Friands à la saucisse végétariens

Aujourd’hui, je vous propose un classique de la cuisine française, revisité en mode végétal. J’aime beaucoup m’amuser à faire des plats normalement non végétariens, en version végétarienne, et celui-ci nous a agréablement surpris par son résultat très proche de l’original.
 
 
Cette recette n’est pas à la portée de tous, non qu’elle soit difficile à faire, mais il vous faudra trouver deux produits typiques de la cuisine végétale et qu’on ne trouve qu’en boutique spécialisée : des saucisses végétales et du cheddar végétal. Bien sûr, si vous avez du vrai cheddar et des saucisses de viande, cela fonctionne tout aussi bien, cela dépend de vos goûts et de vos habitudes alimentaires!
 
 
En dehors de ce détail, c’est une recette vraiment basique à réaliser et inratable. Mes photos ne sont ps très jolies car je les ai prises de nuit et que ma pâte feuilletée n’était pas bien rectangulaire, mais au gout, c’était délicieux.
 
  
 
 
Friands à la saucisse végétariens

Friands à la saucisse végétariens

Ingrédients

  • 1 pâte feuilletée rectangulaire
  • 4 saucisses végétales (ou pas)
  • 100 g de cheddar râpé végétal (ou pas)
  • 1 oignon
  • 1 c. à s. de moutarde
  • 1 pincée de paprika
  • 1 c. à c. d'herbes de Provence
  • 1 c. à s. d'huile olive
    Pour la dorure
  • 1 c. à s. d’huile d'olive
  • 1 pincée de paprika
  • 1 pincée de curcuma

Préparation

  1. Émincez finement l'oignon.
  2. Faites revenir l'oignon avec les saucisses pendant  minutes avec 1 cuiller à soupe d'huile et les herbes de Provence. Retirez du feu et laissez refroidir.
  3. Coupez la pâte feuilletée en 4 rectangles identiques. Tartinez la pâte de moutarde.
  4. Déposez sur le côté de la pâte la saucisse et l'oignon émincé, puis le cheddar, saupoudrez de paprika.
  5. Repliez la pâte par dessus la saucisse, et appuyez bien pour souder les bords.
  6. Mélangez l'huile, le paprika et le curcuma dans une petite asse, et badigeonnez les feuilletés avec ce mélange à l’aide d'un pinceau.
  7. Préchauffez le four à 180°C, puis faites cuire 20 minutes, jusqu’à le que la pâte soit cuite et dorée.
 

Salade de pommes de terre au hareng

Me revoilà avec une « je-ne-sais-combien-tième » salade de pommes de terres. Mon homme est fan de ce genre de salade et m’en réclame régulièrement, mais celle-ci ne lui était pas spécialement réservée car il n’est pas amateur de hareng fumé.
 
 
J’avais une belle quantité de hareng fumé à utiliser et je me suis dit que cela se marierait très bien à des pommes de terre, c’est d’ailleurs un mariage que j’avais déjà testé dans un restaurant lors d’un voyage à Copenhague, où on sert du hareng à toutes les sauces!
 
 
Cette salade rapide et très parfumé plaira assurément à tous les amateurs de hareng. Sinon, passez votre chemin, car le goût du hareng est assez prononcé.
 
  
 
Salade de pommes de terre au hareng

Salade de pommes de terre au hareng

Ingrédients

  • 1 kg de petites pommes de terre
  • 300 g de hareng fumé
  • 3 c. à s. de câpres
  • 1 carotte
  • 2 échalotes
  • 1 c. à s. de vinaigre blanc
  • 3 c. à s. de mayonnaise
  • 3 c. à s. de crème fraîche

Préparation

  1. Faites cuire les pommes de terre une trentaine de minutes, départ eau froide, jusqu’à ce qu'elles soient cuites mais pas trop.  Laissez-les tiédir, puis épluchez-les et coupez-les.
  2. Rincez le hareng à l'eau claire pour enlever l'excès de sel, épongez-le à l'aide d'un torchon propre, puis émiettez-le et ajoutez-le aux pommes de terre.
  3. Émincez finement la carotte, les câpres, les échalotes.
  4. Ajoutez tous les ingrédients à la salade et mélangez.
 

