Archives par mot-clé : pommes

Comment tout faire maison (ou presque)?

Comme vous le avez sans doute, j’essaye de diminuer au maximum mes déchets. Pour cela, il y a plusieurs façons de procéder, mais l’une d’entre elles est simplement de faire plus de choses soi-même. On se retrouve donc à acheter des ingrédients de base, que l’on trouve plus facilement en vente sans emballage, mais on en profite également pour manger plus sainement, et surtout, des produits dont on connait la composition.
 
Si vous aussi, que ce soit pour l’environnement, le goût ou votre santé, vous voulez réaliser plus de fait-maison, je vous propose ici un récapitulatif des recettes que je propose sur ce blog. Je l’enrichirai au fur et à mesure  de mes tentatives réussies!
 
 

Sauces

Pains

Produits laitiers

Pâtes à tarte

Jus de fruits

Sodas

Sirops

Biscuits apéritifs

Tartinades apéro

Huile et vinaigre

Épices

Pour la pâtisserie

Pâtes à tartiner

Biscuits et chocolats

Boissons chaudes

Fruit de saison : la poire

Photo Roman Cherednychenko @Flickr

Il existe de nombreux types de poires, chacune avec ses propres saveurs et utilisations. Si certaines sont parfaites à déguster en dessert, d’autres se révèlent lorsqu’elles sont associées à un fromage ou cuites dans une tarte. Découvrez comment les choisir et comment bien les cuisiner!


Photo niklaus morin @Flickr

Comment choisir des poires?

Tout d’abord, évitez celles qui ont la peau abîmée ou pleine d’ecchymoses. Choisissez ensuite vos poires en fonction de la date où vous comptez les consommer. En magasin, touchez la zone juste à côté de la tige. Si elle est légèrement molle, la poire est parfaite. SI c’est dur, cela signifie qu’elle n’est pas mûre, et si c’est trop mou, cela signifie que le fruit est trop mûr. Dans tous les cas, ne les prenez pas trop mûrs, car la chair sera pâteuse et farineuse. Prenez-les à la texture juste comme il faut si vous comptez les manger le jour même. Si vous voulez manger vos poires dans quelques jours, choisissez-les avec le dessus plus dur.

Photo Lee Coursey @Flickr

Quand les poires sont-elles de saison?

Bien qu’elles soient disponibles toute l’année dans les supermarchés,  comme les pommes (et à peu près tous les fruits en fait!), les poires ont une saison. Elles sont en pleine saison de septembre à janvier, et sont meilleures récoltées jeunes et encore dures, contrairement à la majorité des fruits.

Comment conserver des poires?

Conservez vos poires à température ambiante et, selon la variété, elles mûriront en quelques jours. Si vous voulez accélérer les choses, placez vos poires dans un sac en papier avec une banane ou une pomme mûre – ces fruits dégagent de l’éthylène, que les poires absorberont, accélérant le processus de maturation. Ces dernières sont sensibles au dioxyde de carbone, alors ne les stockez pas dans un sac en plastique.

Photo S B @Flickr

Comment préparer des poires?

La façon la plus simple de cuire une poire est de la pocher dans une casserole remplie d’un sirop de sucre, réalisé avec la même quantité d’eau que de sucre. Vous pouvez pocher votre poire pelée entière, ou bien coupée en deux, en creusant le cœur avec une cuiller. Accompagnée d’une boule de glace et d’un filet de coulis de chocolat ou de caramel, cela sera tout simplement divin.

Les poires sont également une pièce maîtresse parfaite dans un simple gâteau ou une tarte aux fruits, comme la tarte classique tarte à la frangipane et aux poires. 

Les poires peuvent également faire partie d’un plat salé, elles se marient notamment particulièrement bien avec les fromages bleus comme le roquefort. Essayez- donc une pomme de terre garnie bleu-poires, ou tentez de mettre quelque lamelles dans une galette bretonne.


