Archives par mot-clé : café

Comment composer un bar idéal?

Photo Adrian Scottow @Flickr

Vous l’aurez sans doute remarqué au nombre de recettes de tartinades que je propose, j’adore organiser des apéritifs. C’est un plaisir pour moi de recevoir et j’aime aussi bien préparer de petites choses gourmades à picorer que préparer des cocktails en tous genres. J’ai une collection de bouteilles assez étoffée (c’est un euphémisme) à force d’acheter toujours le petit ingrédient qui manque pour telle ou telle recette de cocktail… Et j’ai toujours l’impression qu’il manque quelque chose quand je repère une recette qui me plait, pas vous?

Alors, je me suis demandé quel étaient les basiques pour composer un bar qui permette d’improviser un grand nombre de cocktails, mais aussi de faire plaisir à des invités qui ont des goûts différents. Ma liste est déjà très étoffée et tout n’est pas indispensable bien sûr, cela dépend de vos goûts et de ce que vous aimez préparer… Mais en vous en inspirant, vous devriez être capables de préparer de savoureux cocktails pour les soirées entre amis, mais aussi de profiter de bons alcools servis purs, bref, vous pourrez jouer au parfait barman à la maison!

Les eaux-de-vie

Les eaux de vie sont la base de nombreux cocktails. Certaines personnes n’aiment que les cocktails au rhum, d’autres au whisky, donc c’est à adapter selon vos goûts mais dans l’absolu,  les basiques les plus utilisés dans les cocktails sont la vodka, le gin, le whisky (et le bourbon),  le rhum et la tequila (et la cachaça si vous aimez la caïpirinha). Le cognac, l’armagnac et le calvados font aussi de délicieux cocktails à la française.  Si vous aimez voyager lors de vos apéritifs, l’aquavit permet de super associations également.

Bitters, vins cuits et autres

En association des alcools forts, ou seuls, les bitters comme l’Angostura et les vermouth (blanc, rouge et dry) sont des indispensables des cocktails. A consommer avec de l’eau mais aussi en cocktails, le pastis est aussi indispensable, et vous pouvez investir dans une bouteille d »absinthe si vous aimez ça.  A consommer tel quel mais aussi en cocktail, le porto rouge est souvent apprécie, ainsi que sa variante blanche, un peu moins connue. Enfin, je vous recommande d’avoir de l’Apérol pour les spritz, du Pimm’s pour le cocktail du même nom, et pourquoi pas un apéritif à base de vin un peu old fashionned comme le Lillet.


Photo Adrian Scottow @Flickr

Liqueurs

Les liqueurs peuvent être consommées sur glace telles quelles ou entrer dans la composition de pas mal de cocktails. Il en existe des dizaines, mais voici celles qui semblent servir le plus souvent dans les cocktails. Adaptez ce choix à vos goûts pour éviter d’avoir des bouteilles qui trainent 10 ans dans vos placards… Le basique indispensable est bien sûr la crème de cassis qui permet de composer le fameux kir ou sa variante royale au champagne. Dans le même esprit, j’aime aussi beaucoup la liqueur de pamplemousse pour réaliser le fameux rosé pamplemousse.  Du côté des saveurs gourmandes, le Bailey’s, la liqueur de cacao et la liqueur de café (Kalhua) entrent dans la composition de nombreux cocktails. Enfin, un triple sec comme le grand Marnier ou le Cointreau est toujours une valeur sûre. Ajoutez du curaçao bleu pour les cocktails aux couleurs des mers des du sud, et vous avez une bonne base de départ pour parer à toutes les envies.

Traditions régionales

J’aime beaucoup ramener des apéritifs et boissons régionales de mes voyages, ça permet de faire découvrir quelque chose d’un peu différent aux invités et on peut aussi faire des cocktails très sympa avec. Parmi mes chouchous, j’aime particulièrement le cap corse, le Picon, le Pineau des Charentes blanc et rouge, le Cidre  et le poiré et enfin le Pommeau de Normandie, mais chaque région regorge de trésors!


