Archives par mot-clé : tartine

Potage « lyonnais » au potiron

Après une balade dans la forêt pour ramasser des feuilles mortes ou des champignons,  il n’ y a pas mieux pour se réchauffer qu’une bonne soupe! Nous sommes dans la période où après avoir abandonné nos salades et repas frais d’été, on se remet petit à petit au plaisir de manger des plats chauds et réconfortants.
 
 
Chez moi, la phrase « mange ta soupe ! » est loin d’être une punition… Nous adorons tous en manger et ma fille est même la première à en réclamer! Avec des ingrédients gourmands et bien choisis, il faut plutôt la freiner pour qu’elle ne reprenne pas un quatrième bol, et pourtant elle est du genre difficile avec beaucoup d’autres plats  !
 
Puisque nous attaquons la saison froide (si, si, et dans le nord, elle va durer un bon moment), je vous propose de vous régaler avec cette recette savoureuse.
 
Je ne sais pas si cette recette a quoi que ce soit de vraiment lyonnais c’est pourquoi j’ai mis « lyonnais » entre guillemets dans le titre. Les préparations dites “lyonnaises” sont plutôt généralement à base de pomme de terre et d’oignons et ici, il n’y a pas d’oignons. Pour tout vous dire, il s’agit d’une soupe que j’ai vue chez Picard dans une publicité et qui m’a fait tellement envie que je l’ai donc refaite moi-même! Mais en cherchant sur internet, j’ai aussi vu d’autres potages lyonnais avec des ingrédients vraiment différents.
 
 
Au final, bien que je doute de son authentique origine lyonnaise, cette recette est délicieuse ! Ce potage réconfortant mêle la douceur du potimarron et le fondant de l’emmental.
 
Accompagné d’une bonne tartine de beurre, c’est un repas du soir parfait!
 
 
 
Potage “lyonnais” au potiron

Quantité ou nb de personnes: Pour 6 personnes

Ingrédients

  • 1 quartier de potiron (soit 400 g une fois épluché)
  • 650 g de pommes de terre 
  • 25 cl de crème fraîche épaisse
  • 150 g d’emmental
  • 30 g de beurre
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Coupez len potiron engros morceaux et épluchez-les.
  2. Épluchez les pommes de terre. Coupez-les en morceaux.
  3. Faites fondre le beurre dans une grande cocotte. Mettez les morceaux de potiron et de pommes de terre à revenir quelques minutes en remuant, puis couvrez d’eau à niveau et laissez cuire à petits bouillon jusqu’à ce que le potiron soit tendre.
  4. Pendant ce temps, coupez l’emmental en tous petits dés.
  5. Quand le potiron et les pommes de terre sont cuits, mixez-les en soupe dans leur eau de cuisson. Assaisonnez bien, ajoutez la crème fraîche et remettez sur feu doux, en mélangeant jusqu’aux premiers frémissements. Retirez du feu.
  6. Répartissez les dés de fromage dans le fond de vos bols, versez le potage par-dessus, rajoutez un peu de crème et servez aussitôt.
 
Source d’inspiration :
http://www.cuisineaz.com/recettes/potage-lyonnais-9362.aspx

Mes recettes aux courges parfaites pour l’automne

La saison des courges bat son plein, avec son point culminant d’Halloween qui approche. Si comme moi vous aimez les courges, vous avez peut-être remarqué que quand on en achète pour une recette, on en a toujours trop, alors il vaut mieux avoir d’autres recettes en stock pour ne pas tomber à court d’idées… Je vous propose ici mes préférées! 

Pumpkin spice latte

Pumpkin spice oatmeal

Cake à la courge muscade

cake-courge-lardons-sesame

Tartines à la courge muscade, lardons et vieux pané

tartine-butternut

Bricks à la courge et 3 fromages

Gratin de pâtes au champignon et courge butternut

Courge spaghetti façon carbonara au Kiri

Gnocchis à la courge butternut et pancetta

gnocchis-courge-pancetta

Muffins potiron cannelle

muffin-potiron-3

Halloween pumpkin pie

pumpkin-pie-tarte-citrouille-3

Toasts au smalec et raifort

Avez-vous déjà entendu parler du smalec? Moi franchement le no ne me disait rien, et je dois dire que l’aspect au premier abord ne m’a pas inspirée non plus! C’est une sorte de saindoux polonais, à base principalement de gras de porc assaisonné. On y ajoute souvent de la poitrine fraîche en petits morceaux. On peut l’acheter en bocal en Pologne comme on achèterait une terrine de campagne, et j’ai eu l’occasion d’en avoir un bocal.
 
