Archives par mot-clé : tartine

Légume de saison : l’oignon

Photo John Morgan @Flickr

Ultra répandus dans notre cuisine et connus pour leur capacité à nous faire pleurer, les oignons revenus à la poêle apportent une saveur unique à tous nos plats! Mais les oignons ont plus d’un tour dans leur sac et ne doivent pas être limités à leur rôle de condiment.  On peut aussi les utiliser en tant qu’ingrédient à part entière comme dans la fameuse soupe à l’oignon! Aujourd’hui, je vous parle un peu plus en détail de la façon de les choisir et de les préparer, car c’est maintenant qu’ils sont en saison, il faut en profiter!


Photo Jeremy Keith @Flickr

Comment choisir des oignons?

Les oignons existent dans une large variété de couleurs, et pour certaines recettes, des types particuliers d’oignons sont nécessaires. 

Les oignons se présentent sous différentes formes et couleurs, mais aucun n’est un indicateur fiable du goût ou de la force. Les oignons jaunes communs sont assez doux. L’oignon blanc ou jaune garde son goût piquant lorsqu’il est cuit. Les oignons roses ou rouges sont assez relevés et très agréables consommés crus dans les salades.

Choisissez des oignons fermes avec une peau brillante et mince. S’ils ont l’air trop secs ou décolorés ou s’ils ont des taches molles et humides, ils ne sont pas frais.

Les oignons verts, aussi appelés oignons frais, ou « oignons de printemps » parce que c’est la période de l’année où ils sont récoltés, ont de petits bulbes blancs et sont surmontés de minces tiges vertes.

Recherchez les oignons verts avec des feuilles croustillantes et non flétries. Pour un goût piquant, choisissez des bulbes plus gros; pour un goût plus sucré, les plus petits seront votre meilleur choix. 


Photo Damian Gadal @Flickr

Quand les oignons sont-ils de saison?

Bien qu’ils soient présents sur les étals toute l’année, la période récolte des oignons se situe de septembre à avril. Les oignons verts, ou oignons frais, se trouvent quand à eux au printemps.


Photo MICOLO J Thanx @Flickr

Comment conserver des oignons?

Les oignons « secs », ceux que l’on trouve toute l’année sur les étals, sont des oignons communs (jaunes, blancs ou rouges) qui ne nécessitent pas de réfrigération. Cela les distingue des oignons verts ou oignons frais, qui s’abîmeront rapidement s’ils sont conservés à la température ambiante.

Plus que n’importe quel autre légume, les oignons secs se conservent très bien, trois à quatre semaines à condition d’être stockés à l’abri de l’humidité, dans un endroit sec, sombre et frais. Ne les mettez pas au réfrigérateur, cela les ramollirait. Ne les stockez pas à côté de pommes de terre, qui dégagent un gaz susceptible d’accélérer leur vieillissement. 

Une fois coupés, si vous n’avez pas tout utilisé dans votre recette, il faut les cuisiner rapidement, car ils s’abîment vite. Emballez votre reste d’oignon dans du plastique, réfrigérez-le et utilisez-le dans un délai d’un jour ou deux, ou congelez-les pour une utilisation ultérieure . 

Au contraire des oignons secs, les oignons verts doivent être réfrigérés. Ils se conservent bien dans un sac en plastique ouvert dans le tiroir à légumes de votre réfrigérateur.

 


Photo Michele Dorsey Walfred @Flickr

Comment préparer des oignons?

Enlevez la couche extérieure qui est plus sèche que les autres, puis coupez-les en deux avant de les émincer ou couper selon vos besoins.

Les oignons peuvent être utilisé pour aromatiser des soupes, des sauces et des bouillons. Ils peuvent également être utilisés pour parfumer le pain, les quiches et les bases de pizza. Ils sont largement utilisés dans la cuisine indienne comme dans les bahjis et les pakoras. Des oignons peuvent être ajoutés à la purée de pommes de terre, pour aromatiser le riz pilaf et une multitude de salades différentes. Ils peuvent être grillés sur des brochettes avec de la viande ou d’autres légumes l’été pour les barbecues. Leurs utilisations sont quasiment illimitées!

Mes recettes favorites aux oignons

 


Confit d’oignons rouges au vin rouge


Pavé de bœuf sauce aux échalotes et oignons


Tempuras de carottes et oignons rouges, sauce miel, soja et gingembre

 


Egg boat à la tomme et aux oignons

gratin-oignons-rouges-3

Gratin d’oignons rouges

tartine-camembert-estragon-2
Tartines au camembert, estragon et oignons confits

puree-patates-douces-oignons-caramelises-2
Purée de patates douces aux oignons caramélisés

Galette des rois poire et spéculoos

Aujourd’hui, je vous propose une variation sur le dessert classique de l’Épiphanie : La galette des rois! La galette des rois est une galette traditionnellement consommée dans la plupart des régions de France, mais aussi au Québec, en Suisse, au Luxembourg, ou en Belgique à l’occasion de l’Épiphanie, fête chrétienne qui célèbre chaque année le 6 janvier la visite des rois mages à l’enfant Jésus. 
 
