Archives par mot-clé : fruits

Comment composer un bar idéal?

Photo Adrian Scottow @Flickr

Vous l’aurez sans doute remarqué au nombre de recettes de tartinades que je propose, j’adore organiser des apéritifs. C’est un plaisir pour moi de recevoir et j’aime aussi bien préparer de petites choses gourmades à picorer que préparer des cocktails en tous genres. J’ai une collection de bouteilles assez étoffée (c’est un euphémisme) à force d’acheter toujours le petit ingrédient qui manque pour telle ou telle recette de cocktail… Et j’ai toujours l’impression qu’il manque quelque chose quand je repère une recette qui me plait, pas vous?

Alors, je me suis demandé quel étaient les basiques pour composer un bar qui permette d’improviser un grand nombre de cocktails, mais aussi de faire plaisir à des invités qui ont des goûts différents. Ma liste est déjà très étoffée et tout n’est pas indispensable bien sûr, cela dépend de vos goûts et de ce que vous aimez préparer… Mais en vous en inspirant, vous devriez être capables de préparer de savoureux cocktails pour les soirées entre amis, mais aussi de profiter de bons alcools servis purs, bref, vous pourrez jouer au parfait barman à la maison!

Les eaux-de-vie

Les eaux de vie sont la base de nombreux cocktails. Certaines personnes n’aiment que les cocktails au rhum, d’autres au whisky, donc c’est à adapter selon vos goûts mais dans l’absolu,  les basiques les plus utilisés dans les cocktails sont la vodka, le gin, le whisky (et le bourbon),  le rhum et la tequila (et la cachaça si vous aimez la caïpirinha). Le cognac, l’armagnac et le calvados font aussi de délicieux cocktails à la française.  Si vous aimez voyager lors de vos apéritifs, l’aquavit permet de super associations également.

Bitters, vins cuits et autres

En association des alcools forts, ou seuls, les bitters comme l’Angostura et les vermouth (blanc, rouge et dry) sont des indispensables des cocktails. A consommer avec de l’eau mais aussi en cocktails, le pastis est aussi indispensable, et vous pouvez investir dans une bouteille d »absinthe si vous aimez ça.  A consommer tel quel mais aussi en cocktail, le porto rouge est souvent apprécie, ainsi que sa variante blanche, un peu moins connue. Enfin, je vous recommande d’avoir de l’Apérol pour les spritz, du Pimm’s pour le cocktail du même nom, et pourquoi pas un apéritif à base de vin un peu old fashionned comme le Lillet.


Photo Adrian Scottow @Flickr

Liqueurs

Les liqueurs peuvent être consommées sur glace telles quelles ou entrer dans la composition de pas mal de cocktails. Il en existe des dizaines, mais voici celles qui semblent servir le plus souvent dans les cocktails. Adaptez ce choix à vos goûts pour éviter d’avoir des bouteilles qui trainent 10 ans dans vos placards… Le basique indispensable est bien sûr la crème de cassis qui permet de composer le fameux kir ou sa variante royale au champagne. Dans le même esprit, j’aime aussi beaucoup la liqueur de pamplemousse pour réaliser le fameux rosé pamplemousse.  Du côté des saveurs gourmandes, le Bailey’s, la liqueur de cacao et la liqueur de café (Kalhua) entrent dans la composition de nombreux cocktails. Enfin, un triple sec comme le grand Marnier ou le Cointreau est toujours une valeur sûre. Ajoutez du curaçao bleu pour les cocktails aux couleurs des mers des du sud, et vous avez une bonne base de départ pour parer à toutes les envies.

Traditions régionales

J’aime beaucoup ramener des apéritifs et boissons régionales de mes voyages, ça permet de faire découvrir quelque chose d’un peu différent aux invités et on peut aussi faire des cocktails très sympa avec. Parmi mes chouchous, j’aime particulièrement le cap corse, le Picon, le Pineau des Charentes blanc et rouge, le Cidre  et le poiré et enfin le Pommeau de Normandie, mais chaque région regorge de trésors!


