Archives par mot-clé : miel

Salade de concombre à la russe

Avec l’approche de la coupe du monde en Russie, je pense beaucoup à la gastronomie russe, que j’adore. Non seulement elle est délicieuse, pleine de recettes ultra gourmandes, mais en plus, cela me rappelle le magnifique voyage que j’ai fait entre Moscou et Saint-Pétersbourg. C’est l’un de voyages où j’ai le mieux mangé! Mon frère vient d’ailleurs de partir à Moscou, où il vivra pendant plusieurs mois pour profiter à fond de l’ambiance festive de la coupe du monde et pour découvrir le pays de l’intérieur, avec un visa de travail en tant que journaliste. J’ai donc une petite pensée pour lui en vous partageant cette recette!
 
 
Cette salade n’est pas réellement russe mais plutôt de style russe, c’est à dire que je l’ai composée en mettant à l’honneur de l’aneth frais, de la crème et du raifort, que l’on trouve beaucoup dans la cuisine là-bas. Ai-je mentionné que les russes aiment vraiment beaucoup l’aneth frais? L’aneth est consommé avec n’importe quoi là-bas, je n’en ai jamais mangé autant que pendant mes vacances… Il y a même de la vodka infusée à l’aneth! Oui oui! Le concombre est aussi beaucoup cuisiné en Russie, bien que la salade de concombre typique contienne aussi des tomates en général. 
 
 
La moutarde sucrée est un délice, j’en achète dès que j’en trouve tant j’aime ça. Si vous n’en trouvez pas, vous pouvez la remplacer par un mélange fait en quantités égales de moutarde à l’ancienne et de miel, cela sera assez approchant.
 
Bref, dans l’esprit des beaux jours dont on profite parfois souvent en ce moment, je vous propose cette salade toute légère! Cette salade est facile, délicieuse et rapide, elle sera parfaite pour un pique-nique, un barbecue ou un buffet de crudités.
 
 
 
 
Salade de concombre à la russe

Ingrédients

  • 1 concombre
  • 2 œufs
  • 115 g de crème fraîche épaisse légère
  • 1 c. à c. d'aneth 
  • 1 c. à s. de raifort en pâte
  • 1  c. à s.  de moutarde sucrée
  • 1/2 oignon frais
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Épluchez puis émincez l'oignon finement.
  2. Faites cuire les œufs durs à l'eau bouillante pendant 7 minutes. Laissez-les refroidir et écalez-les.
  3. Coupez le concombre en 4 puis en rondelles. Mettez-le dans un saladier avec l’œuf dur et l'oignon émincé. Ajoutez la crème fraîche, le raifort. la moutarde sucrée, l'aneth. Salez et poivrez.
  4. Gardez au frais jusqu'au service.

Tarte à la rhubarbe au miel de pissenlit

J’ai remarqué que la rhubarbe est assez présente dans des pays qui ne sont pas tellement réputés pour leur climat, comme ceux de la Grande-Bretagne ou les pays nordiques. Cela explique peut-être qu’elle pousse aussi bien chez moi dans le nord d’avril à septembre inclus!
 
Plus jeune, je n’aimais pas la rhubarbe à cause de son acidité, mais j’ai appris à la cuisiner et à la marier à d’autres fruits pour profiter de son goût sans que cela ne pique trop. Et puis aussi, j’ai appris à aimer des saveurs plus acidulées et moins sucrées en grandissant vieillissant.
 
Aujourd’hui, je vous propose un dessert simple et de saison à réaliser avec la rhubarbe.  La tarte à la rhubarbe est une tarte traditionnelle, à la fois sucrée et acide, que l’on apprécie pour son joli rendu visuel. Cette recette est la base de la tarte à la rhubarbe, c’est à dire qu’elle ne contient quasiment rien d’autre que de la pâte et de la rhubarbe. Ce qui m’a plus dans cette tarte, en dehors de son joli visuel, c’est justement qu’elle ne demandait que très peu d’ingrédients. Je l’ai trouvée sur le blog la cuisine de Béa, qui l’a réalisée avec du miel de pissenlit. Ce qui tombait bien, c’est que j’ai moi aussi réalisé le délicieux miel de pissenlit de Béa, donc entre ça et la rhubarbe du jardin, j’étais prête à faire ce dessert! Si vous n’avez pas de gelée de pissenlits, une autre gelée comme de la gelée de pommes fera tout à fait l’affaire.
 
 
Comme je l’ai dit, cette tarte est hyper simple, et elle contiendra peut-être trop peu de sucre pour certaines personnes qui préfèrent les desserts très sucrés. Mon papa qui est une « bouc’ à chuc » comme on dit dans le nord ( autrement dit, un bec sucré pour ceux qui parlent français), a préféré la croûte à la garniture en toute franchise (ça ne l’a pas empêché d’en reprendre trois fois, entendons-nous bien). Ma maman, plus amatrice de saveurs piquantes comme celles du citron, a préféré manger la rhubarbe en priorité. Comme quoi, ils se complètent bien. Moi, j’ai aimé cette tarte, surtout son côté léger, elle n’est pas trop garnie et un petit carré en dessert franchement, ça passe tout seul!
 
 
Pour la pâte, j’avais acheté une pâte feuilletée toute prête car je suis assez paresseuse, mais si vous avez le courage, une pâte maison sera incomparable.
 
Cette tarte à la rhubarbe peut être servie seule, tiède ou froide, pourquoi pas avec une cuiller de crème, une boule de glace ou une crème anglaise. Si vous avez dans votre entourage des amateurs de saveurs sucrées, la crème anglaise peut être la solution pour annuler un peu l’acidité de la rhubarbe, mais franchement je m’en suis bien passée!
 
