Archives de catégorie : Salades et entrées froides

Chèvre aux agrumes

Aujourd’hui, je vous présente une de mes plus anciennes recettes. En fait, je pense l’avoir trouvée dans un magazine et réalisée pour la première fois il y a… 12 ans environ. Oui, oui! Je me mettais tout juste à la cuisine à l’époque, mais j’adorais déjà le fromage et cette recette était une petite révolution pour moi en ce temps là, car je ne faisais jamais de plats sucrés salés… Il fait partie de ces plats qui m’ont marquée car il était à a fois simple à faire, mais tellement bon, savoureux, original… J’étais ultra fière !
 
 
J’ai souvent repensé à cette recette depuis, en me disant que j’allais fouiller mes piles de vieux magazines pour essayer de la retrouver et de la refaire. Je suis sûre que je l’ai encore quelque part! Finalement, vu l’ampleur de la tâche, je me suis dit qu’il serait plus simple de faire appel à mon cerveau et de cuisiner cette recette de mémoire!
 
 
Donc, je ne sais pas si cette recette ressemble précisément à celle que j’avais faite à l’origine, mais en tout cas, elle m’a une seconde fois énormément plu quand je l’ai refaite. C’est selon vos envies, une entrée, un apéro, ou un fromage, tout simplement… Moi je l’ai servie en apéritif accompagnée d’une corbeille de pain, et j’ai trouvé cela super agréable! Les agrumes se marient hyper bien au chèvre, les saveurs se valorisent et se complètent parfaitement!
 
N’hésitez pas à augmenter ou diminuer la quantité de n’importe quel ingrédient de la recette à votre goût, notamment le pamplemousse, à diminuer pour ceux qui n’aiment pas son amertume… Prenez un très bon chèvre bien fait si vous voulez vous régaler, ça fera toute la différence. Plus une recette est simple, plus il est important que ses ingrédients soient au top!
 
 
 
 
Chèvre aux agrumes

Ingrédients

  • 1 bûche de chèvre Sainte maure
  • 2 c. à c. de miel
  • 1/2 orange
  • 1/2 pamplemousse
  • 2 c. à s. de pignons
  • 1 pincée de thym
  • Poivre
  • Pain pour servir

Préparation

  1. Coupez le chèvre en rondelles. Épluchez puis coupez en morceaux les agrumes. dans une assiette, déposez le chèvre, les agrumes. Saupoudrez de miel, de pignons, de thym de poivre et servez avec du pain frais coupé en rondelles.

Concombres au lait de coco

Je pourrais manger du concombre toute la journée en été. Que ce soit en salade ou même en boisson, j’adore son côté rafraîchissant! L’été, il est facile de se déshydrater sans le savoir, mais une façon de consommer un peu d’eau supplémentaire est de manger du concombre à tout bout de champ, car les concombres sont principalement composés d’eau, oui oui! Je sais c’est un peu tiré par les cheveux, mais quand on aime ça, toutes les excuses sont bonnes!

Vous me connaissez, je n’aime pas tomber dans la routine, donc quand je vois une recette qui me permet de changer de mes classiques concombres à la crème, je saisis l’occasion au vol.

 

J’ai trouvé l’an dernier sur le blog Une aiguille dans le potage cette version aux délicieux accents asiatiques.

Le lait de coco, le citron et la menthe sont des ingrédients dont je raffole… Et ici, ils créent un contraste délicieux et crémeux avec le concombre croquant. Cette salade de concombre est rafraîchissante, légère, avec un soupçon de fraîcheur grâce à la menthe.

 

La recette n’a rien de compliqué en soi. J’ai réduit le nuoc mam par rapport à la recette d’origine, car on ne l’aime qu’en très petites touches chez nous, mais mon homme l’a trouvé trop fort quand même à son goût. Moi j’ai beaucoup aimé comme ça. Je vous recommande donc de le mettre progressivement et de goûter pour trouver le dosage qui vous conviendra. Pour que la sauce ne soit pas trop liquide, il est important d’utiliser de la crème de coco et non du lait de coco. Vous en trouverez en brique comme le lait de coco en supermarché, sinon prenez une grosse boite de conserve de lait de coco et utilisez la partie solide en haut de la boite, que vous pourrez ensuite détendre un peu si besoin avec « l’eau de coco » résiduelle.

P.S. : S’il vous reste du concombre, essayez aussi cette salade de concombre à la russe!

