Archives par mot-clé : tartinade

Bilan de l’année

Aujourd’hui nous profitons de 2018 une dernière fois! Je ne sais trop que dire à propos de cette année à part le fait qu’elle a passé à 100 à l’heure et cela a un côté un peu effrayant! Si l’année a été riche en beaux souvenirs, elle a aussi été une espèce de course sans fin! Je disais il y a un an ici que je voulais être plus zen, et je crois l’avoir été par moments… J’ai notamment pris beaucoup de temps pour lire cette année, ce qui me détend ! Mais la fin d’année a pris le dessus et s’est encore transformée en enchaînement de to-do lists à rallonges!
 
Tout ceci ne m’a pas empêchée de cuisiner beaucoup encore cette année, de me faire plaisir, et de publier ici avec la même motivation! C’est un petit espace personnel où j’aime me retrouver avec régularité, et surtout vous retrouver à travers vos messages et commentaires!
 
Pour ce dernier jour de l’année, j’ai voulu vous proposer un best-of de mes recettes, ou plutôt deux ! Tout d’abord votre best-of, c’est à dire les recettes publiées en 2018 que vous avez le plus consultées, et ensuite mon best-of, autrement dit les recettes qui m’ont le plus régalée cette année!
 
Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter un très bon réveillon et à vous dire à l’année prochaine!
 

Vos recettes favorites de 2018

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Mon top 10 de 2018

Keshke

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Et vous, quelle est votre recette phare de l’année?

Tartinade aux pois cassés

Aujourd’hui, je vous propose pour la première fois une recette aux pois cassés. J’adore les pois cassés, mais j’ai tendance à les associer uniquement à la soupe d’hiver aux pois et au lard. Je recherchais donc depuis longtemps quelque chose d’un peu différent qui me permette d’en manger plus souvent! J’ai trouvé la solution dans le livre Vegan de Marie Laforêt, reçu grâce à Natura Sense et dont je vous parlais la semaine dernière : une tartinade très simple aux pois cassés vert, parfumée d’un peu de jus de citron et de pâte de sésame.

Par rapport à la recette d’origine, j’ai remplacé la pâte de noisettes recommandée par de la pâte de sésame, car je les trouve assez interchangeables et c’est celle que j’avais dans mon placard en ce moment. Si vous avez une autre purée (de noix, d’amandes, de pistaches… ), je pense que cela fonctionnera parfaitement aussi. J’ai aussi gardé l’eau de cuisson qui m’a permis de délayer un peu la tartinade pour que la texture soit bien crémeuse.

Si vous êtes accros au houmous, cette tartinade vous permettra de changer de routine. En effet, ce dip le rappelle un peu mais uniquement dans le fait qu’il s’agit d’une purée de légumineuses, à la texture épaisse et crémeuse à la fois. Au delà de ça, sa saveur est très différente je trouve, et mérite d’être découverte. Nous avons vraiment apprécié tremper notre pain pita dans cette tartinade, et vous pouvez aussi y tremper des chips, des crudités… Elle peut également s’utiliser pour tartiner des wraps ou un sandwich à la place de la mayonnaise.

Ce dip présente aussi l’avantage d’être la collation parfaite pour tous les goûts. Pas de noix, pas de viande, pas de produit laitier, pas de gluten, rien que des pois et c’est un délice ! Il est en plus facile à faire, sain, faible en matières grasses et riche en protéines.

Vous pouvez modifier l’assaisonnement ce dip pour le rendre aussi salé, poivré ou citronné que vous le souhaitez. Personnellement, je ne mets pas trop de citron mais pas mal de sel de et poivre. Pour le service, répartissez cette tartinade sur une assiette creuse ou un bol peu profond. Versez un peu d’huile d’olive extra vierge supplémentaire et saupoudrez des pignons de pin grillés et de l’oignon frais ou du vert d’oignon émincé. Ajoutez des quartiers de citron afin que chacun puisse en ajouter s’il le souhaite.

Si vous avez envie de découvrir le livre de Marie Laforêt qui m’a inspiré cette recette, il est disponible ici chez Natura Sense !