Il faut toujours bien éplucher la rhubarbe pour ôter les plus grosses fibres et ce, quelle que soit la préparation finale. Si vous ne savez ap comment faire, regardez ici
 
  

Tarte à la rhubarbe au miel de pissenlit

 
 
Tarte à la rhubarbe au miel de pissenlit

Quantité ou nb de personnes: Pour 6 personnes

Ingrédients

  • 1 rouleau de pâte feuilletée
  • 5 tiges de rhubarbe pas trop fines
  • 3 c. à s. de miel de pissenlits
  • 1 c. à s. de lait
  • 1 pincée de sésame
  • 1 pincée de sucre brun

Préparation

  1. Préchauffez le four à 180°C avec la plaque de cuisson à l'intérieur. 
  2. Déroulez la pâte feuilletée en la laissant sur le papier cuisson.
  3. Retirez les arrondis pour obtenir un grand carré.
  4. Avec les chutes, formez un bord sur les 4 côtés de la tarte.
  5. Réchauffez légèrement la gelée de fleurs de pissenlits au micro-ondes pour la rendre plus liquide.
  6. Pelez les tiges de rhubarbe, taillez-les à la longueur de la tarte puis retaillez-les en 2 dans l'épaisseur.
  7. Répartissez 1 cuiller à soupe de la gelée de fleurs de pissenlits sur la pâte.
  8. Alignez dessus les demis bâtons de rhubarbe et badigeonnez dessus la gelée de pissenlits au pinceau. Toujours au pinceau, badigeonnez la pâte de lait, puis saupoudrez la de sucre et de sésame.
  9. Enfournez pour 15 minutes de cuisson.
  10. Sortez la tarte du four et recouvrez une nouvelle fois du reste de miel de fleurs de pissenlits.
  11. Remettez au four pour 20 minutes de cuisson.
  12. Laissez refroidir sur une grille.
 
Source d’inspiration :

Chia bowl aux fraises

Récemment, j’ai eu l’occasion d’avoir quelques jours de repos à la maison, et j’en ai profité pour me faire plaisir, et notamment pour me préparer des petits goûters! Cela ne m’arrive que quelques fois par an, mais quel plaisir c’est! J’ai donc testé pour l’occasion une petite recette qui m’avait tapé dans l’œil depuis un moment chez La cuisine facile de Chris… Et elle ne m’a pas déçue du tout! J’en ai même déjà refait plusieurs fois, avec d’autres fruits suivant ce que j’avais dans mon panier. C’est la saison des fruits rouges, cette fois-ci j’ai donc surmonté mon bol avec des tranches de fraises et de myrtilles, comme le proposait Chris.
 
Si vous ne connaissez pas la cuisine facile de Chris, allez vite découvrir ce blog, c’est une vraie mine d’idées pour vos repas!
 
 
Cette recette est à base de graines de chia. Je dois admettre qu’avec certaines  tendances alimentaires, même les plus saines, j’ai du mal à accrocher. C’est un peu ce que m’ont fait les graines de chia au début, j’étais vraiment sceptique… Mais plus maintenant. J’ai testé des recettes qui m’ont convaincue, et je suis amoureuse de ces petites graines désormais!
 
Les graines de chia sont hydrophiles, ce qui signifie qu’elles absorbent l’humidité. Lorsqu’elles sont humides, leur enveloppe externe gonfle et prend une texture gélatineuse. Les graines de chia sont apaisantes pour le système digestif. Dans cette recette, elles sont intégrées dans du yaourt de soja et on laisse reposer quelques minutes. Les graines absorbent le liquide contenu dans le yaourt, ce qui donne un résultat un peu plus épais et très agréable.
 
 
Avec ce petit bocal, commencez la journée du bon pied par un petit déjeuner sain, ou comme moi, faites vous plaisir au goûter. En fait, il n’y a pas de « bon » moment pour manger cette collation saine, riche en fibres et en nutriments. Elle convient dès que vous avez un petit creux ! Au lieu d’avaler une pâtisserie ou une boisson sucrée, vous ferez le plein de vraie bonne nourriture avec ce yaourt aux graines de chia.
 
Vous pouvez bien sûr utiliser n’importe quel type de yaourt, et l’édulcorant de votre choix. Le sirop d’érable ou de riz ou encore le miel fonctionneraient parfaitement à la place du sirop d’agave que j’utilise. J’ai aussi listé le sirop de coco dans les ingrédients, car j’ai testé aussi et le résultat a été top également.
 
Le plus sympa, c’est que ces bols sont simples et faciles à préparer. Mélangez juste quelques ingrédients 5 minutes avant, laissez votre création reposer dans le réfrigérateur et profitez-en! Et bien sûr, vous aurez remarqué la présentation en bocal. Ça fait joli certes, mais surtout ça signifie que ce dessert est transportable. Il serait parfait pour un pique-nique, non?
 
 
 
Chia bowl aux fraises

Ingrédients

  • 8 myrtilles
  • 8 framboises
  • 4 petites fraises ou 2 grosses
  • 1/2 yaourt brassé de soja
  • 3 c. à s. de lait d'amandes
  • 1 c. à s. de sirop d'agave ou de coco
  • 2 c. à c. de graines de chia
  • 1 c. à s. de flocons d'avoine
  • 2 biscuits sablés

Préparation

  1. Dans un bol, mélangez le yaourt, le lait, la cassonade et les graines de chia puis réservez.
  2. Nettoyez les fruits et découpez les fraises en morceaux.
  3. Dans un bocal, émiettez le biscuit, déposez la moitié des fruits par dessus puis versez la préparation au yaourt.
  4. Par dessus, mettez les flocons d'avoine sur le côté et décorez avec les  fruits restants.
  5. Réservez au frais jusqu'au moment de servir.
 
