Archives par mot-clé : biscuits

Mes idées pour un apéro d’été

Vous l’avez peut être remarqué par le grand nombre de tartinades proposées sur ce blog, je suis une fan d’apéros. J’adore proposer des petites choses cuisinées à la place des biscuits apéritif et cacahuètes, mais pour cela, la clé c’est d’avoir des recettes faciles et rapides à faire! Cela permet de se débrouiller même en cas de visite imprévue, et limite la tentation d’acheter des choses toutes prêtes par manque de temps. Aujourd’hui je vous propose donc mes idées apéro les plus faciles à réaliser, pour les fois où vous ne disposez pas de beaucoup de temps! Que vous les prépariez à l’avance ou quelques minutes avant le début de votre fête, elles vous permettront de rester à l’écart de la cuisine et de profiter de vos invités.

Des toasts apéro

Du pain, quelques garnitures comme du fromage frais et un morceau de tomate confite, c’est prêt et ça sent l’été! 
 

Des rolls apéro

En gros, vous roulez du fromage râpé et des garnitures de votre choix dans de la pâte à pizza, vous passez au four, et vous vous régalez!
 
 

Des brochettes façon tomates mozza

Tellement bonnes et pourtant si simples, ça serait dommage de se priver en cette saison!
 
brochette-caprese-tomate-mozzzarella-2

Des palmiers apéro

Très faciles à réaliser, ils peuvent être garnis de sauce tomate, de crème, d’herbes, de fromage…
 
 
 

Des crêpes roulées

Si vous avez quelques crêpes à écouler, tartinez-les de fromage frais, roulez et coupez de petit tronçons, c’est très facile à faire et cela fonctionne aussi avec des tortillas ou wraps.
 
 

Une tapenade maison

Une spécialité qui nous rappelle forcément le sud et le chant des cigales, on se sent tellement en été!
 
 
 

Et un petit cocktail pour accompagner cela, le spritz :

 
spritz-aperol-2
 
Et vous, vous avez des astuces ou recettes simples pour un apéro d’été vite fait bien fait ?

Gâteau au citron

Aimez-vous le citron autant que moi? Il me semble que plus le temps passe, plus je suis fan de sa fraîcheur, au point de ne plus pouvoir lui résister, notamment dans mes boissons fraîches, mes salades ou bien sûr, mes desserts.
 
 
Le dessert que je vous propose aujourd’hui est du genre typiquement américain, comme ceux qui me font souvent saliver sur Pinterest : une couche de biscuit, une couche crémeuse et fraîche, bref, le rêve dès que le thermomètre montre un peu!
 
La pâte est une pâte assez classique et ne demande aucun ingrédient spécial. La couche du dessus est basée sur un mélange de creamcheese, ou en français, fromage à la crème, de type St Morêt ou Philadelphia. J’ai une préférence pour ce second qui est plus typiquement américain, mais le St Morêt fait parfaitement l’affaire également.
 
 
Pour obtenir le jus de citron, je presse bien sûr mon citron, mais comme on n’est pas dedans au moment de l’achat, on n’a pas de garantie d’arriver parfaitement à 5 cl de jus. Une fois entamé, le citron ne se garde malheureusement pas longtemps! J’ai donc toujours une bouteille de jus de citron au réfrigérateur qui me permet de compléter si besoin sans pour autant entamer un second citron juste pour quelques millilitres. 
 
Pour votre prochain goûter ou dessert du dimanche, mettez ce gâteau dans vos favoris, vous ne le regretterez pas!
 
 
 

Gâteau au citron

Gâteau au citron

Ingrédients

    Pour la couche de biscuit 
  • 200 g de sucre
  • 1 c. à c. d'extrait de vanille
  • 240 g de beurre à température ambiante
  • 240 g de farine
  • 1 jaune d’œuf
    Pour la couche au creamcheese
  • 225 g de creamcheese à température ambiante
  • 5 cl de jus de citron
  • 2 c. à s. de zestes de citron
  • 100 g de sucre

Préparation

  1. Préchauffez le four à 180°C.
  2. Couvrez un plat de cuisson avec du papier cuisson.
  3. Dans le bol d'un mixeur, battez le beurre, le sucre et la vanille prévus pour la couche de biscuit à vitesse moyenne pendant 2 minutes.
  4. Ajoutez lentement la farine lentement mélangez juste jusqu'à ce que la pâte soit bien homogène.
  5. Séparez la pâte en deux dans deux bols, et ajoutez un jaune d’œuf à une moitié de celle-ci.
  6. Mettez la moitié sans œuf au réfrigérateur.
  7. Prenez la moitié de la pâte à laquelle vous avez ajouté l’œuf, et tassez-la dans le fond d'un plat à gâteau.
  8. Enfournez et laissez cuire pendant 25-30 minutes, jusqu'à ce qu'elle soit légèrement dorée.
  9. Laissez refroidir complètement .
  10. Pendant ce temps, battez ensemble le fromage à la crème, le sucre, le jus de citron et la moitié des zestes. 
  11. Versez ce mélange sur la pâte  refroidie.
  12. Recouvrez le dessus en râpant la pâte à biscuits que vous aviez mise au frigo uniformément sur toute la surface.
  13. Remettez à cuire au four préchauffé pendant 30 minutes, jusqu'à ce que les miettes de biscuit sur le dessus prennent une couleur dorée.
  14. Garnissez des zestes de citron restants et gardez au frais jusqu'au service.

