Archives par mot-clé : boulettes

10 épices incontournables

Vous l’avez sans doute remarqué, je suis une fan d’épices. J’aime la façon dont elles parfument et relèvent n’importe quel plat pour en faire un véritable festival de saveurs! Aujourd’hui, je vous propose un petit zoom sur mes épices favorites, avec une recette que j’adore tout particulièrement pour vous les faire découvrir.

1. Le curcuma

J’aime le curcuma pour son parfum doux, sa jolie couleur et ses bienfaits pour la santé. Je le trouve vraiment top dans ma soupe de carottes au curcuma et lait d’amandes, mon infusion curcuma gingembre et le golden milk.

2 . La cannelle

La cannelle est une de mes épices favorites depuis que j’ai goûté aux pâtisseries du Portugal qui en sont pleines… Depuis, je ne me lasse pas d’user et d’abuser de la cannelle dans mes desserts! Parmi mes chouchous, il y a la tarte amandine pommes cannelle, le riz au lait café cannelle, et surtout, cette tarte rustique poire, confiture de lait et cannelle qui est tout simplement fameuse.

3. La cardamome

La cardamome se trouve entière sous forme de capsules, ou moulue. On peut l’infuser dans des liquides pour réaliser par exemple des thés latte, ou la mettre dans les currys, ou même les desserts. Je trouve sa saveur vraiment surprenante et originale et je ne m’en lasse pas! Ma recette favorite sucrée à la cardamome est le sanwin makin, un dessert birman à tomber, et la salée le moong dahl, une sorte de ragoût de lentilles du Pakistan.

4. La coriandre

Si je la préfère dans sa version fraîche (je pourrais brouter un un bouquet de coriandre en 2 minutes), je trouve que l’on fait plein de choses délicieuses avec la coriandre séchée également. Ma recette chouchou à la coriandre est la soupe de haricots rouges épicée.

5. Le cumin

Le cumin est un incontournable qui se retrouve dans différents mélanges d’épices comme le ras el hanout. On peut l’apprécier dans de nombreuses spécialités typiques de la cuisine du monde mais là où je le préfère, c’est marié avec la carotte comme dans cette tarte carottes, cumin et lait de coco.

 

6. Le curry

Le curry est un délice et l’une des épices les plus vendues, mais en réalité ce n’est pas une épice mais un mélange. Il m’arrive parfois d’en utiliser du tout fait mais souvent je mélange simplement les épices nécessaires ce qui permet de choisir si on veut un curry plus épicé, plus doux… Pour vous régaler avec un bon curry, essayez mon curry de chou-fleur népalais

7. Le gingembre

Réputé pour ses vertus aphrodisiaques, le gingembre est une épice très piquante qui peut ruiner un plat si on en abuse. Mais correctement dosé, il donne juste ce qu’il faut de pep’s et de chaleur à un plat! Je l’adore dans ces cookies au gingembre confit.

8. La muscade

La noix de muscade s’utilise elle aussi avec parcimonie au risque de ruiner votre plat. Elle donne ce petit goût de cuisine d’antan à nos plats traditionnels, comme cette purée de potiron aux épices.

9. Le paprika

Le paprika,que j’ai redécouvert en Hongrie où l’on en met presque partout, est assez passe-partout et on pourrait presque en mettre dans n’importe quel plat! Je vous recommande par exemple mon granola salé au paprika.

10. Le ras el hanout

Tout comme le curry, ce n’est pas une épice mais un mélange, qui donne une saveur incomparable à la cuisine orientale. retrouvez-le dans mon tajine de boulettes aux lentilles ou mes pide au fromage et œuf.

Et vous, quelles sot vos épices préférées? Et vos plats préférés pour les mettre en valeur et les apprécier?

Comment remplacer la viande dans une recette?

Photo Ella Olsson @Flickr

Je continue ma série d’articles sur les substitutions! Après vous avoir parlé des produits laitiers et des œufs, aujourd’hui on va découvrir comment substituer la viande dans une recette. Ce n’est pas super simple et je n’ai aucune solution miracle pour imiter à la perfection la viande, mais quand on est un peu curieux et aventurier, il y a plein d’astuces amusantes qui permettent de s’approcher de la texture apportée par la viande. Que vous soyez végétariens, que vous receviez des végétariens à dîner, ou que vous souhaitiez juste réduire votre consommation de viande, ces astuces peuvent vous être utiles!

