Menu ch’ti tout en mug cakes

Les mug cakes fleurissent sur internet depuis belle lurette, mais puisque j’ai démarré ce blog il y a moins d’un an, je n’ai pas encore eu l’occasion de faire ma propre interprétation de cette spécialité. Je compte donc y remédier dès maintenant 🙂
Pour me faire pardonner ce retard, je vais vous donner non pas une, non pas deux, mais trois oui trois mug cakes, déclinés sur un même thème pour vous composer un menu tout en mug!

comment-faire-menu-mug

Entrée : Tarte au mugroilles

mug-tarte-maroilles-2

Plat : Carbomug flamandcarbomug-flamand-2

 

Dessert : mug fondant au spéculoos

mug-cake-speculoos-2

Rien que du très riche et très typique pour ce menu donc, avec lequel vous allez vous régaler !

Tatin aux pommes, noix et Werther’s Original

Aujourd’hui c’est la fête des grands-pères… Je ne sais pas quand a été inventée cette fête commerciale conviviale mais dans ma famille elle n’est pas du tout rentrée dans la tradition pour l’instant!

tatin-pomme-noix-werthers-original-3

Figurez-vous qu’il existe même un site qui vous invite à faire « un selfie pour papi »… Je ne sais pas si votre papi est du genre geek connecté mais le mien je pense que ça lui passerait carrément au dessus du minitel que je lui envoie un selfie!

 Mais enfin pour ceux et celles qui veulent marquer l’événement ou tout au moins utiliser le prétexte pour faire plaisir à leur grand-père, je ne peux m’empêcher de penser qu’un gâteau les touchera plus qu’une photo égocentrique et mal cadrée sur un écran trop petit pour leur cataracte.
tatin-pomme-noix-werthers-original-2

Pour moi, l’ingrédient « emblématique » du grand-père par excellence c’est le Werther’s Original, à cause de la pub de notre enfance :

Du coup, j’ai utilisé ces caramels pour twister légèrement un bon classique des familles : la tarte tatin. Ce dessert est franchement facile à faire, très bon, et contrairement a ce qu’on pourrait penser il ne colle pas aux dent(ier)s!

 

tatin-pomme-noix-werthers-original-5

Tatin aux pommes, noix et Werther’s Original

  • 1 pâte brisée
  • 3 pommes golden
  • 10 bonbons Werther’s
  • 15 cl de crème liquide
  • 25 g de beurre
  • 25 g de noix décortiquées en petits morceaux

tatin-pomme-noix-werthers-original-4

 Faites fondre à feu très doux les bonbons dans la crème liquide. Quand le mélange est homogène et a épaissi, versez le mélange dans le fond d’un moule.

Préchauffez le four a 210°C.

 Déposez les noix grossièrement concassées sur le caramel.

Epluchez et taillez les pommes en gros quartiers puis déposez les sur le caramel.
Répartissez le beurre en petits morceaux sur les pommes.

 Couvrez avec la pâte en essayant de rentrer les bords dans le moule.

Mettez au four pour 30 minutes.
Laissez refroidir et servez avec une boule de glace vanille.

tatin-pomme-noix-werthers-original

Cours de biérologie // Lille

L’œnologie, tout le monde connaît, mais la biérologie, vous en avez entendu parler? Moi je n’ai pas pu résister à l’envie de m’inscrire immédiatement des que j’ai vu le résumé accrocheur de ce cours… C’est vrai qu’au quotidien je suis une pochtrone amatrice de bonnes bières, mais au final, que sais-je sur cette boisson typique de notre région (entre autres! Que les belges, alsaciens etc ne s’offusquent pas ^^)? Pas grand chose, si ce n’est qu’elle contient du houblon, pas mal d’eau (par chez nous on va même hypocritement dire que ce n’est pas vraiment de l’alcool mais juste un peu de céréales et d’eau), qu’il y a plein de couleurs et que c’est encore plus sympa avec un verre à la forme rigolote, comme la Kwak, célèbre pour son contenant dont le contenu se déverse dans votre nez si vous vous y prenez mal.
IMG_20140322_120145

En arrivant sur place, j’avoue avoir été très surprise d’être la seule femme de toute le session. Selon le professeur (patron de bars réputés pour leur choix de bière a Lille et amateur averti) il n’est même pas rare qu’il n’y ait même aucune femme… Je sais que globalement plus d’hommes sont amateurs, mais dans nos régions où c’est une boisson presque officielle, je ne connais aucune femme ou presque qui n’en boive pas! Alors pourquoi s’intéressent-elles moins que les hommes?

