Archives par mot-clé : poire

Qu’est-ce que l’umami?

Connaissez-vous l’umami? J’ai découvert cette notion il y a quelques temps et j’ai eu envie de approfondir un peu plus et de vous en parler. Ce n’est pas une nouvelle variété de sushis, mais une saveur de base, au même titre que le salé, le sucré, l’acide et l’amer. Cela correspond au côté savoureux et indescriptible que l’on ressent parfois en manageant un plat… Il est principalement associé aux glutamates que l’on peut trouver par exemple dans la cuisine chinoise.
 
Photo fujiwara.tw @Flickr
 
Le mot « umami » signifie en japonais « agréable, savoureux » et c’est exactement ce qu’on est sensés ressentir en mangeant un aliment qui en contient.
 
Cette molécule est présente dans certains types d’aliments ou s’y développe avec le temps (c’est le cas des fromages qui vieillissent), ou encore, elle apparaît à la cuisson en ce qui concerne les viandes.
 

Photo Rich Roberts @Flickr
 
Comment reconnaître l’umami? C’est le goût « savoureux » que l’on retrouve dans les viandes ou les bouillons, ou encore dans les champignons comme les shiitake et qui donne, en général, envie de se jeter sur le plat ou de se resservir!
 
 
 

Photo Kurtis Garbutt @Flickr
 

 

Les aliments riches en umami

 
  • Viandes, viandes fumées
  • Poissons, crustacés
  • Légumes et notamment les champignons, les tomates mûres, le chou chinois, les épinards, ail , échalotes, oignons, poireaux
  • Thé vert
  • Produits fermentés et vieillis
  • Bouillons cubes de légumes
  • Levure de bière et levure maltée
  • Sauce soja, miso, tamari
  • Concentré de tomates, ketchup, tomates bien mûres
  • Jus de raisin, vin, vinaigre balsamique
  • Algues : nori, kombu, wakame…
 

A quoi sert cette saveur?

 
C’est celle qui met en valeur les ingrédients de vos plats, et leur donne un côté plus savoureux, une envie reviens-y comme on dit. usez et abusez-en dans vos plats pour leur donner du caractère!
 
Et vous, vous connaissiez l’umami? Utilisez-vous ces ingrédients pour donner du goût à vos plats?
 

Photo Lou Stejskal @Flickr

10 épices incontournables

Vous l’avez sans doute remarqué, je suis une fan d’épices. J’aime la façon dont elles parfument et relèvent n’importe quel plat pour en faire un véritable festival de saveurs! Aujourd’hui, je vous propose un petit zoom sur mes épices favorites, avec une recette que j’adore tout particulièrement pour vous les faire découvrir.

1. Le curcuma

J’aime le curcuma pour son parfum doux, sa jolie couleur et ses bienfaits pour la santé. Je le trouve vraiment top dans ma soupe de carottes au curcuma et lait d’amandes, mon infusion curcuma gingembre et le golden milk.

2 . La cannelle

La cannelle est une de mes épices favorites depuis que j’ai goûté aux pâtisseries du Portugal qui en sont pleines… Depuis, je ne me lasse pas d’user et d’abuser de la cannelle dans mes desserts! Parmi mes chouchous, il y a la tarte amandine pommes cannelle, le riz au lait café cannelle, et surtout, cette tarte rustique poire, confiture de lait et cannelle qui est tout simplement fameuse.

3. La cardamome

La cardamome se trouve entière sous forme de capsules, ou moulue. On peut l’infuser dans des liquides pour réaliser par exemple des thés latte, ou la mettre dans les currys, ou même les desserts. Je trouve sa saveur vraiment surprenante et originale et je ne m’en lasse pas! Ma recette favorite sucrée à la cardamome est le sanwin makin, un dessert birman à tomber, et la salée le moong dahl, une sorte de ragoût de lentilles du Pakistan.

4. La coriandre

Si je la préfère dans sa version fraîche (je pourrais brouter un un bouquet de coriandre en 2 minutes), je trouve que l’on fait plein de choses délicieuses avec la coriandre séchée également. Ma recette chouchou à la coriandre est la soupe de haricots rouges épicée.

5. Le cumin

Le cumin est un incontournable qui se retrouve dans différents mélanges d’épices comme le ras el hanout. On peut l’apprécier dans de nombreuses spécialités typiques de la cuisine du monde mais là où je le préfère, c’est marié avec la carotte comme dans cette tarte carottes, cumin et lait de coco.