Les super aliments

 Photo  Ella Olsson @Flickr
 
Aujourd’hui, on parle super aliments! Je suis plutôt contre la cuisine light, car je n’aime pas ce principe d’enlever des choses à la cuisine : moins de gras, moins de sucre, moins de calories… mais parfois aussi moins de goût et de bonnes choses pour la santé. Par contre, je suis attirée par la cuisine healthy, à base d’aliments moins raffinés, plus naturels, et de fruits et légumes en quantité. Dans ce domaine, on entend souvent parler des super aliments, qui peuvent, en plus de nous régaler, nous apporter de multiples bienfaits. Je vous propose aujourd’hui de les découvrir.
 
        

Les superaliments, c’est quoi?

Créé à la fin des années 1990, le terme «superaliment» est couramment utilisé pour désigner les baies, fruits, légumes et autres aliments ayant des effets bénéfiques sur la santé et / ou une valeur nutritionnelle exceptionnelle. Cependant, il n’y a pas de définition scientifique de ce qui constitue un superaliment. Cela signifie que toute liste de superaliments est une sélection subjective de certains des aliments les plus riches en nutriments. C’est le cas de ma liste, je me suis documentée pour vous lister les plus représentatifs, mais je ne suis ni médecin ni nutritionniste bien sûr!
 

Faut-il manger des superaliments pour être en forme?

En fait, non! Ou du moins, pas de n’importe quelle façon. Une alimentation variée et équilibrée est la clé d’une bonne santé. Cela signifie que consommer des quantités excessives d’aliments spécifiques, aussi nutritifs ou sains soient-ils, peut causer plus de tort à votre corps que de bien. Tout est dans la mesure et dans l’équilibre : manger des repas équilibrés en y ajoutant des super aliments ne pourra que vous faire du bien et vous ouvrir au passage une palette de saveurs nouvelles, mais faire une mono diète d’un super aliment, quel qu’il soit, n’est au contraire pas intéressant pour votre corps. Par ailleurs, ces superaliments, surtout ceux qui viennent de loin, peuvent coûter très cher. Rappelez vous qu’ils n’ont rien d’indispensable et concentrez-vous sur ceux qui poussent à profusion près de chez vous pour maîtriser votre budget. Enfin, beaucoup de ces ingrédients perdent leurs propriétés après avoir été cuits ou modifiés pour les conserver. Ne vous faites pas avoir par le marketing : quand vous voyez des biscuits aux baies de je-ne-sais-quoi en supermarché, les nutriments ont de grandes chances d’avoir été tués à la cuisson, et quand vous voyez des boissons au thé matcha, la quantité de matcha est en réalité infime… Bref, le mieux est d’acheter ces produits bruts et de les intégrer vous-mêmes crus dans vos recettes, plutôt que d’acheter des produits industriels qui en utilisent.

Quels sont ces superaliments?

Parmi les superaliments les plus connus, on en trouve certains assez exotiques comme la grenade, le chou kale, les cranberries, les baies d’açaï ou le thé vert matcha, tandis que d’autres font partie de notre alimentation commune, comme l’ail et le curcuma.
La liste ci-dessous inclut les super aliments classiques et nouveaux. Elle est non exhaustive et je l’enrichirai avec le temps ou avec vos commentaires.
 

Les super-baies

En ce qui concerne les aliments les plus sains, de nombreuses baies communes et moins communes sont en tête de liste. Les baies les plus saines sont chargées de polyphénols. En plus, les baies aux couleurs bleues et noires contiennent généralement des taux élevés d’anthocyanes, des pigments qui apportent plein de bénéfices pour la santé. Voici une liste de certaines des baies les plus intéressantes :
 
Airelles
Baies d’açai
Baies de maqui 
Baies de goji
Canneberges ou cranberries
Cassis
Framboises 
Myrtilles 
Mûres
Sureau 
 
Photo Marco Verch  @Flickr

Les super-fruits

Tout le monde sait que les fruits sont bons pour la santé, mais certains fruits sont plus encore sains que d’autres. La liste ci-dessous présente certains des meilleurs fruits à inclure dans votre alimentation :
 
Acérola 
Oranges sanguines
Camu Camu 
Citron
Fruit du dragon
Fruit de la passion
Grenade
Kiwi
Pomelo et pamplemousse
Pruneaux
Raisin rouge
 
