Archives par mot-clé : apéritif

Petites bouchées au porc, miel et moutarde

Aujourd’hui, je vous propose une recette vite faite bien faite pour l’apéritif. J’adore me régaler à l’apéro, mais j’aime aussi que cela ne prenne pas trop de temps ! Le but c’est de passer un bon moment,  pas de rester collé(e) en cuisine toute la journée, on n’est pas d’accord ?
 
 
Et puis comme j’aime la variété, il faut que chaque petite chose soit rapide à faire pour me permettre d’en faire plusieurs. Celle-ci est parfaite à improviser si vous avez un reste de viande hachée au congélateur. 
 
 
J’ai imaginé ces petites bouchées pour un repas de Thanksgiving. Si vous avez vous aussi envie d’organiser cette fête ou si vous prévoyez de recevoir du monde, pourquoi ne pas compléter avec des toasts à la courge et au chèvre et une sweet potato pie
 
Ma dorure favorite consiste à mélanger une ou deux cuillères d’huile d’olive avec une pincée de curcuma et de paprika. J’étale ensuite ce mélange au pinceau alimentaire. Sur la photo il n’y en a pas car j’ai manqué de temps, mais n’hésitez pas à l’ajouter, les boules seront plus colorées.
 
 
 
Petites bouchées farcies au porc, miel et moutarde

Petites bouchées farcies au porc, miel et moutarde

Ingrédients

  • 1 pâte à pizza
  • 200 g de viande de porc hachée
  • 80 g de pomme épluchée et coupée en petits dés
  • 1 gousse d'ail émincée
  • 1 c. à c. de persil
  • 1 c. à c. de moutarde à l'ancienne
  • 1 c. à c. de miel
  • Sel, poivre

Instructions

  1. Mélangez tous les ingrédients de la farce dans un saladier.
  2. Divisez-la ensuite en 32 boules.
  3. Coupez la pâte en 32 triangles et entourez les boulettes de viande avec.
  4. Soudez bien et déposez les boules sur la plaque du four, soudure en dessous.
  5. Préchauffez le four à 180°C.
  6. Faites cuire 20 à 25 minutes jusqu'à ce que les boules soient dorées.

Légume de saison : le poireau

Photo Rosmarie Voegtli @Flickr

Avec le mauvais temps on retrouve les légumes d’automne, et parmi eux, le poireau. Les poireaux sont les cousins de l’oignon, mais ils ont une saveur plus douce et plus délicate et sont délicieux, quelle que soit leur mode de cuisson. 


Photo liz west @Flickr

Comment choisir des poireaux?

Choisissez des poireaux fermes avec un maximum de blanc et de vert clair, si possible. Évitez ceux dont les extrémités sont jaunies. Choisissez des poireaux dont le diamètre ne dépasse pas 3/4 cm si possible. Les poireaux plus gros peuvent être plus fibreux, avec des couches extérieures qui ne sont pas aussi fermes et fraîches que le reste, et qui devront donc être enlevées. 

Photo Richard North @Flickr

Quand les poireaux sont-ils de saison?

Les poireaux sont de saison de septembre à mars. 

Comment conserver des poireaux?

Conservez vos poireaux non lavés dans un sac en plastique non fermé au réfrigérateur.

Photo Chris Penny @Flickr

Comment préparer des poireaux?

Les poireaux poussent dans le sol et peuvent ainsi emprisonner un peu de terre entre les couches. Pour nettoyer les poireaux, coupez les racines, puis la tête vert foncé. Coupez-le ensuite dans la longueur afin de pouvoir nettoyer entre les feuilles sous un filet d’eau. On a  tendance à utiliser uniquement les parties les plus tendres, vert clair et blanc, pour cuisiner et manger. Cependant, jeter la partie verte serait une erreur. Elle peut être utilisée comme le reste du poireau à condition de la cuire un peu plus longuement, ou être réutilisée dans les soupes et bouillons qu’elle parfume à la perfection! Vous pouvez aussi les ajouter à l’eau de cuisson lorsque vous mijotez des légumes ou ragoûts. Les poireaux peuvent être sautés, rôtis ou cuits à l’eau suivant l’utilisation que l’on souhaite en faire. 

