Archives par mot-clé : Lorraine

Quels vins prévoir dans sa cave pour les apéritifs?

Photo Jeff Kubina  @Flickr
 
En cette période de foire aux vins, certains d’entre nous vont en profiter pour renflouer leur cave. Cela sera notamment mon cas! Si on pense souvent aux bonnes bouteilles qui accompagnent les repas, le vin est aussi idéal servi à l’apéritif, qu’il soit rouge, blanc ou rosé. Aujourd’hui, je vous propose donc de découvrir les bouteilles qu’il faut stocker en priorité si vous voulez avoir un peu de vin d’avance dans votre cave pour vos apéros. 
 
    
Photo Quinn Dombrowski  @Flickr 



Les rouges



Le vin rouge à l’apéritif, c’est très sympa, à condition de le choisir léger, pas trop tannique, avec du fruit et du croquant, pour réveiller les papilles sans agresser le palais. Vous pourrez ainsi monter en puissance si vous le souhaitez au cours du repas. Il n’a pas besoin d’être trop complexe non plus à ce stade du repas. Les vins ronds et simples s’accorderont par ailleurs très bien avec les fromages et charcuteries de l’apéritif.
 

Photo Andrei!  @Flickr
Que choisir?
 
    • Un Bourgogne de cépage Pinot noir ou Gamay. 
    • Un Beaujolais Village ou d’appellation, comme l’Irancy, Régnié, Morgon, Chiroubles,  Brouilly…
    • Un Vallée de la Loire, comme le Saint Nicolas de Bourgueil, le Chinon ou le saumur champigny.
    • Un vin du Bordelais comme le Lalande de Pomerol.


Photo Ryan Bjorkquist  @Flickr

Les blancs



Le vin blanc est celui qu’on sert le plus volontiers à l’apéro. J’aime les vins blancs minéraux et légers dans ce domaine. Certains apprécieront aussi des notes beurrées, des arômes fleuris ou des vins plus vifs. J’évite généralement les moelleux que je ne trouve pas adaptés à l’apéritif mais c’est affaire de goût. 

Que choisir?
    • Un vin de Touraine. 
    • Un Côte du Rhône.
    • Un Chablis.
    • Un Bourgogne chardonnay
    • Un Languedoc léger.
    • Un riesling ou un pinot gris alsacien 




Photo  Susanne Nilsson @Flickr

Les rosés

 

Le rosé est un vin couramment choisi pour l’apéritif, surtout l’été, car il est souvent frais et léger. Personnellement je n’en suis pas fan, mais j’en prévois toujours un peu car il plaît à beaucoup de monde, et il est parfaitement adapté aux apéritifs pris en terrasse au soleil avec gressins et olives. Il est aussi pratique à servir avant un barbecue, car on pourra continuer le repas avec. Mais attention à ne pas choisir n’importe quel rosé : certains  vins rosés corsés s’accordent mieux avec des grillades ; le but de l’apéritif étant de préparer ses papilles et non de les écraser avant même le repas.

Que choisir?
 
  • Un rosé de Provence, frais et léger
  • Un cabernet d’Anjou, croquant et légèrement sucré.
  • Un AOP rosé de Loire.
  • Un IGP de Méditerranée
  • Un IGP d’Oc rosé
  • Un Gris de Toul

Les vins pétillants



Avec une coupe de bulles servies fraîches, vous êtes sûr de faire plaisir à l’apéro ! Le champagne ou les crémants et autres vins pétillants sont parfaits à l’apéritif car c’e sont des vins blancs vifs. La sensation de fraîcheur est encore renforcée par l’effet des bulles en bouche. Qu’il soit brut, demi-sec ou rosé, servez-le frais, mais pas glacé. Il n’y a pas que le champagne en la matière. Amusez-vous à tester différents crémants, clairettes, vins pétillants italiens ou cavas espagnols et choisissez vos favoris.


Que choisir?

 

  • Un champagne brut, demi-sec ou rosé
  • Un crémant de Bourgogne, d’Alsace, de Loire
  • Un cava espagnol
  • Une clairette de Die
  • Une blanquette de Limoux
  • Un prosecco italien

    Un Vouvray ou Saumur effervescent






    Photo Quinn Dombrowski  @Flickr

Share and Enjoy !

0Shares
0 2

Que faire avec la Mirabelle de Lorraine?

