Archives par mot-clé : apéritif

Verrines au saumon, concombre et fromage blanc miel moutarde

Pâques approche! Je vous propose très rarement des recettes au poisson sur ce blog, et cela ne vas aller en augmentant car à vrai dire je n’en cuisine plus! Mais il me reste quelques petites recettes en stock et comme dans ma famille il y a souvent du saumon à Pâques, j’ai trouvé que c’était une bonne occasion de vous proposer cette entrée! 
 
 
Il s’agit de petites verrines très simples et jolies, qui vous permettront de composer un apéritif frais, léger et gourmand. Il y a du concombre dans cette recette, un légume que j’aime retrouver au sortir de l’hiver pour son côté tout léger et doux! Il se marie super bien avec le fromage blanc selon moi!
 
Comme cette période de l’année est souvent une période où je cours partout (je réalise que je dis ça toute l’année, je ne trompe personne!), j’aime les recettes rapides et c’est le cas de celle-ci. J’aime organiser des repas, mais je déteste me laisser submerger par des recettes compliquées et  qui laissent ma cuisine sens dessous dessous! Je préfère quand les recettes sont simples à faire et utilisent peu de vaisselle, je ne vais pas vous mentir! Ici, pas de stress, ces verrines se préparent en quelques minutes et peuvent se stocker au frais en attendant tranquillement d’être servie pour votre repas de fête.
 
 

J’avais proposé ces bouchées de concombre lors d’un apéritif, et elles ont été un succès retentissant. Pour moi et pour mes convives! Je vous disais donc que je vous les proposais comme idée pour Pâques, mais elles pourront aussi convenir pour la fête des mères ou pour un brunch! 

P.S. : Si vous cherchez une jolie entrée pour Pâques, essayez ces œufs cocotte à la vache qui rit!

 

Verrine au saumon, concombre et fromage blanc miel moutarde

Verrine au saumon, concombre et fromage blanc miel moutarde

Ingrédients

    Pour le fromage blanc
  • 1 c. à c. de miel
  • 1 c. à c. de moutarde
  • 60 g de fromage blanc
  • 60 g de Philadelphia
  • 1 c. à c. de menthe
  • 1 gousse d'ail
    Pour le concombre
  • 100 g de concombre émincé finement
  • 1 pincée d'herbes de Provence
  • 1 pincée de menthe
  • Sel, poivre
    Pour le montage
  • 150 g de saumon fumé

Préparation

  1. Mélangez tous les ingrédients du fromage blanc.
  2. Émincez le saumon.
  3. Coupez en petits dés le concombre.
  4. Assaisonnez le concombre avec les herbes de Provence, la menthe, du sel et du poivre.
  5. Déposez le saumon au fond de la verrine, puis le fromage blanc, puis le concombre.
  6. Gardez au frais jusqu’au service.

Toasts au brocciu et tomate confite

Le printemps est désormais bien installé… Le retour des beaux jours me fait penser au sud et à la Corse, des endroits que j’adore tant pour leur climat que pour leur gastronomie… C’est d’ailleurs bientôt la fin de la saison du brocciu, ce fameux fromage frais corse! J’ai donc voulu m’en régaler une dernière fois cette année!
 
 
Lorsqu’il fait beau, j’aime manger frais, alors j’ai eu envie de réaliser de petites tartines estivales, à déguster telles quelles à l’apéritif, ou avec une petite salade pour obtenir un délicieux repas. C’est tout simple, mais tellement bon! Libre à vous de réaliser cette tartine avec un autre pain, mais assurez-vous de prendre du bon pain, car cela fera toute la différence. Vous pouvez aussi ajouter un peu de charcuterie corse comme du lonzu par exemple.
 
 
Dans cette recette, j’ai utilisé des herbes du maquis. C’est un mélange d’herbes séchées typiques de la flore corse et récoltées là-bas. Il contient du thym, du romarin, de la myrte, du serpolet, de la marjolaine et du laurier. Il est divin dans les ratatouilles, sur les grillades… Si vous n’en trouvez pas, vous pourrez le substituer par des herbes de Provence,  bien que ce ne soit pas strictement identique.
 
Accompagnez ces toasts d’un bon vin, corse de préférence, et c’est parti pour un apéritif délicieux! En dessert, essayez ce pastizzu corse absolument divin!
 
Le brocciu ne se consomme que de novembre à juin maximum, alors courez donc en acheter ou notez cette recette pour l’hiver prochain… Mais je vous assure qu’elle mérite d’être dégustée au soleil!
 