  

Tartinade aux pois cassés

Tartinade aux pois cassés

Ingrédients

  • 100 g de pois cassés
  • 3 c. à s. jus citron frais
  • 2 c. à s. purée de sésame
  • 2 c. à s. menthe hachée
  • 1 c. à s. d'huile olive
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Faites tremper 1 heure les pois cassés dans de l'eau froide, rincez  puis faites-les cuire 45 minutes jusqu'à ce qu'ils soient tendres. Égouttez les pois cassés en gardant l'eau de cuisson.
  2. Laissez refroidir puis mixez avec les autres ingrédients.  Rectifiez la texture avec quelques cuillers à soupe de jus de cuisson si le mélange est trop épais à votre goût.

Vegan de Marie Laforêt

Aujourd’hui, je vais vous parler du livre Vegan, de Marie Laforêt, que j’ai eu la chance de découvrir grâce à la boutique Natura sense! Natura sense est une boutique spécialisée dans la santé et la vitalité. Vous y trouverez tout ce qu’il faut pour mieux vous alimenter : extracteurs de jus, déshydrateurs, robots, germoirs… C’est d’ailleurs chez eux que j’ai commandé mon extracteur de jus il y a quelques mois, et j’en suis ravie! Pour compléter le tout, ils proposent plein d’ouvrages qui tournent autour de l’alimentation saine, bio, ou végétarienne!
 
 
L’auteur de ce livre, Marie Laforêt, est une référence de l’alimentation végétale, auteure du blog 100 % Végétal depuis 2009, mais aussi créatrice culinaire et photographe.
 
Ce livre est tout d’abord très beau et agréable à feuilleter. « Vegan » est un énooorme livre de plus de 300 pages. Il est très complet et balaye un spectre très large de la cuisine vegan. Marie Laforêt y aborde des recettes de base, mais propose également des recettes plus élaborées tout en restant plus alléchantes les unes que les autres. Les photos qui l’accompagnent, réalisées par elle-même,  sont un véritable régal pour les yeux.
 
Quand on ouvre ce livre, il commence par une longue et très intéressante introduction écrite par l’auteure, qui nous livre ses conseils sur le mode de vie vegan. Elle est ensuite poursuivie par le Dr Jérôme Bernard-Pellet, qui expose les grandes lignes de l’équilibre nutritionnel végétalien : où trouver principaux nutriments (protéines, calcium, vitamine B12, fer, etc.), mais aussi les erreurs à éviter…
 
 
Comme promis dans le titre du livre, les recettes sont ben entendu toutes vegan! De plus, 90% des recettes sont sans gluten. Chaque recette est accompagnée de petits pictos qui permettent de savoir si la recette est rapide, facile ou peu chère. Vegan est un livre vraiment très bien fourni en recettes. Il y en a énormément, et celles-ci s’étendent des plus classiques aux plus originales. Plus qu’un simple recueil de recettes, l’ouvrage propose des dizaines de basiques vraiment indispensables pour adopter une alimentation végane et variée.  
 
Les recettes sont claires, et la plupart ne demandent pas mille et un ingrédients introuvables à mon sens… Mais j’avoue que je suis déjà bien équipée! Pour ceux qui n’ont pas encore tout le nécessaire, il leur faudra se constituer un placard de base. Ce que j’ai particulièrement aimé, c’est qu’elle revisite certaines recettes traditionnelles en mode vegan. Au total plus de 500 recettes pour toutes les situations, adaptées aux petits comme aux grands, aux repas festifs, ou qui quotidien. 
 
 
Les premières recettes qui m’ont tapé dans l’œil immédiatement sont le pâté de lentilles d’hiver, la tartinade crémeuse aux pois cassés, les quinoa burgers aux herbes, le risotto aux fèves, et le chapitre complet concernant les fromages végétaux. Côté sucré, les  flans au caramel ont immédiatement attiré ma fille, quand à moi, je jetterais bien mon dévolu sur le gâteau citron-amandes-vanille,  ou les biscuits moelleux à l’okara cajou-noisettes!
 
