Archives par mot-clé : apéritif

Voyage gourmand à Strasbourg : Que ramener?

Photo Evan Bench @ Flickr
 
Il y a quelques jours je vous ai parlé des spécialités à manger lors d’un séjour à Strasbourg. Si vous êtes gourmand comme moi, vous ne pouvez pas profiter d’une escapade en Alsace sans goûter aux spécialités et sans rapporter chez vous des souvenirs culinaires que vous pourrez trouver dans toute la région! Personnellement quand je visite un endroit, j’adore découvrir les produits locaux et tester les spécialités proposées par les artisans.
 
Voici donc cette fois quelques idées de produits à ramener de Strasbourg et des villages environnants si vous vous y rendez pour les marchés de Noël, ou à un autre moment!

A ramener

Du munster

Ce fromage supportera tout à fait le voyage, mais si vous êtes en train, même bien emballé, vous risquez de faire fuir vos voisins… A vous de voir!
 
Photo francois schnell @ Flickr
 

Des bretzels

Très répandus en Alsace, les bretzels se déclinent également en petits pains appelés mauricettes, que l’on utilise pour faire des sandwichs. N’en prenez pas trop car ils se garderont quelques jours mais pas plus, à moins de les acheter en version industrielle sous vide, ce qui est moins sympa!

Des mannele

Le 6 décembre, jour de la Saint-Nicolas, on consomme ces petits bonhommes briochés aux yeux de raisins. Ils sont adorables et vous les trouverez quasiment partout!

Du kugelhopf… ou un moule

Cette énorme brioche au look si traditionnel est absolument divine, et on peut l’acheter bien emballée prête à voyager, ne faites pas l’impasse! Si vous ne pouvez pas en ramener, vous pouvez aussi acheter le moule traditionnel qui vous permettra d’en faire maison. Ce n’est pas aussi difficile qu’on pourrait le penser, et franchement délicieux!
 

Photo Hajime NAKANO @ Flickr

Du pain d’épices

Vous trouverez cette célèbre spécialité de fêtes sur les marchés de Noël ou dans les boulangeries.

Des bredele

Ces petits gâteaux de Noël se préparent et s’offrent dès la fin novembre. Il y a un nombre invraisemblable de saveurs toutes aussi délicieuses les unes que les autres! 
 

Du christollen ou christstollen

Aussi appelé stollen, ce gâteau de Noël est bourré de fruits confits et de pâte d’amandes, j’en suis fan!
 

Photo Whitney @ Flickr

Du schnaps

Cette eau de vie typique réalisée avec des fruits locaux comme la mirabelle, la quetsche, la cerise, la poire… Elle se consomme bien fraîche ou à température ambiante.

Du vin

L’Alsace est une grande région productrice de vins, notamment de blancs fruités et légers, parfaits pour l’apéritif ou pour accompagner les plats locaux. On y trouve 7 vins A.O.C. issus de 7 cépages : Gewurztraminer, Riesling, Sylvaner, Pinot blanc, Tokay Pinot Gris, Pinot Noir, Muscat. Vous pouvez également ramener du crémant d’Alsace qui pourra accompagner vos apéritifs et repas de fêtes.
 

Photo Jason Weaver @ Flickr

Des bières alsaciennes

L’Alsace est la première région brassicole de France. Évitez les marques célèbres que l’on trouve partout en France, mais profitez de votre séjour pour ramener de petites productions locales à découvrir une fois rentrés chez vous.
 
Voilà mes idées pour ramener des souvenirs gourmands et utiles d’un séjour en Alsace. Je ne suis pas exhaustive tant cette région regorge de spécialités! En connaissez-vous que j’ai oublié?
 
 
 
 

Feuilletés au saumon fumé

Les fêtes approchent! Avez-vous fait votre choix en ce qui concerne votre menu de fêtes? Tous les ans, on tourne du côté de la dinde, du foie gras, du saumon… Mais je suppose que comme moi, vous avez envie de varier un peu vos recettes avec ces ingrédients stars! Si c’est votre cas, ça tombe bien! Je vous propose un amuse-bouche facile et appétissant à base de saumon que vous pourrez servir à l’apéritif. Le saumon et l’aneth constituent des ingrédients typiques des repas de fêtes, et je pense qu’ils sont parfaits pour un joli apéritif de Noël. 
 
 
L’ingrédient clé de cette recette, à part le saumon bien sûr, est la pâte feuilletée. Vous pouvez l’acheter toute prête en choisissant une pâte de qualité, la commander à votre boulanger, ou la faire maison, c’est vous qui voyez. Je fais rarement ma pâte feuilletée maison par flemme, mais c’est un délice inégalable, alors si vous avez plus de courage que moi, lancez-vous, votre apéritif de fêtes s’en ressentira!
 
