Tartine façon chilienne

J’adore les repas en tartine. C’est trop bon, non? J’y mets un peu n’importe quoi, et récemment j’ai eu l’idée d’en faire une qui ma rappelle le Chili, le pays, pas le plat… Le chili c’est bon, mais il y a aussi d’autres spécialités das le pays du même nom! J’avais testé à une époque les empanadas chilenas, des empanadas farcis avec un mélange de bœuf, de raisins secs, d’oignons, d’olives et d’épices. C’est ce mélange typique du Chili que j’ai choisi de cuisiner aujourd’hui.
 
 
La «bruschetta» vous est sans doute familière si vous êtes des habitués des restaurants italiens. C’est THE apéritif italien par excellence, à base de pain italien grillé avec un peu d’huile d’olive et d’ail et garnie de tomates hachées et de basilic. C’était un de mes apéritifs préférés, à tel point que j’ai pris l’habitude d’en faire mille variantes avec tout ce qui passe, comme ici, même si ces tartines n’ont plus rien d’italien.
 
On a tendance à servir les plats chiliens avec du riz, ici bien sûr on ne met pas de riz sur le pain, c’est le pain qui fait office de féculent, bref, je viens de vous démontrer que c’est un repas assez équilibré en somme, non?
 
 
Cette tartine a un résultat au top : la combinaison de la saveur du bœuf haché, des raisins et de la touche finale des épices frôlent la perfection.
 
J’ai utilisé des poivrons en boîte que j’ai mixé dans la sauce tomate pour lui donner du goût. Si vous n’en avez pas, vous pouvez rôtir vos poivrons frais au four jusqu’à ce que leur peau soit noire, puis les emballer bien chauds dans de l’aluminium, et après qu’ils aient tiédi, les éplucher. 
 
Cette recette est une option parfaite comme apéritif ou comme plat principal couplé à une salade de verte. En fonction de votre choix, faites de petits tronçons pour l’apéritif, ou de plus grands pour un plat ou une entrée.
 
Si vous aimez comme moi les repas-tartines, essayez aussi les tartines à la courge, lardons et vieux-pané ou les tartines camembert, estragon et oignon confit, ou pourquoi pas, servez une de chaque pour une tartines-party (je crois que je vais faire déposer un copyright pour ce terme).
 
  
 
 
Tartine façon chilienne

Quantité ou nb de personnes: Pour 2 personnes 

Ingrédients

    Pour la sauce tomate
  • 100 g de sauce tomate
  • 100 g de poivrons en boite 
    Pour la garniture au bœuf
  • 1 gros oignon
  • 2 c. à c. de raisins secs
  • 3 olives noires
  • 1/4 c. à c. de cumin
  • 1 pincée de piment doux
  • 70 g de steak haché
  • 4 cl de vin rouge
  • 1/4 c. à c. de mélange mapuche ou de paprika fumé
  • 1 c. à s d'huile d'olive
    Pour l'assemblage
  • 6 tronçons de baguette
  • 60 g de gruyère râpé
  • 1 pincée de cumin
  • 1 pincée d'origan

Préparation

  1. Émincez l'oignon finement. Faites-le revenir 1 à 2 minutes dans une poêle avec une cuiller d'huile d'olive. Ajoutez le steak haché et écrasez-le avec une cuiller en bois pour bien le séparer en petits morceaux.
  2. Coupez les olives en petits morceaux.
  3. Ajoutez les raisins secs, les olives et les épices au mélange. Quand le steak haché est cuit, ajoutez le vin rouge et laissez évaporer quelques instants. Réservez.
  4. Mixez le poivron et la sauce tomate et tartinez les fonds de baguette avec ce mélange.
  5. Préchauffez le four à 180°C.
  6. Étalez le mélange au steak sur les tartines.
  7. Saupoudrez de gruyère râpé, de cumin et d'origan.
  8. Enfournez pour 10 minutes.

