Archives par mot-clé : oeufs

Rolls de brioche perdue banane et pâte à tartiner

Aujourd’hui, je vous propose une recette régressive et pas du tout légère. Si vous êtes comme moi, alors le pain perdu est un souvenir de votre enfance ultra gourmand. J’en viendrais presque à avoir envie d’avoir du pain sec exprès pour pouvoir en faire!
 
   
 
Il y a la recette basique tel que le faisait ma maman, avec des oeufs, du lait et saupoudré simplement de sucre une fois sorti de la poêle. Mais j’ai aussi testé des versions au four, des versions avec des fruits, des version salées…On peut vraiment varier suivant ses envies ou ses besoins !
 
La version d’aujourd’hui est plutôt enfantine et ultra gourmande puisqu’elle contient de la pâte à tartiner et de la banane. La banane est hyper nourrissante, mais je l’aime pour son goût très doux, qui se marie toujours très bien avec le chocolat et la pâte à tartiner.
 
 
Quant à la pâte à tartiner c’est affaire de goût, il en existe plein et cela fonctionne avec tout, ma préférence va évidemment à celles qui sont sans huile de palme, et si possible très riches en noisettes, mais vous pouvez préférer celles qui tirent plutôt sur le chocolat noir, les céréales, ou pourquoi pas essayer avec un caramel au beurre salé ou une pâte de spéculoos, cela devrait bien fonctionner également !
 
Le pain perdu de mon enfance était plutôt réalisé avec du pain, comme son nom l’indique! Ici je le fais avec de la brioche, c’est donc un dessert un peu plus sucré, mais la brioche apporte aussi plus de moelleux, c’est très agréable !
 
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 2

Mousses au chocolat et amaretto

Aujourd’hui, on va parler mousse au chocolat! La mousse au chocolat est un de mes desserts favoris, et peut-être une des premières recettes que j’ai appris à réaliser toute seule quand j’étais enfant. Elle figurait dans mon livre de recettes pour enfants, et il faut avouer qu’en plus, elle présente l’avantage de se faire sans cuisson, c’est top pour les plus jeunes! Sans compter que monter les blancs en neige, c’est assez rigolo !
 
 
 
De nos jours, je mange quand même moins souvent de la mousse au chocolat, simplement parce que j’essaie de maîtriser à peu près ma ligne… Si je m’écoutais, je pourrais en faire chaque semaine tellement c’est bon! Quand j’essaie d’en faire, je tente des variantes différentes à chaque fois pour voir ce que cela donne. Globalement, certaines recettes utilisent des blancs et des jaunes d’oeufs mais je ne trouve pas que le jaune apporte apporte grand-chose. Le sucre c’est pareil, je ne trouve pas que cela soit nécessaire, le sucre du chocolat me suffit en général.
 
 
Dans la recette que je vous propose aujourd’hui, on ajoute un peu de crème liquide, c’est ultra gourmand, pas indispensable non plus, mais cela donne du crémeux supplémentaire. La petite touche de nouveauté que j’ai voulu apporter se situe dans la pointe d’Amaretto. J’adore cet alcool à base d’amandes, il parfume agréablement les desserts, les tiramisu et les cafés gourmands également… Ici, cela reste subtil, mais cela vient donner une petite saveur supplémentaire au chocolat, une intensité très agréable !
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Aubergine à la mozzarella grillée au four

J’ai eu un peu de mal à trouver quel nom donner à cette recette. En résumé, il s’agit de tranches d’aubergine trempées dans du lait et de la chapelure pour les paner, et couvertes de sauce tomate et de mozzarella. Au début, je me suis dit que c’était  un peu comme si on réalisait une pizza pour laquelle l’aubergine remplacerait la pâte à pizza. 
 
 
Mais j’ai du mal à appeler cela “pizza” quand il n’y a pas de vraie pâte à pain, pour moi c’est trop dénaturé par rapport à la recette originale. C’est un peu comme quand on parle de hot-dogs alors qu’on remplace le pain par de la courgette… Je ne suis pas contre les substitutions un peau plus healthy, mais il y a des limites que j’ai du mal à dépasser !
 
 
Ici, j’ai donc préféré dire que ce sont des aubergines gratinées au four et au fromage, c’est plus clair non? Car on ne va pas se mentir, ce plat ne peut pas remplacer une pizza. Ça ne l’empêche pas d’être vraiment délicieux, parfumé, l’aubergine absorbe bien les saveurs et se prête bien au petit côté croustillant de la chapelure, c’est vraiment un délice à manger un soir d’été.
 