 
En résumé, c’est pour moi un véritable coup de cœur et je sais déjà qu’énormément des recettes de ce livre vont devenir des classiques pour moi! De mon point de vue, ce livre mérite vraiment d’avoir une place dans la bibliothèque. Je ne suis pas vegan et ne projette pas de devenir, mais j’apprécie beaucoup cette cuisine respectueuse de l’environnement et saine.  Ce livre va me donner des dizaines d’idées pour végétaliser un peu plus mon alimentation!
 
 
Je pense aussi que ce livre est un indispensable pour toutes les personnes qui deviennent vegan et ne veulent pas se contenter d’acheter des galettes de céréales en magasins bio. Mais il sera aussi une aide précieuse pour recevoir des convives vegan, ou juste pour adopter une alimentation qui fait la part belle aux fruits et légumes.
 
Si avec tout ça je vous ai donné envie d’acheter ce livre, vous le trouverez ici chez Natura Sense, foncez-y vite, l’envoi est rapide et très soigné ! Et si vous êtes en recherche de livres pour préparer une cuisine saine, goûteuse et vitaminée, vous y trouverez plein d’autres ouvrages!
 
Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour découvrir la première recette que j’ai testée dans ce livre !
 
      
 

Que manger en Roumanie?

Photo Ștefan Jurcă @FLickr
 
Vous le savez-peut-être déjà, cet été j’ai eu la chance de découvrir la Roumanie. Comme j’aime le faire à chaque fois que je reviens d’un voyage, je vous propose aujourd’hui de découvrir les spécialités culinaires de ce joli pays! La Roumanie est un endroit où l’on se régale. La cuisine est un mélange d’influences de pays de l’est de et pays méditerranéens, ce qui donne une cuisine simple, peu chère mais très goûteuse et copieuse, bref, tout ce que j’aime! Voici un petit guide pour vous aider à manger de façon typique si vous vous rendez là-bas.
 
 
Photo Paul Chiorean @FLickr    
 

Les zacusca ou tartinades en tous genres

Dans la même veine que les mezze du Moyen-Orient, la plupart des entrées froides en Roumanie sont à base de légumes et délicieuses! Il existe une grande variété de dips destinés à être mangés avec du pain. La star est la zacusca de vinete, une purée d’aubergines qui pourra rappeler le baba ganoush. Vous trouverez cette salade d’aubergines grillées et de nombreuses autres à base de tomates et de poivrons dans les restaurants, les bars ou les supermarchés. Quand rien ne vous tente au resto, ou si vous êtes végétarien, une solution simple est de sauter la section «plats principaux» du menu et créer votre propre assiette en commandant un assortiment de ces salades avec du pain. 
 

Les soupes

Les soupes en Roumanie peuvent être considérées comme une entrée mais aussi comme un repas principal, car elles ont tendance à être copieuses et nourrissantes, et souvent accompagnées de croûtons. Servies dans des gros bols, certaines s’approchent d’ailleurs plus de la purée ou du ragoût que de la soupe! Vous en trouverez à base de toute sortes d’ingrédients : betteraves, pommes de terre, lard, bœuf, ou même tripes. La ciorba de fasole, ou soupe aux haricots blancs est une soupes très courante, ainsi que la crème de champignons. On trouve aussi le borş, une soupe légèrement aigre traditionnellement réalisée à base de son fermenté. 
 
Photo Ivana Sokolović @FLickr

Les grillades et la viande

Les roumains sont friands de grillades. Il y a un grand choix dans ce domaine, notamment des grillades de porc et de bœuf, ou encore le mici, des sortes de saucisses de viande hachée aromatisée qui rappellent d’aspect le mexicanos mais est assez différent au niveau du goût. 
 
Photo @joefoodie @FLickr

Les champignons

Les champignons sous toutes leurs formes sont très présents en Roumanie, avis aux amateurs! Dans un ragoût crémeux, légèrement sautés, cuits avec d’autres légumes, farcis de fromage, ils sont proposés à toutes les sauces!
 