Spécialité turque : boreks à la viande hachée

Aujourd’hui 29 octobre, c’est la date anniversaire de la naissance de la république turque, qui a eu lieu en 1923. A cette occasion, j’ai voulu vous proposer une recette de là-bas, bien qu’elle soit populaire dans plusieurs autres pays : les boureks ou boreks. C’est un plat traditionnel que l’on peut déguster accompagné d’une soupe ou corba comme la mercimek çorbasi (soupe aux lentilles), l’ezogelin çorbasi (soupe aux lentilles rouges et boulgour) et la yogurt çorbasi (soupe de yaourt, de riz, d’œuf). Je n’en ai testé aucune pour le moment mais ça ne saurait tarder!
 
 
Les boureks font généralement partie des éléments essentiels de la table au ramadan. Ils sont réalisés dans de la pâte filo (ou à défaut, des feuilles de brick) et sont assez proches des briouates marocains ou des briks tunisiens, bien que chaque recette ait ses spécificités.
 
Les boureks se présentent sous différentes formes et tailles et avec des garnitures variées. Ils peuvent être préparés avec de la viande hachée, du poulet, des épinards, du fromage, des légumes… Bref, quasiment tout, vous l’aurez compris! 
 
 
Aujourd’hui, je vous présente des boureks à la viande hachée. J’ai utilisé du bœuf haché mais vous pouvez aussi utiliser un mélange de bœuf et d’agneau. Je les ai faits sous forme de cylindres individuels car je trouve ça pratique à manger, mais on en trouve aussi de beaucoup plus grands, comme des tartes salées que l’on coupe ensuite en carrés, ou encore des boureks en escargot… Vos seules limites seront votre imagination et votre dextérité!
 
Suivant la quantité que vous proposez et la richesse de vos garnitures, les boureks peuvent être assez copieux et pourront être consommés comme un repas complet, accompagnés d’une salade verte. Ils peuvent également constituer une délicieuse collation ou un dîner léger pendant les chaudes nuits d’été. Oui je sais, ce n’est pas pour tout de suite!
 
Je peux vous dire que moi qui ne connaissais les boureks que de nom, j’ai été hyper séduite par cette première tentative. Maintenant, j’ai super envie de faire le tour de toutes les variétés de boureks. Il y a tellement de choix… Je sens que je vais me régaler!
 
 
 
Spécialité turque : boreks à la viande hachée

Ingrédients

  • 1 paquet de feuilles de brick ou filo
  • 700 g de bœuf haché
  • 1 oignon
  • 2 tomates
  • 1 c. à s. de concentré de tomates
  • 1 pincée de piment rouge en poudre
  • 1 c. à c. de cumin
  • 1 c. à c. de coriandre fraîche
  • 12 cl d'huile d'olive
  • 12 cl d'eau
  • Sel, poivre
    Pour la dorure
  • 6 cl d'huile
  • 6 cl de lait
  • Un peu de lait

Préparation

  1. Préchauffez le four à 180°C le temps de la préparation. Mélangez dans un saladier, la viande et l'oignon coupé en petits morceaux puis faites revenir la préparation une dizaine de minutes dans une poêle en remuant souvent.
  2. Émincez finement les tomates. Ajoutez celles-ci et le concentré de tomate à la viande cuite. Laissez revenir une dizaine de minutes en mélangeant régulièrement. Salez, poivrez et ajoutez les épices. Réservez.
  3. Pliez vos feuilles de brick ou filo en triangles isocèles. Pour cela rabattez les côtés vers le centre. Mélangez l'huile et l'eau dans un récipient, puis badigeonnez-en au pinceau les triangles. 
  4. Placez un peu de garniture à la viande sur la base du triangle de pâte.
  5. Repliez un côté de la pâte vers le centre puis l'autre bord. Roulez le triangle jusqu'à la pointe. Renouvelez cette opération avec le reste des triangles de pâte.
  6. Placez les boreks dans un plat recouvert de papier de cuisson les uns contre les autres pour qu'ils ne puissent pas bouger pendant la cuisson. Badigeonnez de lait mélangé à l'huile restante. Faites cuire 10 minutes environ dans un four préchauffé à 200°C.
  7. Servez bien chaud. 

