Archives de catégorie : Conseils et idées menus

Thé : mettez-vous au bio !

Aimez-vous le thé ? Moi j’en suis fan depuis longtemps, et j’en consomme vraiment beaucoup. Pour tout vous dire, il m’arrive d’en prendre au petit-déjeuner, au goûter, le soir… Ou à n’importe quel moment de la journée. C’est devenu pour moi un compagnon de tous les instants, qui m’aide à prendre une petite pause détente et à me relaxer, à savourer l’instant présent… Parmi mes thés favoris : le thé chai, le thé Earl grey, le thé russe à la bergamote, le thé matcha du Japon, le thé aux agrumes, le thé au lait… C’est bien simple, je les aime tous, ou presque ! Depuis plusieurs années, je me suis mise à consommer principalement du thé bio, et aujourd’hui, je vous explique les raisons de ce choix. Pourquoi opter pour les labels bio ?

Pourquoi opter pour le thé bio ?

A notre époque, en tant que consommateurs “conscients”, nous sommes nombreux à rechercher le label « bio » lors de nos achats. Bien que les produits biologiques présentent un certain nombre d’avantages, l’étendue de ces avantages n’est pas toujours évidente pour nous.
 
En ce qui concerne le thé biologique par rapport au thé conventionnel, vous pourriez vous demander : quelle est véritablement la différence ? Qu’est-ce qui fait du thé biologique un choix plus judicieux que le thé conventionnel et pourquoi est-ce important ? Aujourd’hui, je vous partage donc mes raisons de choisir d’acheter et de boire de préférence du thé bio.
 
Globalement, la vraie différence entre le thé classique et le thé bio concerne principalement la façon dont les feuilles, épices et/ou herbes qui le composent sont cultivées, collectées, et traitées tout au long du circuit entre leur lieu de récolte et le consommateur final, c’est à dire nous. La fabrication du thé bio repose sur des processus écologiques, le respect de la biodiversité et des cycles adaptés aux conditions locales, plutôt que sur l’utilisation d’intrants ayant des effets néfastes. L’agriculture biologique du thé allie tradition, innovation et science pour profiter à l’environnement et promouvoir des relations équitables et une bonne qualité de vie pour tous.
 
Le thé bio est un thé qui n’a pas été mis en contact avec des produits chimiques ou des pesticides durant l’intégralité de sa vie. On le reconnaît généralement à un logo bio présent sur l’emballage,
AB plus précisément, lorsque le label est établi en France, comme le thé bio proposé par thes-traditions.com qui propose une sélection bio de thés aux fruits, aux fleurs ou encore aux épices.
 
Le thé non bio, ou thé conventionnel contient fréquemment des fertilisants chimiques, des pesticides, des fongicides, des herbicides. C’est tout ce que l’on évite de consommer en optant pour le thé bio. Ces produits chimiques ont des effets nocifs non négligeables sur l’environnement, les agriculteurs et les consommateurs qui peuvent en ingérer des résidus. Les méthodes conventionnelles de culture du thé permettent de maximiser la production à court terme, mais il y a un coût environnemental et humain significatif. Découvrez ci-dessous pourquoi boire du thé bio est important.
 
 
 

Consommer moins de pesticides en buvant du thé bio

Contrairement aux fruits et légumes que l’on rince ou épluche, les feuilles de thé ne sont jamais rincées avant d’être infusées. C’est pourquoi il est très important de choisir un thé bio issu de l’Agriculture Biologique afin de ne pas retrouver un grand nombre de pesticides et de produits chimiques dans sa tasse.

Bio : respecter le travail des cultivateurs de thé

Avec le thé bio, les cultivateurs de thé dans les pays producteurs n’ont pas à manipuler de produits chimiques et toxiques. Ils préservent donc leur santé. Également, de nombreux producteurs bio adhèrent à des coopératives qui visent à créer de l’autonomie pour les agriculteurs. Choisir de consommer du thé biologique cultivé par de petits agriculteurs revient ainsi à soutenir tout un système de production alternatif. Le thé conventionnel, cultivé avec la production de masse à l’esprit, repose sur le modèle de plantation massif, ce qui est non seulement mauvais pour l’environnement, mais aussi mauvais pour les agriculteurs. Ce système d’exploitation soumet les agriculteurs à des conditions de vie et de travail dangereuses, et ce, au profit des propriétaires de plantations.