Photo bazzadarambler @Flickr
 

Les super légumes et légumes racines 

Cette  liste de superaliments ne serait pas complète sans les légumes! Comme les fruits, le simple fait de manger des légumes est en soi bon pour la santé. Mais certains sont de véritables pépites cachées! Parmi eux, les légumes verts et tous ceux de la famille des choux par exemple. Ci-dessous une liste non exhaustive :
 
Ail
Avocat (pas botaniquement un légume mais souvent consommé comme tel)
Carotte
Chou Kale 
Choux de Bruxelles
Brocoli 
Cresson
Chou-fleur 
Champignons  (pas botaniquement un légume mais consommé comme tel)
Épinard
Fenouil
Mâche
Oignon et échalote
Olive ( en fait un fruit, et c’est surtout son huile le super aliment)
Radis noir
Roquette
Soja (bio et non OGM sinon ça marche moins bien :-))
Tomate (pas botaniquement un légume mais consommé comme tel)
Topinambour
 
Photo thebittenword.com@Flickr
 

Les super céréales et féculents

Quand on pense aux superaliments, on pense souvent aux compléments alimentaires et aliments en poudre, mais il y a aussi beaucoup d’aliments courants qui contiennent des niveaux élevés de nutriments. Voici quelques exemples de légumineuses et de céréales super saines que vous pouvez ajouter à votre alimentation en diminuant la part de céréales raffinées ( pâtes, semoule et riz blancs par exemple).
 
Avoine
Épeautre
Graines germées
Haricots rouges et noirs
Lentilles
Orge 
Pois chiche
Quinoa
Riz noir
Sarrasin
 
Photo allispossible.org.uk  @Flickr

Les super noix et graines

Les noix et graines sont parmi les sources naturelles les plus concentrées de minéraux et de vitamines. Certaines graines et noix contiennent des quantités importantes d’acides gras oméga-3, ce qui en fait une bonne source d’oméga-3 pour les végétaliens. Les huiles qui dérivent de ces graines sont également très bonnes pour la santé, consommées à froid pour pas abîmer leurs composés, comme par exemple l’huile de lin, l’huile de sésame ou l’huile de noix.
 
Amandes 
Graines de chia 
Graines de lin
Graines de sésame
Graines de chanvre
Noisettes
Noix
Noix de cajou
 
Photo Marco Verch  @Flickr

Les super épices et herbes

Les épices ont également leurs petits secrets et certaines sont même utilisées dans des remèdes de grand-mères ou boissons miracle anti-rhume par exemple.
 
Gingembre
Curcuma
Cumin
Cannelle
 
Photo  Marco Verch @Flickr

Les autres super poudres et compléments

En plus des superaliments énumérés ci-dessus, il y a un tas d’aliments riches en nutriments et protecteurs pour la santé qui ne correspondaient pas tout à fait aux catégories d’aliments. Je les ai donc regroupés dans cette dernière catégorie.
 
Agar Agar
Cacao
Chaga
Ginseng
Matcha 
Moringa 
Levure de bière
Germe de blé
Algues (notamment  spiruline, klamath, wakame ou chlorella)
Maca (en fait c’est un légume, mais on ne le trouve pas sous cette forme pour l’instant chez nous)
 
Photo Philipp Alexander  @Flickr
 
Pour finir, on n’oublie pas le meilleur superaliment qui soit, indispensable à tous et à consommer sans modération :
L’eau!
 
Et vous, vous consommez certains de ces super aliments? Vous croyez à leurs bienfaits? 
 
 

Que ramener de baie de Somme ?

Photo isamiga76 @Flickr
 
La saison des beaux jours démarre à peine que j’ai envie de bouger à droite, à gauche, surtout du côté de la mer à vrai dire! C’est l’occasion pour moi de continuer ma série d’articles sur les souvenirs culinaires, en vous emmenant cette fois en baie de Somme, un endroit magique que j’ai eu la chance de visiter l’an dernier. Si vous avez envie de vous oxygéner sur la côte cette année et que vous prévoyez un détour en baie de Somme, je ne vous laisse pas tomber, et je vous livre ici ma liste des trésors à ramener de ce bel endroit!

 


Photo openroads.com @Flickr

Côté salé

Des herbes et des conserves

En baie de Somme, vous trouverez facilement des algues sèches à utiliser pour parfumer vos plats ou faire de nouvelles expériences culinaires. On en trouve même sous forme de mélanges, un peu comme des herbes de Provence, mais aux saveurs plus iodées. Fait qui peut surprendre, on trouve également du safran de la baie de Somme! Vous trouverez aussi de bonnes conserves de terrines, de tartares d’algues ou encore de salicornes ou d’oreilles de cochon, des plantes qui poussent principalement sur les bords de mer.
 
Des soupes
On trouve aussi des soupes en bouteille que l’on  peut ramener facilement chez soi, réalisées par des conserveries locales et avec des parfums assez typiques : soupe de salicornes, soupe d’asters maritimes, soupe de poissons…
 

Photo openroads.com @Flickr

Des fromages

On peut se procurer de délicieux fromages picards comme le Rollot, le Bray picard, le tricorne, le chèvre frais à la salicorne, la tomme au cidre ou au foin, le crémeux au safran de la baie de Somme ( le fameux!)… Rentrez dans une fromagerie ou faites un tour sur un marché et laissez-vous tenter!

