Archives par mot-clé : sirop

Spritzer mélisse

Il y a quelques temps, l’été dernier pour être précise, j’avais réalisé du sirop de mélisse.  C’est une plante qui pousse en abondance chez moi et je ne sais pas trop quoi en faire à part ce sirop, qui s’avère délicieux! 
Alors je me suis lancée à la recherche de recettes à utiliser pour me servir de ce sirop de mélisse, et quand je suis tombée sur un cocktail qui faisait appel à ce sirop, j’étais ravie! 
 
 
 
Il y a assez peu de recettes qui utilisent ce sirop, simplement parce qu’il est lui-même difficile à trouver. C’est dommage, car il est délicieux et franchement facile à faire. De plus, la mélisse pousse comme du chiendent dans un jardin. Je n’ai vraiment pas la main verte, et j’en ai un buisson entier chaque année!
 
 
Si comme moi vous avez de la mélisse à utiliser, ne perdez pas de temps, faites vous une bouteille de sirop et ensuite testez cette délicieuse recette. Elle est hyper fraîche, très parfumée, nous nous sommes régalés et je pense que maintenant avec le retour des beaux jours, je vais m’en donner à cœur joie! Je n’ai plus qu’à refaire un nouveau stock de sirop de mélisse dès qu’elle aura repoussé !
 
 
 
Source d’inspiration : 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Gâteau au pamplemousse et rosé

Vous connaissez le cocktail pamplemousse rosé, à base de vin rosé et de liqueur de pamplemousse, qui avait fait fureur il y a quelques années ? 

 

 

Eh bien, ce n’est pas la recette que je vous propose aujourd’hui, mais elle m’en a inspiré une autre. J’avais un rosé entamé au frigo et comme il avait déjà quelques jours, je n’avais plus envie de le boire tel quel. Je me suis rappelée d’un gâteau au vin rouge délicieux que j’avais réalisé il y a longtemps, et je me suis demandé si le rosé pourrait s’adapter en pâtisserie lui aussi. J’ai alors vu un pamplemousse qui traînait dans mon panier de fruits, et je me suis dit que si ça se mariait bien dans un verre, cela fonctionnerait peut-être aussi dans un plat à gâteau ! Qui ne tente rien n’a rien… 

 

J’ai donc associé rosé et pamplemousse dans ce délicieux gâteau. Le gâteau est une base assez classique où les liquides sont remplacés par du rosé et du jus de pamplemousse. J’ai mis des rondelles de pamplemousse confit sur le dessus du gâteau qui viennent compléter le tout. 

Au final, le rosé ne se devine pas vraiment, mais l’ensemble est parfumé et délicieux. Voilà une façon originale et agréable de finir les fonds de bouteille!

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Sirop de réglisse

Aujourd’hui, c’est la journée officielle de la réglisse. Avez-vous entendu parler de cette journée ? Je suppose que non et pour cause, il y a vraiment des journées pour tout et n’importe quoi, et on ne va pas non plus sortir le drapeau ou tirer un feu d’artifice pour si peu ! 
 
Mais bon, c’est le prétexte pour moi pour vous proposer une recette que j’ai réalisée avec ces petits bonbons noirs. On aime ou on n’aime pas, et beaucoup d’enfants n’aiment pas trop sa saveur particulière, mais avec l’âge on peut développer un véritable amour pour ces saveurs.
 
 
 
Personnellement, la réglisse me rappelle la série Fringe, où le père du héros est un fan de réglisse et en mange à tout bout de champs. De mon enfance, je garde le souvenir des bâtons de “bois” que l’on grignotait et mâchouillait pendant des heures, et que j’achetais chez l’épicier du coin. Je ne sais pas si ça se trouve encore, mon épicière est à la retraite depuis bien longtemps en tout cas!
 
 
Ici, c’est une recette toute simple qui permet de donner une saveur de réglisse à vos boissons et cocktails que je vous propose. Il suffit de faire fondre des bonbons à la réglisse (type rouleaux) dans de l’eau, et vous obtenez ce sirop très parfumé en quelques minutes chrono. 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Fruit de saison : le pamplemousse

Photo liz west @Flickr

Le pamplemousse est un fruit que l’on aime ou que l’on déteste, avec son amertume caractéristique. On l’utilise notamment pour son jus, mais il existe plein d’autres manières de le consommer : tel quel, en gâteau, en salade de fruits, pour son écorce…. Aujourd’hui, je vous dis tout sur ce fruit gorgé de vitamines!