 

6. Le curry

Le curry est un délice et l’une des épices les plus vendues, mais en réalité ce n’est pas une épice mais un mélange. Il m’arrive parfois d’en utiliser du tout fait mais souvent je mélange simplement les épices nécessaires ce qui permet de choisir si on veut un curry plus épicé, plus doux… Pour vous régaler avec un bon curry, essayez mon curry de chou-fleur népalais

7. Le gingembre

Réputé pour ses vertus aphrodisiaques, le gingembre est une épice très piquante qui peut ruiner un plat si on en abuse. Mais correctement dosé, il donne juste ce qu’il faut de pep’s et de chaleur à un plat! Je l’adore dans ces cookies au gingembre confit.

8. La muscade

La noix de muscade s’utilise elle aussi avec parcimonie au risque de ruiner votre plat. Elle donne ce petit goût de cuisine d’antan à nos plats traditionnels, comme cette purée de potiron aux épices.

9. Le paprika

Le paprika,que j’ai redécouvert en Hongrie où l’on en met presque partout, est assez passe-partout et on pourrait presque en mettre dans n’importe quel plat! Je vous recommande par exemple mon granola salé au paprika.

10. Le ras el hanout

Tout comme le curry, ce n’est pas une épice mais un mélange, qui donne une saveur incomparable à la cuisine orientale. retrouvez-le dans mon tajine de boulettes aux lentilles ou mes pide au fromage et œuf.

Et vous, quelles sot vos épices préférées? Et vos plats préférés pour les mettre en valeur et les apprécier?

Que ramener de baie de Somme ?

Photo isamiga76 @Flickr
 
La saison des beaux jours démarre à peine que j’ai envie de bouger à droite, à gauche, surtout du côté de la mer à vrai dire! C’est l’occasion pour moi de continuer ma série d’articles sur les souvenirs culinaires, en vous emmenant cette fois en baie de Somme, un endroit magique que j’ai eu la chance de visiter l’an dernier. Si vous avez envie de vous oxygéner sur la côte cette année et que vous prévoyez un détour en baie de Somme, je ne vous laisse pas tomber, et je vous livre ici ma liste des trésors à ramener de ce bel endroit!

 


Photo openroads.com @Flickr

Côté salé

Des herbes et des conserves

En baie de Somme, vous trouverez facilement des algues sèches à utiliser pour parfumer vos plats ou faire de nouvelles expériences culinaires. On en trouve même sous forme de mélanges, un peu comme des herbes de Provence, mais aux saveurs plus iodées. Fait qui peut surprendre, on trouve également du safran de la baie de Somme! Vous trouverez aussi de bonnes conserves de terrines, de tartares d’algues ou encore de salicornes ou d’oreilles de cochon, des plantes qui poussent principalement sur les bords de mer.
 
Des soupes
On trouve aussi des soupes en bouteille que l’on  peut ramener facilement chez soi, réalisées par des conserveries locales et avec des parfums assez typiques : soupe de salicornes, soupe d’asters maritimes, soupe de poissons…
 

Photo openroads.com @Flickr

Des fromages

On peut se procurer de délicieux fromages picards comme le Rollot, le Bray picard, le tricorne, le chèvre frais à la salicorne, la tomme au cidre ou au foin, le crémeux au safran de la baie de Somme ( le fameux!)… Rentrez dans une fromagerie ou faites un tour sur un marché et laissez-vous tenter!

Du pain

On trouve en Picardie de très bons pains et viennoiseries, et certains seront donc proposés dans les boulangeries en baie de Somme, profitez-en pour les goûter. Parmi eux, le pain picard, ou encore le gâteau battu.
 

Photo vanhove_a @Flickr

Côté sucré

Des confitures et miels

On fait de bonnes confitures en baie de Somme, la plus dépaysante sera sans doute celle à l’argousier, que vous pourrez tartiner sur votre gâteau battu.

Côté boissons

 

Des boissons

Vous trouverez de très bons jus  sans alcool comme le nectar de rhubarbe. Côté alcools, on trouve un Gin Picard  au sureau, nommé l’audacieux.
 

Du cidre picard

La Picardie produit quelques bons cidres, c’est l’occasion de refaire votre stock.

De la bière picarde

Il y a plusieurs bonnes brasseries en Baie de somme, comme La brasserie de la baie de Somme qui propose une très large gamme. Le bières les plus dépaysantes et typiques sont celles à l’argousier ou à la salicorne.
 
