Archives par mot-clé : Restaurant

Voyage gourmand à Saint Malo et ses environs : Que manger ?

Photo Zoltán Vörös @Flickr

Vous le savez sans doute si vous venez sur ce blog depuis un petit moment, j’adore voyager. Voyager, ça ne veut pas forcément dire partir très loin. J’aime découvrir aussi bien ce qui se trouve à 5 km de chez moi que ce qui se trouve à l’autre bout du monde… Ça tombe bien car ces derniers mois, j’ai plus souvent eu l’occasion d’aller à 5 km (allez, on va dire… 10 km max! ) qu’à l’autre bout du monde si vous voyez ce que je veux dire…

 
J’ai toujours aimé vous partager mes petites idées de voyages, et surtout mes façons de transformer des voyages en découvertes gourmandes en explorant la partie souvenirs culinaires. Ces derniers temps, je n’ai pas pu voyager beaucoup, mais j’avais pris ces notes lors d’un voyage à Saint-Malo que j’ai fait avant l’arrivée de la crise sanitaire, et que je ne vous avais pas encore partagée.
 
Je suppose que comme l’an dernier, cette année, beaucoup de gens choisiront la France comme destination vacances, l’étranger étant assez incertain à aujourd’hui. Alors, pour tous ceux que la Bretagne séduit et je sais qu’ils sont nombreux, voici des idées de petits souvenirs à ramener de Saint-Malo ou de la région environnante pour pouvoir prolonger vos vacances une fois rentrés chez vous et vivre à fond la gastronomie de la Bretagne !
 

Des huitres de Cancale sorties de l’eau

La proximité de la mer permet d’aller déguster des huitres tout juste pêchées. Les huitres de cancale sont très réputées et seront parfaites avec un petit verre de vin blanc! Y’a pas plus frais!


Photo Shadowgate @Flickr

Une omelette chez la mère Poulard?

Franchement j’ai tenté l’expérience et je ne vous la recommande absolument pas! Après avoir attendu de loooooongues minutes, nous avons été installés dans une salle bondée, littéralement entassés les uns sur les autres. Nous avons attendu une éternité pour recevoir des omelettes froides… Après voir réclamé auprès de la serveuse, celle ci a eu le culot de nous répondre que ça se mangeait comme ça.. Alors même que la page d’accueil du site vantait les délicieuses omelettes fumantes de la Mère Poulard! Elle doit se  retourner dans sa tombe la mère!


Photo Mark Morgan @Flickr

Des galettes

Les galettes bretonnes sont connues dans la France entière, mais c’est autre chose que de les manger sur place. Déjà vous pouvez trouver des restaurants  avec un très bon niveau dans le domaine, à prix très accessibles, mais vous trouverez aussi des garnitures que l’on ne voit pas souvent dans le reste de la France, comme la galette à l’andouille, vraiment typique.


Photo Jérôme Decq @Flickr

Une galette saucisse

Qui n’a jamais testé de galette saucisse doit absolument partir illico presto en Bretagne! La galette saucisse est un peu le hot-dog breton, le plat que l’on grignote sur le pouce pendant les matchs de foot ou à la sortie des bars. Ce n’est ni plus ni moins qu’une galette de blé noir enroulée autour d’une saucisse, parfois complétée d’oignon rôtis ou de moutarde, mais avec des ingrédients de qualité, quel régal c’est!


Photo billknock @Flickr

 

Du kouign aman, du gâteau breton, du far…

Les gourmandises ne manquent pas, et vous auriez tort de faire l’impasse sur le dessert au restaurant ou de bouder des boulangeries pâtisseries en Bretagne! Attention, la plupart des spécialités sont roboratives, à l’instar du kouign aman, alors gardez de la place!


Photo jmettraux @Flickr

Voilà les expériences culinaires qui m’ont le plus marquée à Saint Malo et sa région environnante. Je n’ai pas la prétention d’avoir fait un guide exhaustif, aussi n’hésitez pas à me dire si vous avez fait d’autres découvertes sympa!

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Burrata aux poivrons et tomates confits

J’adore la gastronomie italienne, et parmi toutes les spécialités dont je suis fan, il y en a une qui sort vraiment du lot, c’est la burrata. Je l’ai découverte il y a plusieurs années, et l’été je ne me lasse pas de la déguster en guise de repas, accompagnée de tomates. Elle est un peu devenue ma salade tomates-mozzarella améliorée avec une méga dose de fromage pour moi toute seule ! 
 