Bref, que peut-on apprendre de plus dans un cours de biérologie?
D’abord, les ingrédients et les modes de fabrication de la bière, ce qui n’est pas si simple qu’on imagine (le houblon est loin d’être l’ingrédient principal de la bière mais je ne vous en dis pas plus…)

Ensuite, pas mal d’anecdotes rigolotes à replacer pour intellectualiser les soirées beuverie : sur les brasseurs, les bières rares, des types de fabrication assez dingues comme celle de la Gueuze…

Enfin, on déguste, oui parce que quand même moi je venais un peu pour ça !

IMG_20140322_120157

Nous avons pu tester 4 bières différentes, pas forcément les meilleures que j’ai jamais bues, mais qui permettaient de bien différencier le sucre, l’amertume, l’acidité pour apprendre à mieux décomposer le goût des bières.

Au final un peu plus de deux heures super intéressantes,  qui mettent en appétit, qui donnent envie de tester de nouvelles variétés, d’apprendre à savourer un peu plus, d’aller visiter une brasserie pour voir tout ça en vrai et également quelques idées d’articles pour vous faire découvrir plus la bière (si possible)!

A suivre !

Cours de biérologie

Les toquées de la cuisine // 110 Quai Géry Legrand, Lille
03 20 00 12 46

Possibilité d’acheter des bons cadeaux, valables un an.

Cours le samedi matin, une fois par mois.

Champignons farcis aux sardines

champignons-farcis-sardines2
Il y a des ingrédients dont je suis inconditionnellement dingue. Vous pouvez en mettre dans n’importe quoi, vous serez sûrs que j’aurai envie de me jeter dessus. Parmi eux, il y a la sardine et le champignon de Paris. Ce sont deux ingrédients ultra basiques, accessibles à tous au niveau du prix, ce qui n’enlève rien à leurs qualités, au contraire! La champignon est un produit qu’on trouve toute l’année, mais personnellement je l’aime encore plus en automne. Pour quitter l’été en douceur, je vous propose donc cette petite douceur pour l’apéro, issue du très joli coffret de minis livres « La petite épicerie »
   champignons-farcis-sardines

Champignons farcis aux sardines

  • 1 boite de sardines
  • 1 barquette de champignons de Paris
  • 1 pot de ricotta
  • 4  c à s de parmesan
  • 1/2 botte de persil
  • 1/2 botte de ciboulette
  • sel, poivre
champignons-farcis-sardines4
Préchauffez le four à 180°C.
Rincez une grosse barquette de champignons de paris, séchez les et équeutez-les.
Disposez les champignons retournés sur une plaque couverte de papier sulfurisé. Émincez très finement les queues de champignons.
Dans un grand bol, mélangez un pot de ricotta, 4 c a s de parmesan , une boite de sardines à l’huile égouttées, 1/2 botte de ciboulette et 1/2 botte de persil ciselés, et les queues de champignons émincées. salez, poivrez.
garnissez les champignons de ce mélange avec une cuiller.
Enfournez 25 minutes environ, servez chaud.
Il ne vous reste plus qu’à essayer de ne pas tout engloutir en moins d’une minute 🙂
champignons-farcis-sardines3

Sélection de livres de cuisine italienne

Capri, c’est fini, et dire que c’était la ville de mon premier amour…

Faire une virée à deux… Tous les deux sur les chemins… Sur ton automobile, tous les deux on sera bien…

Lasciatemi cantare… con la chitarra in mano… lasciatemi cantare una canzone piano piano…
 
 4011800317_a80664d7d6_b
 

Inutile d’en rajouter, je pense que vous avez tous compris qu’aujourd’hui je vous propose une sélection de livres de cuisine italienne !

La cuisine italienne est une de mes préférées pour sa simplicité, sa beauté colorée et la qualité de ses produits, autant vous dire que je me suis fait plaisir à repérer ces jolis livres! Laissez-vous tenter, pour vos cadeaux aux autres ou à vous-mêmes!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Photo par Sira Hanchana @Flickr

Italie ! de Valery Drouet

 

On commence avec un livre qui condense 60 recettes d’inspiration italienne, avec bien sûr les classiques les plus connus mais aussi d’autres plats très variés! De très belles photos qui vont instantanément vous faire saliver et vous pousser aux fourneaux!