La polenta

La polenta, ou mamaliga, est un accompagnement fréquent. Elle est traditionnellement servie avec des couches de fromage et de crème, c’est un peu riche mais délicieux! J’en ai aussi vu nature, aux champignons, aux herbes… 

Ragoûts

On trouve de nombreux ragoûts à base de viande, mais aussi aux légumes, comme les ragoûts de chou ou de champignons.
 

Les snacks

Les kebab sont très présents en Roumanie. Plus typiques, on trouve aussi également beaucoup de snacks salés en boulangerie. Vous trouverez de petits points chauds vendant des sortes de viennoiseries sucrées et salées à chaque coin de rue. Pour un prix dérisoire, vous pouvez y acheter des pain en forme de bretzel, des placinte, sortes de tartelettes avec différents garnitures,  et des feuilletés fourrés à la viande, à l’oignon, du chou…
 

Le fromage

Les fromages du coin que j’ai eu l’occasion de tester sont le telemea et le burduf. Attention, le burduf est traditionnellement conservé dans une panse ou une peau de mouton, ce qui peut en rebuter certains! Une autre version est contenue dans une boite en résine de pin. Pour les différencier, basez-vous sur le forme : ceux stockés dans une panse sont ronds, ceux stockés dans du bois de pin sont cylindriques.
Une spécialité au fromage que l’on trouve beaucoup en Roumanie est le cascaval pane, du fromage pané frit. C’est plutôt une entrée, mais accompagnez-le d’un ou deux dips, et vous obtiendrez un repas consistant!
 
Photo Jollof Malt @FLickr

Pour les végétariens

Bien que la cuisine roumaine soit en grande partie à base de viande, au moins quelques options végétariennes figurent dans les menus de la plupart des régions du pays. En effet, comme je l’expliquais ici, les orthodoxes pratiquement le jeune régulier (deux fois par semaine ou six semaines par an) et ne consomment alors ni viande ni poisson, ce qui fait que la plupart des établissements se sont adaptés à eux. Vous trouverez souvent une soupe, un ragoût de champignons, du fromage pané ou des dips apéritifs que vous pouvez cumuler pour les rendre assez consistants pour en faire un repas. Il y a toujours un grand choix de légumes pour les accompagnements aussi, parmi eux les champignons ont la part belle, ainsi que les légumes du soleil : tomates, poivrons, aubergines…

Vous trouverez peut-être aussi des kremzli, des pommes de terre coupées finement  un peu comme un rösti suisse, frites avec un œuf, ou le fasule batuta, une purée de haricots garnie d’une compotée d’oignons à la tomate.
 

Les desserts

Les desserts les plus sympas selon moi sont les crêpes, et les papanasi, des espèce de donuts servis avec du fromage blanc et une compotée de fruits rouges, assez bourratifs mais rigolos. Il y a ensuite des gâteaux plus classiques comme on en trouve beaucoup dans les pays de l’est.
 
 
Photo Ehud ELIA @FLickr
 

Les boissons

Les amateurs de bière seront ravis car il y a de nombreuses brasseries et micro brasseries là bas. La bière la plus célèbre à Bucarest sont la Ursus et la Zaganu (qui est produite dans la ville de Bucarest), mais ce ne sont pas mes favorites, les petites productions locales étant plus sympa! Il existe également un alcool de prune, le palinka, des vins roumains.

Spécialité de Roumanie : Dip aux noix

Aujourd’hui je vous emmène en Roumanie, avec une recette que je n’ai pas testée sur place mais découverte dans un livre que j’ai ramené de là-bas. Quoi qu’il en soit, cette recette est assez caractéristique de mes vacances, car c’est une tartinade et il ne s’est pas passé un journée sans que nous mangions un plateau de tartinades avec du bon pain.
 