Une fois que vous avez votre pâte, cette recette n’est rien d’autre que de l’assemblage. On mélange du saumon, de la ricotta, des herbes, on dépose tout cela dans la pâte, et hop c’est prêt! C’est parfait pour ne pas se compliquer les fêtes, non?
 
 
Il ne vous reste plus qu’à les cuire pendant environ 20 minutes. Une fois sortis du four, ils sont gonflés et dorés, et ils sentent tellement bon!  Difficile d’attendre les invités, mais bon, il faut apprendre à vous maîtriser… Ou pas!
 
Petit bonus pour votre organisation, ces feuilletés peuvent être préparés à l’avance et conservés au frais jusqu’au moment de les servir, simplement en les repassant au four quelques minutes juste au moment de l’apéro. 
 
 P.S. : Si vous cherchez une autre recette au saumon, essayez ces petites fleurs au saumon!
 
Feuilletés au saumon fumé

Feuilletés au saumon fumé

Ingrédients

  • 2 pâtes feuilletées
  • 2 tranches de saumon fumé
  • 2 grosses c. à s. de ciboulette ciselée
  • 80 g de ricotta
  • 2 grosses pincées d'ail en semoule
  • 1 c. à s. de lait
  • Poivre

Préparation

  1. Découpez des carrés dans la pâte feuilletée, disposez-les sur la plaque du four recouverte de papier sulfurisé, puis placez-les au frais le temps de préparer le reste de la recette.
  2. Coupez le saumon fumé en tout petits morceaux, ciselez la ciboulette, puis mettez tous les ingrédients sauf le lait dans un bol et mélangez bien.
  3. Sortez les carrés de pâte du frigo. Déposez un peu de garniture sur chacun, en diagonale, sans aller trop près des bords. Ramenez les deux autres coins vers le centre pour recouvrir la garniture. Appuyez pour les souder et les empêcher de se décoller pendant la cuisson. 
  4. Badigeonnez de lait à l'aide d'un pinceau et enfournez pour 20 minutes à 200°C.
 
Source d’inspiration :
http://www.lesharicotsdiaboliques.fr/feuilletes-au-saumon-fume/

Spécialité d’Australie : sausage rolls

Je pense que tout le monde connaît les saucisses en pâte feuilletée, un classique des apéros. J’ai découvert qu’il en existait plusieurs variantes, car chaque pays a sa façon de les préparer. Je vous avais donc proposé par le passé de tester les pigs in a blanket, version typiquement américaine il y a quelques temps, et je reviens aujourd’hui avec la version australienne, nommée sausage rolls.
 
Alors, est-ce qu’un pays fait de meilleures feuilletés à la saucisse que l’autre? Franchement je ne peux pas vous dire, j’ai adoré les deux versions ! Vous l’aurez compris, toutes les excuses sont bonnes pour manger des saucisses chez moi! Les feuilletés de saucisses peuvent sembler basiques, mais c’est un mets qui plaît en général au plus grand nombre. C’est vraiment une option rapide et facile pour l’apéro, ce qui fat que je l’adore!
 
 
Voici quelques mots sur l’histoire des feuilletés de saucisses et sur la façon dont cet amuse-bouche à la base britannique a atterri sur les côtes australiennes. Bien que les autochtones fussent les premiers occupants du pays, les Britanniques furent les tout premiers colons blancs en Australie. Certains de ces colons ont manifestement ramené leurs recettes en Australie, et l’engouement s’est répandu dans le pays. Aujourd’hui, vous trouverez ces sausage rolls dans presque tous les cafés et supérettes en Australie. Ils sont également populaires en Nouvelle-Zélande.
 
Comme la plupart des autres plats préparés en Australie ou ailleurs dans le monde, il existe un grand nombre de variantes de ces feuilletés à la saucisse. Beaucoup d’ingrédients australiens sont par ailleurs différents de ceux que nous trouvons en France, et je ne suis jamais allée en Australie ( j’en rêve!). Je n’ai donc aucun moyen de savoir si mes feuilletés ont tout à fait le même goût que ceux de là-bas, mais j’ai traduit des recettes australiennes pour être au plus proche possible de la réalité.
 
 
Pour réaliser des feuilletés australiens, on utilise généralement du porc, du bœuf, ou un mélange des deux. De la viande bien fraîche et de qualité sera la clé de la réussite. Ensuite, la viande est enveloppée dans une pâte feuilletée et cuite au four jusqu’à obtenir une coloration dorée. Ils sont consommés chauds ou à température ambiante, trempés dans du ketchup, une sauce barbecue…
 
Personnellement, je trouve que ces australian sausage rolls ont vraiment un super goût. Ils ont eu un énorme succès à l’apéro, ce qui signifie qu’ils n’ont pas duré plus de quelques minutes et n’ont pas eu le temps de refroidir!
 
