Archives par mot-clé : moutarde

Tourte raclette

Après la sauce au cheddar et le crumble de poireaux au cheddar, je suis décidément très branchée fromage en ce moment! Que diriez-vous d’une petite tourte? Il n’y a pas plus réconfortant en cette période morose! J’y ai mis une dose excessive de pommes de terre et de fromage à raclette, mais histoire de quand même apporter un peu de vitamines, j’ai ajouté de l’oignon et de la carotte… On est sauvés quoi!
 
 
On continue avec de l’ail, du persil et de la moutarde pour le goût, et c’est parti pour une tourte qui déchire!
 
 
Côté dorure, pas de surprise, j’utilise ma formule huile, curcuma et paprika que j’adore. On ne change pas une équipe qui gagne!
 
  
 
Tourte raclette

Tourte raclette

Ingrédients

  • 2 pâtes feuilletées
  • 200 g de raclette
  • 300 g de pommes de terre
  • 2 carottes
  • 2 gros oignons émincés finement
  • 150 g de crème fraîche
  • 2 gousses d'ail émincées finement
  • 2 c. à s. de moutarde douce
  • 2 c. à s. d'huile
  • 2 c. à s. de persil frais
  • Sel,  poivre
    Pour la dorure
  • 2 c. à s. huile
  • 1 pincée de paprika
  • 1 pincée de curcuma

Instructions

  1. Épluchez et coupez les pommes e terre en dés. Épluchez et coupez les carottes.
  2. Faites cuire les pommes de terre dans une casserole d'eau départ eau froide. Quand l'eau bout, ajoutez les carottes, laissez cuire 20 minutes, égouttez et réservez.
  3. Émincez l'oignon et l'ail.
  4. Faites revenir l'oignon dans une poêle avec l'huile 5 à 10 minutes jusqu’à ce qu'il soit doré, ajoutez l'ail, prolongez d'1 minute, coupez le feu.
  5. Dans un bol, mélangez la crème fraîche, 1 cuiller à soupe de moutarde, du sel, du poivre, l'oignon, l' ail, les pommes de terre et les carottes.
  6. Déposez la première pâte dans un plat à bords hauts. Tartinez la pâte  d'une cuiller à soupe de moutarde.
  7. Déposez le mélange par dessus, puis couvrez de tranches de fromage à raclette.
  8. Couvrez avec la seconde pâte et soudez bien les bords.
  9. Réalisez la dorure en mélangeant 2 cuillers à soupe d'huile, le paprika, le curcuma. Badigeonnez ce mélange sur la pâte à l'aide d'un pinceau de cuisine.
  10. Faites cuire 45 à 50 minutes à 200°C.
  11. Servez bien chaud.

Sauce cheddar

Vous ai-je dit que le cheddar était un de mes fromages préférés? J’ai l’impression de dire ça à propos de tous les formages en fait, mais franchement, je pourrais tuer pour un welsch réussi! L’une de mes (nombreuses) quêtes est d’ailleurs de trouver le meilleur welsch de Lille. C’est une mission interminable puisque chez nous dans le nord ouvrent constamment de nouveaux restos où je dois aller tester de nouveaux welschs… Mais que voulez-vous, j’ai une tendance à la persévérance et à aimer tester de nouveaux endroits, donc j’en fais mon affaire!
 
 
Je vous rassure, j’ai aussi des buts plus spirituels dans la vie (enfin, je crois!) mais franchement, le welsch est quasiment au top de mes préoccupations. Quand je ne suis pas en train de manger un welsch au restaurant, je me laisse souvent tenter par des recettes au cheddar, comme le gratin de pâtes façon welsch ou la soupe au welsch.  Mono-maniaque, moi? Bah oui, en fait.
 
 
Aujourd’hui, c’est une sauce au cheddar que je vous propose. c’est une recette polyvalente car vous pouvez mettre cette sauce dans un burger, sur des pâtes, tremper du pain dedans à l’apéro… Bref, si vous êtes comme moi fan de cheddar, vous trouverez forcément quoi faire de cette sauce!
 