Photo Michael Korcuska @Flickr

Bière & cidres

En bonne nordiste, je n’imagine pas de ne pas avoir un choix de bières significatif pour mes invités. Ce n’est pas l’ingrédient à cocktails le plus répandu, mais il en existe quand même un certain nombre, comme le Picon bière ou le Monaco, mais aussi d’autres plus élaborés. Mes bières favorites sont les IPA dont j’apprécie l’amertume, mais cela ne plaît pas à tout le monde, aussi j’essaye d’avoir aussi d’avance une blonde et une ambrée. Plus spécifique mais il y a des amateurs (comme moi), les stout et les brunes sont aussi très sympa. Le cidre est une bonne option quand on reçoit des gens qui n’aiment pas trop l’alcool ou qui vont conduire car il est très léger. L’automne, j’aime faire des cocktails aux cidre avec un peu de calvados, du sirop de cannelle et des morceaux de pomme, un régal.

Vins et champagnes

Les vins et champagnes sont des basiques qu’on peut consommer tel quels ou utiliser dans une multitude de cocktails. Le crémant ou le champagne sont parfaits tels quels ou pour les kirs et soupes de champagne. Le Prosecco est idéal pour les spritz, mais peut être remplacé par un autre vin mousseux si vous voulez acheter moins de variantes. Un choix de vins rouges légers ( par exemple, Bourgogne, beaujolais, ou vins de la Loire comme le Bourgueil), de blanc frais (Bourgogne, Languedoc léger ou Loire), ou de rosé léger ( côte de Provence ou Anjou léger) permettront de répondre aux goûts de tous vos invités.

Sirops et édulcorants

Les sirops permettent d’aromatiser les cocktails. Il en existe un choix impressionnant et vous pouvez vous lancer dans une collection si vous en avez envie. Les plus utiles sont le sucre de canne, que l’on trouve dans énormément de cocktails, et la grenadine. Ensuite parmi les sirops à cocktail, vous n’avez que l’embarras du choix. Mes chouchous du moment sont ceux au sureau, à la verveine, à l’abricot, au melon, à la barbe à papa, à la vanille, à la mirabelle, au coquelicot, à la pistache… Enfin, il vous faudra toujours dans vos placards du sucre blanc et roux.

Jus de fruits

Les jus de fruits peuvent être servis seuls, en cocktails de fruits sans alcool ou bien sûr, entrer dans la composition de cocktails aux fruits. Le jus de citron jaune et vert peuvent vraiment vous dépanner lorsque vous n’avez pas de citrons frais, et ils se conservent très bien donc je recommande de toujours en avoir au frigo. Le jus d’orange est un basique à avoir d’avance, ainsi que le jus de tomates si vous êtes amateurs de bloody Mary.


Photo Michael Korcuska @Flickr

Eaux et sodas

Les eaux et sodas ont de nombreux usages. Si vous n’en consommez pas au quotidien, privilégiez des bouteilles individuelles pour éviter le gaspillage car ils s’éventent vite une fois ouverts. Les basiques à avoir sont l’eau gazeuse, pour le mojito, le tonic pour le gin tonic, le cola et la limonade.

Autres

Pour finir, il y a quelques basiques du placard très utiles pour les cocktails, comme la Sauce Worcestershire, le Tabasco, le sel de céleri qui vous permettront de réaliser le fameux Bloody Mary. Les olives vertes décoreront des cocktails comme le martini. Un shaker, un jigger, une cuiller à mélange, une passoire à glaçons (ce n’est pas pareil qu’une passoire à pâtes!), un chinois, un pilon, un presse agrume, sont les accessoires les plus utiles.

Voilà, avec cette liste, vous devriez être paré pour devenir un champion du cocktail et des apéros!  Et vous, quels sont vos cocktails préférés?

Sources d’inspiration  :
http://www.deguermantes.com/articles/2017/6/5/le-bar-maison-ideal
https://www.villaschweppes.com/article/les-alcools-et-les-ingredients-a-avoir-chez-soi_a648/1
https://avis-vin.lefigaro.fr/spiritueux/o26611-aperitif-quelles-bouteilles-pour-se-constituer-le-bar-ideal

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Petits croissant apéritifs au pesto

Aujourd’hui je vous propose un petit amuse-bouche pour l’apéritif, à la fois très simple et très bon. Je l’ai réalisé pour une soirée récemment et tout le mode s’est régalé.
 