 
Spécialité d’Australie : sausage rolls

Quantité ou nb de personnes: Pour 18 rouleaux

Ingrédients

  • 1 pâte feuilletée
  • 350 g de saucisse de porc
  • 1 oignon moyen finement émincé
  • 35 g de chapelure
  • 5 cl de lait
  • 1 œuf battu avec 1 cuillère à soupe d'eau
  • 1 c. à s. de graines de sésame
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Préchauffer four à 180 °C. Dans un grand bol, mélangez la saucisse, l'oignon, la chapelure, le sel, le poivre et le lait.
  2. Déroulez la pâte feuilletée sur une surface de travail légèrement farinée.
  3. Coupez la pâte feuilletée sur la longueur pour former quatre longues bandes.
  4. Déposez le mélange à la saucisse en longue bande au centre de chaque bande de pâte feuilletée, en laissant une bordure de 2 à 3 cm de chaque côté.
  5. Roulez la pâte feuilletée sur la chair à saucisse pour former des rouleaux.
  6. Brossez le bord avec l'œuf battu pour sceller. Pincez les extrémités pour bien maintenir le rouleau fermé.
  7. Coupez chaque rouleau en petits tronçons. Placez ces rouleaux sur une plaque à pâtisserie avec la jonction cachée en dessous, et badigeonnez le dessus du reste d’œuf battu.
  8. Mettez au four et faire cuire pendant 20 à 25 minutes, ou jusqu'à ce que la pâte soit gonflée et dorée et que la saucisse soit cuite.
  9. Laissez refroidir pendant quelques minutes.
 
Source d’inspiration :
http://www.food.com/recipe/sausage-rolls-the-australian-way-456599

Que manger en Roumanie?

Photo Ștefan Jurcă @FLickr
 
Vous le savez-peut-être déjà, cet été j’ai eu la chance de découvrir la Roumanie. Comme j’aime le faire à chaque fois que je reviens d’un voyage, je vous propose aujourd’hui de découvrir les spécialités culinaires de ce joli pays! La Roumanie est un endroit où l’on se régale. La cuisine est un mélange d’influences de pays de l’est de et pays méditerranéens, ce qui donne une cuisine simple, peu chère mais très goûteuse et copieuse, bref, tout ce que j’aime! Voici un petit guide pour vous aider à manger de façon typique si vous vous rendez là-bas.
 
 
Photo Paul Chiorean @FLickr    
 

Les zacusca ou tartinades en tous genres

Dans la même veine que les mezze du Moyen-Orient, la plupart des entrées froides en Roumanie sont à base de légumes et délicieuses! Il existe une grande variété de dips destinés à être mangés avec du pain. La star est la zacusca de vinete, une purée d’aubergines qui pourra rappeler le baba ganoush. Vous trouverez cette salade d’aubergines grillées et de nombreuses autres à base de tomates et de poivrons dans les restaurants, les bars ou les supermarchés. Quand rien ne vous tente au resto, ou si vous êtes végétarien, une solution simple est de sauter la section «plats principaux» du menu et créer votre propre assiette en commandant un assortiment de ces salades avec du pain. 
 

Les soupes

Les soupes en Roumanie peuvent être considérées comme une entrée mais aussi comme un repas principal, car elles ont tendance à être copieuses et nourrissantes, et souvent accompagnées de croûtons. Servies dans des gros bols, certaines s’approchent d’ailleurs plus de la purée ou du ragoût que de la soupe! Vous en trouverez à base de toute sortes d’ingrédients : betteraves, pommes de terre, lard, bœuf, ou même tripes. La ciorba de fasole, ou soupe aux haricots blancs est une soupes très courante, ainsi que la crème de champignons. On trouve aussi le borş, une soupe légèrement aigre traditionnellement réalisée à base de son fermenté. 
 
Photo Ivana Sokolović @FLickr

Les grillades et la viande

Les roumains sont friands de grillades. Il y a un grand choix dans ce domaine, notamment des grillades de porc et de bœuf, ou encore le mici, des sortes de saucisses de viande hachée aromatisée qui rappellent d’aspect le mexicanos mais est assez différent au niveau du goût. 
 
Photo @joefoodie @FLickr

Les champignons

Les champignons sous toutes leurs formes sont très présents en Roumanie, avis aux amateurs! Dans un ragoût crémeux, légèrement sautés, cuits avec d’autres légumes, farcis de fromage, ils sont proposés à toutes les sauces!
 