Connaissez-vous la mirabelle de Lorraine ? Présente depuis cinq siècles en France (notamment en Alsace et Lorraine), la mirabelle Lorraine est une variété de prune classée IGP (Indication géographique protégée). Chaque année, on s’en régale à toute vitesse car malheureusement, son goût est aussi savoureux que sa saison est courte! Heureusement, on peut la trouver le reste du temps sous d’autres formes, comme des conserves, des surgelés… On peut aussi profiter de la saison pour faire soi-même ses fruits au sirop ou ses confitures, pour garder ce petit plaisir tout au long de l’année… Aujourd’hui, je vous parle un peu plus de ce délicieux fruit et de ce qu’on peut faire avec! 


Photo Bernard Fidel @Flickr

Comment reconnaître une mirabelle mûre ?

La saison des mirabelles est courte : elle s’étend de mi-août à fin septembre. Une mirabelle mûre sera moelleuse, couverte de tâches de rousseur et couverte d’une pruine caractéristique. Une fois le fruit coupé en deux, son noyau se détachera tout seul.

 
Photo storebukkebruse @Flickr

Comment conserver les mirabelles ?

Pour conserver les mirabelles de Lorraine, stockez-les à température ambiante ou en saison très chaude, dans le bac à légumes du réfrigérateur. Consommez-les rapidement après achat : elles ne se conservent pas plus de 3 jours. Pour en profiter en hiver, il est possible de congeler les mirabelles ou d’en faire des conserves.


Photo storebukkebruse @Flickr

Comment préparer les mirabelles?

La meilleure façon de la savourer est bien sûr de la croquer à pleines dents. Mais elle sera parfaite également dans toutes sortes de recettes salées ou sucrées.  Découvrez ci-dessous mes idées favorites pour la préparer! 


Photo alain cielas @Flickr

Le clafoutis 

L’été, il n’y a rien de meilleur qu’un bon clafoutis moelleux! Avec des mirabelles bien juteuses, c’est un délice.

La tarte

On peut réaliser une tarte très rapide avec une pâte feuilletée couverte d’un peu de confiture et sur laquelle on dépose des demi-mirabelles, face bombée sur le dessus. Pour une version encore plus gourmande, j’aime ajouter un peu de crème pâtissière et utiliser une pâte sablée, un pur régal!

Le gâteau au yaourt ou muffins aux mirabelles

Prenez votre recette habituelle de gâteau yaourt ou de muffins, quatre quarts…. Et ajoutez-y des dés de mirabelles juste avant d’enfourner, pour une recette simple et saisonnière!

Le flan ou far aux mirabelles

J’adore le flan ou le far breton. Il est souvent nature ou aux pruneaux, mais cela fonctionne parfaitement avec des morceaux de mirabelles. Le flan aux mirabelles est d’ailleurs un must en Lorraine!

La confiture ou compote

Tout comme les prunes, les mirabelles fonctionnent parfaitement en compote et en confiture, et cela permet d’en profiter toute l’année. 

En crumble

Rien de meilleur qu’un bon crumble à la fin de l’été, avec de bonnes mirabelles gorgées de soleil!

En sucré salé

Les mirabelles peuvent aussi très bien fonctionner en sucré/salé, notamment dans une salade, ou poêlés pour accompagner une une volaille ou du magret de canard.

Et vous, vous aimez les mirabelles? Vous les savourez comment?

Photo de couverture alain cielas @Flickr

Share and Enjoy !

0Shares
0 2

Canapés au fromage de brebis et confiture de cerise noire

Je suis une folle de confiture de cerises noires, cette spécialité divine que l’on trouve dans le sud ouest de la France et qui sert entre autres à réaliser le gâteau basque.
 
  
 
 
 
J’ai eu la chance de pouvoir en recevoir un pot grâce à l’épicerie fine en ligne Le goût de nos régions
 
Le goût de nos régions est une épicerie fine en ligne qui propose un large choix de spécialités culinaires venant des 4 coins de notre beau pays :
 
 
– L’Alsace Lorraine (pain d’épices, kougelhopfs, bière alsacienne , bergamotes de Nancy, nonnettes…)
– La Bretagne (fleur de sel, caramels, tartare de la mer aux algues, du chouchen, palets bretons, galettes bretonnes…)
– le Rhône-Alpes et l’Auvergne (crozets de Savoie, confiture, nougat, lentilles vertes du Puy AOP, clairette de Die…)
– Les Hauts-de-France (bêtises de Cambrai, chuques du Nord, gaufrettes, bière ch’ti…)
– La Provence et la Corse (huile d’olive, caviar d’aubergine, tapenade, des herbes de Provence, confiture, riz de Camargue, calissons…)
– le Sud-Ouest (haricots tarbais, violettes de Toulouse, pruneaux d’Agen,…)…. 
 
