Archives par mot-clé : café

Spécialité d’Australie : sausage rolls

Je pense que tout le monde connaît les saucisses en pâte feuilletée, un classique des apéros. J’ai découvert qu’il en existait plusieurs variantes, car chaque pays a sa façon de les préparer. Je vous avais donc proposé par le passé de tester les pigs in a blanket, version typiquement américaine il y a quelques temps, et je reviens aujourd’hui avec la version australienne, nommée sausage rolls.
 
Alors, est-ce qu’un pays fait de meilleures feuilletés à la saucisse que l’autre? Franchement je ne peux pas vous dire, j’ai adoré les deux versions ! Vous l’aurez compris, toutes les excuses sont bonnes pour manger des saucisses chez moi! Les feuilletés de saucisses peuvent sembler basiques, mais c’est un mets qui plaît en général au plus grand nombre. C’est vraiment une option rapide et facile pour l’apéro, ce qui fat que je l’adore!
 
 
Voici quelques mots sur l’histoire des feuilletés de saucisses et sur la façon dont cet amuse-bouche à la base britannique a atterri sur les côtes australiennes. Bien que les autochtones fussent les premiers occupants du pays, les Britanniques furent les tout premiers colons blancs en Australie. Certains de ces colons ont manifestement ramené leurs recettes en Australie, et l’engouement s’est répandu dans le pays. Aujourd’hui, vous trouverez ces sausage rolls dans presque tous les cafés et supérettes en Australie. Ils sont également populaires en Nouvelle-Zélande.
 
Comme la plupart des autres plats préparés en Australie ou ailleurs dans le monde, il existe un grand nombre de variantes de ces feuilletés à la saucisse. Beaucoup d’ingrédients australiens sont par ailleurs différents de ceux que nous trouvons en France, et je ne suis jamais allée en Australie ( j’en rêve!). Je n’ai donc aucun moyen de savoir si mes feuilletés ont tout à fait le même goût que ceux de là-bas, mais j’ai traduit des recettes australiennes pour être au plus proche possible de la réalité.
 
 
Pour réaliser des feuilletés australiens, on utilise généralement du porc, du bœuf, ou un mélange des deux. De la viande bien fraîche et de qualité sera la clé de la réussite. Ensuite, la viande est enveloppée dans une pâte feuilletée et cuite au four jusqu’à obtenir une coloration dorée. Ils sont consommés chauds ou à température ambiante, trempés dans du ketchup, une sauce barbecue…
 
Personnellement, je trouve que ces australian sausage rolls ont vraiment un super goût. Ils ont eu un énorme succès à l’apéro, ce qui signifie qu’ils n’ont pas duré plus de quelques minutes et n’ont pas eu le temps de refroidir!
 
 
Spécialité d’Australie : sausage rolls

Quantité ou nb de personnes: Pour 18 rouleaux

Ingrédients

  • 1 pâte feuilletée
  • 350 g de saucisse de porc
  • 1 oignon moyen finement émincé
  • 35 g de chapelure
  • 5 cl de lait
  • 1 œuf battu avec 1 cuillère à soupe d'eau
  • 1 c. à s. de graines de sésame
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Préchauffer four à 180 °C. Dans un grand bol, mélangez la saucisse, l'oignon, la chapelure, le sel, le poivre et le lait.
  2. Déroulez la pâte feuilletée sur une surface de travail légèrement farinée.
  3. Coupez la pâte feuilletée sur la longueur pour former quatre longues bandes.
  4. Déposez le mélange à la saucisse en longue bande au centre de chaque bande de pâte feuilletée, en laissant une bordure de 2 à 3 cm de chaque côté.
  5. Roulez la pâte feuilletée sur la chair à saucisse pour former des rouleaux.
  6. Brossez le bord avec l'œuf battu pour sceller. Pincez les extrémités pour bien maintenir le rouleau fermé.
  7. Coupez chaque rouleau en petits tronçons. Placez ces rouleaux sur une plaque à pâtisserie avec la jonction cachée en dessous, et badigeonnez le dessus du reste d’œuf battu.
  8. Mettez au four et faire cuire pendant 20 à 25 minutes, ou jusqu'à ce que la pâte soit gonflée et dorée et que la saucisse soit cuite.
  9. Laissez refroidir pendant quelques minutes.
 
