Archives de catégorie : Voyages gourmands

Voyage gourmand : Que manger à Malte ?

Cette année, j’ai eu la chance de visiter Malte, un des premiers pays à rouvrir son tourisme après la crise sanitaire, et un des plus rapides à faire vacciner sa population. Si vous aimez les îles aux plages magnifiques, les petits restaurants avec de jolies terrasses et les longues balades, cette destination est faite pour vous. Si comme moi, vous aimez profiter de vos voyages pour vous régaler et faire des découvertes culinaires, découvrez ci-dessous les meilleures spécialités à déguster sur place.
 

La soupe maltaise

 
La soupe maltaise traditionnelle est nommée aljotta, elle est préparée à base de crevettes et de fruits de mer. Je ne vous cache pas que la météo ne s’y prêtant pas lors de ma venue (40°C),je ne l’ai pas testée.
 

Le lapin

 
Le lapin est un peu la viande nationale et vous en trouverez sur toutes les cartes maltaises. Le  lapin braisé est l’un des plats les plus emblématiques de Malte. Ne mangeant pas de viande, je ne l’ai pas testé non plus, dites-moi si vous essayez!
 

Le Kinnie

 
Une petite soif? Commandez un Kinnie, l’une des boissons phares de Malte. Il s’agit d’un soda aux herbes et à l’orange très rafraîchissant, légèrement amer.
 
 

Les pastizzi

 
Les pastizzi sont des petits feuilletés garnis de fromage local qui ressemble à de la ricotta ou de purée de pois. Cela rappelle un peu les piroshki russes mais avec une pâte plus fine et feuilletée.
 
 
Photo CCFoodTravel.com @Flickr
 

La ftira

 
La ftira est traditionnellement une pizza maltaise, mais avec le temps est né une spécialité au même nom, un sandwich de pain rond et troué comme de très grands bagels, mais dont la pâte est plus rustique, croustillante et moins briochée. Le sandwich ftira classique contient souvent du thon, des légumes, un peu façon pan bagnat.
 
Photo Lablascovegmenu @Flickr

Les fèves

 
Les fèves sont très présentes sur les cartes des restaurants maltais : en tartinade, à l’ail à grignoter en tapas, à la maltaise, en tarte salée avec du fromage…
 
Photo Lou Stejskal @Flickr
 
Voilà les spécialités que j’ai le plus appréciées ou vues pendant mon séjour à Malte, et vous connaissez-vous cette destination ? Ou sa gastronomie ?

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Voyage gourmand : Que ramener des Pyrénées orientales?

Lorsque je voyage, j’aime ramener des souvenirs utiles, et pour moi, “utile” signifie souvent “qui se mange” ! Après avoir passé quelques jours à Perpignan, découvrez ma recommandation pour ramener des souvenirs gourmands qui plairont à tout le monde et ne dormiront pas dans vos placards !
 
 

Des bières locales

 
La bière fait un chouette souvenir à ramener en voiture, ou en soute si vous êtes en avion. J’ai tendance à trouver que rien ne vaut les bières du nord, mais franchement, les Pyrénées orientales ont des arguments en la matière. J’ai notamment testé la Boc, la Canigou, la Mil.lenari, la Cap d’Ona, toutes sont plutôt pas mal. Mes chouchous sont la brasserie Trabuc, la brasserie Blaoblank, et la brasserie 5bis, qui propose par exemple la Zefyr, divine ! Avis aux connaisseurs !
 

Des alcools locaux

 
Vous allez dire que je pense qu’à ramener de l’alcool, et vous n’aurez pas tort! Le Byrrh est un vin cuit aromatisé de quinine qui a marqué l’histoire locale. Il a été supplanté par le Banyuls, très typique également. Vous pourrez aussi ramener de bons vins d’ici, j’en parle notamment par ici.
 

Des biscuits

 
Les rousquilles sont des biscuits typiques du coin et faciles à ramener, à base de pâte sablée enrobée d’un glaçage blanc et aromatisés à la fleur d’oranger et à l’anis. Les croquants sont également très sympas, il s’agit de gâteaux secs, plats et allongés, de couleur dorée foncé, décorés d’amandes, de noisettes ou d’éclats de chocolat. Enfin, on trouve les “Malakoff”, des petites barres chocolatées au praliné noisettes.
 
Photo Jonathan Pincas @Flickr
 

Du touron

 
Le touron est une spécialité que les Pyrénées orientales partagent avec l’Espagne. C’est une sorte de nougat, délicieux et bien garni de fruits secs. On trouve même de la liqueur de touron, si vous êtes vraiment accro!
 
Avez-vous déjà visité cette belle région? Qu’aimez-vous ramener de là-bas?

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Voyage gourmand : Que manger en Slovénie ?