Et vous, avez-vous déjà ramené d’autres spécialités de la Baie de Somme? Si oui, dites-le moi pour que je complète mon article! Bon voyage!

Gratin de knepfles au brie

Connaissez-vous les knepfles? j’ai été intriguée par cette variété de pâtes en faisant mes courses et je n’ai pas résisté à l’envie d’en acheter et de composer une petite recette pour les tester.
 
 
Il s’agit de petites pâtes un peu ratatinées, qui rappellent un peu les spaetzle alsaciens. Comme je les trouvais plutôt rustiques, j’ai choisir de les utiliser pour réaliser un bon gros gratin bien nourrissant comme je les aime! Vous me connaissez, j’aime les gros plats bien gourmands et riches en fromage, c’est donc ce que je vous propose aujourd’hui. j’ai choisi de réaliser un gratin avec un fromage à la fois doux et super crémeux, le brie. j’ai jouté un peu de moutarde pour donner du pep’s et de l’estragon qui se marie très bien avec ce fromage je trouve!
 
 
Le résultat a été à la hauteur de mes attentes : un gratin réconfortant, gourmand et bien parfumé!
 

P.S. : Les gratins familiaux sont toujours très appréciés et faciles à faire, en voici un autre que j’adore ici, aux poireaux et au maroilles!

 
Gratin de knepfles au brie

Gratin de knepfles au brie

Ingrédients

  • 260 g de knepfles sèches (pâtes)
  • 50 cl de lait
  • 25 cl d'eau
  • 1 c. à s. d'huile d'olive
  • 1 c. à c. d'estragon
  • 1 c. à c. de moutarde
  • 1/2 bouillon cube de légumes effrité
  • 125 g de brie
  • 1 oignon émincé
  • 1 pincée de muscade
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Préchauffez le four à 200°C.
  2. Versez dans un plat à gratin tous les ingrédients sauf le brie et mélangez.
  3. Enfournez et laissez cuire 30 minutes.Le couteau doit s'enfoncer dans les pâtes facilement)... 
  4. Ajoutez le brie sur le dessus sur le dessus du plat,Remettez 5 minutes dans le four en mode grill.
  5. Servez immédiatement.

Quiche aux poireaux et Saint nectaire

Vous avez sans doute remarqué que le fromage, j’aime ça. Parmi mes chouchous, il y a le cheddar, le parmesan, le morbier, le gorgonzola, le maroilles… Mais aussi le saint nectaire, que nous allons cuisiner aujourd’hui! Cette liste pourrait être beaucoup plus longue tant il y a de fromages que j’adore, j’avoue!
 
 
Récemment je vous ai partagé une version « classique » de la quiche lorraine, pour ne pas dire une version « officielle » car il existe autant de recettes de quiche lorraine que de lorrains, et je ne sais pas si l’une est plus officielle que l’autre!
 
 
Mais la réalité est que comme beaucoup d’entre vous je pense, mes quiches sont rarement classiques. J’y mets différents fromages, légumes, épices… Selon mes humeurs! Certaines ressemblent à des gloubi-boulga bizarres (mais quand même bons), notamment quand j’ai des petits restes à finir. D’autres sont un peu plus réfléchies, comme celle dont je vous parle aujourd’hui!
 
Cette version est très parfumée, grâce aux poireaux et au fromage. C’est une recette qui réchauffe et tient au corps, parfaite en ces mois frisquets en d’autres mots!
 
 
Quiche aux poireaux et Saint nectaire

Quiche aux poireaux et Saint nectaire

Ingrédients

  • 1 pâte brisée
  • 150 g de rondelles de poireau
  • 225 g de Saint Nectaire coupé en tranches
  • 1 échalote
  • 1 c. à s. d’huile
  • 1 gousse d’ail
  • 2 c. à s. de moutarde
  • 25 cl de lait
  • 20 cl de crème fraîche
  • 4 œufs
  • 1 pincée de muscade
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Préchauffez le four à 220°C.
  2. Garnissez le moule à tarte de pâte brisée et réservez au frais.
  3. Mélangez les œufs, la crème, le lait, l'échalote hachée et l'ail.
  4. Assaisonnez avec du sel, du poivre et de la muscade.
  5. Faites cuire à l'eau bouillante le poireau émincé pendant 10 minutes.
  6. Pressez le pour bien l'égoutter. Mélangez le au mélange d’œuf.
  7. Tartinez sur le fond de tarte la moutarde puis déposez le Saint Nectaire.
  8. Recouvrez avec l’appareil à quiche.
  9. Enfournez pour 40 minutes et servez chaud.

