Archives par mot-clé : tartine

Les premières recettes à faire avec un enfant

Je vous avais parlé récemment de mon envie de faire des premières recettes avec ma fille de 3 ans. Elle me regarde avec curiosité quand je cuisine, et je fonde l’espoir à peine dissimulé d’en faire une passionnée de cuisine comme moi, alors je me suis dit que cela pouvait être une super activité à partager ensemble le week-end! Grâce à vos nombreuses suggestions reçues en commentaires de mon article, j’ai maintenant plein d’idées de choses à préparer avec elle, à tel point que je me suis dit qu’il serait sympa de réunir tout ceci dans un petit article!
 
Voici donc les meilleures recettes à préparer avec un jeune enfant pour lui donner le goût de la cuisine dès son plus jeune âge!
 

Le gâteau au yaourt

 
C’est l’incontournable pour démarrer avec les petits. Il faut dire qu’il est vraiment sympa avec son dosage dans l’unique pot. Votre enfant peut verser dans le plat et mélanger avec vous. Pour le four, cela reste bien sûr le rôle de l’adulte! La pâte à gâteau yaourt peut être versée dans un moule familial, ou dans des moules à muffins pour une version encore plus sympa! Cela permettra à votre enfant d’avoir son propre mini-gâteau dans l’assiette, mais aussi de faire une jolie déco!
 
Photo smalljude @Flickr

Les cookies

 
Ici aussi on reste dans les recettes simples où l’on pèse et on mélange. La version aux pépites de chocolat plaira aux enfants qui sont souvent fans de chocolat dès leur plus jeune âge. Ils peuvent s’amuser à en saupoudrer sur les boules de pâte crue avant d’enfourner. Vous pouvez les remplacer par des smarties pour obtenir des cookies multicolores.
 

La pizza

 
Avec une pâte toute prête (ou que vous préparez vous-même à l’avance) et des ingrédients que vous aurez déjà découpés et mis dans des bols, laissez votre enfant laisser libre cours à sa créativité pour garnir la pizza à sa façon! 
 
Photo Loren Kerns @Flickr
 

Les colliers de knacks spaghetti

 
Voici une activité rigolote qui se rapproche de l’enfilage de perles mais en version plus gourmande. Faites réaliser à votre enfant un collier de … knacks! Le principe : il plante des rondelles de knacks sur des spaghettis crus, ensuite vous cuisez vos pâtes normalement, et vous vous retrouvez avec ça :
 
Photo Mark van Seeters@Flickr
 

Le gâteau à la cuiller

 
Les charlottes et les tiramisus, sans cuisson, sont amusants à composer par les enfants. Ils s’emploieront avec patience à bien aligner les biscuits, c’est un peu comme construire un château de cubes finalement!
 
Photo Smarinha@Flickr

Les brioches

 
Les brioches ou pains, faits à la machine à pain sont assez faciles à faire par les enfants : ils peuvent verser les ingrédients un par un et choisir le programme… Ils aiment la technologie et appuyer sur des boutons dès leur plus jeune âge en général!
 
Photo Rebecca Siegel@Flickr

La décoration de gâteaux

 
Même si certains gâteaux sont encore trop durs pour eux, vos enfants s’amuseront beaucoup à les tartiner de glaçage ou de chocolat fondu, à verser des vermicelles, des biscuits ou des smarties dessus… Confiez leur donc la décoration de vos pâtisseries! Il y a un exemple superbe sur le blog La cuisine de Gut, réalisé par ses petites filles Oriane et Cassandra.
 

Un minestrone

 
On pense plus souvent aux repas sucrés pour les enfants, mais ils peuvent aussi s’atteler à de vraies recettes, comme par exemple cette soupe rigolote avec des petites pâtes! Retrouvez la recette complète sur le blog de Marlyzen
 
Photo rusvaplauke @Flickr

Pour vous équiper

 
Si vous voulez vous équiper un peu mieux, vous pouvez investir dans ce livre, où Marlyse a trouvé la recette du minestrone :
 
Un chouette livre de recettes : 
 
 
 
Un kit adapté à leurs petites mains :
 
 
 
 

Spécialité d’Arabie saoudite : œufs durs aux épices

Cette année, l’Arabie Saoudite participera à la coupe du monde. Ce n’est certes pas une première, puisque ce sera leur cinquième participation, mais c’est assez rare pour être noté et pour qu’on le fête avec une petite recette! Pour rester dans l’esprit foot, j’ai voulu faire une recette rapide et qui peut se grignoter avec les doigts devant la télé, pourquoi pas devant un match!
 
J’ai fait pas mal de recherches avant de tomber sur une spécialité qui m’a intriguée par ses saveurs mais aussi par sa simplicité. Ce dip aux œufs ne contient que très peu d’ingrédients et permet au passage de mettre à l’honneur le sumac.
 