 
Nous avons été surpris de voir en Roumanie pas mal de choix végétariens sur la carte des restaurants, bien que la cuisine roumaine soit traditionnellement riche en plats à la viande, qu’elles soient en sauce ou grillées. En fait, près avoir cherché un peu, j’appris que beaucoup de roumains sont orthodoxes et pratiquent le jeûne hebdomadaire. Durant ce jeûne, ils ne consomment idéalement ni alcool, ni viande, ni produit laitiers, bien que chacun puisse l’adapter à ses contraintes. L’église recommande même de faire durant ce jeûne de faire une détox des médias, ou du moins des émissions frivoles et vides de sens pendant cette période, pour se concentrer sur les évangiles. Le mercredi et le vendredi sont les jours les plus fréquents pour réaliser ce jeûne. Cette pratique étant courante, tous les restaurants proposent au moins un choix qui permette de servir les personnes qui viendraient manger chez eux lors de leur jeûne.
 
Cela fait que ce pays est finalement très adapté aux végétariens, végans, ou tout simplement aux personnes qui souhaitent manger de façon équilibrée, car ce sont des plats très sains, principalement à base de légumes.
 
 
Dans le livre que j’ai ramené de là-bas, il y a donc plusieurs tartinades aux légumes, très simples dans leurs ingrédients, comme celle que je vous propose aujourd’hui, qui ne contient ni viande, ni fromage, ni crème. Elle m’a tapé dans l’œil car j’adore les noix. Elle n’a pas une texture crémeuse comme beaucoup de dips apéro, c’est plutôt comme des copeaux de noix et c’est donc plus difficile à tartiner et un peu « sec ».
 
Vous pouvez augmenter légèrement la quantité d’eau pour que cela ne soit pas trop sec non plus. Évitez de faire cette tartinade trop à l’avance car les noix boivent l’eau, ou alors, remettez un peu d’eau et de vinaigre juste avant le service. Vous pouvez ajouter un peu de crème ou de yaourt, mais cela perdra bien sûr le sens d’origine de la recette. Enfin, vous pouvez aussi déposer un peu de ce mélange sur une autre tartinade, comme la divine zacusca, roumaine elle aussi. J’ai vu des roumains empiler ainsi leurs différentes tartinades sur un seul bout de pain, et j’avoue que c’est très bon comme ça !
 
 
 
Spécialité de Roumanie : Dip aux noix

Quantité ou nb de personnes: Pour 1 bol

Ingrédients

  • 1 tranche de pain dur (15 g)
  • 200 g de noix
  • 8 gousses d'ail
  • 6 c. à s. d'huile de noix
  • 3 c. à s. de vinaigre de vin blanc
  • 4 c. à s. d'eau
  • 2 c. à s. de persil frais
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Imbibez le pain dans un peu d'eau pour le ramollir. Mixez-le avec les noix et les gousses d'ail pour obtenir une pâte. Versez ce mélange dans un bol puis ajoutez l'huile de noix, le vinaire de vin blanc, l'eau, le persil frais haché, du sel et du poivre.
 
 

Pain au cidre

L’automne est presque là, et cela se sent déjà dans mes recettes. Je commence toujours l’automne avec des recettes à base de pommes. Essayez par exemple ma galette rustique aux pommes et caramel beurre salé si vous voulez profiter des premières pommes de la saison!
 
 
Ici, la saveur de la pomme est bien présente dans ce pain, bien qu’il n’en contienne pas vraiment. J’ai eu l’occasion l’an dernier de redécouvrir le cidre en cuisine, avec notamment ma recette de crousti moelleux pommes cidre, et depuis, j’ai tendance à en mettre dans tout ce que je cuisine. Le cidre réagit étonnamment bien à la cuisson, où son acidité donne un côté parfumé et frais aux gâteaux et aux pains. Je m’en lasserai sûrement un jour ou l’autre, mais pour l’instant, je trouve tout meilleur avec du cidre!
 
Le cidre donne à ce pain un petit goût acide qui rappelle un peu celui des pains au levain, et ce sans aucun temps de repos supplémentaire. J’ai été vraiment surprise de voir à quel point la saveur de la pomme est prononcée dans ce pain. Cela est  peut-être dû à la qualité de mon cidre fermier qui il faut le dire, était délicieux.
 
