Lunchbox de boulgour, endives, pomme et gorgonzola

Depuis que je suis devenue une fan d’endives, je me lasse pas d’en cuisiner. Cette fois-ci, j’ai eu envie de les travailler dans une recette fraîche, mais sans pour autant manger l’endive totalement crue. Je vous ai donc préparé une petite salade facile à emmener au bureau pour le déjeuner, à base d’endives légèrement poêlées dans un peu de beurre. Elles restent croquantes mais légèrement attendries et agréablement parfumées par le goût du beurre. Contrairement à mes autres recettes au accents plus régionaux, ici je suis partie dans un florilège de parfums du monde : du boulgour, des cranberries, de la pomme verte, du gorgonzola… Je comprends que ça puisse dérouter mais le résultat est franchement très très bon.
 lunchbox-boulgour-endive-cranberries-3

La vinaigrette au jus de cranberries, de mon invention ( copyright en cours de dépôt) va devenir un de mes classiques, moi qui jusqu’à l’an dernier n’étais pas capable de préparer une vinaigrette équilibrée, je pense que là je tiens quelque chose qui frise la perfection.

Alors… lancez vous et régalez-vous!

 

P.S.: Si cette salade vous plait, testez celle au boulgour, patates douces et cranberries!

lunchbox-boulgour-endive-cranberries

 Lunchbox de boulgour, endives, pomme et gorgonzola

Pour 2 personnes

  • 80 g de boulgour
  • 50 g de gorgonzola
  • 16 cranberries séchées
  • 1/4 de pomme verte
  • 2 petites endives
  • 15 g de beurre demi-sel
  • 1 c. à s. d’huile
  • 1 petite branche de romarin

Vinaigrette

  • 2 cl de vinaigre balsamique
  • 5 cl de jus de cranberries
  • 5 g de moutarde mi-forte
  • 5 cl d’huile d’olive
  • Sel, poivre
Faites cuire votre boulgour suivant les indications du paquet. Égouttez-le, salez et poivrez et laissez le refroidir.
Coupez le gorgonzola en petits dés, la pomme verte en fines lamelles, effeuillez le romarin, enlevez les feuilles abimées des endives, le cœur et fendez-les en deux.
Mélangez tous les ingrédients de la vinaigrette et réservez-la.
Faites chauffer le beurre et l’huile dans une poêle et dorez les endives 5 minutes sur chaque face. Elles doivent être bien dorées et attendries mais pas totalement molles non plus. Salez et poivrez. Dans une assiette ou une lunchbox, disposez le boulgour, puis les pommes, les cubes de gorgonzola et les cranberries, et enfin déposez les endives encore chaudes ou tièdes (sauf si vous emmenez votre déjeuner au bureau, tout sera froid). saupoudrez de romarin. Versez la vinaigrette ou stockez-la à part si vous emmenez votre déjeuner au bureau!
lunchbox-boulgour-endive-cranberries-2

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Brownie double chocolat bière

La bière est une de mes passions, vous n’êtes pas sans l’ignorer. Le chocolat c’est un peu pareil, et je m’en gave régulièrement le soir dans mon lit. Oui c’est honteux, mais pour relativiser je me dis que mieux vaut se taper une demi-tablette chaque soir avant de dormir qu’un demi-litre de bière.
C’est pourquoi quand j’ai découvert une recette de gâteau au chocolat et à la bière, j’ai été immédiatement séduite, et je me suis promis de vous proposer ma propre version pour la Saint Patrick, qui a lieu dans deux jours, au cas où certains auraient besoin d’un rappel ^^. Oui je sais… La Saint Patrick ne se résume pas à la consommation d’alcool houblonneux, mais toutes les excuses sont bonnes à prendre après tout!

Que vous dire sur ce gâteau, si ce n’est qu’il a le goût de chocolat, de bière, et que c’est bon? 
La bière est reconnaissable, surtout si on le sait. Elle renforce la texture fondante du gâteau et surtout l’amertume du cacao qui devrait donc ravir les amateurs de chocolat bien fort (et de bière, faut-il encore le rappeler?)

 brownie-chocolat-biere2
P.S. : Envie de continuer la cuisine à la bière? Ma tarte à la bière et au spéculoos devrait vous plaire!