 
 
 
Source d’inspiration :
http://www.marthastewart.com/340875/eggplant-and-mozzarella-melt?center=276955&gallery=274258&slide=255461#close

Share and Enjoy !

0Shares
0 2

Légume de saison : la bette (ou blette)

Photo the great 8 @Flickr

La bette, aussi nommée blette, est un légume vert délicieux, polyvalent et sain. A la crème, sautées avec de l’ail, en farce dans des raviolis… Il est impossible de ne pas l’aimer! Comme la bette redevient de saison à l’approche des beaux jours, je vous partage aujourd’hui quelques conseils sur son choix, sa conservation et sa préparation. 

 
Photo Karen and Brad Emerson @Flickr

Comment choisir de la bette?

Achetez la juste quantité car elle ne se conserve pas bien longtemps.  Mais gardez en tête que les feuilles de la lette diminue énormément à la cuisson : elles perdront plus de la moitié de leur volume! Cherchez des feuilles et des tiges fraîches et croquantes, et d’un beau vert vif, sans aucun signe de jaunissement.
Évitez les feuilles qui semblent endommagées, flétries, ou encore grignotées par les insectes.


Photo cristina.sanvito @Flickr

Quand la bette est-elle de saison?

La bette est récoltée de juin à novembre. Avant cette période, on peut parfois en trouver, cultivée sous serre.

Comment conserver la bette?

Ne lavez pas la bette avant de la stocker, l’exposition à l’eau accélérerait sa détérioration. Enveloppez la bette dans un torchon propre et humide, puis dans un sac en plastique, enroulez-le bien autour de la bette en évacuant le plus d’air possible et réfrigérez-les  jusqu’à 3 jours.

Consommez rapidement la bette cuite car elle ne se conservera pas très bien.


Photo Gloria Cabada-Leman @Flickr

Comment préparer de la bette?

La bette ne doit être rincée avant d’être stockée, il faudra le faire au dernier moment.
Il faut être méticuleux car les feuilles et les tiges ont tendance à collecter le sable et la terre.
Avant de les laver, coupez le bout de la tige et séparez les feuilles des tiges. Placez les feuilles de bette dans un grand bol d’eau tiède et agitez les feuilles avec les mains, ce qui permettra à la saleté de se déloger. Égouttez, remplissez à nouveau le bol avec de l’eau propre et répétez ce processus jusqu’à ce qu’il ne reste plus de saleté dans l’eau, soit deux à trois fois sauf si votre bette est particulièrement sale. 

Utilisez l’essoreuse à salade pour éliminer l’excès d’humidité des feuilles avant de les cuire.

Les feuilles se cuisinent de la même façon que les épinards, et peuvent être utilisées en remplacement des épinards dans de nombreuses recettes.

Les tiges peuvent aussi se consommer, coupées en tronçons, il faut les cuire plus longuement que des feuilles pour cela, dans de l’eau bouillante jusqu’à ce qu’elles soient tendres.


Photo Market Manager @Flickr

Mes recettes favorites à la bette

 


Calzone aux bettes, mozzarella et saumon fumé


Bricks chèvre, miel, blette


Gnocchis aux champignons et blettes au four

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Que faire avec des haricots blancs?

Photo Marco Verch Professional P @Flickr

Les haricots blancs sont pratiques car aussi bien en boite que secs, ils se conservent longtemps, très longtemps. C’est vraiment un produit du placard par excellence! A tel point qu’il arrive parfois de retrouver un paquet tout perdu et abandonné, et de se demander depuis combien de temps il est là! Si c’est votre cas, voici de quoi cuisiner vos haricots vite fait bien fait, et surtout, de quoi vous régaler!    

En tartinades

Vous connaissez ma passion pour les tartinades, et les haricots blancs, à l’instar des pois chiches dans le houmous, peuvent se mixer pour donner de délicieux dips, comme cette tartinade aux haricots blancs et olives, ce dip d’origine roumaine ou cette crème de haricots blancs.

 

En baked beans

Depuis mon plus jeune âge je suis fan de l’Angleterre, et leurs petits déjeuners me passionnent. Oui, j’adore les haricots blancs dès le réveil et j’assume! Les baked beans maison sont bien meilleurs que ceux qu’on achète en boite, vous vous en doutez! J’adore notamment cette version accompagnée de polenta.

En omelettes, tortillas, tajines

Lorsqu’on entend le mot “tajine“, on pense au ragoût marocain épicé cuit dans le plat à cheminée du même nom. En Tunisie, le tajine peut représenter quelque chose de complètement différent! C’est une sorte de croisement entre une quiche et une tortilla un peu relevée, en plus épaisse et dense et que l’on sert souvent froide.  Les haricots fonctionnent bien de la même manière dans les omelettes et tortillas.

