Spécialité du Sri Lanka : Pudding Dulya

Le dessert que je vous propose aujourd’hui vient du Sri Lanka. Je ne vous cache pas que j’ai été très surprise en découvrant ce dessert, car il ressemble énormément à un pudding français classique, ou même à une recette corse délicieuse que j’avais préparé il y a quelques temps, le pastizzu
 
 
Comment ce dessert finalement assez peu dépaysant peut-il être une spécialité du Sri Lanka? Je n’ai pas trouvé l’explication, mais il faut sans doute se rappeler de l’époque où les européens parcouraient le globe à la recherche d’épices, semant leurs influences culinaires sur leur passage, tout autant qu’ils ramenaient de bonnes idées chez nous par la même occasion!
 
 
Quoi qu’il en soit, j’imagine que l’on peut trouver plus exotique et épicé au Sri Lanka, mais ce gâteau plutôt classique n’en est pas moins délicieux, et présente l’avantage d’utiliser du pain rassis. Je suis toujours partante pour tester de nouvelles façons d’utiliser mon pain rassis. Malgré toutes mes précautions, il m’arrive d’en avoir et je ne supporte pas de le jeter. Cette recette n’en utilise pas énormément, mais comme elle est divine, elle pourra tout à fait entrer dans vos classiques de recyclage du pain!
 
 
Spécialité du Sri Lanka : Pudding Dulya

Spécialité du Sri Lanka : Pudding Dulya

Ingrédients

  • 4 œufs50 cl de lait
  • 1 c. a c. d’extrait de vanille
  • 100 g de pain sec émietté finement
  • 200 g de sucre
  • 4 c. à s. rases de confiture

Préparation

  1. Préchauffez le four à 150° C.
  2. Séparez les blancs des jaunes de 3 œufs, mettez les jaunes dans un bol avec le dernier œuf entier, et battez-les ensemble. Ajoutez le lait, l’extrait de vanille, les miettes de pain et 85 g de sucre.
  3. Placez la confiture au fond d’un plat à gâteaux, étalez-bien. Versez le mélange aux œufs et au lait dessus.
  4. Cuisez pendant environ 40 minutes ou jusqu’à ce que le mélange prenne.
  5. Battez les blancs en neige, incorporez lentement le reste du sucre dedans, et mélangez bien.
  6. Étalez ce mélange au-dessus du pudding déjà solidifié, et remettez au four pour 15 à 20 minutes supplémentaires, jusqu’à ce que la meringue prenne et ait une légère couleur dorée.
Source d’inspiration :
https://theneverendingtravel.wordpress.com/2013/05/04/dessert-du-sri-lanka-pudding-of-dulya/
 

Comment remplacer la viande dans une recette?

Photo Ella Olsson @Flickr

Je continue ma série d’articles sur les substitutions! Après vous avoir parlé des produits laitiers et des œufs, aujourd’hui on va découvrir comment substituer la viande dans une recette. Ce n’est pas super simple et je n’ai aucune solution miracle pour imiter à la perfection la viande, mais quand on est un peu curieux et aventurier, il y a plein d’astuces amusantes qui permettent de s’approcher de la texture apportée par la viande. Que vous soyez végétariens, que vous receviez des végétariens à dîner, ou que vous souhaitiez juste réduire votre consommation de viande, ces astuces peuvent vous être utiles!

La viande hachée

La viande hachée qui sert pour les sauces bolognaises ou garnitures est assez facile à substituer. Il y a pour cela plusieurs possibilités, qui permettent de varier les plaisirs. Vous pouvez utiliser des protéines de soja texturées, ou PST, qui se conservent très bien et peuvent être réhydratées avant cuisson dans du bouillon, de la sauce soja ou du tamari, (tout cela aide à créer un goût qui rappelle la viande) ou plongées telles qu’elles directement dans la bolognaise ( elles boiront alors la sauce tomate). On peut également obtenir une bonne bolognaise en faisant revenir des champignons de Paris mixés finement, ou du tofu mixé. De petites lentilles cuites donnent aussi une texture sympa. Au niveau du goût, le mélange de champignons et de PST est ce qu’il y a de plus approchant à mon sens.