 
Il y a plusieurs années, je vous avais proposé la recette de la galette des rois frangipane classique, au bon goût d’amandes. C’est ma favorite, mais il faut savoir se renouveler! Cette année, je vous propose une déclinaison avec des poires et de la crème de spéculoos. 
 
Cette recette gourmande permet d’obtenir facilement une galette bien moelleuse grâce à la poire, et surtout super bonne. Entre le croustillant de la pâte feuilletée, le fondant de la crème de spéculoos et la touche de poires caramélisées , on obtient un dessert incroyablement gourmand ! 
 
 
Cette galette est très facile à végétaliser car elle ne contient qu’un seul œuf pour la dorure. Pour la rendre 100% végétale, supprimez cette dorure ou remplacez-la par 2 cuillers à soupe de lait végétal dans lesquels vous ajouterez une pointe de curcuma pour accentuer la couleur.
 
Il ne vous reste qu’à choisir quelle fève vous y mettez… Saviez-vous que 68 % des gens qui partagent une galette trichent pour donner la fève aux plus jeunes? J’avoue faire partie de cette catégorie de personnes, le sourire de ma fille recevant la couronne valant toutes les tricheries du monde!
 
  
 
 
Galette des rois poire et spéculoos

Galette des rois poire et spéculoos

Ingrédients

  • 2 rouleaux de pâte feuilletée
  • 2 poires
  • 15 g de beurre
  • 1 c. à s. de sucre roux
  • 270 g de pâte de spéculoos
    Pour le montage
  • 1 jaune d'œuf
  • 2 cl d'eau
  • 60 cl de lait d'avoine
  • 5 c. à s. rase de fécule de maïs, soit 25 g
  • 100 g de sucre roux
  • 1 c. à s. d'huile de tournesol
  • 1 gousse de vanille
  • 1 pointe de curcuma (facultatif)

Préparation

  1. Épluchez les poires, coupez-les en quatre, retirez le trognon et coupez chaque quart en trois tranches. Faites-les dorer à feu moyen, dans une grande poêle avec le beurre.
  2. Saupoudrez-les de 1 cuillère à soupe de sucre roux pour qu'elles caramélisent un peu.
  3. Après environ 10 minutes, les poires doivent avoir un peu doré et ne plus rendre de jus, coupez le feu et réservez-les.
  4. Étalez la première pâte feuilletée et tartinez-y 70 g de pâte de spéculoos.
  5. Portez le lait végétal à ébullition dans une casserole avec le sucre, l'huile et la gousse de vanille fendue en 2.
  6. Placez la maïzena dans un saladier et ajoutez-y peu à peu le lait bouillant en battant énergiquement au fouet.
  7. Ajoutez la pointe de curcuma pour jaunir légèrement la préparation. Replacez la crème obtenue dans la casserole et laissez épaissir sur feu doux en comptant 2 minutes à partir de l'ébullition.
  8. Laissez refroidir 30 minutes. Couvrez la crème d'un film pendant qu'elle refroidit et remuez-la de temps en temps pour qu'elle ne forme pas de croûte.
  9. Mélangez cette crème refroidie avec la pâte de spéculoos restante. Fouettez le jaune d’œuf avec un peu d'eau pour réaliser la dorure.
  10. Disposez le premier disque de pâte sur une plaque allant au four garnie de papier sulfurisé, puis passez un peu de dorure sur le bord.
  11. Versez la crème sur 1 cm d'épaisseur, déposez une fève et les poires. Posez ensuite le deuxième disque par-dessus et soudez les bords. Marquez le dessus en le quadrillant avec la lame d'un couteau, dans un sens puis dans l'autre.
  12. Couvrez le dessus de la galette de jaune d'œuf battu. Enfournez pour 30 à 40 minutes en surveillant bien la dorure. Laissez tiédir avant de déguster.
 

Que faire avec les restes de repas?

Les restes… Voilà un sujet qui occupe souvent mon esprit vu la quantité de repas que je prépare ! Je pense que nous avons tous de temps en temps quelques restes de nos dîners, et en cette période de fêtes, plus que jamais nous avons tendance à voir trop grand et à les accumuler. La plupart du temps, il n’est pas possible de les resservir tels quels, simplement parce que la quantité restante ne suffit pas pour constituer un autre repas pour toute la famille. Sans compter que certains membres de la famille peuvent râler quand les repas sont répétitifs! Ma fille par exemple peut adorer un repas un soir et le détester le lendemain si on lui ressert le même. C’est le membre le plus exigeant de la famille en matière de repas du haut de ses quatre ans!
 
