Archives par mot-clé : Italie

Que faire avec des agrumes confits?

J’adore les agrumes confits, et ils présentent l’avantage d’être à la fois économiques et extrêmement simples à réaliser. Que ce soit à base de citron, d’orange, de mandarine… Chaque fois que j’achète des fruits bio, j’en profite pour réaliser des écorces d’agrumes confits à utiliser par la suite. Découvrez ci-dessous ce que vous pouvez en faire si vous avez des agrumes confits dans vos placards !

Dans de la glace maison

La glace aux fruits confits maison, ou glace Plombières, est un régal! Les fruits confits entrent aussi dans la composition du délicieux nougat glacé. Si vous n’avez que de la glace toute fait sous la main, rien ne vous empêche d’y ajouter un peu de fruits confits ainsi qu’un coulis de fruits, c’est tout simple mais super bon!

Dans les porridges

Tout comme les cranberries ou les raisins secs, les agrumes confits sont très sympa dans les porridges. Ils y ajoutent une petite note sucrée et acidulée. Ajoutez-les après cuisson puisqu’ils n’ont pas besoin de cuire.

Dans les cakes, muffins et gâteaux

Sans surprise, les agrumes confits et coupés en dés sont parfaits dans les cakes, muffins et autres gâteaux moelleux. Vous pouvez en ajouter à n’importe quelle recette basique pour la parfumer agréablement!

Dans les cookies et biscuits

De la même façon qu’on y mettra des pépites de chocolat, vous pouvez ajouter des dés de citron confit à vos cookies et biscuits secs. J’aime beaucoup le mélange de citrons confits et de pépites de chocolat blanc, un régal où le côté sucré du chocolat blanc contraste avec le côté acidulé des citrons!

Dans des cannoli

Connaissez-vous les cannoli? Il s’agit de petits rouleaux de pâte garnis d’une crème onctueuse que l’on trouve en Italie. Il existe différents types de garnitures, certains incluant des fruits confits.

Dans les desserts au lait

Le riz au lait  et la semoule au lait sont délicieux nature, mais on peut les enrichir d’un coulis de fruits et pourquoi pas, y ajouter plein de petits dés de fruits confits.

 

Dans des brioches

Les brioches sont délicieuses garnies de fruits et agrumes confits. On trouve d’ailleurs certaines spécialités aux fruits confits comme le fameux panettone de Noël en Italie, ou encore le colomba, moins connu, qui est la broche pascale italienne. 

Dans les confitures

Les confitures sont habituellement réalisées avec des fruits frais, mais on peut les enrichir de fruits confits comme on le voit dans certaines confitures de Noël ou dans certains confits d’agrumes. Cela va donner une texture supplémentaire très agréable.

Pour grignoter

Si vous réalisez vous-mêmes vos agrumes confits et avez la possibilité d’en faire de grandes lanières, elles seront délicieuses simplement telles qu’elles, ou trempées dans du chocolat fondu, façon orangettes.

Et vous, vous aimez les fruits confits? Vous en faites quoi?

 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Les différents types de pâtes à pizza

Qui n’aime pas la pizza ? C’est un régal qui est pratiquement inratable, et pourtant, il y a de nombreuses façons de les réussir encore mieux! En attendant de pouvoir aller en Italie ou de se régaler au restaurant, je vous présente les différentes pâtes que l’on peut réaliser avec leurs différences, afin de savoir laquelle choisir selon vos envies ou votre recette !
 

La pâte napolitaine

Ce style de pizza provient, comme son nom l’indique, de Naples, et a probablement contribué à populariser la pizza sur la scène mondiale. Elle fut d’abord utilisée dans la fameuse  « pizza margherita », dont le nom provient de la reine italienne de l’époque. Cette pâte est célèbre pour sa souplesse et ses bulles noircies à la disposition inégale. Ultra simple, elle est composée uniquement de levure, de farine, d’eau et de sel. Une pizza napolitaine traditionnelle est cuite à des températures supérieures à 400°C dans un four à bois pendant environ 2 minutes. C’est une pâte qui nécessite une attention et une technique minutieuses pour être parfaite, et surtout, pour ne pas brûler ! Servie en Italie en mode street food, la pizza napolitaine est généralement pliée en quatre, façon portefeuille.

