Archives par mot-clé : Végétarien

Fruit de saison : la poire

Photo Roman Cherednychenko @Flickr

Il existe de nombreux types de poires, chacune avec ses propres saveurs et utilisations. Si certaines sont parfaites à déguster en dessert, d’autres se révèlent lorsqu’elles sont associées à un fromage ou cuites dans une tarte. Découvrez comment les choisir et comment bien les cuisiner!


Photo niklaus morin @Flickr

Comment choisir des poires?

Tout d’abord, évitez celles qui ont la peau abîmée ou pleine d’ecchymoses. Choisissez ensuite vos poires en fonction de la date où vous comptez les consommer. En magasin, touchez la zone juste à côté de la tige. Si elle est légèrement molle, la poire est parfaite. SI c’est dur, cela signifie qu’elle n’est pas mûre, et si c’est trop mou, cela signifie que le fruit est trop mûr. Dans tous les cas, ne les prenez pas trop mûrs, car la chair sera pâteuse et farineuse. Prenez-les à la texture juste comme il faut si vous comptez les manger le jour même. Si vous voulez manger vos poires dans quelques jours, choisissez-les avec le dessus plus dur.

Photo Lee Coursey @Flickr

Quand les poires sont-elles de saison?

Bien qu’elles soient disponibles toute l’année dans les supermarchés,  comme les pommes (et à peu près tous les fruits en fait!), les poires ont une saison. Elles sont en pleine saison de septembre à janvier, et sont meilleures récoltées jeunes et encore dures, contrairement à la majorité des fruits.

Comment conserver des poires?

Conservez vos poires à température ambiante et, selon la variété, elles mûriront en quelques jours. Si vous voulez accélérer les choses, placez vos poires dans un sac en papier avec une banane ou une pomme mûre – ces fruits dégagent de l’éthylène, que les poires absorberont, accélérant le processus de maturation. Ces dernières sont sensibles au dioxyde de carbone, alors ne les stockez pas dans un sac en plastique.

Photo S B @Flickr

Comment préparer des poires?

La façon la plus simple de cuire une poire est de la pocher dans une casserole remplie d’un sirop de sucre, réalisé avec la même quantité d’eau que de sucre. Vous pouvez pocher votre poire pelée entière, ou bien coupée en deux, en creusant le cœur avec une cuiller. Accompagnée d’une boule de glace et d’un filet de coulis de chocolat ou de caramel, cela sera tout simplement divin.

Les poires sont également une pièce maîtresse parfaite dans un simple gâteau ou une tarte aux fruits, comme la tarte classique tarte à la frangipane et aux poires. 

Les poires peuvent également faire partie d’un plat salé, elles se marient notamment particulièrement bien avec les fromages bleus comme le roquefort. Essayez- donc une pomme de terre garnie bleu-poires, ou tentez de mettre quelque lamelles dans une galette bretonne.


Photo Markus Reinhardt @Flickr

Mes recettes favorites aux poires

 

Tarte ultra-simple au chocolat et poire

tarte-choco-poire

Tarte rustique poire, confiture de lait et cannelle

Tarte poire, chocolat vanille

Tarte façon crumble pomme poire

tarte-pomme-poire-crumble-2

Tarte aux poires et pépites de chocolat

Poires au sirop en panna cotta à la vanille

Namandier

namandier-poires

Gratin de pommes de terre au roquefort et poires

Curry rouge au tofu au four

Et si on préparait un petit curry? Le curry est un de mes plats favoris, et il me semble que je ne vous en ai pas proposé depuis longtemps. Ça tombe bien, il y a tellement de versions différentes à tester ! Aujourd’hui, c’est un curry rouge au tofu que je vous propose.
 
 
En Inde, les currys sont plutôt cuits sur une flamme, mais cette version a été adaptée au four, ce qui en fait un plat plus pratique à réaliser. N’hésitez pas à utiliser la méthode traditionnelle si vous préférez, en faisant mijoter le plat dans un wok ou une casserole sur le feu.
 
Ce curry est délicieux. Je le trouve moyennement piquant, mais c’est une question de tolérance personnelle. Cela variera selon la variété de piment et la quantité que vous mettrez. N’hésitez pas à ajuster si vous voulez être sûrs que cela vous convienne!
 
La recette commence par la réalisation d’une pâte de curry rouge thaïlandaise faite à la main. Elle est très facile à réaliser avec votre robot culinaire ou votre mixeur. Vous ajoutez ensuite du lait de coco, dans lequel aura infusé de la citronnelle,  du tofu et des légumes, et vous obtenez un plat de curry réconfortant comme j’aime.
 
 

Les feuilles de kaffir se trouvent en boutique exotique et ont une saveur citronnée. A défaut, vous pouvez mettre des feuilles de laurier bien que ce ne soit pas franchement pareil, ou les supprimer.

Bien que ce plat ne contienne pas de viande ou de poisson mais du tofu, il n’est pas totalement végétarien. Cependant, il peut facilement être converti, pour cela il suffit d’enlever deux ingrédients. Supprimez la sauce nuoc mam qui contient du poisson, remplacez-la par un peu de sauce soja ou une sauce nuoc mam végétarienne, vendue en boutiques spécialisée. La pâte de crevettes devra être supprimée également.

