Archives par mot-clé : été

Cheesecake aux nashi et thé matcha

Aujourd’hui, je vous propose la première recette d’une série que j’ai conçue avec des produits de la marque Keimling… En effet, ils m’ont contactée il y a quelques temps pour me proposer de tester quelques-uns de leurs produits.

J’adore découvrir de nouveaux produits et me triturer les méninges à trouver comment les cuisiner, du coup j’ai tout de suite été emballée quand j’ai découvert les produits qu’ils proposent sur leur site internet : de nombreuses spécialités que je n’ai jamais eu l’occasion de tester et qui m’ont tapé dans l’œil!

Quelques jours plus tard, je recevais un colis avec les produits que j’ai choisis, à savoir : du thé matcha Izumi, de la purée de noix et de la purée de sésame noir. Je me suis bien sûr empressée de démarrer mes tests !

Pour vous en dire un peu plus sur la marque Keimling, sachez déjà que les produits sont en vente sur leur site internet : www.keimling.fr.

Keimling est une société allemande qui est devenue une référence pour les extracteurs de jus santé, les produits riches en substances nutritives et les fruits secs non traités en qualité « crudité ». Leurs produits sont d’origine purement végétale, et garantis sans additif et bio.

 Aujourd’hui, je vous propose la première recette que j’ai réalisée avec l’un de leurs produits : du thé matcha. Ce thé vert japonais qui est devenu célèbre dans la pâtisserie au cours des dernières années est riche en antioxydants.
Personnellement, j’ai beaucoup aimé le goût de ce thé, prononcé et peu commun, je pense qu’on peut en faire beaucoup de choses en pâtisserie et je l’utiliserai certainement beaucoup à l’avenir!

J’ai choisi de cuisiner ce thé dans une de mes pâtisseries américaines préférées : le cheesecake.

cheesecake-nashi-matcha

Non, la cuisine américaine et japonaise ne sont pas incompatibles. Sushis au steak haché, donuts au thon cru… Le mélange des deux cultures ouvre la voie à plein d’idées très créatives!

Mais ici, c’est un mélange beaucoup plus facile d’accès que je vous propose avec un cheesecake au thé matcha et aux nashi, les espèces de petites poires japonaises. Le thé apporte une touche particulière au fromage frais, et se marie très bien avec les poires japonaises. Des dires de mon homme, c’est ici le meilleur cheesecake que j’ai jamais fait, alors laissez vous tenter!

 Les nashi sont surtout disponibles en automne et début d’hiver chez nous, et pas forcément disponibles partout… Si vous n’en trouvez pas, des poires feront très bien l’affaire!

cheesecake-nashi-matcha-3

Cheesecake aux nashi et thé matcha

Pour la pâte

  • 180 g de biscuits thé
  • 90 g de beurre fondu
  • 20 g de cassonade

Pour la couche de fruits

  • 2 nashi ou poires
  • 2 c. à s. de cassonade

Pour la garniture

  • 600 g de Philadelphia
  • 200 g de sucre en poudre
  • 1 pincée de sel
  • 70 g de farine
  • 2 c. à c. de thé matcha
  • 20 cl de crème liquide
  • 25 cl de crème fraîche épaisse
  • 5 œufs
 Pour la décoration
  • 10 cl de crème fleurette bien froide
  • 1 c. à s. de sucre glace
  • 1 pincée de thé matcha

Préchauffez le four à 180°C.
Mixez les ingrédients de la pâte ensemble. Tassez le mélange obtenu dans le fond d’un moule. Mettez au four pour 15 minutes. Mettez de coté.

 Pendant ce temps, épluchez les nashi ou les poires, coupez-les en dés et mettez à cuire une dizaines de minutes dans une casserole avec la cassonade en remuant regulièrement. Laissez refroidir.

Dans un plat, mélangez le Philadelphia avec le sucre. Ajoutez le sel, la crème liquide, la crème épaisse, la farine, le thé matcha, et enfin les œufs en mélangeant entre chaque ingrédient.

 Préchauffez le four à 225°C.

Déposez les poires sur le biscuit en évitant de prendre trop de jus, puis couvrez avec le mélange au fromage.

 Faites chauffer 10 minutes puis baissez le four à 90°C et prolongez pour 50 minutes supplémentaires.

Laissez 2 refroidir 2 heures dans le four puis réfrigérez une nuit.

