Archives par mot-clé : apéritif

Comment composer un bar idéal?

Photo Adrian Scottow @Flickr

Vous l’aurez sans doute remarqué au nombre de recettes de tartinades que je propose, j’adore organiser des apéritifs. C’est un plaisir pour moi de recevoir et j’aime aussi bien préparer de petites choses gourmades à picorer que préparer des cocktails en tous genres. J’ai une collection de bouteilles assez étoffée (c’est un euphémisme) à force d’acheter toujours le petit ingrédient qui manque pour telle ou telle recette de cocktail… Et j’ai toujours l’impression qu’il manque quelque chose quand je repère une recette qui me plait, pas vous?

Alors, je me suis demandé quel étaient les basiques pour composer un bar qui permette d’improviser un grand nombre de cocktails, mais aussi de faire plaisir à des invités qui ont des goûts différents. Ma liste est déjà très étoffée et tout n’est pas indispensable bien sûr, cela dépend de vos goûts et de ce que vous aimez préparer… Mais en vous en inspirant, vous devriez être capables de préparer de savoureux cocktails pour les soirées entre amis, mais aussi de profiter de bons alcools servis purs, bref, vous pourrez jouer au parfait barman à la maison!

Les eaux-de-vie

Les eaux de vie sont la base de nombreux cocktails. Certaines personnes n’aiment que les cocktails au rhum, d’autres au whisky, donc c’est à adapter selon vos goûts mais dans l’absolu,  les basiques les plus utilisés dans les cocktails sont la vodka, le gin, le whisky (et le bourbon),  le rhum et la tequila (et la cachaça si vous aimez la caïpirinha). Le cognac, l’armagnac et le calvados font aussi de délicieux cocktails à la française.  Si vous aimez voyager lors de vos apéritifs, l’aquavit permet de super associations également.

Bitters, vins cuits et autres

En association des alcools forts, ou seuls, les bitters comme l’Angostura et les vermouth (blanc, rouge et dry) sont des indispensables des cocktails. A consommer avec de l’eau mais aussi en cocktails, le pastis est aussi indispensable, et vous pouvez investir dans une bouteille d »absinthe si vous aimez ça.  A consommer tel quel mais aussi en cocktail, le porto rouge est souvent apprécie, ainsi que sa variante blanche, un peu moins connue. Enfin, je vous recommande d’avoir de l’Apérol pour les spritz, du Pimm’s pour le cocktail du même nom, et pourquoi pas un apéritif à base de vin un peu old fashionned comme le Lillet.


Photo Adrian Scottow @Flickr

Liqueurs

Les liqueurs peuvent être consommées sur glace telles quelles ou entrer dans la composition de pas mal de cocktails. Il en existe des dizaines, mais voici celles qui semblent servir le plus souvent dans les cocktails. Adaptez ce choix à vos goûts pour éviter d’avoir des bouteilles qui trainent 10 ans dans vos placards… Le basique indispensable est bien sûr la crème de cassis qui permet de composer le fameux kir ou sa variante royale au champagne. Dans le même esprit, j’aime aussi beaucoup la liqueur de pamplemousse pour réaliser le fameux rosé pamplemousse.  Du côté des saveurs gourmandes, le Bailey’s, la liqueur de cacao et la liqueur de café (Kalhua) entrent dans la composition de nombreux cocktails. Enfin, un triple sec comme le grand Marnier ou le Cointreau est toujours une valeur sûre. Ajoutez du curaçao bleu pour les cocktails aux couleurs des mers des du sud, et vous avez une bonne base de départ pour parer à toutes les envies.

Traditions régionales

J’aime beaucoup ramener des apéritifs et boissons régionales de mes voyages, ça permet de faire découvrir quelque chose d’un peu différent aux invités et on peut aussi faire des cocktails très sympa avec. Parmi mes chouchous, j’aime particulièrement le cap corse, le Picon, le Pineau des Charentes blanc et rouge, le Cidre  et le poiré et enfin le Pommeau de Normandie, mais chaque région regorge de trésors!


