Tous les articles par Not parisienne

A la recherche des œufs brouillés parfaits # 2

Il y a quelques temps j’étais tombée sur un article qui comparait les méthodes de préparation des œufs brouillés. Ce plat en apparence simplissime n’est pas si facile à maîtriser qu’il ne paraît, et le risque est grand de se retrouver avec une bête omelette à la place du Saint Graal. Je me suis donc promis a moi-même de tester toutes les méthodes de l’article et même d’autres si besoin, jusqu’à trouver THE recette.
oeufs-brouilles
Voici donc le test de la deuxième méthode, nommée méthode Rogue, aucun rapport avec Harry Potter, même si je vous l’accorde ce plat est un peu magique…
Tenez vous bien car cette méthode n’a juste rien à voir avec tout ce que vous pouviez connaître sur les œufs brouillés jusqu’à maintenant.

Oeufs brouillés façon Rogue

Ingrédients

– Oeufs
– sel, poivre

oeufs-brouilles-facon-rogue2

Faites fondre un peu de beurre dans une poêle a feu doux.
Déposez vos œufs, sans les casser dans la poêle (comme si vous faisiez des œufs au plat)
Vite, sans laisser cuire (sinon vous aurez effectivement des œufs au plat!), mélangez le blanc et uniquement le blanc, sans crever les jaunes.
Quand le blanc est cuit, retirez du feu, crevez les jaunes et mélangez l’ensemble énergiquement.
Salez, poivrée, mangez!

Avec cette méthode, vous êtes censés profiter de tous les avantages du plat : un jaune coulant et goûteux, un blanc bien cuit qui apporte la texture.

Personnellement j’ai été impressionnée par la facilité de ce plat, sa rapidité et le peu d’ingrédients nécessaires !

Le résultat est bon, mais n’a pas le côté crémeux que j’attends des œufs brouillés.

Je la testerai prochainement avec un supplément de crème juste pour voir!

Par contre j’adopte cette recette pour les petits plats rapides du soir, elle permet de varier des œufs au plat et des traditionnelles omelettes, et en moins d’une minute! ( sérieusement ! )

oeufs-brouilles-facon-rogue
Source : http://food52.com/blog/8583-how-to-make-perfect-scrambled-eggs

6 cocktails provoquant un bonheur presque parfait!

 Un cocktail magique n’est pas, à mon sens, un cocktail complexe à réaliser, avec des dégradés de huit couleurs et des sculptures de fruits au dessus.  Celui là, on se le garde à boire au View bar de Shanghaï ou au Mariott de Varsovie, et on laisse à leurs talentueux barmans le plaisir de nous faire mouiller la culotte fondre sur nos chaises.

 

Là, je vous parle plutôt du cocktail simple, voire simplissime pour certains, au point qu’on les boit au quotidien presque aussi facilement qu’une bière, et qu’ils deviennent nos petites madeleines (d’alcoolos).

Cette sélection est très personnelle, et elle sera amenée à bouger dans le temps, au fil des découvertes et des envies.

1 – Le mojito basilic

 

Mojito made with rum, lime, sugar, mint, club soda, served in a tall glass.

Le mojito, qui est récemment devenu un sport national en France, est une passion depuis plusieurs années chez nous. Les bars à mojito fleurissent de partout, avec leurs recettes de mojito fraise, framboise, leurs french mojito avec même pas de rhum, j’en passe et des meilleures. Une variante qui a conquis mon cœur est le mojito basilic, tellement plus frais que frais qu’il en deviendrait presque plus mojito que le mojito classique. Une autre variante sympa est le mojito concombre, mais je ne l’ai pas retenu ici car j’ai déjà un autre cocktail au concombre dans ma liste (oui, j’aime pouvoir boire en ayant l’impression d’être au potager)


=>6 cl de rhum blanc
=>eau gazeuse Citron/Citron Vert
=>5 cl de sucre de canne liquide
=>1/2 cuillère de sucre roux
=>1/2 citron vert
=> 7 feuilles de basilic
=>glace pilée ou glaçons

Couper une rondelle de citron vert et la déposer au fond du verre à cocktail.
Mettre des glaçons dans un torchon propre, et les piler avec un marteau.
Couper les feuilles de basilic en petits morceaux et les mélanger à la glace pilée.
Remplir le verre de glace pilée/basilic aux 2/3.
Ajouter les 5 cl de rhum, 5 cl de sucre de canne liquide et le jus du reste de citron vert, puis compléter avec l’eau gazeuse.
Saupoudrer de sucre roux.