La polenta

La polenta, ou mamaliga, est un accompagnement fréquent. Elle est traditionnellement servie avec des couches de fromage et de crème, c’est un peu riche mais délicieux! J’en ai aussi vu nature, aux champignons, aux herbes… 

Ragoûts

On trouve de nombreux ragoûts à base de viande, mais aussi aux légumes, comme les ragoûts de chou ou de champignons.
 

Les snacks

Les kebab sont très présents en Roumanie. Plus typiques, on trouve aussi également beaucoup de snacks salés en boulangerie. Vous trouverez de petits points chauds vendant des sortes de viennoiseries sucrées et salées à chaque coin de rue. Pour un prix dérisoire, vous pouvez y acheter des pain en forme de bretzel, des placinte, sortes de tartelettes avec différents garnitures,  et des feuilletés fourrés à la viande, à l’oignon, du chou…
 

Le fromage

Les fromages du coin que j’ai eu l’occasion de tester sont le telemea et le burduf. Attention, le burduf est traditionnellement conservé dans une panse ou une peau de mouton, ce qui peut en rebuter certains! Une autre version est contenue dans une boite en résine de pin. Pour les différencier, basez-vous sur le forme : ceux stockés dans une panse sont ronds, ceux stockés dans du bois de pin sont cylindriques.
Une spécialité au fromage que l’on trouve beaucoup en Roumanie est le cascaval pane, du fromage pané frit. C’est plutôt une entrée, mais accompagnez-le d’un ou deux dips, et vous obtiendrez un repas consistant!
 
Photo Jollof Malt @FLickr

Pour les végétariens

Bien que la cuisine roumaine soit en grande partie à base de viande, au moins quelques options végétariennes figurent dans les menus de la plupart des régions du pays. En effet, comme je l’expliquais ici, les orthodoxes pratiquement le jeune régulier (deux fois par semaine ou six semaines par an) et ne consomment alors ni viande ni poisson, ce qui fait que la plupart des établissements se sont adaptés à eux. Vous trouverez souvent une soupe, un ragoût de champignons, du fromage pané ou des dips apéritifs que vous pouvez cumuler pour les rendre assez consistants pour en faire un repas. Il y a toujours un grand choix de légumes pour les accompagnements aussi, parmi eux les champignons ont la part belle, ainsi que les légumes du soleil : tomates, poivrons, aubergines…

Vous trouverez peut-être aussi des kremzli, des pommes de terre coupées finement  un peu comme un rösti suisse, frites avec un œuf, ou le fasule batuta, une purée de haricots garnie d’une compotée d’oignons à la tomate.
 

Les desserts

Les desserts les plus sympas selon moi sont les crêpes, et les papanasi, des espèce de donuts servis avec du fromage blanc et une compotée de fruits rouges, assez bourratifs mais rigolos. Il y a ensuite des gâteaux plus classiques comme on en trouve beaucoup dans les pays de l’est.
 
 
Photo Ehud ELIA @FLickr
 

Les boissons

Les amateurs de bière seront ravis car il y a de nombreuses brasseries et micro brasseries là bas. La bière la plus célèbre à Bucarest sont la Ursus et la Zaganu (qui est produite dans la ville de Bucarest), mais ce ne sont pas mes favorites, les petites productions locales étant plus sympa! Il existe également un alcool de prune, le palinka, des vins roumains.

Toasts à la courge little Jack, chèvre et noix

Aujourd’hui c’est Thanksgiving! Bien que cette fête ne soit pas française, je suis sûre que vous la connaissez tous, car elle est ultra présente dans les séries télé et films américains!
 
Comme j’envie les américains de partager un tel moment de joie en famille! Nous en avons d’autres bien sûr dans les traditions françaises, mais toute occasion est bonne à prendre, non? Cette fête a l’air tellement géniale à mes yeux que j’ai fini il y a quelques années par décider de la célébrer moi aussi. Qui m’en empêche après tout?
 
 
Le menu typique de Thanksgiving aux États-Unis est souvent composé de ces plats, dont certains se rapprochent de ceux que l’on peut servir à Noël  :
 
  • De la dinde rôtie ou un pain de viande
  • De la sauce aux cranberries
  • De la purée de patates douces et des légumes rôtis
  • Du maïs grillé ou à la crème
  • Une tarte à la citrouille, aux pommes ou aux noix de pécan
Globalement, l’idée est de composer ce repas en mettant à l’honneur les produits des récoltes automnales comme les courges, les noix… Tout ce que j’aime quoi!
 
Au cas où il vous prendrait l’envie comme moi de célébrer Thanksgiving autour d’un petit apéritif festif, j’ai imaginé des petites tartines ou bruschettas qui reprennent les saveurs typiques de Thanksgiving. J’y ai combiné trois de mes ingrédients d’automne préférés : de la noix, de la courge et des cranberries, pour un ensemble automnal très réussi. J’ai ajouté du fromage de chèvre pour donner du caractère à l’ensemble.
 