Cette année, j’ai eu la chance de visiter la Slovénie. Si vous aimez les grandes étendues vertes et les villes à taille humaine, c’est une destination parfaite ou se côtoient lacs turquoise et montagnes verdoyantes. Si comme moi, vous aimez profiter de vos voyages pour vous régaler et faire des découvertes culinaires, découvrez ci-dessous les meilleures spécialités à déguster sur place.
 
Source Jonas Bengtsson @Flickr

Les soupes

 
Il y a une multitude de soupes en Slovénie, et on en trouve très facilement au restaurant. L’un d’eux avait même affiché une pancarte qui disait qu’une journée sans soupe était une journée ratée ! Certaines sont très nourrissantes, avec des morceaux, comme la soupe de haricots, ou des sortes de ragoûts ou minestrones. Vous pouvez les commander en entrée la plupart du temps.
 
 

Les burek

 
Les burek sont des sortes de rouleaux de pâte filo entortillés sur eux-mêmes comme des escargots, et garnis de fromage ou d’épinards. J’ai aussi vu des parfums moins traditionnels comme une garniture façon pizza… On en trouve aussi des versions sucrées en dessert. C’est nourrissant et pas cher du tout, surtout si vous achetez ça en boulangerie ou dans des commerces qui proposent des snacks à emporter.
 

Du fromage slovène

 
Les fromages slovènes sont des fromages simples, majoritairement à pâtes pressées non cuites, et aux saveurs plutôt douces. Certains sont fumés ou aromatisés au poivron, au piment, à la truffe, au poivre… Dans de nombreux bars, vous pourrez commander une bonne planche de fromages slovènes, pour un repas pas cher et convivial.
 

De la cuisine italienne

 
Cela n’est pas typique au premier abord, mais la Slovénie a une frontière commune avec l’Italie et la cuisine italienne est très présente là-bas. Bien que je préfère manger local à l’étranger, j’ai fait un bon repas dans un restaurant italien qui proposait des variantes locales : pizzas aux charcuteries et fromages slovènes, pâtes croates aux truffes… On retrouvait les saveurs des balkans, mixées aux best-sellers italiens. Impossible d’être déçu !
 
 

Des bières locales

 
Il y a beaucoup de bonnes bières artisanales en Slovénie, et notamment de très bonnes pale ale et Ipa. J’ai testé et apprécié des bières des brasseries Lobik, tektonik, Maister, Pelicon ou Reservoir dogs. Passez votre chemin sur la Union, la bière de base par excellence, ou la Staropramen, basique également et même pas slovène bien que très présente là-bas.
 
 

Les strukli

 
Les strukli sont des rouleaux de pâtes farcis au fromage, aux épinards… Un peu comme les burek cités plus haut me direz-vous, mais la pâte est différente et au final le résultat n’est pas du tout le même ! Le burek est croustillant alors que les strukli sont moelleux, c’est un peu comme si on comparait une feuille de brick et une crêpe ! C’est délicieux, cela peut être vendu en entrée ou en accompagnement, c’est assez nourrissant. Il existe aussi une version dessert, aux pommes ou à la cannelle par exemple.
 
 

La saucisse de kransjka et le cevapcici

 
La saucisse Kransjka ou carniolienne, est une saucisse bien dorée et croustillante, bombée, alors que le cepavcici, empruntée à la cuisine croate, est composé de viande hachée modelée en forme de saucisse, sans peau autour. On sert la saucisse avec du chou, alors que le cevapcici est servi avec de l’oignon blanc cru et de l’ajvar.
 
 

Les zganci

 
C’est une sorte de porridge ou polenta de sarrasin qui n’a pas une allure très attirante, mais il paraît que c’est bon! Je n’ai pas pu le goûter, donc je le réaliserai chez moi dès que possible pour compenser!
 

Les ravioli au sarrasin

 
Les ravioli au sarrasin ont une pâte moelleuse, car ils sont pochés dans de l’eau bouillante. Leur garniture est assez fade, mais s’ils sont servis avec une sauce bien parfumée, par exemple aux champignons, c’est très sympa. Il y a aussi les zlikrofi, des plus petits raviolis en forme de chapeaux, avec une garniture à base de pomme de terre. Ils sont servis dans un bouillon, comme un ragoût de mouton par exemple.
 
 

Des gâteaux

 
Il y a plein de délicieux gâteaux à tester ici ! Je n’ai pas pu tous les s’essayer, mais j’ai essayé très fort. Parmi mes favoris, je vous recommande le gâteau à la crème de Bled et le strudel, qui se décline au fromage, aux fruits rouges, à la pomme, aux noix, etc. Vous trouverez aussi le strukli, le placek, le potica, le gibanica… Il y a l’embarras du choix pour les amateurs !
 
