Archives par mot-clé : café

Les différents types de pâtes à pizza

Qui n’aime pas la pizza ? C’est un régal qui est pratiquement inratable, et pourtant, il y a de nombreuses façons de les réussir encore mieux! En attendant de pouvoir aller en Italie ou de se régaler au restaurant, je vous présente les différentes pâtes que l’on peut réaliser avec leurs différences, afin de savoir laquelle choisir selon vos envies ou votre recette !
 

La pâte napolitaine

Ce style de pizza provient, comme son nom l’indique, de Naples, et a probablement contribué à populariser la pizza sur la scène mondiale. Elle fut d’abord utilisée dans la fameuse  « pizza margherita », dont le nom provient de la reine italienne de l’époque. Cette pâte est célèbre pour sa souplesse et ses bulles noircies à la disposition inégale. Ultra simple, elle est composée uniquement de levure, de farine, d’eau et de sel. Une pizza napolitaine traditionnelle est cuite à des températures supérieures à 400°C dans un four à bois pendant environ 2 minutes. C’est une pâte qui nécessite une attention et une technique minutieuses pour être parfaite, et surtout, pour ne pas brûler ! Servie en Italie en mode street food, la pizza napolitaine est généralement pliée en quatre, façon portefeuille.

La pizza romaine

Plus fine que la pâte napolitaine, la pâte romaine est réalisée avec de l’huile dans la pâte, alors que la napolitaine n’en a pas. La romaine a besoin d’une cuisson plus lente. La pizza romaine est servie « al taglio », c’est à dire présentée en parts rectangulaires.

La foccacia

En France on ne pense pas forcément à la focaccia comme à une pâte à pizza, et pourtant, les pizzas au pain focaccia sont couramment servies dans les restaurants en Italie, notamment sous forme de petites bouchées. Il ne s’agit pas d’un phénomène de mode, mais d’une spécialité consommée de longue date en Italie. 

La pizza sicilienne

La pizza sicilienne, ou siciliana, fait référence à un ensemble de préparations de pizzas, dont la variété la plus connue est le sfincione palermitain. On peut traduire sfincione par « éponge ». Né dans la ville de Palerme, le sfincione porte bien ce surnom car il ne croustille pas comme ses homologues napolitaines et romaines. On le garnit le plus souvent de parmesan, d’anchois, de tomate, d’oignons, et de fromages de chèvre. Il s’agit d’une pâte simple et rapide à préparer, qui peut se préparer au robot, et que vous n’aurez pas à pétrir longuement. Le secret pour réussir la pâte à la sicilienne consiste à enduire le fond de la plaque à pizza d’huile d’olive. L’huile va s’imbiber et griller dans la croûte, la rendant extra savoureuse. La forte teneur en eau de la croûte sicilienne lui permet de s’étirer facilement, elle le fait presque toute seule! Une fois que vous avez mélangé les ingrédients de votre pâte, placez la boule de pâte sur la plaque à pâtisserie huilée, couvrez-la légèrement et laissez-la s’étaler. D’autres variétés de pizzas existent en Sicile, en plus de la sfincione. On trouve par exemple le pizzolo, qui se prépare presque comme une pizza traditionnelle, à ceci près que la moitié de la pâte est découpée pour recouvrir la garniture. Il y a également la fameuse scaccia, constituée de pâte garnie de garniture et enroulée sur elle-même, elle ressemble peut-être à un strudel mais elle n’en est pas moins une pizza.

La pizza New-York style

On quitte l’Italie et on part de l’autre côté de l’Atlantique! Par rapport à une pizza napolitaine, une pâte de style new-yorkais est plus épaisse. Elle est cuite pendant une période beaucoup plus longue, environ 15 à 20 minutes en moyenne. En plus des composants standard de la pâte à pizza comme la farine, l’eau, la levure et le sel, une pâte de style new-yorkais demande également de l’huile et du sucre. Le sucre et l’huile aident à créer un brunissement bien que la pâte soit cuite à des températures relativement basses.