Photo Michael Korcuska @Flickr

Bière & cidres

En bonne nordiste, je n’imagine pas de ne pas avoir un choix de bières significatif pour mes invités. Ce n’est pas l’ingrédient à cocktails le plus répandu, mais il en existe quand même un certain nombre, comme le Picon bière ou le Monaco, mais aussi d’autres plus élaborés. Mes bières favorites sont les IPA dont j’apprécie l’amertume, mais cela ne plaît pas à tout le monde, aussi j’essaye d’avoir aussi d’avance une blonde et une ambrée. Plus spécifique mais il y a des amateurs (comme moi), les stout et les brunes sont aussi très sympa. Le cidre est une bonne option quand on reçoit des gens qui n’aiment pas trop l’alcool ou qui vont conduire car il est très léger. L’automne, j’aime faire des cocktails aux cidre avec un peu de calvados, du sirop de cannelle et des morceaux de pomme, un régal.

Vins et champagnes

Les vins et champagnes sont des basiques qu’on peut consommer tel quels ou utiliser dans une multitude de cocktails. Le crémant ou le champagne sont parfaits tels quels ou pour les kirs et soupes de champagne. Le Prosecco est idéal pour les spritz, mais peut être remplacé par un autre vin mousseux si vous voulez acheter moins de variantes. Un choix de vins rouges légers ( par exemple, Bourgogne, beaujolais, ou vins de la Loire comme le Bourgueil), de blanc frais (Bourgogne, Languedoc léger ou Loire), ou de rosé léger ( côte de Provence ou Anjou léger) permettront de répondre aux goûts de tous vos invités.

Sirops et édulcorants

Les sirops permettent d’aromatiser les cocktails. Il en existe un choix impressionnant et vous pouvez vous lancer dans une collection si vous en avez envie. Les plus utiles sont le sucre de canne, que l’on trouve dans énormément de cocktails, et la grenadine. Ensuite parmi les sirops à cocktail, vous n’avez que l’embarras du choix. Mes chouchous du moment sont ceux au sureau, à la verveine, à l’abricot, au melon, à la barbe à papa, à la vanille, à la mirabelle, au coquelicot, à la pistache… Enfin, il vous faudra toujours dans vos placards du sucre blanc et roux.

Jus de fruits

Les jus de fruits peuvent être servis seuls, en cocktails de fruits sans alcool ou bien sûr, entrer dans la composition de cocktails aux fruits. Le jus de citron jaune et vert peuvent vraiment vous dépanner lorsque vous n’avez pas de citrons frais, et ils se conservent très bien donc je recommande de toujours en avoir au frigo. Le jus d’orange est un basique à avoir d’avance, ainsi que le jus de tomates si vous êtes amateurs de bloody Mary.


Photo Michael Korcuska @Flickr

Eaux et sodas

Les eaux et sodas ont de nombreux usages. Si vous n’en consommez pas au quotidien, privilégiez des bouteilles individuelles pour éviter le gaspillage car ils s’éventent vite une fois ouverts. Les basiques à avoir sont l’eau gazeuse, pour le mojito, le tonic pour le gin tonic, le cola et la limonade.

Autres

Pour finir, il y a quelques basiques du placard très utiles pour les cocktails, comme la Sauce Worcestershire, le Tabasco, le sel de céleri qui vous permettront de réaliser le fameux Bloody Mary. Les olives vertes décoreront des cocktails comme le martini. Un shaker, un jigger, une cuiller à mélange, une passoire à glaçons (ce n’est pas pareil qu’une passoire à pâtes!), un chinois, un pilon, un presse agrume, sont les accessoires les plus utiles.

Voilà, avec cette liste, vous devriez être paré pour devenir un champion du cocktail et des apéros!  Et vous, quels sont vos cocktails préférés?

Sources d’inspiration  :
http://www.deguermantes.com/articles/2017/6/5/le-bar-maison-ideal
https://www.villaschweppes.com/article/les-alcools-et-les-ingredients-a-avoir-chez-soi_a648/1
https://avis-vin.lefigaro.fr/spiritueux/o26611-aperitif-quelles-bouteilles-pour-se-constituer-le-bar-ideal

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Petits croissant apéritifs au pesto

Aujourd’hui je vous propose un petit amuse-bouche pour l’apéritif, à la fois très simple et très bon. Je l’ai réalisé pour une soirée récemment et tout le mode s’est régalé.
 
 
C’est une recette que j’avais repérée sur le blog La cuisine de Poupoule, un blog dont je suis fan et que je lis régulièrement depuis des années. J’y trouve toujours des idées faciles et qui plaisent à toute la famille.
 
