Archives par mot-clé : cheesecake

Sachertorte

Pour ceux et celles qui suivent ce blog régulièrement, vous avez (forcément) remarqué que je suis gourmande, mais vous avez aussi (peut-être) remarqué que ma cuisine est relativement simple et rapide à faire. Cela vaut surtout pour les pâtisseries : j’adore les crumbles, les galettes et les tartes, avec des pâtes parfois toutes faites, et le cheesecake est à peu près mon maximum en matière de complexité, au delà je sature. Les entremets à plusieurs textures, les gâteaux avec des temps de repos ou des génoises à découper, ce n’est pas du tout mon truc. D’abord parce que ça ne me me motive absolument pas de les faire, et au niveau du goût je ne peux pas dire que je n’aime pas, mais je ne trouve pas ça meilleur qu’un gâteau simple, alors je ne vois pas pourquoi m’embêter!

Mais le principe d’une résolution, c’est bien de bousculer un peu ses habitudes et de se tirer vers le haut, alors je me suis dit que je devais me faire violence et cuisiner un vrai classique de la pâtisserie, quelle qu’en soit la difficulté!

sachertorte

J’ai donc jeté mon dévolu sur la sachertorte, parce que j’avais eu l’occasion d’en goûter dans une Konditoreï en Autriche, et j’avais trouvé ça très bon en plus d’être joliment bluffant.

J’en ai profité pour tester pour la première fois une recette de Mercotte. Elle m’a semblé très élaborée au premier abord, mais j’ai simplifié quelques points et au final j’avoue que ce n’était pas tant de travail que ça, et que le résultat était tout bonnement excellent. C’est un peu trop loin dans mon souvenir pour le dire, mais il était peut-être bien meilleur que celui que j’avais goûté en Autriche, oui vraiment! Je n’irais pas jusqu’à dire que je me compliquerai la vie plus souvent, parce que je continue à aimer la cuisine simple, mais je ne me découragerai peut être plus aussi vite au vu de recettes qui semblent longues au premier abord !

sachertorte-3

Sachertorte

Pour le biscuit

  • 200 g de pâte d’amande
  • 70 g + 60 g de sucre
  • 80 g de jaunes d’œufs
  • 1 œuf entier
  • 75 g de blancs d’œufs,
  • 50 g de chocolat noir à 70%
  • 50 g de beurre
  • 50 g de farine
  • 25 g de poudre de cacao amer

Pour la ganache

  • 150 g de chocolat à 70%
  • 235 g de crème fleurette entière à 35%
  • 25 g de miel neutre
  • 50 g de beurre

Pour la compote d’abricots

  • 125 g d’abricots secs
  • 150 g de confiture d’abricots
  • 3 cl de rhum

Pour le glaçage et la finition

  • 90 g de chocolat à 70%
  • 180 g de crème fleurette entière à 35%
  • 35 g de miel neutre
  • 35 g de beurre

Tamisez la farine et le cacao en poudre. Faites ramollir légèrement la pâte d’amande coupée en dés au four à micro-ondes. Mélangez-la avec 70 g de sucre, puis incorporez successivement les jaunes d’œufs puis l’œuf entier. Montez les blancs en neige en ajoutant petit à petit 60 g de sucre. Faites fondre le chocolat au bain-marie et hors du feu ajoutez le beurre puis incorporer une petite partie des blancs dans ce mélange. Ajoutez ensuite le mélange pâte d’amande et œufs. Incorporez délicatement à la maryse les poudres tamisées puis le reste des blancs montés.

Versez le mélange dans le moule beurré et enfournez à 170° pendant environ 50 minutes en vérifiant régulièrement. Démoulez et laisser refroidir complètement sur une grille .

Réalisez la ganache en faisant fondre le chocolat au four micro-ondes. Dans une casserole,  portez à ébullition la crème et le miel. A l’aide d’une maryse ajoutez le chocolat en 3 fois en mélangeant entre chaque ajout de chocolat. Coupez le feu, laissez refroidir une ou deux minutes puis ajoutez le beurre coupé en dés et passez au mixer plongeant.

Faites tremper les abricots dans le rhum pendant 15 minutes ( ou plus, si possible). Egouttez-les, mixez-les grossièrement ou émincez-les au couteau puis mélangez avec la confiture. Réservez.

Coupez en trois dans l’épaisseur le biscuit Sacher refroidi. Posez votre cercle à pâtisserie sur une plaque recouverte de papier cuisson, mettez un premier biscuit au fond, recouvrez-le d’une fine couche de compote d’abricot, puis d’une couche de ganache. Posez le deuxième biscuit et recommencez l’opération compote-ganache. Terminer avec le dernier biscuit et mettez au froid minimum une heure, idéalement une nuit.