 

Concombres au lait de coco

Ingrédients

  • 1 concombre moyen
    Pour la sauce
  • 1/2 c. à c. d'ail écrasé
  • 1/2 c. à c. de gingembre râpé
  • 1 c. à s. de jus de citron
  • 1 c. à s. de nuoc-mam
  • 5 c. à s. de crème de coco
  • Sel
    Pour le service
  • 2 c. à s. de noix de coco râpée
  • 1/2 bouquet de menthe
  • 1 cm de gingembre coupé en bâtonnets

Préparation

  1. Lavez et séchez soigneusement les concombres. Détaillez-les en fines rondelles de 2 mm environ. Déposez-les au fur et à mesure dans un saladier et saupoudrez de sel. Laissez dégorger une vingtaine de minutes. Rincez-les puis égouttez-les dans une passoire.
  2. Lavez et séchez la menthe. Réservez quelques feuilles pour la présentation et ciselez le reste.
  3. Pelez l'ail et le gingembre. Taillez une partie du gingembre en bâtonnets et réservez. Réduisez l'ail et le gingembre restant en purée ou râpez-les.
  4. Dans un bol, mélangez la purée d'ail, de gingembre, la crème de coco, le jus de citron et le nuoc-mâm. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si nécessaire. Réservez la sauce à température ambiante jusqu'au dressage, la crème de coco solidifiant au frais.
  5. Au moment de servir, faites une légère entaille dans chaque rondelle de concombre, jusqu'au centre.
  6. Répartissez une belle cuillère à soupe de sauce au fond de chaque assiette, étalez-la d'un mouvement vif, parsemez de menthe ciselée. Dressez harmonieusement les rondelles de concombre et les filaments de gingembre.
  7. Décorez avec la menthe restante, saupoudrez d'un peu de noix de coco râpée et servez bien frais.
  8. Accompagnez du reste de sauce, dans un petit bol.

Source d’inspiration :
https://uneaiguilledanslpotage.blogspot.fr/2017/04/salade-de-concombre-la-creme-de-coco.html

Spécialité de Syrie : keshke

Aujourd’hui, je vous emmène en Syrie avec une recette que j’ai vue fleurir un peu partout ces derniers temps, et maintenant que je l’ai testée, je comprends pourquoi! J’ai d’abord vu cette recette sur le blog de Laurence, de Plaisir et équilibre. Si vous ne connaissez pas ce blog, je vous invite à y faire un tour, personnellement je l’adore! Ensuite, plein de copinautes ont été séduites tout comme moi : Claudine de Cuisine de Gut, Marlyse de Marlyzen, Lou de Une aiguille dans le potage… Plus je voyais cette recette plus je savais que j’allais finir par craquer et la réaliser moi aussi. C’est désormais chose faite!

Le keshke est un plat traditionnel très présent au petit-déjeuner en Syrie ou au Liban. Il est composé de yaourt mélangé avec du boulgour. Vous pourrez vous en régaler en apéritif, en entrée servi sur du pain, ou en accompagnement d’une grillade. De mon côté il m’a rappelé les dips que j’adore servir, et c’est donc comme ça que je l’ai proposé, avec du pain pita tranché.

Je pense que vous avez comme moi pour habitude de cuire le boulgour et cette recette où le boulgour ne se cuit pas mais gonfle grâce à l’humidité du yaourt peut surprendre au premier abord. Mais le résultat est vraiment excellent ! C’est tellement frais et crémeux! J’en ai servi à deux repas différents avec un public différent, mais le verdict a été unanime, tout le monde est fan de cette spécialité!

Ce plat est rapide à réaliser mais il faut penser à le faire à l’avance car le boulgour doit gonfler toute la nuit. C’est un plat qui se conserve très bien : vous pouvez rajouter un peu de yaourt au moment de la dégustation si celui-ci manque d’onctuosité. J’ai d’ailleurs lu que dans les versions traditionnelles, on laisse ce mélange reposer 3 jours au frigo avant de le déguster, et on y ajoute une cuiller de yaourt tous les soirs. Cette version est un peu plus rapide, et c’est tant mieux!

