Archives par mot-clé : été

La box Eat Your Box d’avril

box-avril

Ce mois-ci, j’ai été gâtée avec une box sur un thème qui était destiné à me plaire : l’Italie. L’Italie est le pays des plats de pâte, des pizzas et des risottos, rien qu’avec ça je suis fan… Mais niveau sucre,  c’est la débauche de bonnes choses, avec la panna cotta et le tiramisu, deux de mes desserts préférés !
Côté quantité et choix je n’ai pas été déçue, cette box est très variée. Cette box de produits classiques en version « industrielle » a intérêt d’être à la hauteur de mes exigences!

box-avril2

Elle contient :
– Du riz à risotto Riso Gallo
– des gnochetti Barilla
– des Grok ( autrement dit, des pétales de parmesan à picorer)
– du pesto basilic et roquette
– une préparation pour panna cotta : ce dessert fait partie de mon top 10 des meilleurs desserts de ma vie donc la préparation a intérêt à avoir du niveau!
– des gaufrettes à la noisette
– du Campari : Je n’ai jamais bu cet alcool seul mais il entre dans la composition d’un cocktail que j’aime beaucoup et au’ on peut savourer un peu partout en été en Italie : le Spritz
– une roulette a pizza : je suis déjà équipée donc elle finira sûrement dans un colis cadeau pour l’un(e) d’entre vous!

box-avril3

Ma sélection de livres de cuisine pour avril

La fin du mois d’avril approche à grand pas, il est temps pour moi de vous présenter ma sélection de livres pour le mois d’avril! En avril je vous propose du voyage, de l’authentique, du green et des gâteaux, il y en a pour tous les goûts!

Planet Food

Rien qu’avec le titre, j’étais déjà conquise. Ce joli livre concentre plus de 100 recettes ramenées d’un peu partout dans le monde, accompagnées de jolies photos façon carnet de voyage, authentiques et qui donnent envie de s’évader tout de suite, au moins autour d’un bon plat !

Cuisine authentique de Florent Ladeyn

Cet ancien de Top Chef est originaire de chez nous et déjà pour ça il a forcément un peu ma sympathie. Ajoutez à ça le fait que les recettes de ce livre ont l’air top et que les photos sont tout bonnement magnifiques, et vous obtenez mon gros coup de cœur pour ce livre!

Angel cakes

A l’instar des bundt cakes, les Angel cakes étaient des gâteaux en vogue dans les années 50, remis au goût du jour et réinterprétés pour notre plus grand plaisir… moi je bave devant toutes les jolies couleurs et décorations de ces gâteaux à l’esprit US!

Green, glam et gourmande

Moi personnellement le green, le bio, le healthy, c’est pas franchement mon crédo, mais ici la jolie couverture de ce livre plein de promesses me laisse à imaginer que peut-être, on peut arriver à quelque chose de frais et sain sans s’ennuyer, alors j’ai envie de tenter!

Liban

Tout me plaît dans ce petit livre : sa jolie couverture graphique, ses photos qui vous font immédiatement décoller, et le pitch original : des produits communs (ou de supérette peut-on dire) au Liban mais qu’on connait moins ici, présentés et cuisinés dans des recettes typiques!

Spécialité bretonne : Tourte bretonne

Quand j’ai entendu parler récemment de la tourte bretonne, ma première question intérieure a été « Mais comment ai-je pu ignorer que ça existait?? »
   tourte-bretonne5

Une recette ultra simple, blindée d’oignons, conviviale pour l’apéro… Tout ce que j’aime en somme !