Photo Markus Reinhardt @Flickr

Mes recettes favorites aux poires

 

Tarte ultra-simple au chocolat et poire

tarte-choco-poire

Tarte rustique poire, confiture de lait et cannelle

Tarte poire, chocolat vanille

Tarte façon crumble pomme poire

tarte-pomme-poire-crumble-2

Tarte aux poires et pépites de chocolat

Poires au sirop en panna cotta à la vanille

Namandier

namandier-poires

Gratin de pommes de terre au roquefort et poires

Gratin de pommes de terre, champignons et camembert

Je pense que je n’ai plus besoin de vous parler de mon amour des champignons, mais au cas où vous auriez des doutes, je vais aujourd’hui encore vous montrer à quel point on peut se régaler grâce à eux. C’est un gros gratin hivernal que je vous propose, à base de camembert, de champignons et de pommes de terre. En clair, c’est le genre de plat que l’on apprécie quand le mauvais temps revient parmi nous, ce qui ne saurait trop tarder un peu partout en France!
 
 
Dans cette recette, j’ai mis un peu de parmesan râpé car c’est un fromage que je trouve top pour parfumer un plat. Il y aussi de l’estragon, qui se marie très bien avec le camembert je trouve, et du jambon végétal. J’ai voulu tester ce dernier quand je l’ai vu en faisant mes courses, mais il peut facilement être remplacé par du vrai jambon si vous préférez, ou même être supprimé totalement, car au final on ne le sent pas tant que ça… Le goût vient plutôt du fromage, des champignons et des herbes fraîches! Avec ça, vous êtes assurés de vous régaler!
 
 
Pour le fromage, je me suis documentée cet été pendant mes vacances en Normandie sur la meilleure façon de reconnaître un camembert normand, et ce n’est malheureusement pas si simple. Il faut vraiment faire attention à ce qu’on achète si on veut donner ses sous à de vrais producteurs normands et non à des gros groupes industriels! Prenez donc autant que possible un vrai bon camembert au lait cru en provenance de Normandie, signalé par une A.O.P.  et sur lequel vous verrez le terme « Camembert de Normandie« . S’il est écrit Camembert fabriqué en Normandie, ou pire, camembert tout court, vous n’avez plus de garantie sur l’origine du lait et risquez d’avoir un vague assemblage avec un faible pourcentage de lait normand… Subtil, non? A croire que les industriels veulent qu’on se trompe!
 
 
 
  
 
 
Gratin de pommes de terre, champignons et camembert

Portions : Pour 2 gros gratins

Gratin de pommes de terre, champignons et camembert

Ingrédients

  • 800 g de pommes de terre à gratin
  • 125 g de champignons
  • 2 oignons
  • 40 g de parmesan
  • 125 cl de crème fraîche
  • 25 cl de lait
  • 1 c. à c. de thym
  • 1/2 c. à c. d'estragon
  • 35 g de jambon (végétal ou pas)
  • 2 gousses d'ail
  • 1 camembert
  • Sel, poivre

Instructions

  1. Épluchez les pommes de terre.
  2. Faites-les cuire 25 minutes dans une casserole d'eau salée départ eau froide puis coupez-les en rondelles.
  3. Préchauffez votre four à 200°C.
  4. Épluchez et émincez les oignons et les champignons.
  5. Déposez les pommes de terre, l'oignon cru, les champignons crus, et le jambon coupé en dés dans le plat.
  6. Mélangez dans un bol la crème, le lait, le sel, le poivre, l'ail, le parmesan, le thym, l'estragon.
  7. Versez la crème sur les pommes de terre. Posez le camembert coupé en 2 dans l'épaisseur sur le gratin, poivrez et enfournez pour 40 minutes.
 
Source d’inspiration :

Appletini

Depuis quelques mois, je suis devenue une inconditionnelle des cocktails. Avant, même si je trouvais ça bon, je voyais surtout un aspect négatif : il manque toujours quelque chose dans le placard pour les réaliser, et quand on doit acheter une à deux bouteilles d’alcool, cela coûte vite très cher, sans compter que l’on n’utilisera pas tout et qu’il nous restera ensuite de nouvelles bouteilles à finir!
 
 
Désormais , j’ai décidé de prendre les choses dans le sens inverse : je pars des ingrédients dont je dispose et je cherche quel cocktail je peux faire avec sans acheter aucun ingrédient complémentaire, à l’exception éventuellement d’un jus de fruit ou d’un sirop peu cher.
 