Mes recettes favorites aux poireaux

Quiche aux poireaux et Saint nectaire

Gratin de poireaux et maroilles

Tarte poireaux reblochon

Cake aux poireaux et lardons

cake-poireau-lardons-2

Galettes lentilles poireaux

Pain perdu aux champignons de Paris, poireaux et jambon

pain-perdu-poireau-mimolette-3

Carrosotto aux poireaux et bacon

carosotto

Os feuilletés apéro

Comme je vous le disais précédemment, j’ai toujours été passionnée par la fête d’Halloween. D’ailleurs, je rêverais de célébrer cette fête là-bas un jour, de voir les rues décorées, les enfants frapper aux portes… L’an dernier, j’ai eu la chance d’être à San Francisco quelques semaine avant Halloween et j’ai pu voir l’effervescence dans les magasins : les vitrines des supermarchés qui débordaient de courges, les rayons des libraires remplies d’histoires de vampires, les restos qui couvraient leurs menus de toiles d’araignée… Chacun y va de son petit détail pour être dans l’esprit de la fête! 

 

Si vous voulez comme moi réaliser un menu à thème pour ce soir-là, voici quelques idées que j’ai pu réaliser au fil des ans :

Pumpkin spice latte
Houmous de citrouille
Halloween pumpkin pie
Tarte à la courge sucrée

 

Pour l’apéritif, voici une nouvelle idée très simple a réaliser et vraiment jolie (ou moche, c’est vous qui voyez!)
J’avais vu des recettes de ce type sur Pinterest et j’ai décidé de m’en inspirer librement pour la refaire à ma façon.

 

  

Os feuilletés apéro

Ingrédients

    Pour les os
  • 1 pâte feuilletée
  • Fleur de sel
  • 1 c. à s. de lait
    Pour la sauce
  • 30 g de pulpe de tomate récup
  • 1 c. à s. concentré de tomates
  • 1 c. à s. de sauce barbecue
  • 1 pincée de paprika
  • Sel, poivre

Instructions

  1. Dans un petit bol, mélangez les ingrédients de la sauce.
  2. Préchauffez votre four à 180°C.
  3. Découpez votre pâte brisée en bandes de 6 cm de long et 2 cm de large avec un couteau.
  4. Faites une encoche à chaque extrémité sur environ 1 cm.
  5. Repliez les 4 bouts en formant petites boules pour représenter les extrémités des os.
  6. Disposez les "os" sur du papier cuisson.
  7. Badigeonnez de lait.
  8. Parsemez le tout d’un peu de fleur de sel.
  9. Faites cuire jusqu’à ce que les os soient légèrement dorés, soit environ 12 minutes.
  10. Servez avec la sauce.

Comment tout faire maison (ou presque)?

Comme vous le avez sans doute, j’essaye de diminuer au maximum mes déchets. Pour cela, il y a plusieurs façons de procéder, mais l’une d’entre elles est simplement de faire plus de choses soi-même. On se retrouve donc à acheter des ingrédients de base, que l’on trouve plus facilement en vente sans emballage, mais on en profite également pour manger plus sainement, et surtout, des produits dont on connait la composition.
 
Si vous aussi, que ce soit pour l’environnement, le goût ou votre santé, vous voulez réaliser plus de fait-maison, je vous propose ici un récapitulatif des recettes que je propose sur ce blog. Je l’enrichirai au fur et à mesure  de mes tentatives réussies!
 
 

Sauces

Pains

Produits laitiers

Pâtes à tarte

Jus de fruits

Sodas

Sirops

Biscuits apéritifs

Tartinades apéro

Huile et vinaigre

Épices

Pour la pâtisserie

Pâtes à tartiner

Biscuits et chocolats

Boissons chaudes

Salade d’œufs durs

Connaissez-vous la salade d’œufs durs? Je ne sais plus comment j’en ai entendu parler à l’origine, mais cela faisait un petit moment que je voulais la tester, car bien que je diminue les œufs dans la pâtisserie ces derniers temps, j’aime beaucoup cela.
 
 
Je trouve simplement que l’œuf est un aliment très riche et qu’il est dommage de trop en consommer « sans en profiter », dans des recettes où il est mélangé et où on ne le sent pas. Il est  plutôt facile de rendre plus digestes les gâteaux en les réalisant sans œuf. Cela me permet de diminuer significativement ma consommation d’œufs, sans pour autant me priver. Je continue à en manger à l’occasion, en les appréciant vraiment, comme dans cette salade d’œufs.
 
