Archives par mot-clé : sauce

Pizza au poulet et sauce BBQ

Si je vous parle du facekini ça vous évoque quoi? J’ose espérer que vous n’en avez pas (encore) croisé sur nos jolies plages de Normandie, surtout avec le temps qu’on se coltine souvent ici, mais il paraîtrait que c’est « the » phénomène de ces dernières années en Chine.

Les chinois seraient terrorisés à l’idée de bronzer, vous imaginez le calvaire! Mais dans la vie il n’y a pas de problème, il n’y a que des solutions… Celui qui a inventé ce dicton devait être chinois car là j’avoue qu’il fallait y penser!

Une espèce de cagoule de catcheur en matière de maillot de bain qui vous permet de vous baigner sans que le vilain soleil ne touche votre visage, voilà à quoi ressemble le fameux facekini… Ce qui est sûr c’est que cet accessoire limite également les risques de se faire draguer sur la plage, quoiqu’avec un modèle noir décoré de quelques clous vous aurez l’air prêt(e) pour une soirée pas très catholique…
Si vous voulez voir à quoi ça ressemble c’est par ici, moi en attendant je préfère me protéger des rayons du soleil avec une couche de cellulite crème solaire!
 pizza-poulet-bbq-2
 

Voilà après cette petite anecdote, je dois quand même vous parler de cette pizza, parce qu’elle mérite franchement le détour! Cette pizza est un véritable régal, l’alliance de poulet et de sauce barbecue fait partie de mes mélanges préférés pour l’été! C’est on homme qui l’a réalisée, et franchement le mélange des saveurs était absolument parfait!

Il l’a réalisée avec une pâte rectangulaire, ce qui a permis de la couper en carrés à servir pour l’apéro, une de nos gourmandises préférées pour accompagner une bonne bière ou un verre de vin!

  pizza-poulet-bbq-3
 
P.S. : Si vous aimez comme moi les pizzas à la sauce barbecue, découvrez également celle-ci , dont la pâte est fourrée au salami!

 Pizza au poulet et sauce BBQ

 
 
  • 1 pâte à pizza géante rectangulaire
  • 250 g de blancs de poulet
  • 7 c. à s. de pulpe de tomate
  • 2 c. à s. de sauce barbecue
  • 80 g de mozzarella râpée
  • 1/2 oignon rouge
  • 1 c. à s. de coriandre fraîche
Marinade
 
  • 2 c. à s. d’huile d’olive
  • 1/2 c. à c. de coriandre
  • 1/2 c. à c. de paprika
  • 1/2 c. à c. d’origan
 

Émincez très finement le poulet, mettez-le dans un bol avec les ingrédients de la marinade 15 minutes au frais.

Faites revenir 3 minutes à feu vif dans une poêle avec un peu d’huile en remuant tout le temps. Dès que le poulet est cuit, réservez.

Préchauffez votre four à 180°C

Étalez la pâte. Étalez dessus la sauce tomate puis la sauce bbq.

Répartissez le poulet, l’oignon rouge en rondelles, le fromage, saupoudrez d’origan et de paprika.

Faites cuire 12 minutes au four.

Au moment de servir, coupez de la coriandre fraîche sur la pizza et versez de l’huile pimentée si vous aimez.

pizza-poulet-bbqq

Sauce aux champignons

Je pense l’avoir déjà dit, mais je suis une grande fan de champignons. Pendant un certains temps, j’étais frustrée car mon homme n’aimait pas ça, et je devais donc me freiner d’en cuisiner à la maison mais.. Il a eu un déclic et il est désormais (presque) aussi fan que moi de champignons!! Je suis super heureuse et je me dépêche de rattraper le temps perdu! Aussi quand j’ai vu cette recette de sauce crémeuse sur le blog de Malika, Cuisine culinaire, je savais que je ne tarderais pas trop à la tester, et dès que j’en ai parlé à mon homme, il m’a répondu « On mange ça quand tu veux! »
 
 
Bref, cette recette a vite atterri dans nos assiettes, et je ne suis pas déçue. C’est un classique, un basique même, et Malika donne des idées pour adapter la recette : avec de l’oignon, de l’échalote, du lait ou de la crème… C’est très souple en fait! N’hésitez pas à jouer avec les assaisonnements, les herbes, mais je pense honnêtement que telle quelle, elle est déjà parfaite! Je vous partage précisément la version que j’ai faite, mais n’hésitez pas à aller chez elle voir les adaptations possibles! Si vous ne connaissez pas le blog de Malika, allez vite découvrir ses belles photos et ses recettes enchanteresses, vous serez conquis!
 
J’ai réalisé cette sauce pour la servir sur des pâtes, et ce fut un véritable succès. C’est une recette finalement assez rapide à faire, ce qui en fait un must pour les repas de semaine. Cette sauce sera aussi délicieuse avec du riz, des pommes de terre, du poulet, un steak, ou tout plat qui nécessite une sauce. 
 
 
Une bonne sauce est souvent l’élément qui fait passer un plat de « bon » à  « vraiment délicieux ». Cette sauce remplit tout à fait ce job, la combinaison de champignons d’échalote, de crème et d’ail apporte vraiment un arôme magnifique. Cette recette est si facile et si simple qu’elle deviendra rapidement un must dans votre maison aussi, je vous le garantis!
 
Comme recommandé par Malika, si vous n’utilisez pas votre sauce tout de suite, mettez-la dans un récipient  hermétique au réfrigérateur jusqu’au moment de l’utiliser. Elle se conservera jusqu’à deux jours. Il vous suffira alors de la réchauffer à la poêle ou au micro-ondes.
 