Italie ! [Mamma mia, ché buonissimo !]

Big mamma de Giovanni Guida

 

Un très joli livre qui regroupe plus de 140 recettes mais aussi des conseils pour trouver et choisir les meilleurs produits. Ce livre ne se limite pas aux pizzas, mais comprend plein de recettes italiennes, authentiques et festives, des pâtes aux légumes en passant par les desserts!

Italie, 100 recettes authentiques

 

Plus de 100 recettes de cuisine italienne, dans un recueil à un prix mini pour se faire plaisir!

La cuisine italienne de Giuseppe Messina

 

Toutes les spécialités de ce beau pays sont là : des bruschetta, des antipasti, des bruschetta et bien sûr des desserts, aussi bien classiques que d’autres qui sortent des sentiers battus!

 

Venise de Laura Zavan

 

Mon coup de cœur pour son côté graphique! Ce livre est une vraie bible de recettes vénitiennes originales bien expliquées, mais il comporte aussi une petite mine d’adresses gastronomiques à découvrir à Venise… Lors d’un prochain voyage!

Ma little Italy de Laura Zavan

 

Décidemment j’apprécie les livres de Laura Zavan… Celui-ci est très riche, bien expliqué et illustré, avec une prédilection pour els recetets de pâtes mêmes si les autres spécialités sont présentes également! Petit plus, de nombreux conseils pour choisir les produits italiens!

Pasta : lasagnes, ravioli, cannelloni de Valéry Drouet

 

Ce livre compile plus de 50 recettes de pâtes sèches ou fraîches, des lasagnes aux gnocchi en passant par les gratins et ravioli! Si vous êtes novices sans la préparation des pâtes maison, vous trouverez également les étapes pas à pas pour réaliser vous-même vos pâtes fraîches. 

Pasta ! : Lasagne, ravioli et cannelloni

La vraie cuisine italienne de Ann et Jos Expeels

 

La vraie cuisine italienne, ce sont des plats qui proviennent des mamas italiennes comme les crostini champignons mozzarella ou le minestrone à la mode paysanne, mais aussi des beignets au sucre ou des petits roulés au citron… De quoi rêver et se régaler!

 339100247_73fee9377b_z
 

Et vous, avez-vous flashé sur un bon livre de cuisine italienne dans cette sélection, ou que j’aurais oublié? Quel est votre chouchou?

Apple pie Framboise Mûre

L’apple pie est une véritable institution dans de nombreux pays. On pourrait le comparer à notre fameuse tarte aux pommes, mais l’Apple pie a certaines spécificités : d’abord la pâte, qui peut être plutôt sablée, plutôt feuilletée mais qui est en tout cas souvent plus épaisse que dans une tarte, et qui couvre généralement le dessus et le dessous du gâteau.

apple-pie-mure-framboise-2

Ensuite la garniture aux pommes : on a ici une garniture épaisse de dés de pommes, qui peuvent être accompagnés d’autres fruits ou épices suivant les spécialités locales : cannelle, raisins secs, fruits de saison…

Vous trouverez sûrement un peu abusif de parler d’un apple pie pour un gâteau à la mûre et à la framboise, mais je vous rassure mon gâteau contient bien l’ingrédient de base : la pomme!

apple-pie-mure-framboise-3

Les framboises et les mûres vient enrichir cette version de saison, si vous la cuisinez à une autre période, utilisez des fruits congelés ou innovez avec d’autres fruits de saison… Je doute que cette recette puisse se rater, quoi qu’on mette dedans!

Ne zappez pas les flocons d’avoine. Ils peuvent sembler accessoires mais ils vont absorber l’excédent du jus des fruits pour éviter que la pâte ne se détrempe.

