Carrot cake sans oeufs

Pour Pâques, nous avons l’habitude depuis plusieurs années de servir du carrot cake en dessert dans ma famille. Un petit hommage au lapin de Pâques en quelques sortes! Si nous avons une recette classique et dont il est impossible de se lasser, j’aime quand même tenter d’autres variantes à l’occasion. On n’est jamais à l’abri d’une bonne surprise, n’est-ce pas? Cette version a l’avantage d’être sans œuf, elle peut donc se réaliser même quand le frigo est un peu vide et permet d’équilibrer l’ensemble si votre repas contient déjà des œufs. C’est souvent mon cas à Pâques, car j’aime servir des deviled eggs en entrée ou œufs mimosa.
 
 
Bien qu’un peu friable, cette version du carrot cake sans œufs est très bonne et franchement plutôt saine! 
 
Ceux qui possèdent un extracteur de jus pourront faire un peu de recyclage dans cette recette : les déchets de carotte de l’extracteur de jus peuvent se substituer à une partie des carottes râpées, et de l’okara d’amandes peut remplacer une partie des amandes en poudre. Ni vu ni connu!
 
 
Le yaourt de soja peut être remplacé par une autre sorte de yaourt nature, végétal ou non. 
 
Pour rendre ce gâteau plus festif, ajoutez-y un glaçage simple au citron réalisé en mélangeant du sucre glace avec un peu de jus de citron, et plantez-y des petits œufs de Pâques en sucre colorés. Super facile et super joli!
 
 
 
Carrot cake sans oeufs

Carrot cake sans oeufs

Ingrédients

  • 1 yaourt de soja
  • 180 g de sucre en poudre
  • Le jus d'1 citron et son zeste
  • 300 g de carottes
  • 200 g de poudre d'amandes
  • 60 g de farine
  • 1 pincée de sel
  • 1 c. à s. de levure
  • 1 c. à s. de fécule

Préparation

  1. Râpez les carottes.
  2. Battez le yaourt avec le sucre jusqu'à blanchiment du mélange.
  3. Ajoutez progressivement le jus de citron et le zeste, les carottes râpées, la poudre d'amandes, la farine, la fécule, la pincée de sel et la levure.
  4. Préchauffez le four à 180°C.
  5. Versez dans un moule graissé et mettez 45 minutes dans le four.

Comment remplacer les produits laitiers dans une recette?

Photo U.S. Department of Agriculture @Flickr

Vous est-il déjà arrivé de devoir adapter une recette pour enlever un produit laitier de la liste des ingrédients? Que ce soit parce que votre frigo est vide, parce qu’un membre de votre famille est intolérant au lactose ou encore parce que vous recevez un végétalien à dîner, il est parfois nécessaire de se creuser la tête pour substituer un ingrédient par un autre. Je me suis dit qu’il serait sympa de synthétiser tout cela dans un petit récapitulatif synthétique pour vous simplifier la vie!

 

Photo Denna Jones @Flickr

Le lait

Alors déjà, commençons par LE produit de base : le lait. Jusque là c’est plutôt simple, car les laits ou boisons végétales, type lait de soja, boisson à l’amande, au riz, etc. sont très nombreux et fonctionnent tous très bien dans les recettes à base de lait! Il suffit de les remplacer par la même quantité, et c’est parti! Petit bonus, il y a ainsi une variété de goûts à découvrir et dont certains vous réservent de très bonnes surprises! Mes chouchous sont le lait d’amande et le lait d’avoine.

Le lait en poudre

Là ça se complique! Il existe du lait végétal en poudre, notamment à base d’amandes, dont le principal défaut est le prix très élevé, une boîte étant en général vendue entre 15 et 20€… Elles sont certes grosses, un peu comme les boites de lait infantile, mais personnellement cela dépasse mon seuil psychologique! J’ai donc essayé de trouver d’autres solutions… En fait, tout dépend de l’utilisation que vous souhaitez en faire. Si vous comptez le saupoudrer sur votre café quand vous êtes à court de lait, ces boîtes de lait végétal en poudre sont encore la meilleure option et vu la quantité, vous en aurez pour un moment. Si c’est pour une recette cuisinée, là il y a d’autres solutions. D’abord, vous pouvez utiliser du lait végétal normal (liquide donc), et diminuer d’autant la quantité de liquide des autres ingrédients de la recette. Vous pouvez aussi utiliser de la farine de châtaigne. Délayez 1 cuiller à soupe dans 15 cl d’eau en ajoutant l’eau très progressivement pour éviter les grumeaux. Vous obtiendrez en quelques secondes un lait délicieux au bon goût de châtaigne! Je trouve aussi du lait de coco en poudre en épicerie asiatique, il suffit de le délayer beaucoup pour obtenir une texture de lait, ou moins pour obtenir une texture crémeuse suivant votre besoin.