Brownie double chocolat bière

 

  • 2 cuillères à soupe de lait
  • 25 cl de bière brune (Ténébreuse, Guinness)
  • 2 c. à s. de flocons ou de son d’avoine
  • 110 g de beurre fondu
  • 1 cuillère à soupe d’extrait de vanille pure
  • 120 g de farine
  • 80 g de cacao non sucré
  • 1 pincée de sel
  • 1 c. à c. de baking powder
  • 115 g de vergeoise brune
  • 35 g de sucre
  • 100 g de pépites de chocolat

Préchauffez le four à 170°C et graissez un moule. 
Dans un grand bol, mélangez ensemble tous les ingrédients liquides et les flocons d’avoine. 
Dans un autre bol, mélangez tous les ingrédients restants. 
Versez le mélange liquide dans le mélange sec, mélangez bien et verser dans le moule préparé. 
Mettez à cuire 13 à 15 minutes. Le brownie vous paraîtra encore mou à l’intérieur à la sortie du four, c’est normal!
Laissez refroidir, puis mettez au frigo pendant une nuit. Résistez à la tentation de le manger avant, car il n’atteindra sa texture définitive que le lendemain.

brownie-chocolat-biere
Source d’inspiration:

http://chocolatecoveredkatie.com/2014/01/30/chocolate-guinness-brownies/

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Spécialité d’Irlande : Dublin Coddle

À l’approche de la saint Patrick, je suis un peu fébrile car c’est une fête que j’apprécie beaucoup. Pas pour la bière, car voyez-vous, dans le nord on en boit toute l’année, mais parce que c’est pour moi l’occasion de manger de la cuisine anglo saxonne, qui est l’une de mes favorites.

Si la cuisine anglaise n’est pas très réputée, la cuisine irlandaise n’évoque carrément rien à la majorité d’entre nous, et j’ai donc dû faire quelques recherches pour découvrir ce plat.

Le Dublin coddle est un ragoût irlandais composé de saucisses, bacon, oignon et pommes de terre qui remonte à la fin du 18 ème siècle.

 dublin-coddle-2

Contrairement à la majorité des plats mijotés, il semble que celui-ci ne provienne pas des campagnes mais bien de Dublin même. C’était le préféré de Jonathan Swift, l’auteur des voyages de Gulliver. À Dublin, ce ragoût acquît sa réputation du fait qu’il pouvait être préparé longtemps à l’avance, au point qu’on pouvait quitter la maison en le laissant sur le feu.

La version que je vous propose est « ma » version de ce plat. Il en existe autant qu’il y a de foyers à Dublin mais celle-ci contient mes touches personnelles et adaptations. Pour apprécier ce plat, servez-le avec une Guinness et une tranche de soda bread.

P.S. : Pour un repas à thème Saint-Patrick, testez ma tarte à la bière en dessert! Vous trouverez aussi beaucoup d’idées dans ce livre qui m’a fait flasher :

dublin-coddle-3

 Spécialité d’Irlande : Dublin Coddle

pour 4 personnes

  • 1 kg de pommes de terre
  • 1 gros oignon rouge pelé et émincé
  • 2 saucisses de Montbéliard
  • 125 g de poitrine fumée
  • 50 cl d’eau
  • 1 bouillon cube
  • 4 c. à s. de persil frais émincé
  • 10 cl de Guinness
  • Sel, poivre

Épluchez les pommes de terre et coupez-les en 3 ou 4 gros morceaux. Émincez finement le persil. Mettez l’eau à bouillir avec le bouillon cube pour que celui-ci se dissolve. Coupez les saucisses en grosses rondelles et faites-les griller 5 minutes recto-verso à la poêle pour qu’elles dorent légèrement, sans les faire sécher. Épongez le gras sur du papier absorbant. Émincez le bacon finement. Préchauffez le four à 150°C.