 
Le sumac est une épice qui tient une place importante dans la cuisine du Moyen-Orient, notamment en Turquie, au Liban, en Syrie, en Arménie, et en Iran. C’est l’ingrédient central des brochettes kebab, mais son usage s’étend à peu près à tous les plats dans la cuisine de tous les jours. Il s’utilise par exemple dans les pains, viandes, farces en tous genres et plats de riz, auxquels il apporte de la saveur et de l’intensité. 
 
Le terme sumac signifie rouge, en référence à la couleur grenat caractéristique de cette épice. Il semblerait que le sumac soit connu depuis la Rome antique et ait été pas mal utilisé au Moyen Âge. La tradition iranienne veut que pour le nouvel an, on serve à la table de fête les sept éléments clé permettant de passer une bonne année, dont le sumac.
 
 
Légèrement citronné, voire vinaigré, le sumac apporte du pep’s aux plats. Il perd un peu de sa saveur à la cuisson, mais peut être utilisé dans des plats chauds comme froids. Ici, il est utilisé sans être chauffé, ce qui permet de profiter pleinement de son arôme. Ultra simple, cette tartinade nous a bluffés par son goût caractéristique qui ne ressemble à aucun plat que je connaisse jusqu’à maintenant. Le dépaysement est garanti! Tartinée sur du pain croustillant et accompagnée d’olives noires, c’est un pur délice!
 
  
 
 
Spécialité d’Arabie saoudite : œufs durs aux épices

Ingrédients

  • 4 œufs
  • 4 c. à s. de sumac
  • 3 c. à s. de marjolaine
  • 10 cl d'huile olive
  • Sel

Préparation

  1. Faites cuire les œufs à l'eau bouillante pendant 7 minutes.
  2. Laissez-les refroidir et écalez-les.
  3. Écrasez-les à la fourchette et mélangez avec l'huile et les épice,s salez.
  4. Gardez au frais jusqu'au moment de tartiner sur du pain ou des crackers.
 
Source d’inspiration :

http://recipes.wikia.com/wiki/Spicy_Eggs

 
 
 

Toasts au brie et à la grenade séchée

Le soir, j’aime réaliser des repas rapides, copieux et réconfortants à la fois. Oui oui, rien que ça! Donc, souvent, cela finit en tartine au four, un de mes repas « joker » ! Je trouve que c’est un plat parfait, gourmand à souhait et qui ne prend que quelques instants à préparer. Il suffit d’y ajouter une soupe ou une salade, et on obtient un repas complet et plutôt sain. Aujourd’hui, ces fameuses tartines au four se composent de brie et de grenade séchée, déposées sur des ronds de baguette aux céréales.
 
 
Ce n’est pas un mariage ordinaire, mais je dois dire qu’il m’a ravie! Je dirais même mieux, cette tartine est incroyablement facile à faire et vraiment délicieuse. Vous n’avez pas de brie sous la main? Substituez-le par du camembert ou du coulommiers, et c’est parti! 
 
 
Je pense que la clé du succès de cette tartine est le mélange du fromage salé avec le côté subtilement sucré des grenades. J’ai obtenu les grenades séchées dans une box que j’avais reçue il y a un certain temps. Elles se saupoudrent sur les salades, les gratins, les sandwiches, on peut en mettre partout en fait! J’ai vraiment adoré les utiliser, à tel point que je vais devoir me lancer dans la recherche de graines de grenades séchées pour refaire mon stock! Si vous n’en avez pas, je pense que vous pouvez les substituer par des graines de grenade fraîche, ou par de la figue coupée en tout petits dés.
 
J’ai réalisé cette recette pour moi toute seule, j’ai compté quatre rondelles de baguettes parce que j’avais une bonne soupe pour aller avec. Vous pouvez en faire plus par personne si vous avez très faim, ou alors n’en faire qu’une par personne mais le servir plutôt comme une entrée. Êtes-vous prêts à tester cette tartine? Parce qu’elle est tout bonnement délicieuse!
 
P.S. : SI comme moi vous adorez le brie, essayez le brie aux truffes
 
Toasts au brie et à la grenade séchée

Quantité ou nb de personnes: 4 toasts

Ingrédients

  • 4 rondelles de baguette aux céréales
  • 40 g de brie tranché en 4
  • 1 c. à s. d'huile d'olive
  • 1 c. à s. de vinaigre balsamique
  • 1 c. à c. de sirop d'agave
  • 1 c. à s. de graines de grenade séchées
  • 1 c. à s. de ciboulette ciselée
  • 1 noix de beurre
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Préchauffez le four à 180°C.
  2. Coupez la baguette en 4  rondelles. Tartinez les rondelles avec le beurre.
  3. Déposez le fromage sur chaque rondelle.
  4. Mettez les toasts à cuire 5 à 10 minutes, jusqu’à ce que le fromage soit fondu.
  5. Pendant ce temps, mélangez l'huile, le vinaigre, le sirop d'agave, le sel, le poivre dans un bol.
  6. Quand le fromage est fondu, sortez les toasts du four Saupoudrez-les de graines de grenade séchées, de ciboulette ciselée, de vinaigrette, et remettez un tour de moulin à poivre.
 