 
Ce qui m’a plu dans ce site, c’est qu’il s’agit de produits du terroir fabriqués de manière artisanale par des petits producteurs locaux. 
Le goût de nos régions propose aussi bien ces spécialités régionales à l’unité qu’en paniers garnis. Les paniers garnis peuvent être composés soi-même ou sont également déjà composés, sous forme de coffrets cadeaux. 
 
 
Si vous êtes vous aussi tentés, vous pouvez vous procurer ces produits et même aussi de super coffrets illustrant ces régions qui pourraient faire de très beaux cadeaux lorsque l’on est en panne d’inspiration ! J’ai d’ailleurs une petite surprise : vous pouvez bénéficier de 10% sur votre commande jusqu’au 31 décembre 2020 avec le code : notparisienne10. Noël approche, pensez-y. 
 
De mon côté, je vais me régaler de confiture de clémentines, de crozets de Savoie et de tartare de la mer entre autres, et aujourd’hui c’est avec une confiture de cerises que j’ai ouvert le bal!
 
 
Je vous propose donc une petite recette rapide et délicieuse pour l’utiliser. Cette confiture est traditionnellement servie pour accompagner les fromages de brebis, cela permet de confectionner des toasts délicieux et très rapides à faire! 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Tarte façon quiche sans œuf aux endives et maroilles

La recette que je vais vous proposer ce jour va sans doute vous sembler contre nature, et pour cause, il s’agit d’une quiche au maroilles… Sans œufs! Je comprendrais tout à fait que ça vous laisse dubitatifs, car c’est quand même l’œuf l’élément star de toute quiche! Mais j’aime expérimenter en cuisine et l’œuf étant un allergène, je me suis dit que ça pouvait être intéressant de connaître une variante de quiche qui n’en inclut pas. 
 
 
Bref, je me suis dit “pourquoi pas?”, il faut essayer pour juger après tout!
L’œuf est ici remplacé par du tofu soyeux, un tofu assez différent de celui qu’on connait habituellement, à la texture plus souple. Il se cuisine différemment et est connu pour être un des substituts les plus efficaces pour l’œuf. Dans cette quiche, le résultat est un peu déroutant et pas 100% ressemblant avec la vraie quiche aux œufs bien sûr, mais on s’habitue, et je dois dire que je me suis régalée avec cette tarte.
 
 
Si vous avez une allergie aux œufs, j’avais d’ailleurs proposé ce petit récapitulatif de toutes les façons de les substituer dans des recettes, cela pourra peut-être vous servir.
 
En réalisant cette recette, j’ai appris que l’appareil à quiche, c’est à dire le mélange œuf/crème fraîche, se nomme “migaine” en Lorraine. Ici, ce n’est pas une migaine mais un appareil végétal qui va la remplacer.
 
  
 
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 4

Quiche aux poireaux et Saint nectaire

Vous avez sans doute remarqué que le fromage, j’aime ça. Parmi mes chouchous, il y a le cheddar, le parmesan, le morbier, le gorgonzola, le maroilles… Mais aussi le saint nectaire, que nous allons cuisiner aujourd’hui! Cette liste pourrait être beaucoup plus longue tant il y a de fromages que j’adore, j’avoue!
 
 
Récemment je vous ai partagé une version “classique” de la quiche lorraine, pour ne pas dire une version “officielle” car il existe autant de recettes de quiche lorraine que de lorrains, et je ne sais pas si l’une est plus officielle que l’autre!
 
 
Mais la réalité est que comme beaucoup d’entre vous je pense, mes quiches sont rarement classiques. J’y mets différents fromages, légumes, épices… Selon mes humeurs! Certaines ressemblent à des gloubi-boulga bizarres (mais quand même bons), notamment quand j’ai des petits restes à finir. D’autres sont un peu plus réfléchies, comme celle dont je vous parle aujourd’hui!
 
Cette version est très parfumée, grâce aux poireaux et au fromage. C’est une recette qui réchauffe et tient au corps, parfaite en ces mois frisquets en d’autres mots!
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Spécialité de Lorraine : quiche lorraine

La quiche lorraine est sans doute la tarte salée la plus populaire en France, et constitue un repas de base pour beaucoup d’entre nous. Elle tient son nom du nom de la région Lorraine du nord-est de la France, d’où elle est originaire. Je n’avais pas encore publié cette recette, pourtant j’en réalise régulièrement et j’adore ça.
 
