Archives par mot-clé : champignons

Bagel burger chorizo, poivrons et ricotta

En France, nous ne consommons pas beaucoup de bagels comparé aux États-Unis où ils sont une institution, à mon grand regret, car j’adore ça! Mais il me semble que les choses sont en train de changer, car pas mal de restaurants et de fast-food dédiés au bagel  ont ouvert ces derniers temps à Lille! Chez vous aussi ils poussent comme des champignons? La question que je me pose maintenant est : le bagel sera-t-il le nouveau burger? En tout cas, rien ne m’empêche de m’en faire à la maison quand j’en ai envie.

Voilà que  je réitère une expérience que j’avais déjà tentée il y a quelques temps et qui m’avait bien plu : utiliser des bagels pour en faire des burgers, comme ici! Normalement, le bagel est plutôt rempli avec du fromage frais (creamcheese), du saumon et de l’avocat, mais puisqu’il est rond, délicieux et coupé en deux parties, qui nous empêche d’en faire un pain à burger?



La liste des ingrédients de ce bagel burger est simple. J’ai choisi de le réaliser avec des saveurs du sud : du chorizo, du poivron mariné, des tomates séchées, de la ricotta… Étant donné que les beaux jours reviennent, il me prend de plus en plus l’envie de manger à l’extérieur et de me faire des plats frais qui évoquent l’été! J’ai mis de la roquette qui est ma salade préférée, mais vous pouvez utiliser la variété que vous préférez.

J’achète mes steaks hachés chez un boucher de quartier qui les réalise sous mes yeux, ils sont incroyablement bons! Quand l’envie m’en prend, je les mélange avec un peu d’oignon et des épices pour renforcer les parfums du burger, mais ce n’est pas indispensable. Pour le fromage, je préfère acheter du fromage en bloc et couper moi-même de fines tranches, cela a plus de goût et coûte moins cher au kilo que les tranchettes toutes faites ou le gruyère râpé. Le gruyère n’est pas un fromage très fort, mais je trouve qu’il tient bien le mariage avec le chorizo malgré tout.

  

Avec cette recette, je participe au concours pour les 4 ans du blog « La cuisine de Poupoule« !

Bagel burger chorizo, poivrons et ricotta

Pour 2 bagels

  • 2 bagels
  • 2 steaks
  • 30 g de gruyère
  • 120 g de ricotta
  • 20 g de poivrons marinés
  • 20 g de tomate séchée
  • 1 c. à c. de romarin
  • 4 rondelles fines de chorizo.
  • 2 poignées de roquette
  • 1 c. à s. d’huile
  • Sel, poivre

Coupez en petits morceaux la tomate séchée et les poivrons marinés. Mélangez la ricotta avec le romarin, la tomate, le poivron, salez et poivrez. puis tartinez généreusement sur chaque morceaux de bagel.
Déposez la roquette par dessus.
Faites cuire vos steaks à la poêle. Quand ils sont presque cuits, déposez dessus le fromage en lamelles, déposez le chorizo en tranches dans la poêle, puis prolongez la cuisson d’une minute à couvert pour que le fromage fonde sur la viande et que le chorizo dore.

Déposez le steak au fromage sur le bagel, puis le chorizo, refermez.

Spécialité de Thaïlande : Tom kha taohu

J’ai découvert cette soupe de tofu et de coco dans un restaurant thaï il y a quelques années. J’étais dubitative car le fait de manger une soupe en entrée ne me laisse pas rêveuse, mais c’était au menu donc je ne l’ai pas refusée… Quelle surprise ce fut! Parfumée, goûteuse, cette soupe était une vraie révélation pour moi, et j’en aurais bien fait un plat complet tant c’était bon!
Les thaïlandais adorent leur nourriture (et nous aussi!) et elle semble être un élément central de leur culture. A tel point qu’on dit que les thaïlandais ne se disent pas «comment allez-vous?» pour se saluer. Au lieu de cela, ils demandent  « avez-vous déjà mangé? » Je ne suis jamais allée là-bas, donc je ne sais pas si c’est vrai, mais je crois que j’aimerais qu’on me dise bonjour comme ça!
 