J’ai réalisé cette recette avec des champignons de Paris frais, mais vous pouvez mettre une ou plusieurs variétés de champignons à la fois aussi bien frais, qu’en boîte, surgelés ou même séchés.
P.S. : Si vous aimez autant que moi les champignons, essayez ces champignons crémeux au curry
 
Sauce aux champignons

Ingrédients

  • 500 g de champignons 
  • 1 c. à s. d'huile d'olive ou de beurre
  • 2 gousses d'ail pressées
  • 1 bonne c. à s. de maïzena
  • 1 échalote
  • 25 cl de bouillon de légumes
  • 12 cl de crème liquide de soja
  • 1 c. à s. de persil frais, haché
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Rincez rapidement ou essuyez vos champignons. Coupez-les en tranches minces.
  2. Epluchez et émincez finement l'échalote et les gousses d'ail.
  3. Hachez votre persil.
  4. Faites chauffer l'huile dans une poêle et faites-y sauter les champignons en remuant jusqu'à ce qu'ils perdent leur jus et qu'ils soient légèrement dorés, 5 minutes environ.
  5. Saupoudrez les champignons avec la maïzena, mélangez pour enrober les champignons.
  6. Ajoutez l'échalote. Laissez revenir quelques minutes en remuant de temps en temps, pendant 2 minutes environ. Salez légèrement et poivrez selon votre goût.
  7. Versez le bouillon et la crème liquide.
  8. Portez à ébullition. Baissez le feu et laissez cuire à feu moyen pendant quelques minutes pour avoir une sauce épaisse. Votre sauce doit napper le dos de la cuiller.
  9. Ajoutez le persil et mélangez. Votre sauce aux champignons est prête.
 
Source d’inspiration :

Mes idées pour un pique-nique réussi

Photo Rachele Caretti @Flickr
 
Il y a quelques temps, j’ai voulu organiser notre premier pique-nique en famille tous les 3. Je me suis donc plongée dans pas mal de recherches sur les meilleurs repas à préparer pour le côté pratique, la conservation, le transport… Du sel aux assiettes en plastique en passant par le sac isotherme, un pique-nique réussi ne s’improvise pas ! Il faut penser à tout, car il n’y a pas de seconde chance quand on découvre sur la plage ou dans la forêt qu’il nous manque le tire-bouchon ou le pain! A tel point que je me suis dit que tout cela mériterait bien un petit article! Pour ne rien oublier et profiter pleinement de ce moment, voici donc mon guide pour un pique-nique réussi!
 
Photo Eduardo Pontes @Flickr
 
  

L’organisation du pique nique

 
La veille, épluchez, lavez et préparez des crudités et les salades, et placez-les dans des contenants en plastique. Si vous faites votre vinaigrette maison, préparez-la et stockez-la à part, dans une bouteille hermétique. Mélangée trop tôt, elle « cuirait » la salade. Mettez toutes vos boissons au frais, elles aideront ainsi à garder la glacière bien fraîche. 
Faites également cuire les œufs durs et les blancs de poulet si vous en voulez, puis protégez-les dans des feuilles de papier aluminium. Coupez le saucisson en rondelles, et mettez-le dans un tupperware.
Mettez vos pains de glace au congélateur. Vous pouvez en faire avec de simples bouteilles d’eau congelées si vous n’en avez pas.
 
Le jour J, faites votre café et remplissez-en votre thermos. Chargez votre glacière. Mettez-y d’abord les pains de glace.  Mettez ensuite les salades préparées, les œufs durs, le poulet, la vinaigrette, des tranches de jambons, la moutarde, des cornichons, le saucisson coupé en tranches, les bouteilles d’eau, de soda et d’alcool. Dans un sac sans pain de glace, mettez les chips, les paquets de gâteaux secs, les fruits.
 
Si possible, achetez le pain sur le trajet du départ pour qu’il soit extra frais.
 
Photo Steven Depolo @Flickr
 
 

Côté plats salés, quelques idées

 

Des sandwiches

 
Les sandwichs sont un classique qu’il est agréable de faire maison. Le pain va se ramollir si vous tartinez trop à l’avance, donc faites-les à la dernière minute avant de partir, emmenez les ingrédients pour les assembler sur place, ou essayez de varier le support. Vous pouvez par exemple faire des sortes de sandwiches façon rouleaux de printemps dans des galettes de riz, façon sushi dans des feuilles d’algues, ou des wraps. J’aime aussi le pain polaire pour changer un peu de la baguette. Enfin, vous pouvez varier du jambon beurre et du pâté côté garnitures. Si vous ne connaissez pas, essayez par exemple le bahn mi, pour un sandwich original aux saveurs asiatiques.
 
 

Des salades

 
Incontournables des pique-niques! Essayez par exemple ma salade melon, feta, concombre ou ma salade de pois chiches et poivrons ou encore ma salade de tomates à l’espagnole.
 

Des tartinades

 
Pour l’apéritif, vous pouvez emmener quelques tartinades dans lesquelles vous tremperez des tortillas chips, ou que vous tartinerez sur du pain. Pensez à la tapenade, au houmous ou au tzatziki maison.
 
 

Des gaspachos

 
Un gaspacho va apporter de la fraîcheur au repas. Transportez-le dans un thermos pour le servir bien glacé.
 

Des quiches

 
Découpez vos tartes et quiches à l’avance, c’est plus pratique chez soi que dans l’herbe !
 

Côté desserts, quelques idées

 

Des fruits, tout simplement

 
Si le repas est copieux, c’est amplement suffisant.
 
 

Des desserts en bocal

 
J’aime bien préparer des desserts en bocal individuel, comme une salade de fruits, un tiramisu, un eton mess ou du yaourt au granola et graines de chia.
 

Des tartes ou gâteaux

 
Choisissez-en qui se tienne bien, sans trop de chichis, comme de la crème au beurre ou de la chantilly qui pourraient tourner. Un clafoutis ou un far seront parfaits, tout comme des tartes aux fruits. Découpez vos tartes à l’avance, c’est plus pratique chez soi que dans l’herbe !
 

Côté boissons, quelques idées

 

Les basiques

 
Il vous faut de l’eau en grande quantité bien sûr, mais aussi des jus de fruits, du vin ou des apéritif suivant vos goûts. Pensez aussi au café, à faire à l’avance et à garder en thermos.
 

Pour changer un peu

 
Réalisez à l’avance une limonade ou un thé glacé maison, tout le monde appréciera!
 

