Archives de catégorie : Conseils et idées menus

Légume de saison : l’ail

Photo Mike Mozart @Flickr   

Bien qu’on le trouve toute l’année sur nos étals et qu’on le consomme à tout moment sans aucune distinction, l’ail a une saison, et c’est maintenant… Découvrez dans cet article comment le cuisiner et le mettre à l’honneur dans vos assiettes. Si vous n’avez pas peur pour votre haleine, vous allez vous régaler !

Comment choisir l’ail?

Pour choisir de l’ail frais, cherchez des têtes pas trop larges, mais plutôt denses et lourdes par rapport à leur taille. Si elles ont été stockées dans un endroit sec et protégé de la lumière, c’est l’idéal. Évitez les têtes qui sont tachées ou qui commencent à germer. L’ail pourra se conserver jusqu’à 1 mois, si vous le conservez à température ambiante dans un lieu bien ventilé.


Photo JMacPherson @Flickr

Quand l’ail est-il de saison?

L’ail a deux saisons en France, au printemps et à l’automne, bien qu’on le trouve toute l’année sur les étals.


Photo Clyde Robinson @FLickr

Comment conserver l’ail?

L’ail présente l’avantage d’être disponible toute l’année et de très bien se conserver sans sécher trop vite. Si besoin, vous pouvez l’émincer finement et le congeler pour ensuite l’utiliser en petite quantité quand vous en avez besoin.


Photo Scott Feldstein @Flickr

Comment préparer l’ail?

Pour préparer de l’ail, séparez d’abord les gousses de la tête. Enlevez les peaux sèches. Couper la gousse en deux pour prélever le germe central et enfin, écrasez la gousse à l’aide pour du plat d’un couteau ou d’un presse-ail. Vous pouvez aussi l’émincer selon les besoins de votre recette . Lorsque vous faites cuire de l’ail, surveillez-le bien car il peut très vite brunir et devenir amer. Pour mettre l’ail à l’honneur dans votre cuisine, essayez l’ail rôti au four ou encore la soupe à l’ail. Il sera également délicieux dans une purée de pommes de terre, avec des légumes rôtis au four ou avec du riz.


Photo Elijah van der Giessen @Flickr

Mes recettes favorites à l’ail

 


Petites pommes de terre primeurs à l’ail et petits pois


Mont d’or à l’ail et au vin blanc

pain-ail-herbes-2
Pain à l’ail façon belge


Pommes de terre rissolées à l’ail

dip-tcheque-3
Tartinade tchèque à l’ail

soupe-ail-2
Soupe à l’ail et aux herbes

houmous-chou-ail-3
Houmous au chou et à l’ail rôti

baguette-ail2
Baguette à l’ail

puree-chou-fleur-romarin
Purée de chou fleur au romarin et à l’ail

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Mes inspirations de mai

Photo Nana B Agyei @Flickr

Dans cette rubrique, je vous parle chaque mois de mes envies et idées culinaires du moment, des tendances qui m’ont tapé dans l’œil et des plats que je compte tester prochainement… Voici donc ce qui me motive plus particulièrement en ce moment!

Le tofu

 
Je sais que je vais en perdre beaucoup en cours de route en parlant du tofu, vous êtes nombreux à détester cet aliment qui n’a pas de goût ou un goût désagréable selon l’avis de chacun. Mais j’ai appris à le redécouvrir et à le cuisiner de certaines façons qui le rendent à mon sens vraiment addictif ! Le secret, c’est de savoir quelle marque acheter, et de savoir comment bien le préparer… Alors c’est une véritable révolution, et ces derniers temps je m’en donne à cœur joie!
 
 

L’Italie

 
J’ai toujours adoré la cuisine italienne et j’ai eu la chance d’aller la découvrir sur place de nombreuses fois. Avec le retour des beaux jours, c’est une cuisine qui revient beaucoup plus fréquemment chez moi, que ce soit les pizzas, les pâtes, les lasagnes mais aussi les légumes marinés, les fromages ou l’aperitivo.
 

 

Les farines sans gluten

Je n’ai pas de problème de santé qui m’empêche de consommer du gluten, tant mieux pour moi. Cependant, je trouve que de la contrainte nait la créativité et qu’il y a donc plein de choses hyper intéressantes à découvrir dans la cuisine sans gluten, comme dans toutes les autres cuisines qui sont nées d’une allergie ou d’une intolérance. Je m’amuse donc à tester des recettes avec différentes farines originales comme la farine de riz la farine, de pois chiches… Et à découvrir le rendu que ça donne. Il y a quelques gros loupés  évidemment, mais aussi de super surprises ! 
 