Crèmes d’avoine chocolat banane

Connaissez-vous la crème d’avoine? Contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, il s’agit d’une poudre, et non d’une crème, un peu comme une farine cuite, que l’on trouve en magasin bio et que l’on prépare comme une sorte de bouillie. Il suffit de la faire chauffer dans de l’eau pour qu’elle gonfle, un peu comme une polenta.
 
 
J’ai acheté ce produit sur un coup de tête, mais une fois à la maison je ne savais pas bien ce que j’allais faire avec. Il existe finalement assez peu de recettes qui intègrent cet ingrédient, et j’ai donc décidé d’improviser un peu!
 
 
J’y ai donc ajouté du chocolat en poudre sucré pour petit-déjeuner et une banane que j’ai écrasée à la fin de la cuisson, pour lui donner des saveurs régressives qui ont bien plu à ma fille. Ce premier essai était très sympa, et vu qu’il me reste encore de la crème d’avoine, il ne me reste plus qu’à réfléchir à la recette suivante!
 
  
 
 
Crèmes d'avoine au chocolat

Crèmes d'avoine au chocolat

Ingrédients

  • 25 g de crème d’avoine
  • 50 cl d’eau froide
  • 50 g de chocolat en poudre
  • 1 banane bien mûre

Préparation

  1. Dans une casserole, versez l'eau, le chocolat en poudre, la crème d'avoine et faites cuire pendant 6 minutes à compter de l’ébullition.
  2. Ajoutez la banane écrasée à la fourchette et prolongez d 'une minute.
  3. Versez en ramequin et laissez refroidir.
 

Mes pâtes à tartiner préférées pour le goûter

Quand je vous dis « pâte à tartiner », vous pensez sans doute à la marque de notre enfance, celle que consommaient de gentils enfants allemands à la coupe au bol avec un grand verre de lait « pour un goûter équilibré » dans les publicités. S’il reste inimitable pour beaucoup, il contribue malheureusement à la déforestation, à l’exploitation de petits producteurs, et à l’augmentation des risques de maladies cardio vasculaires, à cause de sa composition extrêmement riche en huile de palme…  Heureusement, il y a de nombreuses manières de le décliner maison, que ce soit de façon plus saine ou tout aussi gourmande, il y en a pour tous les goûts! Découvrez mes tentatives réussies ci-dessous !

Pâte à tartiner au caramel au beurre salé

pate-tartiner-caramel-3

 

Pâte à tartiner avec ou sans noisettes

Pâte à tartiner à la patate douce

confiture-patates-douces-3

Pâte à tartiner noisettes crunchy

Dip champignons, mascarpone et gouda

Septembre est pour moi le mois du retour des champignons. Bien que j’en consomme un peu tout au long de l’année, c’est à ce moment qu’on trouve le plus de choix et que j’ai le plus de plaisir à les consommer.
 
 
Aujourd’hui c’est un petit dip – ou tartinade, comme vous voulez – aux saveurs de champignons que je vous propose. J’y mets un peu de duxelles de champignons, c’est à dire des champignons coupés en tout petits morceaux et revenus à la poêle, mais aussi un peu d’huile à la truffe. L’huile à la truffe donne un petit goût que j’adore , mais si vous n’en avez pas, vous pouvez vous en passer.
 
 
Si vous avez du sel à la truffe, cela fonctionne aussi pour donner ce petit goût. Vous pouvez même remplacer le parmesan par du pecorino truffé… Bref, il y a plusieurs façons d’ajouter une note truffée à ce dip sans acheter une truffe fraîche et vendre un rein pour l’occasion!
 
Avec un peu de pain frais, et un bon verre de vin rouge à l’apéritif, vous allez vous régaler!
 
