Archives par mot-clé : chocolat

Menu de Pâques : chips de carotte au cacao et moutarde au piment d’Espelette

J’attaque mon menu de Pâques avec une recette rigolote de chips parfumés… Au chocolat!  La carotte étant déjà assez sucrée, elle s’accorde bien au cacao, et le piment relève le tout pour donner un mélange sympa.
Personnellement je dispose d’une plaque en silicone spéciale pour cuire les chips au micro-ondes. Ça ne coûte pas très cher mais si vous n’en avez pas, je pense que la recette sera encore meilleure (mais plus longue) avec une cuisson au four ! Si vous voulez vous acheter le même kit que moi, le voici :
Mastrad F64708 Kit Cuit-Chips 2 Cuit-Chips + Mandoline
La moutarde n’est pas une moutarde 100% maison, mais une moutarde basique, que j’ai relevée avec du piment. L’ensemble est donc super vite fait pour un résultat original!
Cette recette conviendra parfaitement aux régimes sans gluten, vegan et végétariens.
chips-carotte-cacao

Chips de carotte au cacao et moutarde au piment d’Espelette

  • 4 carottes
  • 2 pincées de cacao non sucré
  • 1 c à s de moutarde à l’ancienne
  • 1 c à c de piment d’Espelette

chips-carotte-cacao3

Taillez les chips de carotte à la mandoline
Mettez-les a cuire avec le cuit chips au micro-ondes, 5 à 10 minutes suivant la puissance de votre engin.
Saupoudrez de cacao non sucré (seulement après la cuisson!).

Mélangez la moutarde et le piment et servez en accompagnement.

 

chips-carotte-cacao2

Tarte ultra-simple au chocolat et poire

tarte-choco-poire2
La tarte au chocolat fait partie de mes 10 pâtisseries incontournables, celles pour lesquelles je craque systématiquement même en période régime, celles pour lesquelles je me lèverais un dimanche matin encore bourrée pour aller acheter les ingrédients avant que le petit casino ferme (fermer à midi le dimanche, on n’a pas idée). Bref, j’adore j’adore j’adore, et ce que j’adore encore plus est le fait que c’est un dessert ultra facile à réaliser. Enfin, il existe des centaines de recettes de tartes au chocolat, mais en voici une que j’ai adoptée il y a près de 10 ans et que je trouve très bonne, pour un investissement de temps minimum, et un nombre d’ingrédients très raisonnable également ( du genre qu’on peut avoir chez soi au cas où).

Je pense qu’on peut la faire avec des poires normales, mais j’aime le côté cuisine du placard et très « rien à faire » des poires en conserve.

 tarte-choco-poire

Tarte poire chocolat

1 tablette de chocolat pâtissier noir
3 œufs
120 g de sucre
20 cl de crème liquide
1 petite boîte de poires au sirop
1 pâte brisée

Préchauffez votre four à 200°C. Dans un plat à tarte, placez votre pâte et piquez-la. Posez des haricots secs ou un deuxième moule à tarte dessus et faites cuire la pâte pendant 15 minutes.
Pendant ce temps, coupez les poires en tranches fines.
Faites fondre le chocolat au micro-ondes avec une cuiller à soupe d’eau. Stoppez régulièrement la cuisson pour mélanger. Quand le mélange est bien liquide, ajoutez les œufs, le sucre et la crème.

Disposez les morceaux de poire sur la pâte. Ajoutez la préparation puis faîtes cuire 25 min à 200°C.

Laissez refroidir. Cette tarte est encore meilleure selon moi le lendemain, après une nuit au frigo.  tarte-choco-poire-gros-plan

Mon top 10 des pâtisseries indétrônables

Si vous avez suivi un peu ce blog précédemment, vous savez que j’aime la junk food, et notamment les plats salés, burgers, meatballs et américains en tous genres. Il est donc temps de rétablir la vérité, j’aime aussi le sucre. Voici mon top 10 des meilleurs desserts testés à ce jour.  Cheesecake

1- Les pastéis de nata

Les touristes font la queue dans certaines boutiques à Lisbonne pour s’en gaver, et une fois qu’on a testé, on ne peut qu’approuver. Les pastéis de nata élèvent le flan au rang de dessert gastronomique, et m’ont définitivement convertie à la cannelle.

