Archives par mot-clé : bocal

Toasts chorizo, poivrons et pesto rosso

Pour l’apéritif, mes favoris sont les tartinades et toasts en tous genres. Je trouve que c’est à la fois plus sain et plus gourmand que les chips et biscuits apéritifs en tous genres.
 
 
 
J’avais un bocal de pesto rosso à utiliser, et je me suis dit que plutôt que de le mettre dans des pâtes comme je le fais souvent, j’allais l’utiliser pour réaliser des petits toasts rapides.
 
Le pesto rosso est un condiment à base de tomates séchées qui nous vient d’Italie, plus précisément de Sicile. Vous pouvez le réaliser vous-mêmes, cela sera bien meilleur, mais bien sûr la recette sera moins rapide. Sinon, on trouve de très bons pesto rosso au rayon sauces des supermarchés, ou mieux, dans les épiceries italiennes si vous en avez une à disposition.
 
 
Le poivron peut être remplacé par un reste de poivron cuit, dans ce cas ajoutez-le à la poêle à la fin de la cuisson. J’ai utilisé du pain à toasts car j’en avais à utiliser, mais si vous pouvez, je vous recommande plutôt d’utiliser des tranches fines de baguette.
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Envie de pique-niquer?

On profite de la fin des beaux jours pour un dernier pique-nique? On privilégier les plats faciles à transporter et que l’on peut grignoter froids… Découvrez mes favoris pour vous régaler sans vous prendre la tête!

Carrot cake salé à la mimolette et au cumin

Tourte à la ratatouille au thon

Mini cakes au chou-fleur

Tarte au saumon et petits pois

Cake aux poireaux et lardons
cake-poireau-lardons-2

Salade de concombre à la russe

Cheesecake en bocal aux fruits rouges poêlés et macis

Brownie aux noix à la farine de riz

Share and Enjoy !

0Shares
0 1

Zaatar

Je vous ai déjà proposé à quelques occasions des recettes qui contiennent du zaatar, comme la ricotta rôtie au zaatar ou plus récemment, le concombre à la crème au zaatar. Ce mélange d’épices à base de thym, d’origan et de sarriette, de sésame et sumac n’est pas toujours facile à trouver, mais bonne nouvelle, vous pouvez aussi le réaliser maison.
 
 
 
Rien de plus simple, vous versez les épices dans un bocal, vous mélangez et c’est prêt. La seule difficulté que vous pourriez rencontrer c’est pour trouver le sumac. Il s’agit d’une épice orientale provenant des baies séchées et broyées d’un arbuste. Vous pourrez l’utiliser dans le riz, les omelettes, et dans de nombreux plats de la cuisine orientale. Je trouve le mien sur internet ou dans les épiceries orientales de Lille.
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Épices pour salade

En cette période estivale, je ne sais pas vous, mais moi je fais des salades plusieurs fois par semaine. Aussi pour gagner du temps, j’aime bien réaliser un mélange d’épices à salade tout prêt pour réaliser mes assaisonnements en deux minutes. Il n’y a rien de plus simple que de faire ses mélanges d’épices. On dose directement dans un bocal, on secoue (après avoir fermé le bocal hein!) pour bien mélanger, et c’est prêt.
 
 
 
Je réalise souvent des variantes avec ce que j’ai dans mes placards, mais la version que je vous propose ci-dessous est ma favorite. Si vous ne trouvez pas de sumac, vous pouvez simplement l’omettre sans le remplacer par autre chose.

 
 
Utilisez ensuite ces épices dans une salade de tomates, de concombre ou encore d’œufs par exemple.

 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Pickles de cornichons à la roumaine

J’adore les pickles de légumes en général, il faut dire que je suis une fan de street food et ceux-ci font des merveilles dans les hot-dogs, burgers et sandwiches en tous genres. Aussi quand j’ai eu l’occasion d’acheter des cornichons frais, je me suis empressée de tenter une recette façon pickles. C’est bien plus simple que l’on peut le penser au premier abord. La seule contrainte est la cuisson qui est ici assez longue. Je ne sais plus où j’ai trouvé cette technique mais j’avais lu qu’il fallait garder les cornichons au chaud pendant 15 heures…
 
 
 
Je ne trouvais pas cela pratique alors j’ai raccourci à 6 heures et ce fut parfait.  Je ne sais pas si cela a un impact sur la durée de conservation ou le goût, mais mes cornichons étaient délicieux et se sont gardés plusieurs mois au réfrigérateur.
 