Il y a de nombreux aliments faciles à réutiliser dans une autre recette, comme un reste de sauce tomate, un demi oignon, un peu de viande hachée, mais aujourd’hui ce que je vous propose, ce sont des recettes dans lesquelles vous pouvez recycler un reste entier d’un plat cuisiné avec des ingrédients mélangés, comme par exemple, un reste de ratatouille ou de bœuf bourguignon.
 

Dans un plat cuisiné individuel

Cette solution est de loin la plus basique. Vous n’avez peut être plus assez de restes pour nourrir toute la famille, mais il y en a peut être assez pour un seul membre. Vous pouvez donc congeler ce plat en portion individuelle et le garder pour le jour ou vous êtes seule à la maison, où l’un d’entre vous rentre plus tard que prévu, etc.
 

Dans une tourte

Si votre reste est assez conséquent, vous le glissez entre deux pâtes feuilletées et vous enfournez. Si votre reste est un peu juste en quantité et ne contient pas de féculent, vous y ajoutez une ou deux pommes de terre déjà cuites pour rendre l’ensemble plus compact et c’est parfait! Vous pouvez tout y mettre, même un reste de riz cantonnais!
 
 

Dans une quiche

N’importe quel reste peut être mélangé avec de l’œuf, du lait, du fromage râpé, versé dans une pâte et passé au four. Ça ne rate pour ainsi dire jamais, que votre reste contienne des légumes de la viande, du poisson, et même du riz ou des pâtes, peu importe! Ça sera toujours bon!
 
 
 

Dans une omelette

Encore plus rapide, mais l’esprit reste le même. Vous mélangez à de l’œuf, un peu de crème et de fromage et hop, à la poêle!
 
 

Dans un gratin

Si votre reste contient déjà un féculent, il vous faudra en rajouter pour augmenter la quantité globale et obtenir un plat assez conséquent pour votre famille. Par exemple si votre reste est une poêlée forestière avec quelques dés de pommes de terre, vous cuisiez à part 3 ou 4 pommes de terre supplémentaires, vous les coupez les rondelles et les ajoutez à la poêlée. Si votre reste ne contenait que des légumes, de la viande ou du poisson, vous n’avez qu’à choisir le féculent que vous voulez. Vous cuisez donc une bonne quantité de riz, pâtes pou pommes de terre que vous mélangez à votre reste. Vous rallongez de crème liquide ou de pulpe de tomates suivant ce qui va le mieux avec votre reste, vous couvrez de fromage râpé, chapelure et herbes en tous genres et vous enfournez.
 

Dans une pizza

N’importe quel reste peut finir sur une pizza. cela peut sonner bizarre mais au final ça sera bon! Vous tartinez la pâte de sauce tomate ou de crème, vous déposez votre reste, vous saupoudrez un peu de fromage et c’est parti! Il n’y  plus u’à enfourner!
 
 
 
 

Dans un hachis

Votre reste peut devenir la base de viande d’un hachis. Il ne vous reste plus qu’à le couvrir de purée et de chapelure et c’est parti! Peu importe si votre reste contenait un peu de pâtes ou de riz, ça ne se sentira pas une fois l’ensemble cuit. Si votre reste est un peu juste, il faut juste le compléter avec de la viande hachée ou du haché végétal en plus pour atteindre la bonne quantité, et délayer avec un peu de sauce tomate si besoin pour que ce ne soit pas trop compact. 
 
 

Dans une soupe

Ça peut sembler bizarre, mais n’importe quel reste, recuit dans un bouillon de légume puis mixé, vous donnera une soupe tout à fait sympathique. Si vous disposez de quelques légumes déjà présents dans le plat vous pouvez en rajouter au passage pour en renforcer le goût, ou rajouter un oignon, et cela fonctionnera! Vous pouvez aussi laisser le reste entier qui flottera dans le bouillon, pour former une sorte de minestrone.
 

Dans des bricks

N’importe quel reste est délicieux dans de la feuille de brick, que ce soit en format individuel, en samoussa ou en nem. Ajoutez un œuf en version individuelle si vous voulez rendre le plat plus nourrissant.
 
 
 Voilà mes techniques pour ne jamais rien jeter et franchement, je n’ai jamais été déçue, sans compter que cela permet de manger pour vraiment pas cher les jours où on capitalise sur un reste! Vous avez d’autres méthodes auxquelles je n’ai pas pensé pour écouler vos petits restes?

