Archives par mot-clé : été

Spécialité de Cuba : croquetas de jamon

Voilà le début de l’été! Cela me donne envie de m’envoler vers le soleil et pour l’occasion, je vous ai préparé une recette d’origine cubaine! Alors détendez-vous et imaginez-vous : une plage paradisiaque, un petit rhum et ces croquetas, et vous voilà à Cuba!
 
 
Les croquetas de jamon sont un peu à Cuba ce que sont aux villes côtières du nord les croquettes de crevettes grises. Au goût, je les ai d’ailleurs trouvées assez ressemblantes, enfin en imaginant que le jambon ait le goût de crevettes bien sûr! Ces croquettes sont faites d’un mélange de jambon mixé et roulé en petits cylindres panés et frits. C’est une recette qui prend un peu de temps, et de nos jours peu de Cubains se donnent la peine de les faire à la maison puisqu’on en trouve là-bas dans les boulangeries, les restaurants, et en surgelé, un peu comme nos pommes dauphines finalement!
 
 
Bien que traditionnellement servies lors des fêtes, ces croquettes sont consommées à toute heure de la journée. Elles peuvent être servies au petit-déjeuner, en apéritif façon tapas, ou au dîner, et même préparées en sandwich au déjeuner. 
 
 
Ceci est ma version assez simple de ces croquettes, elle peut être customisée et assaisonnée de millions de manières différentes suivant vos goûts. 
 
J’ai fait frire ces croquettes à la casserole, mais la friteuse peut convenir également. Faites simplement bien attention à laisser l’huile réchauffer entre chaque fournée.
 
  
 
 
Spécialité de Cuba : croquetas de jamon

Quantité ou nb de personnes: Pour 15 à 20 croquettes

Ingrédients

    Pour la garniture
  • 200 g de dés de jambon
  • 35 g de beurre
  • 1 petit oignon émincé
  • 25 cl de lait
  • 80 g de farine
  • 1 c. à c. de persil séché
  • 1 c. à c. de cumin
  • 1/2 c. à c. d'origan
  • 1/2 c. à s. d'ail en poudre
  • 1 c. à s. de vinaigre de xérès
  • Sel, poivre
    Pour la panure et la friture
  • 1 œuf battu
  • 2 c. à s. de lait
  • 100 g de chapelure
  • 50 cl d'huile de friture

Préparation

  1. Dans un un petit bol, mélangez la farine et les épices, salez et poivrez. Réservez. 
  2. Mixez le jambon jusqu'à ce qu'il soit finement moulu. Réservez.
  3. Dans une grande poêle, faites revenir légèrement l'oignon dans le beurre à feu moyen-élevé, environ 1 minute.
  4. Baissez le feu à moyen doux. Ajoutez le lait et, en remuant constamment, faites cuire environ 1 à 2 minutes.
  5. Ajoutez le mélange de farine, le jambon haché et le vinaigre de xérès à la poêle et mélangez jusqu'à ce que les ingrédients forment une pâte. Retirez du feu. Laissez ce mélange revenir à  température ambiante, puis, couvrez-le et réfrigérez-le pendant au moins 2 heures.
  6. Une fois que cette garniture a été réfrigérée, prendre environ 1,5 cuillère à soupe de pâte à la fois et formez de longs cylindres aux extrémités arrondies.
  7. Une par une, plongez les croquettes dans l'œuf battu avec le lait, puis roulez-les dans la chapelure. Recommencez le trempage dans le lait puis dans la chapelure une seconde fois pour que les croquettes soient bien enrobées.
  8. Faites chauffer l'huile dans une petite casserole. Faites frire les croquettes par petits lots jusqu'à obtenir une coloration dorée, en laissant l'huile remonter en température entre chaque lot.
 