Source d’inspiration :
http://www.food.com/recipe/sausage-rolls-the-australian-way-456599

Crumble pommes coings noisettes

Je réalise que je ne vous ai jamais posté de recette au coing! En fait, jusqu’à l’an dernier, je n’en avais même jamais vu en supermarché, mais peut-être était-ce simplement que je n’avais pas assez cherché! Ce fruit que je ne connaissais qu’en confitures ne m’intéressait pas plus que ça, et je n’imaginais même pas que l’on puisse en faire autre chose.
 
À première vue, le coing a vraiment un look bizarre. Il est déformé, tout bossu et couvert de taches de rousseur. Le coing a une forme un peu hybride entre la pomme et poire,ce qui est un bon indice pour imaginer le goût de ce fruit. À maturité, les coings sont très parfumés, avec une peau lisse et dorée, mais leur chair dure et amère fait qu’ils sont utilisés presque exclusivement pour la cuisson, plutôt que de les manger crus. Les coings contiennent un niveau élevé de pectine, ce qui les rend parfaits pour la fabrication de gelées, de confitures et de chutneys. C’est un fruit un peu oublié ces derniers temps. Cependant, avec une cuisson douce et longue, le coing peut être un ajout délicieux dans de nombreux plats, aussi bien sucrés que salés.
 
Quand j’ai vu que que le coing était de saison, et que j’en ai trouvé dans ma boutique bio, je me suis laissée tenter et j’en ai acheté une petite quantité pour voir ce que ça donnait! J’ai décidé d’en faire un crumble automnal, tout simple, comme on le ferait avec de la pomme. Grand bien m’en a pris! Le résultat fut délicieux. La texture du coing est vraiment originale et agréable, un peu veloutée comme de la poire, et son parfum rappelle un mélange de pommes et de poires que l’on aurait sucré au miel, c’est un pur régal!
 
Si vous trouvez des coings, ne les boudez pas et jetez-les dans votre panier!
 
 
 
Crumble pommes coings noisettes

Ingrédients

    Pour le crumble
  • 120 g de farine
  • 30 g de flocons d'avoine
  • 150 g de sucre poudre
  • 125 g de beurre à température ambiante
  • 30 g de noisettes concassées
  • 1/4 de c. à c. de cannelle
    Pour les fruits
  • 350 g de coing
  • 500 g de pommes
  • 1 c. à s. de miel liquide

Préparation

  1. Mettez les coings entiers dans une casserole d'eau bouillante, et faites cuire 15 minutes puis laissez refroidir. Épluchez et coupez en dés en supprimant le trognon.
  2. Préparez la pâte à crumble en mélangeant la farine, les flocons d'avoine, le sucre, les noisettes.
  3. Ajouter le beurre et sablez du bout des doigts.
  4. Réservez ce mélange.
  5. Préchauffez le four à 180°C.
  6. Épluchez et coupez les pommes pour obtenir des dés de la même grosseur que ceux de coing.
  7. Dans un plat beurré, disposez les cubes de fruits. Déposez la cuiller de miel par dessus en fin filet.
  8. Recouvrez de crumble et enfournez pour environ 20 à 30 minutes.

Sauce bolognaise aux champignons

Beaucoup d’entre nous essayent de manger moins de viande, mais veulent toujours profiter de certains de leurs plats préférés, comme la délicieuse sauce bolognaise. Les spaghetti bolognaise sont vraiment un plat réconfortant qu’on adore chez nous, que ce soit pour un souper en semaine ou pour un repas italien le samedi soir quand on reçoit. La version que je vous propose aujourd’hui vous permettra de régaler vos amis végétariens, ainsi que les non végétariens.
 
 
Il s’agit d’une recette végétale toute simple. Pas de tofu, protéines végétales ou autre substitut difficile à trouver que ce soit… Pas besoin! Les champignons sont un excellent substitut à  la viande hachée traditionnellement trouvée dans les spaghettis à la bolognaise. Les champignons juteux mixés en tout petits bouts pour reproduisent très bien sa texture.
 