 
La quiche se réalise sans effort et se sert en toute occasion, qu’il s’agisse d’un brunch avec des amis ou d’un déjeuner en semaine. Je l’aime à n’importe quelle saison, que ce soit l’hiver avec un bol de soupe ou l’été, accompagnée d’une simple salade verte. La quiche lorraine peut être servie tiède ou froide, elle est délicieuse dans les deux cas, ce qui la rend idéale pour les pique-niques. Elle reste même tout aussi bonne une fois réchauffée et se conserve quelques jours. Mais rappelez-vous, qu’il est préférable de la réchauffer dans un four traditionnel plutôt qu’au micro-ondes.
 
Il existe de très nombreuses versions de la quiche lorraine, et j’ai essayé de vous partager ma version préférée, à la fois très crémeuse et un peu croustillante sur les bords. J’espère que vous l’aimerez aussi!
 
Bien que faire votre propre pâte à tarte soit un excellent choix, si vous êtes comme moi, à courir partout à longueur de temps, vous préférerez peut-être opter pour une pâte à tarte achetée en magasin. Dans notre monde où l’on manque constamment de temps, je pense qu’il n’y a pas de honte à ça! Cela dit, n’hésitez pas à utiliser votre recette de pâte à tarte préférée si vous vous en sentez le courage. 
 
 
Ne faites pas trop cuire votre quiche. Elle doit être dorée sur les bords, mais légèrement molle au centre, et elle continue de cuire un peu une fois sortie du four.
 
Bien que certains aiment alléger leur recette de quiche lorraine, je conseille vivement de ne pas remplacer la crème liquide entière par une version plus light, car la consistance et la texture de la quiche obtenue seront bien plus agréables avec.
 
Je vous donne ma recette de base, mais vous pouvez ensuite ajouter ou remplacer ce que vous voulez : mettre du thon au lieu des lardons, ajouter des tomates, plus de poivre, plus de fromage, du bleu ou du morbier, pourquoi pas! Il n’y a pas de limites! Ça ne sera juste plus une quiche Lorraine, mais une quiche tout court!
 
 
P.S. : Découvrez aussi ma  tarte carotte cumin et lait de coco
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Hot-dogs au relish et moutarde au miel maison

Je pense avoir déjà dit une cinquantaine de fois au minimum de fois que j’adore les hot-dogs. Je pourrais le porter sur un t-shirt ou mettre un poster dans mon salon tellement c’est vrai : j’adore les hot-dogs! Plus jeune je ne les aimais pas tant que ça par contre : le ketchup et la moutarde de la version de base ne me faisaient pas franchement rêver. Mais quand j’ai découvert qu’on pouvait en faire des variations au fromage, aux oignons, aux haricots rouges… J’ai commencé à beaucoup plus apprécier!
 
 
Quand j’ai pu ramener du hot-dog relish des États Unis, je suis littéralement devenue accro de ce condiment.  C’est étonnant qu’il ne soit pas plus connu chez nous en France, car ce mélange légèrement acide de concombres et d’épices est un véritable régal qui peut s’utiliser dans plein d’autres recettes… Mais aujourd’hui pas de digression, c’est bien dans un hot-dog que je vous propose d’utiliser le relish!
 
Il est possible de faire du relish maison en grandes quantités et de le conserver dans des bocaux stérilisés, mais là c’est une petite quantité parfaite pour les hot-dogs que je vous propose de faire! Si après ça vous êtes accro, vous pourrez toujours en faire plus!
 
  
 
P.S. : Si vous êtes lancés dans la réalisation d’un menu bien décadent, regardez aussi ces hot-dogs à la saucisse fourrée au fromage et bacon!