Spécialité de Grèce : avgolemono

Connaissez-vous le jour du « Ὄχι »? Depuis la Libération du pays, le 28 octobre a été proclamé fête nationale en Grèce. Cet anniversaire commémore la résistance du peuple grec à l’invasion italo-allemande. Le 28 octobre 1940, le Premier ministre Ioannis Metaxàs répondit fermement « Ὄχι » (« non ») à un ultimatum du dictateur italien Mussolini qui le sommait de laisser ses troupes entrer dans son pays pour se rendre en Russie.
 
 
En fait, c’est la légende qui dit cela, et il semble qu’il n’ a pas tout à fait prononcé ce terme, mais quoi qu’il en soit, il s’est opposé à Mussolini et a déclenché la guerre italo-grecque.  Les Grecs résistèrent alors à l’invasion et parvinrent à repousser les Italiens. La Grèce célèbre donc l’acte de bravoure et l’esprit patriotique grecque que représente ce refus. Il y a ce jour-là en Grèce des défilés militaires et des cortèges religieux ont lieu un peu partout . 
 
Pour cette occasion, je vous propose une recette traditionnelle grecque. L’avgolemono est un plat grec au citron. Traditionnellement, il est cuisiné avec du citron et de l’orzo, des petites pâtes en forme de grains de riz. Aujourd’hui, beaucoup de gens choisissent de la réaliser avec du riz car il est plus facile à trouver que l’orzo. On trouve aussi beaucoup de recettes où l’on ajoute du poulet, pour en faire une soupe plus complète.
 
 
J’ai mis 3 cuillers à soupe de jus de citron, mais en fonction de votre amour du citron, vous pouvez en mettre plus. Si vous n’avez pas de citron et si vous avez du jus de citron sous la main, cela pourra faire l’affaire.
 
Cette recette est toute simple mais il est facile de la rater si on ne respecte pas la méthode. Rappelez-vous juste d’ajouter du bouillon chaud au mélange œuf / citron avant de l’ajouter à nouveau au reste du liquide. C’est ce qui évitera que les œufs ne caillent!
 
Cette recette sera délicieuse servie avec du bon pain frais. Trempez-le dans la soupe pendant que vous mangez pour vous régaler. 
 
 
 
Spécialité de Grèce : avgolemono

Ingrédients

  • 1 litre de bouillon de poulet
  • 75 g de pâtes orzo
  • 3 œufs
  • 3 c. à s. de jus de citron
  • Sel, poivre 

Préparation

  1. Dans une grande casserole, portez le bouillon à ébullition.
  2. Ajoutez l'orzo et faites cuire jusqu'à ce qu'il oit tendre mais encore al dente, soit environ 7 minutes.
  3. Assaisonnez avec le sel et le poivre et réduisez à feu doux, laissez mijoter.
  4. Pendant ce temps, dans un bol moyen, fouettez ensemble les œufs et le jus de citron jusqu'à obtenir une texture onctueuse.
  5. Versez environ 10 cl de bouillon chaud dans ce mélange œuf et citron, puis mélangez.
  6. Ajoutez ce mélange à la casserole frémissante. Remuez jusqu'à ce que la soupe épaississe et que les œufs cuisent, soit 1 à 2 minutes.
  7. Rectifiez l'assaisonnement et servez.
 
Source d’inspiration :

Cookies aux bonbons Candy corn et chocolat blanc

Connaissez-vous les candy corn? Ce sont d’adorables bonbons américains en forme de grains de maïs, assez emblématiques d’Halloween grâce à leur jolie couleur. 
 
