Archives par mot-clé : risotto

Fruit de saison : la poire

Photo Roman Cherednychenko @Flickr

Il existe de nombreux types de poires, chacune avec ses propres saveurs et utilisations. Si certaines sont parfaites à déguster en dessert, d’autres se révèlent lorsqu’elles sont associées à un fromage ou cuites dans une tarte. Découvrez comment les choisir et comment bien les cuisiner!


Photo niklaus morin @Flickr

Comment choisir des poires?

Tout d’abord, évitez celles qui ont la peau abîmée ou pleine d’ecchymoses. Choisissez ensuite vos poires en fonction de la date où vous comptez les consommer. En magasin, touchez la zone juste à côté de la tige. Si elle est légèrement molle, la poire est parfaite. SI c’est dur, cela signifie qu’elle n’est pas mûre, et si c’est trop mou, cela signifie que le fruit est trop mûr. Dans tous les cas, ne les prenez pas trop mûrs, car la chair sera pâteuse et farineuse. Prenez-les à la texture juste comme il faut si vous comptez les manger le jour même. Si vous voulez manger vos poires dans quelques jours, choisissez-les avec le dessus plus dur.

Photo Lee Coursey @Flickr

Quand les poires sont-elles de saison?

Bien qu’elles soient disponibles toute l’année dans les supermarchés,  comme les pommes (et à peu près tous les fruits en fait!), les poires ont une saison. Elles sont en pleine saison de septembre à janvier, et sont meilleures récoltées jeunes et encore dures, contrairement à la majorité des fruits.

Comment conserver des poires?

Conservez vos poires à température ambiante et, selon la variété, elles mûriront en quelques jours. Si vous voulez accélérer les choses, placez vos poires dans un sac en papier avec une banane ou une pomme mûre – ces fruits dégagent de l’éthylène, que les poires absorberont, accélérant le processus de maturation. Ces dernières sont sensibles au dioxyde de carbone, alors ne les stockez pas dans un sac en plastique.

Photo S B @Flickr

Comment préparer des poires?

La façon la plus simple de cuire une poire est de la pocher dans une casserole remplie d’un sirop de sucre, réalisé avec la même quantité d’eau que de sucre. Vous pouvez pocher votre poire pelée entière, ou bien coupée en deux, en creusant le cœur avec une cuiller. Accompagnée d’une boule de glace et d’un filet de coulis de chocolat ou de caramel, cela sera tout simplement divin.

Les poires sont également une pièce maîtresse parfaite dans un simple gâteau ou une tarte aux fruits, comme la tarte classique tarte à la frangipane et aux poires. 

Les poires peuvent également faire partie d’un plat salé, elles se marient notamment particulièrement bien avec les fromages bleus comme le roquefort. Essayez- donc une pomme de terre garnie bleu-poires, ou tentez de mettre quelque lamelles dans une galette bretonne.


Photo Markus Reinhardt @Flickr

Mes recettes favorites aux poires

 

Tarte ultra-simple au chocolat et poire

tarte-choco-poire

Tarte rustique poire, confiture de lait et cannelle

Tarte poire, chocolat vanille

Tarte façon crumble pomme poire

tarte-pomme-poire-crumble-2

Tarte aux poires et pépites de chocolat

Poires au sirop en panna cotta à la vanille

Namandier

namandier-poires

Gratin de pommes de terre au roquefort et poires

Légume de saison : la carotte

Après les pommes de terre, les carottes sont sans aucun doute le légume-racine le plus connu et le plus populaire. Elles sont très polyvalentes et peuvent prendre différentes saveurs selon la façon dont elles sont cuites. Elles peuvent être prendre des notes sucrées, plus fraîches, ou encore épicées et intenses… N’hésitez donc pas à la préparer à toutes les sauces!


Photo Brett Forsyth @Flickr

Comment choisir des carottes?

