Archives par mot-clé : oeufs

Spécialité des Charentes : Millas charentais

A chaque fois que je vois le nom de ce gâteau, « le millas », je ne peux pas m’empêcher d’avoir dans la tête « Je danse le mia » d’IAM. Je suis sûre que certain(e)s d’entre vous vont chanter cette chanson toute la journée maintenant que j’ai dit cela, désolée mais cela m’amuse, haha !
 
 
 
Ce gâteau est une spécialité du sud ouest qui se présente sous la forme d’un flan, délicatement parfumé à la fleur d’oranger et au cognac. Chouette programme non?
 
Toute ma famille adore les gâteaux de ce genre, et dès que j’en repère un nouveau, il ne me faut pas beaucoup de temps pour le tester! Comme toujours en cuisine, la majorité de l’alcool s’évapore lors de la cuisson, mais quoi qu’il en soit si vous ne consommez pas d’alcool, vous pouvez remplacer le cognac par un peu d’extrait de vanille. N’augmentez pas la quantité de fleur d’oranger, car bien que son arôme soit divin, à trop haute dose elle peut gâcher un plat!
 
 
Ce flan trouve son originalité dans l’usage de farine de maïs. Ne la confondez pas avec la Maïzena, ou fécule de maïs, qui est justement de la fécule et non de la farine. La farine de maïs est jaune, c’est finalement la même chose que de la polenta mixée finement. On la trouve dans les magasins bio, les rayons sans gluten, ou parfois aussi dans les rayons cuisine du monde, puisqu’elle est utile pour préparer les tortillas mexicaines par exemple.
 
 
Spécialité des Charentes : Millas charentais

Spécialité des Charentes : Millas charentais

Ingrédients

  • 3 oeufs
  • 100 g sucre en poudre
  • 90 g de farine de blé
  • 120 g de farine de maïs
  • 80 cl de lait demi écrémé
  • 35 cl d'eau bouillante
  • 2 cl de cognac
  • 2 cl d'eau de fleur d'oranger

Instructions

  1. Préchauffez le four à 180 °C.
  2. Dans un plat, versez l'eau bouillante sur la farine de maïs et laissez tiédir.
  3. Ajoutez ensuite le lait et mélangez. Ajoutez le sucre et mélangez de façon à obtenir une pâte lisse et homogène.
  4. Laissez reposer le mélange jusqu'à ce qu'il soit tiède.
  5. Ajoutez alors les oeufs, mélangez.
  6. Terminez avec le cognac et la fleur d'oranger.
  7. Versez cette préparation dans un plat allant au four, sur une épaisseur de 2 à 3 cm.
  8. Enfournez pendant 45 minutes environ dans le four chaud.

Que faire avec… Ou comment ne plus rien jeter en cuisine

Il nous est tous déjà arrivé d’avoir un petit reste dont on ne sait pas quoi faire, ou un surplus d’un aliment en particulier, à tel point qu’on ne sait plus quoi réaliser avec. La date de péremption approche à grands pas, et toujours pas d’idée en tête… Tic, tac! Pour éviter de devoir jeter ou encombrer les placards, je vous propose ici un récapitulatif de mes idées pour écouler certains aliments quand vous en avez en trop. J’enrichirai ce récapitulatif au fur et à mesure de mes trouvailles.

Les restes

 
   
Source Rebecca Siegel @ Flickr

Les produits laitiers et les œufs

 
 Source pyntofmyld @Flickr

 

Les fruits

Les pâtes

 
Source Gloria Cabada-Leman @Flickr

Les huiles et vinaigres

Les arômes et aide pâtisserie

 
Photo fujiwara.tw @Flickr

Les produits bio et diététiques

Y a-t-il d’autres produits que vous avez souvent du mal à écouler et pour lesquels vous aimeriez que je publie des idées? N’hésitez pas à me le faire savoir!

