Bilan de l’année

Aujourd’hui nous profitons de 2018 une dernière fois! Je ne sais trop que dire à propos de cette année à part le fait qu’elle a passé à 100 à l’heure et cela a un côté un peu effrayant! Si l’année a été riche en beaux souvenirs, elle a aussi été une espèce de course sans fin! Je disais il y a un an ici que je voulais être plus zen, et je crois l’avoir été par moments… J’ai notamment pris beaucoup de temps pour lire cette année, ce qui me détend ! Mais la fin d’année a pris le dessus et s’est encore transformée en enchaînement de to-do lists à rallonges!
 
Tout ceci ne m’a pas empêchée de cuisiner beaucoup encore cette année, de me faire plaisir, et de publier ici avec la même motivation! C’est un petit espace personnel où j’aime me retrouver avec régularité, et surtout vous retrouver à travers vos messages et commentaires!
 
Pour ce dernier jour de l’année, j’ai voulu vous proposer un best-of de mes recettes, ou plutôt deux ! Tout d’abord votre best-of, c’est à dire les recettes publiées en 2018 que vous avez le plus consultées, et ensuite mon best-of, autrement dit les recettes qui m’ont le plus régalée cette année!
 
Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter un très bon réveillon et à vous dire à l’année prochaine!
 

Vos recettes favorites de 2018

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Mon top 10 de 2018

Keshke

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Et vous, quelle est votre recette phare de l’année?

Panna cotta à la fève tonka

Lorsque j’avais réalisé la liste de mes desserts préférés, je n’avais pas hésité une seconde avant d’y faire figurer la panna cotta : c’est un dessert facile, rapide et franchement délicieux. Son point fort vient de sa texture crémeuse, si parfaite qu’il est difficile de croire qu’elle est si simple à faire! Franchement, une bonne panna cotta ne doit pas vous prendre plus de cinq minutes à faire… Et pas beaucoup plus à engloutir!

La panna cotta, littéralement crème cuite en italien, vient de la région du Piémont en Italie du Nord. Traditionnellement accompagnée de coulis de fruits ou caramel, les possibilités de mariage sont infinies et peuvent se faire très originales.

Les panna cotta que je vous propose aujourd’hui sont parfaitement crémeuses comme on les aime, et elles ont été infusées avec de la fève tonka ce qui leur donne un petit côté festif. La fève tonka est un ingrédient exotique souvent associé à la haute gastronomie, mais on peut désormais s’en procurer assez facilement, notamment dans les épiceries fines en ligne. Si vous ne connaissez pas, les fèves tonka ont des formes d’amandes fripées, et on les râpe avec une râpe très fine qui est fournie avec les fèves en général.

La caractéristique la plus distinctive des fèves tonka est leur arôme puissant et capiteux de vanille, avec des notes de clou de girofle, de magnolia et de bois de santal. Enfin, c’est ce que j’ai lu… Personnellement je ne sens pas autant de détails, je sais juste que c’est super bon!

L’odeur de la fève tonka provient d’un composé chimique appelé «coumarine». Comme il est interdit d’utiliser ce composé en Amérique, il y a beaucoup de rumeurs qui circulent à propos de la toxicité de ces fèves. Mais en réalité, il faudrait 30 fèves tonka entières pour que la quantité de coumarine devienne dangereuse – et comme comme je vous l’ai dit on râpe la fève pour en mettre dans un plat ce qui fait qu’on en utilise très peu : on peut faire plusieurs plats ou desserts avec une seule fève!

La fève tonka apporte toute l’originalité et la saveur de cette recette. Sérieusement, cette crème ne contient rien d’autre que cette fameuse fève et franchement, c’est un bonheur total! Ce goût est à tomber! Si vous aimez la vanille, vous allez développer une dépendance totale à la fève tonka!

Petite remarque, les photos de cet article ne sont pas exactement celles de cette recette car je n’ai pas retrouvé les bonnes, au niveau de la texture on est très proche car je repars toujours du même dosage qui me plait beaucoup, mais dans cette recette il n’y a pas les morceaux de marrons dessus! 