Servez ce délicieux gâteau frais ou plus gourmand, tiède avec une boule de glace!

apple-pie-mure-framboise-4

Apple pie Framboise Mûre

Pâte :

  • 50 g de farine
  • 350 g de farine complète
  • 200 g de beurre mou
  • 2 œufs
  • 120 g de sucre
  • 1 sachet de levure chimique

Garniture :

  • 500 g de pommes
  • 150 g de framboises
  • 150 g de mûres
  • 3 c. à s. de jus de citron
  • 4 c. à s. de confiture de mûres
  • 2 c. à s. de cannelle
  • 3 c. à s. de flocons d’avoine
  • 1 jaune d’œuf
  • 1 sachet de sucre vanillé

apple-pie-mure-framboise-5

Dans un saladier, versez les farines et la levure. Ajoutez le sucre puis le beurre coupé en touts petits morceaux et mélangez avec les doigts pour incorporer le beurre.
Ajoutez les oeufs et pétrissez pour obtenir un mélange homogène.
Formez une boule avec environ les 3/4 de la pâte et une autre boule avec le quart restant, puis mettez-les au frais pour 1h minimum.

Pendant ce temps, pelez les pommes, faites les mijoter à feu doux dans une poêle avec le jus de citron pendant 10 minutes. A mi-cuisson, ajoutez la cannelle et la confiture de mures.

Préchauffez le four à 200°C.
Étalez dans un plat à tarte la grosse boule de pâte pour obtenir le fond et les bords de votre gâteau.

Saupoudrez-le avec les flocons d’avoine et le sucre vanillé, puis déposez le mélange aux pommes, les framboises et les mûres.
Couvrez avec le restant de pâte, en le répartissant un peu partout et en laissant apparent le mélange de fruits par endroits.

Mettez au four pour 30 à 40 minutes jusqu’à ce que le gâteau soit doré et le mélange de fruits bouillonnant.

apple-pie-mure-framboise

Cookie géant mi-figue mi-raisin

Me revoilà avec une deuxième recette pour le défi culinaire Recettes.de du mois : mi figue mi raisin. Après le grilled cheese au fromage de brebis, figue et raisin, je voulais tenter une recette sucrée sur le même thème puisqu’il se prête aussi bien aux plats qu’aux desserts!

J’ai profité de ce prétexte pour vous préparer un cookie géant : cela faisait longtemps que cette aberration de la nature, forcément venue des États-Unis me titillait!

cookie-geant-mi-figue-mi-raisin-3

Le principe est tout simple : vous préparez de la pâte à cookie comme si vous alliez en cuisiner une vingtaine, et finalement vous en faites un seul. Le temps de cuisson est à peine plus long, et il faut faire attention au syndrome d’étalement du cookie au four : même si j’avais fait attention de mettre la pâte au centre de mon plat à pizza en laissant 10 centimètres de marge tout autour, le cookie s’est tellement étalé qu’il a même débordé du plat dans lequel je l’avais mis!

Vous pensez sûrement qu’il n’y a aucune différence avec des cookies normaux et c’est presque vrai : au delà de l’aspect impressionnant de la bête, la zone « moelleuse » est plus grande que sur des cookies classiques donc si comme moi vous aimez vos cookies plutôt mous au cœur vous serez tout de suite fans!

Ne cuisez donc pas trop ce cookie. Rappelez-vous que le biscuit va continuer à cuire en refroidissant : comptez 13 minutes pour un cookie bien mou jusque 15-16 minutes pour un cookie un peu plus sec!

Au niveau du goût je suis tombée totalement amoureuse de ce mélange figue raisin : le goût de ces fruits secs se marie super bien à la pâte à cookie et les morceaux de figue et de raisins sont tout moelleux! Si j’avais pu je me serais mangé le cookie d’un coup (L’occasion de dire « bah quoi, j’ai mangé qu’UN cookie!« )

cookie-geant-mi-figue-mi-raisin-2

Cookie géant mi-figue mi-raisin

  • 230 g de beurre fondu
  • 150 g de vergeoise brune
  • 1 gros œuf
  • 1 jaune d’œuf
  • 2 c. à c. d’extrait de vanille
  • 275 g de farine semi complété
  • ½ c. à c. de sel
  • ½ c. à c. de bicarbonate de soude
  • 4 belles figues sèches coupées en petits morceaux
  • 85 g de raisins secs
  • 1 c. à s. de rhum
  • 1 c. à s. d’eau
Préchauffez le four à 160°C.

Tapissez une plaque à pizza avec du papier cuisson.
Dans un grand bol, mélangez le beurre fondu et le sucre brun.

 Ajoutez les œufs et l’extrait de vanille.

Dans un autre bol, mélangez la farine, le sel et le bicarbonate de soude.
Ajoutez le mélange de farine au mélange au beurre, en remuant jusqu’à obtenir une pâte lisse.