Spécialité de Belgique : Filet américain

Aujourd’hui, je vous propose une recette de chez moi ou presque! Le filet américain est, comme son nom ne l’indique pas, une recette belge, et par extension adoptée dans le nord de la France. Cette spécialité fait partie des incontournables de la gastronomie populaire de l’autre côté de la frontière, au même titre que les fameuses frites. D’ailleurs, il se déguste accompagné de frites maison et d’une bonne bière bien fraîche!
 
Le filet américain aurait été inventé en 1924 par un restaurateur nommé Albert Niels. Il était à l’époque réalisé à partir de viande de cheval, qui était abondante en Belgique. On faisait même frire les frites à la graisse de cheval en ce temps là. C’est une tradition encore perpétuée dans certaines friteries belges d’ailleurs. De nos jours, le filet américain est plus couramment composé avec du bœuf haché.
 
Si vous n’avez jamais goûté de filet américain, c’est un plat très proche du tartare français, mais il y a quelques nuances. La principale est qu’il contient de la mayonnaise. Cela lui donne une texture plus pâteuse, plus proche d’une sauce que le tartare français. Le filet américain est aussi relevé d’oignons finement hachés, de sauce Worcestershire et de câpres. On le sert idéalement accompagné de la bouteille de sauce Worcestershire, pour permettre à chacun d’ajuster l’assaisonnement. 
 
Ici dans le nord, tout le monde connait le filet américain, mais comme c’est censé être une spécialité du coin, je me demande si vous en consommez beaucoup dans les autres régions? Chez nous, on ne le consomme pas qu’au restaurant. Il constitue aussi une garniture de sandwich extrêmement populaire, le « pistolet à l’américain » comme on dit chez nos amis les belges (à ne pas confondre avec l’américain tout court, qui lui ne contient pas nécessairement de filet américain!). On trouve donc dans toutes les bonnes boulangeries des sandwiches au filet américain, et beaucoup de gens achètent des barquettes toutes faites au supermarché ou chez le boucher, qu’il ne reste plus qu’à tartiner sur du pain. 
C’est mon homme qui a décidé il y a quelques temps de se lancer dans la réalisation d’un vrai bon filet américain maison. Il a étudié et mixé de nombreuses recettes vues sur la toile, fait quelques tests et est arrivé à cette version qui nous a beaucoup plu. Ce n’est pas « la » recette classique de l’inventeur du filet américain, mais une version qui s’approche de nos goûts et de ce qu’on a pu goûter de meilleur ! Je doute notamment que la recette originale contienne de la sauce samouraï, mais elle donne un coup de fouet à l’ensemble qui est très sympa. A l’opposé de la barquette toute faite dans laquelle on a du mal à distinguer les ingrédients, celui-ci est un pur régal! 
 
Voici quelques infos si vous voulez vous lancer dans le filet américain. La viande doit être de première qualité et être préparée le plus tard possible avant le repas pour la garder bien fraîche. Les petits oignons au vinaigre et les câpres sont les petits secrets de fabrication qui vont donner du pep’s à l’ensemble. Ne prenez pas de mayonnaise toute faite pour cette recette mais une mayonnaise maison, c’est vraiment meilleur. Au passage, faites-en un peu plus et vous en aurez pour accompagner vos frites! 
 
 
P.S. : Pour un menu belge, complétez par cette délicieuse tarte au riz!
 
Spécialité de Belgique : Filet américain

Ingrédients

    Pour la mayonnaise
  • 2 jaunes d’œuf
  • 2 c. à s. de moutarde
  • 15 cl d’huile de tournesol
    Pour le reste de la recette
  • 500 g de steak haché de bœuf
  • 2 échalotes
  • 1/2 oignon
  • 3 cornichons
  • 4 petits oignons pickles
  • 3 c. a s. de ketchup
  • 1 c. a s. de sauce samouraï
  • 1 c. à s. de paprika
  • 1 c. à s. de persil plat haché
  • 1 c. à s. de ciboulette hachée
  • 1 c. à c. de sauce Worcestershire
  • 1 c. à s. de câpres
  • Quelques gouttes de Tabasco
  • Sel, poivre

Préparation

    Pour la mayonnaise
  1. Battez les 2 jaunes d’œufs avec les deux cuillers de moutarde. Ajoutez petit à petit 15 cl d'huile de tournesol tout en battant au fouet.
    Pour le tartare
  1. Taillez grossièrement l'oignon et l’échalote. Mettez la viande dans le mixeur avec la mayonnaise et mixez pour bien mélanger, puis ajoutez les autres ingrédients en mixant jusqu’à ce que tout soit mélangé. Réservez au frais jusqu'au service.

