Archives par mot-clé : pommes

Que faire avec du persil?

Photo Phelyan Sanjoin @Flickr
 
Le persil, c’est bien simple, on peut en mettre partout ou presque. Mais voilà, on utilise souvent une petite quantité par ci par là, et on trouve parfois dans le commerce d’ÉNOOOORMES bouquets! Ils sont moins chers et plus écolos que les toutes petites barquettes plastiques dans lesquelles il y a 3 brins qui se battent en duel, donc je préfère largement prendre ces énormes bouquets. Mais ensuite, il faut tout utiliser, sinon l’économie n’a plus d’intérêt! Si ce phénomène vous arrive aussi parfois, voici mes idées pour utiliser une belle quantité de persil et ne plus jamais en gâcher!

Bien le conserver

Déjà, conservez le mieux possible votre persil. De toutes les méthodes que j’ai testées, la plus efficace m’a semblé être de mettre le bouquet entier dans un verre avec de l’eau et de le stocker au frigo.
 

Photo Kate Ter Haar @Flickr

Le congeler

La congélation du persil fonctionne assez bien. Vous pouvez le congeler dans un petit bocal déjà ciselé, ou encore en tiges entières que vous couperez une fois que vous l’aurez sorti du congélateur. Dans les deux cas, ne décongelez pas votre persil, il est tellement fin qu’il décongèlera naturellement en quelques secondes au contact des autres aliments.


Photo Glenn Fleishman @Flickr

Dans une une soupe/un velouté

Si vous avez un bouquet entier, faites-le avec des pommes de terre dans de l’eau (mettez les pommes de terre d’abord et le persil 5 minutes avant la fin de la cuisson), mixez, et vous obtiendrez une soupe divine. Si vous en avez moins, ajoutez-le simplement à n’importe quelle soupe 5 minutes avant de mixer, sa saveur relèvera l’ensemble à la perfection.

Dans un taboulé libanais

Le « vrai » taboulé, le libanais du moins, contient bien plus de persil qu’il ne contient de boulgour, c’est une façon délicieuse de liquider votre stock. Il vous en faudra 1 à deux bouquets suivant la quantité souhaitée. Il se réalise avec du persil plat, mais si vous avez du persil frisé à finir, ce n’est pas traditionnel mais ça reste tout à fait délicieux! 


Photo Giles Turnbull @Flickr

Dans un pesto de persil

Pour réaliser un pesto de persil, c’est tout simple, vous prenez une recette de pesto standard et vous mettez du persil à la place du basilic. C’est un pur délice, à utiliser dans des pâtes, sur des pommes de terre au four, sur des toasts avec du chèvre frais…

Photo poppet with a camera @Flickr

Dans une omelette

Vous pouvez réaliser une omelette dans laquelle vous mettez vraiment beaucoup de persil, c’est un délice, découvrez par exemple le koukou, originaire d’Iran!

Et vous, avez vous d’autres recettes qui permettent d’utiliser une grande quantité de persil d’un coup?

Gratin de chou-fleur au cheddar

Aujourd’hui je vous propose un classique revisité à ma façon, le fameux gratin de chou-fleur… Celui de mon enfance était à la béchamel et au gruyère, mais celui-ci, à la crème et au cheddar, me ressemble beaucoup plus!
 
 
Il faut dire que je n’ai jamais été une fan de béchamel que je trouve assez fade, et je ne raffole pas non plus de sa texture. Par ailleurs, je trouve que le cheddar parfume bien mieux l’ensemble que le gruyère, car il relève le côté assez doux du chou-fleur.
 
 
Ce gratin peut servir de plat complet pour un repas du soir, ou accompagner la viande lors d’un repas plus nourrissant.
 
 
 
 
Gratin de chou-fleur au cheddar

Gratin de chou-fleur au cheddar

Ingrédients

  • 1 chou-fleur (ou 850 g de bouquets)
  • 3 pommes de terre (+-600 g)
  • 10 cl de crème liquide ou crème de soja
  • 40 g de cheddar râpé
  • 90 g de mélange de fromage râpé à pizza
  • 2 échalotes émincées très finement
  • 2 gousses d'ail écrasées
  • 4 c. à s. de chapelure
  • 1 c. à s. d'ail semoule
  • 1 c. à c. de basilic
  • 1 c. à c. de coriandre
  • 1 c. à c. de curcuma
  • 1 pincée de piment doux
  • Sel, poivre