La pizza Chicago style

La pizza Chicago est une pizza à bords hauts et donc à garniture très épaisse.  Sa croûte est disposée dans un plat profond, et cuit très longtemps, parfois plus de 45 minutes. La poêle en fonte dans laquelle la pâte cuit est d’abord huilée, puis une fois la pâte étalée, la garniture et le fromage sont déposés dessus. 

La pizza à la poêle

Cette pâte à pizza est plutôt épaisse. Comme son nom l’indique, on a cuit à la poêle et non au four. Cette pizza a tendance à être plus croustillante au fond, plus molle à l’intérieur et plus moelleuse au centre. 

Voilà les différentes pâtes à pizza que j’ai eu l’occasion de goûter jusqu’à maintenant, même si je ne les ai pas toutes réalisées maison pour autant! Et vous, comment préférez vous votre pâte à pizza?

 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Chocolat chaud maison au caramel

Les jours gris et plus froids sont de retour… En soi ça ne me ravit pas, mais l’automne apporte toujours son lot de petits plaisirs et parmi eux, j’adore le chocolat chaud ! Je n’en bois pas au quotidien, je suis plutôt thé ou café. Le chocolat chaud est plus riche, sucré et nourrissant, et je le réserve à ces jours où j’ai envie de me faire vraiment plaisir.
 
 
 
Quand je me fais un chocolat chaud, j’aime tenter des variantes, il est très simple de changer de parfum par exemple en ajoutant un sirop gourmand ou en utilisant un chocolat aromatisé comme base de départ. On peut aussi changer le lait, ajouter de la chantilly… Il y a 1000 façons de se régaler !
 
 
Aujourd’hui, c’est une version au caramel que j’ai tenté, on peut très facilement en réaliser avec du sirop de caramel mais je n’en avais pas à ce moment-là, donc c’est une version avec des bonbons fondus que j’ai réalisé, et cela fonctionne très bien également ! Il faut juste utiliser du cacao non sucré comme base, cela permet de doser le sucre entre les bonbons au caramel et du sucre blond et du sucre glace ajoutés ensuite. Vous obtenez une poudre de chocolat comme celles que l’on peut acheter pour le petit-déjeuner des enfants, que vous n’avez plus qu’à mélanger dans du lait chaud pour vous régaler!
 
 
Les bonbons au caramel que j’ai utilisés était des bonbons durs, mon mixeur est assez costaud et ça n’a pas posé de souci. J’ai obtenu une poudre assez fine. Si vous avez des bonbons mous, il n’y a pas de raison que ça ne marche pas, mais je pense qu’ils vont se coller dans les lames du mixeur, cela sera plus simple de les émincer finement au couteau ! Ils seront sans doute un peu longs à fondre dans le lait chaud.
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Taboulé à la feta et aux graines

Il est assez rare que je vous propose des recettes de couscous sur ce blog. Il faut dire que j’ai une petite anecdote avec ce plat qui date des débuts de mon installation en autonomie, quand j’étais étudiante à Lille et que j’ai eu mon premier appartement.
 
 
 
J’étais comme beaucoup d’étudiants, abonnée aux pâtes et aux pizzas toutes prêtes. Pour je ne sais quelle raison, je n’avais jamais pensé à me faire de la semoule chez moi, c’était pourtant un aliment basique chez mes parents, et on ne peut plus rapide à préparer!
 
Un soir où une amie est venue manger chez moi, elle a amené un paquet de semoule… Super, pas de souci, je m’attelle à la tâche et je fais chauffer de l’eau sur mes petites plaques électriques. Je mets la semoule dans l’eau et je laisse cuire, tranquillement, jusqu’à ce que mon amie crie en voyant le carnage… J’avais essayé de cuire la semoule comme on cuit des pâtes, en les faisant bouillir 10 minutes… Inutile de vous dire que nous avons obtenu une espèce de bouillie visqueuse et qu’il a fallu prévoir un autre repas sur le champ !
 
 
C’est comme ça que j’ai appris la façon de cuire la semoule, et comme à chaque fois que l’on apprend de ses erreurs, je ne me suis plus jamais plantée sur la façon de faire !
 