J’ai fait exactement la même recette qu’elle, mais je n’ai pas utilisé d’œuf pour dorer les croissants, car le pesto dégageait tellement de gras qu’il m’a suffi d’étaler un peu l’huile sur le dessus des croissants pour faire adhérer le sésame.
 
Mes croissants sont un peu trop dorés, surveillez bien la cuisson vers la fin s’il vous ne voulez pas qu’ils brûlent!
 
 
Je ne raffole bizarrement pas trop du pesto dans les pâtes, mais j’aime bien en utiliser dans des quiches, des muffins, ou comme ici dans ces petits croissants apéro, cela fonctionne très bien.
 
Pour cette recette, j’utilise une pâte feuilletée du commerce et un pesto tout fait, ça en fait une recette ultra basique et rapide, mais bien sûr si vous voulez utiliser des ingrédients 100% faits maison, ça n’en sera que meilleur!
 
  
 
 
 
Source d’inspiration :
http://lacuisinedepoupoule.com/2020/01/croissant-au-pesto.html

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Comment réduire votre bilan carbone en cuisine?

 
Je continue ma série de conseils écolo et après mon post sur la réduction du plastique, je vous propose aujourd’hui de découvrir quelques points qui vont vous permettre de réduire facilement votre empreinte carbone en cuisine. Vous allez le voir, il ne faut parfois pas grand chose pour que nos gestes aient un impact positif sur l’environnement… Tentés ? C’est par ici!
 
 

Évitez les aliments qui viennent de loin

La majorité du CO2 que vous provoquez vient des aliments qui viennent de loin. Je ne dis pas que vous ne pourrez plus jamais manger une banane ou un avocat, mais manger un peu de plus de produits issus de vos producteurs locaux fera clairement du bien à la planète et aussi à l’économie de votre région!
 

Photo Tony Kennick @Flickr
 

Mangez de saison

Les fruits et légumes consommés hors saison nécessitent souvent de électricité pour leur apporter la lumière dont ils ont besoin pour grandir, et on augmente ici aussi fortement la facture en Co2, sans compter qu’ils demandent plus d’engrais et produits chimiques pour se développer.
 

Photo sophie @Flickr
 

Évitez les aliments transformés

Les aliments les plus transformés et raffinés sont aussi ceux qui demandent le plus d’énergie pour être produits. Que ce soit les biscuits apéritifs, les bonbons, les plats tout prêts, les nuggets ou autres… Limitez-les au maximum pour baisser votre dépense en Co2.
 

Photo Philip Choi @Flickr
 

Réduisez la viande

Une réduction de votre consommation de viande est un vrai plus pour l’environnement et pour votre santé. La diminution de la viande rouge dans votre alimentation est celle qui aura le plus d’impact, car la production de viande bovine est l’une des industries les plus polluantes qui soient. Mon conseil pour garder le même budget : achetez-en moins et prenez une viande élevée localement par un agriculteur travaillant dans une ferme à l’échelle humaine. Cela sera bon à la fois pour vous, pour la planète et encore une fois, pour l’économie locale.

Photo Kevin Doncaster @Flickr
 
Voilà mes gestes tout simples pour réduire le bilan carbone dans votre cuisine. Connaissez-vous d’autres gestes qui demandent peu d’efforts pour beaucoup de résultats?

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Voyage gourmand : que manger et ramener du Danemark?

Source Pug Girl @Flickr
 
Régulièrement, je vous partage mes idées souvenirs ou mes plats favoris issus d’un pays que j’ai visité. Les voyages et la cuisine sont deux de mes plus grandes passions et quand je peux les réunir, je suis aux anges! C’est pourquoi en voyage, je suis toujours à l’affût de petits souvenirs culinaires, ou de spécialités à tester pour découvrir comment mangent les gens sur place. Aujourd’hui, direction le Danemark! Je vous livre mes conseils sur ce qu’il faut impérativement tester sur place, ou ramener dans vos valises.
 
 

Des fromages

 

On trouve quelques fromages sympa au Danemark. Il y a notamment un bleu danois, nommé le danablue. Vous pourrez aussi découvrir l’esrom, un fromage au lait de vache à la saveur prononcée, et avec de petits trous. Un peu plus doux, l’havarti se trouve également facilement. J’ai goûté ce dernier accompagné de compote et le mélange était très sympa! 