 
J’étais un peu perplexe devant ce pot de gras, je ne m’imaginais pas le manger comme ça et j’ai donc un peu enquêté pour trouver quoi en faire.  Il existe de nombreuses versions en Pologne, selon ce que l’on souhaite en faire : pour le cuisiner, pour servir en tartines en début de repas, avec une bière ou une vodka… C’est clairement une spécialité très riche, le genre à consommer plutôt l’hiver quand la période des maillots de bain est au plus loin!
 
 
Les polonais le consomment sur du pain de seigle avec un peu de sel et de poivre… Certains y ajoutent un cornichon. J’ai choisi donc d’en faire des toasts, et j’y ai ajouté un peu de raifort pour donner du goût à l’ensemble. C’est aussi un produit que l’on trouve facilement en Pologne. J’ai beaucoup aimé le smalec servi de cette façon, bien que ce soit plus « fade » qu’un bon pâté de campagne de chez nous à mon goût, une fois assaisonné et parfumé de cornichon et de raifort c’est très agréable.
 
Je vous partage donc ma façon de servir le smalec pour au cas où vous ramèneriez un pot d’un voyage en Pologne… Vous pouvez aussi faire votre smalec vous-même, ce n’est pas compliqué apparemment, mais je n’ai pas testé comme j’avais obtenu le mien tout fait!
Si ça vous intéresse, voici un lien vers une recette que j’ai repérée.
 
 
 
Toasts au smalec et raifort

Quantité ou nb de personnes: Pour 6 toasts

Ingrédients

  • 6 tranches de pain de seigle
  • 6 c. à c. de raifort
  • 6 c. à c. de smalec (avec le gras blanc)
  • 2 cornichons aigre douce
  • Poivre

Préparation

  1. Tartinez votre pain avec du gras blanc de smalec.
  2. Passez ce pain à la poêle  quelques minutes pour le dorer.
  3. Tartinez-le de raifort et de smalec, puis déposez des rondelles de cornichons.
  4. Mangez tout de suite.
Source : Box Kitchen trotter

Banana bread au beurre de cacahuètes et aux noix

La semaine dernière, j’avais un gang de bananes sur le comptoir de ma cuisine qui me regardait avec une mine patibulaire. J’ai donc su que tout ceci allait se solder bien vite avec un banana bread des familles! Il ne me restait qu’à choisir à quel parfum j’allais le réaliser, et j’ai vite pensé au beurre de cacahuètes.
 
Le beurre de cacahuètes est un ingrédient que j’évite d’avoir dans mes placards. Bien que je déteste les cacahuètes salées apéritives, j’aime bien le goût du beurre de cacahuètes, et il est tellement addictif que je pourrais prendre 5 kilos en un rien de temps si j’en avais toujours à disposition. Donc, tout comme les autres pâtes à tartiner indécentes en terme de calories, je n’en achète pratiquement jamais, et quand j’en ai, je m’empresse de finir le pot en gâteau avant de craquer et de le manger à la cuiller!
 
 
J’ai déjà testé un bon nombre de banana bread dont certains (délicieux) que je vous ai partagés, comme le banana bread au rhum et raisins, le banana bread aux spirales de nutella ou le banana bread au dulce de leche. Mais je trouve que le beurre de cacahuètes apporte au banana bread un parfum vraiment réconfortant. Cela en fait un de mes nouveaux banana bread favoris. 
 
Ceci est une recette très simple, il suffit de mélanger les ingrédients les uns à la suite des autres dans un bol. Il faut moins de 10 minutes pour cela, puis hop, c’est dans le four! 
 
 
Une fois le pain refroidi, coupez-le en tranches pour un délicieux petit-déjeuner ou un après-midi. Vous pouvez  aussi étaler du beurre de cacahuètes sur votre tranche de banana bread si vous êtes vraiment gourmands. Mais ne venez pas dire que je vous ai donné l’idée!  Je vous garantis que je ne l’ai pas fait!
 
Ce banana bread au beurre de cacahuètes est un gâteau de rêve pour les amateurs de beurre de cacahuète! Si vous faites partie de cette catégorie, courez acheter des bananes pour tester cette recette!
 