P.S. : Pour rester au Liban pour votre apéro, essayez aussi ce moutabaal

  

Spécialité de Syrie : keshke

Quantité ou nb de personnes: Pour 6 personnes 

Ingrédients

  • 150 g de boulgour
  • 600 g de yaourt grec
  • 1 petit oignon
  • 60 g de noix
  • 3 c. à s. de menthe séchée ou une dizaine de feuilles de menthe fraîche
  • 1 c. à s. d'huile d’olive
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Épluchez et taillez l’oignon en dés.
  2. Hachez grossièrement les noix.
  3. Placez le boulgour dans un tamis et rincez-le abondamment à l’eau froide. Égouttez-le et placez-le dans un saladier.
  4. Ajouter l’oignon émincé finement.
  5. Ajoutez la menthe séchée ou la menthe fraîche ciselée et trois cuillerées à soupe de noix hachées. Réservez le reste des noix.
  6. Salez selon votre goût.
  7. Versez la moitié du yaourt grec et mélangez bien.
  8. Couvrez d’un film ou d'un couvercle et placez ce mélange au réfrigérateur durant toute une nuit, ou au moins 5 heures minimum. Le boulgour va gonfler et absorber l’humidité du yaourt.
  9. Le lendemain, le boulgour a gonflé et le tout est assez pâteux.
  10. Ajoutez alors le reste du yaourt grec pour redonner de l’onctuosité, mélangez et versez le keshke dans un plat de service.
  11. Arrosez d’huile d’olive et saupoudrez du reste des noix.
  12. Dégustez bien frais.

Source d’inspiration :
https://plaisiretequilibre.wordpress.com/2018/04/17/keshke-decouverte-de-la-cuisine-syrienne/comment-page-1

Salade de maïs à la mexicaine

Aimez-vous la cuisine mexicaine ? Moi j’adore cuisiner mexicain, enfin, surtout MANGER mexicain… Je pourrais sérieusement manger des plats mexicains tous les jours!
 
 
Colorée, croquante et juste épicée comme il faut, cette salade de maïs mexicaine est inspirée d’un classique de la street food mexicaine, le maïs grillé, appelé elote. Si vous ne connaissez pas ce maïs à la mexicaine, découvrez ma recette juste ici. Ici le maïs n’est pas mangé chaud sur l’épi mais en salade, et c’est très bon également, bien que différent.
 
 
J’ai vraiment adoré cette salade. La combinaison du maïs, de la feta, du piment, de la mayonnaise crémeuse et du citron vert fonctionne vraiment très bien !
 
Essayez de servir cette salade comme accompagnement pour un barbecue ou garnissez-en des tortillas pour amener les saveurs du Mexique directement à votre table! Accompagnée cela d’une petite bière légère et bien fraîche, c’est le top!
 
  
 
Salade de maïs à la mexicaine

Quantité ou nb de personnes: Pour 6 personnes

Ingrédients

  • 750 g de maïs égoutté
  • 3 c. à s. de mayonnaise
  • 1 bocal de fromage type "feta" mariné aux herbes
  • 3 échalotes finement émincées
  • 1/2 bouquet de coriandre hachée finement
  • 1 piment haché
  • 2 gousses d'ail émincées
  • 1,5 c. à s. de jus de citron
  • 1 pincée de piment séché
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Égouttez la feta aux herbes. Mélangez l'ensemble des ingrédients et conservez au frais jusqu'au service. Ajoutez un peu de coriandre supplémentaire pour décorer avant de servir.
 
Source d’inspiration :
 

Salade de nouilles ramen au tempeh

Si je vous parle de nouilles asiatiques, je suis sûre que vous salivez déjà! Qui n’aime pas ce plat rapide et si réconfortant? Mais si je vous dis « salade », ça risque de vous évoquer un peu moins de choses, car on voit rarement ces nouilles cuisinées comme ça. Avec les beaux jours, j’ai eu envie de composer une salade aux saveurs asiatiques qui mettrait à l’honneur les délicieuses nouilles ramen en version fraîche.
 
J’ai eu la possibilité de tester ces nouilles grâce à Mr. Min. Elles sont tout à fait délicieuses et existent dans plusieurs parfums (légumes, bœuf, poulet, fruits de mer et épicé). Il y al’embarras du choix! C’est le genre de nouilles que l’on peut tout à fait consommer telles quelles avec la petite sauce et les épices fournies, ou customiser, comme moi je le fais.
 
J’ai choisi quelques-uns de mes légumes favoris pour composer la base de cette salade : poivron rouge, jeunes pousses de salade, échalote verte et carottes râpées. La star du spectacle est mon tempeh mariné à la sauce BBQ coréenne. Il est tellement parfumé et simple à faire !
 
J’ai choisi d’utiliser du tempeh car il permet de rendre la salade plus consistante. C’est une protéine très utilisée des végétariens et très consommée en Indonésie. Mon homme qui n’aime pas le tofu, a beaucoup aimé le tempeh. Le goût est différent bien qu’il vienne lui aussi du soja. Si vous hésitez à tester le tempeh, cette recette vous convertira sans doute!
 
