Archives par mot-clé : Voyage

Salade de pommes de terre au hareng

Me revoilà avec une « je-ne-sais-combien-tième » salade de pommes de terres. Mon homme est fan de ce genre de salade et m’en réclame régulièrement, mais celle-ci ne lui était pas spécialement réservée car il n’est pas amateur de hareng fumé.
 
 
J’avais une belle quantité de hareng fumé à utiliser et je me suis dit que cela se marierait très bien à des pommes de terre, c’est d’ailleurs un mariage que j’avais déjà testé dans un restaurant lors d’un voyage à Copenhague, où on sert du hareng à toutes les sauces!
 
 
Cette salade rapide et très parfumé plaira assurément à tous les amateurs de hareng. Sinon, passez votre chemin, car le goût du hareng est assez prononcé.
 
  
 
Salade de pommes de terre au hareng

Salade de pommes de terre au hareng

Ingrédients

  • 1 kg de petites pommes de terre
  • 300 g de hareng fumé
  • 3 c. à s. de câpres
  • 1 carotte
  • 2 échalotes
  • 1 c. à s. de vinaigre blanc
  • 3 c. à s. de mayonnaise
  • 3 c. à s. de crème fraîche

Instructions

  1. Faites cuire les pommes de terre une trentaine de minutes, départ eau froide, jusqu’à ce qu'elles soient cuites mais pas trop.  Laissez-les tiédir, puis épluchez-les et coupez-les.
  2. Rincez le hareng à l'eau claire pour enlever l'excès de sel, épongez-le à l'aide d'un torchon propre, puis émiettez-le et ajoutez-le aux pommes de terre.
  3. Émincez finement la carotte, les câpres, les échalotes.
  4. Ajoutez tous les ingrédients à la salade et mélangez.
 

Spécialité du Danemark : gâteau aux prunes

Et si on partageait une petite part de ce dessert cuisiné en souvenir de mon voyage au Danemark? Je suis allée au Danemark il y a plus de 4 ans maintenant, et je vous rassure,  je n’ai pas laissé ce gâteau se défraîchir tout ce temps là… C’est juste que j’ai ramené dans mes valises un livre de pâtisserie danoise que je me suis décidée à sortir de la bibliothèque, et ce dessert en est tiré…
 
 
La saison des prunes étant de retour, je me suis rappelée de cette recette et j’ai eu très envie de la réaliser pour me rappeler les bons souvenirs des vacances!
 
 
Il est très bon et simple à réaliser, et ne contient aucun ingrédient compliqué à trouver. La saison des prunes étant courte, c’est le moment ou jamais de le cuisiner!
 
  
 
Gâteau aux prunes danois

Gâteau aux prunes danois

Ingrédients

  • 700 g de prunes fraîches émincées
  • 30 cl d'eau
  • 115 g de beurre
  • 200 g de sucre
  • 3 œufs
  • 90 g d'amandes émincées
  • 1 c. à c. de bicarbonate de soude
  • 1, 5 c. à c. de levure chimique
  • 1 c. à c. de cardamome moulue
  • 250 g de farine
  • 1 pincée de sel
    Pour accompagner :
  • 25 cl de crème épaisse
  • 2 c. à c. de sucre vanillé
  • 2 c. à c. de sucre glace

Instructions

  1. Réservez 8 prunes entières pour la décoration, coupez-les en deux et enlevez les noyaux. Réservez.  Émincez en gros morceaux les autres.
  2. Faites bouillir de l'eau dans une casserole et faites bouillir les prunes émincées 10 minutes, égouttez-les et réservez.
  3. Préchauffez le four à 180°C, graissez un moule rond à bord hauts.
  4. Battez le beurre mou avec le sucre, puis ajoutez les œufs en les battant un par un.
  5. Ajoutez les prunes bouilles et les amandes.
  6. Ajoutez le bicarbonate, la levure, la cardamome et le sel.
  7. Ajoutez la farine progressivement, en mélangeant entre chaque cuiller ajoutée.
  8. Versez la préparation dans le moule.
  9. Poser les 16 demi prunes sur le dessus harmonieusement en formant une couronne sur le tour, puis en mettant les 3 dernières au centre.
  10. Mettez à cuire une heure, laissez refroidir 15 minutes.
  11. Battez la crème en chantilly.
  12. Ajoutez-y le sucre vanillé et le sucre glace.
  13. Servez le gâteau tiède avec la crème en accompagnement.
 