 
C’est une recette que j’avais repérée sur le blog La cuisine de Poupoule, un blog dont je suis fan et que je lis régulièrement depuis des années. J’y trouve toujours des idées faciles et qui plaisent à toute la famille.
 
J’ai fait exactement la même recette qu’elle, mais je n’ai pas utilisé d’œuf pour dorer les croissants, car le pesto dégageait tellement de gras qu’il m’a suffi d’étaler un peu l’huile sur le dessus des croissants pour faire adhérer le sésame.
 
Mes croissants sont un peu trop dorés, surveillez bien la cuisson vers la fin s’il vous ne voulez pas qu’ils brûlent!
 
 
Je ne raffole bizarrement pas trop du pesto dans les pâtes, mais j’aime bien en utiliser dans des quiches, des muffins, ou comme ici dans ces petits croissants apéro, cela fonctionne très bien.
 
Pour cette recette, j’utilise une pâte feuilletée du commerce et un pesto tout fait, ça en fait une recette ultra basique et rapide, mais bien sûr si vous voulez utiliser des ingrédients 100% faits maison, ça n’en sera que meilleur!
 
  
 
 
 
Source d’inspiration :
http://lacuisinedepoupoule.com/2020/01/croissant-au-pesto.html

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Carottes râpées à la fleur d’oranger

Je ne sais pas si je vous ai déjà dit que j’adorais les carottes râpées… Pendant le confinement, tout le monde s’est empressé de stocker des pâtes et du du riz mais on a vu mieux côté nutritionnel, surtout en ce qui concerne les pâtes… Et puis surtout, il n’y a rien de mieux que la variété! De mon côté, j’ai fait une cure de carottes! En bâtonnets à l’apéro, en soupe, en purée, et bien sûr, en carottes râpées! C’est un légume plein de vitamines, qui se garde bien, qui n’est pas cher… Je le trouve donc parfait en cette période!
 
  
 
J’avais repéré chez mon amie Marion du blog Marmotte cuisine une recette de carottes à la fleur d’oranger, et je savais que j’avais de la fleur d’oranger dans les placards donc c’était l’occasion idéale de la tester. Confinement oblige, j’ai substitué quelques ingrédients, comme le persil par de la coriandre, la grenade fraîche par de la grenade sèche, mais c’est vous qui voyez, faites avec ce que vous avez! En tout cas l’assaisonnement est tout à fait délicieux, comme je l’imaginais!
 
 
La vinaigrette à la fleur d’oranger contient aussi du miso, un condiment fermenté japonais fortement protéiné et très parfumé. Je réalise souvent de la vinaigrette au miso et pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un pur régal. Je vous invite à goûter ça dès que possible!
 
 
 
Source d’inspiration :
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Dip de foie de morue

Aimez-vous le foie de morue? Ça sonne comme une punition pour les enfants pas sages, non? De mon côté, mes parents avaient sans doute du mal à me punir car que ce soient les épinards, la soupe ou le foie de morue, je crois que j’aimais à peu près tout ce que les enfants sont sensés détester. 
  
 
Désormais je ne mange plus de foie de morue, mais j’ai retrouvé cette recette que j’avais réalisé il y a quelques temps pour un apéro et qui avait beaucoup plu à ma famille. J’avais une boite qui traînait dans les placards.
 
 
J’ai eu envie de la préparer plutôt que de la servir telle qu’elle, et ce fût une super découverte. Si le foie de morue ne vous rebute pas, cette recette est faite pour vous!
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Dip roumain aux haricots blancs

Un petit voyage, ça vous dit? Ça fait longtemps qu’on n’est pas partis quelque part en cuisine non? Allez, je vous emmène en Roumanie, un pays que j’ai eu la chance de visiter il y a 2 ans. J’ai pu y découvrir la capitale Bucarest, mais aussi m’éloigner un peu de la ville pour découvrir entre autres le fameux château de Dracula… Qui ne ressemble en rien à ce que j’imaginais en réalité!
 