 
Enfin, la vinaigrette à six ingrédients (+ le bouillon des pâtes) marie le tout parfaitement. Elle est relevée et parfumée comme il faut.
 
Cette salade me plaît particulièrement car elle a tout pour plaire : elle est nourrissante grâce aux protéines et aux glucides issus des nouilles et du tempeh, elle est croquante, parfumée… Bref, elle est tout simplement délicieuse. Et les restes (si vous en avez) font un excellent repas à emporter au bureau le lendemain!
 
 
Cette salade ferait une entrée parfaite pour un menu chinois rapide. Elle est délicieuse et suffisante en elle-même et peut donc aussi faire office de plat complet, mais elle se mariera particulièrement bien avec des rouleaux de printemps ou des nems si vous voulez compléter un peu !
 
Si vous n’êtes pas fan de salade ou si vous pensez qu’elle est juste bonne pour les lapins, testez celle-ci et vous pourriez bien changer d’avis!
 
 
 
Salade de nouilles ramen au tempeh

Quantité ou nb de personnes: 2

Ingrédients

  • 100 g de nouiles ramen
  • 1/2 concombre
  • 1 carotte râpée
  • 1/2 petit poivron rouge
  • 2 tiges de citronnelle
  • 2 verts d'échalote
  • 2 poignées de jeunes pousses
    Vinaigrette
  • 2 c. à s. d'huile de sésame
  • 1 c. à s. de sauce soja légère
  • 2 c. à s. de vinaigre de riz
  • 1 c. à c. de miel
  • 1 pincée de flocons de piment rouge
  • 2 c. à s. de bouillon des nouilles
  • 16 noix de cajou
    Tempeh
  • 200 g de tempeh 
  • 5 c. à s. de sauce bbq coréenne
  • 2 c. à s. d'huile d'arachide

Préparation

  1. Enlevez la couche extérieure un peu dure de la citronnelle, et coupez très finement le reste.
  2. Tranchez finement le vert de deux échalotes.
  3. Coupez le tempeh en cubes de 1 cm.
  4. Faites cuire les pâtes avec les arômes fournis avec, selon les instructions du paquet. Égouttez-les dans une passoire et réservez. Gardez l'eau de cuisson parfumée aux épices dans un bol.
  5. Tranchez le concombre  et le poivron rouge en fines allumettes de taille identique et réservez. Râpez la carotte.
  6. Tranchez finement le vert d'échalote et réservez.
  7. Mélangez les ingrédients de la vinaigrette  dans un petit bol. 
  8. Dans un saladier, déposez les pâtes froides. Mélangez avec la sauce. Ajoutez toutes les garnitures et mélangez. Servez dans deux bols.
  9. Mettez la sauce coréenne bbq dans un bol moyen. Ajoutez le tempeh coupé en dés et mélangez pour bien enrober le tempeh de liquide. 
  10. Faites chauffer une poêle avec deux cuillers d'huile d'arachide puis mettez le tempeh à cuire en remuant fréquemment pour vous assurer qu'il est frit uniformément. Après 4 à 5 minutes, le tempeh sera croustillant et prendra une couleur brun doré. Retirez-le de la poêle et placez-le sur des serviettes en papier pour absorber d’excédent de gras.
  11. Déposez le tempeh sur es deux bols de salade et saupoudrez les noix de cajou par le dessus.

Salade pastèque, concombre, menthe et halloumi

C’est une salade très estivale que je vous propose aujourd’hui. Elle est vraiment délicieuse et faite avec… de l’halloumi. Parce que le fromage c’est la vie, et parce que l’halloumi est si doré, fondant, croustillant et parfumé, que je l’adore! C’est l’un de mes fromages préférés, principalement pour la façon dont il se transforme avec la chaleur. Il fond dans la bouche et a un côté un peu caoutchouteux, il fait « grincer des dents » quand on le croque. Autrement dit, il devient mou sans pour autant couler, c’est très étrange et difficile à expliquer! L’halloumi a un point de fusion très élevé, c’est ce qui explique cela, et cela le rend facile à frire ou à griller. Ce fromage possède également une saveur profonde et savoureuse. Ne manquez pas l’occasion de le goûter si vous en trouvez!
 