 
 
 

Banana bread au beurre de cacahuètes

Ingrédients

  • 120 g de beurre ramolli
  • 225 g de sucre blanc
  • 2 œufs
  • 130 g de beurre de cacahuètes
  • 2 bananes 
  • 250 g de farine 
  • 1 c. à c. de bicarbonate de soude
  • 50 g de noix

Préparation

  1. Préchauffez le four à 165° C. Écrasez les bananes. Concassez les noix grossièrement. Graissez légèrement un moule à cake. Dans un grand bol, mélangez le beurre et le sucre. Ajoutez les œufs et mélangez bien. Incorporez le beurre de cacahuètes, les bananes écrasées, les noix, la farine et le bicarbonate de soude jusqu'à obtenir un mélange homogène.
  2. Versez dans le moule et mettez à cuire pour environ 1 heure ou jusqu'à ce qu'un couteau inséré au centre ressorte propre. 
  3. Laissez refroidir complètement avant de servir.

Spécialité de Roumanie : Dip aux noix

Aujourd’hui je vous emmène en Roumanie, avec une recette que je n’ai pas testée sur place mais découverte dans un livre que j’ai ramené de là-bas. Quoi qu’il en soit, cette recette est assez caractéristique de mes vacances, car c’est une tartinade et il ne s’est pas passé un journée sans que nous mangions un plateau de tartinades avec du bon pain.
 
 
Nous avons été surpris de voir en Roumanie pas mal de choix végétariens sur la carte des restaurants, bien que la cuisine roumaine soit traditionnellement riche en plats à la viande, qu’elles soient en sauce ou grillées. En fait, près avoir cherché un peu, j’appris que beaucoup de roumains sont orthodoxes et pratiquent le jeûne hebdomadaire. Durant ce jeûne, ils ne consomment idéalement ni alcool, ni viande, ni produit laitiers, bien que chacun puisse l’adapter à ses contraintes. L’église recommande même de faire durant ce jeûne de faire une détox des médias, ou du moins des émissions frivoles et vides de sens pendant cette période, pour se concentrer sur les évangiles. Le mercredi et le vendredi sont les jours les plus fréquents pour réaliser ce jeûne. Cette pratique étant courante, tous les restaurants proposent au moins un choix qui permette de servir les personnes qui viendraient manger chez eux lors de leur jeûne.
 
Cela fait que ce pays est finalement très adapté aux végétariens, végans, ou tout simplement aux personnes qui souhaitent manger de façon équilibrée, car ce sont des plats très sains, principalement à base de légumes.
 
 
Dans le livre que j’ai ramené de là-bas, il y a donc plusieurs tartinades aux légumes, très simples dans leurs ingrédients, comme celle que je vous propose aujourd’hui, qui ne contient ni viande, ni fromage, ni crème. Elle m’a tapé dans l’œil car j’adore les noix. Elle n’a pas une texture crémeuse comme beaucoup de dips apéro, c’est plutôt comme des copeaux de noix et c’est donc plus difficile à tartiner et un peu « sec ».
 
Vous pouvez augmenter légèrement la quantité d’eau pour que cela ne soit pas trop sec non plus. Évitez de faire cette tartinade trop à l’avance car les noix boivent l’eau, ou alors, remettez un peu d’eau et de vinaigre juste avant le service. Vous pouvez ajouter un peu de crème ou de yaourt, mais cela perdra bien sûr le sens d’origine de la recette. Enfin, vous pouvez aussi déposer un peu de ce mélange sur une autre tartinade, comme la divine zacusca, roumaine elle aussi. J’ai vu des roumains empiler ainsi leurs différentes tartinades sur un seul bout de pain, et j’avoue que c’est très bon comme ça !
 
 
 
Spécialité de Roumanie : Dip aux noix

Quantité ou nb de personnes: Pour 1 bol

Ingrédients

  • 1 tranche de pain dur (15 g)
  • 200 g de noix
  • 8 gousses d'ail
  • 6 c. à s. d'huile de noix
  • 3 c. à s. de vinaigre de vin blanc
  • 4 c. à s. d'eau
  • 2 c. à s. de persil frais
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Imbibez le pain dans un peu d'eau pour le ramollir. Mixez-le avec les noix et les gousses d'ail pour obtenir une pâte. Versez ce mélange dans un bol puis ajoutez l'huile de noix, le vinaire de vin blanc, l'eau, le persil frais haché, du sel et du poivre.
 
 

Pain au cidre

L’automne est presque là, et cela se sent déjà dans mes recettes. Je commence toujours l’automne avec des recettes à base de pommes. Essayez par exemple ma galette rustique aux pommes et caramel beurre salé si vous voulez profiter des premières pommes de la saison!
 