De cette façon, les cocktails m’aident à vider mes placards des vieux fonds d’alcool que l’un ou au l’autre de mes amis a ramené pour une soirée et que je ne buvais jamais. Je crois que certaines de mes bouteilles sont bonnes à mettre dans des musées tant elles sont vieilles!
 
J’ai donc instauré la tradition du cocktail du samedi : chaque samedi , je teste un cocktail différent à base des ingrédients de mes placards, qui avouons-le, sont bien fournis, ça aide.
 
 
Récemment, j’ai réalisé que j’avais tous les ingrédients pour réaliser un appletini. C’est un cocktail dont j’ai souvent entendu parler dans les séries télé. Il est notamment cité dans How I met Your Mother, où le héros Ted Mosby en commande un tout en prenant la peine de préciser qu’il n’est pas gay au nouveau petit ami de son ex… Est-ce donc un cocktail considéré comme « girly »? En tout cas, mon compagnon l’a apprécié lui aussi. On le voit aussi cité dans Community, dans Scrubs, dans Modern family, autant de séries humoristiques que j’aime beaucoup, les connaissez-vous?
 
J’ai donc testé ce fameux cocktail et il est vrai qu’il est super bon. Je ne sais pas si cette version est exactement celle que l’on sert aux Etats-Unis, je doute qu’ils trouvent du Calvados facilement là-bas… Mais franchement, c’est un pur délice pour les amateurs de pommes!
 
 
 

Appletini

Portions : Par verre

Appletini

Ingrédients

  • 5 cl de vodka
  • 3 cl de jus de citron
  • 2 cl de calvados
  • 3 cl de jus de pomme
  • 1 cl de sirop de sucre de canne
  • Glaçons

Instructions

  1. Mélangez tous les ingrédients dans shaker directement avec les glaçons, puis versez dans un verre.

Source d’inspiration :

http://www.absolutdrinks.com/en/drinks/appletini/

Mini tourtes aux knacks et pommes de terre

Connaissez-vous l’Alsace? J’ai visité Strasbourg il y a 2 ans à l’occasion du marché de Noël et j’ai été littéralement enchantée par la beauté de cette ville, ainsi que la magie des petits villages environnants décorés pour les fêtes. Bien que ce ne soit pas très loin de chez moi, la liaison nord-est prend plusieurs heures en voiture ou en train, et je n’y vais donc pas aussi souvent que je le voudrais, mais un de mes frères s’étant installé là-bas, je sais que j’irai avec plaisir lui rendre visite dès que possible. 
 
 
Il est difficile de parler de l’Alsace sans penser à la gastronomie de cette belle région. Que de spécialités sont proposées, toutes plus alléchantes les unes que les autres! Parmi mes favorites, il y a la classique mais efficace flammekueche. J’ai été amusée de voir que chez nous, on a tendance à commander une flammekueche en plat principal comme on le ferait pour une pizza, alors que là-bas, de nombreux restaurants nous la proposaient coupée en carrés, à manger avec les doigts et à partager à l’apéro. C’est vraiment une super idée que je retiens!
 
 
Autre spécialité indissociable de l’Alsace, la knack. Elle est à la fois plus grosse et plus goûteuse que la saucisse industrielle favorite des enfants au nom très proche. La recette que je vous propose aujourd’hui n’est pas officiellement une recette alsacienne, mais je l’ai créée pour mettre à l’honneur ces saucisses. Il s’agit de petites tourtes bien rustiques et nourrissantes puisque j’ai y ai aussi mis des pommes de terre, et une bonne dose de crème fraîche… Un peu comme sur une flammekueche en fait!
 
Le résultat est délicieux, je l’ai présenté sous forme de petites tourtes individuelles pour un rendu tout mignon, mais pas moins gourmand!
 