 
Pour ceux qui ne le connaissent pas, l’halloumi est un fromage à pâte demi-dure, non affiné, fabriqué à partir d’un mélange de lait de chèvre et de mouton, parfois de lait de vache, d’origine chypriote. L’halloumi incarne un peu l’essence de la cuisine grecque, et personnellement je le préfère à feta, que j’aime pourtant beaucoup aussi! On le trouve dans de nombreuses régions du Moyen-Orient avec  des noms légèrement différents. L’halloumi est aussi très consommé en Grande-Bretagne, notamment dans la cuisine végétarienne, pour son apport en protéines, ou dans les restaurants libanais, grecs…
 
Ce fromage a un goût assez salé, ce qui le rend délicieux en contraste avec des saveurs un peu sucrées. C’est ce qui m’a donné envie de le marier avec de la pastèque et j’ai été bien inspirée. Cette salade est un régal dont le goût autant que la texture m’ont vraiment plu! L’halloumi apporte son côté fondant, et je voulais créer un contraste avec une texture plus croquante, c’est là que j’ai pensé ajouter à ma salade du granola salé.
 
 
J’ai réalisé mon granola avec un muesli abricot et graines gourmandes de Terres et Céréales, reçu grâce à Pierre, de Cuisine à l’ouest. Il contient de l’abricot bien sûr mais aussi des graines de courge, des graines de lin, de graines de chanvre, du kasha, des pétales de blé et des noisettes grillées. C’est un granola salé que je réalise, bien que j’aie utilisé un muesli sucré pour le faire! Il est absolument délicieux et j’ai dû me retenir de ne pas le manger tel quel pour pouvoir le mettre sur mon plat! Choisissez un muesli sans sucres ajoutés comme ceux de la gamme Terre et Céréales pour cela, et le résultat sera absolument parfait! Ne vous inquiétez pas si le muesli semble encore mou en sortant du four, c’est une fois refroidi qu’il va devenir croquant.
 
Au final, c’est une salade simple et nourrissante, mais pas seulement, elle est vraiment surprenante et délicieuse, c’est un de mes coups de cœur de l’été! 
 
  
 
Salade pastèque, concombre, menthe et halloumi

Quantité ou nb de personnes: 2

Ingrédients

    Pour le muesli salé
  • 70 g de muesli abricots noisette
  • 30 g de parmesan finement râpé
  • 1 c. à s. de balsamique
  • 1 c. à s. moutarde
  • 2 c. à c. de sauce soja
  • 2 c. à s. d'huile d'olive extra-vierge
  • Sel, poivre
    Pour la salade
  • 250 g de pastèque (poids sans peau)
  • 200 g de concombre
  • 150 g d'halloumi
  • 10 feuilles de menthe
    Pour l'halloumi
  • 2 c. à s. huile olive
  • 1 c. à c. d'herbes de Provence
  • Sel, poivre
    Pour la vinaigrette
  • 2 c. à s. d'huile d'olive extra vierge
  • 2 c. à s. de vinaigre balsamique
  • 1 gousses d'ail, pressées
  • 1 pincée d'origan
  • 1/2 c. à c. de moutarde
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Coupez la pastèque et le concombre et mettez-les dans l'assiette avec la menthe ciselée.
  2. Coupez l'halloumi en dés. Mélangez-le avec l'huile, le sel, le poivre et les herbes de Provence.
  3. Mélangez l'avoine, le fromage et le sel dans un grand bol et mélangez, mettez de côté.
  4. Faites chauffer le four à 150° C, disposez une grille au milieu et tapissez une plaque à pâtisserie de papier cuisson. 
  5. Placez le vinaigre, la moutarde, l'huile et le soja dans un petit bol et mélangez jusqu'à ce que que le mélange soit homogène, puis versez-le sur le muesli et mélangez jusqu'à ce que tout soit bien enrobé.
  6. Répartissez le mélange en une couche mince, compacte et uniforme sur votre plaque à pâtisserie.
  7. Faites cuire au four jusqu'à ce qu'il soit doré, en remuant toutes les 10 minutes, soit environ 20 à 30 minutes au total, en surveillant pour qu'il ne brûle pas. Retirez-le du four et laissez-le refroidir complètement.
  8. Réalisez la vinaigrette en mélangeant les ingrédients.
  9. Versez la vinaigrette sur la salade puis le granola.
  10. Faites revenir l'halloumi 5 minutes de chaque côté à la poêle, puis déposez-le sur la salade et mangez chaud.
 

Salade de concombre à la russe

Avec l’approche de la coupe du monde en Russie, je pense beaucoup à la gastronomie russe, que j’adore. Non seulement elle est délicieuse, pleine de recettes ultra gourmandes, mais en plus, cela me rappelle le magnifique voyage que j’ai fait entre Moscou et Saint-Pétersbourg. C’est l’un de voyages où j’ai le mieux mangé! Mon frère vient d’ailleurs de partir à Moscou, où il vivra pendant plusieurs mois pour profiter à fond de l’ambiance festive de la coupe du monde et pour découvrir le pays de l’intérieur, avec un visa de travail en tant que journaliste. J’ai donc une petite pensée pour lui en vous partageant cette recette!
 