 
Cette salade toute simple est un régal pour les amateurs d’œufs durs. Elle est très facile à réaliser et ne demande aucun ingrédient complexe, hormis la moutarde. Q’y a-t-il de complexe dans la moutarde me demanderez-vous? hé bien, on n’utilise pas n’importe quelle moutarde ici! En effet, on utilise une moutarde jaune anglaise, et de la sauce « relish », une sorte de sauce à base de pickles aigre doux mixés. Si vous avez du mal à trouver ces ingrédients, je vous conseille de remplacer la moutarde jaune par de la moutarde normale française, ou un mélange de moutarde forte et de moutarde douce pour éviter que cela ne pique trop. Quand au relish, vous pouvez le remplacer par des pickles aigre doux émincés très finement, ou encore de la piccalilli.
 
Tartinez-la sur des toasts ou mieux, sur du bon pain de campagne à l’apéritif, c’est un délice!
 
 
 
 
Salade d’œufs

Salade d’œufs

Ingrédients

  • 4 œufs
  • 3 c. à s. de mayonnaise
  • 2 c. à c. de moutarde jaune anglaise
  • 2 c. à c. de sauce relish
  • Sel, poivre

Instructions

  1. Faites cuire vos oeufs jusqu'à ce qu'ils soient durs, puis mettez-les dans de l'eau froide et écalez-les.
  2. Hachez les oeufs. Ajoutez la mayonnaise, la moutarde, le relish, du sel et du poivre.
  3. Servez.
 
Source d’inspiration :
http://kosherfood.about.com/od/koshersaladrecipes/r/salad_egg_mel.htm

Fruit de saison : la poire

Photo Roman Cherednychenko @Flickr

Il existe de nombreux types de poires, chacune avec ses propres saveurs et utilisations. Si certaines sont parfaites à déguster en dessert, d’autres se révèlent lorsqu’elles sont associées à un fromage ou cuites dans une tarte. Découvrez comment les choisir et comment bien les cuisiner!


Photo niklaus morin @Flickr

Comment choisir des poires?

Tout d’abord, évitez celles qui ont la peau abîmée ou pleine d’ecchymoses. Choisissez ensuite vos poires en fonction de la date où vous comptez les consommer. En magasin, touchez la zone juste à côté de la tige. Si elle est légèrement molle, la poire est parfaite. SI c’est dur, cela signifie qu’elle n’est pas mûre, et si c’est trop mou, cela signifie que le fruit est trop mûr. Dans tous les cas, ne les prenez pas trop mûrs, car la chair sera pâteuse et farineuse. Prenez-les à la texture juste comme il faut si vous comptez les manger le jour même. Si vous voulez manger vos poires dans quelques jours, choisissez-les avec le dessus plus dur.

Photo Lee Coursey @Flickr

Quand les poires sont-elles de saison?

Bien qu’elles soient disponibles toute l’année dans les supermarchés,  comme les pommes (et à peu près tous les fruits en fait!), les poires ont une saison. Elles sont en pleine saison de septembre à janvier, et sont meilleures récoltées jeunes et encore dures, contrairement à la majorité des fruits.

Comment conserver des poires?

Conservez vos poires à température ambiante et, selon la variété, elles mûriront en quelques jours. Si vous voulez accélérer les choses, placez vos poires dans un sac en papier avec une banane ou une pomme mûre – ces fruits dégagent de l’éthylène, que les poires absorberont, accélérant le processus de maturation. Ces dernières sont sensibles au dioxyde de carbone, alors ne les stockez pas dans un sac en plastique.

Photo S B @Flickr

Comment préparer des poires?

La façon la plus simple de cuire une poire est de la pocher dans une casserole remplie d’un sirop de sucre, réalisé avec la même quantité d’eau que de sucre. Vous pouvez pocher votre poire pelée entière, ou bien coupée en deux, en creusant le cœur avec une cuiller. Accompagnée d’une boule de glace et d’un filet de coulis de chocolat ou de caramel, cela sera tout simplement divin.

Les poires sont également une pièce maîtresse parfaite dans un simple gâteau ou une tarte aux fruits, comme la tarte classique tarte à la frangipane et aux poires. 

Les poires peuvent également faire partie d’un plat salé, elles se marient notamment particulièrement bien avec les fromages bleus comme le roquefort. Essayez- donc une pomme de terre garnie bleu-poires, ou tentez de mettre quelque lamelles dans une galette bretonne.


