Archives par mot-clé : pâtes

Comment tout faire maison (ou presque)?

Comme vous le avez sans doute, j’essaye de diminuer au maximum mes déchets. Pour cela, il y a plusieurs façons de procéder, mais l’une d’entre elles est simplement de faire plus de choses soi-même. On se retrouve donc à acheter des ingrédients de base, que l’on trouve plus facilement en vente sans emballage, mais on en profite également pour manger plus sainement, et surtout, des produits dont on connait la composition.
 
Si vous aussi, que ce soit pour l’environnement, le goût ou votre santé, vous voulez réaliser plus de fait-maison, je vous propose ici un récapitulatif des recettes que je propose sur ce blog. Je l’enrichirai au fur et à mesure  de mes tentatives réussies!
 
 

Sauces

Pains

Produits laitiers

Pâtes à tarte

Jus de fruits

Sodas

Sirops

Biscuits apéritifs

Tartinades apéro

Huile et vinaigre

Épices

Pour la pâtisserie

Pâtes à tartiner

Biscuits et chocolats

Boissons chaudes

Corolles oignon chorizo

Aujourd’hui, je vous propose de jolies corolles qui feront une entrée parfaite. Le chorizo est le genre d’ingrédient qui réconcilie tout le monde. Je ne connais personne qui ne l’aime pas!
 
J’en prépare souvent à l’apéritif sous forme de palmiers apéro au chorizo, et en général il suffit de quelques minutes pour que tout soit englouti.
 
 
Ici le format est plutôt adapté pour une entrée, ou alors, si vous en servez plusieurs par personne, cela peut vous faire un plat à accompagner d’une belle salade verte.
 
Pour cette recette, j’utilise ce que j’appelle de la sauce tomate cuisinée, c’est à dire pas de la pulpe de tomate pure, mais les sauces toutes faites où il y a déjà quelque épices, comme du basilic.. N’importe quelle sauce à la tomate de votre choix fera l’affaire, même une bolognaise, ou une ratatouille, pourquoi pas.
 
 
Ces corolles au chorizo sont un exemple de recette facilement déclinable pour utiliser les restes du frigo : on peut y mettre un reste de bœuf, de poulet, de lardons, un peu de fromage, remplacer le poivron par un autre légume de saison… C’est le genre de recette qui me plaît car elle est vraiment modifiable et adaptable à l’infini!
 
Le résultat est délicieux et présente bien, c’est le genre de recette que nous adorons manger en cette saison!
 
 
 
Corolles oignon chorizo

Portions : Pour 8 corolles

Corolles oignon chorizo

Ingrédients

  • 1 oignon
  • 120 g de chorizo doux
  • 1/2 poivron
  • 150 g de sauce tomate cuisinée
  • 2 pâtes brisées
  • 1 c. à s. de vergeoise brune
  • 1/2 c. à s. de paprika
  • 1/2 c. à c. de cumin
  • 1/2 c. à c. d'origan
  • 1 pincée de piment de Cayenne
  • 1/4 c. à s. de thym 

Instructions

  1. Coupez le chorizo en dés. Émincez l'oignon et le poivron finement. Faites cuire le chorizo, l'oignon et le poivron ensemble à la poêle une dizaine de minutes. Ajoutez la sauce tomate et les différentes herbes et épices, laissez compoter 5 à 10 minutes pour que la sauce épaississe.
  2. Préchauffez le four à 180°C.
  3. Coupez les pâte en 2 dans un sens puis dans l'autre, pour obtenir 8 triangles.
  4. Déposez le mélange au centre et rabattez les pointes vers le centre, puis soudez les bords pour former 8 corolles.
  5. Enfournez pour 12 minutes environ.

Mini tourtes aux knacks et pommes de terre

Connaissez-vous l’Alsace? J’ai visité Strasbourg il y a 2 ans à l’occasion du marché de Noël et j’ai été littéralement enchantée par la beauté de cette ville, ainsi que la magie des petits villages environnants décorés pour les fêtes. Bien que ce ne soit pas très loin de chez moi, la liaison nord-est prend plusieurs heures en voiture ou en train, et je n’y vais donc pas aussi souvent que je le voudrais, mais un de mes frères s’étant installé là-bas, je sais que j’irai avec plaisir lui rendre visite dès que possible. 
 