Chaque année, même si je suis maintenant une adulte et que ma fille n’aime pas les bonbons, j’achète un grand sac de bonbons en octobre. J’aime me mettre dans l’ambiance d’Halloween et une partie de ces bonbons seront distribués le 31, mais j’en garde aussi pour préparer quelques gourmandises!
 
  
 
Pour pousser encore plus loin le plaisir de cette fête américaine, j’ai commandé ces bonbons typiques que l’on ne trouve pas facilement chez nous en France, à part sur les épiceries en ligne.
 
 
Si vous trouvez des candy corn, vous devez essayer cette recette! Ces cookies sont faciles à faire avec les enfants et ne prennent que quelques instants. Ils sont parfaits pour faire Halloween et absolument addictifs. Si vous ne trouvez pas ces petites gourmandises, j’imagine que d’autres bonbons du même style peuvent être utilisés, comme par exemple les cuberdons belges ou d’autres gommes aux fruits.
 
Si comme moi vous aimez fêter Halloween, je vous propose de découvrir également mon Halloween pumpkin pie et mes cookies à la citrouille, qui seront parfaits pour réaliser un menu à thème sympa!
 
 
Cookies aux bonbons Candy corn et chocolat blanc

Quantité ou nb de personnes: Pour une vingtaine de cookies

Ingrédients

  • 110 g de beurre doux à température ambiante
  • 150 g de cassonade
  • 50 de sucre
  • 1 gros œuf
  • 1 c. à s. d'extrait de vanille
  • 2 c. à s. de crème liquide
  • 200 g de farine
  • 2 c. à c. de maïzena
  • 1 c. à c. de bicarbonate de soude
  • 1 pincée de sel
  • 100 g de bonbons Candy corn
  • 150 g de chocolat blanc

Préparation

  1. Coupez le chocolat blanc en petits morceaux et réservez.
  2. Mélangez au robot le beurre doux, la cassonade, le sucre, l’œuf et la vanille liquide pendant environ 5 minutes.
  3. Arrêtez, raclez les parois du bol et ajoutez la crème liquide, la farine, la maïzena, le bicarbonate et le sel, et mélangez à nouveau pour environ 1 minute.
  4. Versez le mélange dans un saladier, ajoutez les bonbons, les pépites de chocolat blanc, et mélangez à l'aide d'une cuiller en bois.
  5. Formez des boules à l'aide de cuillers à soupe et déposez-les sur une plaque couverte de papier cuisson. Réfrigérez pendant au moins 3 heures avant la cuisson.
  6. Préchauffez le four à 180°C. Enfournez les biscuits et faites au four pendant 9 minutes, ou jusqu'à ce que les bords commencent à dorer mais que le centre soit encre moelleux.
  7. Laissez les cookies refroidir sur la plaque de cuisson pendant 5 minutes avant de les retirer de la plaque.
 
 
Source d’inspiration :

Gratin de poireaux et maroilles

Le poireau est de saison, et je réalise que je le cuisine trop rarement alors qu’il est délicieux! Ce membre de la famille des oignons aurait d’abord été cultivé par les anciens Égyptiens, avant que les anciens Grecs et les Romains l’adoptent à leur tour. On pensait en ce temps là que le poireau avait une action sur la voix! On dit d’ailleurs que le célèbre empereur Néron mangeait tous les jours de la soupe de poireaux pour améliorer son discours.
 
 
De mon côté je n’ai rien remarqué, mais comme je n’ai pas prévu de faire La nouvelle star, ce n’est pas bien grave. Cela ne l’empêche pas de me régaler!
 
J’ai choisi de vous préparer le poireau dans une recette aux accents ch’ti bien chargée en Maroilles. En tant que grande fan de fromage, je peux manger n’importe quoi tant que c’est couvert de fromage, et j’adore l’utiliser de nombreuses manières. Je pense notamment que le fromage est un must dans les gratins. Vous ne pouvez pas vous tromper en mettant des tonnes de fromage sur un gratin! Ne soyez donc pas intimidés par la dose très généreuse lorsque vous ajoutez du fromage dans ces plats. Ce gratin est léger et délicieux, avec un bon goût prononcé de Maroilles. Si vous avez du Maroilles au frigo, vous êtes à deux doigts de créer une recette vraiment alléchante!
 