La pizza romaine

Plus fine que la pâte napolitaine, la pâte romaine est réalisée avec de l’huile dans la pâte, alors que la napolitaine n’en a pas. La romaine a besoin d’une cuisson plus lente. La pizza romaine est servie « al taglio », c’est à dire présentée en parts rectangulaires.

La foccacia

En France on ne pense pas forcément à la focaccia comme à une pâte à pizza, et pourtant, les pizzas au pain focaccia sont couramment servies dans les restaurants en Italie, notamment sous forme de petites bouchées. Il ne s’agit pas d’un phénomène de mode, mais d’une spécialité consommée de longue date en Italie. 

La pizza sicilienne

La pizza sicilienne, ou siciliana, fait référence à un ensemble de préparations de pizzas, dont la variété la plus connue est le sfincione palermitain. On peut traduire sfincione par « éponge ». Né dans la ville de Palerme, le sfincione porte bien ce surnom car il ne croustille pas comme ses homologues napolitaines et romaines. On le garnit le plus souvent de parmesan, d’anchois, de tomate, d’oignons, et de fromages de chèvre. Il s’agit d’une pâte simple et rapide à préparer, qui peut se préparer au robot, et que vous n’aurez pas à pétrir longuement. Le secret pour réussir la pâte à la sicilienne consiste à enduire le fond de la plaque à pizza d’huile d’olive. L’huile va s’imbiber et griller dans la croûte, la rendant extra savoureuse. La forte teneur en eau de la croûte sicilienne lui permet de s’étirer facilement, elle le fait presque toute seule! Une fois que vous avez mélangé les ingrédients de votre pâte, placez la boule de pâte sur la plaque à pâtisserie huilée, couvrez-la légèrement et laissez-la s’étaler. D’autres variétés de pizzas existent en Sicile, en plus de la sfincione. On trouve par exemple le pizzolo, qui se prépare presque comme une pizza traditionnelle, à ceci près que la moitié de la pâte est découpée pour recouvrir la garniture. Il y a également la fameuse scaccia, constituée de pâte garnie de garniture et enroulée sur elle-même, elle ressemble peut-être à un strudel mais elle n’en est pas moins une pizza.

La pizza New-York style

On quitte l’Italie et on part de l’autre côté de l’Atlantique! Par rapport à une pizza napolitaine, une pâte de style new-yorkais est plus épaisse. Elle est cuite pendant une période beaucoup plus longue, environ 15 à 20 minutes en moyenne. En plus des composants standard de la pâte à pizza comme la farine, l’eau, la levure et le sel, une pâte de style new-yorkais demande également de l’huile et du sucre. Le sucre et l’huile aident à créer un brunissement bien que la pâte soit cuite à des températures relativement basses.

La pizza Chicago style

La pizza Chicago est une pizza à bords hauts et donc à garniture très épaisse.  Sa croûte est disposée dans un plat profond, et cuit très longtemps, parfois plus de 45 minutes. La poêle en fonte dans laquelle la pâte cuit est d’abord huilée, puis une fois la pâte étalée, la garniture et le fromage sont déposés dessus. 

La pizza à la poêle

Cette pâte à pizza est plutôt épaisse. Comme son nom l’indique, on a cuit à la poêle et non au four. Cette pizza a tendance à être plus croustillante au fond, plus molle à l’intérieur et plus moelleuse au centre. 

Voilà les différentes pâtes à pizza que j’ai eu l’occasion de goûter jusqu’à maintenant, même si je ne les ai pas toutes réalisées maison pour autant! Et vous, comment préférez vous votre pâte à pizza?

 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Voyage gourmand : Que manger en Slovénie ?

Cette année, j’ai eu la chance de visiter la Slovénie. Si vous aimez les grandes étendues vertes et les villes à taille humaine, c’est une destination parfaite ou se côtoient lacs turquoise et montagnes verdoyantes. Si comme moi, vous aimez profiter de vos voyages pour vous régaler et faire des découvertes culinaires, découvrez ci-dessous les meilleures spécialités à déguster sur place.
 