Avant de servir, battez la crème fleurette bien froide avec le sucre glace pour réaliser une chantilly. Nappez-la sur le dessus du gâteau. Saupoudrez un peu de thé matcha pour la décoration.

cheesecake-nashi-matcha-2

Si vous souhaitez tester les produits Keimling, rendez-vous vite sur leur site internet! De mon côté, j’ai adoré découvrir ces produits et j’en testerai d’autres dès que j’en aurai l’occasion, notamment d’autres purées, de noix de pécan par exemple, miam!

logo-keimling

 Je remercie la marque Keimling pour cet envoi, je vous donne rendez-vous pour de nouvelles recettes très très vite!

Spécialité d’Angleterre : Tarte Bakewell framboises amandes

Aujourd’hui, je vais vous proposer la première recette d’une série que j’ai conçue avec des produits de la marque Vitabio… En effet, ils m’ont récemment contactée pour me proposer de tester quelques uns de leurs produits.

Quelques jours plus tard, je recevais un coffret très soigné, la « box globe-trotter », contenant une présentation de la marque, une petite surprise très fun (une trancheuse à fromage en forme de polaroïd, oui oui ^^) et quatre produits représentatifs de leur marque : une purée de framboises bioune infusion de rooibos bio, des desserts de mangue et d’ananas au riz et un smoothie pommes griottes au piment d’Espelette. Moi qui adore découvrir de nouvelles saveurs et réfléchir à comment les cuisiner, j’étais aux anges en découvrant ces produits! Je me suis empressée de tester tout ça !

 Pour vous en dire un peu plus sur la marque Vitabio, sachez d’abord qu’elle est disponible dans la majorité des boutiques bio et des grands hypermarchés (Cora par exemple). Spécialiste de l‘alimentation biologique, la marque propose essentiellement des jus de fruits, des soupes, des petits en-cas et tout plein d’autre petites choses à base de fruits et légumes.

Vitabio met l’accent sur la conservation de la saveur naturelle du produit : les jus et smoothies sont élaborés essentiellement de fruits bio, les coulis et purées de fruits bio sont fabriqués à partir de fruits bio et le sucre est remplacé par l’extrait de sucre des fruits bio. Toute leur gamme de produits est sans conservateur et sans colorant.

tarte-amande-framboise-bakewell-3

Aujourd’hui je vous propose la première recette que j’ai réalisée avec l’un de leurs produits, la purée de Framboise bio. Cette purée de fruits est parfaite pour le petit-déjeuner en remplacement des confitures classiques, beaucoup plus sucrées. Le gélifiant utilisé est de l’algue bio.

Personnellement j’ai adoré le goût de cette purée, proche d’une confiture au niveau de la texture, mais beaucoup moins sucrée, par contre le goût des framboises est extra présent!

 puree-fruits-vitabio

J’ai choisi de cuisiner cette purée de fruits dans une tarte traditionnelle anglaise à l’amande et à la confiture de framboises…

Non, la cuisine anglaise ne se limite pas aux mauvais souvenirs culinaires ramenés des voyages scolaires : frites molles, gigot à la menthe et sandwiches au beurre de cacahuète! Ces adeptes du five O’ clock savent accompagner leur thé comme il se doit avec des douceurs à tomber, comme cette tarte! Elle est moelleuse à souhait, fraîche, et grâce à cette purée de fruits, pas trop sucrée!

  tarte-amande-framboise-bakewel-2l

Spécialité d’Angleterre : Tarte Bakewell framboises amandes

  • 110 g de beurre
  • 110 g de sucre en poudre
  • 2 œufs
  • 125 g d’amandes en poudre
  • 25 g de farine
  • 1/2 c. à s. de baking powder
  • Le zeste d’½ citron vert
  • 100 g de purée de framboises
  • 25 g d’amandes effilées

Préchauffez le four à 190°C.

 Graissez un moule à tarte de 23 cm. Étalez la pâte et couvrez-la avec des haricots de cuisson ou des légumes secs. Mettez à cuire au four pendant environ 15 minutes jusqu’à ce que la pâte soit légèrement dorée. Laissez-la refroidir légèrement hors du four.

Pendant ce temps, faites la frangipane  en mélangeant le beurre et le sucre jusqu’à obtenir une consistance mousseuse, ajoutez les jaunes d’œufs. Incorporez les ingrédients secs, le zeste et une pincée de sel.

Battez les blancs d’œufs en neige et ajoutez-les au mélange.

 Étalez la purée de fruits sur la pâte, et couvrez avec la frangipane.