  
 
Mini tourtes aux knacks et pommes de terre

Portions : Pour 6 feuilletés

Mini tourtes aux knacks et pommes de terre

Ingrédients

  • 250 g de pommes de terre
  • 100 g de knack d'Alsace en rondelles
  • 1/2 échalote émincée
  • 1/2 c. à s. de persil frais émincé
  • 2 grosses c. à s de crème fraîche
  • 2 pâtes feuilletées
  • 2 c. à s. de lait
  • Sel, poivre

Instructions

  1. Faites cuire les pommes de terre à l'eau une trentaine de minutes départ eau froide, jusqu’à ce qu'elles soient cuites, puis les éplucher et couper en dés.
  2. Mélangez avec les knacki, l'échalote, le persil, la crème fraîche, salez et poivrez.
  3. Coupez 12 cercles dans les pâtes feuilletées, en prévoyant la moitié un peu plus grands que les autres.
  4. Étalez les plus grands dans des moues individuels.
  5. Étaler le mélange aux pommes de terre par dessus, couvrez avec les plus petits ronds de pâte, soudez en appuyant bien sur les bords,  et badigeonnez le dessus avec le lait à l'aide d'un pinceau.
  6. Préchauffez le four à 180°C. Enfournez pour 40 minutes. Servez chaud.

Crumble rhubarbe, poires et gingembre

Si le crumble est un de mes desserts d’été favoris, comme cette version aux prunes par exemple, c’est aussi mon dessert favori de la rentrée. Quelle joie de retrouver les pommes et les poires et de se régaler d’un bon dessert comme celui-ci!
 
 
Cette année, c’est une version aux poires boostée d’une pointe de gingembre que je vous propose. J’y ai aussi ajouté de la rhubarbe. Dans le nord, nous en avons facilement jusqu’à la fin de l’été donc on en trouve encore, bien qu’on l’associe plus souvent au printemps. L’acidité de la rhubarbe mariée avec la douceur de la poire, cela fonctionne super bien!
 
N’ayez pas peur, si le gingembre réchauffe un peu, il n’arrache pas la langue non plus, cela reste subtil et agréable. Si vous êtes du genre à mal supporter les saveurs piquantes, vous pouvez diminuer la quantité ou le supprimer, mais cela perdrait un peu de son pep’s.
 
 
Crumble rhubarbe, poires et gingembre

Crumble rhubarbe, poires et gingembre

Ingrédients

    Pour les fruits
  • 3 poires
  • 7.5 cl d'eau
  • 800 g de rhubarbe coupée en morceaux
  • 100 g de sucre roux
  • 1 c. à c. de gingembre en poudre
    Pour le crumble
  • 100 g de farine
  • 60 g de beurre
  • 60 g de sucre
  • 2 c. à s. d'amandes effilées

Instructions

  1. Épluchez, évidez et tranchez les poires.
  2. Faites-les cuire 10 minutes dans une casserole avec l'eau.
  3. Retirez du feu, égouttez, ajoutez la rhubarbe, le sucre roux et gingembre et mettez dans un plat.
  4. Dans un saladier, mélangez le sucre, la farine et le beurre  du bout des doigts. Saupoudrez ce mélange au dessus des fruits puis parsemez d'amandes.
  5. Préchauffez le four à 180°C, puis enfournez pour 20 minutes au four jusqu'à ce que le crumble soit doré.
 

Salade de pommes de terre au hareng

Me revoilà avec une « je-ne-sais-combien-tième » salade de pommes de terres. Mon homme est fan de ce genre de salade et m’en réclame régulièrement, mais celle-ci ne lui était pas spécialement réservée car il n’est pas amateur de hareng fumé.
 
 
J’avais une belle quantité de hareng fumé à utiliser et je me suis dit que cela se marierait très bien à des pommes de terre, c’est d’ailleurs un mariage que j’avais déjà testé dans un restaurant lors d’un voyage à Copenhague, où on sert du hareng à toutes les sauces!
 
 
Cette salade rapide et très parfumé plaira assurément à tous les amateurs de hareng. Sinon, passez votre chemin, car le goût du hareng est assez prononcé.
 