Votre check-list

 
Vaisselle
 
Assiettes
Couverts en plastique
Un bon couteau
Couteau à pain
Planche à découper
Sacs poubelle
Serviettes en papier
Rouleau essuie-tout
Tire-bouchon 
Ouvre-boîte
Décapsuleur
Boîtes hermétiques pour les restes entamés
Film plastique et aluminium
Thermos
 
Pratique
 
Glacière
Pains de glace
Plaid à poser au sol
Sacs poubelle
Jeux extérieurs (ballons, cerf-volant, raquettes de plage…)
jeux de société (cartes, dés, jeu familial)
Trousse à pharmacie
Crème solaire
Casquettes, chapeaux
Coussins ou chaises pliantes
Parasol
Appareil photo
 
Condiments
 
Sel, poivre
Moutarde
Vinaigrette
Sauces ( ketchup, mayonnaise…)
 
 

Mes petits conseils pour un pique-nique sans gâchis

 
1/ Évitez les sodas qui risquent de perdre leurs bulles, ou emmenez juste un fond de bouteille entamée que vous serez sûr de finir sur place.
 
2/ Pensez aux boites plastique hermétiques pour emballer tous vos restes à la fin du repas.
 
3/ Pensez au sacs poubelle, pour facilement reprendre vos déchets à la fin du repas.
 
4/ Dès que vous vous êtes servis de quelque chose, remettez-le immédiatement dans la glacière pour éviter que les aliments ne prennent chaud.
 
5/ Les produits frais sont sensibles à la chaleur, comme les œufs, le beurre, la crème fraîche, la mayonnaise, les yaourts, la viande… Surtout si vous comptez partir toute une journée.  Prenez de tout petits récipients et ne prenez que ce qu’il faut et pas le pot entier, sinon vous risquez de jeter ce qui reste.
 
6/ Investissez dans des verres, assiettes et couverts en bambou réutilisables pour éviter d’utiliser de la vaisselle jetable.
 
7 / Assaisonnez les salades dans l’assiette et non dans le plat, les restes non assaisonnés se garderont mieux.
 
Et vous, vous aimez faire des pique-niques? Vous avez d’autres astuces pour bien vous organiser dans ces cas là?

Salade de nouilles ramen au tempeh

Si je vous parle de nouilles asiatiques, je suis sûre que vous salivez déjà! Qui n’aime pas ce plat rapide et si réconfortant? Mais si je vous dis « salade », ça risque de vous évoquer un peu moins de choses, car on voit rarement ces nouilles cuisinées comme ça. Avec les beaux jours, j’ai eu envie de composer une salade aux saveurs asiatiques qui mettrait à l’honneur les délicieuses nouilles ramen en version fraîche.
 
J’ai eu la possibilité de tester ces nouilles grâce à Mr. Min. Elles sont tout à fait délicieuses et existent dans plusieurs parfums (légumes, bœuf, poulet, fruits de mer et épicé). Il y al’embarras du choix! C’est le genre de nouilles que l’on peut tout à fait consommer telles quelles avec la petite sauce et les épices fournies, ou customiser, comme moi je le fais.
 
J’ai choisi quelques-uns de mes légumes favoris pour composer la base de cette salade : poivron rouge, jeunes pousses de salade, échalote verte et carottes râpées. La star du spectacle est mon tempeh mariné à la sauce BBQ coréenne. Il est tellement parfumé et simple à faire !
 
J’ai choisi d’utiliser du tempeh car il permet de rendre la salade plus consistante. C’est une protéine très utilisée des végétariens et très consommée en Indonésie. Mon homme qui n’aime pas le tofu, a beaucoup aimé le tempeh. Le goût est différent bien qu’il vienne lui aussi du soja. Si vous hésitez à tester le tempeh, cette recette vous convertira sans doute!
 
 
Enfin, la vinaigrette à six ingrédients (+ le bouillon des pâtes) marie le tout parfaitement. Elle est relevée et parfumée comme il faut.
 
Cette salade me plaît particulièrement car elle a tout pour plaire : elle est nourrissante grâce aux protéines et aux glucides issus des nouilles et du tempeh, elle est croquante, parfumée… Bref, elle est tout simplement délicieuse. Et les restes (si vous en avez) font un excellent repas à emporter au bureau le lendemain!
 
 
Cette salade ferait une entrée parfaite pour un menu chinois rapide. Elle est délicieuse et suffisante en elle-même et peut donc aussi faire office de plat complet, mais elle se mariera particulièrement bien avec des rouleaux de printemps ou des nems si vous voulez compléter un peu !
 
Si vous n’êtes pas fan de salade ou si vous pensez qu’elle est juste bonne pour les lapins, testez celle-ci et vous pourriez bien changer d’avis!
 
 
 
Salade de nouilles ramen au tempeh

Quantité ou nb de personnes: 2

Ingrédients

  • 100 g de nouiles ramen
  • 1/2 concombre
  • 1 carotte râpée
  • 1/2 petit poivron rouge
  • 2 tiges de citronnelle
  • 2 verts d'échalote
  • 2 poignées de jeunes pousses
    Vinaigrette
  • 2 c. à s. d'huile de sésame
  • 1 c. à s. de sauce soja légère
  • 2 c. à s. de vinaigre de riz
  • 1 c. à c. de miel
  • 1 pincée de flocons de piment rouge
  • 2 c. à s. de bouillon des nouilles
  • 16 noix de cajou
    Tempeh
  • 200 g de tempeh 
  • 5 c. à s. de sauce bbq coréenne
  • 2 c. à s. d'huile d'arachide

Préparation

  1. Enlevez la couche extérieure un peu dure de la citronnelle, et coupez très finement le reste.
  2. Tranchez finement le vert de deux échalotes.
  3. Coupez le tempeh en cubes de 1 cm.
  4. Faites cuire les pâtes avec les arômes fournis avec, selon les instructions du paquet. Égouttez-les dans une passoire et réservez. Gardez l'eau de cuisson parfumée aux épices dans un bol.
  5. Tranchez le concombre  et le poivron rouge en fines allumettes de taille identique et réservez. Râpez la carotte.
  6. Tranchez finement le vert d'échalote et réservez.
  7. Mélangez les ingrédients de la vinaigrette  dans un petit bol. 
  8. Dans un saladier, déposez les pâtes froides. Mélangez avec la sauce. Ajoutez toutes les garnitures et mélangez. Servez dans deux bols.
  9. Mettez la sauce coréenne bbq dans un bol moyen. Ajoutez le tempeh coupé en dés et mélangez pour bien enrober le tempeh de liquide. 
  10. Faites chauffer une poêle avec deux cuillers d'huile d'arachide puis mettez le tempeh à cuire en remuant fréquemment pour vous assurer qu'il est frit uniformément. Après 4 à 5 minutes, le tempeh sera croustillant et prendra une couleur brun doré. Retirez-le de la poêle et placez-le sur des serviettes en papier pour absorber d’excédent de gras.
  11. Déposez le tempeh sur es deux bols de salade et saupoudrez les noix de cajou par le dessus.

