Archives par mot-clé : Voyage

Mon tour d’Europe en cuisine

Aujourd’hui, je vous propose de voyager à défaut de pouvoir sortir de chez vous! Que diriez-vous de visiter l’Europe à travers des recettes de chaque pays, ou presque? Je vous ai récapitulé ici tous les pays pour lequel je propose une recette sur le blog, et pour les autres, je les ajouterai au fur et à mesure. D’ailleurs si vous connaissez des recettes en provenance des pays qui manquent, n’hésitez pas à me faire part de vos idées en commentaire! Bon appétit!

Albanie : Kyopolou
Allemagne : Curry wurst
Andorre : Trinxat
Autriche : kasekrainers
Belgique : stoemp
Biélorussie : à venir
Bosnie-Herzégovine : pita sirnika
Bulgarie : à venir
Chypre : à venir
Croatie : strukli
Danemark : ristet hot-dog
Espagne : pan amb tomaquet
Estonie : à venir
Finlande : à venir
France : saucisson en brioche
Grèce : tzatziki
Hongrie : chaussons à l’oignon
Irlande : crisp sandwich
Islande : pyslur
Italie : piadina tomates mozzarella basilic
Lettonie : à venir
Liechtenstein : à venir
Lituanie : à venir
Luxembourg : gromperekichelcher
République de Macédoine
Malte : à venir
Moldavie : à venir
Monaco : barbagiuans
Monténégro : à venir
Norvège : à venir
Pays-Bas : kaasvlinders
Pologne : twarozek
Portugal : francesinha
République tchèque : tartinade à l’ail
Roumanie : platou taranesk
Royaume-Uni : cheese onion pie
Russie : salade Olivier
Saint-Marin : à venir
Serbie : à venir
Slovaquie : à venir
Slovénie : à venir
Suède : kokosböllar
Suisse : croûtes appenzelloises
Ukraine : zrazys de pomme de terre
Vatican : à venir

Dip roumain aux haricots blancs

Un petit voyage, ça vous dit? Ça fait longtemps qu’on n’est pas partis quelque part en cuisine non? Allez, je vous emmène en Roumanie, un pays que j’ai eu la chance de visiter il y a 2 ans. J’ai pu y découvrir la capitale Bucarest, mais aussi m’éloigner un peu de la ville pour découvrir entre autres le fameux château de Dracula… Qui ne ressemble en rien à ce que j’imaginais en réalité!
 
 
A mon retour, j’ai voulu préparer un menu roumain, comme j’aime le faire après chacun de mes voyages pour prolonger le souvenir des vacances. J’ai à cette occasion trouvé cette petite recette. J’avais goûté une tartinade similaire dans un restaurant là-bas et je m’étais régalée, il me tardait de la refaire. Résultat des courses, c’est une recette très simple et délicieuse… Vous connaissez mon amour des tartinades, celle-ci ne m’a pas déçue!
 
 
Il faut simplement penser à faire tremper ses haricots la veille, sinon la recette ne présente aucune difficulté. Salez progressivement au moment où vous mixez, n’hésitez pas à être généreux pour éviter que la tartinade ne soit fade.
 
Si vous voulez réaliser un apéro à thème, réalisez aussi la divine zacusca de vinete!
 
 
 
Dip roumain aux haricots blancs

Portions : Pour 1 bol

Dip roumain aux haricots blancs

Ingrédients

  • 200 g de haricots coco
  • 2 carottes
  • 1/2 oignon
  • 1 c. à c. de paprika + 1/2 c. à c.
  • 4 gousses d'ail émincées
  • 3 c. à s. d'huile de tournesol

Instructions

  1. Épluchez et coupez en dés 2 carottes.
  2. Épluchez 1/2 oignon et émincez-le grossièrement. Réservez.
  3. La veille, mettez les haricots coco à tremper dans de l'eau froide pour la nuit.
  4. Le lendemain, rincez les haricots, faites-les cuire 10 minutes à l'eau bouillante, rincez-les.
  5. Remettez les 10 minutes à cuire dans l'eau bouillante et rincez à nouveau.
  6. Remettez les à cuire dans l'eau mais en ajoutant les carottes, 1 cuiller à café de sel, le demi oignon, et laissez cuire 40 minutes, jusqu'à ce que les haricots soient cuits.
  7. Égouttez et gardez l'eau de cuisson.
  8. Mixez les haricots et les carottes, en ajoutant l'eau petit à petit. Ajoutez le sel, le poivre, une cuiller à café de paprika, versez le mélange dans un bol.
  9. Faites revenir 4 gousses d'ail émincées avec 3 cuillers à soupe d'huile de tournesol, 1/2 c. à c. de paprika 30 secondes dans une poêle, dès que l'ail est doré, versez ce mélange sur la tartinade et servez.