J’ai vu pas mal de recettes qui recommandaient de mettre de la racine de raifort, mais je n’en ai jamais trouvé. J’ai trouvé ces pickles hyper parfumés malgré tout. Si vous en avez, n’hésitez pas à en ajouter.
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 2

Quels aliments emmener pour la route des vacances?

Photo alex lang @Flickr 

Les vacances approchent! Même si cette année de nombreuses personnes ont du revoir leurs projets de voyages, je pense qu’un certain nombre d’entre nous va quand même essayer de partir et au vu des perturbations dans les aéroports ces derniers mois et de la difficulté à organiser un voyage à l’étranger, la France va être privilégiée, ainsi que les trajets en voiture. Étant adepte d’une cuisine saine, zéro déchet et avec le moins possible de produits industriels, ce dernières années je me suis demandé comment organiser le pique-nique idéal pour les longs trajets. Suivez ces quelques conseils si vous voulez éviter de finir avec des sandwichs triangles de boutique d’autoroute!

 

Photo Zhang Yu@Flickr 

Pour grignoter

Pour grignoter lors des petites pauses et ou directement en voiture, pensez au pop-corn (attention, vous risquez d’en mettre partout!), aux chips de légume, que vous pouvez réaliser maison avant le départ si vous en avez le courage, aux crackers maison. Un mélange de graines et noix sera également parfait pour grignoter et vous redonner de l’énergie. Des barres de céréales avec le moins de sucre possible sont également un choix intéressant si vous voulez une option sucrée. 


Photo mahohn@Flickr 

A l’apéritif

Je ne parle pas de boire de l’alcool sur la route hein! Il y a des moments où faut savoir rester raisonnable. Par contre, vous pouvez tout à fait grignoter un petit encas au début de votre repas ou en accompagnement. Des bâtonnets de légumes ou des tomates cerises sont très sympa et pratiques à emmener, et vous pouvez les servir avec un houmous ou du guacamole.  Un mélange de noix et graines pourra vous permettre de grignoter tout au long de la journée ou être servi en accompagnement de votre casse-croûte.  Des olives sont également un apport de bon gras et un grignotage parfait. Pour les plus gourmands, emmenez des cubes de fromage déjà coupés dans un bocal.


Photo Julie, Dave & Family @Flickr 

Les repas

Une salade déjà mélangée avec la vinaigrette à part supportera très bien le voyage dans une glacière. L’avocat est également parfait pour vous apporter du bon gras, et il est très pratique à manger avec une petite cuiller, mais surtout, ne le coupez pas à l’avance. Pour consommer des protéines saines en voyage, des œufs durs feront un complétement idéal. Avec tout cela, vous voudrez certainement quelque chose de plus consistant. des sandwichs sont évidemment une option adaptée, à condition de les préparer avec du pain complet. Des wraps sont également sympa et pratiques car ils ne se détrempent pas autant que le pain. Enfin, les autoroutes proposent toujours des micro-ondes donc une soupe est également une option, surtout si vous voyagez par mauvais temps!


Photo mahohn@Flickr 

Desserts

Même sur la route des vacances, consommer des fruits est l’idéal. mais aussi prévoyez des dés de fruits frais dans des bocaux pour que ce soit facile à consommer. Des bananes ou des pommes sont également une option simple et pratique. Pensez aux fruits secs mélangés avec des noix, et si vous souhaitez un laitage, emmenez du yaourt grec, que vous pourrez saupoudrer de muesli (stocké à part pour éviter qu’il ne se détrempe).