 
Ici, la saveur de la pomme est bien présente dans ce pain, bien qu’il n’en contienne pas vraiment. J’ai eu l’occasion l’an dernier de redécouvrir le cidre en cuisine, avec notamment ma recette de crousti moelleux pommes cidre, et depuis, j’ai tendance à en mettre dans tout ce que je cuisine. Le cidre réagit étonnamment bien à la cuisson, où son acidité donne un côté parfumé et frais aux gâteaux et aux pains. Je m’en lasserai sûrement un jour ou l’autre, mais pour l’instant, je trouve tout meilleur avec du cidre!
 
Le cidre donne à ce pain un petit goût acide qui rappelle un peu celui des pains au levain, et ce sans aucun temps de repos supplémentaire. J’ai été vraiment surprise de voir à quel point la saveur de la pomme est prononcée dans ce pain. Cela est  peut-être dû à la qualité de mon cidre fermier qui il faut le dire, était délicieux.
 
Ce pain est hyper facile à faire. La partie la plus difficile lorsqu’on réalise ce pain de cidre est de patienter pendant qu’il cuit. Je l’ai réalisé à la machine à pain, et pendant la cuisson, il a embaumé toute notre maison d’une odeur délicieuse. J’ai eu bien du mal à le laisser tiédir avant de le goûter!
 
 
Au final, ce pain, c’est un peu comme du pain à la bière, mais fait avec du cidre à la place! Si vous aimez le pain à la bière, alors vous devez essayer ce pain au cidre pour l’automne!
 
La croûte de ce pain est épaisse et croquante, ce qui en fait le compagnon idéal des soupes et des tartinades. Il sera également parfait avec quelques tranches de cheddar, du chutney pimenté et bien sûr, un verre de cidre!
Si vous préférez des notes sucrées, essayez de le tartiner avec une gelée de pommes ou du beurre d’érable, régal garanti!
 
  
 
Pain au cidre

Ingrédients

  • 300 g de farine de blé 
  • 100 g de farine de blé complet
  • 90 g de farine de seigle T170
  • 10 g de mélange de graines (tournesol, millet, lin brun, lin jaune...)
  • 1 sachet de levure de boulanger déshydratée
  • 30 cl de cidre
  • 2 c. à c. de sucre
  • 20 g de beurre
  • 1/2 c. à c. de sel

Préparation

  1. Dans le bol de la machine à pain, versez le cidre,  puis les farines et les graines, le beurre, le sucre, la levure, et le sel.
  2. Lancez le programme pain complet, avec un dorage minimum et un poids de 750 g.
 

Croque-monsieur au morbier et champignons

Mon histoire d’amour avec les croque-monsieur remonte à loin. Nous sommes de vieux amis d’enfance, en quelques sortes. Je pense que tout comme moi, vous avez grandi en mangeant des croque-monsieur, non? Il peut m’arriver de ne pas y penser pendant une certaine période, mais à la seconde où je pense à un croque-monsieur, je sais qu’il va falloir que j’en réalise, vite. TRÈS vite.
 
Un bon croque-monsieur classique est difficile à battre. On ne va pas se mentir, c’est tout simple, mais quand c’est bien fait, il n’y a rien de meilleur! Mais classique ne doit pas signifier ennuyeux.
 
 
Avec le temps, j’ai abandonné le pain de mie typique des croques-monsieur party, mais aussi les toastinettes enveloppées de plastique. Hé oui, depuis que je suis une adulte, j’utilise du bon pain aux céréales bien copieux et du fromage qui a du goût!
 
Souvent, je reste fidèle à la recette classique, mais d’autres fois, je m’amuse à faire quelques entorses à la recette d’origine. Aujourd’hui, je penche du côté de l’entorse sévère! Je dirais même que cette recette au morbier, champignons et échalotes emmène le croque monsieur à un autre niveau!
 
 
Je pourrais vous raconter longtemps à quel point ce croque-monsieur était si merveilleusement succulent que j’ai eu du mal à ne pas l’engloutir directement dans la cuisine. Mais le plus parlant, ça serait que vous alliez de ce pas acheter du pain, du morbier, des champignons, pour vérifier par vous-même!
 
Si vous aimez un bon croque-monsieur à l’occasion et êtes comme moi fan de champignons, celui-ci est fait pour vous! J’espère que vous aurez l’occasion de l’essayer!
 
P.S. : Pour un look plus gastronomique, jetez aussi un œil à mon croque-monsieur revisité à la truffe!
 