Le yaourt

Le yaourt est très facile à substituer, puisqu’on trouve des yaourts brassés de soja utilisables de la même façon. Seul défaut de ces yaourts, le petit goût de soja qui ne plaît pas à tout le monde! En pâtisserie ça passera inaperçu, mais à consommer tel quel, on aime ou pas… Si vous n’aimez pas, on trouve maintenant d’autres yaourts végétaux, au lait d’avoine, d’amande, de coco… Ces derniers sont délicieux! A noter qu’on trouve désormais assez facilement du yaourt à la grecque végétal, qui reproduit assez bien la texture crémeuse et épaisse de ce yaourt.

 


Photo David Stewart @Flickr

Le fromage blanc

On trouve beaucoup moins facilement du fromage blanc végétal que du yaourt. Avant de se pencher sur les meilleurs substituts au fromage blanc, voici déjà un rappel de la différence entre les deux. Par leur aspect visuel, ces deux produits se ressemblent mais ils ont des différences. Le yaourt est un aliment qui appartient à la famille des laits fermentés. Pour porter le nom de yaourt, le lait doit être ensemencé ou fermenté avec deux souches de bactéries lactiques. Quant au fromage blanc, c’est un fromage à pâte fraîche. On ajoute la présure au lait pour le faire cailler puis on filtre le petit lait. Vous trouverez peut-être du fromage blanc végétal, notamment dans les boutiques spécialisées.  Sinon, dans les gâteaux, vous pouvez utiliser du yaourt de soja même si l’ingrédient d’origine est du fromage blanc, la différence ne sera pas perceptible. Pour consommer tel quel ( fromage blanc au muesli pour le dessert, ou aux herbes pour l’apéro par exemple), il existe plusieurs techniques simples pour faire votre propre fromage blanc végétal. Vous pouvez par exemple mélanger un yaourt de soja avec 3 cuillers à soupe de tofu soyeux ou de purée d’amandes, tremper des noix de cajou minimum 4 heures dans de l’eau puis les mixer avec un peu d’eau jusqu’à obtenir la constance désirée, ou encore faire égoutter dans une gaze un yaourt de soja additionné d’une pincée de sel et de deux gouttes de jus de citron pendant une nuit.

Les petits suisses

En cuisine, les petits suisses peuvent être substitués par du fromage blanc ou du yaourt bien égoutté (voir les chapitres précédents) sans aucun problème. Là ou cela se complique, c’est si vous ou vos enfants aimez consommer les petits suisses tels quels, car à ma connaissance il n’en existe pas d’alternative végétale toute faite. Pour les petits suisses au fruits, vous pouvez acheter des yaourts aromatisés végétaux et les égoutter ou les additionner d’un peu de purée d’amandes ou de tofu soyeux, pour obtenir cette texture un peu plus épaisse et fondante que le yaourt de base. Pour les petits suisses nature, on retombe souvent sur des recettes qui se rapprochent du fromage blanc végétal. Il existe une ou deux recettes spécifiques je n’ai pas encore testées, je les ai trouvées ici et ici.

La crème liquide

C’est un produit très facile à remplacer puisqu’on trouve de la crème liquide de soja partout, mais aussi de plus en plus de la crème d’avoine, d’amandes,.. Pour ceux qui évitent le soja. L’utilisation est exactement la même. Pour ce qui est de la crème fleurette destinée à faire de la chantilly, il vous faudra acheter une crème liquide où l est précisé spécifiquement qu’elle est adaptée pour la chantilly, on en trouve dans les magasins spécialisés. Vous pourrez aussi faire de la chantilly à partir de crème de coco.