On peut utiliser les champignons comme substitut de viande dans de nombreuses recettes et ils fonctionnent en général très bien. Ici ils aident la sauce bolognaise végétarienne à développer des saveurs riches et complexes assez proches de la bolognaise à la viande.
 
N’hésitez pas à utiliser tous les types de champignons que vous pourrez trouver. Des champignons de Paris font tout à fait l’affaire mais si vous avez un mélange forestier, cela vous fera une version plus sophistiquée.
 
 
A part les champignons, cette recette utilise simplement tous les ingrédients habituels d’une bonne sauce à la viande : du vin rouge, du bouillon et des aromates.  Comme vous pouvez le voir, ce plat déborde littéralement de légumes. Carottes, céleri, oignon, champignons… Ça fait qu’elle est hyper saine, mais à bien des égards, je pense qu’elle reste fidèle à la recette d’origine, car elle est tout aussi riche et pleine de saveur. 
 

Si vous souhaitez faire ce plat en version végétalienne, assurez-vous simplement que le vin rouge est végétalien et utilisez un fromage râpé végétalien ou omettez-le! 

Il suffit ensuite de cuire le type de pâtes que vous avez sous la main. J’ai utilisé cette sauce pour farcir des cannellonis, et c’était parfait!
  
 
Sauce bolognaise aux champignons

Quantité ou nb de personnes: Pour 250 g de pâtes sèches

Ingrédients

  • 2 c. à s. d'huile d'olive
  • 1 oignon blanc pelé et coupé en dés
  • 1 carotte pelée et coupée en dés
  • 30 g de côtes de céleri coupées en dés
  • 4 gousses d'ail pelées et émincées
  • 225 g de champignons frais
  • 8 cl de vin rouge
  • 20 cl de bouillon de légumes
  • 500 g de purée de tomates
  • 1 feuille de laurier
  • 1 c. à c. d'origan séché
  • 1 c. à c. de thym séché
  • Sel, poivre
    Pour le service
  • 60 g de gruyère râpé

Préparation

  1. Dans une grande sauteuse, mettez l'huile. Mixez la carotte, l'oignon  et le céleri et faites sauter pendant 5 minutes, en remuant de temps en temps, jusqu'à ce que les légumes soient ramollis et globalement cuits. 
  2. Épluchez l'ail puis mixez-le avec les champignons, pour obtenir des morceaux réguliers de la texture d'une viande hachée, et ajoutez-les à la sauteuse. 
  3. Poursuivez la cuisson pendant 4 minutes supplémentaires jusqu'à ce que les champignons soient dorés et que tous les légumes soient bien cuits.
  4. Versez le vin et mélangez. Laissez le mélange bouillir et laissez mijoter environ 1 à 2 minutes ou jusqu'à ce que le vin soit réduit d'environ la moitié.
  5. Ajoutez le bouillon de légumes, la sauce tomate, la feuille de laurier, l'origan et le thym et une généreuse pincée de sel et de poivre. Remuez et laissez le mélange continuer à cuire jusqu'à ce qu'il soit à ébullition. Réduisez ensuite le feu à moyen-doux et laisser mijoter pendant environ 10 minutes afin de le réduire légèrement.
  6. Goûtez et assaisonnez avec du sel, du poivre.
  7. En parallèle, lancez la cuisson de vos pâtes suivant les indications de votre paquet. Une fois les pâtes cuites et égouttées, mélangez-les avec la sauce et garnissez de gruyère.
  8. Servez immédiatement.

Cookies aux bonbons Candy corn et chocolat blanc

Connaissez-vous les candy corn? Ce sont d’adorables bonbons américains en forme de grains de maïs, assez emblématiques d’Halloween grâce à leur jolie couleur. 
 
Chaque année, même si je suis maintenant une adulte et que ma fille n’aime pas les bonbons, j’achète un grand sac de bonbons en octobre. J’aime me mettre dans l’ambiance d’Halloween et une partie de ces bonbons seront distribués le 31, mais j’en garde aussi pour préparer quelques gourmandises!
 
