Archives de catégorie : Plats

Ravioles à la courge, coulommiers et sauge

Les courges sont revenues parmi nous, c’est le moment de se faire plaisir ! Les gratins de ravioles constituent un repas que j’adore et que je fais trop rarement à mon goût. Je trouve pourtant ça carrément délicieux! Il suffit d’une petite sauce crémeuse et d’un peu de fromage pour réaliser un repas gourmand et savoureux avec des ravioles.
 
 
La recette que je vous propose cette fois-ci est parfaite pour le retour de l’automne. Elle marie un fromage que j’adore, le coulommiers, avec de la courge, LE légume que j’ai hâte de retrouver tous les ans à cette époque. Pour finir le tout, elle contient une touche de sauge. J’adore cette herbe aromatique et j’ai longtemps envié les blogueuses qui faisaient des recettes à la sauge car j’avais beaucoup de mal à en trouver.
 
 
Enfin, depuis cette année j’ai réussi à en planter un beau buisson dans mon jardin, et je peux me régaler quand j’ai envie ! Pourvu qu’il survive à l’hiver !
 
 
Au niveau de la réalisation des ravioles, j’ai trouvé des feuilles de pâte, dans lesquelles j’ai découpé de gros cercles à l’emporte-pièces. On trouve parfois aussi des plaques de ravioles prédécoupées prêtes à remplir, c’est encore plus pratique, mais essayez d’en prendre des plutôt grandes pour pouvoir mettre une belle quantité de farce dedans.
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Taboulé à la feta et aux graines

Il est assez rare que je vous propose des recettes de couscous sur ce blog. Il faut dire que j’ai une petite anecdote avec ce plat qui date des débuts de mon installation en autonomie, quand j’étais étudiante à Lille et que j’ai eu mon premier appartement.
 
 
 
J’étais comme beaucoup d’étudiants, abonnée aux pâtes et aux pizzas toutes prêtes. Pour je ne sais quelle raison, je n’avais jamais pensé à me faire de la semoule chez moi, c’était pourtant un aliment basique chez mes parents, et on ne peut plus rapide à préparer!
 
Un soir où une amie est venue manger chez moi, elle a amené un paquet de semoule… Super, pas de souci, je m’attelle à la tâche et je fais chauffer de l’eau sur mes petites plaques électriques. Je mets la semoule dans l’eau et je laisse cuire, tranquillement, jusqu’à ce que mon amie crie en voyant le carnage… J’avais essayé de cuire la semoule comme on cuit des pâtes, en les faisant bouillir 10 minutes… Inutile de vous dire que nous avons obtenu une espèce de bouillie visqueuse et qu’il a fallu prévoir un autre repas sur le champ !
 
 
C’est comme ça que j’ai appris la façon de cuire la semoule, et comme à chaque fois que l’on apprend de ses erreurs, je ne me suis plus jamais plantée sur la façon de faire !
 
Aujourd’hui, c’est une semoule cuite correctement que je vous propose de réaliser. Elle est aromatisée et enrichie de zestes de citron, de graines de courge, d’olives, de cumin… C’est un régal que j’ai accompagné d’une petite sauce yaourt aux herbes et de steaks veggie pour un repas sain et coloré.
 
 
Si vous cherchez une recette simple mais originale pour égayer vos repas, c’est celle qu’il vous faut !
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 2

One pan pasta brocoli camembert

Je vous disais récemment que j’aime beaucoup les one pot pasta pour leur facilité de réalisation, mais aussi pour leur côté crémeux, qui rappelle un peu le risotto façon pâtes. En voici une nouvelle variante que j’ai beaucoup aimée. Il s’agit d’une version au camembert, un de mes fromage favoris, et au brocoli, un légume que je cuisine peu mais qui fonctionne très bien dans les poêlées et plats composés je trouve.
 
 
 
Comme toujours, c’est rapide à faire, comme toujours c’est ultra crémeux, comme toujours j’ai adoré, je ne sais plus bien quels arguments donner en faveur des one pot pasta, à part que j’adore ça !
 