Cupcakes cerveaux

Ayant grandi entourée de séries télé et films américains en tous genres, j’ai développé une fascination par la fête d’Halloween, que je m’acharne à fêter chaque année avec une distribution de bonbons, une playlist dédiée, et un repas à thème.
 
Ma fille n’est pas encore très réceptive à cela mais au fur et à mesure qu’elle grandit, que pense que cela va commencer à l’amuser très bientôt! Aujourd’hui, je vous propose une recette dont je suis ultra fière pour son rendu : les cupcakes cerveaux ! Il faut dire que je suis loin d’être une pro de la décoration de gâteaux, aussi je doutais de ma capacité à réaliser quelque chose d’aussi « travaillé ». Mais à force de voir ces gâteaux un peu partout sur Pinterest et sur internet, j’ai eu envie de tenter ma chance moi aussi!
 
 
Résultat des courses, ces cupcakes étaient aussi beaux (ou monstrueux, si vous préférez) qu’ils étaient bons! Ils ont eu leur petit succès! Si vous vous sentez l’âme créative,  n’hésitez pas à vous lancer, car ils sont loin d’être aussi durs à réaliser qu’on le penserait!
 
Pour cette recette, j’ai utilisé du sirop de cerise pour imiter le sang. Un autre sirop bien rouge peut convenir, ou encore, du faux sang alimentaire si vous en trouvez. Mettez le sirop à la dernière minute car petit à petit, il s’imbibe dans le gâteau et disparaît, ce qui diminue l’effet visuel.
 
 
Pour effectuer cette chouette décoration, il m’a d’abord fallu préparer des muffins. Pour cela, je suis basée sur une recette repérée chez Samar de Mes inspirations culinaires. Ils m’avaient semblé bien bons et bien rebondis, et je n’ai pas été déçue. Si vous voulez les faire sans décoration, sa recette est ici. Je pense que Samar aura du mal à reconnaître ses muffins en les voyant ainsi décorés, et j’espère que cette adaptation de ma part lui plaira!
 
Si vous le pouvez, mettez comme moi vos muffins dans des petites caissettes en papier, ainsi la partie non décorée ne se voit pas. J’ai pris des caissettes noires pour être dans le thème d’Halloween.
 
 
 
 
Cupcakes cerveaux

Cupcakes cerveaux

Ingrédients

  • 300 g de pâte d'amandes blanche
  • 80 g de pâtes d'amande rouge
  • 12 c. à c. de sirop de cerise
  • 220 g de farine
  • 75 g de beurre fondu
  • 110 g de sucre
  • 15 cl de lait
  • ½ c. à  c. de zestes de citron
  • 1 sachet de levure chimique
  • 2 œufs
  • 60 g de confiture

Instructions

  1. Mélangez dans un saladier la farine, la levure et le sucre.
  2. Dans un autre saladier, mélangez les oeufs, le beurre et le lait.
  3. Incorporez le mélange farine-sucre-levure à la préparation précédente et mélangez jusqu'à obtenir une pâte homogène.
  4. Préchauffez le four à 180° C et disposez une cuiller à soupe de pâte dans le fond des chaque moule à muffins.
  5. Ajoutez un peu de confiture au centre et  recouvrez de pâte.
  6. Enfournez pour une vingtaine de minute .
  7. Laissez refroidir totalement sur une grille avant de décorer.
  8. Mélangez la pâte d'amandes blanche avec la rose. Formez des longs tubes façon gros spaghettis avec la pâte d'amandes, et entortillez-les sur le cupcake comme des serpents. Posez ces "serpents" les uns à côté des autres de façon symétrique jusqu'à avoir recouvert toute la surface.
  9. Versez un peu de sirop rouge par dessus à la dernière minute.
 
