Passez au zéro déchet avec ces 5 changements simples

Aujourd’hui, je vous propose un petit article pour parler des produits du quotidien que l’on peut facilement remplacer par leur version zéro déchet. Vous savez que ce thème me tient à cœur, j’en avais déjà parlé ici ou ici. Sans tomber dans les extrêmes, il y a beaucoup de petits changements que l’on peut faire facilement et qui sont très profitables à l’environnement. Si vous cherchez à vous lancer sans trop de complexité dans le zéro déchet, réalisez-les en premier lieu. Vous risquez de voir le poids de vos poubelles diminuer très vite !
 
Photo Kevin Dooley @Flickr
  

Le savon

 
Le gel douche est un désastre pour l’environnement, simplement à cause de ses contenants en plastique. Le savon est généralement vendu en vrac ou au pire avec un peu de papier autour. Il est donc bien plus écologique à ce niveau. Sa réalisation et sa composition sont également plus clean pour l’environnement. Si vous avez en tête de vieux savon qui dessèchent la peau, sachez qu’il existe un choix énorme et que ça n’a plus rien à voir ce qu’on connaissait dans notre enfance ! Certains sont très hydratants et ne laisse pas du tout la peau sèche. Au niveau du transport, il existe des petites pochettes qui permettent de les ranger même s’ils ne sont pas parfaitement secs, évitant ainsi les dégâts dans la trousse de toilette, on en trouve facilement dans une boutique zéro déchet.
 

Les bee’s wrap

 
Le cellophane est une matière qui n’est pas du tout écologique, par sa composition mais aussi parce qu’elle ne peut pas se réutiliser. Personnellement je trouve en plus le cellophane pas du tout pratique à utiliser et je l’ai toujours détesté ! Vous pouvez le remplacer par des films de cire, ou bee’s wraps. Il s’agit d’un tissu qui a été enduit de cire pour lui donner une forme plus malléable et qui s’adapte à tous les contenants. Les bee’s wrap sont également opaques, et empêchent l’air de passer. De cette façon, vos aliments sont bien protégés. Le bee’s wrap se nettoie facilement et a une bonne durée de vie.
 
Photo Geoffrey Fairchild @Flickr
 

Les éponges

 
Les éponges sont un produit anti écolo par définition, mais aussi pas du tout hygiénique. Pensez que l’on nettoie avec nos tables, nos surfaces sales, notre vaisselle pleine de nourriture… On la rince, on la range, elle reste humide, les bactéries se développent… Et on les réutilise ! De mon côté j’ai donc investi dans des éponges réutilisables ou des lavettes que je change tous les jours. Cela peut vous sembler moins propre de ne pas en racheter régulièrement, mais si vous les lavez tous les jours, les bactéries n’ont pas le temps de s’y développer et c’est donc bien plus hygiénique.
 

Les essuie-tout

 
Les essuie-tout sont devenu un réflexe à notre époque, on en utilise une feuille à droite à gauche pour la moindre tâche… Alors qu’il est si simple de prendre un tissu lavable pour essuyer quoi que ce soit. Les essuie-tout réutilisables ont l’avantage d’avoir la même forme qu’un essuie-tout, ce format est très pratique, mais aussi d’avoir un très bon pouvoir absorbant. Après l’avoir utilisé, vous mettez au sale, vous lavez avec le reste de vos vêtements sans faire de lessive dédiée, et c’est reparti pour un tour!
 

Les mouchoirs

 
J’entends souvent des gens dire que les mouchoirs réutilisable c’est dégoûtant. Mais utiliser un mouchoir jetable qui a été blanchi aux produits chimiques n’apporte rien de mieux. Sans compter le nombre de personnes qui ne le jettent pas immédiatement et le bourrent tel quel dans leur sac. Le mouchoir réutilisable n’a rien de sale, à condition bien sûr de ne pas l’utiliser plus d’une fois sans le laver entre deux. Un peu comme on le fait avec les masques pour le visage, il vous suffit de disposer d’une petite pochette en plastique dans laquelle vous mettrez vos mouchoirs sales dès que vous les aurez utilisés, ainsi ils ne seront en contact avec rien.
 
Photo de couverture :  Kevin Dooley @Flickr

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Risotto de céréales à la feta marinée

Depuis plusieurs années, je suis une grande fan du chef israélien Yotam Ottolenghi. Ma famille me gâte régulièrement lors de mon anniversaire ou de Noël en m’offrant un de ses livres pour compléter ma collection. Après Plenty et Plenty more, j’ai reçu le superbe livre Jérusalem à mon anniversaire, et j’avais hâte de tenter une recette issue de celui-ci. 
 