Source d’inspiration :

Comment préparer une belle planche de fromages apéro?

Photo András Barta @Flickr
 
Vous connaissez sans doute ma passion pour le fromage, et j’avais envie de vous faire un petit article pour en parler plus en détail. Plus précisément, je voulais vous parler des plateaux de fromage apéritifs. Oui car chez moi, on sert assez rarement le fromage entre le plat et le dessert, par contre à l’apéro, il est souvent à l’honneur!
 
J’adore faire des planches de fromage quand je reçois. J’adore aussi en commander dans les bars pour grignoter, ce qui fait que petit à petit j’ai enrichi mes idées  pour composer des planches vraiment sympa. C’est rapide, facile et cela plaît toujours aux les invités. J’aime que ma planche de fromage soit limite géante, avec un beau choix de fromages de qualité et beaucoup de petits « à côté » pour aller avec. Il y en a pour tous les goûts et c’est un très bon moyen de faire plaisir à tout le monde.
 
 

Les fromages AOP

 
Tout d’abord au niveau de la qualité, j’aime acheter de vrais bons produits, cela signifie que j’essaye de privilégier des produits labellisés que je trouve chez mon fromager. Je pense notamment aux fromages AOP, label qui est accordé par l’état, donc fiable et qui garantit que la production, la transformation et l’élaboration des fromages sont réalisées dans une zone géographique déterminée, selon un savoir-faire reconnu et un cahier des charges particulier. Cela signifie aussi que toutes les étapes de production ont lieu dans l’aire géographique de l’appellation, de la production du lait jusqu’à l’affinage des fromages.
 
En France, on compte 45 fromages, 3 beurres et 2 crèmes bénéficiant d’une AOP et il y en a près de 280 en Europe. Ci-dessous je vous parle de mes favoris pour composer un bon plateau de fromage! Choisissez un assortiment de fromages avec différentes saveurs, formes et couleurs et surtout, adaptez selon vos goûts et le nombre de personnes que vous recevez. La planche de fromage doit être visuellement attrayante et variée.
 
 Photo Simon Doggett@Flickr 

Un fromage de caractère

 
J’aime mettre un fromage qui envoie sur ma planche apéro. Dans ce registre, je ne peux évidemment pas passer à côté d’un célèbre fromage de mon coin! Le Maroilles est produit en Thiérache, d’où mon homme est originaire, et même si je ne le trempe pas dans le café comme on le voit dans un fameux film, j’aime le cuisiner autant que le servir sur un plateau, car il a beaucoup de caractère et se marie très bien avec les bières du nord. Vous pouvez le substituer par du munster, qui a tout autant de force, dans un genre un peu différent.
 

Un fromage à pâte pressée non cuite

 
Le Morbier est l’un de nos favoris, il a beaucoup de goût tout en plaisant au plus grand nombre, et il est parfait aussi bien en raclette que sur un plateau de fromage. Mais j’alterne avec le cantal et le Saint Nectaire pour varier les plaisirs.
 
 Photo FTD Flowers@Flickr 

Un bleu

 
Je suis une fan de fromages bleus, et à l’apéro mon petit chouchou est le gorgonzola crémeux, qui n’est pas français mais bénéficie d’une AOP européenne. Sinon pour rester chez nous, je pioche du côté du roquefort, du bleu des Causses, du bleu d’Auvergne, ou du bleu de Gex.

Un chèvre

 
Les chèvres aussi me plaisent beaucoup grâce à leur caractère frais et prononcé à la fois. Essayez le rocamadour, le Chavignol, le Saint-Maure de Touraine ou le Chabichou du Poitou.
 
Photo ProFlowers @Flickr

Un fromage à pâte pressée cuite

 
J’ai une passion sans limites pour le comté, mais j’aime aussi le beaufort et l’abondance.

Un fromage à pâte molle à croûte fleurie

 
Cette catégorie plait souvent beaucoup aux invités, et contient des incontournables du patrimoine français comme le Chaource, le brie, le camembert. Inévitable!
 
Si vous piochez dans cette liste, vous pouvez trouver de très bons fromages garantis AOP, et donc être sûrs de consommer des vrais bons fromages!
 
Réfrigérez-les quand vous les achèterez, puis amenez-les à la température ambiante quelques heures avant de servir.
 
Photo FTD Flowers@Flickr

La composition d’une belle planche

 
Chaque fois que je compose un plateau de fromage, j’y intègre les éléments suivants, en plus du fromage.
 
– Des fruits secs, comme des noix ou des cranberries par exemple. Les pistaches sont un must également, ainsi que les amandes fumées et les noix de cajou.
 
– Des fruits frais quand les fruits de saison s’y prêtent. Les fruits rouges, les figues et le raisin sont parfaits, ainsi que des dés de pommes ou poires. Les agrumes fonctionnent bien aussi. Je mets par exemple de petites mandarines, ou des quartiers d’orange.
 
– Une petite sélection d’olives salées est toujours sympa également.
   
– Pour donner un côté très frais à tout ça, j’ajoute des herbes fraîches. Des brins de romarin sont parfaits, mais d’autres herbes fonctionnent bien, comme la ciboulette ou le basilic, en fonction de ce que vous avez sous la main.
 