 
 
Toasts au brocciu et tomate confite

Quantité ou nb de personnes: Pour 16 toasts

Toasts au brocciu et tomate confite

Ingrédients

  • 16 rondelles de baguette
    Pour le mélange au brocciu
  • 1 c. à c. d'herbes du maquis ou d'herbes de Provence
  • 2 c. à s. de ciboulette ciselée
  • 4 morceaux de tomates confites
  • 175 g de brocciu
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Coupez votre pain en 16 rondelles.
  2. Salez, poivrez le brocciu, mélangez-le avec la ciboulette (réservez-en un peu pour la déco) et les herbes du maquis.
  3. Coupez les morceaux de tomates confites en 4.
  4. Tartinez sur chaque rondelle du brocciu, puis déposez le  morceau de tomate et quelques brins de ciboulette ciselée.
 

Chèvre frais à la rose, noisette et poivre de Madagascar

J’aime beaucoup le chèvre, mais il fait partie des quelques aliments que mon homme n’adorait pas, et je me freinais donc d’en acheter la plupart du temps! Mais bon, à force de le travailler, il a fini par apprécier ce fromage plus que par le passé, et m’autorise donc à en cuisiner plus souvent. Quand j’ai reçu du superbe poivre sauvage de Madagascar ou Voatsiperifery grâce à l’étal des Épices, je savais exactement à quoi le destiner : mon homme ne refuserait jamais de manger un bon chèvre, si je l’enrobais d’un poivre d’une telle qualité! 
 
 
Je dois dire que la mission a été accomplie : ce chèvre ultra facile à faire et qui présente super bien n’a pas tenu deux jours sur notre plateau de fromages! Cette recette offre un contraste plaisant entre le côté crémeux du fromage, le côté croustillant de la croûte de noisettes, rose et poivre, et surtout la saveur prononcée et parfumée de ce poivre divin! Il n’y a même pas besoin de sel, le fromage étant bien assez salé. Qui aurait pensé que quelque chose d’aussi simple pouvait être si bon?
 
A propos de ce poivre, c’est vraiment le clou du spectacle dans cette recette, et je ne peux que vous recommander d’utiliser un vrai bon poivre, cela fera toute la différence. Le poivre sauvage de Madagascar est moins piquant que le poivre traditionnel, ce qui permet d’en mettre une belle quantité sans se mettre à hurler à la dégustation. Cela ne l’empêche pas d’être très parfumé, fruité et aromatique à la fois.
 
 
Cette bûche de chèvre au poivre est vraiment une recette parfaite en toutes circonstances. Gardez une bûche de fromage de chèvre frais au réfrigérateur et vous serez toujours prêts pour improviser un apéritif rapide. Il ne vous restera plus qu’à le servir avec des tranches de pain et c’est parti! 
 
C’est aussi une parfaite recette pour embellir un plateau de fromage lors d’un repas de fête. Vous pouvez aussi la réaliser en version individuelle avec de petits chèvres frais, et les servir en assiette avec un peu de salade si vous préférez. L’essentiel pour le choix du fromage de chèvre est qu’il soit frais, c’est ce qui permet que la croûte de poivre adhère à la surface humide.
 
Vous cherchez une recette de dernière minute, facile et délicieuse? Vous pouvez réaliser cette recette en un clin d’œil, ou même missionner un enfant pour l’étape du roulage du chèvre, c’est très amusant. Faîtes juste à attention à ce qu’il se lave bien les mains après!
 
 
P.S. : Si vous avez du bon poivre à utiliser, essayez aussi cette recette!
 
Chèvre frais à la rose, noisette et poivre de Madagascar

Chèvre frais à la rose, noisette et poivre de Madagascar

Ingrédients

  • 1 bûche de chèvre frais
  • 2 c. à s. de pétales de roses rouges séchés
  • 1 c. à c. de poivre de Madagascar
  • 12 noisettes

Préparation

  1. Mixez les pétales de rose avec le poivre et les noisettes.
  2. Déposez ce mélange dans une assiette.
  3. Roulez le chèvre dedans de faon à ce qu'il soit couvert de manière homogène du mélange, et servez.

Comment organiser un apéro écolo?

Vous le savez, l’apéro est selon moi le repas le plus important de la journée, loin devant le petit-déjeuner. Cet avis n’engage que moi et ne serait bien sûr pas validé par un nutritionniste ! J’aime me renouveler au maximum lors de ce repas et surtout éviter les chips ou autres cacahuètes au profit de bonnes spécialités préparées maison. Ces derniers temps, je suis venue enrichir ma réflexion de considérations écologiques. J’essaie de limiter au maximum ma production de déchets, et je me suis donc demandé comment organiser un apéro vraiment écolo, tout en restant sympa! Si vous aussi vous essayez de consommer plus vert, ces idées vous inspireront peut-être!      