 

Les salades et vinaigrettes

Avec le retour du printemps, j’ai une envie de salades quasi permanente. Je prépare évidemment des classiques, mais j’aime aussi profiter de n’importe quel ingrédient comme prétexte pour inventer une salade, comme une salade de falafels, de galettes de légumes ou de croûtons. Je m’amuse aussi à créer plein de vinaigrettes avec les vinaigres et les huiles originaux que j’accumule dans mes placards.
 

Coté bien-être et beauté

J’ai profité de ces trois mois de couvre-feu où la vie tournait au ralenti pour suivre une formation en ligne à la naturopathie. Cela m’a demandé beaucoup d’heures de travail mais j’ai appris énormément de choses que je pourrai mettre à profit aussi bien dans mon quotidien que pour aider des amis ou pour élaborer des soins maison aux propriétés que je souhaite. Je suis ravie d’avoir réussi à terminer ce challenge !
 
Et vous, qu’est-ce qui vous motive, vous obsède ou vous amuse en ce moment ? 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Comment associer bières et plats?

On parle très souvent des associations mets et vins, mais beaucoup moins des association mets et bière. Pourtant, il y a un nombre incroyable de variétés de bières, et celles-ci se marient globalement très bien avec les plats, en particulier avec les plats rustiques, les spécialités régionales ou encore les planches apéro… Bref, tout ce qui est bon, quoi!
 
Pour vous démontrer qu’on peut organiser une beuverie soirée bière tout en étant un fin gastronome, je vous propose donc aujourd’hui une petite synthèse des meilleures manières de les associer.
 
Avis aux amateurs!

Quelques règles de base

 
Pour faire un accord parfait, vous pouvez choisir plusieurs axes. Le premier est de créer un contraste entre l’aliment et la bière. Dans ce cas, on choisit des saveurs diamétralement opposées qui vont se mettre en valeur l’une l’autre. Le deuxième est de créer un accord complémentaire, comme des aliments aux saveurs riches avec une bière plutôt lourde et riche elle aussi. La troisième façon d’accorder va être de nettoyer le palais avec la bière, par exemple en choisissant une bière légère pour accompagner un plat pimenté. Enfin, les accords par pays fonctionnent plutôt bien. On peut servir par exemple une bière ambrée irlandaise pour accompagner un Welsh, ou une triple belge avec des frites. Dans tous les cas, évitez les bières aux saveurs trop fortes, qui vont écraser la saveur du plat et la couvrir. 
 
 

Avec les fast food

 
Avec des plats de consommation rapide comme des frites, des hot-dog ou du fish & chips, les lager plutôt légères fonctionneront bien car elles sont fraîches, et contre balancent bien le côté gras du plat en nettoyant le palais.
 
 

Avec de la cuisine du monde

 
Avec la cuisine du monde ou la cuisine épicée, et notamment avec de la cuisine mexicaine, les IPA fonctionnent bien. L’amertume complète bien le côté parfumé du plat et l’un comme l’autre arrivent à émerger malgré leurs saveurs fortes.
 
 

Avec un risotto

 
Pour accompagner un risotto, choisissez une bière légère et très orientée sur les céréales comme une lager américaine ambrée ou une Pilsner. La saveur des céréales et l’équilibre avec le houblon balanceront bien les saveurs du risotto tout en restant légers sur le palais.
 
 

Avec des légumes-racines

 
Choisissez une bière un peu acide, aigrelette ou une sour. Les bières aux bretannomyces (souvent appelées Brett) seront adaptées ainsi que les bières belges auto fermentées de type Gueuze.
 
 

Avec des plats gras ou riches en beurre

 
Une bière de type noire comme une black lager ou une Brown porter exprimeront bien leurs saveurs houblonnées et amères. Elles ont aussi un côté rôti qui contrastera avec la richesse du plat.
 
 

Avec des légumes grillés

 
Avec des légumes grillés comme des carottes, des poivrons, des oignons, ou des champignons, choisissez une bière sombre et rôtie, comme un Stout irlandais ou une schwarz allemande qui vont équilibrer la douceur et la richesse des légumes.
 