Voyage gourmand à Budapest : Que manger ?

Photo Frank Schmidt@Flickr
 
Cette année, j’ai eu la chance de retourner à Budapest pour la deuxième fois! C’est assez rare que j’aille deux fois au même endroit, mais la dernière fois, j’étais enceinte de 5 mois ce qui avait limité un peu certaines activités! Il y avait la fatigue, la difficulté à faire de trop longues marches, et le fait que j’étais restreinte sur de nombreuses catégories d’aliments et l’alcool bien sûr. La seconde fois, j’ai donc bien apprécié les spécialités locales, et j’en ai profité pour vous rédiger ce petit guide gourmand de Budapest! Très consistante, calorique et copieuse, la cuisine hongroise peut surtout être délicieuse. 
     
 

Le paprika

Le paprika est emblématique de la cuisine hongroise. Il est présent dans beaucoup de plats, ce qui explique que la cuisine hongroise puisse sembler relevée, mais il existe du paprika doux. Vous pourrez notamment essayer le poulet au paprika, ou paprikàscsirke, présent sur toutes les cartes des restaurants. Il est généralement servi avec des sortes de petits gnocchis, nommés galuskas ou tarhonyas.

Les soupes

Tout au long de l’année, le repas hongrois commence par une soupe. Elles sont donc courantes dans les repas hongrois, et permettent un repas à prix raisonnable, car  elles sont consistantes et servies avec du pain. Extrêmement variées, elles sont plus ou moins épaisses, plus ou moins garnies, et rappellent souvent des ragoûts plus que des soupes. La plus célèbre est le goulasch, qui contient de la viande, des poivrons, des oignons, des pommes de terre et du paprika. On le sert dans un petit chaudron ou dans un pain creusé, ce qui devient carrément copieux si vous mangez le bol en pain quand vous avez fini la soupe. Vous pourrez aussi goûter le bableves, aux haricots secs, le magyaros gombaleves, aux champignons, ou le halászlé, au poisson.

Les crêpes farcies

 
Les crêpes farcies, ou Hortobágyi palacsinta sont des crêpes farcies avec de la viande, des oignons, de la sauce et des champignons. Officiellement ce sont des entrées, mais assez copieuses. Si vous avez un petit appétit, elles vous suffiront en plat.

Les poissons

 
On trouve peu de poissons d’eau de mer sur les cartes des restaurants, mais on peut apprécier les poissons d’eau douce en provenance du Danube comme la carpe, le sandre ou le poisson chat. Les poissons sont en général servis frits ou panés, plus rarement grillés, et sont accompagnés de sauce tartare et de pommes de terres. Parmi les spécialités à base de poisson, il y a le halászlé, une sorte de bouillabaisse au paprika, et le racponty, plat de fêtes par excellence, composé de pommes de terre, carpe marinée, paprika, oignons et tomates, cuits au four avec de la crème fraîche et du bacon fumé.
 
Photo Roger Hsu@Flickr
 

La viande

 
Que ce soit à la ville ou à la campagne, la viande est principalement servie en sauce ou en ragoût. Vous pourrez tester le ragoût hongrois au paprika, oignons et crème fraîche, nommé pörkölt. Il peut être réalisé à base de différentes viandes, notamment du veau, et est souvent accompagné de pâtes qui rappellent les spätzle. Vous aurez du mal à faire l’impasse sur l’incontournable escalope viennoise, que l’on trouve dans tous les pays de l’est et en Hongrie également. Vous pouvez aussi tester le paprikàscsirke, poulet au paprika dont j’ai parlé plus haut.
 
Photo snapboot@Flickr
 

De la charcuterie

 
Vous ne le saviez peut-être pas, mais le foie gras est une spécialité que la France partage avec la Hongrie! On le trouve dans les grands restaurants, parfois servi frit. Il est plutôt réalisé à partir de foie d’oie. Si vous aimez la charcuterie, vous trouverez aussi à la carte des bars à vins la hidegtál, une planche de charcuterie. Il existe aussi du saucisson au paprika.
 
Photo eossnap@Flickr
 

Les légumes

On trouve assez peu de spécialités aux légumes frais malheureusement. Les légumes consistent généralement en du chou et du concombre, servis marinés dans une préparation fermentée à base de vinaigre sucré.
 
Photo Didriks @Flickr
 

Pour les végétariens

 
Les végétariens auront du mal à manger très typique, car par définition les plats typiques sont à la viande ou au poisson. Les soupes peuvent sembler une bonne option, comme le bableves, aux haricots secs ou le magyaros gombaleves ou le gombapaprikás aux champignons, mais la base risque d’être du bouillon de volaille ou de bœuf. Le főzelék, une sorte de soupe épaisse, est traditionnellement servie avec du lard, mais celui-ci peut être enlevé puisqu’il est généralement ajouté au moment du service. Vous pouvez chercher le rantott sajt, du fromage frit, ou le lángos, des sortes de beignets sans viande, mais notez que la friture est souvent faite dans une sorte de saindoux d’origine animale. Si vous en trouvez, les túrógombóc, des dumplings au cottage cheese, le tarhonya, sorte de couscous, le padlizsánkrém, sorte de salade d’aubergine écrasée, ou le Körözött, un dip de fromage, paprika et oignon sont de bonnes solutions. Les túrós tészta or mákos tészta sont des pâtes au pavot et au cottage cheese. Enfin, vous trouverez facilement des spätzle, des sortes de pâtes. Avec un peu de chance, la garniture sera végétarienne ou pourra être adaptée. 
 