Aujourd’hui, c’est une semoule cuite correctement que je vous propose de réaliser. Elle est aromatisée et enrichie de zestes de citron, de graines de courge, d’olives, de cumin… C’est un régal que j’ai accompagné d’une petite sauce yaourt aux herbes et de steaks veggie pour un repas sain et coloré.
 
 
Si vous cherchez une recette simple mais originale pour égayer vos repas, c’est celle qu’il vous faut !
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 2

Mes inspirations de septembre

Photo  Évie. @Flickr

Dans cette rubrique, je vous parle chaque mois de mes envies et idées culinaires du moment, des tendances qui m’ont tapé dans l’œil et des plats que je compte tester prochainement… Voici donc ce qui me motive plus particulièrement en cette période de rentrée des classes!

La cuisine du sud

 

J’ai eu la chance de visiter plusieurs jolies destinations dans la méditerranée cet été, et cela a ravivé encore plus mon amour de cette cuisine dont j’étais déjà ultra fan ! Je pense profiter de l’été indien (j’y crois à fond!) durant les mois de septembre et octobre pour me régaler encore un peu de la cuisine du soleil.

Les fruits et légumes d’automne

Cela va vous sembler contradictoire avec le paragraphe précédent, mais autant j’ai envie de prolonger l’été, autant j’ai hâte de me régaler des premiers fruits et légumes d’automne ! Je compte bien faire un stock de pommes, poires, courges et champignons dès qu’ils arrivent sur les étals !

Les souvenirs de vacances

Tout au long de l’été, j’ai collecté des souvenirs gourmands lors de mes escapades et j’ai acheté des livres de cuisine. Maintenant que la rentrée est passée, je compte bien m’amuser à découvrir ces produits et à les cuisiner dans des recettes typiques. Cocktails, pâtisseries et plats traditionnels sont au programme des prochaines semaines !

 
 

Les latte

J’adore les boissons chaudes et notamment les latte, ces cafés au lait ultra sucrés et parfumés aux épices, au chocolat, au caramel… Avec le retour des jours plus frais, je compte me régaler, notamment avec le chai latte, le golden milk…
 

La rhubarbe

 
J’ai un pied immense de rhubarbe dans mon jardin et il ne me reste qu’un mois pour le cuisiner avant la fin de la saison. J’ai plein d’idées et je vous proposerai prochainement un petit article sur la meilleure façon d’écouler de grosses quantités de rhubarbe!
 

Désencombrement

J’ai lu cet été plusieurs livres sur le minimalisme et regardé pas mal de vidéos sur le sujet dont le documentaire “The minimalists” sur Netflix. Je compte bien en appliquer les principes ( posséder moins de choses, mais uniquement celles qui comptent vraiment et nous apportent de la joie). Ce n’est pas facile car je déteste jeter ou gâcher, et donner ou vendre prend énormément de temps, mais je vais essayer de tenir bon!
 
Photo marion beraudias @Flickr
 
 
Et vous, qu’est-ce qui vous motive, vous obsède ou vous amuse en ce moment ? 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Voyage gourmand : Que ramener de Slovénie ?

Cette année, j’ai eu la chance de visiter la Slovénie. Si comme moi, vous aimez prolonger vos voyages et vous régaler, découvrez ci-dessous les meilleurs souvenirs à ramener dans vos bagages. Il y a l’embarras du choix et pour pas trop cher !
 
  
  
 

Des fromages

 
Il y a des fromage sympa en Slovénie, et comme ils sont plutôt fermes et peu odorants, vous devriez pouvoir en ramener sans trop de difficulté en soute. On en trouve dans des emballages soudés, parfaits pour le transport. Évitez simplement de les acheter à l’aéroport, où des fromages assez basiques sont vendus 15 à 20 euros pièce, surtout que leur goût n’est pas exceptionnel, du moins du point de vue d’un français!
 