Avec du fromage

 
Avec des fromages comme du brie, du cheddar, du bleu ou de la mozzarella, les Belges triples ou les anglaises fonctionnent très bien. Dans ce domaine, on peut varier beaucoup les bières qui vont naturellement bien avec les fromages.
 
 

Avec du chocolat

 
Avec du chocolat, choisissez une bière à la fois maltée et douce ou dans un autre registre, une bière sombre et rôtie. Dans les deux cas, le but sera de faire ressortir le côté rôti du chocolat et du cacao. Les stout sont par exemple un choix parfait car ils ont d’ores et déjà une saveur légèrement chocolatée et un taux d’alcool plutôt léger. Ils sont aussi moins sucrés qu’on ne le pense et ne viennent donc pas étouffer la douceur du chocolat.
 
 

Avec un dessert

 
Avec un dessert qui n’est pas au chocolat mais plutôt à la crème comme un tiramisu ou une crème brûlée, un Barley wine aux notes de Porto ou un lambic aux fruits belge seront parfaits par leur richesse sur le palais et leur côté fruité.
 
 
Et vous, vous êtes prêts à passer aux accords mets/bière? Ça vous arrive de servir vos repas avec une bière?

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Que faire avec de la feta?

Aujourd’hui, je vous propose un article qui est devenu une sorte de rendez-vous mensuel sur ce blog. Il s’agit d’un petit post pour vous aider à écouler un produit si vous en avez en trop dans vos placards et si la date de péremption approche. Aujourd’hui c’est sur la feta qu’on va se pencher. Comment écouler un paquet entamé ou complet très facilement ? C’est simple, il y a plein de recettes géniales pour ça, que je vous propose ci-dessous.

Un risotto

Le risotto ne se prépare pas traditionnellement avec de la feta, mais sur une base de risotto aux champignons ou de risotto à la tomate, vous pouvez après la cuisson égrener la feta directement dans les assiettes, c’est un régal.

Une soupe

Si vous avez une petite quantité de feta à finir, saupoudrez-la au-dessus de vos bols de soupe, cela fait joli et donne du goût à votre repas. J’avais par exemple tu réalisé cette soupe de potimarron et feta délicieuse!

Une salade

C’est le choix le plus évident même si on n’en a pas forcément envie quand il ne fait pas chaud… Il existe évidemment la salade grecque, mais on peut faire des variantes plus simples, comme cette salade de concombres et feta. Je trouve que la feta va aussi très bien dans les salade de lentilles comme celle-ci.

Un cake

La feta et délicieuse dans les cakes salés qu’elle parfume agréablement. Prévoyez un cake feta olive et origan par exemple, c’est un délice.

Des tapas pour l’apéro

Vous pouvez tout simplement couper votre feta en dés, la faire mariner dans un peu d’huile d’olive avec des herbes et la servir avec des cure-dents à l’apéro. Vous pouvez aussi réaliser des olives marinées à la feta c’est totalement addictif.

Un dip apéro

J’adore réaliser cette tartinade à la feta et au citron. J’avais testé cette recette il y a longtemps et je l’ai refaite plusieurs fois tant elle est délicieuse. 

Une bruschetta

La bruschetta est un peu ma recette idéale quand j’ai des restes à écouler. On peut y mettre les légumes qu’on a dans le fond du frigo, une base de crème, de moutarde ou de sauce tomate, et on étale du fromage par-dessus. Il n’y a pas plus simple! La feta se prête parfaitement à cet exercice comme vous pouvez le voir notamment dans cette bruschetta aubergine feta et origan, ou encore dans ces toasts feta et miel.

Et vous, quels sont vos recettes fétiches pour utiliser de la feta ?

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Mes inspirations d’avril

Photo Nana B Agyei @Flickr

Dans cette rubrique, je vous parle chaque mois de mes envies et idées culinaires du moment, des tendances qui m’ont tapé dans l’œil et des plats que je compte tester prochainement… Voici donc ce qui me motive plus particulièrement en ce moment!

Les légumineuses

 
J’adore les légumineuses comme les lentilles, les haricots blancs, les haricots rouges, les pois cassés… Mais j’ai tendance à les oublier au quotidien! En ce moment j’ai décidé de les redécouvrir et je me régale entre les chilis, les baked beans, les dahls et autres spécialités nourrissantes et parfumées!
 