En soupes et purées

Les haricots peuvent épaissir et donner de l’onctuosité à n’importe quelle soupe de légumes mixée, comme on le fait avec la pomme de terre. Mais ils sont aussi délicieux dans les soupes non mixées, comme cette soupe façon loubia. De la même façon, leur texture est parfaite en purée. Essayez par exemple la purée pommes de terre haricots blancs, ou encore chou-fleur haricots blancs.

Dans des currys et ragoûts

Vous pouvez facilement réaliser des currys de haricots blancs en les faisant mijoter avec d’autres légumes comme des poivrons, du chou… En ajoutant du lait de coco et des épices vous obtiendrez un ragout délicieux et parfumé très rapidement!

 

Dans les salades

On n’y pense pas mais les haricots blancs sont top en salade. En les utilisant en boite, c’est très rapide à préparer, et ils se marient bien avec les salades de riz, de quinoa, de tomates… Les possibilités sont infinies!

Voilà mes idées favorites pour utiliser les haricots blancs. Et vous, vous avez d’autres astuces ou recettes favorites à partager?

 

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Flan à la vanille végétal

Voilà un bon moment que je travaille une recette de flan végétal, que je ne vous ai pas encore partagée car j’attendais qu’elle soit vraiment parfaite… Mais en parallèle, mon chéri m’a promis de me réaliser un flan, et je l’ai mis au défi que celui-ci soit végétal, pour lui compliquer un peu la tâche…

 

Il y a quelques jours, il a donc débarqué avec le résultat de son expérience. Et j’ai trouvé son flan tellement réussi que je vous le partage, avant la recette du mien, que je dois encore améliorer ! 

Ce flan a été réalisé dans deux moules différents : l’un  a donné un flan plus épais et un autre un flan plus fin, et clairement, le plus épais est meilleur car plus crémeux. Je vous recommande donc d’avoir un moule pas trop large et à bords hauts, pour avoir de l’épaisseur.

Ce flan est délicieux, bien parfumé à la vanille, par contre je ne vais pas vous mentir… Bien que la texture soit parfaite, le goût et l’aspect ne laissent pas de pas de doute, on n’est pas sur une imitation parfaite du flan aux oeufs. Malgré l’ajout d’une pointe de curcuma, la couleur n’était pas réellement jaune, mais un peu grisâtre. Je pense que j’en mettrai un peu plus la prochaine fois. A part ça, je dirais que la différence vient du lait végétal, il s’agissait ici de lait d’amande. Je testerai prochainement la même recette avec d’autres boissons végétales pour voir si l’une d’elles fait plus illusion…

Mais au-delà de ça, il était excellent comme ça ! La pâte était bien solide et croustillante, très réussie. Je la réutiliserai dans d’autres recettes. La tenue du flan est parfaite, il se coupe sans s’effondrer et reste bien moelleux au cœur, c’est top.  

Source d’inspiration : https://sansfoieniloie.wordpress.com/2017/10/20/la-recette-du-meilleur-flan-patissier-au-monde-est-vegan-recette-detaillee-avec-tous-mes-secrets-pour-le-realiser/

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Petites bouchées apéro au fromage, knacks et blancs d’oeufs

Il y a quelques temps, j’avais repéré une recette qui permettait d’écouler des blancs d’œufs sur le site Quelques grammes de gourmandise, un de mes blogs favoris. Quand je vois ce genre de recettes, j’ai tendance à les mettre de côté, parce que c’est super pratique quand on doit se débarrasser de blancs d’œufs.
 
 
 
Dans ce cas, il faut pouvoir cuisiner vite, avant que ceux-ci ne s’abîment. Il peut m’arriver de mettre ce genre de recette de côté et de les oublier, de ne les ressortir que des mois ou des années plus tard, voire de ne jamais les faire… Mais celle-ci exceptionnellement, je l’ai faite très vite.
 
Il faut dire qu’en ce moment nous mangeons beaucoup de brioches qui demandent des jaunes d’œufs, et je ne peux pas à chaque fois faire des financiers, bien que j’adore ça! J’étais donc bien contente de trouver une recette salée pour une fois.
 
 
Cette recette est tellement pratique, rapide et bonne, que je l’ai déjà réalisée plusieurs fois.
 
La recette d’origine contient du chorizo, mais comme je n’en mange pas, j’ai mis des knacks à la place. C’était très très bon. J’ai aussi essayé des variantes sans, et cela fonctionne très bien aussi. Enfin, j’ai essayé plusieurs fois avec des fromages différents (raclette, bleu et chèvre notamment), et c’était toujours une réussite. 
 