 
Il est difficile de parler de l’Alsace sans penser à la gastronomie de cette belle région. Que de spécialités sont proposées, toutes plus alléchantes les unes que les autres! Parmi mes favorites, il y a la classique mais efficace flammekueche. J’ai été amusée de voir que chez nous, on a tendance à commander une flammekueche en plat principal comme on le ferait pour une pizza, alors que là-bas, de nombreux restaurants nous la proposaient coupée en carrés, à manger avec les doigts et à partager à l’apéro. C’est vraiment une super idée que je retiens!
 
 
Autre spécialité indissociable de l’Alsace, la knack. Elle est à la fois plus grosse et plus goûteuse que la saucisse industrielle favorite des enfants au nom très proche. La recette que je vous propose aujourd’hui n’est pas officiellement une recette alsacienne, mais je l’ai créée pour mettre à l’honneur ces saucisses. Il s’agit de petites tourtes bien rustiques et nourrissantes puisque j’ai y ai aussi mis des pommes de terre, et une bonne dose de crème fraîche… Un peu comme sur une flammekueche en fait!
 
Le résultat est délicieux, je l’ai présenté sous forme de petites tourtes individuelles pour un rendu tout mignon, mais pas moins gourmand!
 
  
 
Mini tourtes aux knacks et pommes de terre

Portions : Pour 6 feuilletés

Mini tourtes aux knacks et pommes de terre

Ingrédients

  • 250 g de pommes de terre
  • 100 g de knack d'Alsace en rondelles
  • 1/2 échalote émincée
  • 1/2 c. à s. de persil frais émincé
  • 2 grosses c. à s de crème fraîche
  • 2 pâtes feuilletées
  • 2 c. à s. de lait
  • Sel, poivre

Instructions

  1. Faites cuire les pommes de terre à l'eau une trentaine de minutes départ eau froide, jusqu’à ce qu'elles soient cuites, puis les éplucher et couper en dés.
  2. Mélangez avec les knacki, l'échalote, le persil, la crème fraîche, salez et poivrez.
  3. Coupez 12 cercles dans les pâtes feuilletées, en prévoyant la moitié un peu plus grands que les autres.
  4. Étalez les plus grands dans des moues individuels.
  5. Étaler le mélange aux pommes de terre par dessus, couvrez avec les plus petits ronds de pâte, soudez en appuyant bien sur les bords,  et badigeonnez le dessus avec le lait à l'aide d'un pinceau.
  6. Préchauffez le four à 180°C. Enfournez pour 40 minutes. Servez chaud.

Mes pâtes à tartiner préférées pour le goûter

Quand je vous dis « pâte à tartiner », vous pensez sans doute à la marque de notre enfance, celle que consommaient de gentils enfants allemands à la coupe au bol avec un grand verre de lait « pour un goûter équilibré » dans les publicités. S’il reste inimitable pour beaucoup, il contribue malheureusement à la déforestation, à l’exploitation de petits producteurs, et à l’augmentation des risques de maladies cardio vasculaires, à cause de sa composition extrêmement riche en huile de palme…  Heureusement, il y a de nombreuses manières de le décliner maison, que ce soit de façon plus saine ou tout aussi gourmande, il y en a pour tous les goûts! Découvrez mes tentatives réussies ci-dessous !

Pâte à tartiner au caramel au beurre salé

pate-tartiner-caramel-3

 

Pâte à tartiner avec ou sans noisettes

Pâte à tartiner à la patate douce

confiture-patates-douces-3

Pâte à tartiner noisettes crunchy

Les aliments industriels à éviter pour une vie plus saine

Si je suis une fan de fait maison, je dois parfois avouer que par manque de temps, il m’arrive de prendre des produits tout faits en magasin. J’aimerais tendre vers le zéro, mais c’est quand même difficile quand on travaille de tout faire par soi-même!
 