Dans un genre plus moderne, le quartier juif regorge de spécialités de type falafel, houmous, labneh, servis en repas à table ou sur le pouce, et constituent une bonne alternative pour les végétariens. De même les food trucs, à défaut d’être typiques, ont souvent au moins une partie de leur carte végétarienne.
 
Photo julie corsi @Flickr

Les desserts

Il y a énormément de choix de ce côté là, mais ne vous attendez à rien de léger. Marquées par la période d’occupation autrichienne, les pâtisseries sont garnies de crème, mousse, avec des étages empilés et de bons gros glaçages. Si cela ne vous tente pas, essayez les túróspalacsinta, des crêpes au fromage blanc et aux raisins, les gundel palacsinta, des crêpes fourrées aux noisettes, écorces d’orange confites, et chocolat, ou enfin le rétes, sorte de version hongroise du strudel servi chaud.
 
Photo clubvino@Flickr
 

Les boissons

La bière est très consommée en Hongrie, notamment dans des bars à bière. On trouve aussi du vin hongrois, à déguster dans les borozó, caves à vins. Le plus connu est  le fameux Tokaj, un vin blanc qui peut rappeler notre Sauternes. Essayez également le Eger, ou le Villány. Côté digestifs, les hongrois ont une eau de vie d’abricot, le barackpálinka, et consomment aussi de l’unicum, une boisson amère traditionnelle, qui pourra rappeler le jagermeister.

 

Nouilles ramen épicées au miso rouge

Si vous êtes amateur de ramen, vous devrez essayer cette recette rapide et délicieuse de ramen au miso! Accompagné de shiitake et d’échalote verte, ce bol de nouilles va satisfaire votre appétit.
 
Cette recette est une soupe de nouilles japonaise avec un bouillon assaisonné au miso. La recette du bouillon miso pour ce plat est à base de piment, d’échalote, d’ail, de gingembre et de sucre, tandis que les nouilles sont des nouilles chinoises de style ramen qui cuisent rapidement et ont un super goût.
 
J’ai pu tester ces nouilles ramen à la farine de blé grâce à Mr. Min. Elles ont une super texture et vont très vote à préparer.  J’ai décoré l’ensemble d’une cuiller de leur sauce BBQ coréenne, réalisée selon une recette traditionnelle coréenne, qui est vraiment délicieuse.
 
 
Les nouilles ramen sont extrêmement polyvalentes et il existe plein de recettes différentes au Japon. Il y a notamment des plats différents selon la ville que vous visitez. A Tokyo, le shoyu ramen, à la sauce soja a beaucoup de succès, et à Hokkaido c’est le miso ramen qui est populaire. C’est ce dernier que nous allons réaliser aujourd’hui, mais je ne me suis pas franchement basée sur une recette traditionnelle. J’ai simplement utilisé du miso, et d’autres ingrédients asiatiques pour composer une recette rapide à faire. Ne m’en veuillez donc pas si elle n’est pas 100% authentique, ça ne l’empêche pas d’être délicieuse!
 
 
Cette recette est très facile à réaliser et la garniture suggérée est modifiable selon vos goûts. Vous pouvez par exemple ajouter des œufs au soja, comme dans cette recette. D’autres garnitures comme des pousses de soja, des tranches d’avocat ou du brocoli sont également top. Certaines personnes aiment empiler plein ingrédients tandis que d’autres comme moi, préféreront quelque chose de pas trop chargé.
C’est à vous de voir!
 
 
Nouilles ramen épicées au miso rouge

Quantité ou nb de personnes: 2

Ingrédients

    Pour la pâte au miso
  • 40 g de miso rouge
  • 1 c. à c. de pâte de piment
  • 1 petite échalote fraiche 
  • 2 gousses d'ail écrasées
  • 5 g de gingembre
  • 2 c. à c. de sucre roux
  • 2 c. à s. d'eau
  • 2 c. à s. d'huile de sésame
    Pour la garniture
  • 100 g de nouiles ramen
  • Le vert de l'échalote frâiche
  • 2 c. à s. d'échalotes frites
  • 15 g de shiitake
  • 12 cl d'eau bouillante
  • 1 c. à c. de sept épices japonais (shichimi togarashi)
  • 75 g de blanc de poulet cuit ou émincé végétal
  • 2 c. à c. de sauce bbq coréenne
  • 1 c. à s. d'huile de sésame

Préparation

  1. Épluchez le gingembre et râpez-le. 
  2. Émincez le blanc de l'échalote fraîche et coupez finement le vert.
  3. Mettez les champignons shiitake à réhydrater dans 12 cl d'eau bouillante.
  4. Mélangez tous les ingrédients de la pâte au miso dans un bol. Transférez le mélange dans une casserole et mettez sur feu moyen. Portez à feu doux et continuez à cuire en remuant pendant 5 minutes. Laissez refroidir complètement et conservez au réfrigérateur jusqu'à utilisation. 
  5. Égouttez-les champignons en conservant l'eau de trempage et coupez -les en tranches.
  6. Faites revenir les champignons shiitake et le poulet ou émincé végétal dans l'huile de sésame pendant 1 minute. Ajoutez la pâte de miso, prolongez  la cuisson 1 minute, puis ajoutez l'eau des champignons que vous aurez complétée pour arriver à 40 cl, le shichimi togarashi, puis les nouilles, et laissez bouillir 2 minutes.
  7. Servez dans 2 bols, déposez par dessus les échalotes frites, le vert d'échalote, et la sauce bbq.

Salade pastèque, concombre, menthe et halloumi

C’est une salade très estivale que je vous propose aujourd’hui. Elle est vraiment délicieuse et faite avec… de l’halloumi. Parce que le fromage c’est la vie, et parce que l’halloumi est si doré, fondant, croustillant et parfumé, que je l’adore! C’est l’un de mes fromages préférés, principalement pour la façon dont il se transforme avec la chaleur. Il fond dans la bouche et a un côté un peu caoutchouteux, il fait « grincer des dents » quand on le croque. Autrement dit, il devient mou sans pour autant couler, c’est très étrange et difficile à expliquer! L’halloumi a un point de fusion très élevé, c’est ce qui explique cela, et cela le rend facile à frire ou à griller. Ce fromage possède également une saveur profonde et savoureuse. Ne manquez pas l’occasion de le goûter si vous en trouvez!
 