Du pain

On trouve en Picardie de très bons pains et viennoiseries, et certains seront donc proposés dans les boulangeries en baie de Somme, profitez-en pour les goûter. Parmi eux, le pain picard, ou encore le gâteau battu.
 

Photo vanhove_a @Flickr

Côté sucré

Des confitures et miels

On fait de bonnes confitures en baie de Somme, la plus dépaysante sera sans doute celle à l’argousier, que vous pourrez tartiner sur votre gâteau battu.

Côté boissons

 

Des boissons

Vous trouverez de très bons jus  sans alcool comme le nectar de rhubarbe. Côté alcools, on trouve un Gin Picard  au sureau, nommé l’audacieux.
 

Du cidre picard

La Picardie produit quelques bons cidres, c’est l’occasion de refaire votre stock.

De la bière picarde

Il y a plusieurs bonnes brasseries en Baie de somme, comme La brasserie de la baie de Somme qui propose une très large gamme. Le bières les plus dépaysantes et typiques sont celles à l’argousier ou à la salicorne.
 
Et vous, avez-vous déjà ramené d’autres spécialités de la Baie de Somme? Si oui, dites-le moi pour que je complète mon article! Bon voyage!

Tiramisu pistache framboises

Le tiramisu est un de mes desserts favoris, même s’il peut facilement être décevant. Il y a ceux dont la texture n’est pas top, ceux qui sentent trop l’alcool, les trop fades… Pourtant, c’est à la base une recette très simple à réaliser mais que vouez-vous, chacun a ses préférences!
 
 
Plusieurs régions et villes d’Italie s’auto-proclament à l’origine du fameux tiramisu. Je ne sais pas la quelle est la vraie, mais je vous propose ce dessert comme un petit souvenir ramené de mon week-end à Venise! J’avais très envie de prolonger les bons moments passés là-bas à travers la cuisine!
 
J’adore tester des variantes originales de tiramisu, même s’il elles ne sont pas authentiques, car c’est souvent très bon. On a par exemple  dans le nord le fameux ch’tiramisu que j’adore et que proposent presque tous les estaminets. Les italiens seraient sans doute un peu déroutés en voyant ça!
 
 
J’aime aussi beaucoup les versions aux fruits, surtout l’été, pour leur côté plus léger, du moins en apparence car la quantité de mascarpone reste la même! J’ai cette fois voulu essayer un mariage que e trouve toujours au top, celui de la pistache et de la framboise.
J’ai vraiment poussé à fond le jeu de la pistache, qui est présente sous forme de pistaches concassées, mais aussi sous forme de pâte, de sirop et d’arôme de pistache. L’arôme est facultatif, mais j’aime tellement ce goût que je voulais qu’il soit bien présent!
 
Le résultat a été à la hauteur de mes attentes… Un délice saveur pistaches!
 
 
 
Tiramisu pistache framboises

Tiramisu pistache framboises

Ingrédients

    Pour la crème
  • 3 œufs
  • 100 g de sucre en poudre
  • 250 g de mascarpone
  • 25 cl de crème liquide entière
  • 12 gouttes d'arôme pistache
  • 200 g de pâte de pistache
    Pour le sirop
  • 2 c. à s. de sirop de pistache
  • 10 cl de café
    Pour le montage
  • 20 biscuits à la cuiller
  • 2 c. à s. de pistaches concassées 
  • 250 g de framboises 

Préparation

  1. Préparez le sirop en mélangeant le café et le sirop de pistaches.
  2. Fouettez les jaunes d’œufs et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse.
  3. A l'aide d'un batteur électrique, montez la crème liquide en chantilly.Incorporez le mascarpone et la pâte de pistache au mélange jaune d’œufs-sucre en fouettant délicatement, puis ajoutez la crème fouettée à l'aide d'une spatule.Imbibez les biscuits à la cuillère de sirop de pistaches.
  4. Dans un grand plat, déposez en une couche les 2/3 de la crème et une couche de biscuits, puis les framboises en en réservant 12 framboises pour la décoration.
  5. Déposez enfin le tiers restant de crème. Parsemer ensuite le tout de pistaches concassées et des 12 framboises restantes.
  6. Placez au frais pendant au moins 1 h avant de servir, idéalement une nuit.

Tarte aux fraises rapide

La fête des mères approche, c’est le week-end prochain! Si je n’ai plus l’âge de réaliser des colliers de nouille à ma maman, ma fille me confectionne désormais de jolis cadeaux de ses petites mimines et c’est toujours très amusant de les découvrir! La fête des mères est pour nous une occasion de passer un bon moment tous ensemble et qui dit moment en familles dit repas, avec un bon gâteau à la fin!
 