Les biscuits apéritifs 

Si vous disposez comme moi d’une épicerie vrac à proximité, ou d’un rayon vrac dans votre supermarché, vous pouvez tout simplement arrêter d’acheter des biscuits apéritifs dans des emballages plastiques ou cartonnés et les acheter en vrac. Mon épicerie permet de ramener ses propres bocaux, dans d’autres il faut utiliser des sacs en papier, ce qui est toujours mieux que les emballage industriels, surtout que vous pouvez utiliser plusieurs fois chaque sac en papier si vous ne l’abîmez pas. En vrac, on trouve notamment des cacahuètes, des mélanges de graines et fruits secs, des biscuits sablés, des cacahuètes enrobées, du maïs grillé… Il y a un énorme choix qui se conserve très bien et n’a rien à envier aux biscuits que l’on achète habituellement. La seule chose qui manque réellement (si vous êtes accro), ce sont les chips! Avec cette méthode, vous éliminerez déjà 50% des déchets liés à votre apéritif.


Source Kaj Schmidt  @Flickr

Les tartinades

Les tartinades maison sont une super alternative pour une cuisine zéro déchet, car on peut en réaliser à partir de tout ce qu’on a dans nos placards ou presque : à la feta, au maïs, à la tomate, à l’aubergine, aux pois chiches… Je fais en sorte d’en réaliser une qui me permet de finir un reste de légumes ou un bocal qui traîne dans mon placard depuis un bail. Les tartinades achetées toutes faites sont assez écologiques aussi, à condition d’en choisir en bocal en verre et non en plastique ou en boite de conserve . Le verre est recyclable et dans mon cas, je le dépose en boutique vrac pour qu’il serve à d’autres clients lorsqu’ils font leurs courses, ainsi le bocal ne finit pas à la poubelle. Servez vos tartinades avec une baguette coupée en tranches, achetée à la boulangerie sans emballage.

 


Source  Ella Olsson @Flickr

Les crudités

Les crudités sont hyper écolo, à condition de les acheter sans emballage plastique autour, et de saison. L’été on se régale de tomates cerises, l’hiver, préférez des bâtonnets de carotte et des morceaux de chou-fleur. Accompagnez-les d’une petite sauce  vite faite avec un peu de crème, yaourt ou fromage blanc suivant ce que vous avez sous la main, une cuiller de moutarde et des herbes fraîches ou du placard. 


Source Dwight Sipler  @Flickr

Les chutneys et sauces du placard

Profitez de l’apéritif pour finir les chutneys et sauces en tous genre qui dorment dans vos placards. Tartinez-en sur des rondelles de pain ou des chutes de pâte feuilletée, déposez par dessus des rondelles de chèvre ou d’un autre fromage, passez au four, et régalez-vous!


Source  Allagash Brewing @Flickr

Les chips 

Pour ceux qui sont vraiment accro aux chips mais ne veulent plus d’emballages industriels, il est très facile de faire des chips maison. On peut même les faire d’avance et les conserver dans un bocal. Le gros inconvénient, c’est que cela demande de sortir la friteuse, mais on m’a aussi offert un kit pour faire les chips au micro ondes… Moins gras et plus rapide, sans enfumer la maison! Enfin, pour un côté 100% récup, il est possible de faire des chips d’épluchures de pommes de terre, trop bonnes!


Source stephen boisvert  @Flickr

Les olives 

Les olives se trouvent facilement en vrac, dans les épiceries italiennes, au marché, en boutique vrac, et même dans certains supermarchés. Si vraiment vous n’en trouvez pas, préférez les olives en bocaux à celles en poches plastiques, au moins le verre sera recyclable!


Source Luigi Guarino  @Flickr

Et vous, avez-vous d’autres façons écolo de préparer l’apéro? N’hésitez pas à les partager ici!

Vacances gourmandes : que ramener du Portugal?

Photo Rick Ligthelm @Flickr
 
Vous projetez un week-end ou des vacances au Portugal? Bande de veinards! J’ai eu l’occasion de m’y rendre deux fois pour visiter Lisbonne puis Porto, et j’espère bien pouvoir y retourner pour découvrir d’autres endroits! Au fil de ces deux voyages, j’ai pu découvrir pas mal de spécialités, et j’ai voulu vous faire découvrir mes favorites! Si vous vous demandez ce que vous devriez rapporter, pour vous ou pour offrir, j’ai sélectionné pour vous les souvenirs gastronomiques incontournables à ramener absolument. 
 

Des pastéis de nata

 
Cette spécialité est LA pâtisserie qu’il faut tester au Portugal, et plus précisément, on trouve à Lisbonne les pastéis de Belem, qui sont présumées être les meilleures que l’on puisse trouver. Attention, n’achetez pas de pastéis industriels, prenez-les dans une boulangerie, cela n’a rien à voir! De mon côté, j’ai aussi trouvé dans une quincaillerie des moules à pastéis, parce que c’est tellement bon qu’après avoir goûté, vous voudrez obligatoirement en refaire! 
 
Photo Marco Verch @Flickr

Des pâtisseries

Au delà des pastéis, les portugais sont friands de pâtisseries toutes plus délicieuses les unes que les autres, souvent avec beaucoup d’œufs et beaucoup de cannelle. Si cela ne vous rebute pas, vous serez aux anges. Poussez simplement la porte de n’importe quelle boulangerie et régalez-vous!
 