La viande hachée

La viande hachée qui sert pour les sauces bolognaises ou garnitures est assez facile à substituer. Il y a pour cela plusieurs possibilités, qui permettent de varier les plaisirs. Vous pouvez utiliser des protéines de soja texturées, ou PST, qui se conservent très bien et peuvent être réhydratées avant cuisson dans du bouillon, de la sauce soja ou du tamari, (tout cela aide à créer un goût qui rappelle la viande) ou plongées telles qu’elles directement dans la bolognaise ( elles boiront alors la sauce tomate). On peut également obtenir une bonne bolognaise en faisant revenir des champignons de Paris mixés finement, ou du tofu mixé. De petites lentilles cuites donnent aussi une texture sympa. Au niveau du goût, le mélange de champignons et de PST est ce qu’il y a de plus approchant à mon sens.

Le steak haché

On trouve maintenant des hachés végétaux dans tous les supermarchés, mais attention si vous recevez des végétaliens, certains malgré une appellation « végétale » contiennent de l’œuf. Vérifiez bien les ingrédients si cela peut être un problème pour vous. Il est également plutôt facile de faire des hachés végétaux maison, notamment à base de lentilles mixées avec des condiments, de l’oignon… Ces hachés conviennent très bien dans de nombreuses recettes et notamment dans les burgers. Sur le même principe, on trouve facilement, ou on réalise facilement, des boulettes végétales.

Les morceaux de bœuf

Lorsque le bœuf est en morceaux dans une recette, il est plus difficile à imiter que haché. Dans certaines recettes, des champignons coupés en gros morceaux, principalement des champignons blancs ou des shiitake, feront l’affaire. Le quorn, malheureusement difficile à trouver en France, est très sympa également dans les recettes qui appellent du bœuf en général. Au niveau du goût, dès que la recette s’y prête, un déglaçage au vin rouge aide à reproduire la profondeur de saveur que l’on aime dans certains plats au bœuf. Cette astuce est assez bluffante! Sinon, un peu de pâte miso, de concentré de tomates, de jus de raisin ou de vinaigre balsamique jouent très bien aussi ce rôle d’exhausteur de saveur.

Le poulet

Le poulet est une viande qui n’a pas énormément de goût, donc c’est ici plus une texture qu’il faut essayer de reproduire. Suivant les recettes, on peut simplement le remplacer par du tofu, du seitan ( on en trouve même déjà modelé en forme de blancs de poulet), ou des protéines de soja texturées de gros format. Ces dernières, à réhydrater, imitent très bien les aiguillettes de poulet et sont parfaites dans les curry, plats thaï, etc. On peut aussi utiliser de l’hallloumi, un fromage qui aime le même genre de marinades que le poulet (miel moutarde, aux herbes et huile d’olive…) et qui peut être grillé. Là il ne s’agit pas d’imiter le poulet mais simplement de le remplacer par quelque que chose d’aussi sympa!

On trouve très facilement de nos jours des nuggets végétaux et des cordons-bleus végétariens, qui blufferont les enfants et les plus grands. Les nuggets sont aussi très faciles à réaliser maison, simplement en coupant des morceaux de seitan et en les panant comme on le ferait avec du vrai poulet.

Le porc

Je ne parle pas ici des charcuteries  (j’y dédierai un article à part un jour!), mais du porc servi en tant que viande. Vous pouvez le substituer de la même façon que le poulet car c’est une viande assez douce : tofu, seitan ou halloumi suivant les cas.

L’agneau

L’agneau est une viande très parfumée et à ma connaissance, rien ne s’approche un tant soit peu de son goût. Utilisez les mêmes substituts que le bœuf : champignons, quorn, et un déglaçage au vin rouge quand c’est possible.

Les barbecue

Ce thème mériterait un article à part entière, et je vais d’ailleurs y songer très prochainement! Mais globalement, on trouve de fausses saucisses, de fausses merguez, du tofu aux herbes… Tout existe en « faux » pour les barbecues. La texture et les assaisonnements sont les mêmes, par contre la viande n’est pas reproduite à la perfection, bien sûr! Cela reste quelque chose d’assez sympa à découvrir.


Photo Chris Dlugosz @Flickr

Et vous, avez-vous déjà testé des substituts de ce type? Qu’en avez-vous pensé? En connaissez-vous d’autres?