Etalez le mélange de manière régulière et faites cuire au four pendant 25 minutes jusqu’à ce que l’ensemble soit doré et bien gonflé. Ajoutez des amandes sur le dessus dans les 5 dernières minutes de cuisson, ou décorez avec du sucre glace comme moi.

tarte-amande-framboise-bakewell

Source d’inspiration :
http://www.theguardian.com/lifeandstyle/wordofmouth/2013/apr/17/how-make-perfect-bakewell-tart

Si vous souhaitez connaitre les points de vente des produits Vitabio près de chez vous, sachez que tous les distributeurs présents dans chaque département sont répertoriés sur leur site internet. Quant à moi, j’ai adoré découvrir leurs produits qui ont été une vraie bonne surprise, et j’en testerai d’autres dès que j’en aurai l’occasion !

logo-vitabio

 Je remercie la marque Vitabio pour cet envoi, et je vous donne rendez-vous pour de nouvelles recettes très très vite!

Spécialité d’Irlande : Colcannon

Aujourd’hui je vous emmène en Irlande découvrir une spécialité qui tient bien au corps : le colcannon. Le colcannon est une purée de pommes de terre et de chou vert préparée avec du beurre et du lait. On pourrait le rapprocher du stoemp belge, que j’avais testé et amplement approuvé il y a quelques temps.
Le colcannon est un plat d’automne, en Irlande il est même servi traditionnellement à Halloween, avec une pièce cachée dedans, apportant la chance à celui qui se cassera une dent dessus la trouvera.

Je dois avouer que je n’avais jamais cuisiné de chou avant cette recette, je n’étais même pas vraiment sûre d’aimer ça, mais j’ai été ravie de ce plat. C’est le genre de préparation réconfortante à manger dans son canapé l’hiver quand il fait bien moche, pour immédiatement se sentir incapable de bouger requinqué ! colcannon-2

Colcannon

Pour 2 personnes

  • 600 g de pommes de terre pelées et coupées en cubes
  • 350 g de chou de Savoie émincé
  • 3 échalotes émincées
  • 25 g de beurre + 2 noisettes
  • 1 gousse d’ail émincée
  • 12,5 cl de crème fraîche épaisse
  • 12,5 cl de lait
  • 1 brin de ciboulette
  • 4 tranches de poitrine fumée
  • Sel et poivre
Dans une casserole, faites cuire les pommes de terre dans l’eau bouillante salée jusqu’à ce qu’elles soient tendres, puis égouttez.

Entre-temps, dans une grande poêle, attendrissez les oignons verts et le chou dans le beurre. Des qu’ils ont bien doré, ajoutez la crème, l’ail et le lait. Salez et poivrez.
Portez à ébullition. Couvrez et laissez mijoter doucement environ 20 minutes ou jusqu’à ce que le chou soit tendre. Écrasez grossièrement les pommes de terre.
À l’aide d’un batteur électrique, réduisez le chou en purée lisse. Ajoutez du lait ou de la crème au besoin. Ajoutez le chou à la pomme de terre et mélangez. Rectifiez l’assaisonnement si besoin. Faites revenir la poitrine une minute à la poêle.

Servez le colcannon avec une noix de beurre déposée au centre, la ciboulette ciselée et la poitrine grillée.

 colcannon

Source d’inspiration :
http://m.ricardocuisine.com/recette-detaillee.php?id=4847&lang=fr

Halloween pumpkin pie

Ce soir c’est Halloween! En France je doute qu’Halloween soit fêté intensément cette année. D’abord parce que cette tradition n’a pas vraiment réussi à prendre malgré les efforts des experts marketing ces dernières années.
Et ensuite, parce qu’avec la folie des clowns de ces dernières semaines, il n’y a qu’un pas d’ici à ce qu’un enfant déguisé se fasse courser par des chasseurs de clowns armés de barres de fer, ou encore pour que vous ouvriez votre porte à un charmant bambin qui s’avère être un braqueur fou déguisé en Beetlejuice…

Pas de rapport à première vue (quoique?) mais à Lille pour la première fois, la Zombie Walk a été interdite. Cette marche très fun (dont je vous laisse deviner le thème) avait lieu le premier novembre et avait  pris de l’ampleur l’an dernier, mais notre mairie de plus en plus rabat-joie a décidé d’y mettre fin, jugeant l’événement pas assez qualitatif pour l’image de la ville.
À l’époque ou l’univers « zombie » est on ne peut plus à la mode au cinéma comme dans les séries télé, il semble que nos élus aient raté le coche…

Maigre consolation, à défaut de marcher, les zombies pourront faire du sur place, puisqu’ils seront autorisés à déambuler et errer sans but dans la Gare Saint Sauveur, un espace culturel lillois bien connu.