Potage « Brighton » aux carottes et cheddar

L’hiver est fini, mais nous allons encore avoir quelques mauvais jours devant nous je pense… Je vous propose donc une dernière petite soupe. Facile à faire et réconfortante, elle est principalement à base de carottes et de cheddar. Cette recette ne correspond pas vraiment à une soupe traditionnelle. Je ne sais même pas si elle vient d’Angleterre, malgré ce que peut laisser imaginer son nom. 
 
 
Il s’agit d’un potage que l’on trouve dans une célèbre enseigne de surgelés et que j’ai eu l’occasion de tester à une époque. Rien de bien compliqué dans le fait de faire une soupe, mais en avoir une toute faite au congélateur, ça dépanne parfois…
 
Comme j’adorais la version industrielle de cette soupe, j’ai tout de suite noté la version maison quand Samar l’a postée. J’ai mis du temps à me lancer, mais je ne regrette pas car elle est divine! Et c’est à mon tour de vous la partager.
 
 
Potage "Brighton" aux carottes et cheddar

Potage "Brighton" aux carottes et cheddar

Ingrédients

  • 1,5 l de bouillon de légumes
  • 500 g de carottes
  • 400 g de pomme de terre
  • 120 g de fromage cheddar
  • 25 cl de lait
  • Sel, poivre

Instructions

  1. Épluchez les légumes et détaillez-les en petits morceaux.
  2. Versez les légumes dans une casserole profonde et ajoutez le bouillon de légumes.
  3. Chauffez et à l'ébullition, laissez cuire à couvert environ 20 minutes ou jusqu’à ce que les légumes soient cuits.
  4. Pendant ce temps, râpez le cheddar.
  5. Retirez la casserole du feu et mixez à l'aide d'un mixeur plongeant.
  6. Remettez sur le feu et ajoutez le lait jusqu’à ce que le potage soit assez chaud.
  7. Ajoutez ensuite le cheddar et laissez fondre tranquillement.
  8. Servez aussitôt en arrosant de crème liquide.
 
Source d’inspiration :
 

Voyage gourmand : que manger et ramener du Danemark?

Source Pug Girl @Flickr
 
Régulièrement, je vous partage mes idées souvenirs ou mes plats favoris issus d’un pays que j’ai visité. Les voyages et la cuisine sont deux de mes plus grandes passions et quand je peux les réunir, je suis aux anges! C’est pourquoi en voyage, je suis toujours à l’affût de petits souvenirs culinaires, ou de spécialités à tester pour découvrir comment mangent les gens sur place. Aujourd’hui, direction le Danemark! Je vous livre mes conseils sur ce qu’il faut impérativement tester sur place, ou ramener dans vos valises.
 
 

Des fromages

 

On trouve quelques fromages sympa au Danemark. Il y a notamment un bleu danois, nommé le danablue. Vous pourrez aussi découvrir l’esrom, un fromage au lait de vache à la saveur prononcée, et avec de petits trous. Un peu plus doux, l’havarti se trouve également facilement. J’ai goûté ce dernier accompagné de compote et le mélange était très sympa! 

Source  @Flickr

Du pain et des « viennoiseries » danoises

 

Les viennoiseries ne se trouvent pas qu’à Vienne, et certaines que l’on trouve au Danemark sont très sympa.  Les wienerbrod (viennoiseries) les plus célèbres sont les kanelsnegl, des petits pains à la cannelle, et le romsnegl, un petit pain glacé au rhum. Côté pain, il y a beaucoup de pains bruns très sympa, et notamment le rugbrod ou pain danois.


Source Krista @Flickr

Des smorrebrod

 
Les smorrebrod sont une institution danoise. Il s’agit de tartines couvertes d’ingrédients frais et que l’on sert pour pas cher du tout dans tous les cafés et restaurants. Il y en a de très basiques ou de plus élaborées. On en trouve par exemple au fromage harvati avec de la compote, avec du hareng, de la moutarde sucrée et câpres, le tout sur du pain au malt (maltbrod) ou du rye brod. C’est la meilleure alternative pour manger typique et pas trop cher le midi au Danemark.
On trouve aussi une variante moderne, nommée les smushies. C’est exactement la même chose, mais servi en mini portions, à partager à l’apéritif.
 