Dans une grande casserole ou poêle pouvant aller au four, empilez les ingrédients en commençant par les oignons, puis le bacon, les saucisses et enfin les pommes de terre. Entre chaque couche, saupoudrez une belle quantité de persil, salez et poivrez à votre goût.
Versez sur l’ensemble le bouillon et la Guinness. Sur le gaz, amenez le mélange à ébullition sans mélanger les différentes couches.  Dès que le bouillon commence à bouillir, coupez le gaz  et couvrez avec un couvercle allant au four également. Mettez au four pour 3 heures minimum, 4 ou 5 heures si vous avez le temps!

Vérifiez régulièrement que vous avez 1 centimètre d’eau couvrant les aliments à longueur de temps, sinon rajoutez un peu d’eau.

 dublin-coddle
 Source d’inspiration :

http://www.food.com/recipe/dublin-coddle-irish-sausage-bacon-onion-and-potato-hotpot-288885

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Petites crèmes au lait concentré fraise et fraises tagada

Après mon pain perdu facon roll up aux fraises tagada, je reviens aujourd’hui avec une autre déclinaison sur le thème de la fraise tagada. Moi qui ne suis pas très branchée bonbons (voilà au moins un vice que je n’ai pas!), j’avoue que je les préfère déclinés en cuisine que tel quels à croquer. Et parmi mes préférés ( ce n’est pas parce que j’en mange rarement que j’ai pas mes petits chouchous), il y a la fraise tagada!
Ces petites crèmes sont régressives à souhait, puisqu’elles sont réalisées avec un deuxième ingrédient phare de mon enfance : le lait concentré aromatisé. Quand j’étais enfant, j’adorais les petits berlingots (illustrés à l’époque avec Tic et Tac) parfumés à la banane, à la noisette… C’était un véritable régal pour le goûter!
creme-lait-concentre-tagada
J’ai eu la chance de recevoir quelques produits de la gamme Régilait à tester, et quelle ne faut pas ma surprise de trouver du lait concentré à la fraise! Je suis immédiatement retombée en enfance, même s’il n’est plus conditionné en forme de berlingot mais de petit tube, ce qui est d’ailleurs bien plus pratique puisque ça se referme.
Ces petites crèmes sont donc ultra parfumées à la fraise, et très rapides à faire. Vous ravirez forcément petits et grands, n’hésitez donc pas à les faire!
creme-lait-concentre-tagada-2
J’ai ajouté une touche de sucre pétillant pour renforcer encore le côté « bonbon », mais si plus n’en avez pas ce n’est pas nécessaire de le remplacer par une autre sorte de sucre, les crèmes sont suffisamment sucrées comme ça.

Crèmes au lait concentré à la fraise et fraises tagada

Pour 4 personnes

  • 120 g de lait concentré sucré a la fraise
  • 20 cl de lait
  • 1 œuf
  • 16 fraises tagada roses
  • 1 sachet de sucre pétillant
  • 4 gouttes de colorant rose
Préchauffez le four à 180°C. Dans une casserole, mélangez le lait et 12 fraises Tagada et faites chauffer à feu très doux jusqu’à ce que les fraises tagada soient fondues. Ajoutez alors le lait concentré, le colorant puis incorporez l’œuf. Mixez l’ensemble pour avoir une texture bien lisse.

Posez 4 ramequins dans un grand plat à four à bords hauts. Versez la préparation dans les ramequins puis remplissez d’eau tiède le plus grand moule de manière à obtenir un bain-marie.

Laissez cuire 13 minutes au four le temps que les crèmes soient prises mais encore tremblotante à cœur. Sortez du four, laisser tiédir puis mettez les ramequins au frais pendant au moins 3 heures  avant de servir.

 Avant de servir, décorez chaque crème avec une fraise tagada et saupoudrez de sucre pétillant.

Ces crèmes se conservent jusqu’à 48 heures au frais.

creme-lait-concentre-tagada-3
Source d’inspiration :

http://www.undejeunerdesoleil.com/2014/10/crèmes-faciles-lait-concentre-vanille.html

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Un petit concours!

