Archives par mot-clé : tarte

Les différents types de pâtes à pizza

Qui n’aime pas la pizza ? C’est un régal qui est pratiquement inratable, et pourtant, il y a de nombreuses façons de les réussir encore mieux! En attendant de pouvoir aller en Italie ou de se régaler au restaurant, je vous présente les différentes pâtes que l’on peut réaliser avec leurs différences, afin de savoir laquelle choisir selon vos envies ou votre recette !
 

La pâte napolitaine

Ce style de pizza provient, comme son nom l’indique, de Naples, et a probablement contribué à populariser la pizza sur la scène mondiale. Elle fut d’abord utilisée dans la fameuse  « pizza margherita », dont le nom provient de la reine italienne de l’époque. Cette pâte est célèbre pour sa souplesse et ses bulles noircies à la disposition inégale. Ultra simple, elle est composée uniquement de levure, de farine, d’eau et de sel. Une pizza napolitaine traditionnelle est cuite à des températures supérieures à 400°C dans un four à bois pendant environ 2 minutes. C’est une pâte qui nécessite une attention et une technique minutieuses pour être parfaite, et surtout, pour ne pas brûler ! Servie en Italie en mode street food, la pizza napolitaine est généralement pliée en quatre, façon portefeuille.

La pizza romaine

Plus fine que la pâte napolitaine, la pâte romaine est réalisée avec de l’huile dans la pâte, alors que la napolitaine n’en a pas. La romaine a besoin d’une cuisson plus lente. La pizza romaine est servie « al taglio », c’est à dire présentée en parts rectangulaires.

La foccacia

En France on ne pense pas forcément à la focaccia comme à une pâte à pizza, et pourtant, les pizzas au pain focaccia sont couramment servies dans les restaurants en Italie, notamment sous forme de petites bouchées. Il ne s’agit pas d’un phénomène de mode, mais d’une spécialité consommée de longue date en Italie. 

La pizza sicilienne

La pizza sicilienne, ou siciliana, fait référence à un ensemble de préparations de pizzas, dont la variété la plus connue est le sfincione palermitain. On peut traduire sfincione par « éponge ». Né dans la ville de Palerme, le sfincione porte bien ce surnom car il ne croustille pas comme ses homologues napolitaines et romaines. On le garnit le plus souvent de parmesan, d’anchois, de tomate, d’oignons, et de fromages de chèvre. Il s’agit d’une pâte simple et rapide à préparer, qui peut se préparer au robot, et que vous n’aurez pas à pétrir longuement. Le secret pour réussir la pâte à la sicilienne consiste à enduire le fond de la plaque à pizza d’huile d’olive. L’huile va s’imbiber et griller dans la croûte, la rendant extra savoureuse. La forte teneur en eau de la croûte sicilienne lui permet de s’étirer facilement, elle le fait presque toute seule! Une fois que vous avez mélangé les ingrédients de votre pâte, placez la boule de pâte sur la plaque à pâtisserie huilée, couvrez-la légèrement et laissez-la s’étaler. D’autres variétés de pizzas existent en Sicile, en plus de la sfincione. On trouve par exemple le pizzolo, qui se prépare presque comme une pizza traditionnelle, à ceci près que la moitié de la pâte est découpée pour recouvrir la garniture. Il y a également la fameuse scaccia, constituée de pâte garnie de garniture et enroulée sur elle-même, elle ressemble peut-être à un strudel mais elle n’en est pas moins une pizza.

La pizza New-York style

On quitte l’Italie et on part de l’autre côté de l’Atlantique! Par rapport à une pizza napolitaine, une pâte de style new-yorkais est plus épaisse. Elle est cuite pendant une période beaucoup plus longue, environ 15 à 20 minutes en moyenne. En plus des composants standard de la pâte à pizza comme la farine, l’eau, la levure et le sel, une pâte de style new-yorkais demande également de l’huile et du sucre. Le sucre et l’huile aident à créer un brunissement bien que la pâte soit cuite à des températures relativement basses.

La pizza Chicago style

La pizza Chicago est une pizza à bords hauts et donc à garniture très épaisse.  Sa croûte est disposée dans un plat profond, et cuit très longtemps, parfois plus de 45 minutes. La poêle en fonte dans laquelle la pâte cuit est d’abord huilée, puis une fois la pâte étalée, la garniture et le fromage sont déposés dessus. 