Le steak haché

On trouve maintenant des hachés végétaux dans tous les supermarchés, mais attention si vous recevez des végétaliens, certains malgré une appellation « végétale » contiennent de l’œuf. Vérifiez bien les ingrédients si cela peut être un problème pour vous. Il est également plutôt facile de faire des hachés végétaux maison, notamment à base de lentilles mixées avec des condiments, de l’oignon… Ces hachés conviennent très bien dans de nombreuses recettes et notamment dans les burgers. Sur le même principe, on trouve facilement, ou on réalise facilement, des boulettes végétales.

Les morceaux de bœuf

Lorsque le bœuf est en morceaux dans une recette, il est plus difficile à imiter que haché. Dans certaines recettes, des champignons coupés en gros morceaux, principalement des champignons blancs ou des shiitake, feront l’affaire. Le quorn, malheureusement difficile à trouver en France, est très sympa également dans les recettes qui appellent du bœuf en général. Au niveau du goût, dès que la recette s’y prête, un déglaçage au vin rouge aide à reproduire la profondeur de saveur que l’on aime dans certains plats au bœuf. Cette astuce est assez bluffante! Sinon, un peu de pâte miso, de concentré de tomates, de jus de raisin ou de vinaigre balsamique jouent très bien aussi ce rôle d’exhausteur de saveur.

Le poulet

Le poulet est une viande qui n’a pas énormément de goût, donc c’est ici plus une texture qu’il faut essayer de reproduire. Suivant les recettes, on peut simplement le remplacer par du tofu, du seitan ( on en trouve même déjà modelé en forme de blancs de poulet), ou des protéines de soja texturées de gros format. Ces dernières, à réhydrater, imitent très bien les aiguillettes de poulet et sont parfaites dans les curry, plats thaï, etc. On peut aussi utiliser de l’hallloumi, un fromage qui aime le même genre de marinades que le poulet (miel moutarde, aux herbes et huile d’olive…) et qui peut être grillé. Là il ne s’agit pas d’imiter le poulet mais simplement de le remplacer par quelque que chose d’aussi sympa!

On trouve très facilement de nos jours des nuggets végétaux et des cordons-bleus végétariens, qui blufferont les enfants et les plus grands. Les nuggets sont aussi très faciles à réaliser maison, simplement en coupant des morceaux de seitan et en les panant comme on le ferait avec du vrai poulet.

Le porc

Je ne parle pas ici des charcuteries  (j’y dédierai un article à part un jour!), mais du porc servi en tant que viande. Vous pouvez le substituer de la même façon que le poulet car c’est une viande assez douce : tofu, seitan ou halloumi suivant les cas.

L’agneau

L’agneau est une viande très parfumée et à ma connaissance, rien ne s’approche un tant soit peu de son goût. Utilisez les mêmes substituts que le bœuf : champignons, quorn, et un déglaçage au vin rouge quand c’est possible.

Les barbecue

Ce thème mériterait un article à part entière, et je vais d’ailleurs y songer très prochainement! Mais globalement, on trouve de fausses saucisses, de fausses merguez, du tofu aux herbes… Tout existe en « faux » pour les barbecues. La texture et les assaisonnements sont les mêmes, par contre la viande n’est pas reproduite à la perfection, bien sûr! Cela reste quelque chose d’assez sympa à découvrir.


Photo Chris Dlugosz @Flickr

Et vous, avez-vous déjà testé des substituts de ce type? Qu’en avez-vous pensé? En connaissez-vous d’autres?

Thé vert glacé menthe citron

Avec les beaux jours, quel bonheur de passer du temps sur sa terrasse… Vous traînez beaucoup dans votre jardin vous? Moi j’avoue que l’été si je peux, je mange dehors tous les soirs en semaine, et matin-midi-soir le week-end, tellement j’adore ça!
 
 
Bien sûr, cela dépend de la météo, espérons qu’elle sera clémente cette année! Un de mes plaisirs d’été, à l’instar des boissons chaudes en hiver, ce sont les boisons fraîches. Je n’achète jamais de sodas industriels mais j’adore préparer des boissons maison. Aujourd’hui, je vous propose un thé vert glacé. 
 
 
Rien à voir avec les thés glacés que l’on achète en bouteille, cette boisson est vraiment beaucoup moins sucrée, plus légère, et a vraiment le goût de thé. On aime ou on n’aime pas, mais moi, je préfère! Vous pouvez ajuster la quantité de miel et de citron à votre goût, ainsi que le temps d’infusion du thé. Avec le thé vert, plus on attend, plus on développe l’amertume, mais comme on infuse à froid, il faut quand même beaucoup plus de temps qu’avec un thé chaud. Si vous voulez, vous pouvez goûter le thé régulièrement et arrêter l’infusion quand vous le jugez à votre goût! Vous pouvez également augmenter la quantité de feuilles de menthe si vous aimez ça.
 