L’italie, c’est par ici!

Vous connaissez ma passion pour l’Italie… De Venise à Rome en passant par Florence, voici un florilège de mes recettes favorites, découvertes lors de mes voyages ou dans des livres de cuisine. Un festival de saveurs! Si vous voulez encore plus d’idées sur l’Italie, découvrez aussi mon précédent article sur mes recettes italiennes authentiques favorites!

Ravioles au gorgonzola, noix et champignons

Fregola sarda con verdure

Purée au gorgonzola

Bagel burger italien sauce tomates cerises

bagel-burger-poulet-tomate-cerise-2

Gâteau moelleux italien à la confiture

 

Et toujours mon apéritif préféré pour accompagner cela :
Le Spritz aperol

spritz-aperol

Omelette aux poivrons et chermoula

Cela faisait longtemps que je ne vous avais pas proposé une petite omelette… Une omelette, vous allez me dire, ce n’est pas vraiment une recette, il n’y a rien de secret ou de compliqué dans la réalisation de ce plat… Mais on a parfois du mal à varier les saveurs! Alors quand j’en réalise une vraiment sympa, je la note pour vous en faire part!
 
 
Celle-ci est parfumée avec un mélange d’épices façon « chermoula », et enrichi de poivrons et de graines de sésame, pour un voyage express en Orient. Il n’y a rien de bien sorcier là dedans, mais cela change un peu du jambon, du gruyère et des champignons, et c’est parfait en cette période estivale!
 
 
On peut trouver le mélange d’épices à chermoula tout fait, mais comme cela ne se vend pas partout, je vous mets les ingrédients pour le réaliser vous-mêmes. Il vous en restera pour l’utiliser dans d’autres recettes, conservez-le dans un petit bocal pour qu’il garde ses arômes.
 
 
 
 

Omelette aux poivrons et chermoula

Omelette aux poivrons et chermoula

Ingrédients

    Pour l'omelette
  • 1 poivron rouge
  • 4 œufs
  • 2 c. à s. de crème liquide
  • 1 c. à c. d'huile de sésame
  • 1 c. à c. bombée d'épices à chermoula
  • 1 gousse d'ail
  • 1/2 oignon
  • 1 c. à s. d'huile d’olive
  • 1 c. à s. de sésame doré
  • Sel, poivre
    Pour le service
  • 1 pincée de sésame
  • 1 c. à s. de coriandre fraîche émincée
    Pour les épices à chermoula
  • 1 c. à c. de piment en poudre
  • 1/2 c. à c. de cumin
  • 1/2 c. à c. de paprika
  • 1 pincée d'ail en poudre

Instructions

  1. Préchauffez le four à 180°C. Mettez à cuire le poivron pendant 30 minutes.
  2. Lorsqu'il est boursouflé, épluchez-le et émincez-le.
  3. Mélangez dans un bol l'ensemble des ingrédients à l'exception du sésame et de l'huile.
  4. Faites cuire à la poêle 5 minutes avec l'huile d'olive, en retournant délicatement l'omelette à mi-cuisson.
  5. Saupoudrez de sésame et de coriandre ciselée et servez.

 

 

Que faire avec des algues en cuisine?

Photo Romain Cloff @Flickr
 
Avez-vous déjà cuisiné les algues? Je dois dire qu’au premier abord elles ne me faisaient pas plus envie que ça, mais à force de partir en vacances en Normandie ou en baie de Somme, j’ai fini par être tentée d’acheter des petits souvenirs marins… Je ne parle pas de ramener un merlan ou un litre de moules dans mon coffre, cela n’aurait pas trop supporté le voyage… Mais on trouve là-bas dans les boutiques de produits du terroir des petits paquets d’algues déshydratées, prêtes à cuisiner… Il n’en fallait pas plus pour que je remplisse mon placard de laitue de mer, wakame et autres herbes marines en tous genres!
 
Je vous propose donc un petit récapitulatif des algues que j’ai pu tester et de ce que l’on peut faire avec!

Les dulse

 
La dulse est une algue à la jolie couleur rouge, et que l’on trouve notamment beaucoup sur nos plages bretonnes. On dit qu’elle a une petite saveur de noisette, personnellement je trouve surtout qu’elle a une saveur d’algue! Cela n’a rien d’une critique car j’aime les algues. On peut l’utiliser simplement dans les salades.
 