Ça vous tente? Dégainez le fromage et la bière, et on attaque la recette!
 
  
 
Sauce cheddar

Sauce cheddar

Ingrédients

  • 3 c. à s. d'huile
  • 3 c. à s. de maïzena
  • 1 c. à c. de moutarde
  • 17 cl de crème liquide
  • 10 cl de bière
  • 100 g de cheddar râpé
  • Sel, poivre

Instructions

  1. Faites chauffer l'huile dans une casserole à feu moyen-doux; retirez du feu. Incorporez la maïzena, la moutarde, salez et poivrez.
  2. Remettez la casserole sur le feu et laissez cuire pendant 1 minute en remuant.
  3. Ajoutez graduellement la bière et la crème liquide en remuant jusqu'à ce que le tout soit bien mélangé. Poursuivez la cuisson en remuant constamment jusqu'à ce que le mélange épaississe et obtienne une consistance lisse. Réduisez le feu à doux et laissez mijoter, en remuant, pendant 5 minutes.
  4. Ajoutez le fromage et laissez cuire en remuant jusqu'à ce que le fromage soit fondu et que la sauce soit lisse et bien mélangée.
  5. Retirez du feu immédiatement.
 
Source d’inspiration : 

Omelette aux algues

Pour changer de l’omelette classique, que diriez-vous de tester cette version aux algues? Il s’agit d’une recette très simple où on réalise un petit mélange marin aux algues que l’on vient ensuite battre avec les œufs.
 
 
Les algues sont hyper consommées en Asie, beaucoup moins chez nous et pourtant, on a de belles productions en France, notamment du côté de la Bretagne.
 
 
 
On peut même trouver des algues bio! Les algues ont pas mal d’avantages nutritionnels  : elles contiennent des fibres, des oligo-éléments, des protéines, tout en n’étant pas du tout caloriques. Que demander de mieux?
 
Si vous aimez les saveurs marines, vous allez vous régaler!
 
 
 
Omelette aux algues

Omelette aux algues

Ingrédients

    Pour le mélange aux algues
  • 4 g de mélange d'algues en flocons
  • 5 cl d'eau chaude
  • 1/2 échalote
  • 1 gousse d'ail
  • 1 c. à c. de câpres
  • 1 c. à c. de sauce soja
  • 1 c. à s. de persil
  • 1 c. à 1. de moutarde
  • Poivre
    Pour l'omelette
  • 3 oeufs
  • 2 c. à s. de crème liquide
  • 2 c. à s. d'huile
  • Sel, poivre

Instructions

  1. Réhydratez les algues dans l'eau chaude puis égouttez-les.
  2. Réunissez tous les ingrédients du mélange aux algues et mixez le tout  finement.
  3. Battez les oeufs avec la crème et le mélange aux algues.
  4. Faites cuire à la poêle avec une cuiller d'huile.

Moutarde au miel

Aujourd’hui, je vous propose une recette ultra basique et que je réalise très régulièrement. Je suis une fan de moutarde au miel mais comme j’essaye d’acheter mes aliments en vrac au maximum, j’évite d’en acheter toute faite en bocal. Mon épicerie vrac ne propose que de la moutarde « normale », donc je me suis dit qu’après tout, rien ne m’empêchait d’y ajouter du miel moi-même pour obtenir la moutarde au miel.
 
 
Pour la composition, j’ai mis les mêmes proportions que dans la moutarde industrielle que j’achetais, sauf que j’ai réalise en lisant les ingrédients qu’il y avait finalement peu de miel mais du sucre ajouté… Dans la mienne, pas de sucre, que du miel et de la moutarde, je préfère faire simple et naturel! Sans surprise, le résultat est top et très proche de la moutarde que j’achetais avant en grande surface.
 