Croque monsieur revisité à la truffe et purée aux noisettes

Avez-vous déjà goûté à la truffe? J’ai l’impression de m’embourgeoiser en vous disant que j’en consomme régulièrement, mais c’est pourtant vrai! Pourtant je ne suis pas riche! Je me régale principalement grâce à des produits aromatisés à la truffe, dont la saveur est intense, mais il m’est aussi arrivé  d’acheter de la truffe fraîche, ou plus pratique, de la truffe en bocal. En fait, bien que le prix au kilo de la truffe semble tout à fait rédhibitoire, il faut se rappeler qu’il n’en faut que très peu pour parfumer tout un plat!
 
La truffe est un champignon qui pousse dans des conditions bien particulières. Elle a besoin de sols calcaires et de la présence d’arbres comme le chêne ou le charme. On la trouve essentiellement en Provence, dans le Périgord et en Bourgogne, de novembre à mars.
 
La truffe ne se cueille pas comme un champignon classique. Elle doit être déterrée du sol, où elle se cache parfois jusqu’à un mètre de profondeur, c’est ce qui la rend si difficile à récolter! Pour réussir à les détecter sous la terre, vous savez sans doute que l’on fait appel à une truie ou à un chien ! Les truies sont douées pour trouver ces champignons car ils émettent des phéromones qui rappellent celles du porc! Mais quand elles les trouvent, elle sont bien tentées de tout engloutir! C’est pourquoi les trufficulteurs préfèrent souvent les services d’un chien. Avec de l’entraînement, il paraît que tous les chiens peuvent apprendre à reconnaître l’odeur de la truffe! Je vais peut-être en adopter un finalement !
 
 
Récemment, j’ai participé à un concours de recettes à la truffe. J’avais très envie de proposer une recette qui sorte la truffe de ses habituelles recettes de luxe. Je voulais au contraire la proposer dans un plat rustique, simple, voire même un repas de fast-food! J’ai pensé au croque-monsieur, un snack que j’adore car je le trouve terriblement réconfortant et gourmand! Bien sûr, je ne voulais pas simplement étaler de la truffe entre le jambon et le fromage, mais revisiter un peu ce classique.
 
A la base du croque-monsieur, il y a le pain de mie. J’en ai pris un bien moelleux chez mon boulanger. J’ai choisi le le rouler de le paner, et de le garnir d’un fromage qui change un peu, qui fonde bien, mais pas trop fort pour laisser la place à la truffe.
 
 
Pour le service, j’ai accompagné ce croque monsieur d’une salade assaisonnée d’une vinaigrette à la truffe, de deux condiments très parfumés, et d’une purée de topinambours à la noisette. Tout était très bon, mais la star, c’était indubitablement le croque monsieur, à la fois croustillant, fondant, et délicatement parfumé à la truffe! J’en aurais mangé trois fois plus si j’avais pu!
 
 
P.S. : S’ils vous reste de la truffe, surtout ne gâchez pas, et enchaînez avec ces pâtes à l’huile de truffe, crème au poivre et pecorino!
 
Croque monsieur revisité à la truffe et purée aux noisettes

Quantité ou nb de personnes: 2

Ingrédients

    Pour la crème de raifort et pomme granny
  • 45  g de pomme golden
  • 20 g de raifort frais ou en purée
  • 40 g de crème fraîche
    Pour le chutney de légumes au curry
  • 200 g de betterave
  • 100 g de chou rouge
  • 200 g de potiron
  • 1 oignon rouge 
  • 2 gousses d'ail
  • 1 pomme golden
  • 20 cl d'eau
  • 10 cl de vinaigre de cidre
  • 100 g de sucre
  • 1/2 c. à c. de sel
  • 1 c. à c. de curry noir
    Pour la purée
  • 250 g de pommes de terre
  • 250 g de topinambour
  • 2 c. à s. d'huile de noisette (+ un filet pour la présentation à l'assiette) 
  • 10 cl de lait de noisettes tiède
  • 10 noisettes concassées
  • Sel, poivre
    Pour la salade truffée
  • 50 g de jeunes pousses d'épinard
  • 1 échalote
  • Les zestes d'un citron
  • 3 c. à s. de vinaigrette à la truffe
    Pour les croque monsieur (2 rouleaux)
  • 2 tranches de pain de mie 
  • 2 tranches de tomme de brebis (50 g)
  • 2 échalotes
  • 10 g de beurre 
  • 1/2 c. à c. d'huile 
  • 1 à 2 tranches fines de truffe coupée(s) en lamelle
  • 1 c. à s. de crème fraîche
  • 1 c. à s. de moutarde
  • 10 g de chapelure
  • 10 noix de cajou à la truffe
  • Huile de tournesol 
  • Sel, poivre