Sapin feuilleté à la truffe

Le réveillon de Noël approche à grands pas… Pour ceux qui seraient encore en train de se demander ce qu’ils peuvent préparer pour leurs invités ou ce qu’ils vont ramener s’ils sont invités, voici une petite recette. Elle est très simple et rapide à réaliser et a un rendu visuel vraiment sympa et festif.
 
 
Ce sapin en pâte feuilletée a fait le tour de la blogosphère culinaire ces dernières années… Et pour cause! C’est une super idée, facile à réaliser et qui en jette vraiment. La recette de base est hyper simple : une pâte feuilletée tartinée d’une préparation sucrée ou salée. Il vous faut 10 minutes pour le confectionner, vous enfournez et hop, c’est prêt!
 
Bien sûr, vous pouvez tartiner votre pâte feuilletée d’une sauce toute prête. Mais pour les fêtes, j’ai préféré préparer une garniture maison un peu haut de gamme aux champignons et à la truffe. On est là pour se faire plaisir, non? Pour réaliser ce joli sapin, vous n’aurez besoin que très peu d’ingrédients : une pâte feuilletée et ma garniture aux champignons.
 
Si vous êtes adepte du tout fait maison et que vous avez du temps devant vous, n’hésitez pas à faire une bonne pâte feuilletée maison, ça n’en sera que meilleur. Vous pouvez aussi la commander chez le boulanger, c’est la solution pour avoir le bon goût d’une pâte maison sans aucun effort! Pour ma part, j’ai utilisé de la pâte feuilletée en rouleau, et ça fonctionne très bien également.
 
 
Le résultat a été à la hauteur de mes attentes. Non seulement ce sapine est super joli, bien gonflé et doré, mais il est incroyablement bon! Franchement, il n’a duré que quelques minutes sur ma table… Dommage, il était si beau! 
 
Une fois que vous avez saisi le principe d’assemblage, ce sapin est déclinable en mille versions, aussi bien sucrées que salées. Toutes les garnitures sont possibles suivant vos goûts et ceux de vos invités. Moi, je sens que je vais tester plein de variantes!
 
  
P.S. : Si vous cherchez des idées pour Noël, il y en a d’autres par ici !
 
 
Sapin feuilleté à la truffe

Sapin feuilleté à la truffe

Ingrédients

    Pour l'assemblage
  • 2 pâtes feuilletées
  • 1 jaune d’œuf
  • 2 c. à s. de lait
  • 2 c. à s. de graines de lin (ou autres graines)
    Pour la garniture
  • 100 g de champignons
  • 1 échalote
  • 1 gousse d'ail
  • 75 g de crème fraîche
  • 2 c. à c. de pâte de truffe
  • Le vert d'un oignon frais ou 1/2 botte de ciboulette
  • 1 c. à s. d'huile
  • 15 g de beurre
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Émincez les champignons. Épluchez et émincez finement l'ail et l'échalote.
  2. Faites revenir les champignons grossièrement émincés avec l'ail épluché et émincé et l'échalote à la poêle 5 minutes avec le beurre et l'huile pour les dorer légèrement.
  3. Mixez ce mélange avec la crème, la pâte de truffe et le vert d'oignon, salez et poivrez.
  4. Préchauffez votre four à 180°C. 
  5. Étalez une première pâte feuilletée et garnissez-la de votre préparation.
  6. Recouvrez avec la deuxième pâte feuilletée.
  7. Découpez deux triangles sur le bas pour former le tronc du sapin.
  8. Coupez le haut légèrement en diagonale pour former la sapin.
  9. Coupez les branches à l'horizontale, d'une largeur de 1 cm.
  10. Récupérez les chutes pour faire de petits feuilletés individuels ou des étoiles que vous disposerez sur le sapin.
  11. Badigeonnez le tout avec le jaune d’œuf battu avec le lait, parsemez de graines puis torsadez les branches en les tournant sur elles même délicatement.
  12. Enfournez pour 20 minutes et servez dès la sortie du four.

Tartinade aux pois cassés

Aujourd’hui, je vous propose pour la première fois une recette aux pois cassés. J’adore les pois cassés, mais j’ai tendance à les associer uniquement à la soupe d’hiver aux pois et au lard. Je recherchais donc depuis longtemps quelque chose d’un peu différent qui me permette d’en manger plus souvent! J’ai trouvé la solution dans le livre Vegan de Marie Laforêt, reçu grâce à Natura Sense et dont je vous parlais la semaine dernière : une tartinade très simple aux pois cassés vert, parfumée d’un peu de jus de citron et de pâte de sésame.

Par rapport à la recette d’origine, j’ai remplacé la pâte de noisettes recommandée par de la pâte de sésame, car je les trouve assez interchangeables et c’est celle que j’avais dans mon placard en ce moment. Si vous avez une autre purée (de noix, d’amandes, de pistaches… ), je pense que cela fonctionnera parfaitement aussi. J’ai aussi gardé l’eau de cuisson qui m’a permis de délayer un peu la tartinade pour que la texture soit bien crémeuse.