Photo Stacy Spensley @Flickr

La laitue de mer

 
La laitue de mer est très parfumée, avec de légères notes sucrées. Elle est ultra riche en vitamine C. Vous pouvez la consommer, comme son nom le laisse à deviner, en salade. Vous pouvez aussi la saupoudrer dans vos crudités, dans du riz ou dans vos omelettes.

Les wakame

 
L’algue wakame est très riche en calcium, bien plus que le fromage par exemple. Elle est délicieuse en salade à l’asiatique, avec de la sauce soja et de l’huile de sésame.
 
Photo fujiwara.tw @Flickr

La kombu

 
L’algue kombu est la plus riche en iode. Cette algue relève parfaitement les soupes et bouillons, et se mariera très bien aux plats de poissons.
 

Photo fugzu @Flickr
 

La nori

 
La nori est célèbre car c’est celle qui entour les fameux makis japonais. Très protéinée, vous pouvez aussi l’émietter sur du poisson, dans une omelette, ou la griller avec du sésame pour en faire un délicieux apéritif croustillant.

Photo Stiefen Schlingen @Flickr
 

Le haricot de mer

 
Sa forme – de haricot – la rend facile à reconnaître. Elle sera parfaite dans les salades avec un peu d’ail.
 

Photo cédric Icower @Flickr
 

La spiruline

 
Ce super ingrédient auquel on prête de multiples propriétés est en effet une algue. j’y avais consacré un article ici, cette algue est broyée ultra finement ce qui permet de la mélanger à vos boissons, yaourts… Sans en mettre trop, car son goût est prononcé!
 

Photo VLCinéaste @Flickr
 
 

La salade du pêcheur

 
Il s’agit d’un mélange d’algues et non d’une algue à proprement parler. On y trouve des algues bretonnes vertes, rouges et noires. Sa forme fine permet de les saupoudrer telles qu’elles dans les vinaigrettes, plats de riz, pâtes ou dans les pâtes à pain… C’est une façon simple et sympa de consommer des algues plus régulièrement!
 
Et vous, aimez-vous les algues? Avez-vous déjà testé certaines de ces algues? Si oui, sous quelle forme les préparez-vous?

Spécialité du Chili : Pebre chileno

Et si on partait au Chili? Vous me connaissez, j’aime voyager! Le pebre est au chili ce que la baguette est à la France, un emblème que l’on mange en toute occasion ou presque! Il s’agit d’une sorte de condiment ou de salade aux oignons avec de la tomate, très parfumée, coupée en tout petits dés, un peu comme un tartare.
 
 
On peut servir le pebre à l’apéritif dans de petits ramequins, à picorer sur du pain, avec tortilla chips, des tacos, ou en accompagnement d’un plat, à la façon d’une salade donc. On peut également le servir sur une viande ou en sauce dans un sandwich. C’est un plat très riche en coriandre, il faut donc aimer cette dernière, pour moi qui l’adore, autant vous dire que c’est un pur régal!
 
 
Pour ceux qui connaissant, le pebre chileno rappelle un peu le pico de gallo mexicain. C’est une entrée riche en vitamine et bien fraîche, je vous la recommande donc avec le retour (inespéré je vous l’accorde) des beaux jours!
 
Lorsque vous hachez votre tomate, réalisez cette opération au couteau, et essayez d’obtenir les dés les plus fins possibles, sans pour autant vous retrouver avec de la purée de tomates.
 
 
 

Spécialité du Chili : Pebre chileno

Spécialité du Chili : Pebre chileno

Ingrédients

  • 2 tomates
  • 1 oignon
  • 2 c.à.s. de jus de citron
  • 1 gousse d'ail
  • 1 c. à s. de coriandre fraîche hachée
  • 1 c. à s. d'huile d'olive
  • 1 pincée de mélange mapuche ou piment fumé
  • Sel, poivre

Instructions

  1. Hachez la tomate au couteau le plus finement possible.
  2. Hachez l'oignon au robot.
  3. Épluchez et hachez la gousse d'ail.
  4. Mélangez tous les ingrédients et assaisonnez.
  5. Gardez au frais jusqu’au service.

Spécialité de Singapour : curry puffs

Après les senbei japonais, le koukou iranien et le chow mein chinois, c’est aujourd’hui à Singapour que je vous emmène avec les curry puffs, ou petits chaussons au curry. C’est une spécialité de street food très répandue et appréciée là-bas. Elle peut se réaliser avec différentes viandes ou même aux légumes, le point commun étant toujours la délicieuse saveur intense de curry!
 