 
Pour ceux qui ne le connaissent pas, l’halloumi est un fromage à pâte demi-dure, non affiné, fabriqué à partir d’un mélange de lait de chèvre et de mouton, parfois de lait de vache, d’origine chypriote. L’halloumi incarne un peu l’essence de la cuisine grecque, et personnellement je le préfère à feta, que j’aime pourtant beaucoup aussi! On le trouve dans de nombreuses régions du Moyen-Orient avec  des noms légèrement différents. L’halloumi est aussi très consommé en Grande-Bretagne, notamment dans la cuisine végétarienne, pour son apport en protéines, ou dans les restaurants libanais, grecs…
 
Ce fromage a un goût assez salé, ce qui le rend délicieux en contraste avec des saveurs un peu sucrées. C’est ce qui m’a donné envie de le marier avec de la pastèque et j’ai été bien inspirée. Cette salade est un régal dont le goût autant que la texture m’ont vraiment plu! L’halloumi apporte son côté fondant, et je voulais créer un contraste avec une texture plus croquante, c’est là que j’ai pensé ajouter à ma salade du granola salé.
 
 
J’ai réalisé mon granola avec un muesli abricot et graines gourmandes de Terres et Céréales, reçu grâce à Pierre, de Cuisine à l’ouest. Il contient de l’abricot bien sûr mais aussi des graines de courge, des graines de lin, de graines de chanvre, du kasha, des pétales de blé et des noisettes grillées. C’est un granola salé que je réalise, bien que j’aie utilisé un muesli sucré pour le faire! Il est absolument délicieux et j’ai dû me retenir de ne pas le manger tel quel pour pouvoir le mettre sur mon plat! Choisissez un muesli sans sucres ajoutés comme ceux de la gamme Terre et Céréales pour cela, et le résultat sera absolument parfait! Ne vous inquiétez pas si le muesli semble encore mou en sortant du four, c’est une fois refroidi qu’il va devenir croquant.
 
Au final, c’est une salade simple et nourrissante, mais pas seulement, elle est vraiment surprenante et délicieuse, c’est un de mes coups de cœur de l’été! 
 
  
 
Salade pastèque, concombre, menthe et halloumi

Quantité ou nb de personnes: 2

Ingrédients

    Pour le muesli salé
  • 70 g de muesli abricots noisette
  • 30 g de parmesan finement râpé
  • 1 c. à s. de balsamique
  • 1 c. à s. moutarde
  • 2 c. à c. de sauce soja
  • 2 c. à s. d'huile d'olive extra-vierge
  • Sel, poivre
    Pour la salade
  • 250 g de pastèque (poids sans peau)
  • 200 g de concombre
  • 150 g d'halloumi
  • 10 feuilles de menthe
    Pour l'halloumi
  • 2 c. à s. huile olive
  • 1 c. à c. d'herbes de Provence
  • Sel, poivre
    Pour la vinaigrette
  • 2 c. à s. d'huile d'olive extra vierge
  • 2 c. à s. de vinaigre balsamique
  • 1 gousses d'ail, pressées
  • 1 pincée d'origan
  • 1/2 c. à c. de moutarde
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Coupez la pastèque et le concombre et mettez-les dans l'assiette avec la menthe ciselée.
  2. Coupez l'halloumi en dés. Mélangez-le avec l'huile, le sel, le poivre et les herbes de Provence.
  3. Mélangez l'avoine, le fromage et le sel dans un grand bol et mélangez, mettez de côté.
  4. Faites chauffer le four à 150° C, disposez une grille au milieu et tapissez une plaque à pâtisserie de papier cuisson. 
  5. Placez le vinaigre, la moutarde, l'huile et le soja dans un petit bol et mélangez jusqu'à ce que que le mélange soit homogène, puis versez-le sur le muesli et mélangez jusqu'à ce que tout soit bien enrobé.
  6. Répartissez le mélange en une couche mince, compacte et uniforme sur votre plaque à pâtisserie.
  7. Faites cuire au four jusqu'à ce qu'il soit doré, en remuant toutes les 10 minutes, soit environ 20 à 30 minutes au total, en surveillant pour qu'il ne brûle pas. Retirez-le du four et laissez-le refroidir complètement.
  8. Réalisez la vinaigrette en mélangeant les ingrédients.
  9. Versez la vinaigrette sur la salade puis le granola.
  10. Faites revenir l'halloumi 5 minutes de chaque côté à la poêle, puis déposez-le sur la salade et mangez chaud.
 

Nouilles udon au sésame

Quand j’ai envie d’un dîner rapide à base de pâtes, j’ai tendance à m’orienter vers les saveurs italiennes quasiment systématiquement. Sans vouloir offenser les saveurs italiennes, que je trouve merveilleuses, que diriez-vous de changer un peu? Je vous propose aujourd’hui cette recette facile de nouilles au sésame, tout aussi facile, tout aussi délicieuse et vraiment génial pour changer des pâtes à l’italienne! 
 
C’est plus rapide de la préparer que de sortir au restaurant chinois du coin, honnêtement. C’est aussi plus rapide que d’attendre qu’un livreur en scooter vous l’apporte. Franchement, ce plat est prêt en 15 minutes, donc il n’y a vraiment pas de raison de ne pas se lancer. Alors la prochaine fois que vous êtes pressé, essayez ces nouilles au sésame. En plus, le résultat est vraiment délicieux, ça va sans dire!
 
Les nouilles au sésame proviennent de la cuisine du nord de la Chine et sont particulièrement appréciées par les habitants de Pékin. Ici, je n’ai pas essayé de faire une pure recette traditionnelle, mais surtout de faire quelque chose de délicieux avec la saveur caractéristique du sésame, que j’adore.
 
 
Il faut savoir que cette recette est géniale en l’état, mais vous pouvez ajouter des garnitures pour l’étoffer. Essayez par exemple d’y ajouter quelques légumes comme des poivrons rouges tranchés finement, du brocoli ou des champignons, du tofu, du poulet ou du bœuf si vous aimez. Délicieuse servie à température ambiante ou chaude, elle fait excellent plat complet ou d’accompagnement.
 