Source d’inspiration :
http://www.heartofhomemade.com/croquetas-de-jamon-cuban-ham-croquettes/
 

Dip au chorizo et tomate séchée

Cette semaine, c’est la fête de la musique! J’aime bien cette fête, même si j’ai plutôt tendance à la célébrer dans mon jardin avec un apéro en terrasse qu’à arpenter les rues… Il faut dire que le soir, c’est un peu trop animé pour y aller avec un enfant de 3 ans! Cette année, mon homme sera de la partie puisqu’il jouera pour l’occasion dans un bar à Lille! Je n’y assisterai sûrement pas car je n’ai pas de baby-sitter, mais je me consolerai avec un bon repas!
 
 
Si vous voulez fêter à votre façon la fête de la musique avec un apéritif dînatoire chez vous, je vous propose une recette qui a toujours un grand succès chez moi. C’est une tartinade, ou dip au chorizo… Pour les apéros durant l’été c’est l’idéal! Super parfumée, cette tartinade donnera immédiatement du pep’s à vos apéros. C’est un régal avec des chips type tortillas, de la baguette tranchée, mais aussi des blinis, ou encore dans des feuilles d’endives pour une version plus light.
 
 
Choisissez le chorizo doux ou fort en fonction de vos goûts. Pour parfumer cette tartinade, j’ai utilisé de la nora, ou niora, en catalan, un petit piment qui ne pique pas. C’est, avec le paprika fumé « pimenton », l’épice phare de la cuisine espagnole. Si vous n’en avez pas, remplacez-la par du piment doux fumé ou du paprika.
 
 
 
 
Dip au chorizo et tomate séchée

Ingrédients

  • 130 g de chorizo
  • 70 g de mascarpone
  • 90 g de tomates séchées
  • 1 c. à c. de nora
  • 1 c. à s. concentré de tomates
  • 1 gousse d'ail

Préparation

  1. Commencez par ôter la peau du chorizo puis coupez-le en rondelles.
  2. Mixez le chorizo avec le mascarpone et les tomates séchées.
  3. Ajoutez ensuite la nora, le concentré de tomates, la gousse d'ail épluchée.
  4. Versez le mélange obtenu dans un bol et réservez au frais avant de servir.

Tarte aux pruneaux

 
.C’est la fête des pères! Je vous propose donc une recette qui me fait penser à mon papa. Quand j’étais enfant, il ramenait souvent le week-end une tarte au pruneau. Je n’ai aucune idée d’où ces tartes provenaient, car je ne les ai jamais vues dans les boulangeries de mon village, et ce n’est pas une pâtisserie typique du nord… En grandissant, je suis partie vivre ma vie et je n’ai plus jamais mangé de tarte aux pruneaux, mais ces dernières années, elle m’était revenue en tète et je savais que je voulais en cuisiner une pour mon papa, pour son anniversaire ou la fête des pères. C’est désormais chose faite!
 
 
J’aime beaucoup les pruneaux car ils sont disponibles toute l’année, faciles à cuisiner et bien sûr délicieux. Il existe une IGP depuis 2002 pour les  Pruneaux d’Agen, qui garantit leur qualité et leur origine française. 
 
La tarte aux pruneaux est une spécialité de plusieurs régions et notamment du Limousin et de la Vendée, où elle est aussi servie pour Mardi gras. Sur l’île d’Yeu, elle très souvent servie dans les mariages, c’est le « gâteau des mariés ». 
 
 
Comme toutes les recettes anciennes, il existe de nombreuses recettes suivant les familles. Certaines utilisent de la pâte feuilletée, de la pâte sablée ou encore de la pâte levée, ce qui se rapproche plus des versions limousines de la tarte aux pruneaux. Les pruneaux peuvent être mixés ou pas suivant les recettes également. Moi j’aime les mixer, mais assez grossièrement pour qu’il reste de la texture. 
 
Ceci est donc une version de tarte aux pruneaux parmi plein d’autres, mais je l’ai adorée, tant pour son côté rustique que pour la simplicité, et mon papa s’est resservi 3 fois, gage de réussite! 
 