Avec cette recette Je participe au jeu « recette autour d’un ingrédient » lancé par les deux blogueuses Samar, du blog Mes inspiration culinaires et Soulef du blog Amour de cuisine. La marraine du jeu, Virginie du blog Ça ne sent pas un peu le brûlé là? a choisi comme ingrédient « Le curry » pour être la vedette de ce mois.

 

Les participantes :

  1. Soulef du blog  Amour de cuisine avec des Bricks façon msemen au poulet au curry
  2. Samar du blog Mes inspirations culinaires avec des Spaghetti à la pâte de curry Thaï et crevettes
  3. Jackie du blog La Cuisine de Jackie avec un Filet de dorade royale, crème coco curry et ananas rôti
  4. Coco de Nice du blog Cuisine en folie avec un Saumon au curry vert, citronnelle et lait de coco
  5. Christelle du blog La cuisine de Poupoule avec des Boulettes curry aux légumes
  6. Michelle du blog  Plaisirs de la maison avec un curry de poulet au lait de coco et purée de patate douce
  7. Amal du blog La cuisine de Amal avec un Potiron Thai et pois chiches au curry
  8. Catalina du blog Le Blog de Cata avec des Saint jacques à la crème et au curry vert
  9. Chantal du blog Un grain de sable ou de sel avec
  10. Sylvie du blog La table de Clara avec des Navettes apéritives à la pâte de curry rouge
  11. So-CuiZine du blog  So-CuiZine avec une Rillettes de poulet allégées
  12. Assia du blog  Gourmandise Assia avec une Soupe de Fenouil Patate douce au Curry
  13. Ponpon du blog La cuisine de Ponpon avec un Vol au vent aux courgettes, bâtonnets de filet de pintade, sauce au curry royal
  14. Fabienne du blog Famoh avec un Riz au curry à la mijoteuse
  15. Viviane du blog Quoi qu’on mange avec un Curry de carottes parfumé à la poudre Curry Corsaire
  16. Aurélie du blog J’ai toujours aimé le jaune moutarde avec un Curry des Carraïbes aux bananes plantains
  17. Zika du blog Cuisine De Zika avec un Riz au curry et poulet rôti au beurre et à la poêle
  18. Isabelle du blog La cuisine d’ici et d’ISCA avec un Kedgeree au maquereau fumé
  19. Delphine du blog Oh la gourmande… avec un Poulet au curry
  20. Michèle du blog Croquant Fondant Gourmand avec un Velouté de chou-fleur au curry
  21. Natalia du blog Sucre et épices avec un Curry de crevettes à ma façon
  22. Chrystel du blog Entre rire et cuisine avec
  23. Hélène du blog Keskonmangemaman ? avec un Curry de crevettes thaï à la citronnelle
  24. Brigitte du blog Les filles à table avec un Butter chicken
  25. Vanessa du blog Popote de petit_bohnium avec des Carottes aux lardons, Kiri et curry au Cookéo
  26. Silvie du blog Citronelle and cardamome avec un Curry thaï aux aubergines
  27. Dyenskitchen du blog Dyen’s Kitchen avec
  28. Mauricette du blog Momo délice avec un Cake poulet curry
  29. Carine du blog Kougelhopf Chocolat avec un Curry de moules aux cacahuètes
  30. Loubna du blog Cuisine Test avec un Curry de pois chiches au poivron et brocoli
  31. Béa du blog Les petits plats de Béa avec un Lieu jaune au curry, riz épicé
  32. Lina du blog Chaud Patate avec un Curry de fleur de bananier et crevette
  33. Salima du blog C’est Salima qui cuisine avec des Bricks au poulet et au curry
  34. Natly du blog Une Cuisine pour Voozenoo avec un Curry de pois chiches au lait de coco
  35. Not parisienne du blog Not Parisienne avec un Curry rouge au tofu au four
  36. So Phie du blog La Tendresse en Cuisine avec des Courgettes aux feuilles de curry et épices
  37. Martine du blog Kilomètre-0 avec un Curry de moules aux cacahuètes
  38. Christine du blog Pause Nature avec un Curry d’haricots coco
  39. Nadji du blog Saveurs et Gourmandises avec des Gambas au curry 
  40. Virginie Auclair du blog ça ne sent pas un peu le brûlé là? avec un Osso bucco au lait de coco et au curry

Curry rouge au tofu au four

Curry rouge au tofu au four

Ingrédients

  • 200 g de tofu fumé coupé en dés
  • 1 poivron vert haché
  • 2 tomates coupées en petits morceaux
  • 1 kg d'aubergines coupée en dés
  • 2 feuilles de kaffir
    Pour la sauce
  • 1 boîte de lait de coco
  • 2 c. à s. de citronnelle fraîche hachée
  • 1 échalote
  • 1 cm de gingembre râpé
  • 5 gousses d'ail
  • 1 petit piment rouges frais
  • 70 g de concentré de tomate
  • 1 c. à c. de sauce Nuoc Mam
  • 1 c. à c. de poudre de chili
  • 1 pincée de cumin moulu
  • 1/2 c. à c. de coriandre moulue
  • 1 c. à s. de cassonade
  • 1 c. à c. de pâte de crevettes
  • 2 c. à s. de jus de citron vert frais
  • 10 cl de bouillon de légumes

Instructions

  1. Versez dans une casserole le lait de coco, ajoutez-y les bâtons de citronnelle en tronçons puis portez à ébullition. Réservez et laissez infuser au moins 30 minutes. Passez au chinois pour retirer la citronnelle.
  2. Dans un plat allant au four, déposez le tofu coupé en dés.
  3. Ajoutez l'aubergine, le poivron et les tomates hachées. Préchauffez le four à 180°C.
  4. Placez tous les ingrédients de la sauce au curry dans un robot culinaire et mixez. Versez la sauce au curry sur le tofu. Saupoudrez des feuilles de kaffir. Couvrez et faits cuire 45 minutes à 180°C. Servez saupoudré de coriandre fraîche.