 
Vous pouvez réaliser cette moutarde en utilisant comme base une moutarde de Dijon ou une moutarde à l’ancienne, c’est vous qui voyez! Il ne vous reste plus qu’à la mettre dans un bocal et elle se conservera super bien puisque les deux seuls ingrédients sont à très longue conservation.
 
 
 
 
Moutarde au miel

Moutarde au miel

Ingrédients

  • 75 g moutarde
  • 25 g de miel liquide

Instructions

  1. Mélangez les ingrédients. Mettez dans un bocal et conservez au frais.

Voyage gourmand : que manger et ramener du Danemark?

Source Pug Girl @Flickr
 
Régulièrement, je vous partage mes idées souvenirs ou mes plats favoris issus d’un pays que j’ai visité. Les voyages et la cuisine sont deux de mes plus grandes passions et quand je peux les réunir, je suis aux anges! C’est pourquoi en voyage, je suis toujours à l’affût de petits souvenirs culinaires, ou de spécialités à tester pour découvrir comment mangent les gens sur place. Aujourd’hui, direction le Danemark! Je vous livre mes conseils sur ce qu’il faut impérativement tester sur place, ou ramener dans vos valises.
 
 

Des fromages

 

On trouve quelques fromages sympa au Danemark. Il y a notamment un bleu danois, nommé le danablue. Vous pourrez aussi découvrir l’esrom, un fromage au lait de vache à la saveur prononcée, et avec de petits trous. Un peu plus doux, l’havarti se trouve également facilement. J’ai goûté ce dernier accompagné de compote et le mélange était très sympa! 

Source  @Flickr

Du pain et des « viennoiseries » danoises

 

Les viennoiseries ne se trouvent pas qu’à Vienne, et certaines que l’on trouve au Danemark sont très sympa.  Les wienerbrod (viennoiseries) les plus célèbres sont les kanelsnegl, des petits pains à la cannelle, et le romsnegl, un petit pain glacé au rhum. Côté pain, il y a beaucoup de pains bruns très sympa, et notamment le rugbrod ou pain danois.


Source Krista @Flickr

Des smorrebrod

 
Les smorrebrod sont une institution danoise. Il s’agit de tartines couvertes d’ingrédients frais et que l’on sert pour pas cher du tout dans tous les cafés et restaurants. Il y en a de très basiques ou de plus élaborées. On en trouve par exemple au fromage harvati avec de la compote, avec du hareng, de la moutarde sucrée et câpres, le tout sur du pain au malt (maltbrod) ou du rye brod. C’est la meilleure alternative pour manger typique et pas trop cher le midi au Danemark.
On trouve aussi une variante moderne, nommée les smushies. C’est exactement la même chose, mais servi en mini portions, à partager à l’apéritif.
 

Source Heather Cowper @Flickr
 

Du poisson

Les danois consomment beaucoup de poissons et notamment le hareng, des poissons fumés en tous genre, comme des maquereaux, de l’anguille… On trouve aussi les fiskefrikadeller, des boulettes de poisson épicées, et les sildebof, des croquettes de hareng accompagnées d’une sauce aux oignons. On sert dans certains restaurants le « platte » : une assiette garnie de produits de la mer comme du hareng, des crevettes, etc.


Source kaet44 @Flickr

De la street food

Il y a quelques classiques de street-food au Danemark et parfois des petites cabanes (polsevognen) qui vendent des hot-dogs et des snacks. On y trouve des hot-dogs composés de saucisses (pølser), avec des cornichons marinés (agurk) et de l’oignon grillé (ristede løg) ou de la rémoulade, une sauce qui n’a rien en commun avec notre rémoulade française. On y trouve aussi des frikadelle, encore un faux ami car ils n’ont que le nom en commun avec nos fricadelles! Il s’agit plutôt de petites galettes de viande type steak haché, qui peuvent être mises dans des sandwiches (ou pas). 
 