Mes idées de repas faciles pour recevoir en semaine

Vous est-il déjà arrivé d’organiser un repas où vous recevez 2, 4 ou 6 personnes chez vous, un soir en semaine, alors que vous arrivez chez vous à 19 h après une grosse journée de travail? Le plus simple est bien sûr de garder ce genre de soirées pour le week-end ou d’organiser un simple apéritif, mais parfois, on ne maîtrise pas tout! Il y a les amis qui viennent de loin et qui ne sont disponibles que ce jour là, il y a les fois où l’on ne trouve aucune autre date en commun, d’autres où on pêche par excès d’optimisme quand à notre capacité d’organisation… Et voilà, le mal est fait, vous recevez des amis dans deux jours, un soir de semaine, et n’avez rien prévu à manger… Que faire, annuler? Pas de panique, il y a des solutions, et même des plutôt sympas!
 

La raclette

En quelques mots, il vous suffit de cuire des pommes de terre, rien plus simples! Vous pouvez même le faire la veille et les réchauffer au dernier moment. Le jour J, vous n’avez qu’à disposer fromage et charcuterie sur un plateau. Bonus, c’est tellement bourratif que l’apéritif peut être léger et le dessert quasiment inexistant. Personne ne vous en voudra si vous servez juste disons, une boule de glace ou une salade de fruits après ça!
 
Photo by_anita @Flickr

La crêpe party

Vous préparez un gros stock de pâte à crêpes, vous sortez les pots de confiture et éventuellement les garnitures salées et c’est parti! Il vous faut un appareil de type « crêpes party » pour que chacun fasse sa crêpe lui-même à table, sinon, le gain de temps est moins évident par contre!
 

Photo charlene mcbride @Flickr

La fondue

Vous mélangez quelques fromages dans l’appareil, vous coupez du pain et le tour est joué. Comme pour la raclette, plat bourratif = peu d’efforts à faire sur l’apéro/entrée/dessert.
 

Photo Vasile Cotovanu @Flickr

Le gros gratin

Si vous souhaitez cuisiner, prévoyez un gros gratin, que vous aurez assemblé la veille. Vous pouvez par exemple essayer ce gratin de poireaux et maroilles ou ce gratin de pâtes, saucisses fumées et reblochon!
 

La tarte/tourte/quiche

Même combat, vous pouvez la préparer la veille, et simplement le jour J ajouter une petite salade en accompagnement.
 
 

Une pizza toute faite pour les enfants

Si vos invités ont des enfants, préparez la veille ou achetez une grosse pizza toute faite. Personne ne vous en voudra que ce ne soit pas fait maison et cela vous achètera la paix. Si vous ne connaissez pas les goûts des enfants en question, faites sans olives, sans champignons et sans poivrons par sécurité.
 
 

La soirée pizzas

La pizza n’est pas une bonne option que pour les enfants! Vous pouvez les acheter toutes faites ou les préparer maison, ce que je fais en général. Dans ce cas, je les prépare la veille et les précuis, en enlevant juste 3 ou 4 minutes de cuisson. La pâte ne doit plus être crue mais pas encore gonflée et dorée. De cette façon, les pizzas ne se détremperont pas et seront prêtes à réchauffer au four quelques minutes le jour J.

Une grosse salade composée

L’été, la salade composée, préparée la veille avec la vinaigrette à part que vous ajouterez au dernier moment, plaira à tout le monde et vous évitera tout stress le jour J.
 

Un barbecue / une plancha

Limité aux mois où il fait beau bien sûr, le barbecue est évidemment la solution de choix, d’autant plus qu’il y aura toujours une bonne âme pour se charger de l’allumer et de surveiller la viande à votre place. Le reste du temps, la plancha fonctionne sur le même principe et peut se manger en intérieur.
 

Photo slgckgc @Flickr

Un repas italien

La cuisine italienne est parmi la plus simple et la plus passe-partout qui soit. Si vous avez déjà épuisé toutes les autres solutions, essayez de grosses lasagnes (préparées la veille) ou des spaghetti bolognaise (Faites la sauce la veille et cuisez les pâtes le jour même) par exemple.
 

Le buffet campagnard

Vous servez plateaux de fromage, charcuteries, pain et vin, et tout le monde se régale sans aucun effort.
 
