Quiche aux poireaux et Saint nectaire

Vous avez sans doute remarqué que le fromage, j’aime ça. Parmi mes chouchous, il y a le cheddar, le parmesan, le morbier, le gorgonzola, le maroilles… Mais aussi le saint nectaire, que nous allons cuisiner aujourd’hui! Cette liste pourrait être beaucoup plus longue tant il y a de fromages que j’adore, j’avoue!
 
 
Récemment je vous ai partagé une version « classique » de la quiche lorraine, pour ne pas dire une version « officielle » car il existe autant de recettes de quiche lorraine que de lorrains, et je ne sais pas si l’une est plus officielle que l’autre!
 
 
Mais la réalité est que comme beaucoup d’entre vous je pense, mes quiches sont rarement classiques. J’y mets différents fromages, légumes, épices… Selon mes humeurs! Certaines ressemblent à des gloubi-boulga bizarres (mais quand même bons), notamment quand j’ai des petits restes à finir. D’autres sont un peu plus réfléchies, comme celle dont je vous parle aujourd’hui!
 
Cette version est très parfumée, grâce aux poireaux et au fromage. C’est une recette qui réchauffe et tient au corps, parfaite en ces mois frisquets en d’autres mots!
 
 
Quiche aux poireaux et Saint nectaire

Quiche aux poireaux et Saint nectaire

Ingrédients

  • 1 pâte brisée
  • 150 g de rondelles de poireau
  • 225 g de Saint Nectaire coupé en tranches
  • 1 échalote
  • 1 c. à s. d’huile
  • 1 gousse d’ail
  • 2 c. à s. de moutarde
  • 25 cl de lait
  • 20 cl de crème fraîche
  • 4 œufs
  • 1 pincée de muscade
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Préchauffez le four à 220°C.
  2. Garnissez le moule à tarte de pâte brisée et réservez au frais.
  3. Mélangez les œufs, la crème, le lait, l'échalote hachée et l'ail.
  4. Assaisonnez avec du sel, du poivre et de la muscade.
  5. Faites cuire à l'eau bouillante le poireau émincé pendant 10 minutes.
  6. Pressez le pour bien l'égoutter. Mélangez le au mélange d’œuf.
  7. Tartinez sur le fond de tarte la moutarde puis déposez le Saint Nectaire.
  8. Recouvrez avec l’appareil à quiche.
  9. Enfournez pour 40 minutes et servez chaud.

Curry de chou fleur népalais

Et si on se faisait un petit curry? Chez nous, tout le monde adore ça et je m’empresse donc de tester à chaque fois que je repère une nouvelle version. Les currys de légumes sont parmi mes favoris et celui-ci, au chou-fleur, a attiré mon attention avec son mélange d’épices ultra parfumées!
 
 
Lors d’un repas de famille que j’ai organisé il y a quelques temps, j’avais choisi de faire un repas à thème sur l’Asie, et j’avais proposé ce curry ainsi qu’un dahl de lentilles et du riz basmati, pour un repas complet vraiment délicieux. Tout le monde a adoré!
 
En quoi le curry népalais est-il différent du curry indien? Je ne suis pas certaine car j’ai eu beau comparer les recettes, je n’ai pas remarqué de différence caractéristique. Le curry népalais me semble plus simple, il ne fait par exemple pas appel à de la pâte de curry ou de la pâte de gingembre, mais je ne sais pas si c’est vraiment ce qui fait leur différence! Ce plat est également végétarien, comme beaucoup de plats du Népal. Toujours est-il que ce curry népalais est délicieux, et c’est l’essentiel!
 
 
Personne ne s’est plaint de l’absence de viande dans cette recette. Il faut dire que dans la cuisine népalaise comme dans la cuisine indienne, les stars, ce sont les épices plus qu’autre chose. Peu importe qu’on les marie avec de la viande, du poisson ou un légume, c’est toujours magique!
  