 
 
Simplement servie avec quelques tomates cerises, un peu de sel, de poivre et de vinaigre balsamique, je me régale. C’est la façon dont je la prépare le plus souvent, et je ne m’en lasse pas. Mais je ne peux pas m’empêcher non plus de tester d’autres préparations dès qu’une idée me passe par la tête. J’avais par exemple mangé dans un restaurant qui accompagnait la burrata de caponata (une sorte de ratatouille italienne), et cela fonctionnait très bien. J’ai donc très vite reproduit l’idée à la maison. 
 
 
J’ai voulu cette fois-ci essayer d’accompagner ma burrata de poivrons et de tomates rôtis au four. J’ai choisi de servir tous ces légumes cuits au four froids, un peu comme une salade de légumes, mais cuits et fondants. Le résultat fut à la hauteur de mes espérances : un plat bien parfumé et relevé avec le poivron, et toujours aussi savoureux grâce à la burrata !
 
Pour le poivron, si vous avez la possibilité de mettre des morceaux de couleurs différentes (les poivron surgelés multicolores émincés conviennent très bien! ), cela fera plus joli, très coloré dans l’assiette. Sinon, privilégiez le vert ou le jaune pour contraster avec le rouge des tomates. 
 

 

Share and Enjoy !

0Shares
0 2

Spécialité d’Italie : Farinata

Lorsque je me suis promenée cet été en Italie et particulièrement dans les rues de Gênes, j’ai été frappée par le nombre de vitrines de boulangerie et de restaurant qui propose et la farinata. Moi qui suis une fan de cuisine italienne, moi qui teste toutes les spécialités italiennes que je trouve, moi qui feuillette tous les livres de cuisine italienne que je vois, comment se faisait t-il que je n’aie jamais entendu parler de cette spécialité avant ? Nous ne sommes pas restées assez longtemps en Italie pour que je puisse goûter cette fameuse farinata, mais régulièrement elle se rappelait à moi… J’étais vraiment déçue à la fin du voyage de n’avoir pas pu la tenter!
 
 
 
Aussi, la première chose ou presque que j’ai faite en rentrant, fut de me noter cette idée afin de la reproduire plus tard. Lorsque j’ai regardé les ingrédients nécessaires, bonne surprise ! Il ne fallait aucun d’ingrédients compliqué à part la farine de pois chiches, que j’avais justement dans mes placards ! Je n’avais donc aucune excuse pour ne pas m’y mettre.
 
 
La farinata est très simple à réaliser, mais elle demande de s’y prendre un peu à l’avance car la farine doit tremper quelques heures. Il est recommandé d’écumer la mousse qui se forme à la surface de l’eau de trempage. Au début, j’ai vu des petites bulles juste après avoir mélangé, et je les ai donc enlevées, mais en réalité après une heure d’attente, il y a une sorte d’écume qui se forme et c’est plutôt celle-ci qu’il faut enlever !
 
 
La cuisson se passe très facilement au four, il faut juste avoir un plat adapté en format, d’environ 28 cm de diamètre. La farinata est délicieuse servie bien chaude, saupoudrée de poivre et d’un peu de fleur de sel, je l’ai adorée comme ça. Ensuite, on peut la réchauffer au micro-ondes, mais c’est quand même moins sympa. Je l’ai terminée à l’apéro coupée en dés, ça passait bien.
 
La prochaine fois, je testerai une version aromatisée, aux olives ou aux tomates séchées par exemple. 
Pour cette recette, utilisez une poêle en aluminium légère de 28 cm de diamètre environ.
Dans la recette j’indique d’enlever l’écume, qui se forme à la surface durant l’étape de trempage de la farine de pois chiches. Cela doit  éviter que la farinata ne s’assombrisse pendant la cuisson.
 
La farinata est excellente chaude et fumante, mais elle se conserve 3 jours au réfrigérateur. Vous pouvez alors la réchauffer au micro-ondes ou au four!
 
 
Source d’inspiration :
https://www.tavolartegusto.it/ricetta/farinata-di-ceci-la-ricetta-originale/

Share and Enjoy !

0Shares
0 4

Mes inspirations de février

Source Dawn Ellner @Flickr

Dans cette rubrique, je vous parle chaque mois de mes envies et idées culinaires du moment, des tendances qui m’ont tapé dans l’œil et des plats que je compte tester prochainement… Voici donc ce qui m’a inspirée dernièrement!