Le Tom Kha taohu est la variante végétarienne du tom kha gai,  une soupe traditionnelle thaïlandaise très populaire, connue pour ses arômes intenses et aromatiques et son bouillon riche et crémeux au lait de coco. Des morceaux de tofu et des champignons nagent dans un bouillon savoureux parfumé au galanga, au citron vert et à la citronnelle. Complétez avec une poignée de coriandre et vous obtenez une parfaite combinaison de sucré, salé et acide! C’est une soupe rapide et facile à faire, mais ses saveurs sont délicieusement complexes.
En Thaïlande, le Tom Kah taohu, tout comme le tom kha gai, est mangé plus comme un curry qu’une soupe, accompagné d’une assiette de riz.
Chez nous, il est toujours relégué à la catégorie «soupe» dans les livres de cuisine et sur les menus du restaurant. Mais malgré la présence de bouillon, vous pouvez donc le consommer comme là-bas, déposé sur du riz, pour en faire un plat plus complet. Vous pouvez même verser votre riz directement dans le bouillon, pourquoi pas!

Maintenant, un petit conseil pratique… Le galanga ressemble au gingembre. Il est d’ailleurs de la même famille, mais il a une saveur plus poivrée et piquante. Utilisez du galanga pour cette recette si vous en trouvez, ou remplacez-le par du gingembre.

Tom Kha taohu

  • 40 cl de lait de coco
  • 1 litre de bouillon de légumes
  • 500 g de tofu ferme, coupé en cubes
  • 2 tiges de citronnelle, coupées en morceaux
  • 1 c. à s. de galanga ou gingembre fraîchement râpé
  • 3 c. à s. de jus de citron vert frais
  • 2 c. à s. de pâte de curry
  • 3 c. à s. de sauce de soja
  • 1 c. à c. de sirop d’agave
  • 250 g de champignons tranchés
  • 4 c. à s. de coriandre fraîche hachée
  • Sel, poivre

Mettez tous les ingrédients dans une casserole sauf les champignons et la coriandre.
Faites cuire à feux doux 1 heure à couvert.
Ajoutez les champignons et laissez cuire 20 minutes supplémentaires.
Hors du feu, ajoutez la coriandre, du sel et du poivre et servez.

Source d’inspiration :
 http://www.lolaskitchenlab.com/slow-cooker-tom-kha-gai-thai-coconut-soup/

Pâtes gratinées au champignons et petit pois

Aujourd’hui, je vous propose une recette simple et gourmande à base de champignons ! Je voue aux champignons un véritable culte, je crois que je pourrais manger de la poêlée de champignons à chaque repas, petit déjeuner et goûter inclus tellement j’adore ça! Que ce soit sur les pâtes, le riz ou dans les burgers, je trouve qu’ils apportent toujours quelque chose à un plat!

gratin-petits-pois-pates-parmesan

Si vous aussi vous êtes amateurs de champignons, avez vous repéré les kits qui fleurissent partout pour pouvoir en faire pousser soi-même ?

Mon homme m’en a offert un pour mon anniversaire avec des pleurotes roses, et le résultat été bluffant, pourtant je n’ai pas la main verte! Il ne va pas falloir trop tarder avant que je m’en reprenne un avec une autre variété de champignon!

gratin-petits-pois-pates-parmesan-3
P.S. : Si vous aussi le printemps vous donne envie de petits pois, ce crumble chèvre petits pois et haricots plats va vous plaire !