 
 
L’occasion ne s’est pas faite trop attendre car deux couples d’amis sont venus manger chez moi juste après les fêtes. J’en avais marre des repas de Noël et j’ai supposé qu’eux aussi. Je me suis donc retrouvée à leur concocter un repas méditerranéen en plein mois de décembre ! Je ne suis pas fan de l’idée de cuisiner de la tomate en plein hiver, mais cette recette n’en contient pas vraiment puisqu’elle se réalise uniquement à partir de conserves de tomates concassées et de coulis de tomate (ou passata). 
 
 
Pour réaliser ce risotto, j’ai utilisé un mélange de riz, orge et farro trouvé dans mon épicerie italienne favorite. Vous pouvez utiliser un mélange de céréales du même style, ou utiliser simplement du riz à risotto. 
 
 
J’ai modifié les proportions de la recette d’origine pour la rendre à mon goût. J’ai augmenté un peu les portions, remplacé certaines herbes fraîches par leur équivalent en herbes séchées et j’ai diminué un peu la feta. Ce n’est pas mon genre de diminuer le fromage dans une recette je vous l’accorde, mais je voulais qu’on sente aussi les autres saveurs de ce plat, et ça m’a semblé très bien comme ça ! 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Légume de saison : la mâche

Photo VLCinéaste @Flickr

La mâche est une salade composée de petites feuilles vertes. Sa saveur est plus délicate que celle de la laitue, c’est ce qui fait qu’elle est très appréciée en France et Italie notamment! Elle a de nombreuses utilisations possibles, et peut même se cuire. Vous serez peut-être surpris de découvrir que c’est un légume d’hiver, mais c’est en ce moment qu’elle est à son apogée, alors on en profite ! 

Comment choisir la mâche?

Pour bien choisir votre mâche, c’est assez simple. Les feuilles doivent être bien vertes, ne pas avoir de zone brune ou abîmée, ou encore de points jaunes. Les bouquets doivent être bien généreux. 
 


Photo Steve Ganz @Flickr

Quand la mâche est-elle de saison?

La mâche est un légume d’hiver. On la trouve toute l’année, notamment en sachet, mais sa meilleure saison est d’octobre à avril. Quand vous en trouvez, achetez-la en vrac, elle sera encore meilleure et ça fera moins de plastique utilisé ! 
 

Comment conserver votre mâche?

Stockez votre mâche au frigo dans son emballage d’origine elle pourra se garder 3 à 4 jours dans le bac à légumes. 

Comment préparer la mâche?

La mâche vendue en sachet est déjà rincée, sinon vous pouvez simplement la passer sous un filet d’eau froide dans une passoire. La mâche consommée telle qu’elle est délicieuse avec une petite vinaigrette et des légumes d’été. Elle accompagne aussi très bien une assiette de fromages. 
Enfin, la mâche peut se cuisiner. On peut par exemple la poêler quelques minutes, mais ne prolongez pas trop la cuisson, ou elle deviendra vraiment ramollo. Vous pouvez aussi la mettre dans une soupe, c’est délicieux et une très bonne option pour utiliser une salade qui n’est plus très fraîche. 

Mes recettes favorites à la mâche


Salade d’automne au gorgonzola et figues


Salade d’automne à la feta marinée

tartine-pesto-mozzarella
Tartines aux lardons, pesto et mozzarella

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Grilled cheese pomme et noix

Connaissez-vous le grilled cheese? C’est simplement l’équivalent américain du croque-monsieur, mais sans jambon, en d’autres termes, du “fromage grillé”. J’adore le grilled cheese et puisque je ne mange pas de jambon, mes croque-monsieur n’en contiennent pas et sont donc la plupart du temps des grilled cheese sans le vouloir!
 
 
 
Le grilled cheese que je vous propose aujourd’hui ne contient lui non plus pas de jambon, et pour cause, c’est un dessert! Tout comme on fait parfois des croque-monsieur Nutella banane, ici j’ai voulu réaliser un grilled cheese “dessert”, aux pommes et au miel avec une touche d’agrumes. Pour que ce soit un grilled cheese, il faut que la recette contienne du fromage me direz-vous. C’est le cas, puisque cette recette contient un peu de ricotta. C’est très bon, tout doux et parfumé, et je me suis vraiment régalée avec ce dessert!
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Que faire avec du fromage à raclette?

Quand on fait une raclette, il n’est pas rare d’avoir un petit reste de fromage. Si la tentation est grande de refaire une raclette, en général on a une petite pensée pour notre balance et on se dit que ce n’est pas forcément une bonne idée. Pour autant, pas question de jeter ce délicieux fromage! Voilà quelques idées pour écouler vos stocks facilement et rapidement!

   

En tourte, tarte ou quiche

S’il vous reste moins d’une dizaine de morceaux de fromage, il seront parfaits déposés sur une quiche, tarte fine ou tourte. Découvrez par exemple ma tourte raclette, pas super light mais délicieuse!