Lorsque vous achetez des carottes, choisissez de très jeunes carottes minces et pointues, qui sont très tendres lorsqu’elles sont consommées crues ou légèrement cuites à la vapeur, c’est un délice! Les carottes plus grosses et plus âgées doivent être fermes, dodues et sans zone molle. Leur peau doit être lisse, sans tâche et sans fissures. Les carottes ne doivent pas se plier facilement, signe qu’elle sont déjà trop vieilles. 

Si vous voyez des carottes dont les fanes sont encore présentes, assurez-vous qu’elles sont brillantes et qu’elles ne sont pas fanées. Les fanes de carottes sont un peu amères, mais peuvent être utilisées dans un pesto, les soupes et les salades pour un repas zéro déchet.

Le orange est la couleur la plus commune pour les carottes, mais elles carottes se déclinent en un arc-en-ciel de nuances. Cherchez sur votre marché de producteurs des carottes pourpres, blanches, jaunes et rouges pour varier les plaisirs.

Photo Scott 97006 @Flickr

Quand les carottes sont-elles de saison?

Bien qu’elles soient consommées toute l’année dans les supermarchés, les carottes ont en fait une saison. Récoltée très jeune, la carotte primeur est la première sur les étals, de fin mai à juillet. Ensuite, la carotte « de saison » entre en scène, elle est commercialisée jusqu’en octobre. La saison de la carotte est donc réellement de mai à octobre si on cumule ces deux variétés. Sur les étals arrive enfin la carotte « de garde », qui est retournée et recouverte de terre ou de paille afin d’être protégée du froid dans les champs, et que l’on commercialise en automne et en hiver.

Comment conserver des carottes?

Conservez vos carottes dans un sac en plastique non fermé au réfrigérateur. Elles devraient tenir quelques semaines. Les carottes perdent de l’humidité à cause de leurs feuilles, coupez-les avant de les entreposer. Enveloppez les fanes dans une serviette en papier humide et utilisez-les maximum dans les deux jours qui suivent; ils sont délicats et se flétrissent rapidement.

Photo Mats Lindh @Flickr

Comment préparer des carottes?

La plupart des gens pèlent les carottes, mais de précieux nutriments se trouvent dans la peau. Si les carottes sont jeunes et bio, il suffit de les laver avant de les utiliser. Celles de taille moyenne devront être brossées vigoureusement et les plus vieilles devront probablement être épluchées si leur peau est trop épaisse.

Les carottes crues sous forme de bâtonnets sont parfaites à l’apéritif, mais ce légume polyvalent peut également être cuit de la manière que vous préférez, coupées en morceaux ou râpées en salades, par exemple. Elles peuvent être bouillies, cuites à la vapeur, sautées et frites, braisées, glacées et sont délicieuses rôties au four.

En plus de les servir simplement beurrées et garnies de persil, les carottes peuvent être réduites en purée, utilisées pour faire des soupes, servies dans une sauce à la crème, servies au gratin ou à la dauphinoise. Les carottes peuvent être tranchées en une variété de formes, de garnitures et de crudités et peuvent utilisé pour faire du jus de carotte, qui est délicieux lorsqu’il est mélangé avec un volume égal de jus de pomme frais.

Les carottes sont utilisées dans de nombreux plats – entrées, plats principaux et desserts, traditionnels, ethniques et végétariens. Elles apportent de l’humidité et de la saveur aux gâteaux, comme le fameux carrot cake! Côté saveurs, la carotte se marie très bien avec le miel, l’orange, la coriandre, le cumin, et le thym.

Mes recettes favorites aux carottes

 

Boulettes apéritives ou tartinade carottes au cumin

Soupe de carottes, potimarron et lait d’amande

Gâteau carottes amandes

Tarte carottes cumin et lait de coco

Dip carotte kiri

Carottes au Coca-cola

Tarte aux carottes rapées à la marocaine

Risotto carottes vanille

risotto-carotte-vanille-3

One pot pasta saucisse piment

Voilà longtemps que je n’avais pas réalisé de one pot pasta! Vous savez, ce plat où les pâtes cuisent avec leur eau ( jusque là rien d’anormal) mais aussi avec tous les autres ingrédients, et où on n’a plus qu’à mélanger et à servir? C’est un peu le risotto façon pâtes, et un peu moins long à cuire que ce dernier.
 
