Archives par mot-clé : Amande

Flan à la vanille végétal

Voilà un bon moment que je travaille une recette de flan végétal, que je ne vous ai pas encore partagée car j’attendais qu’elle soit vraiment parfaite… Mais en parallèle, mon chéri m’a promis de me réaliser un flan, et je l’ai mis au défi que celui-ci soit végétal, pour lui compliquer un peu la tâche…

 

Il y a quelques jours, il a donc débarqué avec le résultat de son expérience. Et j’ai trouvé son flan tellement réussi que je vous le partage, avant la recette du mien, que je dois encore améliorer ! 

Ce flan a été réalisé dans deux moules différents : l’un  a donné un flan plus épais et un autre un flan plus fin, et clairement, le plus épais est meilleur car plus crémeux. Je vous recommande donc d’avoir un moule pas trop large et à bords hauts, pour avoir de l’épaisseur.

Ce flan est délicieux, bien parfumé à la vanille, par contre je ne vais pas vous mentir… Bien que la texture soit parfaite, le goût et l’aspect ne laissent pas de pas de doute, on n’est pas sur une imitation parfaite du flan aux oeufs. Malgré l’ajout d’une pointe de curcuma, la couleur n’était pas réellement jaune, mais un peu grisâtre. Je pense que j’en mettrai un peu plus la prochaine fois. A part ça, je dirais que la différence vient du lait végétal, il s’agissait ici de lait d’amande. Je testerai prochainement la même recette avec d’autres boissons végétales pour voir si l’une d’elles fait plus illusion…

Mais au-delà de ça, il était excellent comme ça ! La pâte était bien solide et croustillante, très réussie. Je la réutiliserai dans d’autres recettes. La tenue du flan est parfaite, il se coupe sans s’effondrer et reste bien moelleux au cœur, c’est top.  

Source d’inspiration : https://sansfoieniloie.wordpress.com/2017/10/20/la-recette-du-meilleur-flan-patissier-au-monde-est-vegan-recette-detaillee-avec-tous-mes-secrets-pour-le-realiser/

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Purée d’amandes maison

J’adore la purée d’amandes, et j’en ai toujours dans mes placards. Par facilité, j’ai tendance à l’acheter toute faite, mais au final, comme toutes les purées d’oléagineux, c’est très facile à réaliser maison. Il suffit d’avoir des amandes à mixer et c’est parti!
 
 
 
En réalisant vos purées d’oléagineux maison, vous ferez sans doute de belles économies, car les amandes en vrac ne sont pas très couteuses, alors que la purée d’amandes vaut assez cher.
 
 
La torréfaction n’est pas indispensable, mais elle va renforcer le goût des amandes et ajouter une petite note grillée à l’ensemble, c’est encore meilleur!
 
 
L’huile n’est pas indispensable en théorie, puisqu’en mixant, on extrait l’huile qui est déjà contenue à l’intérieur des amandes. Simplement cela facilite le démarrage du mixage et aidera à obtenir une purée bien lisse, sachant que nos robots (ou en tout cas le mien!) sont un peu moins puissants que ceux utilisés par les industriels.
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Masque pour les cheveux à la banane

Il y a quelques temps, une grande marque de cosmétiques a lancé une gamme de soins, avec plein de produits alimentaires, comme par exemple un masque pour les cheveux à la banane. Cela m’a immédiatement plu, car je suis gourmande, jusque dans mes produits de beauté, j’aime que ceux-ci soient appétissants!
 
 
 
Je me suis dit qu’à la première occasion, j’essaierais donc de me fabriquer un soin home made à la banane. J’ai d’abord pensé écraser de la banane dans le soin, mais j’avais peur de la durée de conservation de celui-ci. J’ai ensuite pensé à un soin que je réaliserais à l’avance en partie, et où j’ajouterais la banane à la dernière minute avant l’application. Mais je n’ai pas toujours des bananes dans mon panier à fruits!
 
 
Enfin, par hasard j’ai découvert qu’il existait de la banane en poudre, que l’on peut acheter en pot pour les soins maison. En voilà une solution simple et efficace! C’était l’occasion de tester cette poudre et de mettre à exécution mon idée de masque pour les cheveux.
 
J’ai donc réaliser un masque, en m’inspirant d’une base de masque déjà réalisé par le passé et que j’ai un peu ajusté durant la réalisation pour obtenir la texture que je voulais. Ensuite, est venue l’heure du test…
 
 
Hé oui, quand on réalise des soins maison en “inventant” soi-même la recette, on prend le risque que celle-ci soit décevante… J’avais peur que le soin ne laisse mes cheveux tout gras, ne se rince pas bien, ou autre… Mais non, j’ai pu utiliser ce masque sans rinçage sur mes pointes sèches avec succès, mes cheveux se sont retrouvés plus jolis, souples et brillants. Le masque n’a pas fait de paquet ni graissé mes cheveux, le résultat est absolument parfait. Sans compter que je suis fan de l’odeur de ce soin ! C’est une odeur riche et gourmande, aux notes d’amandes et de vanille, avec un petit côté herbal. Me voilà convertie!  
 
