Spécialité polonaise : la szarlotka

szarlotka2

 

La Pologne est à l’honneur début mars avec le championnat du monde d’athlétisme et si vous me ressemblez un tant soit peu, vous vous dites sûrement « on s’en fout ». Au delà de ça, la Pologne est un pays magnifique que j’ai eu l’occasion de visiter cet été. J’ai eu la chance de visiter Varsovie et Cracovie, et un de mes constats fut qu’il fait bon y vivre, l’été : un temps magnifique qui n’a rien à voir avec celui d’ici, et une richesse de petits bars et terrasses a dénicher entre quatre murs qui fait rêver.

La Pologne est aussi un lieu où l’on peut découvrir de très bonnes pâtisseries, assez proches de celles des pays voisins et notamment russes.

La szarlotka en fait partie, j’ai adoré ce gâteau et avais en tête de le refaire. Je suis tombée sur cette recette, pas sur un site très polonais mais j’ai voulu tenter quand même.

Je serais incapable de dire si elle ressemblait un tant soit peu au gâteau mangé là bas, trop de temps s’est écoulé entre deux. Mais je peux au moins vous garantir que ce gâteau est très bon, très frais, et renouvelle parfaitement le gâteau aux pommes tel qu’on le lange par chez nous.

N’hésitez pas à le tester!

P.S. : Si vous voulez découvrir un peu plus la cuisine polonaise, je vous recommande ce livre :

Szarlotka (Pologne)  szarlotka

Pour la pâte
280 g de farine de blé + 20 g
3 jaunes d’œufs
175 g de beurre doux
90 g de sucre en poudre
1 pincée de sel
20 g de beurre doux bien froid coupé en petits dés

 

Pour la garniture
5 pommes
1 citron
1 petite c. a c. de cannelle
1 gousse de vanille

Pour la meringue
2 blancs d’œufs
90 g de sucre
6 g de fécule de maïs

Beurrez et farinez un moule à manqué de 28  cm de diamètre.
Dans un saladier, mélangez la farine, le sucre, le sel et les petits morceaux de beurre.
Travaillez la pâte jusqu’à obtenir une consistance sablonneuse, puis incorporez les jaunes d’œufs.
Continuez à travailler la pâte jusqu’à ce que sa couleur soit uniforme.
Mettez 2/3 de la pâte au réfrigérateur et laissez reposer 15 min. Placez le reste de pâte au congélateur.

Sortez la pâte du réfrigérateur. Étalez la au rouleau, puis mettez-la dans le moule à gâteau et piquez-la à l’aide d’une fourchette.
Placez au congélateur durant 5 min et mettez le four à préchauffer à 180 °C pendant ce temps.
Posez une feuille de papier cuisson sur la pâte, ainsi que des billes de cuisson. Cuisez la pâte au four pendant 15 min environ, puis sortez-la et laissez refroidir.

Pour la garniture

Pressez le citron et mettez le jus dans un grand saladier.
Coupez la gousse de vanille en 2 et retirez les graines à l’aide de la pointe d’un couteau.
Lavez et pelez les pommes, puis râpez-les. Mélangez-les au jus de citron au fur et à mesure pour éviter qu’elles ne noircissent.
Incorporez ensuite la cannelle et les graines de vanille et mélanger.
Pour la meringue

Montez la meringue en fouettant les blancs d’œufs en neige à l’aide d’un batteur électrique. Quand ils sont presque fermes, ajoutez le sucre peu à peu tout en continuant de fouetter. A la fin, incorporez la fécule de maïs.

Égouttez les pommes, placez-les sur la pâte précuite et nappez le tout de meringue. Sortez le reste de pâte du congélateur et râpez la sur la meringue.
Finissez la cuisson au four à 180 °C pendant 10 à 15 min.

Laissez refroidir et servez.