  
 
Pour pousser encore plus loin le plaisir de cette fête américaine, j’ai commandé ces bonbons typiques que l’on ne trouve pas facilement chez nous en France, à part sur les épiceries en ligne.
 
 
Si vous trouvez des candy corn, vous devez essayer cette recette! Ces cookies sont faciles à faire avec les enfants et ne prennent que quelques instants. Ils sont parfaits pour faire Halloween et absolument addictifs. Si vous ne trouvez pas ces petites gourmandises, j’imagine que d’autres bonbons du même style peuvent être utilisés, comme par exemple les cuberdons belges ou d’autres gommes aux fruits.
 
Si comme moi vous aimez fêter Halloween, je vous propose de découvrir également mon Halloween pumpkin pie et mes cookies à la citrouille, qui seront parfaits pour réaliser un menu à thème sympa!
 
 
Cookies aux bonbons Candy corn et chocolat blanc

Quantité ou nb de personnes: Pour une vingtaine de cookies

Ingrédients

  • 110 g de beurre doux à température ambiante
  • 150 g de cassonade
  • 50 de sucre
  • 1 gros œuf
  • 1 c. à s. d'extrait de vanille
  • 2 c. à s. de crème liquide
  • 200 g de farine
  • 2 c. à c. de maïzena
  • 1 c. à c. de bicarbonate de soude
  • 1 pincée de sel
  • 100 g de bonbons Candy corn
  • 150 g de chocolat blanc

Préparation

  1. Coupez le chocolat blanc en petits morceaux et réservez.
  2. Mélangez au robot le beurre doux, la cassonade, le sucre, l’œuf et la vanille liquide pendant environ 5 minutes.
  3. Arrêtez, raclez les parois du bol et ajoutez la crème liquide, la farine, la maïzena, le bicarbonate et le sel, et mélangez à nouveau pour environ 1 minute.
  4. Versez le mélange dans un saladier, ajoutez les bonbons, les pépites de chocolat blanc, et mélangez à l'aide d'une cuiller en bois.
  5. Formez des boules à l'aide de cuillers à soupe et déposez-les sur une plaque couverte de papier cuisson. Réfrigérez pendant au moins 3 heures avant la cuisson.
  6. Préchauffez le four à 180°C. Enfournez les biscuits et faites au four pendant 9 minutes, ou jusqu'à ce que les bords commencent à dorer mais que le centre soit encre moelleux.
  7. Laissez les cookies refroidir sur la plaque de cuisson pendant 5 minutes avant de les retirer de la plaque.
 
 
Source d’inspiration :

Idée menu : saveurs d’octobre

Le mois d’octobre est un mois riche en saveurs d’automne! L’été est maintenant bien derrière nous et on se plonge avec joie dans les soupes, gratins et plats réconfortants qui font  les bons côtés des mois plus froids! Pour vous inspirer, voici une petite idée menu totalement dans l’esprit du moment. Inutile de vous dire qu’il y a de la courge presque partout!

A l’apéro : Houmous de citrouille

En entrée : cannelés potimarron comté

En plat : tarte potiron comté, avec une belle salade

En dessert : coulants à la châtaigne

Avec le café : cookies à la citrouille et pépites de chocolat

Que faire avec du psyllium?

Photo Peyman Zehtab Fard@Flickr
 
Ces derniers temps, je suis assez intriguée par les super aliments et autres produits « healthy ». J’avais commencé à vous parler de mes favoris dans cet article, et cela m’a donné envie d’aller plus loin. Je ne parle pas de prendre des gélules ou des compléments alimentaires, mais bien de ces produits que l’on peut intégrer dans sa cuisine pour se faire du bien sans s’en rendre compte. Quand je lis leur prétendus pouvoirs magiques, une partie de moi a envie de croire qu’ils vont me faire pousser des cheveux blonds sublimes, faire remonter la graisse de mes fesses jusque dans mes seins ou faire qu’à 50 ans j’aurai l’air plus jeune qu’à 30… Et mon côté plus rationnel me dit qu’il ne faut pas en attendre grand chose, mais qu’après tout, s’ils contiennent des vitamines ou autres anti oxydants, pourquoi s’en priver? Alors je me suis dit que je pourrais creuser tout ça en réalisant des articles sur chacun de ces super aliments, avec ses super pouvoirs, et des idées pour les cuisiner de façon sympa! On attaque aujourd’hui avec le psyllium!
 