Source Heather Cowper @Flickr
 

Du poisson

Les danois consomment beaucoup de poissons et notamment le hareng, des poissons fumés en tous genre, comme des maquereaux, de l’anguille… On trouve aussi les fiskefrikadeller, des boulettes de poisson épicées, et les sildebof, des croquettes de hareng accompagnées d’une sauce aux oignons. On sert dans certains restaurants le « platte » : une assiette garnie de produits de la mer comme du hareng, des crevettes, etc.


Source kaet44 @Flickr

De la street food

Il y a quelques classiques de street-food au Danemark et parfois des petites cabanes (polsevognen) qui vendent des hot-dogs et des snacks. On y trouve des hot-dogs composés de saucisses (pølser), avec des cornichons marinés (agurk) et de l’oignon grillé (ristede løg) ou de la rémoulade, une sauce qui n’a rien en commun avec notre rémoulade française. On y trouve aussi des frikadelle, encore un faux ami car ils n’ont que le nom en commun avec nos fricadelles! Il s’agit plutôt de petites galettes de viande type steak haché, qui peuvent être mises dans des sandwiches (ou pas). 
 

Source Jay Bergesen @Flickr

Des gâteaux et desserts

 

Il y a de nombreux gâteaux bien réconfortants au Danemark, j’ai pu tester le kransekage, ou gâteau aux amandes, l’æblekage, un gâteau aux pommes, mais aussi l’oldemorstang, qui rappelle un peu le stollen.  Sinon, le dessert divin à tester si vous aimez le ria au lait, c’est le risalamande : un riz au lait  aux amandes gâchées et à la confiture de cerises, un dessert typique de Noël là-bas.


Source Steve Snodgrass @Flickr

Des condiments et accompagnements

Il y a bien sûr des accompagnements à tout ça et parmi les plus fréquents, on trouve beaucoup de cornichons au vinaigre, ou d’oignons marinés dans un jus tout rose, sans doute à la betterave. 

Les salades de pommes de terre à la crème, ciboulette et oignons rouges sont également un accompagnement délicieux.

Des boissons

Ceux qui ont soif trouveront leur bonheur au Danemark, rassurez-vous. Il y a des brasseries célèbres là-bas comme la Carlsberg, et la Tuborg, mais aussi, bien plus sympa, de nombreuses micro brasseries, dont la plus grosse (qui n’en est donc plus une!) est la Mikeller. Les Danois ont aussi développé la première « bière open source », la Vores Øl. L’aquavit est une boisson locale aux plantes qui est un peu tombée en désuétude, mais revient à la mode grâce à certains cocktails.


Source Bernt Rostad @Flickr

Des accessoires de cuisine

 

Si vous aimez les accessoires design, vous pourrez vous faire plaisir et vous ramener des ustensiles en tous genres, car de nombreuses marque superbes sont originaires du Danemark : Bodum,  Bloomingville, Ferm Living, Greengate et plein d’autres, il n’y  que l’embarras du choix.

Voilà, côté alimentation et cuisine ce que j’ai remarqué au Danemark. Les mateurs de design seront évidemment aussi aux anges, ainsi que les fans des contes d’Andersen, qui pourront ramener une édition danoise s’ils le souhaitent! Et vous, qu’avez-vous ramené de là-bas?

Spécialité du Sri Lanka : Curry aux œufs

Je vous ai proposé il y a quelques jours un délicieux dessert pour célébrer le nouvel an chinois, il fallait donc que je complète cela par un plat afin que vous ayez un chouette menu à disposition! Il est assez rare de trouver des recettes où les œufs durs ont la vedette, et c’est ce qui m’a intriguée dans ce curry en provenance du Sri Lanka.
 
 
Ce plat ultra parfumé se sert avec du riz basmati, c’est un pur régal et grâce aux œufs, il vous apporte une belle dose de protéines. En attendant de visiter le Sri Lanka un jour peut-être, cela offre un voyage culinaire bien dépaysant!
 