Faites fondre le chocolat du glaçage au bain-marie, faites bouillir la crème avec le miell. A l’aide d’une maryse, ajoutez le chocolat en 3 fois en mélangeant entre chaque ajout de chocolat.  Coupez le feu, laissez refroidir une ou deux minutes puis ajoutez le beurre coupé en dés et passez au mixer plongeant. Décerclez la sachertorte, posez-la sur une grille elle-même posée sur un grand plat pour récupérer l’excédent de glaçage. Quand le glaçage commence à tiédir mais reste relativement liquide, versez-le sur le gâteau de manière à le recouvrir entièrement, lissez à la spatule.

Remettez à refroidir quelques heures au frigo avant de servir.

sachertorte-2

Source d’inspiration :
http://www.mercotte.fr/2014/10/08/la-sachertorte-premiere-epreuve-technique-le-meilleur-patissier-saison-3/

Petits cheesecakes aux noix

Après mon cheesecake aux nashi et thé matcha  et mon cheesecake fraise rhubarbe, je pense que je n’ai plus besoin de vous démontrer mon amour des cheesecakes. J’aime le côté frais de ces petites douceurs  opposé au craquant de la pâte, je ne me lasse pas de les décliner à tous les parfums qui me passent par la tête.

petits-cheesecakes-noix-2

 Aussi, quand j’ai reçu de la part de la marque Kemling un pot de pâte de noix, j’ai immédiatement su qu’il finirait dans un cheesecake. Je me suis demandé un moment si j’allais l’utiliser dans la préparation de la pâte ou mélangée au fromage, avant de me décider d’en mettre dans les deux.
Une fois n’est pas coutume (quoique!)… Cette recette été une révélation totale! La noix est présente partout mais le goût est très varié et les textures encore plus. C’est encore un peu tôt pour l’officialiser mais je crois que je tiens mon meilleur cheesecake de l’année 2015, rien de moins!

Amateurs de noix, si vous ne connaissez pas la pâte de noix je vous invite à vous ruer dessus de toute urgence. D’abord parce qu’il en faut pour réaliser cette recette, ensuite parce qu’une fois que vous aurez goûté, vous ne pourrez plus vous en passer, que ce soit au petit déjeuner tartiné sur vos tartines ou dans vos recettes sucrées et salées,  cette pâte est tout simplement addictive alors testez vite!

petits-cheesecakes-noix

Petits cheesecakes aux noix

Pour 4 petits cheesecakes

Pour le biscuit :

  • 25 g de sucre
  • 1 petit œuf battu
  • 120 g de pâte de noix

Pour le caramel :

  • 40 g de sucre
  • 10 g de beurre
  • 2 c. à s. de pâte de noix
Pour la garniture :
  • 200 g de cream cheese
  • 70 g de pâte de noix
  • 3 c. à s. de miel liquide
  • Le zeste de deux mandarines
Préchauffez le four à 180°C. Mixez tous les ingrédients de la pâte, puis étalez la dans un gros moule ou 12 petits. Tassez bien avec le dos d’une cuiller pour obtenir un fond compact.  Enfournez pour 10 minutes puis coupez le four.
 Mélangez l’ensemble des ingrédients pour la crème. Déposez le mélange dans les moules et réfrigérez minimum deux heures, idéalement une nuit.
Faites fondre le sucre dans une casserole à feu doux. Lorsqu’il est liquide et légèrement roussi, ajoutez le beurre puis la pâte de noix et mélangez jusqu’à l’obtention de petits granulés. Coupez le feu, laissez refroidir et déposez sur les cheesecakes.

Mangue pochée au thé

Aujourd’hui, ma résolution est de manger de saison. Manger de saison signifie manger un aliment lors de sa pleine période récolte « naturelle ». ça veut dire que potentiellement le fruit ou le légume a nécessité moins d’engrais pour pousser, qu’il a été cultivé de manière naturelle et que vous le consommez dans les meilleures conditions, quand il est le plus gorgé de bonnes choses, goûteux et pas trop cher.
Janvier n’est pas une saison idéale pour les fruits cultivés en France, mais c’est le meilleur moment pour acheter des fruits exotiques en général. J’ai donc choisi la mangue dont la saison s’étale de décembre à février, même si en variant les zones d’importation, on peut en trouver toute l’année. La mangue est un fruit que je ne connais pas bien : les seules fois où je me suis risquée à en acheter une fraîche, elle était dure et insipide et j’ai du me forcer pour la manger.
Aussi cette fois ci j’ai pris mon temps pour choisir ma mangue, et je me suis pas mal interrogée sur ce que j’allais en faire.J’ai finalement pensé la pocher dans du sirop, comme on le ferait avec une pêche. J’ai aromatisé mon sirop avec du thé mangue litchi, le petit goût obtenu est frais et exotique.