Préparation

    Pour la crème de raifort et pomme granny
  1. Coupez la pomme en dés très fins. Réduisez le raifort en purée si vous l'achetez frais et mélangez avec la crème, assaisonnez avec du sel.
    Pour le chutney de légumes au curry
  1. Épluchez et coupez en dés tous les légumes  Faites mariner tous les ingrédients dans un saladier pendant environ 2 heures.
  2. Versez dans une casserole à fond épais. Faites cuire à feu doux et à couvert jusqu’à obtention d’une consistance de marmelade soit 2 heures environ, en mettant de l'eau qund nécessaire pour que le mélange reste humide et n'attache pas. Quand il vous paraît suffisamment épais, mixez légèrement au mixeur plngeant pour homogénéiser l'ensemble, mais sans obtenir une purée trop lisse. Mettez en bocaux et réservez.
    Pour la purée
  1. Épluchez et couper les pommes de terre et le topinambour en dés.
  2. Mettez dans deux casseroles de l'eau froide et du gros sel et déposez-y les pommes de terre et les topinambours  Mettez à cuire, et prolongez pendant 20 à 25 minutes selon la taille des pommes de terre et des topinambours.
  3. Après cuisson, égouttez-les et mettez-les dans un saladier puis écrasez-les à la fourchette.
  4. Ajoutez l'huile, le sel, le poivre et mélangez.
  5. Incorporez doucement le lait de noisettes tiède. Remettez sur le feu et mélangez jusqu'à ce que la purée ait la bonne texture, soit quelques minutes.
  6. Concassez les noisettes.
  7. Au moment de servir, rajouter un filet d'huile de noisette et les noisettes en morceaux par dessus.
    Pour la salade truffée
  1. Émincez l'échalote. dans un saladier, mélangez l'échaote les pousses d'épinard, les zestes de citron et la sauce aux truffes. Disposez dans deux assiettes.
    Pour les croque monsieur (2 rouleaux)
  1. Enlevez les croûtes de votre pain de mie.
  2. Émincez les 2 échalotes  et faites les revenir 5 minutes environ à la poêle avec 5 g de beurre 1/2 c. à c. d'huile. Elles doivent être translucides mais ne pas brûler. 
  3. Avec un rouleau a pâtisserie, aplatissez les tranches de le pain de mie, posez-les sur du film transparent alimentaire. 
  4. Disposez sur chaque tranche de pain un peu de beurre puis déposez les tranches de fromage, la truffe coupée en fines lanières et enfin, les échalotes.
  5. Roulez en serrant bien dans le film pour former deux boudins et réserves au réfrigérateur 20 minutes minimum.
  6. Mélangez la moutarde et la crème fraîche dans un petit récipient. Mixez les noix de cajou avec la chapelure et déposez ce mélange dans une assiette creuse.
  7. A l'aide d'un pinceau, badigeonnez l'extérieur de chaque roulé d'une fine couche du mélange moutarde crème fraîche, y compris les extrémités, puis passez-les dans la chapelure.
  8. Faites  frire dans une huile chaude mais pas fumante. Retirez quand ceux ci sont dorés.
  9. Coupez les roulés en deux et disposez-les dans chaque assiette. Accompagnez de la purée de noisettes et d'une cuiller des deux condiments.

Que faire avec de la spiruline?

Photo Vegan Photo @Flickr
 
Aujourd’hui, je vous propose de découvrir plus en détail la spiruline. Oui oui! Avez-vous déjà goûté cette algue à la si jolie couleur? On la trouve en gélules à prendre comme un complément alimentaire, ou en poudre, à utiliser en cuisine. C’est bien sûr de celle que l’on peut cuisiner que je vais vous parler! Avant tout chose, ne vous inquiétez pas ,car malgré les propriétés presque miraculeuses qu’on lui porte, la spiruline reste un aliment et non un médicament. Tout le monde peut donc en consommer, y compris les enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées… Il n’y a aucune contre-indication à en intégrer dans votre alimentation!
 
Le goût de la spiruline est assez fort et son odeur peut dérouter au premier abord, mais utilisée avec parcimonie et de la bonne façon, elle peut apporter un vrai plus à une recette. Si vous avez acheté un sachet et ne savez pas quoi en faire, découvrez mes idées!
 