 
 
 

Thé vert glacé menthe citron

Quantité ou nb de personnes: Pour 1,5 litre

Thé vert glacé menthe citron

Ingrédients

  • 35 g  de thé vert
  • 1/2 citron
  • Une dizaine de feuilles de menthe
  • 2 c. à c. de miel liquide

Préparation

  1. Lavez bien le citron et coupez-le en rondelles.
  2. Mettez le thé vert dans une boule à thé.
  3. Mettez le thé vert, le citron, la menthe et 1,5 litre d'eau à infuser à froid 2 heures dans une carafe.
  4. Filtrez.
  5. Mettez dans une bouteille, ajoutez le miel et gardez au frais.

Salade de pâtes au pesto, feta et basilic

Vous avez un barbecue en prévision? Alors j’ai la petite salade qu’il vous faut en accompagnement… Parfumée, colorée, vitaminée, et surtout, facile à faire!
 
 
Les salades de pâtes sont parmi mes favorites, et celle-ci a des accents du sud vraiment très sympa, à cheval entre l’Italie avec le perso et la Grèce avec la feta… Un festival de saveurs, surtout bien relevé d’une petite sauce au miel et au vinaigre balsamique…
 
 
J’ai utilisé des tomates cerises car je les trouve jolies et très adaptées aux salades, mais d’autres variétés de tomates coupées en dés conviendront parfaitement. De la même manière, vous pouvez utiliser un autre pesto, à l’ail des ours, à la menthe… Ou ce que vous voudrez, bien que celui au basilic soit le plus courant et le plus typique. Enfin, les pâtes… Là c’est pareil, vous pouvez mettre celles qui vous arrangent, celles qui traient dans le placard ou même déjà cuites au frigo, ça va toujours très bien, à part peut-être des spaghetti!
 
 
 
Salade pesto feta basilic

Salade pesto feta basilic

Ingrédients

  • 250 g de coquillettes au blé complet
  • 45 g de pesto au basilic
  • 1 concombre en rondelles
  • 20 tomates cerises
  • 1 pot de feta à l'huile
    Pour la vinaigrette
  • 2 c. à s. d'huile d'olive
  • 1 c. à s. d'origan
  • 1 c. à c. de thym
  • 1 c. à c. de miel
  • 1 c. à s. de vinaigre balsamique
  • 1/2 c. à c. d'ail semoule
  • 1 c. à c. de sel au céleri
  • Sel, poivre
    Pour le service
  • 3 feuilles de basilic

Préparation

  1. Mélangez dans un bol les ingrédients de la vinaigrette et réservez.
  2. Faites cuire les coquillettes comme indiqué sur l'emballage.
  3. Égouttez-les et rincez-les à l'eau froide pour les refroidir.
  4. Mettez-les dans un grand saladier.
  5. Ajoutez ensuite le pesto et mélangez.
  6. Ajoutez les tomates, le concombre et la feta.
  7. Ajoutez la vinaigrette.
  8. Mélangez, salez, poivrez.
  9. Servez avec les feuilles de basilic ciselées ajoutées au dernier moment.

Salade de tomates aux algues

Avec les beaux jours qui sont revenus, je vous propose des recettes plus légères et aux saveurs estivales. Celle-ci n’échappe pas à la règle puisqu’elle contient de belles tomates parfumées comme on ne les trouve qu’en cette saison, mais aussi des algues. Les algues se trouvent de plus en plus facilement, notamment en boutique bio mais aussi dans les villes et villages maritimes, c’est pourquoi elles me rappellent les vacances. J’aime beaucoup leur saveur iodée et j’en utilise de plus en plus dans ma cuisine.
 