Photo Michael Korcuska @Flickr

Bière & cidres

En bonne nordiste, je n’imagine pas de ne pas avoir un choix de bières significatif pour mes invités. Ce n’est pas l’ingrédient à cocktails le plus répandu, mais il en existe quand même un certain nombre, comme le Picon bière ou le Monaco, mais aussi d’autres plus élaborés. Mes bières favorites sont les IPA dont j’apprécie l’amertume, mais cela ne plaît pas à tout le monde, aussi j’essaye d’avoir aussi d’avance une blonde et une ambrée. Plus spécifique mais il y a des amateurs (comme moi), les stout et les brunes sont aussi très sympa. Le cidre est une bonne option quand on reçoit des gens qui n’aiment pas trop l’alcool ou qui vont conduire car il est très léger. L’automne, j’aime faire des cocktails aux cidre avec un peu de calvados, du sirop de cannelle et des morceaux de pomme, un régal.

Vins et champagnes

Les vins et champagnes sont des basiques qu’on peut consommer tel quels ou utiliser dans une multitude de cocktails. Le crémant ou le champagne sont parfaits tels quels ou pour les kirs et soupes de champagne. Le Prosecco est idéal pour les spritz, mais peut être remplacé par un autre vin mousseux si vous voulez acheter moins de variantes. Un choix de vins rouges légers ( par exemple, Bourgogne, beaujolais, ou vins de la Loire comme le Bourgueil), de blanc frais (Bourgogne, Languedoc léger ou Loire), ou de rosé léger ( côte de Provence ou Anjou léger) permettront de répondre aux goûts de tous vos invités.

Sirops et édulcorants

Les sirops permettent d’aromatiser les cocktails. Il en existe un choix impressionnant et vous pouvez vous lancer dans une collection si vous en avez envie. Les plus utiles sont le sucre de canne, que l’on trouve dans énormément de cocktails, et la grenadine. Ensuite parmi les sirops à cocktail, vous n’avez que l’embarras du choix. Mes chouchous du moment sont ceux au sureau, à la verveine, à l’abricot, au melon, à la barbe à papa, à la vanille, à la mirabelle, au coquelicot, à la pistache… Enfin, il vous faudra toujours dans vos placards du sucre blanc et roux.

Jus de fruits

Les jus de fruits peuvent être servis seuls, en cocktails de fruits sans alcool ou bien sûr, entrer dans la composition de cocktails aux fruits. Le jus de citron jaune et vert peuvent vraiment vous dépanner lorsque vous n’avez pas de citrons frais, et ils se conservent très bien donc je recommande de toujours en avoir au frigo. Le jus d’orange est un basique à avoir d’avance, ainsi que le jus de tomates si vous êtes amateurs de bloody Mary.


Photo Michael Korcuska @Flickr

Eaux et sodas

Les eaux et sodas ont de nombreux usages. Si vous n’en consommez pas au quotidien, privilégiez des bouteilles individuelles pour éviter le gaspillage car ils s’éventent vite une fois ouverts. Les basiques à avoir sont l’eau gazeuse, pour le mojito, le tonic pour le gin tonic, le cola et la limonade.

Autres

Pour finir, il y a quelques basiques du placard très utiles pour les cocktails, comme la Sauce Worcestershire, le Tabasco, le sel de céleri qui vous permettront de réaliser le fameux Bloody Mary. Les olives vertes décoreront des cocktails comme le martini. Un shaker, un jigger, une cuiller à mélange, une passoire à glaçons (ce n’est pas pareil qu’une passoire à pâtes!), un chinois, un pilon, un presse agrume, sont les accessoires les plus utiles.

Voilà, avec cette liste, vous devriez être paré pour devenir un champion du cocktail et des apéros!  Et vous, quels sont vos cocktails préférés?