Pizza aux falafels et halloumi

Aujourd’hui c’est la journée mondiale des falafels… Oui je sais, c’est un peu tiré par les cheveux! Il existe une journée pour tout et n’importe quoi, et cela m’amuse de me demander qui a pu avoir une idée pareille…

 

Mais après tout, j’adore les falafels alors je me suis dit, pourquoi ne pas jouer le jeu de cette journée mondiale? Vous pouvez pour cela acheter des falafels tout faits ou les réaliser maison. Si vous voulez vous lancer, je vous ai déjà proposé une recette ici, je les adore.

Quand vous avez des falafels, le plus simple c’est bien sûr de les consommer tels quels avec une petite sauce au yaourt et à la menthe… On peut aussi s’amuser à intégrer les falafels dans des recettes, comme je vous le propose aujourd’hui avec une falafel pizza.

On fait bien des pizzas boulettes, alors pourquoi ne pas tenter une version végétarienne aux falafels après tout? J’ai accompagné l’ensemble d’halloumi, mon fromage fétiche aux consonances du sud. Les deux se marient très bien ensemble, il faut dire qu’ils ne sont pas tout à fait du même coin mais sentent quand même bien le soleil tous les deux!

Si vous avez envie d’une pizza qui change un peu, celle-ci est pour vous!

Pizza aux falafels et halloumi

Pizza aux falafels et halloumi

Ingrédients

    Pour la base
  • 60 g de yaourt à la grecque
  • 1 c. à c. d'huile olive
  • 1 c. à c. de menthe
    Pour l'halloumi
  • 250 g d'halloumi
  • 1 c. à s. d'huile olive
  • 1 c. à s. de jus de citron
  • 1 c. à c. d'herbes de Provence
  • Sel, poivre
  • 1 pâte a pizza
  • 100 g de falafels
  • 3 olives vertes en rondelles
  • 1 pincée de menthe
  • 1/2 oignon rose coupé en rondelles
  • 30 g de fromage râpé spécial pizza
    Pour le service
  • 1 c. à c. d'huile olive
  • 1 c. à c. de vinaigre balsamique

Préparation

  1. Coupez l'halloumi en dés.
  2. Mélangez-le dans un bol avec l'huile d'olive, le jus de citron, les herbes de Provence, du sel et du poivre. Réservez au frais.
  3. Coupez les falafels en 2.Étalez votre pâte à pizza.
  4. Mélangez le yaourt avec l'huile d'olive, et la menthe. Étalez sur la pâte à pizza.
  5. Disposez par dessus les falafels, l'halloumi, l'oignon, le fromage à pizza, les olives, saupoudrez d'un peu de menthe supplémentaire.Préchauffez le four à 200°C.
  6. Enfournez pour 15 minutes environ et servez immédiatement.

Lentilles à la coréenne

Connaissez-vous la cuisine coréenne? Je n’ai jamais eu l’occasion de visiter ce pays ou même de manger dans un restaurant coréen, mais j’ai pu tester quelques recettes au fil du temps comme les boulettes goji wanja jorim qui étaient absolument divines.
 
 
La recette d’aujourd’hui n’est pas une recette strictement traditionnelle, c’est plutôt une composition qui essaye de reproduire les saveurs du barbecue coréen dans un plat de lentilles. Il a  donc des saveurs coréennes, utilise des ingrédients typiques, mais vous ne le trouverez pas à l’identique si un jour vous vous rendez là-bas.
 
J’ai réalisé ce plat en tant qu’accompagnement pour un repas à thème où je voulais proposer plusieurs saveurs, afin que chacun puise prendre une petite portion de chaque recette et découvrir la cuisine d’Asie.
 
 
C’est une recette très simple. La seule difficulté est de bien surveiller la cuisson des lentilles et de l’ajuster si besoin. En effet, d’une variété à l’autre, les temps de cuisson peuvent être un peu variables et bien sûr, vous devez obtenir de bonnes lentilles fondantes mais pas non plus réduites en purée. N’hésitez donc pas à rajouter un peu d’eau et à prolonger le temps indiqué si vos lentilles sont encore croquantes, ou au contraire, si elles cuisent trop vites, à couper la cuisson avant la fin.  Dans ce cas, si nécessaire, montez quelques minutes le feu pour faire épaissir la sauce plus vite.
 