Des liqueurs et boissons alcoolisées

 
On trouve beaucoup de liqueurs en Slovénie, notamment au miel, aux plantes… À réserver aux bagages en soute, ou à acheter (plus cher) à l’aéroport en duty free. Il y a aussi du vin slovène avec des cépages inconnus chez nous, du gin, du whisky slovène…
 
 

Du sel, des conserves

 
Il y a de gros marais salants historiques en Slovénie, donc vous pouvez acheter et ramener du sel local, nature, fumé ou aux herbes.
On trouve aussi des conserves de légumes ou de préparations, comme le célèbre ajvar connu dans l’ensemble des balkans.
 
 

Des pâtes, céréales…

 
On trouve quelques céréales (sarrasin, millet, blé entier…) ou des pâtes locales (aux formes différentes des nôtres). Si vous êtes curieux, rien d’extraordinaire ou d’introuvable en France, mais vous pourrez ainsi faire une recette vraiment typique à votre retour et dire que les ingrédients sont de là-bas!
 

De la bière

 
En Slovénie, il y a de très bonnes bières qui peuvent voyager en soute, d’autant que certaines sont en boîte métalliques. Essayez de ramener par exemple des bières des brasseries Lobik, tektonik, Maister, Pelicon ou Reservoir dogs. 
 
 

Un livre de cuisine

 
Je le fais à chaque voyage, j’adore ramener un livre de cuisine pour partager mon voyage avec mes amis et invités par la suite.
 

De la céramique

 
J’ai vu beaucoup de jolies céramiques en Slovénie, parfaites pour une jolie table si vous n’avez pas peur de la casse durant le voyage.
 
 

Des pots à chocolat chaud

 
On trouve de jolis mugs en métal avec des motifs locaux et des petits pots avec une poignée pour verser le chocolat chaud. Un peu attrape-poussière, mais peut faire une jolie déco ou être vraiment utile si vous buvez souvent du chocolat chaud.
 

Du thé, du café, du chocolat en poudre…

 
J’ai vu plusieurs marques de thé, café et chocolats en poudre locales. J’ai notamment acheté du thé aux fruits rouges réalisé à base de fruits locaux, absolument délicieux.
 

Du miel slovène

 
On trouve beaucoup de miels slovènes, nature, ou avec des graines de courge, ou encore de la liqueur au miel.
 
Voilà, avec tout ça, vous devriez pouvoir vous régaler à votre retour, et prolonger un peu vos vacances gourmandes !

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Tortilla aux endives, maroilles et cumin

La recette du jour est un clin d’œil à mon coin, le nord de la France ! Le maroilles est un des fromages les plus célèbres du nord, et même si je ne le trempe pas dans mon café le matin, je l’adore. On le consomme traditionnellement dans la flamiche aux maroilles, une tarte salée réalisée avec une pâte levée. Cette fois, c’est sous forme d’une tortilla que je l’ai préparé.
 
 
 
J’ai choisi de marier ce fromage avec un autre fleuron de ma région, l’endive. Je les ai fait cuire à ce du jus d’orange, car cette méthode est connue pour atténuer l’amertume des endives.
 
 
À force de dire que je n’aime pas les endives, et de tester des méthodes pour réduire leur amertume et apprendre à les aimer, je pense que ça y est, je peux enfin dire que je les aime. Et cette recette bien de chez moi m’a beaucoup plu !
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 2

Détachant pour le linge

Vous le savez, j’aime réaliser mes produits de beauté et mes produits ménagers maison. Je vous avais déjà proposé une lessive en poudre pour le linge, que j’utilise régulièrement. Aujourd’hui c’est au tour du détachant. Je cherchais une formule simple, pas trop agressive pour le linge et qui permette de nettoyer certaines tâches rebelles plus en profondeur. Je suis tombée sur un produit disponible dans les magasins de bricolage, au rayon du bicarbonate de soude et des produits nettoyants. En regardant la composition de ce produit, j’ai j’ai vu qu’il ne contenait que quelques ingrédients très simples, et je me suis dit que plutôt que de l’acheter, je pouvais facilement copier sa composition pour le refaire moi-même. En rentrant chez moi, j’ai fait quelques recherches sur internet et j’ai trouvé sur un blog que j’adore, Aromatips, une recette qui m’a semblée dans le même esprit que celle que j’avais repérée en magasin.