Pâtes gratinées au champignons et petit pois

  • 250 g de pâtes fraîches farcies
  • 100 g de champignons en tranches
  • 80 g de petits pois
  • 15 cl de crème liquide
  • 1/2 c. à c. d’ail semoule
  • 1/2 c. à c. de romarin
  • 1 oignon
  • 2 c. à s. parmesan
  • 2 c. à s. de chapelure
  • Sel, poivre

Faites revenir l’oignon et les champignon émincés jusqu’à ce qu’ils commencent à dorer.  Ajoutez les petits pois et prolongez de 2 à 3 minutes. Ajoutez alors la crème et l’ail semoule, mélangez, arrêtez le feu, salez et poivrez.

Préchauffez le four à 180°C.
Déposez les pâtes dans un plat à gratin. Versez le mélange aux champignons sur les pâtes.
Saupoudrez par dessus le parmesan, la chapelure, et le romarin.
Enfournez 10 minutes jusqu’à ce que l’ensemble ait bien gratiné.

gratin-petits-pois-pates-parmesan-2

One pot pasta thaï épicées

Je ne sais pas vous, mais moi j’adore la cuisine épicée. Il y en a certains qui ont la gorge en feu au moindre tour de moulin à poivre en trop, et il y a ceux qui apprécient le jour même mais ont mal au ventre toute la journée le lendemain (et donc finalement ils finissent par ne plus apprécier non plus).
J’ai la chance de n’appartenir à aucune des deux catégories : je suis capable de manger des plats que d’autres jugent immangeables et de les apprécier. Mais je ne suis pas une kamikaze non plus! Je peux vous dire que j’ai mangé en Chine des plats de cuisine sichuane qui arrachaient vraiment, vraiment beaucoup, c’était délicieux… Mais j’avais l’impression que mon haleine allait prendre feu si un fumeur passait à moins de 5 mètres de moi tellement c’était violent!
Mon homme supporte encore mieux le piquant que moi, donc je m’en donne à cœur joie en cuisine, et chez nous il y a toujours un pot de purée de piments dans le frigo.
La recette que je vous propose de réaliser aujourd’hui est épicée grâce à la sauce sriracha, vous savez, cette sauce pimentée chinoise dont je vous ai parlé ici. Je vous indiquais comment la réaliser maison, mais vous pouvez en trouver toute faite dans toutes les épiceries chinoises au ou rayon cuisine du monde des hypermarchés.
Avec cette recette, vous n’allez pas cracher le feu je vous rassure, pas la peine de prévoir un litre de lait à côté de vous, surtout que j’ai vu une émission qui démontrait que cette astuce ne fonctionne pas très bien contre le piment… Il vaut mieux prendre de la chlorophylle ou du menthol, bref un chewing-gum en cas d’alerte au piquant!
Cette recette a tout pour plaire, car elle est réalisée en one pot, c’est à dire qu’on ne salit qu’une seule casserole et le tour est joué!
 

One pot pasta thaï épicées

Pour 2 gros bols
  • 150 g de vermicelles de riz
  • 3 c. à s. d’huile de sésame
  • 1 courgette, coupée  en deux dans la largeur puis en tranches
  • 4 champignons shiitaké deshydratés
  • 2 pincées d’ail en poudre
  • 2 c. à s. de sauce soja
  • 1 c. à s. de nuoc mam
  • 1/2 à 2 c. à s. de sauce sriracha
  • 1 cm de gingembre frais râpé
  • 1 c. à s. de coriandre fraîche
  • 1 oignon
  • 2 c. à s. de goma-sio ou sésame
  • 25 cl + 30 cl d’eau
Faites bouillir 25 cl d’eau et mettez-y  les 4 champignons à se réhydrater une quinzaine de minutes.
Pendant ce temps, râpez le gingembre, préparez la courgette et épluchez l’oignon.
Égouttez les champignons mais gardez le jus de trempage.
Mixez grossièrement les champignons et l’oignon.
Dans une poêle,  déposez 2 cuillers à soupe d’huile de sésame et faites revenir les courgettes, le mélange champignon oignons et le gingembre environ 8 minutes avec l’ail en poudre, du sel et du poivre.
Ajoutez les pâtes, le jus des champignons, le reste de l’eau, la sauce soja, le nuoc mam, la sauce sriracha.
Couvrez et faites cuire 4 à 5 minutes jusqu’à ce que le bouillon soit presque bu et que les pâtes soient cuites.
Ajoutez presque toute la coriandre fraîche, l’huile de sésame restante et prolongez de 1 minute en mélangeant.
Servez dans des bols en saupoudrant de coriandre fraîche et de goma-sio.