Photo Markus Reinhardt @Flickr

Mes recettes favorites aux poires

 

Tarte ultra-simple au chocolat et poire

tarte-choco-poire

Tarte rustique poire, confiture de lait et cannelle

Tarte poire, chocolat vanille

Tarte façon crumble pomme poire

tarte-pomme-poire-crumble-2

Tarte aux poires et pépites de chocolat

Poires au sirop en panna cotta à la vanille

Namandier

namandier-poires

Gratin de pommes de terre au roquefort et poires

Corolles oignon chorizo

Aujourd’hui, je vous propose de jolies corolles qui feront une entrée parfaite. Le chorizo est le genre d’ingrédient qui réconcilie tout le monde. Je ne connais personne qui ne l’aime pas!
 
J’en prépare souvent à l’apéritif sous forme de palmiers apéro au chorizo, et en général il suffit de quelques minutes pour que tout soit englouti.
 
 
Ici le format est plutôt adapté pour une entrée, ou alors, si vous en servez plusieurs par personne, cela peut vous faire un plat à accompagner d’une belle salade verte.
 
Pour cette recette, j’utilise ce que j’appelle de la sauce tomate cuisinée, c’est à dire pas de la pulpe de tomate pure, mais les sauces toutes faites où il y a déjà quelque épices, comme du basilic.. N’importe quelle sauce à la tomate de votre choix fera l’affaire, même une bolognaise, ou une ratatouille, pourquoi pas.
 
 
Ces corolles au chorizo sont un exemple de recette facilement déclinable pour utiliser les restes du frigo : on peut y mettre un reste de bœuf, de poulet, de lardons, un peu de fromage, remplacer le poivron par un autre légume de saison… C’est le genre de recette qui me plaît car elle est vraiment modifiable et adaptable à l’infini!
 
Le résultat est délicieux et présente bien, c’est le genre de recette que nous adorons manger en cette saison!
 
 
 
Corolles oignon chorizo

Portions : Pour 8 corolles

Corolles oignon chorizo

Ingrédients

  • 1 oignon
  • 120 g de chorizo doux
  • 1/2 poivron
  • 150 g de sauce tomate cuisinée
  • 2 pâtes brisées
  • 1 c. à s. de vergeoise brune
  • 1/2 c. à s. de paprika
  • 1/2 c. à c. de cumin
  • 1/2 c. à c. d'origan
  • 1 pincée de piment de Cayenne
  • 1/4 c. à s. de thym 

Instructions

  1. Coupez le chorizo en dés. Émincez l'oignon et le poivron finement. Faites cuire le chorizo, l'oignon et le poivron ensemble à la poêle une dizaine de minutes. Ajoutez la sauce tomate et les différentes herbes et épices, laissez compoter 5 à 10 minutes pour que la sauce épaississe.
  2. Préchauffez le four à 180°C.
  3. Coupez les pâte en 2 dans un sens puis dans l'autre, pour obtenir 8 triangles.
  4. Déposez le mélange au centre et rabattez les pointes vers le centre, puis soudez les bords pour former 8 corolles.
  5. Enfournez pour 12 minutes environ.

Dip champignons, mascarpone et gouda

Septembre est pour moi le mois du retour des champignons. Bien que j’en consomme un peu tout au long de l’année, c’est à ce moment qu’on trouve le plus de choix et que j’ai le plus de plaisir à les consommer.
 
 
Aujourd’hui c’est un petit dip – ou tartinade, comme vous voulez – aux saveurs de champignons que je vous propose. J’y mets un peu de duxelles de champignons, c’est à dire des champignons coupés en tout petits morceaux et revenus à la poêle, mais aussi un peu d’huile à la truffe. L’huile à la truffe donne un petit goût que j’adore , mais si vous n’en avez pas, vous pouvez vous en passer.
 
 
Si vous avez du sel à la truffe, cela fonctionne aussi pour donner ce petit goût. Vous pouvez même remplacer le parmesan par du pecorino truffé… Bref, il y a plusieurs façons d’ajouter une note truffée à ce dip sans acheter une truffe fraîche et vendre un rein pour l’occasion!
 
Avec un peu de pain frais, et un bon verre de vin rouge à l’apéritif, vous allez vous régaler!
 