En croque monsieur

Le fromage à raclette est déjà découpé en tanches fines ce qui le rend parfait pour être réutilisé dans des croque monsieur. découvrez aussi la version croque-dog cake, un format géant à partager.

Avec des oeufs

Un peu comme dans une quiche, utilisez votre fromage à raclette dans une omelette et servez la avec une salade, c’est top! Vous pouvez soit couper de petits bouts de fromage à mélanger à l’œuf battu, soit déposer les morceaux de fromage à raclette entiers sur le mélange directement dans la poêle. Je vous propose ici une recette d’omelette au fromage à raclette et fondue d’échalote aux fours si vous voulez une recette précise et délicieuse! Le fromage à raclette va aussi parfaitement se fondre dans des oeufs cocotte.

Dans un gratin

Que ce soit un gratin de pommes de terre façon tartiflette ou un gratin de légumes comme ce gratin d’endives au fromage à raclette, le fromage va parfaitement fondre et gratiner, il est donc parfait pour cette utilisation.

Dans des burgers

Vous pouvez facilement réaliser des burgers montagnards, il vous suffira alors d’une à deux tranches de fromage à raclette par burger. Complétez avec une compotée d’oignons et un jambon de montagne si vous aimez ça.

 

   

Dans des bruschettas

J’écoule souvent mes plus petits restes de fromage sur des bruschettas. Vous pouvez en faire des grandes à servir en plat avec une salade, ou des petites, en coupant des rondelles de baguette, à servir plutôt à l’apéritif.

Voilà mes idées favorites pour utiliser les restes de fromage à raclette. Et vous, vous avez d’autres astuces ou vous êtes du genre à remettre le couvert et réorganiser une rackette party complète?

 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Vinaigrette à la bière IPA

Je suis une grande amatrice de bière et parmi toutes les variétés qui existent, les IPA sont parmi mes préférées. J’aime leur amertume et leurs saveurs houblonnées qui tirent vers les agrumes ou les fruits exotiques. 
 
 
Récemment, mon compagnon et moi sommes tombés sur un livre de cuisine à la bière en faisant les courses, et nous n’avons pas pu résister à l’envie de l’acheter. Il faut dire que je n’ai jamais été déçue par une recette à la bière. Mon velouté d’endives à la bière, mon ragout de légumes à la bière ou encore ces cookies à la bière par exemple étaient délicieux. 
 
  
 
Le livre proposait plusieurs idées de vinaigrettes à la bière, et comme j’adore l’IPA, j’ai voulu commencer par tester celle-ci. J’ai trouvé la recette du livre un peu trop douce, je l’ai donc un peu corsée avec du vinaigre de chardonnay pour la rendre plus à mon goût. Les notes exotiques et un peu sucrées sont très agréables et se marient parfaitement avec un mélange de jeunes pousses et de carottes râpées par exemple. 
 
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Mes inspirations de février

Source Dawn Ellner @Flickr

Dans cette rubrique, je vous parle chaque mois de mes envies et idées culinaires du moment, des tendances qui m’ont tapé dans l’œil et des plats que je compte tester prochainement… Voici donc ce qui m’a inspirée dernièrement!

La cuisine d’Amérique du Sud

 
Quand j’ai lancé ce blog, j’avais commencé à faire une liste de tous les pays du monde afin de tester une recette de chaque. Il me reste encore beaucoup de chemin à parcourir, et ce mois-ci je vais creuser quelques pays d’Amérique du Sud que je n’ai pas encore tentés. Colombie, Venezuela ou Bolivie, je ne sais pas encore lesquels je vais faire, mais vous le découvrirez bientôt ! 
 

Le vide-frigo

 
J’ai une tonne de produits plus farfelus les uns que les autres qui s’accumulent dans mes placards, et je dois faire de la place en ce début d’année. Je m’amuse donc à créer des recettes vide-frigo avec des ingrédients imposés par moi-même pour me permettre d’écouler un peu mes stocks. Cela stimule la créativité au passage, c’est très sympa!
 
 


Photo Mliu92 @ Flickr 

La cuisine à la bière

J’ai toujours aimé la cuisine à la bière, tout autant que j’aime en boire d’ailleurs… Ces derniers temps, j’ai vraiment l’impression que je pourrais en mettre partout! Dans mes soupes, mes pâtisseries, mes biscuits apéro… Je mets un petit peu de bière partout, et à chaque fois, c’est une réussite. Ca tombe bien, la Saint-Patrick approche, et j’aurai donc quelques petites idées à vous proposer!
 
 

Les agrumes

J’adore les agrumes depuis quelques années, alors qu’avant, je les trouvais trop acides et j’étais incapable d’en manger. Cette année, j’ai envie de les explorer sous toutes leurs coutures. Entre le tiramisu au cédrat, les jus multivitaminés, les cocktails au pamplemousse et les tartes au citron, je m’éclate à les décliner sous toutes leurs formes!
 