Sources d’inspiration  :
http://www.deguermantes.com/articles/2017/6/5/le-bar-maison-ideal
https://www.villaschweppes.com/article/les-alcools-et-les-ingredients-a-avoir-chez-soi_a648/1
https://avis-vin.lefigaro.fr/spiritueux/o26611-aperitif-quelles-bouteilles-pour-se-constituer-le-bar-ideal

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Gâteau fourré à la confiture de fraises

Aujourd’hui, je vous présente un gâteau tout simple mais dont la décoration pourrait vous intéresser si vous organisez un goûter anniversaire pour un enfant prochainement. Les anniversaires sont toujours une occasion de passer un bon moment tous ensemble et qui dit moment en familles dit repas, et bon gâteau derrière!
 
 
J’ai eu cette fois envie de réaliser un gâteau fourré à la confiture, parce que c’est simple et que les enfants les apprécient en général. Il s’agit d’un gâteau très simple décoré avec un glaçage et des petites billes multicolores. Ce n’est pas du grand art, je n’en suis pas capable mais il reste très joli et parfumé, et a beaucoup plu dans ma famille!
 
Le biscuit demande une grande quantité d’œufs, c’est ce qui va permettre d’obtenir une texture aérienne qui rappelle une génoise, mais enrichie d’amandes, ce qui ne gâche rien.
 
A l’intérieur, j’ai mis une gelée de fraises, mais un autre fruit rouge conviendra tout à fait, ou même une confiture d’oranges, de pommes… Cela perdrait son côté printanier mais serait tout aussi bon, à vous de voir ce que vous avez dans vos placards! Cette recette est d’ailleurs parfaite pour écouler les vieux pots qui traînent en attendant désespérément qu’on les mange!
 
 
J’ai trouvé cette recette sur un blog très sympa que je vous invite à découvrir, le blog de Kekeli. Elle recommande de décorer le gâteau avec des fruits rouges, ce que vous pouvez faire bien sûr. Moi j’avais prévu ce gâteau pour un anniversaire donc j’avais une décoration spécifique en tête, j’ai formé un chiffre avec des petites billes de sucre.
 
Si vous voulez reproduire cette décoration, imprimez ou dessinez simplement le chiffre sur une feuille cartonnée et évidez le avec un cutter. Posez ce pochoir sur le gâteau, ajoutez un peu d’eau à l’aide d’un pinceau pour que la surface devienne un peu collante, et versez les petites billes. Ultra simple!
 
 
 
Pour 8 personnes 



!Pour le biscuit

8 jaunes d’œufs

125 g de sucre

5 blancs d’œufs

60 g de farine
140 g d’amandes en poudre

!Pour la garniture intérieure

450 g de gelée de fraises

!Pour le glaçage

250 g de sucre glace

1 c. à s. de jus de citron

Un peu d’eau



Préchauffez le four à 180°C.

Battez les jaunes d’œufs avec le sucre jusqu’à obtention d’un mélange mousseux. Montez les blancs d’œufs en neige ferme. Incorporez-les à l’appareil ci-dessus ainsi que la farine et les amandes.
Versez cette pâte dans un moule à charnière de 26 cm de diamètre tapissé de papier sulfurisé et lissez-la. Faites cuire 25 minutes.

Laissez tiédir, démoulez le biscuit et ôtez délicatement le papier sulfurisé. Laissez refroidir complètement le biscuit, puis coupez-le horizontalement en trois.

Badigeonnez votre confiture sur les deux tranches de biscuit du dessous, puis superposez-les et pressez légèrement.

Mélangez le sucre glace avec le jus de citron et éventuellement un peu d’eau dans un petit bol jusqu’à obtenir un mélange lisse.
Le glaçage devra juste être assez mou pour être badigeonné sur le gâteau. Étalez-le sur le gâteau.

Laissez sécher le glaçage. Décorez à votre convenance, avec des billes en sucre comme moi par exemple.
 