 

szarlotka3

Source :
http://www.atelierdeschefs.fr/fr/recette/20213-szarlotka-gateau-polonais-aux-pommes.php

Resto entre Mademoiselles

Alors que j’avais un resto-filles à organiser, j’ai tout de suite flashé sur le nom de ce restaurant, qui m’a semblé très à propos. Oui bon ce raisonnement peut sembler basique, comme si les restos pour hommes s’appelaient « cojones » ou « testostérone », m’enfin j’étais super à la bourre et dans ces cas là, on se raccroche à ce qu’on peut!
Donc bref, me voila partie un beau lundi pluvieux, chez Mademoiselle entre demoiselles.
Première chose à savoir, le resto a deux parties, une bar et une restaurant, mais comme c’était lundi et que le lundi est le dimanche du 21 ème siècle, le côté resto était fermé. 
Peu importe me dit-on, au final on mange la même chose des deux côté/s.
Me voila donc rassurée, et je découvre la carte, qui en effet propose les plats resto et bar à la fois.
Les plats resto, c’est une carte de produits frais, cuisine française légèrement fusion, calibrée un poil trop cher à mon goût. 
La carte bar, c’est un beau choix de burgers (nous y voilà), et des planches variées et alléchantes, de charcuteries, fromages, tapas et autres mezzes. Manque quelques explications sur la carte. Ça fait un plat, une entrée, un plateau apéro à partager? Et à combien? Bon, le serveur peut bien sûr renseigner mais personnellement, j’aime avoir toutes les infos sous les yeux. Bah oui, j’ai toujours peur de décevoir le serveur en lui posant des questions… Du genre, « c’est quoi vos planches? » Là il les explique, les vend avec amour, nous préconise sa préférée et la je réponds : « ok, merci, je vais plutôt prendre un burger ».
Bref, j’ai pris un burger.
Un british, mon choix de prédilection.
Il était bon et savoureux, cuisson un peu juste par rapport a ma demande mais ça ne m’a pas traumatisée.
mademoiselle

 

Seul reproche, grave même si ça ne m’a pas empêchée d’apprécier, le pain pas maison. La mayo non plus, mais ça c’est du luxe.

Par contre, les frites étaient excellentes. Cuisson au top, calibrage de la coupe idéal, elles étaient cuites avec les épluchures comme je les aime, rien à redire si ce n’est que du coup j’eusse souhaité en avoir plus.

En dessert, j’ai tenté le café gourmand, bon, sans excès. On pourrait être plus fin, on pourrait être plus léger, on pourrait être plus savoureux, m’enfin faut pas chipoter non plus.

Côté cadre, j’ai beaucoup apprécié le lieu, joli, simple, feutré mais pas coincé, délicat sans être trop girly.

Au final, une adresse sympa, que j’hésite encore à recommander aux burgurophiles à cause du pain, mais que je recommande tout de suite aux demoiselles (ou pas) qui aiment la cuisine fraîche et simple, dans une ambiance sympa.

Mademoiselle, 12 rue Thiers à Lille . Tél: 03.20.10.09.90

Le Maharani // Lille centre et livraison

 entrees-maharani2   Il est de ces instituions dont on aime qu’elles ne changent pas, justement parce que ce sont des instituions. Comme le port d’un pull moche à tête de renne pour Thanksgiving aux États-Unis, le burger bien gras englouti un lendemain de cuite, ou le film du dimanche soir, dont plus le scénario est faible, plus on est content de le regarder. Le Maharani c’est un peu pareil, une adresse qui existe certainement depuis plus longtemps que  nous, qui nous survira certainement, et qui a la stabilité de l’épaule sur laquelle on aime se reposer après une dure journée.
Le Maharani, malgré son emplacement très proche du centre de Lille est avant tout un ponte de la livraison à domicile. Ceux qui l’ont testé sur place savent que le lieu ne paie pas de mine, mais qu’on y est plutôt bien accueilli et que les menus sont de très bons rapport qualité prix.
entrees-maharani
Ce n’est pas la première fois que je teste cette adresse. C’est très rare pour moi de faire plusieurs fois le même restaurant, il y en a tellement de nouveaux tester! Mais le maharani fait partie de ceux pour lesquels je fais une exception, car quand on veut manger en livraison à domicile un bon indien, il est le seul avec les Indes à vraiment me satisfaire.
Nous avons attaqué l’entrée avec un Baigan Pakora et un poulet Tikka, accompagnés d’une sauce un peu piquante sucrée que j’adore (certainement aussi banale que du ketchup là bas)
Ensuite, un poulet Vindaloo et des crevettes Massala. L’agneau était parfaitement épicé. Pour les crevettes j’ai regretté qu’elles ne soient pas un peu plus pimentées, et qu’il y ait assez peu de crevettes par rapport à la sauce. Mais l’ensemble était très bon.
plat-poulet-maharani
Les nan sont excellents. SI vous êtes un abonné du cheese nan, soyez un peu fou et tentez le garlic nan, et le stuff au légumes, vous ne le regretterez pas.
Enfin pour le dessert nous avons pris un Suji Halwa, sorte de gâteau de semoule très sec  et très compact, mais avec un bon gout de fruits secs quand même qui compense. Comme dans beaucoup de cuisines asiatiques le dessert n’est pas un point fort, mais franchement ça ne m’a pas déplu non plus!
plat-crevette-maharani
Au final, le Maharani est l’adresse classique par excellence. Pas celle où on emmène une conquête potentielle qu’on veut impressionner pour un premier rencard, mais plutôt celle où on emmène ce meilleur ami d’enfance qu’on n’a pas revu depuis deux ans et avec qui on veut passer un moment simple et bon.
dessert-maharani
Maharani, 25 Rue de l’Hôpital Militaire à Lille. Tél : 03.20.50.76.23