Si vous êtes accros au houmous, cette tartinade vous permettra de changer de routine. En effet, ce dip le rappelle un peu mais uniquement dans le fait qu’il s’agit d’une purée de légumineuses, à la texture épaisse et crémeuse à la fois. Au delà de ça, sa saveur est très différente je trouve, et mérite d’être découverte. Nous avons vraiment apprécié tremper notre pain pita dans cette tartinade, et vous pouvez aussi y tremper des chips, des crudités… Elle peut également s’utiliser pour tartiner des wraps ou un sandwich à la place de la mayonnaise.

Ce dip présente aussi l’avantage d’être la collation parfaite pour tous les goûts. Pas de noix, pas de viande, pas de produit laitier, pas de gluten, rien que des pois et c’est un délice ! Il est en plus facile à faire, sain, faible en matières grasses et riche en protéines.

Vous pouvez modifier l’assaisonnement ce dip pour le rendre aussi salé, poivré ou citronné que vous le souhaitez. Personnellement, je ne mets pas trop de citron mais pas mal de sel de et poivre. Pour le service, répartissez cette tartinade sur une assiette creuse ou un bol peu profond. Versez un peu d’huile d’olive extra vierge supplémentaire et saupoudrez des pignons de pin grillés et de l’oignon frais ou du vert d’oignon émincé. Ajoutez des quartiers de citron afin que chacun puisse en ajouter s’il le souhaite.

Si vous avez envie de découvrir le livre de Marie Laforêt qui m’a inspiré cette recette, il est disponible ici chez Natura Sense !

  

Tartinade aux pois cassés

Tartinade aux pois cassés

Ingrédients

  • 100 g de pois cassés
  • 3 c. à s. jus citron frais
  • 2 c. à s. purée de sésame
  • 2 c. à s. menthe hachée
  • 1 c. à s. d'huile olive
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Faites tremper 1 heure les pois cassés dans de l'eau froide, rincez  puis faites-les cuire 45 minutes jusqu'à ce qu'ils soient tendres. Égouttez les pois cassés en gardant l'eau de cuisson.
  2. Laissez refroidir puis mixez avec les autres ingrédients.  Rectifiez la texture avec quelques cuillers à soupe de jus de cuisson si le mélange est trop épais à votre goût.

Confit d’oignons rouges au vin rouge

Aujourd’hui, je vous propose un classique qui se retrouve à mes tables de fête tous les ans. Le confit d’oignons est une petite douceur typique de la période de fin d’année, que l’on aime souvent associer avec le foie gras de canard. Vous pouvez tout à fait vous en servir de cette façon. Mais si comme moi, vous ne mangez pas de foie gras de canard, il y a plein d’autres façons de l’utiliser aussi! Vous pouvez par exemple l’utiliser pour accompagner des viandes froides, en tartiner dans un sandwich, sur des crackers ou encore le proposer dans un petit pot sur votre plateau de fromages. Le confit d’oignons présente alors l’avantage de contrebalancer le côté riche du fromage par son goût à la fois acidulé et sucré.
 
 
A cette période de l’année, si je n’ai plus de confit d’oignons en stock, je sais qu’il est temps de m’activer, de collecter de jolis pots, et d’acheter un stock d’oignons! Pour les contenants, de simples pots avec des couvercles à vis suffisent, comme des petits pots de confiture ou de moutarde récupérés. 
 
 
Ce confit pourra aussi faire un joli petit cadeau d’invités si vous le décorez d’une jolie étiquette et d’un petit ruban, ou faire partie de coffrets gourmands que vous offrirez pour les fêtes. Il est si facile d’en préparer en grande quantité que vous pouvez en faire tout un stock pour vos fêtes de fin d’année en un après-midi.
 
Une fois que vous avez préparé ce confit d’oignons, vous pouvez commencer à le manger dès qu’il a refroidi si vous le souhaitez. Cependant, il durera un an en bocal, ce qui signifie que vous pouvez en faire un gros lot et en profiter toute l’année.
Une fois ouvert, conservez votre confit au réfrigérateur dans un récipient couvert pendant deux semaines maximum. 
 
 
P.S. : Pour aller avec ce confit d’oignons, découvrez mes brochettes de foie gras au pain d’épices!
 
 
Confit d’oignons rouges au vin rouge

Ingrédients

  • 500 g d'oignons rouges coupés en petits morceaux
  • 2 c. à s. de sucre en poudre
  • 1 c. à s. d'huile d'olive
  • 30 g de beurre
  • 20 cl de vin rouge
  • 1/2 c. à c. de sel

Préparation

  1. Mettez les oignons à revenir dans une poêle sur feu très doux avec l'huile d'olive.
  2. Ajoutez le sucre et le vin rouge, couvrez et faites cuire sur tout petit feu pendant 30 minutes, en vous assurant que cela ne brûle pas.
  3. Mettez en bocal stérilisé.