Source Jonas Bengtsson @Flickr

Les soupes

 
Il y a une multitude de soupes en Slovénie, et on en trouve très facilement au restaurant. L’un d’eux avait même affiché une pancarte qui disait qu’une journée sans soupe était une journée ratée ! Certaines sont très nourrissantes, avec des morceaux, comme la soupe de haricots, ou des sortes de ragoûts ou minestrones. Vous pouvez les commander en entrée la plupart du temps.
 
 

Les burek

 
Les burek sont des sortes de rouleaux de pâte filo entortillés sur eux-mêmes comme des escargots, et garnis de fromage ou d’épinards. J’ai aussi vu des parfums moins traditionnels comme une garniture façon pizza… On en trouve aussi des versions sucrées en dessert. C’est nourrissant et pas cher du tout, surtout si vous achetez ça en boulangerie ou dans des commerces qui proposent des snacks à emporter.
 

Du fromage slovène

 
Les fromages slovènes sont des fromages simples, majoritairement à pâtes pressées non cuites, et aux saveurs plutôt douces. Certains sont fumés ou aromatisés au poivron, au piment, à la truffe, au poivre… Dans de nombreux bars, vous pourrez commander une bonne planche de fromages slovènes, pour un repas pas cher et convivial.
 

De la cuisine italienne

 
Cela n’est pas typique au premier abord, mais la Slovénie a une frontière commune avec l’Italie et la cuisine italienne est très présente là-bas. Bien que je préfère manger local à l’étranger, j’ai fait un bon repas dans un restaurant italien qui proposait des variantes locales : pizzas aux charcuteries et fromages slovènes, pâtes croates aux truffes… On retrouvait les saveurs des balkans, mixées aux best-sellers italiens. Impossible d’être déçu !
 
 

Des bières locales

 
Il y a beaucoup de bonnes bières artisanales en Slovénie, et notamment de très bonnes pale ale et Ipa. J’ai testé et apprécié des bières des brasseries Lobik, tektonik, Maister, Pelicon ou Reservoir dogs. Passez votre chemin sur la Union, la bière de base par excellence, ou la Staropramen, basique également et même pas slovène bien que très présente là-bas.
 
 

Les strukli

 
Les strukli sont des rouleaux de pâtes farcis au fromage, aux épinards… Un peu comme les burek cités plus haut me direz-vous, mais la pâte est différente et au final le résultat n’est pas du tout le même ! Le burek est croustillant alors que les strukli sont moelleux, c’est un peu comme si on comparait une feuille de brick et une crêpe ! C’est délicieux, cela peut être vendu en entrée ou en accompagnement, c’est assez nourrissant. Il existe aussi une version dessert, aux pommes ou à la cannelle par exemple.
 
 

La saucisse de kransjka et le cevapcici

 
La saucisse Kransjka ou carniolienne, est une saucisse bien dorée et croustillante, bombée, alors que le cepavcici, empruntée à la cuisine croate, est composé de viande hachée modelée en forme de saucisse, sans peau autour. On sert la saucisse avec du chou, alors que le cevapcici est servi avec de l’oignon blanc cru et de l’ajvar.
 
 

Les zganci

 
C’est une sorte de porridge ou polenta de sarrasin qui n’a pas une allure très attirante, mais il paraît que c’est bon! Je n’ai pas pu le goûter, donc je le réaliserai chez moi dès que possible pour compenser!
 

Les ravioli au sarrasin

 
Les ravioli au sarrasin ont une pâte moelleuse, car ils sont pochés dans de l’eau bouillante. Leur garniture est assez fade, mais s’ils sont servis avec une sauce bien parfumée, par exemple aux champignons, c’est très sympa. Il y a aussi les zlikrofi, des plus petits raviolis en forme de chapeaux, avec une garniture à base de pomme de terre. Ils sont servis dans un bouillon, comme un ragoût de mouton par exemple.
 