Photo Andrea Goh@Flickr
 
– Une sélection de charcuterie de qualité tels que pâté ou jambon de pays, et des cornichons, oignons au vinaigre ou pickles.
 
– Une confiture de cerise ou du miel
 
– Du beurre. Dois-je vous préciser de prendre du bon beurre de Normandie pour accompagner tout ça? Les seules entorses que je fais au beurre normand, c’est quand je peux obtenir du beurre fait par des fermiers de mon coin, car j’aime aussi consommer local. Pardon aux normands pour cette infidélité!
 
– Pour le pain et les crackers en tous genres, soyez créatifs. Proposez différentes formes, saveurs et textures pour donner du choix.
 
Photo Kevin Chin@Flickr

La présentation

 
Assurez-vous d’avoir un plateau ou une planche de bois suffisamment plat et assez grand pour contenir les fromages. Je recouvre parfois le mien avec un papier cuisson pour un nettoyage plus facile.
 
Disposez les fromages avec les côtés coupés vers l’extérieur avec plusieurs petits couteaux à fromage, et assurez-vous de tout étiqueter. Cela encourage les invités à essayer différents types et leur permet de savoir ce qu’ils mangent.
 
Voilà de quoi composer une chouette planche apéro  à base de fromages AOP! Et vous, vous aimez servir quoi à l’apéritif?
 
Photo ProFlowers @Flickr

Que faire avec les restes de l’extracteur de jus?

Photo Rob Bertholf@Flickr
 
Ce mois-ci, j’ai sauté le pas et investi dans un extracteur de jus! Je dis « investi », car c’est bien sûr un budget, et j’y ai donc bien réfléchi avant de me lancer.  Mais dans ma volonté de manger mieux et de faire de meilleurs choix pour ma santé, cela m’a semblé une bonne option!
 
Depuis que je l’ai, je ne me lasse pas de réaliser des jus en tous genres… Mais se pose ensuite une question : que faire de tous ces déchets de fibres que nous recrache la machine? Ils ressemblent à du fruit ou du légume mixé, en un peu moins humide bien sûr, et avec un peu moins de goût également, mais cela reste plutôt bon! Moi, je n’aime pas jeter, alors j’ai cherché comment les recycler! Je vous partage ici le fruit de mes recherches!
 
   

Le tri des fibres

 
Déjà, est-ce que toutes les fibres sont réutilisables? De mon côté, je jette les fibres des agrumes, dont la texture est trop désagréable à mon goût, je n’ai pas encore trouvé quoi en faire. Tout le reste, je le garde! Ensuite, faut-il trier chaque parfum de fibre pour des utilisations différentes? Cela dépend. Je dirais que les parfums harmonieux peuvent être mélangés et réutilisés ensemble, par exemple si vous faîtes un jus pommes, poires et abricot, vous pouvez tout laisser ensemble. Par contre, si vous faites un jus de fruits et de légumes, il sera plus facile de réutiliser les restes en séparant au moins les fruits des légumes. Difficile de trier après coup, alors changez de bol en cours d’extraction, ça sera plus simple. Je conserve aussi séparément les fibres de carottes et de concombre, car elles peuvent être réutilisées immédiatement dans les salades. Les fibres d’amandes et fruits secs sont également à séparer de celles des fruits frais.
 

Le geste qui sauve : congeler vite

 
Pas toujours facile de savoir quoi faire des restes de fibres en une minute. Elles ne se conserveront pas éternellement, alors avant même de risquer de les laisser s’abimer, congelez-les! Vous verrez plus tard ce que vous pourrez en faire. Concernant les fibres de noix, soit vous les faites sécher au four à basse température pour les conserver en bocal, soit pareil, vous les congelez immédiatement.
 

Mes idées de recettes salées pour réutiliser des fibres d’extracteur

 
Photo Rool Paap@Flickr

En omelettes, quiches

 
Mélangez simplement vos fibres de légumes à votre appareil à quiche ou à omelette, comme vous y mettriez de l’oignon émincé ou de la ciboulette.
 

Dans des beignets de légumes

 
Vous pouvez réaliser des beignets de type pakora en remplaçant une partie des légumes par des fibres, ou de type rösti, en ajoutant un peu de fibres à une préparation à rôtis classique.
 
Photo Ivana Sokolović@Flickr

Dans les purées

 
Mettez une portion de fibres pour 3 à 4 portions de pommes de terre pour obtenir une purée onctueuse et parfumée.

Dans les sauces et tartinades

 
Ces fibres peuvent se mélanger à vos sauces froides, dips et tartinades comme vous le feriez avec de l’oignon ou un aromate. Les fibres de concombre peuvent notamment entrer dans la composition d’une très bonne sauce au yaourt de type tzatziki.

Dans les poêlées et plats en sauces

 
Faites revenir vos fibres avec un oignon dans du beurre, puis ajoutez ce mélange à vos poêlées de légumes, ou à vos plats en sauce tomate, comme dans un plat de pâtes ou de quinoa par exemple. Avec cette méthode, vous pouvez égayer également vos sauces pour lasagnes ou vos gratins.

Dans des crackers

 
Réalisez des crackers en mélangeant la pulpe de légumes à une recette classique de crackers apéro que vous passerez au four.
 
Photo James Cohen@Flickr

En soupe

Ajoutez simplement vos fibres aux autres légumes, et mixez à la fin de la cuisson, comme d’habitude quoi!
 

