Archives par mot-clé : pizza

Mes recettes italiennes authentiques favorites

Ha, l’Italie! Je ne connais personne qui soit allé dans ce pays sans en être ressorti conquis, que ce soit par sa beauté ou par sa gastronomie! Je ne vous parle pas bien sûr des restaurants attrape-touriste qui arrivent à rendre insipide les plats les plus inratables du monde comme les pâtes ou la pizza, mais des vraies spécialités italiennes, célèbres ou non, préparées de façon authentique. Je vous propose quelques unes de ces spécialités par ici, pour vous emmener en voyage sans même prendre l’avion!

Le spritz aperol

spritz-aperol-2

Scamorza ai feirri

scamorza-grillee-2

La piadina

 

La pizza de scarole

tourte-scarole-8

La pizza napoletana

pizza-napolitaine-3

Les aubergines alla parmigiana

lasagnes-a-la-parmesane

Le gâteau de patates à la scamorza

Les amaretti

amaretti-2

Le gâteau à la ricotta

cheesecake-ricotta-sicile-3

Le gâteau capri

gateau-capri-vegan-4

Les fiorentini

florentins-

Et vous, quelles sont vos spécialités italiennes favorites? Si vous aimez la cuisine italienne, découvrez aussi cet article où je parle de mes produits italiens favoris, et celui-ci où je présente mes livres de cuisine italienne favoris !

Spécialité de Russie : Chebureki

Aujourd’hui, je vous propose un plat que j’ai englouti découvert en Russie, et que l’on consomme aussi beaucoup dans les pays slaves, et en Mongolie. Les géorgiens, les lituaniens, et les ukrainiens revendiquent tous son invention, mais je crois que c’est un plat natif de Russie à la base. 
 
 
Les chebureki sont des chaussons composés d’une fine pâte croustillante, farcis de viande juteuse et frits. Ils sont très populaires et je dois dire que je comprends pourquoi! C’est un plat très accessible au niveau du budget, que l’on peut considérer comme un plat de la cuisine de tous les jours, voire de la cuisine de rue. Surtout, c’est un plat vraiment bon, délicieux même! En même temps, j’aime tout ce qui vient des pays de l’Est ou presque!
 
 
Je suis tombée amoureuse de ces chebureki à la viande pendant mon voyage en Russie il y a 2 ans et je savais que je finirais par en refaire moi-même… Ce jour est enfin arrivé!
 
J’ai utilisé du bœuf haché mélangé à des oignons et des épices pour la garniture, mais l’agneau est aussi très traditionnel. Les ingrédients de la pâte sont tout simples, avec seulement 3 ingrédients: farine, eau et sel. C’est tout!
 
Il existe de nombreuses variations pour la pâte à chebureki, certaines suggèrent d’ajouter de l’huile, des œufs ou même de la vodka! La recette de pâte que j’ai utilisée est traditionnelle et je la trouve parfaite comme ça, pas besoin de compliquer les choses.
 
A la sortie de la poêle, vos chebureki seront croustillants, une fois réchauffés ils deviennent plus mous. Dans les deux cas, c’est très bon!
 
Ces espèces de crêpes ne sont-elles pas tentantes? J’adore leur goût et leur texture uniques, et je vous garantis que vous aussi vous adorerez!
 
  
 
P.S. : Si la cuisine russe vous plaît, continuez votre repas avec ce gâteau russe au citron délicieux!
 