Comment choisir des pamplemousses?

Ils doivent avoir une peau brillante et sans défaut et être lourds pour leur taille, denses, ce qui indique qu’ils contiennent beaucoup de jus et que la chair n’est pas sèche. Si vous avez l’intention d’utiliser l’écorce dans votre recette, par exemple en zeste ou pour faire des écorces confites, choisissez un pamplemousse bio.


Photo liz west @Flickr

Quand les pamplemousses sont-ils de saison?

Les pamplemousses sont disponibles toute l’année, mais sont à leur apogée  en hiver (de décembre à avril).

Comment conserver des pamplemousses?

Les pamplemousses se conserveront à la température de la pièce pendant une semaine et au moins deux semaines au réfrigérateur. Dans ce cas, sortez-les en avance et attendez qu’ils reviennent à température ambiante avant de les manger.


Photo isox4 @Flickr

Comment préparer des pamplemousses?

Les pamplemousses et leurs zestes sont des arômes de choix, utilisables aussi bien dans les plats sucrés que salés. 
Le pamplemousse cru peut être utilisé dans les salades de fruits mais aussi dans les salades salées. Ils se marie notamment très bien avec le fromage de chèvre.
Utilisez-le également dans les smoothies, les marinades et les vinaigrettes. Le pamplemousse fera aussi merveille dans les gâteaux, que ce soit en y ajoutant des zestes ou en les imbibant d’un sirop réalisé à partir du jus. 
Vous pouvez aussi réaliser une eau infusée au pamplemousse en mettant quelques rondelles à tremper dans de l’eau fraîche. 


Photo dailyfood @Flickr

Mes recettes favorites au pamplemousse

Sirop de pamplemousse rose

Cuillers apéritives crevette et pamplemousse rose

Daiquiris pamplemousse cerises

daiquiri-cerise-2

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Sirop de thé chai

Connaissez-vous le thé chai? C’est un thé noir épicé, qui contient généralement du gingembre, de la cannelle, de la cardamome, plusieurs autres épices et du sucre. Personnellement, j’en suis fan et chaque année dès qu’arrive l’automne, je m’en régale avec du lait végétal et du sucre. Je ne bois pas mon thé très sucré habituellement, mais le chai latte, je l’aime comme ça!
 
 
 
Il y a quelques mois, entre deux confinements, je suis allée boire un verre dans un bar à jeux très sympa de la métropole lilloise, qui propose entre autres de très bons cocktails. J’ai pris un cocktail délicieux et en étudiant la carte, j’ai découvert que celui-ci contenait du sirop de chai… Cela a fait “tilt” tout de suite, le bon goût d’épices du cocktail venait de là! Je me suis alors promis d’essayer de refaire ce sirop à la maison dès que possible. Après tout, si j’avais du sucre, de l’eau et du thé chai, ça ne devait pas être bien compliqué de refaire ça maison, si?
 
 
A l’arrivée de l’hiver, j’ai refait mon stock de thé chai et cette idée m’est revenue en tête. Aussitôt, je me suis mise au fourneaux et en moins de 5 minutes, ce sirop de chai était né. C’est vraiment une recette ultra facile, et qui ne coûte rien si comme moi vous avez déjà le thé chai dans vos placards.
 
Le sirop obtenu est délicieux. Sa saveur dépendra un peu de votre marque de thé. Chaque marque a son propre mélange, certains étant plus portés sur la cannelle, la muscade, ou la cardamome. Le mien a une petite saveur médicinale que j’aime beaucoup. A vous de choisir celui que vous aimez! On en trouve du très bon notamment dans la marque Yogi Tea ou Pukka. On en trouve même chez Ikéa pour la période des fêtes!
 