 

P.S. : Si vous voulez continuer dans la cuisine au thé, essayez mon cheesecake aux nashi et thé matcha !mangue-pochee-au-the

Mangue pochée au thé vert

  • 1 mangue
  • 1 sachet de thé vert mangue litchi (ou autre parfum de style « exotique »)
  • 500 ml d’eau
  • 75 g de sucre
  • 4 c à c d’amandes effilées
  • 4 c à c de pistaches concassées

Épluchez la mangue et coupez-la en 8 tranches.
Faîtes bouillir l’eau et le sucre.
Dès que le mélange arrive à ébullition, ajoutez la mangue et le sachet de thé.
Au bout de 2 minutes, enlevez le thé et poursuivez pour 10 minutes.
Laissez les pêches refroidir dans le sirop.
Coupez-les finement, et servez saupoudré d’amandes effilées et de pistaches concassées.

 

mangue-pochee-au-the2

Janvier : mes résolutions culinaires

Ah le mois de janvier! On a la tronche enfarinée, on ne rentre plus dans ses slim qu’avec de la vaseline et on court se faire  vomir à la moindre évocation du mot foie gras… Mais c’est aussi le moment où pleins de naïveté frôlant le déni d’espoir on se promet à soi-même que tout va changer… On mangera sans viande, sans additifs ou sans gluten, on ralentira l’alcool au profit de l’eau, et on ira voir ses grands parents plus souvent… Vraiment, si le monde était fait de résolutions tenues, les clubs de sport et les associations caritatives n’auraient pas à s’en faire!

 Personnellement, je n’échappe pas a la règle et je me fais un devoir de ne pas tenir mes résolutions, comme je l’ai démontré ici il n’y a pas très longtemps.

Alors cette année, pour changer j’ai décidé de me lancer un défi, sous forme de 31 objectifs que je tiendrai chaque jour de janvier. Comme ça, ça sera fait, et je pourrai retourner à ma léthargie la conscience tranquille dès le mois de février.

Voici mes résolutions, et vous, quelles sont les vôtres?

1 / Faire moi-même ma galette des rois et ne pas tricher pour avoir la fève.

L’an dernier, j’avais expérimenté une galette classique à la frangipane, cette année un parfum plus original sera de rigueur!

Ma recette : Galette noix de pécan caramel

 4359966113_dff212e626_zSource syvwlch @ Flickr

2/ Manger plus de fruits.

Parce que c’est bon et plein de vitamines !

 Ma recette : Muffins ananas coco

3/Revisiter le poulet du dimanche

Parce que je ne peux pas m’en passer et qu’il mérite d’être remis au goût du jour!

Ma recette : Tajine de poulet et potiron aux lentilles corail

4/ Découvrir les légumes exotiques.

Chayotte, patates douces, okras… J’ai tellement de possibilités!
Ma recette : Chayotte farcie au poivron et curry

5/ Cuisiner une spécialité française.

Je suis fascinée par la cuisine du monde, mais cela ne doit pas m’empêcher de tester des spécialités plus proches par moments!

Ma recette : Tourte parisienne

6/ Moins gaspiller la nourriture.

Parce qu’en plus d’être économique et écologique, cuisiner les restes permet parfois de trouver de super bonnes idées.

Ma recette : Bundt pudding aux Werther’s

7/ Manger complet.

Pâtes, riz ou semoule se déclinent en version complète avec plus de fibres.

Ma recette : Coquillettesoto au poulet, champignons et jambon cru

8/ Manger de saison

Parce que c’est meilleur pour l’environnement, l’emploi, la santé et et le goût!

 Ma recette : Mangue pochée au thé

9/ Arrêter le Nutella.

Huile de palme, calories, tout ça…

10/ Manger plus de légumes.

Moins gras, moins sucré, plus de fruits… Il faut forcément aussi que je mange plus de légumes !
Ma recette : Curry de potiron et lentilles

11/ Manger local.

Légumes, viandes ou bières du coin, j’ai l’embarras du choix!
Ma recette : Burger au Vieux Lille

 6933441530_84815e7ec9_zSource Guy Renard @Flickr

12/ Inventer des goûters sains.