 
 
Spécialité du Sri Lanka : Curry aux oeufs

Spécialité du Sri Lanka : Curry aux oeufs

Ingrédients

  • 6 œufs durs écalés
  • 30 g d'huile de coco
  • 1/2 c. à c. de graines de moutarde
  • 5 feuilles de curry séchées
  • 1 petit oignon émincé
  • 3 gousses d'ail écrasées
  • 1 piment vert haché finement
  • 1/2 c. à c. de graines de fenugrec
  • 1/2 c. à c. de graines de cumin
  • 1/4 c. à c. de curcuma moulu
  • 20 cl de lait de coco
  • 10 cl d'eau
  • 1 c. à c. de curry en poudre
  • 1 pincée de cannelle moulue
  • Le Jus d'1/2 citron
  • Sel
    Pour le service
  • Riz basmati cuit
  • 1 c. à s. de feuilles de coriandre

Instructions

  1. Coupez les œufs durs en deux et réservez.
  2. Faites chauffer l'huile de noix de coco dans une casserole moyenne à feu moyen-vif.
  3. Ajoutez les graines de moutarde et les feuilles de curry et faites cuire jusqu'à ce que les graines commencent à sauter.
  4. Ajoutez l'oignon, l'ail et le piment et cuire 4 minutes environ en remuant souvent jusqu'à ce qu'ils soient tendres et dorés.
  5. Ajoutez les graines de fenugrec et de cumin et laissez cuire encore 30 secondes, puis ajoutez le curcuma, le lait de coco, l'eau, le curry, la cannelle et le sel.
  6. Portez à ébullition, puis réduisez le feu et laissez mijoter 5 à 8 minutes ou jusqu'à ce que la sauce épaississe.
  7. Incorporez le jus de citron et ajoutez plus de sel si nécessaire.
  8. Ajoutez délicatement les demi-œufs, en versant un peu de sauce sur le dessus des œufs, puis faites cuire 2-3 minutes pour réchauffer les œufs.
  9. Servez chaud sur du riz basmati cuit et parsemé de feuilles de coriandre.
 
Source d’inspiration :
 

Spécialité russe : piroshki au bœuf

Connaissez-vous les piroshkis? Si le nom m’était familier depuis longtemps, il m’a fallu attendre de visiter la Russie avant de me lancer et d’en goûter.  Là-bas, on en trouve dans les restaurants ou les boulangeries, avec de nombreuses variantes de garnitures, de pliage… J’ai mené mon enquête à mon retour pour vous proposer une version qui se rapproche au maximum de mon (très bon) souvenir de voyage.
 
 
J’ai trouvé celle-ci sur un blog anglo-saxon et je l’ai traduite, je l’ai trouvée vraiment extra et le pliage était sympa. Globalement, bien que cela nécessite de faire la pâte maison, il n’y a rien de bien compliqué dans cette recette.
 
 
Si vous aimez la cuisine russe, je vous invite à découvrir également le boeuf stroganov, le lymonik, et si vous voulez organiser une soirée à thème, j’avais également rédigé cet article avec une idée de menu russe
 
 
 
Spécialité russe : piroshki au bœuf

Spécialité russe : piroshki au bœuf

Ingrédients

    Pour la pâte :
  • 25 cl de lait tiède
  • 1/2 c. à s. de sucre
  • 1 sachet de levure sèche de boulanger
  • 15 g de beurre fondu
  • 1 œuf
  • 1/2  c. à c. de sel
  • 390 g de farine
  • 8 g de beurre
    Pour la garniture :
  • 2 c. à s. d'huile d'olive
  • 400 g de bœuf haché
  • 2 gousses d'ail pressées
  • 1 pincée de sel
  • 2 c. à c. d'aneth frais
  • 100 g de riz