Instructions

  1. Préchauffez le four à 175°C.
  2. Préparez votre chou-fleur si besoin : enlevez les feuilles, la tige centrale, détaillez-le en bouquets.
  3. Epluchez et coupez ne cubes les pommes de terre.
  4. Mettez de l'eau dans une casserole. Portez l'eau à ébullition. Ajoutez le chou-fleur, couvrez et faites cuire jusqu'à ce que le chou-fleur soit tendre, de 10 à 15 minutes.
  5. Dans une autre casserole d'eau, départ eau froide, faites cuire les pomme de terre en cubes, soit 15 à 20 minutes. Égouttez et réservez.
  6. Égouttez. Transférez le chou-fleur dans un bol, écrasez-le et égouttez l'excès d'eau.
  7. Mélangez le chou-fleur, les pommes de terre, la crème fraîche, le cheddar, les épices, l'échalote et l'ail dans un plat allant au four.
  8. Salez et poivrez généreusement.
  9. Recouvrez de chapelure.
  10. Faites cuire au four préchauffé jusqu'à ce que le mélange bouillonne, soit de 30 à 45 minutes.
 
Source d’inspiration :

Tourte raclette

Après la sauce au cheddar et le crumble de poireaux au cheddar, je suis décidément très branchée fromage en ce moment! Que diriez-vous d’une petite tourte? Il n’y a pas plus réconfortant en cette période morose! J’y ai mis une dose excessive de pommes de terre et de fromage à raclette, mais histoire de quand même apporter un peu de vitamines, j’ai ajouté de l’oignon et de la carotte… On est sauvés quoi!
 
 
On continue avec de l’ail, du persil et de la moutarde pour le goût, et c’est parti pour une tourte qui déchire!
 
 
Côté dorure, pas de surprise, j’utilise ma formule huile, curcuma et paprika que j’adore. On ne change pas une équipe qui gagne!
 
  
 
Tourte raclette

Tourte raclette

Ingrédients

  • 2 pâtes feuilletées
  • 200 g de raclette
  • 300 g de pommes de terre
  • 2 carottes
  • 2 gros oignons émincés finement
  • 150 g de crème fraîche
  • 2 gousses d'ail émincées finement
  • 2 c. à s. de moutarde douce
  • 2 c. à s. d'huile
  • 2 c. à s. de persil frais
  • Sel,  poivre
    Pour la dorure
  • 2 c. à s. huile
  • 1 pincée de paprika
  • 1 pincée de curcuma

Instructions

  1. Épluchez et coupez les pommes e terre en dés. Épluchez et coupez les carottes.
  2. Faites cuire les pommes de terre dans une casserole d'eau départ eau froide. Quand l'eau bout, ajoutez les carottes, laissez cuire 20 minutes, égouttez et réservez.
  3. Émincez l'oignon et l'ail.
  4. Faites revenir l'oignon dans une poêle avec l'huile 5 à 10 minutes jusqu’à ce qu'il soit doré, ajoutez l'ail, prolongez d'1 minute, coupez le feu.
  5. Dans un bol, mélangez la crème fraîche, 1 cuiller à soupe de moutarde, du sel, du poivre, l'oignon, l' ail, les pommes de terre et les carottes.
  6. Déposez la première pâte dans un plat à bords hauts. Tartinez la pâte  d'une cuiller à soupe de moutarde.
  7. Déposez le mélange par dessus, puis couvrez de tranches de fromage à raclette.
  8. Couvrez avec la seconde pâte et soudez bien les bords.
  9. Réalisez la dorure en mélangeant 2 cuillers à soupe d'huile, le paprika, le curcuma. Badigeonnez ce mélange sur la pâte à l'aide d'un pinceau de cuisine.
  10. Faites cuire 45 à 50 minutes à 200°C.
  11. Servez bien chaud.

Crumble de poireaux au cheddar

Qu’il soit sucré ou salé, j’adore littéralement le crumble! L’été, je le décline aux aubergines ou aux prunes et aux figues par exemple, mais avec l’hiver, plus question pour moi de cuisiner ces fruits et légumes, car j’attends qu’ils soient à nouveau de saison. En attendant, je me suis dit que je pourrais profiter de l’hiver pour tester une version réconfortante et gourmande aux poireaux. Ce légume hivernal pousse très bien par chez moi, et j’adore ça, bien que je n’aie pas toujours le réflexe d’en cuisiner!

 

Le crumble que je vous propose est rehaussé de cheddar, parce que je trouve que tout est meilleur avec du cheddar! C’est un fromage bien parfumé qui se marie très bien avec ce légume.