tourte-bretonne2

J’ai donc profite d’un petit apéro filles pour vite réparer cette injure et tester cette spécialité locale au plus vite.Moralité… Ils ont vraiment tout bon les bretons! La tourte bretonne rappelle par ses parfums une bonne flammekueche, avec le côté croustillant des crêpes extérieures, celles de l’intérieure restant bien moelleuses…

tourte-bretonne

J’ai fait ma recette avec 6 crêpes, et la garniture était assez légère sur chaque étage. Mais au final c’était suffisant, même si une version deux fois plus haute à douze crêpes serait surement plus jolie.
Le seul défaut de cette recette réside dans sa tenue.. Je l’avais prévue pour un apéro dinatoire mais ensemble s’effondre un peu das tous les sens si on le mange à la main… Mieux vaut le réserver pour une entrée servie en assiette, avec une belle balade en accompagnement!
tourte-bretonne3

Tourte bretonne

6 galettes de sarrasin
6 tranches fines de poitrine fumée
5 gros oignons
2 x 30 g de beurre
2 c. à soupe d’huile
1 c. à café de sucre
1 pincée de thym
Sel
Poivre

Faites fondre 30g de beurre et deux cuillers à soupe d’huile dans une casserole sur feu doux.

Ajoutez les oignons épluchés et émincés, et faites fondre lentement pendant 20 minutes en remuant régulièrement.
Ajouter le sucre, le sel, le poivre et le thym et laisser cuire encore 20 minutes toujours en remuant, jusqu’à ce que les oignons prennent une teinte caramélisée.
Coupez la poitrine fumée en petits morceaux, faîtes la revenir dans une poêle et ajoutez la au mélange.
Préchauffer le four à 200 °C.
Déposez dans un plat à tarte une galette, recouvrez-la d’oignons, puis ajoutez une galette et alternez les couches, pour finir sur une galette.
Parsemez le dessus de la dernière galette de petits morceaux de beurre.
Faites cuire 20 à 30 min au four.
Servez en découpant des parts comme pour une tarte, accompagné d’une salade verte.
tourte-bretonne4
Source : http://www.keldelice.com/guide/specialites/la-tourte-bretonne

Lingots du nord façon baked beans

Dans ma famille, le gigot d’agneau s’accompagne depuis toujours de haricots blancs. Je me suis donc sentie donc « obligée » de compléter ma purée de chou-fleur d’une préparation de haricots. En grande fan de brunchs je vous les propose cuisines façon baked beans, légèrement sucrés! En bonne ch’ti, je les ai réalisés avec des lingots du nord. Cette variété de haricots ne nécessite pas de trempage. Vous pouvez les remplacer par une autre variété de haricots blancs, en ajoutant le trempage si nécessaire.

Cette recette très simple conviendra parfaitement aux régimes sans gluten. Pour les végétariens et vegan, il vous faudra remplacer la sauce Worcestershire par un équivalent vegan ou la supprimer de la recette.

lingots-du-nord-baked-beans

Lingots du Nord façon Baked Beans

Pour 6 personnes

  • 250 g de lingots du nord
  • 1 boite de 400g de tomates concassées
  • 1 oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 2 c . à s. de concentré de tomate
  • 1 c. à s. de Worcestershire sauce
  • 4 c. à s. de sirop d’érable
  • 2 c. à s. d’huile d’olive
  • 1 l d’eau
  • 1 c. à s. de ketchup
  • 4 gouttes de Tabasco
  • Sel, poivre

lingots-du-nord-baked-beans2

Pelez l’oignon puis émincez-le. Faites de même pour l’ail.
Faites chauffer une cocotte avec 2 cuillères à soupe d’huile d’olive.
Ajoutez l’oignon puis faites-le revenir sur feu moyen pendant 5 minutes.
Ajoutez les haricots rincés, les tomates concassées, le concentré de tomate, le sirop d’érable, la sauce Worcestershire, l’ail et l’eau.
Mélangez, portez à ébullition puis couvrez la cocotte.
Baissez le feu et laissez mijoter pendant 2 heures et 30 minutes.
Mélangez de temps en temps. Si le mélange vous parait trop sec, ajoutez un peu d’eau.
A la fin de la cuisson, salez, ajoutez le tabasco et le ketchup, mélangez.
Goûtez et rectifiez éventuellement l’assaisonnement.