 
Si vous n’en trouvez pas chez vous, ouvrez l’œil lors de vos prochaines vacances à la mer… 
 
 
Cette salade très facile à faire permet de changer de la classique salade de tomates, mais n’est pas trop « étrange » pour autant. Faites-la goûter sans dire ce qu’elle contient et je suis sûre que tout le monde l’adorera…
 
 

Salade de tomates aux algues

Salade de tomates aux algues

Ingrédients

  • 10 g d'algues wakame séchées
  • 5 g de laitue de mer séchée
  • 25 cl d'eau chaude
  • 1 oignon
  • 1 échalote
  • 2 gousses d'ail
  • 2 c. à s. de câpres
  • 3 cornichons
  • 1/2 jus de citron
  • 1 c. à s. de sauce soja
  • 1 c. à .s  de vinaigre rouge
  • 1 c. à s. d'huile d'olive
  • 1 bouquet de persil
  • 2 c. à s. de moutarde
  • 6 tomates
  • Poivre

Préparation

  1. Réhydratez les algues dans l'eau chaude puis égouttez-les.
  2. Lavez puis coupez les tomates en dés.
  3. Réunissez tous les ingrédients sauf les tomates et mixez le tout  finement.
  4. Mélangez avec les tomates et gardez au frais jusqu’au service.

Spécialité des Maldives : faaroshi boakibaa

Je continue ma découverte de la cuisine du monde et aujourd’hui, c’est aux Maldives que je vous emmène. Vous la voyez la plage paradisiaque? Moi je l’imagine et je dois dire que je sauterais bien là tout de suite dans un avion, mais puisqu’il faut revenir à la réalité, je vais me contenir de vous parler de leur cuisine!
 
 
On ne se nourrit pas que de fruits exotiques aux Maldives, il faut des fois des plats et des desserts consistants! J’ai découvert qu’il existait un pudding de pain typique de cette île et comme j’aime toutes les recettes qui permettent d’écouler du pain dur, je me suis empressée de la tester.
 
La recette nécessite de la chapelure, elle se réalise sans problème avec du pain dur mais il faut bien le mixer pour obtenir une texture farineuse, contrairement à certains puddings où on laisse des morceaux de pain entiers.
 
 
Le tofu soyeux n’est pas traditionnel, et vous pouvez le remplacer par 3 œufs si vous préférez. N’en ayant pas sous la main, j’ai utilisé une de mes astuces de substitution dont je vous parlais ici. Le résultat a été bluffant, et a donné donc naissance à un délicieux pudding sans œuf!
 
 
 
 
Spécialité des Maldives : faaroshi boakibaa

Spécialité des Maldives : faaroshi boakibaa

Ingrédients

  • 360 g de chapelure
  • 300 g de sucre
  • 100 g de tofu soyeux
  • 2 c. à s. d'eau de rose
  • 2 c. à c. d'arôme de vanille
  • 750 g de crème de coco
  • 50 cl d'eau

Préparation

  1. Préchauffez le four à 180° C.
  2. Mélangez la chapelure, le tofu soyeux et le sucre en poudre. Ajoutez l'eau de rose, l'arôme de vanille,  la crème de coco, l'eau.
  3. Graissez un plat allant au four et versez le mélange.
  4. Faites cuire au four environ 55 à 1 heure ou jusqu'à ce qu'il ait légèrement bruni.
  5. Laissez refroidir complètement avant de servir.
 
Source d’inspiration : 
http://www.maldivescook.com/desserts/faaroshi-bread-rusk-boakibaa/

Pizza aux onion rings

Après la journée du falafel, me revoilà pour la journée des onion rings. Et pourquoi nos chers onion rings n’auraient pas droit à une journée rien que pour eux après tout? Je suis fan de ces petits délices frits et même si je n’en abuse pas, j’avoue que lorsqu’ils sont faits maison, c’est un pur délice que je ne refuse pas! C’est mon homme qui se colle à la friteuse pour les préparer, et je ne vais pas me plaindre de me faire servir!

 

Pour les onion rings, même principe que pour les falafels… Mangés tels quels avec une petite sauce, c’est parfait, mais on peut aussi les utiliser dans une recette. Je vous propose aujourd’hui d’en agrémenter une pizza…. Côté calories ça se pose là je vous l’accorde, mais c’est très bon!

 

Quitte à être dans les spécialités anglo saxonnes, j’ai continué dans l’esprit en garnissant la pizza de baked beans, de cornichons aigre douce, ainsi qu’un peu de sauce Worcestershire… Le résultat s’est avéré à la hauteur de mes espérances, pas léger mais très bon, si vous n’êtes pas au régime avant l’épreuve du maillot cet été, laissez vous tenter!

