il est composé d’une pâte levée et de sucre perlé, et garni avec des amandes effilées et parfois avec des macarons. Le pouding au pain est un gâteau composé de pain dur, de matière grasse, d’oeufs, de lait, de sucre, de golden syrup et de fruits confits. Les cûtès peures sont des poires cuites typiques de la ville de Liège.

Les boissons

La Belgique produit une grande variété de bières, à fermentation basse, haute et même fermentation spontanée, une curiosité de certains zones géographiques précises. Les bières à fermentation basse, les pils, douces et légères, sont les plus nombreuses (Jupiler, Maes…). Les bières à fermentation haute sont plus alcoolisées et typiques, ce sont les bières d’abbayes (Maredsous…), les trappistes (Chimay, Orval…), les bières blanches (Blanche de Bruges, blanche de Namur…), les saison. Les bières à fermentation spontanée, nommées lambic ou gueuze, sont produites sans adjonction de levure et peuvent vieillir, comme le vin. On ne les trouve que dans certaines zones précises qui disposent de la configuration parfaite pour cet ensemencement spontané.

(Visited 103 times, 1 visits today)
SHARE:
Voyages gourmands 20 Replies to “Voyage gourmand : que manger en Belgique?”
Not parisienne

COMMENTS

20 thoughts on “Voyage gourmand : que manger en Belgique?

    Author’s gravatar

    Ben dis donc… tu veux obtenir ton passeport belche une fois ?!?
    Sacrée promo !!!
    Mais… après tout, ne sommes nous pas une (ex)province française ?!??
    Je te souhaite un très bon dimanche sous une avalanche de pralines et de bisous bien de chez nous…
    Bizzzzz

      Author’s gravatar

      J’avoue que je passe beaucoup de temps en Belgique en ce moment et c’est toujours tellement génial que ça me laisse de bons souvenirs et forcément, influence ma cuisine ! D’ailleurs j’ai déjà une autre recette inspirée de Belgique en cours de rédaction, elle arrive bientôt 🙂 bises !!

    Author’s gravatar

    J’ai justement fait une carbonnade pour ce midi mais je suis sûre qu’en manger une là-bas serait meilleur mais à défaut de pouvoir voyager … bon dimanche bisous

        Author’s gravatar

        Les carbonnades flamandes… Il y a autant de recettes que de familles. Voici la mienne avec une astuce en ce qui concerne LA CUISSON et qui change absolument tout. Cette cuisson s’inspire de celle du “gigot de 7heures”…
        Carbonnades flamandes. Une page extraite de mon bouquin de cuisine destiné, à priori, à mes enfants… ce qui explique le ton humoristique bien belche !!!
        Les ingrédients :

        1 bon kg de carbonnades (B) ou de macreuse et/ou gite et/ou bœuf bourguignon (F)
        C’est bien connu, les français savent rien faire comme tout le monde n’est-ce pas ?
        100 grammes de lardons salés
        2 càs graisse d’oie ou saindoux
        1 càs beurre (je n’utilise que du beurre salé –c’est mieux pour la tension 😉
        2 oignons
        2 échalotes (pour faire plaisir à Chantal)
        2 carottes en petites lamelles ou rondelles.
        2 branches de céleri éventuellement, en julienne.
        2 caïeux d’ail (idéal pour sortir en boite après et trouver un mari…pour les filles)
        1 cube bouillon de bœuf
        1 cc sauce UK
        1 cc oxo
        1 cs sauce maggi
        2 cs cassonade foncée
        1 cs sirop de Liège
        2 cs moutarde
        1 pointe de 4 épices
        1 pointe de cannelle
        1 pointe de paprika fort, poivre et sel
        1 tranche pain mie ou pain d’épices (ou autres liants) pour lier la sauce ou alors la monter au beurre en fin de cuisson…mais là… coucou les kg. J’explique en fin de recette… et ce n’est pas la vraie recette.
        1 bouteille de bière brune ou blonde (au choix) comme la Leffe par exemple.
        Placer dans une compresse de gaze :
        7 – 8 feuilles de laurier
        2 – 3 branches de thym frais (ou thym sec si vous n’avez pas du frais)
        3 – 4 clous de girofles.
        Fond de veau pour lier la sauce éventuellement si nécessaire ou si souhaité.
        Les petits raisins ne sont pas interdits de séjour dans la sauce. J’en mets parfois.