Panna cotta à la fève tonka

Portions : Pour 4 petites panna cotta

Panna cotta à la fève tonka

Ingrédients

  • 1,5 feuille de gélatine de 2 g
  • 15 cl de crème liquide entière
  • 15 cl de lait entier
  • 50 g de sucre en poudre
  • 1/2 fève tonka

Instructions

  1. Mettez la gélatine à ramollir dans de l'eau froide.
  2. Faites bouillir la crème liquide, le lait avec le sucre et la fève tonka râpée. Retirez du feu et ajoutez ensuite la gélatine égouttée.
  3. Versez dans des verrines et mettez au frais pendant au moins 2 h, idéalement une nuit. Râpez un peu de fève dessus avant le service.

Que faire avec les restes de repas?

Les restes… Voilà un sujet qui occupe souvent mon esprit vu la quantité de repas que je prépare ! Je pense que nous avons tous de temps en temps quelques restes de nos dîners, et en cette période de fêtes, plus que jamais nous avons tendance à voir trop grand et à les accumuler. La plupart du temps, il n’est pas possible de les resservir tels quels, simplement parce que la quantité restante ne suffit pas pour constituer un autre repas pour toute la famille. Sans compter que certains membres de la famille peuvent râler quand les repas sont répétitifs! Ma fille par exemple peut adorer un repas un soir et le détester le lendemain si on lui ressert le même. C’est le membre le plus exigeant de la famille en matière de repas du haut de ses quatre ans!
 
Il y a de nombreux aliments faciles à réutiliser dans une autre recette, comme un reste de sauce tomate, un demi oignon, un peu de viande hachée, mais aujourd’hui ce que je vous propose, ce sont des recettes dans lesquelles vous pouvez recycler un reste entier d’un plat cuisiné avec des ingrédients mélangés, comme par exemple, un reste de ratatouille ou de bœuf bourguignon.
 

Dans un plat cuisiné individuel

Cette solution est de loin la plus basique. Vous n’avez peut être plus assez de restes pour nourrir toute la famille, mais il y en a peut être assez pour un seul membre. Vous pouvez donc congeler ce plat en portion individuelle et le garder pour le jour ou vous êtes seule à la maison, où l’un d’entre vous rentre plus tard que prévu, etc.
 

Dans une tourte

Si votre reste est assez conséquent, vous le glissez entre deux pâtes feuilletées et vous enfournez. Si votre reste est un peu juste en quantité et ne contient pas de féculent, vous y ajoutez une ou deux pommes de terre déjà cuites pour rendre l’ensemble plus compact et c’est parfait! Vous pouvez tout y mettre, même un reste de riz cantonnais!
 
 

Dans une quiche

N’importe quel reste peut être mélangé avec de l’œuf, du lait, du fromage râpé, versé dans une pâte et passé au four. Ça ne rate pour ainsi dire jamais, que votre reste contienne des légumes de la viande, du poisson, et même du riz ou des pâtes, peu importe! Ça sera toujours bon!
 
 
 

Dans une omelette

Encore plus rapide, mais l’esprit reste le même. Vous mélangez à de l’œuf, un peu de crème et de fromage et hop, à la poêle!
 
 

Dans un gratin

Si votre reste contient déjà un féculent, il vous faudra en rajouter pour augmenter la quantité globale et obtenir un plat assez conséquent pour votre famille. Par exemple si votre reste est une poêlée forestière avec quelques dés de pommes de terre, vous cuisiez à part 3 ou 4 pommes de terre supplémentaires, vous les coupez les rondelles et les ajoutez à la poêlée. Si votre reste ne contenait que des légumes, de la viande ou du poisson, vous n’avez qu’à choisir le féculent que vous voulez. Vous cuisez donc une bonne quantité de riz, pâtes pou pommes de terre que vous mélangez à votre reste. Vous rallongez de crème liquide ou de pulpe de tomates suivant ce qui va le mieux avec votre reste, vous couvrez de fromage râpé, chapelure et herbes en tous genres et vous enfournez.
 

Dans une pizza

N’importe quel reste peut finir sur une pizza. cela peut sonner bizarre mais au final ça sera bon! Vous tartinez la pâte de sauce tomate ou de crème, vous déposez votre reste, vous saupoudrez un peu de fromage et c’est parti! Il n’y  plus u’à enfourner!
 