Mes p’tits laits aromatisés

Pour vos petits loups, Mardi Gras approchant, je vous propose une petite recette toute simple, idéale pour le goûter ! Vous vous souvenez peut-être du fameux lait-fraise de notre enfance, et de sa variante un peu plus trash le lait-menthe… J’étais dingue de ça petite, et sans raison j’ai perdu l’habitude d’en boire maintenant adulte…

laits-parfume4   laits-parfumes

Aujourd’hui je vous propose une version plus fun et gourmande, avec ces 3 laits parfumés! Bon, OK, je dois vous avouer que je n’ai pas d’enfant, alors qui s’est bu tous les petits laits d’une traite après les photos? C’est bibi!

laits-parfume3

Lait barbapapa

  • 25 cl de lait
  • 1 cl de sirop de barbapapa
laits-parfumes2

Lait pistache-amande

  • 25 cl de lait
  • 0,5 cl de sirop de pistache
  • 0,5 cl de sirop d’amande ou d’orgeat
laits-parfume5

Lait caramel vanille

  • 25 cl de lait
  • 0,5 cl de sirop de caramel
  • 0,5 cl de sirop de vanille

Mélangez bien avant de servir!

laits-barbapapa

Et pour vos jolis goûters, je vous propose ces étiquettes à imprimer pour décorer vos petites bouteilles!

Mon top 5 des burgers à Lille

Alors que 2014 est annoncée comme l’année de la boulette, les restaurants de burgers continuent à fleurir et se portent très bien par chez nous.  Mon homme et moi nous faisons un véritable chemin de croix de tester toutes les adresses qui se présentent à nous dans le domaine. Voici la sélection de nos 5 adresses préférées à Lille, qui sera suivie prochainement d’une deuxième liste ( ou d’un top 10!) tellement nous avons de bonnes adresses en stock!
meilleurs-burgers-de-lille

1. Le Cut


Cette adresse propose des burgers et des bricks, mais les bricks on s’en fout je n’ai jamais testé.  Les burgers sont très bons, une viande goûteuse et de qualité, des parfums variés… Bref je n’ai jamais été déçue. Le restaurant a deux adresses, je recommande celle rue de Puebla où l’ambiance est très sympathique.
Le Cut, 31 rue de Puebla à Lille

2 – Le Basilic café

Le Basilic Café, c’est d’abord un très bon brunch le dimanche, que l’on peut assortir d’un burger excellent. Ensuite on peut manger ces mêmes burgers sans brunch le reste de la semaine. Le burger de la maison, le TOUBIB (The Original Unique Basilic Incredible Burger) est un vrai remède contre tous les maux, et le burger au saumon est excellent aussi, pour ceux qui pensent que burger et viande peuvent être dissociés sans y laisser leur âme.
A noter : le Basilic Café qui fait un menu burger a volonté les jeudis. Je vais m’empresser de le tester !
Le Basilic a 2 adresses, ma préférence va pour celle place du concert. La salle est plus petite mais le cadre est beaucoup plus sympa.
Le Basilic Café, 10 rue du Pont-neuf à Lille

3. Le Bellerose


Burgers excellents, bière éponyme délicieuse (une de mes préférées), il ne manquerait plus que le retour des potatoes et du monster monster & monster (burger triple) pour que ce challenger monte en flèche dans mon classement!
Le Bellerose, 8 rue Royale à Lille.