 
 
 
Tarte aux pruneaux

Quantité ou nb de personnes: Pour 6 à 8 personnes

Ingrédients

  • 1 pâte feuilletée
  • 10 cl de rhum
  • 10 cl d'eau 
  • 1 kg de pruneaux
  • 100 g de sucre
  • 3 pincées de cannelle

Préparation

  1. Mettez les pruneaux à imbiber dans le rhum et l’eau pendant une nuit.
  2. Le lendemain, filtrez les fruits et récoltez le jus restant dans un récipient.  Vous devez obtenir au moins 5 cl, sinon complétez avec un peu d'eau. Mixez grossièrement les fruits au mixeur, et mettez-les dans une casserole avec le jus des pruneaux, le sucre et la cannelle.
  3. Faites frémir à feu très doux 15 minutes.
  4. Étalez la pâte feuilletée dans un moule à tarte.
  5. Déposez le mélange sur la pâte et faites cuire 40 minutes à 180°C.

Spécialité des Etats-Unis : Pigs in a blanket

Demain c’est le début de la coupe du monde! Je l’ai dit et je le redis chaque année, je ne suis pas une grande fan de football. D’accord, je ne suis pas fan du tout en fait. Mais si je suis honnête, je n’ai rien contre l’idée d’organiser une soirée match devant la télé entre amis… Uniquement pour la nourriture! J’aime tout ce que l’on peut manger devant un match! Que ce soient les pizzas, les petits trucs à grignoter, la bière… Je ne pourrais pas vous dire exactement pourquoi, mais je pense que cela a quelque chose à voir avec le fait que ce sont des petites bouchées qu’on picore avec les doigts affalé dans un canapé. C’est peut-être mon côté « grand enfant » ou flemmarde qui ressort!
 
Quoi qu’il en soit, chaque année, en période de matchs de foot, j’aime préparer des plats festifs qui se picorent devant la télé, quitte  à les manger devant autre chose qu’un match! Aujourd’hui, je vous propose donc des feuilletés à la saucisse. C’est le genre de petite gourmandise que tout le monde engloutit en 5 minutes quand j’en réalise. Je me souviens qu’enfant, je sautais au plafond de joie quand ma maman en réalisait, et maintenant que j’ai grandi bah… C’est pareil!
 
 
J’ai appelé cette recette « pigs in a blanket » car c’est le nom qu’elle porte aux États-Unis, et j’ai essayé de les préparer comme là-bas. Ce qui est rigolo c’est qu’en Angleterre, on dit « pigs in blankets », et alors c’est une autre spécialité : des saucisse enroulées dans du lard. Au final dans les deux cas ça reste des saucisses, mais ces petits « cochons »  sont enroulés dans une « couverture » différente suivant le pays!
 
Il m’est arrivé de faire des versions plus gastronomiques, avec des noix, des dés de pommes… Mais là, je voulais une version simple, basique et efficace, dans l’esprit d’une soirée décontractée quoi! Je les ai décorés avec des graines de sésame, mais des grains de pavot ou des herbes peuvent aussi convenir suivant ce que vous avez sous la main. 
 
 
N’hésitez pas à être aventureux avec les sauces d’accompagnement. Souvent, on sert les saucisses feuilletées sans rien, ou avec de la moutarde. Ici, j’ai fait une sorte de mayonnaise retravaillée à la crème et à la moutarde, c’est tout simple mais super bon. N’hésitez pas à dégainer le ketchup, la sauce barbecue, ou même une sauce picalili pour proposer plusieurs choix à vos invités! 
 
Ah et sinon il faut que je vous prévienne. Comme à chaque fois que je fais des saucisses feuilletées, ces petites bouchées ont été englouties en moins de deux, alors doublez la recette si vous avez du monde à nourrir!
 
