Archives par mot-clé : hiver

Fruit de saison : la poire

Photo Roman Cherednychenko @Flickr

Il existe de nombreux types de poires, chacune avec ses propres saveurs et utilisations. Si certaines sont parfaites à déguster en dessert, d’autres se révèlent lorsqu’elles sont associées à un fromage ou cuites dans une tarte. Découvrez comment les choisir et comment bien les cuisiner!


Photo niklaus morin @Flickr

Comment choisir des poires?

Tout d’abord, évitez celles qui ont la peau abîmée ou pleine d’ecchymoses. Choisissez ensuite vos poires en fonction de la date où vous comptez les consommer. En magasin, touchez la zone juste à côté de la tige. Si elle est légèrement molle, la poire est parfaite. SI c’est dur, cela signifie qu’elle n’est pas mûre, et si c’est trop mou, cela signifie que le fruit est trop mûr. Dans tous les cas, ne les prenez pas trop mûrs, car la chair sera pâteuse et farineuse. Prenez-les à la texture juste comme il faut si vous comptez les manger le jour même. Si vous voulez manger vos poires dans quelques jours, choisissez-les avec le dessus plus dur.

Photo Lee Coursey @Flickr

Quand les poires sont-elles de saison?

Bien qu’elles soient disponibles toute l’année dans les supermarchés,  comme les pommes (et à peu près tous les fruits en fait!), les poires ont une saison. Elles sont en pleine saison de septembre à janvier, et sont meilleures récoltées jeunes et encore dures, contrairement à la majorité des fruits.

Comment conserver des poires?

Conservez vos poires à température ambiante et, selon la variété, elles mûriront en quelques jours. Si vous voulez accélérer les choses, placez vos poires dans un sac en papier avec une banane ou une pomme mûre – ces fruits dégagent de l’éthylène, que les poires absorberont, accélérant le processus de maturation. Ces dernières sont sensibles au dioxyde de carbone, alors ne les stockez pas dans un sac en plastique.

Photo S B @Flickr

Comment préparer des poires?

La façon la plus simple de cuire une poire est de la pocher dans une casserole remplie d’un sirop de sucre, réalisé avec la même quantité d’eau que de sucre. Vous pouvez pocher votre poire pelée entière, ou bien coupée en deux, en creusant le cœur avec une cuiller. Accompagnée d’une boule de glace et d’un filet de coulis de chocolat ou de caramel, cela sera tout simplement divin.

Les poires sont également une pièce maîtresse parfaite dans un simple gâteau ou une tarte aux fruits, comme la tarte classique tarte à la frangipane et aux poires. 

Les poires peuvent également faire partie d’un plat salé, elles se marient notamment particulièrement bien avec les fromages bleus comme le roquefort. Essayez- donc une pomme de terre garnie bleu-poires, ou tentez de mettre quelque lamelles dans une galette bretonne.


Photo Markus Reinhardt @Flickr

Mes recettes favorites aux poires

 

Tarte ultra-simple au chocolat et poire

tarte-choco-poire

Tarte rustique poire, confiture de lait et cannelle

Tarte poire, chocolat vanille

Tarte façon crumble pomme poire

tarte-pomme-poire-crumble-2

Tarte aux poires et pépites de chocolat

Poires au sirop en panna cotta à la vanille

Namandier

namandier-poires

Gratin de pommes de terre au roquefort et poires

Gratin de pommes de terre, champignons et camembert

Je pense que je n’ai plus besoin de vous parler de mon amour des champignons, mais au cas où vous auriez des doutes, je vais aujourd’hui encore vous montrer à quel point on peut se régaler grâce à eux. C’est un gros gratin hivernal que je vous propose, à base de camembert, de champignons et de pommes de terre. En clair, c’est le genre de plat que l’on apprécie quand le mauvais temps revient parmi nous, ce qui ne saurait trop tarder un peu partout en France!
 
 
Dans cette recette, j’ai mis un peu de parmesan râpé car c’est un fromage que je trouve top pour parfumer un plat. Il y aussi de l’estragon, qui se marie très bien avec le camembert je trouve, et du jambon végétal. J’ai voulu tester ce dernier quand je l’ai vu en faisant mes courses, mais il peut facilement être remplacé par du vrai jambon si vous préférez, ou même être supprimé totalement, car au final on ne le sent pas tant que ça… Le goût vient plutôt du fromage, des champignons et des herbes fraîches! Avec ça, vous êtes assurés de vous régaler!
 