 

Un « potluck »

Ou en français, repas à la fortune du pot, et comme on dit chez nous « auberge espagnole ». Si vous n’avez pas d’inspiration, vous pouvez tout simplement proposer que chacun des invités ramène un plat. Vous annoncez directement que vous ferez l’entrée/le plat/le dessert, selon ce que vous préférez, et laissez aux autres le soin de se débrouiller avec le reste. En version, « j’ai vraiment pas le temps », vous achetez un gâteau chez le pâtissier et laissez les invités gérer tout ce qui demande de faire de la cuisine.
 

Photo SupportPDX @Flickr

Un dessert?

Pour le dessert, vous avez plusieurs options. Si vous ne voulez pas cuisiner, le gâteau ou les mignardises individuelles trouvées chez le pâtissier sont toujours appréciées, ou une boule de glace avec des petits biscuits et un café.
 
 
Si vous voulez cuisiner, vous trouverez parmi les desserts les plus simples (mais à prévoir la veille), le tiramisu, les charlottes, ou les parfaits, qui sont des coupes de fromage blanc avec des couches de biscuit. J’aime aussi préparer des tartes express : une pâte feuilletée que l’on tartine avec ce qu’on trouve ( confiture, Nutella, pâte de spéculoos…) puis sur laquelle on dépose des tranches de pommes ou de poires. On enfourne et on obtient quelque chose de divin! Dans cette logique, j’avais par exemple réalisé la tarte rustique poires, confiture de lait et cannelle, mais ça marche avec plein d’autres variantes.
 
Voilà,  j’espère que cette liste de conseils pourra vous être utile! Et vous, avez vous d’autres astuces pour préparer un repas vraiment sympa sans prise de tête quand vous recevez? N’hésitez pas à m’en faire part! 
 

Gâteau salade de fruits au yaourt, sans œuf, sans beurre

Il y a quelques temps, je me suis retrouvée avec un stock de fruits au sirop en dés. Ce n’est pas mauvais, mais quitte à manger une salade de fruits, j’aime autant la réaliser moi-même pour profiter des vitamines! Je me suis donc demandé s’il n’y avait pas un autre moyen d’utiliser cette salade de fruits que de la manger telle quelle.
 
 
Quitte à être dans une recette ultra simple avec des fruits déjà coupés, j’ai donc choisi de les intégrer dans un gâteau basique, de type gâteau yaourt. Quiconque est débutant en pâtisserie peut le faire, même un enfant, c’est ce qui est sympa! Ce n’est pas « le » gâteau yaourt de base mais une variante qui ne contient pas d’œuf ni de beurre. Les gâteaux sans œufs lèvent un peu moins, c’est pourquoi il y a un peu plus de levure chimique que d’habitude. Le résultat est bon et bien parfumé grâce au mélange de fruits. Comme ce sont des fruits au sirop, ils apportent beaucoup d’humidité à l’ensemble, c’est super agréable. Cela vous fera un goûter parfait pour les enfants après l’école .
 
Si vous voulez faire un gâteau sans passer trop de temps en cuisine, celui-ci est fait pour vous. Adieu la corvée d’épluchage et de découpe des fruits!
 
 
Vous pouvez changer et adapter cette recette facilement. Utilisez tous les fruits que vous aimez ou que vous avez sur la main : poires ou pêches au sirop seront parfaites également par exemple.
 
 Cette recette est très facile à réaliser en quelques minutes, elle est parfaite si vous avez besoin d’un dessert simple et rapide quand vos invités sont déjà sur le pas de votre porte. J’aime laisser refroidir ce gâteau au réfrigérateur avant de le servir, cela le rend vraiment rafraîchissant, mais vous pouvez le servir encore tiède ou à température ambiante.
 
  
 
P.S. : Si vous aimez la salade de fruits, découvrez ma salade de fruits verveine gingembre!
 
Gâteau salade de fruits au yaourt, sans œuf, sans beurre

Gâteau salade de fruits au yaourt, sans œuf, sans beurre

Ingrédients

  • 3 yaourts nature (conservez le pot)
  • 3 pots de yaourt de farine
  • 1 pot de yaourt de sucre en poudre
  • 6 cl d'huile végétale
  • 1,5 sachet de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 400 g de mélange de fruits au sirop en dés

Préparation

  1. Préchauffez votre four à 180°C.
  2. Versez les yaourts dans un saladier, et gardez un pot pour vous en servir comme doseur.
  3. Pesez la farine et le sucre à l'aide du pot et versez-les dans le saladier. Mélangez.
  4. Ajoutez ensuite l'huile, la levure, le sel et le sucre  vanillé. Mélangez pour obtenir une pâte bien lisse. Ajoutez enfin les dés de fruits.
  5. Versez la pâte dans un moule couvert de papier sulfurisé puis enfournez pour 35 à 40 minutes environ.
 