Boissons

Il est important de s’hydrater tout au long de votre voyage et pour cela, chacun devrait avoir une gourde d’eau, la seule boisson indispensable. Un peu de café peut être appréciable si vous commencez votre route le matin mais n’en abusez pas, car il peut vous énerver et vous donner envie d’aller aux toilettes toutes les 10 minutes. Prévoyez un jus de fruits et légumes frais pour le goûter si cela vous fait plaisir.


Photo Zhang Yu@Flickr 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Tapenade d’olives vertes aux amandes et salicornes

Connaissez-vous les salicornes? Je vous en avais parlé ici il y a quelques temps. Il s’agit de plantes qui aiment les sols sableux des bords de mer et peuvent même supporter la quantité de sel très élevée que l’on trouve dans les sols aux abords des plages… On les trouve au même titre que les “oreilles de cochon” du côté de la Normandie et de la Bretagne…
 
 

Photo Oliver Hallmann @Flickr
 
Quand j’en vois, l’effet de rareté fait que je me jette instantanément dessus. Mais une fois à la maison, je ne sais pas toujours trop quoi faire avec… Du fait de leur conservation en bocal dans un mélange vinaigré, je trouve qu’elles se substituent bien aux pickles ou aux câpres, et je recherche donc des recettes qui en utilisent pour les adapter.
 
 
 
Photo frontriver @Flickr
 
La dernière fois, je me suis donc dit que les salicornes pourraient convenir dans une tapenade puisque certaines recettes incluent parfois des câpres.
 

Photo Jen Arrr @Flickr
 
De ce fait, si vous n’avez pas de salicornes, la recette peut tout à fait s’adapter avec des câpres. Il s’agit d’une recette de tapenade aux olives vertes, un peu plus douce que la traditionnelle aux olives noires, et aux amandes. Un pur délice pour l’apéro, à mixer selon votre goût. Je l’aime avec pas mal de matière et je garde donc des morceaux pas complètement mixés mais dans le commerce, la tapenade est souvent mixée très finement. C’est vous qui voyez ce que vous préférez !
 
Exceptionnellement les photos ne sont pas de moi, je ne retrouve pas les miennes, je les remettrai dans cet article dès qu’elles referont surface!
 

Photo jules @Flickr
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Farine sans gluten

Si personne ne souffre d’intolérance au gluten dans ma famille, je suis quand même toujours intriguée par les produits sans gluten quand j’en vois en faisant les courses. Les produits sans gluten sont nés d’une contrainte, mais certains innovent et donnent vraiment envie d’être testés, même quand on n’a pas besoin de ce type d’alimentation. De la même façon, je vois parfois des recettes de gâteaux et de pains sans gluten qui me tentent beaucoup et je me dis qu’après tout, peu importe si je ne suis pas intolérante, je suis gourmande, c’est suffisant pour essayer, non?
 
 
 
Certains gâteaux et pâtisseries sans gluten font appel à une farine sans gluten. Il s’agit d’un mélange de plusieurs farines fait pour s’approcher au maximum d’une farine de blé.  On en trouve dans tous les supermarchés et boutiques bio. Quand je me suis penchée sur la composition de cette dernière, j’ai réalisé qu’elle était en réalité assez simple et j’en suis arrivée à la conclusion que je pourrais facilement la faire moi-même ! Vous me connaissez,  je ne résiste pas à la tentation d’essayer de reproduire en home made un produit industriel. Ici il s’agit uniquement de mélanger 3 ingrédients pour obtenir une parfaite farine sans gluten.
 
 
Elle sera ensuite utilisable dans toutes les recettes qui font appel à une farine sans gluten : pains, pâtes, gâteaux… Vous pouvez aussi l’utiliser dans une recette qui fait appel normalement de la farine de blé, avec plus ou moins de succès car il faut souvent ajuster les autres ingrédients pour réussir à obtenir un résultat satisfaisant sans gluten. Mais si vous aimez expérimenter, lancez-vous!
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Que faire avec du persil?