Au niveau de l’utilisation, ce soin est à appliquer sur vos pointes et longueurs après lavage des cheveux. Appliquez de façon homogène et passez le peigne pour bien lisser l’ensemble. Il n’est pas nécessaire de rincer.
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Sachertorte push cake

Aujourd’hui, je vous propose une recette un peu particulière, et qui ne ressemble pas forcément à ce que je cuisine en général. La raison est que je l’ai réalisée il y a très longtemps! Au début de ce blog, j’avais tendance à tester toute nouvelle mode culinaire dont j’entendais parler, et la mode des push cakes avait attiré mon attention. Vous vous en souvenez?
 
   
 
Pour réaliser ces gâteaux, il faut disposer de moules assez spécifiques, les moules à push cakes. Il s’agit de tubes transparents avec un poussoir au fond, un peu comme les glaces de notre enfance. On mange donc ce qui dépasse du tube, et puis au fur et à mesure on appuie sur le poussoir pour faire sortir un peu plus de gâteau. Inutile de vous dire que ce n’est pas hyper classe!
 
 
Tout type de gâteau peut être décliné en push cake, à condition de le couper en morceaux assez petits pour rentrer dans les moules. Les gâteaux avec plusieurs épaisseurs sont les plus appréciés, car on voyait bien les couches à travers le moule, c’est plutôt joli.
 
 
 
Aujourd’hui, je trouve ça un peu désuet. Je ne suis plus fan de ce genre de gadgets en pastique qu’on entasse dans ses placards et qu’on n’utilise presque jamais, mais je pense qu’on peut facilement décliner cette recette dans un joli verre ou un ramequin.
 
La base de ce gâteau est la sachertorte, un gâteau allemand qui avait été rendu (à nouveau) célèbre via l’émission le meilleur pâtissier il me semble, il y a de ça… Pfiou, des années! C’est un gâteau au chocolat et aux abricots classique et très joli, indémodable.
 
Pour la chantilly, la recette ci-dessous va vous en donner beaucoup trop, mais c’est difficile de monter une chantilly avec une petite quantité je trouve, le batteur n’arrive pas à faire son travail. Si vous voulez gagner du temps, utilisez une chantilly toute faite et saupoudrez l’ensemble d’une pincée de cacao.
 
Au niveau du goût, ce push cake était délicieux, c’est ce qui m’a motivée à vous partager cette recette.
Si vous avez ces moules en stock ou envie de décliner cette recette dans un autre contenant, n’hésitez pas. Sinon, n’investissez pas dans ce gadget et régalez-vous d’une sachertorte entière! 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Pâté de lentilles d’hiver

Je ne mange plus de charcuterie ni de viande depuis un moment déjà, et le pâté n’est franchement pas ce qui me manque le plus depuis que j’ai fait ce choix. Je n’ai jamais été fan de cette spécialité, même si je m’en achetais parfois une petite tranche chez le charcutier pour le plaisir de savourer un bon bout de pain et un petit cornichon bien croquant!
 
 
 
 
Depuis que j’ai arrêté la viande, je me suis donc simplement passée de pâté sans chercher à le remplacer. 
Quand on veut manger du pain sans consommer de charcuterie, il y a toujours le fromage et pour l’apéro, les tartinades sans viande ne manquent pas!
 
Cependant, quand je suis tombée sur une terrine de lentilles vertes de Marie Laforêt, je me suis dit que c’était l’occasion de faire un petit test culinaire. J’étais intriguée par la texture et le look rustique de cette terrine, et je voulais savoir si elle tenait la comparaison avec une terrine de viande.
 
 
Cette terrine n’est pas très compliquée à réaliser et visuellement, le résultat est bluffant. Au niveau du goût, bien sûr, on ne pourrait pas croire qu’elle contient de la viande. Cependant, il y a un petit quelque chose assez campagnard, authentique, des saveurs et une texture qui font qu’on l’apprécie autant qu’une terrine de viande. Tout comme une vraie terrine, elle se marie très bien avec des cornichons bien croquants ou des petits oignons au vinaigre, et j’ai eu un grand plaisir à la déguster ainsi que mes invités.
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 3

Financiers aux pistaches

Au tout début de ce blog, j’avais écrit un top 10 de mes pâtisseries favorites, puis j’ai complété par un second top 10 parce que 10, décidément c’était trop peu. Je suis bien trop gourmande pour me limiter comme ça! Je suis retombée dessus récemment, et en relisant les desserts que j’avais mis à l’honneur, j’ai réalisé que j’avais commis une injustice car j’ai oublié le financier dans ces listes, alors que c’est vraiment un de mes desserts favoris ! 
 