 
J’avais proposé par le passé une version aux tomates et basilic, une thaï épicée et une potimarron, parmesan et sauge. C’est aujourd’hui une version à la saucisse pimentée que je vous propose, un régal pour ceux qui aiment comme moi les saveurs un peu relevées. La saucisse peut être de m’importe quelle variété selon vos goûts, cela peut même être de la saucisse végétale pour ceux qui ne mangent pas de viande.
 
 

One pot pasta saucisse piment

One pot pasta saucisse piment

Ingrédients

  • 250 g de spaghetti
  • 1 boîte de 400 g de tomates pelées
  • 300 g de saucisses en rondelles
  • 1 oignon
  • 2 gousses d'ail
  • 75 cl d'eau
  • 1 c. à s. d'herbes de Provence
  • 1 pincée de piment de Cayenne
  • 40 g de tomates séchées à l'huile coupées en dés
  • 1 c. à s. d'huile d'olive
  • 30 g de gruyère râpé
  • 30 g de parmesan râpé
  • 2 feuilles de basilic hachées

Instructions

  1. Émincez l'oignon et l'ail. Faites revenir dans une poêle à bords hauts l'oignon et l'ail dans l'huile d'olive. Lorsqu'ils commencent à dorer, ajoutez la saucisse coupée en rondelles.
  2. Quand les rondelles de saucisses seront dorées, ajoutez l'eau, es tomates pelées, les tomates séchées, les herbes et le piment.
  3. Couvrez et laissez cuire 8 minutes.
  4. Vérifiez la cuisson des pâtes, mélangez bien, ajoutez les fromages et le basilic et servez immédiatement.

 

Vive la roquette

Je n’ai jamais été une fan de salade, je le dis régulièrement, et pourtant cela e m’empêche pas d’en manger. Quand je dis que je n’aime pas ça, il y a une exception, la fameuse roquette! Elle est tellement parfumée et sent tellement les vacances en Italie que je ne lui résiste pas! Cette petite feuille bien goûteuse se sert en salade, mais aussi déposée directement sur une pizza pour son côté aromatique, je l’adore! Voici mes recettes préférées avec de la roquette, pour vous faire plaisir si vous l’aimez aussi!

Salade de roquette à l’asiatique

Houmous à la roquette

Risotto au pesto de roquette

risotto-roquette

Salade aux champignons, pommes, parmesan et vinaigre de cidre

Fregola sarda con verdure

Connaissez-vous les fregola sarda? Moi je n’en avais jamais entendu parler avant que mon frère ne m’en ramène d’un voyage en Italie… Il sait que j’aime découvrir des spécialités et me creuser la tête pour les utiliser en cuisine! J’étais donc ravie de découvrir ces espèces de pâtes, qui rappellent un peu (juste un peu) les crozets que l’on trouve en France, du moins visuellement… Encore que ce sont plutôt des cylindres tandis que les crozets sont de petits rectangles. Bref, ce sont simplement de petites pâtes!
 
 
J’avais envie d’une recette légère, riche en légumes, et bien sûr aux accents italiens pour découvrir ce produit. Après plusieurs recherches, j’ai vu sur des  sites italiens des fregola con verdure, ou fregola aux légumes, qui cuisent dans un bouillon, un peu comme un risotto… Cela m’a semblé une très bonne idée!
 
J’ai « composé » cette version en fonction de ce que j’avais, en y incluant des légumes du soleil, et un de mes fromages italiens favoris, le pecorino. Si vous n’avez pas de pecorino, du parmesan pourra très bien s’y substituer.
 
 
Ce plat est un pur délice que nous avons adoré! D’ailleurs, il me reste un peu de fregola donc je suis contente de pouvoir en cuisiner à nouveau prochainement… Mais ensuite, j’espère pouvoir en trouver en France car je suis convertie! Dans le pire des cas, il me faudra patienter jusqu’à mai car nous avons un petit voyage en amoureux à Venise de prévu… Je pourrai toujours remplir ma valise de pâtes au retour!
 