Protéger l’environnement en optant pour le thé bio

Vous protégez l’environnement grâce au thé bio. En général, le thé biologique est cultivé dans de petites fermes biodiversifiées, tandis que le thé conventionnel provient de grosses plantations en mono culture. Les petits agriculteurs favorisent la biodiversité en utilisant des méthodes d’agriculture biologique et biodynamique, permettant à la faune et à la flore locale de s’épanouir aux côtés de la culture du thé.
 
Le thé conventionnel étant cultivé de manière à donner la priorité à la production de masse à court terme, il est cultivé dans des plantations à grande échelle dédiées uniquement à la culture du thé. Ces plantations constituent de grandes parcelles de terre, éliminant toute variété de vie végétale et animale. La monoculture dépouille le sol de nutriments, détruit les forêts et laisse la faune sans endroit pour vivre. À long terme, cela n’est pas viable et crée des dommages durables à la terre. De manière générale, une alimentation bio associée à une bonne hygiène de vie a également été reliée à une réduction du risque de cancers.
 

Le thé bio est-il plus cher ?

Il y a quelques années, je remarquais un gros écart de prix entre le thé conventionnel et le thé bio. Mais en se généralisant, le bio a revu ses prix à la baisse et on trouve du très bon thé bio, aux parfums variés, à des prix raisonnables et surtout avec une composition saine.
 
Voilà selon moi de nombreuses raisons d’arrêter le thé conventionnel au profit du thé bio. Les prix n’étant par ailleurs pas très différents, je ne vois plus aucun frein qui m’empêche de consommer de meilleurs produits pour mon corps ! Et vous, quels sont vos thés favoris ? Êtes-vous plutôt attirés par le thé bio, ou pas ? Et plutôt thé en sachet ou thé en vrac ? Vous pouvez lire également : voyage gourmand à Strasbourg : que manger ?

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Que faire avec de la farine de pois chiches?

Photo GetSelfSufficient @Flickr
 
On trouve parfois de la farine de pois chiches dans les rayons bio des supermarchés, et si vous êtes un peu curieux comme moi, vous vous êtes peut-être laissés tenter par un paquet. Oui mais voilà, une fois qu’on a cette farine, qu’est-ce qu’on en fait? Car il ne suffit pas de remplacer la farine de blé, par celle-ci à l’identique…  Pour éviter que celle-ci ne traîne trop longtemps dans vos placards, voici quelques idées sympa et pas trop compliquées pour utiliser la farine de pois chiches. 

Des beignets

 
La farine de pois chiches peut facilement servir à réaliser une pâte à beignets pour enrober par exemple des légumes avec un peu de curry, façon pakora ou tempura. 
 
 

Des falafels

 
Les falafels sont à base de pois chiches mixés, mais pour une version encore plus rapide et qui ne demande même pas de mixeur, vous pouvez simplement utiliser de la farine de pois chiches, que vous accommodez avec de l’oignon, des épices, et que vous amalgamez avec de l’eau. 
 
 

La farinata 

 
La farinata est une sorte de galette très fine qui est à base de farine de pois chiches. C’est tout simple, très parfumé, et parfait pour accompagner un plat italien comme une salade tomates mozzarella.  Dans le même esprit, vous pouvez aussi tenter la socca, originaire de Nice. 
 

Des frittata et omelettes végétales

 
Bien sûr, ça n’est pas parfaitement identique, mais la farine de pois chiches permet de se substituer aux oeufs et d’obtenir une préparation qui se poêle très bien et permet de faire des sortes d’omelettes sans œufs. 
 
 

Des steaks ou boulettes végétales

 
Ajoutez un peu de farine de pois chiches dans vos recettes de steaks végétaux ou boulettes végétales, cela les aidera à bien s’amalgamer  et améliorera leur tenue. 
 
 
Et vous, vous avez déjà tenté cette farine? Vous en avez fait quoi?
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Passez au zéro déchet

Aujourd’hui, je vous propose de parler des produits du quotidien que l’on peut facilement remplacer par leur version zéro déchet. Il y a en effet beaucoup de petits changements que l’on peut faire facilement et qui sont très profitables à l’environnement. Si vous cherchez à vous lancer sans trop de complexité dans le zéro déchet, voici les produits facilement remplaçables par leurs homologues écologiques.