Pour fêter le printemps, je vous propose un petit jeu concours pour remporter un coffret de produits culinaires comme j’aime les préparer!
Cette fois-ci, j’ai choisi de vous composer un coffret sur le thème de l’Asie!
concours-thailande-5
C’est l’occasion pour moi de vous faire découvrir mon compte Pinterest, dans lequel j’ai recensé toutes les recettes de mon blog mais aussi plein d’autres contenus super sympa sur la cuisine, lé déco, bref tout ce qui m’inspire!
Si vous voulez le découvrir, c’est par ici que ça se passe!
  concours-thailande-2 concours-thailande-3

 

Je vous ai donc concocté un nouveau coffret plein de produits culinaires sympa à gagner :

– un livre « la cuisine thaïlandaise »
– des nouilles aux œufs
– des chips saveur »Bali »
– des chips saveur « Java »
– des baguettes chinoises
– des petites pochettes en papier
– une petite pochette en tissu
– deux pots de pâtes japonaises
– des feuilles de riz
– un pot de thé du sri lanka
– du lait de coco
– une boisson asiatique
– de la sauce nuoc mam

concours-thailande

Pour participer, c’est super simple!Il vous faudra poster un commentaire directement sur cet article pour m’indiquer que vous participez!
Ensuite, je vous propose une chance supplémentaire pour chaque réseau social où vous me suivez ( que ce soit, Hellocoton, Facebook, Twitter, Inspilia, ou un autre dont j’ignorerais l’existence!)
Dans ce cas dites-moi juste dans votre message sur quel réseau vous me suivez, et donnez moi votre pseudo si ce n’est pas le même que dans le commentaire que je sache que c’est la même personne et que je puisse valider votre chance en plus!
Les réseaux sociaux vous offrent des chances en plus mais ne sont pas obligatoires, la seule obligation est le  commentaire sur cet article sinon je ne peux pas deviner que vous participez, hihi!
Le concours démarre maintenant et durera jusqu’au 5 avril!
concours-thailande-4

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Mon top 10 des plats au fromage

Le fromage, c’est mon dada. Voilà, c’est dit, pour ceux qui n’auraient pas eu la puce à l’oreille avec mes recettes de grilled cheese, j’adore ça. L’hiver, une de mes consolations favorites au froid sibérien est la succession de plats énormes et dégoulinants de fromage que l’on peut s’enfiler sans craindre d’éclater son string à la plage, car l’été est encore loin. Quoi, vous n’allez pas à la plage en string? Ha bah moi non plus en fait 😀
Bref, j’adore les raclettes, tartiflettes, fondues… Mais je ne me limite pas à ces trois classiques! Découvrez mon top 10 ci-dessous !

top-10-plats-fromage

La raclette

Ce grand classique dégoulinant à souhait me fait saliver rien que d’y penser! Je serais capable de jeûner deux jours avant une raclette pour pouvoir en manger plus, et j’ai tendance à prendre tous les caquelons non utilisés pour griller, deux, trois voire quatre fromages en même temps!

La tartiflette

Un autre classique savoureux associé aux souvenirs de montagne, et qu’on peut décliner facilement avec d’autres fromages qui envoient bien. Ma version au Maroilles, ou tarch’tiflette, est consultable ici!

La truffade

Une spécialité régionale d’Auvergne composée exclusivement de cantal et de patates, rien que le meilleur quoi!
Découvrez ma recette de truffade ici!

 truffade4

La fondue savoyarde

Je l’aime faite maison et avec un vin pas trop prononcé, je préfère qu’il ne prenne pas le dessus sur le fromage!

La tarte au Maroilles

Une spécialité du nord, plus douce au goût qu’à l’odeur, qu’on apprécie en entrée, en plat, ou en petits morceaux à l’apéro!
Ma recette, non officielle, simple et  avec une touche de cumin ici!

 tarte-maroilles-cumin

Le camembert au barbecue

Un camembert, de la braise, et bim, ça déglingue. What else? Ça marche aussi avec le brie, le coulommiers, et sans barbecue, direct au four.

L’aligot

Un hybride entre la purée et la fondue, spécialité d’Aubrac. Sensations fortes et calories garanties!

Le welsch

Le plat typique servi dans les pubs du nord de la France… Originaire du pays de galles où on le préparait initialement avec du chester, ce mélange de cheddar et de bière gratiné au four est une tuerie absolue. On trempe ses frites dedans, et on ne contrôle surtout pas son cholestérol dans le mois qui suit. Testez ma recette sans plus attendre!

