Archives par mot-clé : pizza

Mélange d’épices à pizzas

S’il y a une chose que j’adore en cuisine, ce sont les épices. Pour moi, un repas peut se passer de beaucoup de choses. Par exemple, je ne tiens pas absolument à avoir une viande un poisson ou même une protéine végétale type tofu, de simples légumes ou un plat de céréales peuvent tout à fait me contenter pour un repas léger. Je suis une grande fan de fromage, mais c’est pareil, pour un repas léger, je peux tout à fait m’en passer. La seule chose qui me paraît absolument incontournable pour ne pas s’ennuyer en cuisine, c’est les épices.
 
 
 
De leur côté, elles apportent du goût et des saveurs incomparables, tout en étant proche du zéro calorie, ce qui fait que même quand on essaie de manger léger, il n’y a aucune raison de s’en passer, au contraire, c’est la garantie de ne jamais s’ennuyer gustativement ! Comme j’aime beaucoup la cuisine du monde, cela m’amène à utiliser de nombreux mélanges.
 
J’aime aussi beaucoup les réaliser moi-même avec les saveurs que j’aime le plus et que j’aime associer régulièrement. Cela me permet  de pouvoir préparer à la dernière minute une sauce ou un plat bien parfumé sans perdre trop de temps. J’ai donc dans mes placards un mélange à salade, un mélange à pizza, un mélange à marinade…, ce type de choses qui me servent souvent.
 
 
J’adore notamment réaliser plein de mélanges typiques de différents pays. Le mélange que je vous propose aujourd’hui me rappelle l’Italie, et je l’avais composé pour égayer des pizzas. J’y ai mis plein de bonnes herbes qui sentent le soleil, et vous pouvez le saupoudrer sans hésitation sur toutes vos pizzas, mais aussi vos plats italiens de type pâtes, lasagnes, risottos… Cela fonctionne à tous les coups, et il n’y a aucun risque d’être déçu!
 
 
Rien de plus simple que de réaliser ses mélanges d’épices soi-même. C’est aussi plus économique que d’acheter tous les mélanges qui passe, puisque vous pouvez en faire une quantité un peu plus raisonnable pour éviter que le pot ne vous reste sur les bras pendant 15 ans. Si une herbe que j’indique n’est pas disponible dans votre placard, supprimez-la ou remplacez-la par une autre que vous aimez afin de ne pas faire de frais inutiles.
 
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Aubergine à la mozzarella grillée au four

J’ai eu un peu de mal à trouver quel nom donner à cette recette. En résumé, il s’agit de tranches d’aubergine trempées dans du lait et de la chapelure pour les paner, et couvertes de sauce tomate et de mozzarella. Au début, je me suis dit que c’était  un peu comme si on réalisait une pizza pour laquelle l’aubergine remplacerait la pâte à pizza. 
 
 
Mais j’ai du mal à appeler cela “pizza” quand il n’y a pas de vraie pâte à pain, pour moi c’est trop dénaturé par rapport à la recette originale. C’est un peu comme quand on parle de hot-dogs alors qu’on remplace le pain par de la courgette… Je ne suis pas contre les substitutions un peau plus healthy, mais il y a des limites que j’ai du mal à dépasser !
 
 
Ici, j’ai donc préféré dire que ce sont des aubergines gratinées au four et au fromage, c’est plus clair non? Car on ne va pas se mentir, ce plat ne peut pas remplacer une pizza. Ça ne l’empêche pas d’être vraiment délicieux, parfumé, l’aubergine absorbe bien les saveurs et se prête bien au petit côté croustillant de la chapelure, c’est vraiment un délice à manger un soir d’été.
 
 
 
 
Source d’inspiration :
http://www.marthastewart.com/340875/eggplant-and-mozzarella-melt?center=276955&gallery=274258&slide=255461#close

Share and Enjoy !

0Shares
0 2

Huile au basilic

La recette que je vous propose aujourd’hui est une des toutes premières que j’ai réalisée durant ma jeunesse. Au même titre que ces agrumes au chèvre, cette recette vient d’un des tout premiers magazines de cuisine que j’avais acheté quand j’avais une vingtaine d’années. Cela faisait quelques années que j’avais un appartement en tant qu’étudiante, et que je me nourrissais donc comme une étudiante. Des pâtes au fromage, du thon au fromage, du pain au fromage, du riz au fromage, des pizzas au fromage… Bon vous l’avez compris, je commençais à saturer de mal manger, et j’avais décidé de me mettre un peu à la cuisine.
 