 
Pour le fromage, je me suis documentée cet été pendant mes vacances en Normandie sur la meilleure façon de reconnaître un camembert normand, et ce n’est malheureusement pas si simple. Il faut vraiment faire attention à ce qu’on achète si on veut donner ses sous à de vrais producteurs normands et non à des gros groupes industriels! Prenez donc autant que possible un vrai bon camembert au lait cru en provenance de Normandie, signalé par une A.O.P.  et sur lequel vous verrez le terme « Camembert de Normandie« . S’il est écrit Camembert fabriqué en Normandie, ou pire, camembert tout court, vous n’avez plus de garantie sur l’origine du lait et risquez d’avoir un vague assemblage avec un faible pourcentage de lait normand… Subtil, non? A croire que les industriels veulent qu’on se trompe!
 
 
 
  
 
 
Gratin de pommes de terre, champignons et camembert

Portions : Pour 2 gros gratins

Gratin de pommes de terre, champignons et camembert

Ingrédients

  • 800 g de pommes de terre à gratin
  • 125 g de champignons
  • 2 oignons
  • 40 g de parmesan
  • 125 cl de crème fraîche
  • 25 cl de lait
  • 1 c. à c. de thym
  • 1/2 c. à c. d'estragon
  • 35 g de jambon (végétal ou pas)
  • 2 gousses d'ail
  • 1 camembert
  • Sel, poivre

Instructions

  1. Épluchez les pommes de terre.
  2. Faites-les cuire 25 minutes dans une casserole d'eau salée départ eau froide puis coupez-les en rondelles.
  3. Préchauffez votre four à 200°C.
  4. Épluchez et émincez les oignons et les champignons.
  5. Déposez les pommes de terre, l'oignon cru, les champignons crus, et le jambon coupé en dés dans le plat.
  6. Mélangez dans un bol la crème, le lait, le sel, le poivre, l'ail, le parmesan, le thym, l'estragon.
  7. Versez la crème sur les pommes de terre. Posez le camembert coupé en 2 dans l'épaisseur sur le gratin, poivrez et enfournez pour 40 minutes.
 
Source d’inspiration :

12 choses à remplacer pour une vie plus verte (et moins chère)

Photo Ian Burt  @Flickr
 
Aujourd’hui, je vous propose un petit article « Green » comme j’essaie de le faire régulièrement ces derniers temps. J’ai changé pas mal de choses dans ma façon de consommer depuis ce début d’année, et je voulais partager avec vous ce qui en ressort de plus positif. Je vous propose donc de découvrir 12 remplacements, en cuisine ou pas, que vous pouvez faire sans trop de frais et qui vous feront ensuite faire de belles économies en plus de sauvegarder notre environnement. Pourquoi ne pas essayer d’en adopter une par mois par exemple ?
 

Les pailles

Les pailles font super joli dans les cocktails certes, mais elles sont un vrai désastre pour nos amis les poissons. Il n’y a clairement aucune solution sérieuse pour les recycler actuellement, donc mieux vaut les abandonner dès maintenant. A la maison, vous pouvez investir dans des pailles en métal ou en bambou pour continuer à décorer vos boissons de façon plus éthique. Au restaurant ou dans les bars, prenez le réflexe de préciser que vous n’en voulez pas, surtout quand vous commandez un cocktail ou une boisson pour un enfant, car c’est dans ces cas-là qu’elles sont presque systématiquement ajoutées.

Photo KishR  @Flickr

Les boites de conservation en plastique

Si vous en avez déjà, pas la peine de s’alarmer, le mieux est bien sûr de continuer à les utiliser. Si vous prévoyez d’en racheter par contre, rappelez vous que c’est du plastique, qui n’apporte rien de bon à l’environnement ni même à vos aliments. Le mieux est d’utiliser du verre ou du pyrex. Si vous aimez avoir des contenants adaptés vous pouvez en acheter dans cette matière, sinon plus simple et moins cher, gardez un stock de bocaux propres et le tour est joué. Vous pouvez récupérer des bocaux à cornichons ou à compote par exemple.


Photo Orin Zebest  @Flickr

Les sacs plastique

On le sait, les sacs plastique n’ont que des inconvénients mais pourtant, on continue à nous en donner dans certains commerces. Le plus sûr est de prévoir toujours dans son sac à main un petit sac qui se replie en boule, et de le dégainer sans laisser le temps à la vendeuse/au vendeur de commencer à emballer vos affaires. En ce qui concerne les cabas, j’en garde plusieurs d’avance à la maison mais aussi au travail, au cas où je devrais faire une course en sortant du boulot. Enfin, j’ai un stock de bocaux d’avance pour les magasins qui acceptent qu’on les utilise, et je garde aussi des sacs en papier pour les fruits et légumes, cela évite d’en réutiliser des nouveaux à chaque fois. Je commence à les remplacer petit à petit par des sacs en tissu lavables.