 
 
Curry de chou fleur népalais

Curry de chou fleur népalais

Ingrédients

  • 1 pomme de terre pelée et coupée en petits morceaux (125g)
  • 2 c. à s. d'huile végétale
  • 2 feuilles de laurier
  • 1 c. à c. de cumin
  • 1 c. à c. de coriandre moulue
  • 1 c. à c. de curcuma
  • 1 c. à café de curry en poudre
  • 1 pincée de cannelle
  • 2 c. à c. de gingembre frais râpé
  • 5 gousses d'ail, pelées et hachées
  • 1 oignon émincé
  • 2 carottes pelées et en rondelles
  • 450 g de chou-fleur en fleurettes
  • 400 g de tomates en conserve
  • 30 cl d'eau
  • 12 cl de lait de coco
  • 140 g de petits pois
  • 2 c. à c. de sirop d’agave
  • 1/4 de c. à c. de piment de cayenne
  • 1 c. à s. de feuilles de coriandre fraîches hachées
  • Sel

Préparation

  1. Dans un petit bol, mettez la pomme de terre coupée en dés avec de l'eau et faites cuire pendant 2 minutes au micro-ondes. Remuez et testez les pommes de terre. Si ce n'est pas cuit, faites cuire encore 2 à 3 minutes. Réservez.
  2. Dans une grande sauteuse à feu moyen, ajoutez l'huile. Ajoutez les feuilles de laurier, le cumin, la coriandre, le curcuma, la poudre de curry et la cannelle et laissez les épices griller dans le beurre pendant quelques minutes, jusqu'à ce qu'elles soient bien parfumées.
  3. Ajoutez le gingembre, l'ail et l'oignon et faites sauter jusqu'à ce que l'oignon soit mou et translucide. Incorporez la pomme de terre, la carotte, le chou-fleur, les tomates et l'eau.
  4. Faites cuire à couvert en remuant régulièrement pendant environ 40 minutes, jusqu'à ce que le chou-fleur soit tendre. Incorporez les petits pois, le miel et le sel et prolongez de quelques minutes, jusqu'à ce que les pois soient chauds.
  5. Ajouter le piment de Cayenne au goût. Incorporez la coriandre juste avant de servir.
  6. Servez sur du riz basmati chaud.
 
Source d’inspiration :

Dans mon placard : produits japonais

Photo Shunichi kouroki @Flickr
 
Il y a quelques temps, je vous ai partagé la liste des spécialités favorites en provenance de Chine que j’ai régulièrement dans mon placard. En rédigeant l’article, j’ai réalisé que certaines de ces spécialités étaient plutôt japonaises, et j’ai donc voulu vous proposer un nouvel article sur les spécialités japonaises que j’adore! Le Japon est le pays qui me fascine le plus, mais je n’ai encore jamais eu la chance d’y aller. J’avoue que quand je vois une spécialité de chez eux, j’ai tendance à me jeter dessus pour la tenter, même si parfois je ne sais pas du tout ce que je vais pouvoir faire avec! Dans le tas, j’ai fait de super découvertes dont je vous parle aujourd’hui.
          
 

Le jus de yuzu

Je l’achète en petites bouteilles comme du jus de citron, il donne un arôme vraiment particulier aux boissons, gâteaux, etc! Son seul défaut est son prix, assez prohibitif.
 
Photo Nikita @Flickr

Les algues 

J’adore les algues nori qui servent à faire les sushi, mais aussi une version apéritive, où elles sont couvertes de sésame et dorées. Elles deviennent ultra craquantes et on les mange telles qu’elles, j’y suis totalement accro!
 
Photo Stiefen Schlingen @Flickr

Les épices

Il y a quelques mélanges d’épices typiquement japonais. Parmi eux, j’aime beaucoup le furikake, un mélange de sésame, de varech coupé en morceaux, de sucre, de sel, et de glutamate de sodium, que l’on utilise souvent sur le riz,  et le sichimi togarashi, un mélange de sept épices (piment rouge, zestes de mandarine, sésame, pavot, chanvre, nori, poivre sansho). Ces mélanges tout faits peuvent notamment être utilisés pour réaliser les crackers apéritifs nommés senbei, mais ils fonctionnent aussi dans plein d’autres plats! Enfin, il existe un curry japonais, je ne l’ai pas trouvé tout fait donc je l’ai fait moi-même en mélangeant des épices, je vous en partagerai la recette un jour! 
 

