Concombre au tahin

Avec le beau temps qui revient tout doucement, on commence à avoir envie de recettes plus fraîches et de légumes plus légers! Lorsque j’ai trouvé des concombres bio chez mon maraîcher je n’ai donc pas pu résister à l’envie de m’en faire une petite salade.
 
 
Comme j’aime changer mes habitudes, j’ai essayé de varier de la traditionnelle recette de concombres à la crème que je n’ai d’ailleurs jamais partagés ici… Il va falloir y remédier! Pour apporter du soleil sur ma table, j’ai voulu utiliser une variante d’une petite sauce a tahin que j(utilise souvent en dip apéritif ou avec des falafels. Il s’agit d’une sauce au citron, coriandre, menthe et tahin, que j’ai simplement délayée un peu pour qu’elle prenne une texture plus souple.
 
 
Le résultat est très bon, très frais, quel plaisir de retrouver les légumes printaniers après des mois d’abstinence! Je réalise que même si au début, respecter les saisons m’a semblé une sorte de contrainte, j’y prends désormais beaucoup de plaisir, et j’apprécie bien plus mes fruits et légume qu’à l’époque où je les consommais n’importe quand. Ainsi, bien que le concombre soit disponible toute l’année en supermarché, je n’en avais pas mangé depuis au moins 6 mois, et maintenant, je compte m’en donner à cœur joie!
 
Pour profiter à fond de la saison des concombres vous pouvez aussi réaliser cette salade
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Cake à la crème d’abricots et amandes effilées

 
Il y a quelques jours j’ai eu la chance de recevoir grâce à Cuisine à l’Ouest un pot de crème d’abricot, une nouveauté des Confitures des 4 saisons, une entreprise d’Huelgoat dans le Finistère. Cette crème d’abricot des Confitures des 4 saisons est un tout nouveau produit, qui vient d’obtenir le prix de la meilleure nouveauté 2019
par l’association Produit en Bretagne. Elle contient principalement de la purée d’abricot, du 
beurre, du jaune d’œuf, du sucre.
 
 
Je ne sais pas si vous connaissez déjà ce produit, mais rien qu’à manger à la cuiller, c’est un pur délice que je vous recommande! Sa texture le situe un peu à mi-chemin entre une confiture et une pâte à tartiner, ce qui fait qu’elle peut être utilisée dans de nombreuses recettes.
 
Je me suis demandé comment j’allais utiliser cette petite merveille en cuisine, et j’ai pensé en fourrer un gâteau,  un peu dans l’esprit des petits goûters fourrés à la confiture que je mangeais parfois quand j’étais enfant, mais en format géant, parce que je suis grande maintenant!
 
J’ai donc réalisé un gâteau moelleux assez simple, que j’ai garni de crème d’abricots avant de le cuire. J’ai ensuite tartiné sur le dessus du gâteau de la crème d’abricots supplémentaire, de façon à faire adhérer des amandes effilées en décoration.
 
Au final, cela donne un gâteau très simple à réaliser, et à la délicate saveur d’abricots et d’amandes, un peu délice!
 
Si vous voulez en savoir plus sur ce produit c’est par ici
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Comment tout remplacer en cuisine par sa version zéro déchet (ou presque)?

Depuis plusieurs mois, j’ai commencé à suivre certains principes du zéro-déchet.  Vous en avez sans doute entendu parler, il s’agit d’une démarche visant à réduire ses déchets, voire à les faire disparaître… J’en suis loin, je vous l’avoue! Néanmoins nos progrès sont notables et nos poubelles ont bien réduit leur volume! Aujourd’hui, je vous propose un petit récapitulatif sur la façon de substituer des produits par une version « zéro » ou « moins » de déchets dans la cuisine! J’ai établi cette liste sur la base de mes recherches, des conseils qu’on m’a donnés… Si vous trouvez d’autres idées ou des produits que j’ai oubliés, n’hésitez pas à m’en faire part pour que je complète cette liste!    
 