 
Les pommes de terre et les poireaux se marient à merveille avec le Maroilles pour former un gratin facile et nutritif, parfaite pour un dîner en semaine. J’adore le mélange de poireaux et de pommes de terre, et ce gratin est vraiment un plat d’hiver réconfortant. 
 
Ce gratin cuit au four est un plat merveilleux à réaliser quand on veut finir des restes de poireaux ou de pommes de terre cuites. Il est si savoureux que vous pouvez même persuader les enfants ou les poireaux de manger ce légume d’hiver sain.
Vous pouvez le conserver dans un contenant hermétique pendant 2 jours au frigo, e le réchauffer au four avant de le manger si vous le souhaitez. Vous pouvez utiliser d’autres fromages ou ajouter des herbes ou des épices pour changer sa saveur.
 
 
 
 
Gratin de poireaux et maroilles

Quantité ou nb de personnes: Pour 4 personnes

Ingrédients

  • 1 gros poireau (350 g)
  • 200 g de Maroilles
  • 600 g de pommes de terre
  • 1/2 oignon
  • 6 cl de crème fraîche
  • 4 cl de lait
  • 1/2 c. à c. de muscade
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Faites cuire les pommes de terre à l'eau départ eau froide, jusqu’à ce qu’elles soient cuites mais encore fermes. 
  2. Épluchez le poireau et émincez-le.  Faites-le cuire 15 minutes à l'eau bouillante.
  3. Émincez l'oignon. Coupez le Maroilles en tranches.
  4. Préchauffez le four à 180°C.
  5. Mettez dans un plat les pommes de terre en rondelles puis l'oignon émincé puis le poireau.
  6. Dans un bol, délayez la crème dans le lait, ajoutez du sel, du poivre, de la muscade et versez sur les poireaux.
  7. Déposez par dessus les tranches de Maroilles.
  8. Enfournez pour 15 minutes environ, jusqu’à ce que le fromage gratine.
 

Saumon glacé au sirop d’érable

A l’approche des mois d’hiver, après une longue journée de travail, je suis sûre que la dernière chose que vous voulez faire en arrivant chez vous est de cuisiner. C’est pourquoi je vous propose un repas délicieux à préparer en moins 30 minutes! Le saumon glacé à l’érable, c’est LE repas qui convient à toutes les situations :  il est parfait pour un souper en semaine comme pour un repas romantique le week-end par exemple. Tout ce dont vous avez besoin, c’est de 20 minutes pour faire ce repas sain et gourmand. Ce que j’aime vraiment avec le saumon, c’est qu’il donne tout de suite un côté festif à un repas tout simple.
 
 
Si vous aimez le saumon, j’espère vraiment que vous aurez l’occasion de faire cette recette. Ce saumon glacé au sirop d’érable et à la sauce soja est si simple et bon qu’il serait dommage de passer à côté! Vraiment, cette recette est fabuleuse car le saumon est à la fois un peu sucré et épicé, grâce au sirop d’érable, à la sauce soja et au poivre. C’est l’une de mes meilleures recettes de saumon en fait! La seule contrainte, c’est de ne pas rater la cuisson, j’entends par là, de ne pas trop cuire le saumon.
 
 
Si vous ne cuisinez jamais de saumon, et que vous êtes en quête de repas sains, je vous recommande de l’incorporer dans votre alimentation. Vous le savez peut-être déjà, mais c’est une merveilleuse source de gras sain, d’oméga-3 et de protéines.
 
Pour un repas complet, servez-le avec des frites de patates douces et des légumes, ou un beau coleslaw si vous voulez faire léger!
 