Espérons que les grilles seront solidement accrochées pour que les zombies respectent ce périmètre imposé, car dans Walking Dead ce n’est pas ça qui arrête une armée de zombies affamés !

En tout cas, zombie ou pas, bien que cette fête soit plutôt l’occasion de se gaver de bonbons, il faut aussi trouver des idées pour cuisiner les courges, potirons et autres citrouilles qui ont décoré nos intérieurs…

pumpkin-pie-tarte-citrouille-2

Cette tarte à la citrouille est un classique américain par excellence. J’ai tiré la recette d’un livre que j’adore, New York.

J’ai littéralement adoré cette tarte et il ne fait aucun doute que désormais j’en préparerai chaque année voire plusieurs fois par an! C’est un véritable régal au bon goût d’épices de saison et à la texture crémeuse…

Lors de la préparation, surveillez bien le potiron lorsqu’il est au four, car les extrémités des dés peuvent vite noircir.

pumpkin-pie-tarte-citrouille-3

Halloween pumpkin pie

  • 1 pâte brisée
  • 700 g de potiron en dés
  • 3 œufs + 1 jaune
  • 120 g de sucre brun
  • 12 cl de sirop d’érable
  • 35 cl de crème liquide
  • 1 c. à c. de cannelle
  • 1 c. à c. de gingembre
  • 1/2 c. à c. de muscade

Décoration :
50 g de pâte d’amande ou de pâte à sucre blanche.

Préchauffez le four à 220°C. Préparez la purée de potirons en épluchant et coupant en gros dés le potiron. Déposez le potiron dans un plat allant au four avec un fond d’eau. Mettez à chauffer 50 minutes jusqu’à ce que le potiron soit bien mou.

Laissez refroidir, égouttez bien et mixez. Pesez 420 grammes de potiron cuit. Gardez le reste pour une autre recette.

Pendant que le potiron refroidit, fouettez ensemble les œufs, le jaune, le sucre, puis le sirop d’érable, la crème et les épices.

Préchauffez le four à 180°C.

Étalez la pâte brisée dans un plat à tarte. Mettez des haricots sur la pâte pour l’empêcher de gonfler puis mettez la pâte à précuire 20 minutes au four.

Quand la pâte est précuite et le potiron refroidi, ajoutez-le dans le mélange aux œufs et versez cette préparation sur la pâte. Si votre pâte n’est pas assez homogène, mixez à nouveau. Mettez au four pour 45 à 55 minutes, jusqu’à ce que la préparation soit prise.

Étalez la pâte d’amande ou la pâte à sucre avec un rouleau, puis à l’aide d’un couteau et d’un pic à brochettes, découpez une citrouille dedans.

Laissez le gâteau refroidir totalement avant d’y déposer le décor citrouille.

pumpkin-pie-tarte-citrouille

Avec cette recette je participe au défi « Halloween sans se prendre la tête » sur cuisine-cool !

Pizza chèvre miel et noix

C’est l’automne, alors je m’en donne à cœur joie avec les noix, c’est bien simple : je les adore!

Cette recette m’a été inspirée par l’une des pizzas créations de Picard. Bah oui, ils ont souvent des plats qui me donnent super envie, mais je ne peux pas me résoudre à manger des plats tout faits!

 tarte-chevre-miel-noix

Enfin bon, pour les plus paresseux, sachez qu’il existe une pizza aux mêmes parfums toute faite chez Picard, et qu’elle a l’air rudement bonne, même si j’ose espérer qu’elle n’égale pas la mienne!

Avec cette recette, je participe au concours que propose le site recettes.de sur le thème « Défi à la noix ».

http://recettes.de/defi-a-la-noix

L’objectif est de proposer une recette qui contient des noix, ou d’autres fruits à coque comme les noisettes, les amandes, les pistaches…

tarte-chevre-miel-noix-2

Pizza chèvre miel et noix

Pour 2 pizzas individuelles

Pour la pâte à pizza

  • 175 g de farine semi complète
  • 5 g de sel
  • 5 g de levure de boulanger
  • 12,5 cl d’eau
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
Pour la garniture
  • 3 c. à s. de crème fraîche
  • 8 tranches de bûche de chèvre
  • 1/4 d’oignon rouge
  • 25 g de noix
  • 1 c. à s. de miel liquide
  • 2 c. à s. de parmesan râpé
  • 1 c. à c. d’origan
  • 1 c. à c. d’huile d’olive
Mettez une partie de la farine, le sel et la levure dans le bol du mixeur.

