Archives par mot-clé : menthe

Découvrez 15 épices de la cuisine du monde

Photo Mike McBey @Flickr

En bonne passionnées d’épices, j’en ai un nombre invraisemblable dans mes placards. Parmi elles, il en a certaines que j’utilise tous les jours, d’autres plus rarement, mais j’adore avoir le choix et me renseigner sur chacune pour savoir comment les utiliser. Comme j’aime la cuisine du monde, aujourd’hui je vous propose un petit voyage à travers certaines épices typiques de pays du monde! C’est parti pour le voyage!

Antilles : colombo

Le colombo de poulet est un plat typique des Antilles. ce mélange d’épices, assez proche du curry, est composé de coriandre, curcuma, piment doux, cumin, fenugrec, gingembre.

Allemagne : cannelle

La cannelle est typique de l’Allemagne et notamment de ses spécialités de Noël comme les pains d’épices. Les marchés de Noël sentent la cannelle à plein nez! Mais j’aurais aussi pu citer le Portugal! Une grande partie des desserts portugais sont saupoudrées de cette épice divine!

 

Cambodge : cardamome

La cardamome est très présente dans la cuisine asiatique et indienne, mais elle est réellement typique du Cambodge. En effet, c’est une espèce endémique qui pousse à l’état sauvage dans la chaîne des cardamomes au Cambodge.


Photo Maxpax @Flickr

Chine : 5 épices

Le 5 épices évoque la cuisine chinoise.  Il n’y a pas deux mélanges identiques mais il contient généralement de l’anis, du fenouil, de la coriandre, du poivre de Sichuan, des clous de girofle… Et ne se limite pas forcément à 5 épices!

 

Grèce : menthe

La menthe s’apprécie dans les desserts, les entrées et les boissons. Elle permet notamment de réaliser le délicieux tzatzíki.

Hongrie : paprika

En Hongrie on a l’impression que tout est parfumé au paprika, et il est vendu partout sur les marchés. Là-bas, il a longtemps été le remplaçant du poivre, trop cher pour le peuple. Il permet notamment de réaliser la délicieuse goulash.

Inde : curry

Le curry n’est pas à proprement parler une épice mais un mélange d’épices, dont il existe de nombreuses variantes, plus ou moins pimentées. Ce mélange sert à réaliser les plats du même nom comme le curry rouge ou le curry aux oeufs.

Italie : Basilic

Le basilic est un emblème de l’Italie à lui tout seul, et il parfume aussi bien les plats de pâtes, les pizzas, les risottos ou entre dans la composition du fameux pesto ou de la salade tomate mozzarella. J’en suis fan et je pourrais en mettre partout!

Japon : gingembre

Le gingembre se trouve dans de nombreuses cultures, et notamment dans la cuisine japonaise. Mariné, il accompagne les sushis. Il est aussi souvent utilisé dans les sauces, les marinades, les soupes ou même pour parfumer le riz et les poissons.

Liban : sésame

Le sésame est très présent dans la cuisine libanaise, puisqu’il compose notamment le tahin, ou pâte de sésame qui sert elle même à faire le houmous. Il permet aussi de composer le zaatar, un condiment qui peut remplacer le sel et parfumer les plats.

Malaisie : curcuma

Le curcuma est connu pour sa jolie couleur. Il est originaire d’Inde et de Malaisie et entre donc dans beaucoup de recettes de cette zone géographique. parmi les recettes originaires de là-bas, il existe un curry malaisien, le curry rendang, le poulet capitan ou le poulet à la malaisienne par exemple. 

Maroc : ras el hanout

Le ras el hanout est un mélange typique du Maroc qui peut être composé d’une vingtaine d’épices ou même beaucoup plus. Ce mélange bien parfumé et plus ou moins piquant est parfait dans les couscous, tajines, pastillas, ou dans les plats de légumes marocains.


Photo Clyde Robinson @Flickr

Scandinavie : Aneth

L’aneth m’évoque toujours la Scandinavie, il est très présent là-bas et notamment et notamment au saumon mariné, la betterave marinée, les sauces au skyr et aux petites herbes ou encore celles au raifort… Il faut l’utiliser à petite dose, sinon il peut vite prendre le dessus sur els autres ingrédients.