 
 
 

Dans un hachis

Votre reste peut devenir la base de viande d’un hachis. Il ne vous reste plus qu’à le couvrir de purée et de chapelure et c’est parti! Peu importe si votre reste contenait un peu de pâtes ou de riz, ça ne se sentira pas une fois l’ensemble cuit. Si votre reste est un peu juste, il faut juste le compléter avec de la viande hachée ou du haché végétal en plus pour atteindre la bonne quantité, et délayer avec un peu de sauce tomate si besoin pour que ce ne soit pas trop compact. 
 
 

Dans une soupe

Ça peut sembler bizarre, mais n’importe quel reste, recuit dans un bouillon de légume puis mixé, vous donnera une soupe tout à fait sympathique. Si vous disposez de quelques légumes déjà présents dans le plat vous pouvez en rajouter au passage pour en renforcer le goût, ou rajouter un oignon, et cela fonctionnera! Vous pouvez aussi laisser le reste entier qui flottera dans le bouillon, pour former une sorte de minestrone.
 

Dans des bricks

N’importe quel reste est délicieux dans de la feuille de brick, que ce soit en format individuel, en samoussa ou en nem. Ajoutez un œuf en version individuelle si vous voulez rendre le plat plus nourrissant.
 
 
 Voilà mes techniques pour ne jamais rien jeter et franchement, je n’ai jamais été déçue, sans compter que cela permet de manger pour vraiment pas cher les jours où on capitalise sur un reste! Vous avez d’autres méthodes auxquelles je n’ai pas pensé pour écouler vos petits restes?

Mojito à la mandarine

Pour mettre un peu de soleil dans nos verres afin de lutter contre le froid, je vous propose ce petit cocktail. Les mojitos sont l’un de mes cocktails préférés. Il en va de même pour les margaritas, les caïpirinhas… Ok, en fait, j’adore tous les cocktails, mais le mojito a une place à part dans mon cœur!
 
 
Au lieu d’utiliser le combo classique citron vert et menthe, cette recette rafraîchissante de mojito se compose de jus de mandarine frais et de jus de citron. Ajoutez des feuilles de menthe, de l’eau gazeuse et du rhum, et vous obtenez un mojito vitaminé qui ravira vos invités. Cette boisson ne pourrait pas être plus facile à préparer et sa belle couleur orange est si festive! C’est une boisson dangereusement bonne parce qu’elle peut se boire très rapidement. Ça passe tout seul et vous oubliez facilement qu’elle contient de l’alcool, alors ne vous laissez pas trop entraîner!
 
J’ai une machine Sodastream à la maison, ce qui fait que j’ai toute l’année de l’au gazeuse à disposition chez moi, qui me permet d’improviser facilement des boissons gazeuses.
 
 
Cela n’a pas toujours été le cas, mais j’adore les mandarines, comme tous les merveilleux agrumes qui sont sur les étals à cette période l’année, et j’adore les intégrer dans mes recettes, que ce soient des desserts ou des boissons comme aujourd’hui.
 
Pour que ce mojito à la mandarine facile devienne un cocktail sans alcool, n’hésitez pas à supprimer le rhum et à ajouter un peu plus de jus de mandarine. Je n’ai pas mis de sucre dans ce cocktail car je trouvais mon jus de mandarine assez sucré, mais vous pouvez ajouter une à deux cuillers de sucre brun suivant vos goûts.
 
Pour votre prochaine soirée entre filles ou pour les fêtes de fin d’année, servez ce délicieux mojito à la mandarine! Ce sera à coup sûr la star de la fête!
 
P.S. : Si vous cherchez un mojito sans alcool, j’ai une recette sympa par ici!
 
Mojito à la mandarine

Portions : Pour chaque verre

Mojito à la mandarine

Ingrédients

  • 10 cl de jus de mandarine
  • 1 c. à s. de jus de citron
  • 8 feuilles de menthe
  • 10 cl d'eau gazeuse
  • 5 cl de rhum
  • Glace pilée

Instructions

  1. Dans un verre, mettez le jus de citron et je jus de mandarine.
  2. Frottez rapidement les feuilles menthe dans vos mains puis ajoutez-les.
  3. Ajoutez l'eau gazeuse puis avec une cuillère à café, remuez bien le tout et écrasez la menthe délicatement.
  4. Ajoutez la glace pilée.
  5. Ensuite versez le rhum.