 
Ces bruschettas ne sont pas seulement agréables à regarder mais elles sont également faciles à réaliser. La recette est simple mais si délicieuse qu’on pensera que vous avez travaillé durement pour la préparer! La seule partie un peu laborieuse consiste à couper les courges, et encore, La little Jack est une petite variété qui n’est pas trop coriace.
 
Parlons du goût de ces tartines… Il y a énormément de saveurs dans chaque bouchée. Il y a la douceur de la courge et des cranberries, le côté automnal de la muscade, le crémeux du fromage de chèvre, le pep’s de l’ail, le croquant des noix… On a là un mariage idéal!
 
La bruschetta est classiquement considérée comme un apéritif, mais vous pouvez bien sûr aussi servir ces tartines comme entrée avec une salade verte.
 
Même si je serai toujours une fan de la bruschetta traditionnelle aux tomates et au basilic, je suis maintenant également une grand fan de cette variante qui n’a absolument rien de traditionnel! J’espère qu’elle vous plaira!
 

   

P.S. : Si vous chez une idée pour l’apéro, essayez aussi mes cannelés potimarron comté!

 
Toasts à la courge little Jack, chèvre et noix

Ingrédients

  • 12 rondelles de baguettes
  • 165 g de courge little Jack
  • 120 g de chèvre coupé en 12 rondelles
  • 12 cerneaux de noix
  • 12 cranberries
  • 12 graines de courge
  • 1 c. à s. de miel
  • 1 pincée de muscade
  • 1 c. à c. de sauge
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Faites cuire les courges 20 minutes dans de l'eau bouillante salée.
  2. Laissez tiédir puis ouvrez les little Jack et prélevez la chair.
  3. Écrasez la chair en purée à l’aide d'une fourchette. Salez, poivrez, ajoutez la muscade.
  4. Tartinez ce mélange sur les tranches de pain.
  5. Posez par dessus les rondelles de chèvre, les noix concassées grossièrement, les cranberry coupées ne morceaux, les graines de courge.
  6. Salez, poivrez, saupoudrez la sauge et ajoutez un filet de miel par dessus.
  7. Préchauffez le four à 200°C.
  8. Enfournez pour 5 à 10 minutes jusqu’à ce que le formage soit fondu.
 

Feuilletés apéritifs d’automne

Ils ont l’air délicieux ces petits feuilletés, n’est-ce pas? En les engloutissant dégustant, vous découvrirez dès la première bouchée la saveur savoureuse et juteuse des champignons, puis le délicieux parfum d’ail, d’oignon et d’épices et enfin, les petits morceaux de mimolette. Le rêve, non?
 
 
Ces petites bouchées feront un apéritif parfait en ce mois d’automne. Je les trouve plutôt élégantes et appétissantes, et pourtant elles sont très simples à réaliser. Vous me connaissez, je n’aime pas rester dans la cuisine pendant deux heures pour préparer un plat, encore moins pour un apéritif, car l’apéritif n’attend pas!
 
 
Vous devriez probablement prévoir de doubler la quantité si vous êtes plusieurs, car ces mini tartes ne feront pas long feu. Les oignons caramélisés confèrent à cet amuse-bouche un petit goût sucré, mais associé aux champignons sautés et à la mimolette, vous obtenez un apéritif parfaitement équilibré qui plaira à tout le monde. 
 
Au niveau du format, j’ai fait de petits rectangles qui ont la taille idéale pour être mangés avec les doigts, mais vous pouvez aussi faire de plus grands rectangles pour une entrée, ou laisser la pâte feuilletée entière pour un plat.
 
  
P.S. : Si vous aimez les feuilletés à l’apéro, découvrez aussi ces feuilletés à la saucisse par Jamie Oliver!
 
 
Feuilletés apéritifs d’automne

Ingrédients

  • 1 oignon
  • 1 gousse d'ail
  • 200 g de champignons de Paris
  • 2 c. à s. de crème fraîche
  • 1 c. à c. de paprika
  • 1 c. à s. de ciboulette hachée
  • 50 g de mimolette coupée en dés
  • 1 pâte feuilletée coupée en rectangles
  • 1 c. à s. d'huile
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Épluchez puis émincez l'oignon finement. Brossez les champignons puis émincez-les. Épluchez puis écrasez la gousse d'ail.
  2. Faites revenir les oignons avec les champignons et l'ail 5 minutes dans une poêle avec 1 cuiller à soupe d'huile. Ajoutez le paprika, salez et poivrez, et coupez le feu.
  3. Tartinez les rectangles de pâte feuilletée avec la crème fraîche. Déposez dessus le mélange aux champignons, puis les dés de mimolette.
  4. Enfournez pour 10 à 12 minutes, saupoudrez de ciboulette et servez.
 