 
Voilà en gros les meilleures spécialités que j’ai pu voir ou tester en Slovénie, mais il y en a des dizaines d’autres ! Si vous avez l’occasion de tester quelque chose de bon, n’hésitez pas à m’en parler ici !

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Voyage gourmand : Que ramener de Slovénie ?

Cette année, j’ai eu la chance de visiter la Slovénie. Si comme moi, vous aimez prolonger vos voyages et vous régaler, découvrez ci-dessous les meilleurs souvenirs à ramener dans vos bagages. Il y a l’embarras du choix et pour pas trop cher !
 
  
  
 

Des fromages

 
Il y a des fromage sympa en Slovénie, et comme ils sont plutôt fermes et peu odorants, vous devriez pouvoir en ramener sans trop de difficulté en soute. On en trouve dans des emballages soudés, parfaits pour le transport. Évitez simplement de les acheter à l’aéroport, où des fromages assez basiques sont vendus 15 à 20 euros pièce, surtout que leur goût n’est pas exceptionnel, du moins du point de vue d’un français!
 

Des liqueurs et boissons alcoolisées

 
On trouve beaucoup de liqueurs en Slovénie, notamment au miel, aux plantes… À réserver aux bagages en soute, ou à acheter (plus cher) à l’aéroport en duty free. Il y a aussi du vin slovène avec des cépages inconnus chez nous, du gin, du whisky slovène…
 
 

Du sel, des conserves

 
Il y a de gros marais salants historiques en Slovénie, donc vous pouvez acheter et ramener du sel local, nature, fumé ou aux herbes.
On trouve aussi des conserves de légumes ou de préparations, comme le célèbre ajvar connu dans l’ensemble des balkans.
 
 

Des pâtes, céréales…

 
On trouve quelques céréales (sarrasin, millet, blé entier…) ou des pâtes locales (aux formes différentes des nôtres). Si vous êtes curieux, rien d’extraordinaire ou d’introuvable en France, mais vous pourrez ainsi faire une recette vraiment typique à votre retour et dire que les ingrédients sont de là-bas!
 

De la bière

 
En Slovénie, il y a de très bonnes bières qui peuvent voyager en soute, d’autant que certaines sont en boîte métalliques. Essayez de ramener par exemple des bières des brasseries Lobik, tektonik, Maister, Pelicon ou Reservoir dogs. 
 
 

Un livre de cuisine

 
Je le fais à chaque voyage, j’adore ramener un livre de cuisine pour partager mon voyage avec mes amis et invités par la suite.
 

De la céramique

 
J’ai vu beaucoup de jolies céramiques en Slovénie, parfaites pour une jolie table si vous n’avez pas peur de la casse durant le voyage.
 
 

Des pots à chocolat chaud

 
On trouve de jolis mugs en métal avec des motifs locaux et des petits pots avec une poignée pour verser le chocolat chaud. Un peu attrape-poussière, mais peut faire une jolie déco ou être vraiment utile si vous buvez souvent du chocolat chaud.
 

Du thé, du café, du chocolat en poudre…

 
J’ai vu plusieurs marques de thé, café et chocolats en poudre locales. J’ai notamment acheté du thé aux fruits rouges réalisé à base de fruits locaux, absolument délicieux.
 

Du miel slovène

 
On trouve beaucoup de miels slovènes, nature, ou avec des graines de courge, ou encore de la liqueur au miel.
 
Voilà, avec tout ça, vous devriez pouvoir vous régaler à votre retour, et prolonger un peu vos vacances gourmandes !

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Voyage gourmand : Que ramener de Malte ?

Vous le savez sans doute, je suis passionnée de voyages, et par-dessus tout de voyages gourmands. Maintenant que le satané virus qui nous gâche la vie depuis 1 an et demi nous lâche un peu les baskets, je reprends donc mes petites visites à droite à gauche et il y a quelques semaines, c’est à Malte que j’ai posé mes valises. Aujourd’hui, je vous parle des petits souvenirs gourmands que vous pouvez ramener de là-bas si comme moi, vous aimez allier l’utile à l’agréable.  
 

Un livre de cuisine

 
C’est un classique, mais j’aime ramener un livre de cuisine de chaque destination que j’ai visitée, afin de pouvoir refaire les plats que j’ai adorés au restaurant ! On en trouve assez facilement en anglais, voire en français, dans les librairies.
 

Des produits du Sud

 
A Malte, tout comme à Chypre, ou en Grèce, vous trouverez de nombreux produits du Sud, tels que des olives, de l’huile d’olive, des épices… Ce genre de petites douceurs est toujours sympa, faites juste attention aux attrape-touristes qui vont vous vendre des produits qui ne sont pas particulièrement locaux à prix d’or.
 