Les féculents et légumes secs

On commence par le plus facile, les féculents (pâtes, riz, semoule…) et légumes secs (lentilles, pois chiches, haricots..) sont tous ou presque disponibles en version « vrac », que ce soit en boutique vrac ou en supermarché. Ils ne sont pas plus chers et souvent bio, donc c’est vraiment l’un des aliments les plus simples à substituer pour commencer.
 

Photo Marco Verch @Flickr

Les œufs

Vous pouvez les acheter à l’unité dans de nombreux commerces, comme par exemple chez Bio Coop, Bio C Bon, ou même des chaînes de supermarchés, et ramener votre propre boîte à œufs.
 

Photo United Soybean Board @Flickr

Le lait

Là ça se complique! Le lait peut-être acheté en vrac si vous avez une ferme à proximité, mais il est assez dur à trouver autrement, car il pose des problèmes de conservation et d’hygiène. Du lait végétal fait maison vous permettra de produire moins de déchets si la première option n’est pas possible pour vous.
 

Photo Rebecca Siegel @Flickr

Les yaourts

Vous pouvez les remplacer par des yaourts faits maison, ou quand vous manquez de temps, du yaourt en gros pot sans suremballage. De manière générale, fuyez les produits suremballés, dans ce rayon et les autres. Pour les produits où il est inévitable d’avoir des emballages comme ceux-ci, jetez aussi un œil du côté du bac zéro gâchis et privilégiez si vous le pouvez ceux avec une date courte.
 

Photo star athena @Flickr

Les conserves

 Vous pouvez simplement arrêter d’acheter une grande partie des légumes que l’on trouve en conserves en achetant la version fraîche ( ou sèche pour légumineuses) des mêmes produits. Vous pouvez ensuite les consommer au fur et à mesure, ou si vous voulez en avoir d’avance, congeler votre stock ou le mettre en conserves vous-mêmes. C’est notamment le cas des haricots verts, tomates pelées, sauce tomate, lentilles…
Si vous n’avez pas le temps, vous pouvez acheter des bocaux à la place des conserves en métal, la plupart des produits existent dans ces deux choix. Les bocaux  en verre peuvent ensuite  être ramenés propres en magasin vrac où ils seront réutilisés.
 

Photo Un Bolshakov @Flickr

Le café, thé…

Tout ceci se trouve en vrac en boutiques vrac, supermarché, ou dans les boutiques spécialisées dans le thé ou le café. Le palais des thés par exemple propose tous ses thés en vrac et vous pouvez amener vos propres bocaux pour les remplir là-bas.
Dans les boutiques vrac, le café est moulu à la demande, et il est bien meilleur pour un prix équivalent à celui que l’on achète en supermarché. Vous pouvez aussi investir dans un moulin, mais ce n’est pas indispensable si vous avez un magasin qui propose ce service. Certains extracteurs de jus permettent eux aussi de moudre le café.
Remplacez les filtres à café par un filtre universel qui vous fera faire des économies au passage.
Si vous le pouvez, remplacez votre machine à dosettes par un percolateur comme dans les bars (mais en plus petit hein!). Ici aussi vous ferez de grosses économies en utilisant du café normal plutôt que des dosettes.
 

Photo olle svensson @Flickr

Les fruits et légumes

Respectez au maximum la saison naturelle des fruits et légumes. Venez avec vos propres sacs (en papier ou tissu) chez le primeur et évitez tous les légumes et fruits qui ont été préemballés. Privilégiez si vous le pouvez l’achat aux petits producteurs locaux et faites le marché quand vous en avez l’occasion. Enfin, si vous avez une ferme près de chez vous qui propose la cueillette, c’est une façon idéale de faire découvrir les fruits et légumes aux enfants tout en respectant les saisons!
 