4. Le Bun’s Bazaar


Lieu très sympa, choix de burgers très larges, un des premiers à s’être installés sur Lille et qui ne déçoit toujours pas! La version XL des burgers est parfaite pour les appétits « significatifs ».

Le Bun’s Bazaar, 45 rue Lepelletier à Lille.


5. Le B

Moins d’un an que cette adresse a ouvert rue de Gand, et ils comptent déjà dans la place. Les bagels offrent une alternative sympa à ceux qui en ont marre des burgers, et ici, tout est fait maison : frites, mayonnaise, gâteaux… on se régale! Reste à améliorer la technique pour les frites (restaurer celles aux patates douces?), pour devenir vraiment une adresse parfaite!
Le B Burgers and Bagels, 11 rue de Gand à Lille



Pizza breakfast et pizza boulettes

Vous le savez bien, l’un des dangers du couple c’est la routine. Nous essayons de garder ça en tête et c’est pourquoi nous avons choisi de faire des pizzas à la place de ce qui commençait à devenir la traditionnelle soirée burgers. Oui, il faut ce qu’il faut pour sauver son couple.
IMG_0537

La pâte était maison; je pars toujours de la technique de chef Simon. Je ne sais pas si les italiens la valideraient, mais nos estomacs l’ont testée et approuvée et depuis je ne veux pas prendre le risque d’en tenter une autre et de la rater, donc je persévère avec celle-ci.

La pizza Breakfast était une idée qui me trottait dans la tête depuis un moment. Je suis ravie de l’avoir tentée car même si cela peut sembler un peu forcé de mettre des haricots blancs sur une pizza, cela fut fameux et pas plus indigeste qu’une savoyarde avec patates. Les haricots utilisés sont des Heinz importés d’Angleterre. La sauce tomate est légèrement sucrée.

La deuxième pizza était une pizza boulettes, plus classique peut être mais excellente aussi avec les boulettes maison.

Pâte à pizza

Étant donné que je n’ai fait aucun ajustement à la recette originale, je vous invite à aller la consulter directement ici :
IMG_0556
IMG_0558

Pizza Breakfast

  • 1 pâte à pizza
  • 1 petite boite de haricots à la tomate Heinz
  • 1 saucisse de Francfort
  • 2 œufs (ou autant que de mangeurs)
  • mozzarella râpée
  • 2 tranches de poitrine fumée
Sur la pâte à pizza, étalez les haricots blancs à la tomate, en nappant bien la pâte avec la sauce des haricots.
Ajoutez la saucisse en rondelles, les tranches de poitrine coupées en 2, les œufs, et saupoudrez de mozzarella râpée.
Enfournez à 200°C pour 10 à 15 minutes, dégustez immédiatement.
IMG_0579
IMG_0602
IMG_0614
IMG_0618

Pizza Boulettes

  • 1 pâte à pizza
  • 2 steaks hachés
  • 100 g de chair à saucisse
  • 1 c. à soupe d’herbes de Provence
  • 1 c. à café de moutarde
  • 1 c. à soupe d’échalote émincée
  • 2 c. à soupe de sauce au poivre
  • 2 tomates
  • 2 c. à s. de mozzarella râpée
Préparez les boulettes en mélangeant le bœuf haché, la chair à saucisse, la moutarde, les herbes de Provence, l’échalote.
Passez les boulettes à la poêle, dans un peu d’huile jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées.
Nappez la pâte à pizza de sauce au poivre.
Ajoutez les tomates coupées en rondelles, les boulettes, saupoudrez de mozzarella râpée.
Enfournez à 200°C pour 10 à 15 minutes, dégustez immédiatement.
IMG_0544
IMG_0550
IMG_06242

Un jeu concours, ça vous tente?