La pizza à la poêle

Cette pâte à pizza est plutôt épaisse. Comme son nom l’indique, on a cuit à la poêle et non au four. Cette pizza a tendance à être plus croustillante au fond, plus molle à l’intérieur et plus moelleuse au centre. 

Voilà les différentes pâtes à pizza que j’ai eu l’occasion de goûter jusqu’à maintenant, même si je ne les ai pas toutes réalisées maison pour autant! Et vous, comment préférez vous votre pâte à pizza?

 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Tarte aux échalotes et au chèvre

Les échalotes, à l’instar des oignons et de l’ail, sont plus souvent utilisés comme condiment que comme aliment star d’une recette. Pourtant, elles se cuisinent très bien et leur texture fondante fait des merveilles en cuisine, notamment dans les tartes salées.
 
 
 
Cette recette ne demande pas beaucoup d’ingrédients, mais elle est hyper savoureuse. Les 4 épices, les raisins secs et le miel de fleur d’oranger donnent un petit côté sucré salé plutôt sympa, voire carrément oriental à cette tarte.
 
 
Vous pouvez remplacer le miel de fleur d’oranger par une autre variété de miel selon ce que vous avez, mais je trouve que celui-ci a une saveur particulière qui se marie vraiment bien avec l’ensemble.
Le chèvre vient contraster avec ce côté sucré, et équilibre l’ensemble. Au final, on obtient un repas facile à faire, pas cher et vraiment original!
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Voyage gourmand : Que manger à Malte ?

Cette année, j’ai eu la chance de visiter Malte, un des premiers pays à rouvrir son tourisme après la crise sanitaire, et un des plus rapides à faire vacciner sa population. Si vous aimez les îles aux plages magnifiques, les petits restaurants avec de jolies terrasses et les longues balades, cette destination est faite pour vous. Si comme moi, vous aimez profiter de vos voyages pour vous régaler et faire des découvertes culinaires, découvrez ci-dessous les meilleures spécialités à déguster sur place.
 

La soupe maltaise

 
La soupe maltaise traditionnelle est nommée aljotta, elle est préparée à base de crevettes et de fruits de mer. Je ne vous cache pas que la météo ne s’y prêtant pas lors de ma venue (40°C),je ne l’ai pas testée.
 

Le lapin

 
Le lapin est un peu la viande nationale et vous en trouverez sur toutes les cartes maltaises. Le  lapin braisé est l’un des plats les plus emblématiques de Malte. Ne mangeant pas de viande, je ne l’ai pas testé non plus, dites-moi si vous essayez!
 

Le Kinnie

 
Une petite soif? Commandez un Kinnie, l’une des boissons phares de Malte. Il s’agit d’un soda aux herbes et à l’orange très rafraîchissant, légèrement amer.
 
 

Les pastizzi

 
Les pastizzi sont des petits feuilletés garnis de fromage local qui ressemble à de la ricotta ou de purée de pois. Cela rappelle un peu les piroshki russes mais avec une pâte plus fine et feuilletée.
 
 
Photo CCFoodTravel.com @Flickr
 

La ftira

 
La ftira est traditionnellement une pizza maltaise, mais avec le temps est né une spécialité au même nom, un sandwich de pain rond et troué comme de très grands bagels, mais dont la pâte est plus rustique, croustillante et moins briochée. Le sandwich ftira classique contient souvent du thon, des légumes, un peu façon pan bagnat.
 
Photo Lablascovegmenu @Flickr

Les fèves

 
Les fèves sont très présentes sur les cartes des restaurants maltais : en tartinade, à l’ail à grignoter en tapas, à la maltaise, en tarte salée avec du fromage…
 
Photo Lou Stejskal @Flickr
 
Voilà les spécialités que j’ai le plus appréciées ou vues pendant mon séjour à Malte, et vous connaissez-vous cette destination ? Ou sa gastronomie ?