 

lingots-du-nord-baked-beans3

Burgers, bagels, le B // Lille

le-b-burgers-and-bagelsToujours avide d’expériences burgeristiques, je me devais d’essayer cette nouvelle adresse dans le paysage Gantois. (enfin, Lillois, mais rue de Gand quoi).

Le B, c’est tout au début de la rue de Gand, un peu avant le Meet People, dont j’ai déjà parlé ici, et dont les propriétaires sont apparemment les mêmes.
Le B, c’est avant tout une très jolie adresse, une salle toute petite, à la déco discrète et de goût, et au style Vieux Lille qu’on aime tant.
Inutile de préciser qu’il faut réserver, ce qui vaut pour tout restau à Lille, à fortiori le samedi, à fortiori quand il y a des bons burgers, à fortiori quand c’est das le Vieux Lille, à fortiori quand c’est nouveau, et à fortiori quand c’est rue de Gand. Bref, réservez.
La carte est résolument orientée burgers et bagels, comme le nom du restaurant l’indique, mais on y trouve aussi quelques pièces de viande plutôt alléchantes, et de la salade Caesar. (je ne reviendrai pas sur la salade Caesar mais si vous avez suivi, vous savez ce que j’en pense)
Je prends un burger breakfast, et mon homme un montagnard XXL, pour lequel il oublia de préciser le XXL, ce qu’il regretta amèrement par la suite, étant un véritable trou sans fond.
Peu ou pas d’à côté proposés sur la carte pour faire une entrée collective (exemple onion rings à partager, cheesy bread), ce qui fut une mini déception car c’est une des choses que j’aime beaucoup dans les restaurants de style américain. Nous commandons un apéro bière. La Grimbergen m’aparrait comme un choix un peu restreint pour uenv ille comme Lille, m’enfin c’est pas non plus de la 1664.
Nous attaquons alors les plats. Mon breakfast est totalement fameux. L’œuf coule dessus, le pain maison est très bon, et le clou du spectacle figure dans le cheddar, qui est du vrai cheddar, goûtu et épais, ce qui en se trouve quasiment jamais dans les burgers lillois.
Mon homme a trouvé son burger un peu sec, il faut dire que le pain est d’un format colossal, visiblement fait par un boulanger local. Moi avec l’œuf coulant, je n’ai pas eu ce problème.
Déception cependant sur les frites. J’avais été alléchée sur internet par leurs frites de patates douces, souvent critiquées car écœurantes mais quand on aime la patate douce comme c’est mon cas, c’est dur à trouver donc précieux. Malheureusement, à force de critiques, le restaurant a arrêté d’en faire, et proposait donc des frites tout à fait banales, dans des quantités bien moins fournies que ne le laissaient imaginer les photos sur leur site.
La déception continue alors, car les frites sont visiblement maison, mais bien trop grasses et a peine cuites!
C’est d’autant plus dommage qu’elles sont servies avec une délicieuse mayonnaise maison, détail qui a son importance car peu de restaurants se donnent de la peine à ce niveau.
J’en viens à me dire que la cuisson à la friteuse est la kryptonite du cuistot des lieux, et si les frites de patate douce étaient aussi mal cuisinées, je comprends que personne ne les ait aimées. Mais ce n’était alors pas l’ingrédient qu’il fallait changer, mais la technique.
Enfin, nous prenons les desserts. Étant à 4 restaurant (détail que j’avais occulté auparavant pour faciliter le scénario), j’ai pu goûter 3 desserts (y’a toujours un rabat joie qui n’a plus faim) :
un cheese cake
un moelleux poire caramel( dessert du jour)
une tarte tatin
Et l’apothéose se produit alors : les desserts sont excellents, il n’y a pas d’autre manière de le dire…
Côté accueil, la serveuse était charmante et disposée à la boutade, ce qui n’énlève rien au plaisir de la soirée.
Bref, si le cuistot pouvait faire un stage dans une friterie, on attendrait à mon sens la perfection, et le top 3 lillois.
Le B, Burgers and Bagels, 11 Rue de Gand à Lille. Tél : 03.28.52.60.93