Ce crumble bien goûteux est parfait pour accompagner des pommes de terre, une viande… Mais vous pouvez aussi en faire un plat complet, notamment le soir où on mange souvent plus léger.

Pour réaliser cette recette, je me suis inspirée d’un blog que j’apprécie beaucoup, celui de Christelle. J’ai adapté sa recette à ma façon car je voulais utiliser aussi bien le vert que le blanc des poireaux. J’ai utilisé du cheddar à la place du parmesan car je voulais quelque chose de plus prononcé et aux consonances anglaises, et j’ai supprimé le beurre. Le résultat est vraiment top, merci à elle!

 

 

Crumble de poireaux au cheddar

Portions : Pour 2 personnes

Crumble de poireaux au cheddar

Ingrédients

  • 2  beaux poireaux (500 g environ)
  • 2 c. à s. d'huile de tournesol
  • 4 c. à s. de crème liquide
  • Sel, poivre
  • 1 c. à c. d'ail semoule
  • 60 g de cheddar coupé en dés
    Pour le crumble
  • 40 g de farine
  • 40 g de cheddar râpé
  • 25 g d'huile de tournesol
  • 1 c. à s. de persil déshydraté

Instructions

  1. Nettoyez les poireaux, lavez-les puis coupez-les en rondelles.
  2. Séparez le vert et le blanc.
  3. Faites cuire 5 minutes les verts de poireau à l'eau bouillante. Ajoutez ensuite les blancs et prolongez la cuisson de 5 minutes. Égouttez.
  4. Dans une poêle, faites chauffer l'huile de tournesol et faites revenir les poireaux pendant 5 minutes à feu doux, en remuant de temps en temps. Salez et poivrez. Ajoutez la crème liquide et l'ail semoule. Mélangez. Laissez tiédir.
  5. Préchauffez le four à 180°C.
  6. Pendant ce temps, préparez le crumble. Dans un saladier, assemblez la farine, l'huile d'olive et le parmesan râpé. Mélangez du bout des doigts afin d’obtenir un sable grossier.
  7. Disposez les poireaux à la crème dans un plat allant au four ou deux ramequins. Déposez les dés de cheddar par dessus, puis recouvrez du crumble.
  8. Enfournez pour environ 20 minutes, le crumble doit être doré. Servez bien chaud.

Source d’inspiration : 
http://christelle56.over-blog.com/2019/02/crumble-de-poireaux-au-parmesan.html

Voyage gourmand : que manger et ramener du Danemark?

Source Pug Girl @Flickr
 
Régulièrement, je vous partage mes idées souvenirs ou mes plats favoris issus d’un pays que j’ai visité. Les voyages et la cuisine sont deux de mes plus grandes passions et quand je peux les réunir, je suis aux anges! C’est pourquoi en voyage, je suis toujours à l’affût de petits souvenirs culinaires, ou de spécialités à tester pour découvrir comment mangent les gens sur place. Aujourd’hui, direction le Danemark! Je vous livre mes conseils sur ce qu’il faut impérativement tester sur place, ou ramener dans vos valises.
 
 

Des fromages

 

On trouve quelques fromages sympa au Danemark. Il y a notamment un bleu danois, nommé le danablue. Vous pourrez aussi découvrir l’esrom, un fromage au lait de vache à la saveur prononcée, et avec de petits trous. Un peu plus doux, l’havarti se trouve également facilement. J’ai goûté ce dernier accompagné de compote et le mélange était très sympa! 

Source  @Flickr

Du pain et des « viennoiseries » danoises

 

Les viennoiseries ne se trouvent pas qu’à Vienne, et certaines que l’on trouve au Danemark sont très sympa.  Les wienerbrod (viennoiseries) les plus célèbres sont les kanelsnegl, des petits pains à la cannelle, et le romsnegl, un petit pain glacé au rhum. Côté pain, il y a beaucoup de pains bruns très sympa, et notamment le rugbrod ou pain danois.


Source Krista @Flickr

Des smorrebrod

 
Les smorrebrod sont une institution danoise. Il s’agit de tartines couvertes d’ingrédients frais et que l’on sert pour pas cher du tout dans tous les cafés et restaurants. Il y en a de très basiques ou de plus élaborées. On en trouve par exemple au fromage harvati avec de la compote, avec du hareng, de la moutarde sucrée et câpres, le tout sur du pain au malt (maltbrod) ou du rye brod. C’est la meilleure alternative pour manger typique et pas trop cher le midi au Danemark.
On trouve aussi une variante moderne, nommée les smushies. C’est exactement la même chose, mais servi en mini portions, à partager à l’apéritif.
 