Le savon solide zéro déchet

Les gels douche sont un désastre pour l’environnement, notamment à cause de leurs contenants en plastique. En revanche, le savon solide est généralement vendu en vrac ou au pire avec un peu de papier autour. Il est donc bien plus écologique à ce niveau. Sa réalisation et sa composition sont également plus clean pour l’environnement. Sur le marché il existe désormais des savons zéro déchet adaptés à votre type de peau. Concernant le transport, il existe des petites pochettes qui permettent de les ranger même s’ils ne sont pas parfaitement secs, évitant ainsi les dégâts dans la trousse de toilette, on en trouve facilement dans une boutique zéro déchet, vous pourrez également trouver toute une gamme de produits zéro déchet.
 
 

Les bee’s wrap en guise d’emballages

Le cellophane est une matière qui n’est pas du tout écologique, en raison de sa composition mais aussi parce qu’elle ne peut pas être réutilisée. Je trouve d’ailleurs que le cellophane n’est pas du tout pratique à utiliser. Vous pouvez par exemple le remplacer par des bee’s wraps. Il s’agit d’un tissu qui a été enduit de cire pour lui donner une forme plus malléable et qui s’adapte à tous les contenants. Les bee’s wrap empêchent également l’air de passer, de cette façon, vos aliments sont bien protégés. Le bee’s wrap se nettoie facilement et a une bonne durée de vie. Vous pourrez vous en procurer sur ce site qui propose des créations textiles et cosmétiques fabriquées artisanalement en France.

Les éponges réutilisables

Les éponges sont un produit anti écolo par définition, mais aussi pas du tout hygiénique. On s’en sert pour nettoyer nos tables, nos surfaces sales, notre vaisselle pleine de nourriture… On la rince, on la range, elle reste humide, les bactéries se développent… Et on la réutilise ! De mon côté j’ai donc investi dans des éponges réutilisables ou des lavettes que je change tous les jours. Cela peut vous sembler moins propre de ne pas en racheter régulièrement, mais si vous les lavez tous les jours, les bactéries n’ont pas le temps de s’y développer et c’est donc bien plus hygiénique.

Les essuie-tout lavables

Les essuie-tout sont devenus monnaie courante dans notre quotidien, une utilisation parfois excessive… Alors qu’il est si simple de prendre un tissu lavable pour essuyer n’importe quelle surface. Les essuie-tout réutilisables ont l’avantage d’avoir la même forme qu’un essuie-tout, ce format est très pratique, mais aussi d’avoir un très bon pouvoir absorbant. Après l’avoir utilisé, vous mettez au sale, vous lavez avec le reste de vos vêtements sans faire de lessive dédiée, et c’est reparti pour un tour.

Les mouchoirs réutilisables

J’entends souvent des gens dire que les mouchoirs réutilisables c’est dégoûtant. Mais utiliser un mouchoir jetable qui a été blanchi aux produits chimiques n’apporte rien de mieux. Sans compter le nombre de personnes qui ne le jettent pas immédiatement et le bourrent tel quel dans leur sac. Le mouchoir réutilisable n’a rien de sale, à condition bien sûr de ne pas l’utiliser plus d’une fois sans le laver. Un peu comme on le fait avec les masques pour le visage, il vous suffit de disposer d’une petite pochette dans laquelle vous mettrez vos mouchoirs sales dès que vous les aurez utilisés, ainsi ils ne seront en contact avec rien. Vous pouvez lire aussi : mangez de saison.
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Légume de saison : la mâche

Photo VLCinéaste @Flickr

La mâche est une salade composée de petites feuilles vertes. Sa saveur est plus délicate que celle de la laitue, c’est ce qui fait qu’elle est très appréciée en France et Italie notamment! Elle a de nombreuses utilisations possibles, et peut même se cuire. Vous serez peut-être surpris de découvrir que c’est un légume d’hiver, mais c’est en ce moment qu’elle est à son apogée, alors on en profite ! 

Comment choisir la mâche?