Source d’inspiration :
http://www.cuisineactuelle.fr/recettes/gateau-au-yaourt-sans-oeuf-150199

Comment jeter moins de déchets en cuisine

Photo Alosh Bennett @Flickr
Quand on aime cuisiner, arrive forcément un moment où l’on se demande comment faire pour gaspiller le moins possible en cuisine. C’est un thème qui m’inspire beaucoup et j’adore la cuisine anti-gaspi, comme je vous l’expliquais par exemple ici. Aujourd’hui, j’ai voulu vous proposer d’autres façons de générer moins de déchets en cuisine, cette fois en valorisant les déchets que l’on peut plus cuisiner. 

Installer un compost

Le compost consiste à transformer les déchets organiques  comme les restes de fruits et légumes ou d’herbes par le biais de micro-organismes pour obtenir une sorte de humus, très utile en agriculture et en jardinage. Il permet d’apporter aux plantes des éléments indispensables à leur croissance. Il existe des composteurs que l’on peut acheter, mais le principale de base est très simple : au lieu de jeter les déchets organiques dans la poubelle normale, il suffit juste de les mettre dans un récipient à part, que vous videz régulièrement dehors dans un petit coin de votre jardin !
 

Réutiliser ses coquilles d’œuf

Aliment de base de très haute qualité, les œufs sont une source de protéine peu onéreuse et très appréciée des sportifs. Il est dommage que les coquilles rejoignent souvent la poubelle car leur composition est de 95% de minéraux. Si vous avez suivi mon conseil n°1, elles pourront désormais rejoindre votre bac à compost, en les émiettant finement avant qu’elles ne rejoignent le composteur. Vous pouvez aussi les utiliser au jardin comme barrière contre les rampants, en les émiettant grossièrement. Il vous suffit ensuite d’étaler une bande suffisamment large et haute de coquilles d’œufs autour de vos plantes. Vous pouvez aussi réutiliser vos coquilles d’œufs comme supports de culture pour vos semis, en perçant d’abord un petit trou en dessous et en les remplissant de terreau. Il ne vous reste qu’à les replanter en terre quand les semis ont pris en cassant plus largement la base à ce moment-là pour aider les racines à se développer. Enfin, vous pouvez aussi utiliser vos coquilles directement comme engrais. Émiettez-les le plus finement possible et répandez-les au pied de vos cultures  puis incorporez-la à la terre par un griffage léger. 
 

Photo Personal Creations @Flickr

Faire repousser les légumes

Plutôt que de gaspiller des restes de légumes et de plantes dont vous n’avez plus besoin, pourquoi ne pas essayer de les faire repousser ?
Certains aliments sont faciles à faire repousser à la maison à partir des restes, et certains d’entre eux peuvent même être cultivés directement sur votre comptoir de cuisine. Il suffit globalement de conserver la base du légume et de la déposer dans de l’eau pour que les pousses épanouissent à nouveau. Cela marche avec les légumes de la famille de l’oignon, de la salade, du gingembre, du céleri, de l’ail, des carottes… Après lesquels jours dans l’eau, transférez dans la terre pour que le légume y poursuive son développement.
 

Photo woodleywonderworks @Flickr

Réutiliser son marc de café

Pour pouvoir réutiliser votre marc de café, il faut d’abord veiller à ce qu’il soit bien sec en le faisant sécher bien étalé sur une plaque près d’un radiateur ou au four à 80°C. Vous pouvez ensuite le conserver dans un bocal, et l’utiliser en répulsif contre les insectes en le déposant au pied des plantes de votre jardin. Disposez-le aussi au pied des plantes, ou lors des semis en couche fine et régulière pour aider à la pousse.  Il sera aussi utile pour l’entretien de vos canalisations à raison d’une cuiller à soupe à déposer dans l’évacuation avant de faire couler de l’eau. Vous pourrez également en déposer une coupelle dans le réfrigérateur ou dans vos placards pour lutter contre les mauvaises odeurs. Enfin, il peut être utilisé en remplacement du liquide vaisselle, car ses grains vont aider à décrocher les aliments accrochés aux plats, et en gommage pour le visage ou le corps, en le délayant dans un peu d’huile végétale.
 