« Ailes » de chou-fleur Buffalo

 
Où sont les amoureux du chou-fleur comme moi? En tant que légume ultra polyvalent, c’est l’un de mes préférés. Le chou-fleur peut être selon votre point de vue (ou celui de vos enfants), un légume facile ou très difficile à intégrer dans vos repas. Selon moi, bien que son odeur soit caractéristique, son goût est capable de s’effacer quand c’est nécessaire et il présente l’avantage d’aller étonnamment bien avec tout et n’importe quoi. 
 
Avant d’aller plus loin, vous vous demandez peut-être ce que sont ces « ailes » de chou-fleur Buffalo. Comment peut-on utiliser le terme d’ailes pour quelque chose qui ne contient pas de volaille? 
 
L’idée est simple. Au lieu des ailes de poulet aux épices buffalo, vous créez des bouchées de chou-fleur parfumées aux mêmes épices.
Si vous êtes végétarien ou si vous avez des amis qui le sont, ces bouchées de chou-fleur constituent une excellente alternative aux ailes de poulet. Ils ont la même saveur, sans viande. Ces « ailes de chou-fleur sont moelleuses à l’intérieur et croustillantes à l’extérieur, on peut dire qu’elles sont franchement proches de la réalité!
 
 
Attention, je dois rester honnête, malgré mon enthousiasme, je dois vous dire que vous n’allez quand même pas faire croire à quelqu’un que c’est de la viande hein! Cela n’empêche que même si vous êtes carnivore, ce chou-fleur est génial. 
 
Il existe sur internet un grand nombre de méthodes différentes pour fabriquer des « ailes » de chou-fleur. Vous pouvez les faire rôtir au four, les faire frire ou même utiliser un autocuiseur. Certaines techniques fonctionnent mieux que d’autres. Personnellement j’ai choisi de les cuire au four pour les rendre un peu plus saines. Assurez-vous de bien enrober votre plaque de cuisson avec de l’huile pour que vitre chou-fleur ne colle pas.
 
 
Ces « ailes » de chou-fleur font un accompagnement délicieux ou un apéritif parfait. Trempez les dans une petite sauce aux herbes et au yaourt pour encore plus de saveur, mais ce n’est pas obligatoire. Vous pouvez même, comme vous le feriez avec du poulet, les utiliser pour garnir un burrito. Étalez une grosse galette tortilla, ajoutez des ce chou-fleur, quelques crudités, un peu de votre sauce préférée, et vous allez vous régaler! 
 
 
 
“Ailes” de chou-fleur Buffalo

Quantité ou nb de personnes: Pour 2 personnes

Ingrédients

    Pour le chou fleur
  • 1 gros œuf
  • 450 g de chou-fleur
  • 40 g de chapelure
  • 15 g d'oignons frits
  • 15 g parmesan râpé
  • 1/2 c. à s. d'herbe de Provence
  • 1/2 c. à c. d'ail
  • Sel au goût
    Pour la sauce Buffalo
  • 2 c. à s. de sauce pimentée type tabasco
  • 10 g de beurre non salé froid
  • 2 c. à s. de ketchup
  • 1 c. à s. de vinaigre rouge
  • 1 c. à c. de sauce Worcestershire
  • 1 pincée de poivre de Cayenne

Préparation

  1. Séparez les fleurettes de chou-fleur et nettoyez-les.
  2. Dans un bol, faites fondre le beurre au micro-ondes puis mélangez-le avec la sauce tabasco, le vinaigre, la sauce Worcestershire, le piment de Cayenne, le ketchup, le sel et enfin l’œuf.
  3. Réservez.
  4. Préchauffez le four à 230° C. Vaporisez une plaque de cuisson avec un aérosol de cuisson.
  5. Remuez les fleurettes de chou-fleur dans le mélange de sauce pour les enrober complètement. Disposez le chou-fleur sur votre plaque à pâtisserie.
  6. Mélangez la chapelure, l'ail, le parmesan et les herbes de Provence et saupoudrez ce mélange sur le chou-fleur.
  7. Disposez le chou-fleur sur une plaque couverte de papier sulfurisé.
  8. Faites cuire au four préchauffé jusqu'à ce que le chou-fleur soit brun doré et tendre, soit environ 15 minutes. Laissez reposer quelque minutes avant de retirer de la feuille de cuisson.

Spécialité d’Argentine : Postre vigilante

Et si on allait faire un tour en Argentine? Aujourd’hui je vais vous parler d’un produit typiquement argentin que j’ai eu le plaisir de tester : le dulce de batata.
 