 

Des gâteaux

 
Il y a plein de délicieux gâteaux à tester ici ! Je n’ai pas pu tous les s’essayer, mais j’ai essayé très fort. Parmi mes favoris, je vous recommande le gâteau à la crème de Bled et le strudel, qui se décline au fromage, aux fruits rouges, à la pomme, aux noix, etc. Vous trouverez aussi le strukli, le placek, le potica, le gibanica… Il y a l’embarras du choix pour les amateurs !
 
 
Voilà en gros les meilleures spécialités que j’ai pu voir ou tester en Slovénie, mais il y en a des dizaines d’autres ! Si vous avez l’occasion de tester quelque chose de bon, n’hésitez pas à m’en parler ici !

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Mes inspirations d’août

Photo Nana B Agyei @Flickr

Dans cette rubrique, je vous parle chaque mois de mes envies et idées culinaires du moment, des tendances qui m’ont tapé dans l’œil et des plats que je compte tester prochainement… Voici donc ce qui me motive plus particulièrement en ce moment!

Les falafels

 
Voilà des années que j’adore les falafels, et ces derniers temps j’ai vraiment envie d’en préparer plus souvent, en testant des variantes de parfums, d’épices, mais aussi en changeant les accompagnements ! J’ai vu quelques bonnes idées dans des restaurants que je compte reproduire, je ne me lasse pas de ces petites boulettes aux pois chiches !
 

Le beurre de cacahuètes

D’accord, je ne suis pas à une contradiction près, mais je déteste les cacahuètes, je suis incapable de manger une cacahuète entière salée à l’apéro… Pourtant, dès qu’on les mixe ou qu’on les cuisine en sucré, ça passe beaucoup mieux! J’aime beaucoup le beurre de cacahuètes comme tous les beurres et purées de noix. J’adore notamment leur texture et leur petit goût et ces derniers temps, je m’amuse à décliner des recettes qui le mettent à l’honneur… Le dernier en date est un curry de légumes au beurre de cacahuètes, c’était vraiment délicieux, je vous le partagerai à la rentrée !

Les fèves

C’est sans doute liés à mes voyages, mais j’ai vu pas mal de recettes aux fèves ces derniers temps. J’adore ce légume, mais je trouve qu’il est assez dur à trouver, en tout cas c’est plus compliqué que les pois chiches, que l’on peut acheter en boîte absolument n’importe où! Mais j’adore la texture, la couleur et la saveur de ce légume, et j’ai très envie de le mettre à l’honneur dans ma cuisine, alors je pense que vous verrez plusieurs recettes apparaître prochainement sur le sujet!
 
 

La spiruline

Après avoir pris des cours de naturopathie cet hiver, j’ai fait plusieurs cures de compléments alimentaires pour me remettre en forme après ces long moi un peu tristes ! En ce moment, je fais une cure de spiruline qui permettrait d’aider le système immunitaire et d’améliorer les défenses naturelles. Je ne peux pas dire si je ressens les effets de cette cure, car il y a aussi eu le retour des beaux jours qui forcément joue sur notre énergie et notre moral! Quoi qu’il en soit, je suis plutôt en pleine forme. Si vous avez envie de tester ce genre de cure, je n’ai qu’une seule recommandation, achetez des gélules ou des comprimés mais surtout pas de la poudre, car la spiruline a vraiment un goût infect, et même dilué dans un yaourt ou une boisson, ça ne passe pas du tout !
 

Les bowls

 
J’adore les bowls que l’on peut nous servir dans certains restaurants, j’en ai déjà réalisé quelques-uns, dont celui-ci, aux épinards et halloumi, aujourd’hui j’aimerais travailler cela un peu comme le “meal prep”, c’est-à-dire en réalisant des ingrédients d’avance pour pouvoir à la dernière minute composé des bowls en quelques minutes chrono et me régaler sans galérer. J’ai plusieurs idées de parfums et de mélanges à combiner, je sens que je vais m’amuser avec ça à la rentrée !
 