L’ingrédient numéro 1 était le savon noir que j’ai toujours en stock chez moi. Cette recette utilisait aussi un peu d’huile essentielle d’orange douce, je l’ai donc mise dans ma version. C’est sensé être un solvant naturel, mais je pense que vu les quantités son rôle se limite plutôt au parfum et non à une fonction détachante. On doit pouvoir s’en passer, sachant que le vêtement est lavé, ensuite donc l’odeur ne reste pas… Par ailleurs, l’odeur du savon noir est elle même déjà très prononcé, on aime ou on n’aime pas cette senteur d’olive, moi j’adore!

Enfin, le produit contient de la terre de Sommières, qui est souvent utilisé comme nettoyant pour ses propriétés absorbantes. J’en ai acheté pour réaliser ce détachant, et j’ai conservé le reste du pot, car cela a plusieurs fonctions. C’est un produit très absorbant qui peut être utilisé comme détachant naturel à sec, que ce soit pour les textiles ou les surfaces de la maison.

Au niveau de l’utilisation, il vous suffit d’humidifier le textile, puis d’appliquer un peu de ce produit à l’aide d’une cuillère ou du doigt sur la tâche, et de laisser s’imprégner un moment (une quinzaine de minutes). Quand les tâches sont vraiment coriaces, je fais en sorte de mettre de l’eau bien bouillante sur le tissu avant d’appliquer la crème, et je frotte en plus avec une petite brosse, en faisant évidemment attention aux textiles fragiles! Ensuite, sans rincer, je mets le vêtement au lavage comme d’habitude… Cela n’enlève pas certaines tâches anciennes qui sont complètement indélébiles, mais pour le plus gros des petites tâches du quotidien encore fraîches, cela fonctionne très bien ! Cette crème détachante marche notamment sur les taches fraîches de graisse, vin, herbe, boue, jus de fruits…

 

Le mélange se conserve jusqu’à 2 ans dans un endroit sec et tempéré. 

Source d’inspiration : 
http://www.aromatips.be/detachant-naturel-efficace-taches-rebelles/

Share and Enjoy !

0Shares
0 2

Sauce blanche

Aimez-vous la sauce blanche, celle que l’on trouve notamment dans les kebabs ? J’ai toujours beaucoup aimé cette sauce et c’est normal, car elle contient souvent pas mal d’ail, et j’en suis une grande fan !
 
La dernière fois, j’ai voulu réaliser des kebabs maison, et pour l’occasion, je me suis penchée sur la réalisation d’une sauce blanche maison.
 
 
 
J’ai trouvé plusieurs recettes que j’ai mélangées et j’ai abouti avec cette composition. Cela n’est pas une recette très authentique ou traditionnelle puisqu’on y met de la mayonnaise, je ne pense pas que ce soit réellement comme ça à la base en Turquie…
 
Mais au niveau du goût, cela fonctionne vraiment bien pour donner la même saveur que la sauce que l’on trouve dans les kebabs et fast-food français, cela apporte un petit côté gourmand plutôt sympa !
 
 
J’utilise de l’ail en poudre, cela concourt aussi à cette saveur très proche des sauces industrielles des kebabs je pense. Avec de l’ail frais, vous obtiendrez quelque chose de plus gastronomique si je peux dire, mais franchement, l’ail en poudre fait tout à fait l’affaire  !
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Mes inspirations de juillet

Photo Gareth Williams @Flickr

Dans cette rubrique, je vous parle chaque mois de mes envies et idées culinaires du moment, des tendances qui m’ont tapé dans l’œil et des plats que je compte tester prochainement… Voici donc ce qui me motive plus particulièrement en ce moment!

