Archives par mot-clé : oeufs

Comment remplacer le poisson dans une recette?

Je continue aujourd’hui ma saga sur la substitution d’aliments dans les recettes. Après la viande, les œufs et les produits laitiers, on se penche désormais sur la question du poisson! Je dois dire que de ce côté-là, ça se complique un peu mais si vous avez une personne allergique aux fruits de mer dans votre entourage, ou si vous souhaitez diminuer votre consommation de poisson, ou simplement s’il vous manque un ingrédient précis dans votre placard, cette liste de conseils de substitutions pourra vous être utile!

Le saumon fumé

La question du saumon fumé se pose très vite, notamment quand approchent les fêtes de fin d’année. Il est très facile à remplacer pour ceux qui ont accès à une boutique végétale car on y trouve tout simplement du faux « saumon fumé » végétal. Sinon, vous pouvez réaliser une alternative à base de carottes cuites au gros sel et marinées. L’aspect et la texture sont assez proches, et bien qu’on ne puisse pas s’y laisser prendre à 100%, c’est délicieux.
 
 

Les bâtonnets de poisson pané

Que ce soit pour les enfants ou pour les amateurs de fish and chips, on trouve dans les boutiques spécialisées des poissons panés. Mieux encore, il est très simple d’en faire une version maison, en utilisant du tofu que l’on enrobe d’une feuille d’algues ou que l’on trempe dans des paillettes d’algues avant de le paner.
 

Le thon

Le thon en conserves est un grand classique qui permet de réaliser de nombreuses recettes. Il peut être imité avec des haricots blancs écrasés ou du tofu fumé mixé, que l’on mélange ensuite comme on le ferait avec du thon, de mayonnaise, fromage, blanc, herbes.. On peut y ajouter des paillettes d’algues pour une saveur marine. 
 

Les oeufs de lump, le tarama…

 
Il parait qu’on trouve chez Ikéa du caviar végétal qui ressemble aux oeufs de lump au moment des fêtes, mais je n’ai pas tenté. J’ai essayé par contre de réaliser mon tarama végétal et bien que ce ne soit pas une imitation parfaite, loin de là, c’est très bon.
 

Les crevettes, noix de St Jacques

 
Il existe des crevettes et noix de St Jacques « toutes faites » en boutique végétale, je ne les ai jamais testées, et ce n’est pas accessible à tout le monde puisque ces boutiques restent rares. Le plus simple est selon moi de les remplacer par des cubes de tofu. Cela ne ressemble clairement pas à 100%, mais les temps de cuisson du tofu étant courts, il fonctionne bien dans les recettes qui faisaient initialement appel à des crevettes ou des noix de Saint jacques. 
 

Les saveurs marines

 
Globalement, dans tous les recettes aux saveurs marines, on peut reproduire cette saveur avec des algues. Il en existe plein de variétés, et on trouve aussi des mélanges de flocons d’algues mélangées assez sympa. Vous pouvez également, si vous en trouvez, utiliser des salicornes pour parfumer vos plats.
 
 
Photo fujiwara.tw @Flickr
 

Omelette aux poivrons et chermoula

Cela faisait longtemps que je ne vous avais pas proposé une petite omelette… Une omelette, vous allez me dire, ce n’est pas vraiment une recette, il n’y a rien de secret ou de compliqué dans la réalisation de ce plat… Mais on a parfois du mal à varier les saveurs! Alors quand j’en réalise une vraiment sympa, je la note pour vous en faire part!
 
 
Celle-ci est parfumée avec un mélange d’épices façon « chermoula », et enrichi de poivrons et de graines de sésame, pour un voyage express en Orient. Il n’y a rien de bien sorcier là dedans, mais cela change un peu du jambon, du gruyère et des champignons, et c’est parfait en cette période estivale!
 
 
On peut trouver le mélange d’épices à chermoula tout fait, mais comme cela ne se vend pas partout, je vous mets les ingrédients pour le réaliser vous-mêmes. Il vous en restera pour l’utiliser dans d’autres recettes, conservez-le dans un petit bocal pour qu’il garde ses arômes.
 