 
 
 
Lentilles à la coréenne

Lentilles à la coréenne

Ingrédients

    Pour la sauce:
  • 80 cl d'eau
  • 8 cl de sauce soja
  • 3 c. à s. de sucre brun
  • 2 gousses d'ail émincées
  • 2 cm de gingembre émincé
  • 1 c. à s. d'huile de sésame noir
  • 1/2 c. à c. de flocons de piments rouges
    Pour les lentilles:
  • 1 c. à s. d'huile végétale
  • 1/2 oignon jaune haché
  • 185 g de lentilles blondes
    Pour le service
  • 2 oignons verts hachés
  • 1 c. à s. de graines de sésame
    En accompagnement
  • Riz thaï cuit

Préparation

  1. Dans un bol moyen, mélangez tous les ingrédients de la sauce.
  2. Chauffez l'huile dans une poêle à feu moyen, puis ajoutez l'oignon dans 2 cuillers à soupe d'huile et faites sauter pendant 2 minutes jusqu'à ce que l'oignon se ramollisse et commence à dorer. Ajoutez les lentilles et la sauce.
  3. Couvrez et laissez mijoter doucement jusqu'à ce que les lentilles soient cuites et tendres, et que la majeure partie du liquide soit absorbée, soit environ 30 à 40 minutes.
  4. Le mélange doit être cuit et l'eau évaporée mais l'ensemble ne doit pas être sec, sinon remettez une ou deux cuillers d'eau et une cuiller à café de sauce soja.
  5. Servez sur le riz et garnissez avec les oignons verts hachés et les graines de sésame.
 
Source d’inspiration :
https://itdoesnttastelikechicken.com/sweet-korean-lentils/
 

Boulettes apéritives ou tartinade carottes au cumin

Revoilà la saison des apéros! En fait, je ne sais pas pourquoi j’associe les tartinades au retour des beaux jours car je ne vais pas vous mentir, chez moi il y en a toutes les semaines au menu, même en plein hiver! J’adapte simplement leur contenu : en hiver, tartinades de légumes racines aux fromages bien riches comme la raclette ou le cheddar, l’été des tartinades plus fraîches, avec de la feta, du fromage frais, des tomates séchées…
 
 
Celle-ci est une tartinade de mi-saison, car la carotte apporte un concentré de vitamines mais reste un légume que l’on trouve l’hiver en magasin. Elle a quand même de belles notes ensoleillées car elle intègre des épices comme le galanga, le gingembre, le cumin…. De quoi vous faire voyager dans les îles! Elle a une originalité, elle peut-être servie sous forme de boulettes, à croquer telles qu’elles ou à déposer sur un bout de pain suivant la préférence de chacun! Sans pain, c’est plus léger bien sûr ! Si vous décidez de la tartiner sur du pain, le façonnage en boulettes est tout à fait facultatif mais je trouve que ça fait très joli!
 
 
Si vous ne connaissez pas le galanga, c’est un rhizome très proche du gingembre et qui peut donc être substitué par ce dernier. je le le trouve plus subtil et très sympa, mais le gingembre convient parfaitement aussi, ne vous obligez donc pas à en acheter avant de tester cette recette… 
 
 
P.S. : En cette saison j’adore les carottes, vous vous régalez aussi avec ce dip carottes kiri!
 
Rillettes de carottes au cumin

Rillettes de carottes au cumin

Ingrédients

  • 200 g de carottes  
  • 75 g de Philadelphia
  • 25 g de beurre pommade
  • 1/2 c. à c. de gingembre frais haché
  • 1/2 c. à c. d'ail haché
  • 1 c. à c. de cumin moulu
  • 1 pincée de galanga en poudre
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Râpez les carottes. Épluchez et hachez l'ail et le gingembre.
  2. Mélangez tous les ingrédients dans un bol.
  3. Version tartinade : mettez au frais jusqu’au service.
  4. Version boulettes : roulez la préparation en forme de petites boules et déposez-les dans une assiette. Mettez au frais jusqu’au service.