Photo WordRidden @Flickr

Du sel

 
J’ai vu pas mal de sel artisanaux réalisés avec du sel local et aromatisés avec des épices, du vin local.. .
 

De l’alcool

 
Les Maltais ont pour spécialité plusieurs liqueurs, comme celle de figue de barbarie, ou de caroube notamment. Elles sont très originales, faciles à trouver et existent même en petit format qui passe en bagage cabine si vous n’avez pas pris de valise en soute.
 
 

Du nougat ou du halva

 
Je ne suis pas fan de ce genre de gourmandises qui collent aux dents, surtout que ça inclut souvent des cacahuètes que je déteste, mais je sais que cela peut plaire à beaucoup d’entre vous, alors je vous l’indique, on en trouve du très bon là-bas ! Le halva est un peu dans le même esprit, une préparation sucrée aux pistaches, amandes, sésame, très fréquente dans la cuisine du Moyen Orient.
 
Photo Divya Kudua @Flickr
 

Des bières et du vin

 
Malte dispose de quelques très bonnes bières artisanales, et notamment la brasserie Lord Chambray qui propose des variétés pour tous les goûts. Evitez par contre la Cisk, sorte de 1664 locale sans saveur. Il existe aussi des vins blancs, rosés et rouges locaux, certains réalisés avec des cépages vraiment typiques et introuvables en France.
 

Des confitures et miels

 
J’en parlais plus haut, la figue de barbarie est très présente sur l’île. En plus de la liqueur, vous pourrez la trouver en confiture, en chutney… Le miel est également ultra typique de Malte. Enfin, vous trouverez du sirop de caroube, une sorte de mélasse utilisable en pâtisserie .
 
Photo Renee Grayson @Flickr
 
 
Et vous, connaissez-vous cette destination? Qu’en avez-vous pensé et qu’avez vous ramené de votre voyage?

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Voyage gourmand : Que manger dans les Pyrénées orientales?

Cette année, j’ai eu la chance de visiter Perpignan. Si vous aimez la charcuterie, le fromage, le vin, les tapas, les pâtisseries, (bref, si vous aimez manger!) il y a fort à parier que vous pourrez vous régaler là-bas! Nous nous y sommes attelés en testant restaurants et petites échoppes, et c’est un sans faute! Si comme moi, vous aimez profiter de vos voyages pour vous régaler et faire des découvertes culinaires, découvrez ci-dessous les meilleures spécialités à déguster sur place.
 
   

Les entrées et tapas

 
Proximité de l’Espagne oblige, on trouve facilement des tapas, ou pinchos, en entrée ou en guise de plat, accompagnés d’un bon verre de vin local. J’avais découvert le plus typique d’entre eux il y a quelques années par hasard, le Pan amb Tomaquet, que je vous propose ici. Cette recette catalane n’est autre qu’un morceau de pain frotté avec de la tomate, un tapas typique et délicieux ! La région offre aussi de délicieux anchois, et des spécialités à l’artichaut que l’on pourra retrouver à l’apéritif comme dans le reste du repas. 
 
 

La charcuterie

 
Les charcuteries catalanes proposent leur lot de bonnes surprises pour les amateurs : dolça de Girone, secallona, llonganissa, fuet, soubressade… Et j’en passe ! Je ne les ai pas testées mais il paraît que c’est délicieux!
 
Photo Martin Delisle @Flickr
 

Poissons

 
Côté mer, on retrouve un peu les mêmes produits et spécialités qu’en catalogne espagnole, notamment la morue, les anchois, les fruits de mer, les moules. On trouve ces dernières gratinées avec de l’aïoli par exemple. L’aïoli catalan n’est pas le même que dans le reste de la France d’ailleurs, il ne contient pas d’œuf, que de l’huile et de l’ail! Un délice ! Tout le monde connaît le célèbre thon à la catalane, il existe aussi les anchois à la catalane, ou même d’autres poissons à la catalane. La sauce catalane est une sauce à la tomate agrémentée d’ail, d’oignon, de persil et d’huile d’olive, et déclinable avec n’importe quel plat ou presque! Une autre spécialité réputée là-bas est la la bullinada au poisson, ou bouillinade, sorte de bouillabaisse réinterprétée par les catalans.
 
Photo mari @Flickr
 

Viande

 
Il y a de nombreuses spécialités de viande dans cette belle région. Parmi elles, les bolas de piccola sont des petites boulettes mijotées, délicieuses. L’ouillade est une potée de légumes et de viande qui cuit très longuement.
 

Côte légumes

 
La plus célèbre et typique des recettes de légumes est sans doute l’escalivada, une spécialité de légumes (aubergines, poivrons, oignons, courgettes…) cuits très lentement au four et découpés ensuite en bandes. Les champignons catalans, cuisinés avec du persil et de l’ail, sont également délicieux.