 
Étant fan de curry, je n’ai pas su attendre l’occasion d’un voyage à Singapour pour goûter ces curry puffs, mais qui sait, peut-être pourrais-je en tester d’authentiques un jour ou l’autre?
En attendant, cela vous coûtera moins cher de les faire maison!
 
 
Ma version n’est pas strictement identique à ceux que l’on trouve là-bas, car je les ai réduits en format par en faire de petits chaussons apéro. Là-bas, ils sont souvent plus gros et nourrissants, c’est plus un encas ou un déjeuner sur le pouce et on n’en consomme généralement qu’un par personne. De plus, j’ai choisi une version aux légumes, ce qui n’est pas la variante la plus fréquente que l’on trouve! Enfin, j’ai choisi une cuisson au four, plus légère que la version traditionnelle qui se cuit à la friteuse. Malgré tout, les saveurs de Singapour sont bien là et vous allez adorer ces petits chaussons! Attendez-vous à vous régaler!
 
 
Spécialité de Singapour : curry puffs

Portions : Pour environ 20 petit chaussons

Spécialité de Singapour : curry puffs

Ingrédients

  • 500 g de pâte brisée
  • 2 c. à s. d'huile végétale
  • 1 gros oignon pelé et émincé
  • 2 à 3 c. à s. de curry
  • 2 œufs durs émincés
  • 100 g de champignons pelés et émincés
  • 250 g de pomme de terre
  • ½ c. à c. de sucre
  • 2 c. à s. d'eau
  • 2 c. à s. de sauce soja claire
  • 2 c. à s. d'huile de sésame
  • Sel
    Pour la dorure
  • 3 c. à s. d'huile végétale
  • 1 c. à c. de poudre de curry

Instructions

  1. Épluchez les pommes de terre.
  2. Précuisez les pommes de terre à l'eau, départ eau froide.Précuisez les œufs durs à l'eau, départ eau froide.
  3. Laissez tiédir puis écalez les œufs.
  4. Coupez en dés les œufs et les pommes de terre. Réservez.
  5. Pour faire la garniture, faites chauffer l'huile dans une poêle antiadhésive de taille moyenne à feu moyen. Faites revenir l'oignon environ 2 minutes ou jusqu'à ce qu'ils soit tendre et doré.
  6. Ajoutez deux cuillers à soupe poudre de curry et laissez cuire environ 10 secondes ou jusqu'à ce qu'elle soit grillée et très parfumée.Ajoutez les champignons et faites sauter jusqu'à ce qu’ils soient cuits.Ajoutez les œufs durs et les pommes de terre et faites sauter environ 2 à 3 minutes pour bien mélanger et parfumer l'ensemble.
  7. Ajoutez 2 cuillères à soupe d'eau, 2 cuillers à soupe de sauce soja claire, 2 cuillers à soupe d'huile de sésame et mélangez.Goûtez et assaisonnez davantage si besoin.
  8. Mettez le mélange dans une assiette et laissez refroidir, puis recouvrez-le d'un film plastique et réfrigérez.Coupez 20 cercles avec un emporte-pièce.
  9. Posez les morceaux coupés sur du papier sulfurisé, couvrez de film plastique et placez au réfrigérateur.
  10. En sortant seulement quelques ronds de pâte du réfrigérateur à la fois pour garder les autres bien frais, remplissez chaque cercle avec une cuillerée à café de mélange.Pliez en deux puis pressez les bords ensemble et utilisez les pointes d'une fourchette pour appuyer doucement sur les bords et bien les sceller.
  11. Brossez les chaussons avec l'huile mélangée au curry à l’aide d'un pinceau, et faites cuire à 180º C pendant 25 à 30 minutes jusqu'à ce que les chaussons soient dorés.
  12. Servez chaud ou à température ambiante.
 
Source d’inspiration :
https://sethlui.com/best-curry-puffs-in-singapore/

Que ramener de baie de Somme ?

Photo isamiga76 @Flickr
 
La saison des beaux jours démarre à peine que j’ai envie de bouger à droite, à gauche, surtout du côté de la mer à vrai dire! C’est l’occasion pour moi de continuer ma série d’articles sur les souvenirs culinaires, en vous emmenant cette fois en baie de Somme, un endroit magique que j’ai eu la chance de visiter l’an dernier. Si vous avez envie de vous oxygéner sur la côte cette année et que vous prévoyez un détour en baie de Somme, je ne vous laisse pas tomber, et je vous livre ici ma liste des trésors à ramener de ce bel endroit!