 


Photo jules @Flickr

La crème épaisse

On trouve moins facilement la crème épaisse que la liquide en supermarché, mais dans les magasins spécialisés, elle est accessible. Suivant votre utilisation, le yaourt végétal, la purée d’oléagineux ou le fromage blanc végétal peuvent convenir pour remplacer la crème épaisse, surtout lorsque c’est un ingrédient anecdotique (ex, quelques cuillers dans une sauce ou un gâteau). Si votre plat des connotations asiatiques, la crème de coco sera parfaite avec sa texture bien crémeuse mais bien sûr, le goût n’est pas neutre. Vous pouvez aussi préparer une crème épaisse vous-même, en bous basant par exemple sur cette recette. Elle sera adaptée notamment pour les cas où la crème joue un rôle prédominant dans la recette, comme dans les champignons à la crème ou les concombres à la crème. Une autre technique avec les moyens du bord est de faire épaissir du lait avec un peu de fécule de maïs dans une casserole ( comptez 1 cuiller à soupe de fécule pour 25 cl de lait environ). Enfin, si vous avez un peu de temps devant vous (quelques heures), faites bouillir du lait végétal avec de l’agar-agar (comptez un sachet de 2 g pour 50 cl) et attendez qu’il prenne.

Le babeurre

Pour substituer le babeurre en cuisine, je mets à reposer un verre de lait végétal de soja additionné de deux cuillers à soupe de crème liquide végétale et d’une cuiller à café de jus de citron, pendant 15 à 30 minutes.

 


Photo Pauline Mak @Flickr

Le beurre

On trouve dans tous les supermarchés de la margarine, mais attention, bien que l’ingrédient principal soit de la matière grasse végétale, elles ne sont pas toutes sans molécule de lait, vérifiez les ingrédients. Certaines sont moins saines qu’il n’y parait (matières grasses hydrogénées), et peu écologiques (huile de palme). En contrôlant tout cela, vous devrez trouver votre bonheur. Je réalise de mon côté plusieurs substituts de beurre végétal maison que j’adore comme celui-ci et d’autres sont à venir, mais il existe des dizaines de recettes accessibles sur Google facilement. En cuisine, l’huile de coco fait également un bon substitut. Enfin, le plus simple, dans beaucoup des cas (cuisson, pâtisserie…), on peut simplement substituer le beurre par de l’huile, en s’assurant que c’est une huile qui supporte la chaleur si nécessaire.

Le fromage

Cette liste n’aborde pas la question des fromages, parce qu’il y en a tellement que j’ai pensé leur dédier un article complet une prochaine fois!

Est-ce qu’il y a d’autres produits laitiers qui vous font parfois galérer et que j’ai oubliés dans cette liste? Avez-vous d’autres astuces de substitutions que je n’ai pas évoquées? Faites-le moi savoir et j’enrichirai cette page pour qu’elle soit la plus complète possible!

Toasts aux pilchards

Aujourdhui, je vous propose une recette rapide au poisson. Il y a quelques temps, j’ai reçu une boite de pilchards. Il me semble que c’était dans une box à laquelle j’étais abonnée… La boite était très jolie, et elle a décoré une étagère de ma cuisine pendant un certain moment avec son étiquette rétro. Mais le temps passait et je me demandais à chaque fois en passant devant mon étagère : « Qu’est ce que je vais faire de ce truc? » C’est bien simple, je ne savais même pas ce qu’étaient des pilchards et ce qu’on était sensés cuisiner avec! La boite était bien plus grosse qu’une boite de thon, cela me semblait une quantité énorme de poisson, et je n’avais aucune certitude que ce soit bon!
 
 
J’ai enquêté sur internet et découvert que le pilchard était un poisson de la Manche que l’on garde principalement en conserves comme le hareng. Ça ne m’avançait pas beaucoup… J’ai trouvé assez peu de recettes, mais j’ai vu des gens qui s’échangeaient des astuces sur des forums de-ci de-là, et j’ai fini par composer ma propre recette inspirée de ces petites idées vues à droite et à gauche.
 
 
Finalement, après avoir goûté, j’ai réalisé que le pilchard était très proche de la sardine. En le sachant, il suffit donc utiliser une recette initialement prévue pour de la sardine et d’y mettre des pilchards… C’est plus facile une fois qu’on connaît le goût d’un aliment! Ce premier test était vraiment très bon et a beaucoup plu à tout le monde à la maison! Comme il s’agissait de pilchards à la tomate, c’est une recette qui utilise la sauce tomate de la boite, de cette façon, rien n’est gâché!
 