En farces ou boulettes

 
Mélangez les fibres de légumes avec votre viande hachée et continuez la recette normalement. Les légumes parfumeront agréablement la viande. Cette méthode fonctionne aussi avec des boulettes végétariennes, mélangez alors vos fibres avec vos autres ingrédients (pois chiches, lentilles… )
 

En salades

 
Les fibres sont parfaites à mettre fraîches dans vos salades, notamment celles de carottes ou de concombres.
 

Mes idées de recettes sucrées pour réutiliser des fibres d’extracteur

 
Photo Foodista@Flickr

Dans les salades de fruits

 
Mélangez ces fibres aux autres fruits comme si de rien n’était!
 

En infusion

 
Mettez une cuiller à soupe de fibres dans votre boule à thé et laissez infuser  5 à 10 minutes pour une infusion légère et parfumée
 

En compotes

 
Mettez une portion de fibres pour 3 à 4 portions de pommes pour obtenir une compote rustique avec de la texture.
 
Photo LeonardKong@Flickr

Sur vos yaourts ou céréales

 
Déposez vos fibres sur un fromage blanc, ajoutez un peu de miel et du muesli, pour un dessert super gourmand. C’est notamment un délice avec les fibres de fraises, qui ressemblent à un coulis très parfumé.
 
Photo Glory Foods@Flickr

Dans vos gâteaux et muffins

 
Ajoutez un peu de ce mélange à vos recettes habituelles de gâteaux pour y ajouter une bonne dose de fibres. Les fibres de carotte peuvent être utilisées dans les carrot cakes, et l’okara d’amandes à la place d’amandes en poudre quand les recettes en demandent.
 

Cuirs de fruits

 
En ajoutant un peu d’eau, il vous suffit de mixer cette pulpe. Versez-la en fines couches sur du papier cuisson, et mettez au déshydrateur ou au four à très basse température. Lorsque la préparation a totalement figé, décollez-la en la roulant sur elle même.
 

En pancakes

 
Mélangez un peu de fibres à votre préparation avant de la cuire.

En sorbets

 
Mixez les fibres avec un volume identique de yaourt et congelez.

Photo Andrea Nguyen@Flickr

En biscuits

 
Les fibres peuvent être mélangées directement à une pâte à cookies.
 
Et vous, vous connaissez d’autres utilisations pour ces fameuses fibres d’extracteur de jus?
 

Que manger en avril?

Voilà le mois d’avril, et avec lui le retour des premiers légumes printaniers! Je suis tellement contente !
 
Me revoici donc avec mon récapitulatif des fruits et légumes de saison pour le mois! Comme les mois précédents, je vous propose mes meilleures recettes (selon moi), à essayer si vous voulez manger de saison ce mois-ci! Il y a de quoi se faire plaisir!
 

🥝 Côté fruits : 

 
Banane : Cake peau de bananes zéro déchet
 
Citron : tartinade feta, citron et romarin, qui sent bon le printemps!
  
Mangue : Grilled cheese mangue ricotta
 
 

🍠 Côté légumes : 

 
 
Bette : Calzone aux bettes, un régal ultra gourmand
 
Carotte : Gajjar halwa, un gâteau de carottes indien trop bon!
 
 
Chou : Velouté de chou à la patate douce
 
Epinard : Poulet fafa, en provenance directe de Tahiti
 
Oignon : Gratins d’oignons rouge, la photo n’est pas flatteuse, mais c’est délicieux!
 
Radis : tartinade aux sardines et radis

🧀Autres plaisirs du moment : 

– Les fromages frais : mozzarella, feta, creamcheese
– Les boissons légères et détox
– Les plats un peu plus légers en général!
 
Et vous, vous aimez manger quoi en mars?

Les meilleures spécialités russes pour la coupe du monde

Photo insatiablemunch @Flickr
 
La coupe du monde en Russie approche à grand pas! Je ne suis toujours pas devenue amatrice de foot, mais à cette occasion, je vous propose un petit tour d’horizon rempli de recettes délicieuses! C’est un pays que j’ai eu la chance de visiter, et je suis tombée littéralement amoureuse de sa gastronomie, si bien que je ne résiste pas à l’occasion de vous en reparler. 
 
Seuls quelques plats de cuisine russe ont une renommée internationale, ce qui est vraiment dommage à mon goût. En tant qu’amatrice de plats réconfortants, la cuisine russe en regorge, merci les températures qui peuvent descendre jusqu’à -30 ° C pendant l’hiver à Moscou! Si comme moi vous aimez les plats simples et copieux, les pommes de terre, le pain et les champignons, vous allez vous régaler!  
 

Les blinis

Le blini est la version russe de la crêpe française et un aliment de base en Russie. Généralement faits avec du sarrasin pour les garnitures salées ou de la farine blanche pour les garnitures sucrées, ils ne ressemblent pas franchement à ce que nous appelons « blini » en France. En version salée, ils sont souvent accompagnés de saumon fumé, de champignons à la crème, de crème fraîche, ou de de confiture en version sucrée. Si vous avez gagné au loto, vous pouvez aussi y mettre du caviar. 
 

Les syrniki

Une autre délicieuse crêpe russe, à base de fromage frais ce qui en fait une version plus dense, consommée pour le petit déjeuner ou le dessert. Ils sont servis avec des confitures faites maison à partir de baies russes, bien que le lait concentré, le miel et la crème fraîche soient également servis comme accompagnement. 