Pour ne pas se priver de ce petit plaisir régressif qu’est la pause goûter!
Ma recette : Barre figues sésame

13/ Découvrir un gâteau américain.

OK, je tire sur mes penchants personnels puisque j’adore la pâtisserie américaine, mais il m’en reste tellement à tester!
Ma recette : Blondie au Galak et spéculoos

 ChesecakeSource Zdenko Zivkovic @Flickr

14/ Tester le rooïbos.

Je suis fan de thé, tisanes et infusions en tous genres et je n’ai pas encore goûté de rooibos… Il est temps d’y remédier!
Ma recette : Gelée de rooibos

15/ Renouer avec la cuisine asiatique.

Je suis une fana d’Asie, aussi bien pour sa culture que pour sa gastronomie, et pourtant je poste peu de recettes asiatiques sur mon blog… Souvent par flemme d’aller acheter des aliments spécifiques!
Ma recette : Boeuf loc lac

16/ Perdre du poids après les fêtes.

Avec quelques recettes simples et légeres, ça devrait le faire.
Ma recette : Clafouthon

 41415099_e3de17b2ac_zSource Gideon @Flickr

17/ Raviver les souvenirs de voyage.

A chaque fois que je visite un pays, je me promets de refaire à la maison les bons plats testés sur place… Mais souvent, j’y pense et puis j’oublie, comme cette année lors de mes vacances à Porto puis à Budapest et à Nancy!

Ma recette : La francesinha

18/ Manger moins gras.

Cela se passe de commentaires !

4906633109_17fb8d459f_z

Source F_A @Flickr

Ma recette : Fondant  au chocolat ans beurre

19/ Arrêter les chips et préparer moi-même des apéros simples et conviviaux.

Parce que c’est plus sympa, moins cher et que ça permet de finir des fonds de placard parfois, comme les restes de pâte a pizza, de pain, de coulis de tomate…

Ma recette : Tartines au sésame, feta et figue

20/ Tenter la raw food.

Un mouvement culinaire qui me tente depuis un moment sans que je l’ai encore testé.

Ma recette : petits cheesecakes aux noix

21/ Manger plus de poisson.

J’adore le poisson mais mon homme moins, donc c’est vrai qu’au quotidien la facilité c’est plutôt le steak et le jambon!

Ma recette : risotto aux crevettes et rosé

22/ Essayer de manger végétarien.

Au moins le temps d’un repas, renoncer à la viande et la remplacer par des protéines végétales!

Ma recette : Chili tofu

23/ Arrêter les sandwichs tout faits.

Parce que  les faire maison, c’est super simple et tellement meilleur!

Ma recette : Grilled cheese ricotta mangue

24/ Twister le petit déjeuner en sortant du classique œuf bacon haricots.

Je sais, ça n’est déjà pas si classique pour tout le monde, mais chez nous c’est l’institution dominicale.

Ma recette : Huevos rancheros

4705278835_bd8e8887e2_z

Source CeresB @Flickr

25/ Tenter un classique de la pâtisserie.

Opéra, religieuse, linzertorte… Par quoi vais-je me laisser tenter?

Ma recette : Sachertorte

26/ Réussir une bonne vinaigrette rapide.

Je sais quasiment tout cuisiner, mais la vinaigrette me dépasse et ne me passionne pas, et je finis toujours par en acheter de la toute prête. Il est temps que ça change, non?

Ma recette : Salade de patates douces et boulgour

27/ Arrêter les plats cuisinés ou de préparations toutes prêtes.

Vous ne me verrez jamais avec une barquette Marie pour mon repas, mais j’avoue acheter des préparations toutes prêtes à tartiner, comme le houmous, le tarama, la tapenade… Que je pourrais facilement faire moi même!

28/ Découvrir les traditions culinaires de Suède.

Mon rêve est de cuisiner une spécialité de chaque pays, et la Suède est encore sur ma to-do list !

Ma recette : Kottbullar

 14039146164_96d2719887_zSource Tobias Lindman @Flickr

27/ Tester mon siphon.

Je l’ai depuis un an et je n’ai encore rien préparé avec, honte sur moi!

28/ Faire mes propres glaces.

J’en rêvais depuis l’été dernier, et le site recettes.de l’a fait en me faisant gagner une sorbetière au concours mi-figue mi raisin. Y’a plus qu’à !

 Ma recette : Glace aux s’mores

30/ Cuisiner Jamie Oliver

Jamie Oliver est mon idole en matière de cuisine, parce que ses plats me semblent toujours être des recettes de grand-mère rock’n roll.