Ce pain est hyper facile à faire. La partie la plus difficile lorsqu’on réalise ce pain de cidre est de patienter pendant qu’il cuit. Je l’ai réalisé à la machine à pain, et pendant la cuisson, il a embaumé toute notre maison d’une odeur délicieuse. J’ai eu bien du mal à le laisser tiédir avant de le goûter!
 
 
Au final, ce pain, c’est un peu comme du pain à la bière, mais fait avec du cidre à la place! Si vous aimez le pain à la bière, alors vous devez essayer ce pain au cidre pour l’automne!
 
La croûte de ce pain est épaisse et croquante, ce qui en fait le compagnon idéal des soupes et des tartinades. Il sera également parfait avec quelques tranches de cheddar, du chutney pimenté et bien sûr, un verre de cidre!
Si vous préférez des notes sucrées, essayez de le tartiner avec une gelée de pommes ou du beurre d’érable, régal garanti!
 
  
 
Pain au cidre

Ingrédients

  • 300 g de farine de blé 
  • 100 g de farine de blé complet
  • 90 g de farine de seigle T170
  • 10 g de mélange de graines (tournesol, millet, lin brun, lin jaune...)
  • 1 sachet de levure de boulanger déshydratée
  • 30 cl de cidre
  • 2 c. à c. de sucre
  • 20 g de beurre
  • 1/2 c. à c. de sel

Préparation

  1. Dans le bol de la machine à pain, versez le cidre,  puis les farines et les graines, le beurre, le sucre, la levure, et le sel.
  2. Lancez le programme pain complet, avec un dorage minimum et un poids de 750 g.
 

Comment organiser un repas à thème pirate?

Photo Keith Trice@Flickr
 
Comme vous le savez, j’aime beaucoup cuisiner, mais j’aime aussi prévoir des menus lorsque je reçois. Parfois, il m’arrive de déraper un peu hors de  la cuisine et de réfléchir à un menu à thème complet : déco, musique… C’est surtout le cas une fois par an, quand nous célébrons l’anniversaire de ma fille! J’aime planifier et imaginer une fête d’anniversaire en pensant à la joie que ça lui procurera, même si pour l’instant elle est un peu petite pour se rendre compte! Je prévois donc bien à l’avance mes idées et je planifie les étapes de ce que je devrai préparer de façon à ce que tout soit parfait le jour J. Pour son dernier anniversaire, nous étions partis sur un thème pirate, qui fait partie des plus appréciés des enfants. Si vous réfléchissez à une soirée sur ce thème, voici donc mes petites idées pour vous aider, que ce soit pour un enfant ou pour vous même! Eh oui, vous pouvez aussi adopter ce thème pour vous, il vous suffit alors de l’interpréter de façon moins enfantine! 
 

Les déguisements

Pas d’obligation de se déguiser, mais c’est un thème assez facile à décliner si vous le souhaitez. On trouve des accessoires dans tous les magasins de déguisements et les enfants adoreront avoir un look de pirate! De mon côté, je n’avais pas imposé de déguisement aux invités, mais j’avais déguisé ma fille, et j’avais mis à la disposition des invités des accessoires ( chapeaux, bandanas, cache-œils) que chacun pouvait essayer ou porter un instant selon son envie, ou le temps d’une photo.
 
Photo Barney Moss@Flickr

La musique

Vous allez peut-être penser comme moi à la musique de Pirates des Caraïbes, personnellement j’adore cette bande originale! Les musiques de marins en général sont assez adaptées bien sûr. J’ai réalisé une playlist où je mélange un peu tous les genres, que je vous partage ici si vous le souhaitez!
 