La cuisine d’Amérique du Sud

 
Quand j’ai lancé ce blog, j’avais commencé à faire une liste de tous les pays du monde afin de tester une recette de chaque. Il me reste encore beaucoup de chemin à parcourir, et ce mois-ci je vais creuser quelques pays d’Amérique du Sud que je n’ai pas encore tentés. Colombie, Venezuela ou Bolivie, je ne sais pas encore lesquels je vais faire, mais vous le découvrirez bientôt ! 
 

Le vide-frigo

 
J’ai une tonne de produits plus farfelus les uns que les autres qui s’accumulent dans mes placards, et je dois faire de la place en ce début d’année. Je m’amuse donc à créer des recettes vide-frigo avec des ingrédients imposés par moi-même pour me permettre d’écouler un peu mes stocks. Cela stimule la créativité au passage, c’est très sympa!
 
 


Photo Mliu92 @ Flickr 

La cuisine à la bière

J’ai toujours aimé la cuisine à la bière, tout autant que j’aime en boire d’ailleurs… Ces derniers temps, j’ai vraiment l’impression que je pourrais en mettre partout! Dans mes soupes, mes pâtisseries, mes biscuits apéro… Je mets un petit peu de bière partout, et à chaque fois, c’est une réussite. Ca tombe bien, la Saint-Patrick approche, et j’aurai donc quelques petites idées à vous proposer!
 
 

Les agrumes

J’adore les agrumes depuis quelques années, alors qu’avant, je les trouvais trop acides et j’étais incapable d’en manger. Cette année, j’ai envie de les explorer sous toutes leurs coutures. Entre le tiramisu au cédrat, les jus multivitaminés, les cocktails au pamplemousse et les tartes au citron, je m’éclate à les décliner sous toutes leurs formes!
 

Source Michael Korcuska @Flickr

Coté beauté

Je continue mes expérimentations et cette fois, je prépare une huile pour le bain à utiliser après l’effort qui va aider à détendre les muscles. J’ai aussi réalisé une crème à la caféine anti-rides, et je vais me focaliser sur quelques produits anticellulite. Hé oui, l’hiver est passé par là!
 
Et vous, qu’est-ce qui vous motive, vous obsède ou vous amuse en ce moment ? 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Tarte au chocolat et caramel au beurre salé

C’est bientôt la Saint Valentin! Comme tous les ans, les couples sont divisés entre ceux qui adorent ce rituel et ceux qui estiment que cette fête est purement commerciale et ne veulent pas rentrer dans le jeu.
 
 
 
Ce qui est sûr c’est que cette année, les restaurants se feront moins d’argent que d’habitude avec la vente à emporter ou la livraison à domicile, pour ceux qui ne sont pas totalement fermés. Sans compter tous les couples qui préfèreront cuisiner que de commander un plat. 
 
 
Pour moi cela ne changera pas grand chose, j’ai pour principe de ne jamais aller au restaurant ce jour-là, car je n’aime pas la politique de nombreux restaurants de proposer un menu unique, mais j’essaye de faire cette fête à ma façon, et cette année je pense plutôt organiser un dîner aux chandelles à la maison.
 
Si vous êtes de ceux qui aiment accompagner leurs soirées romantiques avec une série ou un film Netflix, j’ai une petite sélection de films de Saint Valentin à vous proposer, c’est à dire de bonnes comédies romantiques! Les célibataires ou ceux qui passent en tout cas la soirée en solo pourront en profiter aussi. Pas besoin d’être en couple pour apprécier un film avec un bon petit plateau repas et un verre de vin après tout ! 
 
 
 
Je ne suis pas très branchée films romantiques, mais j’aime bien quand même Moulin rouge et Love actually, et vous?
 
Quel que soit votre type de soirée, si vous recherchez un petit dessert gourmand et rapide à faire, j’ai ce qu’il vous faut ! Cette tarte est une variante de mon ultra délicieuse tarte chocolat poires, mais au caramel au beurre salé. Un délice! 
 
Cette tarte est encore meilleure selon moi le lendemain, après une nuit au frigo.  
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 4

Spécialité de Serbie : soupe de pommes de terre épicée

Connaissez-vous la cuisine Serbe? Je pense que je connais la réponse pour beaucoup d’entre vous, car elle n’est pas très connue chez nous! J’ai beau vivre dans une grande ville, je n’ai jamais vu de restaurants de spécialité de ce pays d’ailleurs!
 