La cuisine du Moyen-Orient

 
Je suis fan de cuisine du monde et plus c’est dépaysant plus je me fais plaisir! Je redécouvre depuis quelques mois la cuisine du Moyen Orient, au travers notamment la cuisine du chef Ottolenghi, dont j’adore les recettes! Avec les beaux jours qui reviennent, je sens que je vais encore m’en donner à coeur joie!
 
 

L’index glycémique

J’ai lu plusieurs ouvrages sur l’index glycémique et l’alimentation qui en découle, qui consiste notamment à manger moins de produits industriels et raffinés et plus de produits bruts, complets, naturels et j’aimerais réussir à intégrer certains de ces principes dans mon alimentation quotidienne pour continuer à entretenir ma santé. 
 
 

Les champignons

J’adore les champignons et ces derniers temps je crois que j’en mange presque quotidiennement! Que ce soit en poêlée, en soupe, tranchés pour tremper dans un dip à l’apéro, je ne m’en lasse pas!
 

Coté beauté

J’ai réalisé un mélange à utiliser dans les lampes Berger pour parfumer mon intérieur, le résultat est sympa et je vous le partagerai prochainement. J’ai aussi réalisé un élixir à la rose pour la peau, si avec ca je ne rajeunis pas immédiatement, je ne comprends pas! Enfin, je m’amuse à réaliser des savons que je compte offrir à ma famille à Pâques ( même si cette année encore, nos ne ne le fêterons pas ensemble à la vraie date, à cause des restrictions sanitaires).
 
Et vous, qu’est-ce qui vous motive, vous obsède ou vous amuse en ce moment ? 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Fruit de saison : le pamplemousse

Photo liz west @Flickr

Le pamplemousse est un fruit que l’on aime ou que l’on déteste, avec son amertume caractéristique. On l’utilise notamment pour son jus, mais il existe plein d’autres manières de le consommer : tel quel, en gâteau, en salade de fruits, pour son écorce…. Aujourd’hui, je vous dis tout sur ce fruit gorgé de vitamines!

Comment choisir des pamplemousses?

Ils doivent avoir une peau brillante et sans défaut et être lourds pour leur taille, denses, ce qui indique qu’ils contiennent beaucoup de jus et que la chair n’est pas sèche. Si vous avez l’intention d’utiliser l’écorce dans votre recette, par exemple en zeste ou pour faire des écorces confites, choisissez un pamplemousse bio.


Photo liz west @Flickr

Quand les pamplemousses sont-ils de saison?

Les pamplemousses sont disponibles toute l’année, mais sont à leur apogée  en hiver (de décembre à avril).

Comment conserver des pamplemousses?

Les pamplemousses se conserveront à la température de la pièce pendant une semaine et au moins deux semaines au réfrigérateur. Dans ce cas, sortez-les en avance et attendez qu’ils reviennent à température ambiante avant de les manger.


Photo isox4 @Flickr

Comment préparer des pamplemousses?

Les pamplemousses et leurs zestes sont des arômes de choix, utilisables aussi bien dans les plats sucrés que salés. 
Le pamplemousse cru peut être utilisé dans les salades de fruits mais aussi dans les salades salées. Ils se marie notamment très bien avec le fromage de chèvre.
Utilisez-le également dans les smoothies, les marinades et les vinaigrettes. Le pamplemousse fera aussi merveille dans les gâteaux, que ce soit en y ajoutant des zestes ou en les imbibant d’un sirop réalisé à partir du jus. 
Vous pouvez aussi réaliser une eau infusée au pamplemousse en mettant quelques rondelles à tremper dans de l’eau fraîche. 


Photo dailyfood @Flickr

Mes recettes favorites au pamplemousse

Sirop de pamplemousse rose

Cuillers apéritives crevette et pamplemousse rose

Daiquiris pamplemousse cerises

daiquiri-cerise-2

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Découvrez 15 épices de la cuisine du monde

Photo Mike McBey @Flickr

En bonne passionnées d’épices, j’en ai un nombre invraisemblable dans mes placards. Parmi elles, il en a certaines que j’utilise tous les jours, d’autres plus rarement, mais j’adore avoir le choix et me renseigner sur chacune pour savoir comment les utiliser. Comme j’aime la cuisine du monde, aujourd’hui je vous propose un petit voyage à travers certaines épices typiques de pays du monde! C’est parti pour le voyage!

