Archives par mot-clé : parmesan

Les différents types de pâtes à pizza

Qui n’aime pas la pizza ? C’est un régal qui est pratiquement inratable, et pourtant, il y a de nombreuses façons de les réussir encore mieux! En attendant de pouvoir aller en Italie ou de se régaler au restaurant, je vous présente les différentes pâtes que l’on peut réaliser avec leurs différences, afin de savoir laquelle choisir selon vos envies ou votre recette !
 

La pâte napolitaine

Ce style de pizza provient, comme son nom l’indique, de Naples, et a probablement contribué à populariser la pizza sur la scène mondiale. Elle fut d’abord utilisée dans la fameuse  « pizza margherita », dont le nom provient de la reine italienne de l’époque. Cette pâte est célèbre pour sa souplesse et ses bulles noircies à la disposition inégale. Ultra simple, elle est composée uniquement de levure, de farine, d’eau et de sel. Une pizza napolitaine traditionnelle est cuite à des températures supérieures à 400°C dans un four à bois pendant environ 2 minutes. C’est une pâte qui nécessite une attention et une technique minutieuses pour être parfaite, et surtout, pour ne pas brûler ! Servie en Italie en mode street food, la pizza napolitaine est généralement pliée en quatre, façon portefeuille.

La pizza romaine

Plus fine que la pâte napolitaine, la pâte romaine est réalisée avec de l’huile dans la pâte, alors que la napolitaine n’en a pas. La romaine a besoin d’une cuisson plus lente. La pizza romaine est servie « al taglio », c’est à dire présentée en parts rectangulaires.

La foccacia

En France on ne pense pas forcément à la focaccia comme à une pâte à pizza, et pourtant, les pizzas au pain focaccia sont couramment servies dans les restaurants en Italie, notamment sous forme de petites bouchées. Il ne s’agit pas d’un phénomène de mode, mais d’une spécialité consommée de longue date en Italie. 

La pizza sicilienne

La pizza sicilienne, ou siciliana, fait référence à un ensemble de préparations de pizzas, dont la variété la plus connue est le sfincione palermitain. On peut traduire sfincione par « éponge ». Né dans la ville de Palerme, le sfincione porte bien ce surnom car il ne croustille pas comme ses homologues napolitaines et romaines. On le garnit le plus souvent de parmesan, d’anchois, de tomate, d’oignons, et de fromages de chèvre. Il s’agit d’une pâte simple et rapide à préparer, qui peut se préparer au robot, et que vous n’aurez pas à pétrir longuement. Le secret pour réussir la pâte à la sicilienne consiste à enduire le fond de la plaque à pizza d’huile d’olive. L’huile va s’imbiber et griller dans la croûte, la rendant extra savoureuse. La forte teneur en eau de la croûte sicilienne lui permet de s’étirer facilement, elle le fait presque toute seule! Une fois que vous avez mélangé les ingrédients de votre pâte, placez la boule de pâte sur la plaque à pâtisserie huilée, couvrez-la légèrement et laissez-la s’étaler. D’autres variétés de pizzas existent en Sicile, en plus de la sfincione. On trouve par exemple le pizzolo, qui se prépare presque comme une pizza traditionnelle, à ceci près que la moitié de la pâte est découpée pour recouvrir la garniture. Il y a également la fameuse scaccia, constituée de pâte garnie de garniture et enroulée sur elle-même, elle ressemble peut-être à un strudel mais elle n’en est pas moins une pizza.

La pizza New-York style

On quitte l’Italie et on part de l’autre côté de l’Atlantique! Par rapport à une pizza napolitaine, une pâte de style new-yorkais est plus épaisse. Elle est cuite pendant une période beaucoup plus longue, environ 15 à 20 minutes en moyenne. En plus des composants standard de la pâte à pizza comme la farine, l’eau, la levure et le sel, une pâte de style new-yorkais demande également de l’huile et du sucre. Le sucre et l’huile aident à créer un brunissement bien que la pâte soit cuite à des températures relativement basses.

