Archives de catégorie : Plats

Gratin de concombres et pommes de terre au curry

Le concombre est un légume que j’aime beaucoup en salade ou en crudités, mais il est très rare de le trouver réellement cuisiné dans une recette. Pourtant, il est tout à fait possible de le faire cuire. J’ai déjà notamment pu le goûter dans des soupes, où il était très bon et savoureux.
 
 
 
On peut aussi réaliser des gratins de concombre, un peu comme on le ferait avec de la courgette. Les variétés rustiques comme celles que l’on cultive au jardin et qui ressemblent à de gros cornichons sont selon moi les plus adaptées. Leur goût est moins marqué et ils sont moins aqueux que ceux du supermarché.
 
 
Mais si vous n’en n’avez pas, ceux du supermarché feront l’affaire quand même! Ici, j’ai utilisé le concombre dans un délicieux gratin très printanier et parfumé grâce au curry. Ca change, ça surprend tout le monde à table, mais ça n’en n’est pas moins très bon !
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Gratin de semoule au roquefort

J’adore la semoule, mais je trouve que c’est un ingrédient qu’il est difficile de décliner. Bien sûr, elle est parfaite dans le couscous, ou dans les tajines, mais à part ça, j’ai du mal à me renouveler…
 
 
 
La recette que je vous propose aujourd’hui est donc une tentative de changer un peu. Je dirais même que ça change beaucoup,  à vrai dire, je n’avais jamais pensé avant à préparer de la semoule sous forme de gratin… Et encore moins à l’associer avec du fromage bleu ! Ce n’est pas ce à quoi on pense au premier abord, mais il s’avère que c’est très bon, sinon je ne vous le partagerais pas !
 
 
Le gratin est bien parfumé grâce aux champignons et aux poireaux, c’est un plat d’hiver par excellence. Maintenant que j’ai testé, je n’attendrai pas longtemps avant de retenter l’expérience des gratins de semoule… Et vous ça vous tente ?
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Mijoté de lentilles et saucisses

Et si on se mitonnait un petit plat bien rustique? J’adore les lentilles et cela faisait une éternité que je n’en avais pas préparé!
Ce plat de lentilles peut se réaliser avec n’importe quel type de saucisses, végétariennes pour moi, et fumées, ça fait la petite différence sympa!
 
 
 
 
J’ai trouvé que ce mijoté avait un bon goût bien traditionnel avec la moutarde, c’est vraiment un plat d’hiver par excellence.
Si vous ne buvez pas d’alcool ou n’avez pas de vin entamé au frigo, il peut être remplacé par de la bière ou du bouillon de légumes pour parfumer l’ensemble agréablement.
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Gratin de pâtes façon poutine

Connaissez vous la poutine? C’est une préparation canadienne à base de frites, de cheddar et de gravy, une sauce typique et traditionnelle que l’on trouve aux Etats-Unis et au Canada. Inutile de vous dire que ce plat est délicieux mais aussi très très riche. J’ai eu la chance d’en goûter lors d’un voyage au Canada et j’avais très envie d’en refaire une fois revenue en France.
 
Après ce voyage, je ne pouvais m’empêcher d’imaginer des variantes de poutine à base de tout et n’importe quoi! A tel point que je me suis dit qu’une variante sans frites mais avec des pâtes pourrait être sympa. C’est un peu moins riche, ce qui est plutôt intéressant !
 
 
 
La réalisation de cette recette est plutôt simple. Il suffit de préparer un bon stock de cette sauce onctueuse et parfumée, de la verser sur un plat de pâtes, de couvrir de cheddar et d’enfourner. 
 
 
Vous n’obtiendrez pas une version 100% authentique, je préfère vous prévenir. Le fromage utilisé au Canada est introuvable ici. Là-bas, on trouve une variété de fromage “en grains” : le fromage forme de petites pépites, c’est délicieux et un peu différent de notre cheddar d’ici… Mais on fait avec les moyens du bord et ça n’en reste pas moins délicieux!
 
Je coupe donc mon cheddar grossièrement pour obtenir un peu cet effet de grains, même si bien sûr, la différence ne se situe pas que dans la forme.
 
 
J’ai utilisé des oignons frits tout faits pour gagner du temps, mais vous pouvez les faire maison, c’est très simple.
 
Pour les pâtes, j’ai choisi d’utiliser des torti car leur forme permet de bien enrober de la sauce partout, mais des penne ou des coquillettes pourront convenir aussi!
 
Dans cette sauce, on utilise des petits légumes que l’on filtre à la fin, ils sont là seulement pour donner du goût à la sauce. Mais vous pouvez les laisser, si vous aimez, ou les servir en accompagnement ou encore les réutiliser dans une autre recette. Ne les jetez pas en tout cas, ils sont délicieux!
 