Gâteau aux fraises et crème de coco

 Pâques approche! Si vous êtes en recherche d’un menu pour ce repas de famille, regardez du coté de mes œufs de Pâques aux anchois, puis de mes œufs cocotte à la vache qui rit et ou encore de mes mini boulettes de fromage. J’ai également publié un petit menu par ici!  Il était temps que je vous propose un petit  dessert pour compléter tout ça. Je vous en parlais il y a quelques temps, chez moi le carrot cake est de rigueur à Pâques, vous en trouverez donc un ici sans œufs, et un salé ici.
 
 
 
 
Une autre tradition à Pâques est de consommer des fraises car cette fête coïncide avec leur saison, c’est donc ce que je vous propose aujourd’hui. Ce joli gâteau un peu à l’américaine, c’est à dire qu’il contient plusieurs épaisseurs et un glaçage, est divin. Rassurez-vous, il est bien plus facile à faire que la majorité des gâteaux à étages. En fait, ce n’est qu’une sorte de gâteau yaourt que l’on tartine de confiture! Autant dire que n’importe qui peut le faire, y compris moi!
 
 
J’ai voulu tester un glaçage à la noix de coco qui me trottait dans la tête, et je n’ai pas été déçue. Ce glaçage est délicieux, et il tient très bien une fois passé au frais. Ajoutez à cela une petite déco de fraises fraîches, et vous obtenez le dessert de Pâques parfait, non?
 
 
 
Gâteau aux fraises et crème de coco

Quantité ou nb de personnes: Pour 8 personnes

Gâteau aux fraises et crème de coco

Ingrédients

  • 150 g de farine complète
  • 70 g de farine de base
  • 170 g de sucre roux
  • 1 c. à c. de bicarbonate de soude
  • 1 pincée de sel
  • 24 cl de lait végétal
  • 2 c. à c. d'extrait de vanille
  • 8 cl d'huile d'olive extra vierge
  • 1 c. à s. de vinaigre de cidre!
    Pour le glaçage
  • 20 cl de crème de coco bien fraîche
  • 1 c. à s. de sirop d'agave
  • 100 g beurre de coco!
    Pour le montage
  • 250 g de fraises fraîches
  • 100 g de confiture de fraises

Préparation

  1. Préparez le glaçage.Dans une casserole moyenne ou au micro-ondes, faites chauffer l'huile de coco jusqu’à ce qu'elle soit liquide.
  2. Dans un batteur, mélanger avec la crème de coco et le sirop d'agave et battre à fond.Préchauffez le four à 180 ° C.
  3. Mettez la farine dans un saladier.
  4. Ajoutez le sucre, le bicarbonate de soude et le sel et mélangez.
  5. Ajoutez le lait, la vanille, l'huile et le vinaigre et mélangez bien. Graisser un moule à gâteau rond et versez-y la pâte.Mettez à cuire au four pendant 30 minutes.Vérifiez la cuisson l'aide d'un cure-dent inséré au centre du gâteau. Prolongez si besoin de quelques minutes, puis mettez à refroidir le gâteau intégralement. 
  6. Mettre au réfrigérateur le temps de refroidissement du gâteau pour qu'il épaississe légèrement. Une fois le gâteau refroidi, tranchez-le dans l’épaisseur et tartinez la partie du dessous avec la confiture de fraises.
  7. Remettez l'autre partie par dessus.
  8. Lorsque votre gâteau est complètement froid, recouvrez-le de glaçage.
  9. Mettez au frais.Au moment du service, décorez-le avec les fraises fraîches coupées ne deux et servez tout de suite.
 

Pain à la bière et mimolette

Aujourdhui, c’est la Saint Patrick! C’est une de mes fêtes favorites chaque année, d’abord parce que j’aime la bière, on ne va pas se le cacher, mais aussi parce que j’aime la culture irlandaise! Je me demande parfois si je n’ai pas des origines cachées tant ce pays me plaît, qui sait après tout?
 
 
Le beer bread, ou pain à la bière est un pain qui surprend toujours, d’abord parce qu’on ne sent pas spécialement le goût de la bière, et aussi pour son moelleux et son goût tout à fait délicieux! La recette que je vous propose aujourd’hui est très gourmande car j’y ai mis un peu de mimolette râpée. Bien sûr pour un thème tout à fait anglo-saxon, vous pouvez-y subsister du cheddar sans aucun problème.
 
C’est un pain très facile à faire et qui ne nécessite pas de machine à pain, il vous suffit d’avoir un moule à cake et un four pour le réussir. 
 