 
Une fois ce sirop obtenu, vous pouvez vous en servir par exemple pour parfumer un thé, un café ou un chocolat chaud. Vous pouvez bien sûr l’utiliser dans un cocktail, c’est comme ça que je l’ai découvert et c’est ce que je compte en faire très vite! Il pourrait aussi parfumer une préparation comme un tiramisu, ou servir à napper un gâteau… Bref, il peut s’adapter à de multiples utilisations!
 
La recette ci-dessous vous donnera une petite quantité de sirop, environ 20 cl. Multipliez-la si vous en voulez plus. De mon côté, je fais tellement d’expériences culinaires que je préfère avoir de petites quantités pour éviter qu’il m’en reste pendant des mois dans le frigo!
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 3

Machine à soda : écolo ou pas ?

Vous l’avez sans doute remarqué au travers de certains de mes précédents posts, depuis quelques années, j’ai essayé d’adopter une démarche de plus en plus écologique. Dans ce contexte, j’ai notamment essayé de réduire ma consommation d’emballages plastiques ménagers : barquettes, flacons, canettes et bien sûr les bouteilles en plastique qui représentent la plus grande part de nos déchets quotidiens, bien qu’étant les plus faciles à éliminer de notre routine.

Si je ne suis pas nécessairement une grande consommatrice de sodas ou d’eau gazeuse, j’ai eu la chance de me faire offrir une machine à soda dernièrement, et aujourd’hui je vais vous parler de mon expérience personnelle par rapport à cet appareil. Est-ce vraiment un accessoire écolo ou pas ? Est-ce que je vous la recommande ? Découvrez tout ce que vous devez savoir sur le sujet.

Réalisez votre eau gazeuse vous-même

J’utilise ma machine à soda majoritairement afin de réaliser de l’eau gazeuse. J’ai l’habitude d’en faire pour accompagner le repas à chaque fois que je reçois des invités. J’en réalise aussi pour agrémenter des cocktails, ou simplement au retour des beaux jours, pour apprécier une eau gazeuse bien fraîche avec une rondelle de citron en terrasse…

Cela m’évite notamment de devoir stocker des packs d’eau gazeuse en prévision de ces petites envies du quotidien, mais surtout de réduire ma part de déchets de façon considérable. Si vous buvez souvent de l’eau gazeuse, vous avez sans doute remarqué que certaines marques ont des bulles plus ou moins fines, et j’imagine que vous avez votre préférence. Il est également possible de choisir la grosseur de ses bulles avec une machine à soda. Pour en savoir plus à ce sujet, visitez eau-petillante.fr, le guide ultime pour tout savoir sur les machines Sodastream.

Réalisez vos sodas et limonades maison

Je ne suis pas une buveuse de sodas au quotidien, par contre j’aime réaliser des cocktails quand je reçois, et dans ce cas, ma machine à gazéifier me permet d’avoir à disposition toute une série de sodas de base et rend possible une multitude de cocktails, comme le gin-tonic ou le mojito par exemple. Cela me permet au passage d’en réaliser de plus petites quantités, les sodas vendus dans le commerce étant souvent conditionnés en bouteilles d’1.5 litre alors que les bouteilles des machines à gazéifier sont plus petites. L’avantage est que cela occasionne moins de gaspillage.

Je me sers également ma machine à soda lorsque je reçois des amis qui ont des enfants. Je propose aux enfants de choisir leur parfum, puis de réaliser leur propre soda pour satisfaire les goûts de chacun. L’été, je fais aussi des limonades maison, bien moins sucrées que celles du commerce, avec de l’eau gazeuse, des rondelles de citron, de la menthe et un peu de sirop d’agave, un pur délice.

Est-ce plus écologique ?

L’acquisition d’une machine à soda est effectivement plus écologique que d’acheter des bouteilles en plastique quotidiennement lorsque vous faites vos courses. La consommation d’eau en bouteille n’est pas neutre pour l’environnement, entre la fabrication de la bouteille, le transport, le recyclage… Une cartouche de CO2 (utilisée dans les machines à soda) permet de réaliser 60 litres de boissons gazeuses et évite donc la production de 40 bouteilles d’1,5 litres ou 200 canettes métalliques. Certes, les canettes en métal sont recyclables, cependant cela ne signifie pas qu’elles le sont systématiquement, malheureusement. Et éviter la production d’un emballage et son recyclage sera toujours plus écologique, car l’énergie nécessaire à cette production aura été économisée.