  
 
Dip champignons, mascarpone et gouda

Dip champignons, mascarpone et gouda

Ingrédients

  • 200 g de fromage blanc
  • 15 g de parmesan râpé
  • 1 c. à c. d'huile de truffe
  • 1 g d'ail
  • 1 c. à c. de mélange d'épices à spaghetti
  • 1 c. à s. de persil haché
  • 1 c. à c. de vinaigre rouge de vin
  • Sel poivre
    Pour la duxelle :
  • 30 g de beurre
  • 1 c. à s. d'huile d'olive
  • 1/4 de petit oignon
  • 1 échalote
  • 200 g de champignons de Paris
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Commencez par réaliser la duxelle de champignons.
  2. Épluchez et hachez les champignons.
  3. Ciselez finement les oignons et les échalotes.
  4. Faire chauffer l'huile et le beurre dans une poêle et faites revenir l'oignon et l'échalote quelques minutes en remuant fréquemment.
  5. Ajoutez les champignons et faites revenir en remuant souvent jusqu'à évaporation complète de l'humidité.
  6. Assaisonnez.
  7. Laissez tiédir puis mélangez avec tous les autres ingrédients, et mettez au frais jusqu'au service.

Les aliments industriels à éviter pour une vie plus saine

Si je suis une fan de fait maison, je dois parfois avouer que par manque de temps, il m’arrive de prendre des produits tout faits en magasin. J’aimerais tendre vers le zéro, mais c’est quand même difficile quand on travaille de tout faire par soi-même!
 
Cependant, que ce soit pour notre santé ou pour le  porte-monnaie, il y a des produits industriels qu’il vaut mieux bannir plus que d’autres… Éliminer les chips ou vos sucreries préférés de votre régime peut vous sembler compliqué ou rébarbatif au premier abord. Cependant, avec quelques astuces de remplacements, il est beaucoup plus aisé qu’il n’y parait d’ajouter des aliments sains à votre alimentation! Alors si comme moi vous ne pouvez (ou voulez) pas être parfaits, mais souhaitez essayer de réduire les produits transformés dans votre quotidien, voici ma sélections de ceux dont il faut se débarrasser en priorité, et des solutions simples pour commencer à les réduire dans vos placards.
 

Les bonbons

 
Celui-ci est évident, personne ne va me dire qu’il pensait que c’était bon pour la santé ou intéressant nutritionnellement quand même! Pourtant nous sommes nombreux à en acheter, pour nous-mêmes ou pour nos enfants. Pour ces derniers, on leur donne des habitudes au sucre alors que souvent, on a pris beaucoup de temps à  de travailler la diversification alimentaire quand ils étaient bébés pour leur donner de bonnes bases dans la vie. Pourquoi à partir de 3 ou 4 ans, souvent en entrant à l’école, devraient-ils se mettre à manger des cochonneries du jour au lendemain? Ils sont toujours en pleine croissance et ont toujours besoin d’aliments nutritifs, et de rien d’autre. Si vous avez un enfant, vous lui rendrez un très bon service si vous n’achetez plus de bonbons. Il continuera à en manger à l’occasion à l’école quand d’autres enfants en ramènent pour leur anniversaire, et c’est suffisant. Des dés de fruits ou éventuellement un carré de chocolat sont de bien meilleures options dans vos placards.
 

Les boissons sucrées

 
Celui-ci aussi était facile à deviner! Les sodas, les boissons sportives ou énergisantes, les eaux aromatisées ou même les jus de fruits sont une des premières choses que vous pouvez bannir si vous voulez faire du bien à votre corps et à l’environnement. A la place, vous pouvez presser des fruits vous mêmes à l’occasion, mais de manière générale, manger un fruit entier et boire un verre d’eau est bien mieux encore. Vous pouvez aussi vous faire des infusions de fruits à froid, cela donne une sorte d’ice tea qui n’est sucré que par le sucre des fruits. Les eaux infusées, dans lesquelles vous mettez quelques rondelles de concombre ou des pelures de citron bio, sont délicieuses et économiques. 
 