Photo Phelyan Sanjoin @Flickr
 
Le persil, c’est bien simple, on peut en mettre partout ou presque. Mais voilà, on utilise souvent une petite quantité par ci par là, et on trouve parfois dans le commerce d’ÉNOOOORMES bouquets! Ils sont moins chers et plus écolos que les toutes petites barquettes plastiques dans lesquelles il y a 3 brins qui se battent en duel, donc je préfère largement prendre ces énormes bouquets. Mais ensuite, il faut tout utiliser, sinon l’économie n’a plus d’intérêt! Si ce phénomène vous arrive aussi parfois, voici mes idées pour utiliser une belle quantité de persil et ne plus jamais en gâcher!

Bien le conserver

Déjà, conservez le mieux possible votre persil. De toutes les méthodes que j’ai testées, la plus efficace m’a semblé être de mettre le bouquet entier dans un verre avec de l’eau et de le stocker au frigo.
 

Photo Kate Ter Haar @Flickr

Le congeler

La congélation du persil fonctionne assez bien. Vous pouvez le congeler dans un petit bocal déjà ciselé, ou encore en tiges entières que vous couperez une fois que vous l’aurez sorti du congélateur. Dans les deux cas, ne décongelez pas votre persil, il est tellement fin qu’il décongèlera naturellement en quelques secondes au contact des autres aliments.


Photo Glenn Fleishman @Flickr

Dans une une soupe/un velouté

Si vous avez un bouquet entier, faites-le avec des pommes de terre dans de l’eau (mettez les pommes de terre d’abord et le persil 5 minutes avant la fin de la cuisson), mixez, et vous obtiendrez une soupe divine. Si vous en avez moins, ajoutez-le simplement à n’importe quelle soupe 5 minutes avant de mixer, sa saveur relèvera l’ensemble à la perfection.

Dans un taboulé libanais

Le “vrai” taboulé, le libanais du moins, contient bien plus de persil qu’il ne contient de boulgour, c’est une façon délicieuse de liquider votre stock. Il vous en faudra 1 à deux bouquets suivant la quantité souhaitée. Il se réalise avec du persil plat, mais si vous avez du persil frisé à finir, ce n’est pas traditionnel mais ça reste tout à fait délicieux! 


Photo Giles Turnbull @Flickr

Dans un pesto de persil

Pour réaliser un pesto de persil, c’est tout simple, vous prenez une recette de pesto standard et vous mettez du persil à la place du basilic. C’est un pur délice, à utiliser dans des pâtes, sur des pommes de terre au four, sur des toasts avec du chèvre frais…

Photo poppet with a camera @Flickr

Dans une omelette

Vous pouvez réaliser une omelette dans laquelle vous mettez vraiment beaucoup de persil, c’est un délice, découvrez par exemple le koukou, originaire d’Iran!

Et vous, avez vous d’autres recettes qui permettent d’utiliser une grande quantité de persil d’un coup?

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Moutarde au miel

Aujourd’hui, je vous propose une recette ultra basique et que je réalise très régulièrement. Je suis une fan de moutarde au miel mais comme j’essaye d’acheter mes aliments en vrac au maximum, j’évite d’en acheter toute faite en bocal. Mon épicerie vrac ne propose que de la moutarde “normale”, donc je me suis dit qu’après tout, rien ne m’empêchait d’y ajouter du miel moi-même pour obtenir la moutarde au miel.
 
 
Pour la composition, j’ai mis les mêmes proportions que dans la moutarde industrielle que j’achetais, sauf que j’ai réalise en lisant les ingrédients qu’il y avait finalement peu de miel mais du sucre ajouté… Dans la mienne, pas de sucre, que du miel et de la moutarde, je préfère faire simple et naturel! Sans surprise, le résultat est top et très proche de la moutarde que j’achetais avant en grande surface.
 
 
Vous pouvez réaliser cette moutarde en utilisant comme base une moutarde de Dijon ou une moutarde à l’ancienne, c’est vous qui voyez! Il ne vous reste plus qu’à la mettre dans un bocal et elle se conservera super bien puisque les deux seuls ingrédients sont à très longue conservation.
 
 
 
 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0