 
 
Croque-monsieur au morbier et champignons

Quantité ou nb de personnes: Pour 2 croque-monsieur

Ingrédients

  • 30 g d'emmental râpé
  • 7 cl de lait
  • 4 grandes tranches de pain de campagne
  • 200 g de champignons
  • 200 g d'échalotes
  • 125 g de morbier
  • 2 gousses d'ail
  • 3 cl d'huile + 1 c. à s.
  • 2 c. à s. de moutarde
  • 1 c. à c. de sucre blond
  • 1 pincée muscade
  • 5 g de beurre
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Dans un bol, mettez le fromage râpé et le lait à tremper 1 heure à l'avance minimum.
  2. Émincez les échalotes, faites-les revenir dans 3 cl d'huile 15 à 20 minutes à feu très doux avec le sucre, le sel, le poivre. Mettez un peu d'eau si besoin pour que cela compote sans attacher.
  3. Coupez en gros dés  les champignons et faites-les revenir avec 1 cuiller à soupe d'huile 10 minutes. Salez et poivrez, ajoutez l'ail émincé et prolongez d'une minute.
  4. Coupez le morbier en tranche et tartiner le pain de beurre.
  5. Mettez dessus les champignons, le morbier, l’échalote. Refermez avec la seconde tranche de pain, tartinez l’extérieur de moutarde puis déposez le gruyère au lait par dessus, poivrez et saupoudrez un peu de muscade.
  6. Préchauffez votre four  à 200°C.
  7. Enfournez pour 10 minutes environ, en surveillant que cela ne brûle pas, puis complétez avec environ 3 minutes en position grill pour bien gratiner le dessus.

Tarte au miel

Je ne me décrirais pas spécialement comme une amatrice de miel. J’apprécie en mettre une petite touche sur un fromage de chèvre, mais je n’irais pas en manger sur des tartines entières au petit-déjeuner comme font certains. Aussi quand j’achète du miel pour une recette, je dois parfois me creuser la tête pour finir le pot, et l’idée d’une tarte au miel était rangée dans un coin de ma tête depuis un moment, en attente d’un pot à finir.
 
 
Dès que l’occasion s’est présentée, j’en ai donc profité pour la réaliser et j’ai vraiment bien fait… Cette tarte au miel est une de mes tartes préférées! Surprenant pour quelqu’un qui dit ne pas être dingue de miel non?
 
Comme vous le savez, les saveurs du miel varient selon les plantes dont le nectar est issu. J’apprécie le miel de fleur d’oranger pour son côté léger et floral, et il se marie parfaitement à la saveur des zestes d’orange. Ce petit côté acidulé et parfumé contrebalance vraiment bien le sucre du miel!
 
 
La tarte a une texture bien épaisse et très agréable grâce aux amandes. Accompagnée d’un petit thé ou café, vous allez vous régaler !
 
Enfin, cela ne gâche rien, elle est facile à faire… Testez-la et je suis sûre qu’elle va devenir votre nouvelle favorite à vous aussi !
 
P.S. : Si après ça il vous reste encore du miel, essayez ces roulés au jambon, brocciu et miel, trop bons!
 
 
 
Tarte au miel

Ingrédients

  • 1 rouleau de pâte sablée
  • 375 g de miel d'oranger
  • 200 g de poudre d'amandes
  • 2 œufs
  • 1 orange bio

Préparation

  1. Préchauffez le four à 180°C.
  2. Déroulez la pâte dans un plat avec du papier cuisson.
  3. Lavez l'orange et zestez-la.
  4. Battez les œufs dans un bol.
  5. Dans une casserole à feu doux, faites tiédir miel jusqu’à ce qu'il soit bien liquide, puis hors du feu, ajoutez les amandes, les zestes et les œufs. Verser sur la pâte
  6. Enfournez pour 35 minutes, servez tiède avec de la glace ou de la chantilly.
 
 
 

Wraps au thon épicé

Sur mon blog, on trouve assez peu de recettes au poisson. Ce n’est pas que je n’aime pas, au contraire, mais mon homme a toujours préféré la viande, et j’ai bien du mal à intercaler des recette au poisson dans nos menus. Avec la diminution progressive de notre consommation de produits animaux ces dernières années, quitte à ne manger des produits animaux qu’une fois tous les 36 du mois, ce n’était certainement pas sur du thon qu’il allait se précipiter! J’avais donc tendance à acheter du thon uniquement pour les dips apéro quand je recevais, et il s’est trouvé une fois où il m’est resté une boite, avec laquelle j’ai donc pu me faire plaisir!
 