 IMG_0879

Le mont d’or

Un fromage dont la boite est prête à passer au four… C’est bête comme chou mais il fallait y penser! Et comme en plus c’est trop bon, je vote pour!

Le Michon au comté

Sous ce nom un peu ridicule se cache une spécialité jurassienne qui ressemble à une grosse crêpe à base de comté !

Le gratin vosgien

Cette variante de la tartiflette au munster peut se préparer avec ou sans lardons. Sans, c’est déjà une bombe, dans tous les sens du terme ^^
Ma recette de gratin vosgien est disponible ici!

 gratin-vosgien-munster-2

Le fondu creusois

Du fromage simplement fondu dans un caquelon avec de la crème et un jaune d’œuf, servi avec des frites. Que du lourd quoi!

Le gratin helvète

Des tranches de pain, d’emmental et de jambon qui se succèdent dans un plat à gratin, noyés dans un mélange d’œuf et lait. Une sorte de mix entre le clafoutis et le croque monsieur en quelque sorte!

 

Vous connaissez d’autres plats violents au fromage ? Que ce soient des spécialités régionales ou des inventions familiales, je suis ouverte à tout et prête à tester alors n’hésitez pas à m’en faire part!

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Spécialité d’Écosse : Scottish Stovies

J’ai eu l’occasion de visiter l’Écosse, ou tout au moins Édimbourg, et je dois dire que j’ai été enchantée aussi bien par les lieux que par la gastronomie. J’avoue qu’à l’étranger je ne suis pas compliquée : j’ai l’estomac bien accroché et je suis prête à manger des trucs totalement improbables ou dignes d’une cantine de prison tant que ça me donne l’impression de découvrir le folklore local.
Bref, je n’ai pas du tout le niveau d’exigence que j’aurais dans un resto français, parce que d’abord c’est les vacances il faut se détendre, ensuite parce que le budget n’est pas illimité!
Enfin, je me dis que les restaurants gastronomiques ne sont pas forcément le reflet d’un pays, loin de là… Les pubs, brasseries et gargottes de quartier me semblent bien plus proches de ce que mangent les habitants au quotidien !

Au final je n’ai pas les à priori négatifs qu’ont beaucoup de gens sur la cuisine anglo-saxonne en général, et j’avoue avoir fait quelques découvertes très sympa, dans la lignée de la nourriture anglaise mais avec des variantes non négligeables.

Je n’ai pas testé le plat que je vous propose aujourd’hui pendant mon voyage en Écosse, c’est pourquoi il me tardait de le réaliser pour combler cette lacune!

scottish-stovies-2

Le stovies, c’est un peu le ragoût fait de tous les restes du dimanche, et il y a donc autant de recettes qu’il y’a d’Écossais en Écosse ! L’élément invariable est la pomme de terre, ensuite il se réalise souvent avec des restes de rôti de bœuf cuit, des saucisses ou encore du corned beef, suivant ce qui reste dans le frigo. Les restes de légumes sont également les bienvenus, ce qui fait aussi que chaque plat est différent du précédent !

La version que je vous propose est donc la mienne, à base de saucisse et corned beef parce que je ne mange pas de rôti le dimanche, mais vous pouvez facilement vous emparer de cette recette inratable et l’adapter avec tout ce qui vous passe sous la main!

   scottish-stovies-3
P.S. : Du côté de l’Irlande, découvrez le Colcannon

Scottish Stovies

 Pour 2 personnes
  • 2 c. à s. de blanc de bœuf
  • 2 gros oignons, pelés et grossièrement émincés
  • 5 cl de  bière
  • 300 g de corned-beef
  • 1 saucisse fumée
  • 750 g de pommes de terre, lavées, pelées et coupées en rondelles
  • 30 cl de bouillon
  • sel, poivre
  • 1 tige de persil

Préchauffez le four à 190°C.
Dans une grande casserole à feu doux, faites fondre le blanc de bœuf. Ajoutez les oignons et faites-les cuire jusqu’à ce qu’ils soient tendres mais ne laissez pas brunir, environ 5 à 8 minutes.

Ajoutez la bière, baissez le feu et laissez bouillir pendant 2 minutes.