 
Ce pain est délicieux tel quel, avec du fromage, une terrine, du beurre, du creamcheese, enfin bref, il vous plaira en toutes circonstances!
 
P.S. : Si vous voulez organiser un menu à thèmes pour la Saint Patrick, regardez aussi mes boulettes irlandaises et ma tarte à la bière et aux spéculoos!
 
 
 
Pain à la bière et mimolette

Pain à la bière et mimolette

Ingrédients

  • 380 g de farine blanche
  • 30 g de vergeoise brune
  • 1, 5 c. à s. de levure chimique
  • 1 c. à c. de sel
  • 1 c. à s. de poudre d'oignon
  • 50 g  de mimolette râpée
  • 35 cl de bière

Préparation

  1. Préchauffez le four à 180°C et graissez un moule à cake. Dans un grand bol, mélangez tous les ingrédients sauf la bière. Lorsque le four atteint la température désirée, versez par dessus la bière et remuez jusqu'à ce qu'elle soit incorporée. Assurez-vous de ne pas mélanger trop longtemps ou trop vigoureusement.
  2. Versez cette pâte dans le moule à cake.
  3. Placez votre moule sur la grille du milieu de votre four et faites cuire 35 à 45 minutes, ou jusqu'à ce que le pain soit levé. Le dessus doit être ferme, et un cure-dents planté au centre doit ressortir propre.
 
Source d’inspiration :
http://chocolatecoveredkatie.com/2014/09/01/beer-bread-recipe

Spécialité du japon : senbei (crackers)

Je suis depuis toujours une passionnée du Japon et de tout ce qui a trait à la culture ou à la gastronomie japonaise. Si mon plus grand rêve est d’aller là-bas, en attendant, je patiente en me préparant de bons petits plats d’influence japonaise. De ce côté là, il faut se creuser un peu la tête, car mon homme n’est pas un fan de sushis. Heureusement la cuisine japonaise ne se limite pas à ça, au contraire! Déjà à l’apéro, il y a un tas de choix comme les edamame, les yakitori, et les onigiri. Aujourd’hui, c’est au tour des crackers d’être à l’honneur!
 
Les crackers de riz, ou senbei, sont consommés depuis des temps immémoriaux au Japon. Il paraît que là bas, on peut en manger fraîchement grillés devant vous dans des magasins spécialisés. Les crackers de riz sont disponibles en différentes tailles, formes (carrés, rectangulaires, rondes, en boule) et en saveurs variées (généralement salées mais parfois sucrées). Il y a plusieurs façons de les cuire,  ils peuvent être grillés (traditionnellement sur du charbon de bois) ou frits. Certains sont faits avec de la farine de riz normale, d’autres avec de la farine de riz gluant. Les miens sont à la farine de riz gluant, je ne peux pas vous dire ce que cela change sur le rendu final, mais ils étaient absolument délicieux. J’ai fait une version au four, car c’est plus léger mais aussi plus pratique à faire au quotidien que la version à la friteuse.
 
 
Bien que les crackers japonais puissent être achetés facilement dans les épiceries asiatiques, les produits faits maison sont toujours les meilleurs! Ils sont légers et super croquants.
 
J’ai voulu essayer différentes variantes de senbei crackers avec des assaisonnements typiquement japonais. J’ai donc fait une partie avec du furikake, une partie avec de l’oshimi, une partie avec du sésame noir, et j’en ai décoré certains de feuille d’algue, d’autres non. Si vous n’avez pas la chance d’avoir une épicerie asiatique aussi bien fournie que la mienne, le version au sésame sera la plus facile à réaliser pour vous! Je vous ai mis les quantités et le mode opératoire pour faire comme moi 3 versions, ou une seule au sésame.
 
 
Dans tous mes biscuits, j’ai utilisé un sel particulier, un sel au sésame et wasabi de l’étal des épices. Ce sel est vraiment parfait pour donner un coup de fouet aux biscuits. Il vous permettra d’obtenir des crackers bien relevés et au goût typique du wasabi. Vous pouvez le substituer par du sel normal, une pincée de sésame et une pincée de wasabi si vous aimez son côté piquant.
 
La pâte se réalise en quelques minutes, et ce fut très amusant d’assaisonner les différentes variantes et de les étaler. Il faut faire des galettes vraiment très minces, ce qui sera plus facile si vous étalez la pâte directement entre deux feuilles de papier cuisson pour éviter qu’elle ne colle au rouleau.
 