 

Tartines façon « english breakfast »

Cela va vous sembler contradictoire, mais bien que je ne petit-déjeune jamais, j’adore les recettes « spécial petit-déjeuner ». Le dimanche, j’aime que le repas du midi soit un mélange entre un petit-déjeuner et un déjeuner, un brunch si vous préférez! J’essaye de composer des recettes différentes à chaque fois, et cette fois-ci c’est un petit-déjeuner sous forme de tartines au four que je vous propose. On y retrouve les fameux œufs au plat du petit-déjeuner anglais ainsi que le fameux bacon, le tout déposé sur une tartine couverte de sauce tomate et barbecue…
 
 
  
 
Cette recette est prévue pour deux personnes. Comme nous sommes de gros mangeurs, j’avais mis deux œufs par personne. Vous pouvez bien sûr n’en mettre qu’un seul si vous avez peur que ça fasse beaucoup!
 
Accompagnez-la d’un café et d’un jus d’orange frais pressé et vous avez un parfait brunch pour votre dimanche matin!
 
 
 
 
New recipe

New recipe

Ingrédients

  • 2 morceaux de baguette
  • 4 c. à s. de sauce tomate cuisinée
  • 2 c. à c. de sauce barbecue
  • 75 g de cheddar
  • 4 œufs
  • 4 tranches de poitrine fumée
  • 1 pincée de paprika

Instructions

  1. Coupez les morceaux de baguette en deux.
  2. Mélangez la sauce tomate et la sauce barbecue et tartinez-en le pain.
  3. Déposez dessus la poitrine fumée et mettez au four 180°C pendant 10 minutes.
  4. Pendant ce temps, faites cuire les oeufs au plat, saupoudrés de cheddar râpé et de paprika.
  5. Sortez les tartines du four, déposez dessus les oeufs puis servez.
 

Salade d’œufs durs

Connaissez-vous la salade d’œufs durs? Je ne sais plus comment j’en ai entendu parler à l’origine, mais cela faisait un petit moment que je voulais la tester, car bien que je diminue les œufs dans la pâtisserie ces derniers temps, j’aime beaucoup cela.
 
 
Je trouve simplement que l’œuf est un aliment très riche et qu’il est dommage de trop en consommer « sans en profiter », dans des recettes où il est mélangé et où on ne le sent pas. Il est  plutôt facile de rendre plus digestes les gâteaux en les réalisant sans œuf. Cela me permet de diminuer significativement ma consommation d’œufs, sans pour autant me priver. Je continue à en manger à l’occasion, en les appréciant vraiment, comme dans cette salade d’œufs.
 
 
Cette salade toute simple est un régal pour les amateurs d’œufs durs. Elle est très facile à réaliser et ne demande aucun ingrédient complexe, hormis la moutarde. Q’y a-t-il de complexe dans la moutarde me demanderez-vous? hé bien, on n’utilise pas n’importe quelle moutarde ici! En effet, on utilise une moutarde jaune anglaise, et de la sauce « relish », une sorte de sauce à base de pickles aigre doux mixés. Si vous avez du mal à trouver ces ingrédients, je vous conseille de remplacer la moutarde jaune par de la moutarde normale française, ou un mélange de moutarde forte et de moutarde douce pour éviter que cela ne pique trop. Quand au relish, vous pouvez le remplacer par des pickles aigre doux émincés très finement, ou encore de la piccalilli.
 
Tartinez-la sur des toasts ou mieux, sur du bon pain de campagne à l’apéritif, c’est un délice!
 
 
 
 
Salade d’œufs

Salade d’œufs

Ingrédients

  • 4 œufs
  • 3 c. à s. de mayonnaise
  • 2 c. à c. de moutarde jaune anglaise
  • 2 c. à c. de sauce relish
  • Sel, poivre

Instructions

  1. Faites cuire vos oeufs jusqu'à ce qu'ils soient durs, puis mettez-les dans de l'eau froide et écalez-les.
  2. Hachez les oeufs. Ajoutez la mayonnaise, la moutarde, le relish, du sel et du poivre.
  3. Servez.
 