Dans un plat allant au four avec couvercle,  mélangez les pommes de terre avec les oignons, puis égrenez le corned-beef et la saucisse coupée en petites rondelles et mélangez avec vos pommes de terre, le sel et le poivre.

Couvrez avec un couvercle et mettez à cuire au four pendant 1 h 15 minutes en contrôlant de temps en temps pour vous assurer que le bouillon n’est pas évaporé et en contrôlant la cuisson. Si besoin, ajoutez un peu de bouillon supplémentaire.

Avant de servir, rectifiez l’assaisonnement et émincez le persil dans le plat.

scottish-stovies

Source d’inspiration :
http://britishfood.about.com/od/maincour3/r/ScottishRecipesTraditionalStoviesRecipe.htm

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

[EDIT : RESULTATS] Gagnez des places pour le Salon Envies Culinaires à Lille !

Aujourd’hui je vous propose de gagner des places pour le salon des envies culinaires à Lille! cette institution a lieu tous les ans au Grand palais, cette année il se déroule du 4 au 7 avril 2015!

Vous pourrez y découvrir 100 exposants, plus de 50 chefs et des animations culinaires en non-stop : démonstrations, ateliers, défis culinaires…

Laissez-moi simplement un commentaire sous cet article si ça vous intéresse, je ferai le tirage au sort le 22 mars!

 

Bonne chance!

 

[EDIT] Voici le nom des gagnantes :

Cécile du blog Cécibon
Mély du blog Fish custard
Sarah du blog Scones and Stones
Isa du blog Bidoudeuse
Amandine du blog Dine and Move

Vous remportez chacune deux entrées pour le salon, bravo à vous, envoyer-moi rapidement vos adresses pour que je vous les expédie au plus vite!

 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Rolls de brioche perdue aux fraises tagada

J’ai toujours eu un faible pour les recettes d’enfance, vous savez, celles qui sont simples à réaliser, gourmandes et régressives à souhait… Parmi elles, arrive en haut de liste le pain perdu, petite douceur du petit-déjeuner ou du repas à l’arrache du dimanche soir, quand il n’y a plus rien dans le frigo et qu’on se réjouit d’avoir un reste de vieux pain ou de vieille brioche… Si la recette de base est presque invariable, chacun l’agrémente ensuite à sa guise de sucre, cassonade, confiture…
 
roll-up-pain-perdu-tagada
Ici j’ai voulu vous proposer une version encore plus ancrée dans l’enfance en accompagnant cette brioche perdue de fraises tagada fondues… Succès garanti!
 
J’en ai profité pour réaliser mon pain perdu façon « roll-up », c’est à dire sous forme de petit rouleau. Le résultat présente à mon goût mieux qu’en laissant la tartine entière, et on garde jusqu’au bout la surprise de découvrir de quoi est garni l’intérieur du pain!
 
P.S. : Pour un brunch à thème enfantin, accompagnez ces pains perdus de petits laits aromatisés à la barbapapa
 
 roll-up-pain-perdu-tagada-2

Rolls de brioche perdue aux fraises tagada

Pour 4 personnes

  • 8 tranches de brioche
  • 16 fraises tagada
  • 8 c. à c. de crème liquide
  • 2 œufs
  • 3 c. à s. de lait
  • 1 c. à s. de sucre rose
 
A l’aide d’un rouleau à pâtisserie, écrasez votre brioche pour qu’elle soit bien plate. Étalez sur chaque tranche de brioche une bande de crème liquide sur un bord du pain, puis déposez 2 fraises tagada coupées en deux sur cette bande.
 
Roulez votre brioche en commençant par le côté avec la bande de fraises tagada, pour que celle-ci ce retrouve au cœur du rouleau.
 
Dans une assiette creuse, battez les œufs avec le lait. Dans une autre assiette, saupoudrez du sucre rose ou du sucre normal si vous n’en avez pas.
 
Faites chauffer une poêle avec un peu d’huile végétale.
 
Trempez chaque rouleau dans le mélange œuf/lait puis faites-le revenir à la poêle quelques minutes en le retournant à mi-cuisson, pour qu’il soit bien doré partout.
 