 
Je n’ai pas changé beaucoup la recette d’origine, mais j’ai un peu augmenté la quantité de fromage, je suis incorrigible à ce niveau là! Vous pouvez essayer de décliner ces bouchées avec du morbier, du  gorgonzola, du maroilles… 
 
Cette recette est très pratique à faire et vraiment rapide, puisqu’il ne faut même pas battre les blancs en neige. On mélange, on met dans des moules et on enfourne, c’est prêt! En plus, il faut une toute petite quantité de fromage, cela permet aussi d’écouler les restes à ce niveau.
 
Cette recette peut se préparer à l’avance puis se réchauffer au micro-ondes ou au four, mais elle est bien meilleure consommée le jour J, en sortant du four.
 
 
Source d’inspiration :

Share and Enjoy !

0Shares
0 3

Gâteau au pamplemousse et rosé

Vous connaissez le cocktail pamplemousse rosé, à base de vin rosé et de liqueur de pamplemousse, qui avait fait fureur il y a quelques années ? 

 

 

Eh bien, ce n’est pas la recette que je vous propose aujourd’hui, mais elle m’en a inspiré une autre. J’avais un rosé entamé au frigo et comme il avait déjà quelques jours, je n’avais plus envie de le boire tel quel. Je me suis rappelée d’un gâteau au vin rouge délicieux que j’avais réalisé il y a longtemps, et je me suis demandé si le rosé pourrait s’adapter en pâtisserie lui aussi. J’ai alors vu un pamplemousse qui traînait dans mon panier de fruits, et je me suis dit que si ça se mariait bien dans un verre, cela fonctionnerait peut-être aussi dans un plat à gâteau ! Qui ne tente rien n’a rien… 

 

J’ai donc associé rosé et pamplemousse dans ce délicieux gâteau. Le gâteau est une base assez classique où les liquides sont remplacés par du rosé et du jus de pamplemousse. J’ai mis des rondelles de pamplemousse confit sur le dessus du gâteau qui viennent compléter le tout. 

Au final, le rosé ne se devine pas vraiment, mais l’ensemble est parfumé et délicieux. Voilà une façon originale et agréable de finir les fonds de bouteille!

Share and Enjoy !

0Shares
0 2

Découvrez 15 épices de la cuisine du monde

Photo Mike McBey @Flickr

En bonne passionnées d’épices, j’en ai un nombre invraisemblable dans mes placards. Parmi elles, il en a certaines que j’utilise tous les jours, d’autres plus rarement, mais j’adore avoir le choix et me renseigner sur chacune pour savoir comment les utiliser. Comme j’aime la cuisine du monde, aujourd’hui je vous propose un petit voyage à travers certaines épices typiques de pays du monde! C’est parti pour le voyage!

Antilles : colombo

Le colombo de poulet est un plat typique des Antilles. ce mélange d’épices, assez proche du curry, est composé de coriandre, curcuma, piment doux, cumin, fenugrec, gingembre.

Allemagne : cannelle

La cannelle est typique de l’Allemagne et notamment de ses spécialités de Noël comme les pains d’épices. Les marchés de Noël sentent la cannelle à plein nez! Mais j’aurais aussi pu citer le Portugal! Une grande partie des desserts portugais sont saupoudrées de cette épice divine!

 

Cambodge : cardamome

La cardamome est très présente dans la cuisine asiatique et indienne, mais elle est réellement typique du Cambodge. En effet, c’est une espèce endémique qui pousse à l’état sauvage dans la chaîne des cardamomes au Cambodge.


Photo Maxpax @Flickr

Chine : 5 épices

Le 5 épices évoque la cuisine chinoise.  Il n’y a pas deux mélanges identiques mais il contient généralement de l’anis, du fenouil, de la coriandre, du poivre de Sichuan, des clous de girofle… Et ne se limite pas forcément à 5 épices!

 

Grèce : menthe

La menthe s’apprécie dans les desserts, les entrées et les boissons. Elle permet notamment de réaliser le délicieux tzatzíki.

Hongrie : paprika

En Hongrie on a l’impression que tout est parfumé au paprika, et il est vendu partout sur les marchés. Là-bas, il a longtemps été le remplaçant du poivre, trop cher pour le peuple. Il permet notamment de réaliser la délicieuse goulash.

Inde : curry

Le curry n’est pas à proprement parler une épice mais un mélange d’épices, dont il existe de nombreuses variantes, plus ou moins pimentées. Ce mélange sert à réaliser les plats du même nom comme le curry rouge ou le curry aux oeufs.