Source d’inspiration :
http://thaifood.about.com/od/thaicurrydishes/r/Easy-Thai-Red-Curry-Recipe.htm

Comment profiter à fond du mois d’octobre?

Photo Ian Sane @Flickr
 
Le mois d’octobre est là… Si beaucoup d’entre nous regrettent la fin de l’été, je trouve qu’il y a beaucoup de points positifs dans ce mois, et qu’il peut être vraiment chouette sur de nombreux aspects.  Je vous partage ici mes idées pour profiter au maximum du début d’automne.
 
Voici mes meilleurs conseils pour passer un bon mois d’octobre :
 

Regardez les feuilles des arbres

Les arbres prennent à cette période très jolies couleurs et leurs feuilles tapissent le sol. C’est le moment d’en prendre plein les yeux, de réaliser de jolies photos, de ramasser pourquoi pas quelques feuilles et quelques marrons ou noisettes pour décorer votre centre de table. Si vous avez des enfants, ils peuvent profiter de cette jolie saison pour démarrer un herbier et essayer d’identifier les arbres auxquelles appartiennent les feuilles ramassées.

    
Photo Ian Sane @Flickr

Célébrez Halloween

Si vous aimez fêter Halloween, vous avez beaucoup à faire ce mois-ci. Commencez par choisir les costumes de toute la famille. Concentrez-vous ensuite sur l’organisation d’une fête adaptée aux enfants avec certaines activités à thème, telles que le découpage de la citrouille. Préparez aussi vos stocks de bonbons pour le ramassage du jour J, si vous vivez dans un quartier où cette tradition est pratiquée. 


Photo Lisa Zins @Flickr

Fêtez le jour des végétariens

Que vous soyez végétariens ou non, il y a une journée qui peut mettre tout le monde d’accord, c’est la journée du végétarisme. Pourquoi ne pas essayer de manger végétarien toute cette journée? De nos jours, vous pouvez trouver une version végétarienne de presque tous les plats, du hachis parmentier au hamburger. Souvent, les versions végétariennes sont plus saines que les versions originales. En cette période de prise de conscience écologique, faites preuve de créativité et essayez des recettes végétariennes et la viande ne devrait même pas vous manquer!


Photo Personal Creations @Flickr

Mangez  des nachos

Le 21 octobre, c’est la journée mondiale des nachos. Je crois que je n’en ai jamais autant mangé que cet été au Canada et désormais, je suis accro! Qu’ils soient garnis de haricots rouges ou de fromage et de guacamole, épicés ou plus doux, une chose est sûre,  ils sont toujours délicieux.


Photo John Ong @Flickr

Cuisinez de la citrouille

Avec Halloween, octobre est le mois de la citrouille! Les utilisations de cette jolie courge sont presque illimitées. En version sucrée, mélangez la chair de votre citrouille à des muffins, des tartes ou un gâteau aux carottes pour une saveur fraîche et de saison. En version salée, la citrouille fait de délicieuses soupes, purées ou tartes. Même les graines peuvent être réutilisées, assaisonnées pour l’apéro par exemple!


Photo Thad Zajdowicz @Flickr

Voilà mes idées pour faire d’octobre un mois vraiment unique! Et vous, vous aimez d’autres choses dans ce mois en particulier?

Friands à la saucisse végétariens

Aujourd’hui, je vous propose un classique de la cuisine française, revisité en mode végétal. J’aime beaucoup m’amuser à faire des plats normalement non végétariens, en version végétarienne, et celui-ci nous a agréablement surpris par son résultat très proche de l’original.
 
 
Cette recette n’est pas à la portée de tous, non qu’elle soit difficile à faire, mais il vous faudra trouver deux produits typiques de la cuisine végétale et qu’on ne trouve qu’en boutique spécialisée : des saucisses végétales et du cheddar végétal. Bien sûr, si vous avez du vrai cheddar et des saucisses de viande, cela fonctionne tout aussi bien, cela dépend de vos goûts et de vos habitudes alimentaires!
 
 
En dehors de ce détail, c’est une recette vraiment basique à réaliser et inratable. Mes photos ne sont ps très jolies car je les ai prises de nuit et que ma pâte feuilletée n’était pas bien rectangulaire, mais au gout, c’était délicieux.
 