Photo Marco Verch Professional Photographer and Speaker  @Flickr

Les gobelets en pastique

Ils sont une pure catastrophe, surtout dans les entreprises où on les utiles à outrance, mais parfois aussi à la maison, notamment quand vous organisez l’anniversaire des enfants. Si vous voulez des verres fun, utilisez des gobelets en plastique lavables multicolores, et si vraiment vous voulez les décorer, ajoutez-y un ruban, des bouts de papier de récup, des autocollants, ou encore fixez-y des petits objets de déco comme des Playmobil… Ça sera plus mignon et à la fin de la journée la poubelle sera plus légère. Quand vous organisez une célébration ou quand vous recevez des adultes, si vous savez que vous allez manquer de vrais verres, louez-en, ou demandez à des amis d’en ramener pour la journée. Il est de toute façon assez peu agréable de boire du vin ou du champagne dans du plastique!


Photo John Loo  @Flickr

Les bouteilles d’eau en plastique

Cela peut paraître impensable à certains, mais c’est une des économies les plus significatives que vous pourrez faire et franchement, c’est un très gros gain aussi pour la planète. L’eau du robinet est bonne à boire, il faut le savoir, et dans de nombreuses villes, elle n’est pas mauvaise au goût du tout. Je suis souvent bluffée quand je la goûte lors de mes vacances ici et là. A Lille, pas de chance, elle est franchement horrible mais même dans ce cas, il y a des solutions : carafe filtrante, charbon actif, frigo avec distributeur d’eau équipé d’un filtre, filtre à placer sur vos robinets, ou encore une sorte de citerne filtrante avec robinet. Plus simple, servez votre eau d’avance dans des bouteilles pour la laisser reposer. Une grande partie du mauvais goût s’en ira après quelques heures. Vous pouvez même mettre dans l’eau vos écorces de citron ou des rondelles de concombre, un délice! Pensez au poids que vous n’aurez plus à porter si vous abandonnez les bouteilles d’eau, et au fait que vous reviendrez tous légers de vos courses, le rêve non?


Photo Dwayne Madden  @Flickr

Le papier cuisson

Le papier cuisson est bien pratique, mais il a un certain coût à la longue. Vous le savez, nos parents faisaient sans et s’en sortaient très bien. Il suffit de revenir à la bonne vieille technique pour économiser pas mal de papier cuisson : un peu d’huile étalée sur le moule puis couverte d’un peu de farine. Si vous avez des moules en silicone, là c’est encore plus simple, il n’y a rien à faire, le papier cuisson est inutile tout simplement. Pour couvrir la grille de votre four, lorsque vous voulez cuire des cookies par exemple, vous pouvez acheter une feuille de silicone lavable aussi nommée « Silpat ». Il existe d’ailleurs aussi des feuilles de silicones coupées au format de moules à gâteaux, pour les tapisser si vous n’aimez pas la méthode huile + farine.


Photo Marco Verch  @Flickr

Les essuie-tout

Les essuie tout sont bien pratiques mais quand on y réfléchit bien, que font-ils que ne fait pas un torchon ou une serviette éponge? Rien du tout! Pour le côté absorbant, j’aime utiliser des essuie-tout lavables ( en clair, des morceaux de serviette éponge coupés au format d’un essuie tout). Il suffit d’en avoir une bonne dizaine d’avance et de les laver au fur et à mesure. Vous pouvez les acheter tout faits c’est plus joli, mais couper en gros carrés une vieille serviette de bain, ça marche aussi et c’est moins cher. Depuis que je suis équipée, je n’ai plus jamais acheté un rouleau d’essuie-tout, et cela ne m’a jamais manqué.


Photo Mike Mozart  @Flickr

Les mouchoirs en papier

Ok, ce changement est un peu plus compliqué à adopter, simplement parce qu’on est habitués à n’utiliser qu’une fois un mouchoir. Cela semble peu hygiénique de réutiliser quelque chose qui contient des microbes, non? Mais il faut garder en tête que si vous le lavez entre chaque utilisation, votre mouchoir réutilisable est tout aussi propre qu’un mouchoir en papier. Encore une fois, le tout c’est d’en avoir assez d’avance. En un hiver, avec les rhumes d’une famille entière, il y a une belle économie à faire  ce niveau-là, surtout si vous savez coudre et réalisez vous même vos mouchoirs… Ils ne sont ni plus ni moins que des bouts de tissu doux quand on y réfléchit!


Photo Marco Verch  @Flickr

Les emballages pour le pain

Il n’y a pas d’économie à réaliser en achetant du pain non emballé, encore que… Ma boulangerie facture la coupe du pain, mais elle est offerte à tous ceux qui ramènent leur sac à pain et leur font économiser des emballages. Sympa comme principe je trouve! Voici donc un geste simplement pour l’environnement et pour alléger votre poubelle : investissez dans un joli sac à pain et emmenez-le à chaque fois à la boulangerie.


Photo Jungle Jim’s International Market  @Flickr

Les filtres à café

Voici un objet qui est franchement tout à fait inutile une fois qu’on a un filtre universel. Ce filtre universel est très simple à vider dans la poubelle ou le compost et aussi facile à rincer. Voilà une dépense supprimée à tout jamais!