 
Cette salade n’est pas réellement russe mais plutôt de style russe, c’est à dire que je l’ai composée en mettant à l’honneur de l’aneth frais, de la crème et du raifort, que l’on trouve beaucoup dans la cuisine là-bas. Ai-je mentionné que les russes aiment vraiment beaucoup l’aneth frais? L’aneth est consommé avec n’importe quoi là-bas, je n’en ai jamais mangé autant que pendant mes vacances… Il y a même de la vodka infusée à l’aneth! Oui oui! Le concombre est aussi beaucoup cuisiné en Russie, bien que la salade de concombre typique contienne aussi des tomates en général. 
 
 
La moutarde sucrée est un délice, j’en achète dès que j’en trouve tant j’aime ça. Si vous n’en trouvez pas, vous pouvez la remplacer par un mélange fait en quantités égales de moutarde à l’ancienne et de miel, cela sera assez approchant.
 
Bref, dans l’esprit des beaux jours dont on profite parfois souvent en ce moment, je vous propose cette salade toute légère! Cette salade est facile, délicieuse et rapide, elle sera parfaite pour un pique-nique, un barbecue ou un buffet de crudités.
 
 
 
 
Salade de concombre à la russe

Ingrédients

  • 1 concombre
  • 2 œufs
  • 115 g de crème fraîche épaisse légère
  • 1 c. à c. d'aneth 
  • 1 c. à s. de raifort en pâte
  • 1  c. à s.  de moutarde sucrée
  • 1/2 oignon frais
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Épluchez puis émincez l'oignon finement.
  2. Faites cuire les œufs durs à l'eau bouillante pendant 7 minutes. Laissez-les refroidir et écalez-les.
  3. Coupez le concombre en 4 puis en rondelles. Mettez-le dans un saladier avec l’œuf dur et l'oignon émincé. Ajoutez la crème fraîche, le raifort. la moutarde sucrée, l'aneth. Salez et poivrez.
  4. Gardez au frais jusqu'au service.

Concombres au curry

J’ai toujours adoré le concombre, mais bizarrement j’en mange assez peu. En fait, ce n’est pas bizarre, c’est juste que je n’ai généralement aucune autre idée pour les consommer que de faire des concombres à la crème. Ça me limite un peu! Du coup, quand j’ai vu chez (Presque) bonne à marier, un blog que j’adore, une recette de concombres au curry, j’étais intriguée : je n’aurais jamais pensé à marier des concombres avec des saveurs indiennes! Mais en y pensant, je me suis dit que ça devait être délicieux et qu’il fallait que je teste!
 
 
Cette salade de concombre est un peu plus originale que ma version habituelle à la crème, ce qui est très bien! Je suis généralement une grande fan de curry,  et ici il apporte un soupçon de saveur indienne à  la vinaigrette crémeuse, ce qui est tout simplement parfait. Les concombres ont un goût très frais, de sorte qu’ils se marient bien avec les aliments qui ont un peu plus de pep’s et de chaleur. D’ailleurs, bien que ce soit une recette très simple à réaliser, on y retrouve les saveurs chaudes que j’aime dans le curry et la cuisine indienne  en général, et c’est délicieux. 
 
Cette salade de concombre se prépare en un rien de temps. Comme le conseille Alexandra sur son blog, évitez donc de la faire trop à l’avance, ou alors préparez séparément la sauce et coupez le concombre à la dernière minute, car le concombre rend de l’eau qui va être désagréable dans la sauce. Par contre cette salade est bonne bien fraîche, donc n’hésitez pas à stocker les ingrédients au frais avant de la réaliser.
 
Si vous ne connaissez pas le blog (Presque) bonne à marier, c’est le moment d’y faire un tour! Il regorge de recettes vraiment sympa élaborées par une ex-célibataire très créative et gourmande! 
 
 
 
P.S. : Même si j’ai peu de recettes au concombre pour l’instant, je vous recommande quand même cette  salade de melon, feta et concombre!
Concombres au curry

Quantité ou nb de personnes: Pour 2 personnes

Ingrédients

  • 1 concombre
  • 1 bouquet de menthe fraîche
  • 1 yaourt brassé nature
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • 1 c. à s. de curry en poudre
  • Fleur de sel

Préparation

  1. Rincez, pelez et retirez les pépins du concombre avant de le couper en dés. Mettez les dés dans un bol et ajoutez-y la cuiller à soupe d’huile d’olive, le yaourt, le curry et la menthe ciselée.
  2. Salez, mélangez et dégustez immédiatement.
 