 
 
 

Omelette aux poivrons et chermoula

Omelette aux poivrons et chermoula

Ingrédients

    Pour l'omelette
  • 1 poivron rouge
  • 4 œufs
  • 2 c. à s. de crème liquide
  • 1 c. à c. d'huile de sésame
  • 1 c. à c. bombée d'épices à chermoula
  • 1 gousse d'ail
  • 1/2 oignon
  • 1 c. à s. d'huile d’olive
  • 1 c. à s. de sésame doré
  • Sel, poivre
    Pour le service
  • 1 pincée de sésame
  • 1 c. à s. de coriandre fraîche émincée
    Pour les épices à chermoula
  • 1 c. à c. de piment en poudre
  • 1/2 c. à c. de cumin
  • 1/2 c. à c. de paprika
  • 1 pincée d'ail en poudre

Préparation

  1. Préchauffez le four à 180°C. Mettez à cuire le poivron pendant 30 minutes.
  2. Lorsqu'il est boursouflé, épluchez-le et émincez-le.
  3. Mélangez dans un bol l'ensemble des ingrédients à l'exception du sésame et de l'huile.
  4. Faites cuire à la poêle 5 minutes avec l'huile d'olive, en retournant délicatement l'omelette à mi-cuisson.
  5. Saupoudrez de sésame et de coriandre ciselée et servez.

 

 

Gâteau moelleux italien à la confiture

Vous connaissez mon amour pour l’Italie! Cette année je lui ai rendu visite pour la troisième fois en visitant Venise, et je dois dire qu’à chaque fois que j’y retourne, j’aime ce pays plus encore!  Comment ne pas tomber amoureux de la beauté de ses paysages, de ses villes, de son architecture, de sa cuisine, de l’art qui foisonne à chaque coin de rue, de l’histoire si bien  illustrée au travers des bâtiments anciens parfaitement conservés ? Vous l’aurez compris, je suis fan de ce pays, et il me tarde d’y retourner une quatrième fois, pour visiter Naples, Turin ou la côte amalfitaine par exemple. Pour ceux qui connaissent bien ce pays, avez-vous des endroits à me recommander?
 
 
En attendant une nouvelle échappée italienne, je prends mon mal en patience en explorant sa gastronomie. J’avais repéré un gâteau moelleux très simple à la confiture, et ayant toujours une tonne de confitures à finir (elles représentent presque un étage complet de mon réfrigérateur, vous imaginez?), je n’ai donc pas tardé à le tester. J’ai utilisé une confiture de fruits rouges, mais je pense que ce gâteau peut se décliner avec n’importe quelle confiture que vous aurez à écouler. 
 
 
Pour cette recette, les quantités indiquées sont approximatives. Vous devrez commencer par peser vos œufs, et ajuster le sucre, la farine et le beurre en fonction du poids obtenu. Mes œufs pesaient 165 g, j’ai donc utilisé 165 g de sucre, 165 g de farine et 165 g de beurre. Vous obtiendrez peut-être un peu plus, donc assurez-vous d’avoir un peu de marge avec vos ingrédients.
 
Comme tout ce que je teste en provenance d’Italie, ce gâteau était aussi simple que bon!  C’est ainsi que l’on pourrait résumer leur cuisine, non?
 
 
 
 
 
 

Gâteau moelleux italien à la confiture

Gâteau moelleux italien à la confiture

Ingrédients

  • 3 œufs
  • 165 g de sucre
  • 165 g de beurre demi-sel fondu 
  • 165 g de farine
  • 1/2 sachet de levure
  • 250 g de confiture

Préparation

  1. Pesez 3 œufs (sans la coquille), puis pesez la même quantité de sucre, farine et beurre.
  2. Battez les œufs avec le sucre, jusqu'à obtenir un mélange mousseux. Ajoutez le beurre mou, la farine, un demi sachet de levure.
  3. Versez le tout dans un moule à génoise.
  4. Ajoutez sur le tour intérieur 6 "tas" de confiture et un tas au milieu. Faites cuire 30 minutes à 180°C.
  5. Une fois le gâteau refroidi, saupoudrez-le de sucre glace.

Source d’inspiration :
http://thatsamore.canalblog.com/archives/2009/02/20/12632118.html

Spécialité du Sri Lanka : Pudding Dulya

Le dessert que je vous propose aujourd’hui vient du Sri Lanka. Je ne vous cache pas que j’ai été très surprise en découvrant ce dessert, car il ressemble énormément à un pudding français classique, ou même à une recette corse délicieuse que j’avais préparé il y a quelques temps, le pastizzu
 
 
Comment ce dessert finalement assez peu dépaysant peut-il être une spécialité du Sri Lanka? Je n’ai pas trouvé l’explication, mais il faut sans doute se rappeler de l’époque où les européens parcouraient le globe à la recherche d’épices, semant leurs influences culinaires sur leur passage, tout autant qu’ils ramenaient de bonnes idées chez nous par la même occasion!
 