 
 

Les chaînes de fast-food

 
On continue dans le domaine du facile, mais vous le savez sans doute, il n’y a rien de bon dans ce que vend un fast-food, même quand il fait un menu pseudo « adapté aux enfants », ou pseudo sain de type « salade ». Tout est trop gras, trop sucré, et trop salé dans les chaînes de fast-food. Je pense que vous connaissez la pub par cœur, pas besoin de vous dire que c’est tout ce qu’il faut éviter. Personnellement j’adore les burgers, les hot-dogs et les frites, donc je ne dis pas qu’il faut tout arrêter en bloc, mais rendre ça un peu  plus rare, éviter cela avec les enfants au maximum si vous en avez, et quand vous voulez vous faire plaisir, faites un burger maison avec de vrais ingrédient frais, ou allez le manger chez un fast-food « local », c’est à dire un petit commerçant de votre ville, qui mettra sans doute de meilleurs produits dans son burger et a plus besoin de votre argent qu’une chaîne de fast-foods impersonnelle.
 

Les céréales raffinées

Celui-ci est moins évident à deviner, car quand on mange du bon pain de chez le boulanger, des pâtes, ou encore quand on cuisine soi-même avec de la farine, on ne pense franchement pas qu’il y a quelque chose à améliorer là-dedans. Mais en alimentation, tout ce qui est blanc est raffiné, et a donc perdu une partie de ses fibres et de ce qui rendait l’aliment bon pour nous. Ce remplacement est plutôt facile : achetez de la farine semi-complète ou complète, des pâte complètes, du prenez du pain le plus sombre possible ( type au seigle, complet, nordique…), et le tour est joué! Vous venez de rendre votre alimentation bien plus saine et au niveau du goût, c’est bien meilleur. 
 
 

Les biscuits apéro

 
Chips, bretzels, cacahuètes, ne cherchez pas l’exception il n’y en a pas, tout est mauvais pour vous dans ce rayon! C’est horrible car c’est un repas que j’adore, et il n’existe pas d’alternative proche qui soit bonne pour la santé. Même les nouveaux biscuits apéro à la mode, à base de la farine de pois chiche, ou à saveurs de chou kale… C’est du marketing, ça donne envie, ça sonne « healthy », mais ça reste produit avec les mêmes méthodes, et ne vous apporte que des calories vides, c’est à dire qui n’apportent rien à l’organisme. Ça ne rentre pas dans le compte des 5 fruits et légumes par jour, hein ! A ce niveau, le plus simple est de se faire plaisir mais plutôt que de prendre 3 sortes de biscuits pour votre apéro, n’en prenez qu’une complétez avec des tomates cerises et bâtonnets de carottes à tremper dans une sauce au yaourt.

Les viandes transformées

 
Bacon, salami, charcuterie sont plutôt mauvais pour nous, notamment à cause des nitrites. Est donc arrivée une mode des charcuteries sans nitrites ajoutés, qui peuvent quand même contenir d’autres nitrites d’origines plus naturels (mais quand même nocifs, sinon ce n’est pas drôle).  A moins de vouloir devenir végétariens, vous allez sans doute trouver difficile de diminuer leur consommation car les charcuteries rentrent dans la composition de plein de recettes de notre chère cuisine française. Essayez simplement de vous rappeler qu’on n’a pas besoin de viande deux fois par jour, et n’ayez pas le réflexe d’ajouter une tranche de jambon ou une knacki systématiquement au repas du soir, que que soit pour vous ou vos enfants, cela sera déjà un beau progrès!
 

Les plats cuisinés

 
Les plats cuisinés sont un sacré piège car ce sont visuellement des plats sains, ils copient des recettes qui pourraient être saines en version « fait maison », mais ils sont produits de façon industrielle et donc, il a fallu y mettre des ingrédient médiocres pour la rentabilité, et y ajouter des conservateurs. Si vous êtes sensible à la cause environnementale, c’est aussi une belle débauche d’emballages non recyclables. Congelez plutôt vos restes en portions individuelles, et si vraiment vous n’avez pas le choix, achetez des plats surgelés, au moins on n’y a pas ajouté de conservateurs puisque la conservation est due au froid!
 