 
La variété de pâtes peut bien sûr être remplacée par une autre, simplement en ajustant le temps de cuisson. De la même manière, vous pouvez utiliser un autre fromage crémeux, comme le brie, le Coulommiers, ou même un gorgonzola si vous préférez la saveur des fromage bleus.
 
 
Poivrez bien si vous aimez ça, je trouve que cela fait bien ressortir les saveurs des pâtes et du fromage.
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 3

Falafel bowl

Ces dernières années, et surtout depuis que je suis végétarienne, je suis devenue une inconditionnelle de falafels. Il y a quelques semaines, je suis allée avec deux amies tester une adresse mythique à Lille dans ce domaine, mais qui est malheureusement très limitée en surface, ce qui explique que j’ai attendu autant de temps. Il n’y a que quelques tables dehors, genre 3 petites, et aucune dedans ! Nous avons pu avoir une place en venant tôt, et nous nous sommes régalées. En rentrant dans le restaurant pour payer, j’ai vu qu’ils vendaient des cuillers à falafels, et je me suis demandé : “c’est quoi ce gadget ?” En regardant sa forme, je ne voyais même pas de quelle façon on pouvait l’utiliser ! Si ca vous intrigue, cela ressemblait à ça.
 
 
 
Quelques semaines plus tard, en voyage en Slovénie, je me suis rendue à un festival Street food où j’ai pu commander d’excellents falafels. Et là, en regardant l’équipe préparer ma commande, j’ai repéré la fameuse cuiller à falafels, et j’ai enfin pu voir comment s’utilisait cet ustensile ! Eurêka ! Le résultat donne des falafels très bien formés, bien réguliers, et sans s’en mettre partout sur les doigts. Moi qui essaye d’acheter moins de gadgets ces derniers temps, me voilà tentée d’acheter cette fameuse cuiller à falafels !
 
 
Au festival street food, j’ai mangé une assiette garnie de plusieurs spécialités d’influence libanaise, c’était délicieux et nourrissant. Je vais essayer de la reproduire un de ces jours ! En attendant, je vous propose une autre façon d’accompagner les falafels, parce qu’ils sont assez polyvalents pour faire une nouvelle version chaque semaine ou presque ! Ici je vous les propose façon Bowl, avec du riz à la japonaise et une sauce au tahin. Une recette freestyle inspirée de la cuisine du monde en quelques sortes !
Et vous, vous mangez vos falafels avec quoi ?
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 2

One pan pasta à la vache qui rit et petit pois

Cette recette de one pot pasta date un peu, et à vrai dire, récemment je n’ai pas acheté de vache qui rit. Ma fille s’en régale chez sa mamie, mais moi je bloque toujours sur le surplus d’emballage que représentent ces petits triangles !
 
 
 
Quoi qu’il en soit, avant d’avoir pris cette résolution d’arrêter les fromages en portions individuelles, j’avais cuisiné la recette que je vous propose aujourd’hui. Ce plat de pâtes était délicieux, bien crémeux et il a bien plu aux plus jeunes, ma fille notamment adorant les petits pois et la vache qui rit.
 
 
Si vous avez ce fromage dans votre frigo, vous vous régalerez, sinon je pense qu’un autre fromage doux peut faire l’affaire, ou même une ou deux cuillers de crème fraiche.
 
 
Je ne me lasse pas des one pot pasta, pour leur facilité de réalisation, et pour leur côté savoureux, avez-vous déjà testé ? Sinon, j’ai forcément votre bonheur entre le One pot pasta pesto courgettes, le One pot pasta tomates et basilic et le One pan pasta à l’ail et au parmesan, lequel vous tente ?
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 10

Spécialité égyptienne : taamias

Connaissez-vous les taamias ? Ce sont un peu des cousins égyptiens des falafels, ces petites boulettes de pois chiches que j’adore! Les taamias sont assez proches de ces derniers dans la réalisation, mais ils présentent la particularité d’être réalisés avec des fèves.
 