  
 
 
Spécialité des Etats-Unis : Pigs in a blanket

Quantité ou nb de personnes: 4

Ingrédients

    Pour les feuilletés
  • 25 saucisses cocktail 
  • 1 pâte feuilletée rectangulaire
  • 2 c. à s. de moutarde jaune américaine
  • 1 jaune d'oeuf
  • 1 c. à s. de graines de sésame
  • 1/2 c. à s. d'herbes de Provence
    Pour la sauce:
  • 2 c. à s. de crème fraîche épaisse
  • 2 c. à s. de mayonnaise
  • 2 c. à c. de moutarde à l'ancienne

Préparation

  1. Préchauffez le four à 180°C.
  2. Coupez chaque la pâte feuilletée en bandes d'environ 10 cm de large, puis coupez de fins triangles dans celles-ci, avec la base un peu moins larges que la longueur d'une saucisse.
  3. A l'aide d'un pinceau, couvrez les triangles de moutarde jaune.
  4. Roulez les saucisses dedans. Disposez les rouleaux sur une plaque allant au four couverte de papier sulfurisé. 
  5. Délayez le jaune d’œuf dans une cuiller à café d'eau. A l'aide d'un pinceau, couvrez-les de jaune d’œuf. Saupoudrez des graines de sésame et des herbes de Provence par dessus.
  6. Enfournez et laissez cuire jusqu'à ce que les rouleaux soient gonflés et dorés soit environ 12 minutes.
  7. Pendant ce temps, mélangez les ingrédients de la sauce dans un petit bol.
  8. Servez les saucisses bien chaudes, avec la sauce. 

Spécialité de Myanmar (Birmanie) : sanwin makin

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un de mes gros coups de cœur sucrés du moment! Je suis une amatrice de gâteaux et desserts asiatiques comme le délicieux gajjar halwa indien, et voilà longtemps que j’avais repéré une spécialité birmane qui me faisait de l’œil, nommée sanwin makin. Je la repoussais tout le temps, car elle contient une belle quantité de cardamome, et je n’avais pas franchement le courage d’écosser mes gousses de cardamome à la main… Aussi quand l’Etal des épices m’a permis de recevoir de la cardamome moulue, je savais exactement quoi en faire! 
 
La cardamome moulue a un goût très fin, dont je suis absolument fan. Elle se prête à de nombreux type de réalisations, que ce soit dans les boissons comme le vin chaud, dans la cuisine salée comme les soupes, sauces, et viandes ou dans les desserts comme ici.
 
La cuisine birmane ou du Myanmar est une cuisine très parfumée, où se mêlent les saveurs des cuisines thaïlandaise, chinoise et indienne. C’est une cuisine très peu connue mais si vous connaissez les délices des plats thaïlandais, le parfum du curry indien et la diversité de la cuisine chinoise, alors vous pouvez imaginer ce que donne la cuisine birmane!
 
Le sanwin est préparé en faisant bouillir de la crème de noix de coco, de la semoule fine et du sucre afin d’obtenir une pâte épaisse. On y incorpore alors des œufs pour aérer le mélange et s’ensuit enfin une cuisson au four. Le parfum de ce dessert est celui de la crème de noix de coco et de la cardamome, c’est cette dernière qui rehausse vraiment la saveur de celui-ci. Le sanwin makin est généralement garni de graines de sésame ou de pavot. On y ajoute parfois des raisins secs ou des noix, mais sur les recettes authentiques, ces ajouts sont considérés comme facultatifs. 
 
 
Je me suis lancée dans ce gâteau et je dois dire qu’avec l’aide de la cardamome déjà moulue, il fut d’une simplicité enfantine. L’avantage, c’est qu’il ne contient pas d’ingrédient difficile à trouver pour nous occidentaux comme c’est parfois le cas dans la cuisine asiatique. Enfin, il fait quand même que nous parlions du ghee, quand je dis que ce gâteau ne contient pas d’ingrédients bizarres! Le ghee est un beurre clarifié très utilisé dans la cuisine indienne. Il se trouve en bocaux dans les épiceries asiatiques, et vous pouvez le remplacer par du beurre smen, que l’on trouve en épiceries orientales, ou encore par du beurre clarifié par vous-mêmes. Rassurez-vous, c’est simple à faire et cela évite de courir les épiceries, car du beurre, on en trouve partout!
 