  
 
Salade de pommes de terre au hareng

Salade de pommes de terre au hareng

Ingrédients

  • 1 kg de petites pommes de terre
  • 300 g de hareng fumé
  • 3 c. à s. de câpres
  • 1 carotte
  • 2 échalotes
  • 1 c. à s. de vinaigre blanc
  • 3 c. à s. de mayonnaise
  • 3 c. à s. de crème fraîche

Instructions

  1. Faites cuire les pommes de terre une trentaine de minutes, départ eau froide, jusqu’à ce qu'elles soient cuites mais pas trop.  Laissez-les tiédir, puis épluchez-les et coupez-les.
  2. Rincez le hareng à l'eau claire pour enlever l'excès de sel, épongez-le à l'aide d'un torchon propre, puis émiettez-le et ajoutez-le aux pommes de terre.
  3. Émincez finement la carotte, les câpres, les échalotes.
  4. Ajoutez tous les ingrédients à la salade et mélangez.
 

Légume de saison : la carotte

Après les pommes de terre, les carottes sont sans aucun doute le légume-racine le plus connu et le plus populaire. Elles sont très polyvalentes et peuvent prendre différentes saveurs selon la façon dont elles sont cuites. Elles peuvent être prendre des notes sucrées, plus fraîches, ou encore épicées et intenses… N’hésitez donc pas à la préparer à toutes les sauces!


Photo Brett Forsyth @Flickr

Comment choisir des carottes?

Lorsque vous achetez des carottes, choisissez de très jeunes carottes minces et pointues, qui sont très tendres lorsqu’elles sont consommées crues ou légèrement cuites à la vapeur, c’est un délice! Les carottes plus grosses et plus âgées doivent être fermes, dodues et sans zone molle. Leur peau doit être lisse, sans tâche et sans fissures. Les carottes ne doivent pas se plier facilement, signe qu’elle sont déjà trop vieilles. 

Si vous voyez des carottes dont les fanes sont encore présentes, assurez-vous qu’elles sont brillantes et qu’elles ne sont pas fanées. Les fanes de carottes sont un peu amères, mais peuvent être utilisées dans un pesto, les soupes et les salades pour un repas zéro déchet.

Le orange est la couleur la plus commune pour les carottes, mais elles carottes se déclinent en un arc-en-ciel de nuances. Cherchez sur votre marché de producteurs des carottes pourpres, blanches, jaunes et rouges pour varier les plaisirs.

Photo Scott 97006 @Flickr

Quand les carottes sont-elles de saison?

Bien qu’elles soient consommées toute l’année dans les supermarchés, les carottes ont en fait une saison. Récoltée très jeune, la carotte primeur est la première sur les étals, de fin mai à juillet. Ensuite, la carotte « de saison » entre en scène, elle est commercialisée jusqu’en octobre. La saison de la carotte est donc réellement de mai à octobre si on cumule ces deux variétés. Sur les étals arrive enfin la carotte « de garde », qui est retournée et recouverte de terre ou de paille afin d’être protégée du froid dans les champs, et que l’on commercialise en automne et en hiver.

Comment conserver des carottes?

Conservez vos carottes dans un sac en plastique non fermé au réfrigérateur. Elles devraient tenir quelques semaines. Les carottes perdent de l’humidité à cause de leurs feuilles, coupez-les avant de les entreposer. Enveloppez les fanes dans une serviette en papier humide et utilisez-les maximum dans les deux jours qui suivent; ils sont délicats et se flétrissent rapidement.

Photo Mats Lindh @Flickr

Comment préparer des carottes?

La plupart des gens pèlent les carottes, mais de précieux nutriments se trouvent dans la peau. Si les carottes sont jeunes et bio, il suffit de les laver avant de les utiliser. Celles de taille moyenne devront être brossées vigoureusement et les plus vieilles devront probablement être épluchées si leur peau est trop épaisse.

Les carottes crues sous forme de bâtonnets sont parfaites à l’apéritif, mais ce légume polyvalent peut également être cuit de la manière que vous préférez, coupées en morceaux ou râpées en salades, par exemple. Elles peuvent être bouillies, cuites à la vapeur, sautées et frites, braisées, glacées et sont délicieuses rôties au four.