Photo CATXALOT @Flickr

Les pois wasabi

J’adore les pois secs enrobés d’un mélange de wasabi à l’apéritif. Ce sont un peu mes cacahuètes à moi, étant donné que je n’aime pas ces dernières.
 

Photo John Patrick Robichaud @Flickr

Le mirin

C’est une sorte de saké doux et sucré et très polyvalent dans la cuisine japonaise. Il se conserve très bien et j’en ai toujours une bouteille dans mon placard.
 
Photo Dylan Howell @Flickr

Les mochi

Je suis accro aux mochi, ces petits gâteaux gélatineux et tout doux! Je n’ai pas encore essayé d’en réaliser moi-même mais je ne résiste jamais à en acheter quand j’en croise!
 
Photo Arnold Gatilao @Flickr

Le miso

Ce condiment est génial et permet d’assaisonner de nombreux plats, et pas seulement en cuisine asiatique!
 
Photo Crystal @Flickr

La glace au sésame noir

Cette glace est juste divine, je ne peux rien en dire d’autre!
 
Photo @Satsuki.fr

Les nouilles udon

Je vous en parlais dans mon post sur la cuisine chinoise, je suis fan de ces énormes nouilles! Elles vont très vite à cuisiner et sont délicieuses. Je vous propose d’ailleurs une recette par ici et par ici!
 
 
Voilà, ce sont les spécialités japonaises que je rachète inlassablement dès que je n’en ai plus dans mes placards. Et vous, vous connaissez d’autres produits? n’hésitez pas à me les faire découvrir!
 

Frites à la mimolette, oignons grillés et mayonnaise à la truffe

La recette que je vous propose aujourd’hui trouve son origine à Anvers. Bien sûr, les frites sont souvent considérées comme une spécialité belge, bien que d’autres pays se réclament « rois de la frite » de nos jours. Mais ce n’est pas la seule raison pour laquelle je parle de cette origine! En hiver, j’aime organiser un petit week-end en amoureux avec mon compagnon, et c’est souvent pour nous l’occasion d’aller découvrir une jolie ville de Belgique. L’an dernier, nous avion jeté notre dévolu sur Anvers, ville magnifique que nous avons adoré parcourir!
 
 
Là-bas, nous avons découvert par hasard une enseigne de frites « de luxe ». Le restaurant était assez stylé pour un fast-food, la déco était noire et dorée il me semble, et il y avait une carte très bien présentée avec des frites cuisinées de façon gastronomiques!
 
Entre autres, une recette avait attiré notre attention, mais il n’était pas l’heure de manger quand nous sommes passés devant cette échoppe…  C’est pourquoi nous nous étions noté de refaire la même idée à la maison.
 
 
C’est aujourd’hui chose faite, et c’est cette recette que je vous propose de découvrir! Je dois dire que nous l’avons bien appréciée, notamment cette mayonnaise à la truffe qui est très sympa! La frite est souvent un accompagnement, mais ici elle est un snack qui se suffit à lui-même, enfin sauf si vous avez vraiment très très faim…
 
Dans ce cas, vous pouvez servir un welsch burger ou un burger hivernal à la raclette pour aller avec, mais ne vous pesez pas pendant au moins une semaine ensuite!
 
  
 