Spécialité de Russie : Chebureki

Quantité ou nb de personnes: Pour 6 chebureki

Ingrédients

    Pour la pâte:
  • 175 g de farine 
  • 1/2 c. à c. de sel
  • 12 cl eau 
    Pour la garniture
  • 200 g de boeuf haché 
  • 1/2 gros oignon
  • 12 cl d'eau froide
  • 12 cl  d'huile de friture
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Pour faire la pâte, mélangez l'eau avec le sel et ajoutez progressivement toute la farine, mélangez bien entre chaque ajout. N'ajouter toute la farine en une fois, il serait alors très difficile de la mélanger et d'obtenir une pâte molle et élastique. Vous pouvez voir besoin de mettre plus de farine (ou moins), ajustez de façon à obtenir avoir une pâte souple et pas collante.
  2. Mélangez la pâte et, si elle devient difficile à travailler, ajoutez une cuillère à soupe ou deux d'eau. Placez la pâte sur une assiette légèrement et couvrez-la. Laissez reposer à température ambiante pendant au moins 1 heure.
  3. Pendant ce temps, préparez la garniture en mélangeant le bœuf haché avec l'oignon, le sel, le poivre et l'eau. Mélangez, couvrez et réfrigérez pendant 30 à 45 minutes.
  4. Une fois que la pâte a reposé, découpez-la en 6 parties égales. Appuyez sur chaque boule avec votre main pour former de petites crêpes et saupoudrez un peu de farine des deux côtés. 
  5. Étalez chaque crêpe sur votre surface de travail pour obtenir des feuilles rondes très minces, elles devraient être presque transparentes.
  6. Placez 1 cuillère à soupe de garniture sur la moitié de chaque crêpe, en laissant environ 2 cm de libre sur les bords pour sceller.
  7. Brossez légèrement les bords de votre pâte roulée à l'eau froide.
  8. Pliez les chebureki de viande en deux, chassez tout l'air de l'intérieur et scellez-les en appuyant bien sur les bords avec vos doigts ou une fourchette.
  9. Faites chauffer de l'huile à feu moyen élevé dans votre poêle. 
  10. Faites cuire les chebureki pendant 3 à 4 minutes de chaque côté et posez-les après cuisson sur du papier absorbant pour absorber l'excès d'huile.
  11. Servez bien chaud.
 
Source d’inspiration :
 
 

Mes plats bluffants, faciles et rapides pour la rentrée

Avec la rentrée des classes, on a souvent besoin d’idées repas : on manque de temps, on court partout et pourtant, on a envie de repartir sur de bonnes bases, en mangeant des plats riches en vitamines et en céréales pour être pleins d’énergie! Pour vous régaler et vous réconforter avec le retour des jours moins chauds, voici ma sélection de recettes faciles à faire mais vraiment bluffantes au niveau du goût!

Tian à l’espagnole

Pizza nordique

Gratin de pommes de terre, chou-fleur et munster

gratin-chou-fleur-munster-3

Crumble de courgettes et brocoli et basilic et parmesan

crumble-courgette-brocoli-basilic-2

Grilled cheese au brebis, figues et raisin

grilled-cheese-brebis-figue-raisin-3

One pan drunken pasta

one-pot-drunken-pasta-2

Tarte feuilletée au maroilles et cumin

tarte-maroilles-cumin-2

Pizza tressée au chorizo

Bruschetta bœuf, champignons, bière et comté

bruschetta-boeuf-biere-3

Muffins façon Mac morning

mc-morning-3

 

Champignons rôtis au vinaigre balsamique

Aujourd’hui, je vous propose une recette qui va devenir la meilleure amie de votre steak ou poulet dominical, tant elle est parfaite comme plat d’accompagnement!

Ces champignons à l’ail et au vinaigre balsamique cuits au four sont tout simplement parfaits. Cette assiette de champignons est exactement ce dont j’ai envie en cette période. Réconfortante, délicieuse, et tellement simple à faire!

 

Je l’ai déjà dit et je le répète, les champignons sont mon légume FAVORI, j’en suis une grande fan! Je ne sais pas d’où ça m’est venu, mais au fil des années, j’ai développé un amour pour eux alors qu’il y a une dizaine d’année, ils me laissaient dans l’indifférence la plus totale. Je les adore notamment en sauce pour les pâtes, en piroshki et en salade.

 

Quoi qu’il en soit, cette recette est l’un de mes plats préférés quand je veux faire quelque chose de rapide, facile et délicieux. Le vinaigre balsamique a un goût à la fois doux et acidulé qui ajoute une saveur incroyable à cette recette toute simple. J’apprécie le fait qu’elle va avec tout ou presque. Vous pouvez servir ces champignons avec des pâtes, sur du riz, sur une pizza ou avec du quinoa par exemple. Ils sont aussi parfaits pour accompagner des grillades ou le barbecue!

 

 

Champignons rôtis au vinaigre balsamique

Ingrédients

  • 1 kg de petits champignons de Paris
  • 4 c. à s. d'huile
  • 3 c. à s. de vinaigre balsamique
  • 3 gousses d'ail hachées
  • 1 échalote
  • 1 c. à s. de paprika
  • 1 c. à c. de sauge
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Mélangez les champignons avec l'huile, le vinaigre balsamique, l'échalote, le paprika, la sauge, l'ail, le sel et le poivre.
  2. Préchauffez le four à 200°C.
  3. Disposez en une seule couche sur une plaque allant au four et mettez à rôtir  jusqu'à ce que les champignons soient tendres environ 20 minutes, en remuant à la moitié du temps de cuisson.