 
 
Toasts aux pilchards

Toasts aux pilchards

Ingrédients

  • 1 boite de pilchards en sauce tomate (260 g poids égoutté)
  • 8 c. à s. de la sauce tomate de la boite
  • 1 échalote
  • 1 c. à s. de vinaigre de vin rouge
  • 1 pointe de pâte de piment
  • 1 c. à s. de persil haché
  • 1 c. à s. de coriandre haché
  • 1 c. à s. de jus de citron
  • Sel, poivre
    Pour le service
  • 1 baguette

Préparation

  1. Épluchez et émincez finement l'échalote.
  2. Enlevez les grosses arrêtes du poisson s'il y en a et écrasez-le grossièrement à la fourchette dans un bol.
  3. Ajoutez l' échalote hachée, le vinaigre, le citron , le piment, le persil, la coriandre, le sel, le poivre et mélangez avec 8 cuillers à soupe de la sauce tomate de la boite.
  4. Servez avec du pain frais coupé en tranches.

Couscous aux courgettes, petit pois et halloumi

Aujourd’hui, je vous propose une petite recette végétarienne et assez printanière composée d’un ingrédient que j’adore, l’halloumi.
 
Connaissez-vous ce fromage? On ne le trouve pas partout, principalement chez les fromagers ou dans les épiceries spécialisées en produits du sud car il vient de Chypre.
 
 
Je vous en parlais ici, ce fromage est un des rares qui ne fonde pas à la chaleur, il devient élastique et croustillant sur les bords, ce qui permet de le préparer en cubes, en brochettes, grillé à la poêle…
 
 
Ce petit plat façon couscous est un délice et nous a régalés. J’aime beaucoup manger ce genre de repas! Un peu de céréales et de légumes sont largement suffisants pour un repas du soir en semaine, surtout accompagnés de ce fromage vraiment divin!
 

P.S. : Si vous cherchez une autre recette à base de courgettes, cette poêlée est très sympa aussi!

 
Couscous aux courgettes, petit pois et feta

Couscous aux courgettes, petit pois et feta

Ingrédients

  • 350 g de boulgour
  • 1 oignon
  • 2 courgettes
  • 1 aubergine
  • 150 g de petits pois
  • 150 g de pois chiches
  • 1 gousse d’ail
  • 1/4 de c. à c. de cumin
  • 2 c. à c. de ras el hanout
  • 1/4 de c. à c. de thym
  • 1/4 de c. à c. de romarin
  • 1 cube de bouillon de légumes
  • 5 c. à s. d’huile d’olive
  • Sel, poivre
    Pour l'halloumi
  • 250 g d' halloumi
  • 2 c. à s. d'huile olive
  • 1 c. à c. d'herbes de Provence
  • 1 filet de jus de citron
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Pelez et émincez l’oignon. Lavez et coupez les courgettes en fines rondelles et l'aubergine en dés.
  2. Épluchez et écrasez la gousse d’ail.
  3. Faites dorer le tout dans une cocotte avec 2 cuillers à soupe d’huile d’olive. Ajoutez les épices et le thym. Laissez cuire 20 minutes environ, jusqu’à ce que les courgettes et l'aubergine soient tendres en ajoutant un peu d'eau à mi cuisson pour éviter que cela ne brûle si besoin.
  4. Diluez le cube de bouillon de légumes dans 75 cl d’eau bouillante. Faites cuire les petits pois et les pois chiches égouttés pendant 10 minutes dans le bouillon.
  5. Versez le boulgour dans une casserole avec 70 cl d’eau bouillante salée et faites cuire 8 minutes, puis laissez gonfler encore 4 a 5 minutes hors du feu.
  6. Mélangez l'halloumi avec les herbes, l'huile et le citron. Faites le revenir à la poêle 1 à 2 minutes à la poêle jusqu'à ce qu'il soit doré.
  7. Réunissez tous les légumes et le bouillon dans une soupière. Servez avec le boulgour et les dés d'halloumi.