Ces crackers deviendront plus croustillants en séchant. Vous pouvez les conserver dans un récipient hermétique pendant une semaine.
 
 
 
 
Spécialité du japon : senbei (crackers)

Quantité ou nb de personnes: Pour environ 20 senbei

Spécialité du japon : senbei (crackers)

Ingrédients

    Pour la pâte :
  • 120 g de farine de riz gluant (ou mochiko)
  • 60 g de riz blanc cuit (pesé cuit)
  • 1/4 c. à c. de sel au wasabi et sésame
  • 2 c. à s. d'huile végétale
  • 6 cl d'eau+ 6 c. à s.
    Glaçage :
  • 2 c. à s de sauce soja
  • 1 c. à s de mirin
    Version 3 parfums :
  • 1.5 c. à c. de furikake 
  • 1 c. à c. de graines de sésame noires 
  • 1 c. à c. de shichimi togarashi   
  • 1 feuille d'algue nori
    Version sésame uniquement :
  • 3 c. à c. de graines de sésame noires 
  • 1 feuille d'algue nori

Préparation

  1. Faites préchauffer le four à 190°C. 
  2. Mélangez la sauce soja avec le mirin pour le glaçage et réservez.
  3. Pour faire la pâte, mettez la farine de riz, le riz cuit, le sel et l'huile dans un mixeur. Mixez jusqu'à ce que tout soit finement haché.
  4. Ensuite ajoutez l'eau petit à petit, d'abord les 6 cl puis les cuillers à soupe une à une tout en continuant de mixer, jusqu'à ce le mélange soit légèrement humide mais pas collant, un peu comme de la pâte à modeler.
    Version 3 parfums :
  1. Séparez le mélange en 3 boules de taille égale et mettez chaque boule dans un bol.  Ajoutez dans un bol le furikake, dans le second le shichimi togarashi , dans le troisieme le sésame. Mélangez bien.
  2. Pétrissez pour former trois boudins. Coupez ces boudins en tronçons de  de taille égale.
    Version sésame uniquement :
  1. Mettez le mélange dans un saladier et ajoutez le sésame. Mélangez bien.
  2. Pétrissez pour former un boudin. Coupez ce boudin en tronçons de  de taille égale.
    Quelle que soit la version :
  1. Mettez une boule de pâte sur une feuille de papier sulfurisé de la taille de vos plaques de cuisson. Posez un morceau de papier sulfurisé par dessus et aplatissez-la à l'aide d'un rouleau à pâtisserie  jusqu'à ce qu'elle atteigne 6 cm de diamètre.
  2. Recommencez avec chaque morceau de pâte jusqu’à remplir les deux feuilles de papier sulfurisé, et déposez-es sur les plaques allant au four.
  3. Enfournez. Faites-les cuire au four pendant 8 à 10 minutes, une plaque à la fois. Retournez les crackers à l'aide d'une spatule puis faites cuire 8 à 10 minutes de plus, ou jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés.
  4. Retirez-les du four et laissez-les refroidir une minute. Recouvrez-les du glaçage au mirin et à la sauce soja à l'aide d'un pinceau. Enrobez-les d'une lamelle de nori.  Pour cela, humidifiez-la avec la sauce soja afin qu'elle adhère bien aux galette. Remettez-les au four jusqu'à ce qu'ils aient légèrement roussi, soit environ 2 à 3 minutes. Surveillez bien pour éviter que les crackers ne brûlent.
  5. Laissez refroidir sur une grille avant de déguster.
 

Spécialité de Grèce : avgolemono

Connaissez-vous le jour du « Ὄχι »? Depuis la Libération du pays, le 28 octobre a été proclamé fête nationale en Grèce. Cet anniversaire commémore la résistance du peuple grec à l’invasion italo-allemande. Le 28 octobre 1940, le Premier ministre Ioannis Metaxàs répondit fermement « Ὄχι » (« non ») à un ultimatum du dictateur italien Mussolini qui le sommait de laisser ses troupes entrer dans son pays pour se rendre en Russie.
 