  
 
 
Friands à la saucisse végétariens

Friands à la saucisse végétariens

Ingrédients

  • 1 pâte feuilletée rectangulaire
  • 4 saucisses végétales (ou pas)
  • 100 g de cheddar râpé végétal (ou pas)
  • 1 oignon
  • 1 c. à s. de moutarde
  • 1 pincée de paprika
  • 1 c. à c. d'herbes de Provence
  • 1 c. à s. d'huile olive
    Pour la dorure
  • 1 c. à s. d’huile d'olive
  • 1 pincée de paprika
  • 1 pincée de curcuma

Instructions

  1. Émincez finement l'oignon.
  2. Faites revenir l'oignon avec les saucisses pendant  minutes avec 1 cuiller à soupe d'huile et les herbes de Provence. Retirez du feu et laissez refroidir.
  3. Coupez la pâte feuilletée en 4 rectangles identiques. Tartinez la pâte de moutarde.
  4. Déposez sur le côté de la pâte la saucisse et l'oignon émincé, puis le cheddar, saupoudrez de paprika.
  5. Repliez la pâte par dessus la saucisse, et appuyez bien pour souder les bords.
  6. Mélangez l'huile, le paprika et le curcuma dans une petite asse, et badigeonnez les feuilletés avec ce mélange à l’aide d'un pinceau.
  7. Préchauffez le four à 180°C, puis faites cuire 20 minutes, jusqu’à le que la pâte soit cuite et dorée.
 

Les aliments industriels à éviter pour une vie plus saine

Si je suis une fan de fait maison, je dois parfois avouer que par manque de temps, il m’arrive de prendre des produits tout faits en magasin. J’aimerais tendre vers le zéro, mais c’est quand même difficile quand on travaille de tout faire par soi-même!
 
Cependant, que ce soit pour notre santé ou pour le  porte-monnaie, il y a des produits industriels qu’il vaut mieux bannir plus que d’autres… Éliminer les chips ou vos sucreries préférés de votre régime peut vous sembler compliqué ou rébarbatif au premier abord. Cependant, avec quelques astuces de remplacements, il est beaucoup plus aisé qu’il n’y parait d’ajouter des aliments sains à votre alimentation! Alors si comme moi vous ne pouvez (ou voulez) pas être parfaits, mais souhaitez essayer de réduire les produits transformés dans votre quotidien, voici ma sélections de ceux dont il faut se débarrasser en priorité, et des solutions simples pour commencer à les réduire dans vos placards.
 

Les bonbons

 
Celui-ci est évident, personne ne va me dire qu’il pensait que c’était bon pour la santé ou intéressant nutritionnellement quand même! Pourtant nous sommes nombreux à en acheter, pour nous-mêmes ou pour nos enfants. Pour ces derniers, on leur donne des habitudes au sucre alors que souvent, on a pris beaucoup de temps à  de travailler la diversification alimentaire quand ils étaient bébés pour leur donner de bonnes bases dans la vie. Pourquoi à partir de 3 ou 4 ans, souvent en entrant à l’école, devraient-ils se mettre à manger des cochonneries du jour au lendemain? Ils sont toujours en pleine croissance et ont toujours besoin d’aliments nutritifs, et de rien d’autre. Si vous avez un enfant, vous lui rendrez un très bon service si vous n’achetez plus de bonbons. Il continuera à en manger à l’occasion à l’école quand d’autres enfants en ramènent pour leur anniversaire, et c’est suffisant. Des dés de fruits ou éventuellement un carré de chocolat sont de bien meilleures options dans vos placards.
 

Les boissons sucrées

 
Celui-ci aussi était facile à deviner! Les sodas, les boissons sportives ou énergisantes, les eaux aromatisées ou même les jus de fruits sont une des premières choses que vous pouvez bannir si vous voulez faire du bien à votre corps et à l’environnement. A la place, vous pouvez presser des fruits vous mêmes à l’occasion, mais de manière générale, manger un fruit entier et boire un verre d’eau est bien mieux encore. Vous pouvez aussi vous faire des infusions de fruits à froid, cela donne une sorte d’ice tea qui n’est sucré que par le sucre des fruits. Les eaux infusées, dans lesquelles vous mettez quelques rondelles de concombre ou des pelures de citron bio, sont délicieuses et économiques. 
 
 
 

Les chaînes de fast-food

 
On continue dans le domaine du facile, mais vous le savez sans doute, il n’y a rien de bon dans ce que vend un fast-food, même quand il fait un menu pseudo « adapté aux enfants », ou pseudo sain de type « salade ». Tout est trop gras, trop sucré, et trop salé dans les chaînes de fast-food. Je pense que vous connaissez la pub par cœur, pas besoin de vous dire que c’est tout ce qu’il faut éviter. Personnellement j’adore les burgers, les hot-dogs et les frites, donc je ne dis pas qu’il faut tout arrêter en bloc, mais rendre ça un peu  plus rare, éviter cela avec les enfants au maximum si vous en avez, et quand vous voulez vous faire plaisir, faites un burger maison avec de vrais ingrédient frais, ou allez le manger chez un fast-food « local », c’est à dire un petit commerçant de votre ville, qui mettra sans doute de meilleurs produits dans son burger et a plus besoin de votre argent qu’une chaîne de fast-foods impersonnelle.
 

Les céréales raffinées

Celui-ci est moins évident à deviner, car quand on mange du bon pain de chez le boulanger, des pâtes, ou encore quand on cuisine soi-même avec de la farine, on ne pense franchement pas qu’il y a quelque chose à améliorer là-dedans. Mais en alimentation, tout ce qui est blanc est raffiné, et a donc perdu une partie de ses fibres et de ce qui rendait l’aliment bon pour nous. Ce remplacement est plutôt facile : achetez de la farine semi-complète ou complète, des pâte complètes, du prenez du pain le plus sombre possible ( type au seigle, complet, nordique…), et le tour est joué! Vous venez de rendre votre alimentation bien plus saine et au niveau du goût, c’est bien meilleur. 
 