A la recherche des œufs brouillés parfaits # 2

Il y a quelques temps j’étais tombée sur un article qui comparait les méthodes de préparation des œufs brouillés. Ce plat en apparence simplissime n’est pas si facile à maîtriser qu’il ne paraît, et le risque est grand de se retrouver avec une bête omelette à la place du Saint Graal. Je me suis donc promis a moi-même de tester toutes les méthodes de l’article et même d’autres si besoin, jusqu’à trouver THE recette.
oeufs-brouilles
Voici donc le test de la deuxième méthode, nommée méthode Rogue, aucun rapport avec Harry Potter, même si je vous l’accorde ce plat est un peu magique…
Tenez vous bien car cette méthode n’a juste rien à voir avec tout ce que vous pouviez connaître sur les œufs brouillés jusqu’à maintenant.

Oeufs brouillés façon Rogue

Ingrédients

– Oeufs
– sel, poivre

oeufs-brouilles-facon-rogue2

Faites fondre un peu de beurre dans une poêle a feu doux.
Déposez vos œufs, sans les casser dans la poêle (comme si vous faisiez des œufs au plat)
Vite, sans laisser cuire (sinon vous aurez effectivement des œufs au plat!), mélangez le blanc et uniquement le blanc, sans crever les jaunes.
Quand le blanc est cuit, retirez du feu, crevez les jaunes et mélangez l’ensemble énergiquement.
Salez, poivrée, mangez!

Avec cette méthode, vous êtes censés profiter de tous les avantages du plat : un jaune coulant et goûteux, un blanc bien cuit qui apporte la texture.

Personnellement j’ai été impressionnée par la facilité de ce plat, sa rapidité et le peu d’ingrédients nécessaires !

Le résultat est bon, mais n’a pas le côté crémeux que j’attends des œufs brouillés.

Je la testerai prochainement avec un supplément de crème juste pour voir!

Par contre j’adopte cette recette pour les petits plats rapides du soir, elle permet de varier des œufs au plat et des traditionnelles omelettes, et en moins d’une minute! ( sérieusement ! )

oeufs-brouilles-facon-rogue
Source : http://food52.com/blog/8583-how-to-make-perfect-scrambled-eggs

Cultivez votre propre menthe!

Pour toutes celles qui disposent d’un jardin, d’un balcon ou même d’un rebord de fenêtre, planter de la menthe me semble une riche idée. D’abord parce qu’elle sent bon et pousse ultra facilement. Pas besoin d’être née avec des pelles à la place des mains pour savoir la cultiver, la jolie verte se débrouille toute seule!
Presque trop, au point d’envahir tout votre jardin si vous n’y prêtez pas garde.
P1060548

De mon côté, quand j’ai eu la chance d’avoir un jardin après dix ans d’appartement, j’ai vite piqué deux pousses un peu miteuses a ma maman, que j’ai mises en pot, et au vu de leur aspect défraîchi, j’ai vite profité d’une balade chez compagnons des saisons pour acheter un deuxième plant que j’ai mis dans un autre pot a côté des premiers. Quelques jours plus tard, les premières pousses étaient totalement requinquées et celle achetée s’épanouissait à vue d’œil.
Quelques semaines plus tard, les beaux jours arrivant, je découvre sous ma haie quelques plantations qui pointent leur nez : avec l’hiver, je n’avais pas remarqué que j’avais déjà de la menthe chez moi!
Suivant les conseils de mon entourage, je décidé de la déterrer pour éviter qu’elle ne se propage, et je la replante dans une jolie bassine.
Il faut que je vous explique que jamais en 30 ans d’existence je n’ai gardé une plante en vie, de ma première kalanchoé au bonsaï que j’ai eu lycéenne et que j’arrosais au coca cola.
Bref je déterre, je plantouille tant bien que mal, les pousses ne tiennent même pas debout et je ne suis   P1060547même pas sûre d’avoir gardé assez de racines pour que le machin puisse vivre. J’abandonne dubitative ma bassine dans un petit coin, et puis je n’y pense plus.