Photo David Leo Veksler @Flickr

Les pâtes à tarte, brick, etc

C’est pour moi l’un des produits  les plus difficiles à convertir en version zéro déchet. Le zéro déchet serait de faire tout cela vous-mêmes, mais j’avoue que c’est parfois un peu long et la tentation est grande de faire appel à faire des pâtes toutes prêtes, surtout en semaine! 
 

Photo Marco Verch @Flickr

Les plats cuisinés

Si vous le pouvez, ne leur accordez plus de place chez vous. Conditionnez vos restes dans des contenants en plastique individuels au congélateur, et quand vous avez besoin d’un plat tout fait pour emmener au travail par exemple, sortez simplement une portion.
 

Photo Eliazar Parra Cardenas @Flickr

Les jus de fruits et sodas

Les jus peuvent être faits à l’extracteur et au blender. Si vous consommez de sodas, une machine Sodastream vous permettra de les gazéifier vous-mêmes.
Certaines enseignes proposent désormais des jus de fruits et boissons avec des bouteilles en verre consignées, je pense que cela va avoir tendance à se développer dans les mois à venir car le retour à la consigne est un vrai phénomène. Même Coca-Cola commence à réétudier cette possibilité!
 

Photo Marco Verch @Flickr

L’eau

Utilisez de l’eau du robinet que vous pouvez filtrer à l’aide d’une carafe filtrante ou d’un dispositif au charbon. Le jour où vous devez changer de frigo, envisagez d’en acheter un avec un raccordement à l’eau et un filtre intégré, cela change la vie! Pour l’eau gazeuse, une soda stream vous permet de la faire si nécessaire.
 

Photo Marco Verch @Flickr
 

Les viandes, charcuterie, poissons…

Le choix le plus écologique c’est de les diminuer, voire de les supprimer de l’alimentation. Mais la plupart des bouchers, poissonniers et charcutiers de quartier acceptent de vous mettre vos achats dans vos propres contenants si vous leur demandez gentiment, c’est toujours ça de pris!
 

Photo Ruocaled @Flickr

Le fromage, la crème, le beurre

Évitez le fromage industriel en emballage plastique ou individuel. Prenez votre fromage à la coupe et ramenez vos emballages au fromager. Râpez votre fromage moi-même, ça évite l’emballage plastique et il se garde plus longtemps. Certains fromagers proposent également le beurre, la crème, la ricotta, la faisselle ou le fromage blanc en vrac.
 

Photo Rebecca Siegel @Flickr
 

Les ingrédients pour la pâtisserie (farine, sucre, pépites de chocolat…)

Tout se trouve en épicerie vrac, et ces produits sont souvent disponibles au rayon vrac des supermarchés. Il se conservent très bien en bocaux, c’est hyper pratique.
 

Photo Marco Verch @Flickr
 

Les céréales pour le petit déjeuner

Là c’est un choix très large qui s’offre à vous en vrac. Muesli, flocons d’avoine, céréales pour enfants, il y a plein d’options, aussi bien en boutique vrac que dans la majorité des supermarchés.
 

Photo Marco Verch @Flickr
 

Les tartinables ( confiture, pâte à tartiner…)

On les trouve en boutique vrac mais l’idéal sera de les faire maison.  Les confitures sont une super solution pour écouler des fruits qui vous restent et risquent de s’abîmer! Si vous avez fini des confitures en pot en verre, vous pouvez laver le bocal et le ramener à votre épicerie vrac.
 

Photo @joefoodie @Flickr

Les contenants

Pour mettre en place tout cela, commencez par refuser tous les sacs non réutilisables que vous proposent les magasins. Faites-vous un petit stock de tote bags ou sacs lavables, et lavez quelques bocaux de formats variés que vous conserverez pour vos courses. Les boites en métal sont également très pratiques car plus légères et moins fragiles, donc id »ales à transporter. 
 