 Ajoutez au mélange les figues et les raisins secs en en réservant un quart.

Versez la pâte au centre du moule sans l’étaler : le cookie s’étalera tout seul durant la cuisson.
Saupoudrez le reste des figues et raisins sur le dessus.

 Mettez à cuire au four pendant 13 à 15 minutes.

Laissez le biscuits refroidir sur le plateau jusqu’à ce que le cookie ait complètement refroidi.

cookie-geant-mi-figue-mi-raisin

Source d’inspiration :
http://divascancook.com/giant-cookie-cake-recipe-chocolate-chip-cookid’œufe-recipe/

Spécialité des États-Unis : Ranch Burgers

Après vous avoir fait découvrir la recette de la sauce ranch, je me devais de vous proposer une façon originale et surtout bien bonne de l’utiliser. Grâce à ce burger, vous allez devenir accros à la sauce ranch, je vous le garantis… C’est une recette très simple, mais avec une viande vraiment épaisse, savoureuse et juteuse, très proche des burgers tels qu’on les consomme aux États-Unis ( pas chez Mc Do ou Burger King hein, dans les vrais  restaurants)! Dans cette recette, la préparation à base de viande a beaucoup d’importance : elle va donner le goût et la texture à ce burger très simple en dehors de ça!
ranch-burger

Ranch Burger


  • 4 cuillers à soupe de sauce ranch
  • 2 pains à burger
  • 1 tomate
  • 1/2 oignon jaune coupé en rondelles
  • 2 ou 3 feuilles de laitue coupée en lanière
  • Sel, poivre


Pour la viande

  • 250 g de boeuf haché
  • 15 g de chapelure
  • 1 oignon jaune émincé finement
  • 1/4 de c. à c. de persil
  • 4 pincée de poudre d’oignon
  • 1/4 c. à c. d’aneth séchée
  • 4 pincée de poudre d’ail
  • 3 pincées de sel
  • 1/4 de c. à c. de ciboulette
  • 3 pincées de poivre noir

ranch-burger-2

Préchauffez le four. Dans un grand bol, mélangez le bœuf avec tous les ingrédients de la viande, sale, poivrez, et mélangez avec les mains propres jusqu’à ce que tous les ingrédients soient bien incorporés. 
Façonner 2 steaks bien épais avec le mélange de viander. 
Faire griller ces burgers pendant environ 5 minutes de chaque côté, jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés à l’extérieur mais toujours moelleux dedans.
Déposez les steaks sur les pains tartinés de sauce Ranch, puis couvrez la viande avec de la laitue, de la tomate, et les tranches d’oignon.

Sources d’inspiration :
https://www.hiddenvalley.com/recipe/503/ranch-burgers/
http://m.allrecipes.com/recipe/72715/ranch-burgers

Spécialité des États-Unis : Sauce ranch

Récemment je suis tombée sur un article qui m’a bien intriguée sur les aliments américains que les habitants d’autres pays  trouvent étranges. Je n’ai pu m’empêcher de noter cette liste et de me faire le serment solennel à moi-même que je testerais toute cette liste dans les plus brefs délais!! Marshmallow fluff, jelly… cela me (vous) promet de drôles d’expériences sur ce blog!

Parmi toutes ces spécialités, une sauce que je ne me souviens pas d’avoir pu tester lors de mes voyages aux États-Unis a retenu mon attention : la sauce ranch.

Je me suis alors mise en quête de ce Saint Graal dans tous les supermarchés de la ville, sans succès. Je me suis donc résolue à faire cette sauce moi-même pour pouvoir y gouter…

Cette sauce blanche à mi chemin entre une mayo et une vinaigrette au yaourt est très facile à réaliser, et a un bon goût d’herbes (du jardin, dans mon cas)… Je me demande en quoi on pourrait la trouver étrange, personnellement je suis plutôt conquise, et je ferai cette sauce dès que possible, notamment pour accompagner des grillades, des bâtonnets de crudités à l’apéro… Ou encore pour l’utiliser sans une nouvelle recette de burger que je vous réserve très prochainement, mais je ne vous en dis pas plus!