 
Frites à la mimolette, oignons grillés et mayonnaise à la truffe

Frites à la mimolette, oignons grillés et mayonnaise à la truffe

Ingrédients

  • Pour 2 à 4 personnes
  • 800 g de pommes de terre à frites
  • 75 g de mimolette râpée
  • 1 oignon rouge coupé en cercles
  • 2 c. à s. d'huile végétale
  • 1  pincée de piment de cayenne
    Mayonnaise truffée
  • 1 jaune d’œuf
  • 1/4 de litre d'huile
  • 1 c. à s. de moutarde
  • 1 c. à c. de vinaigre de cidre
  • 4 c. à s. d'huile de truffe
  • 4 lamelles de truffes émincées finement
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Épluchez l'oignon puis coupez-le en ronds. Faites frire 5 minutes à la poêle dans de l'huile à feu assez vif, sans le laisser brûler.
  2. Faites une mayonnaise normale en mélangeant la moutarde avec le jaune d’œuf, puis en ajoutant l’huile tout en battant énergiquement au fouet. Quand 'huile normale est incorporée, finissez à l'huile de truffe et enfin ajoutez les morceaux de truffe.
  3. préchauffez le four à 180°C.
  4. Faites vos frites à la friteuse.
  5. Lorsqu'elles sont prêtes, mettez-les dans un plat à four, salez, poivrez, saupoudrez de piment, déposez la mimolette râpée et les oignons et passez au four 5 minutes en mode grill.

Beurre végétal

Avez-vous déjà goûté du beurre végétal? Il existe en supermarché des sortes de barquettes de margarine ou de « faux-beurre » comme on dit chez moi, facile à tartiner, un peu mousseux, aérien, mais surtout, beaucoup moins bon que du vrai beurre, selon moi en tout cas!
 
 
Parfois, certaines marques sortent du lot et leur goût se rapproche un peu plus du vrai beurre, mais ce sont rarement les plus saines ou les plus light!
 
Il y a un an environ, j’ai pris la résolution de végétaliser plus mon alimentation. Cela ne signifie pas que je ne veux plus consommer de beurre, mais j’ai voulu donner leur chance aux beurres végétaux, tester, expérimenter pour voir si certains pouvaient prétendre remplacer ce fameux beurre demi-sel que j’aime tant dans mes croissants! Oui, je sais qu’un croissant contient déjà beaucoup de beurre, mais j’aime en mettre encore plus!
 
La première recette sur laquelle je me suis penchée est celle-ci. Elle contient des noix de cajou, qui sont très utilisées en cuisine végétale, et de l’huile de coco. Choisissez-en une désodorisée pour que votre beurre n’ait pas le goût de noix de coco, ce ne serait pas mauvais mais ne ressemblerait pas du tout à du beurre!
 
 
J’ai trouvé ce premier essai très sympa. Je ne dirais pas que l’on peut confondre cette préparation avec du beurre mais elle est très bonne et ma fille a accepté sans souci de la consommer sur ses tartines du matin, ce qui est révélateur! La seule difficulté est qu’il faut vraiment vraiment bien mixer les noix de cajou, sinon elles restent un peu granuleuses et le beurre s’effrite un peu au tartinage. Quoi qu’il en soit, cela ne gâchera pas le goût qui est sympa et assez neutre, on ne reconnaît pas du tout la noix de cajou!
 

  

P.S. : Si vous êtes curieux, vous pouvez aussi réaliser du vrai beurre maison c’est très facile, rendez-vous ici pour découvrir la technique!

 
Beurre végétal

Quantité ou nb de personnes: Pour environ 280 g

Beurre végétal

Ingrédients

  • 100 g de noix de cajou
  • 100 g d'huile de coco désodorisée
  • 7 cl d’eau
  • 1 c. à s. d'huile d'olive
  • 1 pincée de curcuma (facultatif)
    Pour du beurre doux:
  • environ ½ c. à c rase de sel
    Pour du beurre demi-sel :
  • 7 g de sel (1 c. à café très légèrement bombée)

Préparation

  1. Faites tremper les noix de cajou pendant une nuit.
  2. Jetez l’eau de trempage et placez les noix dans le blender.
  3. Ajoutez l’eau et mixez jusqu’à l’obtention d’une crème quasiment homogène. Faites fondre l’huile de coco et rajoutez-la dans le blender ainsi que l’huile d’olive, le curcuma et le sel. Mixez à nouveau, le résultat final doit être totalement homogène.
  4. Versez la préparation dans un récipient avec un couvercle et placez-la au réfrigérateur pour 4 heures minimum.