Photo Richard Elzey @Flickr

Les serviettes en papier, sopalin…

Ces accessoires coûtent cher, autant à vous qu’à la planète. Remplacez-les progressivement par des torchons, essuie-tout, et serviettes de table lavables. Avec un lave linge, cela ne représente pas une charge de travail supplémentaire mais vous fera faire de belles économies!
 

Photo Joe @Flickr
 

Voilà tout! Ce guide est établi selon mes observations, ce qui ne signifie pas pour autant que j’arrive à le respecter à 100%, mais j’essaye de m’en approcher! Et vous, appliquez-vous certains de ces conseils? Avez-vous d’autres idées pour réduire notre impact sur l’environnement dans le domaine alimentaire?

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Fregola sarda con verdure

Connaissez-vous les fregola sarda? Moi je n’en avais jamais entendu parler avant que mon frère ne m’en ramène d’un voyage en Italie… Il sait que j’aime découvrir des spécialités et me creuser la tête pour les utiliser en cuisine! J’étais donc ravie de découvrir ces espèces de pâtes, qui rappellent un peu (juste un peu) les crozets que l’on trouve en France, du moins visuellement… Encore que ce sont plutôt des cylindres tandis que les crozets sont de petits rectangles. Bref, ce sont simplement de petites pâtes!
 
 
J’avais envie d’une recette légère, riche en légumes, et bien sûr aux accents italiens pour découvrir ce produit. Après plusieurs recherches, j’ai vu sur des  sites italiens des fregola con verdure, ou fregola aux légumes, qui cuisent dans un bouillon, un peu comme un risotto… Cela m’a semblé une très bonne idée!
 
J’ai « composé » cette version en fonction de ce que j’avais, en y incluant des légumes du soleil, et un de mes fromages italiens favoris, le pecorino. Si vous n’avez pas de pecorino, du parmesan pourra très bien s’y substituer.
 
 
Ce plat est un pur délice que nous avons adoré! D’ailleurs, il me reste un peu de fregola donc je suis contente de pouvoir en cuisiner à nouveau prochainement… Mais ensuite, j’espère pouvoir en trouver en France car je suis convertie! Dans le pire des cas, il me faudra patienter jusqu’à mai car nous avons un petit voyage en amoureux à Venise de prévu… Je pourrai toujours remplir ma valise de pâtes au retour!
 

 

P.S. : Si vous aimez la cuisine italienne, essayez aussi ce risotto aux pleurotes!

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Velouté d’endives à la bière et tartine de maroilles

Aujourd’hui, je vous propose un petit velouté d’endives. Pour une fille du nord, je cuisine assez peu les endives, il faut dire que je n’en raffole pas. En fait, je suis ingrate car j’en ai déjà mangé de très bonnes, mais j’ai toujours cette crainte de l’amertume qui me freine! Pourtant, j’ai désormais bien compris comment m’en débarrasser : cuire l’endive avec un peu de sucre,ou de jus d’orange, et surtout, ne pas utiliser le cœur de l’endive, la zone la plus amère. Dans cette recette, je vous invite également à suivre ce dernier conseil en évidant bien le cœur de l’endive, à moins que vous ne soyez justement fan de cette amertume.
 
 
La première recette qui m’a permis d’apprécier les endives était un plat d’endives gratinées au maroilles goûtées dans un estaminet lillois, et depuis, j’avoue que je suis facilement tentée par ce mariage endives maroilles. Aussi, quand j’ai vu une petit soupe aux endives accompagnée de sa tartine de maroilles sur un blog que j’adore, Cuisine et couleurs, je me suis dit que c’était enfin l’occasion de faire des endives cette année. Oui, je dois en cuisiner une fois par an en moyenne! Merci Irisa de m’avoir donné envie!
 
Cette recette a toutes les qualités requises pour me plaire. D’abord parce que c’est une soupe, ce qui est la base de mon alimentation le soir durant les 6 7 8 9 mois d’hiver dans le nord. Je commence toujours la semaine en réalisant une énorme marmite de soupe, ensuite on en mange  plusieurs soirs d’affilée… Et pour cette soupe, on n’a pas eu à se faire prier pour en remanger!
 