Chèvre frais à la rose, noisette et poivre de Madagascar

J’aime beaucoup le chèvre, mais il fait partie des quelques aliments que mon homme n’adorait pas, et je me freinais donc d’en acheter la plupart du temps! Mais bon, à force de le travailler, il a fini par apprécier ce fromage plus que par le passé, et m’autorise donc à en cuisiner plus souvent. Quand j’ai reçu du superbe poivre sauvage de Madagascar ou Voatsiperifery grâce à l’étal des Épices, je savais exactement à quoi le destiner : mon homme ne refuserait jamais de manger un bon chèvre, si je l’enrobais d’un poivre d’une telle qualité! 
 
 
Je dois dire que la mission a été accomplie : ce chèvre ultra facile à faire et qui présente super bien n’a pas tenu deux jours sur notre plateau de fromages! Cette recette offre un contraste plaisant entre le côté crémeux du fromage, le côté croustillant de la croûte de noisettes, rose et poivre, et surtout la saveur prononcée et parfumée de ce poivre divin! Il n’y a même pas besoin de sel, le fromage étant bien assez salé. Qui aurait pensé que quelque chose d’aussi simple pouvait être si bon?
 
A propos de ce poivre, c’est vraiment le clou du spectacle dans cette recette, et je ne peux que vous recommander d’utiliser un vrai bon poivre, cela fera toute la différence. Le poivre sauvage de Madagascar est moins piquant que le poivre traditionnel, ce qui permet d’en mettre une belle quantité sans se mettre à hurler à la dégustation. Cela ne l’empêche pas d’être très parfumé, fruité et aromatique à la fois.
 
 
Cette bûche de chèvre au poivre est vraiment une recette parfaite en toutes circonstances. Gardez une bûche de fromage de chèvre frais au réfrigérateur et vous serez toujours prêts pour improviser un apéritif rapide. Il ne vous restera plus qu’à le servir avec des tranches de pain et c’est parti! 
 
C’est aussi une parfaite recette pour embellir un plateau de fromage lors d’un repas de fête. Vous pouvez aussi la réaliser en version individuelle avec de petits chèvres frais, et les servir en assiette avec un peu de salade si vous préférez. L’essentiel pour le choix du fromage de chèvre est qu’il soit frais, c’est ce qui permet que la croûte de poivre adhère à la surface humide.
 
Vous cherchez une recette de dernière minute, facile et délicieuse? Vous pouvez réaliser cette recette en un clin d’œil, ou même missionner un enfant pour l’étape du roulage du chèvre, c’est très amusant. Faîtes juste à attention à ce qu’il se lave bien les mains après!
 
 
P.S. : Si vous avez du bon poivre à utiliser, essayez aussi cette recette!
 
Chèvre frais à la rose, noisette et poivre de Madagascar

Chèvre frais à la rose, noisette et poivre de Madagascar

Ingrédients

  • 1 bûche de chèvre frais
  • 2 c. à s. de pétales de roses rouges séchés
  • 1 c. à c. de poivre de Madagascar
  • 12 noisettes

Préparation

  1. Mixez les pétales de rose avec le poivre et les noisettes.
  2. Déposez ce mélange dans une assiette.
  3. Roulez le chèvre dedans de faon à ce qu'il soit couvert de manière homogène du mélange, et servez.

Kinder country maison

Pâques approche et comme chaque année, j’essaie de préparer des  recettes maison. Si vous êtes comme moi et aimez gâter vos proches avec des recettes réalises par vous-mêmes, voici une recette que j’ai déjà testée par le passé et qui a eu son petit succès. Il s’agit de Kinder country maison, une friandise que ma sœur adore, ce qui m’a donné envie de la réaliser pour lui offrir.
 
 
La recette est très facile et peut vous permettre d’utiliser un stock de céréales si vous en avez qui traînent dans les placards. Le résultat est vraiment assez ressemblant, et délicieux!
 
Malheureusement je n’avais pas de moule ressemblant à celui des Kinder country, j’ai donc fait avec les moyens du bord, le résultat est très joli mais du coup il est plus compliqué de deviner à quoi sont parfumés ces chocolats et à quelle friandise ils font référence… Tant pis, la surprise n’en est que meilleure!
 