 
Quoi qu’il en soit, j’imagine que l’on peut trouver plus exotique et épicé au Sri Lanka, mais ce gâteau plutôt classique n’en est pas moins délicieux, et présente l’avantage d’utiliser du pain rassis. Je suis toujours partante pour tester de nouvelles façons d’utiliser mon pain rassis. Malgré toutes mes précautions, il m’arrive d’en avoir et je ne supporte pas de le jeter. Cette recette n’en utilise pas énormément, mais comme elle est divine, elle pourra tout à fait entrer dans vos classiques de recyclage du pain!
 
 
Spécialité du Sri Lanka : Pudding Dulya

Spécialité du Sri Lanka : Pudding Dulya

Ingrédients

  • 4 œufs50 cl de lait
  • 1 c. a c. d’extrait de vanille
  • 100 g de pain sec émietté finement
  • 200 g de sucre
  • 4 c. à s. rases de confiture

Préparation

  1. Préchauffez le four à 150° C.
  2. Séparez les blancs des jaunes de 3 œufs, mettez les jaunes dans un bol avec le dernier œuf entier, et battez-les ensemble. Ajoutez le lait, l’extrait de vanille, les miettes de pain et 85 g de sucre.
  3. Placez la confiture au fond d’un plat à gâteaux, étalez-bien. Versez le mélange aux œufs et au lait dessus.
  4. Cuisez pendant environ 40 minutes ou jusqu’à ce que le mélange prenne.
  5. Battez les blancs en neige, incorporez lentement le reste du sucre dedans, et mélangez bien.
  6. Étalez ce mélange au-dessus du pudding déjà solidifié, et remettez au four pour 15 à 20 minutes supplémentaires, jusqu’à ce que la meringue prenne et ait une légère couleur dorée.
Source d’inspiration :
https://theneverendingtravel.wordpress.com/2013/05/04/dessert-du-sri-lanka-pudding-of-dulya/
 

Gâteau au fromage blanc, citron et mélisse

J’ai toujours été une grande fan des gâteaux au fromage blanc… Quand je réfléchis bien, je crois d’ailleurs que c’est un des premiers gâteaux que j’ai réalisé quand je me suis vraiment mise à la cuisine, il y a genre… 15 ans de ça! Je n’avais pas de blog en ce temps là, les cheesecakes n’étaient pas encore autant à la mode, et je n’ai pas du tout conservé les notes de la recette que j’avais faite, mais je souviens que c’était un régal!
 
J’ai beaucoup de mélisse dans mon jardin, cette plante est de la même famille que la menthe et pousse tout comme cette dernière comme du chien-dent! Malheureusement, je connais moins de façons de l’utiliser que la menthe, encore que je pourrais peut-être l’utiliser dans les mojitos à la place de cette dernière, je vais devoir tester… 
 
 
Je n’arrive donc pas du tout à utiliser tout mon stock, mais j’essaie au moins de me creuser la tête pour faire quelques recettes avec ses feuilles à la délicieuse odeur de citronnelle chaque année. L’odeur de la mélisse étant très fraîche, je me suis dit que je pourrais en glisser dans un gâteau au fromage blanc, un peu comme on y mettrait des zestes de citron pour donner une petite touche subtile. J’ai d’ailleurs cumulé les deux et mis un peu de citron également.
 
Le résultat a été vraiment délicieux, moelleux, frais et parfumé. Si vous n’avez pas de mélisse, augmentez simplement le citron et ce gâteau au fromage blanc sera tout aussi bon!
 