 

P.S. : Si vous aimez la cuisine italienne, essayez aussi ce risotto aux pleurotes!

Fregola sarda con verdure

Portions : Pour 4 personnes

Fregola sarda con verdure

Ingrédients

  • 250 g de fregola sarda
  • 160 g de courgettes
  • 160 g de carottes
  • 160 g de pommes de terre
  • 1 oignon rouge
  • 160 g de poivron rouge
  • 1 litre de bouillon de légumes
  • 50 g de pecorino râpé
  • 1 branche de basilic
  • 10 cl de vin blanc
  • 4 c. à .s d'huile
  • Sel poivre

Instructions

  1. Émincez et dorez l'oignon finement haché dans 2 cuillers à soupe d'huile 5 minutes à feu assez doux pour qu'il fonde sans brûler. Déglacez au vin blanc et continuez 3 minutes de plus.
  2. Après avoir lavé et nettoyé les légumes, coupez-les en cubes de la même taille. Faites-les sauter dans la casserole avec l'huile et l'oignon, 10 minutes à couvert, assaisonnez avec le sel et le poivre et réservez.
  3. Faites revenir les fregola pendant 3 minutes dans une poêle anti-adhésive avec 2 cuillers à soupe d'huile. Ajoutez une louche de bouillon chaud, en remuant constamment, et attendez qu'il soit absorbé avant d'ajouter une autre. Après 10 minutes, ajoutez les légumes sautés auparavant. Finissez la cuisson globale en laissant sur le feu 5 minutes .
  4. Coupez le feu, saupoudrez le pecorino râpé, couvrez et laissez reposer pendant 5 à 10 minutes.

Tarte feuilletée aux champignons

Dois-je vous dire que les champignons me passionnent? Je pense que ce n’est plus la peine! Je me suis longtemps freinée dans mes ardeurs car mon homme n’était pas trop fan, mais depuis qu’il m’a donné sa validation officielle de cuisiner de champignons, j’en fais à tous bouts de champs!
 
 
Il y a quelques années, j’avais d’ailleurs fait pousser des pleurotes roses à la maison, et j’ai reçu à Noel un kit pour cultiver des shiitake, je suis trop contente, j’ai hâte de voir ma production pousser petit à petit !
 
En attendant je me contente de champignons de Paris, ils sont parmi mes favoris en réalité, et c’est tant mieux car ce sont les plus faciles à trouver!
 
 
J’y ai ajouté un peu de pâte de truffe qui donne un côté plus luxueux à cette recette. Si vous ‘en avez pas, vous pouvez la substituer par un filet d’huile de truffe, des copeaux de truffe fraîche (on peut rêver, non?), ou de truffe en bocal, ou juste l’omettre.
 
Cette tarte feuilletée est un délice, si comme moi vous êtes amateurs de champignons, elle devrait faire votre bonheur!
 

  

P.S. : Si vous voulez encore plus de champignons, essayez aussi ce risotto que j’adore!

 
Tarte feuilletée aux champignons

Tarte feuilletée aux champignons

Ingrédients

  • 1 pâte feuilletée rectangulaire
  • 115 g de mozzarella
  • 2 c. à c. de pâte de truffe
  • 1 gros oignon
  • 50 g de crème liquide
  • 100 g de champignons
  • 1 échalote
  • 1 gousse d'ail
  • 1 c. à s. de persil haché

Instructions

  1. Émincez les champignons, écrasez la gousse d'ail, émincez l'oignon et l’échalote.
  2. Faites revenir dans un peu d'huile les champignons avec l'échalote. Quand c'est bien cuit, ajoutez l'ail, le persil, mélangez et coupez le feu.
  3. Préchauffez le four à 180°C.
  4. Mélangez la crème et la pâte de truffe.
  5. Étalez ce mélange sur la pâte feuilletée. Déposez par dessus le mélange aux champignons, puis l'oignon cru, la mozzarella coupée en demi-rondelles.
  6. Faites cuire 15 minutes.