Quelques jours plus tard, j’avais un champ de menthe dans la bassine… Et ça commençait déjà à repousser dans le jardin là ou j’avais tout arraché !
Cette plante a un instinct de survie dingue, et peut vous fournir plusieurs fois par an sur un même plant!

Et c’est tant mieux, car il en faut une belle quantité, rien que pour le thé a la menthe et le mojito.

P1060549

Ensuite, il y a  des dizaines d’utilisations magiques pour la menthe, comme :

Une astuce déco pour les boissons d’été : les glaçons framboise et menthe

Personnellement vers la fin de l’été avant qu’elle ne commence à dépérir, je cueille tout et je congèle en petites portions : dans les mojitos il suffit de la mettre encore gelée dans le verre, elle dégèle immédiatement au contact du liquide.

Confiture de rhubarbe et étiquettes pour confitures

Quand nous avons emménagé dans notre nouvelle maison en avril, j’ai été ravie de découvrir un énorme pied de rhubarbe au fond de notre jardin. La rhubarbe, c’est plus un souvenir d’enfance qu’une saveur qui me plait : il y en avait dans le jardin de mes parents, et j’adorais l’aspect de ses tiges rosissantes, et regarder ma mère se débarrasser de tous les insupportables petits fils qu’il y a dedans quand elle voulait la cuisiner…
Mais niveau goût, bof, je ne suis pas une fan des saveurs acides, alors bon…  confiture-fraise-rhubarbe4
Maintenant, comme je suis une obsessionnelle de la récup alimentaire ( jeter le moins possible, faire par soire même un maximum de choses) et que j’adore m’acharner à aimer les trucs que je n’ aime pas, je me devais de faire quelque chose de la rhubarbe de mon jardin!
Tout l’été j’en ai ramassé, jusqu’à condamner mon congélateur tellement j’en ai mis dedans. Je l’ai oubliée un certain temps, mais à force de devoir utiliser un pied de biche pour ranger 2 steaks hachés, ca m’a rappelé sa présence.
Il était temps d’en faire quelque chose.
J’ai donc commencé par 2 confitures. Mon objectif était de marier la rhubarbe avec un autre fruit plus sucré pour tuer l’acidité, mais malgré tout garder le goût de la rhubarbe.
confiture-poire-rhubarbe
La première confiture, rhubarbe fraise, est un régal absolu. Par contre, le goût de la fraise domine un peu l’ensemble. La rhubarbe apporte un peu d’acidité et de fraîcheur, mais je ne suis pas sure qu’on la reconnaisse si on n’est pas au courant qu’il y en a.
Pour la deuxième c’est l’inverse : la poire tue un peu l’acidité de la rhubarbe, ce qui rend l’ensemble très bon, mais son goût n’est pas réellement présent. Quand au thym, personnellement je ne le sens pas alors que j’avais mis 4 branches. C’était du thym sec, peut-être qu’avec du frais ça aurait été mieux, ou en mettant en plus une cuiller de feuilles dans le mélange que j’aurais laissé dans le pot.
En tout cas de mon point de vue les 2 confitures sont une réussite puisqu’elles me permettent de manger de la rhubarbe sans hurler « argloub ça pique » à chaque bouchée, et sans devoir rouler mes tartines dans le sucre pour faire passer l’acidité!
confiture-fraise-rhubarbe3