Les biscuits

 
Les biscuits emballés, mais aussi les pseudo gâteaux tout faits comme les brownies, sont des produits à éviter au maximum également. Ils ne contiennent pas de bons produits comme un gâteau que vous ferez à la maison, mais des œufs de poules élevées dans des conditions infâmes, de la farine premier prix, des agents de texture, des conservateurs…  Et ce, quoi que la jolie illustration sur la boite laisse à penser ! Si c’est pour le goûter de vos enfants, il n’y a rien de bon pour eux dedans, même dans ceux qui semblent spécialement conçus pour eux. Trop de sucre, rien de nutritif qui leur permettre de tenir le coup jusqu’au repas suivant. Donnez-leur simplement du pain, nature, avec un bout de beurre ou un carré de chocolat éventuellement s’ils le refusent sans. Si c’est un petit plaisir pour vous,  faites vous des cookies maison, c’est très simple et cent fois meilleur. C’est tout aussi calorique mais contiendra de vrais ingrédients et le plaisir sera démultiplié!
 
 
Voilà, j’espère que ce petit récap vous sera utile! Gardez en tête que je ne suis pas du genre à vous recommander de manger light, ni de vous priver, ce n’est pas ma philosophie, et ce guide ne vise pas à vous faire perdre du poids ou quoique ce soit de ce genre… Simplement, je pense qu’on a tout à gagner à privilégier le fait-maison quand on le peut, tout en se faisant plaisir!

Champignons stroganoff

En amatrice de champignons, lorsque j’ai voyagé en Russie, je me suis mise en quête d’une bonne recette de bœuf stroganov ou stroganoff et je dois dire que je n’ai pas été déçue, c’était un pur délice! Je vous en ai d’ailleurs proposé la recette ici, ce n’est pas exactement celle que j’ai mangée car ne parlant pas russe, je n’ai pas pu demander au commerçant de me donner son secret, mais en tout cas, elle est très bonne.

 

Aussi quand j’ai vu une recette de champignons stroganoff sur le blog La chimie des mets, qui ne semble plus actif en ce moment, c’est pourquoi je ne peux pas vous mettre le lien vers l’article d’origine mais je la remercie pour cette belle idée.

Je me suis dit que c’était une super façon de me régaler à nouveau des saveurs de cette spécialité, mais sans viande cette fois. Je me suis inspirée de sa recette, mais j’y ai fait quelques ajustements pour qu’elle soit un peu plus « à ma façon ». J’y ajoute notamment du vin blanc pour déglacer car je trouve que cela donne beaucoup de goût aux champions. Cette recette comprend de la crème liquide végétale , mais bien sûr, les russes utilisent une crème entière à la base, vous pouvez donc en mettre si vous préférez.

 

Cette version est par la même occasion plus rapide à préparer et à cuire que la version traditionnelle à la viande, ce qui ne gâche rien et en fait un très bon plat pour un soir de semaine.

 

 

Champignons stroganov

Quantité ou nb de personnes: Pour 2 personnes

Champignons stroganov

Ingrédients

  • 1 c. à s. d'huile d olive
  • 1 petit oignon émincé finement
  • 1 gousse d'ail émincée finement
  • 1 c. à  s. de ciboulette ciselée
  • 250 g de champignons de Paris
  • 1 c. à s. de moutarde à l'ancienne
  • 10 cl de crème de soja
  • 250 g de spaghetti
  • 10 cl de vin blanc
  • 1/2 c. à c. de paprika
  • 1 feuille de laurier
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Faites chauffer l'huile dans une sauteuse.
  2. Coupez en lamelles les champignons.
  3. Mettez l'oignon a fondre à feu doux.
  4. Faites cuire en remuant de temps en temps 2 minutes.
  5. Ajoutez les champignons et l'ail 5 minutes.
  6. Laissez cuire, jusqu’à ce qu'ils rendent leur eau 5 minutes, déglacez au vin blanc, ajoutez la feuille de laurier puis augmentez le feu pour que les champignons prennent une belle couleur .
  7. Ajoutez la moutarde, remuez.
  8. Ajoutez la crème liquide, le paprika, le sel et poivre, et servez sans attendre.

Tarte aux poires et pépites de chocolat

Je pense que je ne trouverai pas beaucoup de personnes pour me contredire si je dis que le mariage poires-chocolat fonctionne toujours à merveille. Chez moi c’est bien simple, si j’associe ces deux mot dans une phrase, je vois le regard de mon hommes s’allumer et son estomac se réveille immédiatement!
 