Italie : Basilic

Le basilic est un emblème de l’Italie à lui tout seul, et il parfume aussi bien les plats de pâtes, les pizzas, les risottos ou entre dans la composition du fameux pesto ou de la salade tomate mozzarella. J’en suis fan et je pourrais en mettre partout!

Japon : gingembre

Le gingembre se trouve dans de nombreuses cultures, et notamment dans la cuisine japonaise. Mariné, il accompagne les sushis. Il est aussi souvent utilisé dans les sauces, les marinades, les soupes ou même pour parfumer le riz et les poissons.

Liban : sésame

Le sésame est très présent dans la cuisine libanaise, puisqu’il compose notamment le tahin, ou pâte de sésame qui sert elle même à faire le houmous. Il permet aussi de composer le zaatar, un condiment qui peut remplacer le sel et parfumer les plats.

Malaisie : curcuma

Le curcuma est connu pour sa jolie couleur. Il est originaire d’Inde et de Malaisie et entre donc dans beaucoup de recettes de cette zone géographique. parmi les recettes originaires de là-bas, il existe un curry malaisien, le curry rendang, le poulet capitan ou le poulet à la malaisienne par exemple. 

Maroc : ras el hanout

Le ras el hanout est un mélange typique du Maroc qui peut être composé d’une vingtaine d’épices ou même beaucoup plus. Ce mélange bien parfumé et plus ou moins piquant est parfait dans les couscous, tajines, pastillas, ou dans les plats de légumes marocains.


Photo Clyde Robinson @Flickr

Scandinavie : Aneth

L’aneth m’évoque toujours la Scandinavie, il est très présent là-bas et notamment et notamment au saumon mariné, la betterave marinée, les sauces au skyr et aux petites herbes ou encore celles au raifort… Il faut l’utiliser à petite dose, sinon il peut vite prendre le dessus sur els autres ingrédients.

 

Thaïlande : coriandre

La coriandre est sans doute mon herbe favorite et surtout dans sa version fraîche! Elle parfume de nombreux plats d’Asie et de Thaïlande en particulier.

Voilà un aperçu de mes cuisines et épices du monde préférées. Et vous quelles sont vos épices chouchou?

Turquie : cumin

Le cumin est présent dans beaucoup de cuisines mais j’avais envie de vous parler de la cuisine turque, une cuisine dont je suis folle. La Turquie produit du cumin, et le met à l’honneur dans de nombreux plats de viande et notamment avec du bœuf haché comme dans les keftas.

Et vous, quelles sont vos cuisines du monde et vos épices favorites?

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Que faire avec de la farine de pois chiches?

Photo GetSelfSufficient @Flickr
 
On trouve parfois de la farine de pois chiches dans les rayons bio des supermarchés, et si vous êtes un peu curieux comme moi, vous vous êtes peut-être laissés tenter par un paquet. Oui mais voilà, une fois qu’on a cette farine, qu’est-ce qu’on en fait? Car il ne suffit pas de remplacer la farine de blé, par celle-ci à l’identique…  Pour éviter que celle-ci ne traîne trop longtemps dans vos placards, voici quelques idées sympa et pas trop compliquées pour utiliser la farine de pois chiches. 

Des beignets

 
La farine de pois chiches peut facilement servir à réaliser une pâte à beignets pour enrober par exemple des légumes avec un peu de curry, façon pakora ou tempura. 
 
 

Des falafels

 
Les falafels sont à base de pois chiches mixés, mais pour une version encore plus rapide et qui ne demande même pas de mixeur, vous pouvez simplement utiliser de la farine de pois chiches, que vous accommodez avec de l’oignon, des épices, et que vous amalgamez avec de l’eau. 
 
 

La farinata 

 
La farinata est une sorte de galette très fine qui est à base de farine de pois chiches. C’est tout simple, très parfumé, et parfait pour accompagner un plat italien comme une salade tomates mozzarella.  Dans le même esprit, vous pouvez aussi tenter la socca, originaire de Nice. 
 

Des frittata et omelettes végétales

 
Bien sûr, ça n’est pas parfaitement identique, mais la farine de pois chiches permet de se substituer aux oeufs et d’obtenir une préparation qui se poêle très bien et permet de faire des sortes d’omelettes sans œufs. 
 
 

Des steaks ou boulettes végétales

 
Ajoutez un peu de farine de pois chiches dans vos recettes de steaks végétaux ou boulettes végétales, cela les aidera à bien s’amalgamer  et améliorera leur tenue. 
 
 
Et vous, vous avez déjà tenté cette farine? Vous en avez fait quoi?
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0