Le bœuf Stroganoff 

Ce plat russe et copieux est servi sur les tables du monde entier. C’est un plat de bœuf dans une sauce au beurre, vin blanc, crème fraîche, champignons moutarde et oignons. Il n’y a pas plus plus savoureux et crémeux, j’en suis fan! Mangez-le avec du riz, des pommes de terre ou des nouilles. Ma version avec des pâtes est ici!
 
 

Le borscht

Cette célèbre soupe de betterave et de chou rouge est servie avec ou sans viande, pommes de terre, herbes comme l’aneth,  et une cuillerée de crème russe qui équilibre et adoucit le goût. Elle est servie froide et sa couleur est vraiment très jolie. Accompagnée d’un morceau de pain, ce plat est assez copieux pour servir de repas, bien qu’il soit généralement consommé en entrée.
 
 
 Photo liz west @Flickr

Le chou aigre-douce

Le chou est cuit dans du vinaigre de vin rouge, de la compote de pommes, du beurre et des oignons. On ajoute sur le dessus des pommes en dés, du sucre, des feuilles de laurier et des clous de girofle. La pomme et la compote de pommes équilibrent l’aigreur du vinaigre et complètent le croquant du chou. 
 

Les golubtsy

Il s’agit d’une sorte de chou farci au bœuf. Les Russes aiment ajouter de la crème sûre sur le dessus, ce qui fait ressortir les saveurs. 
 

La julienne de champignons Zhulien iz gribov

Avec un goût qui rappelle le  stroganoff, mais sans viande, ce plat aux champignons crémeux se retrouve sur presque tous les menus comme entrée chaude. Il est fait avec des champignons émincés, du fromage, de  la crème fraîche. 
 

Les knish

Ces beignets sont un peu un croisement de calzone et de samossas, farcis de purée de pommes de terre, de bœuf haché, d’oignons et de fromage et sont frits ou cuits au four. 
 

Les khinkali

Cela ressemble aux dumplings chinois, mais garnis de saveurs d’Europe de l’Est. Le secret de leur gourmandise est que la garniture est crue quand on la met dans les boulettes. De cette façon, lorsqu’elle cuit à l’intérieur du « ravioli », le jus parfumé de la cuisson reste à l’intérieur. 
 

Les khachapuri 

Mon coup de cœur en Russie! Il s’agit d’un pain fraîchement cuit au four rappelant la pizza en forme de bateau et rempli de fromage fondu. Une sorte de compromis indécent entre la fondue et  la pizza, puisque vous mangez petit à petit le bord du pain en le trempant dans le fromage.
 
Photo Stefan Krasowski @Flickr

Les klotski

Il s’agit de boulettes de pommes de terre cuites dans un bouillon de poulet. 
 

Les pelmeni 

Des boulettes de pâte minces, sans levain et farcies avec de la viande hachée, des oignons, des champignons et parfois du navet. Cela ressemble à une variante russe des dumplings chinois. 

Les kotlety

Encore une variété de boulettes russes, qui se distinguent des pelmeni par les herbes ajoutées à la garniture et par la finesse de la pâte. 

L’okroshka 

C’est une soupe froide faite de babeurre, de pommes de terre et d’oignons, garnie d’aneth. La qualité des pommes de terre et la fraîcheur du babeurre font tout le plat, qui est vraiment délicieux.

Les piroshki

On retrouve des garnitures et des herbes similaires aux boulettes, mais ici elles sont enrobées de pâte et cuites à la poêle ou au four, ce qui donne de petits chaussons. Les piroshki sont sympa servis à l’apéritif ou peuvent être grignotés sur le pouce à toute heure.
 
Photo leighklotz @Flickr

La salade russe ou salade olivier

Cette salade est célèbre bien qu’on ne la fasse pas tout à fait en France comme ils la font en Russie. Cependant, la version russe est plus fraîche et plus croustillante avec une légère touche de mayonnaise. Cela pourrait être dû à l’utilisation de concombres frais ou de cornichons russes croquants, bien que la base de pommes de terre coupées en dés, les pois, les œufs et la mayonnaise. À Moscou, cependant, on l’appelle la salade Olivier, du nom du chef Lucien Olivier qui a créé la recette «secrète» vers le milieu des années 1800. Ma version est consultable ici!
 
 

Les shashlik 

Ces viandes rôties et les brochettessont une forme de shish kebab, bien que la version russe soit servie avec des portions plus épaisses d’agneau, de bœuf, de poulet ou de saumon et servi avec un pain sans levain, des cornichons russes et une sauce tomate parfois épicée. 
 

La soupe Solyanka

Une soupe copieuse faite de gros morceaux de boeuf et / ou de porc, cuit pendant des heures à feu doux avec de l’ail, des tomates, des poivrons et des carottes.Ce plat était originaire de Géorgie mais peut maintenant être trouvé partout en Russie. C’est copieux et comme à la maison. 
 

Le zharkoye

C’est un ragoût de bœuf, pommes de terre, carottes, persil et céleri, légèrement épicé avec de l’ail, des clous de girofle et de l’aneth. Servi chaud avec de la crème sûre, c’est un aliment réconfortant et facile à cuisiner.

Le rassolnik 

C’est une soupe chaude salée à base de cornichons accompagnés d’orge, de pommes de terre et de viande, le tout dans un liquide à base de jus de concombres marinés.
 

Le sbiten 

Le sbiten est une boisson à base d’eau et de plantes, une des plus anciennes et des plus populaires dans la Russie médiévale, bien avant même le thé russe. Il existe des centaines de recettes pour le sbiten. Le sbiten vous réchauffe même en plein hiver.
 