 
 
Cette recette, tout comme le chèvre au agrumes, a été la révélation et le déclencheur pour moi de longues années de passion pour la cuisine! Cette huile est extrêmement facile à réaliser et tout à fait divine au niveau du goût. Elle a embaumé mes plats pendant des semaines et des semaines, car elle se conserve très bien. Moi qui adore la cuisine italienne, j’en ajoutais systématiquement un petit filet à la fin de mes réalisations pour donner ce petit goût caractéristique de basilic, c’est tellement délicieux!
 
Cette huile à la saveur délicate sublimera tous vos plats, mais comme je le disais ci-dessus, utilisez-la plutôt en fin de cuisson. Si vous l’utilisez pour frire ou en début de cuisson, elle va se dénaturer au contact des autres ingrédients et perdre ses saveurs. Une petite cuillère d’huile versée sur un risotto, une omelette, ou un plat de pâtes au parmesan juste avant le service fera des miracles par contre.
 
 
Attention, à l’époque, je n’avais jamais entendu parler des dangers de faire infuser ses huiles soi-même. Il y a un risque de développer le botulisme, une intoxication alimentaire grave, et pour vous prémunir au maximum, il faut faire attention de cuire les légumes, la chaleur tuant la bactérie. En aucun cas, il ne faut conserver un légume ou une herbe CRUS dans de l’huile. 
Deux solutions : stériliser l’huile une fois mise en bocal, en la faisant cuire 2 heures dans un autocuiseur, ou faire cuire les ingrédients 10 minutes à 100°C ou plus. Dans la recette d’origine, l’oignon était cuit, mais pas le basilic et le piment. J’ai eu de la chance et n’ai pas eu d’intoxication alimentaire, je vous rassure!
 
 
J’ai donc préféré modifier la recette pour la rendre plus sûre et prendre en compte ce risque. La version ci-dessous inclut une cuisson de tous les ingrédients, pour tuer la bactérie. En complément, ne gardez pas cette huile excessivement longtemps, et conservez-la au frigo. En cas de doute, jetez-la ou utilisez la dans une recette où elle chauffera avec les autres aliments 10 minutes ou plus, pour vous garantir qu’aucune bactérie n’y survivra (même si comme je le disais plus haut, cela va dénaturer ses saveurs).
 
Et vous, étiez-vous au courant de ce risque ? Avez-vous bravé le danger et réalisé des huiles maison ?
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 2

Assiette turque

La recette que je vous propose aujourd’hui a été réalisée à partir d’ingrédients reçus dans une box Hello Fresh. Vous connaissez le principe ? C’est une société qui vous expédie tous les aliments nécessaires pour cuisiner ainsi qu’une fiche recette étape par étape. 
 
 
J’aime beaucoup la cuisine du monde, aussi ce repas turc avait attiré mon attention. Il est composé de tzatzíki, de concombre, de boulgour aux poivrons, et d’un pain turc garni de feta. C’est une assiette principalement composée de crudités, très fraîche et adaptée au retour des beaux jours.
 
 
Le tzatzíki est une spécialité célèbre que l’on déguste habituellement à l’apéro, mais ici il sert de sauce, et c’est très sympa également.
 
Le pain turc est recouvert d’un mélange de feta et d’herbes, je vous en reparlerai prochainement, c’est délicieux ! 
 
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 2

Mes inspirations de mai

Photo Nana B Agyei @Flickr

Dans cette rubrique, je vous parle chaque mois de mes envies et idées culinaires du moment, des tendances qui m’ont tapé dans l’œil et des plats que je compte tester prochainement… Voici donc ce qui me motive plus particulièrement en ce moment!

Le tofu

 
Je sais que je vais en perdre beaucoup en cours de route en parlant du tofu, vous êtes nombreux à détester cet aliment qui n’a pas de goût ou un goût désagréable selon l’avis de chacun. Mais j’ai appris à le redécouvrir et à le cuisiner de certaines façons qui le rendent à mon sens vraiment addictif ! Le secret, c’est de savoir quelle marque acheter, et de savoir comment bien le préparer… Alors c’est une véritable révolution, et ces derniers temps je m’en donne à cœur joie!
 
 

L’Italie

 
J’ai toujours adoré la cuisine italienne et j’ai eu la chance d’aller la découvrir sur place de nombreuses fois. Avec le retour des beaux jours, c’est une cuisine qui revient beaucoup plus fréquemment chez moi, que ce soit les pizzas, les pâtes, les lasagnes mais aussi les légumes marinés, les fromages ou l’aperitivo.
 