 


Photo openroads.com @Flickr

Côté salé

Des herbes et des conserves

En baie de Somme, vous trouverez facilement des algues sèches à utiliser pour parfumer vos plats ou faire de nouvelles expériences culinaires. On en trouve même sous forme de mélanges, un peu comme des herbes de Provence, mais aux saveurs plus iodées. Fait qui peut surprendre, on trouve également du safran de la baie de Somme! Vous trouverez aussi de bonnes conserves de terrines, de tartares d’algues ou encore de salicornes ou d’oreilles de cochon, des plantes qui poussent principalement sur les bords de mer.
 
Des soupes
On trouve aussi des soupes en bouteille que l’on  peut ramener facilement chez soi, réalisées par des conserveries locales et avec des parfums assez typiques : soupe de salicornes, soupe d’asters maritimes, soupe de poissons…
 

Photo openroads.com @Flickr

Des fromages

On peut se procurer de délicieux fromages picards comme le Rollot, le Bray picard, le tricorne, le chèvre frais à la salicorne, la tomme au cidre ou au foin, le crémeux au safran de la baie de Somme ( le fameux!)… Rentrez dans une fromagerie ou faites un tour sur un marché et laissez-vous tenter!

Du pain

On trouve en Picardie de très bons pains et viennoiseries, et certains seront donc proposés dans les boulangeries en baie de Somme, profitez-en pour les goûter. Parmi eux, le pain picard, ou encore le gâteau battu.
 

Photo vanhove_a @Flickr

Côté sucré

Des confitures et miels

On fait de bonnes confitures en baie de Somme, la plus dépaysante sera sans doute celle à l’argousier, que vous pourrez tartiner sur votre gâteau battu.

Côté boissons

 

Des boissons

Vous trouverez de très bons jus  sans alcool comme le nectar de rhubarbe. Côté alcools, on trouve un Gin Picard  au sureau, nommé l’audacieux.
 

Du cidre picard

La Picardie produit quelques bons cidres, c’est l’occasion de refaire votre stock.

De la bière picarde

Il y a plusieurs bonnes brasseries en Baie de somme, comme La brasserie de la baie de Somme qui propose une très large gamme. Le bières les plus dépaysantes et typiques sont celles à l’argousier ou à la salicorne.
 
Et vous, avez-vous déjà ramené d’autres spécialités de la Baie de Somme? Si oui, dites-le moi pour que je complète mon article! Bon voyage!

Spécialité du Népal : dal bhat

 Vous savez que j’aime voyager en cuisine et aujourd’hui, ce plat de riz et lentilles nous emmène au Népal. Un beau voyage vous ne trouvez pas? La cuisine du Népal est un beau mélange d’influences d’Inde et du Tibet. Ce dal est un peu le plat de base de la cuisine végétarienne au Népal. On le sert souvent lors d’un des deux repas journaliers : en fin de matinée ou fin d’après-midi.
 
 
C’est un plat qui est aussi très apprécié au Bangladesh et en Inde.
On sert souvent le dal bhat avec du curry et des légumes en conserve épicés (achards ou pickles). 
 
Au Népal, on mange ce plat directement à la main (toujours la droite) mais je ne vous cache pas que j’ai utilisé des couverts! C’est vous qui voyez, surtout si vous avez des enfants, l’option de manger avec les mains risque de leur plaire!
 
Le riz utilisé est du riz basmati, très parfumé et très utilisé en cuisine indienne.
 
 
Cette recette est délicieuse et pas compliquée du tout, il n’y a pas besoin d’être un grand cuisiner pour la réussir et se régaler! Réalisez un curry maison et accompagnez-le de ce dal bhat au lieu de simple riz nature, votre recette sera sublimée!
 
La prochaine fois que les températures baissent, préparez vous ce plat bien réconfortant et imaginez-vous aux sommets de l’Himalaya, vous trouverez que finalement il ne fait pas si froid!
 