La Sharlotka 

C’est un cake aux pommes très riches en pommes, et sans beurre, délicieux.
 
Photo Linda Hartley @Flickr
 

Le tula 

Ce pain d’épice à base de miel et rempli de confiture ou de lait condensé occupe une place assez importante dans la cuisine russe.
 
 
 

Le medovik

Ce gâteau au miel à l’aspect complexe consiste à alterner des couches (entre 5 et 15 couches) ultra fines de génoise au miel avec de la crème sucrée. 
Photo Edinburgh Blog @Flickr
 

Les chak-chak

Ce sont des petites boules ou bûches de pâte garnies de sirop de miel et frites. Ça en fait un dessert vraiment pas sain à l’instar des churros ou beignets, mais c’est un délice!
 
Si vous cherchez d’autres idées, regardez aussi mon article que manger en Russie,  dans mon placard russe et celui sur comment réaliser un menu russe.

Poêlée de patates douces caramélisées

Le 20 mars, c’est la journée sans viande! En avez-vous entendu parler? Moi je la découvre cette année, pourtant cette journée existe apparemment depuis 1985, elle est presque aussi vieille que moi! Le but de la journée sans viande est d’informer le public sur l’alimentation sans viande et sur les raisons qui peuvent motiver ce choix. Dans certaines villes de France, des dégustations, des conférences, des cours de cuisine ainsi que des stands d’information sont organisés. Malheureusement je découvre que ma ville, Lille, ne participe pas à l’événement, mais beaucoup d’autres grandes villes s’intègrent à la démarche.
 
 
En tout cas, j’aime beaucoup connaître ces journées un peu particulières, et savoir ce que l’on fête à telle ou telle date. Si vous aimez comme moi connaitre les journées spéciales, qu’elles soient farfelues ou pour des causes plus importantes, je vous conseille ce site, qui les recense toutes ou presque. 
 
Bref à l’occasion, c’est bien sûr une recette sans viande que je vous propose, elle peut même être tout à fait végane si vous remplacez le miel par du sirop d’agave.
 
C’est une recette rapide et facile, idéale pour un souper en semaine. J’aime les recettes simples et gourmandes comme celle-ci, surtout lorsque je suis pressée par le temps mais que j’ai quand même envie de ma faire plaisir! Ce fut une mission accomplie avec ce plat qui m’a régalée! Je l’ai trouvée sur le blog l’Atelier de la Corvette, un blog que j’adore et qui me fait toujours saliver par la touche d’exotisme qu’elle met dans ses plats! Ici une fois de plus, elle m’a fait voyager! J’ai fait quelques petites modifications à sa recette d’origine, pour l’adapter à ce que j’avais chez moi. J’ai notamment remplacé le poireau par du chou blanc et la tomate séchée par de la pomme, qui va bien avec le chou.
 
 
La texture de cette poêlée est très agréable, les patates douces sont fermes mais fondantes et les amandes apportent du croquant. Cette poêlée est parfumée aux quatre épices, un mélange que j’utilise peu mais qui me surprend agréablement à chaque fois que j’en utilise! Le goût est chaleureux et légèrement sucré à la fois grâce au mélange de ces épices, du miel et de la saveur naturellement sucrée de la patate douce.
 
La clé pour que le plat ne soit pas trop long à cuire, c’est de couper les dés de patate douce pas trop grands. Cela prend un peu plus de temps à la découpe, mais on obtient des patates douces uniformément cuites. J’ai servi cette poêlée avec du riz jasmin que j’avais parfumé d’un filet d’huile de sésame et d’une cuiller à soupe de graines de sésame, j’adore ça! Vous pouvez rendre cette recette plus complète en y ajoutant des dés de tofu si vous le souhaitez.
 
   
 
Poêlée de patates douces caramélisées

Quantité ou nb de personnes: 4

Ingrédients

  • 1 grosse patate douce d'environ 500g
  • 2 oignons rouges moyens
  • 150 g de chou blanc émincé
  • 2 c. à c. d'huile de coco
  • 1 c. à c. de 4 épices (cannelle, girofle, gingembre, muscade)
  • 1/2 petite pomme golden coupée en dés
  • 1 pincée de piment d'Espelette
  • 1 c. à c. de miel
  • 1 c. à s. de sésame
  • 30 cl d'eau
  • 1 poignée d'amandes effilées
  • 1 c. à s. de ciboulette
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Épluchez et coupez la patate douce en dés de taille moyenne. Lavez et émincez les oignons et le chou.
  2. Dans le wok, faites revenir quelques minutes dans l'huile de coco l'émincé d'oignons et de chou.
  3. Ajoutez les dés de patate douce, la pomme, du sel et du poivre et les épices. Laissez cuire à couvert environ 1/4 d'heure en arrosant d'eau et en remuant souvent.
  4. Testez la cuisson des patates douces avec la pointe d'un couteau. Elles doivent être encore légèrement fermes.
  5. Ajoutez le miel et mélangez afin d'enrober la poêlée de légumes. Assaisonnez de sel et de poivre. Parsemez de ciboulette ciselée, de sésame et d'amandes effilées.
 
Source d’inspiration :

Chorizo pané

Le chorizo est une de mes charcuteries préférées et je trouve qu’il appelle à des recettes plus gourmandes les unes que les autres. Je l’avais notamment utilisé dans la composition d’une panure pour réaliser des Babybel panés, un recette tout à fait indécente mais très bonne!

Ici c’est une recette tout aussi riche que je vous propose, puisqu’il s’agit de chorizo pané et frit!