 
Si vous réfléchissez à ce que vous allez préparer pour la fête des mères, je vous propose de réaliser une tarte aux fraises, parce que leur saison est courte et qu’il faut en profiter tant que c’est possible. Il s’agit d’une tarte très simple à base de biscuits sablés mixés et couverts de crème de coco puis de fraises. Ce n’est pas du grand art, je n’en suis pas capable mais cette tarte est quand même très jolie et parfumée, et a beaucoup plu dans ma famille!
 
 
La base demande simplement de mixer des sablés type biscuits bretons avec du beurre de coco et d’être bien tassée dans le moule.
 
Par dessus, la crème de coco et de banane est recouverte de fraises, mais un autre fruit rouge conviendra tout à fait, ou même n’importe quel autre fruit frais… Cela perdrait son côté printanier mais serait tout aussi bon, à vous de voir! 
 
 
 
Tarte aux fraises rapide

Tarte aux fraises rapide

Ingrédients

    Pour la base
  • 185 g de sablés bretons
  • 60 g d'huile de coco!
  • Pour la crème
  • 20 cl de crème de coco
  • 1 banane
  • 30 g de confiture de fraises
  • 30 g d'huile de coco !Pour la garniture
  • 300 g de fraises
  • 2 c. à s. de confiture
  • 2 c. à s. d'eau

Préparation

  1. Faites fondre 60 g d'huile de coco et mettez-la dans un mixeur avec les sablés.
  2. Mixez pour obtenir un mélange homogène.
  3. Versez le mélange dans un plat à bords amovibles et tassez bien. Mettez au frais.
  4. Faites fondre 30 g d'huile de coco et mettez-la dans un mixeur avec  la banane, 30 g de confiture et la crème de coco. 
  5. Étalez ce mélange sur les sablés.
  6. Coupez les fraises en deux et déposez-les joliment par dessus.
  7. Délayez la confiture dans l'eau dans un petit récipient. Étalez sur les fraises à l'aide d'un pinceau de cuisine.
  8. Mettez au frais jusqu’au service.

Cookies banane noix de coco (2 ingrédients)

Aujourd’hui, je vous présente des biscuits à deux ingrédients. Oui, vraiment, deux ingrédients! Il n’y a pas d’arnaque… Allez, je ne compte pas l’eau dans la liste mais tout le monde en a dans son robinet! Bien sûr, vous pouvez ajouter d’autres choses si vous voulez… mais ce n’est pas nécessaire! 
 
 
Ces biscuits à la banane et à la noix de coco conviennent à tout le monde ou presque : ils sont sans gluten, végétaliens, sans glucides, sans produits laitiers, sans œufs, sans noix, et même sans sucres ajoutés! Bonus, ils se réalisent en un clin d’œil! Ils peuvent être préparés en 30 minutes chrono et il vous faudra seulement un bol et une cuillère pour les préparer. Il suffit en gros de mélanger les deux ingrédients ensemble et de laisser la magie du four faire son travail.
 
Pour cette recette, j’ai utilisé de la noix de coco déshydratée non sucrée et grâce à la banane, les biscuits sont naturellement sucrés. Assurez-vous que votre banane n’est pas trop mûre ou les biscuits ne garderont pas leur forme. Il n’y a vraiment besoin de rien d’autre : de la banane et de la noix de coco et vous obtenez beaucoup de saveur!
 
Aimez-vous la noix de coco autant que moi? Je trouve qu’elle apporte vraiment une belle texture à cette recette, et quand vous la faites cuire, votre cuisine se remplit de son odeur… Au fur et à mesure de la cuisson, la noix de coco vire au brun doré et la saveur de la banane cuite au four s’approfondit à mesure qu’elle se ramollit, elle devient vraiment savoureuse et délicieuse car elle a tendance à caraméliser. 
 
 
Ces biscuits sont parfaits pour le petit-déjeuner. Ils sont aussi divins avec une tasse de thé et un bon livre lorsque vous profitez d’un après-midi de détente, le week-end.
 
Cette recette donnera environ 8 petits biscuits. Si vous voulez en faire plus, doublez simplement la recette. Vous pouvez les conserver dans un récipient fermé à la température ambiante pendant quelques jours.
 
Pour améliorer cette recette, ajoutez ce que vous voulez. Ajoutez par exemple des dattes, des graines de citrouille des pépites de chocolat ou ce que vous avez sous la main.  Mais je le répète, rien d’obligatoire, ils sont bons tels quels!
 
 
P.S. : Si vous aimez la noix de coco, découvrez aussi ce flan à la noix de coco
 
Cookies banane noix de coco (2 ingrédients)

Quantité ou nb de personnes: Pour 8 biscuits

Cookies banane noix de coco (2 ingrédients)

Ingrédients

  • 1 banane
  • 55 g de noix de coco
  • 2 c. à s. d'eau

Préparation

  1. Réhydratez la noix de coco avec l'eau pendant une dizaine de minutes.
  2. Préchauffez le four à 180°C.
  3. Mixez la banane et la noix de coco à l'aide d'un robot mixeur. Étalez le mélange sur une plaque en formant de petits ronds et enfournez à 180 pour 25 minutes ou jusqu’à ce qu'il soient dorés.
 