Antilles : colombo

Le colombo de poulet est un plat typique des Antilles. ce mélange d’épices, assez proche du curry, est composé de coriandre, curcuma, piment doux, cumin, fenugrec, gingembre.

Allemagne : cannelle

La cannelle est typique de l’Allemagne et notamment de ses spécialités de Noël comme les pains d’épices. Les marchés de Noël sentent la cannelle à plein nez! Mais j’aurais aussi pu citer le Portugal! Une grande partie des desserts portugais sont saupoudrées de cette épice divine!

 

Cambodge : cardamome

La cardamome est très présente dans la cuisine asiatique et indienne, mais elle est réellement typique du Cambodge. En effet, c’est une espèce endémique qui pousse à l’état sauvage dans la chaîne des cardamomes au Cambodge.


Photo Maxpax @Flickr

Chine : 5 épices

Le 5 épices évoque la cuisine chinoise.  Il n’y a pas deux mélanges identiques mais il contient généralement de l’anis, du fenouil, de la coriandre, du poivre de Sichuan, des clous de girofle… Et ne se limite pas forcément à 5 épices!

 

Grèce : menthe

La menthe s’apprécie dans les desserts, les entrées et les boissons. Elle permet notamment de réaliser le délicieux tzatzíki.

Hongrie : paprika

En Hongrie on a l’impression que tout est parfumé au paprika, et il est vendu partout sur les marchés. Là-bas, il a longtemps été le remplaçant du poivre, trop cher pour le peuple. Il permet notamment de réaliser la délicieuse goulash.

Inde : curry

Le curry n’est pas à proprement parler une épice mais un mélange d’épices, dont il existe de nombreuses variantes, plus ou moins pimentées. Ce mélange sert à réaliser les plats du même nom comme le curry rouge ou le curry aux oeufs.

Italie : Basilic

Le basilic est un emblème de l’Italie à lui tout seul, et il parfume aussi bien les plats de pâtes, les pizzas, les risottos ou entre dans la composition du fameux pesto ou de la salade tomate mozzarella. J’en suis fan et je pourrais en mettre partout!

Japon : gingembre

Le gingembre se trouve dans de nombreuses cultures, et notamment dans la cuisine japonaise. Mariné, il accompagne les sushis. Il est aussi souvent utilisé dans les sauces, les marinades, les soupes ou même pour parfumer le riz et les poissons.

Liban : sésame

Le sésame est très présent dans la cuisine libanaise, puisqu’il compose notamment le tahin, ou pâte de sésame qui sert elle même à faire le houmous. Il permet aussi de composer le zaatar, un condiment qui peut remplacer le sel et parfumer les plats.

Malaisie : curcuma

Le curcuma est connu pour sa jolie couleur. Il est originaire d’Inde et de Malaisie et entre donc dans beaucoup de recettes de cette zone géographique. parmi les recettes originaires de là-bas, il existe un curry malaisien, le curry rendang, le poulet capitan ou le poulet à la malaisienne par exemple. 

Maroc : ras el hanout

Le ras el hanout est un mélange typique du Maroc qui peut être composé d’une vingtaine d’épices ou même beaucoup plus. Ce mélange bien parfumé et plus ou moins piquant est parfait dans les couscous, tajines, pastillas, ou dans les plats de légumes marocains.


Photo Clyde Robinson @Flickr

Scandinavie : Aneth

L’aneth m’évoque toujours la Scandinavie, il est très présent là-bas et notamment et notamment au saumon mariné, la betterave marinée, les sauces au skyr et aux petites herbes ou encore celles au raifort… Il faut l’utiliser à petite dose, sinon il peut vite prendre le dessus sur els autres ingrédients.

 

Thaïlande : coriandre

La coriandre est sans doute mon herbe favorite et surtout dans sa version fraîche! Elle parfume de nombreux plats d’Asie et de Thaïlande en particulier.

Voilà un aperçu de mes cuisines et épices du monde préférées. Et vous quelles sont vos épices chouchou?

Turquie : cumin

Le cumin est présent dans beaucoup de cuisines mais j’avais envie de vous parler de la cuisine turque, une cuisine dont je suis folle. La Turquie produit du cumin, et le met à l’honneur dans de nombreux plats de viande et notamment avec du bœuf haché comme dans les keftas.

Et vous, quelles sont vos cuisines du monde et vos épices favorites?

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Machine à soda : écolo ou pas ?