Soupe de haricots rouges épicée

Aimez-vous le chili et les plats mexicains? Alors cette soupe ultra simple devrait vous plaire! Je ne sais pas vous, mais moi je n’avais jamais goûté de soupe de haricots rouges. Mais l’hiver, j’aime consommer de la soupe quasiment tous les jours et je me creuse donc la tête pour ne pas trop me répéter. Une boite de haricots en conserve qui se lamentait dans mon placard et une idée était née…
 
Pour les gourmands en tous genre qui rechignent à l’idée de manger une soupe, celle-ci est parfaite, car elle est nourrissante et épicée, c’est un peu comme manger un bon gros plat… Mais mixé!
 
Ne remplacez pas la coriandre fraîche par de la coriandre moulue, cela n’a rien à voir, et cet ingrédient fait beaucoup dans le résultat.
 
Servez votre soupe avec du bon pain grillé, ou en accompagnement de tortillas pour un repas à thème mexicain, un soir où vous avez besoin de vous réchauffer!
 
 P.S. : Vous pouvez aussi tester mon chili au tofu, il est délicieux!
 
 
Soupe de haricots rouges épicée

Soupe de haricots rouges épicée

Ingrédients

  • 33 cl de bouillon de légumes
  • 1 moyenne boîte de haricots rouges (400g)
  • 1 oignon rouge
  • 1 gousse d'ail
  • 1 moyenne boite de tomates pelées concassées
  • 1/2 c. à c. de coriandre moulue
  • 1 c. à c. de cumin
  • 1 c. à s. de coriandre fraiche
  • Crème liquide pour le service
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Rincez les haricots rouges.
  2. Mettez tous les ingrédients dans une grosse casserole ou une marmite, portez à ébullition et réduisez à un simple frémissement. Réservez un peu d'oignon rouge pour la décoration finale.
  3. Laissez mijoter 15 minutes sans couvrir.
  4. Mixez à l'aide d'un mixeur plongeant.
  5. Vérifiez l'assaisonnement.
  6. Servez chaud, saupoudré de coriandre et des dés d'oignon rouge réservés, ainsi que d'une cuiller à soupe de crème liquide.

Mes idées de repas faciles pour recevoir en semaine

Vous est-il déjà arrivé d’organiser un repas où vous recevez 2, 4 ou 6 personnes chez vous, un soir en semaine, alors que vous arrivez chez vous à 19 h après une grosse journée de travail? Le plus simple est bien sûr de garder ce genre de soirées pour le week-end ou d’organiser un simple apéritif, mais parfois, on ne maîtrise pas tout! Il y a les amis qui viennent de loin et qui ne sont disponibles que ce jour là, il y a les fois où l’on ne trouve aucune autre date en commun, d’autres où on pêche par excès d’optimisme quand à notre capacité d’organisation… Et voilà, le mal est fait, vous recevez des amis dans deux jours, un soir de semaine, et n’avez rien prévu à manger… Que faire, annuler? Pas de panique, il y a des solutions, et même des plutôt sympas!
 

La raclette

En quelques mots, il vous suffit de cuire des pommes de terre, rien plus simples! Vous pouvez même le faire la veille et les réchauffer au dernier moment. Le jour J, vous n’avez qu’à disposer fromage et charcuterie sur un plateau. Bonus, c’est tellement bourratif que l’apéritif peut être léger et le dessert quasiment inexistant. Personne ne vous en voudra si vous servez juste disons, une boule de glace ou une salade de fruits après ça!
 
Photo by_anita @Flickr

La crêpe party

Vous préparez un gros stock de pâte à crêpes, vous sortez les pots de confiture et éventuellement les garnitures salées et c’est parti! Il vous faut un appareil de type « crêpes party » pour que chacun fasse sa crêpe lui-même à table, sinon, le gain de temps est moins évident par contre!
 

Photo charlene mcbride @Flickr

La fondue

Vous mélangez quelques fromages dans l’appareil, vous coupez du pain et le tour est joué. Comme pour la raclette, plat bourratif = peu d’efforts à faire sur l’apéro/entrée/dessert.
 

Photo Vasile Cotovanu @Flickr

Le gros gratin

Si vous souhaitez cuisiner, prévoyez un gros gratin, que vous aurez assemblé la veille. Vous pouvez par exemple essayer ce gratin de poireaux et maroilles ou ce gratin de pâtes, saucisses fumées et reblochon!
 