Source Jay Bergesen @Flickr

Des gâteaux et desserts

 

Il y a de nombreux gâteaux bien réconfortants au Danemark, j’ai pu tester le kransekage, ou gâteau aux amandes, l’æblekage, un gâteau aux pommes, mais aussi l’oldemorstang, qui rappelle un peu le stollen.  Sinon, le dessert divin à tester si vous aimez le ria au lait, c’est le risalamande : un riz au lait  aux amandes gâchées et à la confiture de cerises, un dessert typique de Noël là-bas.


Source Steve Snodgrass @Flickr

Des condiments et accompagnements

Il y a bien sûr des accompagnements à tout ça et parmi les plus fréquents, on trouve beaucoup de cornichons au vinaigre, ou d’oignons marinés dans un jus tout rose, sans doute à la betterave. 

Les salades de pommes de terre à la crème, ciboulette et oignons rouges sont également un accompagnement délicieux.

Des boissons

Ceux qui ont soif trouveront leur bonheur au Danemark, rassurez-vous. Il y a des brasseries célèbres là-bas comme la Carlsberg, et la Tuborg, mais aussi, bien plus sympa, de nombreuses micro brasseries, dont la plus grosse (qui n’en est donc plus une!) est la Mikeller. Les Danois ont aussi développé la première « bière open source », la Vores Øl. L’aquavit est une boisson locale aux plantes qui est un peu tombée en désuétude, mais revient à la mode grâce à certains cocktails.


Source Bernt Rostad @Flickr

Des accessoires de cuisine

 

Si vous aimez les accessoires design, vous pourrez vous faire plaisir et vous ramener des ustensiles en tous genres, car de nombreuses marque superbes sont originaires du Danemark : Bodum,  Bloomingville, Ferm Living, Greengate et plein d’autres, il n’y  que l’embarras du choix.

Voilà, côté alimentation et cuisine ce que j’ai remarqué au Danemark. Les mateurs de design seront évidemment aussi aux anges, ainsi que les fans des contes d’Andersen, qui pourront ramener une édition danoise s’ils le souhaitent! Et vous, qu’avez-vous ramené de là-bas?

Crêpe forestière aux fèves et moutarde à l’ancienne

Voilà la Chandeleur! Je mange rarement des crêpes durant l’année et c’est tant mieux pour ma ligne qui n’a pas besoin de ça! Mais quand arrive la Chandeleur, là c’est l’excuse rêvée pour me lâcher, me faire un gros plaisir et c’est le florilège de crêpes! Chaque année, je me fais de simples crêpes sucrées et salées, mais j’essaye aussi une petite recette un peu différente pour l’occasion. Celle de cette année est aux fèves et aux champignons. Ne me demandez pas d’ou ça me vient, je ne sais plus, mais je sais que c’était délicieux!
 
 
Ce que j’ai le plus aimé dans ces crêpes, c’est le côté très parfumé des champignons, la texture apportée par les fèves et le côté crémeux du mascarpone. Tout, pour résumer!
 
 
Si vous réfléchissez à votre menu de chandeleur, en plus de ces crêpes, découvrez mes crêpes apéro au tarama et mes brochettes de crêpes tomates mozzarella!
 
 
 
Crêpe forestière aux fèves et moutarde à l'ancienne

Crêpe forestière aux fèves et moutarde à l'ancienne

Ingrédients

  • 150 g de mélange de champignons forestiers
  • 2 galettes bretonnes
  • 2 échalotes émincées
  • 1 c. à c. ail
  • 2 c. à s. de persil ciselé
  • 100 g de fèves épluchées
  • 1 c. à s. de mascarpone
  • 1/2 c. à s. de moutarde à l'ancienne
  • Sel, poivre

Instructions

  1. Faites cuire les fèves 10 minutes dans de l'eau bouillante.
  2. Faites revenir dans une poêle avec un peu d'huile l'ail, les échalotes, ajoutez les champignons et laissez cuire 5 minutes.
  3. Ajoutez le persil, le mascarpone et la moutarde.
  4. Prolongez 1 minute la cuisson jusqu'à ce que tout doit bien mélangé. Salez poivrez, réservez.
  5. Mettez les galettes ouvertes sur une poêle chaude, déposez le mélange au centre, cassez un œuf par dessus la préparation dans chaque crêpe et refermez la crêpe.
  6. Faites cuire à feu pas trop fort jusque ce que le blanc soit pris. Couvrez à la fin si besoin pour faciliter la cuisson des oeufs. Poivrez, puis servez.
 