Photo par TheCulinaryGeek @Flickr

2 – La vodka caramel

Une petite douceur dont je ne me lasse pas, à noyer de glace pilée pour plus de plaisir.

2 cl de sirop au caramel Monin

4cl de vodka

Glace pilée à outrance

Mélanger- boire

3 – La poire vanille

Une association magique testée dans de nombreux cocktails. A la maison, je le bois en version on ne peut plus simple, et c’est un régal. Glace pilée exigée ici aussi.

2 cl de sirop de vanille

4 cl de vodka

6 cl de jus de poire

Mélanger- boire

4 – L’absolut Pears cranberry

Découvert dans un petit bar de Stockholm, ce mélange est simplement divin et tellement simple à réaliser, si ce n’est la grande difficulté à trouver la fameuse absolut Pears en France. On peut toujours remplacer l’absolut Pears  par de la absolut normale et du jus de poire, mais ça n’a alors plus vraiment le même goût qu’en suède.

4 cl d’absolut pears

10 cl de jus de cranberry (Oceanspray va très bien)

Mélanger- boire

5 – Le kir châtaigne

Selon moi, le sirop de châtaigne rend sa dignité à tout mauvais mousseux, et rien que pour ça, il faut lui dire merci.

1,5 cl de sirop de châtaigne

10 cl de mousseux, clairette, ou champagne (mais l’intérêt est plutôt de rendre buvable les mauvais mousseux, le bon champagne est bon sans rien)

Mélanger- boire

6 – Le pimm’s

5670084817_4b7b4db2fa_b

Découvert au Dog’s bar d’Édimbourg, après un repas au restaurant du même nom, ce cocktail tout frais me rappelle immédiatement l’ambiance cosy et chaleureuse de ce lieu, aménagé comme une vieille bibliothèque de grand mère Scottish dans un sous sol.

Le Pimm’s est assez dur à trouver en France. Il y a en aurait dans les Lafayette Gourmet ( le bon vieux Lafayette de Lille ne fait malheureusement pas ce rayon), chez Nicolas ( en ligne tout au moins, à vérifier en boutique) et (oh!) on en trouve actuellement à bas prix chez Cdiscount. (oui, oui).


– 4cl de Pimm’s
– de la limonade
– un concombre
– des fruits: fraises, pommes oranges, citrons…à ajuster suivant la saison
– de la menthe fraîche


Dans un grand verre, mettre des glaçons, le Pimm’s.
Ajouter une rondelle de concombre coupée en quarts, une fraise coupée en 4, une lamelle de pomme, une framboise, une mini tranche d’orange coupée en triangle isocèle et 4 ou 5 feuilles de menthe.
Arroser le tout de limonade et mettre une paille dans le verre.

Mélanger- boire
Photos par whitneyinchicago @Flickr

Cultivez votre propre menthe!

Pour toutes celles qui disposent d’un jardin, d’un balcon ou même d’un rebord de fenêtre, planter de la menthe me semble une riche idée. D’abord parce qu’elle sent bon et pousse ultra facilement. Pas besoin d’être née avec des pelles à la place des mains pour savoir la cultiver, la jolie verte se débrouille toute seule!
Presque trop, au point d’envahir tout votre jardin si vous n’y prêtez pas garde.
P1060548