Source  @Flickr

Du pain et des « viennoiseries » danoises

 

Les viennoiseries ne se trouvent pas qu’à Vienne, et certaines que l’on trouve au Danemark sont très sympa.  Les wienerbrod (viennoiseries) les plus célèbres sont les kanelsnegl, des petits pains à la cannelle, et le romsnegl, un petit pain glacé au rhum. Côté pain, il y a beaucoup de pains bruns très sympa, et notamment le rugbrod ou pain danois.


Source Krista @Flickr

Des smorrebrod

 
Les smorrebrod sont une institution danoise. Il s’agit de tartines couvertes d’ingrédients frais et que l’on sert pour pas cher du tout dans tous les cafés et restaurants. Il y en a de très basiques ou de plus élaborées. On en trouve par exemple au fromage harvati avec de la compote, avec du hareng, de la moutarde sucrée et câpres, le tout sur du pain au malt (maltbrod) ou du rye brod. C’est la meilleure alternative pour manger typique et pas trop cher le midi au Danemark.
On trouve aussi une variante moderne, nommée les smushies. C’est exactement la même chose, mais servi en mini portions, à partager à l’apéritif.
 

Source Heather Cowper @Flickr
 

Du poisson

Les danois consomment beaucoup de poissons et notamment le hareng, des poissons fumés en tous genre, comme des maquereaux, de l’anguille… On trouve aussi les fiskefrikadeller, des boulettes de poisson épicées, et les sildebof, des croquettes de hareng accompagnées d’une sauce aux oignons. On sert dans certains restaurants le « platte » : une assiette garnie de produits de la mer comme du hareng, des crevettes, etc.


Source kaet44 @Flickr

De la street food

Il y a quelques classiques de street-food au Danemark et parfois des petites cabanes (polsevognen) qui vendent des hot-dogs et des snacks. On y trouve des hot-dogs composés de saucisses (pølser), avec des cornichons marinés (agurk) et de l’oignon grillé (ristede løg) ou de la rémoulade, une sauce qui n’a rien en commun avec notre rémoulade française. On y trouve aussi des frikadelle, encore un faux ami car ils n’ont que le nom en commun avec nos fricadelles! Il s’agit plutôt de petites galettes de viande type steak haché, qui peuvent être mises dans des sandwiches (ou pas). 
 

Source Jay Bergesen @Flickr

Des gâteaux et desserts

 

Il y a de nombreux gâteaux bien réconfortants au Danemark, j’ai pu tester le kransekage, ou gâteau aux amandes, l’æblekage, un gâteau aux pommes, mais aussi l’oldemorstang, qui rappelle un peu le stollen.  Sinon, le dessert divin à tester si vous aimez le ria au lait, c’est le risalamande : un riz au lait  aux amandes gâchées et à la confiture de cerises, un dessert typique de Noël là-bas.


Source Steve Snodgrass @Flickr

Des condiments et accompagnements

Il y a bien sûr des accompagnements à tout ça et parmi les plus fréquents, on trouve beaucoup de cornichons au vinaigre, ou d’oignons marinés dans un jus tout rose, sans doute à la betterave. 

Les salades de pommes de terre à la crème, ciboulette et oignons rouges sont également un accompagnement délicieux.

Des boissons

Ceux qui ont soif trouveront leur bonheur au Danemark, rassurez-vous. Il y a des brasseries célèbres là-bas comme la Carlsberg, et la Tuborg, mais aussi, bien plus sympa, de nombreuses micro brasseries, dont la plus grosse (qui n’en est donc plus une!) est la Mikeller. Les Danois ont aussi développé la première « bière open source », la Vores Øl. L’aquavit est une boisson locale aux plantes qui est un peu tombée en désuétude, mais revient à la mode grâce à certains cocktails.


Source Bernt Rostad @Flickr

Des accessoires de cuisine

 

Si vous aimez les accessoires design, vous pourrez vous faire plaisir et vous ramener des ustensiles en tous genres, car de nombreuses marque superbes sont originaires du Danemark : Bodum,  Bloomingville, Ferm Living, Greengate et plein d’autres, il n’y  que l’embarras du choix.

Voilà, côté alimentation et cuisine ce que j’ai remarqué au Danemark. Les mateurs de design seront évidemment aussi aux anges, ainsi que les fans des contes d’Andersen, qui pourront ramener une édition danoise s’ils le souhaitent! Et vous, qu’avez-vous ramené de là-bas?