Source d’inspiration :
http://belettecuisine.canalblog.com/archives/2013/10/29/28318374.html
 

Gratin de crêpes aux poireaux et reblochon

La Chandeleur approche! Si vous êtes en recherche d’une idée recette gourmande et pas compliquée, découvrez ce gratin délicieux!
 
 
J’ai toujours été fan de la ficelle picarde, et j’avais envie de tenter une autre variante avec le même principe : gratiner des crêpes avec une garniture.
 
 
En Picardie, on trouve aussi de belles flamiches aux poireaux et c’est que ce qui m’a donné l’idée de garnir mes crêpes aux poireaux. Pour le reblochon là… Je n’ai pas d’explication particulière, si ce n’est que c’est forcément très bon!
 
 
 
Je n’ai pas roulé les crêpes comme dans la ficelle picarde, je les ai  simplement empilées façon gâteau de crêpes ou lasagnes, allez savoir pourquoi, un jour de flemme peu-être… Toujours est-il que c’était super bon!
 
Gratin de crêpes aux poireaux et reblochon

Gratin de crêpes aux poireaux et reblochon

Ingrédients

  • 4 crêpes
  • 60 g de gruyère râpé
  • 200 g de champignons émincés
  • 170 g rondelles de poireaux
  • 250 g de reblochon
  • 1 oignon
  • 1 gousse d'ail
  • 1 c. à s. d'huile
  • 100 g de crème liquide
  • 1 c. à c. bombée de moutarde
  • 1 pincée de muscade
  • Sel, poivre

Instructions

  1. Faites revenir 5 à 10 minutes l'oignon, l'ail, le poireau, les champignons, ajoutez du sel, du poivre, de la muscade, de la crème liquide, de la moutarde.
  2. Préchauffez le four à 200°C.
  3. Coupez le reblochon en tranches, divisez-le en 2,
  4. Divisez le mélange aux poireaux aussi en 2 et répartissez dans les deux plats dans cet ordre :
  5. - Mettez une crêpe au fond
  6. - Déposez un peu de mélange
  7. - Mettez une crêpe
  8. - Déposez un peu de reblochon
  9. - Mettez une crêpe
  10. - Déposez un peu mélange
  11. - Mettez une crêpe
  12. - Déposez un peu de reblochon
  13. - Finissez par un peu gruyère
  14. Mettez pour 25 minutes au four en mettant en position grill à la fin si besoin.

Tarte façon quiche sans œuf aux endives et maroilles

La recette que je vais vous proposer ce jour va sans doute vous sembler contre nature, et pour cause, il s’agit d’une quiche au maroilles… Sans œufs! Je comprendrais tout à fait que ça vous laisse dubitatifs, car c’est quand même l’œuf l’élément star de toute quiche! Mais j’aime expérimenter en cuisine et l’œuf étant un allergène, je me suis dit que ça pouvait être intéressant de connaître une variante de quiche qui n’en inclut pas. 
 
 
Bref, je me suis dit « pourquoi pas? », il faut essayer pour juger après tout!
L’œuf est ici remplacé par du tofu soyeux, un tofu assez différent de celui qu’on connait habituellement, à la texture plus souple. Il se cuisine différemment et est connu pour être un des substituts les plus efficaces pour l’œuf. Dans cette quiche, le résultat est un peu déroutant et pas 100% ressemblant avec la vraie quiche aux œufs bien sûr, mais on s’habitue, et je dois dire que je me suis régalée avec cette tarte.
 