Toasts aux œufs de lump et à la crème

Lors de la préparation du menu de fêtes, je trouve qu’il n’est pas toujours facile de se renouveler année après année, surtout quand on aime réutiliser invariablement les mêmes aliments de base. je pense par exemple aux œufs de lump, qui sont un classique dans ma famille. Cela fait 20, 25, non, 35 ans que je les vois servis invariablement sur des toasts briochés avec un peu de beurre…  C’est très bon, mais je me disais qu’il devait bien y avoir d’autres façons de déguster cette spécialité!
 
 
Voici donc une recette que j’ai testée pour changer un peu, et parfaite pour un dîner ou un buffet, aussi bien élégant que décontracté. J’ai donc préparé une petite crème aux herbes que l’on dépose sur les toasts à la place du beurre. Vous pouvez mélanger la crème épaisse à l’avance, et ces petites bouchées seront rapides à faire à la dernière minute puisqu’il ne vous restera plus qu’un peu d’assemblage. De plus, cette recette présente vraiment très bien!
 
 
Les œufs de lompe sont largement utilisés dans la cuisine scandinave et les Danois les appellent le caviar danois. Le goût est très délicat, un léger goût de l’océan et les œufs forment de minuscules bulles explosant sur votre langue.
 
Au niveau du goût, ces petits toasts sont honnêtement un délice. J’ai été époustouflée par la simplicité et la saveur de cette recette malgré sa simplicité apparente!
 
Si vous réalisez cette entrée pour une occasion spéciale, servez-la avec un bon champagne ou un vin sec et pétillant.
 
P.S. : Voici d’autres toasts sympa au saumon, miel et moutarde par ici!
 
 
Cuillers apéritives aux œufs de lump

Portions : Pour 12 toasts

Cuillers apéritives aux œufs de lump

Ingrédients

  • 12 c. à c. d’œufs de lump
  • 3 c. à s. de crème épaisse
  • 2 c. à s. de ciboulette ciselée
  • 2 c. à s. d'échalote hachée
  • 1/2 c. à c. d'aneth
  • 1 c. à s. de jus de citron
  • 12 pains à toast ronds

Instructions

  1. Dans un bol, mélangez la crème épaisse avec la ciboulette, l'échalote, l'aneth, le citron.
  2. Déposez ce mélange sur chaque toast puis déposez au centre une cuiller à café d’œufs de lump.
 

Mes spécialités de Noël favorites

Photo Antonio Castagna @Flickr
 
Pour ce jour de réveillon de Noël, j’ai eu envie de vous proposer un petit post à thème. Vous savez bien que j’aime vraiment beaucoup la nourriture. Noël est un moment où je peux manger BEAUCOUP, et je dois dire que ça me convient bien! Et avec le recul, je réalise qu’une des choses dont je me souviens le plus à propos de mes Noël passés, c’est le repas et les gourmandises que l’on mange pendant les fêtes.
 
A cette période de l’année, les supermarchés ressemblent un peu à l’usine du film «Charlie et la chocolaterie», débordant de gourmandises de partout, brillant de mille décorations! On a envie de tout acheter mais la réalité c’est que chacun retourne inlassablement vers ses classiques.
 

Le soir du réveillon et le lendemain midi, mes repas de fêtes se ressemblent d’ailleurs beaucoup au fil des années. Il y a des classiques auxquels on n’aime pas déroger! J’ai donc eu envie de vous parler de mes aliments favoris à manger lors du repas de Noël…

Spoiler alert : au risque de vous décevoir, il n’y a ni foie gras, ni saumon fumé, ni bûche, ni dinde dans cette liste!

Le cidre chaud

Je trouve le cidre chaud encore plus gourmand et réconfortant que son cousin le vin chaud. On le trouve moins facilement mais il est rapide à réaliser à la maison.

Les toasts

Tout bon repas de fêtes commence par des toasts, et c’est généralement la partie du repas que je préfère! On pourrait sans souci pour moi annuler la dinde et doubler le nombre de toasts, cela me conviendrait très bien!
 