Retirez du feu, épongez le pain perdu avec un essuie-tout si besoin, puis trempez le dans le sucre rose et servez tout de suite.
 
roll-up-pain-perdu-tagada-3

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Spécialité de Lorraine : mini pâtés lorrains

La Lorraine est un coin que je ne connais pas trop, ni en réel ni en cuisine. Au delà de la fameuse quiche, je serais bien incapable de dire quelles spécialités peuplent cette belle région.

 

L’été dernier, j’ai eu l’occasion de visiter Nancy, ville que j’ai adoré, et qui m’a donné l’envie de découvrir plus la gastronomie locale. Je me suis régalée de jus et sirops de mirabelle, j’ai investi dans une huile essentielle de bergamote avec laquelle je vous concocterai bientôt quelque chose, et j’ai parcouru de nombreux livres à la recherche de recettes locales.

mini-pates-lorrains-2
 

Je ne suis pas compliquée vous savez, je suis toujours amatrice du genre de recettes où on entoure de la viande avec de la pâte. Du coup, le pâté lorrain a retenu toute mon attention. Normalement il s’agit d’un gros pâté à trancher façon cake, mais j’ai décidé d’en réaliser une version miniature, à servir à l’apéro.

Je ne vous cacherai pas que j’ai bien galéré avant de trouver la cuisson idéale : la pâte avait tendance à dorer (puis noircir franchement) trop vite par rapport à la cuisson de la viande. Après moultes essais, la méthode que je vous propose ci-dessous fonctionne parfaitement.

Même si c’est un peu fastidieux, faites l’effort de retrouver les clous de girofle dans la marinade et de les enlever du mélange avant de farcir la pâte. Sinon celui qui tombera dessus en croquant son pâté ne va pas franchement apprécier la surprise…

P.S. : si vous aussi vous êtes amateurs de pâtés à la viande, ces petits pains russes devraient vous séduire également. Et si vous voulez approfondir la cuisine de notre belle région de Lorraine, jetez un œil à ceci :

   mini-pates-lorrains-3

Mini pâtés lorrains

 

Pour 16 mini pâtés

 
  • 2 pâtes feuilletées
  • 250 g de sauté de porc
  • 2 échalotes
  • 2 gousses d’ail
  • 2 feuilles de laurier
  • 2 belles têtes de persil
  • 2 c. à s. d’herbes de Provence
  • 2 clous de girofle
  • 1 pincée de quatre épices
  • 1 c. à c. rase de sel
  • 3 tours de moulin à poivre
  • 25 cl environ de vin blanc sec
  • 1 c. à s. d’huile de tournesol
  • 1 jaune d’œuf
La veille, coupez le porc en petits dés fins comme une julienne, presque hachés. Mettez-le dans un saladier et ajoutez l’huile, les échalotes, l’ail, le laurier, les herbes, les épices. Salez, poivrez, et recouvrez entièrement le mélange avec le vin blanc. Couvrez d’un film alimentaire et mettez au réfrigérateur.
 

Le lendemain, égouttez le mélange de viande, retirez les feuilles de laurier et les clous de girofle.
Mixez le mélange grossièrement.

 

Coupez des cercles dans les deux pâtes et déposez une cuiller à soupe du mélange dans la moitié des cercles, en gardant 1 cm de pâte qui dépasse tout autour.

 Préchauffez le four à 200°C. À l’aide d’un pinceau, déposez du jaune d’œuf battu dilué dans une cuiller à soupe d’eau sur le pourtour des cercles restants, puis venez les déposer sur les cercles remplis de viande en pressant bien sur les bords pour faire coller les deux côtés.

Faites cuire 30 minutes au four avec de l’aluminium dessus.

 Environ 10 minutes avant la fin de la cuisson, enlevez l’aluminium et dorez au pinceau avec le reste du jaune d’œuf qui a servi pour coller les couvercles puis terminez la cuisson pour faire dorer les pâtés.
 mini-pates-lorrains
 

Source d’inspiration :
http://m.marmiton.org/recettes/recette_pate-lorrain_29310.aspx

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0

Recettes et voyages culinaires d'une gourmande aventurière

Suivez-moi!