 
 
Comme j’aime voyager en cuisine (c’est même le but de départ de ce blog à mes yeux!) j’ai voulu découvrir la Serbie à travers une recette traditionnelle.
 
 
Après quelques recherches, je suis tombée sur une recette de pommes de terres épicées. Comme j’adore les pommes de terre et les épices, ce plat semblait fait pour moi! Et il s’avère que c’était le cas, il était délicieux!
 
 
En Serbie, ce plat se nomme Ljuta krompir čorba, mais je vous propose qu’on l’appelle simplement soupe de pommes de terre épicée, c’est plus facile à prononcer!
 
Ces photos sont un peu anciennes et pas très appétissantes, mais ne vous y trompez pas, nous nous sommes régalés!
 
 
Source d’inspiration :

Share and Enjoy !

0Shares
0 5

Moscow mule

Voilà longtemps que je ne vous avais pas proposé un petit cocktail… Je plaisante! J’adore préparer des cocktails et cette année, avec les confinements, j’ai passé du temps chez moi au lieu de sortir dans les bars et restaurants. J’en ai donc profité pour tester plein de boissons délicieuses à la maison. Parmi elles, il y a le fameux Moscow mule que l’on voit dans tous les bars à cocktail. J’étais fan des jolis verres en cuivre qui servent à la présentation, et pas question pour moi de réaliser ce cocktail sans les verres correspondants. Récemment, j’ai enfin pu me les acheter! Pour ceux qui auraient envie de craquer, j’ai trouvé les miens chez Nature et découvertes, mais je pense qu’on peut les trouver dans des enseignes de décoration ou de cuisine également.
 
 
 
Le Moscow mule se prépare avec de la ginger beer, qui n’est pas une bière mais un soda aromatisé au gingembre. J’achète le mien au comptoir irlandais. Il y a une boutique à Lille, mais on peut aussi commander en ligne. Sinon, une vodka infusée au gingembre et de la limonade donneront un rendu similaire. C’est d’ailleurs le principe proposé dans le coffret de Nature et découvertes, qui inclut des verres et un mélange déshydraté à faire infuser dans de la vodka. On obtient un mélange hyper parfumé, c’est très bon! Cela permet de compenser la saveur du soda au gingembre quand on n’en a pas.
 
 
Quand j’étais dans le magasin, j’ai eu du mal à comprendre la différence entre le ginger beer et le ginger ale, du coup j’ai acheté les deux et testé. Après dégustation et enquête sur internet, voici l’explication. La ginger beer est une boisson fermentée au gingembre, qui ne contient pas d’alcool (même si elle en contenait dans le temps). Le ginger ale est un soda aromatisé au gingembre, sans fermentation cette fois. Au goût, il est plus doux que la ginger beer.  C’est cette dernière qu’on utilise normalement dans le Moscow mule, mais si vous trouvez le gingembre trop fort, la ginger ale peut être un option pour vous.
 
Pour ce cocktail, et en général dans tous les cocktails, je vous recommande d’utiliser citron vert frais, sa saveur est incomparable. Cependant, j’avoue que je prends parfois du Pulco ou du citron vert en petite bouteille pour dépanner.
 
 
J’ai savouré ce délicieux breuvage durant le second confinement pendant un apéro en visio. Il est très bon et frais, mais il faut aimer le gingembre qui se sent pas mal! Vous pouvez remplacer la ginger beer par une simple limonade si vous n’aimez pas sa saveur, mais cela ne sera plus un vrai Moscow mule!
 
 
 
Source d’inspiration :
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Mes inspirations de janvier

Source Adrian Scottow @Flickr

Dans cette nouvelle rubrique, je vais vous parler de mes envies et idées culinaires du moment, des tendances qui m’ont tapé dans l’œil et des plats que je compte tester prochainement… Et que vous découvrirez donc ici dans les mois à venir, ou pas! Parce que parfois les envies, ça passe, ou on ne trouve pas le temps de les faire… Dans tous les cas, j’espère que cela pourra vous inspirer!

Les ramen

J’adore ces pâtes que l’on peut déguster dans certains bons restaurants japonais. J’ai très envie d’investir dans de magnifiques bols made in Japan et de décliner les ramen à toutes les sauces!