J’adore le sirop d’érable, et si comme moi il ne vous laisse pas de marbre, vous pouvez aussi découvrir ma recette de  riz au lait au sirop d’érable ou encore de pouding au sirop d’érable.
 
  
 
Saumon glacé au sirop d’érable

Quantité ou nb de personnes: Pour 2 personnes 

Ingrédients

  • 2 filets de saumon soit 300 g
  • 3 cl de sirop d'érable
  • 1 c. à s. de sauce de soja
  • 1 gousse d'ail émincée
  • 1 pincée de sel
  • 1 pincée d'ail semoule
  • Poivre

Préparation

  1. Dans un petit bol, mélangez le sirop d'érable, la sauce de soja, l'ail, le sel, l'ail semoule et le poivre.
  2. Placez le saumon dans un plat de cuisson, et badigeonnez-le avec le mélange de sirop d'érable. Couvrez le plat et laissez mariner le saumon au réfrigérateur 30 minutes, en retournant une fois le saumon à mi-parcours.
  3. Préchauffez le four à 200°C. Placez le plat de cuisson dans le four préchauffé, et mettez le saumon à cuire à découvert 20 minutes, ou jusqu'à ce qu'il se défasse facilement à la fourchette.
 
Source d’inspiration : 
http://autumnearthsong.com/2012/03/03/ostara-recipes-2012/
 

Potage « lyonnais » au potiron

Après une balade dans la forêt pour ramasser des feuilles mortes ou des champignons,  il n’ y a pas mieux pour se réchauffer qu’une bonne soupe! Nous sommes dans la période où après avoir abandonné nos salades et repas frais d’été, on se remet petit à petit au plaisir de manger des plats chauds et réconfortants.
 
 
Chez moi, la phrase « mange ta soupe ! » est loin d’être une punition… Nous adorons tous en manger et ma fille est même la première à en réclamer! Avec des ingrédients gourmands et bien choisis, il faut plutôt la freiner pour qu’elle ne reprenne pas un quatrième bol, et pourtant elle est du genre difficile avec beaucoup d’autres plats  !
 
Puisque nous attaquons la saison froide (si, si, et dans le nord, elle va durer un bon moment), je vous propose de vous régaler avec cette recette savoureuse.
 
Je ne sais pas si cette recette a quoi que ce soit de vraiment lyonnais c’est pourquoi j’ai mis « lyonnais » entre guillemets dans le titre. Les préparations dites “lyonnaises” sont plutôt généralement à base de pomme de terre et d’oignons et ici, il n’y a pas d’oignons. Pour tout vous dire, il s’agit d’une soupe que j’ai vue chez Picard dans une publicité et qui m’a fait tellement envie que je l’ai donc refaite moi-même! Mais en cherchant sur internet, j’ai aussi vu d’autres potages lyonnais avec des ingrédients vraiment différents.
 
 
Au final, bien que je doute de son authentique origine lyonnaise, cette recette est délicieuse ! Ce potage réconfortant mêle la douceur du potimarron et le fondant de l’emmental.
 
Accompagné d’une bonne tartine de beurre, c’est un repas du soir parfait!
 
 
 
Potage “lyonnais” au potiron

Quantité ou nb de personnes: Pour 6 personnes

Ingrédients

  • 1 quartier de potiron (soit 400 g une fois épluché)
  • 650 g de pommes de terre 
  • 25 cl de crème fraîche épaisse
  • 150 g d’emmental
  • 30 g de beurre
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Coupez len potiron engros morceaux et épluchez-les.
  2. Épluchez les pommes de terre. Coupez-les en morceaux.
  3. Faites fondre le beurre dans une grande cocotte. Mettez les morceaux de potiron et de pommes de terre à revenir quelques minutes en remuant, puis couvrez d’eau à niveau et laissez cuire à petits bouillon jusqu’à ce que le potiron soit tendre.
  4. Pendant ce temps, coupez l’emmental en tous petits dés.
  5. Quand le potiron et les pommes de terre sont cuits, mixez-les en soupe dans leur eau de cuisson. Assaisonnez bien, ajoutez la crème fraîche et remettez sur feu doux, en mélangeant jusqu’aux premiers frémissements. Retirez du feu.
  6. Répartissez les dés de fromage dans le fond de vos bols, versez le potage par-dessus, rajoutez un peu de crème et servez aussitôt.
 