Est-ce que c’est plus économique ?

La réponse est encore oui. Et pour cause, les machines à soda permettent de réaliser des boissons à base d’eau du robinet. L’autre avantage est qu’elle contient bien souvent autant de calcium et de minéraux que l’eau en bouteille. Le goût dépend bien sûr des régions, mais elle ne présente aucun danger à être consommée : c’est même l’une des eaux les plus contrôlées. Chez moi à Lille, je préfère la filtrer avant de la gazéifier, ce qui a pour effet de neutraliser son goût.

On peut le faire à l’aide d’un frigo filtrant, d’une carafe filtrante ou d’un morceau de charbon déposé dans une carafe standard. Sachant qu’une machine à soda est très accessible en termes de prix, si vous avez l’habitude d’acheter beaucoup de boissons en bouteille, vous pourrez rentabiliser votre machine à soda en quelques mois seulement. Si vous en consommez peu, vous arriverez quand même à la rentabiliser. C’est en effet une machine qui ne consomme pas d’électricité et ne contient pas de circuit électronique, donc durable dans le temps. La mienne a au moins 6 ou 7 ans et elle est en très bon état.

Est-ce plus sain ?

D’un point de vue diététique, les sodas réalisés maison sont généralement moins caloriques que les sodas traditionnels. Il est en effet possible de doser la quantité de sucre de vos sodas selon vos envies en y ajoutant des arômes notamment. Certains arômes sont d’ailleurs disponibles sans sucre. Vos sodas seront donc toujours moins sucrés que ceux vendus dans le commerce.

Est-ce plus pratique ?

Je trouve cela vraiment pratique, puisque cela m’évite de porter de lourds packs d’eau lorsque je fais mes courses, de les stocker en rentrant, etc. Il y a aussi la garantie d’avoir un grand choix de boissons à disposition pour les soirées improvisées, moi qui n’aime pas être prise au dépourvu, cela me plaît beaucoup.

Comment fonctionne une machine à soda ?

Le fonctionnement est très simple, même les enfants peuvent se préparer leurs propres boissons. Il suffit de remplir la bouteille d’eau fraîche du robinet, filtrée ou non. Vous l’emboîtez ensuite dans l’appareil puis vous pressez le bouton de gazéification selon la densité de bulles que vous souhaitez (légères, moyennes ou grandes), votre boisson est alors prête. Vous pouvez ensuite y ajouter du sirop ou du soda concentré si vous le souhaitez. Les machines à soda présentent ainsi de nombreux avantages, notamment d’un point de vue pratique, écologique et économique. Vous pouvez lire aussi : tartinade au fromage “façon pub”.

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Que faire avec la Mirabelle de Lorraine?

Connaissez-vous la mirabelle de Lorraine ? Présente depuis cinq siècles en France (notamment en Alsace et Lorraine), la mirabelle Lorraine est une variété de prune classée IGP (Indication géographique protégée). Chaque année, on s’en régale à toute vitesse car malheureusement, son goût est aussi savoureux que sa saison est courte! Heureusement, on peut la trouver le reste du temps sous d’autres formes, comme des conserves, des surgelés… On peut aussi profiter de la saison pour faire soi-même ses fruits au sirop ou ses confitures, pour garder ce petit plaisir tout au long de l’année… Aujourd’hui, je vous parle un peu plus de ce délicieux fruit et de ce qu’on peut faire avec! 


Photo Bernard Fidel @Flickr

Comment reconnaître une mirabelle mûre ?

La saison des mirabelles est courte : elle s’étend de mi-août à fin septembre. Une mirabelle mûre sera moelleuse, couverte de tâches de rousseur et couverte d’une pruine caractéristique. Une fois le fruit coupé en deux, son noyau se détachera tout seul.

 
Photo storebukkebruse @Flickr

Comment conserver les mirabelles ?

Pour conserver les mirabelles de Lorraine, stockez-les à température ambiante ou en saison très chaude, dans le bac à légumes du réfrigérateur. Consommez-les rapidement après achat : elles ne se conservent pas plus de 3 jours. Pour en profiter en hiver, il est possible de congeler les mirabelles ou d’en faire des conserves.