Si la sauce est trop épaisse, vous pouvez ajouter de l’eau et la désépaissir facilement. Vous pouvez la préparer la veille et la conserver au frais. Elle va se figer, mais elle retrouvera son onctuosité quand vous la ferez réchauffer à feu doux, aidée d’une goutte d’eau encore une fois si besoin !
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Risotto de céréales à la feta marinée

Depuis plusieurs années, je suis une grande fan du chef israélien Yotam Ottolenghi. Ma famille me gâte régulièrement lors de mon anniversaire ou de Noël en m’offrant un de ses livres pour compléter ma collection. Après Plenty et Plenty more, j’ai reçu le superbe livre Jérusalem à mon anniversaire, et j’avais hâte de tenter une recette issue de celui-ci. 
 
 
 
L’occasion ne s’est pas faite trop attendre car deux couples d’amis sont venus manger chez moi juste après les fêtes. J’en avais marre des repas de Noël et j’ai supposé qu’eux aussi. Je me suis donc retrouvée à leur concocter un repas méditerranéen en plein mois de décembre ! Je ne suis pas fan de l’idée de cuisiner de la tomate en plein hiver, mais cette recette n’en contient pas vraiment puisqu’elle se réalise uniquement à partir de conserves de tomates concassées et de coulis de tomate (ou passata). 
 
 
Pour réaliser ce risotto, j’ai utilisé un mélange de riz, orge et farro trouvé dans mon épicerie italienne favorite. Vous pouvez utiliser un mélange de céréales du même style, ou utiliser simplement du riz à risotto. 
 
 
J’ai modifié les proportions de la recette d’origine pour la rendre à mon goût. J’ai augmenté un peu les portions, remplacé certaines herbes fraîches par leur équivalent en herbes séchées et j’ai diminué un peu la feta. Ce n’est pas mon genre de diminuer le fromage dans une recette je vous l’accorde, mais je voulais qu’on sente aussi les autres saveurs de ce plat, et ça m’a semblé très bien comme ça ! 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 4

Tourte fine aux poireaux et munster

Mon frère a la chance de vivre en Alsace et il y a quelques mois, mon autre frère est allé lui rendre visite et m’a demandé de m’occuper de son chat en son absence. 
 
 
 
J’adore les animaux et c’est donc une mission que j’ai remplie de bon cœur ! À son retour, mon frère m’a remerciée comme il se doit en me ramenant… Un munster ! J’étais ravie car j’adore le fromage, il me connaît bien et savait qu’il ferait mouche avec ce choix ! Le dit munster a alors attendu quelques jours dans mon frigo que je lui trouve une recette digne de ce nom. 
 
 
Quelques jours plus tard, j’avais des poireaux à utiliser. Je me suis demandé si j’allais en faire une recette healthy comme une bonne petite soupe, mais très vite mon esprit a bifurqué vers des choix moins raisonnables. 
 
Et si je mettais du munster sur les poireaux ? Et si j’ajoutais de la crème ? Et si j’entourais l’ensemble de la pâte filo pour donner du croustillant ? Ce plat aux poireaux n’a plus rien de light à ce stade, on est d’accord ! Mais il est super bon et gourmand, c’est l’essentiel non ? 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Udon sautées au pak-choi

Connaissez vous les nouilles udon? Elles sont assez peu connues chez nous en France, et pourtant c’est un pur régal, je dirais même que c’est ma spécialité asiatique favorite. C’est bien simple, s’il y en a à la carte d’un resto asiatique, j’arrête de lire la carte car je sais déjà ce que je vais manger!
Ces nouilles épaisses ont une texture vraiment géniale et sont trop bonnes une fois bien imprégnées de sauce. On les trouve sèches, elles sont alors souvent assez plates (comme vous le voyez sur la photo). On les trouve aussi déjà pré-cuites sous vide, dans ce cas elles sont encore plus grosses, c’est de cette façon que je les préfère.
 
 
 
La version que je vous propose aujourd’hui demande en apparence beaucoup d’ingrédients. Ce sont des ingrédients un peu compliqués à trouver au premier abord. Mais ils permettent de réaliser à peu près n’importe quel plat de cuisine asiatique et se conservent très longtemps… Alors si vous aimez la cuisine chinoise ou d’Asie général, je vous recommande d’investir dès votre passage dans une boutique spécialisée, ainsi vous serez tranquilles!
 
 
Le pak-choï est une variété de chou asiatique, vous pouvez le remplacer par du chou vert si vous n’en trouvez pas. Les shiitaké sont des champignons japonais qui peuvent se trouver frais ou déshydratés. Ici je prends des déshydratés car cela permet de récupérer le bouillon de réhydratation pour la sauce du plat.
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 2

Spécialité d’Argentine : humita revisité à la courge

Le humita est un mets amérindien très présent traditionnellement dans divers pays d’Amérique latine, et notamment au Pérou, en Bolivie, au Chili et en Équateur. Il s’agit d’une préparation de maïs cuite qui se mange salée avec du piment, et qui existe aussi en version sucrée.
 