Des confitures

Les confitures portugaises sont très réputées. Parmi tout le choix local, les parfums sympa que j’ai repérés sont notamment au coing, à la citrouille, à la patate douce, à la carotte… Le coing se trouve également sous forme d’une pâte plus épaisse, un peu comme une pâte de fruits, que l’on consomme là-bas avec le fromage. A tester!
 

Des boîtes de sardines

La pêche et l’industrie des conserves de poisson constituent l’une des activités économiques les plus développées là-bas. Certaines conserveries commercialisent de très jolies boites aux motifs un peu rétro, qui feront de parfaites déco de cuisine, à moins que ne finissiez par craquer et les manger. Pour ceux qui ne mangent pas de poisson, on peut aussi trouver des sardines… en chocolat!
 

Photo Gabriel Pinto @Flickr

De l’huile d’olive et des olives

Pays méditerranéen, le Portugal possède une belle production d’olives, et elles sont très présentes dans la gastronomie portugaise. Très appréciées en apéritif, elles sont habituellement servies en amuse-bouches dans les restaurants. Les huiles d’olives portugaises restent rares dans nos rayons français car le pays est l’un des plus petits producteurs européens. Ses olives donnent une huile à la saveur douce ou intense.


Photo Pedro Dias @Flickr

Les fromages

Je vais faire preuve d’un peu de chauvinisme et vous dire que dans mon cœur, ils n’égalent pas les fromages français! Mais il y a quelques trouvailles vraiment sympa et bien sûr, je n’ai pas eu l’occasion de tout tester! Vous trouverez des chèvres, des brebis, des vache, dont une quinzaine ont une appellation DOP qui est un gage de garantie de l’origine qui peut vous aider à faire votre choix. Les portugais consomment souvent leur fromage avec de la pâte de coings, que vous pouvez aussi ramener en souvenir, c’est un mariage vraiment sympa qui mérite d’être testé!
 

Photo Ricardo Bernardo @Flickr

Une bouteille de vin

Le Portugal dispose d’excellents vins assez peu connus hors du pays, pourtant il est le 11ème pays producteur mondial de vins grâce à ses régions viticoles comme le Douro ou l’Alentejo. Qu’il s’agisse d’un  de Porto, de Madère ou d’un vinho verde, vous trouverez votre bonheur si vous êtes amateurs!
 

Photo Ricardo Bernardo @Flickr

De l’alcool

De ce côté là aussi il y a de quoi se faire plaisir! Si vous allez à Lisbonne, ne ratez pas la Ginjinha, une liqueur de cerise que vous pourrez consommer directement devant une petite échoppe en plein centre ville, pour ensuite en ramener une bouteille si cela vous a plu! Une autre liqueur sympa est la Licor de Beirao, délicieuse et aux saveurs de plantes. On trouve également le moscatel, et bien sûr, si vous vous rendez à Porto, du porto! Dan ce cas, concentrez-vous sur les marques que l’on ne trouve pas en France pour justifier le voyage!

 

Photo ajaribeiro @Flickr

Et vous, avez vous déjà visité le Portugal? Avez-vous été séduits par certains souvenirs culinaires?

Comment profiter à fond du mois de mars?

Photo Becky Matsubara @Flickr

Voilà le mois de mars! Pour moi qui suis dans le nord, le beau temps est encore loin mais pour certains, les prémices du Printemps sont bel et bien là! Voilà mes conseils et idées pour faire de ce mois un mois vraiment fun, et pour en profiter à fond!

Voici mes meilleurs conseils pour passer un bon mois de mars :

Souhaitez bonne fête à votre grand-mère

Cette tradition peut sembler ringarde ou commerciale, mais quelle grand-mère n’aime pas avoir un message gentil de ses enfants et petits enfants? Toutes les excuses sont bonnes à prendre pour faire plaisir, non? Envoyez une petite carte postale, une petite photo, ou simplement passez un coup de fil, cela sera toujours apprécié!


Photo Steven Depolo@Flickr

Fêtez la Saint Patrick

Bien sûr, je ne suis pas irlandaise, je n’ai pas de raison de respecter cette tradition, mais j’adore la culture anglo saxonne, leur gastronomie et j’adore la bière, donc je trouverais dommage de s’en priver! organisez un repas à thème cuisine irlandaise, ou un apéritif à la bière à cette occasion! Essayez par exemple une tartinade à la Guiness et au cheddar, une soupe au welsch ou un brownie double chocolat bière!