 
 
 
Spécialité du Népal : dal bhat

Spécialité du Népal : dal bhat

Ingrédients

  • 215 g de lentilles jaunes (Toor dal) ou brunes
  • 1 oignon moyen haché
  • 1 c. à c. de flocons de piments rouges séchés
  • 1 petite tomate hachée
  • 1/2 c. à c. de curcuma
  • 1 gousse d'ail hachée
  • 2 c. à s. d'huile d'olive
  • 1 c. à s. de graines de moutarde
  • 1/2 c. à c. de graines de cumin
  • 1  litre d'eau
  • 3 c. à s. de feuilles de coriandre hachées
  • Sel

Instructions

  1. Rincez et égouttez les lentilles. Réservez.
  2. Dans une poêle, chauffez l'huile avec les graines de moutarde, les graines de cumin, l'ail et le piment rouge pendant 1 minute.
  3. Ajoutez l'oignon et faire sauter jusqu'à ce qu'il soit translucide, soit 5 minutes environ.Ajoutez les morceaux de tomates hachées et faites-les cuire jusqu'à ce qu'elles soient molles, 5 minutes.
  4. Ajoutez les lentilles, l'eau, le curcuma et le sel.
  5. Couvrez et faites cuire 30 minutes environ en remuant de temps en temps.
  6. Garnissez de feuilles de coriandre fraîches et servez avec du riz cuit à la vapeur.
 
Source d’inspiration :
http://www.desifiesta.com/2014/02/dal-bhat-lentils-and-rice-nepalese-style.html

Spécialité du Laos : Dip d’aubergine Jeow mak Keua

Le dip que je vous propose aujourd’hui va vous faire voyager… Jusqu’au Laos! C’est un pays que je rêve de visiter, met en attendant d’en avoir l’occasion, j’ai eu envie de tester une petite recette à la maison! Ce dip se nomme en laotien Jeow mak Keua, ne me demandez pas comment cela se prononce, je n’en ai aucune idée!
 
 
C’est un dip délicieux qui rappelle un peu le caviar d’aubergines que l’on apprécie généralement beaucoup l’été, mais en version plus corsée et parfumé de beaucoup de coriandre… Tout ce que j’aime en somme!
 
 
Les aubergines thaï ont un goût un peu spécifique et une très jolie couleur. SI vous ‘ne  trouvez pas, des aubergines normales feront l’affaire. Notez simplement que es aubergines thaï que j’ai utilisées étaient très petites, je pense qu’une grosse aubergine française, ou une et demi si elles sont moyennes devaient suffire pour obtenir la bonne équivalence.
 
Servez ce dip avec du pain, des tortillas, des crudités, des naans coupés en morceaux… Ou un peu de tout en même temps!
 
P.S. : Pour un repas à thème asiatique, enchaînez sur ces nouilles sautées aux légumes!
 
 
 
Spécialité du Laos : Dip d’aubergine Jeow mak Keua

Spécialité du Laos : Dip d’aubergine Jeow mak Keua

Ingrédients

  • 3 aubergines thaï
  • 1 piment rouge
  • 4 gousses d'ail 
  • 2 échalotes
  • 3 c. à s. coriandre hachée
  • 1 c. à c. de nuoc mam
  • Le vert d'un oignon vert ou ciboulette asiatique
  • 1/2 c. à c. de sel

Instructions

  1. Préchauffez le four à 180°C en mode grill.
  2. Piquez des trous dans les aubergines avec un couteau et plantez-les sur des pics à brochette.
  3. Plantez également l'ail et l'échalote non épluchés sur des pics à brochette.
  4. Faites de même avec le piment.
  5. Mettez au four une quarantaine de minutes jusqu’à ce que tout commence à brunir.
  6. Retournez les légumes à mi-cuisson en vous aidant des pics à brochette, et retirez les légumes du four au fur et à mesure qu'ils noircissent (ils ne vont pas tous forcément à la même vitesse).
  7. Arrêtez le four quand l'aubergine commence à éclater.
  8. Laissez les légumes refroidir et épluchez les aubergines. Sortez l'ail et l'échalote de leur peau.
  9. Dans un mortier ou au mixeur, pilez le piment, le sel et l'ail.
  10. Ajoutez les aubergines et la coriandre et pilez )à nouveau, pour obtenir une pâte molle.
  11. Ajoutez le nuoc mam et l'oignon vert. Assaisonnez bien, ajoutez plus de nuoc mam si nécessaire.
 
Source d’inspiration :
https://avocadopesto.com/lao-eggplant-dip-jeow-mak-keua/#wprm-recipe-container-19700