Mes idées de repas faciles pour recevoir en semaine

Vous est-il déjà arrivé d’organiser un repas où vous recevez 2, 4 ou 6 personnes chez vous, un soir en semaine, alors que vous arrivez chez vous à 19 h après une grosse journée de travail? Le plus simple est bien sûr de garder ce genre de soirées pour le week-end ou d’organiser un simple apéritif, mais parfois, on ne maîtrise pas tout! Il y a les amis qui viennent de loin et qui ne sont disponibles que ce jour là, il y a les fois où l’on ne trouve aucune autre date en commun, d’autres où on pêche par excès d’optimisme quand à notre capacité d’organisation… Et voilà, le mal est fait, vous recevez des amis dans deux jours, un soir de semaine, et n’avez rien prévu à manger… Que faire, annuler? Pas de panique, il y a des solutions, et même des plutôt sympas!
 

La raclette

En quelques mots, il vous suffit de cuire des pommes de terre, rien plus simples! Vous pouvez même le faire la veille et les réchauffer au dernier moment. Le jour J, vous n’avez qu’à disposer fromage et charcuterie sur un plateau. Bonus, c’est tellement bourratif que l’apéritif peut être léger et le dessert quasiment inexistant. Personne ne vous en voudra si vous servez juste disons, une boule de glace ou une salade de fruits après ça!
 
Photo by_anita @Flickr

La crêpe party

Vous préparez un gros stock de pâte à crêpes, vous sortez les pots de confiture et éventuellement les garnitures salées et c’est parti! Il vous faut un appareil de type « crêpes party » pour que chacun fasse sa crêpe lui-même à table, sinon, le gain de temps est moins évident par contre!
 

Photo charlene mcbride @Flickr

La fondue

Vous mélangez quelques fromages dans l’appareil, vous coupez du pain et le tour est joué. Comme pour la raclette, plat bourratif = peu d’efforts à faire sur l’apéro/entrée/dessert.
 

Photo Vasile Cotovanu @Flickr

Le gros gratin

Si vous souhaitez cuisiner, prévoyez un gros gratin, que vous aurez assemblé la veille. Vous pouvez par exemple essayer ce gratin de poireaux et maroilles ou ce gratin de pâtes, saucisses fumées et reblochon!
 

La tarte/tourte/quiche

Même combat, vous pouvez la préparer la veille, et simplement le jour J ajouter une petite salade en accompagnement.
 
 

Une pizza toute faite pour les enfants

Si vos invités ont des enfants, préparez la veille ou achetez une grosse pizza toute faite. Personne ne vous en voudra que ce ne soit pas fait maison et cela vous achètera la paix. Si vous ne connaissez pas les goûts des enfants en question, faites sans olives, sans champignons et sans poivrons par sécurité.
 
 

La soirée pizzas

La pizza n’est pas une bonne option que pour les enfants! Vous pouvez les acheter toutes faites ou les préparer maison, ce que je fais en général. Dans ce cas, je les prépare la veille et les précuis, en enlevant juste 3 ou 4 minutes de cuisson. La pâte ne doit plus être crue mais pas encore gonflée et dorée. De cette façon, les pizzas ne se détremperont pas et seront prêtes à réchauffer au four quelques minutes le jour J.

Une grosse salade composée

L’été, la salade composée, préparée la veille avec la vinaigrette à part que vous ajouterez au dernier moment, plaira à tout le monde et vous évitera tout stress le jour J.
 

Un barbecue / une plancha

Limité aux mois où il fait beau bien sûr, le barbecue est évidemment la solution de choix, d’autant plus qu’il y aura toujours une bonne âme pour se charger de l’allumer et de surveiller la viande à votre place. Le reste du temps, la plancha fonctionne sur le même principe et peut se manger en intérieur.
 