 

Thaïlande : coriandre

La coriandre est sans doute mon herbe favorite et surtout dans sa version fraîche! Elle parfume de nombreux plats d’Asie et de Thaïlande en particulier.

Voilà un aperçu de mes cuisines et épices du monde préférées. Et vous quelles sont vos épices chouchou?

Turquie : cumin

Le cumin est présent dans beaucoup de cuisines mais j’avais envie de vous parler de la cuisine turque, une cuisine dont je suis folle. La Turquie produit du cumin, et le met à l’honneur dans de nombreux plats de viande et notamment avec du bœuf haché comme dans les keftas.

Et vous, quelles sont vos cuisines du monde et vos épices favorites?

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Machine à soda : écolo ou pas ?

Vous l’avez sans doute remarqué au travers de certains de mes précédents posts, depuis quelques années, j’ai essayé d’adopter une démarche de plus en plus écologique. Dans ce contexte, j’ai notamment essayé de réduire ma consommation d’emballages plastiques ménagers : barquettes, flacons, canettes et bien sûr les bouteilles en plastique qui représentent la plus grande part de nos déchets quotidiens, bien qu’étant les plus faciles à éliminer de notre routine.

Si je ne suis pas nécessairement une grande consommatrice de sodas ou d’eau gazeuse, j’ai eu la chance de me faire offrir une machine à soda dernièrement, et aujourd’hui je vais vous parler de mon expérience personnelle par rapport à cet appareil. Est-ce vraiment un accessoire écolo ou pas ? Est-ce que je vous la recommande ? Découvrez tout ce que vous devez savoir sur le sujet.

Réalisez votre eau gazeuse vous-même

J’utilise ma machine à soda majoritairement afin de réaliser de l’eau gazeuse. J’ai l’habitude d’en faire pour accompagner le repas à chaque fois que je reçois des invités. J’en réalise aussi pour agrémenter des cocktails, ou simplement au retour des beaux jours, pour apprécier une eau gazeuse bien fraîche avec une rondelle de citron en terrasse…

Cela m’évite notamment de devoir stocker des packs d’eau gazeuse en prévision de ces petites envies du quotidien, mais surtout de réduire ma part de déchets de façon considérable. Si vous buvez souvent de l’eau gazeuse, vous avez sans doute remarqué que certaines marques ont des bulles plus ou moins fines, et j’imagine que vous avez votre préférence. Il est également possible de choisir la grosseur de ses bulles avec une machine à soda. Pour en savoir plus à ce sujet, visitez eau-petillante.fr, le guide ultime pour tout savoir sur les machines Sodastream.

Réalisez vos sodas et limonades maison

Je ne suis pas une buveuse de sodas au quotidien, par contre j’aime réaliser des cocktails quand je reçois, et dans ce cas, ma machine à gazéifier me permet d’avoir à disposition toute une série de sodas de base et rend possible une multitude de cocktails, comme le gin-tonic ou le mojito par exemple. Cela me permet au passage d’en réaliser de plus petites quantités, les sodas vendus dans le commerce étant souvent conditionnés en bouteilles d’1.5 litre alors que les bouteilles des machines à gazéifier sont plus petites. L’avantage est que cela occasionne moins de gaspillage.

Je me sers également ma machine à soda lorsque je reçois des amis qui ont des enfants. Je propose aux enfants de choisir leur parfum, puis de réaliser leur propre soda pour satisfaire les goûts de chacun. L’été, je fais aussi des limonades maison, bien moins sucrées que celles du commerce, avec de l’eau gazeuse, des rondelles de citron, de la menthe et un peu de sirop d’agave, un pur délice.

Est-ce plus écologique ?