Instructions

  1. Placez 12 cl de lait tiède dans une tasse. Incorporez le sucre et saupoudrez la levure sur le dessus. Laissez reposer jusqu'à ce que le levure mousse, soit environ 10 minutes. Versez le lait restant dans un grand bol.
  2. Ajoutez le beurre fondu, l'œuf, le sel et un verre de farine dans le grand bol avec du lait.
  3. Incorporez le mélange de levure. Ajoutez la farine un verre à la fois jusqu'à ce que la pâte ne colle pas à vos mains et se détache des parois.
  4. Couvrez le bol et placez-le dans un endroit chaud pour laisser monter environ 1 heure. La pâte devrait presque tripler.
  5. Faites cuire le riz pendant ce temps selon les indication du paquet, égouttez-les et réservez-le.
  6. Préparez la garniture. Faites chauffer l'huile d'olive dans une grande poêle.
  7. Ajoutez la viande, l'ail et le sel. Faites cuire la viande, en l'égrenant avec une cuillère en bois, jusqu'à ce qu'elle soit cuite.
  8. Transférez ce mélange dans un grand bol et mélangez avec le riz. Ajoutez l'aneth frais ciselé.
  9. Une fois que la pâte a doublé de taille, déposez-la sur une surface légèrement farinée et pétrissez pendant 1 à 2 minutes.
  10. Formez un long serpent d'environ 5 cm de large.
  11. Coupez-le en tronçons de 2 cm et roulez chaque morceau  pour former des boules.
  12. Aplanissez ces boules jusqu'à ce qu'elles donnent des disques de 8 à 10 cm de diamètre.
  13. Placez une cuillerée de garniture au centre et repliez la moitié par dessus pour entourer la garniture de pâte.
  14. Pincez les bords ensemble pour sceller la pâte.
  15. Préchauffez le four à 200° C.
  16. Placez les pirojki sur une plaque couverte de papier cuisson, en laissant la place entre eux pour qu'ils se développent.
  17. Faites cuire pendant 20 minutes dans le four préchauffé, ou jusqu'à ce qu'ils soient dorés.
 
Source d’inspiration :

Salade de pommes de terre au hareng

Me revoilà avec une « je-ne-sais-combien-tième » salade de pommes de terres. Mon homme est fan de ce genre de salade et m’en réclame régulièrement, mais celle-ci ne lui était pas spécialement réservée car il n’est pas amateur de hareng fumé.
 
 
J’avais une belle quantité de hareng fumé à utiliser et je me suis dit que cela se marierait très bien à des pommes de terre, c’est d’ailleurs un mariage que j’avais déjà testé dans un restaurant lors d’un voyage à Copenhague, où on sert du hareng à toutes les sauces!
 
 
Cette salade rapide et très parfumé plaira assurément à tous les amateurs de hareng. Sinon, passez votre chemin, car le goût du hareng est assez prononcé.
 
  
 
Salade de pommes de terre au hareng

Salade de pommes de terre au hareng

Ingrédients

  • 1 kg de petites pommes de terre
  • 300 g de hareng fumé
  • 3 c. à s. de câpres
  • 1 carotte
  • 2 échalotes
  • 1 c. à s. de vinaigre blanc
  • 3 c. à s. de mayonnaise
  • 3 c. à s. de crème fraîche

Instructions

  1. Faites cuire les pommes de terre une trentaine de minutes, départ eau froide, jusqu’à ce qu'elles soient cuites mais pas trop.  Laissez-les tiédir, puis épluchez-les et coupez-les.
  2. Rincez le hareng à l'eau claire pour enlever l'excès de sel, épongez-le à l'aide d'un torchon propre, puis émiettez-le et ajoutez-le aux pommes de terre.
  3. Émincez finement la carotte, les câpres, les échalotes.
  4. Ajoutez tous les ingrédients à la salade et mélangez.
 

Spécialité du Danemark : gâteau aux prunes

Et si on partageait une petite part de ce dessert cuisiné en souvenir de mon voyage au Danemark? Je suis allée au Danemark il y a plus de 4 ans maintenant, et je vous rassure,  je n’ai pas laissé ce gâteau se défraîchir tout ce temps là… C’est juste que j’ai ramené dans mes valises un livre de pâtisserie danoise que je me suis décidée à sortir de la bibliothèque, et ce dessert en est tiré…
 
 
La saison des prunes étant de retour, je me suis rappelée de cette recette et j’ai eu très envie de la réaliser pour me rappeler les bons souvenirs des vacances!
 
 
Il est très bon et simple à réaliser, et ne contient aucun ingrédient compliqué à trouver. La saison des prunes étant courte, c’est le moment ou jamais de le cuisiner!
 