 

Alors oui c’est extrêmement gras, mais en petite quantité façon tapas à l’apéro c’est vraiment délicieux!

Tout de suite, permettez-moi de souligner que vous n’avez PAS besoin d’une FRITEUSE! C’est une bonne nouvelle car je sais que nous sommes nombreux à ne pas aimer déballer la friteuse et embaumer toute la maison !

Ce petit tapas est délicieux et se marie parfaitement avec une bonne bière.

Si vous voulez accompagner cette petite douceur, tentez une sauce miel moutarde, elle se mariera parfaitement avec le côté piquant du chorizo !

Chorizo pané

  • 150 g de chorizo fort
  • 30 g de farine
  • 1 œuf
  • 40 g de chapelure
  • Huile

Mettez la farine dans une assiette, l’œuf battu dans une autre et la chapelure dans une troisième.

Coupez le chorizo en tranches, passez-les tour à tour dans la farine, puis dans l’œuf battu et dans la chapelure. Réservez au frais jusqu’au moment du service.

Faites chauffer une poêle avec une belle quantité d’huile (elle doit napper tout le fond de votre poêle).

Poêlez les rondelles de chorizo dans l’huile, réservez-les sur du papier absorbant et dégustez chaud ou tiède.

Source d’inspiration :
http://saveurpassion.over-blog.com/article-chorizo-pane-a-l-aperitif-101804333.html

Unicorn latte

SI vous êtes amateurs de latte en tous genres, ce unicorn latte ou « lait de licorne” à la couleur flashy va vous séduire. C’est LA boisson tendance aux États-Unis, où elle aurait été lancée dans un bar de Brooklyn. En plus de sa jolie couleur verte ou bleue, vous serez sans doute aussi surpris que moi d’apprendre que cette boisson est totalement « healthy ». Ce latte ne contient pas une goutte de café, mais du lait végétal (originellement du lait de coco), du gingembre, du miel, du citron, bref, que des bonnes choses! En plus de sa magnifique couleur, cette boisson apporte donc pas mal de bienfaits. Elle est inspirée des boissons ayurvédiques, et ses ingrédients favorisent le bien-être et l’énergie. Sur beaucoup d’aspects, le lait de licorne s’apparente au Golden milk, notamment grâce à ses bienfaits digestifs, énergétiques et détoxifiants.
 
Quant à sa jolie couleur, elle n’est pas due à un colorant artificiel, mais à un ingrédient totalement naturel, une micro-algue très colorée vendue sous forme de poudre. Aux États-Unis, on trouve une autre variété d’algue bleue tandis qu’en France, nous n’avons pour l’instant que la spiruline qui est plutôt verte, ce qui explique qu’il peut y avoir des différences de couleur suivant l’origine de la recette. La spiruline est une micro-algue à laquelle on prête des propriétés quasi miraculeuses pour la santé. N’exagérons rien, s’il existait un ingrédient capable de guérir tous les maux de la terre, je pense qu’on en mangerait tous depuis longtemps! Mais quoiqu’il en soit, les aliments de la famille des algues présentent certains bienfaits non négligeables et il y a bien sûr l’effet très sympa qu’apporte cette algue dans la cuisine avec sa jolie teinte!
 
 
J’ai trouvé cette recette sur le blog Liten rega, un blog éthique qui partage des découvertes cuisine et beauté végan… Sa recette est à base de lait d’avoine alors que l’original était au lait de coco. J’ai encore varié en prenant cette fois du lait de riz et ce fut super bon! A vous de voir quel lait vous utiliserez, sachant que le lait de coco est moins « neutre » que les autres niveau goût, mais aussi plus épais donc il permettra d’obtenir une belle mousse. Avec le lait de riz, j’ai du être très délicate pour ajouter les décorations, et certaines ont coulé à pic!
 
En voyant les ingrédients de cette recette, je me suis demandé quel goût pouvait avoir un mélange pareil…Je veux dire, je n’ai aucun souci avec le gingembre, ni le citron, ni le sirop d’agave, mais les algues, c’est plus dur, surtout dans une recette sucrée, arghhh! Il faut savoir que la spiruline a vraiment une odeur assez horrible particulière. Mais bonne nouvelle, on ne reconnaît pas du tout le goût ou l’odeur de l’algue dans cette boisson. Au final on obtient un mélange que j’ai trouvé assez bon, un peu spécial, presque chimique comme celui d’un bonbon, ce qui est assez incompréhensible vu que cela ne contient que du naturel… A l’exception des décorations en sucre bien sûr, mais j’ai goûté d’abord sans.
 
Bref, je ne dirais pas que c’est ma boisson préférée de tous les temps, mais j’ai beaucoup aimé et surtout c’est très joli! Si vous voulez surprendre vos copines pour un brunch ou un petit goûter, n’hésitez pas à leur en faire un, surprise garantie! Vous pouvez aussi faire chauffer le lait pour le boire en boisson chaude.
 
   

Unicorn latte

 
  • 25 cl de lait de coco ou végétal
  • 1/2 c. à c. de spiruline en poudre
  • 1 c. à c. d’extrait de vanille liquide
  • 0.25 cm de gingembre frais râpé
  • 1 c. à s. de citron
  • 1 c. à s. de sirop d’agave
  • 1 c. à s. de perles et vermicelles en sucre
 
Râpez le gingembre. Mixez tous les ingrédients ensemble sauf les décorations en sucre. Servez frais en saupoudrant de vermicelles de couleurs et de curcuma.
 
 
Source d’inspiration :