 
Je cuisine assez rarement les fèves par rapport aux pois chiches, simplement parce qu’on en trouve moins dans les magasins. Je trouve ça vraiment dommage, car j’adore ça! J’en trouve parfois en conserve dans les rayons orientaux des supermarchés, ou alors chez une célèbre marque de surgelés… À part ça, c’est un peu le calme plat de ce côté-là, vous ne trouvez pas ?
 
 
Si vous avez la chance de trouver des fèves, vous pourrez alors réaliser ces délicieuses boulettes parfumées d’ail, d’oignon, de coriandre et de piment de Cayenne. La recette se réalise avec des fèves fraîches, en conserve, ou surgelées. Si jamais vous utilisez des fèves sèches, vous devrez alors adapter la recette pour respecter les recommandations de trempage et de cuisson qui sont propres aux légumes secs.
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Frittata oignons rouges, petits pois et mozzarella

Et si on réalisait une petite frittata ? Pour commencer, est-ce que vous savez réellement ce que c’est, et quelle est la différence avec une omelette ? J’avoue que moi, j’ai souvent utilisé le terme omelette, frittata ou tortilla un peu comme je le sentais, sans jamais vraiment me poser la question de la différence.
 
 
 
Du coup si ça vous intéresse, la frittata est d’origine italienne, et elle la présente la particularité de terminer sa cuisson au four. On la sert à plat, les garnitures posées sur le dessus. J’aime beaucoup cette façon de faire, car je trouve que les garnitures peuvent garder un côté plus croustillant, et qu’en plus c’est très joli à voir!
 
 
J’arrive d’ailleurs mieux à maîtriser ma cuisson et ma présentation en réalisant une frittata plutôt qu’une omelette, que je casse une fois sur deux au moment du service quand j’essaie de la faire glisser dans la poêle !
 
 
Dans cette recette, j’ai mis dans ma frittata de l’oignon rouge, de la mozzarella, des petits pois, mais aussi de la pomme de terre râpée, qui présente l’avantage de cuire très vite, et de rendre la frittata consistante, parfaite pour un repas complet ! C’est déclinable à l’infini avec les garnitures de votre choix bien sûr mais cette combinaison est un must!
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Falafels zéro déchet aux pieds de brocoli

J’adore les recettes anti gaspi. Quand je cuisine du brocoli, je ne jette jamais le pied. En général je le congèle, et je le mets dans mes soupes… Mais à l’approche de l’été, je n’avais plus envie de me cuire une soupe, il fait bien trop chaud pour ça!
 
 
 
Par le plus grand des hasards, alors que je me demandais que faire de ce pied de brocoli, une vidéo sur Instagram est venue attirer mon attention… Il s’agit d’une vidéo de Fitgreenmind, dans laquelle elle mixe des pieds de brocolis pour en faire des falafels. Est-ce que les réseaux sociaux lisent dans nos pensées pour me proposer ça pile au moment où je me demandais que faire de ce pied de brocoli?
 
 
J’ai réalisé cette recette sans attendre, et je dois dire que le résultat était délicieux. Visuellement, il n’a pas eu le même rendu que dans la vidéo que j’avais repérée, mon brocoli a rendu plus d’eau j’ai l’impression! J’ai donc dû mettre plus de farine de pois chiches que dans la recette initiale, et mes boulettes ce sont plutôt transformées en croquettes plates façon petits steaks végétaux… Mais peu importe le look, non?
 
 
Quoi qu’il en soit, c’était absolument délicieux et je suis certaine que je recommencerai dès que j’aurai un autre pied de brocoli à terminer ! J’ai indiqué que la quantité était pour 2 à 4 personnes, car cela va dépendre de la façon dont vous voudrez utiliser ces galettes de légumes. Si vous voulez en faire une sorte de steak d’accompagnement d’un plat complet, vous en aurez largement pour 4 grosses galettes voire plus. Si vous voulez faire des petits palets à mettre dans des wraps ou à manger tels quels trempés dans une sauce, vous risquez d’en manger beaucoup plus et de tout finir à deux! C’est vous qui voyez…
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Lentilles aux blettes et au fenouil

Aujourd’hui je vous présente une recette de lentilles. J’ai l’impression que plus ça va plus j’en mange, je ne m’en lasse pas, aussi bien leur goût que leur texture me régale à chaque fois! J’ai vu cette recette sur le blog Marmotte cuisine, je lui fais toujours une confiance absolue car je ne me suis jamais retrouvée déçue avec une recette qui venait de chez elle, et nous avons énormément de goûts en commun!
 