 
Si vous voulez vous lancer dans la réalisation de beurre clarifié, il vous suffit de faire fondre le beurre à feu très doux, et de ramasser l’écume qui se forme à la surface au fur à mesure avec une cuiller. Attendez encore que le beurre se sépare en une couche jaune claire au dessus et des éléments solides qui tombent au fond, et versez délicatement la couche jaune du dessus dans un récipient : c’est le beurre clarifié. Ainsi débarrassé de ses matières solides, le beurre tient alors mieux la cuisson.
 
Je peux vous dire que ce gâteau été une super découverte, nous nous en sommes régalés. C’est bien simple, je pourrais en refaire toutes les semaines! Coupé en losanges et servi avec le thé, il est tout simplement divin! Les birmans conseillent le consommer froid ou tiède, j’ai essayé (et aimé) les deux versions.
 
  
 
 
Spécialité de Myanmar (Birmanie) : sanwin makin

Ingrédients

  • 200 g de semoule fine de blé dur 
  • 200 g de sucre brun
  • 40 cl de crème de coco
  • 100 g de ghee ou de beurre clarifié
  • 1 pincée de sel
  • 1 c. à c. de vanille liquide
  • 1/2 c. à c. de cardamome moulue
  • 2 œufs
    Pour la déco
  • 3 c. à s. de graines de sésame

Préparation

  1. Préparez et pesez tous les ingrédients. Séparez les blancs des jaunes.
  2. Mettez la semoule dans une grande cocotte à feu doux et ajoutez petit à petit la crème de coco et l'extrait de vanille liquide, en remuant afin d’éviter des grumeaux.
  3. Ajoutez le sucre et portez à ébullition sur feu moyen en remuant constamment. Lorsque le mélange commence à épaissir, ajoutez peu à peu le ghee ou le beurre. 
  4. Laissez cuire jusqu’à ce que le mélange devienne très épais et se détache des côtés de la casserole. Salez, ajoutez la cardamome et mélangez.
  5. Incorporez les jaunes d’œuf un à un, puis battez les blancs
  6. en neige ferme et incorporez-les délicatement à l’aide d’une spatule en bois.
  7. Versez le mélange dans un moule à gâteau de 20 cm de large.
  8. Égalisez la surface. 
  9. Dans une petite casserole sans huile, faites griller les graines de sésame à feu moyen. Remuez constamment. Une fois dorées,  saupoudrez-les le gâteau.
  10. Faites cuire 30 à 35 minutes à four à 160 °C, jusqu’à ce que le gâteau commence à gonfler et soit bien doré. Laissez tiédir dans le moule, puis découpez en grands losanges ou rectangles. Servez tiède ou froid.

Spécialité d’Arabie saoudite : œufs durs aux épices

Cette année, l’Arabie Saoudite participera à la coupe du monde. Ce n’est certes pas une première, puisque ce sera leur cinquième participation, mais c’est assez rare pour être noté et pour qu’on le fête avec une petite recette! Pour rester dans l’esprit foot, j’ai voulu faire une recette rapide et qui peut se grignoter avec les doigts devant la télé, pourquoi pas devant un match!
 
J’ai fait pas mal de recherches avant de tomber sur une spécialité qui m’a intriguée par ses saveurs mais aussi par sa simplicité. Ce dip aux œufs ne contient que très peu d’ingrédients et permet au passage de mettre à l’honneur le sumac.
 
 
Le sumac est une épice qui tient une place importante dans la cuisine du Moyen-Orient, notamment en Turquie, au Liban, en Syrie, en Arménie, et en Iran. C’est l’ingrédient central des brochettes kebab, mais son usage s’étend à peu près à tous les plats dans la cuisine de tous les jours. Il s’utilise par exemple dans les pains, viandes, farces en tous genres et plats de riz, auxquels il apporte de la saveur et de l’intensité. 
 