Photo slgckgc @Flickr

Un repas italien

La cuisine italienne est parmi la plus simple et la plus passe-partout qui soit. Si vous avez déjà épuisé toutes les autres solutions, essayez de grosses lasagnes (préparées la veille) ou des spaghetti bolognaise (Faites la sauce la veille et cuisez les pâtes le jour même) par exemple.
 

Le buffet campagnard

Vous servez plateaux de fromage, charcuteries, pain et vin, et tout le monde se régale sans aucun effort.
 
 

Un « potluck »

Ou en français, repas à la fortune du pot, et comme on dit chez nous « auberge espagnole ». Si vous n’avez pas d’inspiration, vous pouvez tout simplement proposer que chacun des invités ramène un plat. Vous annoncez directement que vous ferez l’entrée/le plat/le dessert, selon ce que vous préférez, et laissez aux autres le soin de se débrouiller avec le reste. En version, « j’ai vraiment pas le temps », vous achetez un gâteau chez le pâtissier et laissez les invités gérer tout ce qui demande de faire de la cuisine.
 

Photo SupportPDX @Flickr

Un dessert?

Pour le dessert, vous avez plusieurs options. Si vous ne voulez pas cuisiner, le gâteau ou les mignardises individuelles trouvées chez le pâtissier sont toujours appréciées, ou une boule de glace avec des petits biscuits et un café.
 
 
Si vous voulez cuisiner, vous trouverez parmi les desserts les plus simples (mais à prévoir la veille), le tiramisu, les charlottes, ou les parfaits, qui sont des coupes de fromage blanc avec des couches de biscuit. J’aime aussi préparer des tartes express : une pâte feuilletée que l’on tartine avec ce qu’on trouve ( confiture, Nutella, pâte de spéculoos…) puis sur laquelle on dépose des tranches de pommes ou de poires. On enfourne et on obtient quelque chose de divin! Dans cette logique, j’avais par exemple réalisé la tarte rustique poires, confiture de lait et cannelle, mais ça marche avec plein d’autres variantes.
 
Voilà,  j’espère que cette liste de conseils pourra vous être utile! Et vous, avez vous d’autres astuces pour préparer un repas vraiment sympa sans prise de tête quand vous recevez? N’hésitez pas à m’en faire part! 
 

Ravioles au gorgonzola, noix et champignons

Aujourd’hui, je vous propose une recette que j’ai découverte dans une petite brasserie parisienne il y a quelques années. Je m’étais mis en tête de la refaire tant elle m’avait plu. Il faut dire qu’elle n’avait rien de complexe, mais était super savoureuse et riche en sauce, tout ce que j’aime quoi!
 
 
Le gorgonzola est très populaire dans le nord de l’Italie et fréquemment utilisé dans les plats de pâtes ou de gnocchi, mais aussi dans des risottos et sur les pizzas. Il fait partie comme tous les fromage bleus de ces aliments que l’on aime ou qu’on déteste. Je suis clairement dans le camp de l’amour! C’est selon moi l’un des meilleurs fromages pour les sauces pour pâtes! 
 
J’ai utilisé des champignons de Paris pour cette recette, car c’est ceux que l’on m’avait servi au restaurant mais si vous préférez, je pense que d’autres variétés s’y prêteront très bien aussi.
 
 
Il n’y a rien de compliqué dans cette recette aussi j’ai peu de conseils à vous donner. Faites juste attention à ne pas trop cuire le fromage pour qu’il ne se « décompose » pas. Vous devez juste le mélanger à feu doux jusqu’à ce qu’il soit presque fondu, puis éteindre le feu. 
 
Si vous en avez, vous pouvez remplacer la ciboulette par le vert d’un oignon frais, cela convient très bien également.
 
A déconseiller aux âmes sensibles, ou en tout cas à ceux qui n’aiment pas le bleu, ce plat est selon moi très réussi, et très proche de celui que j’avais mangé à Paris. Mon homme l’a adoré également. En prime, il est assez facile à préparer pour un dîner rapide en semaine et présente assez bien pour être servi quand on reçoit. Servez-le avec un peu de roquette pour apporter une touche de fraîcheur au repas. 
 