Pizza aux onion rings

Pizza aux onion rings

Ingrédients

  • 1 pâte à pizza
  • 1/2 oignon rouge en rondelles 
  • 1 c. à s d'huile d'olive
  • 100 g de fromage râpé spécial pizza
  • 6 onion rings
  • 1/2 cornichon aigre douce
  • 1/2 boîte de de baked beans
  • 1 pincée de paprika un filet  de Worcestershire sauce

Préparation

  1. Coupez votre oignon en rondelles. Faites-le revenir  5 minutes dans l'huile d'olive à la poêle. Réservez.Faites de fines tranches de cornichon.
  2. Étalez votre pâte à pizza.
  3. Déposez dessus les baked beans avec leur sauce.
  4. Déposez ensuite les onion rings,les oignons, puis le fromage, les cornichons. Saupoudrez de paprika, puis ajoutez un filet de sauce Worcestershire.
  5. Enfournez pour 2 à 15 minutes environ.

Pimm’s concombre et pastèque

C’est la fête de la musique aujourd’hui! Je vous en parlais ici, c’est une petite fête que j’aime bien, surtout quand on la célèbre sous le signe du soleil! Malheureusement pour moi, depuis quelques années j’en suis privée car mon homme étant musicien, c’est pour lui un jour de concert… Et bien que j’aimerais aller le voir jouer, avec une petite fille qui a école le lendemain, c’est un peu compliqué!
 
 
Je reste donc chez moi mais je ne suis pas égoïste, et je vous propose donc une petite recette de cocktail afin que vous puissiez faire la fête si vous en avez envie! Celui-ci est un de mes favoris. Je suis une fan de Pimm’s de manière générale, un cocktail que j’ai découvert en Écosse et que je ne me laisse pas de refaire depuis.
 
 
J’essaie de varier les fruits à l’intérieur en fonction de la saison. Celui que j’avais testé à Édimbourg contenait du concombre, et il m’a plus que convaincue donc j’en mets moi aussi très régulièrement. J’y ai ajouté de la pastèque, au côté très frais et qui complète bien l’ensemble.
 
On obtient un cocktail vraiment très parfumé et tout en légèreté et en fraîcheur, un must pour accueillir comme il se doit l’été!
 
 
 
 
Pimm’s concombre et pastèque

Quantité ou nb de personnes: Par verre

Pimm’s concombre et pastèque

Ingrédients

  • 5 cl de Pimm’s n°1
  • 4 demi rondelles de concombre
  • 4 dés de pastèque
  • 3 feuilles de menthe
  • 15 cl de limonade
  • 5 cl de tonic
  • Une dizaine de glaçons

Préparation

  1. Dans un grand verre, mettez les glaçons puis le Pimm's.
  2. Ajoutez les dés de concombre, la pastèque et la feuilles de menthe.Arrosez le tout de limonade et tonic. 
  3. Buvez immédiatement.

Les super aliments

 Photo  Ella Olsson @Flickr
 
Aujourd’hui, on parle super aliments! Je suis plutôt contre la cuisine light, car je n’aime pas ce principe d’enlever des choses à la cuisine : moins de gras, moins de sucre, moins de calories… mais parfois aussi moins de goût et de bonnes choses pour la santé. Par contre, je suis attirée par la cuisine healthy, à base d’aliments moins raffinés, plus naturels, et de fruits et légumes en quantité. Dans ce domaine, on entend souvent parler des super aliments, qui peuvent, en plus de nous régaler, nous apporter de multiples bienfaits. Je vous propose aujourd’hui de les découvrir.
 
        

Les superaliments, c’est quoi?

Créé à la fin des années 1990, le terme «superaliment» est couramment utilisé pour désigner les baies, fruits, légumes et autres aliments ayant des effets bénéfiques sur la santé et / ou une valeur nutritionnelle exceptionnelle. Cependant, il n’y a pas de définition scientifique de ce qui constitue un superaliment. Cela signifie que toute liste de superaliments est une sélection subjective de certains des aliments les plus riches en nutriments. C’est le cas de ma liste, je me suis documentée pour vous lister les plus représentatifs, mais je ne suis ni médecin ni nutritionniste bien sûr!
 

Faut-il manger des superaliments pour être en forme?