Le dulce de batata est une spécialité traditionnelle qu’on trouve en Argentine et d’autres pays comme le Paraguay, l’Uruguay, le Brésil. Réalisé à base de patates douces cuites lentement avec du sucre, c’est un peu comme une sorte de gelée ou de pâte de fruits. La patate douce est originaire d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud, et elle est un aliment de base dans la cuisine sud-américaine. Naturellement assez sucré, ce légume peut s’utiliser en salé ou en sucré, comme dans ce dulce de batata.
 
 
Le dulce de batata est très similaire au dulce de membrillo espagnol, qui est une pâte de coings collante. 
 
J’ai eu l’occasion récemment d’acheter du dulce de batata, mais je ne savais pas bien quoi en faire. J’ai donc enquêté et découvert qu’un des desserts favoris des argentins se réalisait avec cette étrange pâte : le postre vigilante. C’est un dessert tout simple où la dulce de batata est soit prise en sandwich entre deux morceaux de fromage, ou simplement posée sur dessus.
 
 
La préparation de ce dessert est on ne peut plus simple. Tout ce dont vous avez besoin, c’est du dulce de batata et du fromage.
Vous pouvez les assembler en coupant du fromage et le dulce, puis en les mangeant ensemble. Chaque région d’Amérique latine a sa version de postre vigilante, réalisée avec une pâte de fruit et un fromage local, qu’on ne trouve pas chez nous en France malheureusement. J’ai lu que le fromage Argentin habituellement utilisé se rapprochait du cantal, c’est donc ce que j’ai choisi. Choisissez dans tous les cas un fromage neutre et pas trop salé.
 
Généralement, le postre vigilante est servi avec des noix après le dîner ou entre les repas sous forme de petites collations. Vous pouvez aussi l’accompagner de pain et d’un bon vin!
 
Si vous ne trouvez pas de dulce de batata, une pâte de fruits aux coings ou à un autre fruit aura un résultat assez proche.
 
 
 
 
Spécialité d’Argentine : Postre vigilante

Ingrédients

  • 150 g de Cantal
  • 150 g de dulce de batata

Préparation

  1. Coupez le cantal et le dulce de batata en petits cubes de la même taille et déposez un morceau de dulce de batata sur chaque morceau de fromage. Servez tel quel, à l'apéritif ou au fromage.
 
Source d’inspiration :
http://e.viagourmet.com/noticias/gourmet/el-vigilante-postre-argentino-popular.html

Tartine façon chilienne

J’adore les repas en tartine. C’est trop bon, non? J’y mets un peu n’importe quoi, et récemment j’ai eu l’idée d’en faire une qui ma rappelle le Chili, le pays, pas le plat… Le chili c’est bon, mais il y a aussi d’autres spécialités das le pays du même nom! J’avais testé à une époque les empanadas chilenas, des empanadas farcis avec un mélange de bœuf, de raisins secs, d’oignons, d’olives et d’épices. C’est ce mélange typique du Chili que j’ai choisi de cuisiner aujourd’hui.
 
 
La «bruschetta» vous est sans doute familière si vous êtes des habitués des restaurants italiens. C’est THE apéritif italien par excellence, à base de pain italien grillé avec un peu d’huile d’olive et d’ail et garnie de tomates hachées et de basilic. C’était un de mes apéritifs préférés, à tel point que j’ai pris l’habitude d’en faire mille variantes avec tout ce qui passe, comme ici, même si ces tartines n’ont plus rien d’italien.
 
On a tendance à servir les plats chiliens avec du riz, ici bien sûr on ne met pas de riz sur le pain, c’est le pain qui fait office de féculent, bref, je viens de vous démontrer que c’est un repas assez équilibré en somme, non?
 
 
Cette tartine a un résultat au top : la combinaison de la saveur du bœuf haché, des raisins et de la touche finale des épices frôlent la perfection.
 
J’ai utilisé des poivrons en boîte que j’ai mixé dans la sauce tomate pour lui donner du goût. Si vous n’en avez pas, vous pouvez rôtir vos poivrons frais au four jusqu’à ce que leur peau soit noire, puis les emballer bien chauds dans de l’aluminium, et après qu’ils aient tiédi, les éplucher. 
 
Cette recette est une option parfaite comme apéritif ou comme plat principal couplé à une salade de verte. En fonction de votre choix, faites de petits tronçons pour l’apéritif, ou de plus grands pour un plat ou une entrée.
 
Si vous aimez comme moi les repas-tartines, essayez aussi les tartines à la courge, lardons et vieux-pané ou les tartines camembert, estragon et oignon confit, ou pourquoi pas, servez une de chaque pour une tartines-party (je crois que je vais faire déposer un copyright pour ce terme).
 