 
La star de ces nouilles au sésame est la sauce. On l’obtient en mélangeant le tahin, la sauce de soja, le sucre brun, l’huile de sésame, le vinaigre de riz et l’eau. La clé de réussite de cette sauce tient à l’équilibre obtenu, entre les saveurs douces, aigres et salées.   Si vous aimez manger épicé, ajoutez un peu de pâte de piment!
 
Pour cette recette, j’ai utilisé des nouilles udon reçues grâce à Mr. Min. Il s’agit de nouilles précuites qui vont donc très vite à préparer. Ces variétés de nouilles très épaisses et hyper savoureuses sont mes favorites, je les adore!
 
Mélangez ce plat avec une paire de baguettes chinoises, et vous êtes prêt à l’engloutir! 
 
  
 
Nouilles udon au sésame

Quantité ou nb de personnes: 2

Ingrédients

  • Pour 2 personnes
  • 100 g de nouilles udon
  • 2 c. à s. de tahin
  • 1 c. à s. d'huile de sésame
  • 1 c. à s. de vinaigre de riz
  • 1 c. à s. de sucre brun
  • 1 c. àc. de sauce soja
  • 1 c. à s. d'eau
  • 1 gousse d'ail
  • 25 g de concombre
  • 1 c. à s. de sésame noir
    Pour les œufs mollets
  • 2 œufs
  • 2 c. à s. de sauce soja
  • 2 c. à c. de sucre brun
  • 6 c. à s. d'eau

Préparation

  1. Coupez le concombre en rondelles. Réservez.
  2. Mélangez dans un bol la sauce soja, l'eau et le sucre brun pour préparer la marinade des œufs.
  3. Faites bouillir de l’eau dans une casserole. Déposez les œufs et baissez le feu à doux, laissez cuire 7 minutes. Pendant ce temps, préparez un récipient rempli d'eau et de glaçons. Après 7 minutes, mettez immédiatement les œufs le récipient préalablement d'eau et de glace. Épluchez-les et faites les mariner une nuit (minium 4 heures) dans la marinade, en faisant tourner les œufs si besoin pour que chaque face puisse être immergée un bon moment dans la marinade.
  4. Faites cuire les nouilles selon les indications du paquet. 
  5. Mélangez tous les ingrédients de la garniture sauf le concombre, le sésame et l'œuf et mixez.
  6. Égouttez les nouilles quand elles sont cuites, puis ajoutez-y la sauce au sésame obtenue et mélangez bien. 
  7. Servez les nouilles dans deux bols. Décorez  avec le concombre et le sésame
  8. Déposez un œuf coupé en deux dans chaque bol.
 
 

Spécialité des Etats-Unis : Pigs in a blanket

Demain c’est le début de la coupe du monde! Je l’ai dit et je le redis chaque année, je ne suis pas une grande fan de football. D’accord, je ne suis pas fan du tout en fait. Mais si je suis honnête, je n’ai rien contre l’idée d’organiser une soirée match devant la télé entre amis… Uniquement pour la nourriture! J’aime tout ce que l’on peut manger devant un match! Que ce soient les pizzas, les petits trucs à grignoter, la bière… Je ne pourrais pas vous dire exactement pourquoi, mais je pense que cela a quelque chose à voir avec le fait que ce sont des petites bouchées qu’on picore avec les doigts affalé dans un canapé. C’est peut-être mon côté « grand enfant » ou flemmarde qui ressort!
 
Quoi qu’il en soit, chaque année, en période de matchs de foot, j’aime préparer des plats festifs qui se picorent devant la télé, quitte  à les manger devant autre chose qu’un match! Aujourd’hui, je vous propose donc des feuilletés à la saucisse. C’est le genre de petite gourmandise que tout le monde engloutit en 5 minutes quand j’en réalise. Je me souviens qu’enfant, je sautais au plafond de joie quand ma maman en réalisait, et maintenant que j’ai grandi bah… C’est pareil!
 
 
J’ai appelé cette recette « pigs in a blanket » car c’est le nom qu’elle porte aux États-Unis, et j’ai essayé de les préparer comme là-bas. Ce qui est rigolo c’est qu’en Angleterre, on dit « pigs in blankets », et alors c’est une autre spécialité : des saucisse enroulées dans du lard. Au final dans les deux cas ça reste des saucisses, mais ces petits « cochons »  sont enroulés dans une « couverture » différente suivant le pays!
 
Il m’est arrivé de faire des versions plus gastronomiques, avec des noix, des dés de pommes… Mais là, je voulais une version simple, basique et efficace, dans l’esprit d’une soirée décontractée quoi! Je les ai décorés avec des graines de sésame, mais des grains de pavot ou des herbes peuvent aussi convenir suivant ce que vous avez sous la main. 
 
 
N’hésitez pas à être aventureux avec les sauces d’accompagnement. Souvent, on sert les saucisses feuilletées sans rien, ou avec de la moutarde. Ici, j’ai fait une sorte de mayonnaise retravaillée à la crème et à la moutarde, c’est tout simple mais super bon. N’hésitez pas à dégainer le ketchup, la sauce barbecue, ou même une sauce picalili pour proposer plusieurs choix à vos invités! 
 
Ah et sinon il faut que je vous prévienne. Comme à chaque fois que je fais des saucisses feuilletées, ces petites bouchées ont été englouties en moins de deux, alors doublez la recette si vous avez du monde à nourrir!
 