La pizza Chicago style

La pizza Chicago est une pizza à bords hauts et donc à garniture très épaisse.  Sa croûte est disposée dans un plat profond, et cuit très longtemps, parfois plus de 45 minutes. La poêle en fonte dans laquelle la pâte cuit est d’abord huilée, puis une fois la pâte étalée, la garniture et le fromage sont déposés dessus. 

La pizza à la poêle

Cette pâte à pizza est plutôt épaisse. Comme son nom l’indique, on a cuit à la poêle et non au four. Cette pizza a tendance à être plus croustillante au fond, plus molle à l’intérieur et plus moelleuse au centre. 

Voilà les différentes pâtes à pizza que j’ai eu l’occasion de goûter jusqu’à maintenant, même si je ne les ai pas toutes réalisées maison pour autant! Et vous, comment préférez vous votre pâte à pizza?

 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Que faire avec des cranberries séchées?

Si les cranberries fraîches sont assez dures à trouver par chez nous, les cranberries sèches sont plutôt répandues et permettent de faire de nombreuses recettes. Si vous avez un paquet qui dort dans votre placard, c’est là une belle occasion de vous régaler, en sucré mais aussi en salé. Découvrez mes recettes et idées favorites ci-dessous !

Dans les salades

 
J’adore mettre des cranberries dans mes salades.  J’adore par exemple cette salade aux champignons, pommes et parmesan, ou encore  celle au boulgour et patates douces.
 
 
 

En ajouter dans vos plats salés

 
Quelques petites cranberries dans vos plats salés leur donneront une notre sucrée-salée assez subtile en plus d’être vraiment jolies. Une viande comme le canard se cuisine très bien en sucré salé notamment. Saupoudrez donc vos cranberries par exemple sur un parmentier de canard, ou dans ces magrets de canard au porto. Je décore aussi mes soupes et potages d’automne et d’hiver de cranberries, comme cette soupe de potimarron et marrons.
 

En saupoudrer sur vos dips apéro

 
Quelques cranberries embelliront vos dips ou vos crudités apéro. Elles se marient particulièrement avec le roquefort je trouve!  J’en saupoudre par exemple sur ces barquettes d’endives au roquefort, ou sur ce dip au roquefort.
 
 

Avec des fromages

 
Avec leur petit côté sucré et acidulé, les cranberries font des merveilles mariées avec du fromage.  Vous pouvez par exemple en déposer sur vos plateaux de fromage pour les décorer joliment, ou encore en saupoudrer sur vos plats de fromage fondus comme dans ces oeufs cocotte au coulommiers.

Dans vos préparations boulangères

 
Mélangées directement à la farine, les cranberries font merveille dans les pains, brioches et viennoiseries. J’en mets aussi dans mes scones, c’est un régal!
 
 

Dans vos céréales

 
Les cranberries sont parfaites dans les muesli, granola maison, mais aussi dans les porridges ou autres préparations comme le riz au lait ou le tapioca. Si vous réalisez des barres de céréales maison, glissez-en dedans, c’est un délice!
 
 

En gâteaux

 
L’utilisation la plus prévisible pour les cranberries est d’en mettre dans vos desserts. C’est tout simple, mais on n’y pense pas si souvent je trouve! J’aime en ajouter un peu dans mes crumbles par exemple.
 
 
Et vous, vous aimez les cranberries? Ou elles dorment dans les placards éternellement? Vous en faites quoi?
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

One pan pasta brocoli camembert

Je vous disais récemment que j’aime beaucoup les one pot pasta pour leur facilité de réalisation, mais aussi pour leur côté crémeux, qui rappelle un peu le risotto façon pâtes. En voici une nouvelle variante que j’ai beaucoup aimée. Il s’agit d’une version au camembert, un de mes fromage favoris, et au brocoli, un légume que je cuisine peu mais qui fonctionne très bien dans les poêlées et plats composés je trouve.
 
 
 
Comme toujours, c’est rapide à faire, comme toujours c’est ultra crémeux, comme toujours j’ai adoré, je ne sais plus bien quels arguments donner en faveur des one pot pasta, à part que j’adore ça !
 