La tarte/tourte/quiche

Même combat, vous pouvez la préparer la veille, et simplement le jour J ajouter une petite salade en accompagnement.
 
 

Une pizza toute faite pour les enfants

Si vos invités ont des enfants, préparez la veille ou achetez une grosse pizza toute faite. Personne ne vous en voudra que ce ne soit pas fait maison et cela vous achètera la paix. Si vous ne connaissez pas les goûts des enfants en question, faites sans olives, sans champignons et sans poivrons par sécurité.
 
 

La soirée pizzas

La pizza n’est pas une bonne option que pour les enfants! Vous pouvez les acheter toutes faites ou les préparer maison, ce que je fais en général. Dans ce cas, je les prépare la veille et les précuis, en enlevant juste 3 ou 4 minutes de cuisson. La pâte ne doit plus être crue mais pas encore gonflée et dorée. De cette façon, les pizzas ne se détremperont pas et seront prêtes à réchauffer au four quelques minutes le jour J.

Une grosse salade composée

L’été, la salade composée, préparée la veille avec la vinaigrette à part que vous ajouterez au dernier moment, plaira à tout le monde et vous évitera tout stress le jour J.
 

Un barbecue / une plancha

Limité aux mois où il fait beau bien sûr, le barbecue est évidemment la solution de choix, d’autant plus qu’il y aura toujours une bonne âme pour se charger de l’allumer et de surveiller la viande à votre place. Le reste du temps, la plancha fonctionne sur le même principe et peut se manger en intérieur.
 

Photo slgckgc @Flickr

Un repas italien

La cuisine italienne est parmi la plus simple et la plus passe-partout qui soit. Si vous avez déjà épuisé toutes les autres solutions, essayez de grosses lasagnes (préparées la veille) ou des spaghetti bolognaise (Faites la sauce la veille et cuisez les pâtes le jour même) par exemple.
 

Le buffet campagnard

Vous servez plateaux de fromage, charcuteries, pain et vin, et tout le monde se régale sans aucun effort.
 
 

Un « potluck »

Ou en français, repas à la fortune du pot, et comme on dit chez nous « auberge espagnole ». Si vous n’avez pas d’inspiration, vous pouvez tout simplement proposer que chacun des invités ramène un plat. Vous annoncez directement que vous ferez l’entrée/le plat/le dessert, selon ce que vous préférez, et laissez aux autres le soin de se débrouiller avec le reste. En version, « j’ai vraiment pas le temps », vous achetez un gâteau chez le pâtissier et laissez les invités gérer tout ce qui demande de faire de la cuisine.
 

Photo SupportPDX @Flickr

Un dessert?

Pour le dessert, vous avez plusieurs options. Si vous ne voulez pas cuisiner, le gâteau ou les mignardises individuelles trouvées chez le pâtissier sont toujours appréciées, ou une boule de glace avec des petits biscuits et un café.
 
 
Si vous voulez cuisiner, vous trouverez parmi les desserts les plus simples (mais à prévoir la veille), le tiramisu, les charlottes, ou les parfaits, qui sont des coupes de fromage blanc avec des couches de biscuit. J’aime aussi préparer des tartes express : une pâte feuilletée que l’on tartine avec ce qu’on trouve ( confiture, Nutella, pâte de spéculoos…) puis sur laquelle on dépose des tranches de pommes ou de poires. On enfourne et on obtient quelque chose de divin! Dans cette logique, j’avais par exemple réalisé la tarte rustique poires, confiture de lait et cannelle, mais ça marche avec plein d’autres variantes.
 
Voilà,  j’espère que cette liste de conseils pourra vous être utile! Et vous, avez vous d’autres astuces pour préparer un repas vraiment sympa sans prise de tête quand vous recevez? N’hésitez pas à m’en faire part! 
 

Brioche aux pâtes de fruits

Qui n’aime pas savourer une bonne brioche au petit déjeuner? Je vous partage rarement des recettes de boulangerie sur ce blog et pourtant j’en réalise pas mal. Mais il faut que la recette me convainque vraiment pour que j’aie envie de vous la partager, et c’est le cas de celle d’aujourd’hui! 
 