 
A mon retour, j’ai voulu préparer un menu roumain, comme j’aime le faire après chacun de mes voyages pour prolonger le souvenir des vacances. J’ai à cette occasion trouvé cette petite recette. J’avais goûté une tartinade similaire dans un restaurant là-bas et je m’étais régalée, il me tardait de la refaire. Résultat des courses, c’est une recette très simple et délicieuse… Vous connaissez mon amour des tartinades, celle-ci ne m’a pas déçue!
 
 
Il faut simplement penser à faire tremper ses haricots la veille, sinon la recette ne présente aucune difficulté. Salez progressivement au moment où vous mixez, n’hésitez pas à être généreux pour éviter que la tartinade ne soit fade.
 
Si vous voulez réaliser un apéro à thème, réalisez aussi la divine zacusca de vinete!
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Gratin de chou-fleur au cheddar

Aujourd’hui je vous propose un classique revisité à ma façon, le fameux gratin de chou-fleur… Celui de mon enfance était à la béchamel et au gruyère, mais celui-ci, à la crème et au cheddar, me ressemble beaucoup plus!
 
 
Il faut dire que je n’ai jamais été une fan de béchamel que je trouve assez fade, et je ne raffole pas non plus de sa texture. Par ailleurs, je trouve que le cheddar parfume bien mieux l’ensemble que le gruyère, car il relève le côté assez doux du chou-fleur.
 
 
Ce gratin peut servir de plat complet pour un repas du soir, ou accompagner la viande lors d’un repas plus nourrissant.
 
 
 
 
 
Source d’inspiration :

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Gommage au marc de café

Il y a quelques mois, j’ai commencé à vous partager des recettes de mon autre passion à part la cuisine, la réalisation de produits naturels, que ce soit de beauté ou pour la maison. Voilà maintenant plusieurs années que je m’éclate à tester des recettes différentes, et les placards de ma salle de bain ressemblent maintenant à un cabinet d’apothicaire! Il faut dire que certains soins demandent une liste d’ingrédients interminables… Mais ce n’est pas le cas de la recette que je vais vous proposer aujourd’hui . C’est une recette qui m’a été partagée par ma copine Sarah… Elle a un compte Instagram vraiment chouette où elle partage son expérience sur le zéro déchet, n’hésitez pas à aller la suivre si le sujet vous intéresse, vous y trouverez plein d’idées.
 
Aujourd’hui, c’est donc un gommage découvert grâce à elle que je vous propose. Le premier ingrédient de ce soin n’est autre que… du marc de café. Écolo et économique, non?  Pas besoin de le faire sécher : vous faites votre café, vous récupérez le marc humide (mais pas brûlant hein! ) et vous l’utilisez, tout simplement. On mélange ensuite avec du cacao, jusque là c’est toujours facile, des huiles et de l’huile essentielle de menthe poivrée, une des huiles essentielles basiques à avoir dans son placard pour bien passer l’hiver…
 
 
Du côté des huiles, j’ai utilisé de l’huile de jojoba et de l’huile l’amande douce, mais d’autres huiles pourront tout à fait convenir, suivant ce que vous avez sous la main ou les propriétés souhaitées.
 
Celle de jojoba sert à protéger la peau de la déshydratation et à al ré-équilibrer, celle d’amande douce est apaisante et adoucissante. Elles peuvent facilement être substituées, par contre ne remplacez pas l’huile de coco, car comme elle a tendance à durcir au frais, elle concourt à la texture du soin.
 
 
J’ai mis 10 cuillers à soupe bombées de marc de café contre 6 dans la recette de Sarah, je pense que c’est dû au fait que mes cuillers d’huile de coco étaient bien bombées, je me suis retrouvée avec un mélange très liquide… C’est pourquoi je vous recommande d’ajouter le marc à la fin et de juger la quantité au fur et à mesure, il vous en faudra donc entre 6 et 10 cuillers à soupe.
 
Gardez ce soin au frais et vous aurez un chouette effet rafraîchissant au moment de faire votre gommage, entre l’effet du froid et celui de la menthe… Ce gommage est efficace et laisse la peau toute douce. C’est bien simple, je l’adore! Il se garde environ 1 mois au frigo.
 