L’acquisition d’une machine à soda est effectivement plus écologique que d’acheter des bouteilles en plastique quotidiennement lorsque vous faites vos courses. La consommation d’eau en bouteille n’est pas neutre pour l’environnement, entre la fabrication de la bouteille, le transport, le recyclage… Une cartouche de CO2 (utilisée dans les machines à soda) permet de réaliser 60 litres de boissons gazeuses et évite donc la production de 40 bouteilles d’1,5 litres ou 200 canettes métalliques. Certes, les canettes en métal sont recyclables, cependant cela ne signifie pas qu’elles le sont systématiquement, malheureusement. Et éviter la production d’un emballage et son recyclage sera toujours plus écologique, car l’énergie nécessaire à cette production aura été économisée.

Est-ce que c’est plus économique ?

La réponse est encore oui. Et pour cause, les machines à soda permettent de réaliser des boissons à base d’eau du robinet. L’autre avantage est qu’elle contient bien souvent autant de calcium et de minéraux que l’eau en bouteille. Le goût dépend bien sûr des régions, mais elle ne présente aucun danger à être consommée : c’est même l’une des eaux les plus contrôlées. Chez moi à Lille, je préfère la filtrer avant de la gazéifier, ce qui a pour effet de neutraliser son goût.

On peut le faire à l’aide d’un frigo filtrant, d’une carafe filtrante ou d’un morceau de charbon déposé dans une carafe standard. Sachant qu’une machine à soda est très accessible en termes de prix, si vous avez l’habitude d’acheter beaucoup de boissons en bouteille, vous pourrez rentabiliser votre machine à soda en quelques mois seulement. Si vous en consommez peu, vous arriverez quand même à la rentabiliser. C’est en effet une machine qui ne consomme pas d’électricité et ne contient pas de circuit électronique, donc durable dans le temps. La mienne a au moins 6 ou 7 ans et elle est en très bon état.

Est-ce plus sain ?

D’un point de vue diététique, les sodas réalisés maison sont généralement moins caloriques que les sodas traditionnels. Il est en effet possible de doser la quantité de sucre de vos sodas selon vos envies en y ajoutant des arômes notamment. Certains arômes sont d’ailleurs disponibles sans sucre. Vos sodas seront donc toujours moins sucrés que ceux vendus dans le commerce.

Est-ce plus pratique ?

Je trouve cela vraiment pratique, puisque cela m’évite de porter de lourds packs d’eau lorsque je fais mes courses, de les stocker en rentrant, etc. Il y a aussi la garantie d’avoir un grand choix de boissons à disposition pour les soirées improvisées, moi qui n’aime pas être prise au dépourvu, cela me plaît beaucoup.

Comment fonctionne une machine à soda ?

Le fonctionnement est très simple, même les enfants peuvent se préparer leurs propres boissons. Il suffit de remplir la bouteille d’eau fraîche du robinet, filtrée ou non. Vous l’emboîtez ensuite dans l’appareil puis vous pressez le bouton de gazéification selon la densité de bulles que vous souhaitez (légères, moyennes ou grandes), votre boisson est alors prête. Vous pouvez ensuite y ajouter du sirop ou du soda concentré si vous le souhaitez. Les machines à soda présentent ainsi de nombreux avantages, notamment d’un point de vue pratique, écologique et économique. Vous pouvez lire aussi : tartinade au fromage “façon pub”.

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Savon à l’ortie

A l’approche du mois de mars et donc de la Saint-Patrick, c’est un savon tout vert que je vous propose. On peut dire qu’il est plus ou moins dans le thème, même si ce n’est pas une tradition de se faire des cadeaux à cette occasion! Il y a avant cela la Saint-Valentin bientôt, alors pourquoi pas ? C’est un savon qui est plutôt mixte, et qui plaît bien aux hommes de mon entourage. D’ailleurs à la base, je l’ai imaginé pour l’offrir à un homme. 
 
 
 
Pour réaliser ce savon, je me suis inspirée d’un savon vu dans le commerce qui me donnait envie. Ensuite, je suis repartie d’une recette que je maîtrise, et j’ai simplement remplacé certains ingrédients par des autres, pour me rapprocher du savon que j’avais vu. 
 
C’est une méthode un peu risquée car il faut bien s’y connaître quand on substitue des ingrédients. Ils n’ont pas tous exactement les mêmes propriétés, ne se mélangent pas de la même façon, ne supportent pas les mêmes  températures… Mais cette fois-ci, j’ai eu de la chance, car bien que je ne sois pas une experte, le résultat s’est avéré parfait du premier coup. 
 