 
A une époque, je me suis lancée dans les pâtes de fruits maison pour faire de petits cadeaux de Noël, mais le souci a été que j’en ai réalisé beaucoup, beaucoup trop! J’aime bien en manger une ou deux, mais je ne suis quand même pas une grande consommatrice de confiseries (à part un bon carré de chocolat bien sûr)… Alors, je me suis demandé si je ne pourrais pas les utiliser en cuisine! Après tout, cela ressemble un peu à des fruits confits ou à de la confiture, non?
 
J’ai donc décidé de les couper en petits dés pour les incorporer à une brioche. Mes pâtes de fuit étant à l’orange, j’ai ajouté de la fleur d’oranger et le résultat a été absolument délicieux! Si vous n’avez pas de pâtes de fruits à écouler mais voulez quand même tester cette recette, vous pouvez les remplacer par la même quantité de fruits confits de votre choix.
 
 
La couleur de ma brioche est due à l’utilisation en partie de farine complète. Elle n’est pas moins bonne pour autant, ni sèche, mais la farine est peu moins raffinée, ce qui est plutôt bon pour la santé même si visuellement c’est moins sexy! Si cela vous dérange, ne mettez que de la farine blanche et celle-ci sera plus conventionnelle visuellement.
 
Si vous êtes amateurs de brunchs ou de petits-déjeuners pantagruéliques le dimanche, alors cette recette sera parfaite pour vous! 
 
Vous pouvez la manger nature, elle passe très bien comme ça, ou pour les plus gourmands, ajouter du beurre ou un peu de confiture, comme cette confiture de patates douces… Cela ne gâchera rien!
 
 
 
Brioche aux pâtes de fruits

Brioche aux pâtes de fruits

Ingrédients

  • 20 cl de crème de soja
  • 15 cl d'eau
  • 80 g d'huile de coco
  • 1 c. à s. d'eau de fleurs d'oranger
  • 250 g de farine blanche
  • 250 g de farine complète
  • 80 g de sucre
  • 1 c. à c. de sel
  • 1 sachet de levure de boulanger
  • 150 g de pâtes de fruit

Préparation

  1. Mettez dans la machine à pain, dans l’ordre : la crème et l'eau, l'eau de fleur d'oranger, l’huile de coco, le sucre, le sel, les farines et la levure de boulanger.
  2. Lancez le programme « pâte sucrée ». Au bip, ajoutez les pâtes de fruits en dés ou mettez-les dans le réservoir dédié suivant votre machine.

Cœurs de Neufchâtel rôtis à l’huile de truffe

Avez-vous déjà goûté la truffe? S’il est assez rare d’en trouver fraîche, son prix exorbitant n’est pas une légende et il est bien plus abordable de l’acheter sous une autre forme. On peut notamment trouver des copeaux de truffe en bocal à un prix correct, et ils présentent l’avantage de se garder un peu plus longtemps, même une fois le bocal ouvert. J’aime aussi utiliser l’huile de truffe, car elle est ultra parfumée et très facile à intégrer dans les plats.
 
 
C’est avec cette huile que je vous propose de réaliser la recette d’aujourd’hui, une recette d’exception pour un jour d’exception… Je pense à la Saint Valentin qui approche, mais bien sûr vous pouvez faire cette recette quand bon vous semble !
 
 
J’ai choisi un cœur de Neufchâtel pour sa forme de circonstance, un joli cœur, mais ce n’est pas son seul avantage ! Son format, un peu plus petit qu’un camembert, est très bien pour une portion individuelle ! Bien sûr, ça dépend de votre appétit, certains trouveront sans doute que c’est trop! Si vous espérez une soirée galipettes de Saint Valentin ce n’est sans doute pas le meilleur choix, par contre si vous avez un(e) amoureux aussi gourmand(e) que moi, vous ferez mouche…
 
 
 