Photo Dmitry Dzhus@Flickr

Célébrez la journée mondiale de la procrastination

Il existe une journée pour à peu près tous les thèmes, et il n’existe pas un jour de l’année qui n’ait quelque chose à fêter, de plus ou moins discutable.. Parmi tout cela, la journée de la procrastination est tout à fait discutable, mais j’apprécie ce thème car on peut le prendre de deux façons : en se décidant à accomplir quelques tâches que l’on repousse depuis longtemps, ou au contraire en assumant sa procrastination et en choisissant de ne rien faire du tout!


Photo Vic@Flickr

Marquez le passage à l’heure d’été

Cet événement qui nous en… quiquine depuis des années n’a pas grand intérêt à mon avis, mais enfin, c’est au moins le signe que les beaux jours approchent, et ça, ça se fête! Avec un repas frais, léger et plein de légumes par exemple!


PhotoSamuel S@Flickr

Plantez une fleur ou achetez un joli bouquet

Le 12 mars, c’est la journée nationale des plantes et des fleurs.  Même si vous n’avez pas la main verte, vous pouvez toujours célébrer la Journée nationale des plantes en plantant une jolie fleur dans votre jardin ou sur votre balcon. Vous pouvez aussi vous offrir un joli bouquet ou une petite plante en pot pour votre intérieur, ou offrir une petite taille à celles que vous avez chez vous!


Photo Robert @Flickr

Promenez vous dans un parc

Le 30 mars, c’est la journée de la promenade dans un parc. Je vous avais bien dit qu’il existait des journées pour célébrer absolument n’importe quoi! Mais je trouve cette idée plutôt bonne! Se promener dans un parc nous fait faire (un peu) d’exercice, nous oxygène et nous aide à nous détendre, alors, pourquoi s’en priver? 


Photo Garry Knight @Flickr

Célébrez le printemps

Chaque changement de saison apporte de nouvelles activités amusantes, quelles que soient les conditions météorologiques. Avec l’arrivée du Printemps, les températures commencent à monter, vous pouvez donc emmener les enfants dehors si vous en avez, et profiter des activités à faire en extérieur ensemble. Pourquoi ne pas les impliquer dans le jardinage si vous avez un jardin par exemple?


Photo Nana B Agyei@Flickr

Faites le point sur vos résolutions

Que vous souhaitiez perdre du poids, améliorer votre relation ou obtenir un meilleur travail cette année, si vous avez tenu vos résolutions depuis janvier, il y a des chances qu’elles commencent à porter leurs fruits! faites le bilan et félicitez-vous de ce qui est accompli, si ça ne l’est pas, ce n’est pas grave, il reste 9 mois avant la fin de l’année après tout!


Photo Marco Verch @Flickr

Voilà mes idées pour faire de mars un mois plutôt fun! Et vous, vous aimez d’autres choses dans ce mois en particulier? Vous avez envie d’autres choses?

Dans mon placard : produits japonais

Photo Shunichi kouroki @Flickr
 
Il y a quelques temps, je vous ai partagé la liste des spécialités favorites en provenance de Chine que j’ai régulièrement dans mon placard. En rédigeant l’article, j’ai réalisé que certaines de ces spécialités étaient plutôt japonaises, et j’ai donc voulu vous proposer un nouvel article sur les spécialités japonaises que j’adore! Le Japon est le pays qui me fascine le plus, mais je n’ai encore jamais eu la chance d’y aller. J’avoue que quand je vois une spécialité de chez eux, j’ai tendance à me jeter dessus pour la tenter, même si parfois je ne sais pas du tout ce que je vais pouvoir faire avec! Dans le tas, j’ai fait de super découvertes dont je vous parle aujourd’hui.
          
 

Le jus de yuzu

Je l’achète en petites bouteilles comme du jus de citron, il donne un arôme vraiment particulier aux boissons, gâteaux, etc! Son seul défaut est son prix, assez prohibitif.
 
Photo Nikita @Flickr

Les algues 

J’adore les algues nori qui servent à faire les sushi, mais aussi une version apéritive, où elles sont couvertes de sésame et dorées. Elles deviennent ultra craquantes et on les mange telles qu’elles, j’y suis totalement accro!
 
Photo Stiefen Schlingen @Flickr

Les épices

Il y a quelques mélanges d’épices typiquement japonais. Parmi eux, j’aime beaucoup le furikake, un mélange de sésame, de varech coupé en morceaux, de sucre, de sel, et de glutamate de sodium, que l’on utilise souvent sur le riz,  et le sichimi togarashi, un mélange de sept épices (piment rouge, zestes de mandarine, sésame, pavot, chanvre, nori, poivre sansho). Ces mélanges tout faits peuvent notamment être utilisés pour réaliser les crackers apéritifs nommés senbei, mais ils fonctionnent aussi dans plein d’autres plats! Enfin, il existe un curry japonais, je ne l’ai pas trouvé tout fait donc je l’ai fait moi-même en mélangeant des épices, je vous en partagerai la recette un jour! 
 