 

Le décor

Pour les décorations, on trouve facilement des assiettes et serviettes en carton sous forme de carte au trésor ou avec des motifs pirates. Pour les murs, achetez une banderole pirate ou fabriquez en une avec du tissu ou en imprimant des triangles noirs avec des têtes de mort. Vous pouvez aussi imprimer de grandes cartes au trésor et les mettre au fond de vos plateaux pour l’apéro. Imprimez des petits drapeaux pirates et fixez-les au bout de cure-dents pour piquer des cubes de formage ou des olives. Enfin, j’avais trouvé des petits coffres à trésor dans un magasin de déguisement, j’y avais glissé les biscuits apéro. Si vous le voulez, vous pouvez facilement fabriquer des accessoires pour photo booth : fausses barbes, cache-œils, chapeaux…
 
Photo Timothy Tolle@Flickr

Côté boissons

Globalement, les pirates boivent beaucoup, donc pas de souci de ce côté là, tout sera dans le thème! Mais bien sûr, toutes les boissons au rhum auront votre préférence, et les jus exotiques : banane, papaye… Proposez par exemple un punch coco, un cocktail à la banane, une pina colada ou un rhum arrangé pour faire plaisir à tout le monde! Un punch pirate sera facile à réaliser avec du curaçao pour obtenir une jolie couleur! Enfin, la bière fera parfaitement l’affaire également.
 

Côté apéro

Servez des apéros de la mer et aux influences des îles, comme des acras de morue ou des samoussas, ou encore des bananes plantain frites à la poêle. On trouve des chips de banane plantain en épicerie asiatique, bien épicées et bien dans le thème. Des tartinades de poisson, ou des petits rouleaux aux algues façon sushis seront parfaits également. Pensez aussi à des petites brochettes crevettes coco ou crevettes chorizo.

Côté plats

Les viandes boucanées étaient le régal des pirates. Un barbecue ou un plat de saucisses fumées fera tout à fait l’affaire, comme un rougail saucisse par exemple! Un poulet coco, au rhum ou aux bananes plantain sera également dans le ton, ainsi que des ailerons ou cuisses de  poulet épicées. Les recettes de la mer sont bien sûr tout à fait adaptées, que ce soit au poisson, aux fruits de mer… Un tartare de thon rouge peut par exemple être très sympa.
 
Photo Ayca Wilson@Flickr

Côté dessert

Tout dépend du reste du repas. S’il était un peu riche, finissez par une salade de fruits exotiques. Côté gâteaux, essayez une tarte pina colada, ou un gâteau à l’ananas renversé à la confiture des îles.
 
Photo Erich Ferdinand@Flickr

Que manger en septembre?

Nous voici déjà en septembre! L’été est une saison qui file tellement vite! Heureusement souvent septembre nous réserve encore de beaux jours, mais aussi de beaux fruits et légumes!
 
Voici mon récapitulatif des fruits et légumes de saison pour le mois à venir, pour vous inspirer si vous êtes en recherche d’idées pour manger de saison!
 
 

🥝 Côté fruits : 

 
Figue : Linzertorte aux figues
 
Framboise : Apple pie mûre framboise
 
Melon : Sablés melon pavot
 
Myrtille : Cheesecake aux myrtilles
 
Pêche : Pêches pochées au sirop d’orgeat
 
Poire : Panna cota et poires pochées
 
 
Pomme : Gâteau crousti moelleux aux pommes et au cidre
 
 
Prune : Galette d’été aux prunes
 
Raisin : Cookies raisin noisette

🍠 Côté légumes : 

 
Artichaut : Dip à l’artichaut
 
 
Aubergine  : Aubergines à la turque
 
 
Betterave : Houmous à la betterave
 
Brocoli : Crumble de courgettes, brocoli et basilic
 
Carotte : Risotto carottes vanille
 
Chou-fleur : Chou-fleur au four au curcuma
 
Concombre : Salade de concombre à la russe
 
Courgette : Chips de courgette
 
Poireau : Galettes poireaux lentilles
 
Tomate : Tatin de tomates cerise

🧀Autres plaisirs du moment : 

– Les premières courges
– Les champignons
– Profiter des dernières terrasses
 
 
 
Et vous, vous aimez manger quoi en septembre?