Spécialité vietnamienne : phở au poulet

Le phở est une soupe de poulet et de nouilles vietnamienne. Les amateurs vous diront que c’est un véritable concentré de saveurs très agréable à consommer…

Au cours des dernières années, il y a eu un regain d’intérêt pour le phở (prononcé « Fuh Gah », allez comprendre), et un bon nombre de restaurants se sont spécialisés dans cette soupe de nouilles.

Si le boeuf phở est  est très apprécié, le phở de poulet, moins connu, est également excellent. La recette que je vous propose ici permet d’obtenir une viande bien tendre et savoureuse.

pho-poulet-2

Réaliser une soupe phở prend un peu de temps, mais la plupart de ce temps est réservé à la cuisson et ne vous demandera pas beaucoup de surveillance!

Si vous voulez réussir un phở au poulet de qualité, achetez tout d’abord une viande de qualité : du poulet Label Rouge élevé en plein air donnera une viande bien moelleuse.

Si vous n’avez jamais fait de phở, cette recette simplifiée est idéale pour apprendre les bases. Elle demande moins d’ingrédients que d’autres recettes de phở, ce qui permet au goût caramélisé de l’oignon et du gingembre de bien ressortir. On obtient un bouillon clair et bien parfumé.

pho-poulet-3

P.S. : Si vous aimez la cuisine vietnamienne, ce boeuf Loc Lac est un régal!

Phở au poulet

  • 1 c. à s. d’huile
  • 1 oignon émincé
  • 1 bâton de cannelle
  • 5 g de champignons shiitake déshydratés
  • 60 cl d’eau
  • 1 bouillon de volaille
  • 1 c. à s. de sucre roux
  • 1 c. à s. de maïzena
  • 1 c. à s. de poudre d’oignon
  • 1 c. à c. de jus se citron
  • 1 c. à s. de gingembre râpé
  • 1 c. à s. d’ail râpé
  • 1 c. à c. de sauce d’huître
  • 1 pincée de piment
  • 1 étoilé d’anis
  • 1 pincée de cardamome moulue
  • 2 blancs de poulet
  • 250 de nouilles de riz
  • 1 c. à s. de coriandre fraîche
  • 1 c. à s. de menthe fraîche

Dans une poêle, faites revenir 1 cuiller à soupe d’huile, 1 oignon émincé, 1 bâton de cannelle, les champignons shiitake déshydratés jusqu’à ce que les oignons brunissent.
Ajoutez toutes les épices, le gingembre, l’ail, le bouillon et l’eau.
Ajoutez le poulet coupé très finement et laissez cuire 10 minutes.
Pendant ce temps, faites cuire les nouilles de riz en les mettant 5 minutes dans de l’eau bouillante.
Égouttez les nouilles, versez dessus le mélange au poulet puis la coriandre et la menthe. Servez bien chaud.

pho-poulet

Comment se régaler au Nouvel an?