 
 
J’ai pensé à réécrire un des articles pour détrôner les macarons et mettre les financiers à la place. Finalement, en hommage à ce dessert que j’aime tant, voici une recette très réussie bien que pas tout à fait orthodoxe. 
 
 
Pourquoi pas tout à fait orthodoxe ? Car le vrai financier contient des blancs d’œufs, c’est même un dessert parfait pour les écouler. Mais comme je mange moins d’œufs qu’avant, je n’avais pas de blancs d’œufs à disposition, et comme je veux essayer de maîtriser mieux la pâtisserie végétale, j’ai vu ça comme une occasion de tester une version de financiers sans œufs. 
 
 
Ce n’en est donc pas parfaitement techniquement (des financiers) , mais le goût et la texture faisaient fort bien l’affaire je dois dire. Tout le monde s’est régalé et mes petits financiers n’ont pas eu le temps de se dessécher qu’ils étaient déjà de l’histoire ancienne !
Ces financiers peuvent se conserver quelques jours dans une boîte en fer. 
 
 

Source d’inspiration :

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Kouglof alsacien traditionnel

Il y a quelques années, lorsque je préparais les fêtes, je m’amusais à revisiter Noël comme une fête moderne, décalée, que ce soit dans la déco, les couleurs, les plats revisités…
 
Plus récemment, je me suis remise à apprécier un Noël plus traditionnel. Sans doute le fait d’avoir un enfant a-t-il joué. Je revois mes meilleurs souvenirs d’enfance, avec l’énorme sapin aux boules vertes et rouges, les étoiles sur les emballages cadeaux, la vaisselle étincelante, et cela m’évoque tellement de bons moments que j’ai envie d’offrir la même chose à ma fille  ! 
 
 
 
Depuis, je prépare donc avec joie le sapin de Noël avec elle, je décore ma maison de guirlandes et de branches de sapin, et je m’essaie aux recettes traditionnelles de Noël pour (re)découvrir certaines spécialités de cette période.
 
J’ai notamment joué le jeu des Bredele une année, et même si je n’ai pas d’origines alsaciennes, je m’étais régalée de ces petits biscuits et j’avais adoré les offrir à mon entourage.
 
J’ai ensuite fait l’acquisition d’un vrai moule à kouglof traditionnel et je me suis lancée dans cette nouvelle tradition, sans trop savoir vers quoi j’allais, car je n’avais pas vraiment d’idée du goût de cette brioche. Je savais bien à quoi elle ressemblait mais je n’en avais jamais goûté ! 
 
 
En voyant celles des supermarchés, je ne sais pas pourquoi, mais j’imaginais quelque chose d’assez sec et compact. La réalité c’est que cette brioche, imbibée d’un sirop, est tout sauf sèche. Elle est délicatement parfumée, humide, et la mie est bien aérée, c’est un pur délice! 
 
Mais pourquoi n’en ai-je pas fait plus tôt? C’est la seule question que je me suis posée en y goûtant!
 
 
 
 
Source d’inspiration :
https://www.iletaitunefoislapatisserie.com/2016/05/kouglof-alsacien-traditionnel.html#.X60dutBKiM-

Share and Enjoy !

0Shares
0 4

Pudding au citron meringué

J’adore la tarte au citron meringuée. J’en ai déjà testé pas mal de variantes comme la tarte au citron et amandes, la tarte citron, ou les verrines façon tarte au citron. Pour m’occuper pendant ce deuxième confinement, j’ai voulu reprendre une de mes missions (soldée par un échec) du premier confinement, à savoir de ne presque pas faire de courses, pour vider une fois pour toutes mes placards qui débordent de produits étranges, que soit salés, sucrés, liquides…
 
 
Parmi les nombreux produits farfelus (ou pas) dont je dispose, il y a un stock de pain dur. J’adore le pain, mais il arrive parfois que je ne le finisse pas totalement. Je stocke alors les restes jusqu’à en obtenir assez pour en faire quelque chose de sympa.
J’avais le souvenir du Queen of puddings, un pudding trouvé il y a quelques années chez Marion, du blog Chez la marmotte, et que j’avais tout simplement adoré. Il faut dire qu’elle-même l’avait dégoté chez Jamie Oliver, un de mes cuisiniers favoris.
 