Le psyllium est une graine minuscule, ce qui a d’ailleurs donné son nom, du grec psyllos qui signifie « puce ». Ce qu’on consomme est l’enveloppe de la graine, sa cosse. Celle ci est constituée de fibres pures, réduites à l’état de poudre en vue d’une utilisation facile et rapide.
Le pysllium est apprécié car il apporte aux pâtes à gâteaux et pains du gonflant et les assouplit. 

Qu’est-ce que le psyllium?

Le psyllium provient de l’enveloppe extérieure de la graine d’une plante. C’est une source de fibres comestibles et de fibres solubles en particulier. 1 cuillère à soupe de psyllium contient environ 5 grammes de fibres. Idéalement, nous avons besoin d’environ 25 grammes à 30 grammes de fibres par jour, la plupart d’entre nous en sont loin.

Pourquoi le psyllium est un superaliment?

Le psyllium présente de nombreux avantages pour la santé. 
Ses fibres solubles absorbent l’eau et forment un gel dans l’intestin. Il est capable d’absorber jusqu’à 16 fois son volume sec en eau! Cela incite votre intestin à se contracter. Ça ralentit la digestion et l’absorption des glucides présents, et enfin, cela favorise  une élimination facile et saine en éliminant les déchets plus rapidement et plus efficacement et en réduisant la constipation. 
En comparaison avec les laxatifs en vente libre, le psyllium n’a pas d’effets secondaires connus et ne crée pas d’accoutumance du corps. Des études ont également montré que le psyllium peut aider à contrôler la glycémie chez les personnes atteintes de diabète. Il est  sans gluten, donc idéal pour ceux qui ne peuvent pas obtenir leur ration quotidienne de fibres à partir de blé.  Il peut réduire le taux de «mauvais» cholestérol dans le sang, abaisser la tension artérielle et contribuer au traitement du syndrome du côlon irritable et des maladies inflammatoires de l’intestin. Il peut également vous aider à perdre du poids en vous faisant sentir rassasié plus longtemps.

Quel goût ça a ?

Le psyllium a un goût neutre de plante. Mélangé à des ingrédients qui sont bien parfumés, vous ne le sentirez pas.

Peut-on consommer trop de psyllium?

C’est possible, mais il faudrait vraiment forcer la dose. Votre corps vous dira si vous en en consommez trop, vous vous sentirez un peu gonflé.

Où trouver du psyllium?

Il s’achète dans les épiceries bio, en pharmacie, ou sur des boutiques spécialisées sur internet.

Comment le consommer?

Il est très facile à incorporer dans votre alimentation. Vous pouvez simplement le dissoudre dans de l’eau, ou du jus à hauteur d’une cuiller à soupe dans un verre, et boire. Étant donné que les fibres de l’enveloppe de psyllium absorbent beaucoup d’eau, assurez-vous de boire suffisamment lorsque vous prenez du psyllium. 

Mes idées pour en utiliser dans vos recettes :

 

Photo Marco Verch @Flickr
 
Dans des smoothies ou smoothie bowls
Ajoutez une cuillère à soupe de psyllium à vos smoothies et smoothie bowls. Vous ne le remarquerez même pas, mais votre corps vous remerciera.
 
Dans vos porridges
Ajoutez 1 cuillère à soupe de psyllium dans vos porridges, ce qui y ajoutera environ 5 grammes de fibres supplémentaires.
 
 
 
Dans vos yaourts et fromages blancs
Saupoudrez-en un peu dessus, pourquoi pas accompagné d’un peu de muesli.
 