Ajoutez l’eau tiède. Ajoutez l’huile d’olive.

Mélangez à vitesse moyenne pour obtenir une masse humide et ajoutez la farine restante.

Travaillez jusqu’à ce que la masse soit homogène.

Laissez pointer, puis farinez à nouveau et mélangez.

Basculez la pâte sur le plan de travail et pétrissez.
Répétez le pétrissage au moins deux fois en faisant pousser la pâte deux fois à température ambiante entre chaque pétrissage.

Formez une boule et laissez à température ambiante une dizaine de minutes avant de l’abaisser en forme rectangulaire dans laquelle vous couperez 12 carrés.

Préchauffez le four à 200 °C (th. 6-7).

Coupez l’oignon rouge en rondelles.

Séparez la pâte en deux parties égales et étalez-les en deux rectangles.

Étalez la crème fraîche dessus.

Répartissez les oignons, les rondelles de chèvre, les noix grossièrement concassées, saupoudrez de parmesan puis ajoutez un filet de miel, un filet d’huile d’olive et saupoudrez de romarin.

 

tarte-chevre-miel-noix-3

Grilled Cheese au fromage pimenté, bacon & tomate

Pour la fête du piment, après le burger au porc et piment je vous ai réservé une deuxième recette bien corsée. Personnellement j’ai utilisé deux piments réunionnais mais vous pouvez ajuster la quantité de piment ou le type en fonction de votre tolérance aux goûts qui arrachent!
grilled-cheese-pimente

La recette se décompose en deux étapes qui peuvent être séparées : en gros vous préparez un dip au fromage pimenté, et ensuite soit vous l’utilisez pour préparer un grilled cheese trop bon comme détaillé ci-dessous, soit vous l’utilisez comme bon vous semble : sur du pain, avec des tortillas, des légumes à tremper, bref ce qui vous passera par la tête.

J’ai été assez surprise de voir dans cette recette qui vient des États-Unis l’utilisation de mayonnaise dans un mélange destiné a être chauffé. Mais je vous rassure, cela fonctionne très bien, certains s’accordent même à dire que la mayonnaise est LE secret pour un grilled-cheese au moelleux parfait. Donnez donc sa chance à cette recette !

grilled-cheese-pimente-3

Grilled Cheese au fromage pimenté, bacon & tomate

Dip de fromage au piment

  • 100 g de cheddar râpé
  • 100 g de mimolette râpée
  • 2 piments finement émincés
  • 180 g de  mayonnaise
  • 1 pincée de sel de céleri

Pour 4 sandwiches

  • 4 tranches de bacon
  • 1 tomate
  • 8 tranches de pain complet
  • 1 noix de beurre mou
Réalisez le dip au fromage en mélangeant les fromages râpes, les piments émincés, le sel de céleri et la mayonnaise.

Faites revenir 5 minutes le bacon à la poêle.

Tartinez le beurre mou sur la face extérieure de chaque tranche de pain.

Préchauffez le four à 180°C.

Étalez sur la moitié du pain (sur le côté non beurré) du dip au fromage puis une tranche de bacon puis une rondelle de tomate puis recouvrez avec un peu de fromage puis fermez avec la deuxième tranche de pain, en laissant la face beurrée à l’extérieur

Faites revenir 5 minutes le sandwich à la poêle sur chaque face. Mettez-le ensuite au four pour qu’il finisse de fondre pendant 5 minutes environ.

Servez vite, avec un peu de salade.

grilled-cheese-pimente-2

Source d’inspiration :
http://food52.com/blog/8438-parker-otis-pimento-cheese-grilled-sandwiches-with-bacon-tomato

Burger au porc, piment et moutarde fenouil oignon

C’est la fête du piment à Espelette! Bien que je n’aie pas l’occasion d’y participer, et même si j’utilise souvent d’autres variétés de piments moins chères et plus faciles à trouver par chez nous, je profite de cette occasion pour vous proposer une recette de burger bien pimenté !

J’ai utilisé des piments frais antillais, mais suivant vos goûts, une autre variété plus ou moins forte pourra les remplacer sans problème.

 burger-porc-piment-2

Pour les buns à burger, je ne peux que vous recommander de les faire maison si vous en avez le courage, moi j’ai utilisé cette recette et c’était parfait.