Source d’inspiration :
http://kosherfood.about.com/od/koshersaladrecipes/r/salad_egg_mel.htm

Tiramisu

Et si on se faisait un petit tiramisu ? Après vous avoir proposé des versions originales comme le tiramisu pistaches framboises, le chaï tiramisu, et le tiramisu au caramel au beurre salé, Je vous propose aujourd’hui de le réaliser dans sa version « classique ». On revient toujours aux classiques un jour ou l’autre, non?
 
 
Le tiramisu est un dessert que j’adore, et au restaurant, je ne résiste jamais à un café gourmand qui contient une petite part de ce délice. Malheureusement, les desserts les plus simples sont parfois ceux que l’on rate le plus et il est facile d’être déçu quand on le commande au resto, d’autant plus qu’on nous sert souvent du surgelé! Un sacrilège quand on pense que cela va si vite à préparer maison!
 
 
Je ne sais pas si cette version est strictement authentique, seul u italien pourrait le confirmer, mais c’est comme cela que je le fais quand je veux être sûre de me régaler, et personne ne s’en est jamais plaint. Avec cette quantité, vous pourrez faire 3 ou 4 couches d’épaisseur, suivant le format de votre plat.
 
 
 
 
Tiramisu

Tiramisu

Ingrédients

  • 500 g de mascarpone
  • 5 œufs
  • 80 g de sucre en poudre
  • 200 g de boudoirs
  • 30 cl de café fort tiède
  • 30 g de cacao en poudre

Instructions

  1. Cassez les œufs, séparez les blancs des jaunes.
  2. Mettez les jaunes dans un saladier et les blancs dans le bol de votre robot.
  3. Ajoutez le sucre aux jaunes et fouettez jusqu'à ce que le mélange blanchisse.
  4. Incorporez le mascarpone, et fouettez pour rendre la préparation homogène.
  5. Ajoutez une pincée de sel aux blancs et fouettez-les en neige très ferme.
  6. Incorporez-les délicatement à la préparation précédente, avec la spatule.
  7. Versez le café dans une assiette creuse.
  8. Trempez rapidement un tiers des biscuits et disposez les côte à côte dans le fond du plat.
  9. Recouvrez-les d’un quart de la crème, puis du second tiers des biscuits trempés, etc... jusqu'à ce que vous ayez réalisé 3 couches de crème et 3 couches de biscuits.
  10. Terminez par une couche de crème et placez au frais une nuit.
  11. Juste avant de servir, saupoudrez de cacao tamisé à travers une passoire fine.
 
Source d’inspiration :

Cassolettes de champignons et oeufs au four

Je suis de retour avec une nouvelle recette aux champignons! Suis-je mono maniaque? Oui, sans aucun doute! Je ne résiste pas aux champignons, surtout à l’approche des jours plus froids! Je me dis d’ailleurs que j’adorerais aller en ramasser moi-même dans la forêt, mais je ne connais malheureusement pas de bons endroits pour le faire dans ma région, et il faut bien avouer que je n’y connais rien. Je serais capable de m’empoisonner avec un champignon vénéneux! 
 
 
En attendant de devenir une experte en la matière, je fais parfois  pousser des champignons chez moi, avec des kits qu’il suffit d’arroser régulièrement. C’est vraiment génial de voir sa récolte pousser jour après jour, et c’est très facile, même quand on n’a pas la main verte! J’ai déjà fait pousser des pleurotes roses et des shiitakés, je pense la prochaine fois essayer des cèpes si j’en trouve.
 
 
Pour la recette que je vous propose aujourd’hui, pas besoin d’espèces rares de champignons en tout cas : elle se réalise avec de simples champignons de Paris et c’est un pur régal.
 
J’ai réalisé cette recette dans des plats individuels pour pouvoir faire le service plus facilement, mais si vous ne disposez pas de plats adaptés, vous pouvez utiliser un plat à gratin et servir chaque assiette ensuite.
 