 
La variété de pâtes peut bien sûr être remplacée par une autre, simplement en ajustant le temps de cuisson. De la même manière, vous pouvez utiliser un autre fromage crémeux, comme le brie, le Coulommiers, ou même un gorgonzola si vous préférez la saveur des fromage bleus.
 
 
Poivrez bien si vous aimez ça, je trouve que cela fait bien ressortir les saveurs des pâtes et du fromage.
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 3

One pan pasta à la vache qui rit et petit pois

Cette recette de one pot pasta date un peu, et à vrai dire, récemment je n’ai pas acheté de vache qui rit. Ma fille s’en régale chez sa mamie, mais moi je bloque toujours sur le surplus d’emballage que représentent ces petits triangles !
 
 
 
Quoi qu’il en soit, avant d’avoir pris cette résolution d’arrêter les fromages en portions individuelles, j’avais cuisiné la recette que je vous propose aujourd’hui. Ce plat de pâtes était délicieux, bien crémeux et il a bien plu aux plus jeunes, ma fille notamment adorant les petits pois et la vache qui rit.
 
 
Si vous avez ce fromage dans votre frigo, vous vous régalerez, sinon je pense qu’un autre fromage doux peut faire l’affaire, ou même une ou deux cuillers de crème fraiche.
 
 
Je ne me lasse pas des one pot pasta, pour leur facilité de réalisation, et pour leur côté savoureux, avez-vous déjà testé ? Sinon, j’ai forcément votre bonheur entre le One pot pasta pesto courgettes, le One pot pasta tomates et basilic et le One pan pasta à l’ail et au parmesan, lequel vous tente ?
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 10

Feuilletés apéro au thon, tomate et parmesan

Aujourd’hui, je vous propose une recette comme vous risquez d’en voir moins sur mon blog, puisque je ne consomme plus de thon ! J’ai réalisé celle-ci il y a un certain temps, alors que j’en mangeais encore. Il me restait une petite boîte de thon à la tomate, je ne sais pas comment j’ai récupéré ce genre de produit car normalement j’achète toujours du thon nature…
 
 
 
Quoi qu’il en soit, pas question de gaspiller, j’ai préféré capitaliser sur cette saveur de tomates et en profiter pour en faire une petite recette parfumée aux saveurs italiennes. J’ai donc réalisé des petits rouleaux feuilletés avec du thon, de la sauce tomate, des câpres, du parmesan, des herbes…
 
 
Au final, cela donne une petite recette très simple et rapide à réaliser, vraiment mignonne et parfumée, le genre qui ne fait vraiment pas long feu sur la table de l’apéro !
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 3

One pan pasta tortellini et saucisse

Il y a  quelques années, on voyait partout les fameux plats “one pan”… Vous savez, ces pâtes que l’on cuit directement avec la sauce en une seule casserole… C’est un peu le principe du risotto, on évite beaucoup de vaisselle et le résultat est délicieux! Je suis tombée sous le charme de cette méthode! Je contenue à réaliser mes pâtes de cette façon régulièrement, et c’est aujourd’hui des tortellini à la saucisse en mode “one pan” que je vous propose.

 

Le mélange d’épices italien que j’utilise contient du basilic, du thym, du romarin et de l’origan, alors si vous n’avez pas de mélange de ce type, utilisez un peu de tout ça et ça sera parfait.

Ce plat réalisé à la poêle gratine quelques minutes au four à fin, donc vous aurez besoin d’une poêle à la poignée amovible ou en métal, bref d’un poignée qui ne risque pas de fondre! Sinon, à la place, mettez un couvercle les 3 minutes pour aider le fromage à fondre.

Source d’inspiration :
http://www.yellowblissroad.com/italian-sausage-tortellini-skillet/

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Mes idées pour réussir les apéros à l’arrache

Il n’y a rien de plus sympa qu’un apéro improvisé, mais parfois c’est un véritable casse-tête de réussir à proposer des petites choses à grignoter qui varient des chips et des cacahuètes… Surtout quand les invités arrivent à 19 h alors qu’on quitte le boulot en courant à 18 h 30, et qu’il nous reste à passer la demi-heure syndicale de métro dans la foulée… Alors, pour que vos apéros soient les plus sympas du quartier sans avoir à poser votre après-midi pour cuisiner, je vous propose cette petite liste d’idées pour gérer des apéros à l’arrache avec des produits du quotidien… Il ne vous reste plus qu’à piocher dedans suivant ce que vous avez dans vos placards, et à passer un bon moment!