Cependant, que ce soit pour notre santé ou pour le  porte-monnaie, il y a des produits industriels qu’il vaut mieux bannir plus que d’autres… Éliminer les chips ou vos sucreries préférés de votre régime peut vous sembler compliqué ou rébarbatif au premier abord. Cependant, avec quelques astuces de remplacements, il est beaucoup plus aisé qu’il n’y parait d’ajouter des aliments sains à votre alimentation! Alors si comme moi vous ne pouvez (ou voulez) pas être parfaits, mais souhaitez essayer de réduire les produits transformés dans votre quotidien, voici ma sélections de ceux dont il faut se débarrasser en priorité, et des solutions simples pour commencer à les réduire dans vos placards.
 

Les bonbons

 
Celui-ci est évident, personne ne va me dire qu’il pensait que c’était bon pour la santé ou intéressant nutritionnellement quand même! Pourtant nous sommes nombreux à en acheter, pour nous-mêmes ou pour nos enfants. Pour ces derniers, on leur donne des habitudes au sucre alors que souvent, on a pris beaucoup de temps à  de travailler la diversification alimentaire quand ils étaient bébés pour leur donner de bonnes bases dans la vie. Pourquoi à partir de 3 ou 4 ans, souvent en entrant à l’école, devraient-ils se mettre à manger des cochonneries du jour au lendemain? Ils sont toujours en pleine croissance et ont toujours besoin d’aliments nutritifs, et de rien d’autre. Si vous avez un enfant, vous lui rendrez un très bon service si vous n’achetez plus de bonbons. Il continuera à en manger à l’occasion à l’école quand d’autres enfants en ramènent pour leur anniversaire, et c’est suffisant. Des dés de fruits ou éventuellement un carré de chocolat sont de bien meilleures options dans vos placards.
 

Les boissons sucrées

 
Celui-ci aussi était facile à deviner! Les sodas, les boissons sportives ou énergisantes, les eaux aromatisées ou même les jus de fruits sont une des premières choses que vous pouvez bannir si vous voulez faire du bien à votre corps et à l’environnement. A la place, vous pouvez presser des fruits vous mêmes à l’occasion, mais de manière générale, manger un fruit entier et boire un verre d’eau est bien mieux encore. Vous pouvez aussi vous faire des infusions de fruits à froid, cela donne une sorte d’ice tea qui n’est sucré que par le sucre des fruits. Les eaux infusées, dans lesquelles vous mettez quelques rondelles de concombre ou des pelures de citron bio, sont délicieuses et économiques. 
 
 
 

Les chaînes de fast-food

 
On continue dans le domaine du facile, mais vous le savez sans doute, il n’y a rien de bon dans ce que vend un fast-food, même quand il fait un menu pseudo « adapté aux enfants », ou pseudo sain de type « salade ». Tout est trop gras, trop sucré, et trop salé dans les chaînes de fast-food. Je pense que vous connaissez la pub par cœur, pas besoin de vous dire que c’est tout ce qu’il faut éviter. Personnellement j’adore les burgers, les hot-dogs et les frites, donc je ne dis pas qu’il faut tout arrêter en bloc, mais rendre ça un peu  plus rare, éviter cela avec les enfants au maximum si vous en avez, et quand vous voulez vous faire plaisir, faites un burger maison avec de vrais ingrédient frais, ou allez le manger chez un fast-food « local », c’est à dire un petit commerçant de votre ville, qui mettra sans doute de meilleurs produits dans son burger et a plus besoin de votre argent qu’une chaîne de fast-foods impersonnelle.
 

Les céréales raffinées

Celui-ci est moins évident à deviner, car quand on mange du bon pain de chez le boulanger, des pâtes, ou encore quand on cuisine soi-même avec de la farine, on ne pense franchement pas qu’il y a quelque chose à améliorer là-dedans. Mais en alimentation, tout ce qui est blanc est raffiné, et a donc perdu une partie de ses fibres et de ce qui rendait l’aliment bon pour nous. Ce remplacement est plutôt facile : achetez de la farine semi-complète ou complète, des pâte complètes, du prenez du pain le plus sombre possible ( type au seigle, complet, nordique…), et le tour est joué! Vous venez de rendre votre alimentation bien plus saine et au niveau du goût, c’est bien meilleur. 
 