  
 
Champignons au parmesan au four

Portions : Pour 2 personnes

Champignons au parmesan au four

Ingrédients

  • 200 g de champignons  de Paris lavés et tranchés
  • 1 c. à s. d'huile d'olive
  • 1 c. à c. de moutarde
  • 1 c. à c. de crème liquide
  • 1 échalote
  • 4 œufs
  • 20 g de parmesan fraîchement râpé
  • 2 c. à s.  de persil finement haché
  • 2 c. à s. de vinaigre balsamique
  • Sel, poivre noir

Instructions

  1. Préchauffez le four à 200°C.
  2. Lavez les champignons et essuyez-les avec de l'essuie-tout.
  3. Coupez les champignons en tranches.
  4. Faites chauffer l'huile dans une grande poêle à feu vif et faites sauter les champignons et les échalotes jusqu'à ce qu'ils aient dégagé tout leur liquide, soit environ 6-8 minutes.
  5. Assaisonnez les champignons avec un peu de sel et du poivre , Ajoutez la crème, la moutarde, 1 cuiller à soupe de persil et versez ce mélange dans deux plats individuels.
  6. Déposez deux œufs sur les champignons dans chaque plat individuel.
  7. Assaisonnez les œufs avec un peu de sel, du poivre et saupoudrez 15 g du parmesan. Gardez les 5  g restants pour décorer votre gratin à la fin.
  8. Enfournez le plats pour environ 10 minutes pour obtenir des blancs fermes et des jaunes encore liquides.
  9. Sortez du four, versez le balsamique, le reste du parmesan par dessus et du persil, et servez immédiatement.

Spécialité belge : nids d’oiseau

J’ai la chance de vivre près de la Belgique, et de m’y rendre régulièrement pour un petit week-end, une balade en ville, une journée à la plage, un avion à prendre, un concert… C’est un pays dont je ne me lasse pas, tant pour sa belle architecture flamande, que pour la sympathie de ses habitants ou encore sa gastronomie… Oui, vous avez bien lu, les mauvaises langues diront sans doute que je fais référence aux frites, mais la gastronomie belge est bien plus riche qu’on ne l’imagine au premier abord!
 
 
Parmi mes favoris de la cuisine belge, il y a le stoemp, que j’aime refaire chaque hiver. Lors d’un week-end à Namur, j’avais aussi eu l’occasion de goûter les nids d’oiseau, des espèces de scottish egg version belge. J’ai beaucoup aimé ces grosses boulettes et j’ai donc essayé de les refaire à la maison dès que j’en ai eu l’opportunité.
 
 
Les nids d’oiseau ne sont pas compliqués à réaliser, l’étape la plus délicate est juste d’enfermer les œufs durs dans les boulettes… Pour cela, prenez l’équivalent d’une boulette de viande et aplatissez-la en dans la paume de votre main. Ensuite placez l’œuf dur au milieu et refermez en rabattant la viande tout autour. Insistez bien pour que le haché soit bien fermé et sans fissures, sinon il pourrait se craqueler une fois dans le bain de friture.
 
Servez ces boulets avec des frites, un peu de salade et du ketchup maison.
 
 

 

Nids d'oiseau

Portions : Pour 2 boulettes

Nids d'oiseau

Ingrédients

  • 2 œufs durs
  • 150 g de viande hachée
  • 1 œuf
  • 1/2 gros oignon
  • 1 gousse d' ail
  • 1 c. à s. de persil haché
  • 3 c. à s. de chapelure + 1/2 tasse
  • Sel, poivre