 
 
En version salée, on le prépare avec du maïs moulu frais et des oignons enveloppés dans des feuilles de maïs puis cuits au four, ou dans de l’eau chaude. On peut ajouter du fromage au mélange. 
 
N’ayant pas de feuilles de maïs à disposition, ma version est cuite à la casserole. Ce n’est donc pas la version la plus traditionnelle. De plus, le maïs est râpé comme on le fait dans la recette d’origine, mais l’ajout de courge n’est pas habituel dans cette recette. C’est pourquoi j’ai nommé cette recette “humitas revisitées”. Cela n’en reste pas moins très bon!
 
Si vous êtes équipé d’un mixeur, n’hésitez pas à l’utiliser pour râper la courge butternut.
 
Pour ceux qui aiment les plats un peu plus relevés, vous pourrez rajouter jusqu’à 1 cuiller à café de piment en poudre.
 
 
Je vous conseille de servir ce plat avec des tortillas de maïs, un régal pour un repas bien complet et parfumé!
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 2

Crêpes party avec options végétariennes

Photo @MissMessie Flickr

 

Lorsqu’arrive la Chandeleur, j’adore organiser des crêpes party. J’entends par là que comme pour une raclette, nous sommes tous autour de l’appareil à mini crêpes sur la table, et chacun se fait cuire sa crêpe et la garnit comme il le souhaite. 

 

       

Je dispose sur la table des petits bols avec différents choix de garnitures et chacun se compose la crêpe de ses rêves. Le choix des garnitures à proposer peut sembler simple : légumes, gruyère, dés de jambon, de chorizo… Oui, mais tout se complique quand il y a des végétariens à table, et ils sont nombreux dans ma famille. 

Je me suis donc creusé la tête pour trouver un choix de garnitures végétariennes assez large pour satisfaire tout le monde. Je vous propose aujourd’hui mes listes d’idées afin de vous aider si vous vous retrouvez un jour dans le même cas que moi. 

Côté salé :

Du salami (ou variante végétale)
Du gruyère râpé
Des herbes de Provence
Du reblochon ou de la raclette (livarot, raclette)
Du chèvre
Du fromage bleu
Des oignons émincés
Des champignons
De la mozzarella
De la crème fraîche
Des pommes de terre cuites
Des knacks coupées en rondelles (ou variante végétale)

Côté sucré :

On pense très souvent au sucre, à la confiture, ou à la pâte à tartiner. Le top, c’est d’y ajouter quelques fruits de saison coupés en dés pour équilibrer le tout. Voici la liste de mes ingrédients favoris :

 

Du coulis de chocolat
De la pâte à tartiner
Du sucre
De la confiture
De la cassonade
Des rondelles de banane
Des dés de poire
De la sauce chocolat
De la crème de marrons
De la crème chantilly
Des mini Smarties
Des mini marschmallows

Et vous, vous aimez mettre quoi sur vos crêpes?

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Gratin de crozets aux poireaux et munster

Récemment, j’ai passé une commande sur un site de produits régionaux, et parmi eux, j’ai trouvé de bons crozets traditionnels. J’adore ces pâtes savoyardes, mais j’en trouve rarement donc j’étais super emballée à l’idée d’en commander. Les crozets sont d’aspect assez étrange, ils ressemblent un peu à mes yeux à des déchets de pâtes, vous ne trouvez pas? Ils sont traditionnellement réalisés à base de sarrasin, mais on en trouve aussi à base de blé dur ( ils sont alors parfois appelés crozets blancs). C’est ces derniers que j’ai reçu dans ma commande, mais les crozets de sarrasin se cuisinent exactement de la même façon.
 
 
 
Ma première idée a été d’en faire une croziflette, mais au vu des (nombreux) restes à finir dans mon frigo, j’ai préféré imaginer une variante avec ce que j’avais à disposition. J’avais des poireaux qui me faisaient de l’œil et un munster ramené d’Alsace par mon frère qui développait son doux parfum depuis un moment. Je me suis dit qu’ils feraient des alliés parfaits pour un gratin bien rustique. J’y ai ajouté de la bière, parce que j’avais une bouteille ouverte et que je trouve que ça parfume agréablement les sauces de type béchamel.
 
 
Le résultat est comme je l’imaginais, super bon, avec un parfait équilibre de la crème. Le mélange est bien onctueux et pas sec du tout! Mais il faut avouer que ça va parfumer votre maison pendant quelques heures! Il n’y a rien de pire que le munster à ce niveau, à part peut-être mon cher maroilles du nord! La Chimay est impossible à deviner une fois la recette terminée, mais elle donne une petite note sucrée très agréable. Elle peut être remplacée par du vin blanc ou du bouillon de légumes pour une version sans alcool.
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 5