Source d’inspiration :
http://kekeli.over-blog.com/2015/07/gateau-aux-fruits-rouges-et-aux-amandes.html

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Fraises rôties

Les fraises sont de retour… Si j’adore les croquer telles quelles, j’aime aussi les préparer en dessert, et je n’ai pas pu résister quand j’ai vu les fraises rôties sur le blog Une aiguille dans le potage, aux photos sublimes et aux recettes plus appétissantes les unes que les autres! Il me faut parfois des années avant de tester une recette que j’ai repérée, mais là je n’ai vraiment pas attendu longtemps, il faut dire que la saison des fraises, c’est là tout de suite!

 

Confinement oblige, j’ai beaucoup adapté cette recette en fonction de ce que j’avais. Je ne peux que vous recommander de jeter un œil à la version d’origine qui est un peu élaborée et sans doute encore meilleure, mais celle-ci était déjà honnêtement à tomber! Je la referai sans hésiter!

Comme le précisait Lou, tous les éléments de la recette peuvent se préparer jusqu’à 3 jours à l’avance et se conserver au réfrigérateur. C’est donc ce que j’ai fait, en les conservant séparément, le montage se faisant au dernier moment.

Source d’inspiration :
https://uneaiguilledanslpotage.blogspot.com/2020/04/verrines-de-fraises-roties-au-sumac-et.html

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Qu’est-ce qu’on mange en mai?

Nous voilà en mai! Même si nous traversons une période compliquée cette année et ne profitons pas des beaux jours de la même façon que d’habitude, c’est le moment plus que jamais de se régaler avec de bons repas dans le jardin pour ceux qui ont la chance d’en avoir un,  et de prendre du temps pour cuisiner et manger de saison! Voici mes idées pour se régaler!

Les produits de saison en mai:

Légumes : Ail, aubergine, asperge blanche et verte, bette, betterave, chou-fleur, chou rave, concombre, courgette, épinard, navet, radis, salade.

Fruits : Cerise, fraises, framboise, rhubarbe.

Mes recettes favorites pour mai:

Dip d’aubergine Jeow mak Keua

« Ailes » de chou-fleur Buffalo

Aubergines à la turque

Mini cakes au chou-fleur

Aubergines aux œufs et mozzarella

Concombre au tahin

Couscous aux courgettes, petit pois et halloumi

Crumble de courgettes

Bricks de courgettes chèvre

Eton mess aux fraises et cerises

Tarte aux fraises rapide

Jus rhubarbe framboise

 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Sirop de miel à la fleur d’oranger

Avez-vous déjà eu besoin de sirop de miel? Il m’a fallu cet ingrédient un jour pour un cocktail et j’ai pensé qu’il pouvait être amusant de le réaliser maison. Je me souvenais d’avoir vu une recette sur le blog Mes inspirations culinaires, un blog que j’adore, animé par l’adorable Samar.

 

J’ai donc tenté l’expérience et je dois dire que je n’ai pas été déçue! Ce sirop était tout simplement divin et addictif! C’est bien simple, je ne l’utilise pas seulement dans mes cocktails, mais aussi sur mes yaourts, avec des fruits poêlés… Au cas où vous vous poseriez la question, cette recette fonctionne fonctionne avec du miel dur, c’est ainsi que je l’ai réalisé et le résultat était parfait.

 

Vous pouvez utiliser du sirop de sucre de canne tout fait comme moi, ou simplement faire chauffer de l’eau avec du sucre (20 cl d’eau pour 50 g de sucre).

 

Source d’inspiration : https://www.mesinspirationsculinaires.com/article-sirop-de-miel-fait-maison-109129451.html

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Qu’est-ce qu’on mange en avril?

Nous voilà en avril! C’est le retour des beaux jours, et même s’ils peuvent être timides et si la pluie peut être de la partie, on a envie de fraîcheur et d’abandonner les soupes au profit des salades et des légumes croquants! Voici mes idées pour se régaler et manger de saison!

Les produits de saison en avril:

Légumes : Asperge blanche, bette, chou rave, courge butternut, endive, épinard, oignon blanc, navet, radis, salade frisée.

Fruits : Pamplemousse, pommes, rhubarbe.