Hot dogs au relish et moutarde au miel maison

Pour 2 personnes

Pour le relish
  • 80 g de concombre émincé finement
  • 1 c. à c. d’huile végétale
  • 1 c. à c. de graines de moutarde
  • 1 cm de gingembre émincé
  • 1/2 c. à c. de curcuma
  • 1 pincée de muscade
  • 5 cl de vinaigre de riz ou de cidre
  • 1 c. à s. rase de sucre poudre
Pour la moutarde au miel
  • 2 c. à s. de moutarde à l’ancienne
  • 1 c. à c. de miel liquide

Pour le hot-dog

  • 30 g de gouda râpé
  • 2 buns
  • 2 grosses saucisses type knacks de lorraine
 

Faites revenir l’huile et les graines de moutarde 2 minutes dans une casserole.  Ajoutez les épices du concombre et faites revenir 2 minutes de plus. Ajoutez le vinaigre et le sucre et amenez à ébullition.
Coupez feu, ajoutez le concombre émincé, mélangez et réservez.
Tranchez à moitié saucisse, déposez à l’intérieur le gouda râpé. Maintenez fermé à l’aide de cure dents.
Mélangez la moutarde et le miel.
Tartinez les pains avec cette moutarde au miel, puis déposez du relish.
Faites dorer les saucisses à la poêle et mettez dans le pain.

 
 
 Source d’inspiration :

http://www.myrecipes.com/recipe/chicago-char-dog-fresh-cucumber-relish

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Spécialité d’Autriche : kasekrainers

Si vous ne connaissez pas le nom de cette spécialité, je suis certaine que son concept va vous parler : une saucisse fourrée au fromage… Chez les autrichiens, c’est une spécialité à part entière et ils lui ont donné le joli nom de kasekrainers.

kasekrainer

En Autriche, on les trouve dans des sortes de stands, ou baraques à saucisses, mais par chez nous c’est plus compliqué d’en trouver. On voit parfois quelque chose de similaire au supermarché pendant la période des barbecues.

Si vous êtes comme moi et ne voulez pas laisser au hasard vos chances de manger ce délice, une seule solution : fourrer des saucisses vous-même ! Finalement c’est assez vite fait, et tellement bon que ça le mérite !

P.S. : Si vous ne savez pas quoi faire de ces kasekrainers, étudiez ces hot-dogs ^^

kasekrainer-3

Saucisse fourrée au fromage et lard

Pour 4 saucisses

  • 250 g de porc haché
  • 150 g de bœuf haché
  • 100 g de bacon
  • 1 gousse d’ail hachée
  • 1 pincée de piment de Cayenne
  • 75 g de gruyère
  • 30 g de mozarella
  • Poivre
    Mixez le porc, le boeuf, l’ail, le piment et le bacon, poivrez. Ajoutez le fromage coupé en petits dés.

    Roulez en forme de saucisses et faites cuire au four 20 minutes à 200°C en retournant à mi cuisson

kasekrainer-2

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Hot-dogs à la saucisse fourrée fromage bacon

Les hot-dogs font partie de mes petits snacks préférés avec les hamburgers, mais je réalise que jusqu’à maintenant je ne les ai pas autant cuisinés que ces derniers! Pourtant, je suis convaincue que le hot dog permet autant de variations culinaires, gastronomiques, riches, dépaysantes que l’on peut en obtenir avec les hamburgers!

 

La condition “sine qua non” pour la réussite de bons hot-dogs est d’abord de choisir une bonne saucisse! Les knackis font tout à fait l’affaire pour un hot dog du quotidien, mais pour un peu plus de consistance, des knacks de Lorraine seront plus sympa! En les cuisant à la poêle, je trouve que la peau devient croustillante, ce que je préfère aux cuissons à l’eau et à la vapeur pourtant fréquentes dans la réalisation de hot dogs!

 hot-dog-saucisse-fouree-fromage-2
 

Aujourd’hui, j’ai  voulu commencer par vous faire découvrir cette rapide variante qui fait partie de mes préférées. Le petit secret est dans le mélange de miel et de moutarde, un mélange que j’adore car il casse un peu l’agressivité de la moutarde et me rappelle les moutardes douces que l’on trouve dans les pays de l’est et dont je suis une fan inconditionnelle!

 

La technique d’enrouler la saucisse dans le lard permet d’éviter que le fromage ne se sauve de trop, c’est une méthode inspirée des kasekrainers allemandes   dont je vous présenterai la recette prochainement!

hot-dog-saucisse-fouree-fromage-3

P.S. : Si j’ai réussi à vous convertir à ma passion du hot-dog, filez ensuite découvrir le chili cheese dog, une pure merveille!