De mon côté, quand j’ai eu la chance d’avoir un jardin après dix ans d’appartement, j’ai vite piqué deux pousses un peu miteuses a ma maman, que j’ai mises en pot, et au vu de leur aspect défraîchi, j’ai vite profité d’une balade chez compagnons des saisons pour acheter un deuxième plant que j’ai mis dans un autre pot a côté des premiers. Quelques jours plus tard, les premières pousses étaient totalement requinquées et celle achetée s’épanouissait à vue d’œil.
Quelques semaines plus tard, les beaux jours arrivant, je découvre sous ma haie quelques plantations qui pointent leur nez : avec l’hiver, je n’avais pas remarqué que j’avais déjà de la menthe chez moi!
Suivant les conseils de mon entourage, je décidé de la déterrer pour éviter qu’elle ne se propage, et je la replante dans une jolie bassine.
Il faut que je vous explique que jamais en 30 ans d’existence je n’ai gardé une plante en vie, de ma première kalanchoé au bonsaï que j’ai eu lycéenne et que j’arrosais au coca cola.
Bref je déterre, je plantouille tant bien que mal, les pousses ne tiennent même pas debout et je ne suis   P1060547même pas sûre d’avoir gardé assez de racines pour que le machin puisse vivre. J’abandonne dubitative ma bassine dans un petit coin, et puis je n’y pense plus.

Quelques jours plus tard, j’avais un champ de menthe dans la bassine… Et ça commençait déjà à repousser dans le jardin là ou j’avais tout arraché !
Cette plante a un instinct de survie dingue, et peut vous fournir plusieurs fois par an sur un même plant!

Et c’est tant mieux, car il en faut une belle quantité, rien que pour le thé a la menthe et le mojito.

P1060549

Ensuite, il y a  des dizaines d’utilisations magiques pour la menthe, comme :

Une astuce déco pour les boissons d’été : les glaçons framboise et menthe

Personnellement vers la fin de l’été avant qu’elle ne commence à dépérir, je cueille tout et je congèle en petites portions : dans les mojitos il suffit de la mettre encore gelée dans le verre, elle dégèle immédiatement au contact du liquide.

Les 5 (+1) manières de reconnaître un burger digne de ce nom au restaurant

408384716_52cde3b4f1_zPhoto  par pointnshoot  @Flickr
Aujourd’hui, je vous livre mes astuces pour reconnaître un vrai bon restaurant de burgers. C’est en gardant cela en tête que (j’évalue les restaurants cités sur ce blog d’ailleurs. Bon la plupart du temps, pour pourvoir évaluer le urger, il faut l’avoir devant soi, et dans ce cas le plus simple est encore de le goûter. Mais dans certaines brasseries où je buvais un verre, en me demandant s je ne resterais pas manger le simple fait de voir les burgers arriver à une table voisine m’a permis de changer de crèmerie pour manger et d’éviter un gros fail.
2525387947_0e0d0ef572_b
Photo par dweekly @Flickr

1 – Le pain

Il est fait maison, ou par le boulanger du quartier. En tout cas, il n’a pas Harry’s gravé au milieu du bun.

2 – la viande

Le patty doit être composé sur place, donc sa forme ne doit pas être trop régulière ni trop plate. Idéalement, il est même plutôt épais, pour rester moelleux à cœur même en étant grillé sur les côtés

3 – le fromage

S’il est orange, tout carré comme les burgers Charal micro-ondables, c’est pas bon. Si ce n’est pas vraiment du fromage mais plutôt une sauce parfum fromage, fuyez, vous êtes chez Mc Do.

4 – les frites

Idéalement elles devraient être maison. Malheureusement beaucoup d’établissements proposant de très bons burgers n’ont pas encore compris cette règle. Certains s’en sortent mieux que d’autres en proposant des potatoes, qui à mon avis supportent mieux le surgelé que les frites classiques ( qui font tout de suite mc cain, mc do ou kebab).

5 – les légumes

Si vous avez 3 feuilles de salade, une rondelle de tomates et 3 morceaux d’oignons émincés, vous êtes dans un kekab. Si la salade n’est pas en sachet, que l’assaisonnement est maison, et qu’on vous ajoute quelques pickles marinés sur place ou un coleslaw maison, vous avez gagné.