Côté fromage

 
La région regorge de petits fromages de chèvre très bons. Ils permettent de préparer le mal I Mayo, un dessert composé de fromage de brebis servi sucré avec du miel.
 
 
Photo Jean Weber @Flickr
 

Côte sucré

 
Les desserts sont nombreux et divins par ici! Les rousquilles sont des biscuits sablés enrobés d’une meringue, généralement vendus secs, mais certains pâtissiers en font une version fraîche et revisitée à différents parfums, c’est un régal ! Le touron, célèbre nougat, se décline dans de nombreux desserts et notamment dans des macarons au touron. Les côtes catalanes, la bunyete, la crème catalane, le bras de gitan, les pastissets (de petits chaussons fourrés)  ou encore le coca, un gâteau moelleux aux amandes, ne sont qu’un aperçu de ce que vous pourrez trouver sur place!
 
 

Les boissons

 
Pour accompagner vos repas, commandez un vin du coin, comme le vin de Collioure, du pays d’Oc, des Côtes catalanes ou des Côtes Vermeille. Le cava est le vin blanc pétillant local, on peut le consommer tel quel ou en cocktail, j’ai par exemple vu un mojito local au cava! Le muscat de Rivesaltes est produit dans la région, ainsi que des vins doux comme le Banyuls.
 
 
Et vous, vous connaissez ce coin ? Vous aimez manger quoi là-bas ?

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Voyage gourmand à Saint Malo et ses environs : Que manger ?

Photo Zoltán Vörös @Flickr

Vous le savez sans doute si vous venez sur ce blog depuis un petit moment, j’adore voyager. Voyager, ça ne veut pas forcément dire partir très loin. J’aime découvrir aussi bien ce qui se trouve à 5 km de chez moi que ce qui se trouve à l’autre bout du monde… Ça tombe bien car ces derniers mois, j’ai plus souvent eu l’occasion d’aller à 5 km (allez, on va dire… 10 km max! ) qu’à l’autre bout du monde si vous voyez ce que je veux dire…

 
J’ai toujours aimé vous partager mes petites idées de voyages, et surtout mes façons de transformer des voyages en découvertes gourmandes en explorant la partie souvenirs culinaires. Ces derniers temps, je n’ai pas pu voyager beaucoup, mais j’avais pris ces notes lors d’un voyage à Saint-Malo que j’ai fait avant l’arrivée de la crise sanitaire, et que je ne vous avais pas encore partagée.
 
Je suppose que comme l’an dernier, cette année, beaucoup de gens choisiront la France comme destination vacances, l’étranger étant assez incertain à aujourd’hui. Alors, pour tous ceux que la Bretagne séduit et je sais qu’ils sont nombreux, voici des idées de petits souvenirs à ramener de Saint-Malo ou de la région environnante pour pouvoir prolonger vos vacances une fois rentrés chez vous et vivre à fond la gastronomie de la Bretagne !
 

Des huitres de Cancale sorties de l’eau

La proximité de la mer permet d’aller déguster des huitres tout juste pêchées. Les huitres de cancale sont très réputées et seront parfaites avec un petit verre de vin blanc! Y’a pas plus frais!


Photo Shadowgate @Flickr

Une omelette chez la mère Poulard?

Franchement j’ai tenté l’expérience et je ne vous la recommande absolument pas! Après avoir attendu de loooooongues minutes, nous avons été installés dans une salle bondée, littéralement entassés les uns sur les autres. Nous avons attendu une éternité pour recevoir des omelettes froides… Après voir réclamé auprès de la serveuse, celle ci a eu le culot de nous répondre que ça se mangeait comme ça.. Alors même que la page d’accueil du site vantait les délicieuses omelettes fumantes de la Mère Poulard! Elle doit se  retourner dans sa tombe la mère!


Photo Mark Morgan @Flickr

Des galettes

Les galettes bretonnes sont connues dans la France entière, mais c’est autre chose que de les manger sur place. Déjà vous pouvez trouver des restaurants  avec un très bon niveau dans le domaine, à prix très accessibles, mais vous trouverez aussi des garnitures que l’on ne voit pas souvent dans le reste de la France, comme la galette à l’andouille, vraiment typique.


Photo Jérôme Decq @Flickr

Une galette saucisse

Qui n’a jamais testé de galette saucisse doit absolument partir illico presto en Bretagne! La galette saucisse est un peu le hot-dog breton, le plat que l’on grignote sur le pouce pendant les matchs de foot ou à la sortie des bars. Ce n’est ni plus ni moins qu’une galette de blé noir enroulée autour d’une saucisse, parfois complétée d’oignon rôtis ou de moutarde, mais avec des ingrédients de qualité, quel régal c’est!