 

Avec cette recette au concombre, je participe à Cuisinons de saison !

 

 
Source d’inspiration :

Petits paniers d’œufs mimosa

Pâques approche à grand pas! Je n’arrive pas à croire que cette fête soit arrivée aussi vite cette année! Je sais qu’elle arrive car il y a des publicités pour du chocolat partout dans ma boîte aux lettres, mais j’ai l’impression que Noël était juste hier! 
 
Pâques est une fête où le chocolat est omniprésent, mais aussi les œufs sous toutes leurs formes. Je ne suis pas une fan de l’agneau pascal, donc je vous avoue que je préfère largement explorer le thème de l’œuf au long de ce repas! Le deviled egg, ou comme on dit chez nous l’œuf mimosa est une spécialité un peu désuète en France mais très fréquemment proposée dans les repas américains.
 
 
Il existe notamment des recettes super mignonnes où les oeufs prennent la forme de poussins qui sortent de leur coquille, ou encore des variantes avec des œufs colorés. J’ai voulu préparer moi aussi une version sympa dans sa présentation, en réalisant des petits paniers avec de la ciboulette pour former les anses. Je me suis bien amusée à les faire et tout le monde les a trouvés adorables au moment du service!
 
Maintenant, je dois vous avertir : ces œufs vont disparaître de votre table rapidement, alors assurez-vous d’en faire une belle quantité. J’ai été agréablement surprise de voir à quel point ceux-ci étaient populaires, alors que la préparation n’a vraiment rien de sorcier. Ma recette est pour 2 œufs mais elle est très facile à multiplier suivant le nombre d’invités que vous aurez. 
 
Ces œufs plairont aussi bien à la table des enfants qu’à la table des adultes, mais au cas où vous chercheriez des saveurs plus prononcées pour les grands, jetez un œil à mes œufs de Pâques aux anchois.
 
 
 

Petits paniers d’œufs mimosa

 
  • 2 œufs
  • 30 g de poivron rouge émincé très finement
  • 1 échalote
  • 30 g de betterave cuite râpée 
  • 2 tiges de ciboulette
  • 1 c. à s. de persil haché
  • 2 c. à s. de mayonnaise
  • Sel, poivre

Pour le montage

  • Quelques tiges de persil
  • 1 c. à s. de persil haché
  • 1 c. à s. de mayonnaise
 
Faites cuire les œufs pendant environ 10 à 12 minutes, puis passez-les sous l’eau froide et écalez-les.
 
Coupez en tout petits cubes les poivrons, râpez la betterave, émincez l’échalote et hachez la ciboulette et le persil.
Coupez le haut de chaque œuf, de façon à accéder au jaune et pouvoir le retirer de la cavité très délicatement. 
 
Écrasez-le et mélangez-le avec les légumes.
 
Assaisonnez avec le sel et le poivre, ajoutez la mayonnaise et remuez jusqu’à obtenir une consistance crémeuse.
 
Déposez un peu de mayonnaise dans une assiette et trempez y les bords de vos œufs. Trempez-le ensuite dans le persil haché.
 
Remplissez les œufs du mélange réalisé précédemment, puis plantez une tige de ciboulette de chaque côté pour qu’elle forme une anse.
 
Avant le service, conservez vos œufs au réfrigérateur, recouverts d’une feuille.
 
 
Source d’inspiration :
http://www.mohakonyha.hu/2014/04/husveti-tojaskosarkak.html

 

Spécialité nordique : saumon gravlax

Je risque sûrement une révolte de masse en disant cela, mais je n’aime pas tellement le saumon fumé. Dire que je ne l’aime pas serait exagéré, mais autant j’adore un bon pavé de saumon frais, autant je crois que l’abus de saumon fumé à une époque a fini par m’en lasser.
 
J’ai tendance à préférer maintenant le saumon gravlax. « Gravlax » est le nom d’une technique suédoise de conservation du saumon. Il s’utilise de la même façon que vous utiliseriez normalement du saumon fumé, par exemple dans un toast au saumon fumé ou un bagel. Très simplement, le gravlax est un saumon qui est conservé avec du sel et du sucre et parfumé avec la saveur de l’aneth frais et parfois d’autres aromates et épices. 
 