Et oui, pile une semaine après Noël, c’est déjà l’heure de reprendre du service avec le Nouvel An! Encore une occasion pour se gaver faire la fête autour d’un bon repas en famille, entre amis ou en amoureux.
En général  on fait son choix entre la dinde, le canard, le saumon, les huîtres, le foie gras… Mais il est aussi possible de partir sur des ingrédients plus simples pour éviter l’overdose! Je vous propose ici mes idées pour élaborer votre menu de fête, qu’il soit simple ou sophistiqué ! Pas de stress, j’ai tout prévu de l’apéritif au dessert, il y en a pour tous les goûts!
gateau-de-noel-cranberries
Pour un buffet ou un apéritif dînatoire :
mojito-cranberries-2

Pour un dîner classique :

 

corolle-aneth
charlotte-chocolat-amaretto-3

Risotto à la truffe noire

Il y a peu de choses aussi délicieuses et appétissantes qu’un bon gros bol de risotto aux champignons crémeux, surtout s’il est aromatisé avec des truffes noires fraîches.
Aujourd’hui, c’est vraiment une recette d’exception que je vous propose, parce qu’elle contient de la truffe noire d’hiver… Ce n’est pas une légende, les truffes noires sont de véritables diamants de la cuisine, en tout cas leur prix s’en approche!
Jusqu’à récemment, je n’avais jamais cuisiné avec des truffes fraîches. Même si j’aime la saveur de la truffe, pour des raisons de budget j’avais plutôt tendance à utiliser de l’huile de truffe pour me donner ce petit plus au niveau du goût. Mais je rêvais de cuisiner au moins une fois de la truffe fraîche et c’est désormais chose faite (plusieurs fois d’ailleurs, car avec une truffe on peut faire plusieurs recettes).
risotto-truffe-3
Ici j’ai mélangé les deux : l’huile de truffe pour bien parfumer l’ensemble et la truffe fraîche en copeaux parsemée à la fin afin que son goût ne soit pas modifié par la cuisson.
J’ai trouvé ma truffe chez un maraîcher lillois, il n’y en a pas toute l’année mais durant les 3 derniers mois de l’année oui, avec les fêtes cela devient un aliment de choix!
Avec les truffes comme avec beaucoup d’aliments de luxe, la simplicité est de mise. Il ne faut pas prendre le risque de noyer la saveur de votre truffe! On pense donc très vite aux plats de base comme les œufs brouillés ou encore le fameux risotto! J’ai décidé de faire le risotto parce que c’est l’un de mes plats préférés  et je n’ai franchement pas trouvé de meilleure façon d’accommoder les truffes. Pour couper la truffe, j’ai utilisé un économe qui m’a permis de râper de fines lamelles, c’est vraiment très pratique et tout le monde en a un!
Le résultat final est juste succulent et parfumé. Le riz est infusé aux truffes grâce à l’huile et prend une saveur terreuse. C’est vraiment un repas que l’on savoure à chaque bouchée, car soyons réalistes, ce n’est pas tous les jours qu’on va s’en refaire.
Ajoutez une bonne bouteille de vin et vous obtenez instantanément un repas de fête. C’est un plat tout trouvé pour un dîner aux chandelles, un anniversaire de mariage ou encore un tête à tête à nouvel an!
 risotto-truffe-2
P.S. : En grande fan de risotto j’en ai pas mal à mon actif, si je peux vous en recommander un avant la fin de la saison des courges c’est celui-ci , au potiron, bacon et safran.

Risotto à la truffe noire

  • 200 g de riz arborio
  • Des copeaux d’une petite truffe fraîche
  • 3 échalotes
  • 2 gousses d’ail
  • 30 g de beurre
  • 50 cl de bouillon de légumes
  • 10 cl d’huile d’olive
  • 2 c. à s. d’huile d’olive à la truffe
  • 10 cl de vin blanc sec
  • Sel et poivre

Réchauffez votre bouillon et gardez-le au chaud.
Pelez et hachez finement les échalotes.
Versez 10 cl d’huile dans une cocotte, ajoutez les échalotes finement hachées et faites-les suer environ 2 minutes sans coloration. Ajoutez l’ail et mélangez bien.
Ajouter le riz et mélangez pour bien l’enrober de matière grasse.
Laissez-le cuire 2 à 3 minutes jusqu’à ce que le riz nacre.
Ajoutez le vin blanc et laissez-le s’évaporer. Ne cessez pas de remuer.
Incorporez alors le bouillon louche après louche en laissant au riz le temps d’absorber le liquide. Répétez l’opération jusqu’à ce que le riz soit cuit, soit environ 20 minutes de cuisson. Goûtez au fur et à mesure pour vérifier la texture du riz. 
Coupez le feu puis ajoutez le beurre, l’huile de truffe ainsi que la truffe finement coupée en fins copeaux.