Source d’inspiration :
http://www.cuisineaz.com/recettes/potage-lyonnais-9362.aspx

Tarte à la courge sucrée

Halloween approche! N’y allons pas par quatre chemins, ce ne sont pas les bonbons que j’aime dans cette fête mais… Les citrouilles et les courges en tous genres! Il est d’ailleurs temps de vous proposer une délicieuse tarte à la citrouille! Cette tarte a été inspirée par un dessert réalisé par Lilou, du blog Gâteaux en fête de Lilou 25. Je n’ai pas du tout respecté le look de sa tarte, qui était pourtant très jolie, mais j’avais autre chose en tête. J’ai repris sa délicieuse garniture, dont j’ai diminué la quantité pour l’adapter à un moule rectangulaire. 
 
 
Au fil des ans, j’ai fait de nombreuses variations de tarte à la citrouille. Vous pouvez aussi essayer celle-ci par exemple, que j’aime beaucoup également! Mais peu importe le résultat, il y aura toujours de la tarte à la citrouille ou quelque chose de similaire à Halloween chez moi. La tarte à la citrouille est plutôt une tradition américaine, mais comme j’adore la culture américaine, j’aime m’en inspirer!
 
Parlons de cette tarte. Elle ne contient pas une garniture classique de tarte à la citrouille américaine, mais plutôt une sorte de semoule au lait à la courge. C’est un mélange à la fois délicat et très gourmand! Comme j’essaie de diminuer les œufs dans la pâtisserie, je me suis amusée à les substituer par des éléments végétaux : des graines de chia pour le liant, du jus de pois chiches monté en neige pour le côté aérien… Cela peut sembler étrange dit comme ça, mais tout le monde n’y a vu que du feu! Si vous préférez une version plus classique aux œufs, c’est sur le blog de Lilou que ça se passe. 
 
 
Mon homme n’est pas un fan de citrouille ou courge, et il accueille avec peu d’enthousiasme ce genre de desserts, mais cette fois ci, celui-ci a fait mouche et il s’est chargé de finir la tarte! 
 
J’ai décoré cette tarte avec de jolis marshmallows fantômes, si vous n’en avez pas, vous pouvez la décorer avec de la chantilly ou des noix de pécan par exemple, ou la laisser telle qu’elle.
 
 
 
 
Tarte à la courge sucrée

Quantité ou nb de personnes: Pour 6 personnes

Ingrédients

  • 1 pâte brisée
  • 22 cl de lait d'amandes
  • 30 g de semoule de blé fine
  • 35 g de sucre
  • 35 g de jus de pois chiches
  • 175 g de courge
  • 1 c. à s. de graines de chia
  • 3 c. à s. d'eau
    Pour la décoration
  • 1 c. à s. de sucre glace
  • Quelques marshmallow

Préparation

  1. Tapissez votre moule à tarte avec la pâte brisée. Piquez le fond de tarte avec une fourchette. Couvrez la pâte de haricots de cuisson.
  2. Préchauffez le four à 180°C.
  3. Faites cuire 10 minutes la pâte à blanc.
  4. Retirez du four et réservez. 
  5. nettoyez, épluchez et coupez en gros dés la courge. Faites cuire la courge à l'eau jusqu'à ce qu'elle soit tendre.
  6. Égouttez-la, écrasez-la en purée et pressez-la dans un torchon pour extraire l'eau.
  7. Faites chauffer le lait, le sucre et la semoule dans une casserole jusqu’à obtenir une semoule épaisse. 
  8. Ajoutez la purée de courge, les graines de chia.
  9. Battez le jus de pois chiche en neige. Incorporez le pois chiche en neige délicatement au mélange au potiron.
  10. Versez le tout sur le fond de tarte.
  11. Mettez à cuire 30 minutes environ.
  12. Une fois la tarte refroidie, décorez avec les marshmallows.
 