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Tarte au chocolat et noix de coco

Aujourd’hui, je vous présente une recette que j’ai conçue il y a un an environ, pour l’anniversaire de ma maman. Ma maman aime beaucoup de desserts et de sucreries, mais la noix de coco me fait toujours penser à elle. Lorsqu’il y avait un paquet de congolais dans le placard quand j’étais enfant, il ne faisait jamais long feu avec elle (ni avec moi d’ailleurs!) 
 
 
 
Ma maman n’a jamais été friande des barres type Snickers, Mars ou autres sucreries industrielles par contre, mais le Bounty faisait exception, avec son bon goût de noix de coco… Elle ne disait pas non quand même ! Alors quand j’ai vu cette recette, j’ai immédiatement pensé à elle et je me suis dit que ce serait sympa de m’en inspirer façon tarte pour son anniversaire.
 
 
Le résultat obtenu est une tarte qui est à la fois jolie et facile à réaliser. Je l’ai beaucoup aimée, même si je trouve que le chocolat domine un peu face à la noix de coco. C’est aussi un peu écœurant en grande quantité, comme c’est souvent le cas des desserts au chocolat. Il y a des personnes que cela dérange, moi c’est tout l’inverse! J’adore quand c’est bien riche, fondant, fort en goût, quitte à ne manger qu’une petite part !
 
 
Dans cette recette, il est nécessaire de curie la pâte à blanc. C’est une opération indispensable mais que je n’aime pas beaucoup. Je n’aime pas gâcher des haricots pour qu’ils empêchent la pâte de monter, mais sans cela, elle se déforme. J’avais donc investi dans des perles de cuisson, mais elles étaient trop légères et la pâte arrivait à les soulever, je me suis bien fait arnaquer! Dernièrement, je suis tombée sur une nouvelle astuce qui me plait plus : je dépose sur la pâte une feuille de papier cuisson, et j’y pose ensuite… Des cuillers! Economique et pratique, cela a très bien fonctionné! Attention de ne pas se brûler en les retirant par contre!
 
 
 
Source d’inspiration :
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 3

Que faire avec de la rhubarbe?

La rhubarbe est un des légumes les plus faciles à faire pousser dans le nord. Je dispose d’un très beau pied dans mon jardin et j’ai appris à l’apprécier avec le temps alors que je la trouvais trop acide quand j’étais plus jeune. Découvrez toutes mes idées pour écouler votre stock de rhubarbe avant que la saison ne se termine !

De la confiture

C’est la base, la spécialité la plus connue des personnes qui veulent écouler leur rhubarbe, elle présente l’avantage d’utiliser une grosse quantité de rhubarbe d’un coup et d’être bien sucrée, donc de casser l’acidité de la rhubarbe pour ceux que cela dérange. Bien que la confiture de rhubarbe seule soit très bonne, j’aime souvent la mélanger avec un fruit rouge, comme par exemple dans une confiture rhubarbe fraises, ou rhubarbe framboises.

Des compotes

Moins sucrée que la confiture, la compote permet elle aussi d’écouler très rapidement ses stocks de rhubarbe. On peut cuire une compote de rhubarbe seule, les amateurs de sensations acidulées adoreront, moi je préfère la couper avec de la pomme comme ici, et même ajouter une touche d’épices comme ici.

Des tartes et gâteaux

Il y a des dizaines de gâteaux à faire avec de la rhubarbe et j’en ai déjà testé un paquet sur ce blog. Essayez par exemple le gâteau renversé à la rhubarbe et à la confiture

 

Des boissons

La rhubarbe se décline très bien dans les boissons sucrées, comme les sirops ou les liqueurs, et le résultat est étonnant et délicieux! On peut aussi extraire son jus à l’extracteur de jus, mélangé à d’autres fruits cela donne une petite touche acidulée très sympa comme dans ce jus rhubarbe framboises!

Des plats salés

Vous ne le savez peut-être pas, mais la rhubarbe peut tout à fat s’utiliser dans les plats salés, c’est même un légume à la base. Utilisez-la comme on préparerait du céleri branche, et incluez-la dans vos ragoûts de légumes, currys, couscous…

Et vous, vous avez de la rhubarbe chez vous ? Si oui, quelle est votre technique pour en écouler un maximum ?