 
Gâteau au fromage blanc, citron et mélisse

Gâteau au fromage blanc, citron et mélisse

Ingrédients

  • 400 g de fromage blanc
  • 80 g de sucre
  • 45 g de fécule de maïs
  • 3 œufs
  • 5 g de feuilles de mélisse
  • 1/2 citron bio
  • 5 g de levure chimique
  • 1 pincée de sel

Préparation

  1. Effeuillez et hachez finement les feuilles de mélisse.
  2. Zestez le demi citron puis pressez-le et réservez le jus.
  3. Mélangez le fromage blanc avec les feuilles de mélisse hachées, les zestes et le jus de citron.
  4. Préchauffez le four à 180°C.
  5. Cassez les œufs en séparant les jaunes des blancs.
  6. Montez les blancs en neige avec une pincée de sel.
  7. Dans un saladier, mélangez les jaunes et le sucre semoule jusqu'à obtenir un mélange mousseux.
  8. Ajoutez le fromage blanc, puis 45 g de maïzena et la levure chimique.
  9. Pour finir, incorporez les blancs en neige délicatement.
  10. Versez la préparation dans un moule couvert de papier cuisson.Enfournez pour 35 minutes à 45 minutes.
  11. Coupez le four puis laissez la tarte reposer 20 minutes dans le four éteint et porte ouverte, puis retirez-la du four et laissez-la refroidir totalement.
  12. Réservez au frais avant de servir.
 
 

Tiramisu pistache framboises

Le tiramisu est un de mes desserts favoris, même s’il peut facilement être décevant. Il y a ceux dont la texture n’est pas top, ceux qui sentent trop l’alcool, les trop fades… Pourtant, c’est à la base une recette très simple à réaliser mais que vouez-vous, chacun a ses préférences!
 
 
Plusieurs régions et villes d’Italie s’auto-proclament à l’origine du fameux tiramisu. Je ne sais pas la quelle est la vraie, mais je vous propose ce dessert comme un petit souvenir ramené de mon week-end à Venise! J’avais très envie de prolonger les bons moments passés là-bas à travers la cuisine!
 
J’adore tester des variantes originales de tiramisu, même s’il elles ne sont pas authentiques, car c’est souvent très bon. On a par exemple  dans le nord le fameux ch’tiramisu que j’adore et que proposent presque tous les estaminets. Les italiens seraient sans doute un peu déroutés en voyant ça!
 
 
J’aime aussi beaucoup les versions aux fruits, surtout l’été, pour leur côté plus léger, du moins en apparence car la quantité de mascarpone reste la même! J’ai cette fois voulu essayer un mariage que e trouve toujours au top, celui de la pistache et de la framboise.
J’ai vraiment poussé à fond le jeu de la pistache, qui est présente sous forme de pistaches concassées, mais aussi sous forme de pâte, de sirop et d’arôme de pistache. L’arôme est facultatif, mais j’aime tellement ce goût que je voulais qu’il soit bien présent!
 
Le résultat a été à la hauteur de mes attentes… Un délice saveur pistaches!
 
 
 
Tiramisu pistache framboises

Tiramisu pistache framboises

Ingrédients

    Pour la crème
  • 3 œufs
  • 100 g de sucre en poudre
  • 250 g de mascarpone
  • 25 cl de crème liquide entière
  • 12 gouttes d'arôme pistache
  • 200 g de pâte de pistache
    Pour le sirop
  • 2 c. à s. de sirop de pistache
  • 10 cl de café
    Pour le montage
  • 20 biscuits à la cuiller
  • 2 c. à s. de pistaches concassées 
  • 250 g de framboises 

Préparation

  1. Préparez le sirop en mélangeant le café et le sirop de pistaches.
  2. Fouettez les jaunes d’œufs et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse.
  3. A l'aide d'un batteur électrique, montez la crème liquide en chantilly.Incorporez le mascarpone et la pâte de pistache au mélange jaune d’œufs-sucre en fouettant délicatement, puis ajoutez la crème fouettée à l'aide d'une spatule.Imbibez les biscuits à la cuillère de sirop de pistaches.
  4. Dans un grand plat, déposez en une couche les 2/3 de la crème et une couche de biscuits, puis les framboises en en réservant 12 framboises pour la décoration.
  5. Déposez enfin le tiers restant de crème. Parsemer ensuite le tout de pistaches concassées et des 12 framboises restantes.
  6. Placez au frais pendant au moins 1 h avant de servir, idéalement une nuit.

Tarte aux fraises rapide

La fête des mères approche, c’est le week-end prochain! Si je n’ai plus l’âge de réaliser des colliers de nouille à ma maman, ma fille me confectionne désormais de jolis cadeaux de ses petites mimines et c’est toujours très amusant de les découvrir! La fête des mères est pour nous une occasion de passer un bon moment tous ensemble et qui dit moment en familles dit repas, avec un bon gâteau à la fin!
 