 

Les biscuits apéro

 
Chips, bretzels, cacahuètes, ne cherchez pas l’exception il n’y en a pas, tout est mauvais pour vous dans ce rayon! C’est horrible car c’est un repas que j’adore, et il n’existe pas d’alternative proche qui soit bonne pour la santé. Même les nouveaux biscuits apéro à la mode, à base de la farine de pois chiche, ou à saveurs de chou kale… C’est du marketing, ça donne envie, ça sonne « healthy », mais ça reste produit avec les mêmes méthodes, et ne vous apporte que des calories vides, c’est à dire qui n’apportent rien à l’organisme. Ça ne rentre pas dans le compte des 5 fruits et légumes par jour, hein ! A ce niveau, le plus simple est de se faire plaisir mais plutôt que de prendre 3 sortes de biscuits pour votre apéro, n’en prenez qu’une complétez avec des tomates cerises et bâtonnets de carottes à tremper dans une sauce au yaourt.

Les viandes transformées

 
Bacon, salami, charcuterie sont plutôt mauvais pour nous, notamment à cause des nitrites. Est donc arrivée une mode des charcuteries sans nitrites ajoutés, qui peuvent quand même contenir d’autres nitrites d’origines plus naturels (mais quand même nocifs, sinon ce n’est pas drôle).  A moins de vouloir devenir végétariens, vous allez sans doute trouver difficile de diminuer leur consommation car les charcuteries rentrent dans la composition de plein de recettes de notre chère cuisine française. Essayez simplement de vous rappeler qu’on n’a pas besoin de viande deux fois par jour, et n’ayez pas le réflexe d’ajouter une tranche de jambon ou une knacki systématiquement au repas du soir, que que soit pour vous ou vos enfants, cela sera déjà un beau progrès!
 

Les plats cuisinés

 
Les plats cuisinés sont un sacré piège car ce sont visuellement des plats sains, ils copient des recettes qui pourraient être saines en version « fait maison », mais ils sont produits de façon industrielle et donc, il a fallu y mettre des ingrédient médiocres pour la rentabilité, et y ajouter des conservateurs. Si vous êtes sensible à la cause environnementale, c’est aussi une belle débauche d’emballages non recyclables. Congelez plutôt vos restes en portions individuelles, et si vraiment vous n’avez pas le choix, achetez des plats surgelés, au moins on n’y a pas ajouté de conservateurs puisque la conservation est due au froid!
 

Les biscuits

 
Les biscuits emballés, mais aussi les pseudo gâteaux tout faits comme les brownies, sont des produits à éviter au maximum également. Ils ne contiennent pas de bons produits comme un gâteau que vous ferez à la maison, mais des œufs de poules élevées dans des conditions infâmes, de la farine premier prix, des agents de texture, des conservateurs…  Et ce, quoi que la jolie illustration sur la boite laisse à penser ! Si c’est pour le goûter de vos enfants, il n’y a rien de bon pour eux dedans, même dans ceux qui semblent spécialement conçus pour eux. Trop de sucre, rien de nutritif qui leur permettre de tenir le coup jusqu’au repas suivant. Donnez-leur simplement du pain, nature, avec un bout de beurre ou un carré de chocolat éventuellement s’ils le refusent sans. Si c’est un petit plaisir pour vous,  faites vous des cookies maison, c’est très simple et cent fois meilleur. C’est tout aussi calorique mais contiendra de vrais ingrédients et le plaisir sera démultiplié!
 
 
Voilà, j’espère que ce petit récap vous sera utile! Gardez en tête que je ne suis pas du genre à vous recommander de manger light, ni de vous priver, ce n’est pas ma philosophie, et ce guide ne vise pas à vous faire perdre du poids ou quoique ce soit de ce genre… Simplement, je pense qu’on a tout à gagner à privilégier le fait-maison quand on le peut, tout en se faisant plaisir!

Légume de saison : la carotte

Après les pommes de terre, les carottes sont sans aucun doute le légume-racine le plus connu et le plus populaire. Elles sont très polyvalentes et peuvent prendre différentes saveurs selon la façon dont elles sont cuites. Elles peuvent être prendre des notes sucrées, plus fraîches, ou encore épicées et intenses… N’hésitez donc pas à la préparer à toutes les sauces!


Photo Brett Forsyth @Flickr

Comment choisir des carottes?

Lorsque vous achetez des carottes, choisissez de très jeunes carottes minces et pointues, qui sont très tendres lorsqu’elles sont consommées crues ou légèrement cuites à la vapeur, c’est un délice! Les carottes plus grosses et plus âgées doivent être fermes, dodues et sans zone molle. Leur peau doit être lisse, sans tâche et sans fissures. Les carottes ne doivent pas se plier facilement, signe qu’elle sont déjà trop vieilles. 

Si vous voyez des carottes dont les fanes sont encore présentes, assurez-vous qu’elles sont brillantes et qu’elles ne sont pas fanées. Les fanes de carottes sont un peu amères, mais peuvent être utilisées dans un pesto, les soupes et les salades pour un repas zéro déchet.

Le orange est la couleur la plus commune pour les carottes, mais elles carottes se déclinent en un arc-en-ciel de nuances. Cherchez sur votre marché de producteurs des carottes pourpres, blanches, jaunes et rouges pour varier les plaisirs.

Photo Scott 97006 @Flickr

Quand les carottes sont-elles de saison?