 

Les biscuits apéro

 
Chips, bretzels, cacahuètes, ne cherchez pas l’exception il n’y en a pas, tout est mauvais pour vous dans ce rayon! C’est horrible car c’est un repas que j’adore, et il n’existe pas d’alternative proche qui soit bonne pour la santé. Même les nouveaux biscuits apéro à la mode, à base de la farine de pois chiche, ou à saveurs de chou kale… C’est du marketing, ça donne envie, ça sonne « healthy », mais ça reste produit avec les mêmes méthodes, et ne vous apporte que des calories vides, c’est à dire qui n’apportent rien à l’organisme. Ça ne rentre pas dans le compte des 5 fruits et légumes par jour, hein ! A ce niveau, le plus simple est de se faire plaisir mais plutôt que de prendre 3 sortes de biscuits pour votre apéro, n’en prenez qu’une complétez avec des tomates cerises et bâtonnets de carottes à tremper dans une sauce au yaourt.

Les viandes transformées

 
Bacon, salami, charcuterie sont plutôt mauvais pour nous, notamment à cause des nitrites. Est donc arrivée une mode des charcuteries sans nitrites ajoutés, qui peuvent quand même contenir d’autres nitrites d’origines plus naturels (mais quand même nocifs, sinon ce n’est pas drôle).  A moins de vouloir devenir végétariens, vous allez sans doute trouver difficile de diminuer leur consommation car les charcuteries rentrent dans la composition de plein de recettes de notre chère cuisine française. Essayez simplement de vous rappeler qu’on n’a pas besoin de viande deux fois par jour, et n’ayez pas le réflexe d’ajouter une tranche de jambon ou une knacki systématiquement au repas du soir, que que soit pour vous ou vos enfants, cela sera déjà un beau progrès!
 

Les plats cuisinés

 
Les plats cuisinés sont un sacré piège car ce sont visuellement des plats sains, ils copient des recettes qui pourraient être saines en version « fait maison », mais ils sont produits de façon industrielle et donc, il a fallu y mettre des ingrédient médiocres pour la rentabilité, et y ajouter des conservateurs. Si vous êtes sensible à la cause environnementale, c’est aussi une belle débauche d’emballages non recyclables. Congelez plutôt vos restes en portions individuelles, et si vraiment vous n’avez pas le choix, achetez des plats surgelés, au moins on n’y a pas ajouté de conservateurs puisque la conservation est due au froid!
 

Les biscuits

 
Les biscuits emballés, mais aussi les pseudo gâteaux tout faits comme les brownies, sont des produits à éviter au maximum également. Ils ne contiennent pas de bons produits comme un gâteau que vous ferez à la maison, mais des œufs de poules élevées dans des conditions infâmes, de la farine premier prix, des agents de texture, des conservateurs…  Et ce, quoi que la jolie illustration sur la boite laisse à penser ! Si c’est pour le goûter de vos enfants, il n’y a rien de bon pour eux dedans, même dans ceux qui semblent spécialement conçus pour eux. Trop de sucre, rien de nutritif qui leur permettre de tenir le coup jusqu’au repas suivant. Donnez-leur simplement du pain, nature, avec un bout de beurre ou un carré de chocolat éventuellement s’ils le refusent sans. Si c’est un petit plaisir pour vous,  faites vous des cookies maison, c’est très simple et cent fois meilleur. C’est tout aussi calorique mais contiendra de vrais ingrédients et le plaisir sera démultiplié!
 
 
Voilà, j’espère que ce petit récap vous sera utile! Gardez en tête que je ne suis pas du genre à vous recommander de manger light, ni de vous priver, ce n’est pas ma philosophie, et ce guide ne vise pas à vous faire perdre du poids ou quoique ce soit de ce genre… Simplement, je pense qu’on a tout à gagner à privilégier le fait-maison quand on le peut, tout en se faisant plaisir!

Comment remplacer la charcuterie dans une recette?

Après mon récapitulatif sur comment remplacer la viande dans une recette, comment remplacer les œufs et comment remplacer les produits laitiers, c’est aujourd’hui à la charcuterie que je m’attaque! Hé oui, quelle qu’en soit la raison, on doit parfois se poser la question de remplacer la charcuterie dans une recette, pour soi ou pour un invité par exemple.

Voici donc mes idées, basées sur mes recherches et mes tests personnels, pour remplacer – sans imiter parfaitement, soyez-en conscients – la charcuterie dans n’importe quel plat. Comme mes autres récapitulatifs, j’enrichirai celui-ci au fur et à mesure de mes découvertes, et de vos idées… Si vous en avez à me soumettre, n’hésitez pas!