Ce savon est top, il a une odeur fraîche grâce à la menthe verte, et une texture assez grasse grâce à l’huile d’olive, au beurre de karité, au beurre de coco et à l’huile de tournesol. Il est donc bien hydratant et peut convenir à la toilette quotidienne sans dessécher la peau. 
 
Je l’ai réalisé pour l’offrir, mais je n’ai pas oublié d’en faire un ou deux en plus pour moi au passage, et je peux vous dire que j’adore l’utiliser. 
 
 
Ce savon se réalise avec la technique du “melt and pour” (aussi nommée “savon de refonte”), c’est-à-dire qu’on utilise une base de savon déjà saponifié pour zapper l’étape de la saponification à froid. Si vous maîtrisez la saponification, vous pouvez bien sûr utiliser votre méthode habituelle et simplement vous inspirer des ingrédients pour parfumer votre base. 
 
Pour ceux que ça intéresse, je vous reparlerai de la saponification à froid une autre fois, je l’ai testée et c’est vraiment génial, même si dans le quotidien, je manque un peu de temps, et ne suis pas très à l’aise pour manipuler des produits chimiques chez moi alors que j’ai une enfant en bas âge… Raison pour laquelle je ne le fais pas tout le temps et apprécie aussi cette méthode ‘”toute faite”. 
 
La poudre d’orties s’achète toute faite sur des sites comme Aroma-zone. Si vous êtes plutôt du genre manuel et touche-à-tout, vous pouvez aussi vous armer d’une bonne paire de gants, aller en récupérer dans votre jardin (ou ailleurs), et déshydrater tout cela à l’aide d’un déshydrateur ou d’un four allumé à température très basse. Il ne vous restera ensuite plus qu’à mixer finement, et vous aurez une poudre d’ortie en bonne et due forme, gratuite!
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Sirop de mélisse

Connaissez vous la mélisse? J’en ai plein mon jardin et même si c’est un peu envahissant, c’est vraiment une super opportunité de se régaler! La mélisse, c’est cette plante qui visuellement ressemble à  la menthe (elle fait partie de la même famille) mais que tout le monde confond avec la citronnelle à cause de son odeur. Pourtant, je ne pense pas qu’elle éloigne les insectes, et une fois cuisinée, sa saveur est très différente, douce, un pur régal selon moi…
 
 
 
 
Une façon simple d’écouler un stock de mélisse est de réaliser du sirop. C’est hyper facile, et absolument délicieux et rafraichissant dilué dans de l’eau. Je m’en fais chaque année, et je ne m’en laisse pas!
 




Récemment, je vous ai proposé un cocktail au sureau, qui peut également se réaliser à la mélisse. Donc si vous êtes motivés à l’idée de réaliser ce sirop, cela vous fait une idée pour l’utiliser directement! Je ne sais pas quelle est la saison de la mélisse précisément, mais c’est très large, chez moi elle est encore belle dans le jardin… Sans doute plus pour très longtemps, les premiers froids vont sans doute l’achever! S’il vous en reste, c’est maintenant qu’il faut la récolter!
 
 
 
Source d’inspiration :
http://www.forums.supertoinette.com/recettes_82637.que_faire_avec_de_la_melisse.html

Share and Enjoy !

0Shares
0 2

Spritz au sureau ou Cocktail Hugo

Et si on se préparait un petit cocktail? Celui que je vous propose aujourd’hui porte le joli nom de Hugo. C’est une recette que j’ai trouvée chez Messer Gaster l’été dernier et que j’avais mise de coté. Elle indiquait que cette recette était un dérivé du spritz en plus frais. Ça tombe bien, j’adore le spritz, et les boissons bien fraîches!
 