Ensuite, parce que ce plat contient du fromage bien sûr, le maroilles, associé au cumin. C’est un mariage que j’adore, que j’ai également découvert dans un resto lillois ( mais pas le même que le précédent).
 
 
Enfin, parce qu’il contient de la bière! Je suis une fan de cuisine à la bière, et en tant qu’amatrice de bière, j’en ai toujours au frigo, prête à être bue, ou parfois cuisinée!
 
Au final, cette recette nous a beaucoup plu et je me suis dit que c’était vraiment dommage que je ne fasse pas des endives plus souvent!
 
 
 
Source d’inspiration :
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Verrines au saumon, concombre et fromage blanc miel moutarde

Pâques approche! Je vous propose très rarement des recettes au poisson sur ce blog, et cela ne vas aller en augmentant car à vrai dire je n’en cuisine plus! Mais il me reste quelques petites recettes en stock et comme dans ma famille il y a souvent du saumon à Pâques, j’ai trouvé que c’était une bonne occasion de vous proposer cette entrée! 
 
 
Il s’agit de petites verrines très simples et jolies, qui vous permettront de composer un apéritif frais, léger et gourmand. Il y a du concombre dans cette recette, un légume que j’aime retrouver au sortir de l’hiver pour son côté tout léger et doux! Il se marie super bien avec le fromage blanc selon moi!
 
Comme cette période de l’année est souvent une période où je cours partout (je réalise que je dis ça toute l’année, je ne trompe personne!), j’aime les recettes rapides et c’est le cas de celle-ci. J’aime organiser des repas, mais je déteste me laisser submerger par des recettes compliquées et  qui laissent ma cuisine sens dessous dessous! Je préfère quand les recettes sont simples à faire et utilisent peu de vaisselle, je ne vais pas vous mentir! Ici, pas de stress, ces verrines se préparent en quelques minutes et peuvent se stocker au frais en attendant tranquillement d’être servie pour votre repas de fête.
 
 

J’avais proposé ces bouchées de concombre lors d’un apéritif, et elles ont été un succès retentissant. Pour moi et pour mes convives! Je vous disais donc que je vous les proposais comme idée pour Pâques, mais elles pourront aussi convenir pour la fête des mères ou pour un brunch! 

P.S. : Si vous cherchez une jolie entrée pour Pâques, essayez ces œufs cocotte à la vache qui rit!

 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Crème de chèvre, noix et figues

Pâques est souvent pour moi l’occasion de renouer avec les ingrédients frais et printaniers comme les fraises, les asperges, mais aussi les fromages frais : feta, mozzarella, chèvre frais… Quel plaisir de les retrouver après ces longs mois d’hiver!
 
 
Aujourd’hui, c’est une petite tartarinade au chèvre frais que je vous propose donc pour célébrer le Printemps. Accompagnée d’un peu de pain, de bâtonnets de carottes et de tomates cerise, elle fera un dip apéro très sympa et pas trop lourd pour votre repas de Pâques si vous êtes en recherche d’idées.
 
 
La purée ou pâte de noix se trouve en boutique bio très facilement et c’est un pur régal. On la trouve au même rayon que le tahin, la purée d’amandes… On en trouve aussi à bas prix chez Action, je pense que c’est un mélange de plusieurs noix et il est très bon. Si vous n’en avez pas et ne voulez pas en acheter, il vous suffit de mixer longuement le même poids de noix, jusqu’à ce qu’elles forment une purée la plus lisse possible. Faites juste des pauses avec votre mixeur, car cela peut prendre un peu de temps et la vitesse de mixage risque de chauffer les noix, ce qui abîmerait une partie de leurs bienfaits.
 

P.S. : Si vous êtes amateurs de chèvre, découvrez aussi ce chèvre frais à la rose, noisettes et poivre!