En fait, non! Ou du moins, pas de n’importe quelle façon. Une alimentation variée et équilibrée est la clé d’une bonne santé. Cela signifie que consommer des quantités excessives d’aliments spécifiques, aussi nutritifs ou sains soient-ils, peut causer plus de tort à votre corps que de bien. Tout est dans la mesure et dans l’équilibre : manger des repas équilibrés en y ajoutant des super aliments ne pourra que vous faire du bien et vous ouvrir au passage une palette de saveurs nouvelles, mais faire une mono diète d’un super aliment, quel qu’il soit, n’est au contraire pas intéressant pour votre corps. Par ailleurs, ces superaliments, surtout ceux qui viennent de loin, peuvent coûter très cher. Rappelez vous qu’ils n’ont rien d’indispensable et concentrez-vous sur ceux qui poussent à profusion près de chez vous pour maîtriser votre budget. Enfin, beaucoup de ces ingrédients perdent leurs propriétés après avoir été cuits ou modifiés pour les conserver. Ne vous faites pas avoir par le marketing : quand vous voyez des biscuits aux baies de je-ne-sais-quoi en supermarché, les nutriments ont de grandes chances d’avoir été tués à la cuisson, et quand vous voyez des boissons au thé matcha, la quantité de matcha est en réalité infime… Bref, le mieux est d’acheter ces produits bruts et de les intégrer vous-mêmes crus dans vos recettes, plutôt que d’acheter des produits industriels qui en utilisent.

Quels sont ces superaliments?

Parmi les superaliments les plus connus, on en trouve certains assez exotiques comme la grenade, le chou kale, les cranberries, les baies d’açaï ou le thé vert matcha, tandis que d’autres font partie de notre alimentation commune, comme l’ail et le curcuma.
La liste ci-dessous inclut les super aliments classiques et nouveaux. Elle est non exhaustive et je l’enrichirai avec le temps ou avec vos commentaires.
 

Les super-baies

En ce qui concerne les aliments les plus sains, de nombreuses baies communes et moins communes sont en tête de liste. Les baies les plus saines sont chargées de polyphénols. En plus, les baies aux couleurs bleues et noires contiennent généralement des taux élevés d’anthocyanes, des pigments qui apportent plein de bénéfices pour la santé. Voici une liste de certaines des baies les plus intéressantes :
 
Airelles
Baies d’açai
Baies de maqui 
Baies de goji
Canneberges ou cranberries
Cassis
Framboises 
Myrtilles 
Mûres
Sureau 
 
Photo Marco Verch  @Flickr

Les super-fruits

Tout le monde sait que les fruits sont bons pour la santé, mais certains fruits sont plus encore sains que d’autres. La liste ci-dessous présente certains des meilleurs fruits à inclure dans votre alimentation :
 
Acérola 
Oranges sanguines
Camu Camu 
Citron
Fruit du dragon
Fruit de la passion
Grenade
Kiwi
Pomelo et pamplemousse
Pruneaux
Raisin rouge
 
Photo bazzadarambler @Flickr
 

Les super légumes et légumes racines 

Cette  liste de superaliments ne serait pas complète sans les légumes! Comme les fruits, le simple fait de manger des légumes est en soi bon pour la santé. Mais certains sont de véritables pépites cachées! Parmi eux, les légumes verts et tous ceux de la famille des choux par exemple. Ci-dessous une liste non exhaustive :
 
Ail
Avocat (pas botaniquement un légume mais souvent consommé comme tel)
Carotte
Chou Kale 
Choux de Bruxelles
Brocoli 
Cresson
Chou-fleur 
Champignons  (pas botaniquement un légume mais consommé comme tel)
Épinard
Fenouil
Mâche
Oignon et échalote
Olive ( en fait un fruit, et c’est surtout son huile le super aliment)
Radis noir
Roquette
Soja (bio et non OGM sinon ça marche moins bien :-))
Tomate (pas botaniquement un légume mais consommé comme tel)
Topinambour
 
Photo thebittenword.com@Flickr
 

Les super céréales et féculents

Quand on pense aux superaliments, on pense souvent aux compléments alimentaires et aliments en poudre, mais il y a aussi beaucoup d’aliments courants qui contiennent des niveaux élevés de nutriments. Voici quelques exemples de légumineuses et de céréales super saines que vous pouvez ajouter à votre alimentation en diminuant la part de céréales raffinées ( pâtes, semoule et riz blancs par exemple).
 