 
Si vous réfléchissez à ce que vous allez préparer pour la fête des mères, je vous propose de réaliser une tarte aux fraises, parce que leur saison est courte et qu’il faut en profiter tant que c’est possible. Il s’agit d’une tarte très simple à base de biscuits sablés mixés et couverts de crème de coco puis de fraises. Ce n’est pas du grand art, je n’en suis pas capable mais cette tarte est quand même très jolie et parfumée, et a beaucoup plu dans ma famille!
 
 
La base demande simplement de mixer des sablés type biscuits bretons avec du beurre de coco et d’être bien tassée dans le moule.
 
Par dessus, la crème de coco et de banane est recouverte de fraises, mais un autre fruit rouge conviendra tout à fait, ou même n’importe quel autre fruit frais… Cela perdrait son côté printanier mais serait tout aussi bon, à vous de voir! 
 
 
 
Tarte aux fraises rapide

Tarte aux fraises rapide

Ingrédients

    Pour la base
  • 185 g de sablés bretons
  • 60 g d'huile de coco!
  • Pour la crème
  • 20 cl de crème de coco
  • 1 banane
  • 30 g de confiture de fraises
  • 30 g d'huile de coco !Pour la garniture
  • 300 g de fraises
  • 2 c. à s. de confiture
  • 2 c. à s. d'eau

Préparation

  1. Faites fondre 60 g d'huile de coco et mettez-la dans un mixeur avec les sablés.
  2. Mixez pour obtenir un mélange homogène.
  3. Versez le mélange dans un plat à bords amovibles et tassez bien. Mettez au frais.
  4. Faites fondre 30 g d'huile de coco et mettez-la dans un mixeur avec  la banane, 30 g de confiture et la crème de coco. 
  5. Étalez ce mélange sur les sablés.
  6. Coupez les fraises en deux et déposez-les joliment par dessus.
  7. Délayez la confiture dans l'eau dans un petit récipient. Étalez sur les fraises à l'aide d'un pinceau de cuisine.
  8. Mettez au frais jusqu’au service.

Comment tout remplacer en cuisine par sa version zéro déchet (ou presque)?

Depuis plusieurs mois, j’ai commencé à suivre certains principes du zéro-déchet.  Vous en avez sans doute entendu parler, il s’agit d’une démarche visant à réduire ses déchets, voire à les faire disparaître… J’en suis loin, je vous l’avoue! Néanmoins nos progrès sont notables et nos poubelles ont bien réduit leur volume! Aujourd’hui, je vous propose un petit récapitulatif sur la façon de substituer des produits par une version « zéro » ou « moins » de déchets dans la cuisine! J’ai établi cette liste sur la base de mes recherches, des conseils qu’on m’a donnés… Si vous trouvez d’autres idées ou des produits que j’ai oubliés, n’hésitez pas à m’en faire part pour que je complète cette liste!    
 

Les féculents et légumes secs

On commence par le plus facile, les féculents (pâtes, riz, semoule…) et légumes secs (lentilles, pois chiches, haricots..) sont tous ou presque disponibles en version « vrac », que ce soit en boutique vrac ou en supermarché. Ils ne sont pas plus chers et souvent bio, donc c’est vraiment l’un des aliments les plus simples à substituer pour commencer.
 

Photo Marco Verch @Flickr

Les œufs

Vous pouvez les acheter à l’unité dans de nombreux commerces, comme par exemple chez Bio Coop, Bio C Bon, ou même des chaînes de supermarchés, et ramener votre propre boîte à œufs.
 

Photo United Soybean Board @Flickr

Le lait

Là ça se complique! Le lait peut-être acheté en vrac si vous avez une ferme à proximité, mais il est assez dur à trouver autrement, car il pose des problèmes de conservation et d’hygiène. Du lait végétal fait maison vous permettra de produire moins de déchets si la première option n’est pas possible pour vous.
 

Photo Rebecca Siegel @Flickr

Les yaourts

Vous pouvez les remplacer par des yaourts faits maison, ou quand vous manquez de temps, du yaourt en gros pot sans suremballage. De manière générale, fuyez les produits suremballés, dans ce rayon et les autres. Pour les produits où il est inévitable d’avoir des emballages comme ceux-ci, jetez aussi un œil du côté du bac zéro gâchis et privilégiez si vous le pouvez ceux avec une date courte.
 