Spécialité de Pologne : zapiekanka

Aujourd’hui, je vous emmène en Pologne. J’ai eu la chance de visiter la Pologne et notamment Cracovie il y a quelques années avec mon homme, et comme lors de chaque voyage, nous avions cherché partout des petites spécialités à tester sur place.

Pourtant, il est retourné à Cracovie il y a quelques semaines pour un déplacement professionnel, et il est revenu en m’annonçant avec effroi que nous avions raté à l’époque une spécialité mythique, typique de Cracovie : les zapiekanka!

Mais comment était-ce possible? Il fallait vite réparer cet affront et cuisiner nous-mêmes cette recette pour que je puisse la goûter sans attendre une autre occasion d’aller en Pologne.

La zapiekanka est un sandwich qui se présente sous la forme d’une baguette tranchée, couverte de garnitures et passée au four, un peu comme une pizza sur une base de pain. Cette spécialité est l’un des mets préférés des polonais, elle fait partie de la street food polonaise. On la trouve dans des kiosques et c’est surtout la nuit qu’elle est consommée.

 

Mon homme a donc guidé l’élaboration de cette recette, sur la base de celle qu’il avait goûtée là-bas. Il existe en Pologne des restaurants ou snacks à zapiekanka qui ne font que cette spécialité. La zapiekanka de base est plutôt au fromage, champignons et couverte de ketchup, mais ensuite ils ont plein de variantes, comme pour les pizzas ou les hamburgers… On en trouve notamment au bacon, à la feta, au thon… Mon homme a choisi cette variante qui lui a semblé un peu plus typique et élaborée. Je dois dire que c’était absolument délicieux! Nous nous sommes régalés à la déguster au frais sur la terrasse accompagné d’une bonne bière. Le mélange des saveurs est parfait… C’est vraiment très très gourmand! J’en referai sans hésiter à d’autres parfums prochainement.

Ne prêtez pas trop attention aux quantités, c’est vraiment une recette à adapter à vos goûts et préférences. Vous pourriez aimer moins de confiture de cranberries et plus de champignons, ou l’inverse. Cela ne tient qu’à vous!

Vous pouvez utiliser une baguette un peu défraîchie pour cette recette, cela peut vous éviter de gaspiller. Mais du pain frais convient très bien aussi.  Le fromage fumé que j’utilise est un fromage polonais, mais vous aurez du mal à en trouver donc je vous recommande la scamorza italienne qui a un peu la même texture et surtout le même côté fumé.

 

Spécialité de Pologne : zapiekanka

Ingrédients

  • 2 demi baguettes
  • 100 g de champignons de Paris
  • 1 gousse d'ail
  • 100 g de fromage fumé type scamorza
  • 60 g de cheddar râpé
  • 1 oignon frais émincé avec ses tiges vertes
  • 2 c. à s. d'huile d'olive
  • 4 c. à s. de confiture de cranberries

Préparation

  1. Faites revenir la moitié de l'oignon émincé avec l'huile d'olive, l'ail écrasé et les champignons émincés grossièrement.
  2. Râpez le cheddar et mettez-le sur le fond des baguettes de façon à bien les recouvrir.
  3. Ajoutez par dessus les champignons, le fromage fumé coupé en rondelles, le reste de l'oignon émincé. Ajoutez un tour de poivre.
  4. Préchauffez le four à 180°C en mode grill 10 minutes environ, jusqu’à ce que le fromage soit fondu.
  5. Ajoutez par dessus la confiture et le vert d'oignon et servez tout de suite.

Pizza au poulet et sauce BBQ

Si je vous parle du facekini ça vous évoque quoi? J’ose espérer que vous n’en avez pas (encore) croisé sur nos jolies plages de Normandie, surtout avec le temps qu’on se coltine souvent ici, mais il paraîtrait que c’est « the » phénomène de ces dernières années en Chine.

Les chinois seraient terrorisés à l’idée de bronzer, vous imaginez le calvaire! Mais dans la vie il n’y a pas de problème, il n’y a que des solutions… Celui qui a inventé ce dicton devait être chinois car là j’avoue qu’il fallait y penser!