2 – Le cheesecake aux fruits rouges

Je suis tellement accro au fromage que même en version sucrée j’en suis dingue… Les meilleurs que j’ai mangés étaient évidemment aux Etats-Unis, mais heureusement avec la mode du burger, chaque restaurant s’essaye maintenant à sa recette de cheesecake en France, pour mon plus grand bonheur.

3 – La panna cota

Un véritable bonheur tout doux, super facile à réaliser et encore plus à manger… comme le cheesecake, il se décline à l’infini et peut même se targuer de certaines versions plutôt light.

4 – Le riz au lait à la cannelle

Comme les pastéis de nata, ma passion pour le riz au lait à la cannelle vient d’un voyage au Portugal. Ma mère qui est une sacrément bonne cuisinière, avait une version assez compacte du riz au lait, qu’on tartinait de confiture pour ne pas s’étouffer en le mangeant. C’était bon mais pas fou non plus. Version portugaise, plus laiteux, plus crémeux et couvert de cannelle, j’ai failli m’évanouir de bonheur en le testant! Depuis je me suis acheté un livre de cuisine contenant la fameuse recette du arroz doce, j’ai effectué moi même la laborieuse traduction, et j’ai conservé cette fameuse recette comme MA version du riz au lait!

5 – Le gâteau aux petits beurres

Ce monstre fourré à la crème au beurre et roulé dans le café vous file immédiatement une crise de diabète. Personnellement je l’aime dans une version un peu plus légère dont je garde un souvenir d’enfance, une version où la crème au beurre était remplacée par de la danette au chocolat

6 – La tarte poire chocolat

Peut-être le premier dessert que j’ai appris à réaliser par moi même quand je me suis installée dans mon premier appartement, et je m’en lasse pas. Je ne suis pas une fan du chocolat accompagné de fruits, ce dessert étant l’exception indispensable qui confirme la règle.

7 – Le ch’tiramisu

Le tiramisu c’est dingue, mais avec des spéculoos à la place des biscuits cuiller, ça devient tout bonnement démoniaque. Et en plus ça permet s’assumer ses racines nordiques, alors pourquoi s’en priver?

8 – Le gâteau basque aux amandes

Le vrai gâteau basque est à la confiture de cerises noires et non amandes, chose qu’on ignore souvent. Avec la pénurie de cerises noires, la version aux amandes est venue s’installer au fil du temps, pour mon plus grand bonheur. Je suis une dingue d’amandes, je pourrais tirer les rois tous les mois juste pour me gaver de galette. Le gâteau basque, avec sa crème onctueuse, est encore meilleur selon moi!

9 – Le coulant au chocolat

Un classique souvent imité et trop rarement égalé : le coulant au chocolat est à la carte de quasiment tous les restaurants, et malheureusement même quand il est prétendu maison, il l’est rarement… En version surgelé c’est pas mal non plus, mais rien ne vaut la préparation maison, ce petit trésor de tentation étant relativement facile à préparer!

10 – Le pain perdu au caramel

Le pain perdu, c’est un  véritable souvenir d’enfance pour moi, un des repas qu’on mangeait le dimanche soir quand y’avait plus rien dans le frigo et que ma maman avait la flemme de cuisiner un vrai repas… Petite, je le noyais dans le sucre, mais après quelques tests concluants, il est encore bien meilleur avec du caramel au beurre salé!

Comment réaliser un menu russe!

9255303518_bcd98d925f_c
Photo par Nataraj Metz @Flickr

La cuisine russe est assez peu connue chez nous, mais elle regorge de petits plats simples, savoureux et originaux à base d’ingrédients facilement trouvables par chez nous. Je vous rassure rien à voir avec le Kloug du père Noël est une ordure!