6 – en bonus : les sauces maison

Rien de tel qu’une vraie mayonnaise ou sauce cocktail. Cela ne prend que quelques instants à préparer mais la plupart ne s’embêtent pas et posent la Bénédicta et le Heinz à même la table. Le pire c’est qu’on ne sait pas depuis combien de temps il sèche là (le bout rouge tout collé de ketchup donne parfois une idée) , ni qui a mis ses doigts dedans ( cf certains restaurants où la moutarde et à moitié à l’air libre). Vraiment, une sauce maison, à al fois dans le burger et pour accompagner les frites, c’est le détail qui fait la différence entre une bonne adresse et une adresse exceptionnelle.
La plupart des adresses de bons burgers ne respectent pas intégralité de ces points. Disons que si la moitié des points est remplie, (avec la priorité sur les premiers), vous pouvez vous régaler. Si vous trouverez une adresse qui cumule l’ensemble de ces remarques, vous avez tiré le gros lot : ne donnez cette adresse à personne!

Big Fernand ouvrirait à Lille en mai

En fin 2013 je vous annonçais avec émotion et sans oser y croire l’arrivée de Big Fernand à Lille. Il semble que la date se précise et que l’enseigne ouvrirait en mai… Je suis de près cette info car j’espère être aux premières loges pour tester cette nouvelle adresse !
Également attendu (en mai?), l’arrivée d’un Burger King en drive sur la métropole. Autant dire que cette année va marquer la consécration d’un rêve pour nombre d’entre nous ! (Mais pas la réussite de mon régime, reporté constamment depuis 1998)
Affaire à suivre pour les lillois!

Confiture de rhubarbe et étiquettes pour confitures

Quand nous avons emménagé dans notre nouvelle maison en avril, j’ai été ravie de découvrir un énorme pied de rhubarbe au fond de notre jardin. La rhubarbe, c’est plus un souvenir d’enfance qu’une saveur qui me plait : il y en avait dans le jardin de mes parents, et j’adorais l’aspect de ses tiges rosissantes, et regarder ma mère se débarrasser de tous les insupportables petits fils qu’il y a dedans quand elle voulait la cuisiner…
Mais niveau goût, bof, je ne suis pas une fan des saveurs acides, alors bon…  confiture-fraise-rhubarbe4
Maintenant, comme je suis une obsessionnelle de la récup alimentaire ( jeter le moins possible, faire par soire même un maximum de choses) et que j’adore m’acharner à aimer les trucs que je n’ aime pas, je me devais de faire quelque chose de la rhubarbe de mon jardin!
Tout l’été j’en ai ramassé, jusqu’à condamner mon congélateur tellement j’en ai mis dedans. Je l’ai oubliée un certain temps, mais à force de devoir utiliser un pied de biche pour ranger 2 steaks hachés, ca m’a rappelé sa présence.
Il était temps d’en faire quelque chose.
J’ai donc commencé par 2 confitures. Mon objectif était de marier la rhubarbe avec un autre fruit plus sucré pour tuer l’acidité, mais malgré tout garder le goût de la rhubarbe.
confiture-poire-rhubarbe
La première confiture, rhubarbe fraise, est un régal absolu. Par contre, le goût de la fraise domine un peu l’ensemble. La rhubarbe apporte un peu d’acidité et de fraîcheur, mais je ne suis pas sure qu’on la reconnaisse si on n’est pas au courant qu’il y en a.
Pour la deuxième c’est l’inverse : la poire tue un peu l’acidité de la rhubarbe, ce qui rend l’ensemble très bon, mais son goût n’est pas réellement présent. Quand au thym, personnellement je ne le sens pas alors que j’avais mis 4 branches. C’était du thym sec, peut-être qu’avec du frais ça aurait été mieux, ou en mettant en plus une cuiller de feuilles dans le mélange que j’aurais laissé dans le pot.
En tout cas de mon point de vue les 2 confitures sont une réussite puisqu’elles me permettent de manger de la rhubarbe sans hurler « argloub ça pique » à chaque bouchée, et sans devoir rouler mes tartines dans le sucre pour faire passer l’acidité!
confiture-fraise-rhubarbe3