 
En fait, c’est la légende qui dit cela, et il semble qu’il n’ a pas tout à fait prononcé ce terme, mais quoi qu’il en soit, il s’est opposé à Mussolini et a déclenché la guerre italo-grecque.  Les Grecs résistèrent alors à l’invasion et parvinrent à repousser les Italiens. La Grèce célèbre donc l’acte de bravoure et l’esprit patriotique grecque que représente ce refus. Il y a ce jour-là en Grèce des défilés militaires et des cortèges religieux ont lieu un peu partout . 
 
Pour cette occasion, je vous propose une recette traditionnelle grecque. L’avgolemono est un plat grec au citron. Traditionnellement, il est cuisiné avec du citron et de l’orzo, des petites pâtes en forme de grains de riz. Aujourd’hui, beaucoup de gens choisissent de la réaliser avec du riz car il est plus facile à trouver que l’orzo. On trouve aussi beaucoup de recettes où l’on ajoute du poulet, pour en faire une soupe plus complète.
 
 
J’ai mis 3 cuillers à soupe de jus de citron, mais en fonction de votre amour du citron, vous pouvez en mettre plus. Si vous n’avez pas de citron et si vous avez du jus de citron sous la main, cela pourra faire l’affaire.
 
Cette recette est toute simple mais il est facile de la rater si on ne respecte pas la méthode. Rappelez-vous juste d’ajouter du bouillon chaud au mélange œuf / citron avant de l’ajouter à nouveau au reste du liquide. C’est ce qui évitera que les œufs ne caillent!
 
Cette recette sera délicieuse servie avec du bon pain frais. Trempez-le dans la soupe pendant que vous mangez pour vous régaler. 
 
 
 
Spécialité de Grèce : avgolemono

Spécialité de Grèce : avgolemono

Ingrédients

  • 1 litre de bouillon de poulet
  • 75 g de pâtes orzo
  • 3 œufs
  • 3 c. à s. de jus de citron
  • Sel, poivre 

Préparation

  1. Dans une grande casserole, portez le bouillon à ébullition.
  2. Ajoutez l'orzo et faites cuire jusqu'à ce qu'il oit tendre mais encore al dente, soit environ 7 minutes.
  3. Assaisonnez avec le sel et le poivre et réduisez à feu doux, laissez mijoter.
  4. Pendant ce temps, dans un bol moyen, fouettez ensemble les œufs et le jus de citron jusqu'à obtenir une texture onctueuse.
  5. Versez environ 10 cl de bouillon chaud dans ce mélange œuf et citron, puis mélangez.
  6. Ajoutez ce mélange à la casserole frémissante. Remuez jusqu'à ce que la soupe épaississe et que les œufs cuisent, soit 1 à 2 minutes.
  7. Rectifiez l'assaisonnement et servez.
 
Source d’inspiration :

Que manger en octobre?

Et voilà le mois d’octobre! L’automne est une saison que j’adore car elle voit l’arrivée de nombreux fruits et légumes délicieux comme les courges, les champignons, les noix… Sans compter que c’est le mois où l’on prépare Halloween, une de mes fêtes favorites de l’année!
 
Voici mon récapitulatif des fruits et légumes de saison pour le mois à venir, pour vous inspirer si vous êtes en recherche d’idées pour manger de saison!
 

🥝 Côté fruits : 

 
Banane : Gâteau invisible pomme banane
 
Citron : Cake citron pavot mascarpone
 
Figue : Crumble prunes figues
 
Kiwi : Fromage blanc kiwi quinoa
 
Mandarine : Écorces de mandarines confites
 
 
Noisette : Cookies raisins noisettes
 
 
Poire : Tarte chocolat poire vanille
 
Pomme : Cocktail pommes cidre et clémentines
 
Raisin : Bundt cake aux raisins secs et caramel

🍠 Côté légumes : 

 
Bette : Calzone aux bettes et mozzarella
 
 
Betterave  : Soupe betterave chou rouge
 
 
Brocoli : Hachis au brocoli et curcuma
 
 
Carotte: Tempura de carottes et oignons
 
Chou : Boulettes de viande au chou rouge et paprika
 
Citrouille : Houmous de citrouille
 
Épinard : Stoemp aux épinards
 
Oignon : Tatin navets oignons
 
Pomme de terre : Pommes de terre hasselback
 

🧀Autres plaisirs du moment : 

– Les gourmandises Halloween
– Les gâteau à la cannelle et aux épices
– Les boissons chaudes et réconfortantes
 
 
 
Et vous, vous aimez manger quoi en octobre?