Pour épater vos invités avec une soirée à thèmes, ou simplement pour le plaisir de la découverte, je vous propose ce menu à thème russe…

 comment-reussir-menu-russe

Pour l’apéritif

Commencez le repas par une dégustation de vodkas pas trop connues en France, en toute petite quantité sinon la soirée risque de s’arrêter là 🙂

Sinon, réalisez un Russe blanc :
– remplissez un verre bas (type verre à eau ou à whisky) avec de la glace

– versez 3 cl de de vodka
– ajoutez 1,5cl de Kahlua
– ajoutez 3 cl de crème liquide
– mélangez et décorez avec des copeaux de chocolat

Accompagnez tout cela de belyachi, des petits pains fourrés à viande :

belyachi-2

En entrée

Si vous souhaitez réaliser un grand classique, vous pouvez vous essayer aux pierogi russes. Ce sont de petits raviolis qu’on picore sans fin à l’apéritif, et on peut les décliner en plein de parfums différents.

Pierogi
Photo par futureshape @Flickr

En plat

Essayez des boulettes russes au riz : elles devraient remplir les estomacs affamés. Pour les encore plus affamés à tendance « trou sans fond », le kournik sera parfait : un cake énorme, rempli de champignons, œufs et poulet. Enfin, le poulet à la kiev est une alternative plus légère, que vous pourrez servir avec des champignons. De mon côté, j’ai testé le boeuf stroganov, un plat de pâtes au bœuf simple à réaliser et franchement délicieux!

boeuf-stroganov

En dessert

Je vous recommande un joli gâteau aux cranberries ou encore un medovik, bombe calorique aux noix, miel et confiture de lait qui est un véritable régal…

Si vous préférez sortir

A ma connaissance il n’y a qu’une adresse russe a Lille, mais la bonne nouvelle c’est qu’elle est bonne et pas très chère… Que demander de plus?

Baba Yaga // 261 rue Solférino à Lille

Cette petite adresse qui ne paye pas de mine propose une cuisine traditionnelle russe et ukrainienne, simple et savoureuse!

La box de février

A peine le mois de février entamé, que la box Eat your Box est arrivée. Si j’adore toujours le plaisir de la découverte, j’avoue que cette box m’a un peu déçue par rapport aux précédentes : produis et marques que je connaissais déjà, produits peu différents par rapport aux box précédentes, et un peu « accessoires » : pas vraiment de produit qui m’inspire une recette à lui tout seul.
box-fevrier2
L’accessoire m’a bien plu par contre, des petits moules en forme de cœur qui tombent bien sûr à pic pour la St Valentin.
Enfin, un reproche que je fais souvent à ces box est la dominante trop forte de produits sucrés : j’aime faire de la pâtisserie mais je ne suis pas foncièrement un bec sucré. Une répartition 50/50 entre produits salés et sucrés me conviendrait mieux.
La box contient :
– une préparation pour brioche au chocolat Francine : belle-maman nous a offert une machine à pains de compétition en début d’année pour fêter notre emménagement et jusqu’à maintenant je n’ai testé que des brioches nature, ca sera l’occasion de découvrir une variante
– du lait de coco : un classique aux utilisations nombreuses
– du colorant rose carmin : dommage que je le reçoive après avoir fabriqué mon pain à burger rose.   box-fevrier
 
– du thé vert mangue et litchi
– des moules en forme de cœur
-une couronne ( qui arrive un peu tard pour la galette!)
-des cœurs en sucre
– du coulis de spéculoos
box-fevrier4
Bref vous l’aurez compris, des produits fortement orientés sur les fêtes du moment : le nouvel an chinois et la Saint Valentin.
box-fevrier3

Comment organiser une chandeleur (vraiment) originale?