Le terme sumac signifie rouge, en référence à la couleur grenat caractéristique de cette épice. Il semblerait que le sumac soit connu depuis la Rome antique et ait été pas mal utilisé au Moyen Âge. La tradition iranienne veut que pour le nouvel an, on serve à la table de fête les sept éléments clé permettant de passer une bonne année, dont le sumac.
 
 
Légèrement citronné, voire vinaigré, le sumac apporte du pep’s aux plats. Il perd un peu de sa saveur à la cuisson, mais peut être utilisé dans des plats chauds comme froids. Ici, il est utilisé sans être chauffé, ce qui permet de profiter pleinement de son arôme. Ultra simple, cette tartinade nous a bluffés par son goût caractéristique qui ne ressemble à aucun plat que je connaisse jusqu’à maintenant. Le dépaysement est garanti! Tartinée sur du pain croustillant et accompagnée d’olives noires, c’est un pur délice!
 
  
 
 
Spécialité d’Arabie saoudite : œufs durs aux épices

Ingrédients

  • 4 œufs
  • 4 c. à s. de sumac
  • 3 c. à s. de marjolaine
  • 10 cl d'huile olive
  • Sel

Préparation

  1. Faites cuire les œufs à l'eau bouillante pendant 7 minutes.
  2. Laissez-les refroidir et écalez-les.
  3. Écrasez-les à la fourchette et mélangez avec l'huile et les épice,s salez.
  4. Gardez au frais jusqu'au moment de tartiner sur du pain ou des crackers.
 
Source d’inspiration :

http://recipes.wikia.com/wiki/Spicy_Eggs

 
 
 

Bucketlist de juin

Photo John Spade@Flickr
 
Le mois de juin est là, et avec lui, l’arrivée de l’été, la fête de la musique, les soirées en terrasses, bref, c’est un de mes mois favoris de l’année! J’ai comme toujours quelques projets en stock!

Ma bucket list de juin :

 
– Essayer de cuisiner le miso, un condiment japonais Vous avez déjà testé?
 
 Photo Steven Depolo@Flickr
 
– Partir en week-end en Baie de Somme. Cela fait des années que j’en entends parler et que je rêve de découvrir cet endroit, cette année c’est décidé, j’y vais!
 
Photo Eos Clio@Flickr
 
– Profiter de la production de mon (mini) jardin. Cette année j’aide la ciboulette de la coriandre, de la sauge, de la lavande, de la rhubarbe, de l’estragon, de l’oseille, et de la feuille de chêne. Je progresse!
Photo Annie Roi @Flickr
 
– Voir la série Lost in Space. Netflix est inépuisable!
 
 
Et vous, qu’avez vous en projet pour le mois à venir?  

Que manger en juin?

Nous voici déjà en juin! C’est le mois de l’été et un de ceux où il y a le plus de choix!
 
Voici donc mon récapitulatif des fruits et légumes de saison pour le mois! Comme depuis ce début d’année, je vous propose mes meilleures recettes (selon moi), à essayer si vous voulez manger de saison ce mois-ci! 
 

🥝 Côté fruits : 

 
Cerise : Daïquiri à la cerise
  
Fraise : Tiramisus fraise framboise
 
Framboise : Tarte bakewell amandes framboises
Groseille : Cobbler rhubarbe groseilles
 
Melon : Salade melon, feta, cocombre
 
 
 
Pêche : Pudding au pain pêche abricot

🍠 Côté légumes : 

 
Tomate : Clafoutis aux tomates et polenta
 
 
Aubergine  : Aubergines à la turque
 
 
Concombre : Concombre écrasé
 
Courgette : Gratin de courgettes, tomates et menthe
 
Petit pois : Purée de petits pois et scones à la pistache
 
Poivron : Maïs au chèvre et poivron

🧀Autres plaisirs du moment : 

– Les apéros à rallonge en terrasse
– Les premiers barbecues
– Les salades en tous genres
 
Et vous, vous aimez manger quoi en juin?