Photo John Beans @Flickr

Le coton

On sort de la cuisine et on se rend dans la salle de bains cette fois! Comme les essuie-tout, les cotons peuvent être très facilement remplacés par des cotons lavables, qui sont finalement de petits morceaux d’éponge ou de tissu doux avec lequel on se lave le visage. Le gant de toilette remis au goût du jour et adapté à la peau délicate du visage en d’autres termes! Très belle économie, quand on pense au nombre de cotons qu’on peut utiliser sur une journée, surtout si on a en plus un bébé que l’on change régulièrement.


Photo Frédérique Voisin-Demery @Flickr

Le film plastique

Le film plastique sert à emballer les aliments ou à couvrir hermétiquement un bol que l’on met au frigo par exemple. Je n’ai jamais aimé ce truc qui est tellement galère à couper qu’on finit par en jeter la moitié avant d’avoir réussi à protéger le moindre aliment. Aussi j’étais ravie de m’en débarrasser une fois pour toute! Pour emballer un aliment, vous pouvez simplement utiliser une boite conservation ou un bocal. Quand aux bols avec des petits restes dedans que vous voulez couvrir au frigo, déposez simplement une soucoupe ou une petite assiette à dessert par dessus, et le tour est joué! On revient à la façon « mamie » finalement!


Photo Jnzl’s Photos  @Flickr

L’aluminium

Même principe! On l’utilise pour emballer des aliments, donc les remplacements sont les mêmes que pour le film plastique. Pour couvrir la plaque du four, vous avez les substituions dans mon chapitre sur le papier cuisson. Pour les papillotes, on investit dans des papillotes en silicone, ou on les fait dans des petits plats allant au four avec couvercle. Si visuellement ça ne ressemble pas, le principe reste le même, une cuisson au four à l’étouffée.


Photo Marco Verch Professional Photographer and Speaker  @Flickr

Les éponges

Ce que je vais vous proposer va peut-être vous sembler peu hygiénique mais c’est tout le contraire. Remplacez vos éponges par de petites « lavettes », en tissu lavable. On en trouve pour pas très cher chez Zeeman ou dans n’importe quel rayon ménager d ‘un supermarché. Quand on regarde ces lavettes on se dit qu’elles semblent pleines de microbes, mais si vous les mettez au sal tous les soirs, elles sont bien plus propre qu’une éponge… A moins que vous ne jetiez votre éponge chaque soir! Dans ce cas votre budget doit être pharaonique… Quand il faut vraiment que ça gratte sévère, il vous reste la brosse (en bois avec manche réutilisable de préférence) ou le « grat’ grat' » métallique. Avec ça, rien ne vous résistera!


Photo Horia Varlan  @Flickr

Voilà, mon petit tour d’horizon est terminé! Et vous, avez vous remplacé d’autres choses « jetables » par une version plus durable? Qu’en pensez-vous?

Spécialité belge : nids d’oiseau

J’ai la chance de vivre près de la Belgique, et de m’y rendre régulièrement pour un petit week-end, une balade en ville, une journée à la plage, un avion à prendre, un concert… C’est un pays dont je ne me lasse pas, tant pour sa belle architecture flamande, que pour la sympathie de ses habitants ou encore sa gastronomie… Oui, vous avez bien lu, les mauvaises langues diront sans doute que je fais référence aux frites, mais la gastronomie belge est bien plus riche qu’on ne l’imagine au premier abord!
 
 
Parmi mes favoris de la cuisine belge, il y a le stoemp, que j’aime refaire chaque hiver. Lors d’un week-end à Namur, j’avais aussi eu l’occasion de goûter les nids d’oiseau, des espèces de scottish egg version belge. J’ai beaucoup aimé ces grosses boulettes et j’ai donc essayé de les refaire à la maison dès que j’en ai eu l’opportunité.
 
 
Les nids d’oiseau ne sont pas compliqués à réaliser, l’étape la plus délicate est juste d’enfermer les œufs durs dans les boulettes… Pour cela, prenez l’équivalent d’une boulette de viande et aplatissez-la en dans la paume de votre main. Ensuite placez l’œuf dur au milieu et refermez en rabattant la viande tout autour. Insistez bien pour que le haché soit bien fermé et sans fissures, sinon il pourrait se craqueler une fois dans le bain de friture.
 
Servez ces boulets avec des frites, un peu de salade et du ketchup maison.
 