Cœurs de Neufchâtel rôtis à l’huile de truffe

Quantité ou nb de personnes: Pour 4 personnes

Cœurs de Neufchâtel rôtis à l’huile de truffe

Ingrédients

    Pour le fromage
  • 2 cœurs de Neufchâtel
  • 4 c. à c. d'huile aromatisée à la truffe
    Pour la salade
  • 50 g de roquette
  • 1 pain moyen à la figue
  • 4 c. à s. de vinaigrette à la truffe
  • 1/4 de pomme granny smith
  • 10 noix de cajou à la truffe
    Pour les champignons
  • 120 g de champignons de paris
  • 1 gousse d'ail
  • 1 échalote
  • 10 g de beurre
  • 1 c. à s. d'huile
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Coupez vos champignons en gros morceaux. Émincez votre échalote. Épluchez et écrasez votre gousse d'ail. Réservez.
  2. Épluchez puis coupez la pomme granny smith en tout petits dés. Coupez votre pain en tronçons et réservez-le dans un panier.
  3. Rincez votre roquette si nécessaire. Mettez-la dans un saladier, versez la vinaigrette et mélangez bien. Disposez-la en couronne autour de votre assiette. Déposez par dessus les dés de granny smith et les noix de cajou à la truffe.
  4. Préchauffez le four à 180°C.
  5. Ôtez vos cœurs de Neufchâtel de leurs emballages. Entaillez une croix sur le dessus et déposez les fromages dans un plat allant au four.
  6. Déposez sur chacun 2 cuillères à café d’huile aromatisée à la truffe. Donnez un tour de moulin à poivre.
  7. Faites rôtir au four pendant 10 minutes à 180°C.
  8. Pendant ce temps, faites revenir les champignons, l'échalote et l'ail dans une poêle avec le beurre, l'huile, du sel et du poivre. Réservez au chaud.
  9. Dès que la cuisson des cœurs de Neufchâtel est finie, déposez-les au cœur de la salade. Ajoutez la poêlée de champignons encore chaude sur la salade. Servez sans attendre, accompagné de la corbeille de pain.

Fleurs de cervelas

Je vous ai proposé il y a quelques jours un cocktail en préparation de la Saint Valentin, il fallait que je vous trouve un petit quelque chose pour aller avec!
 
 
Autant vous prévenir tout de suite, si le cocktail faisait assez élégant et romantique, pour l’accompagnement, on fait beaucoup moins dans le feutré! Mais bon, le but est de plaire à mon homme, est c’est un gourmand! Nous aimons à l’occasion manger du cervelas à l’apéro, mais bien qu’il soit très bon tout seul, c’est une spécialité qui peut aussi se consommer chaude.
 
 
Comme on voit souvent de jolies réalisations qui forment des fleurs en pâte feuilletée, souvent de petites tartes aux pommes par exemple, je me suis demandé si je pourrais décliner une version apéritive avec ce fameux cervelas. J’ai cherché un peu sur Google, et j’ai même trouvé quelqu’un qui avait déjà testé! Moi qui ne savais pas trop comment assembler tout cela, elle m’a bien aidée avec son article. Je n’avais plus aucune raison d’hésiter! Des fleurs en cervelas, ça va peut être vous sembler un peu ridicule, je vous l’accorde! Mais cela a parfaitement fonctionné et surtout, c’était très bon!
 
Si vous voulez rendre heureux un ou une gourmande vous aussi, voici la marche à suivre et là je vous rassure, c’est ultra simple!
 
Joyeuse St-valentin à tous!
 
  
 
Fleurs de cervelas

Fleurs de cervelas

Ingrédients

  • Une boule de pâte à pizza
  • 1 cervelas

Préparation

  1. Préchauffez votre four à 180° C.
  2. Étalez la pâte sur votre plan de travail fariné.
  3. Coupez des bandes de pâte de 1 cm de largeur.
  4. Découpez le cervelas en fines tranches. Enlevez la peau et découpez chaque tranche en 2.
  5. Déposez les demi tranches sur la bande de pâte. Au total, déposez 6 tranches de cervelas, puis roulez l'ensemble.
  6. Déposez chaque fleur sur la plaque de four recouverte de papier sulfurisé et mettez au four pendant 15 à 20 minutes.
  7. Servez aussitôt.