Croque-dog raclette cake

Récemment, j’ai fait un délicieux compromis en cherchant ce que j’allais préparer pour le dîner. Trois de mes plats favoris sont la raclette, les croque-monsieur, et enfin les hot-dogs. Aucun n’est particulièrement light ou équilibré, mais ils sont tous très réconfortants ! Et l’autre jour, en réfléchissant à mon menu, j’étais incapable de trancher… Pas facile de choisir ! J’aurais pu choisir de manger les trois sur trois repas différents, mais ça aurait signifié manger des repas lourds plusieurs fois d’affilée. Non que ça m’effraie franchement, mais sur le moment, j’ai plutôt cherché comment ne pas avoir à choisir. La solution était évidente, il suffisait de fusionner les 3 plats! J’ai donc pensé mélanger ce qui est l’élément principal de la raclette (le fromage), du hot-dog (la saucisse) et du croque-monsieur (le pain) dans un gros cake ultra gourmand.
 
 
Pas de surprise, nous avons adoré le résultat ! Qu’est-ce qu’on peut ne pas aimer dans du pain grillé rempli de saucisses et de beaucoup de fromage fondu ? Rien? On est d’accord!
 
C’est le plat parfait pour un dîner rapide en semaine et parfait pour une soiré télé également! C’est en plus un plat qui convient parfaitement aux adultes comme aux enfants.
 
Ce qui ne gâche rien, c’est que ce plat est très facile à faire! Vous posez le pain à plat, vous le couvrez de fromage et de saucisse, et vous recommencez. Il n’y a plus qu’à enfourner ou presque! Le résultat se tient bien au démoulage, même si vous remarquerez sur les photos qu’une de mes saucisses a essayé de se faire la malle lors du découpage.
 
 
II est très facile d’enrichir et de personnaliser ce plat. Vous pouvez y ajouter des champignons grillés, des rondelles de cornichons aigre doux, remplacer la saucisse par du bacon, la raclette par du morbier… Les solutions sont illimitées !
 
Je ne sais pas combien de temps il me faudra avant de refaire un  croque cake, mais sans doute très peu! J’ai déjà plein d’idées de variantes à tester! 
 

P.S. : Pour un croque plus gastronomique, découvrez mon croque-monsieur revisité à la truffe!
 
Croque-dog raclette cake

Ingrédients

  • 8 tranches de pain de mie sans croûte
  • 7.5 cl de crème liquide
  • 3 knacks
  • 9 tranches de raclette
  • 1 œuf
  • 2 c. à s. de moutarde
  • 1 oignon rouge
  • 1 gousse d'ail
  • 20 g de beurre
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Préchauffez le four à 180°C.
  2. Tartinez les tranches de pain de mie avec une très fine couche de moutarde.
  3. Émincez très finement l'oignon et réservez.
  4. Battez l’œuf, la crème, l'oignon, salez et poivrez.
  5. Déposez la moitié du beurre dans le fond du moule.
  6. Déposez 2 tranches de pain de mie dans le fond du moule.
  7. Déposez par dessus 1 knack tranchée en deux dans la longueur, l'oignon, puis 3 tranches de raclette afin de recouvrir.
  8. Dans un saladier, battez les œufs et la crème, ajoutez l'ail émincé, salez et poivrez.
  9. Salez, poivrez. Versez un peu de ce mélange dans le moule, par-dessus le fromage.
  10. Renouvelez l'opération 2 fois supplémentaires jusqu'à épuisement des ingrédients en terminant par du pain de mie.
  11. Déposez le reste de beurre en morceaux par dessus et enfournez pour environ 30 minutes.
  12. Attendez quelques instants avant de démouler.

Toasts à la courge little Jack, chèvre et noix

Aujourd’hui c’est Thanksgiving! Bien que cette fête ne soit pas française, je suis sûre que vous la connaissez tous, car elle est ultra présente dans les séries télé et films américains!
 
Comme j’envie les américains de partager un tel moment de joie en famille! Nous en avons d’autres bien sûr dans les traditions françaises, mais toute occasion est bonne à prendre, non? Cette fête a l’air tellement géniale à mes yeux que j’ai fini il y a quelques années par décider de la célébrer moi aussi. Qui m’en empêche après tout?
 