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Bananes plantain au bacon

La banane plantain m’intrigue souvent dans les rayons de mon supermarché, et il m’arrive de succomber à l’appel de sa jolie couleur! Mais alors, vient la question fatidique : qu’est-ce que je vais en faire?
 
 
La banane plantain est plus riche en amidon et plus rigide que la banane que l’on consomme en dessert, mais moins sucrée. Bien qu’elle soit tout à fait consommable telle qu’elle, on a donc plutôt tendance à la cuisiner et à la servir dans des plats salés.
 
 
La première fois que j’ai goûté de la banane plantain, c’était à un apéritif où des amis l’ont servie juste poêlée. C’était top! La recette que je vous propose est à peine plus travaillée. J’ai choisi de faire la banane plantain pour l’apéritif, simplement en l’entourant d’une tranche de lard. On poêle, c’est c’est prêt! Il s’agit d’une recette toute simple d’inspiration cubaine, que j’ai réalisée lors d’un apéro à thème. Si vous avez envie de saveurs exotiques, cela devrait vous plaire.
 
  
 
 
 
Source d’inspiration :
http://pinterest.com/pin/56576539046759194/?s=3

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Petites bouchées au porc, miel et moutarde

Aujourd’hui, je vous propose une recette vite faite bien faite pour l’apéritif. J’adore me régaler à l’apéro, mais j’aime aussi que cela ne prenne pas trop de temps ! Le but c’est de passer un bon moment,  pas de rester collé(e) en cuisine toute la journée, on n’est pas d’accord ?
 
 
Et puis comme j’aime la variété, il faut que chaque petite chose soit rapide à faire pour me permettre d’en faire plusieurs. Celle-ci est parfaite à improviser si vous avez un reste de viande hachée au congélateur. 
 
 
J’ai imaginé ces petites bouchées pour un repas de Thanksgiving. Si vous avez vous aussi envie d’organiser cette fête ou si vous prévoyez de recevoir du monde, pourquoi ne pas compléter avec des toasts à la courge et au chèvre et une sweet potato pie
 
Ma dorure favorite consiste à mélanger une ou deux cuillères d’huile d’olive avec une pincée de curcuma et de paprika. J’étale ensuite ce mélange au pinceau alimentaire. Sur la photo il n’y en a pas car j’ai manqué de temps, mais n’hésitez pas à l’ajouter, les boules seront plus colorées.
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Légume de saison : le poireau

Photo Rosmarie Voegtli @Flickr

Avec le mauvais temps on retrouve les légumes d’automne, et parmi eux, le poireau. Les poireaux sont les cousins de l’oignon, mais ils ont une saveur plus douce et plus délicate et sont délicieux, quelle que soit leur mode de cuisson. 


Photo liz west @Flickr

Comment choisir des poireaux?

Choisissez des poireaux fermes avec un maximum de blanc et de vert clair, si possible. Évitez ceux dont les extrémités sont jaunies. Choisissez des poireaux dont le diamètre ne dépasse pas 3/4 cm si possible. Les poireaux plus gros peuvent être plus fibreux, avec des couches extérieures qui ne sont pas aussi fermes et fraîches que le reste, et qui devront donc être enlevées. 

Photo Richard North @Flickr

Quand les poireaux sont-ils de saison?

Les poireaux sont de saison de septembre à mars. 

Comment conserver des poireaux?

Conservez vos poireaux non lavés dans un sac en plastique non fermé au réfrigérateur.

Photo Chris Penny @Flickr

Comment préparer des poireaux?

Les poireaux poussent dans le sol et peuvent ainsi emprisonner un peu de terre entre les couches. Pour nettoyer les poireaux, coupez les racines, puis la tête vert foncé. Coupez-le ensuite dans la longueur afin de pouvoir nettoyer entre les feuilles sous un filet d’eau. On a  tendance à utiliser uniquement les parties les plus tendres, vert clair et blanc, pour cuisiner et manger. Cependant, jeter la partie verte serait une erreur. Elle peut être utilisée comme le reste du poireau à condition de la cuire un peu plus longuement, ou être réutilisée dans les soupes et bouillons qu’elle parfume à la perfection! Vous pouvez aussi les ajouter à l’eau de cuisson lorsque vous mijotez des légumes ou ragoûts. Les poireaux peuvent être sautés, rôtis ou cuits à l’eau suivant l’utilisation que l’on souhaite en faire. 