Source Jonathan Lin @Flickr 

Les churros

Cette année, j’ai eu la chance de pouvoir aller 2 fois à la foire aux manèges de Lille malgré le coronavirus, et j’ai passé des super moments. Au programme, manèges bien sûr, mais aussi frites, churros et autres gourmandises! Ca m’a fait réaliser que je n’ai jamais réalisé de churros ou de chichis maison! Il est temps d’y remédier!

Source juantiagues @Flickr

Les cocktails

Depuis plusieurs mois, j’ai constitué un bar à cocktails. C’est à dire que j’investis petit à petit dans tous les basiques des cocktails et je m’emploie à en tester chaque semaine des nouveaux. J’essaie de ne pas acheter plus d’un seul nouvel ingrédient à la fois, en travaillant avec des recette simples, et cela ne coute pas trop cher. Je rêve de jolis verres à cocktails à pieds et à bords dorés pour mettre en valeur mes délicieuses boissons!


Source Michael Korcuska @Flickr

Les boissons maison

Dans la même lignée, en ce moment j’adore faire mes boissons maison. J’ai par exemple réalisé un sirop de thé chaï délicieux, et je prévois de réaliser ma propre ginger beer pour les moscow mule. J’ai aussi fait une liqueur de mélisse ultra facile et délicieuse, je vous en parlerai au printemps!


Source Ted Eytan @Flickr

Coté beauté

Côté beauté, je réfléchis à la fabrication d’un gel douche façon hammam, et d’une gelée hydratante au thé vert et à la rose. Si les essais sont concluants, je vous partagerai les recettes pour les réaliser maison prochainement!

Voilà les types de recettes et de projets qui me motivent en ce moment, et vous quels sont vos favoris du moment?

 

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Spécialité roumaine : Fromage pané

Lorsque j’ai visité la Roumanie, j’ai vu de nombreux restaurants locaux qui proposaient une spécialité de fromage frit. C’est pas franchement bon pour la ligne certes, mais à mon grand malheur, je suis une fan de fromage et de tout ce qui est frit… Ma cellulite ne me dit pas merci pour ça!
 
 
 
Je n’ai donc pas pu résister à l’envie de tester cette spécialité, et une fois rentrée en France, de la refaire à ma façon.
 
 
La grande difficulté est de trouver du fromage roumain en France. Il existe une épicerie roumaine à Lille mais c’est assez rare, donc j’ai préféré cherché le fromage qui pouvait le plus ressembler à celui que j’avais goûté là-bas. Après réflexion je me suis dit que le gouda jeune conviendrait très bien. C’est donc celui ci que j’ai utilisé dans ma version et le résultat m’a semblé assez proche.
 
 
Le fromage roumain que j’avais goûté là-bas était fumé, mais n’ayant pas trouvé de fromage fumé, j’ai ajouté un peu de fumée liquide à la recette. C’est un produit que l’on ne trouve pas facilement, il est disponible sur internet ou dans les épiceries spécialisées, notamment végétales car cet arôme aide à remplacer la saveur des charcuteries fumées. Ça n’a rien d’indispensable, vous pouvez tout à fait la supprimer! Si jamais vous trouvez un fromage fumé chez vous, pourquoi pas essayer?
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 3

Dip roumain aux haricots blancs

Un petit voyage, ça vous dit? Ça fait longtemps qu’on n’est pas partis quelque part en cuisine non? Allez, je vous emmène en Roumanie, un pays que j’ai eu la chance de visiter il y a 2 ans. J’ai pu y découvrir la capitale Bucarest, mais aussi m’éloigner un peu de la ville pour découvrir entre autres le fameux château de Dracula… Qui ne ressemble en rien à ce que j’imaginais en réalité!
 
 
A mon retour, j’ai voulu préparer un menu roumain, comme j’aime le faire après chacun de mes voyages pour prolonger le souvenir des vacances. J’ai à cette occasion trouvé cette petite recette. J’avais goûté une tartinade similaire dans un restaurant là-bas et je m’étais régalée, il me tardait de la refaire. Résultat des courses, c’est une recette très simple et délicieuse… Vous connaissez mon amour des tartinades, celle-ci ne m’a pas déçue!
 
 
Il faut simplement penser à faire tremper ses haricots la veille, sinon la recette ne présente aucune difficulté. Salez progressivement au moment où vous mixez, n’hésitez pas à être généreux pour éviter que la tartinade ne soit fade.
 
Si vous voulez réaliser un apéro à thème, réalisez aussi la divine zacusca de vinete!
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 1