 
Le menu typique de Thanksgiving aux États-Unis est souvent composé de ces plats, dont certains se rapprochent de ceux que l’on peut servir à Noël  :
 
  • De la dinde rôtie ou un pain de viande
  • De la sauce aux cranberries
  • De la purée de patates douces et des légumes rôtis
  • Du maïs grillé ou à la crème
  • Une tarte à la citrouille, aux pommes ou aux noix de pécan
Globalement, l’idée est de composer ce repas en mettant à l’honneur les produits des récoltes automnales comme les courges, les noix… Tout ce que j’aime quoi!
 
Au cas où il vous prendrait l’envie comme moi de célébrer Thanksgiving autour d’un petit apéritif festif, j’ai imaginé des petites tartines ou bruschettas qui reprennent les saveurs typiques de Thanksgiving. J’y ai combiné trois de mes ingrédients d’automne préférés : de la noix, de la courge et des cranberries, pour un ensemble automnal très réussi. J’ai ajouté du fromage de chèvre pour donner du caractère à l’ensemble.
 
 
Ces bruschettas ne sont pas seulement agréables à regarder mais elles sont également faciles à réaliser. La recette est simple mais si délicieuse qu’on pensera que vous avez travaillé durement pour la préparer! La seule partie un peu laborieuse consiste à couper les courges, et encore, La little Jack est une petite variété qui n’est pas trop coriace.
 
Parlons du goût de ces tartines… Il y a énormément de saveurs dans chaque bouchée. Il y a la douceur de la courge et des cranberries, le côté automnal de la muscade, le crémeux du fromage de chèvre, le pep’s de l’ail, le croquant des noix… On a là un mariage idéal!
 
La bruschetta est classiquement considérée comme un apéritif, mais vous pouvez bien sûr aussi servir ces tartines comme entrée avec une salade verte.
 
Même si je serai toujours une fan de la bruschetta traditionnelle aux tomates et au basilic, je suis maintenant également une grand fan de cette variante qui n’a absolument rien de traditionnel! J’espère qu’elle vous plaira!
 

   

P.S. : Si vous chez une idée pour l’apéro, essayez aussi mes cannelés potimarron comté!

 
Toasts à la courge little Jack, chèvre et noix

Ingrédients

  • 12 rondelles de baguettes
  • 165 g de courge little Jack
  • 120 g de chèvre coupé en 12 rondelles
  • 12 cerneaux de noix
  • 12 cranberries
  • 12 graines de courge
  • 1 c. à s. de miel
  • 1 pincée de muscade
  • 1 c. à c. de sauge
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Faites cuire les courges 20 minutes dans de l'eau bouillante salée.
  2. Laissez tiédir puis ouvrez les little Jack et prélevez la chair.
  3. Écrasez la chair en purée à l’aide d'une fourchette. Salez, poivrez, ajoutez la muscade.
  4. Tartinez ce mélange sur les tranches de pain.
  5. Posez par dessus les rondelles de chèvre, les noix concassées grossièrement, les cranberry coupées ne morceaux, les graines de courge.
  6. Salez, poivrez, saupoudrez la sauge et ajoutez un filet de miel par dessus.
  7. Préchauffez le four à 200°C.
  8. Enfournez pour 5 à 10 minutes jusqu’à ce que le formage soit fondu.
 

Feuilletés apéritifs d’automne

Ils ont l’air délicieux ces petits feuilletés, n’est-ce pas? En les engloutissant dégustant, vous découvrirez dès la première bouchée la saveur savoureuse et juteuse des champignons, puis le délicieux parfum d’ail, d’oignon et d’épices et enfin, les petits morceaux de mimolette. Le rêve, non?
 
 
Ces petites bouchées feront un apéritif parfait en ce mois d’automne. Je les trouve plutôt élégantes et appétissantes, et pourtant elles sont très simples à réaliser. Vous me connaissez, je n’aime pas rester dans la cuisine pendant deux heures pour préparer un plat, encore moins pour un apéritif, car l’apéritif n’attend pas!
 
 
Vous devriez probablement prévoir de doubler la quantité si vous êtes plusieurs, car ces mini tartes ne feront pas long feu. Les oignons caramélisés confèrent à cet amuse-bouche un petit goût sucré, mais associé aux champignons sautés et à la mimolette, vous obtenez un apéritif parfaitement équilibré qui plaira à tout le monde. 
 
Au niveau du format, j’ai fait de petits rectangles qui ont la taille idéale pour être mangés avec les doigts, mais vous pouvez aussi faire de plus grands rectangles pour une entrée, ou laisser la pâte feuilletée entière pour un plat.
 
  
P.S. : Si vous aimez les feuilletés à l’apéro, découvrez aussi ces feuilletés à la saucisse par Jamie Oliver!
 