 

Les farines sans gluten

Je n’ai pas de problème de santé qui m’empêche de consommer du gluten, tant mieux pour moi. Cependant, je trouve que de la contrainte nait la créativité et qu’il y a donc plein de choses hyper intéressantes à découvrir dans la cuisine sans gluten, comme dans toutes les autres cuisines qui sont nées d’une allergie ou d’une intolérance. Je m’amuse donc à tester des recettes avec différentes farines originales comme la farine de riz la farine, de pois chiches… Et à découvrir le rendu que ça donne. Il y a quelques gros loupés  évidemment, mais aussi de super surprises ! 
 

 

Les salades et vinaigrettes

Avec le retour du printemps, j’ai une envie de salades quasi permanente. Je prépare évidemment des classiques, mais j’aime aussi profiter de n’importe quel ingrédient comme prétexte pour inventer une salade, comme une salade de falafels, de galettes de légumes ou de croûtons. Je m’amuse aussi à créer plein de vinaigrettes avec les vinaigres et les huiles originaux que j’accumule dans mes placards.
 

Coté bien-être et beauté

J’ai profité de ces trois mois de couvre-feu où la vie tournait au ralenti pour suivre une formation en ligne à la naturopathie. Cela m’a demandé beaucoup d’heures de travail mais j’ai appris énormément de choses que je pourrai mettre à profit aussi bien dans mon quotidien que pour aider des amis ou pour élaborer des soins maison aux propriétés que je souhaite. Je suis ravie d’avoir réussi à terminer ce challenge !
 
Et vous, qu’est-ce qui vous motive, vous obsède ou vous amuse en ce moment ? 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Boules apéro au boudin noir et patate douce

Je vous ai déjà parlé par le passé du stock de boudins noirs phénoménal que je devais écouler, alors que je déteste cette spécialité. Pas facile de cuisiner un aliment que l’on ne supporte pas de manger, mais j’ai continué tranquillement à tester des recettes petit à petit et à les servir à mes invités puisque je ne pouvais pas les apprécier moi-même. Après le chaussons au boudin, chou rouge et pommes et les croustillants de boudin noir et pommes de terre, ma saga boudin noir continue donc avec des petites boules apéritives. Je fais souvent ces boules et elles sont toujours un succès quelle que soit la garniture.
 
 
 
Cette fois encore, elles ont beaucoup plu! Ma famille étant amatrice de boudin noir, tout le monde s’est régalé de cette petite recette très facile… Sauf moi bien sûr, mais j’avais au moins la satisfaction de faire de la place dans mon congélateur! Il n’y a pas de petite victoires!
 
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Découvrez 15 épices de la cuisine du monde

Photo Mike McBey @Flickr

En bonne passionnées d’épices, j’en ai un nombre invraisemblable dans mes placards. Parmi elles, il en a certaines que j’utilise tous les jours, d’autres plus rarement, mais j’adore avoir le choix et me renseigner sur chacune pour savoir comment les utiliser. Comme j’aime la cuisine du monde, aujourd’hui je vous propose un petit voyage à travers certaines épices typiques de pays du monde! C’est parti pour le voyage!

Antilles : colombo

Le colombo de poulet est un plat typique des Antilles. ce mélange d’épices, assez proche du curry, est composé de coriandre, curcuma, piment doux, cumin, fenugrec, gingembre.

Allemagne : cannelle

La cannelle est typique de l’Allemagne et notamment de ses spécialités de Noël comme les pains d’épices. Les marchés de Noël sentent la cannelle à plein nez! Mais j’aurais aussi pu citer le Portugal! Une grande partie des desserts portugais sont saupoudrées de cette épice divine!

 

Cambodge : cardamome

La cardamome est très présente dans la cuisine asiatique et indienne, mais elle est réellement typique du Cambodge. En effet, c’est une espèce endémique qui pousse à l’état sauvage dans la chaîne des cardamomes au Cambodge.


Photo Maxpax @Flickr

Chine : 5 épices

Le 5 épices évoque la cuisine chinoise.  Il n’y a pas deux mélanges identiques mais il contient généralement de l’anis, du fenouil, de la coriandre, du poivre de Sichuan, des clous de girofle… Et ne se limite pas forcément à 5 épices!

 

Grèce : menthe

La menthe s’apprécie dans les desserts, les entrées et les boissons. Elle permet notamment de réaliser le délicieux tzatzíki.