Source Heather Cowper @Flickr
 

Du poisson

Les danois consomment beaucoup de poissons et notamment le hareng, des poissons fumés en tous genre, comme des maquereaux, de l’anguille… On trouve aussi les fiskefrikadeller, des boulettes de poisson épicées, et les sildebof, des croquettes de hareng accompagnées d’une sauce aux oignons. On sert dans certains restaurants le « platte » : une assiette garnie de produits de la mer comme du hareng, des crevettes, etc.


Source kaet44 @Flickr

De la street food

Il y a quelques classiques de street-food au Danemark et parfois des petites cabanes (polsevognen) qui vendent des hot-dogs et des snacks. On y trouve des hot-dogs composés de saucisses (pølser), avec des cornichons marinés (agurk) et de l’oignon grillé (ristede løg) ou de la rémoulade, une sauce qui n’a rien en commun avec notre rémoulade française. On y trouve aussi des frikadelle, encore un faux ami car ils n’ont que le nom en commun avec nos fricadelles! Il s’agit plutôt de petites galettes de viande type steak haché, qui peuvent être mises dans des sandwiches (ou pas). 
 

Source Jay Bergesen @Flickr

Des gâteaux et desserts

 

Il y a de nombreux gâteaux bien réconfortants au Danemark, j’ai pu tester le kransekage, ou gâteau aux amandes, l’æblekage, un gâteau aux pommes, mais aussi l’oldemorstang, qui rappelle un peu le stollen.  Sinon, le dessert divin à tester si vous aimez le ria au lait, c’est le risalamande : un riz au lait  aux amandes gâchées et à la confiture de cerises, un dessert typique de Noël là-bas.


Source Steve Snodgrass @Flickr

Des condiments et accompagnements

Il y a bien sûr des accompagnements à tout ça et parmi les plus fréquents, on trouve beaucoup de cornichons au vinaigre, ou d’oignons marinés dans un jus tout rose, sans doute à la betterave. 

Les salades de pommes de terre à la crème, ciboulette et oignons rouges sont également un accompagnement délicieux.

Des boissons

Ceux qui ont soif trouveront leur bonheur au Danemark, rassurez-vous. Il y a des brasseries célèbres là-bas comme la Carlsberg, et la Tuborg, mais aussi, bien plus sympa, de nombreuses micro brasseries, dont la plus grosse (qui n’en est donc plus une!) est la Mikeller. Les Danois ont aussi développé la première « bière open source », la Vores Øl. L’aquavit est une boisson locale aux plantes qui est un peu tombée en désuétude, mais revient à la mode grâce à certains cocktails.


Source Bernt Rostad @Flickr

Des accessoires de cuisine

 

Si vous aimez les accessoires design, vous pourrez vous faire plaisir et vous ramener des ustensiles en tous genres, car de nombreuses marque superbes sont originaires du Danemark : Bodum,  Bloomingville, Ferm Living, Greengate et plein d’autres, il n’y  que l’embarras du choix.

Voilà, côté alimentation et cuisine ce que j’ai remarqué au Danemark. Les mateurs de design seront évidemment aussi aux anges, ainsi que les fans des contes d’Andersen, qui pourront ramener une édition danoise s’ils le souhaitent! Et vous, qu’avez-vous ramené de là-bas?

Livarot rôti aux pommes et noisettes

Vous aurez peut-être remarqué avec mon article sur les cœurs de Neufchâtel rôtis ou les burgers roses que j’ai une conception du romantisme qui est bien à moi. En gros, pour me séduire, mieux vaut tenter le fromage ou la bière que les roses ou le parfum! Allez, rassurez-moi, vous êtes comme moi? Du coup, quand approche la Saint-Valentin, je ne peux pas m’empêcher d’imaginer une recette à base de fromage. Cette année, c’est le livarot que j’ai mis à l’honneur, j’adore ce fromage que je ramène systématiquement de mes escapades en Normandie.
 
 
Je vous propose une façon de le préparer assez simple, garni de noisettes et de pommes au calvados, pour continuer  dans le clin d’œil à cette région que j’adore.
 
 
On accompagne tout ça d’une baguette, et c’est parti pour un moment terriblement bourrin, ou romantique, c’est vous qui voyez!
 