Pour une petite sauce pour dips

 
J’adore préparer les bâtonnets de carotte, des tomates cerises ou autres morceaux de légumes à tremper dans une sauce. Il est très facile d’improviser une petite sauce avec ce qu’on a dans ses placards. Essayez de toujours avoir dans votre placard de la sauce tomate, de la moutarde, de la crème liquide (ou de la crème de soja liquide) et de la mayonnaise. Avec cela, vous pourrez toujours décliner une petite sauce dans laquelle tremper des crudités, des bouts de pain, des crackers… Il suffira d’y ajouter quelques herbes ou graines pour en faire quelque chose de vraiment sympa et joli à présenter! Voici quelques exemples de sauces vite faites! 
 
 
Idée n°1 : Yaourt + 1 filet d’huile d’olive + ail en poudre + épices/herbes
Idée n°2 : Mayonnaise + Miel + moutarde
Idée n°3 : Moutarde, sauce barbecue, soja cuisine ou crème liquide
 

Pour grignoter

 
Sortez vos stocks de noix, graines et fruits secs, mélangez-les dans un petit bol et vous aurez un mélange comme ceux que l’on trouve tout faits mais plus sympas!
 

En support

 
Si vous avez du pain (frais ou au congélateur) c’est top, coupez-le en petits tronçons et mettez-le dan un joli panier. En mode à l’arrache, je recommande de toujours avoir des tartines craquantes suédoises (comme celles qu’on trouve chez Ikea par exemple). Vous pouvez les casser en petits morceaux dans un bol et chacun les trempera dans une sauce.
 

A rouler

 
Gardez toujours un paquet de tortillas d’avance dans vos placards. si vous avez juste quelques minutes de plus, vous pourrez les tartiner de ce qui vous passe sous la main (fromage frais, tartinade, tapenade…), les rouler et couper de jolies rouleaux à servir avec un cure-dents.
 
 
 

A tartiner

 

Pour cette raison, je vous recommande d’avoir toujours quelques bocaux de tartinade dans vos placards. tapenade, confit de tomates, d’aubergines… Vous pourrez les tartiner sur des tortillas ou simplement les verser dans un joli bol et les mettre à disposition avec les crackers. Chacun se fera alors ses tartines!

Si vous avez un peu plus de temps, réalisez une de ces tartinades avec des ingrédients du placard. On mixe, on met dans un bol, c’est bon et en plus c’est maison! Pour une purée de pois chiches (un houmous improvisé), mixez une boite de pois chiches en boîte +2 cuillers à soupe de jus de citron + 2 cuillers à soupe d’huile d’olive, 1 cuiller à café d’ail en poudre, une pincée de menthe, paprika en poudre et sésame. Pour une tapenade rapide, mixez des olives vertes ou noires en boîte dénoyautées avec 2 cuillers à soupe d’huile d’olive, une cuiller à café d’ail  en poudre, 1 cuiller à soupe de jus de citron.

Le fromage

 
Si vous avez du fromage frais ou crémeux qui traine, c’est le moment de le saupoudrer d’herbes et de le proposer sur une petite planche en bois. Si vous avez du fromage dur, coupez-le en cubes et saupoudre-le de graines de cumin ou de sel et poivre selon vos goûts. Si vous aimez, gardez aussi toujours un bocal de cornichon et d’olives au frais, vous pourrez en mettre 2 ou 3 en accompagnement pour faire joli. Ajoutez quelques fruits secs et du miel dans une mini coupelle pour une présentation ultra appétissante qui prend 2 minutes à tout casser.
 