 
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Tarte citron amandes

Aujourd’hui, je vous propose une tarte qui va régaler les amateurs de citron. Je ne sais plus bien d’où m’est venue l’idée, je me souviens d’avoir déjà associé le citron et l’amande dans une galette des rois et c’était divin… Alors puisque maintenant l’excuse de la galette est passée, cette tarte vous permettra de vous régaler d’un mélange du même style toute l’année!
 
 
C’est une tarte très simple à faire, surtout si comme moi vous utilisez une pâte sablée toute faite. Si vous préférez la faire maison, j’ai une recette délicieuse ici, et ça sera bien sûr largement meilleur! Mais si vous avez la flemme, rassurez-vous, avec une pâte du commerce, c’est tout à fait satisfaisant aussi!
 
 
C’est le genre de tarte qui réconciliera tout le monde si vous recevez le dimanche midi, car elle peut plaire aussi bien aux amateurs de recettes gourmandes et sucrées, qu’à ceux qui préfèrent des sensations plus acidulées.
 
Servez-la avec un petit café et une touche de chantilly pour un dessert parfait!
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Crumble de poireaux au cheddar

Qu’il soit sucré ou salé, j’adore littéralement le crumble! L’été, je le décline aux aubergines ou aux prunes et aux figues par exemple, mais avec l’hiver, plus question pour moi de cuisiner ces fruits et légumes, car j’attends qu’ils soient à nouveau de saison. En attendant, je me suis dit que je pourrais profiter de l’hiver pour tester une version réconfortante et gourmande aux poireaux. Ce légume hivernal pousse très bien par chez moi, et j’adore ça, bien que je n’aie pas toujours le réflexe d’en cuisiner!

 

Le crumble que je vous propose est rehaussé de cheddar, parce que je trouve que tout est meilleur avec du cheddar! C’est un fromage bien parfumé qui se marie très bien avec ce légume.

Ce crumble bien goûteux est parfait pour accompagner des pommes de terre, une viande… Mais vous pouvez aussi en faire un plat complet, notamment le soir où on mange souvent plus léger.

Pour réaliser cette recette, je me suis inspirée d’un blog que j’apprécie beaucoup, celui de Christelle. J’ai adapté sa recette à ma façon car je voulais utiliser aussi bien le vert que le blanc des poireaux. J’ai utilisé du cheddar à la place du parmesan car je voulais quelque chose de plus prononcé et aux consonances anglaises, et j’ai supprimé le beurre. Le résultat est vraiment top, merci à elle!

 

 

Source d’inspiration : 
http://christelle56.over-blog.com/2019/02/crumble-de-poireaux-au-parmesan.html

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Voyage gourmand : que manger et ramener du Danemark?

Source Pug Girl @Flickr
 
Régulièrement, je vous partage mes idées souvenirs ou mes plats favoris issus d’un pays que j’ai visité. Les voyages et la cuisine sont deux de mes plus grandes passions et quand je peux les réunir, je suis aux anges! C’est pourquoi en voyage, je suis toujours à l’affût de petits souvenirs culinaires, ou de spécialités à tester pour découvrir comment mangent les gens sur place. Aujourd’hui, direction le Danemark! Je vous livre mes conseils sur ce qu’il faut impérativement tester sur place, ou ramener dans vos valises.
 
 

Des fromages

 

On trouve quelques fromages sympa au Danemark. Il y a notamment un bleu danois, nommé le danablue. Vous pourrez aussi découvrir l’esrom, un fromage au lait de vache à la saveur prononcée, et avec de petits trous. Un peu plus doux, l’havarti se trouve également facilement. J’ai goûté ce dernier accompagné de compote et le mélange était très sympa! 

Source  @Flickr

Du pain et des « viennoiseries » danoises

 

Les viennoiseries ne se trouvent pas qu’à Vienne, et certaines que l’on trouve au Danemark sont très sympa.  Les wienerbrod (viennoiseries) les plus célèbres sont les kanelsnegl, des petits pains à la cannelle, et le romsnegl, un petit pain glacé au rhum. Côté pain, il y a beaucoup de pains bruns très sympa, et notamment le rugbrod ou pain danois.