Instructions

  1. Commencez par faire cuire les œufs durs si ce n'est pas encore fait.
  2. Faites-les refroidir dans l'eau froide pour mieux savoir les écaler, puis séchez-les avec du papier absorbant.
  3. Hachez très finement les oignons et l'ail, mélangez-les à la viande hachée avec les épices et l’œuf, insistez bien sur le sel et le poivre.
  4. Ajoutez ensuite 3 c. à s. de chapelure pour obtenir une pâte homogène. Elle ne doit pas être trop sèche, il faut qu'elle colle encore aux doigts pour qu'elle puisse bien adhérer aux œufs durs.
  5. Enfermez les œufs durs dans les boulettes. Pour cela, aplatissez en ovale dans la paume de votre main une boule de viande, ensuite placez l’œuf dur au milieu et refermez en rabattant la viande. Faites attention à ne pas laisser de zones non couvertes. Malaxez bien dans les mains pour que la viande hachée soit bien fermée.
  6. Mettez la demi tasse de chapelure dans une assiette creuse. Roulez dans le blanc d’œuf battu puis dans de la chapelure, recommencez une seconde fois.
  7. Mettez au réfrigérateur minimum 2 heures.
  8. Faites chauffer l'huile de la friteuse à 170°C et déposez-y les boulets.
  9. Laissez bien dorer en retournant régulièrement, pendant +- 8 minutes, jusqu’à ce qu'ils soient bien bruns.
  10. Coupez en 2 au moment de servir.
 
Source d’inspiration :

http://www.domicuisine.be/article-29964456.html

Les aliments industriels à éviter pour une vie plus saine

Si je suis une fan de fait maison, je dois parfois avouer que par manque de temps, il m’arrive de prendre des produits tout faits en magasin. J’aimerais tendre vers le zéro, mais c’est quand même difficile quand on travaille de tout faire par soi-même!
 
Cependant, que ce soit pour notre santé ou pour le  porte-monnaie, il y a des produits industriels qu’il vaut mieux bannir plus que d’autres… Éliminer les chips ou vos sucreries préférés de votre régime peut vous sembler compliqué ou rébarbatif au premier abord. Cependant, avec quelques astuces de remplacements, il est beaucoup plus aisé qu’il n’y parait d’ajouter des aliments sains à votre alimentation! Alors si comme moi vous ne pouvez (ou voulez) pas être parfaits, mais souhaitez essayer de réduire les produits transformés dans votre quotidien, voici ma sélections de ceux dont il faut se débarrasser en priorité, et des solutions simples pour commencer à les réduire dans vos placards.
 

Les bonbons

 
Celui-ci est évident, personne ne va me dire qu’il pensait que c’était bon pour la santé ou intéressant nutritionnellement quand même! Pourtant nous sommes nombreux à en acheter, pour nous-mêmes ou pour nos enfants. Pour ces derniers, on leur donne des habitudes au sucre alors que souvent, on a pris beaucoup de temps à  de travailler la diversification alimentaire quand ils étaient bébés pour leur donner de bonnes bases dans la vie. Pourquoi à partir de 3 ou 4 ans, souvent en entrant à l’école, devraient-ils se mettre à manger des cochonneries du jour au lendemain? Ils sont toujours en pleine croissance et ont toujours besoin d’aliments nutritifs, et de rien d’autre. Si vous avez un enfant, vous lui rendrez un très bon service si vous n’achetez plus de bonbons. Il continuera à en manger à l’occasion à l’école quand d’autres enfants en ramènent pour leur anniversaire, et c’est suffisant. Des dés de fruits ou éventuellement un carré de chocolat sont de bien meilleures options dans vos placards.
 

Les boissons sucrées

 
Celui-ci aussi était facile à deviner! Les sodas, les boissons sportives ou énergisantes, les eaux aromatisées ou même les jus de fruits sont une des premières choses que vous pouvez bannir si vous voulez faire du bien à votre corps et à l’environnement. A la place, vous pouvez presser des fruits vous mêmes à l’occasion, mais de manière générale, manger un fruit entier et boire un verre d’eau est bien mieux encore. Vous pouvez aussi vous faire des infusions de fruits à froid, cela donne une sorte d’ice tea qui n’est sucré que par le sucre des fruits. Les eaux infusées, dans lesquelles vous mettez quelques rondelles de concombre ou des pelures de citron bio, sont délicieuses et économiques. 
 