 
Livarot rôti aux pommes et noisettes

Livarot rôti aux pommes et noisettes

Ingrédients

  • 2 livarots
  • 16 noisettes grossièrement hachées
  • 1 pincée de poivre
  • 1 baguette coupée en tranches
    Pour les pommes
  • 1 pomme
  • 15 g de cassonade
  • 2 cl d'huile
  • 2 c. à c. de jus de citron
  • 1 c. à s. de calvados

Instructions

  1. Épluchez et enlevez les pépins des pommes à l’aide d’un vide-pomme et coupez-les en quartiers.
  2. Dans une casserole, faites fondre le beurre. Ajoutez les pommes, le calvados et saupoudrez-les de cassonade.
  3. Faites caraméliser pendant environ 2 à 3  minutes.
  4. Coupez le feu, ajoutez le citron, mélangez, ajoutez les noisettes et laissez tiédir.
  5. Préchauffez votre four à 180°C.
  6. Retirez les livarots de leur papier et replacez le fromage dans sa boite.
  7. Placez ensuite les boite dans des plats individuels, en cas de débordement.
  8. A l'aide d'un couteau, incisez une croix dans le fromage jusqu’au milieu.
  9. Recouvrez les livarots du mélange aux pommes.
  10. Ajoutez les morceaux de noisettes sur le dessus.
  11. Enfournez pendant 20 minutes
  12. Servez immédiatement à la sortie du four, pendant que le fromage est encore chaud, avec du pain et un tour de moulin de poivre.
 
 

Qu’est-ce qu’on mange en février?

Nous voilà en février! Comme en janvier, nous sommes dans un des mois où il y a le moins de fruits et légumes de saison, mais cela n’empêche pas de se régaler, car c’est le mois de la chandeleur! On organise une crêpes party et tout va mieux!

Les produits de saison en février :

Légumes : Céleri, citrouille, chou de Bruxelles, chou chinois, courge butternut, épinard,  endive,  mâche, navet, oignon, panais, poireau, potimarron, radis, salade frisée, topinambours.

Fruits : Bergamote, citron, mandarine, mangue, orange, pamplemousse, pommes, poires.

Mes recettes favorites pour février :

 

Parmentier aux choux de Bruxelles

parmentier-chou-bruxelles-3

Gratin de pâtes aux champignons et courge butternut

Buddha bowl aux épinards et halloumi

Velouté d’endives à la bière et tartine de maroilles

Tatin de navets à l’orange et vinaigre balsamique

Gâteau au citron

Cake à l’orange et aux noix

cake-orange-noix-3

Gâteau aux pommes arménien

Pommes dauphines au romarin

Aujourd’hui, on cuisine un classique de mon enfance… Difficile de se dire que j’en ai mangé si souvent sans jamais en réaliser maison. Je ne soupçonnais même pas vraiment la façon dont se réalisait ce plat!
 
 
Je pensais que réaliser des pommes dauphines consistait simplement à rouler de la purée en boules, mais en réalité c’est un brin plus élaboré. Les pommes dauphines contiennent de la farine, du beurre, des œufs, de l’eau, et ici, un peu de muscade et du romarin frais. Pour les herbes, c’est affaire de goût, et de ce que vous avez dans les placards! 
 
 
Ce que j’aime avec cette recette aux pommes de terre, c’est qu’elles ont un petit côté classique qui me rappelle les repas du dimanche de mon enfance. Et vous, c’étai quoi le plat phare du dimanche quand vous étiez (plus) jeunes?
 
  
 
Pommes dauphines au romarin

Portions : Pour 4 personnes (environ 48 boules)

Pommes dauphines au romarin

Ingrédients

  • 500 g de pommes de terre
  • 125 g de farine
  • 75 g de beurre
  • 10 cl d'eau
  • 3 oeufs
  • 1 c. à s. de romarin frais
  • 1 pincée de muscade
  • Huile de friture
  • Sel, poivre

Instructions

  1. Faites cuire les pommes de terre à l'eau bouillante salée environ 30 minutes selon la taille.
  2. Pendant ce temps, préparez la pâte à choux : portez à ébullition 10 cl d'eau avec le beurre.
  3. Salez et versez d'un coup la farine, remuez énergiquement à la cuillère en bois jusqu'à ce que la pâte se détache des bords de la casserole.
  4. Laissez tiédir puis ajoutez les oeufs un à un, en mélangeant bien à chaque fois. Réservez.
  5. Égouttez et pelez les pommes de terre, écrasez-les en purée fine et ajoutez-les à la pâte à choux. Salez et poivrez, ajoutez le romarin et la muscade puis laissez refroidir.
  6. Préchauffez le four à 190°C.
  7. Formez ensuite des petites boules de la taille d'une noix avec la pâte avec vos mains farinées.
  8. Déposez-les sur une plaque et enfournez pour 30 minutes.
 