En confinement, je profite de mon temps libre le soir pour tester des cocktails que je réalise à base de mes boissons de fond de placard. J’avais un fond de sirop de sureau qui m’attendait tout tristement… En recherchant dans mes archives, j’ai retrouvé la fameuse recette, et j’ai réalisé que j’avais tout ce qu’il fallait, ce qui n’est pas compliqué car elle ne demande vraiment pas grand chose! Tout ce que j’aime!
J’ai respecté à la lettre la recette d’origine, à un détail près, j’ai ajouté des glaçons même si ce n’était pas précisé (mais j’ai vu sur sa photo qu’il y en avait). J’en ajoute toujours aux cocktails même quand ce n’est pas précisé, car je trouve que cela rend le cocktail plus joli et appétissant, et j’aime boire mes boissons très fraîches. La contrepartie, c’est que cela dilue la boisson, donc il faut boire assez vite!
J’ai beaucoup aimé ce cocktail. On obtient un mélange frais et léger qui serait clairement plus sympa consommé en été sur une jolie terrasse, comme l’a fait Messer Gaster, mais même confinés par 5°C dehors, il a su se faire apprécier!
Petite remarque, j’ai noté que mon vin et mon sirop étaient jaunes et j’ai donc obtenu un cocktail de cette couleur, alors que chez Messer Gaster, le mélange semble transparent. Allez comprendre ! 
Petit conseil : avant de préparer votre cocktail, placez votre verre  au réfrigérateur pour bien le refroidir.
En relisant l’article de Messer Gaster, j’ai vu que la recette conçue à l’origine par son inventeur était réalisée avec de la mélisse. Ça tombe bien, j’en ai plein le jardin, et j’ai du temps à revendre avec ce confinement… Prochaine mission de confinement, refaire du sirop de mélisse ! Il est divin pour ceux et celles que ça intéresse, je publierai la recette prochainement!
 
 
Source d’inspiration :

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Pain surprise au pain polaire

Aujourd’hui, je vous propose une petite recette qui sera parfaite pour les fêtes. Je l’ai réalisée pour le repas de Noël il y a 2 ans (oui, je suis parfois très très longue à rédiger mes articles !) chez ma cousine. Ce moment convivial en famille dans sa grande maison est un super souvenir. Quand on pense que cette année, on ne sait même pas si on pourra le faire tous ensemble, ou même en petit comité… C’est déprimant, mais je refuse de me laisser abattre et j’ai envie de croire que ça sera possible ! On croise les doigts ! 
 
 
 
Pour composer ce mini pain surprise, je me suis inspirée de jolis pains surprise vus chez Picard. Ils proposent des pains surprise faits à base de tranches de pain polaire rondes, mais je n’en ai trouvé que des rectangulaires. Visuellement cela fait moins “pain surprise”, mais le principe est le même.
 
Le pain polaire est un pain qui a été inventé en Laponie. C’est un pain plat cuit à la poêle, il est bien souple, sans croûte, et particulièrement utilisé dans les sandwichs. On trouve par exemple souvent le sandwich au pain polaire, saumon fumé et fromage frais. 
 
Pour l’assemblage, soyez bien généreux sur les garnitures car le pain polaire est joli et moelleux, mais plus compact que du pain de mie. 
 
Si vous manquez de temps, vous pouvez remplacer tout ou partie des garnitures par des tartinades toutes faites du commerce : tzaziki, houmous, tapenade…
 
 
Vous pouvez varier les garnitures selon vos goûts ou les ingrédients dont vous disposez. Celles-ci ont bien plu à tout le monde, et le pain polaire a disparu en quelques minutes!
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 3

Dentifrice en poudre à la menthe poivrée

Aujourd’hui je vous propose une recette qui ne se mange pas mais qui finira quand même dans votre bouche!
 
 
Il s’agit d’un dentifrice en poudre maison, réalisé très simplement à partir de 4 ingrédients. Pour moi qui ai toujours un stock de base d’huiles essentielles et d’argile, il m’a suffi d’acheter du carbonate de calcium pour transformer tout cela en une poudre très fraiche pour se laver les dents.
 
 
Si ce dentifrice laisse les dents propres et l’haleine fraiche, il ne faut pas s’attendre aux mêmes sensations qu’avec un dentifrice classique. Il n’a pas une texture de pâte et ne mousse pas, c’est un peu déroutant mais n’enlève rien à son efficacité.
 