Photo CATXALOT @Flickr

Les pois wasabi

J’adore les pois secs enrobés d’un mélange de wasabi à l’apéritif. Ce sont un peu mes cacahuètes à moi, étant donné que je n’aime pas ces dernières.
 

Photo John Patrick Robichaud @Flickr

Le mirin

C’est une sorte de saké doux et sucré et très polyvalent dans la cuisine japonaise. Il se conserve très bien et j’en ai toujours une bouteille dans mon placard.
 
Photo Dylan Howell @Flickr

Les mochi

Je suis accro aux mochi, ces petits gâteaux gélatineux et tout doux! Je n’ai pas encore essayé d’en réaliser moi-même mais je ne résiste jamais à en acheter quand j’en croise!
 
Photo Arnold Gatilao @Flickr

Le miso

Ce condiment est génial et permet d’assaisonner de nombreux plats, et pas seulement en cuisine asiatique!
 
Photo Crystal @Flickr

La glace au sésame noir

Cette glace est juste divine, je ne peux rien en dire d’autre!
 
Photo @Satsuki.fr

Les nouilles udon

Je vous en parlais dans mon post sur la cuisine chinoise, je suis fan de ces énormes nouilles! Elles vont très vite à cuisiner et sont délicieuses. Je vous propose d’ailleurs une recette par ici et par ici!
 
 
Voilà, ce sont les spécialités japonaises que je rachète inlassablement dès que je n’en ai plus dans mes placards. Et vous, vous connaissez d’autres produits? n’hésitez pas à me les faire découvrir!
 

Mes idées de repas faciles pour recevoir en semaine

Vous est-il déjà arrivé d’organiser un repas où vous recevez 2, 4 ou 6 personnes chez vous, un soir en semaine, alors que vous arrivez chez vous à 19 h après une grosse journée de travail? Le plus simple est bien sûr de garder ce genre de soirées pour le week-end ou d’organiser un simple apéritif, mais parfois, on ne maîtrise pas tout! Il y a les amis qui viennent de loin et qui ne sont disponibles que ce jour là, il y a les fois où l’on ne trouve aucune autre date en commun, d’autres où on pêche par excès d’optimisme quand à notre capacité d’organisation… Et voilà, le mal est fait, vous recevez des amis dans deux jours, un soir de semaine, et n’avez rien prévu à manger… Que faire, annuler? Pas de panique, il y a des solutions, et même des plutôt sympas!
 

La raclette

En quelques mots, il vous suffit de cuire des pommes de terre, rien plus simples! Vous pouvez même le faire la veille et les réchauffer au dernier moment. Le jour J, vous n’avez qu’à disposer fromage et charcuterie sur un plateau. Bonus, c’est tellement bourratif que l’apéritif peut être léger et le dessert quasiment inexistant. Personne ne vous en voudra si vous servez juste disons, une boule de glace ou une salade de fruits après ça!
 
Photo by_anita @Flickr

La crêpe party

Vous préparez un gros stock de pâte à crêpes, vous sortez les pots de confiture et éventuellement les garnitures salées et c’est parti! Il vous faut un appareil de type « crêpes party » pour que chacun fasse sa crêpe lui-même à table, sinon, le gain de temps est moins évident par contre!
 

Photo charlene mcbride @Flickr

La fondue

Vous mélangez quelques fromages dans l’appareil, vous coupez du pain et le tour est joué. Comme pour la raclette, plat bourratif = peu d’efforts à faire sur l’apéro/entrée/dessert.
 

Photo Vasile Cotovanu @Flickr

Le gros gratin

Si vous souhaitez cuisiner, prévoyez un gros gratin, que vous aurez assemblé la veille. Vous pouvez par exemple essayer ce gratin de poireaux et maroilles ou ce gratin de pâtes, saucisses fumées et reblochon!
 

La tarte/tourte/quiche

Même combat, vous pouvez la préparer la veille, et simplement le jour J ajouter une petite salade en accompagnement.
 
 

Une pizza toute faite pour les enfants

Si vos invités ont des enfants, préparez la veille ou achetez une grosse pizza toute faite. Personne ne vous en voudra que ce ne soit pas fait maison et cela vous achètera la paix. Si vous ne connaissez pas les goûts des enfants en question, faites sans olives, sans champignons et sans poivrons par sécurité.
 
 

La soirée pizzas

La pizza n’est pas une bonne option que pour les enfants! Vous pouvez les acheter toutes faites ou les préparer maison, ce que je fais en général. Dans ce cas, je les prépare la veille et les précuis, en enlevant juste 3 ou 4 minutes de cuisson. La pâte ne doit plus être crue mais pas encore gonflée et dorée. De cette façon, les pizzas ne se détremperont pas et seront prêtes à réchauffer au four quelques minutes le jour J.

Une grosse salade composée

L’été, la salade composée, préparée la veille avec la vinaigrette à part que vous ajouterez au dernier moment, plaira à tout le monde et vous évitera tout stress le jour J.
 