  
 
 
Spécialité des Etats-Unis : Pigs in a blanket

Quantité ou nb de personnes: 4

Ingrédients

    Pour les feuilletés
  • 25 saucisses cocktail 
  • 1 pâte feuilletée rectangulaire
  • 2 c. à s. de moutarde jaune américaine
  • 1 jaune d'oeuf
  • 1 c. à s. de graines de sésame
  • 1/2 c. à s. d'herbes de Provence
    Pour la sauce:
  • 2 c. à s. de crème fraîche épaisse
  • 2 c. à s. de mayonnaise
  • 2 c. à c. de moutarde à l'ancienne

Préparation

  1. Préchauffez le four à 180°C.
  2. Coupez chaque la pâte feuilletée en bandes d'environ 10 cm de large, puis coupez de fins triangles dans celles-ci, avec la base un peu moins larges que la longueur d'une saucisse.
  3. A l'aide d'un pinceau, couvrez les triangles de moutarde jaune.
  4. Roulez les saucisses dedans. Disposez les rouleaux sur une plaque allant au four couverte de papier sulfurisé. 
  5. Délayez le jaune d’œuf dans une cuiller à café d'eau. A l'aide d'un pinceau, couvrez-les de jaune d’œuf. Saupoudrez des graines de sésame et des herbes de Provence par dessus.
  6. Enfournez et laissez cuire jusqu'à ce que les rouleaux soient gonflés et dorés soit environ 12 minutes.
  7. Pendant ce temps, mélangez les ingrédients de la sauce dans un petit bol.
  8. Servez les saucisses bien chaudes, avec la sauce. 

Spécialité de Myanmar (Birmanie) : sanwin makin

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un de mes gros coups de cœur sucrés du moment! Je suis une amatrice de gâteaux et desserts asiatiques comme le délicieux gajjar halwa indien, et voilà longtemps que j’avais repéré une spécialité birmane qui me faisait de l’œil, nommée sanwin makin. Je la repoussais tout le temps, car elle contient une belle quantité de cardamome, et je n’avais pas franchement le courage d’écosser mes gousses de cardamome à la main… Aussi quand l’Etal des épices m’a permis de recevoir de la cardamome moulue, je savais exactement quoi en faire! 
 
La cardamome moulue a un goût très fin, dont je suis absolument fan. Elle se prête à de nombreux type de réalisations, que ce soit dans les boissons comme le vin chaud, dans la cuisine salée comme les soupes, sauces, et viandes ou dans les desserts comme ici.
 
La cuisine birmane ou du Myanmar est une cuisine très parfumée, où se mêlent les saveurs des cuisines thaïlandaise, chinoise et indienne. C’est une cuisine très peu connue mais si vous connaissez les délices des plats thaïlandais, le parfum du curry indien et la diversité de la cuisine chinoise, alors vous pouvez imaginer ce que donne la cuisine birmane!
 
Le sanwin est préparé en faisant bouillir de la crème de noix de coco, de la semoule fine et du sucre afin d’obtenir une pâte épaisse. On y incorpore alors des œufs pour aérer le mélange et s’ensuit enfin une cuisson au four. Le parfum de ce dessert est celui de la crème de noix de coco et de la cardamome, c’est cette dernière qui rehausse vraiment la saveur de celui-ci. Le sanwin makin est généralement garni de graines de sésame ou de pavot. On y ajoute parfois des raisins secs ou des noix, mais sur les recettes authentiques, ces ajouts sont considérés comme facultatifs. 
 
 
Je me suis lancée dans ce gâteau et je dois dire qu’avec l’aide de la cardamome déjà moulue, il fut d’une simplicité enfantine. L’avantage, c’est qu’il ne contient pas d’ingrédient difficile à trouver pour nous occidentaux comme c’est parfois le cas dans la cuisine asiatique. Enfin, il fait quand même que nous parlions du ghee, quand je dis que ce gâteau ne contient pas d’ingrédients bizarres! Le ghee est un beurre clarifié très utilisé dans la cuisine indienne. Il se trouve en bocaux dans les épiceries asiatiques, et vous pouvez le remplacer par du beurre smen, que l’on trouve en épiceries orientales, ou encore par du beurre clarifié par vous-mêmes. Rassurez-vous, c’est simple à faire et cela évite de courir les épiceries, car du beurre, on en trouve partout!
 
 
Si vous voulez vous lancer dans la réalisation de beurre clarifié, il vous suffit de faire fondre le beurre à feu très doux, et de ramasser l’écume qui se forme à la surface au fur à mesure avec une cuiller. Attendez encore que le beurre se sépare en une couche jaune claire au dessus et des éléments solides qui tombent au fond, et versez délicatement la couche jaune du dessus dans un récipient : c’est le beurre clarifié. Ainsi débarrassé de ses matières solides, le beurre tient alors mieux la cuisson.
 
Je peux vous dire que ce gâteau été une super découverte, nous nous en sommes régalés. C’est bien simple, je pourrais en refaire toutes les semaines! Coupé en losanges et servi avec le thé, il est tout simplement divin! Les birmans conseillent le consommer froid ou tiède, j’ai essayé (et aimé) les deux versions.
 
  
 
 
Spécialité de Myanmar (Birmanie) : sanwin makin

Ingrédients

  • 200 g de semoule fine de blé dur 
  • 200 g de sucre brun
  • 40 cl de crème de coco
  • 100 g de ghee ou de beurre clarifié
  • 1 pincée de sel
  • 1 c. à c. de vanille liquide
  • 1/2 c. à c. de cardamome moulue
  • 2 œufs
    Pour la déco
  • 3 c. à s. de graines de sésame

Préparation

  1. Préparez et pesez tous les ingrédients. Séparez les blancs des jaunes.
  2. Mettez la semoule dans une grande cocotte à feu doux et ajoutez petit à petit la crème de coco et l'extrait de vanille liquide, en remuant afin d’éviter des grumeaux.
  3. Ajoutez le sucre et portez à ébullition sur feu moyen en remuant constamment. Lorsque le mélange commence à épaissir, ajoutez peu à peu le ghee ou le beurre. 
  4. Laissez cuire jusqu’à ce que le mélange devienne très épais et se détache des côtés de la casserole. Salez, ajoutez la cardamome et mélangez.
  5. Incorporez les jaunes d’œuf un à un, puis battez les blancs
  6. en neige ferme et incorporez-les délicatement à l’aide d’une spatule en bois.
  7. Versez le mélange dans un moule à gâteau de 20 cm de large.
  8. Égalisez la surface. 
  9. Dans une petite casserole sans huile, faites griller les graines de sésame à feu moyen. Remuez constamment. Une fois dorées,  saupoudrez-les le gâteau.
  10. Faites cuire 30 à 35 minutes à four à 160 °C, jusqu’à ce que le gâteau commence à gonfler et soit bien doré. Laissez tiédir dans le moule, puis découpez en grands losanges ou rectangles. Servez tiède ou froid.