Une espèce de cagoule de catcheur en matière de maillot de bain qui vous permet de vous baigner sans que le vilain soleil ne touche votre visage, voilà à quoi ressemble le fameux facekini… Ce qui est sûr c’est que cet accessoire limite également les risques de se faire draguer sur la plage, quoiqu’avec un modèle noir décoré de quelques clous vous aurez l’air prêt(e) pour une soirée pas très catholique…
Si vous voulez voir à quoi ça ressemble c’est par ici, moi en attendant je préfère me protéger des rayons du soleil avec une couche de cellulite crème solaire!
 pizza-poulet-bbq-2
 

Voilà après cette petite anecdote, je dois quand même vous parler de cette pizza, parce qu’elle mérite franchement le détour! Cette pizza est un véritable régal, l’alliance de poulet et de sauce barbecue fait partie de mes mélanges préférés pour l’été! C’est on homme qui l’a réalisée, et franchement le mélange des saveurs était absolument parfait!

Il l’a réalisée avec une pâte rectangulaire, ce qui a permis de la couper en carrés à servir pour l’apéro, une de nos gourmandises préférées pour accompagner une bonne bière ou un verre de vin!

  pizza-poulet-bbq-3
 
P.S. : Si vous aimez comme moi les pizzas à la sauce barbecue, découvrez également celle-ci , dont la pâte est fourrée au salami!

 Pizza au poulet et sauce BBQ

 
 
  • 1 pâte à pizza géante rectangulaire
  • 250 g de blancs de poulet
  • 7 c. à s. de pulpe de tomate
  • 2 c. à s. de sauce barbecue
  • 80 g de mozzarella râpée
  • 1/2 oignon rouge
  • 1 c. à s. de coriandre fraîche
Marinade
 
  • 2 c. à s. d’huile d’olive
  • 1/2 c. à c. de coriandre
  • 1/2 c. à c. de paprika
  • 1/2 c. à c. d’origan
 

Émincez très finement le poulet, mettez-le dans un bol avec les ingrédients de la marinade 15 minutes au frais.

Faites revenir 3 minutes à feu vif dans une poêle avec un peu d’huile en remuant tout le temps. Dès que le poulet est cuit, réservez.

Préchauffez votre four à 180°C

Étalez la pâte. Étalez dessus la sauce tomate puis la sauce bbq.

Répartissez le poulet, l’oignon rouge en rondelles, le fromage, saupoudrez d’origan et de paprika.

Faites cuire 12 minutes au four.

Au moment de servir, coupez de la coriandre fraîche sur la pizza et versez de l’huile pimentée si vous aimez.

pizza-poulet-bbqq

Les premières recettes à faire avec un enfant

Je vous avais parlé récemment de mon envie de faire des premières recettes avec ma fille de 3 ans. Elle me regarde avec curiosité quand je cuisine, et je fonde l’espoir à peine dissimulé d’en faire une passionnée de cuisine comme moi, alors je me suis dit que cela pouvait être une super activité à partager ensemble le week-end! Grâce à vos nombreuses suggestions reçues en commentaires de mon article, j’ai maintenant plein d’idées de choses à préparer avec elle, à tel point que je me suis dit qu’il serait sympa de réunir tout ceci dans un petit article!
 
Voici donc les meilleures recettes à préparer avec un jeune enfant pour lui donner le goût de la cuisine dès son plus jeune âge!
 

Le gâteau au yaourt

 
C’est l’incontournable pour démarrer avec les petits. Il faut dire qu’il est vraiment sympa avec son dosage dans l’unique pot. Votre enfant peut verser dans le plat et mélanger avec vous. Pour le four, cela reste bien sûr le rôle de l’adulte! La pâte à gâteau yaourt peut être versée dans un moule familial, ou dans des moules à muffins pour une version encore plus sympa! Cela permettra à votre enfant d’avoir son propre mini-gâteau dans l’assiette, mais aussi de faire une jolie déco!
 
Photo smalljude @Flickr

Les cookies

 
Ici aussi on reste dans les recettes simples où l’on pèse et on mélange. La version aux pépites de chocolat plaira aux enfants qui sont souvent fans de chocolat dès leur plus jeune âge. Ils peuvent s’amuser à en saupoudrer sur les boules de pâte crue avant d’enfourner. Vous pouvez les remplacer par des smarties pour obtenir des cookies multicolores.
 

La pizza

 
Avec une pâte toute prête (ou que vous préparez vous-même à l’avance) et des ingrédients que vous aurez déjà découpés et mis dans des bols, laissez votre enfant laisser libre cours à sa créativité pour garnir la pizza à sa façon! 
 