 
J’adore manger des wraps, je dirais même que j’en suis amoureuse. Ils sont un peu comme des sandwichs mais en moins bourratifs, et on peut mettre quasiment n’importe quoi dedans, le résultat est invariablement bon! J’aime aussi bien les manger coupés en rouleaux à l’apéro qu’entiers pour un repas léger le soir… Attention, quand je dis qu’ils sont légers, c’est à condition de ne pas en manger quinze, hein!
 
 
J’ai donc préparé du thon épicé, que j’ai accompagné d’œufs durs, de mayonnaise, et de roquette, oui il faut bien un peu de verdure pour aller avec tout ça quand même! Ces wraps sont parfaits pour les déjeuners d’été! Imaginez-vous le grignoter en terrasse à l’ombre d’un parasol!
 
Pour accélérer la préparation ce repas, vous pouvez préparer le mélange au thon à l’avance. Mais tartinez-le à la dernière minute pour ne pas détremper les wraps!
 
 
 
P.S. : J’ai peu de recettes au thon sur ce blog, mais ce clafoutis au thon est délicieux !
 
 
Wraps au thon épicé

Ingrédients

    Pour la tartinade au  thon
  • 160 g de thon en boite
  • 1 tomate coupée en petits dés
  • 1 c. à s. de mascarpone
  • 1 c. à s. de concentré de tomates
  • 1 c. à s. de harissa
  • 1/2 c. à c. de cumin
  • 1/2 c. à c. de coriandre
  • 1/2 c. à c. d'ail en poudre
  • Sel, poivre
    Pour le montage
  • 2 galettes tortillas de blé
  • 2 oeufs durs
  • 30 g de poivrons marinés
  • 2 c. à s. de mayonnaise
  • 2 poignées de mâche

Préparation

  1. Mélangez tous les ingrédients de la tartinade au thon.
  2. Tartinez ce mélange dans deux wraps. déposez dessus les œufs durs coupés en rondelle, les poivrons marinés en lanières, la roquette, et la cuiller de mayonnaise.
  3. Roulez e mangez immédiatement.

Grilled rocamadour en tortilla

Vous connaissez mon amour pour le grilled cheese, ce cousin américain du croque monsieur terriblement gourmand… Je saute sur l’occasion quand il me reste quelques tranches de pain pour en réaliser, mais cette fois, il me restait quelques tortillas! Je n’avais pas forcément envie de les utiliser pour faire des tacos comme d’habitude, alors je me suis dit après tout, pourquoi pas, c’est un peu comme du pain non? Et je me suis décidée à les préparer façon grilled cheese! 
 
 
Le rocamadour est un fromage que j’aime beaucoup et que vous connaissez tous je pense. Il a souvent sa place dans mon frigo, car je suis une amatrice de chèvre, que ce soit en tartines ou dans la cuisine. J’apprécie son côté fondant et doux, onctueux et crémeux. C’est un fromage de chèvre au lait cru entier de la famille des cabécous. Son nom vient de la commune de Rocamadour dans le département du Lot. Il parait que c’est une ville magnifique à visiter, vous connaissez? 
 
 
Le rocamadour est connu depuis le XV ème siècle, et j’ai lu qu’il pouvait, d’après les écrits de l’époque, servir de monnaie pour payer les métayers ou les impôts. Je n’ai pas essayé de payer mes impôts en grilled cheese, je pense que je me ferais recevoir, mais cela peut peut-être amadouer l’inspecteur si vous voulez négocier un délai de paiement!
 
 
 
 
Grilled rocamadour en tortilla

Ingrédients

  • 1 oignon rouge
  • 10 g de beurre
  • 1 c. à s. d'huile de tournesol
  • 4 tortillas
  • 2 rocamadour
  • 4 pincées de thym
  • 2 c. à c. de miel
  • 20 g de beurre fondu
  • Poivre

Préparation

  1. Émincez l'oignon rouge. Faites le revenir à feu doux 10 à 15 minutes dans une poêle avec 10 g de beurre et une cuiller à soupe d'huile en mélangeant et surveillant régulièrement.
  2. Dans chaque tortilla, déposez une cuiller de la compotée d'oignons, 1/2 rocamadour, 1/2 c. à c. de miel, une pincée de thym, du poivre.
  3. Pliez en deux les tortillas et beurrez-en l'extérieur à 'laide d'un pinceau.
  4. Faites chauffer une poêle avec une petite cuiller d'huile. Déposez les tortillas et faites les dorer deux minutes par face.