La moutarde au fenouil était pour moi un régal, mais tout le monde n’aime pas le fenouil! Pour ceux qui n’ont pas envie de s’y risquer, remplacez simplement la sauce par de la moutarde à l’ancienne qui s’accordera très bien avec la viande.

burger-porc-piment

Burger au porc, piment et moutarde fenouil oignon

Pour la moutarde maison

  • 1 c. à s. d’huile d’olive extra vierge
  • 2 c. à s. bulbe de fenouil, tiges et feuilles enlevées
  • 1 c. à s. d’oignon émincé
  • 1 c. à c. d’ail émincées
  • 1 c. à c. de vinaigre de cidre
  • 1 pincée de graines de moutarde
  • 1 pincée de thym hachée
  • 1 c. à c. d’eau
  • 1 c. à s. de moutarde de Dijon
  • 1 pincée de fenouil moulu
  • Sel

Pour les burgers

  • 1/2 échalote
  • 1/2 gousse d’ail
  • 4 tranches de pancetta
  • 0,5 c. à c. de romarin
  • 1 c. à c. de sauge émincée
  • 1 c. à c. de piment rouge en poudre
  • 1 c. à c. de graines de fenouil
  • 0,5 c. à c. de thym
  • 1 pincée de sel
  • 3 chipolatas ou 170 g de porc haché
  • 50 g de cheddar en tranche
  • 1 steak haché
  • 2 petits pains à hamburger
  • 1 c. à c. d’huile de pépin de raisin
  • 2 piments
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
Chauffez une grande poêle à feu moyen. Ajoutez 3 cuillers à soupe d’huile d’olive. Quand l’huile est chaude, ajoutez le fenouil et l’oignon dans la poêle. Cuisez à feu moyen-doux, en remuant de temps en temps, jusqu’à ce que les légumes aient ramolli et tout juste commencé à brunir.

Ajoutez l’ail haché dans la poêle. Après une minute ou deux, quand l’ail commence à libérer son arôme, réglez à feu doux et ajoutez le vinaigre dans la poêle. Le mélange va grésiller pendant une minute.

Continuez la cuisson jusqu’à ce qu’il reste seulement une ou deux cuillers de liquide  dans la casserole et que les légumes soient tendres.
Retirez du feu et laissez refroidir les légumes pendant environ 15 minutes.

Mettez ce mélange dans un mixeur, ajoutez les graines de moutarde, le thym, deux cuillères à soupe d’eau, la moutarde de Dijon et le fenouil.

Commencez à mixer le mélange puis ajoutez 2 cuillers à soupe d’huile d’olive.
Ajoutez de l’eau une cuillère à soupe à la fois si le mélange est trop épais et ne forme pas une purée.

Goûtez, ajoutez le sel et le poivre jusqu’à ce que la saveur soit équilibrée.

Si la moutarde n’a pas suffisamment le goût de moutarde, ajoutez plus de vinaigre de cidre.

Mettez la moutarde dans un bol. Couvrez et réfrigérez.

Faites préchauffer le four en mode grill à 240°C. Alors que le four chauffe, enlevez les tiges de poivrons, coupez-les en deux et retirez les graines. Badigeonnez l’extérieur des moitiés de poivrons avec 1 cuillère à soupe d’huile d’olive.
Quand le gril est chaud, déposez les poivrons sur la grille et laissez-les griller environ 3 à 4 minutes de chaque côté jusqu’à ce que les poivrons aient une belle carbonisation.

Il n’est pas nécessaire que les poivrons soient totalement noircis. Retirez les poivrons et mettez-les dans un bol et couvrez d’un serviette.

Émincez l’échalote, l’ail et la pancetta aussi finement que vous le pouvez.

Dans un grand bol, mettez l’échalote, l’ail, la pancetta, le romarin, la sauge, le piment rouge, les graines de fenouil et le thym et mélangez avec une cuiller en bois.

Ajouter une cuiller à café de sel et la viande de porc dans le bol et mélangez le tout délicatement avec vos mains jusqu’à ce que le porc soit parfaitement mélangé avec l’assaisonnement. Formez deux boules avec le mélange et aplatissez-les pour former des steaks.

Chauffez une poêle à feu moyen-vif et versez l’huile de pépins de raisin dans la poêle. Quand l’huile est chaude, grillez chaque galette environ 4 à 5 minutes de chaque côté jusqu’à ce que l’extérieur des galettes sont bien dorées et les intérieurs soient bien cuits.

Retirez les galettes de la poêle et laissez reposer pendant environ cinq minutes.