Source d’inspiration :

Comment remplacer les oeufs dans une recette?

Il y a quelques temps, je vous ai proposé un article pour vous aider à remplacer les produits laitiers dans une recette. Aujourd’hui, c’est aux œufs que l’on s’attaque! Bien que j’adore les œufs, il m’arrive régulièrement de devoir les substituer dans ma cuisine, que ce soit pour alléger ma recette, pour prendre en compte l’allergie ou les goûts d’un invité, m’adapter à une personne végétalienne… De plus, j’achète mes œufs auprès d’un petit producteur local, auquel je n’ai accès qu’une fois par semaine. Donc entre deux, si je suis à court, je fais sans! Tout cela m’a amenée à me questionner sur les meilleures façons de remplacer les œufs dans l’alimentation et à vous compiler ce petit récapitulatif! Si vous avez d’autres astuces, ou si vous souhaitez des conseils sur une substitution dans un autre type de recette, n’hésitez pas à me l’indiquer!

Les œufs consommés en tant que tels

 
Au plat, œuf coque, œuf poché… Consommés tels quels, clairement, à ma connaissance cela relève encore de l’impossible de remplacer les œufs! Par contre, contrairement à l’expression consacrée « on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs », il existe des solutions pour vous préparer des omelettes sans œufs. Vous pouvez acheter ces préparations toutes faites sous forme d’une poudre, en boutique végétale ou bio. Le goût n’est pas le même mais la texture est pas mal et cela peut s’agrémenter comme un vraie omelette d’un peu tout ce qu’on veut! Cette préparation peut aussi se faire « maison », je vous la partagerai prochainement!
 

Dans les quiches

Une quiche est un peu une omelette dans une pâte, aussi vous pouvez utiliser un préparation toute fait à omelette sans œufs sans problème. Vous pouvez aussi mixer du tofu soyeux, et l’utiliser comme si c’étaient des œufs. Comptez 50 g de tofu par œuf à substituer. Le résultat est assez intéressant.

 

Dans les gâteaux de type flan

Vous pouvez ici aussi utiliser du tofu soyeux, à hauteur de 50 g par œuf, ou de la fécule de maïs additionnée d’eau, qui va épaissir en cuisant comme le ferait l’œuf. Les graines de chia fonctionnement également bien car elles créent un mucilage ( comptez une cuiller à soupe trempée 20 minutes dans 2 cuillers à soupe d’eau), mais les graines se sentent sous la dent, on aime ou pas!

Dans les gâteaux moelleux et les biscuits

Vous pouvez utiliser la technique de l’œuf de lin : une cuiller à soupe de graines de lin broyées mélangées à deux cuillers à soupe d’eau et laissées à tremper 5 minutes. cette méthode va apporter du gonflant à la recette. Dans les gâteaux où une certaine humidité est appréciée, de la compote ou de la banane écrasée (50 g par œuf) fonctionnent bien également.

Dans les mousses

Ici opère le mystérieux miracle du jus de pois chiches (le jus récupéré dans les boîtes de conserve quand vous égouttez les pois chiches). Ce jus peut être battu et forme alors une mousse, tout à fait comme le blanc d’œuf. Cette mousse peut se travailler, se mélanger, se cuire, bref, vous en faites exactement tout ce que vous feriez avec celle obtenue avec du blanc d’œuf. Nature, elle a un goût de pois chiches, mais un fois cuisinée, le goût est imperceptible. C’est vraiment bluffant!

Et vous, avez vous déjà testé d’autres méthodes pour substituer les œufs en cuisine? Qu’en avez-vous pensé, le résultat a été convaincant?

Comment organiser un apéro écolo?

Vous le savez, l’apéro est selon moi le repas le plus important de la journée, loin devant le petit-déjeuner. Cet avis n’engage que moi et ne serait bien sûr pas validé par un nutritionniste ! J’aime me renouveler au maximum lors de ce repas et surtout éviter les chips ou autres cacahuètes au profit de bonnes spécialités préparées maison. Ces derniers temps, je suis venue enrichir ma réflexion de considérations écologiques. J’essaie de limiter au maximum ma production de déchets, et je me suis donc demandé comment organiser un apéro vraiment écolo, tout en restant sympa! Si vous aussi vous essayez de consommer plus vert, ces idées vous inspireront peut-être!      