Photo Loren Kerns @Flickr
 

Les colliers de knacks spaghetti

 
Voici une activité rigolote qui se rapproche de l’enfilage de perles mais en version plus gourmande. Faites réaliser à votre enfant un collier de … knacks! Le principe : il plante des rondelles de knacks sur des spaghettis crus, ensuite vous cuisez vos pâtes normalement, et vous vous retrouvez avec ça :
 
Photo Mark van Seeters@Flickr
 

Le gâteau à la cuiller

 
Les charlottes et les tiramisus, sans cuisson, sont amusants à composer par les enfants. Ils s’emploieront avec patience à bien aligner les biscuits, c’est un peu comme construire un château de cubes finalement!
 
Photo Smarinha@Flickr

Les brioches

 
Les brioches ou pains, faits à la machine à pain sont assez faciles à faire par les enfants : ils peuvent verser les ingrédients un par un et choisir le programme… Ils aiment la technologie et appuyer sur des boutons dès leur plus jeune âge en général!
 
Photo Rebecca Siegel@Flickr

La décoration de gâteaux

 
Même si certains gâteaux sont encore trop durs pour eux, vos enfants s’amuseront beaucoup à les tartiner de glaçage ou de chocolat fondu, à verser des vermicelles, des biscuits ou des smarties dessus… Confiez leur donc la décoration de vos pâtisseries! Il y a un exemple superbe sur le blog La cuisine de Gut, réalisé par ses petites filles Oriane et Cassandra.
 

Un minestrone

 
On pense plus souvent aux repas sucrés pour les enfants, mais ils peuvent aussi s’atteler à de vraies recettes, comme par exemple cette soupe rigolote avec des petites pâtes! Retrouvez la recette complète sur le blog de Marlyzen
 
Photo rusvaplauke @Flickr

Pour vous équiper

 
Si vous voulez vous équiper un peu mieux, vous pouvez investir dans ce livre, où Marlyse a trouvé la recette du minestrone :
 
 
Un chouette livre de recettes : 
 
 
 
Un kit adapté à leurs petites mains :
 
 
 
 

Spécialité des Etats-Unis : Pigs in a blanket

Demain c’est le début de la coupe du monde! Je l’ai dit et je le redis chaque année, je ne suis pas une grande fan de football. D’accord, je ne suis pas fan du tout en fait. Mais si je suis honnête, je n’ai rien contre l’idée d’organiser une soirée match devant la télé entre amis… Uniquement pour la nourriture! J’aime tout ce que l’on peut manger devant un match! Que ce soient les pizzas, les petits trucs à grignoter, la bière… Je ne pourrais pas vous dire exactement pourquoi, mais je pense que cela a quelque chose à voir avec le fait que ce sont des petites bouchées qu’on picore avec les doigts affalé dans un canapé. C’est peut-être mon côté « grand enfant » ou flemmarde qui ressort!
 
Quoi qu’il en soit, chaque année, en période de matchs de foot, j’aime préparer des plats festifs qui se picorent devant la télé, quitte  à les manger devant autre chose qu’un match! Aujourd’hui, je vous propose donc des feuilletés à la saucisse. C’est le genre de petite gourmandise que tout le monde engloutit en 5 minutes quand j’en réalise. Je me souviens qu’enfant, je sautais au plafond de joie quand ma maman en réalisait, et maintenant que j’ai grandi bah… C’est pareil!
 
 
J’ai appelé cette recette « pigs in a blanket » car c’est le nom qu’elle porte aux États-Unis, et j’ai essayé de les préparer comme là-bas. Ce qui est rigolo c’est qu’en Angleterre, on dit « pigs in blankets », et alors c’est une autre spécialité : des saucisse enroulées dans du lard. Au final dans les deux cas ça reste des saucisses, mais ces petits « cochons »  sont enroulés dans une « couverture » différente suivant le pays!
 
Il m’est arrivé de faire des versions plus gastronomiques, avec des noix, des dés de pommes… Mais là, je voulais une version simple, basique et efficace, dans l’esprit d’une soirée décontractée quoi! Je les ai décorés avec des graines de sésame, mais des grains de pavot ou des herbes peuvent aussi convenir suivant ce que vous avez sous la main. 
 
 
N’hésitez pas à être aventureux avec les sauces d’accompagnement. Souvent, on sert les saucisses feuilletées sans rien, ou avec de la moutarde. Ici, j’ai fait une sorte de mayonnaise retravaillée à la crème et à la moutarde, c’est tout simple mais super bon. N’hésitez pas à dégainer le ketchup, la sauce barbecue, ou même une sauce picalili pour proposer plusieurs choix à vos invités! 
 
Ah et sinon il faut que je vous prévienne. Comme à chaque fois que je fais des saucisses feuilletées, ces petites bouchées ont été englouties en moins de deux, alors doublez la recette si vous avez du monde à nourrir!
 