Vous l’avez sans doute remarqué au travers de certains de mes précédents posts, depuis quelques années, j’ai essayé d’adopter une démarche de plus en plus écologique. Dans ce contexte, j’ai notamment essayé de réduire ma consommation d’emballages plastiques ménagers : barquettes, flacons, canettes et bien sûr les bouteilles en plastique qui représentent la plus grande part de nos déchets quotidiens, bien qu’étant les plus faciles à éliminer de notre routine.

Si je ne suis pas nécessairement une grande consommatrice de sodas ou d’eau gazeuse, j’ai eu la chance de me faire offrir une machine à soda dernièrement, et aujourd’hui je vais vous parler de mon expérience personnelle par rapport à cet appareil. Est-ce vraiment un accessoire écolo ou pas ? Est-ce que je vous la recommande ? Découvrez tout ce que vous devez savoir sur le sujet.

Réalisez votre eau gazeuse vous-même

J’utilise ma machine à soda majoritairement afin de réaliser de l’eau gazeuse. J’ai l’habitude d’en faire pour accompagner le repas à chaque fois que je reçois des invités. J’en réalise aussi pour agrémenter des cocktails, ou simplement au retour des beaux jours, pour apprécier une eau gazeuse bien fraîche avec une rondelle de citron en terrasse…

Cela m’évite notamment de devoir stocker des packs d’eau gazeuse en prévision de ces petites envies du quotidien, mais surtout de réduire ma part de déchets de façon considérable. Si vous buvez souvent de l’eau gazeuse, vous avez sans doute remarqué que certaines marques ont des bulles plus ou moins fines, et j’imagine que vous avez votre préférence. Il est également possible de choisir la grosseur de ses bulles avec une machine à soda. Pour en savoir plus à ce sujet, visitez eau-petillante.fr, le guide ultime pour tout savoir sur les machines Sodastream.

Réalisez vos sodas et limonades maison

Je ne suis pas une buveuse de sodas au quotidien, par contre j’aime réaliser des cocktails quand je reçois, et dans ce cas, ma machine à gazéifier me permet d’avoir à disposition toute une série de sodas de base et rend possible une multitude de cocktails, comme le gin-tonic ou le mojito par exemple. Cela me permet au passage d’en réaliser de plus petites quantités, les sodas vendus dans le commerce étant souvent conditionnés en bouteilles d’1.5 litre alors que les bouteilles des machines à gazéifier sont plus petites. L’avantage est que cela occasionne moins de gaspillage.

Je me sers également ma machine à soda lorsque je reçois des amis qui ont des enfants. Je propose aux enfants de choisir leur parfum, puis de réaliser leur propre soda pour satisfaire les goûts de chacun. L’été, je fais aussi des limonades maison, bien moins sucrées que celles du commerce, avec de l’eau gazeuse, des rondelles de citron, de la menthe et un peu de sirop d’agave, un pur délice.

Est-ce plus écologique ?

L’acquisition d’une machine à soda est effectivement plus écologique que d’acheter des bouteilles en plastique quotidiennement lorsque vous faites vos courses. La consommation d’eau en bouteille n’est pas neutre pour l’environnement, entre la fabrication de la bouteille, le transport, le recyclage… Une cartouche de CO2 (utilisée dans les machines à soda) permet de réaliser 60 litres de boissons gazeuses et évite donc la production de 40 bouteilles d’1,5 litres ou 200 canettes métalliques. Certes, les canettes en métal sont recyclables, cependant cela ne signifie pas qu’elles le sont systématiquement, malheureusement. Et éviter la production d’un emballage et son recyclage sera toujours plus écologique, car l’énergie nécessaire à cette production aura été économisée.

Est-ce que c’est plus économique ?

La réponse est encore oui. Et pour cause, les machines à soda permettent de réaliser des boissons à base d’eau du robinet. L’autre avantage est qu’elle contient bien souvent autant de calcium et de minéraux que l’eau en bouteille. Le goût dépend bien sûr des régions, mais elle ne présente aucun danger à être consommée : c’est même l’une des eaux les plus contrôlées. Chez moi à Lille, je préfère la filtrer avant de la gazéifier, ce qui a pour effet de neutraliser son goût.