Photo billknock @Flickr

 

Du kouign aman, du gâteau breton, du far…

Les gourmandises ne manquent pas, et vous auriez tort de faire l’impasse sur le dessert au restaurant ou de bouder des boulangeries pâtisseries en Bretagne! Attention, la plupart des spécialités sont roboratives, à l’instar du kouign aman, alors gardez de la place!


Photo jmettraux @Flickr

Voilà les expériences culinaires qui m’ont le plus marquée à Saint Malo et sa région environnante. Je n’ai pas la prétention d’avoir fait un guide exhaustif, aussi n’hésitez pas à me dire si vous avez fait d’autres découvertes sympa!

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Voyage gourmand au Danemark: que manger et ramener ?

Source Pug Girl @Flickr
 
Régulièrement, je vous partage mes idées souvenirs ou mes plats favoris issus d’un pays que j’ai visité. Les voyages et la cuisine sont deux de mes plus grandes passions et quand je peux les réunir, je suis aux anges! C’est pourquoi en voyage, je suis toujours à l’affût de petits souvenirs culinaires, ou de spécialités à tester pour découvrir comment mangent les gens sur place. Aujourd’hui, direction le Danemark! Je vous livre mes conseils sur ce qu’il faut impérativement tester sur place, ou ramener dans vos valises.
 
 

Des fromages

 

On trouve quelques fromages sympa au Danemark. Il y a notamment un bleu danois, nommé le danablue. Vous pourrez aussi découvrir l’esrom, un fromage au lait de vache à la saveur prononcée, et avec de petits trous. Un peu plus doux, l’havarti se trouve également facilement. J’ai goûté ce dernier accompagné de compote et le mélange était très sympa! 

Source  @Flickr

Du pain et des “viennoiseries” danoises

 

Les viennoiseries ne se trouvent pas qu’à Vienne, et certaines que l’on trouve au Danemark sont très sympa.  Les wienerbrod (viennoiseries) les plus célèbres sont les kanelsnegl, des petits pains à la cannelle, et le romsnegl, un petit pain glacé au rhum. Côté pain, il y a beaucoup de pains bruns très sympa, et notamment le rugbrod ou pain danois.


Source Krista @Flickr

Des smorrebrod

 
Les smorrebrod sont une institution danoise. Il s’agit de tartines couvertes d’ingrédients frais et que l’on sert pour pas cher du tout dans tous les cafés et restaurants. Il y en a de très basiques ou de plus élaborées. On en trouve par exemple au fromage harvati avec de la compote, avec du hareng, de la moutarde sucrée et câpres, le tout sur du pain au malt (maltbrod) ou du rye brod. C’est la meilleure alternative pour manger typique et pas trop cher le midi au Danemark.
On trouve aussi une variante moderne, nommée les smushies. C’est exactement la même chose, mais servi en mini portions, à partager à l’apéritif.
 

Source Heather Cowper @Flickr
 

Du poisson

Les danois consomment beaucoup de poissons et notamment le hareng, des poissons fumés en tous genre, comme des maquereaux, de l’anguille… On trouve aussi les fiskefrikadeller, des boulettes de poisson épicées, et les sildebof, des croquettes de hareng accompagnées d’une sauce aux oignons. On sert dans certains restaurants le “platte” : une assiette garnie de produits de la mer comme du hareng, des crevettes, etc.


Source kaet44 @Flickr

De la street food

Il y a quelques classiques de street-food au Danemark et parfois des petites cabanes (polsevognen) qui vendent des hot-dogs et des snacks. On y trouve des hot-dogs composés de saucisses (pølser), avec des cornichons marinés (agurk) et de l’oignon grillé (ristede løg) ou de la rémoulade, une sauce qui n’a rien en commun avec notre rémoulade française. On y trouve aussi des frikadelle, encore un faux ami car ils n’ont que le nom en commun avec nos fricadelles! Il s’agit plutôt de petites galettes de viande type steak haché, qui peuvent être mises dans des sandwiches (ou pas). 
 

Source Jay Bergesen @Flickr

Des gâteaux et desserts

 

Il y a de nombreux gâteaux bien réconfortants au Danemark, j’ai pu tester le kransekage, ou gâteau aux amandes, l’æblekage, un gâteau aux pommes, mais aussi l’oldemorstang, qui rappelle un peu le stollen.  Sinon, le dessert divin à tester si vous aimez le ria au lait, c’est le risalamande : un riz au lait  aux amandes gâchées et à la confiture de cerises, un dessert typique de Noël là-bas.


Source Steve Snodgrass @Flickr

Des condiments et accompagnements

Il y a bien sûr des accompagnements à tout ça et parmi les plus fréquents, on trouve beaucoup de cornichons au vinaigre, ou d’oignons marinés dans un jus tout rose, sans doute à la betterave. 