 
Si vous êtes à la recherche d’idées de petits cadeaux chocolatés pour Pâques, découvrez par exemple mon chocolat façon Crunch, mes plaques de chocolat fantaisie et mes kits pour riz au lait
 
 
 
Kinder country maison

Quantité ou nb de personnes: Pour une douzaine de gros chocolats

Kinder country maison

Ingrédients

  • 100 g de chocolat blanc
  • 5 cl de crème liquide entière
  • 30 g de blé soufflé
  • 20 g de flocons d'avoine
  • 260 g de chocolat au lait

Préparation

  1. Faites fondre la moitié du chocolat au lait, et tapissez-en le fond de vos moules à l'aide d'un pinceau. Réservez.
  2. Faites fondre au bain-marie le chocolat blanc. Lissez le mélange, ajoutez la crème liquide et mélangez.
  3. Ajoutez les flocons d'avoine et le blé soufflé. Mélangez.
  4. Répartissez le mélange dans vos moules.
  5. Faites fondre les 160 g restants du chocolat au lait, versez par dessus et lissez à l'aide d'une spatule.
  6. Laissez durcir au réfrigérateur puis démoulez.

Tag : Mes passes temps favoris

Photo 1Day Review @Flickr
 
J’ai été taguée par Les recettes de la débrouille, un blog que j’aime beaucoup, pour parler de mes passe-temps! Comme cela faisait bien longtemps que je n’avais pas fait de tag, j’ai décidé d’accepter cette mission!
 

1) Quelle activité vous plait le plus ?

Mon blog est une de  mes activités favorites, et notamment le fait de réaliser des recettes et ensuite de les manger!
En dehors de ça, mes activités tournent beaucoup autour du home made : réalisation de produits de beauté, petits projets déco et DIY en tous genres, un peu de jardinage dans mon carré potager et mon potager d’intérieur…
 

2) Combien de temps cela vous demande-t-il ?

Blog ou pas, tout le monde doit se faire à manger et se nourrir donc je n’estime pas que cela me prenne tant de temps que ça… Mon homme ne serait sans doute pas d’accord avec ça, surtout quand il me regarde prendre des photos des plats qui sont en train de refroidir alors qu’il meurt de faim!  En gros, en plus du fait de réaliser les recettes, je dois consacrer 3 à 4 heures hebdo à la prise de photos, leur retouche, la rédaction et la publication d’articles.
 

3) Quelle danse vous fait rêver ?

 
 
 

4) Quelle future activité aimerais-tu pratiquer ?

Je continue à apprendre dans le domaine des produits et soins maison, j’adore ça! Mes placards de salle de bain ressemblent de plus en plus à un cabinet d’apothicaire à vrai dire! Sinon je pratique mes activités en fonction de mes envies : si je flashe sur un pull que je veux reproduire, je me remettrai au tricot, si je veux refaire ma déco, ça sera la peinture… Qui sait?
 

5) Est-ce que ta famille est derrière toi et te soutient ?

De manière générale oui bien sûr, sauf quand il s’agit de manger froid à cause de mes photos de blog ! Ma fille regarde souvent mes séances photo et demande à ce que je la photographie. Même ma grand-mère de 86 ans est allée voir mon blog pour comprendre ce que je faisais!
 

6) Quelle est ta série du moment ?

J’ai plus de séries en cours que de variétés de farines dans mon placard, ce qui n’est pas peu dire. En ce moment, j’alterne entre Psych et Peaky Blinders, et je reprends American Gods et Unbreakable Kimmy Schmidt. Ha et quand mon homme n’est pas là, je regarde Sabrina l’apprentie sorcière (version d’origine) que j’alterne avec le reboot de la même série. Bref, dois-je préciser que je suis accro aux séries?
 
 

7) As-tu des tatouages, piercings ou l’envisages-tu ?

J’avais un piercing au nombril depuis l’adolescence que j’ai enlevé quand j’étais enceinte et que je n’ai pas remis par la suite car ça ne me correspond plus. J’ai simplement les oreilles percées et aucun tatouage (je n’en veux pas).
 
 

8) La plus grande folie et honte de ta vie ?

Je suis le genre de personne dont la robe à boutons s’ouvre intégralement lorsque je marche dans la rue, dont la braguette craque juste avant que j’aie une intervention à faire devant plein de collègues, et qui découvre un jour sur deux que sa fille lui a bavé du yaourt partout sur l’épaule seulement une fois arrivée au travail et après avoir dit bonjour à 15 personnes. Alors choisir une seule honte, franchement, je ne sais pas!  Pour les folies, je ne sais pas non plus, j’aimerais raconter que j’ai pris un avion pour le Guatemala sur un coup de tête un jour ou que j’ai posé ma démission de façon spectaculaire comme Bridget Jones, mais en fait à part acheter des assiettes à 15€ l’unité à une époque où j’étais fauchée ( et qui ne m’ont littéralement jamais servi), je n’ai rien fait de très fou!
 