Les pommes dauphines

Dans le plat de résistance, ce n’est pas la dinde que j’aime, mais les pommes de terre en accompagnement! Dans ma famille, ce sont souvent des pommes dauphines, j’en raffole, mais les duchesse ou autres variétés me plaisent beaucoup aussi!
 

La poêlée de champignons

Pour aller avec ces pommes de terre, j’adore les champignons rôtis, il faut dire que je suis globalement accro à toutes les recettes aux champignons!
 
 

La charlotte aux marrons

Un dessert familial très riche en crème de marrons et où les biscuits cuiller sont imbibés dans un sirop de whisky… Un pur délice que je me dois de vous partager un jour où l’autre!
 

Les gourmandises de fêtes

Parmi elles, je raffole des écorces confites d’orange et de clémentines trempées dans le chocolat, des marrons glacés et des mendiants. Je suis moins fan de truffes mais tout est affaire de goût!
 
 
Et vous, quelles sont vos spécialités favorites? Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter un très beau réveillon!
 
 
 
 
 

Tarte à la mandarine

En matière de desserts, il y a des gens qui sont plus branchés chocolat, d’autres qui sont plus branchés vanille ou encore agrumes. J’ai toujours pensé que j’étais une « chocolate-woman » (imaginez vous une sorte de super héroïne qui fait disparaître les plaques de chocolat plus vite que son ombre), mais plus le temps passe, plus je vire dans le clan des fans d’agrumes. 
 
 
Est-ce que ça serait la maturité que j’acquiers avec l’age? Est-ce que je me bonifie avec les années? Quoi qu’il en soit plus je vieillis, moins j’apprécie les desserts sucrés et plus je les aime simples et acidulés. Je n’aurais pas cru dire ça il y a a 10 ans!
 
Je me rattrape donc en cuisinant beaucoup plus de desserts aux agrumes : au citron vert, à la mandarine, à l’orange…  De tous les desserts citronnés qui existent, j’ai toujours eu un faible pour la tarte au citron, meringuée ou non. Mais bien sûr, j’aime me diversifier. Cette élégante tarte à la mandarine est donc une variation de la tarte au citron!
 
La pâte est ici faite maison. C’est rare que je prenne le temps de la faire, mais c’est une recette que j’ai apprise lors d’un cours de pâtisserie en ligne et elle est rudement bonne. Je sais bien que je devrais toujours faire ma pâte maison, je ne suis jamais déçue du résultat! Si vous avez la flemme ou manquez de temps, achetez une pâte brisée toute faite de bonne qualité.
 
Je suis tombée amoureuse de cette tarte à la mandarine. Elle est si parfaite! Premièrement, elle est facile à préparer, et deuxièmement, elle est tout simplement délicieuse.
 
 
Les mandarines sur le dessus sont très jolies, mais ce n’est pas leur seul atout. Elles apportent un vrai plus au niveau du goût! J’avais peur qu’elles soient dures ou désagréables à la dégustation comme on laisse l’écorce mais non, l’ensemble est tout mou et simplement divin! C’est un festival de saveurs!
 
J’ai eu un peu trop de crème mandarine pour mon moule qui n’est pas très haut, mais je vous ai laissé la quantité complète dans la recette pour que vous ne manquiez pas de garniture. S’il vous en reste comme moi, faites cuire le reste dans des ramequins en les sortant du four un peu plus vite, et mangez-les sous forme de crèmes dessert!
 
 
 

Tarte à la mandarine

Tarte à la mandarine

Ingrédients

    Pour la pâte
  • 250 g de farine
  • 125 g de beurre à température ambiante
  • 75 g de sucre glace
  • 1 pincée de sel fin
  • 1 œuf
  • 1 c. à s. de vanille liquide
    Pour la crème de mandarine
  • 20 cl jus de mandarine 
  • 115 g de sucre 
  • 20 g de fécule
  • 4 œufs
  • 2 jaunes d'œufs
  • 125 g de beurre 
    Pour les mandarines confites
  • 100 g de mandarine bio coupée en tranches
  • 200 g de sucre 
  • 1 litre d'eau