Les salades de pommes de terre à la crème, ciboulette et oignons rouges sont également un accompagnement délicieux.

Des boissons

Ceux qui ont soif trouveront leur bonheur au Danemark, rassurez-vous. Il y a des brasseries célèbres là-bas comme la Carlsberg, et la Tuborg, mais aussi, bien plus sympa, de nombreuses micro brasseries, dont la plus grosse (qui n’en est donc plus une!) est la Mikeller. Les Danois ont aussi développé la première « bière open source », la Vores Øl. L’aquavit est une boisson locale aux plantes qui est un peu tombée en désuétude, mais revient à la mode grâce à certains cocktails.


Source Bernt Rostad @Flickr

Des accessoires de cuisine

 

Si vous aimez les accessoires design, vous pourrez vous faire plaisir et vous ramener des ustensiles en tous genres, car de nombreuses marque superbes sont originaires du Danemark : Bodum,  Bloomingville, Ferm Living, Greengate et plein d’autres, il n’y  que l’embarras du choix.

Voilà, côté alimentation et cuisine ce que j’ai remarqué au Danemark. Les mateurs de design seront évidemment aussi aux anges, ainsi que les fans des contes d’Andersen, qui pourront ramener une édition danoise s’ils le souhaitent! Et vous, qu’avez-vous ramené de là-bas?

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Mes idées pour des week-end fun et pas chers

Il n’y a pas que le shopping dans la vie! Je ne sais pas vous, mais moi j’aime faire des choses qui changent le week-end, pour vraiment me vider la tête et déconnecter du travail. Pour autant, je ne peux pas sauter dans l’avion à chaque fois que j’en ai envie! Alors, j’essaye d’avoir des idées de petites choses à faire qui permettent de se changer les idées, de voir du monde, de profiter d’une ambiance sympa, et ce, pour pas cher et sans s’éloigner beaucoup de chez soi. Je pense que beaucoup de ces idées peuvent s’appliquer à n’importe quel endroit en France, c’est pourquoi je les partage avec vous aujourd’hui! Allez, on part en week-end?

Les brocantes et vide-greniers

 
Dès qu’il fait beau, j’adore me promener dans les brocantes ou autres vide-greniers des villages alentours. On y fait des trouvailles, mais j’aime aussi profiter de l’ambiance, prendre le temps de découvrir le village où cela se produit, prendre l’air… L’hiver, on trouve des bourses aux jouets ou des brocantes organisées en salle, c’est moins sympa mais ça permet de continuer à se promener sans avoir trop froid!
 
Photo Mike Mozart @Flickr

Les bouquinistes

 
Dans le même esprit, j’aime aussi beaucoup chiner des livres d’occasion, prendre le temps de les feuilleter, de les choisir, de fouiller, ça amuse aussi beaucoup les enfants. Pour ça, il y a les bourses aux livres, mais aussi les boutiques d’occasion. A Lille, nous avons aussi une bourse aux livres permanente dans une très jolie cour carrée ancienne, c’est un must à visiter quand on visite la ville et on y trouve en permanence de super livres, anciens ou plus récents. Il existe aussi en Belgique dans les Ardennes, un “village du livre”, Redu, qui compte un nombre invraisemblable de bouquinistes dont certains sont situés dans de très jolies boutiques, je compte aller le découvrir au printemps prochain.
 
Photo Iván Santiesteban @Flickr

Les cueillettes de légumes et fruits

 
J’adorerais avoir un superbe jardin fruitier mais il faut se rendre à l’évidence, quand on vit dans une ville de + de 100.000 habitants, les grands jardins se font rares! La solution, c’est d’aller faire sa cueillette à la ferme, c’est vraiment amusant et pédagogique pour les enfants. On passe un bon moment, on profite du plein air, on apprend plein de choses sur les fruits et légumes, et ce pour pas un rond, à part le prix des produits que l’on choisit de ramener chez soi.
Dans la même idée et totalement gratuit, vous pouvez aussi aller en forêt, chercher des myrtilles, des noisettes, des champignons… Pour ces derniers, demandez de l’aide en pharmacie pour être sûrs que vous ne vous êtes pas trompé(e) avant de les manger.
 
Photo Ray Beaulieu @Flickr

Découvrir une ville pas loin

 
Pas besoin de partir à l’autre bout du monde pour en prendre plein la vue! Il y a forcément des dizaines de petits villages que vous ne connaissez pas près de chez vous et ils ont tous des petits recoins mignons à découvrir. Façades anciennes, églises classées, canaux ou encore monuments historiques ou vestiges de guerre, en fouillant sur internet ou dans des guides sur votre région, vous ferez de super découvertes.
 