Mes recettes favorites pour avril :

Soleil d’endives et dip de maïs au surimi

Lunchbox de boulgour, endives, pomme et gorgonzola

lunchbox-boulgour-endive-cranberries

Lasagnes aux épinards, ricotta et mozzarella

Omelette aux fanes de radis et mozzarella

Samossas au saumon, épinards et petits pois

Quinoasotto aux champignons, épinards et parmesan

quinoasotto-champignons-3

Salade d’œufs au radis noir

egg-salad-radis-noir-3

Tarte à la rhubarbe au miel de pissenlit

Crumb cake à la rhubarbe

crumb-cake-3

Cheesecake fraise rhubarbe

cheesecake-fraise-rhubarbe

 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Légume de saison : le radis

Photo Kari Sullivan @Flickr

Le radis est un légume parfait en snack, dans les sandwiches ou dans les salades. Si vous vous demander comment bien les choisir, les préparer ou même qu’en faire, c’est par ici!


Source Jeremy Keith @Flickr

Comment choisir les radis?

Que ce soit au supermarché ou à la ferme, choisissez des radis pas trop gros, ils seront plus fermes et croquants. Ils doivent être d’une belle couleur vive et lumineuse, surtout pas sombres et ternes. Choisissez-en avec des fanes vert vif et bien fraîches. Vous pourrez même les cuisiner si vous voulez. Enfin, la peau ne doit pas être plissée ou flétrie, et ils ne doivent pas être mous au toucher, signe qu’ils ont déjà trop vieilli.

 


Photo Alper Çuğun @Flickr

Quand les radis sont-ils de saison?

Les radis sont de saison d’avril à juin même si on peut en trouver en dehors de cette période.

Comment conserver vos radis?

Les feuilles des radis s’abîment très vite, donc cuisinez-les immédiatement ou coupez-les et jetez-les avant de conserver vos radis. Si vos radis sont vendus emballés dans du plastique, vous pouvez le laisser, sinon mettez vos radis dans un sac compostable comme ceux que l’on trouve au rayon fruits et légumes des supermarchés. Une fois dans le sac, placez-les dans le bac du bas de votre réfrigérateur. Ils se garderont plusieurs jours mais ils restent meilleurs et plus croquants consommés rapidement.


Photo liz west @FLickr

Comment préparer les radis?

Rien de plus simple! Pour les consommer tel quels, coupez les fanes pour ne garder qu’un ou deux centimètres, enlevez les radicelles, et nettoyez-les sous l’eau. 

Mes recettes favorites au radis


Radis noir au four


Omelette aux fanes de radis et mozzarella

tartinade-radis-sardine-3
Tartinade aux sardines et radis

tartinade-cottage-cheese-radis-3
Twarozek ou cottage cheese aux radis et ciboulette

egg-salad-radis-noir-3
Salade d’œufs au radis noir

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Comment réduire votre bilan carbone en cuisine?

 
Je continue ma série de conseils écolo et après mon post sur la réduction du plastique, je vous propose aujourd’hui de découvrir quelques points qui vont vous permettre de réduire facilement votre empreinte carbone en cuisine. Vous allez le voir, il ne faut parfois pas grand chose pour que nos gestes aient un impact positif sur l’environnement… Tentés ? C’est par ici!
 
 

Évitez les aliments qui viennent de loin

La majorité du CO2 que vous provoquez vient des aliments qui viennent de loin. Je ne dis pas que vous ne pourrez plus jamais manger une banane ou un avocat, mais manger un peu de plus de produits issus de vos producteurs locaux fera clairement du bien à la planète et aussi à l’économie de votre région!
 

Photo Tony Kennick @Flickr
 

Mangez de saison

Les fruits et légumes consommés hors saison nécessitent souvent de électricité pour leur apporter la lumière dont ils ont besoin pour grandir, et on augmente ici aussi fortement la facture en Co2, sans compter qu’ils demandent plus d’engrais et produits chimiques pour se développer.
 