Mes recettes favorites aux poireaux

Quiche aux poireaux et Saint nectaire

Gratin de poireaux et maroilles

Tarte poireaux reblochon

Cake aux poireaux et lardons

cake-poireau-lardons-2

Galettes lentilles poireaux

Pain perdu aux champignons de Paris, poireaux et jambon

pain-perdu-poireau-mimolette-3

Carrosotto aux poireaux et bacon

carosotto

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Os feuilletés apéro

Comme je vous le disais précédemment, j’ai toujours été passionnée par la fête d’Halloween. D’ailleurs, je rêverais de célébrer cette fête là-bas un jour, de voir les rues décorées, les enfants frapper aux portes… L’an dernier, j’ai eu la chance d’être à San Francisco quelques semaine avant Halloween et j’ai pu voir l’effervescence dans les magasins : les vitrines des supermarchés qui débordaient de courges, les rayons des libraires remplies d’histoires de vampires, les restos qui couvraient leurs menus de toiles d’araignée… Chacun y va de son petit détail pour être dans l’esprit de la fête! 

 

Si vous voulez comme moi réaliser un menu à thème pour ce soir-là, voici quelques idées que j’ai pu réaliser au fil des ans :

Pumpkin spice latte
Houmous de citrouille
Halloween pumpkin pie
Tarte à la courge sucrée

 

Pour l’apéritif, voici une nouvelle idée très simple a réaliser et vraiment jolie (ou moche, c’est vous qui voyez!)
J’avais vu des recettes de ce type sur Pinterest et j’ai décidé de m’en inspirer librement pour la refaire à ma façon.

 

  

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Comment tout faire maison (ou presque)?

Comme vous le avez sans doute, j’essaye de diminuer au maximum mes déchets. Pour cela, il y a plusieurs façons de procéder, mais l’une d’entre elles est simplement de faire plus de choses soi-même. On se retrouve donc à acheter des ingrédients de base, que l’on trouve plus facilement en vente sans emballage, mais on en profite également pour manger plus sainement, et surtout, des produits dont on connait la composition.
 
Si vous aussi, que ce soit pour l’environnement, le goût ou votre santé, vous voulez réaliser plus de fait-maison, je vous propose ici un récapitulatif des recettes que je propose sur ce blog. Je l’enrichirai au fur et à mesure  de mes tentatives réussies!
 
 

Sauces

Pains

Produits laitiers

Pâtes à tarte

Jus de fruits

Sodas

Sirops

Biscuits apéritifs

Tartinades apéro

Huile et vinaigre

Épices

Pour la pâtisserie

Pâtes à tartiner

Biscuits et chocolats

Boissons chaudes

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Salade d’œufs durs

Connaissez-vous la salade d’œufs durs? Je ne sais plus comment j’en ai entendu parler à l’origine, mais cela faisait un petit moment que je voulais la tester, car bien que je diminue les œufs dans la pâtisserie ces derniers temps, j’aime beaucoup cela.
 
 
Je trouve simplement que l’œuf est un aliment très riche et qu’il est dommage de trop en consommer « sans en profiter », dans des recettes où il est mélangé et où on ne le sent pas. Il est  plutôt facile de rendre plus digestes les gâteaux en les réalisant sans œuf. Cela me permet de diminuer significativement ma consommation d’œufs, sans pour autant me priver. Je continue à en manger à l’occasion, en les appréciant vraiment, comme dans cette salade d’œufs.
 
 
Cette salade toute simple est un régal pour les amateurs d’œufs durs. Elle est très facile à réaliser et ne demande aucun ingrédient complexe, hormis la moutarde. Qu’y a-t-il de complexe dans la moutarde me demanderez-vous? Hé bien, on n’utilise pas n’importe quelle moutarde ici! En effet, on utilise une moutarde jaune anglaise, et de la sauce « relish », une sorte de sauce à base de pickles aigre doux mixés. Si vous avez du mal à trouver ces ingrédients, je vous conseille de remplacer la moutarde jaune par de la moutarde normale française, ou un mélange de moutarde forte et de moutarde douce pour éviter que cela ne pique trop. Quand au relish, vous pouvez le remplacer par des pickles aigre doux émincés très finement, ou encore de la piccalilli.
 
Tartinez-la sur des toasts ou mieux, sur du bon pain de campagne à l’apéritif, c’est un délice!
 
 
 
 
 
Source d’inspiration :
http://kosherfood.about.com/od/koshersaladrecipes/r/salad_egg_mel.htm

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0