Pendant que la viande repose, mettez les pains à burger ouverts sur la grille du four jusqu’à ce qu’ils soient d’une belle couleur dorée.

Retirez les poivrons du bol et mettez-les sur un plat, puis enlevez la peau et coupez-les en tranches.

Mettez un peu de moutarde fenouil-oignon à l’intérieur des petits pains. Couvrez avec une galette de viande et une ou deux tranches de poivron grillé.

 burger-porc-piment-3

Source d’inspiration :
http://food52.com/recipes/13891-italian-sausage-sandwiches-with-spicy-grilled-peppers-and-fennel-onion-mustard

Clafoutis ou flognarde de prunes au lait d’amande

L’été est une saison que j’apprécie pour plein de raisons : on part en vacances, on fait des barbecue et des apéros qui s’éternisent dans le jardin, et on mange plein de bons desserts aux fruits de saison… Malheureusement cette saison est toujours trop courte et on voudrait la prolonger au maximum! La bonne nouvelle, c’est que certains fruits restent de saison encore durant le mois de septembre et octobre, comme les fruits des bois ou encore la prune. Quand j’ai acheté ces jolies prunes, qui seront sûrement les dernières de l’année, j’ai immédiatement pensé les utiliser dans un clafoutis.

 

En faisant quelques recherches j’ai découvert que le clafoutis doit son nom à la présence des cerises… Point de cerises, point de clafoutis, donc mon gâteau s’appelle plus officiellement une flognarde! Mais bon, je doute que tout le monde sache ce qu’est une flognarde, personnellement je n’en avais jamais entendu parler et mon correcteur orthographique non plus puisqu’il essaye constamment de me proposer de remplacer ce mot par « blog barde » (ce qui n’a aucun sens, vous en conviendrez!)

clafoutis-prune-3

 

La principale difficulté dans les gâteaux aux fruits d’été est d’éviter qu’ils ne rendent trop de jus et ne détrempent le gâteau. La meilleure technique est de ne pas dénoyauter les fruits, mais personnellement je n’aime pas risquer de me casser une dent à chaque bouchée. Du coup j’ai prévu un fond de polenta, sucre et amande pour limiter la propagation du jus. Si vos fruits sont très murs il vous faudra peut être allonger la cuisson de 5 à 10 minutes pour que l’appareil prenne bien malgré le jus.

 
Au final, vous obtiendrez un dessert bien frais et légèrement acidulé mais pas trop non plus, bref comme je l’aime, et je pense que vous l’aimerez aussi!
 
 
 clafoutis-prune-2

Flognarde aux prunes au lait d’amande

 
  • 750 g de prunes
  • 35 cl de lait d’amandes
  • 3 oeufs
  • 30g de farine
  • 2 c. à s. de miel liquide
  • 75 g de sucre + 2 c. à s.
  • 1 c. à s. de poudre d’amandes
  • 1 c. à s. de polenta
  • 50g de beurre fondu
  • 1 c. à s. de rhum
  • 1 pincée de sel
  • 1 c. à s. de vanille liquide
 

Dans un grand saladier, versez la farine et le sucre puis ajoutez les oeufs un par un en mélangeant, puis ajoutez le lait, le beurre fondu,  le sel et enfin l’arôme de vanille et le rhum.

 

Préchauffez le four à 210°C.

 

Nettoyez puis coupez en deux les prunes et enlevez les noyaux.

 

Tapissez le fond du moule avec les 2 cuillers de sucre, l’amande en poudre et la polenta puis couvrez avec les prunes (l’intérieur de la prune tourné vers le plat de manière à ce qu’il trempe dans le sucre) puis versez par dessus les 2 cuillers de miel et le mélange.

 

Mettez au four 10 mn à 210°C puis baissez à 180°C et remettez pour 30 à 35 minutes.

 

Laissez refroidir avant de servir.

clafoutis-prune

Tatin aux pommes, noix et Werther’s Original

Aujourd’hui c’est la fête des grands-pères… Je ne sais pas quand a été inventée cette fête commerciale conviviale mais dans ma famille elle n’est pas du tout rentrée dans la tradition pour l’instant!

tatin-pomme-noix-werthers-original-3

Figurez-vous qu’il existe même un site qui vous invite à faire « un selfie pour papi »… Je ne sais pas si votre papi est du genre geek connecté mais le mien je pense que ça lui passerait carrément au dessus du minitel que je lui envoie un selfie!