Farniente

Ces derniers temps, je dois bien vous avouer que je ne fais pas grand-chose… J’ai beaucoup ralenti toutes mes activités, je lis pas mal et notamment pendant les trajets pour les vacances, car je pars beaucoup à droite à gauche… Le budget s’en ressent et mon organisation aussi, mais qu’est-ce que ça fait du bien !
 
 
 
Et vous, qu’est-ce qui vous motive, vous obsède ou vous amuse en ce moment ? 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Frittata oignons rouges, petits pois et mozzarella

Et si on réalisait une petite frittata ? Pour commencer, est-ce que vous savez réellement ce que c’est, et quelle est la différence avec une omelette ? J’avoue que moi, j’ai souvent utilisé le terme omelette, frittata ou tortilla un peu comme je le sentais, sans jamais vraiment me poser la question de la différence.
 
 
 
Du coup si ça vous intéresse, la frittata est d’origine italienne, et elle la présente la particularité de terminer sa cuisson au four. On la sert à plat, les garnitures posées sur le dessus. J’aime beaucoup cette façon de faire, car je trouve que les garnitures peuvent garder un côté plus croustillant, et qu’en plus c’est très joli à voir!
 
 
J’arrive d’ailleurs mieux à maîtriser ma cuisson et ma présentation en réalisant une frittata plutôt qu’une omelette, que je casse une fois sur deux au moment du service quand j’essaie de la faire glisser dans la poêle !
 
 
Dans cette recette, j’ai mis dans ma frittata de l’oignon rouge, de la mozzarella, des petits pois, mais aussi de la pomme de terre râpée, qui présente l’avantage de cuire très vite, et de rendre la frittata consistante, parfaite pour un repas complet ! C’est déclinable à l’infini avec les garnitures de votre choix bien sûr mais cette combinaison est un must!
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Mes inspirations de juillet

Photo Gareth Williams @Flickr

Dans cette rubrique, je vous parle chaque mois de mes envies et idées culinaires du moment, des tendances qui m’ont tapé dans l’œil et des plats que je compte tester prochainement… Voici donc ce qui me motive plus particulièrement en ce moment!

La courgette

 
Mon mini carré potager m’a donné de très belles courgettes cette année… C’est la première fois que j’ai un si bon rendement ! Bon ok je m’emballe, j’en ai eu trois pour le moment, mais pour moi c’est un record! Sans compter qu’il reste des petites pousses, donc je pense que je vais continuer à en obtenir ! Du coup, j’ai passé du temps à chercher des idées de recettes à la courgette, et avec un légume aussi polyvalent, il y a vraiment de quoi s’amuser! Résultats des courses, je n’ai pas assez de courgettes pour tout faire, et je vais finir par aller en racheter quand mon stock du jardin sera écoulé !

 

La cuisine de voyages

À chaque fois que je voyage, c’est pareil, j’ai envie de prolonger l’expérience en faisant des recettes typiques des pays que j’ai visités à mon retour. Pour cela, je fais pas mal de recherches, je prends des notes pendant mes vacances sur les plats qui m’ont donné envie ou qui m’ont plu au restaurant, et j’essaie aussi de ramener des livres de cuisine de mes vacances, souvent traduits en anglais. Cette année je suis partie dans les Pyrénées-Orientales, à Malte, et en Slovénie… Cela vous donne une idée des recettes sur lesquelles je travaille en ce moment et que je vous partagerai prochainement !

 

Les café glacés

L’an dernier en Grèce, j’ai pu goûter plusieurs boissons de type café froid. J’ai toujours adoré ça et cela m’a donné envie de creuser un petit peu plus ce domaine… Avec la chaleur qui est parmi nous, cette idée que je n’avais pas mis mise à exécution l’an dernier revient à la charge ! Je pense aussi essayer de réaliser des cocktails pour le soir avec ou sans alcool, à base de café froid, de cappuccino… Je suis sûre qu’on va se régaler !
 