Photo Joe King @Flickr

Rendre en magasin les contenants après utilisation

Personnellement, je ramène à chaque fois que je fais des courses mes bocaux vides et propres (ma boutique vrac les reprend), les boites à œufs (mon Biocoop les reprend), les bouteilles de bière (je vis près de la Belgique qui pratique encore les consignes). Cela allège fortement la taille des poubelles!
 

Photo Richard Elzey @Flickr

Congeler les déchets de légumes

Que faire d’un trognon de chou-fleur? Pas grand chose tout seul, alors je le coupe en petits morceaux et je le congèle. Au fur et  mesure j’y ajoute les verts de poireaux, les déchets de légumes passés à l’extracteur de jus, d’autres trognons… Et dès que le volume est suffisant, ça finit en soupe!
 

Photo Bob Peters @Flickr
 
Et vous, vous avez d’autres idées pour moins jeter en cuisine?
 

Galette des rois poire et spéculoos

Aujourd’hui, je vous propose une variation sur le dessert classique de l’Épiphanie : La galette des rois! La galette des rois est une galette traditionnellement consommée dans la plupart des régions de France, mais aussi au Québec, en Suisse, au Luxembourg, ou en Belgique à l’occasion de l’Épiphanie, fête chrétienne qui célèbre chaque année le 6 janvier la visite des rois mages à l’enfant Jésus. 
 
 
Il y a plusieurs années, je vous avais proposé la recette de la galette des rois frangipane classique, au bon goût d’amandes. C’est ma favorite, mais il faut savoir se renouveler! Cette année, je vous propose une déclinaison avec des poires et de la crème de spéculoos. 
 
Cette recette gourmande permet d’obtenir facilement une galette bien moelleuse grâce à la poire, et surtout super bonne. Entre le croustillant de la pâte feuilletée, le fondant de la crème de spéculoos et la touche de poires caramélisées , on obtient un dessert incroyablement gourmand ! 
 
 
Cette galette est très facile à végétaliser car elle ne contient qu’un seul œuf pour la dorure. Pour la rendre 100% végétale, supprimez cette dorure ou remplacez-la par 2 cuillers à soupe de lait végétal dans lesquels vous ajouterez une pointe de curcuma pour accentuer la couleur.
 
Il ne vous reste qu’à choisir quelle fève vous y mettez… Saviez-vous que 68 % des gens qui partagent une galette trichent pour donner la fève aux plus jeunes? J’avoue faire partie de cette catégorie de personnes, le sourire de ma fille recevant la couronne valant toutes les tricheries du monde!
 
  
 
 
Galette des rois poire et spéculoos

Galette des rois poire et spéculoos

Ingrédients

  • 2 rouleaux de pâte feuilletée
  • 2 poires
  • 15 g de beurre
  • 1 c. à s. de sucre roux
  • 270 g de pâte de spéculoos
    Pour le montage
  • 1 jaune d'œuf
  • 2 cl d'eau
  • 60 cl de lait d'avoine
  • 5 c. à s. rase de fécule de maïs, soit 25 g
  • 100 g de sucre roux
  • 1 c. à s. d'huile de tournesol
  • 1 gousse de vanille
  • 1 pointe de curcuma (facultatif)

Préparation

  1. Épluchez les poires, coupez-les en quatre, retirez le trognon et coupez chaque quart en trois tranches. Faites-les dorer à feu moyen, dans une grande poêle avec le beurre.
  2. Saupoudrez-les de 1 cuillère à soupe de sucre roux pour qu'elles caramélisent un peu.
  3. Après environ 10 minutes, les poires doivent avoir un peu doré et ne plus rendre de jus, coupez le feu et réservez-les.
  4. Étalez la première pâte feuilletée et tartinez-y 70 g de pâte de spéculoos.
  5. Portez le lait végétal à ébullition dans une casserole avec le sucre, l'huile et la gousse de vanille fendue en 2.
  6. Placez la maïzena dans un saladier et ajoutez-y peu à peu le lait bouillant en battant énergiquement au fouet.
  7. Ajoutez la pointe de curcuma pour jaunir légèrement la préparation. Replacez la crème obtenue dans la casserole et laissez épaissir sur feu doux en comptant 2 minutes à partir de l'ébullition.
  8. Laissez refroidir 30 minutes. Couvrez la crème d'un film pendant qu'elle refroidit et remuez-la de temps en temps pour qu'elle ne forme pas de croûte.
  9. Mélangez cette crème refroidie avec la pâte de spéculoos restante. Fouettez le jaune d’œuf avec un peu d'eau pour réaliser la dorure.
  10. Disposez le premier disque de pâte sur une plaque allant au four garnie de papier sulfurisé, puis passez un peu de dorure sur le bord.
  11. Versez la crème sur 1 cm d'épaisseur, déposez une fève et les poires. Posez ensuite le deuxième disque par-dessus et soudez les bords. Marquez le dessus en le quadrillant avec la lame d'un couteau, dans un sens puis dans l'autre.
  12. Couvrez le dessus de la galette de jaune d'œuf battu. Enfournez pour 30 à 40 minutes en surveillant bien la dorure. Laissez tiédir avant de déguster.
 