  
 
Ravioles au gorgonzola, noix et champignons

Portions : Pour 4 personnes

Ravioles au gorgonzola, noix et champignons

Ingrédients

  • 300 g de raviolis frais au fromage
  • 25 cl de crème liquide
  • 5 cl de vin blanc sec
  • 175 g de champignons de Paris
  • 150 g de gorgonzola crémeux
  • 25 g de noix en morceaux
  • 3 brins de ciboulette
  • 1 gousse d'ail
  • 1 filet d'huile d'olive
  • Sel, poivre

Instructions

  1. Nettoyez et coupez-les champignons en morceaux. Concassez grossièrement les noix. Coupez le gorgonzola en petits morceaux.
  2. Plongez les raviolis dans l'eau bouillante salée et laissez cuire le temps indiqué sur l'emballage.
  3. Faites chauffer un filet d'huile d'olive dans 1 poêle et ajoutez les champignons et l'ail. Remuez, salez, poivrez et laissez mijoter.
  4. Versez le vin blanc sec et portez à ébullition sans couvrir jusqu'à ce que le liquide soit réduit de moitié.
  5. Ajoutez la crème liquide et la moitié du gorgonzola. Laissez épaissir à feu doux 2 à 3 minutes. Le fromage doit juste fondre mais l'ensemble ne doit pas bouillonner.
  6. Mélangez délicatement les pennes égouttées avec la sauce aux champignons et au gorgonzola.
  7. Avant de servir, ajoutez les dés de gorgonzola restants et les noix. Ciselez de la ciboulette par dessus. Salez et poivrez généreusement.
 

Vegan de Marie Laforêt

Aujourd’hui, je vais vous parler du livre Vegan, de Marie Laforêt, que j’ai eu la chance de découvrir grâce à la boutique Natura sense! Natura sense est une boutique spécialisée dans la santé et la vitalité. Vous y trouverez tout ce qu’il faut pour mieux vous alimenter : extracteurs de jus, déshydrateurs, robots, germoirs… C’est d’ailleurs chez eux que j’ai commandé mon extracteur de jus il y a quelques mois, et j’en suis ravie! Pour compléter le tout, ils proposent plein d’ouvrages qui tournent autour de l’alimentation saine, bio, ou végétarienne!
 
 
L’auteur de ce livre, Marie Laforêt, est une référence de l’alimentation végétale, auteure du blog 100 % Végétal depuis 2009, mais aussi créatrice culinaire et photographe.
 
Ce livre est tout d’abord très beau et agréable à feuilleter. « Vegan » est un énooorme livre de plus de 300 pages. Il est très complet et balaye un spectre très large de la cuisine vegan. Marie Laforêt y aborde des recettes de base, mais propose également des recettes plus élaborées tout en restant plus alléchantes les unes que les autres. Les photos qui l’accompagnent, réalisées par elle-même,  sont un véritable régal pour les yeux.
 
Quand on ouvre ce livre, il commence par une longue et très intéressante introduction écrite par l’auteure, qui nous livre ses conseils sur le mode de vie vegan. Elle est ensuite poursuivie par le Dr Jérôme Bernard-Pellet, qui expose les grandes lignes de l’équilibre nutritionnel végétalien : où trouver principaux nutriments (protéines, calcium, vitamine B12, fer, etc.), mais aussi les erreurs à éviter…
 
 
Comme promis dans le titre du livre, les recettes sont ben entendu toutes vegan! De plus, 90% des recettes sont sans gluten. Chaque recette est accompagnée de petits pictos qui permettent de savoir si la recette est rapide, facile ou peu chère. Vegan est un livre vraiment très bien fourni en recettes. Il y en a énormément, et celles-ci s’étendent des plus classiques aux plus originales. Plus qu’un simple recueil de recettes, l’ouvrage propose des dizaines de basiques vraiment indispensables pour adopter une alimentation végane et variée.  
 