Instructions

  1. Faites confire à feu doux les rondelles de mandarine dans l'eau et sucre pendant 1 heure.
  2. Pendant ce temps, réalisez la pâte sucrée. Mettre la farine, le sel, le sucre glace dans le bol d'un robot pâtissier. 
  3. Coupez le beurre en morceaux et ajoute-le dans le bol du robot.
  4. Mélangez jusqu'à obtenir une consistance sableuse. 
  5. Ajoutez l’œuf entier et la vanille.
  6. Mélangez jusqu'à obtenir une pâte compacte. 
  7. Récupérez la pâte de la feuille et former une boule. 
  8. Farinez le plan de travail et écrasez la pâte avec la paume de la main.
  9. Assemblez la pâte, filmez-la et réservez-la au frais entre 20 et 30 minutes.
  10. Réalisez la crème à la mandarine. Mettez le jus dans une casserole.
  11. Ajouter le beurre coupé en morceaux et portez à ébullition. Réservez. 
  12. Dans un autre récipient, blanchissez le sucre avec les 4 œufs entiers et les 2 jaunes. 
  13. Ajoutez la fécule et enfin le jus de mandarines. 
  14. Remettre le tout dans la casserole et faites cuire jusqu'à épaississement en ne cessant pas de remuer pour ne pas laisser la crème attacher. 
  15. Verser la crème dans un bol et filmez au contact pour éviter que la crème ne forme une peau sur le dessus.
  16. Laissez tiédir.
  17. Pendant ce temps, étalez la pâte à tarte et déposez-la dans un cercle à pâtisserie.
  18. Faites cuire le fond de tarte recouvert d'un papier cuisson et de poids à blanc pendant 20 minutes à 190°C.
  19. Après 14 minutes, sortez le fond de tarte, décercler et remettez au four pendant 6 minutes.
  20. Garnissez de crème à la mandarine.
  21. Décorez de rondelles de mandarine et gardez au frais jusqu'au service.

Chocolat blanc chaud aux marschmallows

Quand j’étais étudiante, et même lors de mon premier job, je pouvais boire du café à toute heure de la journée. En me levant, après le déjeuner, et même à 1 heure du matin… Mes amies et moi avons carburé au café notamment lors de nos soirées révisions ( ou plutôt je devrais dire : lorsqu’on faisait nos projets à l’arrache la veille pour le lendemain…) et la caféine a été une alliée de choix!
 
 
A cette époque, j’avais totalement délaissé le bon chocolat chaud qui avait accompagné mon enfance pour devenir une vraie adulte! Mais ces dernières années, notamment suite à ma grossesse, j’ai recommencé à me tourner vers d’autres boissons. J’ai notamment remplacé le café du matin par du thé, et à l’occasion, le café du soir ou du goûter par un bon chocolat chaud. Cela n’a rien de léger ou sain je vous l’accorde, c’est même bien plus sucré et riche qu’un simple café, mais le fait de remettre en question mon automatisme du café m’a rappelé qu’il existait plein d’autres boissons que l’on pouvait boire pour se régaler! J’ai donc réappris à varier mes plaisirs en quelques sortes!
 
Le chocolat chaud classique est un régal, mais on peut en décliner de multiples variantes pour se faire plaisir. On peut y ajouter des épices, ou comme aujourd’hui, varier le type de chocolat. Le chocolat blanc est un chocolat très doux et sucré, il donne donc son goût particulier à la boisson. 
 
J’avais déjà testé un chocolat blanc chaud avec de notes épicées, et cette fois-ci j’ai eu envie de faire un chocolat blanc chaud plus enfantin, avec des marshmallows. J’ai utilisé du lait enrichi avec un peu de crème, mais vous pouvez préparer cette recette avec un lait végétal si vous préférez. Il suffit de réchauffer du lait avec votre chocolat blanc préféré, d’ajouter une cuiller d’extrait de vanille liquide, des marshmallows en déco, et le tour est joué. Comme il y a peu d’ingrédients, il est important d’utiliser un chocolat blanc de bonne qualité.
 
 
Vous pouvez aussi garnir ce chocolat chaud de crème chantilly, de pépites de chocolat blanc ou de vermicelles de chocolat. Les adultes pourront même ajouter un peu de liqueur comme de l’amaretto ou du kahlua, allez on ne se refuse rien!
 