 

Le charbon actif

À chaque fois qu’un nouveau super aliment sort dans le commerce, je ne peux pas m’empêcher d’être intriguée et d’avoir envie de le tester… Il y a quelques temps, le charbon était devenu à la mode et j’en avais acheté une boîte. Au final, je ne l’ai pas vraiment utilisée en cure pour travailler ma digestion ou autre… Je m’en suis servie quelquefois dans des produits de beauté et notamment pour réaliser des savons, c’était vraiment top! Prochainement, j’aimerais l’utiliser aussi pour colorer certains aliments, peut-être des pâtes maison, du pain ou encore une pizza… Je réfléchis encore! Et vous avez-vous déjà utilisé du charbon en poudre en cuisine ?

Les pousses de bambou

Je ne sais pas pourquoi, mais l’autre jour j’ai pensé à des pousses de bambou, et je me suis dit que c’était vraiment un aliment que je ne cuisine jamais ! Pourtant, il intervient dans la cuisine asiatique qui est une cuisine qui me plaît beaucoup, alors je me suis dit qu’en cette saison, il fallait que j’en achète et que j’essaie de faire quelque chose avec ! Maintenant que j’en ai dan mes placards, je suis un peu perplexe et je ne sais pas dans quoi je vais me lancer… Affaire à suivre!


Photo distelfliege @Flickr

Le désencombrement

Ces derniers temps, je me suis pas mal penchée sur le désencombrement. Je ne dirais pas que ma maison est envahie de bazar, en apparence je fais en sorte qu’il n’y ait pas grand chose qui traîne, mais il faut bien avouer que quand on ouvre certaines portes de placard, j’ai un peu peur que quelque chose me tombe sur la tête! A la rentrée je vais essayer de me pencher là-dessus et de me séparer de nombreuses choses. La difficulté c’est de pouvoir les donner ou les vendre très vite, avant qu’elle s’entassent  à nouveau! Et vous, vous vous organisez comment, vous évacuez le bazar au fur et à mesure ou vous êtes du genre à entasser ?
 
 


Photo Krista @Flickr

Et vous, qu’est-ce qui vous motive, vous obsède ou vous amuse en ce moment ? 

 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Feuilletés apéro au thon, tomate et parmesan

Aujourd’hui, je vous propose une recette comme vous risquez d’en voir moins sur mon blog, puisque je ne consomme plus de thon ! J’ai réalisé celle-ci il y a un certain temps, alors que j’en mangeais encore. Il me restait une petite boîte de thon à la tomate, je ne sais pas comment j’ai récupéré ce genre de produit car normalement j’achète toujours du thon nature…
 
 
 
Quoi qu’il en soit, pas question de gaspiller, j’ai préféré capitaliser sur cette saveur de tomates et en profiter pour en faire une petite recette parfumée aux saveurs italiennes. J’ai donc réalisé des petits rouleaux feuilletés avec du thon, de la sauce tomate, des câpres, du parmesan, des herbes…
 
 
Au final, cela donne une petite recette très simple et rapide à réaliser, vraiment mignonne et parfumée, le genre qui ne fait vraiment pas long feu sur la table de l’apéro !
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 3

One pan pasta tortellini et saucisse

Il y a  quelques années, on voyait partout les fameux plats “one pan”… Vous savez, ces pâtes que l’on cuit directement avec la sauce en une seule casserole… C’est un peu le principe du risotto, on évite beaucoup de vaisselle et le résultat est délicieux! Je suis tombée sous le charme de cette méthode! Je contenue à réaliser mes pâtes de cette façon régulièrement, et c’est aujourd’hui des tortellini à la saucisse en mode “one pan” que je vous propose.

 

Le mélange d’épices italien que j’utilise contient du basilic, du thym, du romarin et de l’origan, alors si vous n’avez pas de mélange de ce type, utilisez un peu de tout ça et ça sera parfait.

Ce plat réalisé à la poêle gratine quelques minutes au four à fin, donc vous aurez besoin d’une poêle à la poignée amovible ou en métal, bref d’un poignée qui ne risque pas de fondre! Sinon, à la place, mettez un couvercle les 3 minutes pour aider le fromage à fondre.