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Tarte aux pommes et cassonade

Je suppose que comme moi, vous aimez la tarte aux pommes, qui n’aime pas ça ? Il existe autant de variantes de tarte aux pommes qu’il existe de foyers je pense. Celle-ci est très sympa car elle est à la fois très facile à réaliser et aussi bien parfumée grâce à la cassonade. C’est un peu une tarte aux pommes du nord d’une certaine façon ! 
 
 
 
C’est une recette qui va très vite à faire puisqu’il y a une base de pâte feuilletée que j’achète toute faite. Mais si vous avez le courage de la faire maison, cela n’en sera que meilleur. Utilisez des pommes golden qui sont bien sucrées et fondantes pour cette recette.
 
 
Si vous avez un four à chaleur tournante, vous devrez sans doute enlever 5 minutes aux 2 premières étapes cuisson, surveillez bien votre four! 
 
 
 
Source d’inspiration :
http://scally.typepad.com/cest_moi_qui_lai_fait/2013/11/tarte-aux-pommes-la-recette-qui-efface-toutes-les-autres.html

Share and Enjoy !

0Shares
0 2

Tortilla aux endives, maroilles et cumin

La recette du jour est un clin d’œil à mon coin, le nord de la France ! Le maroilles est un des fromages les plus célèbres du nord, et même si je ne le trempe pas dans mon café le matin, je l’adore. On le consomme traditionnellement dans la flamiche aux maroilles, une tarte salée réalisée avec une pâte levée. Cette fois, c’est sous forme d’une tortilla que je l’ai préparé.
 
 
 
J’ai choisi de marier ce fromage avec un autre fleuron de ma région, l’endive. Je les ai fait cuire à ce du jus d’orange, car cette méthode est connue pour atténuer l’amertume des endives.
 
 
À force de dire que je n’aime pas les endives, et de tester des méthodes pour réduire leur amertume et apprendre à les aimer, je pense que ça y est, je peux enfin dire que je les aime. Et cette recette bien de chez moi m’a beaucoup plu !
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 2

Légume de saison : le maïs

Photo Marco Verch Professional Photographer @Flickr

En fin d’été et début d’automne, les épis de maïs sont de retour. Bien qu’on trouve toute l’année du mais en boîte ultra pratique, les épis frais sont un véritable régal et ils permettent d’autres types de préparation consommés entiers…  Ils sont synonymes de beau temps et de récoltes de fin de l’été, et c’est pourquoi nous les aimons tant! Maintenant que le maïs frais est de saison, je vous propose ce petit guide pour savoir comment les choisir et comment les conserver. 

Comment choisir le maïs?

Que ce soit au supermarché ou à la ferme, choisissez des épis de maïs sans défauts, dont les feuilles vertes ne sont ni jaunies ni tâchées.

 
Photo Robert Couse-Baker @Flickr

Quand le maïs est-il de saison?

Le maïs est une culture dite de printemps, c’est à dire qu’il est semé en avril/mai pour être récolté au début de l’automne.


Photo Yevgeniy Shpika @FLickr

Comment conserver votre maïs ?

Le mais se dessèche vite et devient coriace sous la dent. Consommez-le donc vite pour mieux apprécier sa saveur et surtout sa texture. Vos épis de maïs seront vraiment meilleurs consommés le jour même de l’achat. Si vous devez attendre un jour ou deux de plus avant de le consommer, mettez le au réfrigérateur. Pour une durée plus longue, congelez-le entier avec ses feuilles.


Photo  Emilian Robert Vicol@Flickr

Comment préparer du maïs?

Ne retirez pas les feuilles avant la cuisson. Plongez les épis entiers dans de l’eau bouillante légèrement salée et faites-les cuire pendant 3 à 7 minutes selon la taille des épis. Attention de ne pas trop le cuire  car l’épi de maïs perdrait de sa saveur. Une fois cuit, il ne vous reste qu’à retirer les feuilles qui entourent l’épi et les petits filaments qui resteraient éventuellement collés aux grains.

Vous pouvez alors le consommer entier, avec du beurre par exemple,  ou retirer les grains pour le préparer comme on le ferait avec du maïs en boite, c’est à dire dans les salades, chilis, plats mijotés…

Mes recettes favorites au maïs

 

mais-creme
Ramequins de maïs à la crème


Maïs pimenté aux poivrons et chèvre


Panochas de maiz

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Pâte sablée sans œuf

La pâte que je vous propose aujourd’hui est une pâte basique, simple, parfumée et bien sableuse, sans pour autant être cassante. Elle présente l’avantage d’être peu sucrée au goût, ce qui permet de bien mettre en valeur la garniture.
 