risotto-truffe

Épices à pain d’épices

Si je ne devais citer qu’un ingrédient que j’adore en cuisine, je crois que ce serait les épices! Enfin, après toutes les variétés de fromage, les champignons, les œufs, les oignons, l’ail…. Vous l’avez compris, j’aime trop de choses pour me décider, mais il est indéniable que j’adore les épices en tous genres! Côté salé, ma préférence va aux épices à curry, qui rendent absolument tout plat banal délicieux en un instant, et côté sucré, je suis une inconditionnelle de la cannelle avant tout…

epices-a-pain-epices-2

C’est au cours de voyages en Allemagne, aux États-Unis et en Suède que j’ai réellement découvert le potentiel de cette épice. Depuis j’ai du mal à résister à l’envie d’en mettre dans tous mes desserts!

Quand approche l’hiver, c’est l’occasion de réaliser une des spécialités les plus typiques utilisant de la cannelle, le pain d’épices! On trouve des mélanges d’épices tout faits pour faciliter les recettes, mais faire soi-même son mélange est plus économique – si vous avez déjà toutes les épices de base sans vos placards bien sûr -et cela ne prend que quelques instants!

epices-a-pain-epices

P.S. : Les saveurs de pain d’épices sont typiques de l’hiver, mais avez-vous lu mes autres raisons d’aimer l’hiver?

Épices à pain d’épices

  • 20 g de cannelle en poudre
  • 2 étoiles de badiane
  • 10 clous de girofle
  • 10 g de grains de coriandre
  • 7 g d’anis vert
  • 1 c. à c. de gingembre en poudre
  • 1/4 de c. à c. de muscade râpée

Placez tous les ingrédients qui ne sont pas déjà réduits en poudre dans un petit bol et broyez-les à l’aide d’un pilon ou d’un moulin à épices.

Ajoutez les épices en poudre. Mélangez. Conservez dans un pot en verre à l’abri de la lumière.

epices-a-pain-epices-3

Quinoasotto aux champignons, épinards et parmesan

Généralement, on associe la cueillette des champignons à l’automne car c’est à cette période que beaucoup d’espèces poussent en abondance. Pourtant, on peut ramasser des champignons toute l’année, et il ne faut pas oublier notre cher champignon de Paris. Le champignon de Paris est l’un des rares cultivables industriellement et donc disponible toute l’année.

Mme si on le cultive intensivement, le champignon de Paris a quand même une saison, qui démarre en octobre et s’arrête au début de l’été. C’est donc le moment parfait pour en manger!

quinoasotto-champignons

Savez vous pourquoi on dit que les champignons de Paris doivent toujours être épluchés ? Car traditionnellement, ils poussaient dans des carrières et on utilisait le fumier des chevaux comme engrais.

Aujourd’hui je ne suis pas sûre que ce soit encore le cas, mais dans le doute je vais continuer de les éplucher!

Bref, dans tous les cas, j’adore les champignons et je ne veux pas rater une seule occasion d’en manger! S’ils sont délicieux en risotto, je me suis dit qu’ils devaient très bien se marier avec du quinoa également, qui présente l’avantage d’être un peu plus léger pour le soir puisque ce n’est pas un « vrai » féculent!

 

quinoasotto-champignons-3

P.S. : Si cette recette vous a plu, j’ai aussi proposé un coquillettesotto et un céréalesotto!