  
 
 
Spécialité des Etats-Unis : Pigs in a blanket

Quantité ou nb de personnes: 4

Ingrédients

    Pour les feuilletés
  • 25 saucisses cocktail 
  • 1 pâte feuilletée rectangulaire
  • 2 c. à s. de moutarde jaune américaine
  • 1 jaune d'oeuf
  • 1 c. à s. de graines de sésame
  • 1/2 c. à s. d'herbes de Provence
    Pour la sauce:
  • 2 c. à s. de crème fraîche épaisse
  • 2 c. à s. de mayonnaise
  • 2 c. à c. de moutarde à l'ancienne

Préparation

  1. Préchauffez le four à 180°C.
  2. Coupez chaque la pâte feuilletée en bandes d'environ 10 cm de large, puis coupez de fins triangles dans celles-ci, avec la base un peu moins larges que la longueur d'une saucisse.
  3. A l'aide d'un pinceau, couvrez les triangles de moutarde jaune.
  4. Roulez les saucisses dedans. Disposez les rouleaux sur une plaque allant au four couverte de papier sulfurisé. 
  5. Délayez le jaune d’œuf dans une cuiller à café d'eau. A l'aide d'un pinceau, couvrez-les de jaune d’œuf. Saupoudrez des graines de sésame et des herbes de Provence par dessus.
  6. Enfournez et laissez cuire jusqu'à ce que les rouleaux soient gonflés et dorés soit environ 12 minutes.
  7. Pendant ce temps, mélangez les ingrédients de la sauce dans un petit bol.
  8. Servez les saucisses bien chaudes, avec la sauce. 

Que faire avec un extracteur de jus?

Photo Rob Bertholf@Flickr
 
Depuis quelques semaines, j’ai fait l’acquisition d’un nouveau jouet qui me ravit : un extracteur de jus! C’est un achat que j’ai bien médité avant de me lancer, car je craignais de me retrouver avec un attrape poussière de plus! Vous savez, les appareils à fondue à chocolat, à pop-corn, à pâtes, à woks, j’en ai des étagères entières et je ne vous cache pas qu’ils ne me servent quasiment jamais! Mais cette fois-ci, je dois dire que j’ai déjà plus qu’utilisé mon extracteur! C’est bien simple, j’y suis accro! Aujourd’hui, je vous propose d’en savoir un peu plus sur les fonctions d’un extracteur de jus car figurez-vous qu’il ne sert pas qu’à faire des jus!
 
   
Photo Rob Bertholf@Flickr

Des jus

 
Oui évidement, je ne pouvais pas ne pas vous en parler! Mais il faut comprendre qu’avec cet appareil, vous obtiendrez des jus vraiment très différents des jus que vous pouvez réaliser au blender, et que rien que cette fonctionnalité justifie l’acquisition de la bête! Grâce à votre extracteur, vous obtiendrez en quelques secondes, un jus totalement fluide, à la texture parfaite, sans filtrage nécessaire, et ce, même avec des fruits ou légumes très durs, comme la carotte ou la pomme! C’est tout simplement bluffant de voir le résultat!
 

Des coulis

 
Bien sûr, si l’appareil peut faire des jus, il peut vous permettre de faire de délicieux coulis de fruits, comme le coulis de framboises pour vos glaces et desserts, ou de légumes, comme le coulis de tomates que l’on met sur les pizzas par exemple!  C’est à la fois rapide et économique , idéal quand c’est la saison en remplacement des boîtes de conserve!
 
Photo Angela Mueller@Flickr

Des laits végétaux

 
Une des fonctions que j’utilise le plus, c’est la réalisation de laits végétaux! En 2 minutes, vous pouvez obtenir un litre de lait d’amandes ou de noisettes, et vous obtenez des déchets de noix, que l’on nomme « okara », délicieux et réutilisables dans plein de recettes.
 

Du café moulu

 
Je n’avais pas du tout pensé à cela avant mon achat, mais les extracteurs peuvent moudre le café! C’est parfait pour moi qui suis passée au vrac : j’achète donc mon café en grains en vrac, et je le mouds à la maison. Il faut savoir que le café perd très vite de son arôme après avoir été moulu, donc le faire au fur et à mesure apporte un vrai gain au niveau du goût!
 
Photo Marco Verch@Flickr

Des pâtes d’oléagineux

 
A vous les pâtes de noisettes, d’amandes, le tahin… Toutes ces délicieuses préparations sont souvent assez chères dans le commerce, mais avec votre extracteur vous pouvez en faire en moins de deux, la quantité précise qu’il vous faut!
 