   
Photo Philipp Alexander @Flickr

Saupoudrée sur les salades

La spiruline ne nécessite pas de cuisson. Vous pouvez donc la saupoudrer sur vos salades au moment du service. Elle sera par exemple parfaite sur des crudités, une salade à la feta ou encore sur une salade de la mer…

En vinaigrette

Vous pouvez mélanger la spiruline à vos sauces : vinaigrettes, mayonnaises ou sauces froides en tous genres pour leur donner un peu de pep’s et une jolie couleur.
 
Photo VLCinéaste @Flickr

En dips

Ajoutez un peu de spiruline dans vos dips apéro : houmous, tapenade, tarama… Le résultat sera très sympa notamment dans les guacamole, ou bien sûr dans les tartinades au poisson.
 

Avec des œufs

La spiruline se marie très bien avec la saveur de l’œuf, elle fera donc merveille dans vos omelettes ou encore pour changer un peu, en tamagoyaki.
 

Avec des plats de poisson

Sa saveur marine se fait l’alliée des plats au poisson, que ce soit votre terrine de poisson du dimanche, un crumble de saumon…

Dans les potages

Ajoutez la spiruline après cuisson pour ne pas altérer ses bienfaits.

Dans des galettes ou crêpes

La spiruline se glissera discrètement dans des galettes de type galette d’avoine, ou blinis, ou encore dans des crêpes, auxquelles elle donnera une très jolie couleur.

Sur vos tartines

Saupoudrée sur des toasts, une tartine de beurre ou de fromage et en particulier sur les fromages de chèvre, la spiruline fera mouche.
 

Dans vos desserts

Mélangée avec un yaourt, du fromage blanc, un bol de muesli, la spiruline peut dérouter, mais elle se masquera assez bien dans la compote de pommes.
 
Photo Wild Tofu @Flickr

Avec un jus de fruits

Mettez en quelques pincées dans un jus ou un smoothie. Pensez au jus de pommes qui masquera la saveur de l’algue.
 

Dans vos latte

La spiruline peut très bien sa marier aux boissons chaudes comme les lattes, je l’ai notamment testée dans le unicorn latte et c’était très bon!
 
Avez-vous déjà testé la spiruline? Si oui, avez-vous d’autres idées pour l’utiliser? Je suis preneuse de vos idées!

Dans mon placard : produits belges

Photo Smabs Sputzer @Flickr
 
Aujourd’hui, je vous emmène pour un petit voyage à la frontière, pas loin de chez moi, du côté de la Belgique! La Belgique est un pays que j’adore, et je vais régulièrement y passer des après-midi ou même des petits week-ends. Il y a plein de belles villes à découvrir là-bas, à moins d’une heure de route pour nous les chanceux lillois! Je voulais donc vous parler des produits que j’ai couramment dans mes placards et qui me viennent de Belgique! J’en ramène certains de mes escapades, d’autres sont facilement trouvables dans tous les supermarchés du nord de la France. En connaissez vous d’autres qui font partie de vos classiques?
 

De la bière !

A la maison, nous sommes amateurs de bière e dans ce registre, nos favoris sont de l’autre côté de la frontière, car nos amis belges sont vraiment très doués dans ce domaine. Il y a bien sûr les célèbres bières trappistes comme la Chimay bleue ou la Trappe, mais aussi des bières un peu moins connues comme la Gouden Carolus, la scotch CTS, la houppe de Namur… Une liste complète serait impossible à faire, surtout que je fais en sorte d’en acheter des différentes à chaque fois!
 

Du fromage

Je ne suis pas experte dans ce domaine, mais dans le nord de la France nous trouvons régulièrement du fromage belge chez nos fromagers. Parmi eux, il y en a qui sont à la bière ou réalisés par les mêmes moines que ceux qui font les bières d’abbayes (ils ont tout compris quoi!), comme notamment du Chimay, du Leffe, du Maredsous, qui existe même en fromage à tartiner un peu comme le Philadelphia!
 
Photo Lou Stejskal @Flickr

Du sucre

Les belges ont des choix de sucres un peu différents des nôtres, et on trouve là-bas très facilement des sucres gourmands comme le sucre perlé ou sucre candi. C’est aussi le pays de la cassonade, à ne pas confondre avec ce que nous appelons cassonade en France. Leur cassonade a une texture différente, poudreuse et humide, avec parfois de gros morceaux, et elle très parfumée, c’est un délice! Enfant, je la mangeais au goûter, saupoudrée sur une tartine grillée couverte de beurre un peu fondant. J’ai grandi avec la cassonade Graeffe, qui est de couleur caramel, et désormais j’achète aussi la Candico brune. C’est aussi un régal sur les crêpes!
 