La courgette

 
Mon mini carré potager m’a donné de très belles courgettes cette année… C’est la première fois que j’ai un si bon rendement ! Bon ok je m’emballe, j’en ai eu trois pour le moment, mais pour moi c’est un record! Sans compter qu’il reste des petites pousses, donc je pense que je vais continuer à en obtenir ! Du coup, j’ai passé du temps à chercher des idées de recettes à la courgette, et avec un légume aussi polyvalent, il y a vraiment de quoi s’amuser! Résultats des courses, je n’ai pas assez de courgettes pour tout faire, et je vais finir par aller en racheter quand mon stock du jardin sera écoulé !

 

La cuisine de voyages

À chaque fois que je voyage, c’est pareil, j’ai envie de prolonger l’expérience en faisant des recettes typiques des pays que j’ai visités à mon retour. Pour cela, je fais pas mal de recherches, je prends des notes pendant mes vacances sur les plats qui m’ont donné envie ou qui m’ont plu au restaurant, et j’essaie aussi de ramener des livres de cuisine de mes vacances, souvent traduits en anglais. Cette année je suis partie dans les Pyrénées-Orientales, à Malte, et en Slovénie… Cela vous donne une idée des recettes sur lesquelles je travaille en ce moment et que je vous partagerai prochainement !

 

Les café glacés

L’an dernier en Grèce, j’ai pu goûter plusieurs boissons de type café froid. J’ai toujours adoré ça et cela m’a donné envie de creuser un petit peu plus ce domaine… Avec la chaleur qui est parmi nous, cette idée que je n’avais pas mis mise à exécution l’an dernier revient à la charge ! Je pense aussi essayer de réaliser des cocktails pour le soir avec ou sans alcool, à base de café froid, de cappuccino… Je suis sûre qu’on va se régaler !
 
 

Le charbon actif

À chaque fois qu’un nouveau super aliment sort dans le commerce, je ne peux pas m’empêcher d’être intriguée et d’avoir envie de le tester… Il y a quelques temps, le charbon était devenu à la mode et j’en avais acheté une boîte. Au final, je ne l’ai pas vraiment utilisée en cure pour travailler ma digestion ou autre… Je m’en suis servie quelquefois dans des produits de beauté et notamment pour réaliser des savons, c’était vraiment top! Prochainement, j’aimerais l’utiliser aussi pour colorer certains aliments, peut-être des pâtes maison, du pain ou encore une pizza… Je réfléchis encore! Et vous avez-vous déjà utilisé du charbon en poudre en cuisine ?

Les pousses de bambou

Je ne sais pas pourquoi, mais l’autre jour j’ai pensé à des pousses de bambou, et je me suis dit que c’était vraiment un aliment que je ne cuisine jamais ! Pourtant, il intervient dans la cuisine asiatique qui est une cuisine qui me plaît beaucoup, alors je me suis dit qu’en cette saison, il fallait que j’en achète et que j’essaie de faire quelque chose avec ! Maintenant que j’en ai dan mes placards, je suis un peu perplexe et je ne sais pas dans quoi je vais me lancer… Affaire à suivre!


Photo distelfliege @Flickr

Le désencombrement

Ces derniers temps, je me suis pas mal penchée sur le désencombrement. Je ne dirais pas que ma maison est envahie de bazar, en apparence je fais en sorte qu’il n’y ait pas grand chose qui traîne, mais il faut bien avouer que quand on ouvre certaines portes de placard, j’ai un peu peur que quelque chose me tombe sur la tête! A la rentrée je vais essayer de me pencher là-dessus et de me séparer de nombreuses choses. La difficulté c’est de pouvoir les donner ou les vendre très vite, avant qu’elle s’entassent  à nouveau! Et vous, vous vous organisez comment, vous évacuez le bazar au fur et à mesure ou vous êtes du genre à entasser ?
 
 


Photo Krista @Flickr

Et vous, qu’est-ce qui vous motive, vous obsède ou vous amuse en ce moment ? 

 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

7 astuces pour organiser un barbecue mémorable

Photo slgckgc @Flickr
 
Bien sûr, vous savez comme tout le monde préparer un barbecue : n’importe qui peut inviter quelques amis et poser en vrac des chipolatas sur le grill! Cela suffit pour passer un très bon moment, on est d’accord… Mais si vous avez envie de monter un grade et d’élever votre barbecue au rang de réception de l’ambassadeur, alors ce post est fait pour vous! Ne vous inquiétez pas, mes conseils ne feront pas sauter votre compte en banque!
 