Gâteau de patates à la scarmoza

Le gâteau de pommes de terre est un plat riche et délicieux, parfait pour un repas en famille ou entre amis. Concrètement, il s’agit d’une galette à base de pommes de terre, de diverses charcutières, (comme ici la panzetta) et de scarmoza fumée, que l’on cuit au four.
 
Le terme gattò est une « italianisation » du mot français « gâteau ». Cette influence française aurait commencé en 1768 avec le mariage du roi de Naples et de Sicile avec Maria Carolina de Habsbourg, la sœur de Marie-Antoinette. Au fil du temps, certains plats traditionnels napolitains et siciliens ont pris des noms français, tels que le gattò (gâteau) ou le ragù (ragoût) par exemple. Cette recette a ensuite été revisitée dans d’autres régions du sud de l’Italie. Chaque famille a sa propre version de ce gratin irrésistible, et j’ai moi-même décidé de partager avec vous ma recette du gâteau de pommes de terre!
 
Le gâteau de pommes de terres est un plat vraiment unique. A la cuisson, on obtient une croûte dorée et fondante irrésistible. Ce gâteau de pommes de terre à la panzetta et à la scamorza est très simple, et il vous faudra seulement quelques minutes pour le préparer.
 


Le gâteau de pommes de terre se prête à de nombreuses variations, des plus simples à base de fromage seulement aux plus élaborés avec du salami ou d’autres viandes tranchées en plus du jambon cuit. Ce plat peut facilement être décliné en remplaçant la panzetta par du salami ou du jambon, et  la scarmoza par de la mozzarella. Comme le fromage et la panzetta apportent déjà leur part de sel, ne salez pas trop l’ensemble.
 




On dit qu’il faut laisser ce plat reposer après la cuisson, voire même le laisser un peu tiédir, mais je n’ai pas eu la patience d’attendre! On peut même le préparer la veille et le réchauffer. Le gâteau de pomme de terre se conserve pendant quelques jours au réfrigérateur. Dans ce cas, avant la dégustation, réchauffez les parts individuelles au four afin de leur redonner leur côté fondant!
Pour préparer ce plat, j’ai suivi la recette de Béa, du blog Les petits plats de Béa. Je l’adore, j’y trouve toujours d’excellentes idées! faites-y un tour si vous ne le connaissez pas!

  

 
P.S. : Si vous voulez finir par un dessert qui sent bon l’Italie, essayez ce gâteau à la ricotta sicilien!




Gâteau de patates à la scarmoza

Quantité ou nb de personnes: Pour 4 personnes

Ingrédients

    Pour la purée
  • 1 kg de pommes de terre
  • 2 œufs
  • 5 cl de lait demi-écrémé
  • 4 c. à s. de parmesan
  • 1 c. à s. de sauge
  • 1 pincée de noix de muscade
    Pour le montage du gratin
  • 3 c. à s. de chapelure
  • 100 g de panzetta
  • 150 g de scamorza fumée coupée en tranches fines
  • 2 c. à s. d'huile d'olive
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Faites cuire les pommes de terre lavées dans un grand volume d'eau salée, départ eau froide. Épluchez-les et écrasez-les en purée.
  2. Mélangez-les dans un saladier avec le lait, les œufs, 3 cuillers à soupe de parmesan, la sauge, le sel, le poivre et la noix de muscade.
  3. Préchauffez le four à 200°C.
  4. Huilez le fond d'un plat allant au four.
  5. Saupoudrez le fond d'1 cuiller à soupe de chapelure.
  6. Étalez la moitié de la purée sur toute la surface du plat.
  7. Déposez la panzetta puis la scamorza en tranches.
  8. Recouvrez de façon uniforme avec les pommes de terre.
  9. Saupoudrez de la chapelure et du parmesan restants et versez sur la surface un filet d'huile d'olive.
  10. Mettez à cuire au four pour 20 à 30 minutes.