Hongrie : paprika

En Hongrie on a l’impression que tout est parfumé au paprika, et il est vendu partout sur les marchés. Là-bas, il a longtemps été le remplaçant du poivre, trop cher pour le peuple. Il permet notamment de réaliser la délicieuse goulash.

Inde : curry

Le curry n’est pas à proprement parler une épice mais un mélange d’épices, dont il existe de nombreuses variantes, plus ou moins pimentées. Ce mélange sert à réaliser les plats du même nom comme le curry rouge ou le curry aux oeufs.

Italie : Basilic

Le basilic est un emblème de l’Italie à lui tout seul, et il parfume aussi bien les plats de pâtes, les pizzas, les risottos ou entre dans la composition du fameux pesto ou de la salade tomate mozzarella. J’en suis fan et je pourrais en mettre partout!

Japon : gingembre

Le gingembre se trouve dans de nombreuses cultures, et notamment dans la cuisine japonaise. Mariné, il accompagne les sushis. Il est aussi souvent utilisé dans les sauces, les marinades, les soupes ou même pour parfumer le riz et les poissons.

Liban : sésame

Le sésame est très présent dans la cuisine libanaise, puisqu’il compose notamment le tahin, ou pâte de sésame qui sert elle même à faire le houmous. Il permet aussi de composer le zaatar, un condiment qui peut remplacer le sel et parfumer les plats.

Malaisie : curcuma

Le curcuma est connu pour sa jolie couleur. Il est originaire d’Inde et de Malaisie et entre donc dans beaucoup de recettes de cette zone géographique. parmi les recettes originaires de là-bas, il existe un curry malaisien, le curry rendang, le poulet capitan ou le poulet à la malaisienne par exemple. 

Maroc : ras el hanout

Le ras el hanout est un mélange typique du Maroc qui peut être composé d’une vingtaine d’épices ou même beaucoup plus. Ce mélange bien parfumé et plus ou moins piquant est parfait dans les couscous, tajines, pastillas, ou dans les plats de légumes marocains.


Photo Clyde Robinson @Flickr

Scandinavie : Aneth

L’aneth m’évoque toujours la Scandinavie, il est très présent là-bas et notamment et notamment au saumon mariné, la betterave marinée, les sauces au skyr et aux petites herbes ou encore celles au raifort… Il faut l’utiliser à petite dose, sinon il peut vite prendre le dessus sur els autres ingrédients.

 

Thaïlande : coriandre

La coriandre est sans doute mon herbe favorite et surtout dans sa version fraîche! Elle parfume de nombreux plats d’Asie et de Thaïlande en particulier.

Voilà un aperçu de mes cuisines et épices du monde préférées. Et vous quelles sont vos épices chouchou?

Turquie : cumin

Le cumin est présent dans beaucoup de cuisines mais j’avais envie de vous parler de la cuisine turque, une cuisine dont je suis folle. La Turquie produit du cumin, et le met à l’honneur dans de nombreux plats de viande et notamment avec du bœuf haché comme dans les keftas.

Et vous, quelles sont vos cuisines du monde et vos épices favorites?

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

6 assiettes de tous les jours

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir mes assiettes du quotidien. Beaucoup des plats que je présente sur ce blog sont réalisés les week-ends, ou parfois en semaine quand j’ai un peu de temps devant moi. Mais quand je n’ai pas le temps, comme tout le monde, j’improvise un truc rapide et pas toujours présentable, que je ne vous partage donc pas… Ce qui ne signifie pas pour autant que ce n’est pas bon! Dans ce cas, j’ai mes petites habitudes qui me permettent de manger sain et varié et d’improviser avec ce que j’ai dans le frigo, sans me prendre la tête. Je vous partage aujourd’hui mes recettes chouchou du quotidien pour vous donner quelques idées.
 

Les tartines au four

 
Dès que j’ai un bout de baguette ou de pain de campagne qui va rancir, je le garnis et je l’enfourne pour me faire un repas simple et gourmand. C’est très facile, il suffit d’une base : crème liquide, sauce tomate ou même moutarde. Il y a toujours quelque chose de ce genre qui traine dans le frigo… J’y dépose un petit reste de légumes cuits, un peu de fromage, selon ce qui traîne chez moi, et ce que je dois finir. Enfin, je saupoudre quelques herbes ou quelques graines par dessus, et j’enfourne pour 5 à 10 minutes jusqu’à ce que le fromage soit fondant.
 
 

Les bricks

 
J’adore les feuilles de brick pour leur côté croustillant. Un petit reste de ratatouille ou de légumes cuits au frigo? J’en garnis une feuille de brick, je dépose dessus un peu de fromage ou un œuf par dessus, je passe à la poêle 2 minutes et c’est prêt! Avec une salade, c’est top!
 