9) Quel est ton plus grand fantasme (chuut !!!!! qu’on rigole un peu) ?

Je ne crois pas en avoir un en particulier, mais ce serait quand même génial qu’il puisse avoir lieu à Poudlard.
 
 

10) Quand tu t’ennuies, que fais-tu ?

Je crois que le dernière fois que je me suis ennuyée remonte à mes 6 ans.
 
 
Je ne nomme pas de blogs mais je serais ravie de lire vos réponses si certain(e)s ont envie de faire ce tag à leur tour!
 

Olives marinées à la feta

Aujourd’hui, nous fêtons le printemps! Je suis ravie! Même si cette saison est souvent un peu longue à démarrer dans le nord, je sais que les beaux jours ne sont plus très loin!
 
 
Pour moi, beaux jours riment avec apéros à rallonge, c’est pourquoi je voulais à cette occasion vous proposer une petite recette à grignoter entre amis ou en famille en partageant un verre, et tant qu’à faire, une recette qui évoque le sud et le soleil…
 
 
Il s’agit d’une recette d’olives marinée avec de la feta dans de l’huile d’olive. L’ensemble est très parfumé, et se mange en un rien de temps! Tout le monde l’adore chez moi!
 
Petit plus, l’huile utilisée pour mariner les olives et la feta se parfume délicieusement des saveurs des herbes, de l’ail, du citron… Quand vous aurez consommé toutes les olives et la feta, vous pourrez soit la réutiliser en rempotant de nouvelles olives et de la feta au fur et à mesure, soit l’utiliser comme huile parfumée dans vos salades! Délice assuré, et c’est super économique au passage…
 
 
Pour continuer votre apéro sur un thème ensoleillé, cette tartinade toute simple citron feta sera parfaite. 
 
Olives marinées à la feta

Olives marinées à la feta

Ingrédients

  • 300 g d'olives vertes et noires mélangées
  • 150 g de feta
  • 3 gousses d'ail
  • 1 citrons jaunes non traités
  • 20 cl d'huile d'olive extra vierge
  • 1 petit piment rouge
  • 2 tiges de thym
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Mélangez l'huile, les zestes et le jus de citron, le thym, le piment rouge émincé finement, le sel, le poivre.
  2. Dans un bocal, mettez la feta et les olives, couvrez avec le mélange à l'huile et laissez mariner minimum 12h, jusqu'à 1 semaine.
  3. Servez bien frais.

Tourte aux petits pois et chèvre

Aujourd’hui c’est la journée sans viande! Entre les problèmes liés à l’écologie et les différents scandales alimentaires qui s’enchaînent, il est de plus en plus fréquent de voir des gens qui réduisent leur consommation de viande. Dans mon entourage, même de gros « accros » de la viande avouent avoir adopté des jours sans viande ou des repas sans viande plus fréquents. C’est le cas chez vous?
 
 
Aux États-Unis, il y a le « meatless monday », sorte de challenge qui invite à ne pas manger de viande le lundi. De la même façon, on a vu apparaître en France, surtout depuis ce début d’année, le lundi vert, qui repend le même principe. 
 
Mais revenons à la journée sans viande! Ce n’est pas très dur de remplir ce challenge, puisqu’il n’est qu’une fois par an. Tout le monde peut y arriver avec un peu de volonté. 
 
 
A cette occasion, je vous propose une recette sans viande, que j’avais réalisée un jour où je recevais à la maison des « viandosaures » (je fais partie de la génération Jurassic Park!). Je l’avais faite en espérant que l’absence de viande ne se ferait pas trop sentir et qu’ils ne trouveraient pas le repas triste, et finalement tout le monde a adoré ce plat! Il faut dire que le fromage de chèvre donne du pep’s et du goût à l’ensemble, cette tarte est loin d’être fade!
 
J’aime beaucoup préparer des tourtes quand je reçois car je trouve ça joli et gourmand, et à chaque fois mes invités en redemandent! Celle-ci n’a pas dérogé à la règle, c’était une vraie réussite!
 