 Photo Allagash Brewing@Flickr
 

Des pâtes à tartiner

Les belges ont des pâtes à tartiner différentes des nôtres, et j’aime les alterner quand j’ai l’occasion d’en acheter! Il y a notamment les marques Meli, Côte d’or ou Kwatta. Je ne peux pas dire qu’elles soient meilleures ou moins bonnes que les marques qu’on trouve chez nous, c’est juste pour le plaisir de varier! En Belgique, on  consomme aussi des vermicelles de chocolat saupoudrés sur des tartines.
 
Photo Imbecillsallad@Flickr

Du chocolat

Le fameux Côte d’or est belge, on le trouve bien sûr en France, mais en Belgique il est moins cher et on trouve des parfums en plus. J’aime aussi prendre des parfums typiques, comme le Dolfin au spéculoos ou au cuberdon. Connaissez-vous les cuberdons d’ailleurs? C’est un de mes bonbons préférés et pourtant je ne suis pas très branchée bonbons!
 
Photo _molins@Flickr

Du sirop de Liège

J’adore ce sirop typique, qui permet de réaliser des recettes aussi bien sucrées que salées, je vous en proposais d’ailleurs une ici.
 
 
Voilà, il existe des dizaines d’autres spécialités en Belgique et je n’hésiterai pas à vous en reparler, ici je voulais juste faire un tour de ces produits qui sont en permanence ou presque dans mes placards et qui font partie de mon quotidien!

Oeufs brouillés à l’avocat

Aujourd’hui je vais vous parler d’un produit de saison : l’avocat ! Oui, c’est vrai qu’on le trouve toute l’année, mais sa vraie saison c’est maintenant, plus précisément de l’automne jusqu’au printemps, même si on est plus tentés d’en mettre dans nos belles salades estivales !
 
Alors puisque l’avocat est de saison dans les mois où il fait moche, j’ai eu envie d’une recette réconfortante pour le consommer! Il n’est pas d’usage de consommer l’avocat chaud, mais c’est en réalité très bon, comme je l’avais déjà remarqué avec cette recette d’avocats farcis à l’oeuf et au bacon que j’avais adorée. De manière générale d’ailleurs, j’aime consommer l’avocat avec des œufs. Je dépose des tranches d’avocat sur des tartines que je couvre d’un œuf au plat par exemple, et j’associe souvent avocat et œuf dur dans mes salades. Mais je n’avais jamais essayé d’ajouter de l’avocat aux œufs brouillés. J’ai voulu donc voulu continuer dans ce mariage réussi de l’avocat et de l’œuf, en intégrant de l’avocat dans ce plat qui me fait adorer le brunch à lui tout seul! Et pourquoi pas après tout?
 
 
Les œufs brouillés sont des œufs que l’on cuit assez peu, ils sont juste coagulés à feu très doux, et ici l’avocat bien mûr et écrasé est ajouté à la fin de la cuisson donc il ne cuit pas à proprement parler. En moins de 10 minutes, vous aurez votre petit déjeuner ou un dîner léger, simple et rapide pour un soir de flemme!
 
Les œufs sont une excellente source de protéines et l’avocat regorge de vitamines, de minéraux et de fibres et de graisses saines. Autant dire que vous vous rendez service en mangeant ce plat quoi!
 
Je serai la première à admettre que l’aspect de l’avocat dans les œufs brouillés peut sembler un peu bizarre. L’avocat donne une coloration un peu verdâtre à l’ensemble. Mais il faut passer au dessus de ça. Les œufs bien crémeux associés à la texture fondante de l’avocat donnent un résultat  délicieux et tout sauf ennuyeux! L’accompagnement parfait pour ce plat sera bien sûr du bon pain frais, et pourquoi pas, du bacon et un bon jus d’orange si vous êtes en mode brunch.
 
 

Oeufs brouillés à l’avocat

Pour 1 personne
 
  • 2 œufs
  • 5 cl de crème liquide
  • 1/2 avocat mûr à point
  • 1 pincée de paprika
 
Cassez les œufs dans un bol et battez-les. Faites cuire les œufs au bain-marie en remuant continuellement avec une cuiller en bois. Dès qu’ils commencent à coaguler, mais avant qu’ils soient solides comme une omelette, arrêtez la cuisson en retirant la casserole du feu et en ajoutant immédiatement la crème liquide.
 
Écrasez l’avocat à la fourchette et mélangez avec le paprika et ajoutez au mélange d’œufs brouillés, mélangez grossièrement et servez immédiatement.
 

Dip carotte kiri

Bien que j’aie un blog de cuisine et que je cuisine donc beaucoup, je ne fais pas partie de celles qui se plaignent que leur homme ne fait jamais rien de ce côté là! Statistiquement je cuisine certes plus que lui, mais il me fait régulièrement des spécialités délicieuses et n’hésite pas à innover pour me faire plaisir! Lors de mon dernier anniversaire, il m’avait notamment prévu un petit repas surprise, durant lequel il avait servi cette délicieuse tartinade.