 
 
Source d’inspiration :
http://www.geek-balsamique.fr/article/201

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Légume de saison : le chou-fleur

Photo wikioticsIan @Flickr
 
Chaque mois, je vous propose de découvrir un légume ou un fruit de saison et d’apprendre à bien le préparer, le choisir et le cuisiner! Ce mois-ci, on cuisine le chou-fleur.
 
Le chou-fleur est souvent une des bêtes noires des enfants, pourtant son goût peut s’adapter à de nombreux plats et se faire plus direct si besoin. On peut même en glisser dans les desserts! Pour des recettes savoureuses mais simples, découvrez ma sélection.
 
 

Photo Drew Tyre @Flickr
 
 

Comment choisir des choux-fleur?

 

Recherchez des fleurons denses, une couleur uniforme blanc crémeux et une absence de taches ou de brunissement lorsque vous choisissez du chou-fleur au marché ou au supermarché. C’est le signe que vous prenez le chou-fleur le plus frais possible. Le chou-fleur doit être lourd et dense dans votre main. Les feuilles doivent être fraîches et d’une belle couleur intense, ce qui indique que le chou-fleur a été récemment récolté. Au nez, si le chou-fleur a une forte odeur, il a sans doute commencé à vieillir et aura probablement un goût désagréable.

 

Quand les choux-fleur sont-ils de saison?

Ce légume est dans sa pleine saison en septembre et jusqu’à avril, mais il existe des variétés plus ou moins tardives ou précoces qui permettent d’en trouver toute l’année.
 

Photo wikioticsIan @Flickr
 

Comment conserver des choux-fleur?

La plupart des choux-fleurs achetés en grande surface sont bien emballés dans du film plastique, ce qui peut retenir l’humidité et favoriser la pourriture. Lorsque vous le ramenez à la maison, déballez-le immédiatement et transférez-le dans un sac en plastique que vous laisserez ouvert, et entourez-le d’un torchon propre et sec pour absorber l’excès d’humidité. Ainsi stocké, votre chou-fleur peut être conservé au réfrigérateur pendant 4 à 7 jours. Une fois découpé, les fleurons ne se conserveront pas plus de 4 jours. Congelez-les si nécessaire.
 

Photo sunny mama @Flickr
 

Comment préparer des choux-fleur?

 

Pour couper une tête de chou-fleur en fleurons, coupez-le en quatre  en commençant par le tronc central. Ensuite, coupez le chou-fleur évidé en petits fleurons.
Ne jetez pas la tige et les feuilles, ils sont comestibles et très bons délicieux, vous pouvez les conserver coupés en dés et les mettre par exemple dans vos soupes.
Rincer les morceaux de chou-fleur coupés dans une passoire pour enlever toute saleté résiduelle. Utilisez un torchon propre pour les sécher avant la cuisson. faites ensuite cuire votre chou-fleur à l’eau à la vapeur ou au four suivant vos besoins.

Si besoin ,je vous invite à découvrir ce petit post où je présentais mes idées de recettes pour réussir à faire manger du chou-fleur aux enfants.


Photo Jennifer Kleffner @Flickr

Mes recettes favorites au chou-fleur

 
Gratin de chou-fleur au cheddar
 
“Ailes” de chou-fleur Buffalo
 
Soupe de chou-fleur à la tomate
 
Lasagnes au chou-fleur et au bleu de Bresse
 
gratin-chou-fleur-munster-3
Gratin de pommes de terre, chou-fleur et munster
 
Mini cakes au chou-fleur
 
chou-fleur-four-curcuma
Chou-fleur rôti au four
 
 
saute-chou-fleur
Chou-fleur sauté
 
 
soupe-chou-fleur-curry-2
Soupe de chou-fleur au curry
 
gateau-chocolat-chou-fleur-3
Gâteau au chocolat au chou-fleur
 
C’est maintenant à vous : si vous souhaitez partager une bonne recette, dites-le moi!
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 3

Légume de saison : l’aubergine

Photo Pierre-Selim @Flickr
 
Chaque mois, je vous propose de découvrir un légume ou un fruit de saison et d’apprendre à bien le préparer, le choisir et le cuisiner! Ce mois-ci, c’est au tour de l’aubergine.
 