 
Dans vos pains
Le psyllium est un ingrédient populaire dans les pains, auxquels il apporte du moelleux. Vous pouvez l’incorporer dans les pains sans gluten pour cette même raison.
 
 
Dans vos gâteaux
Par exemple, dans vos pancakes, mélanges à muffins, ou des crackers salés maison… Les gâteaux au chocolat, au goût fort, sont parfaits également.
 
Comme épaississant
Absorbant l’eau, le psyllium est un liant peu coûteux. Une demi-cuillère à café de psyllium suffira à épaissir vos recettes préférées.
 
Vous connaissez le psyllium? Si oui, vous le consommez comment vous?

Idée menu : Saveurs de septembre

Vous ne savez pas quoi cuisiner en ce moment? Je vous propose aujourd’hui un menu de saison, réalisé avec de bons produits que l’on trouve au mois de Septembre. faites-vous plaisir avec les saveurs variées dans cette sélection de recettes de fin d’été et début d’automne, où courges, champignons et pommes sont à l’honneur. Vous n’avez plus qu’à vous mettre aux fourneaux et vous régaler!

A l’apéritif : Des macarons de champignons au fromage frais

champignons-macarons

Une petite boisson : Un rhum à la vanille et épices chaï

En entrée : Un œuf cocotte au saint nectaire, potiron et noix

En plat : Un risotto aux champignons

Un bon pain de saison : Un pain à la bière

pain-a-la-biere-3

En dessert : Un crousti moelleux aux pommes et cidre

Pour accompagner le café : Des cookies au café, noix de macadamia et chocolat blanc

Crème de potimarron au bleu de Bresse

Avez-vous déjà été obsédé par un aliment ou un plat? Personnellement je suis (entre autres) obsédée par la soupe au potiron de ma maman, celle qu’elle faisait quand j’étais petite et qui m’a semblé la meilleure soupe de tous les temps. Quand j’en fais, elle n’a jamais exactement le goût de la sienne, pourtant je suis sûre qu’elle ne mettait pas grand chose d’autre dedans que du potiron et de l’eau. Je persévère et fais régulièrement des soupes de potiron qui sans être mauvaises ne ressemblent pas à mon souvenir, je vous en ai d’ailleurs déjà proposé de la soupe de potiron par ici par exemple. Avec le temps, je pense que je préfère les soupes de potimarron au soupes de potiron, car la saveur du potimarron rappelle légèrement la châtaigne et la texture est plus dense. Peut-être que mon souvenir me trompe et que c’était une soupe de potimarron que faisait ma maman? Allez savoir! En tout cas, cela me motive à tester dès que je vois une nouvelle recette de soupe de potiron, de potimarron ou de courge, au cas où.
 
 
Il y a quelques jours j’avais réalisé un délicieux potimarron farci inspirée de la recette de Carmen, mais la recette contenait une seconde partie, une soupe de potimarron à servir en accompagnement. Comme je suis gourmande et que je sentais que j’allais adorer cette soupe, j’ai choisi de la faire séparément et d’en faire une plus grosse quantité. J’ai été bien inspirée car cette soupe est un régal!
 
La saveur douce du potimarron combinée avec l’onctuosité du bleu de Bresse donnent un mélange absolument délicieux, un concentré d’automne! C’est une des meilleures soupes de potimarron que j’ai jamais goûtée.
 
J’ai utilisé du potimarron, mais vous pouvez sans doute décliner cette recette avec d’autres courges d’hiver. Vous pouvez également substituer le bleu de Bresse avec un autre bleu crémeux et savoureux comme le Roquefort ou le Gorgonzola.
 
J’ai servi simplement cette soupe avec du pain beurré, mais elle ferait également un bon accompagnement pour des croque-monsieur ou des œufs à la coque. 
 
Si vous avez l’intention de préparer cette soupe pour recevoir, vous pouvez la préparer la veille et la réchauffer à la casserole le lendemain sans souci.
 