On peut le faire à l’aide d’un frigo filtrant, d’une carafe filtrante ou d’un morceau de charbon déposé dans une carafe standard. Sachant qu’une machine à soda est très accessible en termes de prix, si vous avez l’habitude d’acheter beaucoup de boissons en bouteille, vous pourrez rentabiliser votre machine à soda en quelques mois seulement. Si vous en consommez peu, vous arriverez quand même à la rentabiliser. C’est en effet une machine qui ne consomme pas d’électricité et ne contient pas de circuit électronique, donc durable dans le temps. La mienne a au moins 6 ou 7 ans et elle est en très bon état.

Est-ce plus sain ?

D’un point de vue diététique, les sodas réalisés maison sont généralement moins caloriques que les sodas traditionnels. Il est en effet possible de doser la quantité de sucre de vos sodas selon vos envies en y ajoutant des arômes notamment. Certains arômes sont d’ailleurs disponibles sans sucre. Vos sodas seront donc toujours moins sucrés que ceux vendus dans le commerce.

Est-ce plus pratique ?

Je trouve cela vraiment pratique, puisque cela m’évite de porter de lourds packs d’eau lorsque je fais mes courses, de les stocker en rentrant, etc. Il y a aussi la garantie d’avoir un grand choix de boissons à disposition pour les soirées improvisées, moi qui n’aime pas être prise au dépourvu, cela me plaît beaucoup.

Comment fonctionne une machine à soda ?

Le fonctionnement est très simple, même les enfants peuvent se préparer leurs propres boissons. Il suffit de remplir la bouteille d’eau fraîche du robinet, filtrée ou non. Vous l’emboîtez ensuite dans l’appareil puis vous pressez le bouton de gazéification selon la densité de bulles que vous souhaitez (légères, moyennes ou grandes), votre boisson est alors prête. Vous pouvez ensuite y ajouter du sirop ou du soda concentré si vous le souhaitez. Les machines à soda présentent ainsi de nombreux avantages, notamment d’un point de vue pratique, écologique et économique. Vous pouvez lire aussi : tartinade au fromage “façon pub”.

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Légume de saison : le chou

Photo Shawn Campbell @Flickr
 
Chaque mois, je vous propose de découvrir un légume ou un fruit de saison et d’apprendre à bien le préparer, le choisir et le cuisiner! Ce mois-ci, on se penche sur le chou.
 
Le chou blanc, vert ou rouge le plus commun, aussi nommé chou pommé est composé de feuilles lisses qui lui donnent sa forme bien ronde de pomme. Il est utilisé pour réaliser des ragoûts d’hiver et la fameuse choucroute. Pour des recettes savoureuses mais simples, découvrez ma sélection.
 
 
 
Photo Bayer CropScience UK @Flickr
 
 

Comment choisir des choux ?

 

Recherchez un chou bien dense, une couleur uniforme et une absence de taches ou de brunissement lorsque vous choisissez du chou au marché ou au supermarché. C’est le signe que vous prenez le chou le plus frais possible. Le chou doit être lourd et dense dans votre main. Les feuilles doivent être fraîches, serrées, adhérer au chou et d’une belle couleur intense, ce qui indique que le chou a été récemment récolté. 

 

Quand les choux sont-ils de saison?

Ce légume est dans sa pleine saison en octobre et jusqu’à mars.
 

Photo liz west @Flickr
 

Comment conserver des choux?

Lorsque vous ramenez un chou à la maison, déballez-le immédiatement et conservez-le entier dans le bac du réfrigérateur ou dans un endroit frais, sombre et sec.  Ainsi stocké, votre chou peut être conservé au réfrigérateur pendant plusieurs semaines. Une fois découpé, filmez la partie coupée. Il ne se conservera alors pas plus de 4 jours. Congelez-le si nécessaire.
 

Photo psyberartist @Flickr
 

Comment préparer des choux?

 

Pour couper un de chou  en fleurons, coupez-le en deux ou en quatre selon sa taille. Ensuite, enlevez les feuilles sèches ou abîmées ainsi que le trognon central.

Lavez le chou et ajoutez un peu de vinaigre blanc à l’eau de rinçage.

Posez le chou à plat et émincez-le. coupez le chou évidé en petits fleurons.

Mes recettes favorites au chou

 
boulettes-chou-rouge-2
Boulettes au chou rouge et au paprika
 
Piroshki au chou et œuf dur
 
Chaussons au boudin, chou rouge et pomme
 
Ragoût de chou et corned beef
 
Purée au chou et aux lardons
 
Poêlée de chou, pomme et knack au cidre
 
chou-farci
Kåldolmar ou chou farci
 
 
C’est maintenant à vous : si vous souhaitez partager une bonne recette, dites-le moi!
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Quels vins prévoir dans sa cave pour les apéritifs?