Ce chocolat chaud ultra riche et sucré n’est pas selon moi pour le petit-déjeuner, mais si c’est votre truc, allez-y! De mon côté, je le trouve plus adapté pour un petit goûter hivernal et réconfortant quand il fait très froid, en rentrant d’une promenade dans la neige par exemple! 
 
 
 
Chocolat blanc chaud aux marschmallows

Portions : Pour 1 tasse

Chocolat blanc chaud aux marschmallows

Ingrédients

  • 25 cl de lait
  • 1 c. à c. de vanille liquide
  • 50 g de chocolat blanc
  • 1 c. à s. de crème liquide entière
  • 12 mini marshmallow

Instructions

  1. Faites chauffer le lait avec la vanille liquide dans une casserole. Lorsque le lait est chaud, ajoutez le chocolat blanc et la crème liquide entière. 
  2. Laissez fondre à feu très doux en remuant constamment.
  3. Dès que le chocolat est fondu, versez dans une tasse, saupoudrez les mini marshmallows par dessus et dégustez.

Tarama végétal

Peut-être vous manque-t-il encore une petite recette facile et rapide à faire pour les fêtes? Me voilà! Aujourd’hui, je vous propose une recette végétale qui essaye d’imiter un classique pas du tout végétal, le tarama, ou taramosalata comme on dit en Grèce! Pas évident car cette spécialité du bassin méditerranéen a un goût et une texture très caractéristiques et issus de produits de la mer, les œufs de cabillaud, ou de mulet. 
 
 
Je suis moi-même une grande fan de tarama. J’ai toujours adoré engloutir mes blinis tartinés généreusement à l’apéro! Quand j’ai reçu l’an dernier le livre Noël Vegan de Marie Laforêt, cette version m’a intriguée au point de vouloir la réaliser et la faire tester autour de moi très vite. Si vous êtes végétariens, ou si vous avez des végétariens à votre table de fête cette année, cette recette est pour vous. Si vous êtes simplement curieux, cette recette est aussi pour vous!
 
 
J’ai donc servi ce faux tarama à une assemblée de non végétariens (ma famille), et il a franchement eu beaucoup de succès. La texture est plutôt bien imitée et le goût de la mer est présent grâce aux algues intégrées dans la recette. Tout le monde s’est accordé à dire que la ressemblance n’est pas à 100% avec la spécialité originale bien sûr. Mais ce tarama ressemble finalement plus aux taramas artisanaux que l’on peut se voir servir au restaurant, qu’au goût plus prononcé des taramas industriels, souvent rehaussés d’arômes, donc ce n’est pas une mauvaise chose! Mon homme, qui lui n’aime pas trop le tarama, a même préféré cette version au vrai. 
 
Au niveau des ingrédients, vous pourrez trouver le tofu fumé en magasin bio. On trouve du tofu en supermarché, mais il ne sera pas fumé et sa qualité sera moindre, surtout si vous le prenez hors du rayon frais. Je vous recommande donc vraiment de faire le détour pour acheter un tofu de meilleure qualité. Le mélange d’algues séchées, nommé mélange du pêcheur, se trouve facilement en boutique bio également, donc vous ferez d’une pierre deux coups!
 
Servez ce tarama avec des blinis ou du pain grillé. 
 
  
 
P.S. : Si vous cherchez d’autres idées pour les fêtes, c’est par ici!
 
Tarama végétal

Tarama végétal

Ingrédients

  • 200 g de tofu fumé
  • 1 c. à. s. de mélange d'algues du pêcheur
  • 2 c. à. s. de yaourt de soja
  • 2 c. à. s. de crème de soja
  • 2 c. à. s. de jus de citron
  • 2 c. à. s. d'huile végétale neutre
  • 2 c. à. c. de concentré de tomates
  • Sel

Instructions

  1. Placez le tofu fumé, les algues, le yaourt, la crème et le jus de citron dans un petit mixeur. Mixez finement la préparation. 
  2. Ajoutez progressivement l'huile. La préparation ne doit pas être trop liquide ni trop sèche. 
  3. Ajoutez progressivement le concentré de tomate jusqu'à obtenir une couleur légèrement rosée.
  4. Salez.
  5. Réservez votre tarama au frais jusqu'au moment de servir.