Pour fêter le lancement de ce blog, mes premiers lecteurs et mes 100 premier(e)s abonné(e)s sur Hellocoton, je vous propose ce premier jeu concours !

Vous pourrez remporter un joli coffret culinaire composé par moi même rien que vous!

 jeu-concours

Le coffret comprendra :

Le livre 365 jours de recettes (il a la forme d’un calendrier avec une recette par jour)
Quelques accessoires de cuisine : une Maryse, un moule a œufs, une petite boite en forme de cœur
Quelques délices a découvrir : des chips Lantchips ( une marque anglaise), du Pastador et du Café du Ch’ti, pour vous faire découvrir un produit bien de chez moi!
Et enfin, une planche d’autocollants et tout plein d’ondes positives 🙂

jeu-concours2

Pour participer, c’est super simple!

Il vous faudra poster deux commentaires sur mon blog ( directement sur le blog, et non via Hellocoton, sinon je ne vais pas m’y retrouver!)
– un commentaire sur l’article de votre choix
– un commentaire sur cet article pour m’indiquer que vous participez!
Mettez bien le même e-mail sur les 2 commentaires pour que je sache que c’est la même personne bien sûr 🙂
Le concours démarre maintenant et durera jusqu’au 16 mars!!

Mon top 10 des pâtisseries indétrônables

Si vous avez suivi un peu ce blog précédemment, vous savez que j’aime la junk food, et notamment les plats salés, burgers, meatballs et américains en tous genres. Il est donc temps de rétablir la vérité, j’aime aussi le sucre. Voici mon top 10 des meilleurs desserts testés à ce jour.  Cheesecake

1- Les pastéis de nata

Les touristes font la queue dans certaines boutiques à Lisbonne pour s’en gaver, et une fois qu’on a testé, on ne peut qu’approuver. Les pastéis de nata élèvent le flan au rang de dessert gastronomique, et m’ont définitivement convertie à la cannelle.

2 – Le cheesecake aux fruits rouges

Je suis tellement accro au fromage que même en version sucrée j’en suis dingue… Les meilleurs que j’ai mangés étaient évidemment aux Etats-Unis, mais heureusement avec la mode du burger, chaque restaurant s’essaye maintenant à sa recette de cheesecake en France, pour mon plus grand bonheur.

3 – La panna cota

Un véritable bonheur tout doux, super facile à réaliser et encore plus à manger… comme le cheesecake, il se décline à l’infini et peut même se targuer de certaines versions plutôt light.

4 – Le riz au lait à la cannelle

Comme les pastéis de nata, ma passion pour le riz au lait à la cannelle vient d’un voyage au Portugal. Ma mère qui est une sacrément bonne cuisinière, avait une version assez compacte du riz au lait, qu’on tartinait de confiture pour ne pas s’étouffer en le mangeant. C’était bon mais pas fou non plus. Version portugaise, plus laiteux, plus crémeux et couvert de cannelle, j’ai failli m’évanouir de bonheur en le testant! Depuis je me suis acheté un livre de cuisine contenant la fameuse recette du arroz doce, j’ai effectué moi même la laborieuse traduction, et j’ai conservé cette fameuse recette comme MA version du riz au lait!

5 – Le gâteau aux petits beurres

Ce monstre fourré à la crème au beurre et roulé dans le café vous file immédiatement une crise de diabète. Personnellement je l’aime dans une version un peu plus légère dont je garde un souvenir d’enfance, une version où la crème au beurre était remplacée par de la danette au chocolat

6 – La tarte poire chocolat

Peut-être le premier dessert que j’ai appris à réaliser par moi même quand je me suis installée dans mon premier appartement, et je m’en lasse pas. Je ne suis pas une fan du chocolat accompagné de fruits, ce dessert étant l’exception indispensable qui confirme la règle.

7 – Le ch’tiramisu

Le tiramisu c’est dingue, mais avec des spéculoos à la place des biscuits cuiller, ça devient tout bonnement démoniaque. Et en plus ça permet s’assumer ses racines nordiques, alors pourquoi s’en priver?