Décidément, le début d’année est rempli d’occasions de se faire péter la panse et de ne pas perdre les kilos facilement accumulés pendant les fêtes de fin d’année.
Alors vous allez me dire, la Chandeleur, « ce n’est que du lait, des œufs et de la farine, rien de bien méchant! »
Mais pour ceux qui comme moi mangent leur crêpe avec plus de Nutella que de crêpe, et qui s’enfilent 3 ou 4 crêpes salées avant d’en manger le double en dessert, bah franchement ce n’est pas une sinécure!
Soyons honnêtes, il est loin le temps où on regardait émerveillés notre maman faire sauter les crêpes dans la cuisine. Maintenant on a un crêpe party, les crêpes ne sautent plus et on les fait à table devant soi. La confiture et le sucre se sont faits accompagner au fil des années de toutes innovations que nos chers industriels ont bien voulu inventer pour nous : la pâte de spéculoos, la pâte de pain d’épices, la pâte au chocolat Crunchy, le beurre de cacahuètes, le sucre pétillant, le caramel au beurre salé à tartiner, et dernier né du début d’année, le fruit à tartiner (qui attention n’a rien mais alors rien à voir avec de la confiture. Bin non, parce que ce n’est pas de la confiture, mais du fruit avec du sucre. Bin oui.)
comment-reussir-chandeleur
Et au final, je n’ai aucune foutue idée de ce qu’on fête à la chandeleur, à part l’enfilage massif de calories (les crêpes) accompagnées d’autres calories (les trucs qu’on met dessus) et arrosé de calories (un petit cidre?)
Mais il faut bien le dire, ce qui compte, c’est que c’est trop bon et en plus super convivial!
Pour ceux qui voudraient déculpabiliser ou juste changer du trio classique sucre – confiture – Nutella, voici mes petites idées pour des crêpes ultra fun et trop bonnes!

La pâte à crêpes facile et rapide :

8192106303_7841870d7c_b
Photo par fred_v @Flickr

 Les idées à tartiner :

pate-tartiner-caramel

Pour varier la mise en forme :

 gateau-crepe-4-fromages-3

Si vous avez des restes du Nouvel an Chinois à finir

Si vous espérez encore garder la ligne

Pour varier en salé

crepe-petit-dejeuner-3

Breakfast crêpe
Crêpes à la fondue de champignons et st jacques
Crêpes Madame
Crêpes panées à la viande hachée
Crêpes salées façon hot dog

Pour varier en sucré

 gateau-crepes-citron-framboise
Enfin, pour ceux qui ne veulent rien avoir à faire,

une sélection de crêperies lilloises :

La petite flambée, rue du curé St Étienne
La meilleure crêperie de Lille selon beaucoup, pensez à réserver!

La régalade, 38 rue de Paris
Ouvert même l’après-midi pour le goûter!

Le Triskell, 7 rue des primeurs
Le plus breton des lillois

Et ne vous gavez pas trop, bande de petits fous!

 

Résolutions 2014

2014
Noël est passé, vous avez festoyé encore et encore, puis mangé les restes des repas de fêtes encore et encore, puis mangé les paniers gourmands et chocolats reçus a Noël encore et encore, et là vous êtes bons pour attaquer la nouvelle année gras comme un loukoum, mais ressourcé tant bien que mal par ces mini vacances rapides et chargées comme le tourbillon d’un vent de folie. Bref, vous êtes donc prêts à prendre des résolutions, et à fixer vos objectifs pour 2014.
J’aime beaucoup cette tradition, même si on sait bien que certaines d’être elles ne tiennent pas plus tard qu’au 2 janvier. Je m’y prête donc tous les ans, et j’aime en fin d’année faire le bilan des objectifs atteints ou pas, avant d’élaborer une nouvelle liste.
Voici donc mes objectifs blogoculinaires 2014, rendez-vous dans un pour faire le compte…
  1. Essayer de réaliser un mojito moléculaire
  2. Tester 10 recettes de burger maison
  3. Inaugurer Big Fernand et Burger King a Lille
  4. Tester le bœuf de Kobé au Japon (ce qui vous donne une idée de mon prochain projet de voyage)
  5. Atteindre 50 articles sur ce blog
  6. Tester 10 produits jamais goûtés
  7. Trouver la meilleure friterie de Lille
  8. Tester enfin mon siphon
  9. Re-tenter de faire de la bière maison (si vous avez déjà bu un verre de vinaigre, alors vous avez une idée du gout de ma dernière tentative, et vous savez donc que je ne peux que m’améliorer)
  10. Garder la ligne malgré les 9 défis ci dessus