 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Feuilletés à la saucisse

Pour Pâques, et si vous réalisiez des petits feuilletés à la saucisse? Dans ma famille, ce sont des classiques et je ne me souviens pas d’un repas de fêtes de mon enfance où on n’en servait pas! C’était un peu l’amuse bouche phare des années 80/90 finalement! Avec le temps, sont nées d’autres modes plus sophistiquées, comme celle des verrines, des toasts travaillés, des tartinades comme le houmous… Nos habitudes changent, mais parfois je repense à ces petits feuilletés et je me dis qu’ils étaient bien bons! 
 
 
Ma maman les faisait très simplement je crois, en roulant des knacki dans de la pâte feuilletée toute faite, parfois je l’aidais à le faire car c’était vraiment enfantin…
 
 
Maintenant, il m’arrive d’en refaire, et je ne peux m’empêcher de les rendre un peu plus gastronomiques : j’utilise une vraie farce, j’ajoute des aromates, un peu de dorure… Ça reste très simple malgré tout, et surtout très bon! Généralement quand je les sers on me dit : « Tiens, ça fait une éternité que je n’en avais pas mangé! » Et quelques minutes après, le plateau est vide…
 
 
 
P.S. : Ce n’est pas la première fois que je tente une recette du même type, découvrez aussi la version de Jamie Oliver et la version americaine, nommée pigs in a blanket!
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Gâteau aux fraises et crème de coco

 Pâques approche! Si vous êtes en recherche d’un menu pour ce repas de famille, regardez du coté de mes œufs de Pâques aux anchois, puis de mes œufs cocotte à la vache qui rit et ou encore de mes mini boulettes de fromage. J’ai également publié un petit menu par ici!  Il était temps que je vous propose un petit  dessert pour compléter tout ça. Je vous en parlais il y a quelques temps, chez moi le carrot cake est de rigueur à Pâques, vous en trouverez donc un ici sans œufs, et un salé ici.
 
 
 
 
Une autre tradition à Pâques est de consommer des fraises car cette fête coïncide avec leur saison, c’est donc ce que je vous propose aujourd’hui. Ce joli gâteau un peu à l’américaine, c’est à dire qu’il contient plusieurs épaisseurs et un glaçage, est divin. Rassurez-vous, il est bien plus facile à faire que la majorité des gâteaux à étages. En fait, ce n’est qu’une sorte de gâteau yaourt que l’on tartine de confiture! Autant dire que n’importe qui peut le faire, y compris moi!
 
 
J’ai voulu tester un glaçage à la noix de coco qui me trottait dans la tête, et je n’ai pas été déçue. Ce glaçage est délicieux, et il tient très bien une fois passé au frais. Ajoutez à cela une petite déco de fraises fraîches, et vous obtenez le dessert de Pâques parfait, non?
 
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Comment organiser une fête de Pâques zéro déchet?

Photo Damian Gadal @Flickr
 
Comme vous le savez peut-être, je fais de plus en plus attention à réduire mes déchets au quotidien, que ce soit en cuisine ou dans les autres domaines de ma vie. J’essaye aussi quand c’est possible d’acheter de façon plus durable. A ce titre, les fêtes comme Pâques ou Noël peuvent poser quelques difficultés car elles nous appellent, en apparence du moins, à beaucoup de consommation. Si vous aussi, vous en avez marre de la surenchère et souhaitez une fête de Pâques plus responsable, suivez ce petit guide!
  

Le sens de Pâques

 
Que l’on soit chrétien ou pas, chaque grande fête est avant tout célébrée pour son sens. Il y a bien sûr le sens religieux, mais de nombreuses personnes non croyantes ou non pratiquantes célèbrent Pâques également, en tant que fête de famille. Libre à chacun de croire en ce qu’il veut, mais il est en tout cas important de se rappeler que la tradition ne nous invite pas à consommer sans cesse, mais plutôt à profiter des siens en ces jours de fête. Passez du temps tous ensemble, profitez d’un bon repas, libérez vous la tête de vos soucis, appréciez la saison printanière qui reprend et vous aurez déjà passé une très belle fête de Pâques, même sans sans avoir accumulé de chocolats! Bien sûr, cela est plus facile à comprendre en tant qu’adulte que quand on est enfant, c’est pour ça que je ne vous propose pas tout simplement de renoncer à la chasse aux œufs!
 