Confiture fraise rhubarbe

Temps de préparation : 30 minutes
Temps de cuisson : 35 minutes

Pour 3 gros pots
– 500 g de fraises
– 500 g de rhubarbe

– 1 kg de sucre spécial confitures

– le jus d’un citron

Équeutez les fraises et coupez-les en gros morceaux.
Lavez la rhubarbe et coupez-la en tronçons d’environ deux cm de longueur en vous débarrassant au maximum de ses insupportables petits fils.
Mettez les fruits ensemble dans un saladier et couvrez de sucre, ajoutez le jus de citron. 
Laissez macérer pendant une heure, puis versez le tout dans la bassine à confiture et  faites cuire jusqu’à épaississement (environ 10 minutes après l’ébullition, mais le plus sûr est de bien surveiller!)
Pendant ce temps, préparez les bocaux en les stérilisant au four 15 min à 150°C.
Sortez-les et versez la confiture bouillante dedans. Fermer aussitôt, renversez les bocaux et laissez-les comme ça 5 min, puis remettez-les à l’endroit pour qu’ils se ferment hermétiquement.
Laissez refroidir, puis dégustez.
confiture-fraise-rhubarbe

Confiture de rhubarbe poire au thym

Pour 4 pots

– 500 g de rhubarbe (épluchée et délestée au maximum de ses fils)
– 500 g de poires (épluchées également)
– 1 kg de sucre spécial confitures
– 4 branches de thym

Épluchez la rhubarbe et la couper en tronçons de 1 cm en enlevant un maximum de fils.
Épluchez et coupez les poires en gros morceaux. Mettez-les dans votre faitout . Ajoutez le sucre gélifiant ainsi que les branches de thym.
Faites chauffer à feu doux afin de faire fondre le sucre. Lorsqu’il est bien fondu augmentez le feu et portez à ébullition le contenu du faitout.
Comptez 7 minutes à partir de l’ébullition. Retirez les branches de thym.

Pendant ce temps, préparez les bocaux en les stérilisant au four 15 min à 150°C.
Sortez-les et versez la confiture bouillante dedans. Fermer aussitôt, renversez les bocaux et laissez-les comme ça 5 min, puis remettez-les à l’endroit pour qu’ils se ferment hermétiquement.
Laissez refroidir, puis dégustez.
confiture-fraise-rhubarbe2

Petit cadeau surprise

Pour celles qui souhaitent télécharger les étiquettes, cliquez ici, (il y a plein d’autres parfums) ou ici pour les avoir vides, avec des pointillés pour écrire à la main le parfum de la confiture (il vous faudra alors un feutre blanc)

Tarte ultra-simple au chocolat et poire

tarte-choco-poire2
La tarte au chocolat fait partie de mes 10 pâtisseries incontournables, celles pour lesquelles je craque systématiquement même en période régime, celles pour lesquelles je me lèverais un dimanche matin encore bourrée pour aller acheter les ingrédients avant que le petit casino ferme (fermer à midi le dimanche, on n’a pas idée). Bref, j’adore j’adore j’adore, et ce que j’adore encore plus est le fait que c’est un dessert ultra facile à réaliser. Enfin, il existe des centaines de recettes de tartes au chocolat, mais en voici une que j’ai adoptée il y a près de 10 ans et que je trouve très bonne, pour un investissement de temps minimum, et un nombre d’ingrédients très raisonnable également ( du genre qu’on peut avoir chez soi au cas où).

Je pense qu’on peut la faire avec des poires normales, mais j’aime le côté cuisine du placard et très « rien à faire » des poires en conserve.

 tarte-choco-poire

Tarte poire chocolat

1 tablette de chocolat pâtissier noir
3 œufs
120 g de sucre
20 cl de crème liquide
1 petite boîte de poires au sirop
1 pâte brisée

Préchauffez votre four à 200°C. Dans un plat à tarte, placez votre pâte et piquez-la. Posez des haricots secs ou un deuxième moule à tarte dessus et faites cuire la pâte pendant 15 minutes.
Pendant ce temps, coupez les poires en tranches fines.
Faites fondre le chocolat au micro-ondes avec une cuiller à soupe d’eau. Stoppez régulièrement la cuisson pour mélanger. Quand le mélange est bien liquide, ajoutez les œufs, le sucre et la crème.

Disposez les morceaux de poire sur la pâte. Ajoutez la préparation puis faîtes cuire 25 min à 200°C.