L’éclair de génie // Paris

Alors que la mode ne semble pas encore développée à Lille (on préfère la bière et le fromage), à Paris pullulent les pâtisseries spécialisés dans les éclairs. Parfums décalés et décos stylées, voire personnalisées pour les entreprises, voilà grosso modo leur credo.
Apparemment ça cartonne, et ma grand mère est une inconditionnelle de la bestiole crémue. Voilà pourquoi je m’étais promis de tester une de ces enseignes lors de mon prochain passage à Paris, et c’est maintenant chose faite.
J’ai jeté mon dévolu sur l’Éclair de Génie, dont le joli nom m’inspirait beaucoup.
   eclair2
J’arrive à la boutique essoufflée et les pieds couverts d’oignon après une journée de shopping Parisien effréné, peu avant 19h.
Point de file d’attente interminable dans la rue, je m’aventure donc dans la boutique.
boutique2
Premier constat, le contraste entre le genre que veut se donner la boutique et ce qu’elle est réellement :
La décoration se veut branchée, mais malheureusement elle est surtout froide et sans goût. La phrase pourrait d’ailleurs s’appliquer aussi à la clientèle.
Un couple de clients au look très pègre russe, goûte et divague en anglais approximatif pendant près de 10 minutes, immobilisant la seule vendeuse apparemment disponible pendant ce temps.
Un ou deux clients s’en vont lassés avant leur tour. Je persévère, voyant que je deviens finalement la prochaine sur la liste.
boutique3
Une dame peu aimable au look revêche entre alors dans la boutique, me passe devant sans gêne et commande à ma place à peine la vendeuse libérée.
C’est là qu’arrive mon deuxième constat : je n’aime pas ces boutiques ou la file d’attente est incompréhensible.
Je veux dire en toute logique, le dernier qui entre, est plus près de la porte et doit être le dernier à être servi. Sinon, on explique les choses ou on les rend explicites avec des panneaux fléchés par exemple.
Ici, le comptoir de service est près de la porte, mais la caisse est tout au fond, à l’autre bout. On ne sait pas vraiment s’il faut attendre à l’un ou à l’autre. On peut acheter au comptoir ou dans un grand frigo, sans savoir qui passe devant en caisse. Et la dame mal-aimable qui m’est passée devant était près de la porte, donc ostensiblement entrée après moi dans la boutique, mais on l’a servie avant. Faut il donc se positionner à l’extrême de la boutique pour être servi, et ensuite couper et déranger tous ceux qui attendent derrière nous pour rejoindre le comptoir de paiement situé à l’opposé?
Enfin bref, je finis par être servie.
boutique1
La moitié des éclairs manquant à l’appel, mais il est près de 19h, donc ça semble normal.
Je choisis un chocolat grand cru et un praliné noisette.
Je suis la vendeuse en caisse, et paye.
Mes éclairs sont sur le comptoir, dans leur boite, et la vendeuse me regarde d’un ait éthéré, semble se demander pourquoi je ne pars pas, et après plusieurs secondes d’un silence gênant, me demande :
Vous voulez peut-être un sachet?
Comme s’il y avait une chance que je lui réponde : non merci, pour le transport je préfère me les caler sous les aisselles.
Non mais, ça vend des éclairs à 6€ pièce, ça porte des gants noirs pour faire le service et se donne un air de Mme Doutbfire de luxe en tenue de soubrette, et ca ne pense pas à filer un sachet aux clients?
Ils ont pas ca dans leur formation à la vente de pâtisserie qui se veut prestigieuse?
Cet épisode me conforte dans ma première idée. Ça a presque le prix du luxe, ça a presque la déco du luxe, mais on est loin d’être dans une boutique de luxe.
Espérons que le gout rattrapera l’expérience boutique…
A la maison, je déballe mes pâtisseries. Elles sont globalement très jolies, mais l’absence de système de fixation fait qu’elles se sont retournées et qu’une grande partie des décos se sont cassé la figure. Pas défaitiste, je recolle moi même les petits machins et je passe à la dégustation.
A mon sens, les fourrages sont goûteux, l’éclair au chocolat a un bon gout bien prononcé de chocolat de qualité…
Deux bémols cependant : la pâte à choux n’est pas exceptionnelle, elle manque de fraîcheur, peut être parce que j’ai fait l’achat en fin de journée?
Enfin, l’éclair est trop petit pour qu’on puisse bien l’apprécier. Un gabarit d’éclair de boulangerie de quartier conviendrait mieux, et justifierait mieux le prix.
eclair3
Au final, l’ensemble était loin d’être d’être mauvais, mais n’a pas déclenché l’orgasme pâtissier que j’attendais. Une adresse à réserver aux soirées où on reçoit un grand nombre de personnes et où on n’a pas le temps de cuisiner, la variété des parfums et la jolie déco des éclairs étant un vrai atout pour surprendre ses invités.
eclair
Par contre, pour mes petits plaisirs solitaires, je continuerai à chercher mieux ailleurs.
L’éclair de génie, 14 rue Pavée, Paris. Tél : 01.42.77.85.11