Un barbecue / une plancha

Limité aux mois où il fait beau bien sûr, le barbecue est évidemment la solution de choix, d’autant plus qu’il y aura toujours une bonne âme pour se charger de l’allumer et de surveiller la viande à votre place. Le reste du temps, la plancha fonctionne sur le même principe et peut se manger en intérieur.
 

Photo slgckgc @Flickr

Un repas italien

La cuisine italienne est parmi la plus simple et la plus passe-partout qui soit. Si vous avez déjà épuisé toutes les autres solutions, essayez de grosses lasagnes (préparées la veille) ou des spaghetti bolognaise (Faites la sauce la veille et cuisez les pâtes le jour même) par exemple.
 

Le buffet campagnard

Vous servez plateaux de fromage, charcuteries, pain et vin, et tout le monde se régale sans aucun effort.
 
 

Un « potluck »

Ou en français, repas à la fortune du pot, et comme on dit chez nous « auberge espagnole ». Si vous n’avez pas d’inspiration, vous pouvez tout simplement proposer que chacun des invités ramène un plat. Vous annoncez directement que vous ferez l’entrée/le plat/le dessert, selon ce que vous préférez, et laissez aux autres le soin de se débrouiller avec le reste. En version, « j’ai vraiment pas le temps », vous achetez un gâteau chez le pâtissier et laissez les invités gérer tout ce qui demande de faire de la cuisine.
 

Photo SupportPDX @Flickr

Un dessert?

Pour le dessert, vous avez plusieurs options. Si vous ne voulez pas cuisiner, le gâteau ou les mignardises individuelles trouvées chez le pâtissier sont toujours appréciées, ou une boule de glace avec des petits biscuits et un café.
 
 
Si vous voulez cuisiner, vous trouverez parmi les desserts les plus simples (mais à prévoir la veille), le tiramisu, les charlottes, ou les parfaits, qui sont des coupes de fromage blanc avec des couches de biscuit. J’aime aussi préparer des tartes express : une pâte feuilletée que l’on tartine avec ce qu’on trouve ( confiture, Nutella, pâte de spéculoos…) puis sur laquelle on dépose des tranches de pommes ou de poires. On enfourne et on obtient quelque chose de divin! Dans cette logique, j’avais par exemple réalisé la tarte rustique poires, confiture de lait et cannelle, mais ça marche avec plein d’autres variantes.
 
Voilà,  j’espère que cette liste de conseils pourra vous être utile! Et vous, avez vous d’autres astuces pour préparer un repas vraiment sympa sans prise de tête quand vous recevez? N’hésitez pas à m’en faire part! 
 

Sirop de pamplemousse rose

Aujourd’hui, je vous propose un basique à réaliser avec vos pamplemousses cet hiver pour ensoleiller votre cuisine et vos cocktails. Même s’il fait froid dehors, on a parfois besoin de servir des apéritifs et boissons rafraîchissants non? On ne va pas boire du chocolat chaud ou du café à l’apéro ! 
 
 
Je ne partage pas très souvent de recette de boissons avec vous, mais une fois de temps en temps, il m’arrive d’en faire maison et celle d’aujourd’hui était une super trouvaille, elle mérite donc totalement sa place ici! Même si je ne suis pas fan de pamplemousse, ce sirop a une saveur acidulée et douce à la fois issue de l’utilisation du zeste de pamplemousse, et je l’ai trouvé tout à fait délicieux! Cette boisson ne vous fera pas plisser les yeux car elle est beaucoup moins acide que le pamplemousse seul, même si on retrouve son arôme typique.
 
 
Ce sirop pourra vous servir aussi bien dilué dans de l’eau ou du soda que complété d’un alcool pour improviser un petit cocktail très parfumé. Vous pouvez aussi utiliser le sirop de pamplemousse dans la cuisine, par exemple versé sur des pancakes ou des gaufres, pour garnir les crêpes, ou pour sucrer un yaourt ou un fromage blanc.
 
C’est un simple sirop réalisé avec du jus de pamplemousse fraîchement pressé et du jus de citron, ainsi que le zeste d’un pamplemousse. Le zeste est la clé pour apporter la saveur de pamplemousse, mais pas trop d’acidité. Il faut laisser l’ensemble infuser pendant une nuit mais à part ça, la recette n’a absolument rien de compliqué.
 
Niveau conservation, je ne sais pas combien de temps celui-ci peut durer car la quantité que j’ai réalisée est assez minime, mais je l’ai quand même gardé quelques semaines au frais sans qu’il ne s’abîme.
 
  
 
P.S. : Si vous aimez faire vos sirops maison, je vous propose aussi le sirop de citron!
 