Photo Smabs Sputzer@Flickr

Des huiles

 
Grâce à un accessoires supplémentaire, vous pouvez réaliser vos propres huiles avec votre extracteur. Je n’ai pas encore testé cette fonction, mais je compte bien acheter l’accessoire nécessaire et me lancer prochainement! je ne sais pas si tous les modèles sont compatibles avec cette fonctionnalité, mais le mien, que j’ai trouvé chez Natura Sense et que j’adore, oui!)
 
Et vous, l’extracteur, ça vous fait envie? Vous en avez un ou pas? Si oui, vous avez d’autres utilisations auxquelles je n’ai pas pensé?

Les meilleures spécialités russes pour la coupe du monde

Photo insatiablemunch @Flickr
 
La coupe du monde en Russie approche à grand pas! Je ne suis toujours pas devenue amatrice de foot, mais à cette occasion, je vous propose un petit tour d’horizon rempli de recettes délicieuses! C’est un pays que j’ai eu la chance de visiter, et je suis tombée littéralement amoureuse de sa gastronomie, si bien que je ne résiste pas à l’occasion de vous en reparler. 
 
Seuls quelques plats de cuisine russe ont une renommée internationale, ce qui est vraiment dommage à mon goût. En tant qu’amatrice de plats réconfortants, la cuisine russe en regorge, merci les températures qui peuvent descendre jusqu’à -30 ° C pendant l’hiver à Moscou! Si comme moi vous aimez les plats simples et copieux, les pommes de terre, le pain et les champignons, vous allez vous régaler!  
 

Les blinis

Le blini est la version russe de la crêpe française et un aliment de base en Russie. Généralement faits avec du sarrasin pour les garnitures salées ou de la farine blanche pour les garnitures sucrées, ils ne ressemblent pas franchement à ce que nous appelons « blini » en France. En version salée, ils sont souvent accompagnés de saumon fumé, de champignons à la crème, de crème fraîche, ou de de confiture en version sucrée. Si vous avez gagné au loto, vous pouvez aussi y mettre du caviar. 
 

Les syrniki

Une autre délicieuse crêpe russe, à base de fromage frais ce qui en fait une version plus dense, consommée pour le petit déjeuner ou le dessert. Ils sont servis avec des confitures faites maison à partir de baies russes, bien que le lait concentré, le miel et la crème fraîche soient également servis comme accompagnement. 

Le bœuf Stroganoff 

Ce plat russe et copieux est servi sur les tables du monde entier. C’est un plat de bœuf dans une sauce au beurre, vin blanc, crème fraîche, champignons moutarde et oignons. Il n’y a pas plus plus savoureux et crémeux, j’en suis fan! Mangez-le avec du riz, des pommes de terre ou des nouilles. Ma version avec des pâtes est ici!
 
 

Le borscht

Cette célèbre soupe de betterave et de chou rouge est servie avec ou sans viande, pommes de terre, herbes comme l’aneth,  et une cuillerée de crème russe qui équilibre et adoucit le goût. Elle est servie froide et sa couleur est vraiment très jolie. Accompagnée d’un morceau de pain, ce plat est assez copieux pour servir de repas, bien qu’il soit généralement consommé en entrée.
 
 
 Photo liz west @Flickr

Le chou aigre-douce

Le chou est cuit dans du vinaigre de vin rouge, de la compote de pommes, du beurre et des oignons. On ajoute sur le dessus des pommes en dés, du sucre, des feuilles de laurier et des clous de girofle. La pomme et la compote de pommes équilibrent l’aigreur du vinaigre et complètent le croquant du chou. 
 

Les golubtsy

Il s’agit d’une sorte de chou farci au bœuf. Les Russes aiment ajouter de la crème sûre sur le dessus, ce qui fait ressortir les saveurs. 
 

La julienne de champignons Zhulien iz gribov

Avec un goût qui rappelle le  stroganoff, mais sans viande, ce plat aux champignons crémeux se retrouve sur presque tous les menus comme entrée chaude. Il est fait avec des champignons émincés, du fromage, de  la crème fraîche. 
 

Les knish

Ces beignets sont un peu un croisement de calzone et de samossas, farcis de purée de pommes de terre, de bœuf haché, d’oignons et de fromage et sont frits ou cuits au four. 
 