  
 
Dip champignons, mascarpone et gouda

Dip champignons, mascarpone et gouda

Ingrédients

  • 200 g de fromage blanc
  • 15 g de parmesan râpé
  • 1 c. à c. d'huile de truffe
  • 1 g d'ail
  • 1 c. à c. de mélange d'épices à spaghetti
  • 1 c. à s. de persil haché
  • 1 c. à c. de vinaigre rouge de vin
  • Sel poivre
    Pour la duxelle :
  • 30 g de beurre
  • 1 c. à s. d'huile d'olive
  • 1/4 de petit oignon
  • 1 échalote
  • 200 g de champignons de Paris
  • Sel, poivre

Instructions

  1. Commencez par réaliser la duxelle de champignons.
  2. Épluchez et hachez les champignons.
  3. Ciselez finement les oignons et les échalotes.
  4. Faire chauffer l'huile et le beurre dans une poêle et faites revenir l'oignon et l'échalote quelques minutes en remuant fréquemment.
  5. Ajoutez les champignons et faites revenir en remuant souvent jusqu'à évaporation complète de l'humidité.
  6. Assaisonnez.
  7. Laissez tiédir puis mélangez avec tous les autres ingrédients, et mettez au frais jusqu'au service.

Légume de saison : la carotte

Après les pommes de terre, les carottes sont sans aucun doute le légume-racine le plus connu et le plus populaire. Elles sont très polyvalentes et peuvent prendre différentes saveurs selon la façon dont elles sont cuites. Elles peuvent être prendre des notes sucrées, plus fraîches, ou encore épicées et intenses… N’hésitez donc pas à la préparer à toutes les sauces!


Photo Brett Forsyth @Flickr

Comment choisir des carottes?

Lorsque vous achetez des carottes, choisissez de très jeunes carottes minces et pointues, qui sont très tendres lorsqu’elles sont consommées crues ou légèrement cuites à la vapeur, c’est un délice! Les carottes plus grosses et plus âgées doivent être fermes, dodues et sans zone molle. Leur peau doit être lisse, sans tâche et sans fissures. Les carottes ne doivent pas se plier facilement, signe qu’elle sont déjà trop vieilles. 

Si vous voyez des carottes dont les fanes sont encore présentes, assurez-vous qu’elles sont brillantes et qu’elles ne sont pas fanées. Les fanes de carottes sont un peu amères, mais peuvent être utilisées dans un pesto, les soupes et les salades pour un repas zéro déchet.

Le orange est la couleur la plus commune pour les carottes, mais elles carottes se déclinent en un arc-en-ciel de nuances. Cherchez sur votre marché de producteurs des carottes pourpres, blanches, jaunes et rouges pour varier les plaisirs.

Photo Scott 97006 @Flickr

Quand les carottes sont-elles de saison?

Bien qu’elles soient consommées toute l’année dans les supermarchés, les carottes ont en fait une saison. Récoltée très jeune, la carotte primeur est la première sur les étals, de fin mai à juillet. Ensuite, la carotte « de saison » entre en scène, elle est commercialisée jusqu’en octobre. La saison de la carotte est donc réellement de mai à octobre si on cumule ces deux variétés. Sur les étals arrive enfin la carotte « de garde », qui est retournée et recouverte de terre ou de paille afin d’être protégée du froid dans les champs, et que l’on commercialise en automne et en hiver.

Comment conserver des carottes?

Conservez vos carottes dans un sac en plastique non fermé au réfrigérateur. Elles devraient tenir quelques semaines. Les carottes perdent de l’humidité à cause de leurs feuilles, coupez-les avant de les entreposer. Enveloppez les fanes dans une serviette en papier humide et utilisez-les maximum dans les deux jours qui suivent; ils sont délicats et se flétrissent rapidement.

Photo Mats Lindh @Flickr

Comment préparer des carottes?

La plupart des gens pèlent les carottes, mais de précieux nutriments se trouvent dans la peau. Si les carottes sont jeunes et bio, il suffit de les laver avant de les utiliser. Celles de taille moyenne devront être brossées vigoureusement et les plus vieilles devront probablement être épluchées si leur peau est trop épaisse.

Les carottes crues sous forme de bâtonnets sont parfaites à l’apéritif, mais ce légume polyvalent peut également être cuit de la manière que vous préférez, coupées en morceaux ou râpées en salades, par exemple. Elles peuvent être bouillies, cuites à la vapeur, sautées et frites, braisées, glacées et sont délicieuses rôties au four.

En plus de les servir simplement beurrées et garnies de persil, les carottes peuvent être réduites en purée, utilisées pour faire des soupes, servies dans une sauce à la crème, servies au gratin ou à la dauphinoise. Les carottes peuvent être tranchées en une variété de formes, de garnitures et de crudités et peuvent utilisé pour faire du jus de carotte, qui est délicieux lorsqu’il est mélangé avec un volume égal de jus de pomme frais.