Les recettes sont claires, et la plupart ne demandent pas mille et un ingrédients introuvables à mon sens… Mais j’avoue que je suis déjà bien équipée! Pour ceux qui n’ont pas encore tout le nécessaire, il leur faudra se constituer un placard de base. Ce que j’ai particulièrement aimé, c’est qu’elle revisite certaines recettes traditionnelles en mode vegan. Au total plus de 500 recettes pour toutes les situations, adaptées aux petits comme aux grands, aux repas festifs, ou qui quotidien. 
 
 
Les premières recettes qui m’ont tapé dans l’œil immédiatement sont le pâté de lentilles d’hiver, la tartinade crémeuse aux pois cassés, les quinoa burgers aux herbes, le risotto aux fèves, et le chapitre complet concernant les fromages végétaux. Côté sucré, les  flans au caramel ont immédiatement attiré ma fille, quand à moi, je jetterais bien mon dévolu sur le gâteau citron-amandes-vanille,  ou les biscuits moelleux à l’okara cajou-noisettes!
 
 
En résumé, c’est pour moi un véritable coup de cœur et je sais déjà qu’énormément des recettes de ce livre vont devenir des classiques pour moi! De mon point de vue, ce livre mérite vraiment d’avoir une place dans la bibliothèque. Je ne suis pas vegan et ne projette pas de devenir, mais j’apprécie beaucoup cette cuisine respectueuse de l’environnement et saine.  Ce livre va me donner des dizaines d’idées pour végétaliser un peu plus mon alimentation!
 
 
Je pense aussi que ce livre est un indispensable pour toutes les personnes qui deviennent vegan et ne veulent pas se contenter d’acheter des galettes de céréales en magasins bio. Mais il sera aussi une aide précieuse pour recevoir des convives vegan, ou juste pour adopter une alimentation qui fait la part belle aux fruits et légumes.
 
Si avec tout ça je vous ai donné envie d’acheter ce livre, vous le trouverez ici chez Natura Sense, foncez-y vite, l’envoi est rapide et très soigné ! Et si vous êtes en recherche de livres pour préparer une cuisine saine, goûteuse et vitaminée, vous y trouverez plein d’autres ouvrages!
 
Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour découvrir la première recette que j’ai testée dans ce livre !
 
      
 

Que manger en novembre?

Nous sommes en novembre! Halloween est derrière nous et maintenant Noël va approche  grands pas! Les rois et les reines de l’organisation commencent d’ailleurs déjà à s’avancer sur les cadeaux, les idées de déco… et les magasins sont déjà tous en mode festif! Mais avant de se ruer sur la dinde, le foie gras et le champagne, il nous reste deux petits mois à passer et autant en profiter pour manger de bonnes choses!
 
Voici mon récapitulatif des fruits et légumes de saison pour le mois à venir, pour vous inspirer si vous êtes en recherche d’idées pour manger de saison!
 

🥝 Côté fruits : 

 
Châtaigne : Coulants à la châtaigne
 
Coing : Crumble pommes, coings, noisette
 
Clémentine : Petites crèmes à la clémentine
 
Poire : Entremets caramel, spéculoos et poire
 
Pomme : yaourt à la pomme et au muesli
 
Raisin : Muffins au raisins secs et à l’avoine

🍠 Côté légumes : 

 
Betterave : Houmous à la betterave
 
Brocoli : Gratin de pâtes au brocoli et au fromage
 
Carotte : Dip carottes kiri
 
Chou : Caldo verde
 
Chou-fleur : Mini cakes au chou-fleur
 
Endive : Tarte perdue aux endives
 
 
Épinard : œufs cocotte au Stilton et épinards
 
 
Navet : navets sauce soja et saké
 
IMG_0856
Panais : Stoemp au panais, poireaux et saucisse

🧀Autres plaisirs du moment : 

– Les bredele
– Les légumes racine
– Les boissons chaudes
 
 
 
Et vous, vous aimez manger quoi en novembre?