Le jambon et les lardons

Pour remplacer le jambon en tranches, il existe des faux jambons végétaux, que l’on trouve en boutique bio ou spécialisées. Au niveau du goût je ne trouve pas ça spécialement ressemblant, mais la forme et la texture sont pas mal.  Dans certaines recettes, comme les croque-monsieur, ces tranches font l’affaire, mais je préfère souvent prendre simplement un légume coupé en fines tranches, comme de la courgette ou du champignon.

Dans les recettes où l’on utilise du jambon en dés ou des lardons, comme les pâtes carbonara ou la flammekueche, l’idéal est le tofu fumé, que l’on coupera en petits dés.

Les saucisses

Si vous avez une boutique végétale à disposition, il existe des dizaines de variétés de saucisses végétales. Sinon, vous aurez peut-être un ou deux choix en boutique bio, ou vous pourrez vous rabattre sur les knackis « végétales », disponibles dans n’importe quel supermarché. Attention, ces dernières ne sont pas végétales, contrairement à ce qu’indique leur nom. Elles comportent de l’œuf donc si vous préparez à manger à un végan, passez votre chemin! Sinon, vous pouvez réaliser des saucisses végétales maison, à base de haricots ou de seitan. Sur la base des quelques tests que j’ai réalisés, je trouve que cela représente pas mal de travail et n’est pas très ressemblant, mais c’est quand même très bon!

Le pâté et les rillettes

Il n’existe pas grand chose de très ressemblant en grande surface, mais on peut simplement se régaler de tartinades de légumes, comme le tzatziki, la tapenade, le caviar d’aubergines… Elles n’imitent pas la viande mais se tartinent aussi avec plaisir sur du pain à l’apéritif. Il est possible de réaliser des terrines maison aux lentilles qui rappellent pas mal la terrine de campagne. Sans être identiques, les épices sont les mêmes et accompagnées d’un bon bout de baguette et d’un petit cornichon, on s’y croit presque!

Le saucisson et le chorizo

Il existe des saucissons végétaux, à base de seitan, mais ils sont difficiles à trouver. Vous pourrez peut-être vous lancer dans leur réalisation maison si vous avez du courage. Le résultat est sympa et sans pouvoir dire qu’il ressemble à un vrai saucisson, une fois qu’on est habitué au goût, on le grignote avec plaisir à l’apéro!

Tout comme le saucisson, on trouve du chorizo végétal à base de seitan, il ressemble énormément au saucisson mais avec des épices en plus. Comme il est difficile à trouver et ne ressemble pas on plus à 100%, si l’utilisation que vous prévoyez est dans une recette, vous aurez plus vite fait d’utiliser du poivron revenu avec des épices. Cela n’a pas du tout la texture d’un chorizo, mais donnera un coup de pep’s à votre plat. Vous pouvez aussi essayer des haricots rouges mixés avec des épices, ou encore des protéines végétales texturées réhydratées dans un mélange d’épices. Pour ces deux derniers choix, le mélange d’épices idéal sera composé principalement de paprika, mélangé avec un peu d’origan et une pointe de piment, ce sont ces épices qui parfument le vrai chorizo!

One pot pasta saucisse piment

Voilà longtemps que je n’avais pas réalisé de one pot pasta! Vous savez, ce plat où les pâtes cuisent avec leur eau ( jusque là rien d’anormal) mais aussi avec tous les autres ingrédients, et où on n’a plus qu’à mélanger et à servir? C’est un peu le risotto façon pâtes, et un peu moins long à cuire que ce dernier.
 
 
J’avais proposé par le passé une version aux tomates et basilic, une thaï épicée et une potimarron, parmesan et sauge. C’est aujourd’hui une version à la saucisse pimentée que je vous propose, un régal pour ceux qui aiment comme moi les saveurs un peu relevées. La saucisse peut être de m’importe quelle variété selon vos goûts, cela peut même être de la saucisse végétale pour ceux qui ne mangent pas de viande.
 