  
 
 
Tartine façon chilienne

Quantité ou nb de personnes: Pour 2 personnes 

Ingrédients

    Pour la sauce tomate
  • 100 g de sauce tomate
  • 100 g de poivrons en boite 
    Pour la garniture au bœuf
  • 1 gros oignon
  • 2 c. à c. de raisins secs
  • 3 olives noires
  • 1/4 c. à c. de cumin
  • 1 pincée de piment doux
  • 70 g de steak haché
  • 4 cl de vin rouge
  • 1/4 c. à c. de mélange mapuche ou de paprika fumé
  • 1 c. à s d'huile d'olive
    Pour l'assemblage
  • 6 tronçons de baguette
  • 60 g de gruyère râpé
  • 1 pincée de cumin
  • 1 pincée d'origan

Préparation

  1. Émincez l'oignon finement. Faites-le revenir 1 à 2 minutes dans une poêle avec une cuiller d'huile d'olive. Ajoutez le steak haché et écrasez-le avec une cuiller en bois pour bien le séparer en petits morceaux.
  2. Coupez les olives en petits morceaux.
  3. Ajoutez les raisins secs, les olives et les épices au mélange. Quand le steak haché est cuit, ajoutez le vin rouge et laissez évaporer quelques instants. Réservez.
  4. Mixez le poivron et la sauce tomate et tartinez les fonds de baguette avec ce mélange.
  5. Préchauffez le four à 180°C.
  6. Étalez le mélange au steak sur les tartines.
  7. Saupoudrez de gruyère râpé, de cumin et d'origan.
  8. Enfournez pour 10 minutes.

Spécialité de Grèce : avgolemono

Connaissez-vous le jour du « Ὄχι »? Depuis la Libération du pays, le 28 octobre a été proclamé fête nationale en Grèce. Cet anniversaire commémore la résistance du peuple grec à l’invasion italo-allemande. Le 28 octobre 1940, le Premier ministre Ioannis Metaxàs répondit fermement « Ὄχι » (« non ») à un ultimatum du dictateur italien Mussolini qui le sommait de laisser ses troupes entrer dans son pays pour se rendre en Russie.
 
 
En fait, c’est la légende qui dit cela, et il semble qu’il n’ a pas tout à fait prononcé ce terme, mais quoi qu’il en soit, il s’est opposé à Mussolini et a déclenché la guerre italo-grecque.  Les Grecs résistèrent alors à l’invasion et parvinrent à repousser les Italiens. La Grèce célèbre donc l’acte de bravoure et l’esprit patriotique grecque que représente ce refus. Il y a ce jour-là en Grèce des défilés militaires et des cortèges religieux ont lieu un peu partout . 
 
Pour cette occasion, je vous propose une recette traditionnelle grecque. L’avgolemono est un plat grec au citron. Traditionnellement, il est cuisiné avec du citron et de l’orzo, des petites pâtes en forme de grains de riz. Aujourd’hui, beaucoup de gens choisissent de la réaliser avec du riz car il est plus facile à trouver que l’orzo. On trouve aussi beaucoup de recettes où l’on ajoute du poulet, pour en faire une soupe plus complète.
 
 
J’ai mis 3 cuillers à soupe de jus de citron, mais en fonction de votre amour du citron, vous pouvez en mettre plus. Si vous n’avez pas de citron et si vous avez du jus de citron sous la main, cela pourra faire l’affaire.
 
Cette recette est toute simple mais il est facile de la rater si on ne respecte pas la méthode. Rappelez-vous juste d’ajouter du bouillon chaud au mélange œuf / citron avant de l’ajouter à nouveau au reste du liquide. C’est ce qui évitera que les œufs ne caillent!
 
Cette recette sera délicieuse servie avec du bon pain frais. Trempez-le dans la soupe pendant que vous mangez pour vous régaler. 
 
 
 
Spécialité de Grèce : avgolemono

Ingrédients

  • 1 litre de bouillon de poulet
  • 75 g de pâtes orzo
  • 3 œufs
  • 3 c. à s. de jus de citron
  • Sel, poivre 

Préparation

  1. Dans une grande casserole, portez le bouillon à ébullition.
  2. Ajoutez l'orzo et faites cuire jusqu'à ce qu'il oit tendre mais encore al dente, soit environ 7 minutes.
  3. Assaisonnez avec le sel et le poivre et réduisez à feu doux, laissez mijoter.
  4. Pendant ce temps, dans un bol moyen, fouettez ensemble les œufs et le jus de citron jusqu'à obtenir une texture onctueuse.
  5. Versez environ 10 cl de bouillon chaud dans ce mélange œuf et citron, puis mélangez.
  6. Ajoutez ce mélange à la casserole frémissante. Remuez jusqu'à ce que la soupe épaississe et que les œufs cuisent, soit 1 à 2 minutes.
  7. Rectifiez l'assaisonnement et servez.
 
Source d’inspiration :