Après tout ça,  je retournerai bien sagement à mes burgers et plats bien riches comme je les aime et je pourrai pour la première fois dire que j’ai tenu mes résolutions!

Sélection de livres pour préparer Noël

Noël approche à grands pas! Amuse-bouche, dinde, buche, saumon, foie gras… Chacun révise ses classiques et essaye de concevoir un menu qui va combler ses invités… Si cette année c’est vous qui recevez et si vous n’êtes pas trop sur la paille avec les cadeaux de Noël (oh, une Rollex, c’est gentil fallait pas!), voici une sélection de livres qui vous aideront à passer cette épreuve en douceur!

Les bûches incroyables

La bûche n’est plus forcément synonyme de dessert kitsch à la crème au beurre! Dans ce petit livre, vous trouverez les techniques pour réussir les bûches roulées, les bûches à étages ou encore les bûches glacées, renouvelées avec des parfums inédits : Nutella-noisettes, citron-coco, confiture de lait, ou encore façon cheesecake.

Noël fait maison

Un coffret composé de 4 mini livres pour tout balayer, de l’entrée au dessert de fêtes en passant par les gourmandises à offrir! Des mini livres remplis de recettes simples et des incontournables des fêtes!

Coffret 4 mini livres Noël: Fait Maison

Noël : 50 Best de Catherine Moreau

40 idées recettes pour donner à votre repas un air de fête, et même des conseils décoration et des cadeaux gourmands !

Petit Noël à la maison de Trish Deseine

Noël version Trish Deseine, la reine des moments festifs et conviviaux! De quoi en mettre plein les yeux à tout le monde… Et surtout à vous avec les magnifiques photos du livre!
Petit noël à la maison

Cake design spécial Noël

Les amateurs de pâte à sucre, décorations et sculptures alimentaires trouveront ici de quoi épater la galerie et améliorer leur technique avec des gâteaux impressionnants!

Cake design spécial Noël

Un Noël avec Jamie

Déjà, parce que c’est Jamie, ce livre est indispensable ! Il revient ici faire swinguer le réveillon avec un mix de recettes originales ou classiques, mais toujours façon Jamie, c’est à dire plutôt simples et toujours savoureuses!

Douceurs de Noël de Nicole Renaud

Bredele, Mannele, Christollen, dauphiné aux marrons, truffes et autres Marzipan…
Dans ce livre vous trouverez les recettes des plus célèbres douceurs de Noël et de l’Avent, d’ici et d’ailleurs !

COF P'TITS TOQUADES - NOEL

Délices de Noël

50 recettes festives, de l’entrée au dessert. Nems de saumon et mangue, foie gras grillé au cacao ou encore bûche maison, ce petit livre au prix doux vous donnera une mine d’idées pour votre repas de fêtes!

DELICES DE NOEL

Cheesecake aux nashi et thé matcha

Aujourd’hui, je vous propose la première recette d’une série que j’ai conçue avec des produits de la marque Keimling… En effet, ils m’ont contactée il y a quelques temps pour me proposer de tester quelques-uns de leurs produits.

J’adore découvrir de nouveaux produits et me triturer les méninges à trouver comment les cuisiner, du coup j’ai tout de suite été emballée quand j’ai découvert les produits qu’ils proposent sur leur site internet : de nombreuses spécialités que je n’ai jamais eu l’occasion de tester et qui m’ont tapé dans l’œil!

Quelques jours plus tard, je recevais un colis avec les produits que j’ai choisis, à savoir : du thé matcha Izumi, de la purée de noix et de la purée de sésame noir. Je me suis bien sûr empressée de démarrer mes tests !

Pour vous en dire un peu plus sur la marque Keimling, sachez déjà que les produits sont en vente sur leur site internet : www.keimling.fr.

Keimling est une société allemande qui est devenue une référence pour les extracteurs de jus santé, les produits riches en substances nutritives et les fruits secs non traités en qualité « crudité ». Leurs produits sont d’origine purement végétale, et garantis sans additif et bio.

 Aujourd’hui, je vous propose la première recette que j’ai réalisée avec l’un de leurs produits : du thé matcha. Ce thé vert japonais qui est devenu célèbre dans la pâtisserie au cours des dernières années est riche en antioxydants.
Personnellement, j’ai beaucoup aimé le goût de ce thé, prononcé et peu commun, je pense qu’on peut en faire beaucoup de choses en pâtisserie et je l’utiliserai certainement beaucoup à l’avenir!