Cette tartinade à la carotte est parfaite pour l’apéritif, pour y tremper légumes et morceaux de pain grillé, c’est d’ailleurs comme ça que nous l’avons consommée. La texture est bien crémeuse et un peu compacte grâce à l’utilisation de fromages Kiri, ce qui fait qu’on pourrait aussi la tartiner directement sur des tranches de pain, sur un bagel ou dans un sandwich, à la place de la mayonnaise.

J’ai beaucoup aimé la jolie couleur de cette tartinade et son petit goût, les épices peuvent facilement être remplacées par d’autres suivant ce que vous avez sous la main, et en saison si vous avez de belles herbes dans le jardin comme de la ciboulette ou de l’estragon, n’hésitez pas à les y ajouter!

 

 

P.S. : J’aime souvent proposer un trio de dips avec du pain pour l’apéro, vous pouvez par exemple prévoir aussi un  houmous à la betterave et un tzatziki!

Dip carotte kiri

  • 250 g de carottes
  • 4 portions de Kiri
  • 2 c. à s. d’huile d’olive
  • 2 c. à c. de paprika
  • 2 c. à c. de cumin
  • 2 pincées de coriandre en poudre
  • Sel, poivre

Épluchez et coupez grossièrement les carottes.
Mettez les carottes à cuire 20 minutes environ, jusqu’à ce qu’elles soient tendres.

Mixez les carottes et l’huile olive, en ajoutant progressivement le kiri afin d’obtenir une purée homogène et onctueuse.

Assaisonnez avec la coriandre, le sel, le poivre, le paprika, le cumin. 
Laissez refroidir et reposer au moins 1 heure au réfrigérateur avant de servir.

Avec cette recette aux carottes, je participe à Cuisinons de saison !
 
 

Brochettes de crêpes, mozzarella et tomates cerises

Chaque année le 2 février, nous célébrons la Chandeleur, l’occasion incontournable de faire sauter des crêpes. Le terme de Chandeleur vient de « fête des chandelles », lui-même traduit du latin festa candelarum. Il s’agit d’une fête chrétienne qui puise un certain nombre de ses traditions dans des rites païens très anciens, mais cette coutume populaire a beaucoup de succès, à tel point que la plupart des gens ignorent ses origines.
 
A l’origine, chaque 2 février, les fidèles devaient allumer des cierges à l’Église et les rapporter dans leur maison pour commémorer la présentation de Jésus au Temple de Jérusalem ainsi que la fin du cycle de Noël. C’est pourquoi la tradition demandait aussi de ne ranger la crèche de Noël qu’à partir de cette date. Vous allez me dire c’est bien, mais quel est le rapport avec les crêpes ? Cette tradition étant très ancienne, plusieurs théories expliquent cela. Certains pensent que sa forme étant ronde et sa couleur jaune, elle représenterait le soleil et évoquerait ainsi la fin de la période hivernale et le début du printemps. D’autres pensent que cela est dû au pape Gélase, initiateur de la tradition de la Chandeleur, qui aurait offert des galettes aux pèlerins qui arrivaient à Rome. Enfin, d’autres pensent que cela vient de traditions populaires, comme l’exprime le dicton «Si point ne veut de blé charbonneux, mange des crêpes à la Chandeleur».
 
 
Il y a d’autres coutumes associées à la Chandeleur. Par exemple, lorsqu’on cuisine la première crêpe, il est courant de la faire sauter plusieurs fois de suite afin de conjurer le mauvais sort pour l’année à venir. Les paysans avaient coutume de le faire en tenant une pièce de monnaie dans la main gauche afin d’attirer sur eux bonheur et prospérité.
 
Au final, personne ne sait franchement comment est née cette tradition quoi! Mais ce que je sais, c’est que j’adore manger des crêpes!
 
J’avais envie pour ce jour spécial de trouver une entrée qui permette de rester dans le thème des crêpes, alors je me suis dit, pourquoi pas en faire de petits rouleaux que l’on piquerait sur des pics à brochette? Au final, le résultat était délicieux et peut se décliner avec ce que vous voulez à l’intérieur des rouleaux : tapenade, houmous, tarama… N’hésitez pas à varier les plaisirs !
 
  

Brochettes de crêpes, mozzarella et tomates cerises

Pour 10 brochettes
 
  • 3 c. à s. de fromage frais ail et fines herbes
  • 5 tomates cerises
  • 5 boules de mozzarella
  • 1 galette bretonne
 
Tartinez généreusement le fromage frais sur la galette.
Roulez la bien serré, coupez-la en 10 tronçons.
Piquez les rouleaux sur des cure dents et complétez par les tomates cerise et les boules de mozzarella.