 
Il faut dire que ça ne rate jamais! Aujourd’hui, c’est une tarte que j’ai réalisée pour l’anniversaire de mon homme que je vous propose. Bah oui, puisqu’il adore ça, l’idée était toute trouvée pour ce jour où il était « la star »!
 
 
Dans cette recette, j’ai utilisé du sirop d’orgeat pour renforcer la saveur d’amandes. J’aime beaucoup cette boisson qui permet de parfumer des cocktails, le café… On le trouve assez facilement au rayon sirops dans les supermarchés.
 
 
 
New recipe

New recipe

Ingrédients

  • 1 pâte sablée
  • 4 poires conférence
  • 50 cl d'eau
  • 7.5 cl de sirop d'orgeat
  • 1 gousse de vanille
  • 20 cl crème soja
  • 50 g sucre
  • 100 g amandes poudre
  • 1 c. à s. rase de maïzena
  • 60 g de pépites de chocolat

Préparation

  1. Préchauffez le four à 180°C.
  2. Étalez la pâte sur un moule à tarte, couvrez-la de haricots de cuisson, et précuisez-la 15 minutes. Réservez.
  3. Épluchez puis coupez les poires en deux.
  4. Mettez-les à cuire dans une casserole avec l'eau, l'orgeat, la gousse de vanille fendue en deux, comptez 15 minutes à compter de l'ébullition.Coupez le feu et laissez tiédir.
  5. Dans un bol, mélangez la crème de soja, le sucre, les amandes en poudre et la maïzena.
  6. Égouttez les poires sans jeter le sirop de cuisson, déposez-les sur votre pâte à tarte, versez ensuite le mélange aux autour, puis saupoudrez par dessus les pépites de chocolat.
  7. Enfournez pour 35 minutes environ. Laissez refroidir.
  8. pendant ce temps, remettez à chauffer le jus de cuisson des poires pendant 30 minutes pour l'épaissir.
  9. Étalez ce mélange sur les poires à l'aide d'un pinceau.
  10. Mettez au frais jusqu’au service.

Légume de saison : la carotte

Après les pommes de terre, les carottes sont sans aucun doute le légume-racine le plus connu et le plus populaire. Elles sont très polyvalentes et peuvent prendre différentes saveurs selon la façon dont elles sont cuites. Elles peuvent être prendre des notes sucrées, plus fraîches, ou encore épicées et intenses… N’hésitez donc pas à la préparer à toutes les sauces!


Photo Brett Forsyth @Flickr

Comment choisir des carottes?

Lorsque vous achetez des carottes, choisissez de très jeunes carottes minces et pointues, qui sont très tendres lorsqu’elles sont consommées crues ou légèrement cuites à la vapeur, c’est un délice! Les carottes plus grosses et plus âgées doivent être fermes, dodues et sans zone molle. Leur peau doit être lisse, sans tâche et sans fissures. Les carottes ne doivent pas se plier facilement, signe qu’elle sont déjà trop vieilles. 

Si vous voyez des carottes dont les fanes sont encore présentes, assurez-vous qu’elles sont brillantes et qu’elles ne sont pas fanées. Les fanes de carottes sont un peu amères, mais peuvent être utilisées dans un pesto, les soupes et les salades pour un repas zéro déchet.

Le orange est la couleur la plus commune pour les carottes, mais elles carottes se déclinent en un arc-en-ciel de nuances. Cherchez sur votre marché de producteurs des carottes pourpres, blanches, jaunes et rouges pour varier les plaisirs.

Photo Scott 97006 @Flickr

Quand les carottes sont-elles de saison?

Bien qu’elles soient consommées toute l’année dans les supermarchés, les carottes ont en fait une saison. Récoltée très jeune, la carotte primeur est la première sur les étals, de fin mai à juillet. Ensuite, la carotte « de saison » entre en scène, elle est commercialisée jusqu’en octobre. La saison de la carotte est donc réellement de mai à octobre si on cumule ces deux variétés. Sur les étals arrive enfin la carotte « de garde », qui est retournée et recouverte de terre ou de paille afin d’être protégée du froid dans les champs, et que l’on commercialise en automne et en hiver.