Photo Jeff Kubina  @Flickr
 
En cette période de foire aux vins, certains d’entre nous vont en profiter pour renflouer leur cave. Cela sera notamment mon cas! Si on pense souvent aux bonnes bouteilles qui accompagnent les repas, le vin est aussi idéal servi à l’apéritif, qu’il soit rouge, blanc ou rosé. Aujourd’hui, je vous propose donc de découvrir les bouteilles qu’il faut stocker en priorité si vous voulez avoir un peu de vin d’avance dans votre cave pour vos apéros. 
 
    
Photo Quinn Dombrowski  @Flickr 



Les rouges



Le vin rouge à l’apéritif, c’est très sympa, à condition de le choisir léger, pas trop tannique, avec du fruit et du croquant, pour réveiller les papilles sans agresser le palais. Vous pourrez ainsi monter en puissance si vous le souhaitez au cours du repas. Il n’a pas besoin d’être trop complexe non plus à ce stade du repas. Les vins ronds et simples s’accorderont par ailleurs très bien avec les fromages et charcuteries de l’apéritif.
 

Photo Andrei!  @Flickr
Que choisir?
 
    • Un Bourgogne de cépage Pinot noir ou Gamay. 
    • Un Beaujolais Village ou d’appellation, comme l’Irancy, Régnié, Morgon, Chiroubles,  Brouilly…
    • Un Vallée de la Loire, comme le Saint Nicolas de Bourgueil, le Chinon ou le saumur champigny.
    • Un vin du Bordelais comme le Lalande de Pomerol.


Photo Ryan Bjorkquist  @Flickr

Les blancs



Le vin blanc est celui qu’on sert le plus volontiers à l’apéro. J’aime les vins blancs minéraux et légers dans ce domaine. Certains apprécieront aussi des notes beurrées, des arômes fleuris ou des vins plus vifs. J’évite généralement les moelleux que je ne trouve pas adaptés à l’apéritif mais c’est affaire de goût. 

Que choisir?
    • Un vin de Touraine. 
    • Un Côte du Rhône.
    • Un Chablis.
    • Un Bourgogne chardonnay
    • Un Languedoc léger.
    • Un riesling ou un pinot gris alsacien 




Photo  Susanne Nilsson @Flickr

Les rosés

 

Le rosé est un vin couramment choisi pour l’apéritif, surtout l’été, car il est souvent frais et léger. Personnellement je n’en suis pas fan, mais j’en prévois toujours un peu car il plaît à beaucoup de monde, et il est parfaitement adapté aux apéritifs pris en terrasse au soleil avec gressins et olives. Il est aussi pratique à servir avant un barbecue, car on pourra continuer le repas avec. Mais attention à ne pas choisir n’importe quel rosé : certains  vins rosés corsés s’accordent mieux avec des grillades ; le but de l’apéritif étant de préparer ses papilles et non de les écraser avant même le repas.

Que choisir?
 
  • Un rosé de Provence, frais et léger
  • Un cabernet d’Anjou, croquant et légèrement sucré.
  • Un AOP rosé de Loire.
  • Un IGP de Méditerranée
  • Un IGP d’Oc rosé
  • Un Gris de Toul

Les vins pétillants



Avec une coupe de bulles servies fraîches, vous êtes sûr de faire plaisir à l’apéro ! Le champagne ou les crémants et autres vins pétillants sont parfaits à l’apéritif car c’e sont des vins blancs vifs. La sensation de fraîcheur est encore renforcée par l’effet des bulles en bouche. Qu’il soit brut, demi-sec ou rosé, servez-le frais, mais pas glacé. Il n’y a pas que le champagne en la matière. Amusez-vous à tester différents crémants, clairettes, vins pétillants italiens ou cavas espagnols et choisissez vos favoris.


Que choisir?

 

  • Un champagne brut, demi-sec ou rosé
  • Un crémant de Bourgogne, d’Alsace, de Loire
  • Un cava espagnol
  • Une clairette de Die
  • Une blanquette de Limoux
  • Un prosecco italien

    Un Vouvray ou Saumur effervescent






    Photo Quinn Dombrowski  @Flickr

Share and Enjoy !

0Shares
0 2