 
 

Les chaînes de fast-food

 
On continue dans le domaine du facile, mais vous le savez sans doute, il n’y a rien de bon dans ce que vend un fast-food, même quand il fait un menu pseudo « adapté aux enfants », ou pseudo sain de type « salade ». Tout est trop gras, trop sucré, et trop salé dans les chaînes de fast-food. Je pense que vous connaissez la pub par cœur, pas besoin de vous dire que c’est tout ce qu’il faut éviter. Personnellement j’adore les burgers, les hot-dogs et les frites, donc je ne dis pas qu’il faut tout arrêter en bloc, mais rendre ça un peu  plus rare, éviter cela avec les enfants au maximum si vous en avez, et quand vous voulez vous faire plaisir, faites un burger maison avec de vrais ingrédient frais, ou allez le manger chez un fast-food « local », c’est à dire un petit commerçant de votre ville, qui mettra sans doute de meilleurs produits dans son burger et a plus besoin de votre argent qu’une chaîne de fast-foods impersonnelle.
 

Les céréales raffinées

Celui-ci est moins évident à deviner, car quand on mange du bon pain de chez le boulanger, des pâtes, ou encore quand on cuisine soi-même avec de la farine, on ne pense franchement pas qu’il y a quelque chose à améliorer là-dedans. Mais en alimentation, tout ce qui est blanc est raffiné, et a donc perdu une partie de ses fibres et de ce qui rendait l’aliment bon pour nous. Ce remplacement est plutôt facile : achetez de la farine semi-complète ou complète, des pâte complètes, du prenez du pain le plus sombre possible ( type au seigle, complet, nordique…), et le tour est joué! Vous venez de rendre votre alimentation bien plus saine et au niveau du goût, c’est bien meilleur. 
 
 

Les biscuits apéro

 
Chips, bretzels, cacahuètes, ne cherchez pas l’exception il n’y en a pas, tout est mauvais pour vous dans ce rayon! C’est horrible car c’est un repas que j’adore, et il n’existe pas d’alternative proche qui soit bonne pour la santé. Même les nouveaux biscuits apéro à la mode, à base de la farine de pois chiche, ou à saveurs de chou kale… C’est du marketing, ça donne envie, ça sonne « healthy », mais ça reste produit avec les mêmes méthodes, et ne vous apporte que des calories vides, c’est à dire qui n’apportent rien à l’organisme. Ça ne rentre pas dans le compte des 5 fruits et légumes par jour, hein ! A ce niveau, le plus simple est de se faire plaisir mais plutôt que de prendre 3 sortes de biscuits pour votre apéro, n’en prenez qu’une complétez avec des tomates cerises et bâtonnets de carottes à tremper dans une sauce au yaourt.

Les viandes transformées

 
Bacon, salami, charcuterie sont plutôt mauvais pour nous, notamment à cause des nitrites. Est donc arrivée une mode des charcuteries sans nitrites ajoutés, qui peuvent quand même contenir d’autres nitrites d’origines plus naturels (mais quand même nocifs, sinon ce n’est pas drôle).  A moins de vouloir devenir végétariens, vous allez sans doute trouver difficile de diminuer leur consommation car les charcuteries rentrent dans la composition de plein de recettes de notre chère cuisine française. Essayez simplement de vous rappeler qu’on n’a pas besoin de viande deux fois par jour, et n’ayez pas le réflexe d’ajouter une tranche de jambon ou une knacki systématiquement au repas du soir, que que soit pour vous ou vos enfants, cela sera déjà un beau progrès!
 

Les plats cuisinés

 
Les plats cuisinés sont un sacré piège car ce sont visuellement des plats sains, ils copient des recettes qui pourraient être saines en version « fait maison », mais ils sont produits de façon industrielle et donc, il a fallu y mettre des ingrédient médiocres pour la rentabilité, et y ajouter des conservateurs. Si vous êtes sensible à la cause environnementale, c’est aussi une belle débauche d’emballages non recyclables. Congelez plutôt vos restes en portions individuelles, et si vraiment vous n’avez pas le choix, achetez des plats surgelés, au moins on n’y a pas ajouté de conservateurs puisque la conservation est due au froid!
 