 

 

Nids d'oiseau

Portions : Pour 2 boulettes

Nids d'oiseau

Ingrédients

  • 2 œufs durs
  • 150 g de viande hachée
  • 1 œuf
  • 1/2 gros oignon
  • 1 gousse d' ail
  • 1 c. à s. de persil haché
  • 3 c. à s. de chapelure + 1/2 tasse
  • Sel, poivre

Instructions

  1. Commencez par faire cuire les œufs durs si ce n'est pas encore fait.
  2. Faites-les refroidir dans l'eau froide pour mieux savoir les écaler, puis séchez-les avec du papier absorbant.
  3. Hachez très finement les oignons et l'ail, mélangez-les à la viande hachée avec les épices et l’œuf, insistez bien sur le sel et le poivre.
  4. Ajoutez ensuite 3 c. à s. de chapelure pour obtenir une pâte homogène. Elle ne doit pas être trop sèche, il faut qu'elle colle encore aux doigts pour qu'elle puisse bien adhérer aux œufs durs.
  5. Enfermez les œufs durs dans les boulettes. Pour cela, aplatissez en ovale dans la paume de votre main une boule de viande, ensuite placez l’œuf dur au milieu et refermez en rabattant la viande. Faites attention à ne pas laisser de zones non couvertes. Malaxez bien dans les mains pour que la viande hachée soit bien fermée.
  6. Mettez la demi tasse de chapelure dans une assiette creuse. Roulez dans le blanc d’œuf battu puis dans de la chapelure, recommencez une seconde fois.
  7. Mettez au réfrigérateur minimum 2 heures.
  8. Faites chauffer l'huile de la friteuse à 170°C et déposez-y les boulets.
  9. Laissez bien dorer en retournant régulièrement, pendant +- 8 minutes, jusqu’à ce qu'ils soient bien bruns.
  10. Coupez en 2 au moment de servir.
 
Source d’inspiration :

http://www.domicuisine.be/article-29964456.html

Légume de saison : la carotte

Après les pommes de terre, les carottes sont sans aucun doute le légume-racine le plus connu et le plus populaire. Elles sont très polyvalentes et peuvent prendre différentes saveurs selon la façon dont elles sont cuites. Elles peuvent être prendre des notes sucrées, plus fraîches, ou encore épicées et intenses… N’hésitez donc pas à la préparer à toutes les sauces!


Photo Brett Forsyth @Flickr

Comment choisir des carottes?

Lorsque vous achetez des carottes, choisissez de très jeunes carottes minces et pointues, qui sont très tendres lorsqu’elles sont consommées crues ou légèrement cuites à la vapeur, c’est un délice! Les carottes plus grosses et plus âgées doivent être fermes, dodues et sans zone molle. Leur peau doit être lisse, sans tâche et sans fissures. Les carottes ne doivent pas se plier facilement, signe qu’elle sont déjà trop vieilles. 

Si vous voyez des carottes dont les fanes sont encore présentes, assurez-vous qu’elles sont brillantes et qu’elles ne sont pas fanées. Les fanes de carottes sont un peu amères, mais peuvent être utilisées dans un pesto, les soupes et les salades pour un repas zéro déchet.

Le orange est la couleur la plus commune pour les carottes, mais elles carottes se déclinent en un arc-en-ciel de nuances. Cherchez sur votre marché de producteurs des carottes pourpres, blanches, jaunes et rouges pour varier les plaisirs.

Photo Scott 97006 @Flickr

Quand les carottes sont-elles de saison?

Bien qu’elles soient consommées toute l’année dans les supermarchés, les carottes ont en fait une saison. Récoltée très jeune, la carotte primeur est la première sur les étals, de fin mai à juillet. Ensuite, la carotte « de saison » entre en scène, elle est commercialisée jusqu’en octobre. La saison de la carotte est donc réellement de mai à octobre si on cumule ces deux variétés. Sur les étals arrive enfin la carotte « de garde », qui est retournée et recouverte de terre ou de paille afin d’être protégée du froid dans les champs, et que l’on commercialise en automne et en hiver.

Comment conserver des carottes?

Conservez vos carottes dans un sac en plastique non fermé au réfrigérateur. Elles devraient tenir quelques semaines. Les carottes perdent de l’humidité à cause de leurs feuilles, coupez-les avant de les entreposer. Enveloppez les fanes dans une serviette en papier humide et utilisez-les maximum dans les deux jours qui suivent; ils sont délicats et se flétrissent rapidement.

Photo Mats Lindh @Flickr

Comment préparer des carottes?

La plupart des gens pèlent les carottes, mais de précieux nutriments se trouvent dans la peau. Si les carottes sont jeunes et bio, il suffit de les laver avant de les utiliser. Celles de taille moyenne devront être brossées vigoureusement et les plus vieilles devront probablement être épluchées si leur peau est trop épaisse.

Les carottes crues sous forme de bâtonnets sont parfaites à l’apéritif, mais ce légume polyvalent peut également être cuit de la manière que vous préférez, coupées en morceaux ou râpées en salades, par exemple. Elles peuvent être bouillies, cuites à la vapeur, sautées et frites, braisées, glacées et sont délicieuses rôties au four.