J’ai choisi de cuisiner ce thé dans une de mes pâtisseries américaines préférées : le cheesecake.

cheesecake-nashi-matcha

Non, la cuisine américaine et japonaise ne sont pas incompatibles. Sushis au steak haché, donuts au thon cru… Le mélange des deux cultures ouvre la voie à plein d’idées très créatives!

Mais ici, c’est un mélange beaucoup plus facile d’accès que je vous propose avec un cheesecake au thé matcha et aux nashi, les espèces de petites poires japonaises. Le thé apporte une touche particulière au fromage frais, et se marie très bien avec les poires japonaises. Des dires de mon homme, c’est ici le meilleur cheesecake que j’ai jamais fait, alors laissez vous tenter!

 Les nashi sont surtout disponibles en automne et début d’hiver chez nous, et pas forcément disponibles partout… Si vous n’en trouvez pas, des poires feront très bien l’affaire!

cheesecake-nashi-matcha-3

Cheesecake aux nashi et thé matcha

Pour la pâte

  • 180 g de biscuits thé
  • 90 g de beurre fondu
  • 20 g de cassonade

Pour la couche de fruits

  • 2 nashi ou poires
  • 2 c. à s. de cassonade

Pour la garniture

  • 600 g de Philadelphia
  • 200 g de sucre en poudre
  • 1 pincée de sel
  • 70 g de farine
  • 2 c. à c. de thé matcha
  • 20 cl de crème liquide
  • 25 cl de crème fraîche épaisse
  • 5 œufs
 Pour la décoration
  • 10 cl de crème fleurette bien froide
  • 1 c. à s. de sucre glace
  • 1 pincée de thé matcha

Préchauffez le four à 180°C.
Mixez les ingrédients de la pâte ensemble. Tassez le mélange obtenu dans le fond d’un moule. Mettez au four pour 15 minutes. Mettez de coté.

 Pendant ce temps, épluchez les nashi ou les poires, coupez-les en dés et mettez à cuire une dizaines de minutes dans une casserole avec la cassonade en remuant regulièrement. Laissez refroidir.

Dans un plat, mélangez le Philadelphia avec le sucre. Ajoutez le sel, la crème liquide, la crème épaisse, la farine, le thé matcha, et enfin les œufs en mélangeant entre chaque ingrédient.

 Préchauffez le four à 225°C.

Déposez les poires sur le biscuit en évitant de prendre trop de jus, puis couvrez avec le mélange au fromage.

 Faites chauffer 10 minutes puis baissez le four à 90°C et prolongez pour 50 minutes supplémentaires.

Laissez 2 refroidir 2 heures dans le four puis réfrigérez une nuit.

Avant de servir, battez la crème fleurette bien froide avec le sucre glace pour réaliser une chantilly. Nappez-la sur le dessus du gâteau. Saupoudrez un peu de thé matcha pour la décoration.

cheesecake-nashi-matcha-2

Si vous souhaitez tester les produits Keimling, rendez-vous vite sur leur site internet! De mon côté, j’ai adoré découvrir ces produits et j’en testerai d’autres dès que j’en aurai l’occasion, notamment d’autres purées, de noix de pécan par exemple, miam!

logo-keimling

 Je remercie la marque Keimling pour cet envoi, je vous donne rendez-vous pour de nouvelles recettes très très vite!

Cheesecake fraise rhubarbe

La rhubarbe est l’un des rares fruits qui pour une raison qui m’échappe, prospère et prolifère dans nos froides régions du Nord, de Picardie et d’Alsace. Il faut croire que ce fruit arrive à se nourrir du soleil qui est dans nos cœurs ! D’ailleurs si l’on veut être strictement exact, la rhubarbe n’est botaniquement pas un fruit mais un légume. Elle a juste été enregistrée officiellement comme fruit parce qu’on l’utilise dans les préparations sucrées…
Il faudra que je me risque à en cuisiner une variante salée un de ces jours!
Pour l’heure, je suis restée classique puisque je vous propose aujourd’hui des mini-cheesecakes au coulis fraise rhubarbe. Un régal bien frais que vous devriez adorer!
  cheesecake-fraise-rhubarbe-3

Cheesecake fraise rhubarbe

Pour le biscuit :