Hot-dogs à la saucisse fourrée fromage bacon

Pour 2 hot dogs

 
  • 2 buns
  • 2 grosses saucisses type knacks de Lorraine
  • 4 tranches de lard
  • 2 c. à s. de moutarde à l’ancienne
  • 1 c. à c. de miel liquide
  • 40 g de gouda coupé en 4 bâtonnets
 
 

Tranchez à moitié la saucisse, fourrez le gouda en bâtonnets à l’intérieur des saucisses. Entourez avec le lard. Maintenez avec des cure dents.
Mélangez la moutarde et le miel dans un petit bol.
Tartinez les pains avec ce mélange.
Dorez les saucisses à la poêle et mettez-les dans les pains.

 hot-dog-saucisse-fouree-fromage
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 2

Spécialité de Lorraine : mini pâtés lorrains

La Lorraine est un coin que je ne connais pas trop, ni en réel ni en cuisine. Au delà de la fameuse quiche, je serais bien incapable de dire quelles spécialités peuplent cette belle région.

 

L’été dernier, j’ai eu l’occasion de visiter Nancy, ville que j’ai adoré, et qui m’a donné l’envie de découvrir plus la gastronomie locale. Je me suis régalée de jus et sirops de mirabelle, j’ai investi dans une huile essentielle de bergamote avec laquelle je vous concocterai bientôt quelque chose, et j’ai parcouru de nombreux livres à la recherche de recettes locales.

mini-pates-lorrains-2
 

Je ne suis pas compliquée vous savez, je suis toujours amatrice du genre de recettes où on entoure de la viande avec de la pâte. Du coup, le pâté lorrain a retenu toute mon attention. Normalement il s’agit d’un gros pâté à trancher façon cake, mais j’ai décidé d’en réaliser une version miniature, à servir à l’apéro.

Je ne vous cacherai pas que j’ai bien galéré avant de trouver la cuisson idéale : la pâte avait tendance à dorer (puis noircir franchement) trop vite par rapport à la cuisson de la viande. Après moultes essais, la méthode que je vous propose ci-dessous fonctionne parfaitement.

Même si c’est un peu fastidieux, faites l’effort de retrouver les clous de girofle dans la marinade et de les enlever du mélange avant de farcir la pâte. Sinon celui qui tombera dessus en croquant son pâté ne va pas franchement apprécier la surprise…

P.S. : si vous aussi vous êtes amateurs de pâtés à la viande, ces petits pains russes devraient vous séduire également. Et si vous voulez approfondir la cuisine de notre belle région de Lorraine, jetez un œil à ceci :

   mini-pates-lorrains-3

Mini pâtés lorrains

 

Pour 16 mini pâtés

 
  • 2 pâtes feuilletées
  • 250 g de sauté de porc
  • 2 échalotes
  • 2 gousses d’ail
  • 2 feuilles de laurier
  • 2 belles têtes de persil
  • 2 c. à s. d’herbes de Provence
  • 2 clous de girofle
  • 1 pincée de quatre épices
  • 1 c. à c. rase de sel
  • 3 tours de moulin à poivre
  • 25 cl environ de vin blanc sec
  • 1 c. à s. d’huile de tournesol
  • 1 jaune d’œuf
La veille, coupez le porc en petits dés fins comme une julienne, presque hachés. Mettez-le dans un saladier et ajoutez l’huile, les échalotes, l’ail, le laurier, les herbes, les épices. Salez, poivrez, et recouvrez entièrement le mélange avec le vin blanc. Couvrez d’un film alimentaire et mettez au réfrigérateur.
 

Le lendemain, égouttez le mélange de viande, retirez les feuilles de laurier et les clous de girofle.
Mixez le mélange grossièrement.

 

Coupez des cercles dans les deux pâtes et déposez une cuiller à soupe du mélange dans la moitié des cercles, en gardant 1 cm de pâte qui dépasse tout autour.

 Préchauffez le four à 200°C. À l’aide d’un pinceau, déposez du jaune d’œuf battu dilué dans une cuiller à soupe d’eau sur le pourtour des cercles restants, puis venez les déposer sur les cercles remplis de viande en pressant bien sur les bords pour faire coller les deux côtés.

Faites cuire 30 minutes au four avec de l’aluminium dessus.

 Environ 10 minutes avant la fin de la cuisson, enlevez l’aluminium et dorez au pinceau avec le reste du jaune d’œuf qui a servi pour coller les couvercles puis terminez la cuisson pour faire dorer les pâtés.
 mini-pates-lorrains
 

Source d’inspiration :
http://m.marmiton.org/recettes/recette_pate-lorrain_29310.aspx

Share and Enjoy !

0Shares