Avec cette recette à la pomme de terre, je participe à Cuisinons de saison !

 

Source d’inspiration :

http://lespetitsplatsdebea.over-blog.com/2016/12/gatto-di-patate-gateau-de-pommes-de-terre-a-la-napolitaine.html

Gâteau au chocolat et courgettes

S’il y a une chose que vous et moi avons forcément en commun c’est celle-ci : nous aimons le gâteau au chocolat. Tout le monde aime les gâteaux au chocolat! Bon, je sais que j’exagère, car je connais précisément une personne qui n’aime pas ça, et il doit donc exister quelques autres irréductibles. Mais il faut bien avouer qu’en général, quand on amène un gâteau au chocolat à table, c’est un sans faute!
 
 
Bien que mon blog ne manque pas d’étonnantes recettes de gâteaux au chocolat ici (la preuve ici, ici, et ici), j’ai voulu tester une nouvelle recette de gâteau au chocolat originale pour célébrer le retour des légumes d’été. Et quelle meilleure façon de faire que de remplir ce gâteau au chocolat de… courgettes? Oui, vous avez bien lu! J’ai incorporé une belle quantité de courgettes dans ce gâteau et devinez quoi? C’était très bon! 
 
Si vous croyez que les légumes n’ont rien à faire dans un dessert, gardez l’esprit ouvert. Pensez au gâteau aux carottes, qu’il est quasiment impossible de ne pas adorer. Mon gâteau au chocolat le plus fameux est d’ailleurs un gâteau aux haricots rouges. Je l’ai servi à plusieurs reprises et absolument tout le monde l’ai aimé. Quand aux courgettes, ce n’est pas la première fois que je les mets dans un gâteau, j’avais déjà fait l’essai ici et j’avais obtenu un moelleux incomparable.
 
 
En plus d’avoir une belle couleur brun profond, ce gâteau de courgettes au chocolat a une saveur de chocolat bien présente et une texture bien moelleuse, voire fondante au cœur. L’ajout de courgettes râpées à cette recette ajoute un côté bien humide très agréable! La saveur de la courgette est tellement douce que personne ne saura qu’elle est là si vous ne le dites pas. Mon seul conseil est de bien surveiller la cuisson, le gâteau doit être juste cuit, pour garder le côté fondant. 
 
J’ai trouvé cette recette sur le blog de Virginie, Cook Travel Book, un de mes blogs favoris, qui mêle cuisine, voyages et lecture… Oui je sais, vous l’auriez deviné rien qu’au nom !
 
 
 
 
Gâteau au chocolat et courgettes

Quantité ou nb de personnes: Pour 6 à 8 personnes

Ingrédients

  • 4 œufs
  • 60 g de sirop d’agave
  • 200 g de chocolat noir
  • 200 g de courgettes
  • 30 g de Maïzena
  • 20 g de cacao non sucré
  • 2 c. à s. de crème de soja

Préparation

  1. Préchauffez le four à 180°C.
  2. Cassez les œufs et séparez les blancs des jaunes. Mélangez les jaunes et le sirop d’agave. Pendant que le chocolat fond au micro-ondes, épluchez puis râpez les courgettes. Ajouter petit à petit la Maïzena,  le cacao, les courgettes râpées au mélange œuf-sirop d'agave. Faites fondre le chocolat au micro-ondes.  Ajoutez-le au mélange précédent, en réservant environ 3 cuillers à soupe pour la finition.
  3. Mélangez les 3 cuillers à soupe réservées avec la crème de soja et réservez. Montez les blancs en neige et ajoutez-les délicatement sans les casser à l'appareil afin obtenir un mélange mousseux. Versez ce mélange dans un moule en silicone et enfournez pour 28 à 30 minutes. Lorsque le gâteau est refroidi, étalez le chocolat fondu à la crème de soja sur le sommet.
 
 
Source d’inspiration :