Confiture fraise rhubarbe

Temps de préparation : 30 minutes
Temps de cuisson : 35 minutes

Pour 3 gros pots
– 500 g de fraises
– 500 g de rhubarbe

– 1 kg de sucre spécial confitures

– le jus d’un citron

Équeutez les fraises et coupez-les en gros morceaux.
Lavez la rhubarbe et coupez-la en tronçons d’environ deux cm de longueur en vous débarrassant au maximum de ses insupportables petits fils.
Mettez les fruits ensemble dans un saladier et couvrez de sucre, ajoutez le jus de citron. 
Laissez macérer pendant une heure, puis versez le tout dans la bassine à confiture et  faites cuire jusqu’à épaississement (environ 10 minutes après l’ébullition, mais le plus sûr est de bien surveiller!)
Pendant ce temps, préparez les bocaux en les stérilisant au four 15 min à 150°C.
Sortez-les et versez la confiture bouillante dedans. Fermer aussitôt, renversez les bocaux et laissez-les comme ça 5 min, puis remettez-les à l’endroit pour qu’ils se ferment hermétiquement.
Laissez refroidir, puis dégustez.
confiture-fraise-rhubarbe

Confiture de rhubarbe poire au thym

Pour 4 pots

– 500 g de rhubarbe (épluchée et délestée au maximum de ses fils)
– 500 g de poires (épluchées également)
– 1 kg de sucre spécial confitures
– 4 branches de thym

Épluchez la rhubarbe et la couper en tronçons de 1 cm en enlevant un maximum de fils.
Épluchez et coupez les poires en gros morceaux. Mettez-les dans votre faitout . Ajoutez le sucre gélifiant ainsi que les branches de thym.
Faites chauffer à feu doux afin de faire fondre le sucre. Lorsqu’il est bien fondu augmentez le feu et portez à ébullition le contenu du faitout.
Comptez 7 minutes à partir de l’ébullition. Retirez les branches de thym.

Pendant ce temps, préparez les bocaux en les stérilisant au four 15 min à 150°C.
Sortez-les et versez la confiture bouillante dedans. Fermer aussitôt, renversez les bocaux et laissez-les comme ça 5 min, puis remettez-les à l’endroit pour qu’ils se ferment hermétiquement.
Laissez refroidir, puis dégustez.
confiture-fraise-rhubarbe2

Petit cadeau surprise

Pour celles qui souhaitent télécharger les étiquettes, cliquez ici, (il y a plein d’autres parfums) ou ici pour les avoir vides, avec des pointillés pour écrire à la main le parfum de la confiture (il vous faudra alors un feutre blanc)

Spécial St Patrick : 5 bars a bière incontournables à Lille

6952756877_54067147a0_c
Photo par Lindsey Gira @Flickr
Je vous ai fait une proposition respectable il y a quelques jours avec ma recette de boulettes, pour ceux et celles qui fêteront la St Patrick à la maison. Maintenant vous le savez aussi bien que moi, la St Patrick se passe normalement dans les bars, ceux où la bière coule à flots en l’occurrence. Voici ma sélection de 5 bars a bière lillois dans lesquels je vous recommande de passer la soirée, pour une ambiance et un thème authentique!

Le Mac Evans

A l’entrée de la rue des postes, ce pub classique et convivial est une valeur sûre.

Le Tir na Nog

Un lieu au cadre sympathique un peu comme à la maison, de bonnes bières, what else?
201746278_7ca1c765af_b
Photo  par uberculture @Flickr

Le Mac Laren

Un repaire étudiant qui propose régulièrement des soirées à thème. Proposent des burgers pas encore testés mais réputés plutôt bons.

Au Fût et à mesure

Cet endroit n’a pas le look d’un vrai pub, mais il a d’autres atouts : c’est le seul lieu ou vous pouvez servir vos pressions vous mêmes, les pompes étant directement sur les tables vous pouvez ne jamais bouger de votre chaise (si votre vessie est élastique bien sûr).

La Capsule

Ce bar n’est pas du tout un pub traditionnel, mais sa carte des bières a de quoi en faire rêver plus d’un. Ce bar a même été classé 23eme meilleur bar à bière du monde selon ratebeer.com ( et seul français au classement). Ici vous ne boirez pas de classiques Karmeliet ou Chimay, mais découvrirez des bières moins connues, qui tournent sur la carte régulièrement.