 
P.S. : Pour un apéro sans viande, essayez ce dip patates douces noix de cajou
Tourte aux petits pois et chèvre

Tourte aux petits pois et chèvre

Ingrédients

  • 2 pâtes brisées
  • 200 g de bûche de chèvre
  • 350 g de pommes de terre
  • 200 g de petits pois
  • 2 gros oignons hachés
  • 150 g de crème liquide végétale
  • 2 gousses d'ail hachées
  • 2 c. à s. de moutarde douce
  • 2 c. à s. d'huile
  • 1  c. à c. de thym
  • 2 c. à s. de persil frais
  • Sel, poivre
    Pour la dorure
  • 2 c. à s. d'huile
  • 1 pincée de paprika
  • 1 pincée de curcuma

Préparation

  1. Épluchez et coupez en dés les pommes de terre et les carottes. faites de tout petits dés pour les carottes.
  2. Mettez à cuire les pommes de terre , départ eau froide.
  3. Quand l'eau bout, ajoutez les carottes, faites cuire 20 minutes jusqu’à ce que les pommes de terre et les carottes soient cuits, égouttez et réservez.
  4. Émincez l'oignon et l'ail.
  5. Faites revenir l'oignon à la poêle 5 à 10 minutes jusqu’à ce qu'il soit doré, puis ajoutez l'ail, prolongez d'1 minute et coupez le feu.
  6. Dans un bol, mélangez la crème liquide, une cuiller à soupe de moutarde, l'oignon et l'ail, les pommes de terre et carottes, les petits pois, le thym, du sel et  du poivre.
  7. Tartinez le fond de pâte avec une cuiller à soupe de moutarde.
  8. Posez le mélange aux pommes de terre dans sur la pâte, puis recouvrez-le les tranches de chèvre.
  9. Couvrez avec la seconde pâte, scellez bien les bords.
  10. Mélangez dans une tasse l'huile, le paprika et le curcuma, puis badigeonnez la pâte avec ce mélange à l'aide d'un pinceau.
  11. Préchauffez le four à 200°C.
  12. Faites cuire 45 à 50 minutes.

Soupe de carottes au curcuma et lait d’amande

Aujourd’hui, je vous propose une des dernières recettes de soupes avant le retour du printemps. Bien sûr, après il sera toujours possible de vous proposer des gaspachos et soupes froides, mais pour ce qui est des potages réconfortants, on fera une pause bien méritée!
 
 
Celui-ci me semblait adapté en cette période de transition, car il contient des épices du soleil comme le curcuma et la cannelle, mais aussi un peu de tomate, du lait d’amandes et bien sûr, des carottes, un des légumes « bonne mine » par excellence. On dit d’ailleurs que faire une cure de carottes est idéal pour préparer sa peau au soleil…
 
 
La soupe de carottes est une de mes favorites, et personne ne rechigne à la maison quand j’en fais une. J’aime tester des variantes et celle-ci est très réussie, parfumée, légère et un peu sucrée à la fois. C’est tout ce que j’aime dans une soupe de carottes!
 

P.S. : Si vous cherchez une autre soupe de saison, essayez cette soupe de fèves aux flocons d’avoine

 
Soupe de carottes au curcuma et lait d’amande

Soupe de carottes au curcuma et lait d’amande

Ingrédients

  • 750 g de carottes
  • 2 tomates
  • 1 oignon rouge
  • 2 cm de curcuma frais
  • 50 cl d'eau
  • 1 cube de bouillon de légumes
  • 3 c. à s. d'huile
  • 20 cl de lait d'amande
  • 1 pincée de cannelle
  • 1 piment vert
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Épluchez les carottes et coupez-les en rondelles. Émincez l'oignon. Épluchez et râpez le curcuma.
  2. Coupez les tomates en 8.
  3. Faites revenir l'oignon dans l'huile pendant 5 minutes. Ajoutez les carottes et prolongez de 5 minutes, puis ajoutez le curcuma râpé, les morceaux de tomate, le cube de bouillon, l'eau, le sel, le poivre, le piment.
  4. Couvrez et faites cuire à feu doux 30 minutes environ, jusqu'à ce que les carottes soient cuites.
  5. Ajoutez le lait d'amandes, mixez, rectifiez l'assaisonnement si nécessaire.
  6. Servez dans des bols et décorez avec une pincée de cannelle sur chaque bol.