 
 
Cette recette met aussi à l’honneur des blettes, et je venais justement d’en acheter une botte quand elle a publié son article, donc forcément, ça m’a fait tilt tout de suite.
 
Il y a aussi du fenouil, c’est un légume que je connais assez peu et qui m’inquiète pas mal, je peux être facilement écœurée ou rebuée par ce type de parfum… J’avais envie de lui donner une seconde chance, mais par sécurité j’en ai mis moins que Marion dans ma version de la recette. Au final c’était délicieux comme ça, je pense que la prochaine fois, j’oserai augmenter la dose encore !
 
 
Le résultat est une petite potée de lentilles, très légère et parfumée, qui peut accompagner parfaitement une viande, du tofu… J e l’ai aussi tentée avec un peu de feta saupoudrée par-dessus et c’était top… C’est à vous de voir de quelle façon vous avez envie de l’accompagner!
 
 
 
Source d’inspiration :
https://cuisine.chez-la-marmotte.fr/archives/25688
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

One pot pasta pesto courgettes

J’adore les one pot pasta, il me semble que je ne me lasserai jamais d’en explorer toutes les possibilités. Aujourd’hui c’est une recette aux courgettes et au pesto que je vous propose. Elle est à la fois très simple à réaliser comme le sont tous les one pot pasta, et bien parfumée avec de délicieuses saveurs du Sud. C’est un délice à consommer l’été, qui sera encore meilleur si vous avez des courgettes du jardin… Elles sont évidemment beaucoup plus parfumées que celles qu’on trouve dans le commerce. À défaut, de belles courgettes bio du sud de la France feront l’affaire également !
 
 
 

Pour cette recette, j’ai utilisé des spaghettinis, des variétés de petits spaghettis assez fins, mais n’importe quelle variété de pâtes peut convenir, même des pâtes sans gluten type pâtes au quinoa, pâtes aux lentilles… J’ai pu essayer une ou deux fois et cela fonctionne bien aussi !

La seule chose à laquelle vous devrez veiller si vous changez de pâtes, c’est d’ajuster légèrement le temps de cuisson et la quantité d’eau si nécessaire, certaines pâtes absorbant un peu plus l’eau ou demandant quelques minutes de plus de cuisson… Mais tout cela peut-être ajusté à l’œil et au goût directement en freestyle pendant la réalisation de la recette.

Pour cette recette, j’ai utilisé une huile d’olive parfumée au basilic que j’avais dans mon placard et elle a parfumé agréablement le plat et intensifié le parfum des feuilles de basilic. N’hésitez pas à vous en servir si vous en avez une, sinon de l’huile d’olive normale fera l’affaire! 

Pour 2 personnes
 
1 c. à s. d’huile d’olive 
1 gousse d’ail émincée
35 cl d’eau
1 bouillon cube de légumes
15 cl de lait
25 g de beurre
200 g de spaghettinis
100 g de pesto
1 petite courgette
1 oignon
2 c. à s. de persil frais émincé
1 c. à s. de basilic haché
Sel, poivre
 
 
Heat olive oil in a large skillet over medium high heat. Add garlic, oignon et courgette and cook, stirring frequently, until fragrant, about 5 minutes.Stir in chicken broth, milk, butter, pesto et les spaghettinis; season with salt and pepper, to taste.
Bring to a boil; reduce heat and simmer, stirring occasionally, until pasta is cooked through, about 12 -15 minutes. Stir in 2/3 persil et gruyère râpé.
 
If the mixture is too thick, add more crème liquide as needed until desired consistency is reached.
 
 
Décorez d’un filet d’huile d’olive, de basilic et d’un peu d’olives si vous aimez et servez immédiatement.
 
 
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 5