Bien qu’elles soient consommées toute l’année dans les supermarchés, les carottes ont en fait une saison. Récoltée très jeune, la carotte primeur est la première sur les étals, de fin mai à juillet. Ensuite, la carotte « de saison » entre en scène, elle est commercialisée jusqu’en octobre. La saison de la carotte est donc réellement de mai à octobre si on cumule ces deux variétés. Sur les étals arrive enfin la carotte « de garde », qui est retournée et recouverte de terre ou de paille afin d’être protégée du froid dans les champs, et que l’on commercialise en automne et en hiver.

Comment conserver des carottes?

Conservez vos carottes dans un sac en plastique non fermé au réfrigérateur. Elles devraient tenir quelques semaines. Les carottes perdent de l’humidité à cause de leurs feuilles, coupez-les avant de les entreposer. Enveloppez les fanes dans une serviette en papier humide et utilisez-les maximum dans les deux jours qui suivent; ils sont délicats et se flétrissent rapidement.

Photo Mats Lindh @Flickr

Comment préparer des carottes?

La plupart des gens pèlent les carottes, mais de précieux nutriments se trouvent dans la peau. Si les carottes sont jeunes et bio, il suffit de les laver avant de les utiliser. Celles de taille moyenne devront être brossées vigoureusement et les plus vieilles devront probablement être épluchées si leur peau est trop épaisse.

Les carottes crues sous forme de bâtonnets sont parfaites à l’apéritif, mais ce légume polyvalent peut également être cuit de la manière que vous préférez, coupées en morceaux ou râpées en salades, par exemple. Elles peuvent être bouillies, cuites à la vapeur, sautées et frites, braisées, glacées et sont délicieuses rôties au four.

En plus de les servir simplement beurrées et garnies de persil, les carottes peuvent être réduites en purée, utilisées pour faire des soupes, servies dans une sauce à la crème, servies au gratin ou à la dauphinoise. Les carottes peuvent être tranchées en une variété de formes, de garnitures et de crudités et peuvent utilisé pour faire du jus de carotte, qui est délicieux lorsqu’il est mélangé avec un volume égal de jus de pomme frais.

Les carottes sont utilisées dans de nombreux plats – entrées, plats principaux et desserts, traditionnels, ethniques et végétariens. Elles apportent de l’humidité et de la saveur aux gâteaux, comme le fameux carrot cake! Côté saveurs, la carotte se marie très bien avec le miel, l’orange, la coriandre, le cumin, et le thym.

Mes recettes favorites aux carottes

 

Boulettes apéritives ou tartinade carottes au cumin

Soupe de carottes, potimarron et lait d’amande

Gâteau carottes amandes

Tarte carottes cumin et lait de coco

Dip carotte kiri

Carottes au Coca-cola

Tarte aux carottes rapées à la marocaine

Risotto carottes vanille

risotto-carotte-vanille-3

Comment remplacer la viande dans une recette?

Photo Ella Olsson @Flickr

Je continue ma série d’articles sur les substitutions! Après vous avoir parlé des produits laitiers et des œufs, aujourd’hui on va découvrir comment substituer la viande dans une recette. Ce n’est pas super simple et je n’ai aucune solution miracle pour imiter à la perfection la viande, mais quand on est un peu curieux et aventurier, il y a plein d’astuces amusantes qui permettent de s’approcher de la texture apportée par la viande. Que vous soyez végétariens, que vous receviez des végétariens à dîner, ou que vous souhaitiez juste réduire votre consommation de viande, ces astuces peuvent vous être utiles!

La viande hachée

La viande hachée qui sert pour les sauces bolognaises ou garnitures est assez facile à substituer. Il y a pour cela plusieurs possibilités, qui permettent de varier les plaisirs. Vous pouvez utiliser des protéines de soja texturées, ou PST, qui se conservent très bien et peuvent être réhydratées avant cuisson dans du bouillon, de la sauce soja ou du tamari, (tout cela aide à créer un goût qui rappelle la viande) ou plongées telles qu’elles directement dans la bolognaise ( elles boiront alors la sauce tomate). On peut également obtenir une bonne bolognaise en faisant revenir des champignons de Paris mixés finement, ou du tofu mixé. De petites lentilles cuites donnent aussi une texture sympa. Au niveau du goût, le mélange de champignons et de PST est ce qu’il y a de plus approchant à mon sens.

Le steak haché

On trouve maintenant des hachés végétaux dans tous les supermarchés, mais attention si vous recevez des végétaliens, certains malgré une appellation « végétale » contiennent de l’œuf. Vérifiez bien les ingrédients si cela peut être un problème pour vous. Il est également plutôt facile de faire des hachés végétaux maison, notamment à base de lentilles mixées avec des condiments, de l’oignon… Ces hachés conviennent très bien dans de nombreuses recettes et notamment dans les burgers. Sur le même principe, on trouve facilement, ou on réalise facilement, des boulettes végétales.

Les morceaux de bœuf

Lorsque le bœuf est en morceaux dans une recette, il est plus difficile à imiter que haché. Dans certaines recettes, des champignons coupés en gros morceaux, principalement des champignons blancs ou des shiitake, feront l’affaire. Le quorn, malheureusement difficile à trouver en France, est très sympa également dans les recettes qui appellent du bœuf en général. Au niveau du goût, dès que la recette s’y prête, un déglaçage au vin rouge aide à reproduire la profondeur de saveur que l’on aime dans certains plats au bœuf. Cette astuce est assez bluffante! Sinon, un peu de pâte miso, de concentré de tomates, de jus de raisin ou de vinaigre balsamique jouent très bien aussi ce rôle d’exhausteur de saveur.