 
 
C’est celle que j’utilise au quotidien pour réaliser mes tartes sucrées. Je l’apprécie car elle est très facile à réaliser et ne contient pas d’œuf, que je n’utilise pas dans ma pâtisserie. Si vous aimez l’amande, je propose aussi cette version, mais ayant des allergiques dans ma famille, je l’utilise au cas par cas suivant les personnes invitées! 
 
 
Cette pâte sera parfaite par exemple avec une tarte aux fruits rouges ou une tarte façon flan.
 
Désormais je n’utilise plus de moule à tarte à bords côtelés pour mes desserts, je préfère faire mes tartes dans un moule à bords hauts amovibles pour un rendu plus “pro” et un démoulage plus facile.
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Légume de saison : le petit pois

Photo Isabel Eyre @Flickr

En août, les petits pois sont de saison ! On a tendance à oublier qu’ils ont une saison car ils sont plus souvent consommés en boîte ou surgelés, mais c’est bien l’été qu’ils sont les meilleurs, et cuisinés frais, ils sont croquants et parfumés à souhait.  Petits et grands les apprécient généralement pour leur goût tout doux. Maintenant que les petits pois sont de saison, je vous propose ce petit guide pour savoir comment les choisir et comment les conserver. 

Comment choisir les petits pois?

Les petits pois sont vendus dans leur cosse donc on ne voit pas vraiment à quoi ils ressemblent. La cosse devra être lisse et d’un beau vert vif. S’ils ont des tâches, s’il jaunissent, ou semblent assez mous, c’est qu’ils sont déjà trop vieux ou abimés, évitez-les.
Faites également attention aux quantités. Les cosses pèsent lourd et une fois qu’on les enlève, il il ne reste plus grand-chose… Pour obtenir 100 grammes de petits pois, c’est plus de 300 grammes que vous devrez acheter avec les cosses.

 
Photo Isabel Eyre @Flickr

Quand les petits pois sont-ils de saison?

Les petits pois sont des légumes très répandus et commercialisés toute l’année sous forme de conserve ou de surgelés. C’est beaucoup plus rare de les trouver frais car leur saison est courte, mais on trouve plus facilement l’été, jusque juillet août. 


Photo Kari Söderholm @FLickr

Comment conserver vos petits pois?

Vos petits pois resteront frais quatre ou cinq jours stockés dans un sac en plastique dans le bac à légumes. Ne lavez pas les petits pois à l’avance, mais juste avant de les utiliser. Si vous avez trop de petits pois et que vous savez que vous ne pourrez pas tout utiliser en quelques jours, vous pouvez les congeler pour une utilisation ultérieure. Pour cela, épluchez-les, faites-les blanchir pendant deux minutes, plongez-les dans l’eau froide, égouttez-les, puis rangez-les dans des récipients hermétiques. 


Photo liz west @Flickr

Comment préparer des petits pois?

Écossez vos petits pois en appliquant une pression sur la ligne plus claire (sorte de jonction) sur le côté de la cosse. Elle devrait s’ouvrir toute seule, ensuite glissez le doigt à l’intérieur, afin de faire tomber tout les petits pois dans un saladier. Faites-les cuire dans de l’eau bouillante salée une vingtaine de minutes. Dès qu’ils sont cuits, versez-les dans une seconde casserole remplie d’eau bien froide, cela évitera de leur faire perdre leur couleur vert vif.

Mes recettes favorites aux petits pois

 


Couscous aux courgettes, petit pois et halloumi

gratin-petits-pois-pates-parmesan-2
Pâtes gratinées au champignons et petit pois


Tarte au saumon et petits pois


Petites pommes de terre primeurs à l’ail et petits pois


Tourte aux petits pois et chèvre


Samossas au saumon, épinards et petits pois


Velouté de petits pois, menthe, et Philadelphia


Mini cakes petits pois menthe feta

Share and Enjoy !

0Shares
0 2