Spécialité polonaise : la szarlotka

szarlotka2

 

La Pologne est à l’honneur début mars avec le championnat du monde d’athlétisme et si vous me ressemblez un tant soit peu, vous vous dites sûrement « on s’en fout ». Au delà de ça, la Pologne est un pays magnifique que j’ai eu l’occasion de visiter cet été. J’ai eu la chance de visiter Varsovie et Cracovie, et un de mes constats fut qu’il fait bon y vivre, l’été : un temps magnifique qui n’a rien à voir avec celui d’ici, et une richesse de petits bars et terrasses a dénicher entre quatre murs qui fait rêver.

La Pologne est aussi un lieu où l’on peut découvrir de très bonnes pâtisseries, assez proches de celles des pays voisins et notamment russes.

La szarlotka en fait partie, j’ai adoré ce gâteau et avais en tête de le refaire. Je suis tombée sur cette recette, pas sur un site très polonais mais j’ai voulu tenter quand même.

Je serais incapable de dire si elle ressemblait un tant soit peu au gâteau mangé là bas, trop de temps s’est écoulé entre deux. Mais je peux au moins vous garantir que ce gâteau est très bon, très frais, et renouvelle parfaitement le gâteau aux pommes tel qu’on le lange par chez nous.

N’hésitez pas à le tester!

P.S. : Si vous voulez découvrir un peu plus la cuisine polonaise, je vous recommande ce livre :

Szarlotka (Pologne)  szarlotka

Pour la pâte
280 g de farine de blé + 20 g
3 jaunes d’œufs
175 g de beurre doux
90 g de sucre en poudre
1 pincée de sel
20 g de beurre doux bien froid coupé en petits dés

 

Pour la garniture
5 pommes
1 citron
1 petite c. a c. de cannelle
1 gousse de vanille

Pour la meringue
2 blancs d’œufs
90 g de sucre
6 g de fécule de maïs

Beurrez et farinez un moule à manqué de 28  cm de diamètre.
Dans un saladier, mélangez la farine, le sucre, le sel et les petits morceaux de beurre.
Travaillez la pâte jusqu’à obtenir une consistance sablonneuse, puis incorporez les jaunes d’œufs.
Continuez à travailler la pâte jusqu’à ce que sa couleur soit uniforme.
Mettez 2/3 de la pâte au réfrigérateur et laissez reposer 15 min. Placez le reste de pâte au congélateur.

Sortez la pâte du réfrigérateur. Étalez la au rouleau, puis mettez-la dans le moule à gâteau et piquez-la à l’aide d’une fourchette.
Placez au congélateur durant 5 min et mettez le four à préchauffer à 180 °C pendant ce temps.
Posez une feuille de papier cuisson sur la pâte, ainsi que des billes de cuisson. Cuisez la pâte au four pendant 15 min environ, puis sortez-la et laissez refroidir.

Pour la garniture

Pressez le citron et mettez le jus dans un grand saladier.
Coupez la gousse de vanille en 2 et retirez les graines à l’aide de la pointe d’un couteau.
Lavez et pelez les pommes, puis râpez-les. Mélangez-les au jus de citron au fur et à mesure pour éviter qu’elles ne noircissent.
Incorporez ensuite la cannelle et les graines de vanille et mélanger.
Pour la meringue

Montez la meringue en fouettant les blancs d’œufs en neige à l’aide d’un batteur électrique. Quand ils sont presque fermes, ajoutez le sucre peu à peu tout en continuant de fouetter. A la fin, incorporez la fécule de maïs.

Égouttez les pommes, placez-les sur la pâte précuite et nappez le tout de meringue. Sortez le reste de pâte du congélateur et râpez la sur la meringue.
Finissez la cuisson au four à 180 °C pendant 10 à 15 min.

Laissez refroidir et servez.

 

szarlotka3

Source :
http://www.atelierdeschefs.fr/fr/recette/20213-szarlotka-gateau-polonais-aux-pommes.php