        La préparation :

        Faire fondre le beurre et la graisse d’oie (ou saindoux) bien chaud mais sans laisser brûler.
        Faire revenir les oignons, échalotes, lardons et ail sans laisser brûler non plus.
        Caraméliser un peu les oignons avec la cassonade brune.
        Les enlever (avec une passoire, c’est mieux qu’avec une fourchette pour pas se brûler, n’est-ce pas les filles ?) et réserver dans une assiette.
        Dans la graisse bien chaude, faire bien brunir les carbonnades, en deux fois si vous avez beaucoup de viande par rapport à votre diamètre de casserole, càd cuire la moitié, l’enlever et cuire ensuite la seconde moitié. Remettre le tout dans la casserole.
        Quand la viande est bien dorée sur toutes ses faces, verser petit à petit la bière (sans stopper la cuisson en la versant trop vite). Idéalement la viande doit être noyée.
        Ajouter les autres ingrédients cités ci-dessus et remettre le mélange oignons, échalotes, ail, lardons, ainsi que carottes, céleri et le pain dans la casserole et couvrir avec le couvercle.
        Placer la casserole fermée au four préchauffé à 100° et laisser cuire ainsi SANS OUVRIR durant 7 à 8 heures d’affilées.

        Bien entendu, goûter votre sauce, pour le goût mais aussi pour la consistance qui ne doit pas être liquide.
        Si elle est trop liquide, vous pouvez l’épaissir avec une petite tasse de sauce que vous prélevez (ou une petite tasse de lait) et, dans cette tasse, vous y mettez une petite càc de farine ou de maïzena ou de fond de veau déshydraté que vous mélangez bien pour éviter de faire des grumeaux et que vous reversez par petites quantités dans la casserole qui, elle, continue à cuire doucement tout en mélangeant la sauce de votre casserole jusqu’à ce que la consistance vous convienne.
        Vous pouvez aussi, retirer les morceaux de viandes et la compresse de gaze de la casserole et mixer votre sauce avant de remettre votre viande. On jette la gaze à ce moment là. La sauce s’épaissira un peu en mixant les oignons. !!! aux éclaboussures et aux brûlures.
        Et on peut aussi, si on veut dégraisser la sauce, laisser refroidir et la graisse va venir surnager et durcir sur le dessus de la sauce. Y a plus qu’à l’enlever, à froid, quand elle est bien figée.

        Autre finalité pour les téméraires qui oseraient affronter les kg superflus, on peut faire autrement en fin de cuisson :
        On enlève les viandes de la sauce qui aura réduit et on chauffe cette sauce en permanence et à petits bouillons en y incorporant, petits morceaux par petits morceaux, du beurre salé frais et froid en tournant sans cesse au fouet. Ce serait alors une sauce liée au beurre.

        Ca se sert avec des frites (Hi Roro), des pâtes, du riz (Hi Momo) de la purée (Hi Didi) du gratin dauphinois (Hi Roro…non là, je cherche la petite bête ou alors, faut aussi un riz au lait pour dessert ;-)))
        Avec de la bière bien fraîche, du vin rouge éventuellement : Saint Joseph ou Zinfandel ou autre vin puissant) (et bien sur avec du coca et du ketchup pour ceux qui se reconnaîtront).
        Mais ouiiiii Roro, même si c‘est pas très académique, tu peux aussi prendre un p’tit blanc bien frais.

          Author’s gravatar

          Merci pour toutes ces informations, de mon côté je suis devenue végétarienne alors la carbonade flamande n’est plus un plaisir que je peux m’offrir, mais j’ai fait quelques tentatives de carbonnade végétarienne, ce n’est évidemment pas pareil, mais ça reste très bon !

    Author’s gravatar

    coucou.
    merci de cette balade, nous ne sommes pas très loin mais nous n’y sommes jamais allés. Nous avons prévu d’y aller se promener cet été un week-end.
    Bisous et bonne journée

      Author’s gravatar

      Alors si c’est a côté je te le recommande vraiment, j’adore ce pays et à chaque fois que j’y vais je passe de super moments ! Bisous

      Author’s gravatar

      Si tu as l’occasion n’hésite pas, il y a des coins superbes et on y mange trop bien ! Bisous

    Author’s gravatar

    de bonnes choses a déguster en Belgique et de délicieuses glaces
    très bon après-midi bisous
    guy59620 Articles récents…bannerlesfoodiesMy Profile

      Author’s gravatar

      J’imagine vu ou tu habites que tu y vas souvent aussi, notamment du côté de Mons ! Bisous

      Author’s gravatar

      Moi c’est pareil, et j’ai prévu d’y aller prochainement, ce weekend ça sera Mouscron !

      Author’s gravatar

      Franchement tout est très beau là-bas, tant les paysages que les architectures, et la cuisine est vraiment au top ! Bisous

    Author’s gravatar

    Un bel article qui met en valeur la gastronomie belge avec beaucoup de bonnes choses même si c’est assez peu diététique ! Bises
    Cooking Julia Articles récents…PUDDING AU CHOCOLATMy Profile

      Author’s gravatar

      Oui j’ai l’impression que la cuisine belge est rarement légère, mais par contre elle est vraiment très bonne ! Il faut bien s’adapter au climat et se réchauffer ! Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez-moi!