 
Feuilletés apéritifs d’automne

Ingrédients

  • 1 oignon
  • 1 gousse d'ail
  • 200 g de champignons de Paris
  • 2 c. à s. de crème fraîche
  • 1 c. à c. de paprika
  • 1 c. à s. de ciboulette hachée
  • 50 g de mimolette coupée en dés
  • 1 pâte feuilletée coupée en rectangles
  • 1 c. à s. d'huile
  • Sel, poivre

Préparation

  1. Épluchez puis émincez l'oignon finement. Brossez les champignons puis émincez-les. Épluchez puis écrasez la gousse d'ail.
  2. Faites revenir les oignons avec les champignons et l'ail 5 minutes dans une poêle avec 1 cuiller à soupe d'huile. Ajoutez le paprika, salez et poivrez, et coupez le feu.
  3. Tartinez les rectangles de pâte feuilletée avec la crème fraîche. Déposez dessus le mélange aux champignons, puis les dés de mimolette.
  4. Enfournez pour 10 à 12 minutes, saupoudrez de ciboulette et servez.
 

Tartine façon chilienne

J’adore les repas en tartine. C’est trop bon, non? J’y mets un peu n’importe quoi, et récemment j’ai eu l’idée d’en faire une qui ma rappelle le Chili, le pays, pas le plat… Le chili c’est bon, mais il y a aussi d’autres spécialités das le pays du même nom! J’avais testé à une époque les empanadas chilenas, des empanadas farcis avec un mélange de bœuf, de raisins secs, d’oignons, d’olives et d’épices. C’est ce mélange typique du Chili que j’ai choisi de cuisiner aujourd’hui.
 
 
La «bruschetta» vous est sans doute familière si vous êtes des habitués des restaurants italiens. C’est THE apéritif italien par excellence, à base de pain italien grillé avec un peu d’huile d’olive et d’ail et garnie de tomates hachées et de basilic. C’était un de mes apéritifs préférés, à tel point que j’ai pris l’habitude d’en faire mille variantes avec tout ce qui passe, comme ici, même si ces tartines n’ont plus rien d’italien.
 
On a tendance à servir les plats chiliens avec du riz, ici bien sûr on ne met pas de riz sur le pain, c’est le pain qui fait office de féculent, bref, je viens de vous démontrer que c’est un repas assez équilibré en somme, non?
 
 
Cette tartine a un résultat au top : la combinaison de la saveur du bœuf haché, des raisins et de la touche finale des épices frôlent la perfection.
 
J’ai utilisé des poivrons en boîte que j’ai mixé dans la sauce tomate pour lui donner du goût. Si vous n’en avez pas, vous pouvez rôtir vos poivrons frais au four jusqu’à ce que leur peau soit noire, puis les emballer bien chauds dans de l’aluminium, et après qu’ils aient tiédi, les éplucher. 
 
Cette recette est une option parfaite comme apéritif ou comme plat principal couplé à une salade de verte. En fonction de votre choix, faites de petits tronçons pour l’apéritif, ou de plus grands pour un plat ou une entrée.
 
Si vous aimez comme moi les repas-tartines, essayez aussi les tartines à la courge, lardons et vieux-pané ou les tartines camembert, estragon et oignon confit, ou pourquoi pas, servez une de chaque pour une tartines-party (je crois que je vais faire déposer un copyright pour ce terme).
 
  
 
 
Tartine façon chilienne

Quantité ou nb de personnes: Pour 2 personnes 

Ingrédients

    Pour la sauce tomate
  • 100 g de sauce tomate
  • 100 g de poivrons en boite 
    Pour la garniture au bœuf
  • 1 gros oignon
  • 2 c. à c. de raisins secs
  • 3 olives noires
  • 1/4 c. à c. de cumin
  • 1 pincée de piment doux
  • 70 g de steak haché
  • 4 cl de vin rouge
  • 1/4 c. à c. de mélange mapuche ou de paprika fumé
  • 1 c. à s d'huile d'olive
    Pour l'assemblage
  • 6 tronçons de baguette
  • 60 g de gruyère râpé
  • 1 pincée de cumin
  • 1 pincée d'origan

Préparation

  1. Émincez l'oignon finement. Faites-le revenir 1 à 2 minutes dans une poêle avec une cuiller d'huile d'olive. Ajoutez le steak haché et écrasez-le avec une cuiller en bois pour bien le séparer en petits morceaux.
  2. Coupez les olives en petits morceaux.
  3. Ajoutez les raisins secs, les olives et les épices au mélange. Quand le steak haché est cuit, ajoutez le vin rouge et laissez évaporer quelques instants. Réservez.
  4. Mixez le poivron et la sauce tomate et tartinez les fonds de baguette avec ce mélange.
  5. Préchauffez le four à 180°C.
  6. Étalez le mélange au steak sur les tartines.
  7. Saupoudrez de gruyère râpé, de cumin et d'origan.
  8. Enfournez pour 10 minutes.