  • 100 g de beurre
  • 200 g de biscuits petit-déjeuner aux fruits secs
Pour l’appareil : 
  • 300 g de Philadelphia
  • 15 cl de crème liquide entière
  • 50 g du coulis
  • 3 œufs
  • 75 g de sucre
Pour le coulis
  • 250 g de fraises gariguettes
  • 100 g de rhubarbe
  • 2 c. à s. de citron
  • 60 g de sucre en poudre
  • 10 cl d’eau minérale

cheesecake-fraise-rhubarbe

Mixez le beurre fondu avec les biscuits. Tassez le mélange obtenu dans 6 moules et réservez au frais.
Prélevez 6 jolies fraises et mettez les de côté. Mixez les fraises restantes avec la rhubarbe, le jus de citron et le sucre.
Réservez dans un bol au frais.
Préchauffez le four à 180°C.
Mixez le Philadelphia avec la crème fraîche et le sucre. Ajoutez les œufs un par un toujours en mixant. Ajoutez enfin 50 g du coulis obtenu avant.
Versez ce mélange sur le biscuit et enfournez pour 40 minutes.
Laissez refroidir ensuite et mettez au frigo pour une nuit. Servez avec le coulis de fraise rhubarbe versé dessus ou comme moi, versé dans un trou creusé au centre de chaque cheesecake.
cheesecake-fraise-rhubarbe-2

Cheesecake aux myrtilles sans cuisson

Le cheesecake, c’est un peu pour moi le burger du dessert. Comprenez le plat simple, trop bon et déclinable à l’infini (et accessoirement américain) dont je ne me lasse pas, et que je voudrais cuisiner encore et encore jusqu’à détenir la meilleure recette du monde!! (Imaginez moi la bave aux lèvres avec le rire flippant de Gargamel devant une flopée de Schtroumpfs innocents quand je tape ces lignes).
cheesecake-myrtilles3

J’ai réalisé cette recette en m’inspirant librement d’une recette trouvée sur un blog américain.
Le résultat est juste super bon, on a un goût vraiment naturel qui vient des graines et du miel, et la myrtille n’est pas trop acide (je suis une acido-phobique, je ne peux plus ouvrir les yeux et je pousse des cris flippants pendant 10 minutes rien qu’en mangeant une fraise si elle n’est pas mûre au 4 ème degré…).
Autre atout de cette petite recette, elle se tient super bien et ne nécessite pas de cuisson, l’idéal étant par contre de la laisser dormir au frais une nuit pour qu’elle ait le temps de bien prendre!

cheesecake-myrtilles

Cheesecake aux myrtilles sans cuisson

Pour la pâte :

200 g d’amandes
100 g de noix de pécan
100 g de cranberries séchées
3 c a s de sirop d’agave
1 c a s d’huile de noix
Une pincée de sel

Pour la crème aux myrtilles :

650 g de cream cheese
300 g de myrtilles 
2 c à c de miel liquide
3 cuillers a soupe de confiture rouge

Mixez tous les ingrédients de la pâte, puis étalez la dans un gros moule ou 12 petits. Tassez bien avec le dos d’une cuiller pour obtenir un fond compact.

Mettez quelques myrtilles de cote pour la déco. Mélangez l’ensemble des ingrédients pour la crème en écrasant grossièrement à la fourchette pour éclater une partie des baies. Déposez le mélange dans les moules et réfrigérez minimum deux heures, idéalement une nuit.

cheesecake-myrtilles4

Décorez avec les myrtilles restantes et régalez vous!

cheesecake-myrtilles2

Source : http://thetasterevelation.com/no-bake-blueberry-cheesecake/

Cheesecake à l’irish coffee

Pour la fête des pères, je vous propose aujourd’hui de réaliser un gâteau parfum Irish Coffee qui devrait ravir les amateurs de whisky. Tous les papas n’en sont pas fans mais le mien oui, c’est pourquoi j’ai eu le coup de cœur quand j’ai découvert cette recette sur un blog (dont je ne retrouve pas le nom, zut zut zut!) La saveur est très douce et on peut apprécier ce cheesecake même si on n’aime pas l’alcool. Il est par contre impératif d’aimer le café, qui a un goût assez prononcé dans la chantilly.
Si vous ne trouvez pas de biscuits Walker’s, remplacez-les par des palets bretons dont le goût est assez proche.

cheesecake-irish-coffee

Cheesecake à l’Irish Coffee

Pour le biscuit :

  • 100 g de beurre
  • 200 g de biscuits Walker’s

Pour l’appareil : 

  • 500 g de Philadelphia
  • 230 ml de crème liquide entière
  • 8 cl de Kalhua
  • 4 oeufs
  • 100 g de sucre

Pour le caramel au whisky : 

  • 100 g de sucre
  • 12,5 cl d’eau
  • 12,5 cl de crème épaisse
  • 4 c à s de whisky
Pour la chantilly au café

 

  • 25 cl de crème fleurette
  • 1 stick de café instantané
  • 25 g de sucre
cheesecake-irish-coffee-2
Préchauffez le four à 180°C.