Laissez refroidir. Cette tarte est encore meilleure selon moi le lendemain, après une nuit au frigo.  tarte-choco-poire-gros-plan

Ma sélection de livres de cuisine à dévorer – Mars

Photo par Rodrigo Galindez @FLickr
Pour vous aider à dépenser vos sous (des fois que vous manqueriez d’idées hein!), pour faire des jolis cadeaux gourmands aux autres mais surtout à vous mêmes, je vous propose une sélection de livres de cuisine du moment : sorties récentes, thèmes du moment, coups de cœur… cette liste est totalement arbitraire et n’engage que moi mais si j’avais un peu plus de sous, ils tomberaient directement dans mon panier !

Mug cakes salés

Les mug cakes ont beau être répandus sur les blogs depuis plusieurs années, c’est seulement depuis 6 mois environ que l’édition a rattrapé cette mode, avec une flopée de jolis bouquins qui sont sortis depuis mi-2013.
Parmi eux, j’apprécie particulièrement celui-ci, plus original car orienté sur les mug cakes salés. Jolies photos et recettes simples, de quoi se faire des petits plats gourmands et équilibrés quand on veut!

Street Food

La street food est un de mes fers de lance, ce très joli livre ne pouvait donc pas m’échapper! Ici le livre s’attaque à la cuisine de rue du monde entier, avec plus de 30 plats à manger sur le pouce, enfin plutôt sur ses jambes! Seul reproche, que je me dois de faire en tant que Not Parisienne… Les adresses citées en France sont toutes à Paris! Quand le monde de l’édition réalisera-t-il que 97% des français vivent dans le reste de la France?

Le Larousse du pain

Le credo de ce livre : vous faire réussir chez vous, et sans machine à pain plus de 80 recettes de pain! Si ‘j’avais, su , je n’aurais pas investi dans ma machine à pain! J’avoue que le piètre niveau des boulangeries lilloises et à fortiori de mon quartier me pousse de plus en plus à envisager le pain maison dès que e souhaite accompagner un bon repas ou préparer un brunch. J’ai déjà abandonné totalement les pains à burger et les brioches industriels, ce livre pourrait me faire sauter le pas du « tout maison »

Cheesecakes Berko

Pour ceux qui ne connaissent pas Berko, c’est une chaîne de pâtisseries spécialisée dans le les cheesecakes et cupcakes. Rien que la couverture en arc en ciel de cheesecakes réussit à me faire baver instantanément. Le crédo de Berko, c’est la déclinaison d’un cheesecake sur des parfums de toutes sortes. ce libre donne donc plein d’idées!

Jamie en 15 minutes

Après son livre en 30 minutes chrono, Jamie pense aux gens encore plus pressés et sort 15 minutes! Je suis une fan inconditionnelle de Jamie Oliver, et s’il peut enjoliver ma cuisine du quotidien en seulement 15 minutes, je signe tout de suite!

Risotto fleuri pour le retour du Printemps

Ah le printemps, le beau temps qui revient, les premières fleurs, les envies de voyage, et avec elles l’envie de perdre ce foutu pneu de gras de se sentir légère! Bref, pour le retour du printemps, je vous propose (une fois n’est pas coutume) un plat sain et fleuri avec ce risotto à l’aubergine et aux Saint-Jacques à la rose. Quel joli nom me direz-vous, mais l’essentiel est surtout de savoir si c’est bon!! Je vous confirme que c’est à se taper le cul par terre. Après je ne suis pas d’une objectivité folle, car le risotto est un de mes plats préférés, je pourrais m’en gaver tous les jours sans jamais me lasser! Mais mon homme qui n’est pas fan de Saint Jacques, pas fan d’aubergines, pas fan de cuisine aux fleurs a tout mangé sans râler, c’est pour dire si c’est bon!^^
 risotto-rose