Photo star athena @Flickr

Les conserves

 Vous pouvez simplement arrêter d’acheter une grande partie des légumes que l’on trouve en conserves en achetant la version fraîche ( ou sèche pour légumineuses) des mêmes produits. Vous pouvez ensuite les consommer au fur et à mesure, ou si vous voulez en avoir d’avance, congeler votre stock ou le mettre en conserves vous-mêmes. C’est notamment le cas des haricots verts, tomates pelées, sauce tomate, lentilles…
Si vous n’avez pas le temps, vous pouvez acheter des bocaux à la place des conserves en métal, la plupart des produits existent dans ces deux choix. Les bocaux  en verre peuvent ensuite  être ramenés propres en magasin vrac où ils seront réutilisés.
 

Photo Un Bolshakov @Flickr

Le café, thé…

Tout ceci se trouve en vrac en boutiques vrac, supermarché, ou dans les boutiques spécialisées dans le thé ou le café. Le palais des thés par exemple propose tous ses thés en vrac et vous pouvez amener vos propres bocaux pour les remplir là-bas.
Dans les boutiques vrac, le café est moulu à la demande, et il est bien meilleur pour un prix équivalent à celui que l’on achète en supermarché. Vous pouvez aussi investir dans un moulin, mais ce n’est pas indispensable si vous avez un magasin qui propose ce service. Certains extracteurs de jus permettent eux aussi de moudre le café.
Remplacez les filtres à café par un filtre universel qui vous fera faire des économies au passage.
Si vous le pouvez, remplacez votre machine à dosettes par un percolateur comme dans les bars (mais en plus petit hein!). Ici aussi vous ferez de grosses économies en utilisant du café normal plutôt que des dosettes.
 

Photo olle svensson @Flickr

Les fruits et légumes

Respectez au maximum la saison naturelle des fruits et légumes. Venez avec vos propres sacs (en papier ou tissu) chez le primeur et évitez tous les légumes et fruits qui ont été préemballés. Privilégiez si vous le pouvez l’achat aux petits producteurs locaux et faites le marché quand vous en avez l’occasion. Enfin, si vous avez une ferme près de chez vous qui propose la cueillette, c’est une façon idéale de faire découvrir les fruits et légumes aux enfants tout en respectant les saisons!
 

Photo David Leo Veksler @Flickr

Les pâtes à tarte, brick, etc

C’est pour moi l’un des produits  les plus difficiles à convertir en version zéro déchet. Le zéro déchet serait de faire tout cela vous-mêmes, mais j’avoue que c’est parfois un peu long et la tentation est grande de faire appel à faire des pâtes toutes prêtes, surtout en semaine! 
 

Photo Marco Verch @Flickr

Les plats cuisinés

Si vous le pouvez, ne leur accordez plus de place chez vous. Conditionnez vos restes dans des tupperwares individuels au congélateur, et quand vous avez besoin d’un plat tout fait pour emmener au travail par exemple, sortez simplement une portion.
 

Photo Eliazar Parra Cardenas @Flickr

Les jus de fruits et sodas

Les jus peuvent être faits à l’extracteur et au blender. Si vous consommez de sodas, une machine Sodastream vous permettra de les gazéifier vous-mêmes.
Certaines enseignes proposent désormais des jus de fruits et boissons avec des bouteilles en verre consignées, je pense que cela va avoir tendance à se développer dans les mois à venir car le retour à la consigne est un vrai phénomène. Même Coca-Cola commence à réétudier cette possibilité!
 

Photo Marco Verch @Flickr

L’eau

Utilisez de l’eau du robinet que vous pouvez filtrer à l’aide d’une carafe filtrante ou d’un dispositif au charbon. Le jour où vous devez changer de frigo, envisagez d’en acheter un avec un raccordement à l’eau et un filtre intégré, cela change la vie! Pour l’eau gazeuse, une soda stream vous permet de la faire si nécessaire.
 

Photo Marco Verch @Flickr
 

Les viandes, charcuterie, poissons…

Le choix le plus écologique c’est de les diminuer, voire de les supprimer de l’alimentation. Mais la plupart des bouchers, poissonniers et charcutiers de quartier acceptent de vous mettre vos achats dans vos propres contenants si vous leur demandez gentiment, c’est toujours ça de pris!
 