Quinoasotto aux champignons, épinards et parmesan

  • 2 poignées de jeunes pousses d’épinards
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • 4 gousses d’ail émincée
  • 1 échalote émincée
  • 150 g de champignons
  • 200 g de quinoa
  • 15 cl de vin blanc
  • 75 cl d’eau
  • 2 bouillons cubes de légumes
  • 4 c. à s. de parmesan râpé
  • 15 g de beurre
  • Sel, poivre

Faites chauffer l’huile dans une grande poêle à feu moyen-élevé. Ajoutez l’ail, l’échalote, les champignons et les épinards ciselés. Faites cuire 2 à 3 minutes jusqu’à ce que l’ail devienne parfumé mais ne brunisse pas.

Dans une casserole à part, faites chauffer l’eau et diluez-y les cubes de bouillon. Gardez chaud à feu doux.

Ajoutez le quinoa et faites cuire encore une minute, en remuant une ou deux fois. Ajoutez le vin et portez à ébullition. Faites cuire encore une minute jusqu’à ce que la plupart du liquide soit évaporé.

Ajoutez le bouillon et portez à ébullition lente. Faites cuire 10 à 12 minutes jusqu’à ce que plus de la moitié du liquide soit absorbé.

Arrêtez le feu, ajoutez le beurre et le parmesan, salez, poivrez. Laissez reposer 5 minutes à couvert, remuez et servez immédiatement.

quinoasotto-champignons-2

Bruschetta automnale boeuf, champignons, bière et comté

Je ne devrais pas le dire, mais la bière joue un grand rôle dans ma vie de tous les jours. Lorsque le temps est chaud, j’aime en partager une avec des amis dans le jardin, et même pour accompagner un bon repas, que ce soit de la nourriture ch’ti, mexicaine ou indienne, je préfère généralement la bière au vin.

Dans le nord, beaucoup de plats d’estaminets et de brasseries sont cuisinés avec de la bière. Du poulet à la bière au welsch rarebit, on la retrouve partout!

Il y a beaucoup de raisons de cuisiner avec de la bière. D’abord et avant tout pour la saveur : la bière contient du houblon et du malt, qui donnent un parfum doux et subtil qui valorise parfaitement les plats de porc et de poulet. Beaucoup de cuisiniers disent aussi que la levure contenue dans la bière permet d’obtenir des produits de boulangerie plus légers et aériens.

bruschetta-boeuf-biere

Aujourd’hui c’est une viande cuite dans la bière que je vous propose : la bière permet de garder le bœuf bien tendre et forme une sorte de sauce autour des morceaux qui est très agréable!

Le gout de la bière reste léger et se marie parfaitement avec le comté et les champignons. On obtient des saveurs rustiques et gourmandes parfaites pour démarrer l’automne… Accompagnez ces tartines d’une petite bière bien sûr!

bruschetta-boeuf-biere-3

P.S. : Si vous n’avez peur de rien, tentez aussi de mettre de la bière dans votre dessert avec ce brownie à la bière, une superbe découverte!

Bruschetta automnale bœuf, champignons, bière et comté

Pour 4 belles bruschettas

  • 400 g de bœuf maigre
  • 2 c. à s. d’huile d’olive
  • 1 oignon émincé
  • 1 oignon émincé
  • 150 g de champignons tranchés
  • 1 c. à c. de maïzena
  • 5 cl de bière brune
  • 4 grandes tranches de pain de campagne
  • 4 c. à s. de moutarde
  • 4 tranchettes de maasdam
  • Sel, poivre

Faites chauffer l’huile dans une poêle. Faites revenir le steak, l’oignon et les champignons 5 à 10 minutes jusqu’à ce que tout soit doré.

Ajoutez la bière et prolongez de deux minutes.

Ajoutez la maïzena et prolongez d’une minute environ jusqu’à ce que l’ensemble ait épaissi. Réservez.

Préchauffez le four à 180°C.

Tartinez la moutarde sur le pain, déposez le mélange. Déposez les lanières de maasdam par dessus.

Enfournez 10 minutes jusqu’à ce que le fromage ait fondu.

bruschetta-boeuf-biere-2