Sirop de pamplemousse rose

Quantité ou nb de personnes: Pour 25 cl environ

Sirop de pamplemousse rose

Ingrédients

  • 2 pamplemousses roses
  • 300 g de sucre
  • 2 c. à s. de jus de citron

Préparation

  1. Recueillez les zestes d'un pamplemousse.
  2. Pressez les pamplemousses afin de récolter le jus. 
  3. Ajoutez les zestes au jus de pamplemousses et laissez infuser au frais pendant 24 heures dans un bocal ou une bouteille fermée.
  4. Filtrez au chinois le jus de pamplemousse pour enlever les zestes et les morceaux de pamplemousse.
  5. Dans une casserole, mélangez le sucre, le jus de citron et le jus de pamplemousse.
  6. Portez à ébullition pendant 5 minutes jusqu'à l'obtention d'un sirop de sucre puis coupez le feu.
  7. Mettez votre sirop en bouteille, laissez-le refroidir totalement avant de le conserver au frais.

Spécialité de Lorraine : quiche lorraine

La quiche lorraine est sans doute la tarte salée la plus populaire en France, et constitue un repas de base pour beaucoup d’entre nous. Elle tient son nom du nom de la région Lorraine du nord-est de la France, d’où elle est originaire. Je n’avais pas encore publié cette recette, pourtant j’en réalise régulièrement et j’adore ça.
 
 
La quiche se réalise sans effort et se sert en toute occasion, qu’il s’agisse d’un brunch avec des amis ou d’un déjeuner en semaine. Je l’aime à n’importe quelle saison, que ce soit l’hiver avec un bol de soupe ou l’été, accompagnée d’une simple salade verte. La quiche lorraine peut être servie tiède ou froide, elle est délicieuse dans les deux cas, ce qui la rend idéale pour les pique-niques. Elle reste même tout aussi bonne une fois réchauffée et se conserve quelques jours. Mais rappelez-vous, qu’il est préférable de la réchauffer dans un four traditionnel plutôt qu’au micro-ondes.
 
Il existe de très nombreuses versions de la quiche lorraine, et j’ai essayé de vous partager ma version préférée, à la fois très crémeuse et un peu croustillante sur les bords. J’espère que vous l’aimerez aussi!
 
Bien que faire votre propre pâte à tarte soit un excellent choix, si vous êtes comme moi, à courir partout à longueur de temps, vous préférerez peut-être opter pour une pâte à tarte achetée en magasin. Dans notre monde où l’on manque constamment de temps, je pense qu’il n’y a pas de honte à ça! Cela dit, n’hésitez pas à utiliser votre recette de pâte à tarte préférée si vous vous en sentez le courage. 
 
 
Ne faites pas trop cuire votre quiche. Elle doit être dorée sur les bords, mais légèrement molle au centre, et elle continue de cuire un peu une fois sortie du four.
 
Bien que certains aiment alléger leur recette de quiche lorraine, je conseille vivement de ne pas remplacer la crème liquide entière par une version plus light, car la consistance et la texture de la quiche obtenue seront bien plus agréables avec.
 
Je vous donne ma recette de base, mais vous pouvez ensuite ajouter ou remplacer ce que vous voulez : mettre du thon au lieu des lardons, ajouter des tomates, plus de poivre, plus de fromage, du bleu ou du morbier, pourquoi pas! Il n’y a pas de limites! Ça ne sera juste plus une quiche Lorraine, mais une quiche tout court!
 
 
P.S. : Découvrez aussi ma  tarte carotte cumin et lait de coco
 
Spécialité de Lorraine : quiche lorraine

Spécialité de Lorraine : quiche lorraine

Ingrédients

    Pour la pâte
  • 250 g de farine
  • 125 g de beurre demi-sel + 15 g pour le plat
  • 4 c. à s. d'eau
    Pour la garniture
  • 200 g de lardons fumés
  • 3 œufs
  • 2 jaunes d’œufs
  • 20 cl de crème liquide entière
  • 20 cl de lait
  • 1 pincée de noix de muscade
  • 4 c. à s. de gruyère râpé 
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Mixez la farine et le beurre dans le bol d'un robot pour obtenir une pâte sableuse. Ajoutez l'eau et mixez à nouveau, puis récupérez la pâte avec les mains et formez une boule.
  2. Couvrez-la et mettez-la au frais pendant le reste des préparatifs.
  3. Faites revenir les lardons à la poêle 5 minutes pour leur faire rendre leur gras.
  4. Dans un saladier, battez le lait, les œufs, les jaunes, la crème liquide, salez et poivrez.
  5. Préchauffez le four à 210°C.
  6. Étalez la pâte dans un plat à l'ide d'un rouleau à pâtisserie couvert de beurre.
  7. Déposez les lardons puis le mélange aux œufs.
  8. Enfournez pour 20 minutes. Le mélange doit avoir bien figé. Saupoudrez le gruyère râpé par dessus et remettez pour 5 à 10 minutes au four, jusqu’à ce que la cuisson soit finie et le fromage gratiné.