Sapin feuilleté à la truffe

Le réveillon de Noël approche à grands pas… Pour ceux qui seraient encore en train de se demander ce qu’ils peuvent préparer pour leurs invités ou ce qu’ils vont ramener s’ils sont invités, voici une petite recette. Elle est très simple et rapide à réaliser et a un rendu visuel vraiment sympa et festif.
 
 
Ce sapin en pâte feuilletée a fait le tour de la blogosphère culinaire ces dernières années… Et pour cause! C’est une super idée, facile à réaliser et qui en jette vraiment. La recette de base est hyper simple : une pâte feuilletée tartinée d’une préparation sucrée ou salée. Il vous faut 10 minutes pour le confectionner, vous enfournez et hop, c’est prêt!
 
Bien sûr, vous pouvez tartiner votre pâte feuilletée d’une sauce toute prête. Mais pour les fêtes, j’ai préféré préparer une garniture maison un peu haut de gamme aux champignons et à la truffe. On est là pour se faire plaisir, non? Pour réaliser ce joli sapin, vous n’aurez besoin que très peu d’ingrédients : une pâte feuilletée et ma garniture aux champignons.
 
Si vous êtes adepte du tout fait maison et que vous avez du temps devant vous, n’hésitez pas à faire une bonne pâte feuilletée maison, ça n’en sera que meilleur. Vous pouvez aussi la commander chez le boulanger, c’est la solution pour avoir le bon goût d’une pâte maison sans aucun effort! Pour ma part, j’ai utilisé de la pâte feuilletée en rouleau, et ça fonctionne très bien également.
 
 
Le résultat a été à la hauteur de mes attentes. Non seulement ce sapine est super joli, bien gonflé et doré, mais il est incroyablement bon! Franchement, il n’a duré que quelques minutes sur ma table… Dommage, il était si beau! 
 
Une fois que vous avez saisi le principe d’assemblage, ce sapin est déclinable en mille versions, aussi bien sucrées que salées. Toutes les garnitures sont possibles suivant vos goûts et ceux de vos invités. Moi, je sens que je vais tester plein de variantes!
 
  
P.S. : Si vous cherchez des idées pour Noël, il y en a d’autres par ici !
 
 
Sapin feuilleté à la truffe

Sapin feuilleté à la truffe

Ingrédients

    Pour l'assemblage
  • 2 pâtes feuilletées
  • 1 jaune d’œuf
  • 2 c. à s. de lait
  • 2 c. à s. de graines de lin (ou autres graines)
    Pour la garniture
  • 100 g de champignons
  • 1 échalote
  • 1 gousse d'ail
  • 75 g de crème fraîche
  • 2 c. à c. de pâte de truffe
  • Le vert d'un oignon frais ou 1/2 botte de ciboulette
  • 1 c. à s. d'huile
  • 15 g de beurre
  • Sel, poivre

Instructions

  1. Émincez les champignons. Épluchez et émincez finement l'ail et l'échalote.
  2. Faites revenir les champignons grossièrement émincés avec l'ail épluché et émincé et l'échalote à la poêle 5 minutes avec le beurre et l'huile pour les dorer légèrement.
  3. Mixez ce mélange avec la crème, la pâte de truffe et le vert d'oignon, salez et poivrez.
  4. Préchauffez votre four à 180°C. 
  5. Étalez une première pâte feuilletée et garnissez-la de votre préparation.
  6. Recouvrez avec la deuxième pâte feuilletée.
  7. Découpez deux triangles sur le bas pour former le tronc du sapin.
  8. Coupez le haut légèrement en diagonale pour former la sapin.
  9. Coupez les branches à l'horizontale, d'une largeur de 1 cm.
  10. Récupérez les chutes pour faire de petits feuilletés individuels ou des étoiles que vous disposerez sur le sapin.
  11. Badigeonnez le tout avec le jaune d’œuf battu avec le lait, parsemez de graines puis torsadez les branches en les tournant sur elles même délicatement.
  12. Enfournez pour 20 minutes et servez dès la sortie du four.