En plus de les servir simplement beurrées et garnies de persil, les carottes peuvent être réduites en purée, utilisées pour faire des soupes, servies dans une sauce à la crème, servies au gratin ou à la dauphinoise. Les carottes peuvent être tranchées en une variété de formes, de garnitures et de crudités et peuvent utilisé pour faire du jus de carotte, qui est délicieux lorsqu’il est mélangé avec un volume égal de jus de pomme frais.

Les carottes sont utilisées dans de nombreux plats – entrées, plats principaux et desserts, traditionnels, ethniques et végétariens. Elles apportent de l’humidité et de la saveur aux gâteaux, comme le fameux carrot cake! Côté saveurs, la carotte se marie très bien avec le miel, l’orange, la coriandre, le cumin, et le thym.

Mes recettes favorites aux carottes

 

Boulettes apéritives ou tartinade carottes au cumin

Soupe de carottes, potimarron et lait d’amande

Gâteau carottes amandes

Tarte carottes cumin et lait de coco

Dip carotte kiri

Carottes au Coca-cola

Tarte aux carottes rapées à la marocaine

Risotto carottes vanille

risotto-carotte-vanille-3

Comment profiter à fond du mois de septembre?

Photo Imran Shah @Flickr
 
Pour certains, le mois de septembre peut sembler un peu rabat-joie, car il marque la fin des vacances et l’arrivée de la rentrée scolaire. Mais les beaux jours ne sont pas finis, et plutôt que de se résigner, je vous propose plein de raisons d’apprécier de ce mois et d’en profiter à fond!
 
Voici mes meilleurs conseils pour passer un bon mois de septembre :
 

Profitez encore un peu des activités estivales

Les journées se raccourcissent et le temps de rafraîchit peu à peu. Avant que le temps ne vous force à jouer à l’intérieur, profitez encore des activités d’été au maximum. Mangez dehors, organisez quelques barbecues, faites des balades en forêt… 


Photo Mike @Flickr

Plongez dans les activités d’automne

Quand le temps commence à devenir médiocre, et que les pulls commencent à redevenir indispensables, vous pouvez recommencer à profiter des activités d’automne à intérieur. Sortez les jeux de société, choisissez une nouvelle activité manuelle ou un DIY qui vous inspire…


Photo Secret Pilgrim @Flickr

Buvez de la bière

Je sais, je l’ai déjà dit au mois d’août, mais je n’y peux rien s’il y a une journée internationale de la bière quasiment tous les mois! En septembre, on la célèbre le 7. La bière ne se limite pas à la 1664 de nos jours, il existe des tas de variantes, de saveurs, et des tas de bières artisanales  hyper créatives. 


Photo Felipe Tofani @Flickr

Mangez  des hot-dogs

En septembre on fête aussi la journée du hot-dog. Pourquoi ne pas en profiter pour en réaliser maison et les manger devant un bon film?

Prenez de bonnes habitudes

Septembre est un peu comme janvier, un mois de renouveau, de recommencement, où l’on peut en profiter pour changer quelques habitudes pour repartir du bon pied. Que vous souhaitiez perdre un peu de poids, mieux manger, marcher plus ou faire de meilleurs petits déjeuner, c’est peut être le moment de vous lancer! 

Voilà mes idées pour faire de septembre un mois au top! Et vous, vous aimez d’autres choses dans ce mois en particulier?

Thé vert glacé menthe citron

Avec les beaux jours, quel bonheur de passer du temps sur sa terrasse… Vous traînez beaucoup dans votre jardin vous? Moi j’avoue que l’été si je peux, je mange dehors tous les soirs en semaine, et matin-midi-soir le week-end, tellement j’adore ça!
 
 
Bien sûr, cela dépend de la météo, espérons qu’elle sera clémente cette année! Un de mes plaisirs d’été, à l’instar des boissons chaudes en hiver, ce sont les boisons fraîches. Je n’achète jamais de sodas industriels mais j’adore préparer des boissons maison. Aujourd’hui, je vous propose un thé vert glacé. 
 
 
Rien à voir avec les thés glacés que l’on achète en bouteille, cette boisson est vraiment beaucoup moins sucrée, plus légère, et a vraiment le goût de thé. On aime ou on n’aime pas, mais moi, je préfère! Vous pouvez ajuster la quantité de miel et de citron à votre goût, ainsi que le temps d’infusion du thé. Avec le thé vert, plus on attend, plus on développe l’amertume, mais comme on infuse à froid, il faut quand même beaucoup plus de temps qu’avec un thé chaud. Si vous voulez, vous pouvez goûter le thé régulièrement et arrêter l’infusion quand vous le jugez à votre goût! Vous pouvez également augmenter la quantité de feuilles de menthe si vous aimez ça.
 