C’est une recette simple et peu chère, surtout en la faisant soi-même. De cette façon, vous pouvez contrôler les ingrédients et donner au saumon le parfum de votre choix. Vous pouvez jouer avec les herbes et les saveurs autant que vous le souhaitez, une fois que vous avez compris la méthode.
 
 
Le processus prend 1 à 3 jours, mais ne laissez pas cette durée vous intimider – les étapes sont simples et ne demandent quasiment aucun effort! Soyez patient et utilisez un couteau bien affûté pour faire une  découpe nette. J’ai fait d’assez grosses tranches mais vous pouvez les couper comme du saumon fumé si vous préférez. Sur le plan technique, le sel et le sucre absorbent l’humidité du poisson. Cela diminue le niveau d’humidité du poisson, ce qui le rend moins hospitalier à la vie microbienne. Le sel aide également à repousser les bactéries qui autrement accéléreraient la détérioration. Cela prolonge la durée de consommation du saumon, mais seulement pour une courte période – le gravlax doit quand même être consommé assez rapidement.
 
Il existe de nombreuses recettes de gravlax. Certains parfument le saumon avec des épices comme des baies de genévrier, tandis que d’autres le corsent avec du raifort. Ma version me vient du blog Cam et Drey bricolent, je l’avais repérée l’an dernier. J’apprécie le fait que cette recette reste simple, en aromatisant les filets de saumon frais uniquement avec du sel, du sucre, de l’aneth et de la vodka (ou mieux, de l’aquavit si vous en avez). L’idée est de laisser le saumon être la vedette du spectacle. L’aquavit est un alcool scandinave infusé de carvi, de zeste de citron, de fenouil et d’anis. Il donne une note fraîche et épicée au saumon, mais vous pouvez le remplacer par de la vodka, plus facile à trouver chez nous, ou du gin qui a aussi des saveurs de plantes marquées.
 
Une fois que vous avez appris cette technique simple, je vous encourage à expérimenter, en laissant votre propre signature personnelle sur cette recette. L’aneth est la saveur principale ici, soyez généreux car il se marie très bien avec le saumon. Le poivre est l’autre ingrédient principal, complété par un peu de baies roses. Si vous voulez ajouter encore plus de complexité au goût, les épices comme la graine de carvi, la graine de coriandre et la graine de fenouil sont toutes de bonnes options. Il n’y a pas vraiment de bonnes ou de mauvaises règles ici. Essayez les zestes de citron pour une note fraîche d’agrumes.
 
Au niveau de la texture, le gravlax se situe entre saumon frais et fumé. Légèrement salé, il se marie bien avec du yogourt assaisonné ou de la crème fraîche et un peu de concombre sur des toasts de pain noir. C’est un régal que vous pouvez préparer à l’avance et déguster en apéritif ou en entrée avec une salade. Chez nous, tout le monde l’a adoré et il n’a pas fait long feu! 
 
Si vous voulez manger votre gravlax de manière traditionnelle, accompagnez-le de la sauce moutarde-aneth sucrée qui est généralement servie sur le saumon.
 
  
 

Saumon gravlax

 
Pour 6 personnes
 
  • 300 g de saumon entier
  • 1 c. à s. de sel
  • 1 c. à c. de sucre
  • 3 c. à s. d’aneth frais ciselé
  • 8 baies roses
  • 10 grains de poivre concassés
  • 3 cl de vodka ou aquavit

Pour la sauce moutarde

  • 5 cl de moutarde douce
  • 1 c. à c. de vinaigre de vin rouge
  • 1 pincée de sel
  • 1 c. à c. de sucre
  • Poivre
 
 
Écrasez et mélangez le poivre, le sucre, les baies roses et le sel.
 
Prélevez les filets de saumon sans en ôter la peau. 
Enlevez toutes les petites arêtes avec soin, et essuyez le saumon sans le laver. 
 
Dans un récipient plat mais suffisamment large, disposez du film alimentaire puis posez  les filets dessus.
 
Saupoudrez le mélange sel et sucre, baies et aneth abondamment dessus. Versez la vodka.
 
Retournez les filets et faites de même de l’autre côté, refermez le film alimentaire.
 
Laisser mariner au frais pendant 24 h au minimum, 72 h si possible, en retournant à mi parcours. 
 
Pour servir, coupez des tranches fines en biais, en vous arrêtant juste avant la peau. 
 
Faites la sauce d’accompagnement en mélangeant les ingrédients de la sauce et servez-la avec le saumon.
 
 
Source d’inspiration :