Avoine
Épeautre
Graines germées
Haricots rouges et noirs
Lentilles
Orge 
Pois chiche
Quinoa
Riz noir
Sarrasin
 
Photo allispossible.org.uk  @Flickr

Les super noix et graines

Les noix et graines sont parmi les sources naturelles les plus concentrées de minéraux et de vitamines. Certaines graines et noix contiennent des quantités importantes d’acides gras oméga-3, ce qui en fait une bonne source d’oméga-3 pour les végétaliens. Les huiles qui dérivent de ces graines sont également très bonnes pour la santé, consommées à froid pour pas abîmer leurs composés, comme par exemple l’huile de lin, l’huile de sésame ou l’huile de noix.
 
Amandes 
Graines de chia 
Graines de lin
Graines de sésame
Graines de chanvre
Noisettes
Noix
Noix de cajou
 
Photo Marco Verch  @Flickr

Les super épices et herbes

Les épices ont également leurs petits secrets et certaines sont même utilisées dans des remèdes de grand-mères ou boissons miracle anti-rhume par exemple.
 
Gingembre
Curcuma
Cumin
Cannelle
 
Photo  Marco Verch @Flickr

Les autres super poudres et compléments

En plus des superaliments énumérés ci-dessus, il y a un tas d’aliments riches en nutriments et protecteurs pour la santé qui ne correspondaient pas tout à fait aux catégories d’aliments. Je les ai donc regroupés dans cette dernière catégorie.
 
Agar Agar
Cacao
Chaga
Ginseng
Matcha 
Moringa 
Levure de bière
Germe de blé
Algues (notamment  spiruline, klamath, wakame ou chlorella)
Maca (en fait c’est un légume, mais on ne le trouve pas sous cette forme pour l’instant chez nous)
 
Photo Philipp Alexander  @Flickr
 
Pour finir, on n’oublie pas le meilleur superaliment qui soit, indispensable à tous et à consommer sans modération :
L’eau!
 
Et vous, vous consommez certains de ces super aliments? Vous croyez à leurs bienfaits? 
 
 

Salade aux haricots verts

Aimez-vous les haricots verts? Personnellement je n’en fais pas une folie et c’est assez étrange car j’aime pourtant tous les légumes… Mais celui-ci me laisse de marbre! C’est la raison pour laquelle vous verrez assez peu de recettes avec ce légume sur mon site! Mais comme j’aime la diversité, et aussi par ce que mon homme, lui, les adore, je me fais violence et vous propose aujourd’hui une délicieuse salade de haricots verts.
 
 
J’y ai mis des croûtons, des pommes de terre, et des dés de gruyère, bref tout ce que je pouvais pour faire en sorte que cette salade me plaise malgré les fautifs! Résultat des courses, je m’en veux d’avoir été aussi dure avec eux, car j’ai adoré cette salade! Je vais bientôt finir par vous dire que j’aime ce légume finalement!
 
 
  
 
Salade aux haricots verts

Quantité ou nb de personnes: Pour 2 personnes

Salade aux haricots verts

Ingrédients

  • 100 g de haricots verts crus
  • 4 pommes de terre grenaille cuites
  • 75 g de gruyère coupé en dés
  • 1 échalote
  • 2 poignées de roquette
    Pour les croûtons
  • 2 poignées de dés de pain dur
  • 1 c. à s. d'huile d'olive
  • 1 gousse d'ail pelée et écrasée
    Pour la vinaigrette
  • 1 c. à s. de vinaigre de cidre
  • 1 c. à s. d'huile de noix
  • 1 c. à c. de moutarde à l'ancienne
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Mélangez les ingrédients de la vinaigrette et réservez.Équeutez les haricots. Plongez les haricots dans de l’eau bouillante salée.
  2. Faites cuire à découvert entre 8 et 15 minutes selon la taille de vos haricots.
  3. A la fin de la cuisson, égouttez-les puis plongez-les dans l’eau glacée immédiatement.Faites chauffer l'huile dans une casserole.
  4. Mettez l'ail et les croûtons de pain dur dans la poêle et laissez revenir quelques instants pour que le pain se parfume de l'huile imprégnée d'ail.Réservez.Assemblez la salade dans deux assiettes.
  5. Déposez la roquette, puis les haricots, les pommes de terre, les croûtons, l'échalote et enfin,la vinaigrette.Servez immédiatement.