 

One pot pasta saucisse piment

One pot pasta saucisse piment

Ingrédients

  • 250 g de spaghetti
  • 1 boîte de 400 g de tomates pelées
  • 300 g de saucisses en rondelles
  • 1 oignon
  • 2 gousses d'ail
  • 75 cl d'eau
  • 1 c. à s. d'herbes de Provence
  • 1 pincée de piment de Cayenne
  • 40 g de tomates séchées à l'huile coupées en dés
  • 1 c. à s. d'huile d'olive
  • 30 g de gruyère râpé
  • 30 g de parmesan râpé
  • 2 feuilles de basilic hachées

Instructions

  1. Émincez l'oignon et l'ail. Faites revenir dans une poêle à bords hauts l'oignon et l'ail dans l'huile d'olive. Lorsqu'ils commencent à dorer, ajoutez la saucisse coupée en rondelles.
  2. Quand les rondelles de saucisses seront dorées, ajoutez l'eau, es tomates pelées, les tomates séchées, les herbes et le piment.
  3. Couvrez et laissez cuire 8 minutes.
  4. Vérifiez la cuisson des pâtes, mélangez bien, ajoutez les fromages et le basilic et servez immédiatement.

 

Pâte sablée à la vanille et amande

Vous le savez peut-être, je suis une passionnée de home made et plus le temps passe, plus je cherche par tous les moyens à ne plus acheter de produits industriels. Je le fais car cela limite le nombre de déchets et d’emballages que je génère, mais aussi le gaspillage, et surtout, cela me permet de manger des produits de meilleure qualité, qui ne contiennent que de « vrais » ingrédients! Pas de « E- machin » ou autres additifs et conservateurs dans les repas que l’on fait soi-même, que de bons produits frais!

Si pour certains produits j’ai vite trouvé des alternatives rapides à faire à la maison, pour d’autres j’ai plus traîné la patte. C’est notamment le cas des pâtes à tarte en tous genres. Allez savoir pourquoi, cela me gonfle de mes préparer… Mais bon, quand je vois le vilain plastique tout autour des pâtes toutes prêtes, sans compter la liste des ingrédients pas toujours jolie jolie, cela me fait dire qu’il faut que je me motive!
J’ai tenté récemment de réaliser une pâte sablée maison, car j’avais une tarte à faire et je me suis dit que ça serait l’occasion.  Comme j’adore la vanille et les amandes, je me suis lancée dans une version légèrement parfumée. Je dois dire que ce fut pas aussi long à préparer que je ne l’imaginais, mais surtout, le résultat était  incomparable en terme de goût et de texture! J’ai eu l’impression de croquer dans un bon biscuit sablé, pas dans une pâte fine et un peu molle comme celle que l’on achète toute faite!

J’ai étalé ma pâte de façon un peu moins régulière que la pâte industrielle, et je trouve que cela fait tout le charme de cette pâte. Par moments, on tombe sur des zones où le biscuit est un peu plus épais et j’adore ça!
En résumé, cette pâte est délice qui s’adaptera à toutes vos tartes sucrées!

Utilisez cette pâte dans n’importe quelle recette et faites-la cuire une vingtaines de minutes. Précuisez la pâte si la recette que vous souhaitez faire indique un temps de cuisson plus court, ou si elle est sans cuisson.

  

Pâte sablée à la vanille

Portions : Pour une pâte à tarte

Pâte sablée à la vanille

Ingrédients

  • 100 g de beurre pommade
  • 50 g de sucre glace
  • 1 petit œuf
  • 50 g de poudre d’amandes
  • 200 g de farine
  • 1 gousse de vanille
  • 1 pincée de sel

Instructions

  1. Sortez le beurre à l’avance pour qu’il ramollisse. Dans un bol, mélangez le beurre pommade avec le sucre glace. Ajoutez la poudre d’amandes, la vanille fendue en deux pour récupérer les graines, le sel et l’œuf.
  2. Enfin, incorporez progressivement la farine, jusqu’à obtenir une boule de pâte compacte. Réfrigérez 30 minutes.
  3. Étalez la pâte sur une épaisseur de 3 à 4 mm et foncez votre moule à tarte. Laissez reposer à nouveau 30 minutes au réfrigérateur avant de la cuire ou de la garnir.

Salades fun et pas tristes!