Pour un apéritif chaud en 2 minutes

 
En mode système D, rapide à faire avec 3 fois rien, mes recettes favorites sont les rouleaux de pâte feuilletée : on déroule une pate toute faite, on tartine de sauce (tomate, crème fraîche, pesto…) , on saupoudre de fromage râpé, noix, morceaux de charcuterie, dés de légumes suivant les envies. On roule, on tranche en tronçons, on enfourne et c’est parti! La 2eme solution que j’adore sont les bruschettas. On étale sur du pain (frais ou un peu sec, ça passe aussi!) en rondelles de la sauce et es  restes du frigo (légumes cuits ou crus, fromage, herbes…) et on obtient de délicieuses bruschettas!
 
 
Et vous, c’est quoi vos astuces pour un apéro qui en jette réalisé en 5 mn chrono?
 
 
 
 
 
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Huile au basilic

La recette que je vous propose aujourd’hui est une des toutes premières que j’ai réalisée durant ma jeunesse. Au même titre que ces agrumes au chèvre, cette recette vient d’un des tout premiers magazines de cuisine que j’avais acheté quand j’avais une vingtaine d’années. Cela faisait quelques années que j’avais un appartement en tant qu’étudiante, et que je me nourrissais donc comme une étudiante. Des pâtes au fromage, du thon au fromage, du pain au fromage, du riz au fromage, des pizzas au fromage… Bon vous l’avez compris, je commençais à saturer de mal manger, et j’avais décidé de me mettre un peu à la cuisine.
 
 
 
Cette recette, tout comme le chèvre au agrumes, a été la révélation et le déclencheur pour moi de longues années de passion pour la cuisine! Cette huile est extrêmement facile à réaliser et tout à fait divine au niveau du goût. Elle a embaumé mes plats pendant des semaines et des semaines, car elle se conserve très bien. Moi qui adore la cuisine italienne, j’en ajoutais systématiquement un petit filet à la fin de mes réalisations pour donner ce petit goût caractéristique de basilic, c’est tellement délicieux!
 
Cette huile à la saveur délicate sublimera tous vos plats, mais comme je le disais ci-dessus, utilisez-la plutôt en fin de cuisson. Si vous l’utilisez pour frire ou en début de cuisson, elle va se dénaturer au contact des autres ingrédients et perdre ses saveurs. Une petite cuillère d’huile versée sur un risotto, une omelette, ou un plat de pâtes au parmesan juste avant le service fera des miracles par contre.
 
 
Attention, à l’époque, je n’avais jamais entendu parler des dangers de faire infuser ses huiles soi-même. Il y a un risque de développer le botulisme, une intoxication alimentaire grave, et pour vous prémunir au maximum, il faut faire attention de cuire les légumes, la chaleur tuant la bactérie. En aucun cas, il ne faut conserver un légume ou une herbe CRUS dans de l’huile. 
Deux solutions : stériliser l’huile une fois mise en bocal, en la faisant cuire 2 heures dans un autocuiseur, ou faire cuire les ingrédients 10 minutes à 100°C ou plus. Dans la recette d’origine, l’oignon était cuit, mais pas le basilic et le piment. J’ai eu de la chance et n’ai pas eu d’intoxication alimentaire, je vous rassure!
 
 
J’ai donc préféré modifier la recette pour la rendre plus sûre et prendre en compte ce risque. La version ci-dessous inclut une cuisson de tous les ingrédients, pour tuer la bactérie. En complément, ne gardez pas cette huile excessivement longtemps, et conservez-la au frigo. En cas de doute, jetez-la ou utilisez la dans une recette où elle chauffera avec les autres aliments 10 minutes ou plus, pour vous garantir qu’aucune bactérie n’y survivra (même si comme je le disais plus haut, cela va dénaturer ses saveurs).
 
Et vous, étiez-vous au courant de ce risque ? Avez-vous bravé le danger et réalisé des huiles maison ?
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 2

One pan pasta à l’ail et au parmesan

Je ne cuisine pas souvent des pâtes. C’est assez étrange car il n’y a rien de meilleur, et je ne peux pas vraiment l’expliquer… J’ai tellement d’idées repas au quotidien, que je réalise au bout d’un moment que ça fait des semaines que je n’ai pas fait de pâtes, et je ne sais même pas pourquoi ! Mais s’il y a bien une recette qui m’a fait changer d’avis et qui m’a fait explorer les pâtes pendant une longue période, c’est le “one pot pasta”. Vous savez, ce mode de cuisson où on mélange tout dans la même casserole, aussi bien les pâtes que les légumes, ou encore l’eau de cuisson ? J’adore cette façon de faire qui donne un côté vraiment riche et crémeux à la sauce et qui ne demande aucune surveillance durant la cuisson. Que demander de plus ? 
 