 
Si vous avez une allergie aux œufs, j’avais d’ailleurs proposé ce petit récapitulatif de toutes les façons de les substituer dans des recettes, cela pourra peut-être vous servir.
 
En réalisant cette recette, j’ai appris que l’appareil à quiche, c’est à dire le mélange œuf/crème fraîche, se nomme « migaine » en Lorraine. Ici, ce n’est pas une migaine mais un appareil végétal qui va la remplacer.
 
  
 
 
Tarte façon quiche sans œuf aux endives et maroilles

Tarte façon quiche sans œuf aux endives et maroilles

Ingrédients

  • 1 pâte brisée
  • 1 c. à s. de moutarde
  • 3 endives
  • 1 c. à s. d'huile
  • 300 g de Maroilles
  • 1 c. à s. de cassonade ou de vergeoise du nord
  • Sel poivre
    Pour l'appareil
  • 250 g de tofu  soyeux
  • 20 cl crème de soja
  • 1 c. à s. d'herbes de Provence
  • 1 c. à c. curcuma pour couleur
  • 1 pincée muscade
  • 2 c. à s. d'huile
  • 4 c. à s. de fécule de maïs
  • Sel, poivre

Instructions

  1. Étalez la pâte dans un plat et badigeonnez-la de moutarde sur la pâte. Réservez.
  2. Enlevez le coeur des endives et coupez-les en 2 puis en rondelles.
  3. Faites-les revenir 5 à 10 minutes à la poêle avec de l'huile, du sel , du poivre et la cassonade.
  4. Coupez le maroilles en lamelles .
  5. Mélangez tous les ingrédients de l'appareil.
  6. Déposez les endives puis le maroilles puis l'appareil sur la pâte.
  7. Enfournez à 200°C pendant 20 minutes puis baissez à 180°C pour  20 minutes de plus.
  8. Servez bien chaud.
 
 

Spécialité du Sri Lanka : Curry aux œufs

Je vous ai proposé il y a quelques jours un délicieux dessert pour célébrer le nouvel an chinois, il fallait donc que je complète cela par un plat afin que vous ayez un chouette menu à disposition! Il est assez rare de trouver des recettes où les œufs durs ont la vedette, et c’est ce qui m’a intriguée dans ce curry en provenance du Sri Lanka.
 
 
Ce plat ultra parfumé se sert avec du riz basmati, c’est un pur régal et grâce aux œufs, il vous apporte une belle dose de protéines. En attendant de visiter le Sri Lanka un jour peut-être, cela offre un voyage culinaire bien dépaysant!
 
 
 
Spécialité du Sri Lanka : Curry aux oeufs

Spécialité du Sri Lanka : Curry aux oeufs

Ingrédients

  • 6 œufs durs écalés
  • 30 g d'huile de coco
  • 1/2 c. à c. de graines de moutarde
  • 5 feuilles de curry séchées
  • 1 petit oignon émincé
  • 3 gousses d'ail écrasées
  • 1 piment vert haché finement
  • 1/2 c. à c. de graines de fenugrec
  • 1/2 c. à c. de graines de cumin
  • 1/4 c. à c. de curcuma moulu
  • 20 cl de lait de coco
  • 10 cl d'eau
  • 1 c. à c. de curry en poudre
  • 1 pincée de cannelle moulue
  • Le Jus d'1/2 citron
  • Sel
    Pour le service
  • Riz basmati cuit
  • 1 c. à s. de feuilles de coriandre