Wraps au thon épicé

Sur mon blog, on trouve assez peu de recettes au poisson. Ce n’est pas que je n’aime pas, au contraire, mais mon homme a toujours préféré la viande, et j’ai bien du mal à intercaler des recette au poisson dans nos menus. Avec la diminution progressive de notre consommation de produits animaux ces dernières années, quitte à ne manger des produits animaux qu’une fois tous les 36 du mois, ce n’était certainement pas sur du thon qu’il allait se précipiter! J’avais donc tendance à acheter du thon uniquement pour les dips apéro quand je recevais, et il s’est trouvé une fois où il m’est resté une boite, avec laquelle j’ai donc pu me faire plaisir!
 
 
J’adore manger des wraps, je dirais même que j’en suis amoureuse. Ils sont un peu comme des sandwichs mais en moins bourratifs, et on peut mettre quasiment n’importe quoi dedans, le résultat est invariablement bon! J’aime aussi bien les manger coupés en rouleaux à l’apéro qu’entiers pour un repas léger le soir… Attention, quand je dis qu’ils sont légers, c’est à condition de ne pas en manger quinze, hein!
 
 
J’ai donc préparé du thon épicé, que j’ai accompagné d’œufs durs, de mayonnaise, et de roquette, oui il faut bien un peu de verdure pour aller avec tout ça quand même! Ces wraps sont parfaits pour les déjeuners d’été! Imaginez-vous le grignoter en terrasse à l’ombre d’un parasol!
 
Pour accélérer la préparation ce repas, vous pouvez préparer le mélange au thon à l’avance. Mais tartinez-le à la dernière minute pour ne pas détremper les wraps!
 
 
 
P.S. : J’ai peu de recettes au thon sur ce blog, mais ce clafoutis au thon est délicieux !
 
 
Wraps au thon épicé

Ingrédients

    Pour la tartinade au  thon
  • 160 g de thon en boite
  • 1 tomate coupée en petits dés
  • 1 c. à s. de mascarpone
  • 1 c. à s. de concentré de tomates
  • 1 c. à s. de harissa
  • 1/2 c. à c. de cumin
  • 1/2 c. à c. de coriandre
  • 1/2 c. à c. d'ail en poudre
  • Sel, poivre
    Pour le montage
  • 2 galettes tortillas de blé
  • 2 oeufs durs
  • 30 g de poivrons marinés
  • 2 c. à s. de mayonnaise
  • 2 poignées de mâche

Préparation

  1. Mélangez tous les ingrédients de la tartinade au thon.
  2. Tartinez ce mélange dans deux wraps. déposez dessus les œufs durs coupés en rondelle, les poivrons marinés en lanières, la roquette, et la cuiller de mayonnaise.
  3. Roulez e mangez immédiatement.

Que manger en août?

Nous voici déjà en août! Juste avant la rentrée, on profite encore à fond de tous ces fruits et légumes qui nous font sentir 100% en mode vacances!
 
Voici mon récapitulatif des fruits et légumes de saison pour le mois, auquel vous devez commencer à être habitués!
 
 

🥝 Côté fruits : 

 
Abricot : Abricots à la fourme et aux pignons
 
Cerise : Gâteau basque cerise anis
Figue : Crème de riz aux figues poêlées
 
Framboise : Apple pie mûre framboise
 
 
 
Melon : Cobbler pêche melon
 
Nectarine : Crumb cake nectarine abricot
 
 
Pêche : Far aux pêches séchées
 
 
Prune : Clafoutis aux prunes

🍠 Côté légumes : 

 
Tomate : Crumble de tomates confites
 
 
Aubergine  : Bruschetta d’aubergine au cantal
 
 
Concombre : tartinade chèvre concombre
 
Brocoli : Gratin de pâtes, brocoli et fromage
 
Courgette : Falafels au sarrasin et à la courgette
 
Poivron : Feuilletés au poivron et à l’oeuf
 
Épinard : Curry de pois chiches et épinards
 
Maïs : Maïs à la crème

🧀Autres plaisirs du moment : 

– Tous les repas en extérieur
– Les repas de vacances
– Les repas frais comme les salades
– Les glaces et sorbets
 
Et vous, vous aimez manger quoi en août?