8 – Le gâteau basque aux amandes

Le vrai gâteau basque est à la confiture de cerises noires et non amandes, chose qu’on ignore souvent. Avec la pénurie de cerises noires, la version aux amandes est venue s’installer au fil du temps, pour mon plus grand bonheur. Je suis une dingue d’amandes, je pourrais tirer les rois tous les mois juste pour me gaver de galette. Le gâteau basque, avec sa crème onctueuse, est encore meilleur selon moi!

9 – Le coulant au chocolat

Un classique souvent imité et trop rarement égalé : le coulant au chocolat est à la carte de quasiment tous les restaurants, et malheureusement même quand il est prétendu maison, il l’est rarement… En version surgelé c’est pas mal non plus, mais rien ne vaut la préparation maison, ce petit trésor de tentation étant relativement facile à préparer!

10 – Le pain perdu au caramel

Le pain perdu, c’est un  véritable souvenir d’enfance pour moi, un des repas qu’on mangeait le dimanche soir quand y’avait plus rien dans le frigo et que ma maman avait la flemme de cuisiner un vrai repas… Petite, je le noyais dans le sucre, mais après quelques tests concluants, il est encore bien meilleur avec du caramel au beurre salé!

Spécialité de Belgique : Stoemp au panais, poireaux et saucisse

Vous connaissez le stoemp? Ce plat typiquement flamand n’est pas très connus ans nos régions, pourtant c’est un véritable régal, et même si je n’irais pas jusqu’à dire qu’il est diététique ( la quantité de crème ne trompant personne), c’est malgré tout un plat d’hiver plein de vitamines avec des légumes de saison!

Le stoemp, c’est la purée à la belge, cuite d’une manière qui présente le goût et lui donne un gout de plat de grand mère, comme un bon pot au feu ou une potée… Je m’étais régalée avec ce plat lors d’un week-end à Bruxelles et cela faisait longtemps que je voulais essayer de le refaire. Je me suis inspirée d’une recette classique que j’ai revisitée avec du panais et de la saucisse. C’est maintenant chose faite! Je vous recommande d’apprendre à le prononcer cuisiner dès maintenant!

Cette recette conviendra parfaitement aux régimes sans gluten.

 IMG_0854

Stoemp au panais, poireaux et saucisse

Pour 4 personnes

  • 250 g de pommes de terre (bintje) épluchées et lavées
  • 1 panais
  • 2 carottes
  • 300 g de blancs de poireaux nettoyés
  • 20 cl de crème fraîche entière
  • 10 cl de fond de volaille
  • 50 g de beurre
  • sel, poivre du moulin
  • 2 saucisses de Francfort
IMG_0852

Émincez finement les blancs de poireaux.
Dans une casserole moyenne, faites fondre le beurre, ajoutez les poireaux et les laisser doucement suer 5 mn.
Mouillez avec le fond de volaille et
la crème et ramenez à ébullition.
Salez légèrement.
Couvrez et laissez cuire doucement pendant 10 minutes.
Coupez les pommes de terre, carottes et le panais en gros morceaux et cuisez-les à l’eau salée quinze a vingt minutes.
Égouttez les poireaux et gardez-les en attente.
Remettez le jus de cuisson sur le feu, amenez-le à ébullition et laisser chauffer 5 a 10 minutes pour réduire le mélange d’1/3.
Retirez du feu, remettez les poireaux dans cette crème. Garder au chaud.
Les pommes de terre cuites,  égouttez-les, remettez-les dans la casserole et repassez-les 1 mn sur le feu sans couvercle en les secouant de temps en temps pour laisser échapper l’excès d’humidité.
Écrasez grossièrement les légumes.
Mélangez à la spatule les pommes de terre et les poireaux à la crème. Assaisonner de sel et poivre. Gardez en attente ou au bain-marie.
Coupez les saucisses en tranches, poêlez-les 2 minutes en mélangeant pour qu’elles soient dorées sur les 2 faces.

Servez immédiatement et mangez bien chaud.

 

IMG_0856

Recettes et voyages culinaires d'une gourmande aventurière

Suivez-moi!
Menu Title