La décoration

 
L’aspect visuel est le premier que tout le monde remarque, et en général on ne s’attend pas à une super déco pour un barbecue, donc il suffit de quelques petits efforts pour marquer les esprits! Il y a quelques  moyens super faciles de donner à votre jardin l’air un peu plus festif rapidement et sans budget. Mon astuce préférée est de faire des bannières en tissu ou fanions à accrocher dans tout l’espace. Il vous suffit de couper dans des feuilles de couleur des losanges et de les replier pour former des triangles sous lesquels vous glisserez une ficelle. Ça fait une super activité si vous avez des enfants, ils pourront décorer la guirlande pour vous aider. Des bocaux remplis d’eau dans lesquels vous déposerez une bougie chauffe-plat flottante ajoutent une belle touche lumineuse. Le soir, si les moustiques sont un problème chez vous, optez pour des bougies à la citronnelle. Enfin, si vous avez des guirlandes lumineuses ou lampes d’extérieur, c’est le moment de tout allumer si votre barbecue a lieu le soir! Ambiance guinguette garantie!
 
 
 

Prévoyez un stand boissons

 
Afin de ne pas passer la journée à remplir les verres, mettez un stand boissons à disposition : gobelets de différentes tailles, bières, rosé, ainsi que des grandes jarres de punch ou de thé glacé pour ceux qui ne boivent pas d’alcool. J’aime ajouter des rondelles de citron ou de concombre dans mon thé glacé pour donner une touche fraîche et un joli look à ma boisson.
 
 

Soignez l’apéritif

 
Les amuse-gueules sont souvent sous-estimés lors des barbecue et se limitent souvent à des chips ou cacahuètes. Evitez au maximum le pain car il accompagne déjà le plat lors des barbecue en général, et focalisez-vous sur des produits frais et sains. Disposez sur une table des crudités, des dips apéro, des cubes de fromage… 
 
 
 

Changez des chipolatas et merguez

 
N’oubliez pas que la plupart des gens font des barbecues toutes les semaines lors des beaux jours et essayez de sortir des setiers battus : brochettes, poulet mariné… Pensez aussi aux végétariens avec des brochettes de tofu ou de légumes, et à ceux qui n’aiment pas trop la viande, avec par exemple des brochettes de saumon marinées.
 
 

Proposez un buffet de salades

 
Le barbecue ne doit pas se limiter aux saucisses et grillades! Pour l’équilibrer, mettez à disposition un beau buffet de salades colorées dans lesquelles chacun se servira, succès garanti.
 
 

Ne négligez pas le dessert

Le dessert est souvent zappé lors des barbecues sous prétexte que le plat est riche. J’aime proposer simplement une salade de fruits et des biscuits maison qui accompagnement le café. Si vous recevez des familles avec enfants, vous pouvez ajouter un gâteau car souvent les enfants mangent moins que les adultes lors du plat, et ont encore une petite place pour le dessert! Une autre option sympa si la météo est de circonstance, est de proposer un atelier glaces : des bacs de glace, des cornets, des vermicelles de couleur, et chacun se fait sa glace pour une touche de fraîcheur en fin de repas!

 

Pensez aux enfants

Les enfants n’aiment pas forcément les mêmes choses que les adultes, et j’aime leur proposer une alternative du type saucisses de Strasbourg, chips, salade de pâtes simple (sans oignons ni poivrons, la hantise de beaucoup d’enfants) ou encore des crudités nature à picorer avec les doigts ( tomates cerise, bâtonnets de carotte, dés de melon…). Prévoyez également du ketchup et de la baguette afin qu’ils puissent se faire un petit sandwich type hot-dog tout simple.
 
 
Et vous, c’est quoi vos petits secrets pour que tout le monde soit heureux quand vous organisez un barbecue?
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0