En plus de les servir simplement beurrées et garnies de persil, les carottes peuvent être réduites en purée, utilisées pour faire des soupes, servies dans une sauce à la crème, servies au gratin ou à la dauphinoise. Les carottes peuvent être tranchées en une variété de formes, de garnitures et de crudités et peuvent utilisé pour faire du jus de carotte, qui est délicieux lorsqu’il est mélangé avec un volume égal de jus de pomme frais.

Les carottes sont utilisées dans de nombreux plats – entrées, plats principaux et desserts, traditionnels, ethniques et végétariens. Elles apportent de l’humidité et de la saveur aux gâteaux, comme le fameux carrot cake! Côté saveurs, la carotte se marie très bien avec le miel, l’orange, la coriandre, le cumin, et le thym.

Mes recettes favorites aux carottes

 

Boulettes apéritives ou tartinade carottes au cumin

Soupe de carottes, potimarron et lait d’amande

Gâteau carottes amandes

Tarte carottes cumin et lait de coco

Dip carotte kiri

Carottes au Coca-cola

Tarte aux carottes rapées à la marocaine

Risotto carottes vanille

risotto-carotte-vanille-3

Assiette corse

Aujourd’hui, je vous propose une petite assiette de charcuterie que j’ai composée après un séjour en Corse. Je l’ai réalisée avec les bons produits que j’avais ramenés de là-bas. Il ne s’agit pas d’une recette officielle corse, simplement de mon propre assemblage de spécialités que je voulais faire découvrir à ma famille et mes amis avec ce qui m’avait tant plu lors de mon séjour…
 
 
Vous y trouverez trois charcuteries typiquement corses, et des fromages que l’on trouve exclusivement là-bas également. Avis donc aux corses ou à ceux qui prévoient d’y aller en vacances, car les trésors de cette île ne se trouvent pas partout! Que voulez vous, le meilleur, ça se mérite! Accompagnez cette assiette de bon pain et/ou de pommes de terre au four pour en faire un repas complet.
 
 
La confiture de figues que j’ai utilisée vient également de Corse. On y trouve de délicieuse confitures, il faut dire que les fruits ont vu le soleil, et pas qu’un peu… Et enfin, j’utilise pour parfumer ma vinaigrette du mélange du maquis, un mélange d’herbes que vous pourrez éventuellement substituer par des herbes de Provence, mais ça ne sera pas exactement pareil… Pas le choix, si vous voulez tester, vous allez devoir programmer des vacances!
 
 
 
 

New recipe

Portions : Pour 6 personnes

New recipe

Ingrédients

    Pour la salade
  • 125 g de mélange de roquette et de mâche
  • 2 tomates
    Pour la vinaigrette
  • 5 cl d'huile d'olive
  • 2 c. à c. de moutarde
  • 5 cl de vinaigre balsamique
  • 2 c. à c. de miel
  • 1 c. à c. d'herbes du maquis
  • Sel, poivre
    Pour la charcuterie
  • 50 g de salamu tranché
  • 60 g de coppa tranchée
  • 180 g de lonzu tranché
    Pour le fromage corse :
  • 150 g de Tommette de brebis
  • 150 g de Fior du macchia
  • 150 g de Fior du corsica
  • 150 g de Pecirinu
    Pour le service
  • 60 g de confiture de figues
  • 12 noisettes

Instructions

  1. Dans un bol, mélangez l'huile et la moutarde, ajoutez le vinaigre, le sel et le poivre. Ajoutez le miel et les herbes. Réservez.
  2. Concassez les noisettes. Disposez dans chaque assiette la charcuterie, le fromage, les noisettes, la confiture, la salade.

 

Salades fun et pas tristes!

Avec les beaux jours, on adore se régaler de salades à la fois saines et gourmandes, mais pas question de s’ennuyer pour autant! Voici donc la liste de mes petites favorites, riches en couleurs, en saveurs, pour ne pas vous lasser des salades cet été!.

Salade de pâtes au pesto, feta et basilic

Salade de tomates aux algues

Salade aux haricots verts

Salade de roquette à l’asiatique

Salade de pommes de terre et patates douces aux salicornes

Salade de maïs à la mexicaine

Salade pastèque, concombre, menthe et halloumi