Avec les beaux jours, on adore se régaler de salades à la fois saines et gourmandes, mais pas question de s’ennuyer pour autant! Voici donc la liste de mes petites favorites, riches en couleurs, en saveurs, pour ne pas vous lasser des salades cet été!.

Salade de pâtes au pesto, feta et basilic

Salade de tomates aux algues

Salade aux haricots verts

Salade de roquette à l’asiatique

Salade de pommes de terre et patates douces aux salicornes

Salade de maïs à la mexicaine

Salade pastèque, concombre, menthe et halloumi

10 épices incontournables

Vous l’avez sans doute remarqué, je suis une fan d’épices. J’aime la façon dont elles parfument et relèvent n’importe quel plat pour en faire un véritable festival de saveurs! Aujourd’hui, je vous propose un petit zoom sur mes épices favorites, avec une recette que j’adore tout particulièrement pour vous les faire découvrir.

1. Le curcuma

J’aime le curcuma pour son parfum doux, sa jolie couleur et ses bienfaits pour la santé. Je le trouve vraiment top dans ma soupe de carottes au curcuma et lait d’amandes, mon infusion curcuma gingembre et le golden milk.

2 . La cannelle

La cannelle est une de mes épices favorites depuis que j’ai goûté aux pâtisseries du Portugal qui en sont pleines… Depuis, je ne me lasse pas d’user et d’abuser de la cannelle dans mes desserts! Parmi mes chouchous, il y a la tarte amandine pommes cannelle, le riz au lait café cannelle, et surtout, cette tarte rustique poire, confiture de lait et cannelle qui est tout simplement fameuse.

3. La cardamome

La cardamome se trouve entière sous forme de capsules, ou moulue. On peut l’infuser dans des liquides pour réaliser par exemple des thés latte, ou la mettre dans les currys, ou même les desserts. Je trouve sa saveur vraiment surprenante et originale et je ne m’en lasse pas! Ma recette favorite sucrée à la cardamome est le sanwin makin, un dessert birman à tomber, et la salée le moong dahl, une sorte de ragoût de lentilles du Pakistan.

4. La coriandre

Si je la préfère dans sa version fraîche (je pourrais brouter un un bouquet de coriandre en 2 minutes), je trouve que l’on fait plein de choses délicieuses avec la coriandre séchée également. Ma recette chouchou à la coriandre est la soupe de haricots rouges épicée.

5. Le cumin

Le cumin est un incontournable qui se retrouve dans différents mélanges d’épices comme le ras el hanout. On peut l’apprécier dans de nombreuses spécialités typiques de la cuisine du monde mais là où je le préfère, c’est marié avec la carotte comme dans cette tarte carottes, cumin et lait de coco.

 

6. Le curry

Le curry est un délice et l’une des épices les plus vendues, mais en réalité ce n’est pas une épice mais un mélange. Il m’arrive parfois d’en utiliser du tout fait mais souvent je mélange simplement les épices nécessaires ce qui permet de choisir si on veut un curry plus épicé, plus doux… Pour vous régaler avec un bon curry, essayez mon curry de chou-fleur népalais

7. Le gingembre

Réputé pour ses vertus aphrodisiaques, le gingembre est une épice très piquante qui peut ruiner un plat si on en abuse. Mais correctement dosé, il donne juste ce qu’il faut de pep’s et de chaleur à un plat! Je l’adore dans ces cookies au gingembre confit.

8. La muscade

La noix de muscade s’utilise elle aussi avec parcimonie au risque de ruiner votre plat. Elle donne ce petit goût de cuisine d’antan à nos plats traditionnels, comme cette purée de potiron aux épices.

9. Le paprika

Le paprika,que j’ai redécouvert en Hongrie où l’on en met presque partout, est assez passe-partout et on pourrait presque en mettre dans n’importe quel plat! Je vous recommande par exemple mon granola salé au paprika.

10. Le ras el hanout

Tout comme le curry, ce n’est pas une épice mais un mélange, qui donne une saveur incomparable à la cuisine orientale. retrouvez-le dans mon tajine de boulettes aux lentilles ou mes pide au fromage et œuf.

Et vous, quelles sot vos épices préférées? Et vos plats préférés pour les mettre en valeur et les apprécier?