Source d’inspiration :
http://www.yellowblissroad.com/italian-sausage-tortellini-skillet/

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Mélange d’épices à pizzas

S’il y a une chose que j’adore en cuisine, ce sont les épices. Pour moi, un repas peut se passer de beaucoup de choses. Par exemple, je ne tiens pas absolument à avoir une viande un poisson ou même une protéine végétale type tofu, de simples légumes ou un plat de céréales peuvent tout à fait me contenter pour un repas léger. Je suis une grande fan de fromage, mais c’est pareil, pour un repas léger, je peux tout à fait m’en passer. La seule chose qui me paraît absolument incontournable pour ne pas s’ennuyer en cuisine, c’est les épices.
 
 
 
De leur côté, elles apportent du goût et des saveurs incomparables, tout en étant proche du zéro calorie, ce qui fait que même quand on essaie de manger léger, il n’y a aucune raison de s’en passer, au contraire, c’est la garantie de ne jamais s’ennuyer gustativement ! Comme j’aime beaucoup la cuisine du monde, cela m’amène à utiliser de nombreux mélanges.
 
J’aime aussi beaucoup les réaliser moi-même avec les saveurs que j’aime le plus et que j’aime associer régulièrement. Cela me permet  de pouvoir préparer à la dernière minute une sauce ou un plat bien parfumé sans perdre trop de temps. J’ai donc dans mes placards un mélange à salade, un mélange à pizza, un mélange à marinade…, ce type de choses qui me servent souvent.
 
 
J’adore notamment réaliser plein de mélanges typiques de différents pays. Le mélange que je vous propose aujourd’hui me rappelle l’Italie, et je l’avais composé pour égayer des pizzas. J’y ai mis plein de bonnes herbes qui sentent le soleil, et vous pouvez le saupoudrer sans hésitation sur toutes vos pizzas, mais aussi vos plats italiens de type pâtes, lasagnes, risottos… Cela fonctionne à tous les coups, et il n’y a aucun risque d’être déçu!
 
 
Rien de plus simple que de réaliser ses mélanges d’épices soi-même. C’est aussi plus économique que d’acheter tous les mélanges qui passe, puisque vous pouvez en faire une quantité un peu plus raisonnable pour éviter que le pot ne vous reste sur les bras pendant 15 ans. Si une herbe que j’indique n’est pas disponible dans votre placard, supprimez-la ou remplacez-la par une autre que vous aimez afin de ne pas faire de frais inutiles.
 
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 2

Burrata aux poivrons et tomates confits

J’adore la gastronomie italienne, et parmi toutes les spécialités dont je suis fan, il y en a une qui sort vraiment du lot, c’est la burrata. Je l’ai découverte il y a plusieurs années, et l’été je ne me lasse pas de la déguster en guise de repas, accompagnée de tomates. Elle est un peu devenue ma salade tomates-mozzarella améliorée avec une méga dose de fromage pour moi toute seule ! 
 
 
 
Simplement servie avec quelques tomates cerises, un peu de sel, de poivre et de vinaigre balsamique, je me régale. C’est la façon dont je la prépare le plus souvent, et je ne m’en lasse pas. Mais je ne peux pas m’empêcher non plus de tester d’autres préparations dès qu’une idée me passe par la tête. J’avais par exemple mangé dans un restaurant qui accompagnait la burrata de caponata (une sorte de ratatouille italienne), et cela fonctionnait très bien. J’ai donc très vite reproduit l’idée à la maison. 
 
 
J’ai voulu cette fois-ci essayer d’accompagner ma burrata de poivrons et de tomates rôtis au four. J’ai choisi de servir tous ces légumes cuits au four froids, un peu comme une salade de légumes, mais cuits et fondants. Le résultat fut à la hauteur de mes espérances : un plat bien parfumé et relevé avec le poivron, et toujours aussi savoureux grâce à la burrata !
 
Pour le poivron, si vous avez la possibilité de mettre des morceaux de couleurs différentes (les poivron surgelés multicolores émincés conviennent très bien! ), cela fera plus joli, très coloré dans l’assiette. Sinon, privilégiez le vert ou le jaune pour contraster avec le rouge des tomates. 
 

 

Share and Enjoy !

0Shares
0 1