L’aubergine a une texture délicieusement crémeuse lorsqu’elle est bien cuite. Apprenez à la préparer et à la cuire au four ou sous le gril, et découvrez mes meilleures recettes d’aubergines!
 
   
Photo gomagoti @Flickr
 
 

Comment choisir vos aubergines?

Les aubergines doivent avoir une peau lisse et être bien bombées et denses, lourdes dans la main.
 

Quand les aubergines sont-elles de saison?

Ce légume est dans sa meilleure saison durant l’été, en juillet, août septembre, mais on peut en trouver en primeur au printemps et on peut les voir se prolonger jusqu’à fin octobre.
 

Photo Toshiyuki IMAI @Flickr
 

Comment conserver des aubergines?

Il est préférable d’utiliser l’aubergine dans la journée suivant l’achat, mais elle peut être réfrigérée ou conservée dans une armoire sombre et fraîche jusqu’à quatre jours. Les aubergines s’abîment facilement, alors manipulez-les avec précaution. Les aubergines cuites peuvent être réfrigérées pendant 3 jours et congelées jusqu’à 6 mois (ajoutez un peu de jus de citron pour éviter leur coloration). 
Ne coupez pas l’aubergine à l’avance avant de la cuire, car la chair commencera à se décolorer.
 

Photo LID @Flickr
 

Comment préparer des aubergines?

 

Vous pouvez griller, frire, ou cuire au barbecue des aubergines. Les plats célèbres incluant l’aubergine sont la ratatouille, la caponata, la moussaka, les aubergines alla parmigiana. Les aubergines ont une chair molle et spongieuse lorsqu’elles sont crues, et absorbent l’huile lorsqu’on les frit. Trop imbibée d’huile, elle peut devenir assez riche et lourde. Les aubergines insuffisamment cuites sont dures et difficiles à couper facilement, il faut donc toujours s’assurer qu’elles sont bien cuites. L’aubergine est généralement coupée en tranches, cubes ou lanières et cuite dans un peu d’huile avant d’être ajoutée aux sauces, car cela lui donne une bien meilleure texture. Pour obtenir une surface croustillante, vous pouvez saupoudrer de farine ou de polenta fine les tranches avant de les griller. Les aubergines peuvent aussi être cuites au barbecue, ou dans le four  entières ou coupées en deux, avant d’être évidées pour faire des purées d’aubergine comme le baba ganoush.

 

Mes recettes favorites à l’aubergine

 
Dip d’aubergine Jeow mak Keua
 
Aubergines à la turque
 
Crackers au caviar d’aubergine et feta
 
Aubergines aux œufs et mozzarella
 
 
 
Crumble d’aubergines, sardinettes et olives noires
 
Bruschetta aubergine, feta et origan
 
lasagnes-a-la-parmesane
Aubergines à la parmigiana
 
 
one-pot-pasta-aubergine-epicee
One pan torsades épicées aubergine
 
 
bruschetta-aubergine-cantal
Bruschetta d’aubergine, quinoa, et cantal
 
 
C’est ensuite à vous! Si vous souhaitez partager une bonne recette, dites-le moi!
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 7

Les salades des beaux jours

On a encore quelques beaux jours devant nous, enfin j’espère 🙂 L’été, on a envie de quitter les plats lourds et nourrissants pour se faire plaisir avec des salades fraîches, saines et gourmandes,. Je vous propose ici ma sélection parfaite pour se régaler en se faisant du bien!

Salade de quinoa arc-en-ciel

Salade de melon, feta et concombre

Salade de pois chiches et poivrons

salade-pois-chiche-poivron

Salade de pâtes au pesto, feta et basilic

Salade de tomates aux algues

Salade de concombre, feta et zaatar

Salade de lentilles à la burrata et tomates séchées

Salade de maïs à la mexicaine

Salade pastèque, concombre, menthe et halloumi

Share and Enjoy !

0Shares
0 0