Photo Dmitry Eliuseev @Flickr

Visiter un musée ou lieu de votre ville

 
On réalise souvent que l’on connait moins bien sa propre ville que celles que l’on visite en vacances, car durant l’année, pris dans la routine, on oublie de prendre le temps d’aller visiter les lieux historiques, les musées… Rien qu’à Lille, je sais que je n’ai jamais visité la maison natale de Charles de Gaulle, ni la célèbre villa Cavrois par exemple.
 

Les événements gastronomiques ou artisanaux

 
Fête de la pomme, de la cucurbitacée, du houblon… Chaque village y va de sa petite fête et si vous avez des enfants, c’est une super occasion de leur faire découvrir des bons produits, de leur faire profiter de petits concerts ou activités gratuites, et  vous, vous pourrez toujours voire un verre, faire des dégustations… Il y a aussi des salons de la gastronomie, du chocolat, du vin… Où l’on découvre plein  de choses, et on en ressort également le ventre plein.
 
Photo Marco Verch @Flickr

Aller à la mer ou près d’un lac

 
Même quand on n’a pas la chance de vivre près de la mer, il y a bien un lac, un canal, ou un point d’eau quelconque auprès duquel on peut aller se relaxer. La présence de l’eau fait toujours un bien fou! En ce qui me concerne, je peux être en moins d’une heure à la mer (un train nous relie en 30 minutes à Dunkerque, ce qui est plus rapide que d’aller à l’autre bout de la métropole en tramway!) , mais j’ai aussi découvert qu’il y avait de nombreux lacs dans ma région, je pense aller les visiter petit à petit.
 
Photo Rebecca Siegel @Flickr
 
Et vous, avez vous d’autres idées pour vous dépayser et vous changer les idées pour pas trop cher?
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Voyage gourmand : Que ramener de baie de Somme ?

Photo isamiga76 @Flickr
 
La saison des beaux jours démarre à peine que j’ai envie de bouger à droite, à gauche, surtout du côté de la mer à vrai dire! C’est l’occasion pour moi de continuer ma série d’articles sur les souvenirs culinaires, en vous emmenant cette fois en baie de Somme, un endroit magique que j’ai eu la chance de visiter l’an dernier. Si vous avez envie de vous oxygéner sur la côte cette année et que vous prévoyez un détour en baie de Somme, je ne vous laisse pas tomber, et je vous livre ici ma liste des trésors à ramener de ce bel endroit!

 


Photo openroads.com @Flickr

Côté salé

Des herbes et des conserves

En baie de Somme, vous trouverez facilement des algues sèches à utiliser pour parfumer vos plats ou faire de nouvelles expériences culinaires. On en trouve même sous forme de mélanges, un peu comme des herbes de Provence, mais aux saveurs plus iodées. Fait qui peut surprendre, on trouve également du safran de la baie de Somme! Vous trouverez aussi de bonnes conserves de terrines, de tartares d’algues ou encore de salicornes ou d’oreilles de cochon, des plantes qui poussent principalement sur les bords de mer.
 
Des soupes
On trouve aussi des soupes en bouteille que l’on  peut ramener facilement chez soi, réalisées par des conserveries locales et avec des parfums assez typiques : soupe de salicornes, soupe d’asters maritimes, soupe de poissons…
 

Photo openroads.com @Flickr

Des fromages

On peut se procurer de délicieux fromages picards comme le Rollot, le Bray picard, le tricorne, le chèvre frais à la salicorne, la tomme au cidre ou au foin, le crémeux au safran de la baie de Somme ( le fameux!)… Rentrez dans une fromagerie ou faites un tour sur un marché et laissez-vous tenter!

Du pain

On trouve en Picardie de très bons pains et viennoiseries, et certains seront donc proposés dans les boulangeries en baie de Somme, profitez-en pour les goûter. Parmi eux, le pain picard, ou encore le gâteau battu.
 

Photo vanhove_a @Flickr

Côté sucré

Des confitures et miels

On fait de bonnes confitures en baie de Somme, la plus dépaysante sera sans doute celle à l’argousier, que vous pourrez tartiner sur votre gâteau battu.

Côté boissons

 

Des boissons

Vous trouverez de très bons jus  sans alcool comme le nectar de rhubarbe. Côté alcools, on trouve un Gin Picard  au sureau, nommé l’audacieux.
 

Du cidre picard

La Picardie produit quelques bons cidres, c’est l’occasion de refaire votre stock.

De la bière picarde

Il y a plusieurs bonnes brasseries en Baie de somme, comme La brasserie de la baie de Somme qui propose une très large gamme. Le bières les plus dépaysantes et typiques sont celles à l’argousier ou à la salicorne.
 
Et vous, avez-vous déjà ramené d’autres spécialités de la Baie de Somme? Si oui, dites-le moi pour que je complète mon article! Bon voyage!

Share and Enjoy !

0Shares
0 0