Pour bien choisir votre mâche, c’est assez simple. Les feuilles doivent être bien vertes, ne pas avoir de zone brune ou abîmée, ou encore de points jaunes. Les bouquets doivent être bien généreux. 
 


Photo Steve Ganz @Flickr

Quand la mâche est-elle de saison?

La mâche est un légume d’hiver. On la trouve toute l’année, notamment en sachet, mais sa meilleure saison est d’octobre à avril. Quand vous en trouvez, achetez-la en vrac, elle sera encore meilleure et ça fera moins de plastique utilisé ! 
 

Comment conserver votre mâche?

Stockez votre mâche au frigo dans son emballage d’origine elle pourra se garder 3 à 4 jours dans le bac à légumes. 

Comment préparer la mâche?

La mâche vendue en sachet est déjà rincée, sinon vous pouvez simplement la passer sous un filet d’eau froide dans une passoire. La mâche consommée telle qu’elle est délicieuse avec une petite vinaigrette et des légumes d’été. Elle accompagne aussi très bien une assiette de fromages. 
Enfin, la mâche peut se cuisiner. On peut par exemple la poêler quelques minutes, mais ne prolongez pas trop la cuisson, ou elle deviendra vraiment ramollo. Vous pouvez aussi la mettre dans une soupe, c’est délicieux et une très bonne option pour utiliser une salade qui n’est plus très fraîche. 

Mes recettes favorites à la mâche


Salade d’automne au gorgonzola et figues


Salade d’automne à la feta marinée

tartine-pesto-mozzarella
Tartines aux lardons, pesto et mozzarella

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Que faire avec du fromage à raclette?

Quand on fait une raclette, il n’est pas rare d’avoir un petit reste de fromage. Si la tentation est grande de refaire une raclette, en général on a une petite pensée pour notre balance et on se dit que ce n’est pas forcément une bonne idée. Pour autant, pas question de jeter ce délicieux fromage! Voilà quelques idées pour écouler vos stocks facilement et rapidement!

   

En tourte, tarte ou quiche

S’il vous reste moins d’une dizaine de morceaux de fromage, il seront parfaits déposés sur une quiche, tarte fine ou tourte. Découvrez par exemple ma tourte raclette, pas super light mais délicieuse!

En croque monsieur

Le fromage à raclette est déjà découpé en tanches fines ce qui le rend parfait pour être réutilisé dans des croque monsieur. découvrez aussi la version croque-dog cake, un format géant à partager.

Avec des oeufs

Un peu comme dans une quiche, utilisez votre fromage à raclette dans une omelette et servez la avec une salade, c’est top! Vous pouvez soit couper de petits bouts de fromage à mélanger à l’œuf battu, soit déposer les morceaux de fromage à raclette entiers sur le mélange directement dans la poêle. Je vous propose ici une recette d’omelette au fromage à raclette et fondue d’échalote aux fours si vous voulez une recette précise et délicieuse! Le fromage à raclette va aussi parfaitement se fondre dans des oeufs cocotte.

Dans un gratin

Que ce soit un gratin de pommes de terre façon tartiflette ou un gratin de légumes comme ce gratin d’endives au fromage à raclette, le fromage va parfaitement fondre et gratiner, il est donc parfait pour cette utilisation.

Dans des burgers

Vous pouvez facilement réaliser des burgers montagnards, il vous suffira alors d’une à deux tranches de fromage à raclette par burger. Complétez avec une compotée d’oignons et un jambon de montagne si vous aimez ça.

 

   

Dans des bruschettas

J’écoule souvent mes plus petits restes de fromage sur des bruschettas. Vous pouvez en faire des grandes à servir en plat avec une salade, ou des petites, en coupant des rondelles de baguette, à servir plutôt à l’apéritif.

Voilà mes idées favorites pour utiliser les restes de fromage à raclette. Et vous, vous avez d’autres astuces ou vous êtes du genre à remettre le couvert et réorganiser une rackette party complète?

 

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Mes inspirations de février

Source Dawn Ellner @Flickr

Dans cette rubrique, je vous parle chaque mois de mes envies et idées culinaires du moment, des tendances qui m’ont tapé dans l’œil et des plats que je compte tester prochainement… Voici donc ce qui m’a inspirée dernièrement!