 
 
Il y a un certain temps, j’avais réalisé cette version très simple et  crémeuse, au parmesan et à l’ail… Je suis une fan d’ail, ce n’est pas très sympa pour les gens qui me fréquentent au niveau de l’haleine me direz-vous! Mais en ce moment, on porte le masque tout le temps, alors j’ai envie de dire que vous pouvez vous faire plaisir ! 
 
 
Cette recette est toute simple et en plus assez de saison… Car l’ail a une saison, oui oui, je vous en parlais par ici justement… C’est le moment de se faire plaisir !
 
 
Si vous avez dans vos placards de l’huile d’live marinée au basilic, c’est l’occasion de l’utiliser, elle se mariera à la perfection avec les autres ingrédients de cette recette!
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 5

Légume de saison : la bette (ou blette)

Photo the great 8 @Flickr

La bette, aussi nommée blette, est un légume vert délicieux, polyvalent et sain. A la crème, sautées avec de l’ail, en farce dans des raviolis… Il est impossible de ne pas l’aimer! Comme la bette redevient de saison à l’approche des beaux jours, je vous partage aujourd’hui quelques conseils sur son choix, sa conservation et sa préparation. 

 
Photo Karen and Brad Emerson @Flickr

Comment choisir de la bette?

Achetez la juste quantité car elle ne se conserve pas bien longtemps.  Mais gardez en tête que les feuilles de la lette diminue énormément à la cuisson : elles perdront plus de la moitié de leur volume! Cherchez des feuilles et des tiges fraîches et croquantes, et d’un beau vert vif, sans aucun signe de jaunissement.
Évitez les feuilles qui semblent endommagées, flétries, ou encore grignotées par les insectes.


Photo cristina.sanvito @Flickr

Quand la bette est-elle de saison?

La bette est récoltée de juin à novembre. Avant cette période, on peut parfois en trouver, cultivée sous serre.

Comment conserver la bette?

Ne lavez pas la bette avant de la stocker, l’exposition à l’eau accélérerait sa détérioration. Enveloppez la bette dans un torchon propre et humide, puis dans un sac en plastique, enroulez-le bien autour de la bette en évacuant le plus d’air possible et réfrigérez-les  jusqu’à 3 jours.

Consommez rapidement la bette cuite car elle ne se conservera pas très bien.


Photo Gloria Cabada-Leman @Flickr

Comment préparer de la bette?

La bette ne doit être rincée avant d’être stockée, il faudra le faire au dernier moment.
Il faut être méticuleux car les feuilles et les tiges ont tendance à collecter le sable et la terre.
Avant de les laver, coupez le bout de la tige et séparez les feuilles des tiges. Placez les feuilles de bette dans un grand bol d’eau tiède et agitez les feuilles avec les mains, ce qui permettra à la saleté de se déloger. Égouttez, remplissez à nouveau le bol avec de l’eau propre et répétez ce processus jusqu’à ce qu’il ne reste plus de saleté dans l’eau, soit deux à trois fois sauf si votre bette est particulièrement sale. 

Utilisez l’essoreuse à salade pour éliminer l’excès d’humidité des feuilles avant de les cuire.

Les feuilles se cuisinent de la même façon que les épinards, et peuvent être utilisées en remplacement des épinards dans de nombreuses recettes.

Les tiges peuvent aussi se consommer, coupées en tronçons, il faut les cuire plus longuement que des feuilles pour cela, dans de l’eau bouillante jusqu’à ce qu’elles soient tendres.


Photo Market Manager @Flickr

Mes recettes favorites à la bette

 


Calzone aux bettes, mozzarella et saumon fumé


Bricks chèvre, miel, blette


Gnocchis aux champignons et blettes au four

Share and Enjoy !

0Shares
0 1