Comment conserver des carottes?

Conservez vos carottes dans un sac en plastique non fermé au réfrigérateur. Elles devraient tenir quelques semaines. Les carottes perdent de l’humidité à cause de leurs feuilles, coupez-les avant de les entreposer. Enveloppez les fanes dans une serviette en papier humide et utilisez-les maximum dans les deux jours qui suivent; ils sont délicats et se flétrissent rapidement.

Photo Mats Lindh @Flickr

Comment préparer des carottes?

La plupart des gens pèlent les carottes, mais de précieux nutriments se trouvent dans la peau. Si les carottes sont jeunes et bio, il suffit de les laver avant de les utiliser. Celles de taille moyenne devront être brossées vigoureusement et les plus vieilles devront probablement être épluchées si leur peau est trop épaisse.

Les carottes crues sous forme de bâtonnets sont parfaites à l’apéritif, mais ce légume polyvalent peut également être cuit de la manière que vous préférez, coupées en morceaux ou râpées en salades, par exemple. Elles peuvent être bouillies, cuites à la vapeur, sautées et frites, braisées, glacées et sont délicieuses rôties au four.

En plus de les servir simplement beurrées et garnies de persil, les carottes peuvent être réduites en purée, utilisées pour faire des soupes, servies dans une sauce à la crème, servies au gratin ou à la dauphinoise. Les carottes peuvent être tranchées en une variété de formes, de garnitures et de crudités et peuvent utilisé pour faire du jus de carotte, qui est délicieux lorsqu’il est mélangé avec un volume égal de jus de pomme frais.

Les carottes sont utilisées dans de nombreux plats – entrées, plats principaux et desserts, traditionnels, ethniques et végétariens. Elles apportent de l’humidité et de la saveur aux gâteaux, comme le fameux carrot cake! Côté saveurs, la carotte se marie très bien avec le miel, l’orange, la coriandre, le cumin, et le thym.

Mes recettes favorites aux carottes

 

Boulettes apéritives ou tartinade carottes au cumin

Soupe de carottes, potimarron et lait d’amande

Gâteau carottes amandes

Tarte carottes cumin et lait de coco

Dip carotte kiri

Carottes au Coca-cola

Tarte aux carottes rapées à la marocaine

Risotto carottes vanille

risotto-carotte-vanille-3

Pain chasseur

Aujourd’hui, je vous propose une recette que j’ai faite il y a maintenant un bon moment, et qui avait beaucoup plu à mes invités, il s’agit du « pain chasseur ». Pourquoi porte-il ce nom là? Je ne sais franchement pas!

 

Est-ce que les chasseurs l’emmènent dans leur besace? Aucune idée… Mais  comme je savais qu’elle aurait du succès chez moi, je l’ai tentée et nous n’avons pas été déçus! C’est un peu comme le sandwich pain-beurre-cornichons, mais où tout a été mixé, en quelques sortes…

 

J’ai trouvé cette recette chez Kekeli, merci donc à elle de m’avoir donné cette bonne idée! Ça change et c’est rapide à faire, bref, c’est top!

  

 

Pain chasseur

Pain chasseur

Ingrédients

  • 100 g de beurre
  • 1 baguette
  • 200 g de jambon
  • 100 g de salami
  • 20 g de cornichons
  • 2 œufs durs
  • 1 c. à s. de persil haché
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Coupez la baguette, enlevez la mie.
  2. Dans un mixeur, hachez le mie de pain, le jambon, le salami, les œufs, les cornichons le persil. Ajoutez le beurre ramolli, le sel, le poivre. Travaillez le tout pour obtenir une masse compacte.
  3. Remplissez le pain en tassant bien.
  4. Emballez dans du papier alu et mettez au frais au moins 2 h.
  5. Coupez le pain en tranches.

Source d’inspiration :
http://kekeli.over-blog.com/2017/09/pain-chasseur.html