  

Crème de potimarron au bleu de Bresse

 
  • 500 g de potimarron coupé en dés
  • 25 cl de bouillon de légumes
  • 20 cl de crème fraîche liquide
  • 75 g de Bleu de Bresse
  • 1/2 c. à c. de muscade
  • Sel, poivre
Faites cuire 20 minutes le potimarron dans de l’eau salée avec la muscade.
Égouttez les morceaux de potimarron en réservant l’eau de cuisson.
 
Remettez le potimarron dans la casserole  avec la crème fraîche liquide, le bleu de Bresse coupé en morceaux, le bouillon,  laissez chauffer puis mixez finement avec le mixer plongeant.
 
Portez à ébullition, baissez le feu et laissez 2 minutes supplémentaires. Si la crème est un peu épaisse, ajoutez un peu d’eau de cuisson pour délayer. Servez aussitôt.
 
 
Source d’inspiration : 
 

Crumble de prunes et figues à l’avoine et au miel

Le mois de septembre est une période de transition. Les journées ensoleillées nous rappellent que c’est encore l’été, mais les soirées plus fraîches préfigurent l’automne qui approche. À mesure que le temps devient plus frais, je commence à avoir envie de manger des plats chauds ou plus nourrissants, mais je ne suis pas prête à renoncer à l’été et c’est là que ce crumble entre en jeu. C’est un parfait compromis : un dessert copieux comme on les aime en automne, et qui utilise les derniers fruits d’été.

Très bientôt, nos paniers seront pleins de pommes et de poires, mais pour le moment, on trouve encore une grande variété de prunes, de figues, d’abricots et de pêches. Il faut donc vite en profiter!

J’adore manger un bon crumble de temps en temps (ou même souvent)! Cette recette tire parti des prunes de saison et les associe à de la figue, de l’avoine et du miel, pour un résultat tout à fait divin. Si le crumble aux pommes est indétrônable de l’automne, celui-ci est vraiment l’emblème de la fin de l’été!

Je commence à avoir une belle collection de crumbles sur ce blog, dont beaucoup de salés, aussi si vous êtes sur votre lancée, vous apprécieriez au passage le crumble aux légumes d’été, le crumble de tomates confites ou le crumble d’aubergines et sardines pour un menu à thème crumble!

Ce crumble est bien sûr personnalisable – les prunes et les figues peuvent facilement être échangées contre des pommes et des poires ou des fruits rouges, bien que le temps de cuisson puisse varier légèrement en fonction des fruits utilisés.

Si vous voulez une alternative végétalienne, c’est très simple car le crumble ne contient pas d’œuf. Remplacez simplement le beurre par de l’huile de coco. Dans tous les cas, je suis sûre que vous allez vous régaler!

  

Crumble de prunes et figues à l’avoine et au miel

Quantité ou nb de personnes: Pour 8 parts

Ingrédients

  • 12 prunes vertes
  • 8 figues sèches
  • 4 c. à s. de miel liquide
    Pour le crumble
  • 80 g de farine
  • 55 g d'avoine
  • 1 c. à c. de cannelle
  • 80 g de beurre
  • 60 g de sucre roux

Préparation

  1. Préchauffez votre four à 180°C.
  2. Lavez et coupez les prunes et les figues en quatre. Placez-les dans huit petits ramequins et mettez une cuillère à café de sucre dans chaque, par dessus. Pour le crumble, coupez le beurre en dés et mettez-le dans un saladier, versez ensuite la farine, les flocons d’avoine et le sucre. Mélangez avec les doigts pour obtenir une consistance sableuse. 
  3. Placez la pâte à crumble dans chaque ramequin et enfournez pour 30 minutes environ. Le crumble doit être joliment doré.
  4. Servez tiède ou froid.

Comment organiser un repas à thème pirate?