En pensant à ma tarte au citron, le Queen of puddings m’est revenu en tête car il se présente un peu comme une tarte au citron, c’est à dire qu’il est meringué sur le dessus.
Une idée a alors germé. Si au lieu de faire une tarte au citron classique, je fusionnais les deux desserts?
J’ai donc réalisé une couche de pudding pour faire la base de ma tarte, et je l’ai ensuite recouvert d’une crème au citron et enfin, de meringue. 
Ce dessert est vraiment un dessert à thème “confinement”, puisqu’il ne nécessite pas de farine grâce cette base de pudding. Sans compter que cette base est sans œufs, alors que la recette de Jamie et de Marion en contenait. Je les ai remplacés par un peu de fécule de maïs, je faisais vraiment les fonds de placard! 
 
Sans grande surprise, le résultat fut délicieux. En goutant les couches indépendamment, j’ai remarqué que la base était moins sucrée que dans mon souvenir. Son côté un peu fade n’est pas gênant du tout en fond de tarte, mais je n’irais pas en manger tel quel. La texture est sympa et bien humide, mais je pense que l’on pourrait monter jusqu’à 40 ou 50 g de sucre pour obtenir quelque chose de plus parfumé. Généralement, pour un pudding consommé seul, on met la moitié du poids de pain en sucre. Un petit peu de rhum ne gâcherait rien non plus, j’ai l’habitude de sa saveur dans les puddings et j’adore!
Cependant dans ce contexte, le côté neutre du pudding est adapté car il compense le côté sucré de la crème citron. La couche citron est sans jaunes d’œufs, totalement végétale alors que la majorité des tartes au citron demandent des jaunes pour la réalisation de la crème citronnée. C’est une recette de restes, je n’avais plus d’œufs au frigo, à part des blancs à écouler! Le confinement était passé par là une fois de plus! 
 
La meringue était trop bonne, mais je n’avais pas de poche à douille pour déposer appliquer joliment la meringue. J’ai donc fait es stries à la fourchette et le rendu est pas mal! Mais bien sûr, si vous avez une poche à douille, cela sera plus joli encore.
Coté rendu et tenue, le pudding rend un peu de liquide, il est bien humide donc ne le mettez pas tout de suite dans le plat de service, laissez-le s’égoutter un peu d’abord. L’ensemble tient très bien, se coupe parfaitement, ne se casse pas au service. Avec le temps, ma meringue  un peu rétréci et ne couvrait plus tout à fait le gâteau. Avez vous déjà vu un tel phénomène? C’est la première fois que ça m’arrive!
Au final, cette recette est délicieuse, et super pour écouler des blancs d’œufs et du pain dur à la fois, si vous êtes dans le cas particulier où vous avez les deux qui vous restent sur les bras, elle est faite pour vous!

Share and Enjoy !

0Shares
0 2

Brioche aux pralines roses

Je n’ai jamais été une adepte du petit-déjeuner. Même si je sais pertinemment que ce repas est capital, je ne prends généralement pas le temps le matin. Du moins, ça c’était avant… Car depuis que j’ai ma fille, pas question de plaisanter avec le petit-déjeuner et de la laisser partir à l’école le ventre vide ! 

 

Sans compter que celui avec qui je partage un bon nombre de mes réveils a des arguments de poids pour me motiver, comme par exemple, préparer une bonne brioche toute chaude… Comment y résister ? 

Celle-ci est née d’un reste de pralines roses que m’a donné une amie. Je ne sais pas pourquoi, je les ai immédiatement imaginées dans une brioche, peut-être parce qu’on voit ce genre de recette partout sur internet ? 

La recette réalisée ici est végétale, c’est à dire qu’elle ne contient ni œuf, ni beurre, ni lait, et pourtant, elle réussit l’exploit d’être bien moelleuse. Je suis partie d’une recette de Pourquoi pas Isa que j’ai ajustée sur le temps de cuisson et le sucre pour la faire mieux correspondre à mes goûts.  

Source d’inspiration:
http://pourquoi-pas-isa.blogspot.com/2020/04/brioche-fleur-doranger-huile-dolive.html

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Gâteau pommes creamcheese

Dès que revient l’automne, c’est une joie de recommencer à se régaler de pommes. Qu’on les croque telles qu’elles ou qu’on les mettre dans les gâteaux ou les tartes, c’est un tel délice!

J’ai réalisé ce gâteau il y a quelques temps déjà. J’aime son petit look à l’américaine dû à la forme du moule, mais aussi à la décoration avec le glaçage dégoulinant.

Pour célébrer le début de l’automne, j’ai découpé de petites feuilles d’arbre dans de la pâte à sucre et ajouté quelques noix de pécan en décoration. De la pâte d’amandes peut également convenir, je la préfère à la pâte à sucre qui n’apporte rien au niveau du goût, mais l’amande est un allergène courant donc il faut vous assurer qu cela convient à tous vos convives.

 
 
Source d’inspiration :

http://www.glorioustreats.com/2013/09/apple-cream-cheese-bundt-cake.html

Share and Enjoy !

0Shares
0 3