Photo Ruocaled @Flickr

Le fromage, la crème, le beurre

Évitez le fromage industriel en emballage plastique ou individuel. Prenez votre fromage à la coupe et ramenez vos emballages au fromager. Râpez votre fromage moi-même, ça évite l’emballage plastique et il se garde plus longtemps. Certains fromagers proposent également le beurre, la crème, la ricotta, la faisselle ou le fromage blanc en vrac.
 

Photo Rebecca Siegel @Flickr
 

Les ingrédients pour la pâtisserie (farine, sucre, pépites de chocolat…)

Tout se trouve en épicerie vrac, et ces produits sont souvent disponibles au rayon vrac des supermarchés. Il se conservent très bien en bocaux, c’est hyper pratique.
 

Photo Marco Verch @Flickr
 

Les céréales pour le petit déjeuner

Là c’est un choix très large qui s’offre à vous en vrac. Muesli, flocons d’avoine, céréales pour enfants, il y a plein d’options, aussi bien en boutique vrac que dans la majorité des supermarchés.
 

Photo Marco Verch @Flickr
 

Les tartinables ( confiture, pâte à tartiner…)

On les trouve en boutique vrac mais l’idéal sera de les faire maison.  Les confitures sont une super solution pour écouler des fruits qui vous restent et risquent de s’abîmer! Si vous avez fini des confitures en pot en verre, vous pouvez laver le bocal et le ramener à votre épicerie vrac.
 

Photo @joefoodie @Flickr

Les contenants

Pour mettre en place tout cela, commencez par refuser tous les sacs non réutilisables que vous proposent les magasins. Faites-vous un petit stock de tote bags ou sacs lavables, et lavez quelques bocaux de formats variés que vous conserverez pour vos courses. Les boites en métal sont également très pratiques car plus légères et moins fragiles, donc id »ales à transporter. 
 

Photo Richard Elzey @Flickr

Les serviettes en papier, sopalin…

Ces accessoires coûtent cher, autant à vous qu’à la planète. Remplacez-les progressivement par des torchons, essuie-tout, et serviettes de table lavables. Avec un lave linge, cela ne représente pas une charge de travail supplémentaire mais vous fera faire de belles économies!
 

Photo Joe @Flickr
 

Voilà tout! Ce guide est établi selon mes observations, ce qui ne signifie pas pour autant que j’arrive à le respecter à 100%, mais j’essaye de m’en approcher! Et vous, appliquez-vous certains de ces conseils? Avez-vous d’autres idées pour réduire notre impact sur l’environnement dans le domaine alimentaire?

Verrines au saumon, concombre et fromage blanc miel moutarde

Pâques approche! Je vous propose très rarement des recettes au poisson sur ce blog, et cela ne vas aller en augmentant car à vrai dire je n’en cuisine plus! Mais il me reste quelques petites recettes en stock et comme dans ma famille il y a souvent du saumon à Pâques, j’ai trouvé que c’était une bonne occasion de vous proposer cette entrée! 
 
 
Il s’agit de petites verrines très simples et jolies, qui vous permettront de composer un apéritif frais, léger et gourmand. Il y a du concombre dans cette recette, un légume que j’aime retrouver au sortir de l’hiver pour son côté tout léger et doux! Il se marie super bien avec le fromage blanc selon moi!
 
Comme cette période de l’année est souvent une période où je cours partout (je réalise que je dis ça toute l’année, je ne trompe personne!), j’aime les recettes rapides et c’est le cas de celle-ci. J’aime organiser des repas, mais je déteste me laisser submerger par des recettes compliquées et  qui laissent ma cuisine sens dessous dessous! Je préfère quand les recettes sont simples à faire et utilisent peu de vaisselle, je ne vais pas vous mentir! Ici, pas de stress, ces verrines se préparent en quelques minutes et peuvent se stocker au frais en attendant tranquillement d’être servie pour votre repas de fête.
 
 

J’avais proposé ces bouchées de concombre lors d’un apéritif, et elles ont été un succès retentissant. Pour moi et pour mes convives! Je vous disais donc que je vous les proposais comme idée pour Pâques, mais elles pourront aussi convenir pour la fête des mères ou pour un brunch! 

P.S. : Si vous cherchez une jolie entrée pour Pâques, essayez ces œufs cocotte à la vache qui rit!