La cuisine d’Amérique du Sud

 
Quand j’ai lancé ce blog, j’avais commencé à faire une liste de tous les pays du monde afin de tester une recette de chaque. Il me reste encore beaucoup de chemin à parcourir, et ce mois-ci je vais creuser quelques pays d’Amérique du Sud que je n’ai pas encore tentés. Colombie, Venezuela ou Bolivie, je ne sais pas encore lesquels je vais faire, mais vous le découvrirez bientôt ! 
 

Le vide-frigo

 
J’ai une tonne de produits plus farfelus les uns que les autres qui s’accumulent dans mes placards, et je dois faire de la place en ce début d’année. Je m’amuse donc à créer des recettes vide-frigo avec des ingrédients imposés par moi-même pour me permettre d’écouler un peu mes stocks. Cela stimule la créativité au passage, c’est très sympa!
 
 


Photo Mliu92 @ Flickr 

La cuisine à la bière

J’ai toujours aimé la cuisine à la bière, tout autant que j’aime en boire d’ailleurs… Ces derniers temps, j’ai vraiment l’impression que je pourrais en mettre partout! Dans mes soupes, mes pâtisseries, mes biscuits apéro… Je mets un petit peu de bière partout, et à chaque fois, c’est une réussite. Ca tombe bien, la Saint-Patrick approche, et j’aurai donc quelques petites idées à vous proposer!
 
 

Les agrumes

J’adore les agrumes depuis quelques années, alors qu’avant, je les trouvais trop acides et j’étais incapable d’en manger. Cette année, j’ai envie de les explorer sous toutes leurs coutures. Entre le tiramisu au cédrat, les jus multivitaminés, les cocktails au pamplemousse et les tartes au citron, je m’éclate à les décliner sous toutes leurs formes!
 

Source Michael Korcuska @Flickr

Coté beauté

Je continue mes expérimentations et cette fois, je prépare une huile pour le bain à utiliser après l’effort qui va aider à détendre les muscles. J’ai aussi réalisé une crème à la caféine anti-rides, et je vais me focaliser sur quelques produits anticellulite. Hé oui, l’hiver est passé par là!
 
Et vous, qu’est-ce qui vous motive, vous obsède ou vous amuse en ce moment ? 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Crêpes party avec options végétariennes

Photo @MissMessie Flickr

 

Lorsqu’arrive la Chandeleur, j’adore organiser des crêpes party. J’entends par là que comme pour une raclette, nous sommes tous autour de l’appareil à mini crêpes sur la table, et chacun se fait cuire sa crêpe et la garnit comme il le souhaite. 

 

       

Je dispose sur la table des petits bols avec différents choix de garnitures et chacun se compose la crêpe de ses rêves. Le choix des garnitures à proposer peut sembler simple : légumes, gruyère, dés de jambon, de chorizo… Oui, mais tout se complique quand il y a des végétariens à table, et ils sont nombreux dans ma famille. 

Je me suis donc creusé la tête pour trouver un choix de garnitures végétariennes assez large pour satisfaire tout le monde. Je vous propose aujourd’hui mes listes d’idées afin de vous aider si vous vous retrouvez un jour dans le même cas que moi. 

Côté salé :

Du salami (ou variante végétale)
Du gruyère râpé
Des herbes de Provence
Du reblochon ou de la raclette (livarot, raclette)
Du chèvre
Du fromage bleu
Des oignons émincés
Des champignons
De la mozzarella
De la crème fraîche
Des pommes de terre cuites
Des knacks coupées en rondelles (ou variante végétale)

Côté sucré :

On pense très souvent au sucre, à la confiture, ou à la pâte à tartiner. Le top, c’est d’y ajouter quelques fruits de saison coupés en dés pour équilibrer le tout. Voici la liste de mes ingrédients favoris :

 

Du coulis de chocolat
De la pâte à tartiner
Du sucre
De la confiture
De la cassonade
Des rondelles de banane
Des dés de poire
De la sauce chocolat
De la crème de marrons
De la crème chantilly
Des mini Smarties
Des mini marschmallows

Et vous, vous aimez mettre quoi sur vos crêpes?

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Que faire avec du quinoa soufflé?