 
 
 

Thé vert glacé menthe citron

Portions : Pour 1,5 litre

Thé vert glacé menthe citron

Ingrédients

  • 35 g  de thé vert
  • 1/2 citron
  • Une dizaine de feuilles de menthe
  • 2 c. à c. de miel liquide

Instructions

  1. Lavez bien le citron et coupez-le en rondelles.
  2. Mettez le thé vert dans une boule à thé.
  3. Mettez le thé vert, le citron, la menthe et 1,5 litre d'eau à infuser à froid 2 heures dans une carafe.
  4. Filtrez.
  5. Mettez dans une bouteille, ajoutez le miel et gardez au frais.

Comment préparer un barbecue végétarien?

Photo Marco Verch @Flickr
 
Les beaux jours reviennent et avec eux la saison des barbecue! Partout en France, on commence à vérifier que le stock de charbon est à bloc… Dans le nord, les plus téméraires ont même commencé à griller des saucisses dès février cette année! 
 
L’an dernier, j’ai eu l’occasion de recevoir un végétarien pour un barbecue et ce de manière imprévue, car je ne savais pas que cette personne ne mangeait pas de viande… Vous imaginez la panique au moment de sortir les saucisses lorsqu’il a dit qu’il n’en mangeait pas!
 
Nous avons donc improvisé avec ce qu’on avait dans notre frigo pour lui proposer une alternative, et tout s’est bien fini…  Il n’est pas mort de faim tout du moins! Cela m’a donné l’idée d’un petit article sur ce sujet. Que vous soyez végétarien, que vous deviez réduire la viande pour votre santé, ou que vous receviez un végétarien à dîner comme ce fut mon cas, ce petit guide pourra vous aider!

Les saucisses

Les saucisses et merguez sont l’emblème du barbecue et il serait dommage de s’en priver sous prétexte qu’on ne mange pas de viande. Il existe en substitut des saucisses et merguez végétales que l’on trouve facilement au supermarché ou en boutique spécialisée. Inutile de préciser qu’elles ne ressemble pas à 100%, mais avec un bout de pain, des crudités et de la sauce, ça fait quand même bien l’affaire. Vous pouvez aussi réaliser des saucisses ou merguez végétales maison.

 

Les brochettes

Les brochettes peuvent être 100% légumes, mais pour les rendre un peu plus nourrissantes, il est sympa d’y ajouter une protéine végétale comme le tofu, fumé de préférence ou aux herbes, le tempeh ou encore des morceaux de haché végétal. Une autre alternative est l’halloumi, un fromage qui peut se griller sans fondre, divin au barbecue. Coupé en cubes, il est parfait sur des brochettes. Ce mélange d’épices à barbecue vous aidera à réaliser une marinade qui leur donnera ce goût typique tant apprécié dans les barbecue.

 

Les autres viandes

On trouve des nuggets végétaux ou hachés végétaux qui peuvent tout à fait aller au barbecue et prendront cette saveur fumée très appréciée. Ils seront parfaits pour constituer des burgers ou pour les plus jeunes. A ma connaissance, il n’y a rien pour remplacer la poitrine de porc ou la côte de bœuf, mais si vous connaissez quelque chose, n’hésitez pas à me le dire!

Les salades et accompagnements

De manière générale, puisque tout le barbecue est construit autour la viande, il n’y a pas grand intérêt à en mettre aussi dans les salades. Faire des salades végétariennes de tous types vous permettra de satisfaire tout le monde et n’a rien de compliqué. Il existe plein de salades végétariennes, comme la salade de pommes de terre et patates douces, la salade de maïs à la mexicaine ou la salade de concombres à la russe. Vous pouvez aussi adapter n’importe quelle recette en enlevant la viande ou le poisson de la liste des ingrédients. Les pommes de terre au four et leurs variantes farcies ( au fromage ou aux légumes) conviennent très bien pour un barbecue végétarien.

Le fromage

Certaines personnes aiment servir un camembert rôti lors des barbecues et si vous préparez un repas pour des végétariens et non des végétaliens, c’est une solution très gourmande qui plaira sans doute! On peut le décliner avec d’autres fromages du même coin comme le coeur de Neufchâtel, le livarot… Ou avec un Mont d’Or, même si c’est plus hivernal. Faites juste attention à mettre la boîte dans de l’aluminium pour la protéger. L’halloumi dont je vous parlais plus haut est également un fromage que l’on passe au barbecue, mais contrairement au camembert il ne va pas couler, simplement devenir élastique et dorer en surface. Coupé en tranches et mariné des les herbes, c’est un régal!

 
Et vous, avez-vous déjà cuisiné un barbecue végétarien? Sinon, prévoyez-vous des légumes quand vous faites un barbecue pour équilibrer le tout? Racontez moi 🙂

Pâtes aux légumes de printemps et huile de truffe

Vive le printemps, et la verdure qui réapparaît et bourgeonne un peu partout! En cette saison, j’aime que mes assiettes soient comme mon jardin : vertes et bien fournies! Je pense vous avoir déjà dit que mon jardin ressemblait à une jungle, ce n’est pas peu dire, mais il va en s’améliorant! Et puis l’avantage de ce genre de jardin, c’est qu’il plaît aux insectes et petits oiseaux en tous genres, j’apprécie de les voir passer devant ma fenêtre bien que je vive en pleine ville!
 