Risotto à l’aubergine et aux Saint-Jacques à la rose

Pour 2 personnes

  • 100 g de riz arborio
  • 1 aubergine
  • 1 échalote
  • 5 cl de vin blanc
  • 400 ml de bouillon de légumes
  • 40 g de parmesan
  • 2 cà s de beurre
  • 2 c à c d’huile d’olive
  • 1 c à c d’ail en poudre
  • 1 c à c d’herbes de Provence
  • 1 pincée de piment
  • 12 belles saint Jacques
  • 2 pincées de pétales de roses séchées
  • 1 c à s d’eau de rose

Coupez les aubergines en rondelles épaisses de 1 cm.
Déposez-les dans une assiette, salez généreusement.
Laissez dégorger 40 min.
Préchauffez votre four a 220°.
Rincez et séchez les rondelles d’aubergine.
Saupoudrez d’ail, piment et herbes de Provence. Ajoutez un filet d’huile d’olive.
Grillez 4-5 min par face, retournez à mi-cuisson.
Elles doivent être tendres et dorées.
Épluchez et émincez l’échalote. Râpez le parmesan.
Mettez votre bouillon à chauffer.
Faites fondre le beurre dans une casserole.
Ajoutez l’échalote, elle ne doit pas colorer, puis ajoutez le riz. Il doit devenir translucide et légèrement nacré.
Versez le vin blanc.
Lorsque le vin est presque évaporé, ajoutez la première louche de bouillon.
Ajoutez le bouillon louche par louche une fois que la précédente est pratiquement évaporée. Vérifiez le temps de cuisson en goûtant (en général 18 à 20 minutes). Il est possible qu’il vous reste du bouillon à la fin.
Coupez l’aubergine en gros morceaux. Ajoutez-la au risotto 5 minutes avant la fin de la cuisson.
Dans une poêle, faites chauffer un filet d’huile d’olive et faites dorer les noix de saint Jacques avec les pétales de rose.
A la fin de la cuisson du risotto, ajoutez le parmesan et l’eau de rose. Gardez quelques pincées de parmesan pour décorer le plat.
Couvrez pendant 2 minutes.
Déposez les Saint Jacques sur le risotto, puis le parmesan, et mangez vite!

risotto-rose2

La Box Eat Your Box de mars

J’ai pas mal traîné avant de vous présenter la box Eat Your Box de mars, non pas que je l’aie reçue en retard ou qu’elle ne m’ait pas plu, mais j’avais préparé l’article et oublié de le poster ^^.
Heureusement le mois de mars n’est pas fini et je m’empresse donc de vous dévoiler son contenu.
box-mars3
Cette box m’a beaucoup plus car contrairement aux précédentes les produits salés sont un peu plus présents. Le reproche principal que je faisais ces derniers mois étant justement que les sélections contenaient trop de produits sucrés…
La plupart des produits m’ont bien plu et ont déjà fini dans mon estomac, seul regret sur le Melfor, qui était déjà présent dans une box il y a 2 ou 3 mois… J’aime beaucoup ce produit et ce sont deux arômes différents, mais j’aurais préféré qu’il se passe plus de temps avant de recevoir cette nouvelle bouteille.
box-mars
La box de mars contient :
  • Un smoothie nu ananas banane coco : je l’ai englouti aussi sec, un très bon smoothie qui n’est pas sans rappeler la Pina Colada ( version sans alcool à consommer dès 8 h du matin…)
  • Une mayonnaise au Wasabi : goût très sympa qui reproduit bien le wasabi, une sauce idéale pour grignoter et trempouiller des crudités à l’apéro
  • 2 paquets de chips pop chips une texture et des parfums sympa
  • Une bouteille de Melfor, sorte de vinaigre assez doux parfumé aux épices, spécialité d’Alsace
  • Une préparation à cupcakes Valentine et Patachou : je n’avais jamais testé ce type de préparation, je me suis donc empressée de cuisiner ce produit et le résultat est très sympa!
  • Une huile d’olive aromatisée au basilic Oliviers et Co : produit que je connais déjà et que j’aime beaucoup
  • Un zesteur   qui finira bientôt en cadeau pour vous car j’en ai déjà un 😉
Voilà, vous découvrirez prochainement les tests réalisés avec ces produits, et notamment les cupcakes au caramel au beurre salé réalisés avec la préparation pour cupcakes, et un tartare de Saint Jacques au Melfor.
box-mars2