Photo Barney Moss @Flickr

La chasse aux trésors

 
Ce qui plait beaucoup aux enfants dans la fête de Pâques, c’est bien sûr la chasse aux œufs. Plus encore que le chocolat obtenu à la clé, c’est le plaisir de la recherche qu’ils apprécient. Vous pouvez donc détourner la chasse aux œufs de plusieurs façons. Tout d’abord, en organisant une chasse aux trésors dans votre jardin : disséminez des indices, incitez les enfants à s’entraider, et faites en sort qu’ils trouvent un seul gros trésor à la fin de la chasse. Le gain sera plutôt un beau cadeau ou une belle surprise que des chocolat en quantité. Vous pouvez aussi disséminer dans le jardin des œufs symboliques (œufs décoratifs, cailloux peints ou œufs durs), sur lesquels vous noterez des nombres de points ou des symboles, et qu’ils pourront ensuite échanger contre un plus gros cadeau. L’objectif étant ici qu’ils aient toujours le plaisir de chercher longtemps dans le jardin, mais sans que cela soit nécessairement corrélé avec un nombre énorme de chocolats.  Les œufs symboliques peuvent aussi être échangés contre des « bons pour » ( une sortie en famille, une dispense de vaisselle, un tour de manège…)

Les chocolats, obligatoires?

 
La question est de savoir si oui ou non, vous et vos enfants consommez du chocolat durant l’année. Si vous avez l’habitude de manger un carré de chocolat chaque soir, alors vous savez que le chocolat que vous recevrez ne sera pas gâché. Il n’y a pas de mal à recevoir des chocolat si c’est ce que vous aimez manger! Essayez simplement d’orienter vos cadeaux sur le chocolat que vous aimez : on entasse trop souvent de petits œufs pralinés que l’on trouve trop sucrés, alors qu’on préfère manger un carré de chocolat 80% de cacao avec le café. Si vous n’êtes pas très chocolat, alors faites-vous une raison : il finira à la poubelle. Adaptez donc vos cadeaux et offrez-vous suivant ce que vous aimez : des bonbons, des sucreries, des pâtes de fruits, ou même des tartinades en bocal, des liqueurs, des bières artisanales, du fromage… Le plaisir de la gourmandise doit être adapté aux goûts de chacun pour être sûrs que rien ne sera gâché!
 

Le chocolat moins emballé

 
Globalement, le gros de vos efforts sera à concentrer sur les contenants. Les œufs que l’on trouve en grande surface sont remplis dans de emballages de plastique bien inutiles et pas très jolis. Pour les enfants, les œufs et autres fritures sont souvent incontournables. Pour les rendre les plus écologiques possibles, achetez les en vrac, en boutique vrac ou chez la majorité des chocolatiers (amenez vos propres bocaux en vous rendant en magasin pour ne pas que l’on vous propose d’emballage en plus). Emballez-les dans de jolis œufs décoratifs réutilisables en carton que l’on trouve chez Sostrene Grene par exemple, ou en métal comme ceux qu’édite chaque année Sergent Major. On en aussi trouve de très beaux vintage en brocante. Après la fête, vous les garderez pour l’année suivante! A défaut, gardez de jolis bocaux et entourez-les de rubans multicolores (récupérés!). Bocaux, boites de récup, « œufs à garnir et à suspendre peuvent être décorés par les enfants.
 