 Mais enfin pour ceux et celles qui veulent marquer l’événement ou tout au moins utiliser le prétexte pour faire plaisir à leur grand-père, je ne peux m’empêcher de penser qu’un gâteau les touchera plus qu’une photo égocentrique et mal cadrée sur un écran trop petit pour leur cataracte.
tatin-pomme-noix-werthers-original-2

Pour moi, l’ingrédient « emblématique » du grand-père par excellence c’est le Werther’s Original, à cause de la pub de notre enfance :

Du coup, j’ai utilisé ces caramels pour twister légèrement un bon classique des familles : la tarte tatin. Ce dessert est franchement facile à faire, très bon, et contrairement a ce qu’on pourrait penser il ne colle pas aux dent(ier)s!

 

tatin-pomme-noix-werthers-original-5

Tatin aux pommes, noix et Werther’s Original

  • 1 pâte brisée
  • 3 pommes golden
  • 10 bonbons Werther’s
  • 15 cl de crème liquide
  • 25 g de beurre
  • 25 g de noix décortiquées en petits morceaux

tatin-pomme-noix-werthers-original-4

 Faites fondre à feu très doux les bonbons dans la crème liquide. Quand le mélange est homogène et a épaissi, versez le mélange dans le fond d’un moule.

Préchauffez le four a 210°C.

 Déposez les noix grossièrement concassées sur le caramel.

Epluchez et taillez les pommes en gros quartiers puis déposez les sur le caramel.
Répartissez le beurre en petits morceaux sur les pommes.

 Couvrez avec la pâte en essayant de rentrer les bords dans le moule.

Mettez au four pour 30 minutes.
Laissez refroidir et servez avec une boule de glace vanille.

tatin-pomme-noix-werthers-original

Cours de biérologie // Lille

L’œnologie, tout le monde connaît, mais la biérologie, vous en avez entendu parler? Moi je n’ai pas pu résister à l’envie de m’inscrire immédiatement des que j’ai vu le résumé accrocheur de ce cours… C’est vrai qu’au quotidien je suis une pochtrone amatrice de bonnes bières, mais au final, que sais-je sur cette boisson typique de notre région (entre autres! Que les belges, alsaciens etc ne s’offusquent pas ^^)? Pas grand chose, si ce n’est qu’elle contient du houblon, pas mal d’eau (par chez nous on va même hypocritement dire que ce n’est pas vraiment de l’alcool mais juste un peu de céréales et d’eau), qu’il y a plein de couleurs et que c’est encore plus sympa avec un verre à la forme rigolote, comme la Kwak, célèbre pour son contenant dont le contenu se déverse dans votre nez si vous vous y prenez mal.
IMG_20140322_120145

En arrivant sur place, j’avoue avoir été très surprise d’être la seule femme de toute le session. Selon le professeur (patron de bars réputés pour leur choix de bière a Lille et amateur averti) il n’est même pas rare qu’il n’y ait même aucune femme… Je sais que globalement plus d’hommes sont amateurs, mais dans nos régions où c’est une boisson presque officielle, je ne connais aucune femme ou presque qui n’en boive pas! Alors pourquoi s’intéressent-elles moins que les hommes?

Bref, que peut-on apprendre de plus dans un cours de biérologie?
D’abord, les ingrédients et les modes de fabrication de la bière, ce qui n’est pas si simple qu’on imagine (le houblon est loin d’être l’ingrédient principal de la bière mais je ne vous en dis pas plus…)

Ensuite, pas mal d’anecdotes rigolotes à replacer pour intellectualiser les soirées beuverie : sur les brasseurs, les bières rares, des types de fabrication assez dingues comme celle de la Gueuze…

Enfin, on déguste, oui parce que quand même moi je venais un peu pour ça !

IMG_20140322_120157

Nous avons pu tester 4 bières différentes, pas forcément les meilleures que j’ai jamais bues, mais qui permettaient de bien différencier le sucre, l’amertume, l’acidité pour apprendre à mieux décomposer le goût des bières.

Au final un peu plus de deux heures super intéressantes,  qui mettent en appétit, qui donnent envie de tester de nouvelles variétés, d’apprendre à savourer un peu plus, d’aller visiter une brasserie pour voir tout ça en vrai et également quelques idées d’articles pour vous faire découvrir plus la bière (si possible)!

A suivre !

Cours de biérologie

Les toquées de la cuisine // 110 Quai Géry Legrand, Lille
03 20 00 12 46

Possibilité d’acheter des bons cadeaux, valables un an.

Cours le samedi matin, une fois par mois.