Photo storebukkebruse @Flickr

Comment préparer les mirabelles?

La meilleure façon de la savourer est bien sûr de la croquer à pleines dents. Mais elle sera parfaite également dans toutes sortes de recettes salées ou sucrées.  Découvrez ci-dessous mes idées favorites pour la préparer! 


Photo alain cielas @Flickr

Le clafoutis 

L’été, il n’y a rien de meilleur qu’un bon clafoutis moelleux! Avec des mirabelles bien juteuses, c’est un délice.

La tarte

On peut réaliser une tarte très rapide avec une pâte feuilletée couverte d’un peu de confiture et sur laquelle on dépose des demi-mirabelles, face bombée sur le dessus. Pour une version encore plus gourmande, j’aime ajouter un peu de crème pâtissière et utiliser une pâte sablée, un pur régal!

Le gâteau au yaourt ou muffins aux mirabelles

Prenez votre recette habituelle de gâteau yaourt ou de muffins, quatre quarts…. Et ajoutez-y des dés de mirabelles juste avant d’enfourner, pour une recette simple et saisonnière!

Le flan ou far aux mirabelles

J’adore le flan ou le far breton. Il est souvent nature ou aux pruneaux, mais cela fonctionne parfaitement avec des morceaux de mirabelles. Le flan aux mirabelles est d’ailleurs un must en Lorraine!

La confiture ou compote

Tout comme les prunes, les mirabelles fonctionnent parfaitement en compote et en confiture, et cela permet d’en profiter toute l’année. 

En crumble

Rien de meilleur qu’un bon crumble à la fin de l’été, avec de bonnes mirabelles gorgées de soleil!

En sucré salé

Les mirabelles peuvent aussi très bien fonctionner en sucré/salé, notamment dans une salade, ou poêlés pour accompagner une une volaille ou du magret de canard.

Et vous, vous aimez les mirabelles? Vous les savourez comment?

Photo de couverture alain cielas @Flickr

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Gratin de pâtes façon poutine

Connaissez vous la poutine? C’est une préparation canadienne à base de frites, de cheddar et de gravy, une sauce typique et traditionnelle que l’on trouve aux Etats-Unis et au Canada. Inutile de vous dire que ce plat est délicieux mais aussi très très riche. J’ai eu la chance d’en goûter lors d’un voyage au Canada et j’avais très envie d’en refaire une fois revenue en France.
 
Après ce voyage, je ne pouvais m’empêcher d’imaginer des variantes de poutine à base de tout et n’importe quoi! A tel point que je me suis dit qu’une variante sans frites mais avec des pâtes pourrait être sympa. C’est un peu moins riche, ce qui est plutôt intéressant !
 
 
 
La réalisation de cette recette est plutôt simple. Il suffit de préparer un bon stock de cette sauce onctueuse et parfumée, de la verser sur un plat de pâtes, de couvrir de cheddar et d’enfourner. 
 
 
Vous n’obtiendrez pas une version 100% authentique, je préfère vous prévenir. Le fromage utilisé au Canada est introuvable ici. Là-bas, on trouve une variété de fromage “en grains” : le fromage forme de petites pépites, c’est délicieux et un peu différent de notre cheddar d’ici… Mais on fait avec les moyens du bord et ça n’en reste pas moins délicieux!
 
Je coupe donc mon cheddar grossièrement pour obtenir un peu cet effet de grains, même si bien sûr, la différence ne se situe pas que dans la forme.
 
 
J’ai utilisé des oignons frits tout faits pour gagner du temps, mais vous pouvez les faire maison, c’est très simple.
 
Pour les pâtes, j’ai choisi d’utiliser des torti car leur forme permet de bien enrober de la sauce partout, mais des penne ou des coquillettes pourront convenir aussi!
 
Dans cette sauce, on utilise des petits légumes que l’on filtre à la fin, ils sont là seulement pour donner du goût à la sauce. Mais vous pouvez les laisser, si vous aimez, ou les servir en accompagnement ou encore les réutiliser dans une autre recette. Ne les jetez pas en tout cas, ils sont délicieux!
 