Source d’inspiration :

Mes recettes aux courges parfaites pour l’automne

La saison des courges bat son plein, avec son point culminant d’Halloween qui approche. Si comme moi vous aimez les courges, vous avez peut-être remarqué que quand on en achète pour une recette, on en a toujours trop, alors il vaut mieux avoir d’autres recettes en stock pour ne pas tomber à court d’idées… Je vous propose ici mes préférées! 

Pumpkin spice latte

Pumpkin spice oatmeal

Cake à la courge muscade

cake-courge-lardons-sesame

Tartines à la courge muscade, lardons et vieux pané

tartine-butternut

Bricks à la courge et 3 fromages

Gratin de pâtes au champignon et courge butternut

Courge spaghetti façon carbonara au Kiri

Gnocchis à la courge butternut et pancetta

gnocchis-courge-pancetta

Muffins potiron cannelle

muffin-potiron-3

Halloween pumpkin pie

pumpkin-pie-tarte-citrouille-3

Toasts au smalec et raifort

Avez-vous déjà entendu parler du smalec? Moi franchement le no ne me disait rien, et je dois dire que l’aspect au premier abord ne m’a pas inspirée non plus! C’est une sorte de saindoux polonais, à base principalement de gras de porc assaisonné. On y ajoute souvent de la poitrine fraîche en petits morceaux. On peut l’acheter en bocal en Pologne comme on achèterait une terrine de campagne, et j’ai eu l’occasion d’en avoir un bocal.
 
 
J’étais un peu perplexe devant ce pot de gras, je ne m’imaginais pas le manger comme ça et j’ai donc un peu enquêté pour trouver quoi en faire.  Il existe de nombreuses versions en Pologne, selon ce que l’on souhaite en faire : pour le cuisiner, pour servir en tartines en début de repas, avec une bière ou une vodka… C’est clairement une spécialité très riche, le genre à consommer plutôt l’hiver quand la période des maillots de bain est au plus loin!
 
 
Les polonais le consomment sur du pain de seigle avec un peu de sel et de poivre… Certains y ajoutent un cornichon. J’ai choisi donc d’en faire des toasts, et j’y ai ajouté un peu de raifort pour donner du goût à l’ensemble. C’est aussi un produit que l’on trouve facilement en Pologne. J’ai beaucoup aimé le smalec servi de cette façon, bien que ce soit plus « fade » qu’un bon pâté de campagne de chez nous à mon goût, une fois assaisonné et parfumé de cornichon et de raifort c’est très agréable.
 
Je vous partage donc ma façon de servir le smalec pour au cas où vous ramèneriez un pot d’un voyage en Pologne… Vous pouvez aussi faire votre smalec vous-même, ce n’est pas compliqué apparemment, mais je n’ai pas testé comme j’avais obtenu le mien tout fait!
Si ça vous intéresse, voici un lien vers une recette que j’ai repérée.
 
 
 
Toasts au smalec et raifort

Quantité ou nb de personnes: Pour 6 toasts

Ingrédients

  • 6 tranches de pain de seigle
  • 6 c. à c. de raifort
  • 6 c. à c. de smalec (avec le gras blanc)
  • 2 cornichons aigre douce
  • Poivre

Préparation

  1. Tartinez votre pain avec du gras blanc de smalec.
  2. Passez ce pain à la poêle  quelques minutes pour le dorer.
  3. Tartinez-le de raifort et de smalec, puis déposez des rondelles de cornichons.
  4. Mangez tout de suite.
Source : Box Kitchen trotter