Source Michael Korcuska @Flickr

Coté beauté

Je continue mes expérimentations et cette fois, je prépare une huile pour le bain à utiliser après l’effort qui va aider à détendre les muscles. J’ai aussi réalisé une crème à la caféine anti-rides, et je vais me focaliser sur quelques produits anticellulite. Hé oui, l’hiver est passé par là!
 
Et vous, qu’est-ce qui vous motive, vous obsède ou vous amuse en ce moment ? 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Tourte fine aux poireaux et munster

Mon frère a la chance de vivre en Alsace et il y a quelques mois, mon autre frère est allé lui rendre visite et m’a demandé de m’occuper de son chat en son absence. 
 
 
 
J’adore les animaux et c’est donc une mission que j’ai remplie de bon cœur ! À son retour, mon frère m’a remerciée comme il se doit en me ramenant… Un munster ! J’étais ravie car j’adore le fromage, il me connaît bien et savait qu’il ferait mouche avec ce choix ! Le dit munster a alors attendu quelques jours dans mon frigo que je lui trouve une recette digne de ce nom. 
 
 
Quelques jours plus tard, j’avais des poireaux à utiliser. Je me suis demandé si j’allais en faire une recette healthy comme une bonne petite soupe, mais très vite mon esprit a bifurqué vers des choix moins raisonnables. 
 
Et si je mettais du munster sur les poireaux ? Et si j’ajoutais de la crème ? Et si j’entourais l’ensemble de la pâte filo pour donner du croustillant ? Ce plat aux poireaux n’a plus rien de light à ce stade, on est d’accord ! Mais il est super bon et gourmand, c’est l’essentiel non ? 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Lentilles à la créole

J’adore les lentilles, pas vous? J’ai tendance à les préparer souvent de façon “rustique”, avec de l’oignon et de l’ail, et accompagnées de saucisses. Mais le changement a parfois du bon! Il y a quelques temps, j’ai voulu faire un menu à thème créole et j’ai imaginé cette recette. Je ne crois pas qu’elle soit vraiment créole, mais ça permettait d’avoir un accompagnement parfumé pour le reste du repas avec des saveurs cohérentes.
 
 
 
Les lentilles sont préparées avec de l’ail, de l’échalote, de l’oignon, mais surtout du gingembre qui relève le tout et apporte une petite note chaleureuse.
Au final, c’est une recette très simple et que j’ai beaucoup appréciée ainsi que mes invités.
 
 

Pour un repas simple, gourmand et parfumé, vous pouvez servir ce plat de lentilles avec du riz créole, un rougail saucisses ou un colombo de potiron par exemple!

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Bouchées champignons, bière et cheddar

Je n’ai jamais aimé les vol au vent ou bouchées à la reine quand j’étais jeune. Il faut dire que je n’aimais pas la béchamel, je ne courais pas après les champignons, et je ne sais pas comment vous décrire ça mais… Ce plat avait un aspect de cuisine de cantine, la sauce semblait figée, la pâte feuilletée sèche, l’ensemble était fade et gélatineux… Je vous dépeins un tableau de rêve, n’est-ce-pas ? De ce fait, j’avais décrété que je n’aimais pas, sans plus m’y attarder. 
 
 
 
Cependant plus récemment, j’ai entendu plusieurs personnes vanter les qualités de ce plat, et je me suis demandé si je n’étais pas une fois de plus victime du phénomène “cantine”. J’entends par là que l’on croit ne pas aimer un plat parce qu’on ne l’a goûté qu’à la cantine et qu’il était particulièrement raté là-bas. Tout plat que l’on a détesté à l’époque de la cantine mérite d’être re-testé ne serait-ce qu’une fois, réalisé par un bon cuisinier ou simplement, fait maison par un cuisinier standard, cela n’a généralement rien à voir ! 
 
 
Quelques jours après cette réflexion que je m’étais faite, j’ai reçu en cadeau un panier garni qui contenait… Des coques à vol au vent ! Sacré hasard, que j’ai interprété comme un signe du destin ! Comme je ne mange pas de poulet, je me suis dit que j’allais simplement mettre des champignons et de la béchamel. Et puis en y repensant, je me suis dit que je pourrais ajouter un peu de bière à la béchamel pour la rendre plus parfumée. Puis j’ai vu le cheddar dans le frigo et je me suis dit que ça allait parfaitement avec la bière… Voilà comment mes vol au vent sont pratiquement devenus des welsch en pâte feuilletée !
 
 
Je me suis régalée bien évidemment, et le mariage cheddar bière et champignons fait désormais partie de mes favoris ! 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 2

Recettes et voyages culinaires d'une gourmande aventurière

Suivez-moi!