Les khinkali

Cela ressemble aux dumplings chinois, mais garnis de saveurs d’Europe de l’Est. Le secret de leur gourmandise est que la garniture est crue quand on la met dans les boulettes. De cette façon, lorsqu’elle cuit à l’intérieur du « ravioli », le jus parfumé de la cuisson reste à l’intérieur. 
 

Les khachapuri 

Mon coup de cœur en Russie! Il s’agit d’un pain fraîchement cuit au four rappelant la pizza en forme de bateau et rempli de fromage fondu. Une sorte de compromis indécent entre la fondue et  la pizza, puisque vous mangez petit à petit le bord du pain en le trempant dans le fromage.
 
Photo Stefan Krasowski @Flickr

Les klotski

Il s’agit de boulettes de pommes de terre cuites dans un bouillon de poulet. 
 

Les pelmeni 

Des boulettes de pâte minces, sans levain et farcies avec de la viande hachée, des oignons, des champignons et parfois du navet. Cela ressemble à une variante russe des dumplings chinois. 

Les kotlety

Encore une variété de boulettes russes, qui se distinguent des pelmeni par les herbes ajoutées à la garniture et par la finesse de la pâte. 

L’okroshka 

C’est une soupe froide faite de babeurre, de pommes de terre et d’oignons, garnie d’aneth. La qualité des pommes de terre et la fraîcheur du babeurre font tout le plat, qui est vraiment délicieux.

Les piroshki

On retrouve des garnitures et des herbes similaires aux boulettes, mais ici elles sont enrobées de pâte et cuites à la poêle ou au four, ce qui donne de petits chaussons. Les piroshki sont sympa servis à l’apéritif ou peuvent être grignotés sur le pouce à toute heure.
 
Photo leighklotz @Flickr

La salade russe ou salade olivier

Cette salade est célèbre bien qu’on ne la fasse pas tout à fait en France comme ils la font en Russie. Cependant, la version russe est plus fraîche et plus croustillante avec une légère touche de mayonnaise. Cela pourrait être dû à l’utilisation de concombres frais ou de cornichons russes croquants, bien que la base de pommes de terre coupées en dés, les pois, les œufs et la mayonnaise. À Moscou, cependant, on l’appelle la salade Olivier, du nom du chef Lucien Olivier qui a créé la recette «secrète» vers le milieu des années 1800. Ma version est consultable ici!
 
 

Les shashlik 

Ces viandes rôties et les brochettessont une forme de shish kebab, bien que la version russe soit servie avec des portions plus épaisses d’agneau, de bœuf, de poulet ou de saumon et servi avec un pain sans levain, des cornichons russes et une sauce tomate parfois épicée. 
 

La soupe Solyanka

Une soupe copieuse faite de gros morceaux de boeuf et / ou de porc, cuit pendant des heures à feu doux avec de l’ail, des tomates, des poivrons et des carottes.Ce plat était originaire de Géorgie mais peut maintenant être trouvé partout en Russie. C’est copieux et comme à la maison. 
 

Le zharkoye

C’est un ragoût de bœuf, pommes de terre, carottes, persil et céleri, légèrement épicé avec de l’ail, des clous de girofle et de l’aneth. Servi chaud avec de la crème sûre, c’est un aliment réconfortant et facile à cuisiner.

Le rassolnik 

C’est une soupe chaude salée à base de cornichons accompagnés d’orge, de pommes de terre et de viande, le tout dans un liquide à base de jus de concombres marinés.
 

Le sbiten 

Le sbiten est une boisson à base d’eau et de plantes, une des plus anciennes et des plus populaires dans la Russie médiévale, bien avant même le thé russe. Il existe des centaines de recettes pour le sbiten. Le sbiten vous réchauffe même en plein hiver.
 

La Sharlotka 

C’est un cake aux pommes très riches en pommes, et sans beurre, délicieux.
 
Photo Linda Hartley @Flickr
 

Le tula 

Ce pain d’épice à base de miel et rempli de confiture ou de lait condensé occupe une place assez importante dans la cuisine russe.
 
 
 

Le medovik

Ce gâteau au miel à l’aspect complexe consiste à alterner des couches (entre 5 et 15 couches) ultra fines de génoise au miel avec de la crème sucrée. 
Photo Edinburgh Blog @Flickr
 

Les chak-chak

Ce sont des petites boules ou bûches de pâte garnies de sirop de miel et frites. Ça en fait un dessert vraiment pas sain à l’instar des churros ou beignets, mais c’est un délice!
 
Si vous cherchez d’autres idées, regardez aussi mon article que manger en Russie,  dans mon placard russe et celui sur comment réaliser un menu russe.