Instructions

  1. Coupez les œufs durs en deux et réservez.
  2. Faites chauffer l'huile de noix de coco dans une casserole moyenne à feu moyen-vif.
  3. Ajoutez les graines de moutarde et les feuilles de curry et faites cuire jusqu'à ce que les graines commencent à sauter.
  4. Ajoutez l'oignon, l'ail et le piment et cuire 4 minutes environ en remuant souvent jusqu'à ce qu'ils soient tendres et dorés.
  5. Ajoutez les graines de fenugrec et de cumin et laissez cuire encore 30 secondes, puis ajoutez le curcuma, le lait de coco, l'eau, le curry, la cannelle et le sel.
  6. Portez à ébullition, puis réduisez le feu et laissez mijoter 5 à 8 minutes ou jusqu'à ce que la sauce épaississe.
  7. Incorporez le jus de citron et ajoutez plus de sel si nécessaire.
  8. Ajoutez délicatement les demi-œufs, en versant un peu de sauce sur le dessus des œufs, puis faites cuire 2-3 minutes pour réchauffer les œufs.
  9. Servez chaud sur du riz basmati cuit et parsemé de feuilles de coriandre.
 
Source d’inspiration :
 

Gratin de pâtes façon welsch

Avis aux nordistes amateurs de welsch comme moi! Je ne sais pas si ce plat se trouve facilement dans le reste de la France, mais chez nous c’est une véritable institution. Evidemment, ce n’est pas un plat très digeste ou léger, et il demande une certaine préparation qui fait qu’on n’en fait pas à la maison tous les jours, même chez les ch’tis! C’est plutôt un plat qu’on apprécie dans les pubs et estaminets, même si je me suis déjà essayée à l’exercice avec succès. Si vous voulez préparer un welsch, c’est par ici!
 
 
Le welsch de base servi dans le nord inclut du cheddar, de la bière, du jambon, du pain et de la moutarde. Le welsch royal est souvent additionné d’une saucisse et d’un œuf. Pour composer mon plat de pâtes, j’ai réalisé une sauce au cheddar dont le goût rappelle très bien le welsch, et j’ai aussi ajouté des rondelles de saucisses. Le résultat est un gratin bien nourrissant qui rappelle le fameux plat, mais en plus léger, enfin, un peu!
 
 
Ce que j’aime avec ce plat, c’est qu’on a un peu le meilleur des deux mondes : un bon gratin que l’on peut préparer à l’avance et servir à toute la famille, et la saveur de mon plat de pub préféré…
 
 
 
Gratin de pâtes façon welsch

Gratin de pâtes façon welsch

Ingrédients

  • 350 g de coquillettes
  • 2 grosses saucisses (125 g au total)
  • 100 g de cheddar râpé
  • 1/2 oignon rouge émincé
  • 1 filet d'huile
    Pour la sauce cheddar
  • 3 c. à s. d'huile
  • 3 c. à s. de maïzena
  • 1 c. à c. de moutarde
  • 17 cl de crème légère
  • 10 cl de bière
  • 100 g de fromage cheddar râpé (doux ou fort)
  • Sel, poivre

Instructions

  1. Faites chauffer l'huile dans une casserole à feu moyen-doux, retirez du feu. Incorporez la maïzena, la moutarde, salez et poivrez.
  2. Remettez la casserole sur le feu et laissez cuire pendant 1 minute en remuant.
  3. Ajoutez graduellement la bière et la crème légère en remuant jusqu'à ce que le tout soit bien mélangé.
  4. Poursuivez la cuisson en remuant constamment jusqu'à épaississement et consistance lisse. Réduisez le feu à doux et laissez mijoter en remuant, pendant 5 minutes.
  5. Faites cuire jusqu'à ce que le mélange soit épais et lisse.
  6. Ajoutez le fromage et faites cuire en remuant jusqu'à ce que le fromage soit fondu et que la sauce soit lisse et bien mélangée.
  7. Ajoutez le fromage jusqu'à ce qu'il soit fondu.
  8. Retirez du feu immédiatement et réservez en gardant au chaud.
  9. vers la fin de al cuisson de la sauce au fromage, faites cuire les coquillettes selon la durée indiquée sur votre paquet, égouttez, mélangez avec la sauce, versez dans un plat allant au four.
  10. Coupez la saucisse en rondelles, faites-la revenir 5 minutes avec l'oignon émincé dans une poêle.
  11. Déposez sur les pâtes puis couvrez de fromage
  12. Enfournez pour 20 à 30 minutes.