Voyage gourmand à Strasbourg : Que ramener?

Photo Evan Bench @ Flickr
 
Il y a quelques jours je vous ai parlé des spécialités à manger lors d’un séjour à Strasbourg. Si vous êtes gourmand comme moi, vous ne pouvez pas profiter d’une escapade en Alsace sans goûter aux spécialités et sans rapporter chez vous des souvenirs culinaires que vous pourrez trouver dans toute la région! Personnellement quand je visite un endroit, j’adore découvrir les produits locaux et tester les spécialités proposées par les artisans.
 
Voici donc cette fois quelques idées de produits à ramener de Strasbourg et des villages environnants si vous vous y rendez pour les marchés de Noël, ou à un autre moment!

A ramener

Du munster

Ce fromage supportera tout à fait le voyage, mais si vous êtes en train, même bien emballé, vous risquez de faire fuir vos voisins… A vous de voir!
 
Photo francois schnell @ Flickr
 

Des bretzels

Très répandus en Alsace, les bretzels se déclinent également en petits pains appelés mauricettes, que l’on utilise pour faire des sandwichs. N’en prenez pas trop car ils se garderont quelques jours mais pas plus, à moins de les acheter en version industrielle sous vide, ce qui est moins sympa!

Des mannele

Le 6 décembre, jour de la Saint-Nicolas, on consomme ces petits bonhommes briochés aux yeux de raisins. Ils sont adorables et vous les trouverez quasiment partout!
 

Du vinaigre

On trouve en Alsace une marque de vinaigre très célèbre localement, le Melfor. C’est un mélange spécifique et il existe en version avec des épices, les deux sont délicieux! Je l’utilise pour un petit peu tout, et tout le monde l’adore!

Du kugelhopf… ou un moule

Cette énorme brioche au look si traditionnel est absolument divine, et on peut l’acheter bien emballée prête à voyager, ne faites pas l’impasse! Si vous ne pouvez pas en ramener, vous pouvez aussi acheter le moule traditionnel qui vous permettra d’en faire maison. Ce n’est pas aussi difficile qu’on pourrait le penser, et franchement délicieux!
 

Photo Hajime NAKANO @ Flickr

Du pain d’épices

Vous trouverez cette célèbre spécialité de fêtes sur les marchés de Noël ou dans les boulangeries.

Des bredele

Ces petits gâteaux de Noël se préparent et s’offrent dès la fin novembre. Il y a un nombre invraisemblable de saveurs toutes aussi délicieuses les unes que les autres! 
 

Du christollen ou christstollen

Aussi appelé stollen, ce gâteau de Noël est bourré de fruits confits et de pâte d’amandes, j’en suis fan!
 

Photo Whitney @ Flickr

Du schnaps

Cette eau de vie typique réalisée avec des fruits locaux comme la mirabelle, la quetsche, la cerise, la poire… Elle se consomme bien fraîche ou à température ambiante.

Du vin

L’Alsace est une grande région productrice de vins, notamment de blancs fruités et légers, parfaits pour l’apéritif ou pour accompagner les plats locaux. On y trouve 7 vins A.O.C. issus de 7 cépages : Gewurztraminer, Riesling, Sylvaner, Pinot blanc, Tokay Pinot Gris, Pinot Noir, Muscat. Vous pouvez également ramener du crémant d’Alsace qui pourra accompagner vos apéritifs et repas de fêtes.
 

Photo Jason Weaver @ Flickr

Des bières alsaciennes

L’Alsace est la première région brassicole de France. Évitez les marques célèbres que l’on trouve partout en France, mais profitez de votre séjour pour ramener de petites productions locales à découvrir une fois rentrés chez vous.
 
Voilà mes idées pour ramener des souvenirs gourmands et utiles d’un séjour en Alsace. Je ne suis pas exhaustive tant cette région regorge de spécialités! En connaissez-vous que j’ai oublié?