Photo nerissa’s ring @Flickr

Si comme moi vous avez la manie d’acheter n’importe quel ingrédient bizarre qui vous tombe sous la main au supermarché, “juste pour tester”, vous avez peut-être un paquet de quinoa soufflé qui dort dans votre placard, en attendant une idée géniale pour l’utiliser. Si c’est votre cas, ne cherchez plus! Voici toutes les idées dont je dispose pour écouler votre stock au plus vite!

Des chocolats

Vous pouvez simplement faire fondre du chocolat, y mélanger le quinoa soufflé, verser dans des moules et laisser durcir. Vous obtiendrez du chocolat croustillant très sympa!

Des toppings pour yaourts

Saupoudrez un peu de quinoa soufflé et des dés de fruits ou des pépites de chocolat sur vos yaourts pour leur donner un peu de texture.

Photo T.Tseng @Flickr

Des toppings pour salade

Saupoudrez simplement un peu de quinoa soufflé sur vos salades et crudités. Assurez-vous de le faire à la dernière minute pour ne pas détremper le quinoa. C’est très sympa!

Dans des barres de céréales

Mélangez votre quinoa soufflé avec des flocons d’avoine et des fruits secs pour vous faire de délicieuses barres de céréales maison.

Des céréales

Ajoutez du quinoa soufflé à vos céréales du petit déjeuner, à vos muesli ou granola par exemple.

Sur les tartes et gâteaux

Saupoudrez après cuisson du quinoa soufflé sur vos tartes salées ou sucrés pour les décorer et y ajouter une petite touche croquante.

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

6 assiettes de tous les jours

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir mes assiettes du quotidien. Beaucoup des plats que je présente sur ce blog sont réalisés les week-ends, ou parfois en semaine quand j’ai un peu de temps devant moi. Mais quand je n’ai pas le temps, comme tout le monde, j’improvise un truc rapide et pas toujours présentable, que je ne vous partage donc pas… Ce qui ne signifie pas pour autant que ce n’est pas bon! Dans ce cas, j’ai mes petites habitudes qui me permettent de manger sain et varié et d’improviser avec ce que j’ai dans le frigo, sans me prendre la tête. Je vous partage aujourd’hui mes recettes chouchou du quotidien pour vous donner quelques idées.
 

Les tartines au four

 
Dès que j’ai un bout de baguette ou de pain de campagne qui va rancir, je le garnis et je l’enfourne pour me faire un repas simple et gourmand. C’est très facile, il suffit d’une base : crème liquide, sauce tomate ou même moutarde. Il y a toujours quelque chose de ce genre qui traine dans le frigo… J’y dépose un petit reste de légumes cuits, un peu de fromage, selon ce qui traîne chez moi, et ce que je dois finir. Enfin, je saupoudre quelques herbes ou quelques graines par dessus, et j’enfourne pour 5 à 10 minutes jusqu’à ce que le fromage soit fondant.
 
 

Les bricks

 
J’adore les feuilles de brick pour leur côté croustillant. Un petit reste de ratatouille ou de légumes cuits au frigo? J’en garnis une feuille de brick, je dépose dessus un peu de fromage ou un œuf par dessus, je passe à la poêle 2 minutes et c’est prêt! Avec une salade, c’est top!
 

Les tortillas

 
Je fais régulièrement des wraps ou tortillas de blé ou de maïs. J’adore les garnir de crudités et de fromage frais pour une version fraiche, ou d’un reste de chili pour une version mexicaine rapide. Je les utilise aussi en fond de mini pizza : j’étale le wrap dans une assiette, je le garnis comme une pizza, je le passe au four 5 minutes, et j’ai ma pizza rien qu’à moi!
 
 

Les tartes rustiques

 
Je ne me lasse pas des tartes rustiques car elles sont fines, croustillantes, et toujours hyper appétissantes. Je fais une pâte maison quand j’ai du temps, sinon je déroule une pâte brisée toute faite. J’y dépose un fond de moutarde, un reste de légumes cuits comme par exemple une poêlée d’endives, je couvre de fromage (comme toujours me direz-vous!), je rabats les bords et j’enfourne pour 20 à 30 minutes.
 