Les biscuits apéritifs 

Si vous disposez comme moi d’une épicerie vrac à proximité, ou d’un rayon vrac dans votre supermarché, vous pouvez tout simplement arrêter d’acheter des biscuits apéritifs dans des emballages plastiques ou cartonnés et les acheter en vrac. Mon épicerie permet de ramener ses propres bocaux, dans d’autres il faut utiliser des sacs en papier, ce qui est toujours mieux que les emballage industriels, surtout que vous pouvez utiliser plusieurs fois chaque sac en papier si vous ne l’abîmez pas. En vrac, on trouve notamment des cacahuètes, des mélanges de graines et fruits secs, des biscuits sablés, des cacahuètes enrobées, du maïs grillé… Il y a un énorme choix qui se conserve très bien et n’a rien à envier aux biscuits que l’on achète habituellement. La seule chose qui manque réellement (si vous êtes accro), ce sont les chips! Avec cette méthode, vous éliminerez déjà 50% des déchets liés à votre apéritif.


Source Kaj Schmidt  @Flickr

Les tartinades

Les tartinades maison sont une super alternative pour une cuisine zéro déchet, car on peut en réaliser à partir de tout ce qu’on a dans nos placards ou presque : à la feta, au maïs, à la tomate, à l’aubergine, aux pois chiches… Je fais en sorte d’en réaliser une qui me permet de finir un reste de légumes ou un bocal qui traîne dans mon placard depuis un bail. Les tartinades achetées toutes faites sont assez écologiques aussi, à condition d’en choisir en bocal en verre et non en plastique ou en boite de conserve . Le verre est recyclable et dans mon cas, je le dépose en boutique vrac pour qu’il serve à d’autres clients lorsqu’ils font leurs courses, ainsi le bocal ne finit pas à la poubelle. Servez vos tartinades avec une baguette coupée en tranches, achetée à la boulangerie sans emballage.

 


Source  Ella Olsson @Flickr

Les crudités

Les crudités sont hyper écolo, à condition de les acheter sans emballage plastique autour, et de saison. L’été on se régale de tomates cerises, l’hiver, préférez des bâtonnets de carotte et des morceaux de chou-fleur. Accompagnez-les d’une petite sauce  vite faite avec un peu de crème, yaourt ou fromage blanc suivant ce que vous avez sous la main, une cuiller de moutarde et des herbes fraîches ou du placard. 


Source Dwight Sipler  @Flickr

Les chutneys et sauces du placard

Profitez de l’apéritif pour finir les chutneys et sauces en tous genre qui dorment dans vos placards. Tartinez-en sur des rondelles de pain ou des chutes de pâte feuilletée, déposez par dessus des rondelles de chèvre ou d’un autre fromage, passez au four, et régalez-vous!


Source  Allagash Brewing @Flickr

Les chips 

Pour ceux qui sont vraiment accro aux chips mais ne veulent plus d’emballages industriels, il est très facile de faire des chips maison. On peut même les faire d’avance et les conserver dans un bocal. Le gros inconvénient, c’est que cela demande de sortir la friteuse, mais on m’a aussi offert un kit pour faire les chips au micro ondes… Moins gras et plus rapide, sans enfumer la maison! Enfin, pour un côté 100% récup, il est possible de faire des chips d’épluchures de pommes de terre, trop bonnes!


Source stephen boisvert  @Flickr

Les olives 

Les olives se trouvent facilement en vrac, dans les épiceries italiennes, au marché, en boutique vrac, et même dans certains supermarchés. Si vraiment vous n’en trouvez pas, préférez les olives en bocaux à celles en poches plastiques, au moins le verre sera recyclable!


Source Luigi Guarino  @Flickr

Et vous, avez-vous d’autres façons écolo de préparer l’apéro? N’hésitez pas à les partager ici!

Spécialité du japon : senbei (crackers)

Je suis depuis toujours une passionnée du Japon et de tout ce qui a trait à la culture ou à la gastronomie japonaise. Si mon plus grand rêve est d’aller là-bas, en attendant, je patiente en me préparant de bons petits plats d’influence japonaise. De ce côté là, il faut se creuser un peu la tête, car mon homme n’est pas un fan de sushis. Heureusement la cuisine japonaise ne se limite pas à ça, au contraire! Déjà à l’apéro, il y a un tas de choix comme les edamame, les yakitori, et les onigiri. Aujourd’hui, c’est au tour des crackers d’être à l’honneur!
 
Les crackers de riz, ou senbei, sont consommés depuis des temps immémoriaux au Japon. Il paraît que là bas, on peut en manger fraîchement grillés devant vous dans des magasins spécialisés. Les crackers de riz sont disponibles en différentes tailles, formes (carrés, rectangulaires, rondes, en boule) et en saveurs variées (généralement salées mais parfois sucrées). Il y a plusieurs façons de les cuire,  ils peuvent être grillés (traditionnellement sur du charbon de bois) ou frits. Certains sont faits avec de la farine de riz normale, d’autres avec de la farine de riz gluant. Les miens sont à la farine de riz gluant, je ne peux pas vous dire ce que cela change sur le rendu final, mais ils étaient absolument délicieux. J’ai fait une version au four, car c’est plus léger mais aussi plus pratique à faire au quotidien que la version à la friteuse.
 