Les tortillas

 
Je fais régulièrement des wraps ou tortillas de blé ou de maïs. J’adore les garnir de crudités et de fromage frais pour une version fraiche, ou d’un reste de chili pour une version mexicaine rapide. Je les utilise aussi en fond de mini pizza : j’étale le wrap dans une assiette, je le garnis comme une pizza, je le passe au four 5 minutes, et j’ai ma pizza rien qu’à moi!
 
 

Les tartes rustiques

 
Je ne me lasse pas des tartes rustiques car elles sont fines, croustillantes, et toujours hyper appétissantes. Je fais une pâte maison quand j’ai du temps, sinon je déroule une pâte brisée toute faite. J’y dépose un fond de moutarde, un reste de légumes cuits comme par exemple une poêlée d’endives, je couvre de fromage (comme toujours me direz-vous!), je rabats les bords et j’enfourne pour 20 à 30 minutes.
 
 

La soupe

 
J’adore la soupe, et j’essaie d’en faire au moins 1 litre chaque semaine les mois d’hiver. Je la verse dans une bouteille en verre et je me sers un mug ou un bol quand je veux un repas léger. Avec une ou deux tranches de pain et du bon beurre demi-sel, je me régale en 2 minutes!
 

L’apéro repas

 
Quand je sais que l’apéro va s’éterniser, et que je risque d’avoir la flemme de me faire à manger ensuite, je fais en sorte que l’apéro devienne mon repas. Plutôt que d’y mettre des kilos de chips ( bien que j’en prévoie un peu quand même), je mets des crudités et une petite sauce maison. Je prépare également quelques toasts avec une tartinade maison ou du fromage frais et des herbes. De cette façon, c’est assez nourrissant, et cela fait office de repas.
 
 
Et vous, quels sont vos petits repas rapides fétiches du quotidien?
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Que faire avec un reste de mascarpone?

Après la réalisation d’un tiramisu, il peut arriver qu’il nous reste sur les bras un peu de mascarpone. Une fois entamé, celui-ci ne se conserva pas éternellement! Voici quelques idées pour utiliser la fin du pot plutôt que de le jeter.

Sur des fruits poêlés

Comme des kakis, de la mangue, des dés de pomme… Servis encore tièdes avec une cuiller de mascarpone et un filet de miel, c’est un régal!

En base de pizza

Réalisez une pizza à base blanche en tartinant votre pâte à pizza de mascarpone. Couvrez par exemple de fromage et de champignons pour une pizza rapide et savoureuse!

Dans des pâtes

Ajoutez à vos plats de pâtes et gnocchis une cuiller de mascarpone pour obtenir une sauce crémeuse à souhait.

Dans un curry

Ajoutez le mascarpone vers la fin de la cuisson de vos légumes, assaisonnez et vous obtiendrez un curry ultra crémeux et riche en sauce.

En dip

Versez le mascarpone dans un bol, ajoutez épices, herbes fraîches, un peu de pesto et mélangez. Vous ‘avez plus qu’à tremper vos crudités et gressins dans ce mélange.

Dans un risotto

Une fois le risotto cuite, ajoutez le mascarpone, mélangez et laissez reposer 5 minutes à couvert avant de servir.

En mini tiramisu

SI vous n’en avez pas marre du tiramisu, sucrez votre mascarpone, versez-le dans des verrines, saupoudrez de biscuit concassé et de confiture ou de fruits en morceaux et vous obtiendrez des mini tiramisu minute.

Et vous, vous avez d’autres idées pour écouler votre mascarpone?

Share and Enjoy !

0Shares
0 3

Cheesebombs

Je pense que rien qu’avec le titre de cette recette, “cheese bomb”, vous avez deviné que ces petites boules apéro sont trèèès riches en fromage! Vous savez que le formage et moi c’est une grande histoire d’amour, donc ces petites boules, ou bombes, je les adore!
 
 
Si comme moi vous aimez le fromage, vous serez forcément séduits! et pour continuer sur votre lancée, je vous invite à aller aussi découvrir les boules apéro au maroilles et ces bouchées au porc! Eh oui, je teste souvent des nouvelles recettes de petites boules! Les apéros sont gourmands à la maison!
 
 
 
 
Source d’inspiration :
http://www.lovebakesgoodcakes.com/2014/08/garlic-herb-cheese-bombs.html

Share and Enjoy !

0Shares
0 3