 
Aujourd’hui, c’est donc un plat plein de verdure que je vous propose : des petits pois, des haricots plats, des épinards… On voit que l’hiver est derrière nous! J’ai accompagné tout cela de fromage  « creamcheese » bien crémeux, de parmesan, mais aussi d’une petite touche d’huile d’olive aromatisée à la truffe. 
 
 
J’adore l’huile à la truffe car elle permet d’obtenir un goût intense de truffe, sans devoir investir le même budget! Avec deux petites cuillers, le plat est une vraie explosion de saveurs… C’est un incontournable de mes placards!
 
 
 
 
Pâtes aux légumes de printemps et huile de truffe

Portions : Pour 2 personnes

Pâtes aux légumes de printemps et huile de truffe

Ingrédients

  • 200 g de coudes rayés
  • 120 g de petits pois
  • 100 g de haricots plats
  • 100  g d'épinards en branches surgelés
  • 1 gousse d'ail émincée
  • 1/2 oignon émincé très finement
  • 1 échalote émincée très finement
  • 80 g de Philadelphia
  • 2 c. à s. de parmesan
  • 2 c. à s. d'huile de truffe
  • Sel, poivre

Instructions

  1. Émincez l'oignon, les échalotes et l'ail.
  2. Coupez les haricots plats en tronçons.
  3. Faites bouillir les pâtes dans une quantité généreuse d'eau salée selon les instructions du paquet.
  4. Pendant que les pâtes cuisent, mettez dans une casserole les épinards, les haricots plats et l'ail avec 10 cl d'eau. 
  5. Faites cuire 12 minutes ces légumes.Arrêtez les pâtes dès que le temps est écoulé et égouttez-les.
  6. Au bout des 12 minutes, ajoutez aux légumes le Philadelphia , l'oignon, l'échalote et les petits pois, remuez et prolongez d'1 minute.
  7. Ajoutez ce mélange aux pâtes.
  8. Servez dans 2 assiettes, ajoutez 1 cuiller à soupe d'huile et 1 cuiller à soupe de parmesan par assiette en décoration.

Riz vert

Les beaux jours sont là… Ou presque! Dans le nord, on a souvent un doute sur la question, parfois le soleil se montre mais la température n’est pas au rendez-vous, parfois c’est l’inverse, mais globalement, je ne sais pas s’il faut tristement dire « merci le réchauffement climatique », mais nous avons de plus en plus de belles journées! L’année dernière, l’été a été particulièrement beau, et cet hiver a été ultra doux. Espérons que l’on continuera sur cette lancée avec un beau printemps!
 
 
Pour rendre hommage à notre belle planète qui se couvre petit à petit de verdure en cette saison, c’est donc une recette toute verte et pleine de délicieuses herbes que je vous propose. Ce riz vert est composé de salade cuite, de cerfeuil et de coriandre, ainsi que d’oignons nouveaux. C’est un pur concentré de nature, et surtout un pur régal, si je m’écoutais, j’en re-cuisinerais immédiatement !
 
 
Ce riz accompagnera à la perfection d’importe quel plat. Si vous avez besoin d’une petite cure de vitamines après l’hiver, cette recette est faite pour vous! 
 
 
Pour accompagner ce riz vert, vous pouvez cuisiner des brochettes de kebab ou des nuggets aux corn flakes par exemple. Il est aussi très bon tout seul pour un repas léger!
 
Riz vert

Riz vert

Ingrédients

  • 400 g de riz basmati
  • 180 g de feuilles de salade feuille de chêne
  • Un  bouquet de cerfeuil frais
  • 2 c. à s. de coriandre fraîche hachée
  • 1 gousse d'ail
  • 5 cl d'huile olive
  • 75 cl de bouillon légumes
  • 1/4 c. à c. de pâte de piment
  • 1 c. à s. d'huile d'olive
  • 2 oignons nouveaux
  • Sel

Instructions

  1. Faites cuire le riz 10 minutes à l'eau bouillante puis égouttez-le.
  2. Dans une poêle, faites tomber la salade 1 à 2 minutes avec 1 cuiller à soupe d''huile d'olive. Mixez-la avec le cerfeuil, la coriandre, les oignons nouveaux, le piment, l'ail et 12 cl eau.
  3. Faites chauffer 6 cl d'huile olive dans une sauteuse et faites-y revenir le riz 3 minutes, ajoutez le bouillon et le mélange de légumes mixés, et laissez cuire 15 minutes jusqu'à ce que le riz soit totalement cuit.