 

La soupe

 
J’adore la soupe, et j’essaie d’en faire au moins 1 litre chaque semaine les mois d’hiver. Je la verse dans une bouteille en verre et je me sers un mug ou un bol quand je veux un repas léger. Avec une ou deux tranches de pain et du bon beurre demi-sel, je me régale en 2 minutes!
 

L’apéro repas

 
Quand je sais que l’apéro va s’éterniser, et que je risque d’avoir la flemme de me faire à manger ensuite, je fais en sorte que l’apéro devienne mon repas. Plutôt que d’y mettre des kilos de chips ( bien que j’en prévoie un peu quand même), je mets des crudités et une petite sauce maison. Je prépare également quelques toasts avec une tartinade maison ou du fromage frais et des herbes. De cette façon, c’est assez nourrissant, et cela fait office de repas.
 
 
Et vous, quels sont vos petits repas rapides fétiches du quotidien?
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

C’est parti pour une petite cure détox!

Entre deux galettes des rois et à peine sortis des fêtes de fin d’année, je vous propose pour changer un peu de parler de cure détox. Je ne suis pas du genre à partir dans des extrêmes et encore moins à me priver, mais en ces périodes de froid, de déprime hivernale et de restrictions dues à la crise sanitaire, je me dis qu’on peut toujours essayer de mettre toutes les chances de son côté pour aller mieux. À ce sujet, les cures détox doivent pouvoir nous aider. Je vous propose donc quelques cures détox à réaliser chez vous.

Les cures d’aloe vera, de jus de fruits et légumes frais

Une cure détox sert à éliminer les toxines : les déchets que l’organisme produit, elle présente donc un véritable atout pour votre corps. L’aloe vera est connu pour ses nombreux bienfaits, c’est un peu un ingrédient miracle, utilisé tant en cosmétique naturelle qu’en médecine traditionnelle. Il contribue notamment au confort digestif, à la beauté de la peau et des cheveux et aide à augmenter les défenses immunitaires. Top en hiver, non ? Pour entamer une cure on peut commander du jus d’aloe vera frais à boire.

Les cures de jus sont aussi les plus plébiscitées en matière de cure détox, on les trouve commercialisées en kits “tout faits”. Vous recevez un ensemble de bouteilles de jus de fruits et légumes, vous suivez le guide et le tour est joué. Si vous disposez comme moi d’un extracteur de jus, vous pouvez facilement reproduire ces cures détox à la maison ou simplement les coupler à une alimentation plus classique si vous ne voulez pas effectuer de cure.


Photo WILLPOWER STUDIOS @Flickr

Les infusions detox ou la cure raw food

Ce n’est pas une cure à proprement parler, car les infusons ne sont pas un aliment exclusif, mais vous pouvez consommer des infusions détox associées idéalement à une alimentation saine majoritairement à base de fruits et légumes. Les meilleures infusions pour une cure détox sont celles aux propriétés diurétiques, drainantes ou antioxydantes. On trouve des mélanges tout faits, par exemple au gingko, au curcuma, etc. Concernant la cure raw food, il s’agit de manger essentiellement des aliments crus et non transformés, c’est à dire beaucoup de fruits et légumes notamment.


Photo A Girl With Tea @Flickr

La cure mono-diète

Ici, on mange un seul aliment ou type d’aliment pendant un ou plusieurs jours. Or, cela ne doit pas durer trop longtemps, car à la longue cette cure peut très vite provoquer des carences, sans compter la lassitude.

Le jeûne

Comme son nom l’indique, il s’agit de s’arrêter totalement de manger, par exemple une journée par mois. Il faut évidemment faire bien attention à s’hydrater, ne pas prolonger ce jeûne trop longtemps, et éviter de faire cela sans l’avis d’un médecin.


Photo Practical Cures @Flickr

Et vous, que pensez-vous des cures détox ? Personnellement, je n’aime pas me priver et suis donc plus attirée par celles qui apportent un supplément de vitamines, sans supprimer une alimentation normale. C’est notamment le cas avec la cure d’aloe vera, de jus de fruits et légumes (qui peut se mixer avec une alimentation normale) ou des tisanes détox. Vous pouvez lire également une recette pour réaliser des croquettes de pommes de terre et saucisse.

Photo de couverture : Marco Verch Professional Photographer @Flickr

Share and Enjoy !

0Shares
0 0