Source d’inspiration :

Qu’est-ce qu’on mange en janvier?

L’an dernier, je vous ai partagé mes idées d’activités à réaliser mois après mois pour prendre la vie du bon côté. Qui dit nouvelle année dit nouvelle rubrique, et je vous propose cette année une sélection de plats à cuisiner dans le mois. Recettes avec des produits de saison, rigolotes, familiales ou légères, découvrez ici mes suggestions pour vos menus !

On attaque avec le mois de janvier! C’est un mois où il y a un peu moins de fruits et légumes de saison que d’autres, et où on aime manger un peu plus léger car c’est l’après-fêtes et la période des résolutions. Mais on n’oublie pas la fameuse galette des rois pour autant!

Les produits de saison en janvier :

Légumes : Céleri, chou de Bruxelles, chou chinois, citrouille, courge butternut, endive, épinard, mâche, navet, oignon, panais, poireau, potimarron, salade frisée, topinambours.

Fruits : Bergamote, citron, mandarine, mangue, orange, pamplemousse, poires, pommes.

Mes recettes favorites pour janvier :

 

Jus d’hiver aux pommes, clémentines et patate douce

 

Gratin de pâtes aux choux de Bruxelles, épinards et cheddar

 

Champignons crémeux au curry

Risotto au citron et basilic

Oeuf cocotte au saint nectaire, potiron et aux noix

Lasagnes au chou-fleur et au bleu de Bresse

Galette des rois poires spéculoos

Tarte Piña colada

Pizza au comté, saucisse et pommes de terre

Cela faisait longtemps qu’on n’avait pas parlé pizza par ici, vous ne trouvez pas? Remarquez que moi, je pourrais parler pizza chaque semaine et je ne trouverais pas ça excessif, tant c’est un plat que j’adore! Quand j’étais enfant, j’aimais les pizzas mais je n’ai pas souvenir que c’était un plat aussi gastronomique à l’époque. On achetait une jambon-fromage toute prête au supermarché, on la mettait au four et c’était parti! C’était déjà très chouette quand j’y repense.
 
 
  
 
De nos jours, on fait des pâtes à l’italienne, on met des fromage italiens, de la roquette dessus, un filet de balsamique, de la truffe parfois… C’est plus élaboré et je dois dire que j’adore, car c’est vraiment un repas qui met à l’honneur les produits frais. On est assez éloignés de la malbouffe quand on y réfléchit bien!
 
 
Ce qui m’a bien plu avec cette pizza, c’est la saveur du comté qui parfume bien l’ensemble. Il est un peu plus prononcé que du gruyère ou de la mozzarella. Additionné à la saucisse et aux pommes de terre, c’est une pizza finalement assez rustique et bien nourrissante!
 
 
Pizza au comté, saucisse et pommes de terre

Pizza au comté, saucisse et pommes de terre

Ingrédients

  • 1 pâte à pizza rectangulaire épaisse aux herbes
  • 100 g de pommes de terre cuites
  • 100 g de grosse saucisse fumée
  • 100 g de comté
  • 1 oignon rose coupée
  • 1/2 yaourt grec
  • 1 c. à s. bombée de moutarde
  • 1 pincée de muscade
  • 1 pincée de ciboulette
  • 1 pincée de laurier en poudre

Instructions

  1. Coupez votre comté en deux Râpez la moitié et coupez l'autre moitié en cubes.
  2. Coupez les pommes de terre en rondelles et réservez.
  3. Coupez la saucisse en 10 rondelles.
  4. Épluchez puis coupez l'oignon en rondelles.
  5. Mélangez le yaourt et la moutarde dans un petit récipient.
  6. Étalez la pâte à pizza.
  7. Tartinez-la avec la sauce yaourt moutarde.
  8. par dessus, éparpillez les morceaux de pomme de terre, l'oignon, la saucisse, le fromage râpé et en dés.
  9. Saupoudrez enfin les épices.
  10. Préchauffez le four à 200°C.
  11. Enfournez pour 12 à 15 minutes.