Cette sauce demande deux ingrédients difficiles à trouver chez nous. Tout d’abord la sour cream. Pour la remplacer j’ai utilisé une petite astuce vue sur internet : mélanger de la crème fraiche avec du jus de citron vert.
Le jus de citron va faire « tourner aigre » la crème, ce qui lui donnera un goût (relativement) proche de la sour cream qu’on ne trouve pas chez nous.

Le second ingrédient est la mayonnaise. Vous allez me dire qu’on en a chez nous, et même de la bonne! Oui mais justement, elle est trop bonne notre mayonnaise, en tout cas trop goûteuse par rapport à la sauce qui est appelée mayonnaise là-bas (mais n’aurait même pas le droit de porter ce nom en France). Vous voyez un peu, la sauce « frites » de chez Mc do? Bref, j’ai quand même utilisé de la mayonnaise, mais surtout ne vous embêtez pas à acheter de la bonne mayonnaise fraîche à la moutarde : une mayo bien basique premier prix (ou light) aura moins de goût et conviendra mieux!

sauce-ranch

Sauce ranch

Type : végétarien, sans gluten

Pour 1 petit bol de sauce
  • 120 g de mayonnaise
  • 1/4 de c. à c. de persil
  • 4 pincée de poudre d’oignon
  • 1/4 c. à c. d’aneth séchée
  • 4 pincée de poudre d’ail
  • 3 pincées de sel
  • 1/4 de c. à c. de ciboulette
  • 3 pincées de poivre noir
  • 60 g de crème fraiche
  • 1 c. à s. de jus de citron vert
sauce-ranch-2

Déposez la crème fraiche dans un bol et ajoutez y le jus de citron vert, puis laissez reposer une vingtaine de minutes. Mélangez ensuite avec la mayonnaise et toutes les herbes sèches, et enfin les herbes fraîches, finement ciselées.

Sources d’inspiration :

Grilled cheese au fromage de brebis, figue et raisin

Décidément on ne m’arrête plus dans ma folie du grilled cheese, qui vire légèrement à l’obsession. Il suffit que je croise n’importe quel aliment et je ne peux pas m’empêcher de me demander ce qu’il donnerait calé entre deux tranches de pain avec du fromage et passé à la poêle : un Nutella grilled cheese? Un andouillette grilled cheese? Un macaroni au fromage grilled cheese? Il faut que je me calme, ces associations bizarres viendront peut-être un de ces jours mais pour l’instant celle que je vais vous proposer m’a été inspirée par le défi culinaire Recettes.de du mois : mi figue mi raisin.

 Une association qui s’est vite imposée à moi puisque ces fruits font partie de ceux qui accompagnent le mieux le fromage… Et hop une bonne excuse pour manger encore du grilled cheese (ce n’est que la troisième fois cette semaine après tout!)

Eh bien je dois vous dire que cette nouvelle association fonctionne à merveille! Les amateurs de sucré salé devraient se régaler! Une seule consigne pour bien réussir ce grilled cheese, pensez à saler et poivrer les figues et le raisin pendant que vous les poêlez, ça donnera plus de goût à l’ensemble !

grilled-cheese-brebis-figue-raisin-2

Grilled cheese au fromage de brebis, figue et raisin

Pour deux sandwiches

  • 4 tranches de pain coupé
  • 80 g de fromage de brebis type Etorki
  • 1 figue fraîche
  • 3 grains de raisin blanc
  • 1 c. à c. de romarin
  • 1 c. à c. de miel liquide
  • 2 c. à s. d’eau
  • Sel, poivre
  • Un peu de beurre ramolli

grilled-cheese-brebis-figue-raisin-3

Faites revenir 5 minutes à la poêle le raisin coupé en deux avec la figue coupée en rondelles, l’eau, le romarin et le miel. Salez et poivrez.
Tartinez les tranches de pain avec du beurre ramolli, sur le recto et le verso.
Déposez la moitié du fromage de brebis sur une face, puis le mélange de figue et raisin. Poivrez et ajoutez le reste du fromage.
Refermez avec l’autre moitié du pain beurré.
Mettez à chauffer une poêle à feu moyen. Déposez le sandwich et couvrez.
Laissez 2 minutes puis retournez le sandwich et laissez deux minutes également la deuxième face.

Dès que le pain a bruni et le fromage bien fondu, servez avec de la salade.

 

grilled-cheese-brebis-figue-raisin

Recettes et voyages culinaires d'une gourmande aventurière

Suivez-moi!
Menu Title