Le poulet

Le poulet est une viande qui n’a pas énormément de goût, donc c’est ici plus une texture qu’il faut essayer de reproduire. Suivant les recettes, on peut simplement le remplacer par du tofu, du seitan ( on en trouve même déjà modelé en forme de blancs de poulet), ou des protéines de soja texturées de gros format. Ces dernières, à réhydrater, imitent très bien les aiguillettes de poulet et sont parfaites dans les curry, plats thaï, etc. On peut aussi utiliser de l’hallloumi, un fromage qui aime le même genre de marinades que le poulet (miel moutarde, aux herbes et huile d’olive…) et qui peut être grillé. Là il ne s’agit pas d’imiter le poulet mais simplement de le remplacer par quelque que chose d’aussi sympa!

On trouve très facilement de nos jours des nuggets végétaux et des cordons-bleus végétariens, qui blufferont les enfants et les plus grands. Les nuggets sont aussi très faciles à réaliser maison, simplement en coupant des morceaux de seitan et en les panant comme on le ferait avec du vrai poulet.

Le porc

Je ne parle pas ici des charcuteries  (j’y dédierai un article à part un jour!), mais du porc servi en tant que viande. Vous pouvez le substituer de la même façon que le poulet car c’est une viande assez douce : tofu, seitan ou halloumi suivant les cas.

L’agneau

L’agneau est une viande très parfumée et à ma connaissance, rien ne s’approche un tant soit peu de son goût. Utilisez les mêmes substituts que le bœuf : champignons, quorn, et un déglaçage au vin rouge quand c’est possible.

Les barbecue

Ce thème mériterait un article à part entière, et je vais d’ailleurs y songer très prochainement! Mais globalement, on trouve de fausses saucisses, de fausses merguez, du tofu aux herbes… Tout existe en « faux » pour les barbecues. La texture et les assaisonnements sont les mêmes, par contre la viande n’est pas reproduite à la perfection, bien sûr! Cela reste quelque chose d’assez sympa à découvrir.


Photo Chris Dlugosz @Flickr

Et vous, avez-vous déjà testé des substituts de ce type? Qu’en avez-vous pensé? En connaissez-vous d’autres?

Pizza aux falafels et halloumi

Aujourd’hui c’est la journée mondiale des falafels… Oui je sais, c’est un peu tiré par les cheveux! Il existe une journée pour tout et n’importe quoi, et cela m’amuse de me demander qui a pu avoir une idée pareille…

 

Mais après tout, j’adore les falafels alors je me suis dit, pourquoi ne pas jouer le jeu de cette journée mondiale? Vous pouvez pour cela acheter des falafels tout faits ou les réaliser maison. Si vous voulez vous lancer, je vous ai déjà proposé une recette ici, je les adore.

Quand vous avez des falafels, le plus simple c’est bien sûr de les consommer tels quels avec une petite sauce au yaourt et à la menthe… On peut aussi s’amuser à intégrer les falafels dans des recettes, comme je vous le propose aujourd’hui avec une falafel pizza.

On fait bien des pizzas boulettes, alors pourquoi ne pas tenter une version végétarienne aux falafels après tout? J’ai accompagné l’ensemble d’halloumi, mon fromage fétiche aux consonances du sud. Les deux se marient très bien ensemble, il faut dire qu’ils ne sont pas tout à fait du même coin mais sentent quand même bien le soleil tous les deux!

Si vous avez envie d’une pizza qui change un peu, celle-ci est pour vous!

Pizza aux falafels et halloumi

Pizza aux falafels et halloumi

Ingrédients

    Pour la base
  • 60 g de yaourt à la grecque
  • 1 c. à c. d'huile olive
  • 1 c. à c. de menthe
    Pour l'halloumi
  • 250 g d'halloumi
  • 1 c. à s. d'huile olive
  • 1 c. à s. de jus de citron
  • 1 c. à c. d'herbes de Provence
  • Sel, poivre
  • 1 pâte a pizza
  • 100 g de falafels
  • 3 olives vertes en rondelles
  • 1 pincée de menthe
  • 1/2 oignon rose coupé en rondelles
  • 30 g de fromage râpé spécial pizza
    Pour le service
  • 1 c. à c. d'huile olive
  • 1 c. à c. de vinaigre balsamique

Instructions

  1. Coupez l'halloumi en dés.
  2. Mélangez-le dans un bol avec l'huile d'olive, le jus de citron, les herbes de Provence, du sel et du poivre. Réservez au frais.
  3. Coupez les falafels en 2.Étalez votre pâte à pizza.
  4. Mélangez le yaourt avec l'huile d'olive, et la menthe. Étalez sur la pâte à pizza.
  5. Disposez par dessus les falafels, l'halloumi, l'oignon, le fromage à pizza, les olives, saupoudrez d'un peu de menthe supplémentaire.Préchauffez le four à 200°C.
  6. Enfournez pour 15 minutes environ et servez immédiatement.

Comment profiter à fond du mois de juin?