Photo jriede @Flickr

Le chocolat maison

 
Le chocolat maison peut également être assez écologique : vous gérez les emballages, vous pouvez le réaliser à partir de chocolat acheté en vrac, vous pouvez le parfumer avec ce qui passe dans vos placards (éclats de noix, bonbons, etc), et en plus, cela fait plaisir! Essayez par exemple le chocolat maison façon Crunch ou les plaques de chocolat fantaisie.
 

Les cadeaux

 
Pâques n’est pas destiné à devenir un second Noël, mais si vos enfants ne sont pas gourmands, un cadeau « utile » aura quand même plus d’intérêt que des chocolats. Pour être dans le thème, privilégiez les jeux autour du thème de la nature, les petits jeux de société qui serviront pour les vacances, les jeux d’extérieur, ou encore le matériel de jardinage. L’objectif étant que cela complète bien les jeux reçus en hiver, et que cela pousse vos enfants vers l’extérieur! J’aime aussi les babioles éducatives (œuf à excaver, plantes à faire pousser, cristaux à fabriquer…). Essayez aussi les œufs Playmobil dont les enfants se lassent rarement. Les jeux, surtout s’ils sont en plastique, ne sont pas zéro déchet, aussi essayez de les trouver d’occasion, ou de les échanger avec des amis qui ont des enfants un peu plus grands que les vôtres. Il existe des boutiques spécialisées en jeux pour enfants d’occasion, à Lille comme dans d’autres grandes villes. Les enfants y attachent moins d’importance que vous ne l’imaginez, tant que le jeu est complet et en bon état!

Les vêtements

 
Offrir des vêtements à Pâques est un choix qui peut s’avérer judicieux et qui peut faire plaisir à tout âge. Cela évite le cadeau inutile, et peut permettre de préparer la garde-robe estivale. Offrez par exemple aux enfants : un chapeau pour l’été, des barrettes pour les petites filles, un joli t-shirt avec un lapin, un petit sac printanier, une combi-short estivale, un nouveau maillot de bain ou de jolies bottes de pluie… Si le cadeau est joli, aucune petite fille ou petit garçon ne s’en plaindra, mais vous aurez allié l’utile à l’agréable! Pour une fête vraiment zéro déchet, choisissez des vêtements en boutique d’occasion.

Les livres

 
A tout âge, un livre fait toujours plaisir. Achetez-les d’occasion, et si vous en trouvez qui bouclent avec le thème, c’est encore mieux! Pour les plus jeunes, il existe par exemple Peppa Pigg et les œufs de Pâques, mais aussi une version T’choupi, petit ours brun, Trotro… Ici aussi, la fête sera réellement zéro déchet si vous achetez vos livres d’occasion.
 

Photo Luke Jones @Flickr

Les activités

 
Le cadeau le plus écologique possible sera sans doute un bon pour une activité. Avec l’été qui approche, privilégiez les activités de plein air : balade en forêt, accrobranche, pique-nique à la mer, parc d’attractions…, selon vos moyens et les envies de votre famille. Cela a parfois un certain coût mais c’est peut être une dépense que vous auriez fini par faire de toutes façons, alors autant la valoriser en l’offrant à tout le monde à Pâques, ce qui permet d ‘expliquer aussi pourquoi il n’y a pas « beaucoup » de chocolats.

Les activités manuelles

 
Les cadeaux sous forme activités manuelles sont toujours appréciés et promettent des heures d’amusement aux enfants. Vous pouvez constituer le kit vous-même et l’offrir en pièces détachées en disséminant les élements qui constituent le kit dans le jardin, avec comme à résoudre énigme pour les enfants: « Qu’est-ce que ça va servir à fabriquer? »
 

Le cadeau des petits

 
Les petits peuvent contribuer aussi à faire plaisir à la famille à pâques, en faisant un joli dessin, un photomontage ou une carte en collage réalisée à partir de matières récupérées à offrir à chaque membre de la famille.
 
Je vous souhaite une très belle fête de Pâques! Et vous, vous offrez beaucoup de chocolats à Pâques, ou vous préférez d’autres alternatives?

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0