  
 
Gâteau aux prunes danois

Gâteau aux prunes danois

Ingrédients

  • 700 g de prunes fraîches émincées
  • 30 cl d'eau
  • 115 g de beurre
  • 200 g de sucre
  • 3 œufs
  • 90 g d'amandes émincées
  • 1 c. à c. de bicarbonate de soude
  • 1, 5 c. à c. de levure chimique
  • 1 c. à c. de cardamome moulue
  • 250 g de farine
  • 1 pincée de sel
    Pour accompagner :
  • 25 cl de crème épaisse
  • 2 c. à c. de sucre vanillé
  • 2 c. à c. de sucre glace

Instructions

  1. Réservez 8 prunes entières pour la décoration, coupez-les en deux et enlevez les noyaux. Réservez.  Émincez en gros morceaux les autres.
  2. Faites bouillir de l'eau dans une casserole et faites bouillir les prunes émincées 10 minutes, égouttez-les et réservez.
  3. Préchauffez le four à 180°C, graissez un moule rond à bord hauts.
  4. Battez le beurre mou avec le sucre, puis ajoutez les œufs en les battant un par un.
  5. Ajoutez les prunes bouilles et les amandes.
  6. Ajoutez le bicarbonate, la levure, la cardamome et le sel.
  7. Ajoutez la farine progressivement, en mélangeant entre chaque cuiller ajoutée.
  8. Versez la préparation dans le moule.
  9. Poser les 16 demi prunes sur le dessus harmonieusement en formant une couronne sur le tour, puis en mettant les 3 dernières au centre.
  10. Mettez à cuire une heure, laissez refroidir 15 minutes.
  11. Battez la crème en chantilly.
  12. Ajoutez-y le sucre vanillé et le sucre glace.
  13. Servez le gâteau tiède avec la crème en accompagnement.
 

L’italie, c’est par ici!

Vous connaissez ma passion pour l’Italie… De Venise à Rome en passant par Florence, voici un florilège de mes recettes favorites, découvertes lors de mes voyages ou dans des livres de cuisine. Un festival de saveurs! Si vous voulez encore plus d’idées sur l’Italie, découvrez aussi mon précédent article sur mes recettes italiennes authentiques favorites!

Ravioles au gorgonzola, noix et champignons

Fregola sarda con verdure

Purée au gorgonzola

Bagel burger italien sauce tomates cerises

bagel-burger-poulet-tomate-cerise-2

Gâteau moelleux italien à la confiture

 

Et toujours mon apéritif préféré pour accompagner cela :
Le Spritz aperol

spritz-aperol

Omelette aux poivrons et chermoula

Cela faisait longtemps que je ne vous avais pas proposé une petite omelette… Une omelette, vous allez me dire, ce n’est pas vraiment une recette, il n’y a rien de secret ou de compliqué dans la réalisation de ce plat… Mais on a parfois du mal à varier les saveurs! Alors quand j’en réalise une vraiment sympa, je la note pour vous en faire part!
 
 
Celle-ci est parfumée avec un mélange d’épices façon « chermoula », et enrichi de poivrons et de graines de sésame, pour un voyage express en Orient. Il n’y a rien de bien sorcier là dedans, mais cela change un peu du jambon, du gruyère et des champignons, et c’est parfait en cette période estivale!
 
 
On peut trouver le mélange d’épices à chermoula tout fait, mais comme cela ne se vend pas partout, je vous mets les ingrédients pour le réaliser vous-mêmes. Il vous en restera pour l’utiliser dans d’autres recettes, conservez-le dans un petit bocal pour qu’il garde ses arômes.
 
 
 
 

Omelette aux poivrons et chermoula

Omelette aux poivrons et chermoula

Ingrédients

    Pour l'omelette
  • 1 poivron rouge
  • 4 œufs
  • 2 c. à s. de crème liquide
  • 1 c. à c. d'huile de sésame
  • 1 c. à c. bombée d'épices à chermoula
  • 1 gousse d'ail
  • 1/2 oignon
  • 1 c. à s. d'huile d’olive
  • 1 c. à s. de sésame doré
  • Sel, poivre
    Pour le service
  • 1 pincée de sésame
  • 1 c. à s. de coriandre fraîche émincée
    Pour les épices à chermoula
  • 1 c. à c. de piment en poudre
  • 1/2 c. à c. de cumin
  • 1/2 c. à c. de paprika
  • 1 pincée d'ail en poudre

Instructions

  1. Préchauffez le four à 180°C. Mettez à cuire le poivron pendant 30 minutes.
  2. Lorsqu'il est boursouflé, épluchez-le et émincez-le.
  3. Mélangez dans un bol l'ensemble des ingrédients à l'exception du sésame et de l'huile.
  4. Faites cuire à la poêle 5 minutes avec l'huile d'olive, en retournant délicatement l'omelette à mi-cuisson.
  5. Saupoudrez de sésame et de coriandre ciselée et servez.