Photo Becky Matsubara @Flickr
 
Je sais, je dis ça à propos de chaque mois, mais il y a plein de raisons d’aimer le mois de juin ! Qui n’aime pas cette période où l’on profite du beau temps et où on se projette sur ses vacances à venir?Je continue ma saga et je vous propose donc ce mois-ci les petits plaisirs du mois de juin, pour apprécier pleinement ce moment génial!
 
Voici mes meilleurs conseils pour passer un bon mois de juin :
 
 
 

Participez à la fête de la musique

Le 21 juin, chaque année c’est l’occasion d’apprécier la fête de la musique. Découvrir des groupes amateurs en se promenant dans sa ville et partager un moment de convivialité, c’est vraiment chouette… Et si en plus le beau temps est de la partie, on n’a aucune raison de s’en priver!


Photo Jean-Pierre Dalbéra @Flickr

Célébrez le jour de l’environnement

Le 5 juin, on célèbre le jour de l’environnement. Il y a des façons très simples de rendre hommage à notre belle planète à cette occasion. Vous pouvez jardiner, laisser votre voiture au garage, manger végétarien, ramasser quelques ordures sur la plage ou en forêt… Profitez-en aussi pour sensibiliser vos enfants (si vous en avez) au respect de environnement.


Photo lwtt93 @Flickr

Parcourez votre région

En attendant les vrai vacances, profitez des beau jours pour découvrir des recoins e votre région : jolis parcs, espaces naturels, musées, villages fleuris… Il y en a pour tous les goûts en France, même sans partir loin! 


Photo Dennis Götz @Flickr

Profitez des brocantes et vide-greniers

Avec le beau temps, profitez de la fraîcheur du dimanche matin pour parcourir les jolis vide greniers de votre coin. Que vous ayez besoin de quelque chose ou pas, vous y trouverez toujours un petit objet à ramener sans vous ruinez, et cela permet de prendre l’air, discuter avec les vendeurs… 


Photo photos-chinon.cite-creative @Flickr

Lâchez-vous sur les barbecues

Dès qu’il y a un rayon de soleil, profitez-en pour vous faire un barbecue, c’est tellement convivial et on a finalement que 3 mois pour en profiter vraiment! Pour une version plus saine, vous pouvez aussi dégainer la plancha, ou envisager de cuisiner des barbecues un peu plus végétaux.

 

Photo Richard Leonard @Flickr
 
 
Voilà mes idées pour faire de juin un mois vraiment sympa! Et vous, vous aimez d’autres choses dans ce mois en particulier?

Spécialité du Népal : dal bhat

 Vous savez que j’aime voyager en cuisine et aujourd’hui, ce plat de riz et lentilles nous emmène au Népal. Un beau voyage vous ne trouvez pas? La cuisine du Népal est un beau mélange d’influences d’Inde et du Tibet. Ce dal est un peu le plat de base de la cuisine végétarienne au Népal. On le sert souvent lors d’un des deux repas journaliers : en fin de matinée ou fin d’après-midi.
 
 
C’est un plat qui est aussi très apprécié au Bangladesh et en Inde.
On sert souvent le dal bhat avec du curry et des légumes en conserve épicés (achards ou pickles). 
 
Au Népal, on mange ce plat directement à la main (toujours la droite) mais je ne vous cache pas que j’ai utilisé des couverts! C’est vous qui voyez, surtout si vous avez des enfants, l’option de manger avec les mains risque de leur plaire!
 
Le riz utilisé est du riz basmati, très parfumé et très utilisé en cuisine indienne.
 
 
Cette recette est délicieuse et pas compliquée du tout, il n’y a pas besoin d’être un grand cuisiner pour la réussir et se régaler! Réalisez un curry maison et accompagnez-le de ce dal bhat au lieu de simple riz nature, votre recette sera sublimée!
 
La prochaine fois que les températures baissent, préparez vous ce plat bien réconfortant et imaginez-vous aux sommets de l’Himalaya, vous trouverez que finalement il ne fait pas si froid!
 
 
 
 
Spécialité du Népal : dal bhat

Spécialité du Népal : dal bhat

Ingrédients

  • 215 g de lentilles jaunes (Toor dal) ou brunes
  • 1 oignon moyen haché
  • 1 c. à c. de flocons de piments rouges séchés
  • 1 petite tomate hachée
  • 1/2 c. à c. de curcuma
  • 1 gousse d'ail hachée
  • 2 c. à s. d'huile d'olive
  • 1 c. à s. de graines de moutarde
  • 1/2 c. à c. de graines de cumin
  • 1  litre d'eau
  • 3 c. à s. de feuilles de coriandre hachées
  • Sel

Instructions

  1. Rincez et égouttez les lentilles. Réservez.
  2. Dans une poêle, chauffez l'huile avec les graines de moutarde, les graines de cumin, l'ail et le piment rouge pendant 1 minute.
  3. Ajoutez l'oignon et faire sauter jusqu'à ce qu'il soit translucide, soit 5 minutes environ.Ajoutez les morceaux de tomates hachées et faites-les cuire jusqu'à ce qu'elles soient molles, 5 minutes.
  4. Ajoutez les lentilles, l'eau, le curcuma et le sel.
  5. Couvrez et faites cuire 30 minutes environ en remuant de temps en temps.
  6. Garnissez de feuilles de coriandre fraîches et servez avec du riz cuit à la vapeur.
 
Source d’inspiration :
http://www.desifiesta.com/2014/02/dal-bhat-lentils-and-rice-nepalese-style.html