Les biscuits

 
Les biscuits emballés, mais aussi les pseudo gâteaux tout faits comme les brownies, sont des produits à éviter au maximum également. Ils ne contiennent pas de bons produits comme un gâteau que vous ferez à la maison, mais des œufs de poules élevées dans des conditions infâmes, de la farine premier prix, des agents de texture, des conservateurs…  Et ce, quoi que la jolie illustration sur la boite laisse à penser ! Si c’est pour le goûter de vos enfants, il n’y a rien de bon pour eux dedans, même dans ceux qui semblent spécialement conçus pour eux. Trop de sucre, rien de nutritif qui leur permettre de tenir le coup jusqu’au repas suivant. Donnez-leur simplement du pain, nature, avec un bout de beurre ou un carré de chocolat éventuellement s’ils le refusent sans. Si c’est un petit plaisir pour vous,  faites vous des cookies maison, c’est très simple et cent fois meilleur. C’est tout aussi calorique mais contiendra de vrais ingrédients et le plaisir sera démultiplié!
 
 
Voilà, j’espère que ce petit récap vous sera utile! Gardez en tête que je ne suis pas du genre à vous recommander de manger light, ni de vous priver, ce n’est pas ma philosophie, et ce guide ne vise pas à vous faire perdre du poids ou quoique ce soit de ce genre… Simplement, je pense qu’on a tout à gagner à privilégier le fait-maison quand on le peut, tout en se faisant plaisir!

Cake olives, feta et origan

Après le cake aux poivrons, mozzarella et tomates séchées, je continue de vous partager mes recettes de cakes favoris pour l’été. Si vous avez un pique-nique, un repas dehors, un barbecue, une petite soirée de prévue… Dans tous les cas, ce cake sera parfait!
 
Vous me connaissez, j’aime quand la cuisine est simple, rapide et parfumée, et c’est le cas de ce petit cake aux saveurs inspirées de la Grèce : on y trouve de la feta, de l’origan et des olives vertes et noires.
 
 
En ce qui concerne la feta, j’ai tendance à l’acheter nature et à la couper en dés moi-même, mais vous pouvez aussi prendre celle qui est dans des bocaux, marinée dans de l’huile, elle prend un petit gout d’herbes très sympa.
 
 
J’achète désormais mes olives au poids dans ma boutique vrac, cela évite des emballages inutiles et surtout, je les trouve bien meilleures que celles que j’achetais avant en grande surface, sans être forcément plus chères. Vous pouvez les remplacer par des olives d’une seule couleur si vous préférez ou mettre des olives aromatisées, comme celles aux poivrons ou aux piments par exemple, ça donnera encore plus de goût au cake.
 
Si comme moi vous adorez les cakes, retrouvez également mon récapitulatif complet des cakes d’été par ici!
 
  
 

Cake olives, feta et origan

Cake olives, feta et origan

Ingrédients

  • 150 g de farine
  • 125 g de feta
  • 200 g d'olives vertes et noires dénoyautées
  • 75 g de gruyère râpé
  • 4 œufs
  • 10 cl de lait
  • 1 sachet de levure chimique
  • 1 c. à s. d'origan séché
  • 1 c. à s. d'huile
  • Poivre

Instructions

  1. Coupez les olives en rondelles.
  2. Préchauffez le four à 180°C.
  3. Dans un plat, versez les œufs dans la farine et mélangez. Ajoutez le lait et l'huile puis mélangez à nouveau. Ajoutez la fêta coupé en cubes, les olives, l'origan et le gruyère puis mélangez. Ajoutez enfin la levure et mélangez.
  4. Mettez le tout dans un plat à cake et mettez au four pendant 45 minutes.