Photo sophie @Flickr
 

Évitez les aliments transformés

Les aliments les plus transformés et raffinés sont aussi ceux qui demandent le plus d’énergie pour être produits. Que ce soit les biscuits apéritifs, les bonbons, les plats tout prêts, les nuggets ou autres… Limitez-les au maximum pour baisser votre dépense en Co2.
 

Photo Philip Choi @Flickr
 

Réduisez la viande

Une réduction de votre consommation de viande est un vrai plus pour l’environnement et pour votre santé. La diminution de la viande rouge dans votre alimentation est celle qui aura le plus d’impact, car la production de viande bovine est l’une des industries les plus polluantes qui soient. Mon conseil pour garder le même budget : achetez-en moins et prenez une viande élevée localement par un agriculteur travaillant dans une ferme à l’échelle humaine. Cela sera bon à la fois pour vous, pour la planète et encore une fois, pour l’économie locale.

Photo Kevin Doncaster @Flickr
 
Voilà mes gestes tout simples pour réduire le bilan carbone dans votre cuisine. Connaissez-vous d’autres gestes qui demandent peu d’efforts pour beaucoup de résultats?

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Crumble de poireaux au cheddar

Qu’il soit sucré ou salé, j’adore littéralement le crumble! L’été, je le décline aux aubergines ou aux prunes et aux figues par exemple, mais avec l’hiver, plus question pour moi de cuisiner ces fruits et légumes, car j’attends qu’ils soient à nouveau de saison. En attendant, je me suis dit que je pourrais profiter de l’hiver pour tester une version réconfortante et gourmande aux poireaux. Ce légume hivernal pousse très bien par chez moi, et j’adore ça, bien que je n’aie pas toujours le réflexe d’en cuisiner!

 

Le crumble que je vous propose est rehaussé de cheddar, parce que je trouve que tout est meilleur avec du cheddar! C’est un fromage bien parfumé qui se marie très bien avec ce légume.

Ce crumble bien goûteux est parfait pour accompagner des pommes de terre, une viande… Mais vous pouvez aussi en faire un plat complet, notamment le soir où on mange souvent plus léger.

Pour réaliser cette recette, je me suis inspirée d’un blog que j’apprécie beaucoup, celui de Christelle. J’ai adapté sa recette à ma façon car je voulais utiliser aussi bien le vert que le blanc des poireaux. J’ai utilisé du cheddar à la place du parmesan car je voulais quelque chose de plus prononcé et aux consonances anglaises, et j’ai supprimé le beurre. Le résultat est vraiment top, merci à elle!

 

 

Source d’inspiration : 
http://christelle56.over-blog.com/2019/02/crumble-de-poireaux-au-parmesan.html

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Voyage gourmand : que manger et ramener du Danemark?

Source Pug Girl @Flickr
 
Régulièrement, je vous partage mes idées souvenirs ou mes plats favoris issus d’un pays que j’ai visité. Les voyages et la cuisine sont deux de mes plus grandes passions et quand je peux les réunir, je suis aux anges! C’est pourquoi en voyage, je suis toujours à l’affût de petits souvenirs culinaires, ou de spécialités à tester pour découvrir comment mangent les gens sur place. Aujourd’hui, direction le Danemark! Je vous livre mes conseils sur ce qu’il faut impérativement tester sur place, ou ramener dans vos valises.
 
 

Des fromages

 

On trouve quelques fromages sympa au Danemark. Il y a notamment un bleu danois, nommé le danablue. Vous pourrez aussi découvrir l’esrom, un fromage au lait de vache à la saveur prononcée, et avec de petits trous. Un peu plus doux, l’havarti se trouve également facilement. J’ai goûté ce dernier accompagné de compote et le mélange était très sympa! 

Source  @Flickr

Du pain et des « viennoiseries » danoises

 

Les viennoiseries ne se trouvent pas qu’à Vienne, et certaines que l’on trouve au Danemark sont très sympa.  Les wienerbrod (viennoiseries) les plus célèbres sont les kanelsnegl, des petits pains à la cannelle, et le romsnegl, un petit pain glacé au rhum. Côté pain, il y a beaucoup de pains bruns très sympa, et notamment le rugbrod ou pain danois.