 

Verrine au saumon, concombre et fromage blanc miel moutarde

Verrine au saumon, concombre et fromage blanc miel moutarde

Ingrédients

    Pour le fromage blanc
  • 1 c. à c. de miel
  • 1 c. à c. de moutarde
  • 60 g de fromage blanc
  • 60 g de Philadelphia
  • 1 c. à c. de menthe
  • 1 gousse d'ail
    Pour le concombre
  • 100 g de concombre émincé finement
  • 1 pincée d'herbes de Provence
  • 1 pincée de menthe
  • Sel, poivre
    Pour le montage
  • 150 g de saumon fumé

Préparation

  1. Mélangez tous les ingrédients du fromage blanc.
  2. Émincez le saumon.
  3. Coupez en petits dés le concombre.
  4. Assaisonnez le concombre avec les herbes de Provence, la menthe, du sel et du poivre.
  5. Déposez le saumon au fond de la verrine, puis le fromage blanc, puis le concombre.
  6. Gardez au frais jusqu’au service.

Gâteau aux fraises et crème de coco

 Pâques approche! Si vous êtes en recherche d’un menu pour ce repas de famille, regardez du coté de mes œufs de Pâques aux anchois, puis de mes œufs cocotte à la vache qui rit et ou encore de mes mini boulettes de fromage. J’ai également publié un petit menu par ici!  Il était temps que je vous propose un petit  dessert pour compléter tout ça. Je vous en parlais il y a quelques temps, chez moi le carrot cake est de rigueur à Pâques, vous en trouverez donc un ici sans œufs, et un salé ici.
 
 
 
 
Une autre tradition à Pâques est de consommer des fraises car cette fête coïncide avec leur saison, c’est donc ce que je vous propose aujourd’hui. Ce joli gâteau un peu à l’américaine, c’est à dire qu’il contient plusieurs épaisseurs et un glaçage, est divin. Rassurez-vous, il est bien plus facile à faire que la majorité des gâteaux à étages. En fait, ce n’est qu’une sorte de gâteau yaourt que l’on tartine de confiture! Autant dire que n’importe qui peut le faire, y compris moi!
 
 
J’ai voulu tester un glaçage à la noix de coco qui me trottait dans la tête, et je n’ai pas été déçue. Ce glaçage est délicieux, et il tient très bien une fois passé au frais. Ajoutez à cela une petite déco de fraises fraîches, et vous obtenez le dessert de Pâques parfait, non?
 
 
 
Gâteau aux fraises et crème de coco

Quantité ou nb de personnes: Pour 8 personnes

Gâteau aux fraises et crème de coco

Ingrédients

  • 150 g de farine complète
  • 70 g de farine de base
  • 170 g de sucre roux
  • 1 c. à c. de bicarbonate de soude
  • 1 pincée de sel
  • 24 cl de lait végétal
  • 2 c. à c. d'extrait de vanille
  • 8 cl d'huile d'olive extra vierge
  • 1 c. à s. de vinaigre de cidre!
    Pour le glaçage
  • 20 cl de crème de coco bien fraîche
  • 1 c. à s. de sirop d'agave
  • 100 g beurre de coco!
    Pour le montage
  • 250 g de fraises fraîches
  • 100 g de confiture de fraises

Préparation

  1. Préparez le glaçage.Dans une casserole moyenne ou au micro-ondes, faites chauffer l'huile de coco jusqu’à ce qu'elle soit liquide.
  2. Dans un batteur, mélanger avec la crème de coco et le sirop d'agave et battre à fond.Préchauffez le four à 180 ° C.
  3. Mettez la farine dans un saladier.
  4. Ajoutez le sucre, le bicarbonate de soude et le sel et mélangez.
  5. Ajoutez le lait, la vanille, l'huile et le vinaigre et mélangez bien. Graisser un moule à gâteau rond et versez-y la pâte.Mettez à cuire au four pendant 30 minutes.Vérifiez la cuisson l'aide d'un cure-dent inséré au centre du gâteau. Prolongez si besoin de quelques minutes, puis mettez à refroidir le gâteau intégralement. 
  6. Mettre au réfrigérateur le temps de refroidissement du gâteau pour qu'il épaississe légèrement. Une fois le gâteau refroidi, tranchez-le dans l’épaisseur et tartinez la partie du dessous avec la confiture de fraises.
  7. Remettez l'autre partie par dessus.
  8. Lorsque votre gâteau est complètement froid, recouvrez-le de glaçage.
  9. Mettez au frais.Au moment du service, décorez-le avec les fraises fraîches coupées ne deux et servez tout de suite.