 
Bien que les crackers japonais puissent être achetés facilement dans les épiceries asiatiques, les produits faits maison sont toujours les meilleurs! Ils sont légers et super croquants.
 
J’ai voulu essayer différentes variantes de senbei crackers avec des assaisonnements typiquement japonais. J’ai donc fait une partie avec du furikake, une partie avec de l’oshimi, une partie avec du sésame noir, et j’en ai décoré certains de feuille d’algue, d’autres non. Si vous n’avez pas la chance d’avoir une épicerie asiatique aussi bien fournie que la mienne, le version au sésame sera la plus facile à réaliser pour vous! Je vous ai mis les quantités et le mode opératoire pour faire comme moi 3 versions, ou une seule au sésame.
 
 
Dans tous mes biscuits, j’ai utilisé un sel particulier, un sel au sésame et wasabi de l’étal des épices. Ce sel est vraiment parfait pour donner un coup de fouet aux biscuits. Il vous permettra d’obtenir des crackers bien relevés et au goût typique du wasabi. Vous pouvez le substituer par du sel normal, une pincée de sésame et une pincée de wasabi si vous aimez son côté piquant.
 
La pâte se réalise en quelques minutes, et ce fut très amusant d’assaisonner les différentes variantes et de les étaler. Il faut faire des galettes vraiment très minces, ce qui sera plus facile si vous étalez la pâte directement entre deux feuilles de papier cuisson pour éviter qu’elle ne colle au rouleau.
 
Ces crackers deviendront plus croustillants en séchant. Vous pouvez les conserver dans un récipient hermétique pendant une semaine.
 
 
 
 
Spécialité du japon : senbei (crackers)

Quantité ou nb de personnes: Pour environ 20 senbei

Spécialité du japon : senbei (crackers)

Ingrédients

    Pour la pâte :
  • 120 g de farine de riz gluant (ou mochiko)
  • 60 g de riz blanc cuit (pesé cuit)
  • 1/4 c. à c. de sel au wasabi et sésame
  • 2 c. à s. d'huile végétale
  • 6 cl d'eau+ 6 c. à s.
    Glaçage :
  • 2 c. à s de sauce soja
  • 1 c. à s de mirin
    Version 3 parfums :
  • 1.5 c. à c. de furikake 
  • 1 c. à c. de graines de sésame noires 
  • 1 c. à c. de shichimi togarashi   
  • 1 feuille d'algue nori
    Version sésame uniquement :
  • 3 c. à c. de graines de sésame noires 
  • 1 feuille d'algue nori

Préparation

  1. Faites préchauffer le four à 190°C. 
  2. Mélangez la sauce soja avec le mirin pour le glaçage et réservez.
  3. Pour faire la pâte, mettez la farine de riz, le riz cuit, le sel et l'huile dans un mixeur. Mixez jusqu'à ce que tout soit finement haché.
  4. Ensuite ajoutez l'eau petit à petit, d'abord les 6 cl puis les cuillers à soupe une à une tout en continuant de mixer, jusqu'à ce le mélange soit légèrement humide mais pas collant, un peu comme de la pâte à modeler.
    Version 3 parfums :
  1. Séparez le mélange en 3 boules de taille égale et mettez chaque boule dans un bol.  Ajoutez dans un bol le furikake, dans le second le shichimi togarashi , dans le troisieme le sésame. Mélangez bien.
  2. Pétrissez pour former trois boudins. Coupez ces boudins en tronçons de  de taille égale.
    Version sésame uniquement :
  1. Mettez le mélange dans un saladier et ajoutez le sésame. Mélangez bien.
  2. Pétrissez pour former un boudin. Coupez ce boudin en tronçons de  de taille égale.
    Quelle que soit la version :
  1. Mettez une boule de pâte sur une feuille de papier sulfurisé de la taille de vos plaques de cuisson. Posez un morceau de papier sulfurisé par dessus et aplatissez-la à l'aide d'un rouleau à pâtisserie  jusqu'à ce qu'elle atteigne 6 cm de diamètre.
  2. Recommencez avec chaque morceau de pâte jusqu’à remplir les deux feuilles de papier sulfurisé, et déposez-es sur les plaques allant au four.
  3. Enfournez. Faites-les cuire au four pendant 8 à 10 minutes, une plaque à la fois. Retournez les crackers à l'aide d'une spatule puis faites cuire 8 à 10 minutes de plus, ou jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés.
  4. Retirez-les du four et laissez-les refroidir une minute. Recouvrez-les du glaçage au mirin et à la sauce soja à l'aide d'un pinceau. Enrobez-les d'une lamelle de nori.  Pour cela, humidifiez-la avec la sauce soja afin qu'elle adhère bien aux galette. Remettez-les au four jusqu'à ce qu'ils aient légèrement roussi, soit environ 2 à 3 minutes. Surveillez bien pour éviter que les crackers ne brûlent.
  5. Laissez refroidir sur une grille avant de déguster.