Source Krista @Flickr

Des smorrebrod

 
Les smorrebrod sont une institution danoise. Il s’agit de tartines couvertes d’ingrédients frais et que l’on sert pour pas cher du tout dans tous les cafés et restaurants. Il y en a de très basiques ou de plus élaborées. On en trouve par exemple au fromage harvati avec de la compote, avec du hareng, de la moutarde sucrée et câpres, le tout sur du pain au malt (maltbrod) ou du rye brod. C’est la meilleure alternative pour manger typique et pas trop cher le midi au Danemark.
On trouve aussi une variante moderne, nommée les smushies. C’est exactement la même chose, mais servi en mini portions, à partager à l’apéritif.
 

Source Heather Cowper @Flickr
 

Du poisson

Les danois consomment beaucoup de poissons et notamment le hareng, des poissons fumés en tous genre, comme des maquereaux, de l’anguille… On trouve aussi les fiskefrikadeller, des boulettes de poisson épicées, et les sildebof, des croquettes de hareng accompagnées d’une sauce aux oignons. On sert dans certains restaurants le « platte » : une assiette garnie de produits de la mer comme du hareng, des crevettes, etc.


Source kaet44 @Flickr

De la street food

Il y a quelques classiques de street-food au Danemark et parfois des petites cabanes (polsevognen) qui vendent des hot-dogs et des snacks. On y trouve des hot-dogs composés de saucisses (pølser), avec des cornichons marinés (agurk) et de l’oignon grillé (ristede løg) ou de la rémoulade, une sauce qui n’a rien en commun avec notre rémoulade française. On y trouve aussi des frikadelle, encore un faux ami car ils n’ont que le nom en commun avec nos fricadelles! Il s’agit plutôt de petites galettes de viande type steak haché, qui peuvent être mises dans des sandwiches (ou pas). 
 

Source Jay Bergesen @Flickr

Des gâteaux et desserts

 

Il y a de nombreux gâteaux bien réconfortants au Danemark, j’ai pu tester le kransekage, ou gâteau aux amandes, l’æblekage, un gâteau aux pommes, mais aussi l’oldemorstang, qui rappelle un peu le stollen.  Sinon, le dessert divin à tester si vous aimez le ria au lait, c’est le risalamande : un riz au lait  aux amandes gâchées et à la confiture de cerises, un dessert typique de Noël là-bas.


Source Steve Snodgrass @Flickr

Des condiments et accompagnements

Il y a bien sûr des accompagnements à tout ça et parmi les plus fréquents, on trouve beaucoup de cornichons au vinaigre, ou d’oignons marinés dans un jus tout rose, sans doute à la betterave. 

Les salades de pommes de terre à la crème, ciboulette et oignons rouges sont également un accompagnement délicieux.

Des boissons

Ceux qui ont soif trouveront leur bonheur au Danemark, rassurez-vous. Il y a des brasseries célèbres là-bas comme la Carlsberg, et la Tuborg, mais aussi, bien plus sympa, de nombreuses micro brasseries, dont la plus grosse (qui n’en est donc plus une!) est la Mikeller. Les Danois ont aussi développé la première « bière open source », la Vores Øl. L’aquavit est une boisson locale aux plantes qui est un peu tombée en désuétude, mais revient à la mode grâce à certains cocktails.


Source Bernt Rostad @Flickr

Des accessoires de cuisine

 

Si vous aimez les accessoires design, vous pourrez vous faire plaisir et vous ramener des ustensiles en tous genres, car de nombreuses marque superbes sont originaires du Danemark : Bodum,  Bloomingville, Ferm Living, Greengate et plein d’autres, il n’y  que l’embarras du choix.

Voilà, côté alimentation et cuisine ce que j’ai remarqué au Danemark. Les mateurs de design seront évidemment aussi aux anges, ainsi que les fans des contes d’Andersen, qui pourront ramener une édition danoise s’ils le souhaitent! Et vous, qu’avez-vous ramené de là-bas?

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0