Si la sauce est trop épaisse, vous pouvez ajouter de l’eau et la désépaissir facilement. Vous pouvez la préparer la veille et la conserver au frais. Elle va se figer, mais elle retrouvera son onctuosité quand vous la ferez réchauffer à feu doux, aidée d’une goutte d’eau encore une fois si besoin !
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 5

Mes inspirations de février

Source Dawn Ellner @Flickr

Dans cette rubrique, je vous parle chaque mois de mes envies et idées culinaires du moment, des tendances qui m’ont tapé dans l’œil et des plats que je compte tester prochainement… Voici donc ce qui m’a inspirée dernièrement!

La cuisine d’Amérique du Sud

 
Quand j’ai lancé ce blog, j’avais commencé à faire une liste de tous les pays du monde afin de tester une recette de chaque. Il me reste encore beaucoup de chemin à parcourir, et ce mois-ci je vais creuser quelques pays d’Amérique du Sud que je n’ai pas encore tentés. Colombie, Venezuela ou Bolivie, je ne sais pas encore lesquels je vais faire, mais vous le découvrirez bientôt ! 
 

Le vide-frigo

 
J’ai une tonne de produits plus farfelus les uns que les autres qui s’accumulent dans mes placards, et je dois faire de la place en ce début d’année. Je m’amuse donc à créer des recettes vide-frigo avec des ingrédients imposés par moi-même pour me permettre d’écouler un peu mes stocks. Cela stimule la créativité au passage, c’est très sympa!
 
 


Photo Mliu92 @ Flickr 

La cuisine à la bière

J’ai toujours aimé la cuisine à la bière, tout autant que j’aime en boire d’ailleurs… Ces derniers temps, j’ai vraiment l’impression que je pourrais en mettre partout! Dans mes soupes, mes pâtisseries, mes biscuits apéro… Je mets un petit peu de bière partout, et à chaque fois, c’est une réussite. Ca tombe bien, la Saint-Patrick approche, et j’aurai donc quelques petites idées à vous proposer!
 
 

Les agrumes

J’adore les agrumes depuis quelques années, alors qu’avant, je les trouvais trop acides et j’étais incapable d’en manger. Cette année, j’ai envie de les explorer sous toutes leurs coutures. Entre le tiramisu au cédrat, les jus multivitaminés, les cocktails au pamplemousse et les tartes au citron, je m’éclate à les décliner sous toutes leurs formes!
 

Source Michael Korcuska @Flickr

Coté beauté

Je continue mes expérimentations et cette fois, je prépare une huile pour le bain à utiliser après l’effort qui va aider à détendre les muscles. J’ai aussi réalisé une crème à la caféine anti-rides, et je vais me focaliser sur quelques produits anticellulite. Hé oui, l’hiver est passé par là!
 
Et vous, qu’est-ce qui vous motive, vous obsède ou vous amuse en ce moment ? 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Coktail coffee and chocolate lovers

La Saint Valentin approche, et cette année cette fête sera forcément un peu particulière. Et dire qu’il y a un an nous étions encore loin d’imaginer ce qui nous attendait… 
 
 
 
Je suppose que vous serez nombreux à faire un petit dîner romantique à la maison, c’est le compromis le plus évident en cette période compliquée ! 
 
Je n’ai pas encore choisi mon menu, mais si vous êtes en recherche d’idées, je vous recommande des feuilletés aux champignons et magret, suivi d’un livarot rôti aux pommes et noisettes et enfin, de finir le repas par des fondants chocolat framboise
 
 
Pour commencer un repas un peu exceptionnel, j’adore servir un cocktail, c’est un incontournable pour moi. Celui-ci est très gourmand, avec des notes de café et de chocolat. J’associe toujours la Saint Valentin au chocolat, je ne sais pas pourquoi… Peut-être à cause de cette tradition que l’on voyait dans les dessins animés de mon enfance de s’offrir du chocolat à la Saint Valentin ? Je ne connais personne qui fasse ça, mais l’association d’idées m’est restée ! 
 
 
En tout cas, ce cocktail est délicieux et devrait vous plaire, que vous soyez seul ou à deux ce soir-là ! 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 1