Photo Keith Trice@Flickr
 
Comme vous le savez, j’aime beaucoup cuisiner, mais j’aime aussi prévoir des menus lorsque je reçois. Parfois, il m’arrive de déraper un peu hors de  la cuisine et de réfléchir à un menu à thème complet : déco, musique… C’est surtout le cas une fois par an, quand nous célébrons l’anniversaire de ma fille! J’aime planifier et imaginer une fête d’anniversaire en pensant à la joie que ça lui procurera, même si pour l’instant elle est un peu petite pour se rendre compte! Je prévois donc bien à l’avance mes idées et je planifie les étapes de ce que je devrai préparer de façon à ce que tout soit parfait le jour J. Pour son dernier anniversaire, nous étions partis sur un thème pirate, qui fait partie des plus appréciés des enfants. Si vous réfléchissez à une soirée sur ce thème, voici donc mes petites idées pour vous aider, que ce soit pour un enfant ou pour vous même! Eh oui, vous pouvez aussi adopter ce thème pour vous, il vous suffit alors de l’interpréter de façon moins enfantine! 
 

Les déguisements

Pas d’obligation de se déguiser, mais c’est un thème assez facile à décliner si vous le souhaitez. On trouve des accessoires dans tous les magasins de déguisements et les enfants adoreront avoir un look de pirate! De mon côté, je n’avais pas imposé de déguisement aux invités, mais j’avais déguisé ma fille, et j’avais mis à la disposition des invités des accessoires ( chapeaux, bandanas, cache-œils) que chacun pouvait essayer ou porter un instant selon son envie, ou le temps d’une photo.
 
Photo Barney Moss@Flickr

La musique

Vous allez peut-être penser comme moi à la musique de Pirates des Caraïbes, personnellement j’adore cette bande originale! Les musiques de marins en général sont assez adaptées bien sûr. J’ai réalisé une playlist où je mélange un peu tous les genres, que je vous partage ici si vous le souhaitez!
 
 

Le décor

Pour les décorations, on trouve facilement des assiettes et serviettes en carton sous forme de carte au trésor ou avec des motifs pirates. Pour les murs, achetez une banderole pirate ou fabriquez en une avec du tissu ou en imprimant des triangles noirs avec des têtes de mort. Vous pouvez aussi imprimer de grandes cartes au trésor et les mettre au fond de vos plateaux pour l’apéro. Imprimez des petits drapeaux pirates et fixez-les au bout de cure-dents pour piquer des cubes de formage ou des olives. Enfin, j’avais trouvé des petits coffres à trésor dans un magasin de déguisement, j’y avais glissé les biscuits apéro. Si vous le voulez, vous pouvez facilement fabriquer des accessoires pour photo booth : fausses barbes, cache-œils, chapeaux…
 
Photo Timothy Tolle@Flickr

Côté boissons

Globalement, les pirates boivent beaucoup, donc pas de souci de ce côté là, tout sera dans le thème! Mais bien sûr, toutes les boissons au rhum auront votre préférence, et les jus exotiques : banane, papaye… Proposez par exemple un punch coco, un cocktail à la banane, une pina colada ou un rhum arrangé pour faire plaisir à tout le monde! Un punch pirate sera facile à réaliser avec du curaçao pour obtenir une jolie couleur! Enfin, la bière fera parfaitement l’affaire également.
 

Côté apéro

Servez des apéros de la mer et aux influences des îles, comme des acras de morue ou des samoussas, ou encore des bananes plantain frites à la poêle. On trouve des chips de banane plantain en épicerie asiatique, bien épicées et bien dans le thème. Des tartinades de poisson, ou des petits rouleaux aux algues façon sushis seront parfaits également. Pensez aussi à des petites brochettes crevettes coco ou crevettes chorizo.

Côté plats

Les viandes boucanées étaient le régal des pirates. Un barbecue ou un plat de saucisses fumées fera tout à fait l’affaire, comme un rougail saucisse par exemple! Un poulet coco, au rhum ou aux bananes plantain sera également dans le ton, ainsi que des ailerons ou cuisses de  poulet épicées. Les recettes de la mer sont bien sûr tout à fait adaptées, que ce soit au poisson, aux fruits de mer… Un tartare de thon rouge peut par exemple être très sympa.
 
Photo Ayca Wilson@Flickr

Côté dessert

Tout dépend du reste du repas. S’il était un peu riche, finissez par une salade de fruits exotiques. Côté gâteaux, essayez une tarte pina colada, ou un gâteau à l’ananas renversé à la confiture des îles.
 
Photo Erich Ferdinand@Flickr