Source Krista @Flickr

Des smorrebrod

 
Les smorrebrod sont une institution danoise. Il s’agit de tartines couvertes d’ingrédients frais et que l’on sert pour pas cher du tout dans tous les cafés et restaurants. Il y en a de très basiques ou de plus élaborées. On en trouve par exemple au fromage harvati avec de la compote, avec du hareng, de la moutarde sucrée et câpres, le tout sur du pain au malt (maltbrod) ou du rye brod. C’est la meilleure alternative pour manger typique et pas trop cher le midi au Danemark.
On trouve aussi une variante moderne, nommée les smushies. C’est exactement la même chose, mais servi en mini portions, à partager à l’apéritif.
 

Source Heather Cowper @Flickr
 

Du poisson

Les danois consomment beaucoup de poissons et notamment le hareng, des poissons fumés en tous genre, comme des maquereaux, de l’anguille… On trouve aussi les fiskefrikadeller, des boulettes de poisson épicées, et les sildebof, des croquettes de hareng accompagnées d’une sauce aux oignons. On sert dans certains restaurants le « platte » : une assiette garnie de produits de la mer comme du hareng, des crevettes, etc.


Source kaet44 @Flickr

De la street food

Il y a quelques classiques de street-food au Danemark et parfois des petites cabanes (polsevognen) qui vendent des hot-dogs et des snacks. On y trouve des hot-dogs composés de saucisses (pølser), avec des cornichons marinés (agurk) et de l’oignon grillé (ristede løg) ou de la rémoulade, une sauce qui n’a rien en commun avec notre rémoulade française. On y trouve aussi des frikadelle, encore un faux ami car ils n’ont que le nom en commun avec nos fricadelles! Il s’agit plutôt de petites galettes de viande type steak haché, qui peuvent être mises dans des sandwiches (ou pas). 
 

Source Jay Bergesen @Flickr

Des gâteaux et desserts

 

Il y a de nombreux gâteaux bien réconfortants au Danemark, j’ai pu tester le kransekage, ou gâteau aux amandes, l’æblekage, un gâteau aux pommes, mais aussi l’oldemorstang, qui rappelle un peu le stollen.  Sinon, le dessert divin à tester si vous aimez le ria au lait, c’est le risalamande : un riz au lait  aux amandes gâchées et à la confiture de cerises, un dessert typique de Noël là-bas.


Source Steve Snodgrass @Flickr

Des condiments et accompagnements

Il y a bien sûr des accompagnements à tout ça et parmi les plus fréquents, on trouve beaucoup de cornichons au vinaigre, ou d’oignons marinés dans un jus tout rose, sans doute à la betterave. 

Les salades de pommes de terre à la crème, ciboulette et oignons rouges sont également un accompagnement délicieux.

Des boissons

Ceux qui ont soif trouveront leur bonheur au Danemark, rassurez-vous. Il y a des brasseries célèbres là-bas comme la Carlsberg, et la Tuborg, mais aussi, bien plus sympa, de nombreuses micro brasseries, dont la plus grosse (qui n’en est donc plus une!) est la Mikeller. Les Danois ont aussi développé la première « bière open source », la Vores Øl. L’aquavit est une boisson locale aux plantes qui est un peu tombée en désuétude, mais revient à la mode grâce à certains cocktails.


Source Bernt Rostad @Flickr

Des accessoires de cuisine

 

Si vous aimez les accessoires design, vous pourrez vous faire plaisir et vous ramener des ustensiles en tous genres, car de nombreuses marque superbes sont originaires du Danemark : Bodum,  Bloomingville, Ferm Living, Greengate et plein d’autres, il n’y  que l’embarras du choix.

Voilà, côté alimentation et cuisine ce que j’ai remarqué au Danemark. Les mateurs de design seront évidemment aussi aux anges, ainsi que les fans des contes d’Andersen, qui pourront ramener une édition danoise s’ils le souhaitent! Et vous, qu’avez-vous ramené de là-bas?

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0