Mettez les biscuits dans un robot et mixez jusqu’à ce qu’ils soient émiettés. 
Ajoutez le beurre fondu et mélangez. Étalez dans le fond d’un moule, tassez bien et réservez au frais.

Dans le robot, mélangez le Philadelphia, la crème liquide et 100 g de sucre jusqu’à obtenir une consistance lisse. 
Toujours en laissant le robot en marche, ajoutez lentement la liqueur, puis les œufs un par un. 
Versez cette garniture sur le fond de biscuits et mettez au four pour environ 50 minutes.

Laissez reposer le gâteau jusqu’à ce qu’il soit froid puis mettez-le au réfrigérateur au moins 5 heures ou mieux, une nuit.

Passez la crème épaisse au micro-ondes jusqu’à ce qu’elle soit chaude. Ajoutez le café soluble et le sucre. Réfrigérez jusqu’à refroidissement ou jusqu’au lendemain pour reprendre la suite de la recette.

Le lendemain, mélangez l’eau et le sucre restant dans une casserole et mettez sur feu vif.

Faites tourner la casserole pour mélanger, mais n’utilisez pas de cuiller.

Laissez cuire environ 15 minutes jusqu’à ce que le mélange soit doré mais pas brûlé.

Ajoutez la crème et mélangez. Attention car le mélange très chaud va faire des bulles et risque de vous éclabousser. Ajoutez le whisky dès que le mélange est lisse puis retirez du feu et laissez tiédir. Une fois qu’il est refroidi, versez ce caramel sur le gâteau.

Sortez votre crème au café bien froide, et fouettez au batteur pour obtenir une chantilly compacte. Utilisez-la pour décorer le gâteau avant le service ou servez-la a côté.

Ma sélection de livres de cuisine à dévorer – Mars

Photo par Rodrigo Galindez @FLickr
Pour vous aider à dépenser vos sous (des fois que vous manqueriez d’idées hein!), pour faire des jolis cadeaux gourmands aux autres mais surtout à vous mêmes, je vous propose une sélection de livres de cuisine du moment : sorties récentes, thèmes du moment, coups de cœur… cette liste est totalement arbitraire et n’engage que moi mais si j’avais un peu plus de sous, ils tomberaient directement dans mon panier !

Mug cakes salés

Les mug cakes ont beau être répandus sur les blogs depuis plusieurs années, c’est seulement depuis 6 mois environ que l’édition a rattrapé cette mode, avec une flopée de jolis bouquins qui sont sortis depuis mi-2013.
Parmi eux, j’apprécie particulièrement celui-ci, plus original car orienté sur les mug cakes salés. Jolies photos et recettes simples, de quoi se faire des petits plats gourmands et équilibrés quand on veut!

Street Food

La street food est un de mes fers de lance, ce très joli livre ne pouvait donc pas m’échapper! Ici le livre s’attaque à la cuisine de rue du monde entier, avec plus de 30 plats à manger sur le pouce, enfin plutôt sur ses jambes! Seul reproche, que je me dois de faire en tant que Not Parisienne… Les adresses citées en France sont toutes à Paris! Quand le monde de l’édition réalisera-t-il que 97% des français vivent dans le reste de la France?

Le Larousse du pain

Le credo de ce livre : vous faire réussir chez vous, et sans machine à pain plus de 80 recettes de pain! Si ‘j’avais, su , je n’aurais pas investi dans ma machine à pain! J’avoue que le piètre niveau des boulangeries lilloises et à fortiori de mon quartier me pousse de plus en plus à envisager le pain maison dès que e souhaite accompagner un bon repas ou préparer un brunch. J’ai déjà abandonné totalement les pains à burger et les brioches industriels, ce livre pourrait me faire sauter le pas du « tout maison »

Cheesecakes Berko

Pour ceux qui ne connaissent pas Berko, c’est une chaîne de pâtisseries spécialisée dans le les cheesecakes et cupcakes. Rien que la couverture en arc en ciel de cheesecakes réussit à me faire baver instantanément. Le crédo de Berko, c’est la déclinaison d’un cheesecake sur des parfums de toutes sortes. ce libre donne donc plein d’idées!
CHEESE CAKES DE CHEZ BERKO

Jamie en 15 minutes

Après son livre en 30 minutes chrono, Jamie pense aux gens encore plus pressés et sort 15 minutes! Je suis une fan inconditionnelle de Jamie Oliver, et s’il peut enjoliver ma cuisine du quotidien en seulement 15 minutes, je signe tout de suite!