Les carottes sont utilisées dans de nombreux plats – entrées, plats principaux et desserts, traditionnels, ethniques et végétariens. Elles apportent de l’humidité et de la saveur aux gâteaux, comme le fameux carrot cake! Côté saveurs, la carotte se marie très bien avec le miel, l’orange, la coriandre, le cumin, et le thym.

Mes recettes favorites aux carottes

 

Boulettes apéritives ou tartinade carottes au cumin

Soupe de carottes, potimarron et lait d’amande

Gâteau carottes amandes

Tarte carottes cumin et lait de coco

Dip carotte kiri

Carottes au Coca-cola

Tarte aux carottes rapées à la marocaine

Risotto carottes vanille

risotto-carotte-vanille-3

Comment remplacer la charcuterie dans une recette?

Après mon récapitulatif sur comment remplacer la viande dans une recette, comment remplacer les œufs et comment remplacer les produits laitiers, c’est aujourd’hui à la charcuterie que je m’attaque! Hé oui, quelle qu’en soit la raison, on doit parfois se poser la question de remplacer la charcuterie dans une recette, pour soi ou pour un invité par exemple.

Voici donc mes idées, basées sur mes recherches et mes tests personnels, pour remplacer – sans imiter parfaitement, soyez-en conscients – la charcuterie dans n’importe quel plat. Comme mes autres récapitulatifs, j’enrichirai celui-ci au fur et à mesure de mes découvertes, et de vos idées… Si vous en avez à me soumettre, n’hésitez pas!

Le jambon et les lardons

Pour remplacer le jambon en tranches, il existe des faux jambons végétaux, que l’on trouve en boutique bio ou spécialisées. Au niveau du goût je ne trouve pas ça spécialement ressemblant, mais la forme et la texture sont pas mal.  Dans certaines recettes, comme les croque-monsieur, ces tranches font l’affaire, mais je préfère souvent prendre simplement un légume coupé en fines tranches, comme de la courgette ou du champignon.

Dans les recettes où l’on utilise du jambon en dés ou des lardons, comme les pâtes carbonara ou la flammekueche, l’idéal est le tofu fumé, que l’on coupera en petits dés.

Les saucisses

Si vous avez une boutique végétale à disposition, il existe des dizaines de variétés de saucisses végétales. Sinon, vous aurez peut-être un ou deux choix en boutique bio, ou vous pourrez vous rabattre sur les knackis « végétales », disponibles dans n’importe quel supermarché. Attention, ces dernières ne sont pas végétales, contrairement à ce qu’indique leur nom. Elles comportent de l’œuf donc si vous préparez à manger à un végan, passez votre chemin! Sinon, vous pouvez réaliser des saucisses végétales maison, à base de haricots ou de seitan. Sur la base des quelques tests que j’ai réalisés, je trouve que cela représente pas mal de travail et n’est pas très ressemblant, mais c’est quand même très bon!

Le pâté et les rillettes

Il n’existe pas grand chose de très ressemblant en grande surface, mais on peut simplement se régaler de tartinades de légumes, comme le tzatziki, la tapenade, le caviar d’aubergines… Elles n’imitent pas la viande mais se tartinent aussi avec plaisir sur du pain à l’apéritif. Il est possible de réaliser des terrines maison aux lentilles qui rappellent pas mal la terrine de campagne. Sans être identiques, les épices sont les mêmes et accompagnées d’un bon bout de baguette et d’un petit cornichon, on s’y croit presque!

Le saucisson et le chorizo

Il existe des saucissons végétaux, à base de seitan, mais ils sont difficiles à trouver. Vous pourrez peut-être vous lancer dans leur réalisation maison si vous avez du courage. Le résultat est sympa et sans pouvoir dire qu’il ressemble à un vrai saucisson, une fois qu’on est habitué au goût, on le grignote avec plaisir à l’apéro!

Tout comme le saucisson, on trouve du chorizo végétal à base de seitan, il ressemble énormément au saucisson mais avec des épices en plus. Comme il est difficile à trouver et ne ressemble pas on plus à 100%, si l’utilisation que vous prévoyez est dans une recette, vous aurez plus vite fait d’utiliser du poivron revenu avec des épices. Cela n’a pas du tout la texture d’un chorizo, mais donnera un coup de pep’s à votre plat. Vous pouvez aussi essayer des haricots rouges mixés avec des épices, ou encore des protéines végétales texturées réhydratées dans un mélange d’épices. Pour ces deux derniers choix, le mélange d’épices idéal sera composé principalement de paprika, mélangé avec un peu d’origan et une pointe de piment, ce sont ces épices qui parfument le vrai chorizo!