La box de décembre

Le box de décembre est arrivée, un peu comme un premier cadeau au pied du sapin avant l’heure   pailettes !

Elle est garnie de produits festifs, ce qui tombe drôlement bien!
Elle contient
  • de la poudre de pain d’épices : pour paner du foie gras, saupoudrer un dessert, une viande…
gavottes
  • des brisures de crêpes dentelle : pour saupoudrer les desserts, ou réaliser des fonds de tarte type Cheesecake
  • du Melfor : ce produit peu connu chez nous est un vrai basique chez nos amis alsaciens, qui l’utilisent a la place du vinaigre dans de nombreuses préparations… c’est plus doux et parfumé que du vinaigre classique, j’ai hâte de m’en servir!
melfor
  • une plaque de chocolat Ragusa : je vais devoir me retenir si je veux essayer de l’utiliser en cuisine, car une partie de moi a envie de l’engloutir immédiatement!
ragusa
  • du foie gras de canard : pour le déguster simplement à l’assiette, j’aime autant le faire maison, alors celui ci je l’utiliserai en cuisine, pourquoi pas dans une future création de burger.
  • une bouteille de vin blanc « Brise France », pour accompagner le (burger au) foie gras
  •  des adorables petits moules de noël, en forme d’étoile, de sapin, de renne… Parfaits pour la réalisation des Bredele!
moules
A très bientôt pour des créations de recettes inspirées de ces beaux produits!

La box meilleur pâtissier #1

J’aime beaucoup le principe des box, pour le plaisir de la découverte lorsqu’on ouvre le paquet, et parce que ça force à créer des repas qui changent de nos habitudes : Poulet aux vermicelles au chocolat, cassoulet a la liqueur de framboise… ça force l’imagination.
ensemble2

Je me suis donc laissée tenter par cette box hors série, inspirée de l’émission Le meilleur pâtissier, épisode 1, sur les gâteaux de voyage.
J’ai été un peu déçue car une partie de produits sont très classiques, comme par exemple les amandes en poudre, qui sont un basique du placard.
Cependant l’avantage c’est que je suis sûre que ces produits seront mangés, et l’accessoire est par contre plutôt orignal : des stylos plumes alimentaires, permettant d’écrire avec une sauce, un coulis…
ensemble3
La box contient :
  • des amandes en poudre : basique mais tellement bon
  • un carrousel à décorations pour gâteaux
  • une plaque de chocolat bio à 66% de cacao
  • de la confiture de figue : un de mes fruits préférés…
  • du coulis au caramel au beurre salé : pour mon pain perdu ça sera parfait!
  • du miel de tilleul
  • des colorants alimentaires.
Avec tout ça, on risque de manger pas mal de gâteaux prochainement!
ensemble